Soutenez le forum !
1234
Partagez

Itinérance - Partie 1

Fuyumi
FuyumiEn ligne

Itinérance - Partie 1 Empty
Sam 5 Juin 2021 - 21:06
Si les évènements récents avaient renforcé Fuyumi dans sa conviction de sa propre importance pour le refuge, elle ne pouvait y séjourner indéfiniment. Ainsi, comme les hautes figures de la faction, elle se devait de quitter le pays pour ses propres affaires. Malgré son attention et l’aide de ses capacités claniques, le corps qui se décomposait progressivement aux abords de son logement ne pouvait subsiter indéfiniment. Avec ses grandes difficultés dans l’apprentissage du fuinjutsu, la possibilité de sceller la dépouille ne se présentait pas comme une option envisageable. Entourant celle-ci dans une multitude de draps, elle en disposa le long d’une charrette où se trouvait également les vivres qu’elle avait amassées au cours des semaines précédentes en prévision de ce voyage. Le véhicule était lui-même attelé à un cheval acquis la veille.

Accompagnée d’Amiko et de Yuu, elle mit finalement en route dès le lever du Soleil, profitant d’une journée visiblement radieuse pour entamer une escapade s’annonçant assez longue. Si le pays du Fer n’était pas si éloigné de celui de la Griffe, le trajet le plus rapide traversait Tsuchi no Kuni et il s’agissait d’une prise de risque bien peu intéressante pour le duo de désertrices. C’était ainsi cinq frontières différentes qui les attendaient pour atteindre leur objectif en ne passant que par des pays ne présentant que peu de danger. Suivant l’astre solaire, le groupe se dirigea en direction d’Hayashi no Kuni, traversant les plaines dévastées de Tsume avec précaution. Bien que les bandits locaux n’eussent aucune chance de les inquiéter en combat, les deux jeunes femmes se devaient de rester attentive à leur environnement pour éviter les potentiels pièges qu’ils aimaient tendre le long des routes principales. Elles ne craignaient rien pour leur vie, mais une attaque imprévue pouvait parfaitement endommager leur véhicule ou le cheval qui le tirait.

_________________
Itinérance - Partie 1 Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Amiko
Amiko

Itinérance - Partie 1 Empty
Dim 6 Juin 2021 - 15:51
Itinérance - Partie 1 Yjon

Itinérance


Ete 204
Les frontières séparant les pays du Yuukan se reflétaient dans la même barrière que se mettait Amiko entre elle et la population. D’autant plus avec les récents événements qui avaient presque ébranlé toute confiance en elle et l’être humain. La Sakki s’était quelque peu renfermée sur elle et Fuyumi l’aurait sûrement remarqué. Pour autant, elle avait accepté sans hésiter d’accompagner la jeune femme à travers les montagnes, les Bois, la Pluie, pour rejoindre le Fer. Il était temps de ramener la dépouille aux siens et c’était le bon moment pour les deux kunoichis de prendre un peu le large et profiter des autres cultures.

La chaleur radieuse et matinale avait forcé Amiko à se vêtir d’un kimono plus léger, bien qu’elle avait l’habitude de vivre avec un tempérament volcanique, l’été était bien étouffant cette année. Par moment, l’assimilatrice se posait aux côtés de la charrette pour s’assurer que personne allait les attaquer, et même s’il y avait peu de chance pour qu’il leur arrive quoi que ce soit, il valait mieux prévenir que guérir. Ce que redoutait le plus l’ancienne iwajine, était de traverser Ame no Kuni, elle ne savait pas ce que ça donnerait et rien que d’y penser, elle en avait des frissons. Pour l’heure, la frontière avec le pays du bois s’ouvrait aux deux femmes et la verdure estivale s’inclina doucement devant elles


« Fuyumi… Tu te souviens la dernière fois que nous sommes venues à Hayashi ? »

Demanda la brune aux mèches orangées, un fin sourire aux lèvres. Une fois leur pied arpentant le sol du pays du Bois, les deux kunoichis pouvaient sentir qu’elles n’étaient pas seules - en dehors du chat et du cadavre - et Amiko resta sur ses gardes, jusqu’à ce que...

« Halte ! Qui va là ? »

La femme de lave fut la première à se retourner, faisant volte face, tombant sur deux silhouettes masculines qui semblaient garder les lieux. Et étrangement, ils semblaient bien familiers...


_________________
Itinérance - Partie 1 58080_s


Dernière édition par Amiko le Mar 22 Juin 2021 - 22:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Fuyumi
FuyumiEn ligne

Itinérance - Partie 1 Empty
Ven 11 Juin 2021 - 18:33
— Si je m’en souviens ? Répéta alors Fuyumi avec un léger rire. Je sais bien que beaucoup de chose se sont passés depuis, mais ce n’était que l’année dernière. Les années n’ont pas encore réussi à affecter ma mémoire suffisamment pour me faire oublier ce genre de voyage. Cela me fait plaisir d’y retourner avec toi d’ailleurs, mais garde bien en tête que nous ne sommes probablement plus les bienvenues ici, pas avec ce tatouage.

Comme pour démontrer ses propos, les deux jeunes femmes furent interrompues dans leur route peu après par deux gardes contrôlant les routes. Si leurs apparences n’évoquaient aucun souvenir à Fuyumi, la voix de celui qui les interpella ne lui était pas complétement inconnue. Loin d’être familière pour autant, elle ne pouvait cependant correspondre qu’à peu d’individus, la jeune femme n’ayant pas rencontré grand nombre de gardes de ce pays.

— Nous sommes juste des voyageuses prenant la direction du pays de la Pluie, nous n’avons pas l’intention de séjourner sur vos terres plus que nécessaire.

Si celui qui avait pris la parole ne semblait pas porter attention aux deux amejines, son regard étant attiré par le contenu du chariot tiré par le cheval, son collègue était plus intrigué, balayant ses yeux entre elles.

— Attendez, je vous reconnais. Vous étiez les envoyées de Tsuchi de l’année dernière ! Vous étiez intervenues pour cette affaire de taxes entre nos pays et …

Alors que son regard se déposait sur la poitrine de Fuyumi, sa phrase s’arrêta et son visage pâlit aussitôt. La jeune femme s’avança alors vers lui et son collègue, repoussa délicatement de la main sa protégée pour la semer de s’écarter. Réalisant une série de mudras, une vague de froid s’échappa de son corps sans laisser aux deux gardes du Bois le temps de réagir. Elle frappa alors du poing le visage du garde le plus proche, provoquant un son de craquement osseux et sa chute inexorable vers le sol. Tournant sur elle-même, elle vint ensuite percuter le second garde du pied. Ce dernier réussit cependant à déployer ses avant-bras en parade juste à temps, brisant ces derniers et le repoussant par-dessus le chariot qu’il examinait, en direction d’Amiko.

— Personne ne doit savoir que nous sommes ici.


_________________
Itinérance - Partie 1 Fufyfufyufyuf


Dernière édition par Fuyumi le Dim 3 Oct 2021 - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Amiko
Amiko

Itinérance - Partie 1 Empty
Mar 22 Juin 2021 - 22:43
Itinérance - Partie 1 Yjon


Ete 204
La question que posa Amiko, qui n’en était pas vraiment une, fit rire Fuyumi. Au fond, la brune savait qu’elle n’avait pas oublié ce qu’il s’était passé durant leur mission en tant qu’iwajin. Le pays du bois avait été le témoin d’une intrigue riche en action et en sang versé. Que cela fasse un an, cinq ou même dix, l’assimilatrice ne pouvait pas oublier les pertes laissées sur le passage des deux femmes. Pour autant, la Sakki avait gardé un bon souvenir de cette quête à Hayashi, notamment parce que Fuyumi était à ses côtés. Observant de ses pupilles rosées les arbres se ranger telle une rangée militaire pour les laisser passer, elle laissa échapper quelques profondes réflexions.

« Tu sais… Je ne pourrai jamais oublier le sang versé de nos mains, pas seulement parce que je ne peux m’en passer, mais leur visage...»

Voulait confier l’amejin avant de se faire interrompre par des présences qui allaient confirmer les paroles averties de l’ancienne jonin de la Roche. Et comme pouvait l’affirmer Amiko comme précédemment, elle n’oubliait pas non plus les traits d'une figure ternie par le temps, qu’il soit vivant ou mort. Si la femme du froid garda son calme et leur répondit sans difficulté, la plus petite silhouette resta en retrait. Elle se souvint ne pas avoir apprécié le comportement d’un des leurs et se montrait réticente à leur adresser une quelconque attention. Pourtant, elle ne pouvait ignorer le coup d’œil fixateur que démontra l’un d’eux, quant à ce qui se cachait dans le chariot qui accompagnait les deux femmes.

Pour couronner le tout, celui qui s’avança de quelques pas vers elles s’exclama sur leurs minois familiers. Ce fut à ce moment-là qu’Amiko comprit de ce qui allait se suivre, connaissant trop bien sa tendre amie. Celui-ci lorgna par ailleurs sur la détentrice du feu et se fit blême. Tout se passa alors par la suite très vite, alors que les individus s’éloignèrent du champ de vision de la femme de lave, qui fut doucement repoussée par sa sauveuse. L’ambiance alors végétale et presque sauvage devint glaciale et lugubre. En quelques instants et à l’initiative de celle qui en portait bien le nom, le sol couvert de feuilles se vit bientôt rejoint de multitudes de morceaux froids suintant de cette délicieuse liqueur qui faisait de l'œil à la kunoichi en retrait. Prise entre deux mondes, elle fut éveillée par la chute brutale du corps du troisième homme.

Ses bras étaient complètement broyés, laissant du sang pulser abondamment de ses moignons déchirés. Tout le corps de la jeune femme se mit à trembler alors que ses pupilles se rétrécirent sous la folle envie de se nourrir de lui. Seulement, la voix de Fuyumi la stoppa dans sa presque frénésie. Elle ne pouvait pas se permettre de perdre le contrôle ici, les deux femmes devaient quitter les lieux au plus vite et planter ses crocs dans cette chaire alléchante laisserait une empreinte de sa présence. Il était hors de question de les mettre en danger à cause de ses pulsions.


« Il… faut… les enterrer… Fuyumi… S’il te plaît, tu peux...»

Avant qu’elle ne puisse terminer sa phrase, le demi-mort à ses pieds attrapa vigoureusement sa cheville faisant sursauter d’effroi la Sakki. Peu de secondes après, le sol sous son pauvre corps dominé par la douleur s’effondra le faisant tomber à plusieurs mètres. Ses camarades malchanceux, d’avoir croisé leur chemin le rejoignirent rapidement et avant que la crinière immaculée ne referme leur tombe, Amiko laissa la lave s'exprimer à travers son corps et se répandit dans la crevasse. Il ne faudrait que quelques secondes pour ne plus entendre les cris de douleur du dernier garde envie, alors que sa peau et sa chair allaient se mélanger avec la viscosité magmatique de l’assimilatrice.

Les poings serrés, la jeune femme fixait le sol qui se refermait comme si de rien était. Un silence domina la forêt, comme si les oiseaux avaient arrêté de chanter devant ce moment sanglant et effrayant. Les arbres baissèrent leurs têtes, leurs branches faisant une révérence aux âmes qui allaient résider sous le sol d’Hayashi pour toujours. Survivre, comme jadis, c’était tout ce qui comptait. Amiko se tourna alors, fixant un futur incertain et prit la parole, éteinte.


« Partons.»





_________________
Itinérance - Partie 1 58080_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Fuyumi
FuyumiEn ligne

Itinérance - Partie 1 Empty
Ven 8 Oct 2021 - 23:07
— Puissiez-Vous accorder Votre Grâce à ces âmes quittant ces terres. Puissent-elles découvrir le Grand Renouveau et goûter l’étendue de la liberté que je viens de leur priver.

Terminant sa prière le regard froid et le visage sombre, Fuyumi enterra finalement les corps, étouffant ainsi les derniers hurlements de douleur. Si le bruit de l’affrontement et des cris résultants n’engendrait que peu de danger pour les deux amejines, elles ne pouvaient se risquer à les brûler. La forêt particulièrement dense du pays pouvait étouffer de nombreux bruits et de nombreuses odeurs, mais elle se trouvait bien impuissante face à un léger nuage de fumée dépassant sa cime. Malgré cette précaution, il restait nécessaire de s’éclipser des lieux au plus vite. Fuyumi était prête à devoir affronter les défenses du pays, mais ce n’était pas dans ses intérêts pour autant.

Ainsi, après avoir vérifié avec précaution qu’aucune trace des gardes et de l’affrontement ne restait visible. Le trio reprit sa route dans un silence pesant. Bien que Fuyumi avait pris la décision et l’initiative d’éliminer la nuisance des gardes, elle n’en gardait pas moins un poids sur le cœur. Entre culpabilité et dégoût, elle contemplait la réalité de ses actes sans se permettre de laisser paraître le moindre doute. Sa dévotion infaillible pour sa quête divine l’empêchait de retenir son bras armé contre ceux la mettant en péril. Le doute restait cependant dans son esprit. La nécessité d’une telle violence, de cette délivrance précoce, ne savait se faire évidence à ses yeux. La présence de sa protégée à ses côtés la gardait de s’exprimer sur le sujet. Cette dernière, constamment en proie au doute et à la culpabilité, ne méritait rien d’autre qu’une démonstration de certitude absolue, aussi factice fût-elle.

Quelques heures plus tard, alors que la journée se terminait, le petit groupe pénétra dans un coin de forêt moins dense. Suivant le bruit d’un cours d’eau depuis quelques temps, Fuyumi les conduit inconsciemment jusqu’à sa source. Alors que les rayons du Soleil couchant atteignaient finalement les deux jeunes femmes jusqu’alors ombragées par une épaisse couche de verdure au dessus de leur tête, elles purent apercevoir une petite chute d’eau. Désormais parfaitement audible, la cascade formait un petit bassin d’eau claire d’où provenait le ruisseau qu’ils remontaient.

— Si cela te convient, nous allons profiter de ce voyage pour affiner nos compétences. Cela fait bien longtemps que je n’ai eu l’occasion de confronter tes progrès et le futur que nous dessinons n’a de certain que des affrontements à venir contre la Coalition.


La jeune femme se plaça alors sur le bassin d’eau instable à quelques mètres seulement du point de chute du courant descendant. Faisant signe à Yuu de la rejoindre, elle plaça un tissu en bandeau obstruant son regard.

— Yuu, tu dois apprendre à parfaire sa maîtrise du chakra et s’entraîner au combat tout en devant constamment rester à la surface d’une eau agitée devrait te pousser à t’améliorer. Amiko, ne retiens pas tes coups, si tu poursuis cette voie, tu seras probablement confrontée à d’anciens camarades iwajins. Toute la puissance que ce monde peut t’offrir restera futile tant que tu n’as pas la détermination de l’employer contre ceux te faisant face.

La jeune femme, quant à elle, se privait de la vue pour se pousser à dépendre de la présence de Yuu à ses côtés. Après autant de temps passé avec l’animal et les entraînements qu’ils avaient effectués, elle maîtrisait la plupart des principes du pouvoir hokazuka, mais manquait terriblement d’entraînement en combat. Son objectif était de développer instinctivement une méthode de communication avec lui en situation d’affrontement, renforcer leur lien empathique dans une situation d’interdépendance.

Après une série de mudra, Fuyumi aiguisa ses sens pour ressentir le chakra de sa protégée avant de se mettre en garde. Yuu, habituellement peu zélé, démontrait soudainement une énergie insoupçonnée. Il n’avait jamais eu l’occasion de ressentir la lave d’Amiko, donc ce petit jeu qui lui était proposé lui semblait encore amusant.

Spoiler:
 

_________________
Itinérance - Partie 1 Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi

Itinérance - Partie 1

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: