Soutenez le forum !
1234
Partagez

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu]

Shinkao Ryujin
Shinkao Ryujin

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Mer 26 Mai 2021 - 3:34
Enivré de cet unique idéal visible au travers de ses iris, la bête pulsante explose au sein de ce plateau d'entraînement en de myriades d'enchaînements infernaux incessants. Ode à ses illustres ancêtres, l'enveloppe charnelle aussi fluide et souple que l’anima azurée effritant la roche virevolte dans tous les sens en des prises martiales d’une grâce animale. Et il sait ; Voit, sent et touche quasiment de son esprit l’objectif tant désiré que ses iris flamboyant semblent observer dans le vide en face de lui. Tel un rêve qu’il matérialise dans son esprit et contemple alors que ses dextres fendent l’air avec fureur et retenue, désireux d'affiner son style à chaque instant.

L’interdit de son maître, la peur de ce dernier. Voilà ce que désire Ryujin. Et c’est là toute l’obsession qui guide la hardiesse de sa motivation et de son art, le fameux démons divin quasiment sous ses yeux. Des rumeurs et autres informations dénichées ici et là se sont fragmentées dans son esprit au point d’en former une bataille dantesque que son âme impulsive envie ; Jalouse surtout. Chacun de ses coups incarnent ici l'ascension vers cet être qui, se son art et de ses talents explosifs a défié le titan. Alors y parviendra, lui aussi, peu en importe le prix, quitte à suivre une autre voie que son temple.

Les heures de labeur, le soleil défilant au firmament, feuilles de l'automne se dilapidant autour de sa silhouette. Le reflet ombrageux de l’artiste martial valse sur le sol sans halte. Et alors le temps défile inlassablement et en amène un autre ; Celui du repos.

Recraché par les affres de multiples explosions, ondes de chocs, esquives et charges, le loup solitaire se retrouve au sol, porté par le lit de feuillages aux teintes orangées infinies, charmes d’une douce saison. Sa place confortable lui offre le loisir de récupérer un souffle manquant, haletant, faisant culminer le sommet de son torse tel un bœuf. Des bombardements effrénés qui ne l’empêchent pourtant pas d’admirer l’orée d’un couchant initié, de l’astre solaire s’apprêtant tout juste à partir. Un spectacle délectable dont il abreuve son âme de par cette main couvrant son visage afin de ne pas être éblouie.

Un jour, j’irai, je parviendrai à ce niveau. Et un jour je me dresserai devant ces fameux Bijuus.

Le sermon parfaitement audible se grave immédiatement dans les méandres de son esprit tel un mantra répété vingt fois au moins, signe de sa détermination. Mais pour l’heure le constat est évident ; De nombreux outils lui manquent encore et surtout des avis aguerris à ce sujet. Son ancien maître ne saurait toujours y répondre, de par sa crainte et sa réticence. Sa requête doit aller en d’autres oreilles plus compétentes, voir même celle du chef suprême de ce village : Le Raikage. Impossible cependant pour lui de griller les étapes encore, détournant un temps le regard du soleil pour visualiser deux rouleaux de parchemins sur le sol à côté de lui.

Bon, c’est ce que j’ai pu récupérer de mes affaires avant mon départ … Je pense que ça devrait faire l’affaire dans un premier temps. Mais qui et où ? Il va falloir que je trouve quelqu’un qui puisse y graver quelque chose d’intéressant. Hmm … Puissance ou polyvalence ?

Qui s’approche ? Qui, parmi ces âmes curieuses attirées par les explosions, désire en découvrir davantage sur cette errance ? Ou bien juste la chance d’une rencontre hasardeuse ? Mais ses mots ont sûrement déjà filé au gré du zéphyr exalté.


Dernière édition par Shinkao Ryujin le Mer 26 Mai 2021 - 20:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11865-shinkao-ryujin-the-beast-termine
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Mer 26 Mai 2021 - 17:42

Aizen rentrait de la bibliothèque. Ce lieu emblématique considéré à la hauteur d’un monument faisait l’objet de nombreuses visites. Le Nara ne s’y rendait jamais pour la même chose bien que le sujet tournait souvent autour du monde shinobi. De plus en plus ses recherches étaient aussi scientifiques. Mais si les ninjas s’y rendaient aussi souvent ce n’était pas que pour la science, se cultiver était nécessaire.

Il n’y a pas d’ignorance, il y a la connaissance. Voilà évidemment la pensée qui traversa l’esprit de l’adorateur de la lumière. C’était l’un des cinq préceptes.

En effet les réactions d’un ninja au combat ou en missions ne dépendaient pas que de son expérience, ses réflexes ou sa puissance. Tout voir dans une vie était impossible et faire sa propre expérience de chaque chose l’était donc tout autant. Lire permettait d’élargir ses connaissances et ainsi de pouvoir agir sur des choses qui sans cette lecture auraient été incomprises.

Pour autant le Chûnin ne passait pas tout son temps là-bas. Il cherchait l’équilibre parfait entre connaissance et expérience et c’était pourquoi il passait beaucoup de temps également aux terrains d’entraînement. Il préférait néanmoins s’exercer le matin au lever du soleil profitant ainsi du calme matinal.

Sur le chemin du retour entre la bibliothèque et sa demeure Aizen passait pas une série de terrains d’entraînements. Alors qu’il déambulait calmement avec quelques livres sous le bras son attention fut attiré par des bruits caractéristiques. Des explosions ? Il était rare d’en entendre de si puissantes et si nombreuses. Les techniques katon étaient capables de causer ce genre de phénomène mais le Nara semblait entendre une toute autre chose. Ce fut tout naturellement que, par curiosité, l’homme vêtu de blanc se dirigea vers la source du bruit.

Il tomba sur un homme dont il n’aurait pu déterminer l’âge mais ce dernier semblait ni plus jeune ni plus vieux que lui. Il était la source de ces sons comme le démontrait ses nombreux mouvements qu’ils s’appliquaient à faire contre un ennemi invisible de tous sauf de lui. En effet certains de ses mouvements étaient accompagnés d’explosions. C’était la première fois que le Nara voyait un tel pouvoir. Les explosions semblaient provenir des mains de l’homme mais il ne réalisait aucun mudra pour les invoquer. Encore un pouvoir stupéfiant et Aizen aimerait bien mesurer la puissance et les possibilités d’un tel pouvoir.

Le Chûnin resta en retrait afin d’observer tous les mouvements de cet individu et de s’en imprégner. Une fois que ce dernier eu finit il s’allongea sur le sol récupérant de son effort exténuant. Le Nara choisit ce moment plutôt opportun pour s’approcher. Il réalisa trop tard que celui vers qui il allait à la rencontre semblait parler ainsi en arrivant il n’entendit que ses derniers mots. Sa présence ayant était démasqué il rebondit sur ses dernières paroles tout en posant les yeux sur ce qui semblait être des rouleaux de technique vierges.
« Pourquoi vouloir mettre l’un des deux aspects de côté ? En visant à te mettre toi-même des limites tu ne feras que te brider, vois plus grand. »
Aizen était tout sourire, il regardait son interlocuteur comme un vieil ami alors que ces derniers ne se connaissaient pas. Très vite il mima une légère stupeur et s’inclina légèrement avant d’ajouter.
« Oh, j’en oublie les bonnes manières. Je me nomme Nara Aizen, Chûnin du village. Pourrais-je savoir à qui ai-je l’honneur ? Ton pouvoir si… Particulier a su attirer mon attention et m’a fait dévier de ma route initiale. »
Sur ses derniers mots le Nara posa un regard amusé tout en montrant légèrement les livres qu’il portait puis replaça son attention sur celui à qui il avait demandé l’identité.




_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Dim 30 Mai 2021 - 18:35
« Tu t’emmerde ? Sors un peu et observe les gens Toto’... »

Conseil précieux qu’appliqua à la lettre Atorasu. L’ennuie était loin d’être le dernier de ses soucis. Il réagissait très mal face à lui et l’empêchait même d’avancer dans ses rares projets personnels; Il était chez lui entrain d’étudier les travaux de sa mère sur l’Iroujutsu mais cette sensation connue de tous le submergea en un rien de temps. Il n’arrivait plus à lire, à réfléchir, il n’arrivait plus à ne rien faire. Seul le conseil de son autre mère le sauva.

« ... Tu découvrira des gens qui sortiront de l’ordinaire et qui sont parfois bizarre... »

Cela faisait un petit moment qu’il regardait de ce drôle de personnage s’entraîner. Un homme imposant, dont personne ne voulait croiser le regard. Le Jiongu ne regardait pas un entrainement mais un cirque où l’attraction favorite se trouvait devant lui. Ce n’était pas qu’un simple homme rongeait pas la haine ou la soif de vengeance (quoi que...) mais un véritable animal emprisonnait dans une enveloppe charnelle qui ne pouvait qu’être limitée par cette dernière.

« ... mais cela ne t’empêcheras pas de croiser des gens totalement ordinaire... »

L’animal s'était calmé et le moment était parfait pour commencer à aller le dresser. Alors que les quelques femmes dont la culotte était mouillée en voyant cette tonne de masculinité. Ce fut l’apothéose lorsque le Nara, le renard, le vicieux, rejoignit l’homme tout transpirant. Ce bel et grand homme à la cape blanche et dont le sourire ne pouvait que te rassurer mais dont l’intérieur ne reflétait pas forcément l’extérieur. Alors que certains luttaient pour ne pas craquer face au monstre en eux, d'autres savaient parfaitement être en accord avec leurs « animal intérieur »; Mélanger et jonglait avec l’apparence et la réalité. Atorasu avait croisé plusieurs fois Aizen ces derniers temps mais leur dernière rencontre émit des doutes (rien de bien extraordinaire) sur le Nara Aizen profond. Quelque chose clochait, quelque chose ne tournait pas rond chez lui. Atorasu en était sûr. Il était trop... parfait... (Le Ji-Ongu serait donc jaloux ?) et ce dernier mouvement, cette dernière attaque ne put s’échapper de la tête du genin. .

Mais bon...Après tout... ce n’était pas ses affaires...

« ‘Fin bref...Allez zou : Tu verras par toi même. »

Sorti d’un endroit sombre, à l’abri du soleil et des regards, la chouette se dirigea vers le groupe. Le duo allait se transformer en trio. Le même masque et la même cape enveloppait Atorasu de la tête aux pieds. Il traversa le terrain en prenant son temps. Bien qu’il faisait tache face aux deux dieux grecs devant lui, un visage familier le poussa à les rejoindre. Cette capacité à aborder les gens sans les connaître, n’était pas dans les gants du genin.

s’approcha en entendant de mieux en mieux les dires des deux hommes. Atorasu, non loin d'eux avait eu la chance de pouvoir entendre les quelques paroles de l’ambitieux. Il fallait dire qu’il y en avait beaucoup sur dans les parages...des ambitieux. .

Une fois arriver, il commença par adresser sa première parole au Nara tout en acquiescent de la tête.

- Aizen. Toujours un plaisir de vous voir.

Puis il se tourna vers l’homme à la chevelure blanche. Atorasu aurait voulu essayer une petite blague la technique dont Aizen lui-même lui avait appris et dont il en abusait l’utilisation mais il s’abstient pour cette fois-ci.

- Ji-ongu Atorasu. Dit-il amicalement. Oui. Notre cher Aizen a bien raison. Il lança un regard au Nara. Cette capacité à faire ces explosions nous intrigue. Après quand je dis nous... il regarda tout autour lui pour regarder les gens qui avaient l'air d’être obnubilé par le trio. Il n’y a pas qu'Aizen et moi-même. Mais nous sommes les seuls à être venue, donc nous serons les seuls à être rassasié de noter curiosité. Ajouta le Jiongu en cherchant confirmation au prêt du Nara.
.

_________________
Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Shinkao Ryujin
Shinkao Ryujin

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Lun 31 Mai 2021 - 12:33
Le voici qui approche, ombrelle onirique d’un horizon couvert du voile du couchant orangé, appréciable présence lui permettant de ne plus être éblouie un instant durant. D’iris nimbée d’une surprise évidente, ou plutôt d’instincts de prédateur éveillés, la bête bondit d’une habile rétractation du corps vers l’appuie de ses bras pour se redresser de leur unique impulsion. Orfèvrerie acrobatique, le saut exalté l’ancre dans une de ces postures sublimant ses traits sauvages, jambes pliées, bras posés nonchalamment à la lisière de ces dernières, attention du chasseur aiguisé. Vif, impétueux, méthodique, ses pupilles décortiquent sans la moindre gêne la silhouette dressée contre lui.

Toge blanche sans commune mesure en ces lieux, sagacité de l’érudit, proses accolées à une discussion à peine entamée d’un naturel habile sous un zeste de lyrisme. Son approche ne laisse guère de doute sur sa valeur combative assurément, de conseils titillant déjà l’esprit de l'errant. D’abord le regard sérieux, arcades froncés à la manière d’un jaguar humant sa cible, l'éphèbe ouvre subitement ses paumes, les observant un petit instant suite à ces paroles, envahit d’un soupir remplit d’hésitation. Polyvalence, puissance, voir plus grand … Peut-il le mener vers ces hauteurs, ces êtres célestes d’une taille colossale ? Et le faciès tourné vers les teintes flamboyantes de l'automne, l’esprit rêveur, se prend à répondre à demi-mot.

Un habile érudit … Es-tu de ceux qui ont déjà affronté un Bijuu ? Naah je vais trop vite, laisse tomber, je me perds dans mes délires. Mais, faut que je commence par ces parchemins vierges, je ne sais pas trop quoi en faire.

De l'arrivée naturelle du Nara et l’engrenage parfait de ses conseils, l’artiste martial assène la continuité de l’échange sans se rendre compte, à part égal, des présentations occultées. Et se redresse alors, tout aussi vif, une arcade de nouveau froncée et les pupilles rouge sanguins légèrement portées en biais. Bienséance, présentations usuelles … Des coutumes un peu redondantes pour lui. Alors, profitant de l’arrivée d’une nouvelle âme se présentant à son tour, Ryujin effectue plutôt la prose gestuelle symbole des ouvertures martiales de son temple.

Shinkao Ryujin. Genin de Kumo. Enfin, les grades tout ça … C’est un peu trop différent du temple d’où je viens. Jamais réussi à m’y faire. Hmm. Mais attendez, il y a si peu de Bakuhatsu que ça dans le village ?

Curieux de la découverte, l'amas de chair pulsant au gré de ses instincts semble un instant dubitatif, cherchant dans ses souvenirs des visages qui correspondraient à ce talent. Étrangement, aucun à sa connaissance non plus.

M’enfin, enchanté, Aizen et Atorasu. Le pouvoir innée que j’ai, c’est comment dire … Pour faire simple, la capacité à produire des explosions à partir de mon corps. C’est assez naturel en fait. Genre … J’ai pas trop à faire les trucs de ninja là, les mudras. Enfin si, juste pour deux trois trucs que le maître du temple m’a enseigné … Disons que je suis plus à l'aise avec les arts martiaux.

Main passé derrière ses cheveux symbole de sa réflexion pour son art, le zélote ne s’éternise cependant pas. Plus impulsif qu’érudit, plus bestial que sage, il préfère de loin une bonne démonstration. Alors les pages de lins étendues à ses pieds retrouvent leur maître avant que ce dernier prenne de la distance pour ne pas affecter ses camarades.

Une petite démonstration de plus prêt ? Bougez pas.

L’anima charnelle envoûte alors l’essence du chasseur en une pose souple et fluide propre à la personnalité de son style martial, ses mains en piqués et ses jambes prêtes à bondir aussi vivaces que l’eau. Et en un instant jallit une retourné circulaire au sol à l’aide de ses membres inférieurs, mains en appuis, d’un balayage accompagné d’un artifice évocateur de sa capacité spéciale. Le spectacle est laissé à la pure appréciation de ses confrères, l’être se redressant.

Alors, ça a l’air si différent de vos propres capacités ?



Technique:
 

Parchemins vierges:
 


Dernière édition par Shinkao Ryujin le Ven 4 Juin 2021 - 13:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11865-shinkao-ryujin-the-beast-termine
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Mar 1 Juin 2021 - 23:32

Lorsque le Ji-ongu sortit de nulle part le Nara ne fut pas surpris bien qu’il n’en s’y attendait pas. En effet il commençait à avoir l’habitude que le Genin débarque tel un fantôme là où il n’était pas forcément attendu. Il lui adressa un regard rapide avant de lui répondre via un signe de la tête.
« Atorasu. » Ajouta-t-il simplement.
Ce Genin aux fils l’intriguait mais à ce moment celui aux explosions monopolisait son attention. Il avait déjà vu de quoi était capable Atorasu jusqu’à lui arracher l’égalité lors dans entraînement qui aurait pu mal finir. Mais de quoi était capable cette nouvelle connaissance ? Aizen n’osait même pas imaginer la puissance de destruction que pourrait engendrer un tel pouvoir.

Lorsque l’homme aux cheveux blanc aperçu Aizen il se redressa animé d’un réflexe sauvage. En parlant de sauvagerie, sa posture laissait penser plus à un animal qu’à un humain. Sa musculature saillante ainsi que son agilité et sa souplesse témoignait d’un entraînement physique régulier.

Ce dernier sembla se perdre dans ses songes avant de répondre. Et ses premiers mots témoignèrent d’une divagation de son esprit, pourquoi lui parlait-il de démon tout à coup ? Au moins Aizen avait enfin à faire à quelqu’un qui ne considérait pas ces vulgaires bêtes comme des dieux. Quelqu’un de lucide bien qu’il semblât loin des érudits composants activement la cité des nuages.
« Je n’ai jamais affronté l’un de ses démons bien que je me sois entraîné à la maîtrise d’un ninjutsu interdit permettant de le maîtriser. Je suis donc prêt à le faire si l’occasion doit se présenter. »
Si l’occasion doit se présenter… Voilà la politique attentiste actuelle de Kumo. Qu’attendaient-ils pour se mettre en action ? Plusieurs autres pays avaient déjà mis la main sur la puissance de ces bêtes en l’enfermant dans un de leur shinobi. D’après le Nara il était temps de partir en chasse.

Motivé par l’arrivée de Atorasu il se présenta enfin. Non sans adopter une pose toute particulière que le Nara n’avait jamais vu, pas même chez son élève expert en taijutsu. Avait-il vraiment appris les arts ninjas au sein de Kumo ? Ce qu’il dit ensuite sembla confirmer que non. Il précisa être plus bercé par les arts martiaux mais ça le Nara l’avait vite deviné. Voilà un personnage bien particulier et lorsqu’il proposa une démonstration le Nara se décala, impatient de voir cela.

Les mouvements du Genin avaient quelque chose d’artistique bien que dans leur finalité ils avaient plus vocations à détruire qu’à créer. Il pouvait donc générer des explosions également avec ses membres inférieurs ? C’était une capacité effectivement très différente de ce qu’il connaissait.
« Je n’ai effectivement jamais rien vu de telle. Tu as appris à générer ces explosions ou c’est un don inné ? Aussi, peux-tu m’en dire plus sur ce temple dont tu as parlé ? »
La tournure de la phrase laissait entendre une question mais l’intonation du Nara intimait qu’il n’avait pas vraiment le choix. Aizen voulait cette information, la connaissance était la base d’un réel pouvoir alors il ne pouvait ignorer plus longtemps d’où venait cet individu.

Enfin, son attention revint sur les parchemins au sol, vierges de tout écriture.
« Je possède tout un panel de capacités mais, hélas, j’ai bien peur qu’aucune ne soit compatible avec ton style de combat. J’utilise le plus souvent des ninjutsus, à l’aide de mudra, et je pratique les arts samuraï. Tout est à l’opposé de toi. »
Dans cette dernière phrase le Nara laissa planer un air de défiance. S’il lui confirmait que tout dans son style de combat était différent il voulait aussi dire par là qu’il était supérieur. Il voulait affronter ses explosions tout simplement car il n’en avait jamais eu l’occasion jusqu’ici.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Sam 12 Juin 2021 - 19:12
Il était satisfait de la modeste salutation du Nara qui avait bien l’air de porter son importance à l’étalon au corps rêvé de tant de personnes. Atorasu comprenait cette réaction car lui aussi il était ici pour ce Bakuhatsu dont le spectacle qu’il proposa était plus intéressant que ce qu’il était réellement. Bien que rare dans les parages, cela ne faisait pas de lui une personne unique en son genre. Le Ji-ongu avait rejoint les paroles du Nara pour créer une sorte de coalition de groupe. Le dieu grec était loin d’être le premier que le genin croisait. Il s’était déjà battu contre quelqu’un dans le genre lors de l’annexion de Kumo.

Encore une fois, il faut le répéter, mais c’était le spectacle qu’attira le Jiongu et le Nara actionna l’action de prendre son courage à deux mains pour engager la conversation. .

Pour l’exploseur, un mouvement symbolique s’accompagna de son prénom. Une présentation bien hors normes pour que cette personne soit qu’un simple Bakuhatsu. Les quelques paroles qui suivirent démasquèrent la provenance singulière de cet homme aux cheveux blancs, et le Ji-ongu ne put s’empêcher de répéter le mot :

- Le temple ?

Son visage, caché, ne pouvait pas montrer son étonnement, mais sa voix, oui. Il n’y avait rien de négatif ou de moqueur mais cet homme, de par sa manière de s’exprimer, et même d’agir, avait l’air de sortir d’une tout autre dimension. Atorasu aurait pu miser sur l’un de ces moines venant d’Hikari mais la capacité spéciale de l’animal témoigner le contraire. Sous son masque, ses sourcils se froncèrent, sa peau morte s’effrita par la contraction violente de ses muscles physionomique. Un petit bruit de bouche, à la limite de l’audible accompagna le tout pour exprimer sa surprise.

- Hum… Enchanté.

À l'instar d'Aizen, le genin se décala pour avoir une avant-première, en première loge, un magnifique extrait de spectacle venant de Ryujin.

Une fois fait, le Nara ne put s’empêcher de sauter sur l’occasion pour faire le suceur, mais le suceur intelligent car ses paroles n’étaient pas simplement là pour louer les capacités de l’autre genin. Non. Elles étaient délicatement posées pour avoir plus d’informations.

« Un tchatcheur ne sachant tchatcher n’est pas un tchatcheur » Disait la mère d’Atorasu.

Phrase inutile pour dire, dans le cas présent, qu’Aizen savait parler. Placer les mots aux bons moments. Jouait sur le timbre de la voix pour sous-entendre certaines choses.

Une nouvelle fois Atorasu était le contraire. Ne voyait plus l’importance de beaucoup parler pour rien dire… sauf si c’était délicat d’aborder certains sujets.

Mais ce n’était pas le cas actuellement.

-Oui, parlez nous de votre temple.

Ajouta-t-il aux paroles du Nara. Bien qu’il n’ait que faire de si les explosions étaient apprises ou innées.

Son tour était venu. Après la démonstration Bakuhatsu et la présentation du Nara, leJiongu devait dire quelques mots sur sa capacité spéciale. Alors que l’un pouvait créer des explosions et l’autre était un samouraï pouvant manipuler les ombres Atorasu lui,

- Moi ? je crée des fils noirs.

La manière dont il avait prononcé la chose était, comme à son habitude, monotone. En revanche le moment où il avait dit était parfait pour apaiser la tension qu’avait installé Aizen. Alors que le chunin se montrait supérieure, le chunin, sur sa phrase simple et directe, se mettait involontairement(?) en position d’infériorité.

_________________
Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Shinkao Ryujin
Shinkao Ryujin

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Mer 23 Juin 2021 - 13:48
Gestuelle maîtrisée, explosion parfaitement condensée pour un effet dosé à petite échelle ; Voici là un petit tour de passe passe destiné à ouvrir une faille dans la garde adverse voir le laisse au dépourvu. Spectacle apprécié ? Ce n’est pourtant pas l’objectif de l'éphèbe, qui vient d’asséner le jutsu selon sa propre nature énergique. Un détail l’intéresse cependant sur les dires du Nara ; Ce dernier maîtrise l’un des Kinjutsus, comme lui, ceux destinés à dompter ces fameux démons.

D’autres donc se préparent aussi pour ce jour ultime, pour partir en chasse.

L’autre intervenant semble plus calme, ou en tout cas plus en réserve, difficile à cerner de par les regards intermittents que lui porte Ryujin. Bien sûr, rien chez la bête ne le désigne particulièrement comme un stratège calculateur, au contraire ; Il s’agit plutôt là d’une reconnaissance purement sensorielle, instinctive, intuitive. Ce que cela lui inspire. Mais la discussion continue de plus belle et tous trois auront sûrement l’occasion de se découvrir plus en détail.

Hmm … Je ne sais pas trop … Enfin, j’ai ça depuis la naissance et j’ai fini par développer ça auprès de mon maître, le temple Shibura, à Besho. C’est un genre de Dojo dédié aux arts martiaux mais nous y consacrons aussi du temps pour honorer la mémoire de nos prédécesseurs. Nous ne sommes pas tous ninjas dans ce temple … Certains sont juste des hommes en quête de spiritualités. Et ainsi nous y pratiquons le style Shibura.

Jouant de ses iris sanguins allant ici et là, de la silhouette du Nara jusqu’à celle d’Atorasu, se perdant dans le décor sous sa main porté de nouveau sur sa tignasse, l’artiste martial laisse finalement tout retomber. Le torse pulse sur une grande inspiration après toutes ces explications puis revient sur une expiration lente avant de reprendre avec plus de surprise.

Mais attendez … Tu m’as dit que tu maîtrisais une de ces techniques interdites pour maîtriser ces démons … C’était donc pas trop tôt au final. Car moi aussi en maîtrise un, celui qui permet de les sceller. C’est même pour ça que je me suis fait viré du temple, plus ou moins … M’enfin, longue histoire. Et y’en a d’autres comme vous ? D’autres qui prennent ça sérieux et veulent aussi partir les affronter avant que d’autres catastrophes n’arrivent ?

Et l’entente de leurs capacités ne peut que confirmer cette supposition. Pour lui aussi, cette diversité est assez surprenante, surtout qu’en dehors du mot Samouraï, les autres délires de fil noir et des ombres Nara ne lui disait rien. Enfin, pas en détail …

Alors, prenant un instant de répit pour qu’ils puissent répondre à sa question, se retourne vers l’Atorasu.

Qu'entends-tu par des fils noirs ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11865-shinkao-ryujin-the-beast-termine
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Mar 29 Juin 2021 - 22:44

C’était tout naturellement que le Ji-ongu se posa la même question que le Nara. Il voulait en savoir plus sur ce temple dont le l’homme aux explosions parlait. Mais ce dernier, contrairement au Nara cette fois, ne semblait pas s’intéresser plus que ça au pouvoir du jeune homme et à sa provenance. Il fallait dire que l’homme aux fils noirs était difficile à cerner même pour Aizen. Ce dernier avait tout de même compris que Atorasu avait du mal avec les contacts sociaux, comme l’avait prouvé sa réaction lorsque le Nara lui avait posé une main amicale sur l’épaule.

Finalement Ryujin se mit à répondre, se montrant bien plus bavard que son camarade tout en restant concis il effaçait toutes les interrogations du Nara.
Besho… Je vois, je n’ai jamais eu l’occasion de visiter cette ville. Il paraitrait que c’est souvent une terre d’accueil culturelle pour els étrangers, l’endroit idéal pour un temple bien que j’ignore tout de ce fameux style Shibura. Tu parles de spiritualité, ce temple est-il dévoué à une quelconque divinité ? »
Surement que par là l’homme aux cheveux immaculés voulait simplement dire qu’ils recherchaient à se recentrer sur eux même mais le Nara voulait vérifier si ce personnage faisait partie d’une de ses nombreuses religions inventées par un fou ayant entendu des voix.

Ce qu’il dit ensuite étonna le Nara mais évidemment il n’en montra rien, restant droit et stoïque avec la maitrise de lui-même pour laquelle il était réputé. C’était déjà étonnant qu’un Genin connaisse un jutsu de ce niveau mais surtout le Nara ne pouvait s’empêcher de se demander où il l’avait appris.
« Bien sûr, c’est même le Raikage en personne qui a dirigé l’enseignement de la Barrière Divine à plusieurs personnes. Le village se prépare forcément après les évènements de Iwa, Kiri et Kaze. D’autant plus que le message de Sakaze Tosen met la chasse au monstre sur le devant de la scène. Si tu maitrises justement le Scellement divin tu dois absolument te faire connaître auprès des autorités kumojins. »
Il était clair qu’un Genin ne pouvait pas rester dans son coin s’il savait maîtriser ce jutsu. Peut-être que le village avait besoin de ses services pour l’enseigner à d’autre, le Nara ne maîtrisait pas du tout le fuinjutsu alors il ne pouvait que très peu espérer pouvoir maîtriser un tel sort. Mais il était sans doute autrement pour d’autres personnes. Plus ils seraient nombreux à connaître ces ninjutsu interdits plus vite ils pourraient s’accaparer le pouvoir d’un dieu. Ils avaient du retard à ce niveau là comparé aux autres grandes puissances.

Passant do coq à l’âne le sujet sérieux de la capture des démons passa à celui des capacités de Atorasu. Ils perdaient du temps, rien de mieux que de la démonstration et de la pratique pour en apprendre plus, cela valait mieux que mille mots.
« Peut-être que tu pourrais lui faire une démonstration Atorasu. »
Puis il eut une idée.
« Ou même mieux, peut-être nous pourrions nous affronter tous les trois ? Chacun voulant survivre face aux deux autres. »
En temps normal face à deux Genins le Nara les aurait affrontés seul mais le niveau de Atorasu était trop élevé. Quant à ce Shinkao s’il maîtrisait le Scellement divin cela voulait dire qu’il pouvait également être très bon, le Nara avait hâte de le découvrir.



_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Ven 2 Juil 2021 - 10:16
Dans un premier temps, le Ji-ongu était spectateur de la discussion, il écoutait attentivement la réponse à la question qu’il posa avec Aizen. Le Bakuhatsu venait donc d’une sorte de temple où la spiritualité, donc la sagesse, y était l’objectif, sûrement, ultime. La réaction ne fut pas surprenante de la part du genin, car comme à son habitude, il y en avait pas à première vue. En réalité, Atorasu ne fut qu’un peu plus surpris par la provenance de cet homme. Bien que, technicité mélangée à la précision, la beauté et la sauvagerie de son style de combat, Ryujin penche plus dans la brutalité que dans apaisement.

La fougue de la jeunesse et la tranquillité de la vieillesse… normalement. Le masqué se dit que dans un monde où la perfection est atteinte dès le plus jeune âge, ce garçon, Shinkao Ryujin était peut-être une erreur de son temple. Pourtant il n’avait pas l’air de l’être.

De son habillage rustique mais charmant, le Nara devança une nouvelle fois le Ji-ongu, il savait poser les bonnes questions et avec une telle rapidité qu’on ne pouvait que se taire pour écouter la réponse, et se fut l’action du ténébreux.

Puis la discussion divergea vers quelque chose de plus intéressant et de plus actuel que les pouvoirs de tels ou de telles personnes. Les techniques interdites. Le Ji-Ongu en avait entendu parler mais il n’avait en aucun appris ou même vu l’une de ces techniques. L’importance que porta le petit nouveau était importante. De plus, Atorasu retenu une phrase du Nara : « si tu maitrises justement le scellement divin tu dois absolument te faire connaître auprès des autorités kumojins. ». La puissance de l’une de ces techniques était si impressionnante, qu’il fallait prévenir les autorités pour signaler qu’on la détenait. Dans sa quête à la protection même de son Pays, de son monde, Atorasu Ji-ongu compris deux choses. La première était que sa puissance déterminerait son importance dans son village, dans ce monde. De deux, les deux personnes qu’il avait en face de lui étaient loin d’être des joueurs de bas étages.

Absorbé par la discussion et par la réflexion qu’il se faisait sur lui-même, il ne prononça pas un seul mot jusqu’à que la totalité de l’attention se ramena à lui. Ryujin lui posa une question mais Aizen ne laissa pas la parole à Atorasu qu’il lui proposa une démonstration. Alors il recula de quelques pas jusqu’à qu’une idée surgit de la bouche du chunin : pourquoi ne pas lancer un combat ?

Atorasu n’y voyez aucun problème, il regarda l’autre genin puis le Nara et hausser les épaules de manière désintéressée. Il accepta avec un coup de tête et reprit ses quelques pas en arrière pour se préparer à l’affrontement… qui n’allait pas être de tout repos.


_________________
Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Shinkao Ryujin
Shinkao Ryujin

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Sam 3 Juil 2021 - 19:39
Nous ne sommes pas le seul temple situé dans cette ville mais je sais que nous sommes rattachés à un temple dédié aux points cardinaux. Après … Je suis plus un combattant, je ne suis pas encore rattaché à ces pratiques.

Investigations intéressantes de la part du Nara même si le spécialiste des explosions n’y prête guère une considération approfondie. Des nombreux touristes et visiteurs, de multiples cultures se mélangent au fil du temps au point de forger quelques adeptes de spiritualités différentes issues de divers régions. De vue ou d’ouïe dire, ce dernier a déjà rendu quelques services pour le temple rattaché au fil de sa vie d'ascète dans le sien, sans jamais approfondir l’aspect spirituel partagé avec ces derniers. En effet, dédier tout son temps aux arts martiaux ne permet pas de tout faire malheureusement.

Mais ce qui est proposé par la suite semble plus prenant.

Se faire connaître aux yeux des autorités dis-tu … Si ça me permet d’atteindre plus rapidement mes objectifs, je le ferai. Je fais peut-être pas trop ninja d’apparence … Mais Kaminari est le pays où j’ai grandi et ma demeure. Tout ce qui le menace de prêt ou de loin … Comptez sur moi pour l’éradiquer.

Car une part de sa personnalité et de sa bestialité est guidée par un patriotisme certain, peu enclin à faire des fioritures. Du tempérament de l’orage, Ruijin représente à la perfection ce zèle explosif circulant dans ses veines et son pouls, de la furie d’un dragon éveillé. Son autre requête prend d’ailleurs forme, quant à découvrir les capacités du fameux inconnu encore sur la réserve ; Mais d’une façon inattendue. Un combat à plusieurs ?

Pas forcément l’habitude de l’artiste martial plutôt dédié aux duels et à la confrontation des styles des différentes écoles de corps à corps. Un sourcil levé, l’expression épris d’une réflexion fugace, une pensée le traverse.

Ce n’est pas trop dans l’esprit de notre temple mais … Tch, laisse tomber, c’est la vieille façon de penser du vieux ça. Un Nara et un inconnu … Bon, voyons ce que ça donne. Lui, je veux voir ce que sont ces fils noirs …

Regard s’affine, silence se fait plus pesant, l’attitude nonchalante de la bête change peu à peu alors que les autres semblent se caler sur l’idée d’Aizen. Les iris de Ryujins défilent peu à peu entre les deux hommes, désireux de combattre les deux en même temps mais devant faire un choix dans la situation actuelle. Alors, ce dernier cherche un moyen de mettre en place son style habituel. Les approcher. Non, l’approcher lui.

L’homme exécute alors plusieurs mudras, contrairement à ses habitudes basiques, générant de cette succession trois arcs de foudres spécifiques envoyés indépendamment sur ses deux adversaires. L’un sur Aizen, en courbe sur la façade externe, les deux autres aussi en trajectoires courbés pour prendre Atorasu en tenaille. Et surtout courir sur ce dernier, essayer de s’approcher au corps à corps pour la suite.


Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] 7u6v




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11865-shinkao-ryujin-the-beast-termine
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu] Empty
Dim 4 Juil 2021 - 22:43

Un temple dédié aux points cardinaux. Cela n’était pas sans rappeler à Aizen le moine qu’il avait pu croiser il y avait peu de temps de cela. Peut-être devrait-il visiter cette ville un jour pour voir de quoi il en retournait directement là-bas.

L’homme au masque de fils s’écarta, montrant par la même occasion qu’il acceptait le défi proposé par le Chûnin. Quelqu’un qui ne s’y connaissait pas n’aurait pu assurer la validation du Ji-ongu mais le Nara commençait à avoir l’habitude de traiter avec lui donc il savait dorénavant déchiffrer ses silences.

Aizen aurait pu perdre patiente avec Ryujin. Si seulement cela le permettait d’atteindre ses objectifs ? Pour qui se prenait-il ?
« Tu le fera car je t’ai dit de le faire. »
Simple et d’un ton autoritaire le Nara n’avait pas envie de s’éterniser en des leçons de morale en ce jour, il voulait voir de quoi était capable cet homme aux explosions. Néanmoins il n’avait pu permettre le Genin de s’exprimer de la sorte, il n’était pas dans son monastère ici alors il devait apprendre à obéir. Néanmoins le Nara de toute la diplomatie dont il était capable préféra nuancer ses propos.
« N’aie crainte, ce geste ira dans le sens que tu exprimes. Pour Kumo et Kaminari. »
Voilà qui était dit et vite expédié, le Nara voulait passer à l’action.

Celui qui se mit en mouvement en premier ne fut autre que cette nouvelle connaissance. Alors qu’il avait dit ne pas être très coutumier des techniques ninja classique ce dernier utilisa des mudras pour sa première action. Comme il était de coutume lors d’un affrontement du genre le Genin s’en pris à ses deux adversaires. En effet dans un combat engageant trois combattants il fallait être attentif à ne pas en laisser un sur le côté, ce dernier pouvant en profiter pour agir à son aise.

Mais Ryujin fit un choix particulier en décidant d’accès son attention sur Atorasu. Il voulait donc à tout prix savoir ce qu’étaient ces fils noirs. Mais la curiosité était un bien vilain défaut, il allait l’apprendre à ses dépens.
« La curiosité est un bien vilain défaut… » Chuchota Aizen pour lui-même tout en effectuant des mudras à son tour.
Il prit soin de réaliser ces derniers à deux mains, ne voulant pas révéler tout de suite à son adversaire sa grande maîtrise du ninjutsu. A la fin de son incantation un bouclier de roche se matérialisa sur son avant-bras et il s’en servi pour intercepter le projectile foudroyant aux allures de canidé.
« Bien. A mon tour… Je vais vous servir de façon équitable. »
Contrairement à Ryujin Aizen comptait bien mettre autant en difficulté l’un que l’autre. De plus ce dernier lui facilité la tâche en tentant de réduire la distance avec Atorasu. Ainsi il pouvait facilement viser ses deux adversaires en une seule technique. Ainsi il composa de nouveaux signes tout en soufflant ce qui ressemblait à des shuriken. Ces derniers faits entièrement de chakra futon s’élevèrent dans le ciel. Le but était simple : faire pleuvoir sur ses adversaires une pluie des plus tranchantes.


Résumé du tour:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

Sur les pas des légendes [Aizen & Atorasu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: