Soutenez le forum !
1234
Partagez

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre]

Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Ven 4 Juin 2021 - 17:11
En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Jhts
Car dans la lutte sombrait l'espoir, l'homme ne pouvait faire face qu'à une sombre réalité : celle du chaos. Telle était la pensée de tout pessimiste qui ne pouvait voir le chemin de la réussite, mais en tout bon Empereur qu'il était, ou tout Empereur qu'il était au moins, Yahiko pouvait voir une réalité complexe. Celle d'un peuple consumé par le Feu et par leurs plus profonds désirs patriotiques, celle de soldats qui ne pouvaient voir la fidélité dans les paroles, celle d'Hijins qui ne réussissaient à voir dans un étranger la volonté de bien faire.

Mais comment leur en vouloir, lorsque le passé était teinté de sang ? Comment apprécier ses anciens ennemis, lorsque de simples et fragiles mots servaient à tenter de construire un pont de confiance ? Comment construire de l'estime et du respect, lorsque les actes, à la manière d'une pièce, pouvaient être perçus dans leur bonne et mauvaise facette ? De la même manière que tout homme était libre, tout soldat prenait alors la décision de croire ou non en la Foudre qui s'était immiscée dans leurs rangs. Mais pour la majorité d'entre eux, il n'y avait qu'une haine passée.

Et en bon pacifiste qu'il était, renonçant à des pouvoirs qu'il maîtrisait mais qu'il ne pouvait reposer sur des bases solides, celles d'un peuple pouvant lui tourner le dos à tout moment, il se décida à aller à l'encontre de ses convictions. Car de la même manière que donner un coup de sabre dans le vide ne pouvait ôter la vie, diriger un peuple insoumis ne pouvait mener à la victoire. L'Empire était alors fier mais plus que cela : il était libre. Libre d'agir de son propre chef, libre de croire en ses idéaux, libre de combattre de la manière dont il le voulait la menace de l'Homme au Chapeau.

Le Sendai n'était cependant pas complètement fou, il savait que son acte pouvait porter préjudice à la Coalition entière. En apparence, cela pouvait être perçu comme tel. En pratique, la réalité était tout autre. Le nivéen, aussi compétent pouvait-il être ou paraître, ne maîtrisait pas grand chose de son large peuple. Le Feu ne pouvait être dompté, ne pouvait être calmé, et de la même manière que l'eau pouvait attiser les flammes, les paroles ne pouvaient détendre les ardeurs.

En écrivant ces quelques mots, il comptait libérer le Teikoku. En utilisant la paix à son avantage, dans un désir d'exfiltrer ceux qui pouvaient être vus comme de mauvais soldats infidèles, l'adulescent aux cheveux blancs userait d'une stratégie semblable à celle de Kôsuke, à l'époque... celle où il était parti de Kumo pour rejoindre le peuple qu'il dirigeait à présent.

"Peuple de l'Empire,

L'heure est au pardon et plus que ça : elle est au rétablissement des valeurs profondes du Feu. Je soussigné, Sendai Yahiko, renonce à mes fonctions d'Empereur et laisse le trône à quiconque saura triompher à nouveau de l'épreuve de l'Ignition.

L'Empire que vous souhaitez construire n'est pas celui que je souhaite dompter, de la même manière, l'Empereur que vous souhaitez voir gouverner n'est pas moi. Il n'y a nul place au doute, nul place à la perte de temps, nul place à la division dans une période de guerre où nous craignons tous de perdre ce qui nous permet de vivre, de survivre, de faire survivre.

En partant, je souhaite que l'Empire puisse devenir un peuple soudé face à l'adversité. Je souhaite plus que jamais que la Coalition, qui saura compter sur le Feu qui vous anime, vaincra l'Homme au Chapeau.

J'invite alors tous ceux qui ne sauraient croire en l'Empire à quitter Urahi. Que tous ceux dont la volonté pourrait nuire à celle du Feu osent quitter les rangs, ne permettent de diviser un peuple qui l'a été bien trop longtemps. Puissent ne rester Soldats que les plus fidèles à la Volonté du Feu, que ceux dont les armes n'ont jamais trahi leur pair, que ceux dont le sang brûle pour servir sa patrie.

J'attendrai avec patience, jusque trois jours, hors de l'Empire, les indignes du Feu qui souhaitent tout de même préserver le chakra. Ceux dont la Coalition aura également besoin.

Second Empereur du Feu,
Sendai Yahiko."

Pliant cette feuille après avoir signé d'un coup de tampon, Yahiko se permit de remettre à ses propres gardes la lettre qu'il comptait diffuser à tout l'Empire.

-"Veuillez transmettre cela à des autorités compétentes afin de répandre ce message dans toutes les rues d'Urahi."

Se dirigeant cette fois dans son bureau, il écrivit quelques mots qui furent destinés à ses plus proches compatriotes : Inuzuka Ayuu, celle dont il s'était éprit d'une grande amitié fidèle, Sendai Hanae, qui était sa plus proche amie et Porte-Parole, et Medyûsa, qui était la petite amie mais également une déserteuse de Kumo.

"Mes ami(e)s,

Il est temps pour moi de renoncer au rôle d'Empereur. L'Empire est indomptable et je ne crains que ma présence ne divise que d'autant plus le peuple du Feu. Il me paraît important, pour le chakra, de laisser au Teikoku l'opportunité d'être uni.

Je comprendrais vos incompréhensions, je comprendrais vos doutes et vos craintes. Peut-être étais-je le rempart qui empêchait l'Empire d'envahir le monde, mais je ne crains pas qu'il soit une menace pour un peuple uni.

Rejoignez moi au plus vite, hors d'Urahi, à cinq cent mètres au nord. Nul besoin de nous cacher, nous ne pourrons être arrêtés. Les gardes du village sont prévenus qu'ils peuvent vous laisser sortir sans problème, je n'ai eu besoin de leur donner une quelconque justification.

Nous aurons l'occasion de discuter à ce moment là.

Sendai Yahiko."

En tamponnant une nouvelle fois cette lettre qu'il envoya dans les trois domiciles, afin qu'elle arrive au plus vite chez les concernés, il prit le temps de ramasser les quelques seules affaires personnelles qu'il avait encore. Remettant alors tout indice correspondant à son ex stature d'Empereur, il prit la porte de la sortie vers un endroit qu'il avait déjà indiqué...

Et dans lequel il attendrait, trois jours, que les Infidèles du Feu ne le rejoignent, soucieux d'unir l'Empire tout en construisant, à leur manière, la bâtisse de la réussite.



Important:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Ven 4 Juin 2021 - 17:39
Suivre un ami


Sortant de l’hôpital d’Urahi, après quelques opérations, Medyûsa se dirige jusqu’à sa demeure afin de se reposer. Elle avait décidé de prendre sa journée pour respirer, la lieutenante avait pu retourner auprès de Reiketsu et Hanae. Cela dit, sa bien-aimée n’était pas présente et cela laissait donc la Yasei du temps libre pour se documenter. Lisant des extraits médicaux dans un livre afin de s’instruire, s’enrichir et qu’un jour, elle puisse développer toute cette connaissance. Une après-midi bien calme et paisible, l’automne fait des miracles et le temps n’était pas trop triste, à croire qu’il restait des restes de l’été, luttant à petit feu pour qu’on se rappelle, de mois chaud. La blonde se rappelait le bon vieux temps dans les rues de Kumo et les plaines montagneux de Kaminari, en compagnie d’amis et de sa famille adoptive. Cela dit, la femme entend toquer à sa porte et décide d’aller ouvrir. Elle y découvre un coursier, un peu épuisé et ne perdant pas de temps pour lui remettre une lettre avant de partir. La Yasei se met à la lire, ayant un peu du mal à comprendre une telle décision, mais soit, s’il n’est plus à la tête de l’Empire, les étrangers comme elle, ne risque pas de rester en place enfin des risques d’être chassé par le premier abruti à la tête de l’Empire. Hanae risque de le suivre, comme d’autres qui croient en Yahiko. En soit, ce n’est pas plus mal du fait qu’elle a été avertie par ce dernier avant que tout le monde soit au courant. Il fallait quitter Urahi et se rendre au Nord du pays, à plusieurs centaines de mètres dans la forêt de Hi pour le rejoindre. Là-dessus, Med ne perdit pas de temps et laisse un mot à Hanae pour lui dire son choix et de la rejoindre là-bas. De plus, elle information Hideto et Tawamure, s’ils veulent voyager dans le monde à l’explorer et à la recherche de secret dans le monde.

Prenant quelques affaires, après envoyer la lettre à ses deux comparses, l’ancienne Kumojin s’en va de sa demeure avec Reiketsu à ses côtés. La jeune femme ne dit rien avant de croiser une amie sincère et de transmettre des ordres à propos de certains détails. La jeune femme se met à traverser le pont d’Urahi, usant de son autorité de Lieutenante et quitter Urahi, en direction de l’endroit que Yahiko a décris dans sa lettre. Personne pour la déranger, en espérant que certains auraient également cette chance et de le rejoindre avant les trois jours. La jeune femme traverse la forêt et une distance de cinq cents mètres vers le nord, jusqu’à la destination que l’immaculé avait transmit dans la lettre. Arrivée à destination, elle aperçoit Sendai Yahiko et s’approche de lui, loin d’Urahi, de tout le monde, priant qu’Hanae les rejoindra bientôt, pensant aussi à Ayuu si elle avait eu ce privilège ou l’envie de partir également. « Yahiko…Tu as pris une décision difficile, mais que je respecte et je comprends ton choix. D’ailleurs, merci de m’avoir averti et donné la possibilité de partir sans trop de souci, même si les gardes aux portes n’étaient pas au courant…enfin bref, être lieutenant a été utile pour partir sans souci. Et maintenant, quelle est la suite des choses ? » Demande-t-elle à son ami.

résumé:



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Sendai Hanae
Sendai Hanae

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Dim 6 Juin 2021 - 6:37







Exode



Le bout de papier que tenait Hanae entre les doigts contenait un message des plus étonnants. Derrière son bureau de Porte-Parole, la rubiconde dut relire plusieurs fois les quelques lignes pour être sûre de bien comprendre. Le sceau ne mentait pas, il s’agissait bien là d’un message de l’actuel Empereur et ami de la jeune femme, Sendai Yahiko. Si elle n’avait perçu à aucun moment les doutes de l’immaculé, la Kazejine n’était pour autant pas si étonnée. Dès le départ, il s’agissait d’un chantier monumental, et il fallait bien se rendre à l’évidence, depuis que le jeune homme avait pris le pouvoir, les choses n’avaient pratiquement pas évolué concernant l’hostilité du peuple Hijin.

« Yahiko… Finalement tu abandonnes ? Non… Cela ne te ressemble pas, tu as forcément une idée derrière la tête. »

La flamboyante connaissait trop bien le nivéen pour imaginer qu’il ait pu délaisser les idéaux de paix que tous deux partageaient. Mais lutter contre son propre Empire tout en affrontant un tel danger que l’Homme au Chapeau était trop pour lui, et cela l’aurait été pour n’importe qui. Il ne restait maintenant que deux choix pour la Sendai : rejoindre son ami et partir vers une nouvelle aventure, tout en sachant que le retour à Kumo lui était impossible et qu’il faudrait sans doute errer dans la nature, ou bien prendre part à l’épreuve de l’ignition et reprendre le flambeau de son camarade et cousin. Il n’y avait personne au sein d’Urahi qui pourrait la défaire, et elle n’avait qu’à tendre la main pour y parvenir, bien entendu, mais était-ce son souhait ?

Ses pensées étaient confuses. Hors des murs de cette ville, le danger était omniprésent, mais si elle se retrouvait seule à diriger, à l’inverse de Yahiko jusqu’à il y a à peine quelques minutes, sa vie serait encore plus en danger. Par ailleurs, elle avait définitivement renoncé à ses prétentions à tout trône lorsqu’elle avait décidé d’être le bras armé de la paix au nom de son fidèle ami. Non, ce n’était pas pour elle, et il lui fallait continuer ce qu’elle avait entrepris.

« L’empire se portera mieux si l’un des deux camp part. Nous avons beau avoir des idéaux louables, nous sommes moins nombreux. Laissons ce peuple haineux tenter de trouver leur voie… S’ils échouent parce qu’ils auront tenté de conquérir à nouveau, cela leur donnera une bonne leçon. »

Achevant de parapher un dernier document, Hanae posa alors sa plume et se leva de sa chaise. Sans un regard en arrière, elle quitta les lieux, abandonnant tout signe de son ancien rôle de Porte-parole et de lieutenante de l’Empire. Sa première destination fût sa demeure commune avec Medyûsa, où elle ne la trouva pas. Récupérant quelques affaires dans un sac, elle finit par trouver le mot de cette dernière… Le lisant, elle comprit le choix de sa moitié, et ne s’attarda pas ici, car il n’y avait plus rien pour elle.

Arrivant au pont Araho, les gardes la saluèrent, et elle en fit de même. Son visage était connu, ou peut-être que les mots de Yahiko étaient arrivés avant elle. Quoi qu’il en fût, elle passa sans un mot, et rejoignit l’ancien Empereur à l’endroit indiqué. Il y avait déjà la Yasei, et après lui avoir adressé un sourire chaleureux, elle regarda l’immaculé :

« Yahiko, je comprends ta décision. Nous rendons le Teikoku vulnérable en faisant cela, mais ils se sentiront probablement soulagés maintenant… J’espère néanmoins que tu n’as pas l’intention d’abandonner notre but. En fait, plus que l’espérer, j’aimerais le savoir, avant de décider si je resterai avec… »

Elle regarda Medyûsa…

« … vous. »

Puis se tût simplement.


_________________
En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Mar 8 Juin 2021 - 11:06
Je venais de recevoir une lettre des plus surprenantes, dépliant aussitôt le courrier tamponné qui lui donnait une allure officielle. J’ignorais que je m’apprêtais à lire un message de grande ampleur, ce maigre papier allait drastiquement changer mon quotidien. Mes yeux parcoururent les quelques lignes manuscrites. Yahiko était confronté à des conflits internes l’obligeant à renoncer à son influence, pour seul responsable ses origines. Le peuple était fidèle au feu et au sang Hijin qui coulait dans leurs veines. Je faisais partie de ce même peuple et malgré mes origines, je n’avais pas hérité du tempérament de mes semblables. On pouvait y voir de la faiblesse là où j’y voyais mon affranchissement. Je ne souhaitais pas partager cette haine aveugle qui rongeait les cœurs. Je préférais confier mes espoirs à l’ « ennemi » qui renonce à ses fonctions pour le bien du peuple plus qu’à l’avarice des corrompus. Ma décision était prise et depuis bien longtemps.

Je préparais mes affaires dans la hâte en évitant de causer du raffut. Je devais préparer proprement mon départ, je ne pouvais pas partir sans laisser un mot à Katsuko qui logeait toujours au domaine. Je profitais d’avoir terminé mon baluchon pour apporter des explications à mon invité. J’enroulais le papier dans une capsule pour l’accrocher autour du cou d’un jeune chiot avant de l’envoyer dans les appartements de la jeune femme.

Citation :
Chère Katsuko,

Je dois partir loin d’ici rejoindre mon autre famille. J’espère que ton séjour te laissera de bons souvenirs, faute de ma présence tu peux disposer de ta chambre aussi longtemps qu’il te faudra rester à Urahi. Je n’ai malheureusement pas plus d’informations à te communiquer. Je tâcherais de te faire parvenir un autre messager quand j’en apprendrais davantage, pour l’heure mon avenir est plus qu’incertain. Tu n’as pas besoin de t’inquiéter, je serais bien entourée.

A bientôt (peut-être),

Inuzuka Ayuu

Tout était en place, il était temps de partir retrouver le destinataire au lieu approximativement indiqué. Le détail qui avait son importance c’était de passer devant les gardes sans éveiller les soupçons. J’avais quitté le pays de nombreuses fois pour partir en mission, mais je n’avais pas l’esprit tranquille cette fois ci. Je passais le pont tout en retenant ma respiration, me donnant une allure légèrement crispée. Malgré mon apparence quelque peu ridicule en comparaison au sérieux de Ruth, c’était passé sans sourciller.

Sur place, j’étais surprise de tomber sur 3 personnes qui m’étaient chères. Je saluais la petite assemblée avant de m’approcher davantage de mes alliés. J’étais curieuse de connaitre la suite des évènements, mais je préférais me taire et attendre. Je déposais mes affaires avant de me laisser sur le sol. J'avais besoin de prendre un peu de temps pour réfléchir à ce que nous nous apprêtons à faire : déserter.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Sugimoto Kenzo
Sugimoto Kenzo

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Jeu 10 Juin 2021 - 21:47
Kenzo n’avait pas vraiment eu l’occasion de se rapprocher de qui que ce soit ou de s’attacher à ses camarades de l’armée Teikokujin durant son séjour à Urahi. Ça ne l’avait pas surpris outre mesure, puisque durant ses voyages il avait toujours fait attention de ne pas s’investir trop émotionnellement envers des lieux ou des individus pour ne pas être ralenti dans son voyage a travers le Yuukan. Bien que ça lui ait apporté une connaissance très rare des multiples pays du continent, peut-être ressentait-il un certain degré de regret face au fait qu’il n’avait plus eu de relation profonde depuis la destruction de sa compagnie Amejin dans le passé pas si lointain.

C’était de sa lancé corps et âme dans l’idéal de la paix qui l’avait attiré au Teikoku. Un Empire démocratique, donnant son maximum pour unir le monde dans un front commun, qui contribuerait non pas par la guerre mais par la diplomatie a amélioré le continent… Tout ça était tombé à l’eau avec la lettre qu’il avait reçu. L’Empereur abdiquait, la population ne le supportait que trop peu. Les dissidents au règne du Sendai avaient miné son moral comme des nains creusant trop profondément. Il avait donc décidé d’amener ses buts et idéaux autre part, loin du centre de son ancien pouvoir. Et il invitait des gens à se joindre à lui.

Le Sugimoto n’avait rejoint l’Empire que pour suivre ces dits idéaux. Ne pas suivre celui qui les avaient allumés dans son cœur serait de la pure folie. Il ne pouvait s’imaginer rester dans un Empire qui risquait à tout moment de tomber dans des modèles impérialiste et d’envahisseur comme a l’époque de l’occupation de Kumo. Ça lui était inconcevable. Alors il n’avait pas le choix, au moment ou la lettre partit frapper le sol, de ramasser à toute vitesse ses maigres possessions, vagabond qu’il était, et se projeter à la suite de la troupe de l’ancien Empereur.

Il interrompit, avec son attitude habituelle, la réunion qui semblait si touchante de l’Empereur et de ceux clairement arrivé plusieurs minutes, voir peut-être heures? Avant lui. Sautillant sur son pied droit, il déclara sa présence.

« Hé bien, Yahiko-saaaaaama! Vous trouvez ne fut point aussi difficile que prévu. Vous ne vous attendiez tout de même pas que je laisse partir le briquet ayant allumé la flamme de la passion en mon cœur si âgé, n’est-ce pas? Je vais vous suivre aux confins du monde si vous restez liés a vos idéaux. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11571-sugimoto-kenzo
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Sam 12 Juin 2021 - 6:49
En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] X3c6
-"Mes amis..."

Les yeux de l'ex-Empereur et nouveau déserteur, pour la deuxième fois, étaient braqués sur ceux qui avaient osé le rejoindre. Ce n'était évidemment pas sans émotion qu'il observait chacun de leur pas fouler des terres qu'ils allaient quitter, bien qu'ils ne l'abandonnaient pas complètement, mais il tâchait de ne pas faillir devant ses proches. Car s'il y avait une nécessité pour lui en ce moment même, c'était de se montrer fort et confiant. Ses amis devaient pouvoir croire en lui et plus que ça, ils devaient réussir à croire en ce à quoi il aspirait. Parce qu'abandonner son post pouvait être vu comme une preuve de lâcheté, il fallait également l'intelligence et le courage d'admettre lorsque l'on avait perdu.

Et Yahiko, en pensant pouvoir dompter le Feu par ses projets, sa volonté et ses valeurs, avait déjà été le plus gros des perdants.

Mais plutôt que de percevoir cela comme une fatalité à laquelle il était impuissant, il préférait voir ça comme la possibilité de rebondir autrement. Il n'avait sa place dans l'Empire, comme tous ses camarades et comme tous ceux qui n'appréciaient les idéaux d'un Teikoku patriote, mais il se persuadait d'avoir sa place dans le Yuukan. Comme lorsqu'il avait sauvé Kumo d'une fanatique, comme lorsqu'il avait permis à la Coalition de trouver le cristal de Byakuren Yume. Son argument était au final le même que reprochait l'Homme au Chapeau aux shinobis : tant qu'il avait du pouvoir, il pouvait agir. Et il comptait bien le faire.

Il salua alors ses convives une par une, attendant dans un calme absolu que les trois jours se soient écoulés avant d'expliciter ses plans à tout le monde. Il fallait évidemment éviter les intrus, éviter ceux qui pouvaient servir d'agent double pour l'Empire, mais avec les tracts qui avaient été distribué dans cet intervalle, les gardes du Pont devaient être persuadés que toute personne sortant d'Urahi pendant ce laps de temps étaient des potentiels déserteurs. Alors sans grande surprise, le Sendai s'attendait même à être traqué, il s'attendait à recevoir des soldats, des lieutenants ou des capitaines qui viendraient le chasser pour prendre sa tête.

Comme s'il comptait trahir le moindre secret qu'il avait tâché d'enfouir dans sa tête jusque là, lui qui voulait répandre la paix depuis le début.

Mais ils ne furent que cinq à l'arrivée. C'était moins que ce qu'il avait pensé, mais c'était largement suffisant. La valeur de chacun des ninjas qui avait rejoint son rang était bien plus importante que la quantité, et il valait largement mieux avoir cinq alliés fidèles qu'une multitude de comportements divergents. Avec ce groupe, il s'assurait d'éviter les coups de couteau dans le dos, même s'il ne pouvait pleinement faire confiance au Sugimoto qu'il ne connaissait que trop peu.

-"Nous allons pouvoir partir, mais avant ça, Hanae... laisse moi te dire ce que j'ai derrière la tête. Tu seras libre de me suivre ou non, évidemment."

Expirant un coup, plongeant ses pupilles vivement dans celles de ses comparses, il débuta.

-"L'Empire est indomptable, et je crains que notre présence et nos idéaux ne risquent plus de nous diviser que de nous unir face à l'Homme au Chapeau. Nos intentions sont nobles, mais quels sont les intérêts si personne n'ose y croire ?"

Il n'y en avait aucun. Le Yuukan avait besoin d'être uni pour vaincre la plus grosse des menaces.

-"Voilà quelle est ma solution. Nous, comme tous ceux partageant nos idéaux, n'avons plus notre place dans un Empire qui a besoin d'être soudé et uni. Que nous le voulions ou non, nous l'avons divisé. Mais cela veut-il dire que nous aurions dû rester coincé dans ce système au risque de nous faire trahir d'un coup de kunai dans le dos à la première occasion ?"

Sa bouche prit une moue sérieuse.

-"Certainement pas. Je crois en la liberté, je crois en nos idéaux et je crois que les motivations de l'Empire ne sont pas le reflet de celles du Yuukan. Je crois en les Kage de Kiri, Kumo et en le triumvirat d'Iwa, je crois en la volonté de tous de vaincre l'Homme au Chapeau pour préserver le chakra. Plus que ça, je crois en notre capacité à agir, à notre manière, pour vaincre et continuer de défendre ce qui nous est cher."

Il prit un petit instant de silence, repensant à ces trois dernières journées à cogiter sur des plans d'actions concret qu'il pouvait commencer à entreprendre dès que possible. Sûrement que la première étape devait être de prévenir les têtes des différents villages, un aveu de faiblesse mais qui était une réalité. Une réalité assumée, tant il était stupide de penser que tous les problèmes du monde pouvaient être réglés simplement.

-"Voici des projets de notre groupe : tenter de rallier les pays neutre à la coalition, tenter de rallier des indépendants à notre cause, aider les villages à subvenir à leurs besoins car ce sont eux, les vraies puissances. Nous pouvons chercher les positions des Dieux, chercher des artefacts, trouver des failles dans le pays de Tsume pour aider la Coalition."

Tant de projets très nombreux qui demandaient évidemment à être concrétisés, mais il aurait largement le temps d'y réfléchir.

-"Nous n'avons pas besoin de représenter la paix, mais nous pouvons être un pont qui participera à atteindre la paix. C'est exactement l'objectif de notre groupe... "senbazuru", l'arbre qui symbolise l'espoir et la paix."

Se levant du tronc sur lequel il était assis tout ce temps, il s'apprêta à tourner le dos à ses camarades.

-"Si vous n'avez pas de questions, nous pouvons commencer à aller à notre prochaine destination, là où j'ai pensé établir notre Quartier Général : Jôheki no Kuni."

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Sam 12 Juin 2021 - 11:17
De nouveaux horizons


Medyûsa arrive au point de rendez-vous fixé par Sendai Yahiko afin de le rejoindre. La Yasei avait prévu ses contacts, digne de confiance pour ne jamais rien dire et s’occuper de nettoyer bien des choses. Ainsi, personne ne l’empire ne pourra utiliser ses plans, même si Med a eu l’occasion de prendre avec elle, quelques plans. Sur le lieu de rendez-vous, elle y a trouvé l’immaculé qui semblait attendre de la visite, comme la sienne. La Hebi remercie le jeune homme pour l’avoir prévenu et compris son point de vue sur la situation à Urahi, voire dans le pays du feu dans son ensemble. Cela dit, il n’allait pas être que deux en ces lieux, en effet, Hanae les rejoint aussitôt pour prendre la parole. La blonde était contente de voir sa petite amie les rejoindre et de comprendre les raisons de Yahi de vouloir abandonner son rôle d’Empereur. En même temps, il était vrai que les Hijins étaient des personnes rongées par la vengeance et la colère, ils n’étaient pas dignes du plan de paix que voulait créer le Sendai pour un monde meilleur. Yahiko voulait que le Teikoku devienne un endroit de sûr et de tranquille, un pont vers la paix. Or, ce n’était pas possible à cause d’une mentalité de haine et de stupidité. Chose que Medyûsa a eu à affronter, il y a peu, au nord-est du pays. Elle qui voulait aider et en guise de remerciement, elle a vu des habitants s’entre-tuer et chercher à la tuer, sans vouloir de son aide. Autant les laisser dans leur problème et un jour, ils feront face à un mur et là, ils comprendront leur erreur. La blonde acquiesce aux propos de la rousse, mais sa dernière phrase inquiète la blonde. « Hanae-san… » Dit-elle.

Par la suite, Ayuu débarque et cela surprend la Yasei de la voir en ce lieu. La blonde ne savait pas que la Inuzuka était proche de Yahiko, mais cela lui faisait plaisir. Medyûsa sourit à Ayuu et lui fait signe de la main. « Je suis contente de te voir, Ayuu-nee. » Dit-elle plus qu’heureuse. Au moins, elle ne laissera personne qu’elle aime beaucoup, derrière et cela lui changeait de Kumo. En espérant que sa sœur cadette allait bien. La métamorphose se sentait un peu plus légère, en ayant ses proches à ses côtés à présent. Soudain, un homme avance vers eux. La Yasei ne le connaissait pas et elle reste prudente, même si elle ne risquait rien en étant en supériorité numérique. Or, il ne semblait pas hostile envers eux. Au contraire, il semblait connaître Yahiko et très bien même, au vu de ses propos à l’égard de l’ancien Empereur. Finalement, ils ne semblaient pas nombreux en regardant bien et attendant un peu. En même temps, c’était peut-être mieux ainsi et se déplacer dans Hi pourra s’avérer moins risquer que s’ils étaient plus nombreux. Hideto et Tawamure ne semblent pas arriver. Décidément, ils ne voulaient pas déserter ni même profiter de cette chance inouïe pour voyager dans le Yuukan à la recherche de bien des secrets. La blonde le fera à leur place et en reprenant leur idée, d’ailleurs avec ce vieil ermite, qui avait piqué la curiosité de la Black Mamba. Dès que le calme se fit, Yahiko se met à prendre la parole et de là, Med se met à l’écouter attentivement afin de connaître ses plans, ses projets et de ce qui va se passer par la suite.

Les premières prises de paroles de Yahiko étaient d’expliquer son choix pour quitter l’Empire et son poste d’Empereur. Dans un sens, elle n’est pas surprise lorsqu’elle l’écoute et ça revenait presque à ce que disait Hanae. Yahiko est venue à Urahi et est devenu Empereur avec de bonnes intentions afin de changer le visage du Teikoku. Cependant, ça ne semble pas fonctionner et ça bloque, car en face, ils ne font pas d’effort et ils aveuglaient par la haine. Ses projets et autres n’étaient pas compatibles avec la mentalité des Hijins alors il était préférable de partir. Et apparemment pour la suite, il expose ses idées pour agir en groupe, en croyant en ses proches. Il avait l’air d’avoir mûrement réfléchi à tout cela. Rallier des pays neutres pour renforcer la coalition, tenter de rallier des indépendants à leur cause, aider les villages dans leur besoin, rechercher les Dieux, en gros, leur groupe servira à aider les autres pour apporter la paix et à partager leur idéologie. Chercher à unir tout le monde, dans l’unique but de préserver la paix et ne plus connaître la guerre. Il avait même déjà trouvé le nom de leur groupe : Senbazuru. Un nom bien sympathique et son idée même de leur regroupement, l’était également. Le voilà, prêt à partir et leur quartier général sera à Joheki no kuni. Baissant les yeux, elle ne pouvait pas y aller tout de suite. En effet, la blonde avait un projet à faire et autant en profiter, surtout qu’elle sait où ils iront.

« Hum…Je te suivrai, effectivement, Yahiko. Cependant, je vous rejoindrai à Joheki no Kuni bien plus tard. Je dois me rendre à Mizu no Kuni, sur l’île de Buntan. C’est important pour moi, je dois me rendre sur « la tombe » de mes parents et retrouver ma jumelle, du moins, si elle est encore vivante. Après cela, je vous retrouverai sans faute. Si quelqu’un veut m’accompagner, je ne dis pas, non. Mais juste une. Le reste devra tout de même accompagner Yahiko pour créer notre quartier général. » Dit-elle, mais quelque chose d’autre venait en tête à la blonde. Cela fait un moment que cela la démange et que cela la travaille. Il était temps de faire le grand saut. Medyûsa se rapproche de la rubiconde et prend son courage à deux mains. « Je sais que ce n’est pas trop le moment…mais j’ai déjà eu à côtoyer la mort à plusieurs reprises donc si je ne le fais pas tout de suite, je risque de le regretter toute ma vie. » Dit-elle à Hanae. « Je ne suis pas douée pour cela, mais je me lance. Car je suis amoureuse de toi, très amoureuse et que cela fait un an qu’on est ensemble. » Dit-elle en sortant une alliance de sa poche et s’agenouillant devant sa dulcinée. « Sendai Hanae, veux-tu m’épouser ? » Demande-t-elle à sa bien-aimée.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Sendai Hanae
Sendai Hanae

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Lun 14 Juin 2021 - 17:07







Exode



Hanae écouta les propos de Yahiko avec beaucoup d’attention. Aussi déplacé cela soit-il, la jeune femme ne se trouvait ici que pour une seule et unique raison. Il ne s’agissait ni de la présence de son ami, l’ancien Empereur, ni de celle de son amie Inuzuka Ayuu, et pas non plus de la présence de celle dont elle partageait la vie à cet instant. Tout ce que la rougeoyante voyait – et cela commençait doucement à se rapprocher d’une obsession – était son objectif de paix sur le Yuukan. Lutter contre l’Homme au Chapeau n’était pas une avidité de pouvoir, de son côté, mais bien une façon de montrer au monde que sa solution était mauvaise. Pour ce qui était des aspirations du régent de Tsume no Kuni, elles étaient identiques à celles de la Sendai, à savoir mettre fin aux massacres.

La Kazejine était donc toute à l’écoute, et semblait ne pas être déçue par son camarade de longue date. Elle n’allait pas encore explorer d’autres pistes par elle-même, s’il en était ainsi. Ceci étant, le moment viendrait peut-être, un jour, où l’ancienne Kumojine devrait se séparer de ce groupe, Senbazuru, si elle estimait les méthodes insuffisantes, ou trop divergentes de sa façon de penser… ou si les objectifs n’étaient pas satisfaisants ou atteints. Ces pensées étaient bien présentes dans l’esprit de l’ancienne Porte-Parole, qui se ferait un plaisir de les présenter si elle l’estimait utile :

« Bien. Alors pas besoin de s’étendre en paroles… Qui sait comment réagiront les locaux en apprenant que les deux personnes les plus importantes ont décidé de quitter les lieux ? Mettons-nous en marche. »

Le ton presque autoritaire de la rougeoyante aurait pu faire penser qu’elle tentait de prendre la place du chef de groupe auto-proclamé, mais il fallait plutôt le mettre sur le dos d’un état d’esprit assez précaire, et à des pensées plutôt sombres, à propos de son futur. Une voix, toutefois, interrompit le départ, instamment, et attira l’attention de Sendai Hanae. Medyûsa souhaitait se séparer du groupe, et indiqua ne pas être contre un accompagnant, place que la jeune femme au chakra pur devait logiquement clamer haut et fort. Elle n’en fit rien, ceci étant. Puis vint un discours un peu plus inattendu, un peu plus… personnel, prononcé devant ce petit comité, qui plaça Hanae dans le plus grand des embarras. Il y a quelques mois de cela, elle aurait été heureuse, probablement, et n’aurait pas été gênée, mais si elle l’était, cela résultait de la seule et unique réponse qui trottait dans son esprit. S’afficher ainsi devant tant de personnes, tout en brisant le cœur de celle qu’elle avait aimé pendant une année – et qu’elle aimait encore, ce qui était sans doute tout le problème – n’était pas pour satisfaire le rubiconde.

« Med… Je… ne peux pas accepter… Je dois me détacher de mes sentiments… Au moins le temps de réaliser mon but. Si je continue de t’aimer comme je le fais, je pourrais en venir à abandonner ce pourquoi je me bats, et si cela arrive, alors ma vie n’aura plus aucun sens. »

Les mots étaient durs, et c’était probablement une facette de la personnalité de la rougeoyante que peu connaissaient. Mais il fallait parfois laisser tomber le masque pour parler en tout franchise. Peut-être que la Yasei détesterait alors la Sendai, et en serait moins blessée ?

« Je t’aime, et cela compte pour moi, mais mon combat pour la paix passe avant tout, y compris mes sentiments et ma propre vie. »

Elle n’ajouta pas un mot, et sans laisser transparaître la moindre émotion, se détourna. Il le fallait, pour ne pas se laisser aller à une scène que certains ne voulaient probablement pas voir ici…


_________________
En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Mar 15 Juin 2021 - 9:26
Un dernier membre se joignait alors au groupe, il semblait suffisamment proche des idéaux de Yahiko pour le suivre. J’apprendrais son nom plus tard, je n’accordais pas plus d’importance aux présentations. J’étais rassurée de voir qu’au moins une personne en dehors du cercle était prête à nous rejoindre.

Ayuu – Oui, moi aussi je suis heureuse de te voir Medyûsa ! Bonjour à tous.

J’écoutais l’allocution de Yahiko pour découvrir nos nouvelles motivations. Il ne voulait plus être responsable de la vision d’un peuple en imposant ses nobles idéaux. Il proposait alors de créer une organisation pour poursuivre nos projets pour la coalition. Il avait même réfléchi à un nom, le Senbazuru pour symboliser l’espoir et la paix. J’étais rassurée par les propositions de Yahiko, elles correspondaient à mes attentes et j’étais prête à le suivre dans cette voie. J’étais étonnée de notre prochaine destination et du lieu où nous allions établir le QG : Joheki no Kuni. J’y avais récemment effectué une mission en compagnie de Katsuko et Funka où nous avions pu rentrer en contact avec la Directrice de l’Académie et quelques membres.

Ayuu – Je suis rassurée de voir que nous sommes au moins 5.


De son côté Medyûsa comptait partir pour Mizu no Kuni se recueillir sur la tombe de ses parents et retrouver sa sœur. Elle semblait avoir risqué sa vie plus d’une fois, appuyant ses motivations à entreprendre ce voyage pour lui éviter des regrets. Il s’était ensuivi une demande en mariage adressée à la rubiconde qu’elle refusa malgré un amour partagé. Je tentais de m’éloigner un peu pour laisser un semblant d’intimité entre les deux femmes. Hanae ne semblait pas être prête au mariage, elle avait encore des combats pour la paix à mener.

Ayuu – Je vais rester quelques jours à Hi avant de vous rejoindre. J’ai besoin de prévenir Katsuko de notre future destination et glaner quelques informations. Je n’aimerais pas partir sans connaitre la situation sur place, il est important de pleinement différencier nos ennemis de nos alliés. Au sujet de la jeune femme, c’est une affaire personnelle. Je pense que son rôle d’informatrice pourrait nous être d’un grand secours. J’aimerais en discuter avec elle pour connaitre ses prochains projets.

Je souriais chaleureusement à mes camarades avant d’enfiler une large cape, étirant la capuche pour recouvrir mon visage. J’espérais pouvoir gagner un peu de temps pour observer l’évolution des choses au sein de la capitale. Il est important pour moi de retourner auprès de mes camarades, saine et sauve une fois les choses tassées. J’avais conscience de risquer gros en restant sur le territoire, mais je n’étais officiellement pas reconnue comme déserteur pour l’heure si je n’accompagnais pas Yahiko.

Ayuu – Je vous reviendrais sans faute, dans quelques jours tout au plus. Je ne peux abandonner la famille que j’ai choisie et je ne peux me résoudre à mourir maintenant. J’ai conscience des risques, mais il est important d’avoir un visuel clair sur la situation.


Je devais prendre mes distances avec le clan pour ne pas éveiller les soupçons chez les miens. Je devais également respecter mes devoirs de soldat le temps de ma présence sur le territoire. C’était un pari risqué, mais je ne pouvais miser que là-dessus. Je ne maitrisais pas de jutsu me permettant de dissimuler mon identité.

Ayuu – A bientôt mes amis. J’attends avec impatience notre prochaine rencontre.

Ainsi, je repartais pour la capitale dans le but de les rejoindre plus tard. Je n’avais plus ma place au sein de l’Empire.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Sugimoto Kenzo
Sugimoto Kenzo

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Mer 16 Juin 2021 - 15:38
Épicée était cette rencontre des cinq déserteurs de l’Empire, dont deux de ses plus importants membres jusqu'à quelques heures auparavant. Plusieurs choses arrivaient en simultanée devant les yeux ébahis du Sugimoto, qui gardait son masque composé d’un sourire d’homme qui a tout planifié avec des yeux bougeant de gauche à droite sans se servir du cou de son hôte pour observer les différents dialogues ayant lieu l’un après l’autre. Se balançant sur son pied gauche, il se grattait la barbe.


“Mais c’est fascinant! Vous êtes tous déjà familier les uns avec les autres, je suis le seul intru dans cette famille qui a l’air si serré déjà! Mais ne vous inquiétez point, mon charme démesuré me fera faire partie de votre groupuscule plus rapidement que votre apprentissage de mon si beau nom!”


Se penchant, voyant l’ambiance prendre plus de sérieux, il écouta les paroles de son leader. L’Empire était indomptable par les moyens qu’il avait, la preuve étant qu’ils n’étaient que cinq à le supporter corps et âme dans son entreprise. Un chiffre qui pouvait sembler pathétique et triste, mais Kenzo n’en avait guère. Il était même motivé de redécouvrir l’aventure aux côtés de camarades aux idéaux semblables. Il était à l'âge ou naviguer le monde sans objectif comme dans les dernières années ne l’intéressait plus. Il voulait vivre et mourir pour une cause lui tenant à coeur… Et il l’avait trouvé ici.


La destination était le pays des Remparts, endroit légendaire à travers le Yuukan pour son imprégnabilité et son académie vieille de plusieurs siècles dont des Shinobis continuent de graduer années après années, fournissant les bandes de mercenaires, les villages ninjas et les organisations d’a travers le monde. Kenzo comprenait entièrement la décision de l’ancien Empereur de s’y établir pour fonder le Senbazuru, l’arbre des hérons, émissaires de la paix à travers le Yuukan.


“C’est dommage, malgré tout. Nous aurons comme responsabilité la paix, mais la guerre nous suivra forcément de proche, avec le futur empereur qui n’hésitera certainement pas à traquer nos fessiers pour nous punir. Enfin, je ne pense pas avoir quoi que ce soit à craindre avec une bande de bombes a chakras comme vous.”


Dit en blague, cela restait un réel problème. Les soldats du Teikoku n’étaient pas aussi cléments que Sendai Yahiko. Ils n’allaient certainement pas hésiter à déclarer guerre et à semer le feu et le sang pour se débarrasser de la nouvelle organisation. Mais cela ne voulait dire qu’une seule chose ;


Il devrait devenir plus fort pour maintenir les idéaux brûlants en son coeur en vie.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11571-sugimoto-kenzo
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] Empty
Mer 16 Juin 2021 - 17:30
En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre] X3c6
-"Medyûsa, part en conscience : tu seras rapidement reconnue comme un déserteur de l'Empire, les autres villages qui pourront te voir pourront avoir l'information de ta position, tu seras traquée bien plus facilement et avec beaucoup de malchances, ils arriveront jusqu'à nous. Si tu n'agis pas intelligemment, notre groupe peut courir à sa perte avant même que nous n'ayons commencé à agir, alors fais attention. Nous aurons également à trouver un moyen pour que tu puisses nous rejoindre... mais si tout se passe comme prévu, tu n'auras qu'à te rendre au gouvernement de Jôheki."

Sans en dire d'avantage, le souverain sous-entendait déjà bon nombre de ses projets en lien avec la tête du pays du Rempart. Là était un support nécessaire voire obligatoire au leader du Senbazuru : en agissant avec les autres pays, dans la même direction que la Coalition, il pouvait gagner en valeur et tenter à sa manière d'avoir un poids dans le Yuukan. Il avait cependant la contrainte de craindre que ses mots ne valent plus un ryô, et comptait bien s'affirmer au monde discrètement... mais concrètement.

Alors à la proposition d'Ayuu et à son idée de rejoindre une kunoichi qu'il avait brièvement rencontré lors d'un entretien, il se permit de se tourner vers elle. Elle avait le cran et le courage de débuter un plan risqué mais qui valait le coup, et de toutes manières, l'ancien Empereur savait très bien que pour accomplir de grandes choses il allait lui falloir encourir de grands risques. Là était le prix à payer pour les responsabilités qu'il avait abandonné ou pour celles qu'il voulait prendre.

-"Katsuko... Katsuko... Ah, oui, je m'en souviens."

Prenant un petit temps pour se remémorer quelques souvenirs brefs qui s'étaient perdus dans son esprit, le Sendai se rappela enfin de qui était le ninja à qui Ayuu faisait référence. Elle était celle qui l'avait aidée à accomplir cette mission au même pays du Rempart vers lequel ils allaient, et c'était elle qui s'était présenté auprès de l'ancien gouvernant comme étant une informatrice et kunoichi. Il était alors intéressant de percevoir sa position comme celle d'une enquêtrice capable d'agir par l'argent, ce qui était largement sous-entendu lors de leur entretien. Une occasion parfaite pour tenter d'obtenir ce qu'il voulait.

-"Ton rôle est également important Ayuu. Tu risques également de mourir, de te faire interroger et de nous faire retrouver. Mais si tu arrives à faire suffisamment attention, transmets ces quelques mots à cette Katsuko de ma part : contre un million et cent milles ryôs, notre organisation est prête à employer ses loyaux services afin de l'inciter à intégrer le sommet des Kage. Sa tâche sera de représenter une partie des indépendants, de montrer à la Coalition qu'ils sont de leur côté. Enfin, elle devra porter une attention toute particulière au Teikoku qui, depuis le départ de Sendai Yahiko, est plus imprévisible que jamais. Nul besoin de lancer de quelconques conflits pendant ce sommet, le Yuukan n'en a pas besoin, mais nous aurons besoin qu'elle soit capable de rapporter autant d'informations possibles qui sont échangés là bas. Elle nous retrouvera enfin à Joheki pour nous échanger ces informations, quelqu'un l'attendra à la frontière lorsque ce sera terminé."

Observant d'une manière amusée ses camarades, il se permit une petite remarque qui n'était pas bien innocente.

-"J'espère que vous saurez m'aider à payer cette somme, je n'ai pas un million et cent milles ryôs. N'hésite pas à négocier avec elle le prix si besoin, et précise que le paiement ne se fera que si la tâche a été correctement effectuée, ce que je ne doute pas."

Voyant dès alors deux de ses membres se séparer déjà pour commencer à agir plus ou moins pour l'organisation, il se tourna alors vers les deux membres restants, Kenzo et Hanae, afin de démarrer la longue marche qu'ils avaient à entreprendre.

-"Quant à nous trois, Hanae, Kenzo... nous allons dès maintenant à Jôheki, établir un campement et une première communication avec les têtes du Pays. En route."

Saluant une dernière fois respectueusement Medyûsa et Ayuu qu'il pouvait voir pour la dernière fois, s'il leur arrivait malheur, il leur adressa ces dernières paroles.

-"Faites attention à vous, je compte sur vous... et je tiens à vous. Je prierai pour qu'il ne vous arrive pas malheur, mais si vous veniez à mourir, comptez sur moi pour obtenir la paix que nous désirons tous ici."

Avançant vers sa direction finale, n'adressant qu'un regard vers l'horizon enflammé qui se dessinait devant lui, Yahiko quittait alors le pays du Feu pour rejoindre celui du Rempart.

Sa nouvelle maison.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363

En territoire hostile, la Colombe n'apporte la paix : elle apporte la division. [Libre]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En territoire hostile (Meikyû Gakuun)
» Le symbole de la Paix. [RP Kuchy Colombe]
» [Mission libre D] Ce que l'avenir vous promet, la poste vous l'apporte
» [Mission libre de rang C] Paix pour Valicca (Han Musashi)
» [Solo] A l'ombre d'une colombe, le départ de la belle et sa bête

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Pont Araho
Sauter vers: