Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu EmptyHier à 22:26 par Han Musashi


Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu

Narrateur
Narrateur

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Dim 23 Mai 2021 - 20:45
En ce jour, la phase préliminaire réunissait @Nara Joben et @Metaru Mairu pour leur affrontement. Si la tension était palpable, les enjeux étaient tout aussi importants.

Entouré par les gradins, ce terrain d’entraînement avait été complètement modifié : un petit village provisoire y avait été installé, ressemblant en tout point à un village normal. Au centre du terrain avait été aménagée une petite place, avec un arbre en son centre. Tout autour étaient disposées des maisons en bois. Les maisons, de conception plutôt fragile, ne pouvaient absorber des techniques shinobis, mais pouvaient servir d’abri pour se dérober à la vue de son adversaire. Il y avait en tout 1 maison à chaque point cardinal.

Vous étiez ainsi à une distance moyenne l’un de l’autre afin d’initier le combat avec l’arbre au centre comme unique séparation.

Vous observant, seule la présence de l’arbitre vous rappelait que cette joute n’était pas une situation réelle, bien que ce combat serait totalement réel. Ainsi, vous entendiez le signal invoquant le début de la confrontation.

Voici les règles et indications à suivre :
• Vous avez 72 heures pour répondre à la suite du post précédent.
• Vous devrez poster dans l’ordre suivant @Nara Joben et @Metaru Mairu
• Pour la phase préliminaire, vous devrez mener deux combats en simultané. Permettant ainsi de faire avancer les choses tout en créant un certain dynamisme, lors des phases suivantes, seul un combat à la fois sera mené.
• Deux fois durant tout l'événement vous pourrez demander un ou deux délai de 24h chacun par combat. Le tout vous donnera ainsi un maximum de 4 délais (2 par combat).
• En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. En cas de récidive, vous perdrez automatiquement le combat.
• Veuillez noter que vous ne pourrez utiliser que les techniques validées avant le 22 Mai 2021
• Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Nara Joben
Nara Joben

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Dim 23 Mai 2021 - 22:03


Après avoir traîné son boulet depuis les gradins, il marcha jusqu’au cercle tracé dans la terre et qui indiquait tacitement sa position de départ tout en rivant son orbe solitaire sur le contexte qu’on lui imposait. Dans sa vue directe, un arbre le séparait de son antagoniste qu’il ne put voir sur l’instant, mais qu’il avait par chance vu arriver de loin : son réflexe avait alors été de l’identifier et de poser un jugement sur ce qui l’attendait. Cette femme lui rappelait quelque chose, mais de façon assez vague. Le souvenir confus s’embourba dans les méandres de sa mémoire avant d’être avalé par les pulsions sauvages qui animaient son cœur, tambour battant. Tant pis pour la mémoire. La guerre était proche.

L’arbitre s’adressa directement aux deux participants, veillant au respect du règlement qui incluait un certain protocole de sécurité de peur que le pronostic vital de l’un ou de l’autre ne soit mis en jeu. Ils le savaient. Ils savaient qu’en opposant leurs plus terribles prophètes de destruction, la mort ouvrait ses bras aux promesses d’une fin non prévue, non voulue ; regrettable. Le Nara le plus instable du village en avait parfaitement conscience. La destruction paraissait encore plus limpide que la notion-même d’évidence ; mais il n’en avait cure. Il était là justement pour être l’auteur d’un carnage qui éblouirait ses spectateurs, son public. Son unique aspiration était celle de devenir une horreur humaine qui n’avait encore de cette race que la bouche et le nez ; quand son cœur, lui, avait d’ores et déjà été gangréné par les mains glacées des démons. La mort n’était à cet instant qu’une passerelle vers un autre destin qu’il avait parfois rêvé ; s’il connaissait la peur, celle de la honte, celle de la souffrance, il était capable de garder son sang-froid pour tout ce qui le rapprochait de l'extinction. Comme un reptile faisant taire les pulsations de son organe cardiaque pour se rapprocher d'une simulacre de mort afin de mieux refermer par surprise sa mâchoire sur la nuque d’un pauvre hère.

Le jour étalait ses rayons pâles sur ce village de combat improvisé pour l’occasion alors que de chaque côté de l'orme attendaient les deux bellicistes. Le paysage était propice à la dissimulation et ce ne fut sans doute pas un hasard si, de chaque côté du platane, les deux adversaires ne pouvaient se remarquer l’un l’autre. On attendait qu’ils jouent de leur paysage. C’était une évidence criarde.

Mais lui n’était pas venu pour un jeu d’ombre. Joben était là pour une noce de sang.

« Navré, mais je ne suis pas venu ici pour me battre à moitié. »

Sitôt les hostilités débutées, il sauta de son côté droit pour dégager sa vue et s’offrir la silhouette de son adversaire dans sa ligne de mire. Les branchages et l'écorce n'étaient pas dans ses plans. Rôtir la chair de cette malheureuse était sa seule ambition. Ses doigts défilèrent en composant plusieurs signes incantatoires tandis que son corps épousait la courbe des airs effleurant son déplacement.

Un instant plus tard, un oiseau de feu naissait de sa bouche, comme vomi de ses poumons qui sur le coup avaient gonflé de façon difforme et aberrante. La chimère crépitante fondît dans l'azur qui lui ouvrait la voie et fonça avec une vitesse extraordinaire vers la Metaru, sans coup de semonce, dans le but de la détruire dès la première attaque par une incroyable déflagration : si majestueux que les flambeaux qui dansaient derrière son sillage pouvaient être, si destructeur serait le moment de son explosion de flammes.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11630-nara-joben-100#101222
Metaru Mairu
Metaru Mairu

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Lun 24 Mai 2021 - 19:54
Préliminaires des Gradés

feat. @NARA JOBEN

C'est avec une motivation totalement absente que Mairu investit l'arène aménagée spécialement pour l'occasion. Un aménagement qui pourrait avantager certains mais qui se révèlerait probablement être un obstacle pour d'autres. Quant à la Metaru, elle ne savait pas trop quoi penser du décor qu'elle prit cependant le temps d'étudier dans les moindres détails ; surtout ce qui l'entourait.

En plus ne pas apprécier se battre, la jeune femme n'aimait guère se donner en spectacle. Mais avait-elle le choix ? Pas vraiment. Quant on portait le titre d'heidan, on ne pouvait agir à sa guise. Il fallait faire attention à son image. Il était nécessaire de se plier aux règles, aux devoirs. Pour sauver les apparences, la Dame de Fer n'avait donc d'autre choix que de jouer le jeu, comme les autres gradés du Village Caché des Nuages. Certains, contrairement à elle, prenaient cette épreuve très au sérieux. Et il semblerait que ce fût le cas de son adversaire du jour qui ne daigna même pas lui laisser le temps de le saluer avant d'attaquer. Mais elle n'attendait pas moins venant du Nara qui lui faisait face et qui faisait beaucoup parler de lui, et en mal, ce dernier temps. Celui-ci n'avait rien avoir avec Nara Aizen que la jeune femme affectionnait particulièrement pour son calme et son côté respectueux.

Au vu de la rapidité de l'offensive de son adversaire, fort heureusement que la Metaru n'avait pas besoin d'effectuer le moindre signe incantatoire pour former une armure intégrale qui vint encaisser l'attaque de l'assaillant. La puissance de l'oiseau de feu était telle que l'armure de la Dame de Fer chauffa sous la déflagration de flamme mais pas suffisamment pour percer la robuste protection et atteindre son hôte. Cependant, celle-ci finit par se disloquer à cause de la puissance de l'impact. Des morceaux tombèrent, révélant le corps de Mairu intact. Puis, la jeune femme fit disparaître ce qui resta.

Comprenant que son adversaire n'était pas présent pour plaisanter. Que celui-ci avait la ferme intention de remporte la victoire -comme il lui avait fait comprendre oralement avant de faire passer le message physiquement - et quitte à la brûler vive, Mairu ne perdit pas de temps pour contre-attaquer. Sans avoir besoin d'effectuer le moindre signe, de son corps la Dame de Fer matérialisa des armes en tous genres et aussi acérées les unes que les autres qui filèrent aussitôt en direction de son rival.

Œil pour œil, dent pour dent …


HRP:
 


_________________
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Lun 24 Mai 2021 - 20:02, édité 2 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Nara Joben
Nara Joben

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Mer 26 Mai 2021 - 14:18


L’assimilatrice ne tarda pas à se doter d’une armure de métal pour endiguer le fléau de feu que Joben avait jeté contre elle, décrétant dès les premiers instants, par cette flamboyante offensive, qu’il ne lésinerait pas sur les moyens utilisés pour vaincre son antagoniste. La kunoichi, ayant essuyé son assaut ardent, se débarrassa ensuite de son armure comme d’une mue ou d’une coquille vide ; les enveloppes de métal tombèrent avant qu’elle ne décide, à son tour, de remiser sur l’échiquier.

Sitôt qu’elle se débarrassa de la dernière plaque, elle créa depuis son corps une volée d’armes métalliques en tout genre qu’elle propulsa directement vers lui. La Furie des Ombres observa de quelle façon s’y prenait la Metaru ; il y avait entre elle et Hideko quelque chose de différent. Il constata que Mairu ne se contentait pas d’invoquer le métal ; elle en était littéralement composée et cela le fit frissonner un instant. Comment pouvait-on vaincre un adversaire capable de manipuler cette matière si solide de cette façon, sans pouvoir le piéger de vitesse au demeurant, parce qu’elle maîtrisait sa souche sans même effectuer de mûdras ?

Cette adversaire était un tantinet supérieur à Hideko, en l’apparence. Toutefois, le fait de voir ces projectiles de mort foncer vers lui le fit sourire un instant. Les Metaru n’avaient-ils qu’une seule et unique stratégie ? Les douleurs de ses cicatrices se ravivèrent au souvenir des armes perforantes et tranchantes qu’Hideko lui avaient lancé en abondance ; déchirant son épiderme, perforant ses muscles et ses organes. Cette réminiscence de douleur lui fit aussitôt déclencher ses signes incantatoires pour répondre par un mouvement défensif important. Ses poumons se gonflèrent prestement.

De sa bouche émergea alors un puissant souffle qui repoussa tous les projectiles lancés contre lui, avant qu’ils ne soient dispersés tous azimuts. Joben, en fin tacticien, mesura alors l’avantage procuré à la Metaru. Sa matière était désormais présente en rayon autour de lui ; peut-être ses attaques viendraient-elle de dos. Mais c’était aussi un terrain propice aux ombres car, pour autant que ces projectiles étaient plantés dans le village en abondance, ils avaient tous des ombres dont il pouvait se nourrir pour faciliter la propagation de ses techniques.

Tous deux semblaient en terrain conquis. Il observa la Metaru d’un œil amusé, alors qu’il expirait ses derniers résidus d’air. L’atmosphère entre eux était déjà électrique. Elle ne semblait pas le craindre. Il ne la craignait pas non plus. Ce simple constat rendait ce duel encore plus grisant.

Son regard changea soudain. Il repassait à l’action et, comme pour accompagner ce retour au sérieux d’une phrase qui s’y mariait à merveille, il s’enquît de la troubler par les mots.

« Te voilà en terrain conquis, puisque le métal est partout. Mais avec tes armes naissent mes ombres. La question est la suivante : qui de nous deux l’emportera, avantagé par ce décors ? Sois attentive. »

Il effectua des signes incantatoires pour faire apparaître deux clones intangibles.

« Car je n’aurais aucune pitié. »

La phrase fut prononcée par l’un des deux clones pour attirer l’attention ; ce faisant, il exécuta une série de mudras qui lui permit de faire naître un nouveau protagoniste, obscur, composé de pénombre. Une matière noire, ombrageuse et sans consistance, qui avait un rôle bien précis : piéger Mairu dans l’illusion d’être piégée.

D'instinct, Joben et le second clone se dispersèrent.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11630-nara-joben-100#101222
Metaru Mairu
Metaru Mairu

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Ven 28 Mai 2021 - 11:33
Préliminaires des Gradés

feat. @NARA JOBEN

Mairu ne jugea pas indispensable de répondre à la provocation verbale de son adversaire. D’une part parce qu’elle n’était pas du genre à alimenter une hostilité et d’autre part parce qu’elle n’y voyait le moindre intérêt.

Son rival lui parlait de ne pas vouloir lui accorder de la pitié mais ce n’était certainement pas son intention dès le début de leur combat. Il lui avait fait bien comprendre en l’attaquant la première fois avec ardeur et sans prévenir. Ça serait plutôt le voir la ménager maintenant qui étonnerait la jeune femme aux yeux dorés.

Alors qu’elle se demandait ce que lui réservait le Nara belliqueux, Mairu se sentit soudain incapable de bouger alors qu’elle ne vit aucune technique d’entrave venir dans sa direction. La heidan ne mit pas longtemps pour comprendre qu’elle était certainement victime d’un genjutsu car elle s’était sentie comme figée au moment où son regard s’était posé sur l’un des clones de son adversaire qui s’était transformé en tengu. De toute évidence c’était un piège pour la forcer à regarder la créature afin de la plonger dans une illusion. Son rival maîtrisait donc le genjustu ? La jeune femme devrait faire encore plus attention dorénavant.

La jeune femme avait remarqué la disparition soudain de son assaillant et d’un de ses clones et elle ne doutait pas que c’était pour lui préparer un mauvais tour là encore alors elle se transforma entièrement en métal pour prévenir d’une attaque en traitre. Fort heureusement, même dans l’incapacité de bouger, elle restait apte à se défendre ou à attaquer. D’ailleurs, sans plus attendre, la Dame de Fer expulsa de son corps une nouvelle volée d’armes blanches en tous genres sauf que, cette fois, ne sachant pas où s’étaient cachés ses ennemis, elle avait alors visée la zone tout autour d’elle. Certaines armes avaient réussi à atteindre même la périphérie de l’arène mais d’autres avaient été stoppées avant par des arbres, les perforant de part en part. La jeune femme espérait que son offensive lui avait permis au moins d’atteindre une cible.

Préférant prévenir que guérir, deux êtres qui lui ressemblaient se détachèrent de Mairu. Aussitôt entière, une duplication s’éclipsa alors que la seconde resta auprès de l’originale …


HRP:
 


_________________
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Ven 28 Mai 2021 - 11:39, édité 1 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Nara Joben
Nara Joben

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Ven 28 Mai 2021 - 15:11


L’illusion ne fonctionna pas bien longtemps. Le tengu des ombres, arcane secrète que Joben avait tiré d’un ancien camarade, se muta en illusion qui ne trompa pas la clairvoyance de son antagoniste. La Metaru , après avoir compris la supercherie et comme pour le démontrer à cet ennemi de circonstance, changea son corps en métal et expulsa de ce dernier une pluie de fléaux tranchants et susceptibles de les transpercer, lui ainsi que ses clones. Le ténébreux n’était pas avare en dégâts toutefois. Répétant les mêmes mudras qu’il avait effectué quelques secondes plus tôt, il cracha de ses poumons qui se contractèrent démesurément un souffle puissant qui éparpilla, encore, les projectiles lancés contre lui.

Ses clones n’eurent pas cette chance néanmoins. Tous deux furent rapidement touchés par les incarnations de mort que la terrible Metaru avait jeté contre eux. Un shuriken décapita celui qui maintenant l’illusion, faisant choir sa tête sur le sol qui roula sur le côté, avant de disparaître dans un nuage de fumée. Une épée se planta directement dans la gorge d’un autre qui tomba sur ses genoux, tenta de s’exclamer mais ne put sortir qu’un gargouillis de sang, avant de disparaître à son tour. Mais, plus loin, la Furie des Ombres crachait avec fougue une bourrasque herculéenne qui balaya de sa route tous les instruments de l’extinction qui tombait sur lui, comme un châtiment.

Non seulement Mairu avait écrasé ses clones, mais en prime, elle s’était sortie de l’illusion et savait, désormais, qu’elle affrontait un homme redoutable non seulement parce qu’il pouvait décimer ses adversaires dans les flammes, mais aussi parce qu’il pouvait infliger des tortures mentales si graves qu’on ne pouvait donner un nom à l’immensité du martyr qu’elles infligeaient : de quoi déstructurer toute l’âme d’une créature.

Une vision lui parvint alors. Il vit les cieux s’embraser, des flammes chassant l’azur et léchant les nuages pour couvrir la planète d’un destin de feu. Il vit, de la terre, sortir des bras décharnés et squelettiques, si noires qu’ils semblaient avoir été tous calcinés. Le visage de Mairu, qui lui faisait face, se métamorphosa en une sorte de figure de charogne putréfiée, anorexique et repoussante, rongée par les vers. Cauchemar.

Il revint rapidement à la réalité. Le bleu de l’azur dispersa les oriflammes incandescentes et les mains se rétractèrent aux enfers. Autour de lui, une foule d’armes étaient clairsemée sur toute la zone, plantées en pagailles dans les ormes, les maisons, les toits de chaumes, les quelques prés verts, les broussailles et les panneaux : la zone avait été comme fustigée par le courroux d’un Dieu faiseur de lames. La forgeronne avait étalé toute sa panoplie autour d’elle, donnant à l’atmosphère une vibrance épique. Le duel arrivait à son paroxysme.

« Il est temps de donner à la plèbe un spectacle digne de ce nom. »

Il refusait strictement de baisser les bras et d'abandonner si près du but. Il était temps pour lui de révéler une autre partie de son arsenal, et de prouver à tous les shinobis de Kumogakure qu'ils avaient eu tort de croire qu'ils pouvaient l'apprivoiser. Depuis l'enfance, Joben se savait touché par un destin particulier : depuis toujours, il avait compris qu'il était investi d'une mission et tant qu'on ne le comprendrait pas, il continuerait de battre les flots et de harceler les océans pour découvrir à la Terre Promise. Pour comprendre ce à quoi il était destiné ; pour comprendre à quoi rimaient toutes ces épreuves qu'il avait dû affronter au cours de sa pénible vie. Avec hargne, il composa des mûdras et ses poumons regonflèrent, encore, avant de cracher vers le ciel de larges boules de feu qui s’élevèrent vers la stratosphère. Il réaliserait la même prophétie qu’il avait vu dans son cauchemar.

Ses doigts dansèrent encore, alors qu’il n’avait de cesse d’imbiber ses membres de chakra et de faire jaillir son énergie par flots continus. La Furie des Ombres entrait en frénésie et, tandis que les météores de feu redescendaient, il attendît avant de composer l’ultime signe incantatoire.

Il la guetta, elle, au loin. Depuis le début, il ne l’avait pas perdu de vue. Il attendait qu’elle se défende et que, du ciel, les météores fassent leur travail ; tant celui de la dévastation, que celui de la lumière. Partout dans le village, on put voir le ciel s’habiller de boules de feu déflagrantes, comme si soudain un spectacle surnaturel se déroulait sous les yeux ébahis des contemplatifs. Un châtiment se préparait. Et il déferlerait sur le secteur avec un courroux tonitruant, dévastant tous les corps qui traîneraient de trop près sur ce paysage qui n'avait de promesse que celle de devenir un large cimetière de feu.

L’instant fatidique arriva. Avec une infâme cruauté, Joben effectua le dernier signe. Les météores de feu pilonnèrent la zone et ravagèrent le village quand il fit courir sa plus redoutable offensive, profitant du chaos et de la lumière incandescente des flammes qu’il avait fait descendre du ciel jusque sur terre, pour accélérer sa manœuvre. Démon d’outre-tombe, son ombre fila à une vitesse encore plus rapide que la normale, pour la simple et bonne raison que sous la lumière des météores de feu, les ombres n’avaient fait que grandir : celles des maisons, celles des arbres, celles des armes de la Metaru. Le terrain, dans cet instant propice, était devenu le royaume de la lumière et donc, celui des ténèbres ; car plus la lumière dansait, plus les ombres répandaient leurs filets.

Les météores chantaient un requiem funeste, celui d'un hommage à ce village reconstitué pour l'occasion, et condamné à disparaître dans un déluge de feu. En dessous d'eux se réservait néanmoins le pire, filant à toute allure vers la Dame de Fer. Enfin, la chose jaillît comme un fauve. Sa vitesse n’avait d’avantage que celui que le terrain venait de lui offrir ; mais surtout, le danger venait de ce qu’elle était capable de faire. Du sol jaillirent des griffes meurtrières, longues et incisives, qui se jetèrent en déferlant vers l’assimilatrice pour la déchiqueter, pour la démembrer à tel point que toutes les parties de son corps, une fois chauffées par les flammes, se disloqueraient et s’éparpilleraient autour d’elle. Il ne s’agissait pas seulement de la perforer, ou de trancher ses membres. Cet arcane interdit était bien plus terrible que cela.

Il s’agissait de l’anéantir en dispersant chaque morceau d’elle dans un tombeau de feu à ciel ouvert.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11630-nara-joben-100#101222
Metaru Mairu
Metaru Mairu

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Mar 1 Juin 2021 - 18:03
Préliminaires des Gradés

feat. @NARA JOBEN

Sur le terrain, le Nara était bien le seul à se réjouir de la situation. Un écart de jouissance qui se creusa lorsque la Metaru vu une pluie de feu fonça sur la zone où elle se trouvait.

Plus les météorites enflammées se rapprochaient de la terre ferme, plus les ombres qui entouraient et sous les pieds de la Dame de Fer et de son clone grandissaient. Sachant la capacité clanique des Nara, il ne fallait pas être un érudit pour comprendre que l’ennemi allait certainement saisir l’opportunité que lui octroyait l’avantage du terrain et de sa technique tombant du ciel pour surprendre son ennemi. La plus grande menace n’était donc certainement pas cette pluie de feu. D’autant plus que les propos de Joben et son faciès qui exprimait toute la folie qui l’habitait étaient comme un glas qui annonçait la fin de la Metaru . Or, le Nara savait pertinemment que la Dame de Fer pourrait aisément contrer son attaque de feu ; comme elle l’avait déjà démontré. Il était donc évident que le fou préparait autre chose pour être si sûr de lui.

Alors, sans plus attendre, le clone de Mairu restée auprès d’elle s’avança au moins d’un mètre de l’originale qui elle avait reculée tout autant. Puis, lorsque le Nara exécuta son dernier mudra, le clone projeta de son corps un grand mur de métal entre l’enragé et lui mais des serres d’ombre finirent tout de même par l’atteindre, le déchiquetant jusqu’à la faire exploser avant de disparaître comme s’il n’avait jamais existé. Au même moment, la pluie de feu s’était abattue mais que la Dame de Fer encaissa avec son assimilation sans se faire disperser alors qu’elle était prête à ce sacrifice dans le l'espoir de mettre un terme à ce combat qui ne lui procurait la moindre jouissance.

La violence des derniers assauts de Joben fit traverser dans l’esprit de Mairu l’idée que le Nara voulait la tuer. A cet instant, la heidan condamnait cette épreuve où tous les coups étaient permis. Les participants risquaient réellement la mort hors ils étaient des camarades, des alliés. Pour la jeune femme, cet examen n’avait pas de sens.

Pendant ce temps, le second clone de Mairu avait profité que Joben fût concentré sur l’élimination de l’originale pour se faufiler discrètement jusqu’à dans la zone du Nara ; s’aidant des avantages offerts par les éléments du village fictif qui leur servait d’arène. Restant ensuite à demi-cachée derrière un arbre qui se trouvait légèrement en arrière vers la gauche du Nara, la duplication avait profité que ce dernier exécuta ses plans machiavéliques pour armer une main et envoyer un objet qui rentrera en violente collusion avec la cible, lui infligeant des dégâts internes et externes si non évité …



HRP:
 

_________________
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Mar 1 Juin 2021 - 20:35, édité 1 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Nara Joben
Nara Joben

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Mer 2 Juin 2021 - 14:25


La mort était tombée du ciel. Comme si les étoiles cachées s’étaient crachées sur le Yuukan, les météorites pilonnèrent la zone de sorte que la reproduction architecturale d’un village fut bientôt en proie aux flammes ; les maisons, incendiées par cette dévastation, crépitèrent en dansant sous l’apparat de chimères de feu prophétiques de la fin des temps ; comme si ces flambeaux ouvraient la porte des mondes.

Un monde que l’ombre maudite du Nara cherchait à épiner de ses êtres de chair. Serpentant le long du sol, le fléau avait foncé en direction de la Matriarche des Metaru puis s’était, dans un soubresaut, extirpé d’un trait de sa position pour faire jaillir sa fougue destructrice. Fort heureusement, le clone de métal de la Metaru avait dressé un large rempart à cette frénésie terrienne. Mais alors que l’ombre se jetait comme un fauve s’acharnant dans un duel à mort contre la protection, elle brisa ce rempart et dilapida sa cible en la déchiquetant toute entière dans un spectacle de férocité extrême, d’une rare violence. Derrière, la destinataire originelle de ce châtiment put comprendre quel genre de sort lui avait été réservé et sans doute qu’en assistant à ce spectacle refroidissant, elle put saisir à quel point ces offensives étaient sérieuses.

C’est alors qu’au milieu du chaos, il vit la Dame de Métal. Son attaque avait littéralement éclipsé ses dernières défenses au moment où les météorites harcelaient la zone pour en faire un décor maudit. Mais elle, elle tenait encore debout, ultime bastion contre la folie destructrice de l’ex-incarcéré. Sa silhouette étincelante se dressait sinistrement au cœur d’un ballet de feu qu’elle ne craignait pas ; comme si elle surgissait elle-même du chaos. Les rafales chaudes des ondes crépitantes qui tanguaient autour d’elle ne lui faisaient pas peur. Elle s’érigeait comme un antique monument, béni des dieux, et négligeait tout ce que ce paysage avait de sinistre et dangereux. Autour d’elle, les flammes qui continuèrent leur envahissement firent céder le bois des maisons qui, dans l’échos soudain de leurs fissures, parurent hurler en se disloquant. Des planches et des poutres tombèrent lourdement dans un bruit de tonnerre, comme des membres perdus et rongés par des flammes nécrosantes. L’arbre central, prenant feu, vit l’incendie vorace monter sur lui et jusqu’à sa houppe, gangréner ses branches jusqu’à ce que ses feuilles deviennent des papillons incandescents disparaissant en cendres dans l’azur.

L’enfer était là, tout autour d’eux ; et des gradins, les contemplateurs purent réaliser à quel point cet affrontement était dantesque.

C’est dans ce paysage fantasmagorique que le Nara, tout attentif à la Metaru qui lui faisait face, se recula. Il n’avait rien négligé de cet affrontement ; si vrai qu’il avait vu le second clone de Mairu partir et quitter la position occupée par ses deux semblables, il n’avait pas pu faire attention à ses mouvements et maintenant qu’il avait éliminé le premier clone, il sonda les environs pour vérifier qu’aucun piège n’avait été mis en place tandis que la matriarche, derrière son écran de métal, se protégeait des assauts flamboyants. Typiquement, il s’attendît à ce que quelque chose émane du sol ou lui tombe sur la tête ; ou profite du portrait chaotique de cet univers pour traverser les flammes et l’assaillir.

Il ne vit guère le clone, mais discerna rapidement l’attaque. Elle traversait l’air presque en faisant vibrer le décor autour d’elle ; la chance de Joben ne résida que dans la distance que le clone avait dû prendre pour ne pas être décelé. Il dût sacrifier l’une de ses plus précieuses défenses, de celles qu’il se réservait en ultime secours ; faisant appel à un autre art bien connu par la Furie des Ombres, celui du Fuinjutsu. Ses mains dansèrent et il n’eût pas à les poser au sol, à remplir ses poumons ou à ériger une quelconque forme élémentaire. Dans l’axe de cet assaut qui lui était destiné apparût par spontanéité un large mur pour endiguer la technique ; un rempart unique, basé sur sa vitesse d’apparition.

Le projectile mortel, toutefois, n’était pas que véloce. Ses dégâts étaient majeurs, sans doute plus dangereux que tout ce qu’avait tenté de lui infliger la Dame de Métal dressée au milieu du déluge enflammé. La pointe du missile perfora les poumons telluriques de cette protection rocailleuse puis éclata en lambeaux de métal destinés à le déchiqueter. Joben, s’il eut le temps d’amortir la technique, n’eut pas le temps d’esquiver : le missile était arrivé trop vite. Les pointes aiguisées du fléau mortel passèrent les protections et assaillirent son corps, percèrent à travers son armure rutilante et entrèrent dans ses chairs ; défoncèrent son torse en rebondissant sur ses côtes, et lui infligèrent de profondes entailles.

Il s’écarta, par instinct de survie, en ôtant son corps des lames métalliques qui avaient tenté de le suspendre comme un condamné à mort. En glissant des embouts de métal, il vérifia un instant qu’ils n’étaient guère enduits de poisons ; une chance que ce ne fut pas le cas. Il huma l’air, et sentît cette odeur caractéristique, repoussante et pénible, du feu partout autour de lui, de la braise naissante et des cendres en suspend. Ses sens étaient fonctionnels. Il sentît, cependant, qu’il perdait du sang ; mauvaise nouvelle.

Ses orbes retrouvèrent le janissaire étincelant, alors que son clone restait sans doute tapi dans l’ombre des maisons encore debout ; qui ne tarderaient sans doute pas, elles non plus, à prendre feu. En quelques instants, ce duel avait pris des proportions d’une ampleur épique, montrant à tout le village à quel point les combats de haute intensité entre protagonistes accoutumés à la guerre pouvaient être palpitants et ravageurs.

Douloureusement, il s’affaissa et commença à fléchir ses jambes, posant son poids sur ses cuisses puissantes. Campé sur ses appuis, il décida d’une nouvelle contre-attaque ; peut-être la dernière. Il tenait encore debout, certes, mais la fatigue était bien présente et à présent que le duel arrivait à son terme, il sentît que son corps voulait céder ; se plier, concéder la victoire et se reposer.

Mais ses rêves de douceur furent balayés par son inébranlable volonté. Il fit face, encore, déterminé à leur révéler encore quelques sommités de son art ; après tout, il lui restait encore beaucoup de ressources et il savait comment exploiter le paysage à son avantage. Dans le royaume des flammes, il savait comment rendre cet enfer encore plus chaotique. Il se demanda jusqu’à quel point la Metaru résisterait au feu.

« Du talent, vous en avez. Alors, pourquoi ? »

Sur son visage s’imprima un masque de colère.

« Pourquoi aucun d’entre vous ne tente d’éradiquer le Mal qui pèse sur votre peuple ?! »

Il composa des mûdras, et ses poumons gonflèrent deux fois. La première fois, ce fut pour expédier sur son antagoniste un orbe condensé de vents houleux, de ceux qui pouvaient lacérer son corps et répandre tous azimut ses membres de métal comme s’il détachait chaque pièce d’une structure. Cette technique n’avait rien d’un assaut désespéré cependant ; elle prendrait, autour d’elle, les flammes qui dévoraient encore ce hameau dévasté pour augmenter drastiquement son efficacité. En prime, il attendît que les vents s'achèvent pour lancer une nouvelle boule de feu ; moins dangereuse que les précédentes, mais tout aussi dérangeante, de sorte à continuer de liquéfier ce métal dont elle était toute entière constituée.

Tel un forgeron, il pariât sur le fait que le métal serait domestiqué par le feu ; et qu'à cet instant, une fois le liquide métallique amollie et incapable de riposter, il pourrait, pour conclure ce duel, l'obliger à renoncer à poursuivre cette bataille.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11630-nara-joben-100#101222
Metaru Mairu
Metaru Mairu

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Ven 4 Juin 2021 - 17:16
Préliminaires des Gradés

feat. @NARA JOBEN

Le Nara hystérique parvint à éviter les plus gros dégâts de l’assaut lancé par le clone de la Dame de Fer. En voyant son adversaire perdre du sang et à bout de souffle, étrangement, la Metaru fut soulagée que la « missile » n’eût pas atteint sa cible de plein fouet. A cet instant, la jeune femme aux cheveux violacés souhaitait que son rival abandonne le combat car elle ne désirait pas lui faire plus de mal mais c’était trop espéré venant d’un homme qui semblait vivre que pour la destruction.

Le Nara lâcha des propos que la heidan avait bien du mal à saisir. Mairu se demanda de quel Mal parlait Joben. Les maux qui rongeaient leur monde étaient si nombreux. Actuellement l’Homme au Chapeau était certainement celui qui était le plus dangereux pour eux les shinobi. Était-ce de lui dont parlait le Nara ? La Dame de Fer désirait en être certainement. Elle voulait comprendre son camarade mais celui-ci ne lui laissa guère le temps de lui poser la moindre question qu’il se mit déjà à malaxer son chakra.

Comprenant le temps n’était pas à la discussion, la Dame de Fer se revêtit de son armure au moment même où elle vit que son assaillant composer des nouveaux signes. La jeune femme s’attendait à un assaut très puissant dans lequel le Nara miserait toute la fureur qui l’animait. Mais, elle essuya deux attaques, l’une après l’autre, et qui lui paraissaient moins destructrices. Son armure finit cependant par disloquer. Des bouts de métal ardents et déchiquetés par le vent tombèrent à ses pieds, révélant son corps de métal intact bien que celui-ci avait encaissé une partie des assauts. Fort heureusement, son corps métallique étant imbibé de chakra celui-ci ne craignait donc ni la chaleur, ni l’électricité comme un simple métal. Pour espérer la faire fondre, il fallait bien plus de puissance de feu.

En riposte immédiate, le clone de Mairu restant, et qui était resté dans l’angle mort du Nara, tendit les deux mains en direction de l’assaillant qui se concentrait, une fois de plus, qu’à l’anéantissement de l’originale. Des membres de la duplication jaillirent du métal liquide qui se solidifierait au contact. Le double de la heidan s’appliquait pour ne pas toucher la tête de sa cible qu’elle désirait laisser libre.

« - Cela suffit Joben-san ! Je ne tiens pas à vous blesser plus alors s’il vous plaît, arrêtons-nous là ! Si vous tenez tant que cela à la victoire, je vous la laisse dès à présent ! »

Tout en parlant, Mairu l’originale avait tendu une main en direction de Joben. La jeune femme ne cherchait pas à lui offrir la main mais plutôt à lui faire comprendre que s’il s’obstinait, elle et son clone l’attaqueront simultanément cette fois. Faire comprendre à son rival son intention était totalement déraisonné mais la Metaru désirait faire assimiler au Nara qu’il ne tenait qu’à lui d’éviter d’autres blessures.

Si le Nara avait été un véritable ennemi, la Metaru se serait montrée, bien entendu, beaucoup moins clémente envers son adversaire. Elle aurait cherché à l’abattre dès le début de la bataille car elle n’affectionnait guère le combat qui perdure mais Joben n’était pas un véritable antagoniste mais un camarade. Ils n’avaient aucune raison de s’entre-tuer dans ce duel qui visait juste à juger leurs potentiels.

Le comportement de la Dame de Fer pourrait très bien lui faire perdre ce duel mais la heidan n’avait cure de la victoire. D'autant plus que maintenant la fatigue liée à l'utilisation massive de chakra commençait à se faire ressentir. Mairu ne désirait qu'en finir avec ce combat et partir savourer une bonne tasse de thé pour se ressourcer …



HRP:
 

_________________
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Nara Joben
Nara Joben

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Dim 6 Juin 2021 - 18:08


Au centre d’un champs de bataille apocalyptique, le combat poursuivait son cours. La Dame de Fer et la Furie des Ombres, enveloppés dans une aura sanguinaire, se livraient à une valse de dévastation sous les yeux d’une foule contemplative. Chacun pouvait apprécier, perché sur les gradins sécurisés, combien pouvait être dangereuse la frénésie de deux virtuoses de la rixe. Le feu autour de leur débâcle grandissait, dévorait petit à petit les toits des abris environnants et jetaient des gerbes crépitantes. Et tandis que la Dame de Fer, impériale, sortait de nouveau des flammes destructrices du prophète de la fin de ce monde, les secondes se suspendirent comme des échos de désespoir. Ce duel allait trop loin. Beaucoup trop loin.

La démesure était toutefois la meilleure amie de Joben qui, mordicus, se refusait de clore cet affrontement sans avoir prouvé à tous qu’il n’avait pas perdu son talent, déjà reconnu autrefois, de belliciste chevronné. Sans doute avait-il été, naguère, l’un des meilleurs appuis de Nara Seijiro. Sans doute avait-il été l’un des principaux instigateurs de la militarisation de Kumogakure, lorsqu’après moult négociations, la cité des sciences était devenue la cité des guerres. Son zèle, bien connu, avait épousé celui de tous les adorateurs de sang et les batailleurs qui, d’un front commun, avaient écrasé toute controverse possible en soutenant la position du Daimyô, au grand dam des érudits et des pacifistes : triomphant, ils avaient en ces temps troublés bouté tous les prédicateurs d’une paix illusoire hors de la scène politique pour installer un chef de guerre. N’était-ce pas ce que leur reprochait désormais leur pire ennemi ?

N’avaient-ils pas donné naissance eux-mêmes au légendaire Homme au Chapeau en façonnant ces bastions militaires capables à eux seuls de défier des nations ?

« Tu ne me laisseras pas la victoire. »

D’un saut, il tenta de s’échapper du métal liquide mais le temps lui manqua. La vague menaça de l’ensevelir dans une matière de laquelle il ne pourrait assurément pas s’échapper. Un rapide signe incantatoire précéda l’activation d’un nouveau sceau, un de ceux qui contiendrait ce qu’il avait de plus massif.

Un large navire apparût, bientôt enseveli sous la marée de liquide métallique qui se solidifia à l’impact. Sur la coque, à tribord, se scella néanmoins ce qui depuis le départ était le fléau de la Metaru ; un homme, transformé en gargouille de métal. Ou du moins, presque.

« Je la prendrais. »

Sa tête était figée vers le ciel. Mais ses mains, elles, étaient restées protégées du tumulte en s’enfonçant dans la cale du navire, passant à travers d’un des hublots de tir. Ainsi suspendu à la coque massive de son bâtiment maritime, il parut être condamné, tel un martyr sur son supplice. Mais il n’en était rien.

Car à partir du moment où ses mains étaient libres, elles pouvaient encore enfanter le Mal. Une série de mûdras plus tard et il laissa s’échapper ; non qu’elle apparût, mais elle vint là, cachée parmi les ombres du navire.

La Sorcière d’Izanami attendît son heure.

« Prépare-toi. La riposte arrive. »

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11630-nara-joben-100#101222
Metaru Mairu
Metaru Mairu

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Mer 9 Juin 2021 - 12:31
Préliminaires des Gradés

feat. @NARA JOBEN

Croire que le Nara belliqueux allait abandonné le combat, même en lui accordant la victoire, se révéla trop demandé. Était-ce par fierté que l’homme refusa l’offre de la jeune femme aux yeux dorés ? Celle-ci en doutait fort. Aux yeux de la Metaru, la Nara n’était qu’une bête assoiffée de sang qui n’avait aucune once de dignité. C’était réellement navrant venant d’un Nara. Les membres de ce clan n’étaient-ils pas supposés être des intellectuels ? Des gens doués de bon sens ? Chose dont semblait dépourvu Joben.

La bête enragée n’enragea point le piètre opinion que sa rivale avait de lui lorsque celui-ci s’entêta à poursuivre le combat malgré qu’il fût immobilisé partiellement par la technique lancée par le clone de son adversaire. Mairu avait espéré pouvoir l’immobiliser totalement mais le bougre avait réussit à éviter une partie du métal. Ses mains étaient restées libres or elles étaient, sans aucun doute, les armes les plus redoutables du shinobi.

Méfiante, avant même que son adversaire ne lui lança un avertissement verbal, le métal qui couvrait le corps de la Dame de Fer disparaissait pour former une paire d’ailes dans son dos. Aussitôt, la jeune femme au regard ambré décolla à la verticale, en battant ses ailes métalliques, pour se positionner assez loin du sol qui devenait bien trop dangereux. Non seulement l’environnement était propice aux attaques dissimulées de son rival, de prime, le feu ne cessait de grandir, gagnant du terrain. A ce rythme, il ne resterait plus rien du décor qui leur servait d’arène.

De sa position, Mairu avait une vue dégagée sur Joben. Et le sentiment de commisération qui l’animait jusque-là commença à se muer à de l’exaspération. Voir la Nara dans une position aussi pathétique mais qu’il ne désirait point mettre fin, faisait naître en la Metaru de la colère. La jeune femme était en rage à cause l’entêtement et le manque de dignité de son rival. Connaissant ce que le sentiment négatif engendrait chez elle, au lieu de les faire pleuvoir sur le sujet de son irascibilité, Mairu préféra réprimer les émotions néfastes qui la rongeait, tout en assistance à ce qui se passait en contre-bas.

Un fois encore, la Nara se concentrait sur la Metaru originale sans accordée la moindre attention au clone restant de cette dernière. Était-il donc à ce point aveuglé par le désir ardent d’effacer l’existence de la vraie pour ignorer totalement l’autre qu’il savait n’être qu’ éphémère ? Et pourtant, c’était de la duplication dont le shinobi borgne devrait se méfier.

Profitant que Joben fût toujours partiellement bloqué, dos à elle et occupé à menacer la vraie, la fausse Mairu se rapproche discrètement du Nara avant d'avaler rapidement le peu de distance qui les réparait. Dans l'élan, le clone asséna un violent coup de coude au niveau du crâne resté à découvert du fou allié. La duplication avait fermé une main sur le poing fermé du membre dont elle s’était servi pour frapper la cible afin de renforcer l’impact. Ne désirant pas cependant tuer son adversaire mais seulement l’assommer, l'être éphémère avait évité de lui infliger un coup qui aurait pu lui être fatal. Mais, cette compassion allait certainement la faire disparaitre cette fois …

HRP:
 

_________________
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Lun 14 Juin 2021 - 15:59, édité 1 fois (Raison : corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Nara Joben
Nara Joben

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Jeu 10 Juin 2021 - 17:59


Les signes incantés se succédaient sous les planches noires de la massive coque contre laquelle il était agglutiné et, de fait, ankylosé. Ses yeux rivés vers les cieux, il vit l’ange métallique prendre son envol et gagner les azurs interdits, lui donnant une allure impériale au-dessus de ce monde de feu ; il n’eut aucun doute qu’elle appliquerait, en temps et en heure, un châtiment céleste. Un châtiment duquel il ne ressortirait pas indemne s’il ne parvenait à trouver une solution pour se sortir du pétrin dans lequel il était embourbé.

Mais avant même qu’il ne pusse conclure ses incantations, un frisson lui parcourût l’échine. Comme une présence secrète et insidieuse, comme un danger qui le guettait. Les cieux n’étaient qu’un spectacle divin et envoûtant, une ode à la grandeur et à l’élévation ; un chemin vers l’astre solaire, comme pour contraster avec lui qui se fondait dans la corruption des ombres terrestres. Quelle ne fut sa surprise lorsque, soudain, un poing de métal fracassa la nef contre laquelle il était scotché, brisa ses planches et le traversa en le détruisant avec une telle violence que s’il s’était agi de sa tête…

… oui, il aurait été brisé. Dans l’état, il ne pouvait savoir cependant. Il ne pouvait savoir d’où venait ce danger improviste, cet arcane silencieux comme un murmure mais dangereuse comme le feu qui crépitait tout autour de cette arène de chaos. Ses mûdras se terminèrent. Dans l’instant qui suivit, un courant cyclonique d’une puissance certaine détruisît la coque déjà fragilisée de son navire et le dégagea bien au-dessus de la terre, lui ainsi que cette chose inconnue qui avait menacé de le mettre hors d’état de nuire ; en contrebas, il la vit, dansant avec sa toile d’ombres.

La sorcière d’Izanami l’avait sauvé d’une frappe qui l’aurait éclipsé de cette bataille.

Mais alors qu’il était projeté dans les cieux, il se livrait à un duel d’un nouveau genre ; s’il tombait comme Satan dans les limbes abyssales de l’Enfer, il se vit un instant faire front à l’ange de métal avec ses ailes brassant des bourrasques fielleuses. La fin du combat approchait.

Elle approchait, et le verdict aussi. Tout approchait de son terme alors qu’il continuait de sombrer vers son enfer de flammes incandescentes et que les lambeaux de son navire se projetaient au brasier alentour.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11630-nara-joben-100#101222
Metaru Mairu
Metaru Mairu

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Lun 14 Juin 2021 - 16:16
Préliminaires des Gradés

feat. @NARA JOBEN

Lorsque que l’ange de fer vit depuis les cieux son double échoué, celui-ci lâcha un soupir. La jeune femme était lasse de l’entêtement de son rival qui ne désirait pas s’avouer vaincu tant qu’il tenait débout. Or, la jeune femme ne tenait vraiment pas à lui infliger plus des dégâts.

L’Hystérique tenait donc à mourir pour un duel entre deux camardes ?

L’exaspération de la Dame de Fer fut cependant fugace car, en vérité, la ténacité du Nara était fort admirable. Il était de ceux qui n’abandonneraient pas un champ de bataille tant qu’ils leur resteraient assez d’énergie pour tenir debout face aux ennemis et ce même si tout espoir était perdu. Seulement, Mairu n'était pas une véritable ennemie.

« - Quel idiot ! »

Les mots s’étaient échappés des lèvres de Mairu sans même que cette dernière s’en rendit compte, voyant Joben tombé vers le brasier qui ne cessait de s’intensifier, avalant le décor qui avait été planté pour leur servir de terrain de combat. Sans perdre de temps, la Metaru projeta un câble de sa main droite pour capturer le Nara au niveau de la taille. Elle avait cherché à immobiliser en même temps les bras du Nara borgne afin de l’empêcher de chercher à défaire le lien ou encore à l’attaquer, risquant ainsi de l’entrainer avec lui dans le feu de l’enfer où le Fou semblait être prêt à se reposer.

Péniblement, l’ange de métal battit des ailes pour maintenir l’altitude tout en s’éloignant du terrain enflammé, trainant Joben à au moins deux mètres au bout du câble en-dessous d’elle. Mairu tenait le câble à deux mains pour ne pas lâcher le Nara qui faisait vraiment son poids.

C’est essoufflée par l’effort déployé et le chakra qui commençait à se tarir que la Dame de Fer atterrit sur un terrain dégagé et pour l’instant épargné par le feu. La jeune femme avait fait en sorte que l’atterrissage de son voyageur se fasse tout en douceur mais elle le garda prisonnier de son câble dont elle tenait toujours fermement l’extrémité. Mairu fit parcourir son chakra dans la corde de métal afin de la rétracter autour du captif mais elle fit ensuite tout disparaître, libérant ainsi Joben alors qu’un peu plus loin le clone de la heidan avait disparue de lui-même. Preuves que la Dame de Fer ne tenait pas à poursuivre le combat.

« - Tu continues à perdre du sang ! Tu dois te faire soigner rapidement ! »

Une fois encore, la heidan cherchait à résonner le genin mais connaissant la fougue et l’entêtement de son rival, la jeune femme aux yeux dorés restait sur ses gardes et demeurait aux aguets ...


HRP:
 

_________________
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Mer 23 Juin 2021 - 1:18, édité 1 fois (Raison : corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Nara Joben
Nara Joben

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Mar 15 Juin 2021 - 16:25


Son corps sombrait. C’était tout comme si son âme plongeait dans l’abîme sans pouvoir rêver de retrouver la surface du globe terrestre ; comme si, naufragé d’un châtiment éternel, sa carcasse s’enfonçait vers le néant absolu.

En-dessous, vomissant des crépitements de haine et déchaînant des rafales ardentes, l’incendie poursuivait sa dévastation. Tout le hameau reconstitué n’était plus qu’une vaste plaine de feu, épargné à certains endroits sur des parcelles où la terre était un peu moins fertile ; le feu, à l’apogée de sa fureur, ne dévorait que ce qui vivait ou avait vécu. Le sol granuleux n’avait rien à offrir aux bouches incandescentes des flammes voraces ; un genre de charogne dont le monstre aux lueurs orangées ne faisait pas pitance.

Il se vit redescendre vers des millénaires de solitude, plonger plus bas encore dans l’annihilation de soi. C’était dans ce vertige constant, dans cette tourmente secrète qu’il avait épousé les arts d’Izanami. La déchéance lui avait appris à aimer tout ce qu’il y avait de sale, de violent, de macabre ; comme si, à force de côtoyer la mort et la putréfaction, il avait appris à en apprécier l’odeur.

Il se souvint du jour où, tel un renégat, on l’avait jeté dans une geôle ténébreuse, dans cet endroit mortifère où il avait plus que jamais embrassé les ombres. Dans cet endroit mortifère où une partie de son âme, se dérobant à son socle, avait été déchiquetée par les griffes de la Déesse trahie. Dans cet endroit mortifère où, non conscient de sombrer dans un gouffre de rancœur et de désespoir, une partie de son souffle vital avait suffoqué.

Ce jour, la joie avait quitté son cœur. Tout s’était effondré. Sa cause, fleur maudite, avait fané. Son orgueil, comme de la mauvaise herbe, avait conquis tous les paysages de son être. Alors l’idéaliste était devenu sicaire. Alors le loyal était devenu traître.

Dans ce plongeon infini vers les abîmes de son propre désespoir, il avait néanmoins appris à reconsidérer le sens de son existence en se délectant de choses simples. Une goutte d’eau était une goutte d’eau et après de longs jours de soif, le liquide avait une saveur exquise. La vie, elle-même, pour peu qu’il la sente le quitter, s’était habillée d’une robe plus ronde en bouche que le meilleur nectar. En un sens, son propre sang était devenue sa meilleure ambroisie.

Plus il sentait mourir, plus il se rendait à l’évidence qu’il était vivant et ce plaisir était jouissif.

Le câble de la Metaru ceintura sa silhouette, enferma son bras contre sa taille et le jeta sur une aire dégagée ; une parcelle où les flammes n’avaient rien à dévorer, sinon de la chair de Nara et le métal de la Forgeronne. La Dame de Fer, de toute sa grandeur, rétracta avec un cœur paisible le lien qui venait d’empêcher le Nara de sombrer dans son propre incendie. Ce dernier, genou au sol, dût fournir un effort immense pour se redresser ; dans l’élan, une gerbe de sang gargouilla dans sa gorge et il dût la cracher.

Il leva le bras droit.

« C’est tout à ton honneur. J’aban… »

Trop tard. Au loin, ayant été épargné par les flammes, la Sorcière d’Izanami faisait son travail : au sol, serpentant entre les ombres dansantes, un fléau d’une ampleur considérable ruisselait vers la Metaru qui venait d’atterrir. Cette technique, Mairu la connaissait déjà. Les ombres jailliraient comme des griffes maudites pour la déchiqueter et avec une telle rage qu’elle pouvait en être dépecée. Le sicaire vit l’heure arriver. Sans qu’il n’en eusse l’intention, il exécutait une manœuvre déloyale ; une attaque dévastatrice qui pouvait coûter cher à son adversaire.

Dans un élan convaincu, il chargea mais ne fut pas assez rapide. Avec vélocité, il apposa une main sur l’un de ses sceaux et fit apparaître, devant la Metaru, un rocher ; mais cela ne suffisait pas. La rage et la dévastation de cette technique étaient terribles ; cette frénésie-là ne tolérait aucune sorte d’obstacle. Le rocher fut rapidement mis en pièce et les griffes lacérantes passèrent à travers, visant directement la Dame de Fer dans une dernière technique, monumentale.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11630-nara-joben-100#101222
Metaru Mairu
Metaru Mairu

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Mer 23 Juin 2021 - 1:15
Préliminaires des Gradés

feat. @NARA JOBEN

Le soulagement éprit Mairu lorsque Joben décida enfin de l'écouter. La Metaru était soulagée de voir que le Nara se montrait enfin raisonnable. Peu importait si la victoire lui appartenait où sera attribué à son rival, tout ce qu'importait à la jeune femme aux yeux dorés était que son adversaire cessait de s'acharner, d'aggraver ses blessures, mettant ainsi sa vie en danger.

Croyant que tout était enfin terminé, la Dame de Fer se délesta de ses ailes qui s'évaporèrent en limailles de fer pour finir par disparaître complètement, emportées par le vent.La heidan s'apprêtait à aller aider le genin à se relever lorsque ce dernier se précipita pour tenter d'arrêter une attaque inattendue. Comprenant rapidement la situation ; qu'elle était la cible de cette offensive dont elle connaissait que trop bien la férocité, la Dame de Fer se revêtit aussitôt de son armure alors que son corps tout entier se tranformait en métal.

Après quelques secondes de répit pour reprendre son souffle, la Metaru au teint hâlé réussit à se redresser. La jeune femme s'avança ensuite vers le Nara. Sans même lui demander son accord, Mairu passa un bras sous ceux de Joben afin de l'aider à se relever.

« - Perdre le contrôle de sa propre technique ! ... Je n'arrive pas à le croire ! »

Si la Metaru n'avait pas vu le Nara fournir un dernier effort pour essayer d'intercepter l'attaque de sa propre créature, la jeune femme aurait vraiment cru que son adversaire avait, une fois encore, cherché à la tuer, malgré son abandon à vive voix. Après tout, le Nara n'avait pas terminé sa phrase alors ses propos auraient pu très bien être un piège visant à baiser la garde de la Metaru.

« - J'aimerais que nous discutions une fois que tu seras remis sur pied, Joben-san. » ...


HRP:
 

_________________
3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Mer 23 Juin 2021 - 1:18, édité 1 fois (Raison : corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Nara Joben
Nara Joben

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Mer 23 Juin 2021 - 18:20


La furie destructrice de l’une de ses plus puissantes techniques, après avoir dépecé le rocher qu’il avait lui-même invoqué, courût droit sur la Metaru. Le regard du ténébreux renégat de Kumogakure suivit alors la course folle de cet assaut dévastateur, une inquiétude habillant son unique orbe aux nuances d’or. L’ordalie n’avait aucune fin et même ses propres incantations paraissaient vouloir conclure ce duel pour lui offrir la victoire.

Heureusement, Mairu utilisa une de ses défenses de bon aloi et, superposant une armure de métal à un corps transformé lui-même en métal, elle parvint à dresser une dernière barricade pour saturer les griffes létales de la dangereuse technique, de sorte que l’ombre s’émousse. La technique martela les pièces de métal pour les déchirer mais elles s’affaiblirent en tentant de mettre à mal un harnois qui se déstructurait volontiers pour ne laisser paraître derrière qu’un corps de métal qui se reconstituait automatiquement. La Sorcière d’Izanami, à elle seule, ne pouvait parvenir à détruire Mairu ; il fallait pour réaliser ce miracle l’appui terrible que seul Joben était capable de fournir, en tant qu’être original et élu de la Déesse de la Mort.

Ce personnage, d’ailleurs, décida de tendre sa main sur le côté et, son iris fauve se tournant vers sa propre création, il lui lança des éclairs de ressentiment. Sa propre entité avait failli le plonger dans le déshonneur et le supplice de retourner derrière les fers, ce qu’il désirait éviter à tout prix : ses ennemis n’étaient pas à Kumogakure. Du moins, pas pour le moment.

Avec une sorte de cruauté dans les yeux, il révoqua sa technique et la Sorcière, en se recroquevillant sur elle-même, sembla hurler en se faisant aspirer par le sol, agitant ses bras squelettiques et décharnées dans les airs pour tenter de rester à la surface : une vision d’épouvante que le bannissement de cette créature des ténèbres.

A cet instant, Mairu s’avança et décida, pour soutenir l’ancien, de l’appuyer d’une solide épaule pour l’aider à tenir debout. Dans un premier temps, il la laissa faire et écouta sagement ses paroles. Il ressentît alors une sorte de connivence, de fraternité. Devant toute une foule stupéfaite par le spectacle dantesque qu’avaient proposé Mairu et Joben dans cet affrontement épique, on crut à une sorte de renaissance de l’esprit de Kumogakure. On crut que le traître, terreur maudite revenue des tréfonds des geôles du Kaminari, s’était enfin repenti.

Erreur.

Il repoussa violement Mairu afin de l’écarter de son passage et il se tint debout par ses propres moyens. Puis il dressa une main, comme il l’avait fait plus tôt avec Anzu, alors qu’il se savait en mesure d’asséner le coup fatal.

« Reprenons. C’est tout à ton honneur d’avoir essayé de me sauver. J’abandonne. »

La main tenue vers le ciel, il confirma sa forfaiture. Néanmoins, ses yeux refusaient de quitter la Dame de Fer.

Il avait une image à entretenir. Elle put sans doute comprendre que cela n’était pas contre elle et puis, qu’importe. Il n’était pas revenu à Kumogakure pour se faire des amis ou pour caresser l’espoir de retrouver l’esprit de camaraderie. Non. Une toute autre ambition bousculait ses pensées.

« Dans d’autres circonstances, je t’aurais tué. »

Puis il se détourna d’elle et la laissa là, comme on laisse les amis qu’on a enterré derrière soi.

Information:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11630-nara-joben-100#101222
Narrateur
Narrateur

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Lun 28 Juin 2021 - 5:45

Alors que de plus en plus de combats de hauts calibres se poursuivaient, celui-ci comme plusieurs se trouvait particulièrement intéressant. Forçant l’arbitre soutenu par une équipe à être sur la défensive au regard du danger potentiel que représentaient les deux combattants, il était fortement intéressant d’y voir l’évolution d'un tel combat.

Ayant commencé de manière aussi féroce qu’intense, on ne pouvait dire que les gens présents n’avaient pas droit à une confrontation de haut calibre.

En effet, plus le combat progressait et plus la puissance se transformait en ruse, laissant place à un spectacle assez intéressant.

Ainsi, jusqu’à leur dernière goute de chakra respectif et jusqu’au sang, ce combat était clairement un choc de titan.

Or, à la dernière minute, alors que le tout prenait une tournure suffisamment particulière pour nécessiter une intervention, le duel fut interrompu par Joben et sa déclaration alors qu’il avait révoqué sa technique à la dernière minute.

Assisté par son bourreau pendant ce spectacle, ce qui venait de se produire ne laissait personne de marbre. En effet, en plus d’être une très belle représentation sportive, le tout dévoilait clairement que Joben était fort probablement plus qu’un ancien prisonnier.

Noté et mémorisé, le tout était clairement à l'avantage de l'ex prisonnier qui était plus ou moins en période d'observation.

Se devant toutefois de conclure le combat, l'arbitre délaissa ses réflexions pour plus tard sachant que le devoir l'appelait.

-Suite à la déclaration de Nara Joben, Metaru Mairu est déclarée vainqueur.

Dès lors, une quantité importante de shinobi inondèrent le terrain, venant en aide au Nara et à Mairu alors que les deux avaient déversé une très grande partie de leur énergie allant parfois jusqu’à la perte de beaucoup de sang.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu Empty
Revenir en haut Aller en bas

3/01. PHASE 3 - Préliminaires des gradés : duel Joben contre Mairu

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Examen Ninja de Kumo
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: