Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le Maitre des éléments [C'est qui ?]

Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Sam 29 Mai 2021 - 22:34
Son Byakugan était activé. C'était... une merveille. Quatre ans qu'il ne s'était plus baladé dans Iwa en s'émerveillant des constellations de tenketsus qui éclairaient les différentes personnes à côté de lui, derrière lui, ou derrière des petits obstacles. Il en pleura. Oui. De joie, de tristesse, de regret et d'un melting pot d'émotions contraires, similaires, distantes et gutturales.

Ce fut avec cet outil qu'il chercha une personne en particulier. Un nouveau venu récent au village, dont on lui avait vanté bien des choses, mais une compétence en particulier. Celle des Elementalistes. Une secte d'Hayashi, selon certain. Une secte dont il ignorait tout, sauf qu'elle se prêtait à maitriser un nombre important d'éléments.

Si pas tous.

Il s'inclina profondément et respectueusement (en tenant son chapeau pour pas qu'il tombe)

Bonjour Seiki-san.

L'Homme au Bob se releva et fit un sourire sympathique. Il était de quelques décennies l'ainé de la personne en face de lui. Le teint de sa peau trahissait une origine étrangère, mais le Hyûga n'était pas xénophobe - la xénophobie étant surtout une construction sociale pour protéger sa propre identité nationales et ses insécurités. Non, ce qui l'intéressait c'était les faits, purs et durs. Et les faits indiquaient qu'une partie non négligable des shinobis iwajins venaient de l'étrangers sans pour autant devenir des psychopathes ou des voleurs de grands chemins.

Il était temps qu'il se présente. Il retira son chapeau et hocha de la tête.

Je suis nouvel Académicien. Hyûga Kisuke, 44 ans, célibataire, libre comme l'air. Pour faire court, j'ai retrouvé mon chakra après quatre années de recherches, et une lourde opération. Je compte reprendre mes activités de shinobi, mais je crains avoir des trous dans mon instruction.

Sa dernière affection coincidait avec la création de l'Académie, après tout. Ses théories et observations étaient probablement obsolètes - et il avait même ouïe dire que la résonnance avait changé quelques règles du jeu. Tout pointait du doigt vers une occasion, une excellente opportunité d'en apprendre plus. De voir quelques démonstrations, si possible ? Peut-être même de découvrir sa propre affinité...

On m'a dit que vous étiez un maitre des éléments. De tous les éléments. Je suis curieux, sur cette capacité, mais aussi sur votre expérience des différents éléments.

Un lueur de curiosité dans ses yeux. Une lueur avide, de gloutons de savoir.

Je n'ai jamais été doué dans le ninjutsu, mais si je reprends du service, je me DOIS de porter une attention particulière à ce domaine dans lequel je ne suis qu'un médiocre novice. Pouvez-vous m'aider ?

La requête était simple, innocente, mais elle déterminerait la suite du destin de cet apprenti shinobi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Mar 1 Juin 2021 - 18:57




Rencontre avec un Hyûga retraité



L'heure et le lieu de rendez-vous avaient été donnés par l'aîné du clan Hyûga, et je m'y étais plié sans la moindre objection. Après tout, je ne pouvais pas réellement prétexter que mon emploi du temps était chargé, étant donné que j'attendais simplement que les dernières vérifications à mon sujet soient validées par les hautes sphères d'Iwa. En attendant, je faisais de mon mieux pour donner le moins possible de fil à retordre aux shinobis qui me suivaient quasiment en permanence. Des ninjas faisant certainement parti d'une classe d'élite d'Iwa chargé de l'espionnage -et peut-être même de l'assassinat, ces deux compétences allant souvent de paire. Mes capacités en détections n'étaient pas majeures, mais toutefois présentes. Et je m'étonnais parfois de constater que, malgré le fait que je savais être suivi, je ne parvenais pas toujours à repérer mes admirateurs secrets. Ils étaient décidément bons. Mais mon but premier n'était pas pour autant de les repérer ou de les distancer, n'engendrant donc chez moi aucune réelle frustration.

Partant donc de mon logement attitré, c'est à dire l'hôtel, je me dirigeai donc vers l'Académie où j'avais rendez-vous. Je partis bien à l'avance, profitant de cette dernière pour pouvoir marcher tranquillement dans les rues en reconstructions de la cité de la Roche tout en me familiarisant avec les lieux. J'avais en tête que je resterais certainement ici un certain nombre de temps. La bataille avec Sakaze Tôsen était peut-être relativement proche, mais je ne doutais pas que nous avions encore un peu de temps devant nous. Les préparatifs du côté de chaque camps n'étaient pas finis. Et si l'on pouvait avoir la fausse impression que les choses étaient calmes pour l'instant, le temps semblait comme lourd. Soupirant, je finis par me diriger vers l'Académie Hashira pour retrouver le Hyûga. Au loin, je vis un homme avec une tenue assez singulière et décontractée et munie, pour attribut le plus remarquable, d'un bob bicolore. D'ailleurs ce bob reprenait les couleurs des vêtements amples du Hyûga, blanc et vert, alors que ce dernier s'inclinait face à moi pour me saluer. Je lui rendis son salut respectueux, d'un côté car c'était un aîné d'un clan réputé tel que celui des Hyûgas, mais aussi parce que quelque chose en lui me rappelait un proche...Etrange sensation. Mais je l'ignorai pour l'instant.

-Bonjour, Kisuke-dono, dis-je en lui rendant un petit sourire tout aussi sympathique.

Il semblait m'avoir vu arriver bien avant que je ne le vois moi-même. Avait-il usé des ses dons héréditaires ? Possible. Ou peut-être était-ce une simple coïncidence. Dans tous les cas, en retirant son bob, je découvris le visage de l'homme d'âge mur. Un visage sympathique, des yeux accueillant, des cheveux entre le blond et le blanc. Mais ce qui retira le plus mon attention, ce fut ses yeux. Ceux-ci étaient...D'un gris assez commun au final. Je m'attendais à cette couleur caractéristique et laiteuse des Hyûgas, mais Kisuke y échappait visiblement. Etait-ce un phénomène commun chez ces derniers ? Mes interrogations ne m'empêchèrent pas d'entendre pour autant la présentation du shinobi, et je hochai la tête avec un petit sourire amusé.

-Pour ma part, je m'appelle Shizen Seiki, et en effet, comme vous avez pu l'entendre je suis bien ce qu'on appelle un Elementaliste. Je suis capable, grâce ou à cause de ma proximité avec la stèle de Gobi, de faire appelle aux cinq affinités primaires. Et je suis tout à fait disposé à vous éclairer, même s'il faudra m'être un peu plus précis sur vos interrogations.

Puis, ne pouvait m'empêcher de regarder ses yeux, je finis par pencher la tête sur le côté avant de déclarer.

-Je pensais que tous les membres de votre clan possédaient des pupilles blanches. Je m'avoue assez étonné de constater que les vôtres sont...gris. Est-ce commun ?

J'allais dire "normaux", mais impliqué que le légendaire Byakugan était une anomalie ne me semblait pas juste. Après tout, tout dans ce monde pouvait être considérée comme une anomalie avec l'apparition du chakra et des capacités de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Jeu 3 Juin 2021 - 11:56
Kisuke sortit de sa besace quelques biscuits et cookies qu'il installa sur une table proche, au cas où son interlocuteur avait faim. Pas de bouteille d'alcool, par contre. Il voulait de bonnes informations, et l'alcool avait cette facheuse tendance à tout faire tourner et mélanger dans un trou noir de l'oubli. Non, c'était bien après la récolte d'information, mais pas avant ni pendant. Expérience vévue.

Enchanté de faire votre connaissance ! J'ai vaguement entendu parlé de Gobi... c'était dans un temple à Hayashi, n'est-ce pas ? Un temple qui lui aussi a subit un assaut de l'homme Enturbanné. Arriver à Iwa a du être une sacré aventure je suppose. Enfin, il existe des villages moins acceuillants envers les étrangers.

Les Hyûga eux-même avait été des émigrés à un moment vers la ville qu'Iwa allait devenir. Kisuke s'en souvenait bien, il était presque adulte lors de cette migration. Enfin, la migration en tant que telle avait duré plusieurs années, Kisuke avait suivit la branche principale auquel il était rattaché. Mais iwa n'avait jamais rien fait pour qu'il ne se sente pas chez lui. C'était un bel effort, surtout envers une population aussi traditionnelle et noble que les Hyûgas.

Son hôte commença par poser des questions sur ses propres yeux. Ce n'était pas le premier, il ne serait pas le dernier. Sa coloration griseâtre était légèrement différentes de l'usuel coloration blanche du doujutsu. Pour autant, cela n'en était pas si différent que cela. Ne prenant pas ombrages à la question, il répondit la vérité.

Il existe des petites variations dans le clan. En général, au plus pur est le sang, au plus blanc et laiteux est l'oeil. Et d'après certaines Anciens, au plus puissant est le Byakugan. Mais ça je suis moins certain. Cependant, je constate que la branche secondaire se mêle plus avec des familles extérieures, et que les variants y sont plus nombreux. Et je sais que certains de ces variants ne mènent pas à un Byakugan, mais c'est difficile de faire une règle claire car les paramètres liés sont nombreux. Dans la branche principal, il n'y a guère que Tsuyoshi-san qui fait office d'exception. Enfin, on reconnait le Byakugan avait un peu d'expérience non ? Je n'ai pas de pupilles visibles après tout, ce qui est un signe assez certain. Après, une fois activé, ils se ressemblent.

Il sortit un calepin de son kimono vert et un crayon de sous son Bob. Il tapota dessus avec un sourire, il était l'heure de prendre des notes du maître. Ce pourquoi il était venu. Se mettre à jour sur tous les éléments. Les comprendre un maximum, pour mieux apprendre à les dominer par la suite.

Tout d'abord, commençons par un peu de théorie... Quelles sont pour vous les caractérisques de chaque affinité ? Une préférence personnelle ? A titre de référence, je me suis découvert une affinité pour le katon, mais à titre académique je suis intéressé par votre point de vue sur tous les éléments.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Mer 9 Juin 2021 - 0:05




Maître des éléments



Lorsque j'arrivai au niveau du Hyûga, il sortit d'une besace que j'avais à peine remarqué plus tôt ce qui ressemblait à un goûter. Quelques biscuits et des cookies sur une petite table bien pratique lorsqu'on recevait des invités en plein air. Mais il n'y avait ni thé, ni alcool, ce qui m'étonna. Si je n'étais pas très alcool, j'avais cru entendre que le thé était un breuvage que les nobles aimaient. Je n'étais pas particulièrement un grand fan de thé non plus, mais je savais apprécié la boisson sous certaines conditions. Mais je n'allais pas m'étaler d'avantages sur le sujet aux risques de froisser. Reprenant donc la discussion, Kisuke m'informa qu'il avait vaguement entendu parlé de l'attaque de l'Homme au Chapeau sur la stèle, et j'acquiesçai lorsqu'il énonça le temple. Je ne pus m'empêcher de sourire face aux dernières remarques de l'homme aux iris grises. Surtout en repensant à mon affrontement d'entrée contre le dénommé Yanosa qui m'avait laissé avec une blessure béante sur le flanc. Mais je m'en étais rapidement remis grâce aux soins des eiseinin du village.

-Vous avez raison, il y a bien moins accueillant en effet. Mais ça a été pour moi le trajet, j'ai pas rencontré trop de soucis. J'ai cru entendre que le clan Hyûga a dû lui aussi voyager pour arriver ici il y a quelques temps...Je ne suis pas le seul à avoir quitté Hi visiblement.

Au vu de son âge, il avait certainement connu l'exode du clan et la vie passée au Pays du Feu. Il devait donc savoir d'expérience de quoi il parlait lorsqu'il évoquait l'hospitalité Iwajin. Je n'étais pour autant pas désireux de remuer ce genre de souvenirs possiblement dérangeants. Ce n'était d'ailleurs pas la raison de ma présence. Nous abordâmes ensuite la question de ses yeux un peu particuliers, et l'explication qu'il me donna me surprit un peu je devais l'avouer. Je n'avais aucune notion de cette "pureté" du sang, ni des différents phénotypes au sein de la famille Hyûga. D'autres théories disaient que cette pureté de sang donnait des Byakugans plus puissant, et bien que mon interlocuteur semblait en douter, je trouvais l'idée intéressante d'un point de vue génétique. Et très dérangeante d'un point de vue sociétale. C'était généralement ce genre de pensées qui menaient à la formation de castes, et de dominations au sein de ces castes. Parce que certains s'estimaient plus purs, plus dignes. Supérieurs. Vous voyez où je voulais en venir ? Mais ce n'était pas mon combat. Terminant d'écouter le noble, je finis par acquiescer.

-Je vois. En effet, je n'avais pas fait attention la première fois pour le manque de pupille, mais maintenant que vous le dites. Merci pour ces informations, je tâcherais de m'en souvenir.

Je ne savais pas qui était ce "Tsuyoshi", mais je me demandais bien à quoi il pouvait ressembler. Mais une fois de plus, ce n'était ni l'heure ni l'endroit d'en parler. Comme mon cher interlocuteur prit la parole, il ramena le sujet sur la préoccupation première du jour qui était les affinités primaires. L'homme au Bob me révéla qu'il avait une affinité particulière avec le katon, mais il souhaitait quand même revoir la théorie sur les cinq affinités. Malheureusement, je n'avais rien apporté pour écrire. Mais ce n'était pas bien grave. Concentrant du chakra dans mon doigt, je fis de l'électricité parcourir ce dernier en vibrant à haute fréquence pour en augmentant le pouvoir perforant. Et ce faisant, je dessinai les symboles des cinq éléments pour former la roue affinitaire tout en m'exprimant.

-En premier lieu, le doton qui permet de maîtriser la terre, la roche et la boue. Une affinité solide, certainement la plus polyvalente des cinq. Très performante pour les défenses, mais aussi pour agir sur le terrain de multiples façons. Seule affinité primaire réellement solide, elle permet de façonner le paysage à son avantage. Mais aussi de pouvoir attaquer avec des rochers plus ou moins gros, et plus ou moins pointus, des dragons et des boules de boues, des marécages...

Puis passant au symboles d'après, dessinant de mon doigt deux vagues qui étaient censées représenter l'eau.

-Le suiton, qui permet l'utilisation de jutsus à base d'eau et de mucus. Avec cette affinité, tu peux utiliser la force des courants pour emporter ton adversaire, créer des raz-de-marrées, des trombes d'eau, utiliser de l'eau sous pression pour découper... Mais aussi du brouillard pour masquer la vue de tes adversaires. Ou encore du mucus pour immobiliser tes cibles en les collant.

Je dessinai ensuite une flamme pour désigner le prochain élément dont j'allais parler : le feu.

-Le Katon, l'affinité en lien avec le feu. Certainement la plus dévastatrice de tous, mais aussi la moins polyvalente j'en ai bien peur, fis-je avec un petit sourire presque désolé vers Kisuke. Des boules de feu, aux dragons flamboyants, en passant par des jets de flammes capables d'incinérer tout sur leur passage. Voilà la puissance de l'affinité. Et avec un peu d'entraînement, il est même possible de pousser ses flammes à se propager plus rapidement.

Passant au prochain élément, cette fois-ci mon index traça sur le sol une spirale qui se voulait représentatif de l'élément de la liberté.

-Le fûton, l'art de maîtriser le vent. Une affinité aussi bien offensive que défensive. Pouvoir lancer de grandes bourrasques pour projeter et repousser, créer des tornades pour emporter tes adversaires. Mais le fûton recèle aussi un pouvoir tranchant en façonnant le vent comme des lames. Il permet aussi de rendre plus tranchant ses lames, ou encore pouvoir augmenter sa vitesse.

Laissant donc le meilleur pour la fin, je finis par dessiner l'éclair qui, je le pensais, n'avait besoin d'aucune autre interprétation.

-Et enfin le Raiton, l'art de maîtriser la foudre. Une affinité grandement offensive, qui permet de foudroyé sa cible. Elle permet de brûler ou d'incapacité sa cible en l'engourdissant, voir la paralysant. Mais en augmentant les vibrations du raiton comme je le fais sur mon doigt, il peut aussi perforer et trancher. Cette affinité permet aussi d'augmenter sa vitesse et ses réflexes en augmentant les conductions nerveuses. A la manière du katon, tu peux aussi rendre tes techniques conductrices pour qu'elles se propagent dans les milieux propices. Et c'est celle que je maîtrise le mieux.

Coupant donc la circulation de chakra dans mon doigt, je finis par faire face au Kisuke en relevant la tête avec un bref sourire.

-Tu as des questions à ce propos ? Et si jamais il n'en avais pas. Tu as aussi besoin d'un rafraîchissement sur la roue affinitaire ? Les interactions entre chaque affinité ?
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Mer 9 Juin 2021 - 14:29
Je m'en rappelle encore de cet exode. Heh. C'était il y a longtemps.

Des souvenirs presque en noirs et blancs, sans emotions. Sans vie. Il était à cette période un simple serviteur du clan. Un simple poin dont ils pouvaient disposer à leur guise. Enfin, un pion capable en taijutsu et en sensorialité - ce qui n'était pas rien, mais ce qui était surtout classique au sein de leur clan.

Une vie de servitude.

Le maitre des éléments commença son exposé par l'affinité qu'il semblait admirer le plus. La pierre. Au sein de Tsuchi, c'était une vision très répandue - et certainement qu'une pointe de patriotisme n'y était pas tout à fait étranger.

Doton semble être très utile en effet. C'est la spécialité de la godaime et elle est redoutable avec. J'ai déjà entendu des gens la comparer à une forteresse.

Rêveur, il se rappela d'une démonstration faite devant tout le clan, avec feu Yondaime.

Puis vint la description du Katon. Le feu. L'incendie. La destruction à l'état pur... et rien d'autre. Le professeur du jour semblait d'excuser. Kisuke eut un sourire et laissa échapper un rire discret. C'était pas vraiment le moindre de ses soucis pour le moment. Il avait bien d'autres problèmes à régler que d'avoir reçu par le destin de la nature l'affinité qui semblait la moins utile.

Hm, ce n'est pas grave. Le ninjutsu n'est pas mon centre principale de compétence. Que cela soit orienté sur un aspect purement offensif n'est pas plus mal. Les Hyûgas sont déjà bien fourni pour faire dans le subtil.

Maitres du corps-à-corps, avec un potentiel kaiten disponible plus tard, il devait surtout chercher à combler son manque de puissance à distance. En cela, le katon était potentiellement une solution. En y réflechissant, néanmoins, les paume du Hakke permettaient un peu d'attaque à distance, même si c'était plus sembable à son application à du futon. Autant poser la question à l'expert.

Le futon n'est-il pas légèrement redondant avec certaines capacités ? Les Hyûgas peuvent projeter du chakra, les samourais peuvent couper à distance aussi. Autant, pouvoir augmenter sa vitesse est un gros bénéfice. Feu Tenzin était un maitre de cet élément. Quelqu'un qui a été très important a Iwa.

Kisuke écrivait avec frénésie dans son carnet. Puis il réfléchit, avant de tirer ses propres conclusions basées sur les faits qu'on lui avait présentés.

Je regrette de ne pas être né avec l'élément suiton - cela me semble le plus adapté avec une utilisation conjointe au Byakugan. On ne choisit pas, pas vrai ? Enfin, je débloquerai peut-être une autre affinité plus tard. Je pense que c'est courant parmis les jonins. Le raiton semble aussi adapté à notre style classique de combat, avec des capacités destructrices comme le katon. Hmmm.

Etait-ce de la fumée qui se dégageait du calepin, sous la folie secrétaristique du genin ?

Je connais les faiblesses classiques des éléments entre eux, même si en pratique certains compositions sont difficile à exploiter - un tsunami suiton est difficile à contrer avec un tsunami de pierre de peur leur compositions respectives. Mais tu parles d'intéractions, et je suppute que cela ne consiste pas qu'en simplement des faiblesses mais également... des synergies ?

Kisuke tapotait distraitement avec son crayon. Ce n'était pas quelque chose qu'il avait prévu. En tout cas, avec le katon, il n'était probablement pas compatible avec de l'eau ni de l'électricité. Mais c'était plus qu'important car il pouvait faire face à ces combinaisons dans le futur, et il devrait pouvoir les encaisser ou les supporter. Se préparer au pire.

Selon toi, quel est le classement des affinités selon leur utilité à distance, et selon leur utilité au corps-à-corps ? Et pour quelles raisons ?

Encore une fois, c'étaient des questions de théories de très haut niveau.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Sam 19 Juin 2021 - 14:14




Le Maître des Eléments



Je pouvais presque voir les souvenirs de l'exode des Hyûgas sur le visage de mon interlocuteur, des souvenirs qui n'avaient pas l'air franchement heureux. Même si je ne pouvais réellement juger de l'état émotionnel de Kisuke, je préférais cependant éviter de raviver d'avantages ces souvenirs. Nous reprîmes donc rapidement la discussion sur les affinités primaires qui permettaient de contrôler les éléments naturels. Le premier était le doton, l'élément opposé à mon affinité initiale qu'était le Raiton. Cela rendait-il ma présence ici, au village de la Roche, d'autant plus ironique ? Là où ils étaient réputés pour leur utilisation de cette affinité des plus robustes ? Quelque part, cela m'avait fait sourire lorsque j'avais eu cette réflexion. Mais l'heure n'était plus aux blagues infantiles.

-J'ai en effet entendu que du bien de sa maîtrise de cette affinité. Votre Godaime doit être vraiment impressionnante, elle incarne bien l'image qu'on se fait du village caché de la Roche.

Il revint ensuite sur le katon, l'affinité qui était la sienne et pour laquelle je semblais m'excuser auprès de lui. Car en effet, malgré son potentiel destructeur absolument incroyable, elle restait l'une des affinité les moins polyvalentes. N'ayant pas ce soucis de polyvalence grâce à ma maîtrise des cinq affinités, j'appréciais toutefois le katon pour sa beauté dangereuse et sa puissance...de feu, sans mauvais jeu de mots. Mais comme je m'en doutais, non seulement le Hyûga ne comptait pas s'appuyer exclusivement sur le ninjutsu, mais en plus de cela les arts Hyûga avaient leur lot de polyvalence. Autant offensif que défensif. Ces shinobis étaient passés maître dans l'art du Taijutsu grâce au chakra d'une manière qu'eux seuls pouvaient manier. Le Juken recelait une grande valeur. Mais la question suivante de mon aîné ne manqua pas à la fois de me faire réfléchir et sourire. C'était une manière singulière de voir les choses, que de penser le fûton comme "redondant".

-D'un côté, tout le monde ne peut maîtriser les arts samouraïs, et encore moins les arts Hyûgas. Par ailleurs, le fûton est bien plus que juste trancher, ou repousser. D'ailleurs, contrairement aux deux capacités que tu viens de me citer, le fûton peut combiner les deux, contrairement aux Hyûgas et aux Samouraïs. Et bien d'autres choses, comme se propulser dans les airs, envoyer ses adversaires rejoindre les cieux grâce à des tornades, sans parler de booster sa vitesse ou celle de ses projectiles.

Chaque affinité en soit possédait pas mal d'utilisations. De manière différente de les utiliser qui les rendait toutes, sans exceptions, dangereuses entre de bonnes mains. Et difficilement réductible à des aspects bien précis, car ils pouvaient grandement varier en fonction du terrain, et des utilisateurs. En ce qui concernait les remarques de l'homme au bob sur le suiton et le raiton, je n'avais pas grand chose à rajouter par rapport à ce qu'il venait de dire. Nous abordâmes par la suite un sujet un peu différent mais pleinement dans le thème, et c'était les interactions entre les différentes affinités. Les faiblesses, comme les synergies. Même si là encore, mon adversaire semblait avoir des idées quelques peu préconçues sur la chose bien qu'elles étaient loin d'être fausses. Mais pas entièrement vraies non plus.

-Si en effet un tsunami de pierre est difficilement réalisable, tu pourrais théoriquement contrer un vrai tsunami par une multitude de jets de roches sur une grande surface. Ce n'est pas mon utilisation favorite du doton, mais c'est toutefois réalisable. Et en effet, il y a aussi des synergies intéressantes. La plus évidente, c'est celle entre le suiton et le raiton. Mais le fûton et le katon se marient bien aussi, le premier augmentant la puissance du second. Pour les autres interactions...eh bien je suppose qu'il faudrait être particulièrement créatif pour trouver des synergies intéressantes, même si je n'en écarte pas la possibilité.

Je pensais là à des synergies avec le doton. Il était peut-être d'une certaine manière possible d'enflammer des rochers et les balancer sur ses adversaires. Ou encore augmenter la vitesse de petits projectiles de roches avec le fûton. Mais cela relevait moins de la synergie plutôt que de la nature propre des uns et des autres. Mangeant petit à petit les biscuits que le Hyûga avait apporté, notant le goût raffiné de ces derniers, vint une autre question de l'aîné. Une question qui, loin d'être anodine, était des plus complexes à répondre. La meilleure affinité à distance et au corps-à-corps ? Pour le coup, j'inspirai profondément et croisai les bras en regardant vers le ciel pour mieux réfléchir. J'étais tenté de dire que c'était le raiton, mais je savais que mon affinité naturelle avec cette dernière pouvait obscurcir ma vision. Après de longues secondes de réflexions, je finis par répondre.

-Ce serait dur de répondre à cette question concernant l'aspect "distance". Le doton, et dans une moindre mesure le suiton, offrent une grande polyvalence dans les attaques, les défenses et les changements de terrains possibles. Le fûton se débrouille bien lui aussi, même si les changements de terrains ne sont pas son fort. Le raiton et le katon pêchent à distance au vu de leur manque de défenses solides... Mais en matière de corps-à-corps, je dirais que le raiton est peut-être la meilleure affinité. Dur d'arrêter de la foudre avec ses mains ou avec une arme en métal. Sans compter le fait de pouvoir booster sa vitesse, ses réflexes ou ses capacités de perforations. Le fûton se défend très bien lui aussi au corps-à-corps, même si je lui préfère le raiton.

Concernant les affinités à distance, je n'avais pas vraiment d'avis sur l'une étant meilleure qu'une autre. Si le doton était extrêmement polyvalent, ce qui faisait sa grande force, je le trouvais un poil moins intéressant offensivement.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Dim 20 Juin 2021 - 16:57
Oui, c'est une évidence. Mais mon point reste - certaines capacités offrent déjà une partie des avantages du futon. D'ailleurs, les capacités qui permettent de matérialiser une substance solide répliquent aussi une partie des possibilités doton. Et les explosions de nos chokoku recoupent les capacités du Katon. Ce sont des contraintes, quelque part. Nous ne pouvons pas véritablement choisir nos affinités à la naissance, mais cela finit avec un impact conséquent.

Ainsi, le katon était peut-être la moins polyvalente des affinités, mais elle permetterait au Hyûga de combler sa principale lacune. Celle de faire des dégâts à distance. Le doton semblait un meilleur fit avec son don clanique. Enfin, il n'avait pas grand chose à choisir de ce côté-là. Il prit bonne note de ce que l'élémentaliste lui rapportait des différentes synergies. Il était notamment surpris de la complémentarité entre le katon et le futon. C'était bon à savoir, surtout qu'il possédait lui-même une des deux affinités. Il réfléchit un peu.

Avant de claquer des doigts.

Le doton avec l'aspect de boue, et du suiton, peut-être ? Intéressant. Je ne me suis jamais véritablement intéressé à ces interactions. C'est véritablement très instructif.

Vint ensuite sa question plus complexe. La réponse de l'élémentariste fut résumée, mais consistante et logique. Il expliquait rapidement le pourquoi et l'envers de son raisonnement. Kisuke aurait bien voulut en savoir plus précisément, dans les détails, mais il voulait épargner à son interlocuteur trop de parlotte et de blabla. Le plus simple serait d'en inférer au maximum de choses qu'il pouvait voir ou observer. Avec son Byakugan d'activé, par exemple.

Cela serait abusé de ma part... Mais je pourrais avoir une petite démonstration ? De raiton, pour commencer, peut-être ? J'aurais beaucoup plus facile à visualiser les possibilités et les dangers, je crois. Si cela pose un probème, n'hésitez pas à me le dire,je suis déjà très content de mes différentes notes.

Si seulement son doujoutsu pouvait copier instantanément toutes techniques qu'il observait, la vie serait quand même vachement facile non ? Mais trève de rêvasserie. Il faut travailler les éléments pour la science, ici. Silence, ça tourne.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Jeu 24 Juin 2021 - 13:56




Le Maître des Eléments



Bien que ma réponse restait logique et sensée, cela ne m'empêchait pas de voir là où il voulait en venir. Même si je voyais les nuances, mais s'il s'agissait d'optimisation, un Hyûga aurait en effet bien moins de raisons de s'enquiquiner avec du fûton qu'avec une autre affinité qui comblerait mieux les faiblesses de ce dernier. Bien que le fûton restait à mon sens une excellente affinité, certainement l'une des meilleures de toutes, une affinité offensive telle que le katon avait son lot d'avantages. Parce que les flammes et leur propagation pouvait faire des ravages. Et sa nature intangible le rendait par ailleurs plus compliqué à défendre que la plus part des autres affinités. Mais comme il l'avait si bien dit, nous ne choisissions pas nos affinités à la naissance, et on devait composer avec ce que la nature nous offrait. Même si la plus part des shinobis de haute volée pouvaient apprendre à maîtriser au moins une autre affinité.

Lorsque nous en vînmes à parler des différentes synergies possible entre les éléments, mon interlocuteur sembla réfléchir longuement à ce que je venais de dire. Comme précisé un peu plus tôt, je n'avais cité que les synergies les plus évidentes, laissant à la discrétion de Kisuke le soin d'élaboré les siennes. Et si j'avais pensé à une combinaison entre le katon et le doton, afin de pouvoir lancé des boulets de roches enflammés, l'idée du Hyûga était un poil différente et très intéressante. Mariée le doton sous forme de boue au suiton permettrait éventuellement d'étendre la portée des techniques doton. Théoriquement du moins. Je n'avais jamais essayé une telle entreprise et parfois, les affinités avaient tendance à réagir bizarrement entre elles. Mais c'était une bonne idée.

-Je n'y avais pas pensé, mais il y a peut-être de quoi faire, en effet.

Suite à cela, alors que l'homme d'âge mûr prenait des notes, il me fit une autre requête. Cette fois-ci sur le côté pratique de la chose. Une démonstration...du raiton qui plus est. Mon affinité de prédilection. Hochant la tête, je me levai sans plus attendre.

-Pas de soucis.

Regardant alors les alentours, je m'orientai vers une partie du terrain qui était réservée à l'entraînement et désert. Je ne voulais pas risquer de détruire les habitations, constructions ou autres de ce genre et risquer de blesser des passants. Cela ne serait certainement pas bien vu, étant donné que je venais d'arriver au village et que je n'y étais qu'un invité. Repérant des mannequins de roches plus loin, encadrés par des arbres derrière, je me dirigeai vers ces derniers. Après tout, je n'aurais pas trop de mal à reconstruire ces mannequins si je venais à les détruire. Puis composant des mudras, je concentrai mon chakra au creux de ma main qui prit rapidement l'apparence de la foudre, et je la projetai vers un des mannequins. L'attaque fusa en prenant vaguement la forme d'une flèche et explosa purement et simplement le bonhomme de terre visé.

-Ça c'est pour le ninjutsu. En ce qui concerne le bukijutsu et le taijutsu...

Je fis de nouveaux mudras, cette fois-ci m'entourant d'un manteau d'éclairs inoffensifs qui venaient grandement ajouté à ma rapidité. Puis prenant un kunai dans une pochette cachée sous mes vêtements, je fonçai sur un des mannequins en rasant le sol et me rapprochant très rapidement de ce dernier. Concentrant de l'électricité dans ma main, je fauchai le second mannequin d'un coup de griffes sertis d'éclairs. Suite à cela, laissant couler un peu plus de chakra raiton dans le kunai prit précédemment, je l'envoyai d'un geste lent et sans la moindre force sur le dernier mannequin présent en visant la tête. Contrairement aux attaques précédentes qui détruisirent les punching-balls, le kunai le traversa de part en part, sans la moindre difficulté, laissant une trace nette sur ce dernier. Puis je cessai toute émission de chakra et me tournai vers l'homme au bob, mon regard et mon expression aussi calme qu'à l'accoutumée, mais serti d'un mince sourire cette fois.

-Voilà pour cette petite démonstration. Mais si tu veux d'autres démonstrations sur les autres affinités, que dirais-tu d'échanger quelques coups ?

Bien évidemment, je ne comptais pas me donner à fond, ni même autant que contre Yanosa à l'entrée du village. Je ne tenais pas à blesser Kisuke. Mais j'étais curieux de savoir son niveau actuel, et de me frotter au célèbre Byakugan ainsi qu'au Juken. Cela lui ferait par ailleurs une démonstration en temps réel des différentes affinités.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Lun 28 Juin 2021 - 23:35
Kisuke eut la chance de voir plusieurs assauts raiton, dans une zone spécifiquement conçue pour ce genre de démonstration. C'était intriguant. Le ninjutsu était toujours quelque chose que Kisuke avait du mal à appréhendé, mais la suite était particulièrement folle. Un manteau de chakra l'avait parcourut, et sa vitesse s'en était trouvée accélérée d'un coup. Il avait porté des frappes que Kisuke n'était même pas certain de pouvoir s'en défendre ou esquiver.

Oui, on lui avait déjà signalé de gros problème défensif, et cela n'allait pas en s'améliorant. Il avait besoin rapidement de trouver des solutions. Surtout... que le mentor du jour se proposait d'improviser un petit duel, désireux de voir un peu plus du clan très fameux d'iwa. Un juste retour des choses.

L'idée était honnête et plutôt bonne, même si Kisuke ne pensait pas pouvoir être véritablement exceptionnel à regarder. Après tout, il sortait à peine de revalidation, il était vieux, et ses réserves de chakra étaient médiocres. L'expérience serait intéressante, s'il pouvait tenir un petit peu la distance. Seul ? Impossible. Mais, il n'était pas obligé d'être tout seul, n'est-ce pas ?

Echanger quelques coups ? Et bien, pourquoi pas. Mais je n'ai rien de très exceptionnel, je suis encore novice. Du coup, si cela vous va, je vais demander un petit d'aide.

Kisuke composa quelques mudras avant d'invoquer sur son avant-bras un serpent aux écailles bleutés. Il arriva aux aguets, tournant sa tête tout autour de lui pour bien prendre connaissance de son environnement, mais Kisuke le rassura très rapidement.

Entrainement amical.

Je vous dis bonjour amicalement, alors.

Le serpent salua le shinobi étranger avant de repartir se cacher dans le kimono de Kisuke, au niveau de son torse. Sa forme était encore bien visible. Ce n'était peut-être pas une technique Hyûga, mais le serpent avait quelques tours dans sa queue, et cela pourrait peut-être surprendre l'élémentaliste, surtout venant d'un simple genin.
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 0:14




Le maître des éléments.



Ma proposition sembla faire réfléchir pendant quelques instants mon aîné. De son air sage, il considéra ma proposition, avant de finalement l'accepter cependant avec ce qui semblait être presque une certaine gêne. Il m'avertit qu'il ne risquait pas de faire un extraordinaire combattant car, comme il venait de me le dire, il reprenait tout juste son activité dans les forces shinobis. Il devait certainement être rouillé, et le chakra était comme un peu pareil à un muscle : sans entraînement, il avait tendance à doucement s'amenuiser. Mais je n'avais pas de doute qu'il ne tarerait certainement pas à reprendre son niveau d'avant s'il s'entraînait régulièrement et qu'il retravaillait ces dits muscles. Après tout, la mémoire des muscles était tenace. Je me demandais d'ailleurs quel avait été son niveau d'antan. Mais outre ces questions, je savais très bien qu'il fallait que j'aille doucement. Le clan Hyûga était un clan noble et apprécié, et blesser un de ces membres risquait de me porter fort préjudice.

-Pas de soucis, si je peux vous aider à vous remettre un peu en jambe ce serait avec plaisir.

L'ancien guerrier Hyûga fit alors quelques mudras pour appeler son compagnon, et à l'issue de ces derniers un cercle apparut pour laisser place à un serpent d'une jolie couleur azure d'un mètre de long. Ce dernier se glissa sur le bras de Kisuke, et après un rapide compte-rendu de la situation, le serpent me salua "amicalement". Le trait d'humour ne manqua pas de me faire sourire et je rendis les salutations à la vipère bleue. Mais je ne perdais pas de vue que toute invocation était en fait un partenaire de combat. Et même si ce dernier restait caché dans le kimono du Hyûga, je me devais de me méfier. Composant des mudras à une vitesse forcée par l'habitude, j'inspirai et crachai ensuite une boule d'eau suffisamment volumineuse pour prendre le torse de mon adversaire, là où le serpent était encore visible sous ses habits.

Pendant le même temps, alors que j'usais de ce premier jutsu suiton, je profitai pour picoher un kunai dans ma sacoche, quelque part sous mes vêtements. Puis d'un geste fluide pour enchaîner, je lançai un kunai qui visait l'extrémité de l'épaule de mon adversaire. Toujours dans l'optique de ne pas le blesser plus que nécessaire, j'avais intentionnellement viser ce point non vital. Par ailleurs c'était une attaque facile à esquiver, mais je désirais voir comment le Hyûga se débrouillait face à ces offensives. Sa réaction conditionnerait le rythme que prendrait le combat. Je ne m'étais pas approché pour l'instant car, en plus d'observer ses capacités, je préférais garder mes distances avec son serpent dont je ne connaissais pas les capacités. Nous allions voir ce qu'allait donner le reste de ce combat...


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 9:52
Kisuke vit la technique ninjutsu se diriger vers son torse. Il fit la meilleure chose à faire dans son répertoire. Il s'agenouilla avec hâte, les mains sur la tête pour la protéger d'un éventuel choc. La technique ninjutsu passa derrière lui. Mais une douleur explosa à droite.

Mince...

Il passa la main sur son épaule et sentit le contact froid et métallique d'un kunai. Ce duel commençait mal. Avec du recul, sans doute aurait-il du utiliser son sceau de stockage plutôt qu'une esquive... mais il ne pouvait pas tout le temps le sortir malheureusement. Sa défense manquait encore cruellement d'artifices.

Il était l'heure d'un peu de roublardise. Il composa des mudras avant de mettre deux mains au sol. Il dit à voix haute.

Kuchyiose, les serpents gardiens !

Cette technique n'existait absolument pas, mais elle servait d'écran à l'illusion que son kuchyiose venait de lancer par le son envoûtant de sa cascabelle. Seiki allait voir des serpents constricteurs surgirent de derrière son champ de vision pour l'enserrer dans des anneaux aussi phantomatique que la petite copine de Kisuke. (Elle habite juste à l'étranger, c'est pour ça qu'on la voit jamais). La meilleure façon de vendre une illusion, c'était de la rendre la plus crédible possible. Pas besoin de vision cauchemardesque. Pas besoin de lave, de démon ou de bijuu. Juste... des serpents pour un invocateur de serpents. Cela serait certainement encore plus crédible le jour où sa renommée de maitre invocateur serait connu de tous.

Il se releva. Est-ce que son bluff allait fonctionner ?

En attendant, il sortit de sa besace un parchemin explosif - le mouvement était douloureux, surtout avec un kunai dans l'épaule. Son mentor du jour avait demandé une démonstration des Art Hyugas. Il n'aurait pas été gentil de ne pas répondre à son besoin. Il était justement pas très éloigné de Kisuke ce qui rendait le tout nettement plus pratique et aisé.

Et la spécialité Hyûga de l'école Jishin - la paume du Hakke.

Il frappa de son poing dans le vide dans sa direction, avec le parchemin explosif flottant dans l'air entre les deux. Une vague de chakra arriva, emportant le sceau, et se dirigeant vers le shinobi normalement immobilisé par le son envoûtant de la cascabelle qui n'avait de cesse que de vibrer.

C'était une combinaison simple qui n'était pas trop dangereuse pour la santé non plus, contrairement à la majorité de ses techniques Hyûga. Ses techniques Juken étaient un poil trop puissante, il était difficile de les exploiter dans un combat sans risquer une hospitalisation après. Les dégâts internes étaient par nature insidieux.

Et pour le reste... Kisuke avait malheureusement pas encore appris de poings du Hakke malheureusement. La technique était trop haut niveau pour lui, inatteignable pour son plus grand malheur.
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Lun 5 Juil 2021 - 15:47




Le Maître des éléments



Le Hyûga, n'ayant toujours pas activé son byakugan, avait vu la première technique lui arriver dessus et l'avait évité sans aucun soucis. Mais le kunai qui arrivait juste après avait fait mouche et avait touché l'épaule du shinobi qui me faisait face. Fort heureusement, je ne l'avais pas lancé fort, et de ce fait il s'était seulement planté dans son épaule sans causer trop de dégâts. Même s'il risquait d'avoir une gêne pour le reste du combat. Comme pour vérifier qu'il s'était bien fait toucher, il posa ses doigts sur le projectile fiché dans son épaule, avant de continuer le combat. De mon côté, j'attendis un peu qu'il reprenne ses esprits, m'assurer de ne pas le blesser trop grièvement pour éviter des représailles. Mais le combat reprit rapidement.

Composant de nouveaux mudras, le shinobi posa ses mains au sol pour invoquer à nouveau des serpents, sauf que cette fois-ci, à part un tintement continue dont je ne saurais localiser la provenance, je ne vis rien apparaître au début. Regardant à droite puis à gauche sans perdre de vue mon adversaire, c'est lors de ce dernier mouvement de tête que je vis dans mon dos des serpents qui rampaient jusqu'à moi. De derrière moi ?? Comment était-ce possible ? D'un mouvement vif et entraîné, je sortis deux kunais de ma pochette pour essayer de trancher les serpents. Mais alors que je tranchais ces derniers, d'autres apparaissaient...et ceux que je venais de trancher disparaissaient mystérieusement, comme s'ils n'avaient jamais existé.

-Mais qu'est-ce que...?

Ils étaient trop nombreux pour que je m'en débarasse. Mais ces disparition, et le fait qu'ils venaient de derrière moi...Un Genjutsu ? A quel moment ? Pendant ce temps, Kisuke lança une note explosive pour tenter de me destabiliser. Mais usant de mes dernières brides de mobilité alors que les serpents je lançai le kunai que j'avais dans l'une de mes mains sur la note avant qu'elle ne m'atteigne. Si c'était un genjutsu, j'aurais pu tenter de me blesser pour me libérer. Mais je n'en étais pas encore sûr, et c'était un peu trop pour un entraînement non ? C'est avec cette réflexion que je regardai le Hyûga donner un coup de paume dans le vide, créant ainsi une sorte d'onde de chakra qui me percuta de plein fouet, me libérant des serpents qui disparurent magiquement. Confirmant bien mon hypothèse que c'était bien un Genjutsu. Le choc fut violent mais pas si intense que cela, propulsant mon corps en arrière et m'obligeant à faire une roulade pour me remettre debout. Bien que je l'encaissai sans trop de mal, cette technique me laissa tout de même une douleur considérable à la poitrine. Et tout cela sans avoir à me toucher directement ou encore activer son Byakugan. Intéressant. Comment l'avait-il appelé ? Paume du Hakke ? Et je supposais qu'il existait certainement des versions améliorées de cette technique ? Redoutable, son petit combo.

-Haha, moi qui pensait que tu étais rouillé, il reste quand même pas mal d'esprit dans tes attaques.

Son Genjutsu... Ses mudras n'avaient rien fait apparaître à mes yeux, rien qui aurait pu lancer ce Genjutsu. Par contre, s'il y avait bien une chose que j'avais perçu, c'était un tintement. Mais d'où venait-il ? De Kisuke ? Je n'avais pas trop le temps de me poser la question. Je devais repartir à l'offensive. Je découvrirais bien le secret en combattant, et en laissant mon esprit repasser les derniers moments en revue pour trouver l'explication. Composant de nouveaux mudras à une grande vitesse, ce fut cette fois la terre à mes pieds qui se changea très rapidement en une consistance plus liquide, pour qu'un torrent de boue fonce à vive allure sur le shinobi. Ce torrent de boue n'allait pas faire de dégâts mais servait surtout à emmener avec force les pupilles argentées. Composant de nouveau mudras pour ne pas laisser à mon adversaire le temps de prendre son souffle, j'enchaînai avec la troisième affinité, celle de mon adversaire.

-Katon : Hôsenka no jutsu !

Soufflant alors une dizaine de petites boules de feu sur mon adversaire, je répartis bien évidemment les boules sur le corps de mon adversaire de manière à ne laisser que de légères brûlures sur son corps, et faisant en sorte qu'il ne déguste pas trop s'il n'arrivait pas à s'en libérer.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Mer 7 Juil 2021 - 11:00
Son assaut fit mouche. Complètement. A part le fait que Seiki semblait s'être délivré de l'illusion suite à l'attaque subie. Kisuke nota ce point qu'il ignorait. Les genjutsus se dissipaient avec des blessures, tout le monde le savait. Mais il n'avait pas pris en compte que ses propres blessures pouvaient réveiller l'ancien Gardien - qui lui fit un compliment, d'ailleurs.

Tout cela à un prix, et malgré cela, malgré que je donne tout ce que j'ai, tu arrives à te relever. Je ne suis pas encore prêt pour le véritable champs de bataille.

Seiki commença à composer des mudras. A très grande vitesse. Kisuke n'avait pas le temps d'esquiver ce qui allait arriver, c'était certain. Il prépara son sceau de stockage. Quand il vit le torrent de boue déferler dans sa direction, il l'activa tout de suite. Un mur de fer apparut presque instantanément devant lui. Le torrent de boue le contourna, laissant le Hyûga indemne et absorbant les impacts de projectiles katons qui suivaient assez logique à la déstabilisation.

Une excellente combinaison. Kisuke fit une note mental d'avoir une déstabilisation rapide. Il pouvait faire un simili avec ses paumes du Hakke. Il grimpa sur le haut du mur de fer et toisa son adversaire de sous son bob. Il était temps de sortir le grand jeu.

Et maintenant, une démonstration du Juken dans sa forme la plus vicieuse.

Abandonnant la protection de son mur, Kisuke chargea du chakra dans ses pieds, et se déplaça très rapidement en direction de Seiki. Il continua son mouvement, de sorte à foncer littéralement sur lui. Peu importe si cela réussissait, son objectif était surtout de placer son propre pied sur celui du Seiki - sans y mettre de la force. Sans nulle puissance. Un effleurement suffirait à y déferler la décharge importante de chakra pour y causer des dégâts internes sévères.

En véritable situation de combat, Kisuke aurait sans doute chercher à viser le torse - ce qui était largement plus mortel et expéditif. En entrainement... les pieds ou les mains étaient le maximum qu'il pouvait envisager. Ce faisant, Kisuke sentit un contre-coup venir. Ses jambes tremblaient. Ses mains aussi. Il avait presque du mal à tenir debout. Un sentiment de manque de puissance dans son corps. Typique d'un essouflement du centre de chakra. Il recula de quelques pas.

Et... oula... Désolé... mon chakra est presque vide...

Respiration profonde. Souffle qui manque. Les membres tremblaient encore. Il aurait voulut montré une chose de plus. Le Byakugan en lui-même, en combinaison avec une couverture de fumée pour se dissimuler. Mais cela ne serait sans doute plus possible pour lui, en ce moment. Peut-être quand il aurait travaillé sa réserve.

En y réflechissant, il aurait peut-être du utiliser une autre immobilisation avec son Kuchyiose. Peut-être. Mais le plus utile aurait été que son Kuchyiose ait accès à des défenses ou des attaques à distance. Il prit note mental d'ajouter cela à son panel dès que possible. Il avait réussi à tirer un avantage de son invocation, mais pas suffisamment. Le chemin pour devenir maitre invocateur était long.

J'utilise... aussi mon doujutsu... avec des fumigènes... pour gagner l'avantage... mais ca chakra... encore une fois... ma limite.

Malgré tout, il lève les bras pour en faire une garde ultime. Il avait presque tout donné dans cet assaut, et avait vidé son réservoir de manière assez aggressive. Il pouvait encore sans doute se défendre d'un ou deux assauts avant de devoir tirer sa révérence, mais probablement qu'attaquer n'allait plus être dans ses possibilités.

Mais qu'il arrive déjà si loin, à toucher un expert étranger, un shinobi actif et expérimenté. Oui, il était sur un bon chemin au niveau stratégique. Ne manquait plus que son corps arrive à suivre la cadence, et cela allait être une autre paire de manche.
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Ven 9 Juil 2021 - 20:21




Titre du Rp



Les remarques de Kisuke sur ses aptitudes à être sur un champ de bataille et sur le fait que je me relevais étaient certes justes, mais renvoyaient à une certaine dureté envers lui-même. Même si je n'étais pas là pour réconforter les troupes d'Iwa et les rassurer sur leurs compétences, je me sentis toutefois obligé de répondre.

-Je serais un bien piètre guerrier expérimenté si cela suffisait à me laisser au sol. Même si j'ai bien déguster. Et tu n'es peut-être pas encore prêt...mais d'un autre côté tu viens de revenir.

J'enchaînai par la suite mes attaques. Mais Kisuke, certainement de par son passé de shinobi expérimenté, n'était pas seulement un fin stratège mais aussi un homme aux multiples ressources et aux réflexes aiguisés. Alors que mon torrent de boue fusait sur lui à une vitesse par laquelle j'espérais surprendre mon adversaire du jour, ce dernier n'eut à faire qu'un mudra pour libérer un grand mur de fer robuste. Du Fuinjutsu hein ? Mais en faisant cela, il me laissait une petite ouverture. Réalisant un mudra, profitant que nos visions soient toutes les deux bloquées pour invoquer deux clones d'ombres. J'en créai un devant moi, l'autre derrière moi. Nous "cachant" dans l'ombre du premier, lorsque le Hyûga fonça sur le premier clône, nous sortîmes de derrière lui, très certainement sans grande surprise. Le second clone chargea pour "protéger" le premier, pour faire penser à mon adversaire qu'il tentait de protéger l'original. Pour ma part, tentant d'ignorer la douleur dans ma poitrine et mon souffle un peu plus court que d'habitude, je me dégageai sur le côté.

Toutefois en fonçant sur le Hyûga et l'arrêtant dans sa course, les pupilles argentées marchèrent sur le pied de mon clone et se dernier se dissipa immédiatement. Je fronçai les sourcils en recevant les informations qu'il me transmit dans sa perdition. La douleur qu'il avait reçu, elle n'avait rien à voir avec juste un pied marchant sur l'autre. C'était donc ça le juken ? Il suffisait juste de toucher pour faire des dégâts aussi importants, sans la moindre force ? C'était assez effrayant à vrai dire. Cela rendait le Taijutsu contre ce clan particulièrement dangereux. Intéressant. Mais alors que mon premier clone qui, lui, n'avait pas reçu les mêmes informations que moi, allait contre-attaquer, l'homme au bob chancela et mon clone s'arrêta immédiatement. Les explications de notre adversaire du jour ne tardèrent pas à arriver.

-Je vois, dis mon clone. Tu peux continuer à combattre tout de même ou tu préfères que nous fassions une pause ?

Les explications qui suivirent sur les différentes manières d'user de son dojutsu confirmaient une fois de plus que le ninja que j'avais en face de moi savait se battre. Il connaissait l'art du combat et quelque chose me disait qu'une fois qu'il aurait reprit un peu du poil de la bête, il serait un autre atout considérable pour le village de la Roche. Suite à cela, il se remit en garde, prêt à poursuivre le combat. J'attendis quelques secondes, m'assurant qu'il était en effet capable de continuer, et je repris donc. Mais cette fois-ci je décidai d'utiliser des techniques de taijutsu, de manière à ne pas trop épuiser mon adversaire. Mon clone se remettant en garde à son tour. Il fonça sur Kisuke qui ne se trouvait pas bien loin et envoya un coup de pied circulaire à ce dernier au niveau de son torse, en frappant du côté qui était non blessé.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Ven 9 Juil 2021 - 23:50
Kisuke c'était fait avoir par des duplicatas de sa cible. Apparemment, l'adversaire était particulièrement rapide pour effectuer ses mudras en-déans le court laps de temps où il l'avait perdu de vue. La faute à sa stratégie de ne pas avoir fait de byakugan, bien entendu. Mais il n'avait guère eut le choix. Il arriva quand même a se défaire d'un des clones par l'application de son Juken, mais cela avait été très couteux. Sans doute trop, pour un simple clone.

Il proposa d'arrêter le combat. Mais Kisuke n'en voulait pas. S'il se battait, c'était jusqu'au bout. C'était sa seule façon de progresser, d'aller systèmatiquement plus loin que ses limites précédentes.

Une dernière...

Le clone attaqua Kisuke d'un coup de pied assez télégraphé. Kisuke esquiva en reculant le haut de son corps, et fit contre-poid de ses bras vers l'avant. Le coup ne passa pas loin, mais surtout, de sa manche gauche sortit une ombre qui s'agrippa au pied de l'attaquant et lui mordit la cheville. La vipère frappait de l'ombre au moment où l'on s'y attendait le moins, caché des les drapements du kimono du Hyûga.

Le Hyûga qui avait du mal à rester debout et qui luttait pour ne pas tomber dans l'inconscience. Après tout, cela ne faisait pas longtemps qu'il avait retrouvé son chakra et il poussait clairement ses limites à son paroxysme.

Un murmure, un secousse aux basses fréquences qui résonnaient. Le Kuchyiose parla, à lui-même. Peut-être même à tout son clan. Le ton était confiant, content. Fier.

Nous avons bien choisssssis notre allianccccce. Il est fort, et valeureux.

Il serpent escalada de nouveau Kisuke pour se nicher entre le kunai et sa tête. Sa queue vibrait d'un bruit sourd et continue. Il y avait une intensité qui se dégageait de ce petit kuchyiose. Inhabituelle. Ce n'était pas un serpent de dix mètres de hauts, ses crocs étaient petits, ses écailles bien faibles, et il n'aurait pu broyer quiconque de ses anneaux. Pourtant, il était là. Il avait mis

Cccc'est à moi de respecter notre pacte. A moi, mes ssssoeurs et frères !

Une intimidation, un bluff, et un genjutsu. Le tout venant d'une petite vipère d'un mètre d'envergure seulement, mais qui avait plus de chakra dans le ventre que son invocateur. Tout ensemble pour essayer d'immobiliser une nouvelle fois le jonin en face de lui. C'était probablement voué à l'échec - non, c'était certainement voué à l'échec, mais c'était un dernier atout dans la manche, pour montrer que même un genou à terre, le Dragon Azur avait été fier de son hôte. Qu'il était content de ce pacte, et qu'il allait remplir ses obligations au-delà de la lettre. Plus qu'une action forte et une tentative de gagner, c'était un message.

Très serpentin dans sa psychologie.

Une dernière action d'éclat pour montrer au beau gibier d'Iwa qu'un genin n'allait pas tarder à devenir un prédateur.
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Dim 11 Juil 2021 - 23:15




Titre du Rp



Malgré l'état d'épuisement évident dont faisait montre notre cher Kisuke, il accepta de continuer pour un dernier assaut, faisant montre d'une détermination à la hauteur de la réputation des shinobis d'Iwa. En accord avec ses doléances, mon clone s'avança vers lui pour lui décocher un coup de pied, pour ma part je restai à l'écart pour observer le déroulement, même si je me tenais prêt à réagir à tout moment. Malgré sa condition un poil sur le fil, le membre du célèbre clan Hyûga arriva à éviter le coup de pied sans le moindre soucis. Ou presque. Penchant son buste en arrière, il laissa passer la jambe de mon clone. Et alors que je m'attendais à ce qu'il riposte, ce fut en fait son ami reptile qui passa à l'attaque. Profitant de l'esquive de son invocateur, le serpent sortit de la manche de Kisuke pour aller mordre la jambe de mon clone. Se dernier se volatilisa sans demander son reste après un petit glapissement de surprise face à cette morsure.

Alors que l'ancien guerrier titubait, ayant du mal à rester debout, son invocation sorti de sous ses vêtements pour se placer sur l'épaule blessée de l'homme au bob. Visiblement, c'était lui qui allait reprendre le flambeau, pour la fin de ce combat. Et alors qu'il commençait à parler de sa voix traînante de serpent, un bruit se fit à nouveau entendre. Le même que précédemment. Ce bruit faible mais bien distinct qui ressemblait à la sonnette du serpent. Et une fois de plus, il en appela à ses...Frères et soeurs ? D'autres serpents encore ? Allaient-ils encore jaillir de derrière moi ? Et comme je m'y attendais, en effet, des serpents se dirigeaient vers moi en m'attaquant par derrière. Le même bruit, la même technique, j'en avais maintenant le coeur net. Celui qui avait jeté le Genjutsu la première fois, c'était ce serpent. Ce qui avait permi à Kisuke d'enchaîner sa paume du Hakke. Je souris, afin de m'adresser au serpent.

-Je vois, c'était donc toi. Mais je ne me ferai pas avoir deux fois par la même technique.

Et avant que les serpents ne m'immobilisent, je formai avec mes mains le mudra typique de la rupture de chakra. Puis en disant le mot magique, je dégageai une grosse quantité de chakra pour me libérer des liens irréels qui tentaient de me restreindre. Les serpents s'évaporèrent dans la nature en même temps que mon chakra. Puis je pris un peu de recul pour observer la situation. L'ancien tenait à peine sur ses jambes, et même si je me doutais que son kuchyose avait encore un peu de chakra, il m'en restait probablement bien plus que le sien. Et maintenant que j'étais au courant de sa capacité illusoire, l'effet de surprise risquait d'être moins évident à amener.

-Eh bien, je pense qu'on peut s'arrêter là. Je dois encore récupérer mon souffle après cette paume du hakke. Et Kisuke a besoin de se reposer et de soigner son épaule. Je ne voudrais pas me faire sermonner pour avoir mis en danger la vie d'un Hyûga.

La blessure qu'il avait à l'épaule n'était pas mortelle, ça c'était sûr. Par contre, l'épuisement par le chakra pouvait l'être. Même si je doutais qu'on en arriva là pour un entraînement. Je finis par m'asseoir sur le sol, et je cherchai sous mes vêtements des bandages et des onguents que je transportais en permanence. Ce n'était pas de la médecine, pas vraiment, mais à force de voyager seul j'avais acquis quelques notions pour soulager la douleur de mes blessures.

-J'ai quelques trucs pour toi, si tu en as besoin. Ça aidera à soulager la douleur et la cicatrisation.

Puis croisant à nouveau mes jambes et mes bras, je penchai la tête sur le côté. Il m'avait certes montré les paumes du hakke, et le Juken, ou du moins une partie. Toutefois, il n'avait jamais activé son Byakugan. C'était l'un des meilleurs avantages de ce clan, un dojutsu réellement formidable. Mais je supposais la raison pour laquelle il n'avait pas utilisé ses pupilles.

-Je suppose que ta réserve de chakra pour l'instant ne te permet pas d'être à l'aise avec le Byakugan pour l'utiliser en permanence, je me trompe ?


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Dim 11 Juil 2021 - 23:38
L'Ancien gardien semblait avoir compris l'astuce - que la technique n'était qu'une illusion destinée à l'immobiliser. Il fit le mudra du kai et se dissiper du chakra serpentesque qui l'avait ensorcellé. Cela mettait fin à tout le combat, évidemment. Le Dragon Azur n'avait pas de grosses techniques pour continuer, malgré sa réserve de chakra encore pas trop mal en point.

Seiki pris la parole. Le duel était achevé.

Tu ne risque pas trop de sermon, je ne suis pas membre de la branche principale, et je ne suis pas en odeur de sainteté. Notre clan est particulier pour ça. Dragon Azur, tu peux te reposer.

Le Kuchyiose fut dissipé et il repartit dans la forêt interdite dans un nuage de fumée. Il avait été particulièrement utile dans cet affrontement. Kisuke en prit bien note. Il se laissa choir au sol, surtout que son adversaire avait proposé de s'en arrêter là.

Il respirait de manière lourde et sifflante.

Seiki s'assit également au sol et s'affairait pour trouver de quoi soigner le pharmacien. Kisuke refusa gentiment son offre.

J'ai mes propres décoctions, ne t'inquiète pas pour moi. J'étudie pour apprendre le rentanjutsu. Des baumes, des bandages... cela ne quitte jamais ma besace et je commence à avoir l'habitude de me charcuter.

Il en profita d'ailleurs pour retirer le kunai et appliquer une lotion désinfectante - son alcool de prune - puis de mettre un baume cicatrisant avant de se panser du mieux qu'il pouvait l'épaule. L'exercice n'était pas nécessairement facile, malgré son expérience augmentante dans le domaine. En effet, le bras touché avait du mal à bien se positionner pour la manoeuvre. Seiki lui posa une question - s'il pouvait maintenir l'utilisation du Byakugan sur une longue durée. En réalité, s'il ne se battait pas, et se fiait uniquement à son doujoutsu, il pouvait tenir un temps certain. Combien exactement ? Dur à dire. Certainement pas suffisamment de manière permanente, en tout cas.

Pas longtemps, non. Mais je voulais aussi utiliser mon invocation à ce duel - et il m'a permit de placer au moins une frappe. Cumuler les deux est juste impossible en terme de rythme, pour le moment. Je dois trouver le moyen d'y arriver... mais sans doute que cela me demanderait trop de chakra pour le moment.

En théorie, les invocations pouvait lui faire économiser du chakra, bien entendu. En théorie. En pratique, il n'avait pas encore suffisamment de latitude. Sans doute qu'à un autre palier de puissance, il aurait plus facile à l'utiliser dans le format qu'il visionnait. Mais à ce stade-ci, avec le chakra d'un simple genin, il était encore bien loin du compte.

Ton feedback ? Qu'en penses-tu ? Pas trop déçu ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Jeu 15 Juil 2021 - 17:47




Le Maître des éléments



Les houles du combat se calmèrent rapidement lorsque ce fut plus qu'évident que notre entraînement était terminé. Mais face à mon inquiétude, Kisuke rejeta mes arguments d'un revers de mots. En entendant ses paroles, je ne pus m'empêcher de lever un sourcil. Quelle était donc cette histoire de branche principale ou pas ? Je savais ce que bien des gens savaient sur les membres de la famille Hyûga : leur incroyable Byakugan et leur technique unique de taijutsu. Toutefois, il était évident que j'ignorais bien des choses sur l'histoire et l'organisation hiérarchique de cette famille. Et s'il existait une branche principale, il en existait probablement une branche secondaire dont faisait parti mon adversaire. Traitée visiblement avec moins d'égards que la branche principale, d'où les appellations bien différentes. Est-ce que cela m'étonnait ? Oui, même si ce n'aurait pas dû. Après tout, les Hyûgas étaient une famille noble et pleine de traditions. Dans ce genre de familles, il y en avait souvent de ces traditions que beaucoup trouveraient injustes.

-Je vois...mais je ne parlais pas tant de cette autre branche dont je ne connais rien. Je suis sûr que d'autres shinobis d'Iwa se moquent de ta place dans la famille, et ne verraient pas d'un bon oeil tes blessures. Je ne peux pas prendre ce risque. Et je n'ai d'ailleurs aucune envie de te blesser.

Dragon azur, car tel était le nom du reptile qui avait participé à notre affrontement, s'en alla dans un petit nuage de fumée pour laisser l'aîné et moi-même en tête-à-tête. Je me fis à la réflexion que faire un pacte avec une de ces familles me serait à l'avenir bénéfique pour les combats, mais ce n'était pas réellement ma priorité à vrai dire. Je proposai par la suite de petites choses à l'homme au bob, mais visiblement ce dernier était venu bien préparé. Prévoyant et tacticien, on pouvait dire que cet homme savait ce qu'il faisait et savait gérer les situations. Je lâchai un petit rire face aux paroles du Hyûga avant de répliquer.

-Je te comprends, j'en ai moi-même le don. Mais ça guérit, et c'est le plus important.

Nous en vînmes rapidement à parler de son Byakugan, ce dojutsu pourtant si utile qu'il n'avait pas utilisé lors de notre affrontement. Et comme je m'en doutais, c'était une question de chakra. Il aurait certainement pu l'utiliser durant ce combat, mais cela l'aurait d'autant plus vite épuisé. En dehors des combats toutefois il était capable de l'activer relativement longtemps. Ce qui me laissait suggérer que sa consommation n'était pas si énergivore que cela. Mais chez mon interlocuteur qui venait de recouvrir ses forces, cela restait une rude épreuve si ce dernier était soumis à la pression du combat au même instant. Quant à mon feedback, je ne pus m'empêcher de sourire.

-Eh bien, pas déçu. Certes tes réserves sont encore petites, mais elles devraient rapidement grandir si tu étais déjà un ninja auparavant. Tu m'as montré quelques techniques bien ficelées, une stratégie quasi impeccable et pleine de fourberie. Je dirais que tu es un vrai shinobi, et les techniques Hyûga sont redoutables. J'espère que tu n'as toi même pas été déçu de ma prestation...

Prenant le temps de me remémorer ce qui venait de se passer quelques instants plus tôt, je me rappelai de la manière dont mon premier clone avait été détruit. Un simple contact avec le pied de mon adversaire lui avait pourtant causé une grande souffrance. C'était ce taijutsu si spécial dont j'avais tant entendu parler. Mais toujours était-il que je n'avais aucune idée de ce que c'était.

-D'ailleurs, tu veux bien m'expliquer comment ça fonctionne, votre...taijutsu ? Il semble pas très puissant à première vue, mais les dégâts semblent bien présents...
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Sam 17 Juil 2021 - 13:43
Le sentiment est partagé.

Kisuke eut un sourire. Il n'avait aucune envie de blesser son adversaire. Et si ce dernier partageait ce sentiment, cela ne pouvait que faciliter leurs échanges.

Diplomatique, la conversation allait de bon train. Kisuke attendit l'analyse de Seiki vis-à-vis de sa prestation. Il confirma une réserve de chakra faible, mais semblait convaincu des techniques et de la stratégie employée. C'était plutôt positif dans son ensemble. Kisuke était un peu moins certain que lui pour savoir exactement quand son chakra reviendrait, et il n'en était pas tout à fait sûr non plus. Il esquissa une grimace.

Mon corps ne bouge plus comme avant. C'est... frustrant. Je travaille dur pour retrouver mes anciens réflexes. Mes anciennes techniques. Mon ancienne condition. Mais c'est encore insuffisant. J'espère ne pas être un fardeau sur le champ de bataille.

Car la guerre était là. Elle n'était pas encore partout dans le Yuukan, heureusement, mais Kisuke n'était pas leurré. Iwa et les autres villages étaient tous en guerre. Il soupira quelques peu, avant de faire quelques mouvements de son épaule pour vérifier que sa blessure n'allait pas trop mal et qu'il n'avait pas perdu de sa mobilité.

Seiki demanda ensuite une explication supplémentaire sur le Juken. Explication qu'il ne pouvait bien entendu pas refusé. L'Homme n'avait pas subit sa technique - juste son clone. Il toussota un peu pour clarifier sa gorge avant de prendre la parole.

Le Juken est littéralement le poing souple. Là ou le taijutsu consiste traditionnellement à briser l'adversaire en causant le plus de dégâts externes possible, le Juken ne nécessite qu'un contact anodin pour injecter du chakra dans le corps de l'adversaire et lui infliger des dégâts internes. Détruire et déchirer des tissus internes. Sur des vaisseaux sanguins et des artères, cela cause des hémorragies importantes et douloureuses, bien que souvent la victime ne comprend pas d'où cela vient. Le plus destructeur est sur un organe interne. Cela n'est pas très spectaculaire, vu de l'extérieur, ce qui est un autre point positif. Et comme ce n'est pas classique, esquiver ou dévier une frappe comme cela n'est pas facile du tout.

Kisuke en avait fait la démonstration avec son pied. Sur un clone, heureusement. Malgré tout, Kisuke n'aimait pas utiliser le taijutsu de son clan sur des iwajins, les conséquences étaient malheureusement bien réelles et parfois difficile à soigner. Il s'était autorisé une écartade avec Seiki puisqu'il était un puissant shinobi. Mais il était surtout rassuré qu'il n'y avait pas eut de gros problèmes suite à un simple entrainement.

Ce n'était pas tout, évidemment. Le Juken ne s'arrêtait pas là - même si Kisuke n'était pas encore très capable ni compétent dans l'autre branche du Juken.

L'autre versant du Juken, c'est de faire ceci. Si tu peux me prêter ton bras. Une démonstration sera plus parlante.

Kisuke tendit sa main et activa son Byakugan. Il voulait bloquer plusieurs tenketsus de Seiki manuellement pour lui montrer les effets des coups du Hakke. L'expérimenter, c'était la meilleure façon d'en comprendre la puissance et le fonctionnement, et la raison pour laquelle les Hyûga étaient l'un des rares clans à absolument éviter au corps-à-corps.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Mer 21 Juil 2021 - 14:26




Le Maître des éléments



Etait-ce dû à son âge ou à son caractère, Kisuke me rendit mon sourire plein de gentillesse et de bienveillance, malgré sa perfidie lors du combat. Lorsque nous en vînmes à parler de sa performance lors de ce combat, la pupille pâle semblait peu convaincu par sa prestation. D'un autre côté, je ne pouvais qu'entendre et comprendre sa frustration. Je ne pouvais pas prétendre connaître ce sentiment dans ces précises circonstances, mais il m'était facile de saisir pourquoi il se sentait frustrer. Cette sensation désagréable de ne plus savoir faire aussi bien qu'avant des choses qui nous venaient tout naturellement. Perdre certains réflexes, certains automatismes, et bien d'autres choses...Pour un shinobi, cela représentait une énorme épine. Quant à son questionnement sur son utilité sur le champ de bataille, je ne pus m'empêcher de m'avancer sur la question.

-En terme de techniques et de diversité, tu n'as peut-être pas le plus à offrir à ce moment précis. Mais en terme d'expérience et d'intelligence de combat, ceux là-haut auraient tord de ne pas faire appel à toi.

Même s'il n'était pas à négliger que le champ de bataille était rempli d'horreurs et bien souvent d'injustices. A l'heure actuelle, il ne serait peut-être pas judicieux d'envoyer le Hyûga au front, et lui préférer une place d'avantage stratégique pour faire profiter de son ancienneté. Je ne critiquais nullement ses compétences martiales et son ninjutsu, loin de là. Il était un adversaire conséquent et à prendre au sérieux. Il manquait cependant de force de frappe, et cela pouvait cruellement faire défaut à sa présence sur le terrain. Il était vrai que les aurores de la guerre étaient déjà là, et s'il voulait réellement apporter sa contribution en bonne et due forme, il allait devoir charbonner pour retrouver son niveau d'antan. Mais cela, seul lui était capable de le faire et rien de ce que je pouvais dire ne l'aiderait dans cette dure tâche. Mais je ne m'inquiétais pas tellement pour ce côté là. Plonger dans son regard m'apportait toutes les réponses à ces questions : Kisuke était déterminé et prêt à faire ce qu'il fallait pour retrouver ses facultés. Et cela se sentait.

Lorsque nous abordâmes la question du Juken, je m'étais demandé un instant si la question n'était pas trop indiscrète. Mais je fus satisfait de voir que mon interlocuteur n'hésita pas à répondre à celles-ci et me donner des explications un peu plus poussées. M'adossant un peu plus sur le rebord que j'avais trouvé, j'écoutai attentivement l'ex-guerrier me faire un petit cours sur les membres de son clan et leur taijutsu si particulier. Et il fallait dire que le "Juken" portait merveilleusement bien son nom. Contrairement au Gouken, le taijutsu traditionnel que je pratiquais, celui de mon adversaire du jour ne se concentrait pas sur la puissance des frappes mais sur leur précisions. Des frappes en apparence faiblarde, mais couplées à leur maniement du chakra assez exceptionnel, elles faisaient des dégâts internes considérables. Et ce qui était d'autant plus redoutable avec cet art visant les organes internes, c'étaient que ceux-ci ne pouvaient être renforcés. Et leur endommagement était d'autant plus graves que de se voir briser un os. Cela en faisait froid dans le dos. Ce qui me fit songer que, contre un membre de ce clan, il valait mieux éviter le corps-à-corps.

Mais visiblement, ce n'était pas tout. L'homme au bob me demanda alors de lui prêter mon bras, requête à laquelle j'obtempérai sans trop poser de questions. Même si celles-ci fusaient dans mon esprit, je laissai la pupille pâle me faire sa démonstration. Une fois fait, il activa son byakugan tout en se saisissant de mon bras et à plusieurs reprises frappa ce dernier en des endroits différents. Ces gestes étaient simples, mais extrêmement précis visiblement, et je me demandais ce qu'il pouvait voir avec ces Byakugans, qui avaient pris l'exact teinte qu'on lui connaissait si bien. Visiblement, l'usage de cette technique requérait l'activation de l'Oeil Blanc. A chaque touche, une légère douleur parcourut mon membre, sans que cela ne m'inquiète d'avantage. C'était, je l'imaginais, loin de la douleur que l'on pouvait ressentir lorsqu'il injectait du chakra pour faire des dégâts internes. Alors à quoi servait cette technique ? Lorsqu'il eut terminé, je récupérai mon bras et le levai devant mon visage, me demandant ce qu'il avait bien pu faire.

-Et du coup qu'est-ce que...

Mais alors que j'avais commencé à parler tout en serrant puis desserrant mon poing alternativement, je me rendis compte du problème. Inconsciemment, j'avais tenté de faire circuler mon chakra dans mon poing, certainement pour vérifier que tout allait bien. Et il ne s'était rien passé. Tout d'abord inquiet que mon chakra ait disparu, je levai mon second bras et fit circuler la force essentielle au ninjutsu à l'intérieur, et cette fois-ci je ne rencontrai aucun obstacle, aucune gêne. Tout fonctionnait à merveille. Par contre, le bras que Kisuke avait bidouillé peinait à bouger et le chakra n'y circulait plus du tout. Estomaqué, je tournai un regard d'autant plus étonné vers le shinobi dans la fleur de l'âge (ou presque).

-Tu as...coupé la circulation du chakra dans mon bras ? Mais comment ??

J'avais entendu parler d'un clan manipulant le chakra ancien, pouvant absorber ce dernier et dépourvoir les ninjas de leur arme. Mais je n'avais jamais entendu parlé de cette faculté de simplement bloquer la circulation du chakra. Simple, mais terriblement efficace. Et il l'avait fait si facilement ! J'imaginais que c'était un peu plus difficile de le réaliser en combat, mais si c'était le cas...Cela pouvait s'avérer être la perte du shinobi en face.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Jeu 29 Juil 2021 - 23:49
Kisuke écouta les compliments du jonin, puis hocha de la tête. Il avait essayé de mettre en place des stratégies oui. Et il avait réussit à le toucher malgré le fossé entre leur niveau. S'il avait pu placer une attaque plus puissante... Peut-être que les choses auraient pu être différente. Et c'était là que le bat blessait le plus. Il n'aurait pas pu. Toute l'intelligence du combat ne lui permettait pas de gagner.

Je manque de puissance brute et toutes les techniques Hyûga ne pourront rien y faire. Le poing souple n'est pas optimal pour faire des ravages. Je pense que pour aller de l'avant, je dois développer mon invocation... enfin, mon pacte d'invocation. Avoir d'autres alliés, leur apprendre des ninjutsus puissants, avoir une artillerie dans ma poche et forcer mes adversaires au corps-à-corps où mon taijutsu Hyûga aura l'avantage. Et clôturer mes recherches côté rentanjutsu, même si cela sera plus pour me permettre de supporter mon équipe et de donner des secours d'urgences pour éviter qu'un allié ne meure par mégarde. Comme trop d'iwajins de par le passé.

Seiki se prêta au jeu de sa demande et donna son bras. Kisuke avait fait attention à ne pas faire trop mal à son sujet d'expérimentation. Il avait également fait en sorte que le blocage soit très temporaire, mais l'effet était là. Et l'étranger poussa un cri de stupeur, après un moment d'incompréhension. Il s'était retourné et tirait une tête assez intéressante à regarder. Un sourire naquit à ses lèvres. Puis Kisuke expliqua, à son tour.

Le poing souple permet de bloquer la circulation de chakra. A haut niveau, notre art peut même déposséder totalement quelqu'un de son chakra... Du moins temporairement. Mais je ne suis pas très doué là-dedans, à vrai dire. Cela demande beaucoup d'entrainements et le Byakugan doit être activé, ce qui est un gouffre de chakra.. Et quand on en a déjà pas beaucoup...

C'était effectivement le gros problème de Kisuke, présentement. Le chakra. Cette faiblesse (qu'il partageait apparemment avec l'Homme au Chapeau) était difficile à combler en un claquement de doigt. Il pouvait s'entrainer autant qu'il le pouvait, étudier du jour à la nuit, et faire une quantité astronomique de travaux physiques, cela n'avait pas d'impact sur son chakra qui croissait d'une manière obscure et non-linéaire. Sans doute devrait-il examiner ses tenketsus. Voir si l'une ou l'autre de ses propres décoctions ne pouvaient pas améliorer le flux de son chakra, sa pureté, ou son efficacité. Il soupira.

Car c'était peut-être impressionnant, mais ce n'était pas si impressionnant que cela.

Après je suis sûr qu'avec un peu de raiton et ton taijutsu tu peux paralyser un adversaire. Cela revient presque au même, au final. Mais c'est toujours une option surprenante et utile à avoir dans son attirail. Et cela à l'avantage d'être non-létal.

Pour garder un adversaire en vie, typiquement. Peu de shinobi avaient des moyens d'incapacitation aussi efficace. Mais il y avait d'autres circonstances où cela pouvait être intéressant. Contre un eisenin qui se regénérait de ses blessures, par exemple, mais qui ne pouvait regénérer des tenketsus bloqué (un apanage Hyûga). Comme Rei, d'après les informations de Taishi. Potentiellement contre un edo tensei aussi, mais c'était encore à confirmer. Cela se bloquait facilement par une armure, par contre. Et c'était l'autre raison pour laquelle Kisuke n'affectionnait pas cette branche du Juken.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Sam 14 Aoû 2021 - 3:55




Maître des éléments



Le Hyûga restait dur avec lui-même, même s'il était en effet réaliste. Il venait de reprendre le chemin du ninjutsu et de la voie du shinobi, s'il manquait de puissance, cela faisait sens. D'un autre côté, cela aurait été étrange qu'il soit immédiatement bon en tout. Mais si j'étais conscient des faiblesses actuelles de Kisuke, cela ne m'empêchait pas de voir ce qu'il y avait de bon. Et qui ne satisfaisait pas ce dernier. Il envisageait déjà des axes d'améliorations, notamment avec ses kuchyose pour lui permettre d'arriver plus facilement au corps-à-corps. C'était une bonne idée, mais cela semblait toutefois renvoyer à un certain aveu de faiblesse. J'aurais pu longtemps converser avec le Hyûga sur ce point, mais cela n'aurait été que platitudes sur platitudes, et n'aurait pas pu changer le fond du problème.

-Oh vous vous orientez vers le Rentanjutsu. Je ne m'y connais que peu, mais j'imagine que cela peut être extrêmement bénéfique. Vous semblez avoir bien des cordes à votre arc, présent et futur.

Et aussi, comme beaucoup d'Iwajin semblait-il, il semblait très tourné vers l'entraide de ses camarades de la Roche. Quelques instants plus tard, après avoir coupé la circulation du chakra dans mon bras sous mon air ahuri, il m'expliqua ce qui venait de se passer. Les Hyûgas, grâce à leur byakugan, étaient capable de bloquer les Tenketsu. J'avais étudié suffisamment les arts shinobis pour savoir ce que c'était, mais ces mêmes études m'avaient aussi appris que voir ces Tenketsu à l'oeil nu était impossible. C'était comme voir une aiguille sur le chemin des vaisseaux sanguins...à peu près. Déjà que voir la circulation sanguine ou le flux de chakra était une prouesse en soit, leur dojutsu était si pénétrant qu'ils pouvaient en plus de cela percevoir les tenketsu. Et qui plus est, suffisamment habile pour les bloquer grâce à leur propre chakra, et ce même en plein combat pour les plus doués d'entre eux. Si cela ne semblait que peu de choses, la difficulté qu'il y avait derrière ce "simple" acte relevait d'un talent certain.

-J'ai hâte de voir ce que ça donnera quand tu auras plus de chakra. Cet art est...presque effrayant. Cela demande une précision chirurgicale, que ce soit dans les frappes ou dans le contrôle du chakra...

Je ne savais pas si moi-même j'y arriverais, même si j'étais pourvu du Byakugan. Non pas que je n'étais pas précis, mais ça ? C'était tout simplement à un tout autre stade. Je repliai mon bras qui venait de subir cette technique, et relevai les manches pour observer les dégâts causés. Et de l'extérieur, cela ne semblait être que de petits hématomes, et encore. Des points rouges ressemblant même d'avantage à une petite irritation. D'ailleurs cela ne faisait pas bien mal, en réalité. Mais la gêne était toutefois bien présente et l'absence de chakra, flagrant. Lorsque mon interlocuteur compara cette technique au raiton, cela me fit réfléchir, mais pas bien longtemps. Je laissai entrevoir un sourire à mon aîné.

-C'est un raccourci un peu court que tu fais là. Le raiton peut certes paralyser, mais la dépense de chakra est continue pour se faire. Qui plus est, pour ceux qui peuvent user de leur chakra sans bouger, cela n'est pas si utile. Contrairement à votre art qui affecte directement le chakra et couper sa circulation dans un corps...il y a selon moi peu de comparaisons possible.

Après cette petite discussion, je jetai un dernier coup d'oeil à son épaule afin de voir si la blessure ne continuait pas à saigner malgré le bandage, puis offrit un autre sourire à Kisuke.

-En tout cas merci pour tout, sauf si tu as d'autres questions, je vais rentrer me reposer un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Le Maitre des éléments [C'est qui ?] Empty
Lun 30 Aoû 2021 - 11:26
Un commentaire sur son choix d'avenir, le rentanjutsu, et encore un autre compliment - ce qui semblait pas tout à fait mérité selon le Hyûga. C'était bien de plannifier des choses, mais c'était également la chose la plus simple à faire. Ces compliments ne seraient mérités que le jour où il pouvait apporter des preuves, des actes, des faits et surtout ramener des iwajins à la maison sains et saufs. Tout le restant entre-temps n'étaient que des entrainements, des préparations et des détails.

Je plannifie oui. Shinobi est la profession la plus dangereuse du monde, et ce serait naïf de ma part d'y foncer à nouveau tête baissée sans une once d'intelligence et d'objectif.

L'élémentariste bougeait son bras et semblait l'observer, perdu dans des réflexions intérieurs. C'était compréhensible, bien entendu. Cet art Hyûga était leur fierté. Pour autant, ce n'était pas ce que Kisuke tenait le plus en estime au sein de leur clan. Leur projection de chakra avaient des aspects nettement plus pratiques et redoutables, comme l'avaient démontré l'école Jishin avec la Godaime Toph-sama à leur tête. Elle n'avait jamais été connue pour son utilisation des blocages de tenketsu et elle s'était hissée en haut du monde shinobi par la force de son sabre et de son chakra avant tout. C'était un exemple à suivre, pour beaucoup de chose.

Seiki n'avait pas cet avis. Kisuke opina de la tête.

Hmm sans doute, sans doute. Cela peut paraitre beaucoup de l'extérieur, mais c'est difficile à utiliser dans le feu de l'action, et certaines protections rendent la technique caduque.

Une armure par exemple. Et c'était bien fréquent à rencontrer sur le champ de bataille. Une bonne parade également - même s'il y avait des moyens facile pour empêcher celle-ci. Kisuke était particulièrement adepte des fumigènes et c'était quelqu'un chose qu'il désirait véritablement investiguer. Peut-être même fonder sa propre école basée sur cette méthodologie de combat, qui sait ? Cela tirait un autre type de synergie avec son Byakugan. mais il était trop tôt pour ceci, et ce n'était ni le lieu ni le moment.

Merci Seiki-san pour tes enseignements. Cela sera tout pour moi - pour maintenant. Je te souhaite un excellente repos. Et nous nous reverrons sans doute quand je serais un peu plus capable.

Il le salua et s'en alla à son laboratoire pour reprendre ses recherches, avec beaucoups de notes sous les bras.
Spoiler:

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880

Le Maitre des éléments [C'est qui ?]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa]
» " Maître corbeau, pouvez vous m'aider ? " Maître Panda, lui tint à peu près ce langage...
» Maître Corbeau & Maître Renard [PV : Nagamasa Shiro]
» 1/02. Affronter les éléments
» La Conjonction des Elements

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: