Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
Examen Ninja de Kumo : les gradins EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
Examen Ninja de Kumo : les gradins EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
Examen Ninja de Kumo : les gradins EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
Examen Ninja de Kumo : les gradins EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
Examen Ninja de Kumo : les gradins EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
Examen Ninja de Kumo : les gradins EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
Examen Ninja de Kumo : les gradins EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
Examen Ninja de Kumo : les gradins EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
Examen Ninja de Kumo : les gradins EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
Examen Ninja de Kumo : les gradins EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

Le Deal du moment : -33%
PC portable DELL GAMING G3 15-3500
Voir le deal
599.99 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez

Examen Ninja de Kumo : les gradins

Narrateur
Narrateur

Examen Ninja de Kumo : les gradins Empty
Ven 28 Mai 2021 - 19:12
Aux alentours des différentes arènes, plusieurs personnes se situaient en hauteur de manière à pouvoir observer les affrontements et ce qu'il se produisait. Si bien évidemment, les genins ne pouvaient s'observer entre eux, les autres shinobis pouvaient toutefois se réunir afin d'observer la futur génération de combattants donner de leur mieux pour sortir vainqueur de cette épreuve finale.

Seuls les shinobis et civils ne participant pas à l'Examen Ninja de Kumo ou ayant été éliminés peuvent se présenter dans les gradins pour observer les combats.
Revenir en haut Aller en bas
Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

Examen Ninja de Kumo : les gradins Empty
Dim 30 Mai 2021 - 15:26
“ Je suis fier de toi alors, si tu ne sais pas te battre alors continue, bats toi. Bats toi plus fort ! Faisons nous une promesse ici, et maintenant. Sois mon katana, fais en sorte que jamais aucun mal ne m’atteins. Frappe vite, frappe fort, frappe sans hésiter, sans pitié. Que ta garde soit souple et ferme. Je vais devenir plus fort, pour toi, et devenir ton Wakizashi, Je vais dévier les lames, et les flèches cherchant à te tuer. Je me battrais pour toi.
je ne sais pas encore comment, mais je trancherais tous ceux qui te feront du mal. Je leur pourfendrais le cœur. Soyons unis comme un daisho. Formons le daisho Minaken. Aiguisons nous, devenons imparables, soyons froid comme l’acier avec nos ennemis, aussi tranchant et rapide que le vent. Aussi cuisant que le feu, aussi noble que le bois. Je vais arrêter mes singeries, j’ai vu le mal que je te faisais, c’est trop pour moi. Dans notre fourreau ne soyons qu’un, unis à la vie, à la mort. Aimons nous comme jamais pour que rien ne nous sépare. Je t’aime mon Katana. ”


Ces mots caressent son cœur meurtri par la honte. Elle espère réussir à lui faire plaisir et à devenir une shinobi accomplie pour lui. Minako s'est fait soigner par un eisenin, et elle est arrivée en hauteur. À l'entrée, le colosse de Kaito l'attend. Il la regarde de manière sévère et lui donne un grand soufflet.

« Tu me fais honte, ma fille. Tu oses reculer devant un combat et proposer autre chose. Tu es lâche, et en plus tu l'embrasses. La vie privée ne doit pas empiéter sur la vie de ninja. Donne-moi ton bandeau. Tant que tu n'auras pas assimilé les règles du Shinobi, je ne te le rendrai pas. »

Contre toute attente, Minako ne pleure pas et lui donne son bandeau. Elle est une source de déception pour son père. Il vouait une immense confiance en sa fille. Elle l'a déçu.

« Un shinobi ne doit pas montrer une seule once de faiblesse. Il ne doit pas verser de larmes et doit faire passer les missions en priorité. Il doit aussi écouter ses supérieurs. Un ninja doit être prêt à se sacrifier pour le bien des missions qui lui sont attribuées et ne recule jamais devant le combat. Tu n'as pas assimilé ces règles, et tant que ce ne sera pas fait, tu ne récupéreras pas ton bandeau. »

Kaito soupire puis reprend.

« Tu as bien fait d'abandonner. Ken pourra montrer qu'il est bien plus doué que toi sur tous les plans. Ça lui permettra de rester concentré, je lui dirai de moi même ce qu'il se passe avec Grisou-sama. »

« Comment ça, oto-san ? Elle a quoi ? »

Il la regarde d'un air assez grave. Il lui dit qu'elle est aux portes de la mort actuellement, et qu'il est probable qu'elle s'éteigne durant l'examen.

« Je ne peux pas aller la voir ? »

« Non. Regarde le combat de Ken et de Hideko. Prends en de la graine. Ken est un véritable Shinobi contrairement à toi. »

Minako regarde la scène qui se joue devant elle, aux côtés de son père.

“ Désolée. Je ne pourrais sans doute plus jamais me battre à tes côtés. Je ne mérite pas d'être ninja. Tu es mieux sans moi, clairement. Je m'en veux pour notre combat. J'ai peur de te faire échouer, je suis trop nulle. Je ne me suis pas battu et j'ai abandonné à cause de ma respiration qui commence sérieusement à m'inquiéter. Je ne voulais pas que tu aies une source d'inquiétude supplémentaire. Courage. ”

• Mina, je peux voir le combat à ta place ? J'ai envie de voir ton amoureux se battre contre Hidekokotte. •

“ Oui, je t'ai promis que je te laisserai prendre le contrôle de mon corps, tu peux. ”


Minako laisse sa sœur jumelle prendre le contrôle de son corps et regarde. Mitsai est heureuse, enfin sa sœur daigne l'écouter sincèrement. Elle va même jusqu'à prendre de quoi manger afin d'en profiter. Ses pâtisseries favorites, les Inazuma no Kumo au citron. Elle adore les manger. Elle est vraiment contente de pouvoir goûter à ce semblant de joie. Mitsai comprend pourquoi Minako aime le musicien qui préfère être un soutien.

“ J'avoue qu'il est beau ce débi-Ken, hé hé. Je devrais lui donner un surnom moins péjoratif. Euh, voyons. Chéri-Ken ? Nan c'est pas ouf. Qu'est-ce que je pourrai faire… Beau-Ken ? Non, ça ressemble au bōken. Pas ouf. Ah c'est compliqué. Chouken ? Ça ressemble au mot "chouquette". C'est rigolo. Ça lui va bien ! ”

Elle sent ses poumons se contracter, elle a mal. Elle aimerait demander de l'aide, mais Kaito a été formel, il ne faut pas montrer une once de faiblesse et il faut qu'elle regarde le combat. Mitsai veut voir Ken pour comprendre pourquoi Minako en est amoureuse. Elle admire le courage dont il fait preuve, se retenant de tousser. Elle voit le dragon de feu de Hideko se jeter sur Ken, elle trouve les flammes magnifiques. Elle se dit que Ken peut réussir à résister au combat, lorsqu'elle se crispe, elle a envie de tirer les cheveux de Hideko et de tous ceux présents en ces lieux. Mais elle ne fait rien. Elle voit Ken utiliser moulte stratégies pour essayer de toucher son adversaire. Elle le voit tout faire pour gagner. Elle le voit la toucher et de rappelle du défi de Ken lors de l'entraînement durant lequel Minako a daigné se débrouiller seule.

Du sang commence à sortir de sa bouche. Elle regarde de droite à gauche, la détresse est présente sur son regard. Ce regard qui veut dire clairement "aidez-moi". Croisant le regard du chuunin samouraï qu'elle admire, elle le fuit, après avoir implicitement dit avec ses yeux "je ne me sens pas bien". Mitsai veut vomir. Elle part des lieux et trouve un coin dans lequel elle peut cracher ses poumons. Elle a atrocement mal, elle n'arrive pas à respirer sans se tordre de douleur. Elle finit par s'évanouir dans son coin, sans que personne ne puisse la repérer. Kaito cherche des yeux sa fille. Il pensait qu'elle allait juste aux toilettes mais elle n'en est pas revenue. Il crée un clone aqueux pour voir où elle se trouve.

“ Ma fille. J'espère que tu aimes vraiment ce garçon. J'ai eu peur quand tu l'as embrassé. J'ai eu peur que tu fasses comme Junko. Je ne veux pas que tu fasses comme elle. ”

Ce clone trouve son enfant évanoui, du sang coulant sur sa joue. La panique s'installe en lui, il la prend dans ses bras et l'emmène à l'hôpital. Il pense que Minako a voulu se suicider, mais il sait qu'elle respire encore. Si elle est prise à temps, elle pourra être sauvée. Il réussit à l'emmener en soins intensifs. Tout se joue là-bas. Le clone sort et trouve un point d'eau, une rivière. Il peut ainsi disparaître sans faire de dégât nul part. Les informations arrivent à Kaito. Il se sent mal pour sa fille, mais il ne laisse rien paraître. Il veut que le petit ami de Minako se donne à fond dans ce combat, même s'il finit à l'hôpital. Il est fier de voir que ce jeune homme est courageux.

“ On aura l'occasion de parler toi et moi, Ken. J'ai besoin de savoir si ma fille est entre de bonnes mains à tes côtés. ”

_________________


Dernière édition par Zaiki Minako le Mer 2 Juin 2021 - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Examen Ninja de Kumo : les gradins Empty
Lun 31 Mai 2021 - 22:39




Les gradins



Si j'avais été impatient de commencer à combattre et que l'excitation du combat me hantait, j'était tout de même curieux de voir ce que os chers genins avaient dans le ventre en ce qui concernait leurs capacités martiales. J'en avais déjà affronté quelques uns, il y avait de cela quelques temps. Mais peut-être que comme Akagi, ces derniers avaient grandement progressé. Un sourire étirait déjà mes lèvres. Me rendant donc en direction des gradins, c'est avec mon habituel enthousiasme que je courais et sautait dans tous les sens pour rejoindre ma place. Et si la plus part des gens avaient décidé de prendre place sur un des sièges à disposition, j'avais bien évidemment décidé d'emprunter des chemins un peu moins conventionnels. Sautant sur les poteaux et les murs que je pouvais trouver pour me déplacer et éviter les foules, je finis ma course sur un haut mur qui surplombait le terrain et les gradins.

De ma position, j'avais une vue parfaite sur les matchs, et loin des mouvements de foules qui risquaient de détourner mon attention du combat, je pouvais aisément me concentrer sur les matchs. Les différents matchs d'ailleurs s'annonçaient plus que sympathique. Une assimilatrice de feu contre une assimilatrice de lave. Si je connaissais bien la première, la seconde m'était parfaitement inconnue. Autant en tant que personnes que de capacités. J'avais hâte de voir ce dont elle était capable et comment son assimilation se différenciait des nôtres. De ce que je savais, la lave ne faisait pas partie des affinités primaires. Mais je supposais que cela restait, comme le feu ou la foudre, une capacité particulièrement offensive. J'espérais toutefois que Hita n'allait pas être d'avantage blessée...Je me sentais encore un peu coupable de ces dernières blessures en date.

Un Metaru contre un utilisateur des Portes Célestes. Deux capacités que j'avais affronté personnellement en combat, de telle sortes que j'avais une vague idée de leurs possibilités respectives. De ce que je savais, les Portes Célestes permettaient de booster les capacités physiques de l'utilisateur. Le rendre plus rapide, plus fort. D'un autre côté, le Metaru possédait des défenses solides et maîtrisait le Raiton. Je ne l'avais jamais vu l'utiliser pour améliorer sa vitesse, comme je le faisais moi-même, mais je me demandais si cela lui servirait ? Je me savais rapide, et tous ceux qui possédaient la même affinité que moi pouvaient l'être aussi. Mais qu'en était-il des Portes ? Ils étaient indéniablement plus forts que moi, mais étaient-ils plus rapides aussi ? Ou tout aussi rapide ? Cela faisait des utilisateurs de ces arcanes des adversaires particulièrement redoutables. Je me demandais ce qu'un combat contre l'un d'entre eux donnerait...J'avais le pré-sentiment que mon assimilation serait indispensable. Mais serait-ce seulement suffisant ? Comment s'en sortirait le rouquin à la détermination de fer ?

Sur un autre des tableaux, c'était cette fois-ci une autre Metaru que je connaissais bien qui affrontait un shinobi dont je n'avais aucune donnée. Et la seule chose qui ressortait de son combat pour l'instant était son incroyable détermination et sa maîtrise du fûton. Quant à elle, la Metaru était aussi impitoyable et déterminée qu'elle en avait l'habitude, bombardant son adversaire de ses jutsus avec une férocité implacable.

Et sur le dernier tableau, Kan et Atorasu. Deux autres genins que je connaissais bien aussi. D'un côté, le Ji-Ongu maîtrisait une matière filaire noire à nulle autre pareil et un utilisateur du doton, tandis que la Kao était comme moi un assimilateur de foudre. Mais Kan était aussi un être particulièrement gentil et n'aimant pas des masses la violence. Alors je me demandais bien ce que tout cela allait donner. Atorasu n'était pas avantagé avec son affinité au doton et celle au raiton du blondinet électrique. Toutefois, il avait plus d'un tour dans sa poche. Par ailleurs, il semblait aussi que Kan et moi avions deux manières très différentes de combattre. Alors j'étais curieux d'en voir le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Examen Ninja de Kumo : les gradins Empty
Ven 11 Juin 2021 - 20:19
Tremblotant, titubant, le jeune garçon avait esquivé les soins shinobi pour rejoindre les gradins du duel opposant son coéquipier à Hideko. Un combat de Métaru qu'Akio, même lourdement handicapé, ne pouvait pas laisser passer. Il serait surement fort en enseignement, et il voulait pouvoir hurler sur Akagi si ce dernier ne remportait pas haut la main le combat. Approchant de l'arène en se soustrayant aux hurlements des médecins lui sommant de rester se reposer. Approchant de la structure, il entendit déjà la clameur monter au travers des larges ouvertures donnant sur les gradins.

Passant sa silhouette endommagée au travers de la porte il aperçut succinctement des individus qu'il connaissait de près ou de loin. Des illustres inconnus ravis de l'affrontement comme d'autres, fatigués de voir la mainmise du clan forgeron sur les forces armées du village. Le Céleste s'étira avant de se rendre dans un gradin alloué aux shinobis participants ou en tout cas ayant participé aux examens. Aux premières loges. Avec difficultés, le Genin s'y rendit pour s'accaparer une place encore ombragé par la course du soleil face au toit de fortune de la structure. À son passage, plusieurs félicitations et gestes amicaux vinrent à sa rencontre. Des spectateurs ayant été impressionnés par son combat, des ninjas lui donnant déjà rendez-vous pour des entrainements endiablés. Quelques gradés aussi, lui indiquant que sa démonstration de talent n'était pas passée inaperçue. Le réconfort apporté par ses petites attentions valaient bien une victoire étriquée vis à vis de son coéquipier.

D'ailleurs, c'est les yeux rivés sur ce dernier qu'Akio fit comprendre que sa concentration était désormais tourné vers l'affrontement sous ses yeux. Tension palpable et prise d'initiative, discussion clanique et provocation ayant pour but de dévoiler le plein potentiel de l'adversaire.

Malgré les douleurs, Akio vivait le combat comme si il y était engagé. Et il ne pu que comprendre que le combat allait monter crescendo. Le combat démarrait en effet sur un faux rythme, et le principal coupable était son coéquipier Métaru. Sauf que face à Hideko, il était préférable d'entamer tambour battant, de l'enchainer en la privant de tous ses moyens. Eviter au maximum de la laisser maitriser le rythme du combat. Ni une ni deux, Akio ne se fit pas prier pour hurler au travers des gradins.

« Akagi ! Bouge-toi ! Il ne faut pas la laisser guider le combat ! Fais en sorte que je ne regrette pas le fait de t'avoir laisser passer ! »

La dernière phrase était provocatrice dans le bon sens. Non Akio n'avait pas laissé échapper la victoire plus que ça. Il aurait été incapable de retrouver cent pour cent de ses capacités physiques. Sans s'en apercevoir, le Kentoku s'était levé, se tenait aux rembardes depuis lesquelles il hurlait sur son coéquipier, s'attirant les regards de la foule, ne sachant pas comment percevoir les mots qui étaient utilisés.

Bouge toi bordel...

Retournant s'asseoir dans une grimace due à ses douleurs, Akio soupira longuement, ferma les yeux en levant la tête vers le ciel. Dans son esprit Akagi avait largement le talent et le bagage technique pour vaincre Hideko. Le plus gros obstacle viendrait notamment de ses invocations, comme ce fameux Atsuo qui faisait son entrée sur le terrain de combat.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Examen Ninja de Kumo : les gradins Empty
Sam 12 Juin 2021 - 7:54
Pendant le combat opposant @Kentoku Akio et @Metaru Akagi ...

Le moment tant attendu par le Nara était arrivé. Pourtant même s’il avait hâte il ne pouvait s’empêcher d’avoir ce goût amer en bouche : il avait devant lui l’affiche de ce qui aurait dû être la finale. Ses deux brillants élèves devaient déjà s’affronter, pour leur premier combat de la phase finale. Ils s’étaient montrés d’une efficacité sans faille durant leurs premières épreuves et s’étaient fait remarqués de façon positive. Mais d’une façon tristement injuste l’un d’eux devrait s’arrêter ici aujourd’hui. Nul doute pour le Nara que le gagnant de ce combat serait sans doute le gagnant du tournois. Il jubilait déjà à l’idée en y pensant. Car la réussite de ses élèves dépeindrait sa réussite en tant que sensei. Il s’installa dans les gradins, au milieu des murmures curieux. Il était impatient que ça commence mais surtout impatient que ça se termine.

Il aurait été légitime de demander l’avis du Nara quant au résultat du match, lui aussi y avait pensé. Qui entre Akio et Akagi prendrait le dessus ? Même avec son sens de l’analyse hors-pair cette réponse lui semblée hors de portée. Il avait affronté le Metaru récemment, il avait réalisé des progrès fulgurants et l’avait même mis en difficulté. Il avait montré un niveau qui allait bien au-delà de tout ce qu’avait pu montrer Akio. Mais cela ne pouvait être utilisé comme argument de poids car le Nara n’avait pas affronté le céleste depuis un moment, s’il avait réalisé les mêmes progrès que son camarade alors le combat ne pourrait qu’être serré. S’il s’était laissé distancer par contre…

Mais tant l’engouement du sensei était grande que se chute fut vertigineuse lorsque, estomaquée, il observa la scène comme les autres spectateurs. Alors que le signal avait été donné le combat ne semblait pas démarrer. Les Genins discutaient, il était impossible d’entendre ce qu’ils se disaient. Même avec ses pouvoirs de samurai le bruit environnent des discussions l’empêcherait de capter la moindre parole. Mais du bas des gradins, là où le public était le plus proche, la rumeur était remontée.

« Il y en a un qui refuse de se battre, celui aux cheveux blancs. » Voilà ce qu’entendit Aizen.

Imperceptible à l’œil nu le Nara se mordit l’intérieur de la lèvre. Était-il fou ? Il voulait ruiner tout ce qu’il avait fait jusqu’ici, mais pour quelle raison se demanda le Nara ? Il voulait ruiner le travail du Chûnin et sa réputation à peine naissante ? Si le Nara avait pu il se serait chargé de sévir mais il ne pouvait qu’observer la scène, impuissant.

Finalement le Genin ouvrit une porte, la deuxième. Le Nara pouvait en reconnaître quelques-unes à présent même à distance. Son camarade Metaru semblait l’avoir convaincu après un long argumentaire, le Nara aurait bien aimé savoir ce qui s’était dit mais rien n’excuserait le comportement du Kentoku. Et il attendait simplement de se faire attaquer par son camarade, semblant accepter le combat par dépit. Ce Genin manquait de conviction, cela sauta aux yeux du Nara. Cela contrastait avec son camarade ayant de hautes ambitions comme devenir chef de son clan. Maintenant le Nara savait, il connaissait d’avance le vainqueur. Quelque soit son niveau Akio ne pourrait gagner avec un tel comportement.

Le sourire revient immédiatement sur les lèvres du Nara lorsque le Metaru lui fit l’honneur d’utiliser la technique qui lui avait apprise pour ouvrir le bal. Depuis l’apprentissage il avait énormément gagné en maîtrise comme le prouvait les mouvements indépendants de chaque bête avec une approche parfaitement calculée.

Mais la joie du Nara ne fut que de courte durée. Alors que Akio se défendait avec efficacité contre l’offensive de son adversaire il se contenta d’attendre, sans riposter.
« Tu te prends pour qui… » Murmura le Nara au milieu de la foule.
Ce manque de respect notable envers son camarade était sans pareil, pourquoi lui refusait-il le combat ? Se pensait-il supérieur ou voulait-il simplement ne pas le blesser ? Aizen espérait une seule chose à ce moment : que Akagi lui donne la leçon qu’il mérite, sinon il s’en chargerait plus tard.

Mais finalement la situation changea, enfin. Akio ouvrit la quatrième porte et après avoir versé le premier sang fonça avec une rapidité sans pareille pour enfin lancer sa première offensive. Le Nara se décrispa, enfin il allait observer un combat digne de ce nom, digne de son équipe, digne de son enseignement.

Ce fut le cas, le Metaru utilisa une bombe fumigène pour réduire la précision de son adversaire et un combat féroce sembla naître au milieu de cette purée de pois épaisse. Le Nara se concentra pour essayer de distinguer les mouvements de ses élèves dans les ouvertures de fuéme créées par les charges du céleste. Il put comprendre que Akagi s’était fait toucher mais aussi qu’il avait réussit de justesse à esquiver un coup extrêmement rapide, ce mouvement n’était pas sans lui rappeler le premier enseignement qu’il lui avait donné. Le Metaru lui faisait honneur. Il finit même par toucher Akio grâce à sa foudre, le combat était aussi rapide que féroce.

La fumée finit de se dissiper lorsque Akio ouvra une nouvelle porte. La vague d’énergie se fit ressentir jusque dans les gradins. Quelle était cette porte ? La cinquième ? Plus ? Le Nara ne l’avait jamais vu et se demandait maintenant de quoi était capable son élève. Au Moins il prenait enfin cet affrontement au sérieux et arrêtait de ménager son coéquipier. S’en suivit une frappe phénoménale qui fit trembler les gradins et la foule avec. Le sol se craqua dans un horrible bruit et les dégâts du coup de poing n’étaient pas sans rappeler pour Aizen ce dont était capable le Raikage en frappant le sol. Il avait donc atteint un si haut niveau, lui aussi. Le Nara était rassuré bien que cela n’excusait pas son comportement.

Tout s’enchaîna alors rapidement et Akagi utilisa son marteau de métal dont il lui avait appris les secrets. Il frappa à côté, avait-il raté sa cible à cause de l’onde de choc au sol ? Sans doute. Le combat avait finalement été vite expédié, les deux genins ayant donné leur maximum le temps d’un instant ils s’étaient vites épuisés. Akio était au sol, trop affaibli par ses portes ? Là aussi c’était sans doute la bonne analyse.

Il reconnut chez le Metaru une certaine fierté alors que ce dernier, épuisé, faisait tout ce qu’il pouvait pour garder une posture digne de ce nom. Voilà ce que le Nara voulait voir et ce fut logiquement le Metaru qui fut choisit pour continuer le tournois. Le résultat était couru d’avance entre un homme sans conviction et un bien déterminé à toucher les sommets.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Examen Ninja de Kumo : les gradins Empty
Lun 21 Juin 2021 - 21:04
Face à l'avancée du combat Akagi/Hideko

Le combat était des plus plaisants. Agressifs, vigoureux, violents parfois, les deux cousins s'en donnait à cœur joie. Sauf qu'en y faisant attention, il paraissait clair qu'un conflit latent les animait. Chacun insultait l'autre, le piquait sur des sujets des plus délicats, et ce à la face de tous. Les discordances entre les deux Métaru étaient tels que les coups fusaient à pleine puissance. Akio du haut des gradins observait avec attention chaque mouvement, chaque réaction des deux protagonistes, croisant les doigts pour son camarade Akagi, espérant qu'il avait compris le conseil que lui avait donné le Céleste, à savoir ne pas laisser le loisir à Hideko de dicter le combat, en d'autre terme d'invoquer ses Caracals.

Et malheureusement, lorsque la demoiselle fit saigner sa main, il était clair que le combat allait vite trouver son dénouement. Un pacte d'invocation, lors d'un tournoi Genin... Impossible de lutter. Lors de leur entrainement ensemble, Akio n'avait rien pu faire dès lors où le plus gros caracal était apparu... Mais pour le moment Hideko avait commencé par Atsuo. Le petit félin était redoutable : excellent combattant à distance, c'était un détecteur mobile apte à garder son adversaire dans son radar pour sa maitresse.

Les spectateurs avaient semble-t-il choisi leur camp et c'était celui de la femme aux cheveux blancs, impressionnés par son niveau déjà très élevé pour une simple genin. Et il fallait le reconnaitre, la mauvaise foi n'avait pas sa place ici. Elle n'était pas du niveau moyen de l'examen. Fixant son camarade en fâcheuse posture, Akio laissa cette fois-ci échapper une remarque pour lui-même, marmonné sans espoir que le Métaru ne l'entende :

« Tu as laissé passer ta chance... Saloperie d'invocation... »

Pour lui, il était encore plus évident maintenant qu'il devait renforcer sa maitrise des sceaux afin d'être capable de révoquer les kuchyoses issus des pactes.

Akagi cependant ne se laissa pas faire, et essaya tout ce qui était en son pouvoir pour inverser la tendance. Mais il paraissait clair que son chakra s'évaporait beaucoup trop vite et que si l'affrontement ne finissait pas sur un coup, il se terminerait à l'endurance, que Hideko pouvait bien plus facilement gérer, en se reposant sur ses amis... Tout son travail serait valorisé. Akio était même surpris par certaines stratégies parfaitement élaborées. Tandis qu'en face, la puissance était le maitre mot du combat.

Le combat filant, la fin paraissait de plus en plus clair. Et au travers des différentes blessures, les deux shinobis commençaient à s'éloigner au niveau de leurs états de santé. Akagi souffrait tandis qu'Hideko se portait encore bien. Les gradins hurlaient de plus en plus fort en direction des deux combattants. Le Céleste se figea en voyant que son camarade chargeait, dans un équivalent d'un baroud d'honneur.

« Bien vu Akagi, même si c'est tard... Allez va au bout de ton idée... »

Et c'est ce qu'il fit, bondissant sur le kuchyose, courant avec une fougue de la dernière chance, entamant divers mudra avant de frapper son adversaire et de lui lancer à bout portant un pieu de métal. Tous les spectateurs se levèrent alors que le jeune shinobi tituba et s'effondra après une nouvelle phrase piquante à destination d'Hideko.

Akio se leva dans diverses douleurs et accompagna la chute de son coéquipier du regard, jusqu'au sol. Il s'était évanoui, il avait tout donné. La défaite inévitable, il n'avait rien lâché. Oui, il avait bien mérité de passer une étape de plus que le Céleste. Qui s'asseyait de nouveau, sourire aux lèvres, en laissant échapper un petit rire nerveux.

« Ah ça... Tu t'es vraiment bien débrouillé enfoiré... »

Il se leva alors, fit un petit signe de la tête à Hideko alors que son regard passait dans les tribunes, avant de détourner les talons et de sortir, passant au travers d'une foule en pur délire. C'était donc ça qui animait les habitants de Kumo ? Du sang, de la sueur et des évanouissements entre collègues ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Contenu sponsorisé

Examen Ninja de Kumo : les gradins Empty
Revenir en haut Aller en bas

Examen Ninja de Kumo : les gradins

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Examen Ninja de Kumo
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: