Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Mission rang C] Calmer l'Emeute

Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

[Mission rang C] Calmer l'Emeute Empty
Mer 12 Mai 2021 - 21:07
L'heure est grave, ou pourrait l'être. Dans les ruelles d'Urahi, les habitants du feu sont alarmés. Le boucan du Pont Araho a rapidement fait écho, si bien qu'un des deux gardes d'Urahi s'est subitement absenté de son poste en voyant tous les paysans armés jusqu'aux dents s'approcher de la capitale. Courant à vive allure en direction du Palais Impérial, il pénétra rapidement la salle du trône dans laquelle siégeait l'homme qui allait vous convier, tous les deux, sans qu'une quelconque raison ne vous soit donnée.

Alors en peu de temps, Kenzo et Hideto purent pénétrer les lieux et découvrir une ambiance particulière : celle de l'urgence. L'Empereur ne tardait pas avant de vous adresser la parole une fois que vous vous étiez bien approchés, et bien que vous ne connaissiez ni les tenants ni les aboutissants de cette mission, vos deux soldats ne connaissant absolument pas les causes de cette alerte locale, vous tâchiez normalement d'être aussi professionnels que possible.

Prêts à agir, prêts à partir à tout moment, il ne vous fallait que quelques indications pour comprendre ce que vous deviez faire. Alors sans attendre, le nivéen, se levant vers vous avec un habituel regard déterminé, vous donna ses ordres.

-"Soldats, une trentaine de paysans du Pays du Feu se sont présentés aux portes d'Urahi avec l'intention visible de nous nuire. Vous n'avez qu'un objectif : les arrêter. N'oubliez pas qu'il s'agit de nos confrères, malgré leurs airs hostiles. Faites attention à vous, leur rage ne les fera pas hésiter à vous tuer."

Il ne s'agissait que de ça, que de quelques mots, vous n'aviez rien de plus. D'un geste de main, l'Empereur vous envoya alors déjà pour vous rendre sur les lieux.

-"Je n'ai aucune information supplémentaire, si ce n'est qu'ils en veulent à l'Empire. Méfiez vous donc. Vous pouvez disposer."

Sans une quelconque autre indication, il vous indiqua alors la porte de sortie, vous laissant libre court à vos toutes premières actions en tant que nouvelles recrues, aussi expérimenté pouviez vous être.
Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Hanae Hideto
Hanae Hideto

[Mission rang C] Calmer l'Emeute Empty
Ven 14 Mai 2021 - 13:39
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa propre folie et son désespoir, sans aucun réel but, car la victoire n'est jamais qu'une illusion des philosophes et des sots. Celui qui un jour à plongé son regard dans l'œil vitreux d'un soldat mourant, sait pertinemment que même si ce dernier remporte la guerre, il aurait perdu beaucoup plus dont la sérénité et la paix intérieur.

Le chagrin, lui ,emportera la victoire sur les deux camps.

Le survivant du Shito, savait parfaitement tout cela après avoir survécu une année entière dans ce cercle permanentent de violence qu'incarnait les ruines. Cependant, cela ne l'empêchait pas de vouloir intervenir dans la bataille. Ce dernier avait une volonté dépassent largement les remords et les craintes qu'inspire la guerre, il avait des idéaux et une raison qui valait indéniablement le coup. Hideto ne combattait pas pour les envies d'une nation ou par cupidité, mais bien pour le peuple afin de pouvoir offrir un monde où la prospérité domine sans nuance.

Le monde connaissait une période sombre pouvant devenir opaque, c'est pourquoi Hideto souhaitait incarner une lumière salvatrice dans les ténèbres, une étoile du berger, un guide dans la nuit pour les personnes égarées.

Ferment lentement les yeux tendis le monde autour de lui s'affolait dans un brouhaha assourdissant, Hideto se concentrait sur les battements de son cœur comme sa mère lui avait appris. Lorsque le stress devenait trop intense, que les choses allaient trop vite, les battements du cœur était le meilleur des chronomètres pour apaiser son esprit.

Il calquait sa respiration sur celle de sa mère, il pouvait encore sentir cette douce brise chaude, qui s'échappait des lèvres perlées de sa maman alors qu'elle lui faisait face. Un sentiment agréable et ardent comme une étreinte envahissait le jeune garçon.

En l'espace d'un instant, la bataille devenait beaucoup moins intense, les hurlements de courage des paysans cessèrent, tout comme le bruit des armes croisant le fer, celui des armures s'entre choquant dans les déplacements s'éteignaient eux aussi. Tous vaincus par le doux battement de son cœur purifiant l'ensemble de ses pensées, un léger sourire apparut sur son visage montrant qu'il maitrisait maintenant la situation.

Ouvrant finalement les yeux sur le monde, tout reprenait d'un coup, cependant le membre de l'unité de recherche semblait insaisissable par l'agitation générale.

Dans une voix douce, calme, Hideto s'adressa à son camarade et maintenant ami Kenzo.

Ojisan, aujourd'hui nous ne sommes pas des soldats, mais des citoyens et nous devons faire face à des citoyens. Nous devons agir avec parcimonie et intelligence, nous ne pouvons pas ouvrir le feu inutilement sur eux, nous tuerions notre propre peuple.

Il marqua une petite pause afin que ses mots résonnent bien dans l'esprit de son camarade.

Cependant, nous devons faire le nécessaire pour protéger la ville, c'est pourquoi je te propose mon plan d'action avant que nous agissions dans la précipitation.


Tout en désignant le pont Araho de la tête Hideto reprit.

Ce pont est l'unique entrée d'Urahi, nous allons devoir fermer les portes et les renforcer par des barricades, cependant ce n'est pas tout. Au cas où nos tentatives de négociation s'avèrent inutile, nous allons préparer des armes derrière les portes et barricades pour être sur qu'ils n'aillent jamais plus loin.


Le jeune homme regardait attentivement le pont.

Nous allons devoir jouer sur la stratégie pour faire croire que soit, nous sommes énormément et faire peur à la population pour les obliger à rebrousser chemin, ou alors nous allons devoir être perspicace et persuasive afin d'apaiser les rancœurs.

Hideto passa une main sur son menton avant de se retourner vers son ami.

Honnêtement, vagabon san. Je n’ai pas spécialement d’idée de comment faire et je compte sur ton expertise afin d’apaiser les troupes ennemis, toutefois nous pouvons sécuriser nos positions en attendent afin de ne pas perdre de temps.

Il marqua une pause, avant de lever ses épaules.

T'en pense quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11706-hideto-ca-rime-avec-pomelo-terminee#101937
Sugimoto Kenzo
Sugimoto Kenzo

[Mission rang C] Calmer l'Emeute Empty
Lun 17 Mai 2021 - 22:11
L’Empire n’avait jamais particulièrement approuvé le règne de Sendai Yahiko. Certes, plusieurs soldats et officiers en puissance le supportaient, mais le génocide politique qui avait eu lieu il y a quelques années marquaient toujours les esprits des troupes Hijin et de la populace du pays du feu. Beaucoup de ces citoyens ne comprenaient que très peu le fonctionnement même du chakra, on ne pouvait donc pas s’attendre qu’ils réagissent de façon positive face a des événements étant intrinsèquement lié à ce dernier. Alors d’avoir un empereur Kumojin manipulant du chakra pur solide ne devait pas les rassurer. Certains avaient sûrement aussi canaliser leur peur et leur superstition liés aux tragédies du passé en colère pour l’Empereur aujourd’hui.

Et ces villageois se trouvaient aux portes mêmes de la capitale des flammes.

Dans sa longue et violente carrière, Kenzo avait été confronté a des foules en colère. Des rebelles tentant de piller les caravanes qu’il protégeait ou de massacrer ceux en faveur du régime, de véritables guerres civiles bien que toujours a des échelles assez petites pour que ça ne déclenche pas de conflits au niveau international. Néanmoins, il connaissait ce genre d’événements et il savait que des rebelles en colère ne donnaient jamais un résultat agréable au bout du compte.

Quand il avait été convié dans le bureau de l’Empereur, il avait tout de suite compris que les choses étaient urgentes, que l’ambiance ne tenait pas à la rigolade. Une menace planait sur la capitale et le duo Kenzo-Hideto étaient les seuls pouvant réagir immédiatement à la situation en tant que ninjas impériaux. Une certaine fierté brûlait au cœur du Sugimoto, sachant que son chef lui faisait confiance pour gérer une crise avec un nouveau. Il se devait de réussir, car cela voudrait dire beaucoup sur ses capacités de protéger et de supporter l’œuvre du Kaminarijin.

Mais aux portes, après avoir écouté son collègue lui conseiller plusieurs chemins possibles et lui ayant montré une détermination de fer, il se rendit compte que la situation était corsée. Quand il était mercenaire, il pouvait sans problème tuer et blesser ceux s’en prenant à ses protégés ou a sa bande. Mais ses protégés, ici, c’était les citoyens mêmes qui brandissaient fourches et kamas. Bien sûr, avec assez de moyen il pourrait certainement les attacher et les mettre hors d’état de nuire, mais le risque serait toujours là qu’il se blesse ou qu’il cause des dégâts sur la population colérique en face de lui, ce qui exacerberait les problèmes. Il n’y avait, pour le moment, qu’une seule solution.

« Nous nous devons de leur parler, Hideto. C’est la seule solution. Fais signe aux soldats lambdas et aux gardes de commencer à barricader et à prendre les mesures nécessaires, puis viens me rejoindre. Je vais tenter de les comprendre. »

D’un grand bond, se servant des murs pour se rendre jusqu’au pont, Kenzo se positionna face a la foule en colère, montrant ses paumes ouvertes en signe de paix.

« Chers citoyens, pourquoi donc faire montre de tant de colère, tant de violence? Expliquez-moi et je suis sûr que nous pourrons en arriver a une conclusion satisfaisante. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11571-sugimoto-kenzo
Narrateur
Narrateur

[Mission rang C] Calmer l'Emeute Empty
Ven 21 Mai 2021 - 19:01
Derrière les maux se cachaient une colère, mais surtout le sentiment d'une trahison qui n'avait pas épargné la vie des paysans qui s'étaient réunis, une ultime fois, afin de faire payer à Sendai Yahiko son infâmie. Vos deux corps couraient alors au travers d'Urahi, se dirigeant droit vers le Pont Araho, célèbre monument de la capitale qui avait été la scène de nombreux conflits importants. Aujourd'hui se déroulait l'un d'entre eux : la révolte d'un peuple contre les leur, pourris de l'intérieur par un gouvernement qui a réussi à infiltrer les hautes sphères pour mieux les tyranniser. Il n'y avait alors aucune place pour une quelconque bonne conscience : rien n'était digéré, et rien n'allait l'être.

Il n'y avait que la place pour le sang, la seule chose qui leur donnait l'impression que la justice pouvait être faite. En brandissant leurs lances et autres armes aux yeux des gardes innocents, ils exhibaient avec rage tout le désir de vengeance qui les habitait. En s'approchant du Pont Araho avec une allure vive, bien avant que vous ne fûtes arrivés, ils montraient leur détermination et tout l'entêtement qui les faisait progresser. Enfin, en empoignant le seul garde qui restait, nombre d'entre eux en profitant pour se faufiler au travers des ruelles pour se rendre avec un cadeau au palais de celui qu'ils voulaient voir, ils dessinaient aux yeux de tous leur cruauté sans limite.

Car le peuple avait trop souffert, ils allaient montrer aux têtes que sans eux, ils ne valaient rien. En montrant les têtes découpés de ceux qui avaient osé se rallier à un ancien Kumojin, ils allaient montrer à tous les Hijin l'erreur qu'ils avaient fait de laisser un étranger les diriger. Izuki Nouma, que vous ne connaissiez alors pas du tout, en faisait parti. Un ancien traumatisé, que l'Empire avait décidé d'aider, et qui s'était fait une raison une fois que l'Empereur avait montré qu'il voulait prendre soin de son peuple.

Il était mort, assassiné par ses pairs, lui aussi.

Mais vous, vous n'aviez aucune information. De leur détermination, de leur haine, de leurs raisons, le Sendai ne vous avait tenu aucun mot. Il n'y avait qu'une réalité qui se dessinait sous vos yeux : sur la trentaine de paysans enragés qui avaient débarqué à l'entrée d'Urahi, plus de la moitié avait déjà envahi les ruelles pour courir, leurs armes en main, vers le Palais Impérial. Mais ce qui vous marquait d'autant plus, c'était les armes, pointées sur le seul garde restant au Pont, qui s'apprêtaient à le transpercer sans état d'âme.

Les paroles de Kenzo tombèrent dans l'oubli aussi vite qu'elles s'étaient échappé de sa bouche. Il ne restait qu'à votre duo qu'une seule chose à faire : agir, ou voir mourir sous vos yeux un homme, fidèle au poste, qui avait fièrement défendu sa patrie sans broncher de toute la compétence qui l'animait, et qui était parfaitement innocent.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hanae Hideto
Hanae Hideto

[Mission rang C] Calmer l'Emeute Empty
Lun 24 Mai 2021 - 16:48
Eh bien, encore une fois faire preuve de diplomatie ne servait absolument à rien contre un groupe d'idiot. C'était tout de même assez évident, si les idiots comprenaient le concept de diplomatie, ces derniers n'en viendraient pas aussi loin dans leurs inepties. Observant ces derniers agir de la sorte, le jeune homme réfléchissait à comment combattre le groupe de débile, les fruits de cette réflexion étaient assez amer à avaler pour la nouvelle recrue de l'unité de recherche.

Point faible : Trop fort.

Hideto comprenait maintenant qu'ils avaient un avantage stratégique parce qu'ils étaient imprévisibles et que toutes l'expérience du monde ne servait à rien dans ces moments pour une seule et très bonne raison d'ailleurs.

Eux même ne savaient pas ce qu'ils faisaient.

Il était donc impossible pour le jeune homme de savoir ce qu'ils maniganceraient, de prévoir un simple plan d'action envers ce groupe d'hasardeux. D'ailleurs ce n'était pas simplement impossible pour le garçon, mais bien pour tous les humains normalement constitués dans le monde, lui, sa maman, son père, l'empereur, l'impératrice et l'ptit empereur qui sont venus chez lui pour lui serrer la pince, plus lui, plus elle et tous ceux qui sont seuls.

Plus eux, plus tous ceux qui le veulent.

Toutefois, Hideto n'était peut-être pas le plus intelligent, mais une chose était sûr, ce dernier allait être l'exception qui confirme la règle. Il allait se servir de son intelligence pour abattre les bonobos ayant déjà envahi la ville et tout cela en se servant de leurs propres QI négatives, il n'avait certes pas la même expérience que son camarade, mais après avoir vécu toutes ces années dans les ruines du Shito, aux côtés de bandits consanguins et de son ami Yuki con sanguin, le jeune homme avait affuté ses techniques.

L'héritier secret du clan Sendai, faisait preuve d'une agilité exemplaire afin de se fondre dans la masse, puis rapidement se cachés dans les rues adjacentes.

Son plan était simple, celui du bâton et de la carotte.

D'un mouvement ce dernier fit apparaitre une certaine quantité de chakra pur émanant du sol en direction des cieux, une sorte de pluie inversée pour le plus grand bonheur de ses spectateurs. En effet, Hideto avait un sens très aigu du spectacle et il souhaitait tout de même satisfaire tous ces gens ayant fait un grand chemin jusqu'à la capitale pour avoir aucune chance de tabasser l'empereur.

L’Énergie pur s'accumulait dans les cieux seconde après seconde revêtant une forme spectaculaire, l'apocalypse maintenant imminente grandissait à vus d'œil épée au-dessus du pauvre peuple ayant traversé les contrées pour se faire botter le cul à l'entrée.

Une douce brise parcourue ce qu’étais il y’a encore quelques instants un havre de paix, puis un champ de bataille pour finalement devenir le tombeau des malheureux ayant atteint le bout de l’ascension. La bataille fut brève, une douce et simple métaphore de la vie, la haine et la hargne représentent la naissance ainsi que le début du conflit, le moment où cet agréable mélange d’adrénaline et de courage envahissent les combattants, leurs donnant l’impression qu’ils pourraient détruire des mondes s’ils en avaient l’occasion, leurs offrant les ailes d’un ange et le pouvoir d’un dieu.

Puis vient finalement le combat et tout ce qui en découles, dont cet or écarlate sans la moindre valeur, dont la présence recouvre tous les sens. L’odeur, puissante odeur de ce trésor de vie possède le pouvoir de rendre le plus vertueux des hommes, fou. Tandis que le simple parfum enivre l’esprit de ces derniers lui offrant un aperçu de ce qu’est le désespoir et l’enfer sur cette pauvre terre, c’est bien lorsque la vue de cette douce couleur vermeille que les esprits cèdent. Ce liquide n’a aucune valeur, pourtant il est la meilleure des armes contre les révolutionnaires, qui il y’a encore quelques secondes étaient des braves combattant au service de ce qu'ils appellent le TEIKOKU.

Enfin, aujourd'hui ça ne serait sans doute pas le cas !

Hideto était certes un très beau poète meurtris, mais il fallait être honnête et sérieux deux secondes.

Franchement, ce n'était pas le couteau le plus aiguisé du tiroir en terme de combat pur et de capacité hors normes ! A la rigueur ce dernier aurait sans doute pus abattre les paysans sans soucis, mais réussir à faire une technique d'une aussi grande envergure et tuer tout le monde d'un seul mouvement de la main.

C'était tout bonnement impossible.

Il avait seulement énormément le sens du spectacle et espérons cela porterait ses fruits.

D'ailleurs pour en revenir au fait qu'Hideto puisse battre tous les paysans, ce n'est peut être pas vrai, mais pour l'égo du jeune homme, du SURVIVANT du shitô comme il aime le dire, nous fermerons les yeux sur ces pensées héroïques et revenir sur le plan initial.

Hideto, savait pertinemment que le peuple connaissait Sendai Yahiko et pertinemment ses capacités, quelles sont les chances pour que ce dernier intervienne durant une émeute d'une aussi grande envergure ?

Au pire des cas, cela pourrait attirer les bonhommes révolutionnaires et lui permettre d'en découdre plus facilement, non ?

Un énorme panneau publicitaire pour Sendai flottait dans les airs, indiquant plus ou moins subtilement "YAHIKO EST LA"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11706-hideto-ca-rime-avec-pomelo-terminee#101937
Sugimoto Kenzo
Sugimoto Kenzo

[Mission rang C] Calmer l'Emeute Empty
Mer 26 Mai 2021 - 22:38
Une fois n’est pas coutume, les mots de Kenzo étaient tombés dans l’oreille d’une foule de sourds. Personne ne semblait l’écouter, mettant le dernier garde encore en vie en grave danger face à la véritable meute de paysans en fureur. Bien qu’il aurait été facile de simplement mettre fin à leurs jours agressifs, les tuer n’était pas une option. L’Empereur l’avait dit ; Il fallait prioriser la survie de tous dans cette situation, montrer le véritable changement que le Teikoku entreprenait depuis son ascension au pouvoir. Il se devait d’être un fier représentant des idéaux du feu.

Et il le serait.

Empoignant deux chaînes autour de ses bras, les déroulant rapidement, il se propulsa vers la foule tandis que son collègue jeunot partait poursuivre les malfrats ayant pénétré la capitale. Croisant ses doigts, il créa deux clones d’ombres de lui-même, changeant immédiatement le rapport de force. Chacun deux, d’un mouvement, sortirent leur arcs et une flèche, prêt a les utiliser pour défendre les portes. Ainsi, peu importe ce que l'original ferait, ils pourraient contenir la vague humaine un minimum. Suivant cela, le Sugimoto envoya sa chaîne s’enrouler autour du garde, lui ayant fait un signe de confiance de la tête. Il se lança ensuite haut dans les airs, ayant utilisé les murs de la capitale pour s’y propulser.

La première étape était de sortir le garde de la. Ce n’était pas un élément facile, mais maintenant qu’il y était attaché, il aurait beaucoup plus de facilité à se débrouiller. En effet, pouvant se servir du garde comme point d’attache, Kenzo se propulsa vers l’avant a partir du mur, volant rapidement au-dessus de la foule de paysans avant de prendre la chaîne dans sa bouche et de composer rapidement les mudras pour envoyer une dizaine de projectiles enflammées en direction du sol autour du garde, y laissant ensuite tomber une bombe fumigène dont l’explosion couvra la zone enflammé, faisant sans aucun doute craindre aux paysans de s’y aventurer… mais surtout, ils ne pouvaient plus voir clairement leur victime. Tel était la clé.


Sugimoto Kenzo se jeta au bas du pont, en reprenant sa chaîne dans ses mains. Étant attaché au garde, le nouveau soldat entraîna ce dernier dans sa chute, riant aux éclats.

“Hey, j’espère que t’aime bien les émotions fortes, jeune homme! Ne t’inquiète pas pour ta vie, je suis la pour t’aider a la préserver!”

Et ils continuèrent leur descente vers les profondeurs du gouffre protégeant Urahi a toute vitesse. Le ninja ne pouvait que voir de manière peu clair sa cible de sauvetage, ce qui fit naître une certaine crainte dans les confins de son estomac, puisqu’il ne pouvait voir si ce dernier avait été blessé durant la chute ou non. Espérant énormément que son protégé aille bien, le Sugimoto se mit a penser a son camarade, dans la cité, occupé à essayer de s’occuper des troubles faites paysans qui parcouraient la capitale du feu.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11571-sugimoto-kenzo
Narrateur
Narrateur

[Mission rang C] Calmer l'Emeute Empty
Mer 2 Juin 2021 - 0:02
D'une manière vive, vous décidâtes tous les deux d'agir à votre manière. Hideto, qui se savait inapte à toute attaque ou défense avec son chakra pur, décida d'utiliser la ruse. Ainsi, c'est par un subterfuge amusant et surprenant qu'il établit un espèce de panneau publicitaire qui donnerait aux paysans la localisation de l'homme qu'ils recherchaient activement : l'Empereur. Quant à Kenzo, il profita de ses compétences shinobis pour s'attirer rapidement sur la cible des attaques, se soustrayant aux hostilités des envahisseurs, profitant d'une fumigène bien placée pour embarquer avec lui le dernier garde dont il venait de sauver la vie.

La première étape, qui consistait à protéger les innocents mais surtout, dans ce cas, un seul innocent, avait été accomplie avec brio. Le Sugimoto était à la hauteur des compétences qu'il pouvait vanter et il s'assurait par ce mouvement de semer la discorde parmi ses ennemis.

Il y avait alors un petit groupe d'entre eux prit dans la fumigène. Kenzo était alors à bonne distance pour entendre certaines de leurs paroles qui permettaient de les réunir et les diriger, car s'il n'y avait aucune cible à punir, il ne restait plus qu'à rejoindre le groupe qui s'aventurait dans les ruelles d'Urahi. Ainsi, par les bruits de pas qui firent résonner le sol, il put facilement comprendre qu'ils ne le poursuivirent pas, et plus que ça, ils partirent rejoindre ceux qui avaient déjà progressé dans les ruelles d'Urahi.

L'autre groupe, soumis à la tentative d'Hideto, se divisèrent rapidement. Si une partie d'entre eux se décida de ne pas faire confiance à la supercherie, continuant leur route vers le Palais Impérial, l'autre groupe, en faisant demi-tour, rencontra rapidement les paysans de Kenzo. Il ne fallut ainsi pas longtemps pour, qu'avec quelques discussions, ils ne se rendent compte que le panneau de chakra était un subterfuge absurde. Et si très peu d'entre eux tenaient à rester là "au cas où", la majorité reprirent leur marche vers le Palais Impérial.

Avec un temps de retard sur le premier petit groupe, certes, mais non loin d'eux.

Ils feraient alors payer à l'Empire de leurs armes l'infâmie qu'ils avaient osé perpétrer sur leurs contrées. Sans se risquer à perdre du temps en détériorant les alentours, ils ne firent que courir, leurs armes à la main, vers leur but. En assassinant froidement quiconque se dresserait sur leur chemin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Mission rang C] Calmer l'Emeute

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Pont Araho
Sauter vers: