Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi

Narrateur
Narrateur

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Dim 6 Juin 2021 - 19:51
En ce jour, les demi-finales réunissait @Metaru Hideko et @Metaru Akagi pour leur affrontement. Si la tension était palpable, les enjeux étaient tout aussi importants. Dans un affrontement qui pouvait être aussi dangereux que risqué, la créativité pouvait toutefois être mise à bon escient pour les plus rusés.

Entouré par les gradins, ce terrain d’entraînement avait été complètement modifié : une forêt recouvrait sa partie sud tandis qu’une prairie d’herbes courtes recouvrait sa partie nord. Cette diversité permettait une grande variété des stratégies employables, mais elle pouvait également réserver quelques surprises. Sauriez-vous en profiter ?

La forêt se composait principalement de conifères d’espèces variées, ainsi que de quelques buissons. La plaine se compose d’herbes basses, à hauteur de tibia.

Vous observant, seule la présence de l’arbitre vous rappellait que cette joute n'était pas une situation réelle, bien que ce combat serait totalement réel. Ainsi, vous entendiez le signal invoquant le début de la confrontation.

Voici les règles et indications à suivre :
• Vous avez 72 heures pour répondre à la suite du post précédent.
• Vous devrez poster dans l’ordre suivant : @Metaru Akagi et @Metaru Hideko (Déterminé au hasard)
• Vous pouvez demander deux délais de 24h chacun.
• En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. En cas de récidive, vous perdrez automatiquement le combat.
• Veuillez noter que vous ne pourrez utiliser que les techniques validées avant le jeudi 27 mai.
Revenir en haut Aller en bas
Metaru Akagi
Metaru Akagi

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Mer 9 Juin 2021 - 13:25
Akagi entra dans le stade en premier, cette fois-ci le plateau était composé d’une forêt au sud et d’une prairie au nord. Le Metaru prit directement la direction de la forêt puis une fois arrivée en lisière, il la plaça dans sur sa gauche à seulement quelques pas. Akagi ne souhaitait pas commencer avec un avantage tactique particulier en plaçant la forêt dans son dos, il aurait pu mais là n’était pas sa façon de penser. Sa droiture lui imposait de partir sur un pied d’égalité, il estimait qu’avoir la forêt a portée pouvait être une source d’aide en cas de différence de niveau importante et son adversaire devait jouir de cette possibilité tout comme lui.

Son adversaire du jour n’était autre que sa cousine Hideko, drôle de chose que le hasard. Lui qui lui avait mit sur sa route dès le premier combat son ami et coéquipier Akio, ajoutait une nouvelle embuche sur sa route, un membre de sa famille. A croire que le destin voulait tester sa capacité à mettre de côtés ses sentiments. Akagi était connue parmi les siens pour son attachement sans faille au clan mais aussi pour son respect pour le village et ses règles. Il connaissait certainement mieux Akio que la Kunoichi qui arrivait face à lui, cependant une relation particulière naissait entre eux. Relation dissonante mêlant aveu, secret et confrontation mais Akagi malgré tout les différents pouvant le séparer de sa cousine appréciait son esprit combatif. Le moins que l’on pouvait dire restait que celui de sa cadette était bien développé. Le projet sur lequel ils avaient travaillé, lui avait aussi montré que derrière cette façade de fierté existait bien un être à l’intellect certain qui malgré son jeune âge faisait preuve de sagesse et d’un argumentaire solide.

Akagi le savait aussi Hideko serait aussi dur à combattre qu’à faire changer d’avis. Au souvenir du seul entrainement qu’ils avaient partagé, il se massa les côtes. La détermination de la femme au cheveux albâtre n’avait rien à envier à celle de son cousin Metaru. Tous deux nés dans le fer ne brisaient ni ne courbaient l’échines sous les coups de marteau. Le combat serait rude, âpre et sanglant Akagi le savait déjà. Rien à voir avec le combat qu’il avait eu avec Akio. Celui-ci serait bien plus sauvage, le forgeron en avait le sentiment. Sa cousine ne se retiendrait pas pour prouver sa valeur. Akagi en ferait de même après tout quoi de mieux que de prouver au peuple Kumojin que les Metarus avait encore des beaux jours devant eux dans une lutte fratricide de haute volée ? Le genin sourit, non il ne voulait en aucun la mort de sa belle cousine, il se demanda si l’inverse était vrai. Akagi ne savait pas si la colère de celle-ci envers le clan s’était vu apaisé par son échange avec les anciens ou alors attisé par celle-ci. Depuis sa rencontre avec le cercle des anciens Metaru, il n’avait pas croisé Hideko. Le genin se demandait si celle-ci avait déjà été convoqué. Akagi scruta le regard de celle-ci essayant de déterminer son état d’esprit alors qu’elle s’arrêtait face à lui à une vingtaine de mètres. Indéchiffrable comme souvent sa cousine se gardait de montrer quoique ce soit. Ce n’était ni le lieu ni le moment d’assouvir sa curiosité en questionnant sa cousine concernant les anciens. Il ne le ferait tout simplement pas, c’était à Hideko de lui adresser la parole si elle voulait échanger sur ce sujet. Akagi considérait qu’il avait rempli son devoir, désormais le reste était dans les mains de sa cousine, d’Aya et les siens.

Le genin salua celle-ci comme le voulait la coutume et ajouta, avant que l’arbitre ne lançât le combat :

« Bon combat cousine.»

Simple, aucune fioriture, la profondeur de sa voix et son regard déterminé suffisaient à faire comprendre à sa cousine qu’il n’était pas là pour s’amuser et qu’il la prenait au sérieux.

L’arbitre donna le signal, Akagi se déplaça vers les arbres tout en créant avec ses mains son premier jutsu. Il créa quelques pieux de métal qu’il envoya vers Hideko, les formalités étaient passées. Positionnés à moitié sous le couvert des arbres Akagi se déplaça ensuite longeant les arbres se rapprochant de sa cousine. Ses pieux arrivaient vers sa cousine avec vitesse les uns derrières les autres Akagi la plupart visait ses membres supérieurs mais l’un d’entre eux visait sa jambe gauche afin de bloquer ses mouvements.
Résumé du tour:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Mer 9 Juin 2021 - 16:21

Akagi ou Akio, celui qui parviendra à sortir victorieux de ce duel, serait son prochain adversaire. Quand Hideko découvrit que c’était le Metaru qui avait vaincu et que ce serait donc lui qu’elle affronterait, son sang ne fit qu’un tour. Ce combat qui les opposait, eux que tout opposait, serait enfin le moment de s’expliquer une bonne fois pour toute. Lui qui était entré dans sa vie et l’avait bouleversé à jamais, lui qui avait cherché à découvrir la vérité derrière son passé torturé et qui l’avait dévoilé au grand jour.
Assise sur le banc en forme de U, trônant au milieu des vestiaires, dans cette salle humide et malodorante dont les murs étaient recouverts de casier, elle se préparait méticuleusement, enfilant son premier gantelet tout en vérifiant par trois fois s’il était bien fixé à son bras.
L’affrontement à venir allait être des plus difficiles, si ce n’était le plus dur. Rien ne devait être laissé au hasard.
Tant de temps était passé depuis la dernière fois où ils avaient tous deux combattu ensemble, si on ne comptait pas leur dernière joute verbale comme un combat. Cette joute avait eu lieu dans la mission d’importance dont il avait reçu la responsabilité, celle de préparer le futur des défenses Kumojine, afin de se préparer à la guerre et aux catastrophes à venir. Ce qu’elle avait vu de lui au cours de ces longues journées de discussion et de réflexion correspondait parfaitement à la première idée qu’elle s’en était faite : un homme têtu, déterminé à agir pour le mieux, convaincu du bien-fondé de ses actions. En somme, un homme qui lui ressemblait, alors même qu’ils n’avaient jamais eu de lien, mais ces traits, elle le savait, il les tirait de son clan. Qu’en était-il d’elle ?
Au fond, qu’était-elle ? Un membre de clan qu’elle n’avait côtoyé ? Les membres du conseil, Akagi, tous lui avait ouvert la porte. Les propos de Mairu l’avaient profondément marqué, mais elle aussi, à sa manière, lui avait ouvert la porte. Pourtant, elle s’était évertué à la refermer, à refuser leur invitation, leurs efforts, à s’éloigner d’eux. Pourquoi ? Parce qu’ils étaient responsables de son passé ? De toutes ses souffrances ? La vérité lui avait prouvé le contraire, que tout cela, tout ce qu’elle avait vécu, n’était au fond que la faute d’un homme violent, tyrannique et d’un manque de chance. Au fond, son histoire n’était pas si exceptionnelle, pas si unique, mais simplement celle d’un enfant ayant souffert d’un père dominateur, comme tant d’autres.
Hideko s’était contentée de rester concentrée sur son objectif, de s’entraîner et d’apprendre avec un zèle sans commune mesure, enfermant toutes ces pensées, toutes ces histoires dans son esprit. Ainsi, elle espérait parvenir à ne plus y penser, retarder autant que possible l’inévitable, mais c’était là une fuite un avant, le refus d’un combat qui l’éprouvait durement et elle le savait.
Cette découverte de son passé l’avait bouleversée, faisant trembler jusqu’à les fondations même de sa personne.
En ce jour de début d’automne où elle devait affronter Akagi, ce n’était pas que lui qu’elle se préparait à combattre. Non, elle se préparait à mener un combat bien plus important : le combat pour son futur, pour se définir, pour comprendre qui elle était vraiment.
Ses gantelets fixés, elle passa à ses jambières. Son esprit, lui, visualisa l’arène dans laquelle allait se tenir ce duel fratricide : un terrain mêlant forêt et herbes courtes. La forêt était une cachette rêvée et aussi loin qu’elle le savait, Akagi ne possédait aucune technique de sensorialité. Atsuo pourrait faire un adversaire redoutable dans ce genre d’environnement, mais Akagi ne se laisserait certainement pas faire aussi facilement. L’envie de tout brûler, de détruire cet obstacle qui lui ferait face était forte et ce pouvait être une autre stratégie employable, une partie tant d’autres.
Cette excitation qui était sienne était si puissante que Hideko peinait à ne pas se laisser déborder par elle. Toute sa vie elle avait fui, toute sa vie elle avait évité le combat. En ce jour ne lui venait qu’une seule et unique envie : celui de l’embrasser à bras ouvert, de s’y déchainer, de tout détruire, dans le feu et le sang. S’il y avait bien une chose qu’elle avait apprise, durant toutes les expériences qui lui avait permis d’accéder à cet instant, c’était qu’il fallait qu’elle se contrôle, sans quoi ce brasier qui brûlait en elle aurait tôt fait de la consumer.
Aussi, retentit, raisonnant la pièce à travers le couloir qui menait à l’arène, Hideko ne se leva pas immédiatement. Physiquement préparée, sa sacoche, ses jambières et ses gantelets fixés, habillée dans une tenue en cuir prêt du corps afin de ne pas gêner ses mouvement, elle prit le temps de terminer de se préparer mentalement. Fermant les yeux, Hideko prit une profonde inspiration. Devant elle passa son histoire, tous ces événements qui s’étaient déroulés depuis son accident, tout ce qui l’avait mené à ce jour fatidique, à ce duel fratricide.
Puis, son nom retentit une seconde fois. L’écho de la voix de l’arbitre, appelant Metaru Hideko, se répéta contre les murs.
Là, elle se leva, armée d’une détermination qui était sienne, sans aucune faille et se dirigea vers l’arène.


En entrant sur le terrain, elle vit que Akagi se tenait au milieu du terrain, avec la forêt à quelques mètres sur sa gauche. Elle se plaça à vingt mètres devant lui. La lisière de la forêt traçait une ligne droite à côté d'eux, tandis que tous deux se trouvaient sur la pleine, l’herbe arrivant au niveau des genoux de Hideko et des tibias de Akagi.
Les cris de la foule raisonnaient sur les murs qui se dressaient de tous les côtés, protégeant les spectateurs qui se trouvaient sur les gradins, eux-mêmes installés aux sommets des mur. L’arbitre leva la main, la foule se tut.
La tension était intense, dans ce silence où l’on n’entendait pas un bruit, pas une seule voix, jusqu’à que sa main, celle de l’arbitre, ne s’abaisse.
Le combat était lancé. Le cœur de Hideko battit à tout rompre, raisonnant dans sa poitrine, tel une voix qui hurlait au combat. Le visage impassible, ses yeux dans les yeux d’Akagi, elle l’entendit lui souhaiter un bon combat, une entrée en scène sèche qui dénotait de ses habitudes, signe que lui aussi était pris par l’importance que cette rencontre avait.

─ Que le meilleur gagne, Akagi. Dit-elle, déterminée.

Aussitôt, ce dernier bondit sur sa droite, s’approchant de la forêt, tout en effectuant une série de mudras. De ses mains jaillirent une série de pieux en métal qui fondirent vers elle. Il se mit à courir à la droite de Hideko, longeant la forêt, s'approchant ainsi d’elle tout en profitant du couvert des arbres.
Il pouvait donc à tout instant bondir sur le côté afin d’y trouver refuge. Hideko, elle aussi, se mit en course. Elle se mit en route, traçant un arc de cercle vers sa droite, la direction opposée à celle de Akagi et commença à s’approcher de la forêt, tout en gardant la même distance qui les séparait en s'éloignant de lui. Équipée de ses gantelets, elle para un à un les pieux qui fonçaient vers elle, déviant leur trajectoire afin de les repousser derrière elle, là où ils ne représenteraient plus aucune menace.
Un dernier pieux fendit l’air en direction de ses jambes.
Hideko se saisit de trois shurikens, qu’elle envoya en direction d’Akagi, suivant sa course, afin de l’intercepter.
Elle esquiva le projectile, d’un mouvement habile, effectuant un pas chassé, sans arrêter sa course. Le pieux vint se planter dans la terre derrière elle.
Elle n’avait pas l’habitude de parler durant les combats, mais il en serait tout autrement pour celui-ci, car elle était déterminée à pousser son adversaire dans ses retranchements.

─ Tu es incapable de t’occuper de tes propres affaires, n’est-ce pas, Akagi ! Toujours à fourrer ton nez dans ce qui ne te regarde pas, dans l’histoire et le passé des autres. Cria-t-elle avec colère.

Elle effectua une courte série de signes : une épée se forma et fut aussitôt propulsée sur lui, à la suite des trois shurikens. Hideko prit soin d’envoyer chacun de ses projectiles sur la route de Akagi, visant les interstices entre chaque tronc afin qu’il ne puisse s’en servir comme couvert.
Le combat était lancé.



Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Metaru Akagi
Metaru Akagi

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Mer 9 Juin 2021 - 20:23
Le combat était lancé, ses pieux de métals furent rapidement bloqué par l'équipement d'Hideko et elle esquiva habilement son pieu visant sa jambe. Elle répondit dans le même mouvement elle-même courant dans sa direction la distance les séparant diminuant rapidement.

Elle lui cria toute sa colère alors qu’ils se rapprochaient l’un de l’autre. Le metaru avait sa réponse désormais et le combat n’en serait que plus rude. Le conseil l’avait donc convoqué et lui avait révélé que c’était lui l’instigateur de son audience. Intéressant. Ses révélations semblaient l’avoir chamboulé, en lieu est place de l’indifférence placide du début de leur première rencontre, Akagi avait tout de suite droit à la colère froide et mortelle qu’elle lui avait montré seulement après quelques tours auparavant. Très sérieux le genin se disait qu’il devrait redoubler de vigilance car si son état mental était instable, il pouvait risquer bien plus que face à un autre genin.

Ne perdant pas une miette du combat tout en réfléchissant Akagi, il répondit d’instinct à Hideko :

« Je suis un homme de parole et tu es ma famille »

Elle devait se souvenir de leur première véritable conversation, à l’hôpital soignant leurs plaies respectives des suites de leurs joutes. Les révélations de sa cousine avaient bousculé les certitudes d’Akagi quant au fonctionnement de son clan et il lui avait affirmé qu’il se rendrait auprès des anciens pour entendre leurs vérités. Si elle pensait qu’il s’agissait de paroles en l’air, c’était bien mal le connaitre. Pour Akagi, il n’y avait pas à tergiverser Hideko étant une Metaru, elle faisait partie de sa famille et méritait son aide comme tout un chacun dans le clan. Le genin savait qu’elle ne lui avait rien demandé mais convaincu du bien fondé de ses actions, Akagi ne voyait pas de questions à se poser. Il avait agi en âme et conscience afin d’apporter des réponses et la paix dans la conscience de sa cousine que la colère consumait.

Il n’ajouta rien, comme si cela suffisait à expliquer ses actions. Il sauta sur un tronc alors qu’il répondait et dans le même temps para les kunaïs et l’épée d’Hideko en enchainant des mouvements fluides avec la hache qu’il avait dégainé. Il continua son ascension, tout en rengainant sa hache et entra dans les branchages se cachant en partie à la vue de sa cousine. Il sortit ses propres Kunaïs envoyant trois d’entre eux vers sa cousine puis d’un mouvement rapide il attacha un fil d’acier entre les deux derniers ainsi qu’un parchemin explosif fixé au centre du fil. Il jeta les deux kunaï chacun d'une main, l’un sur la gauche d’Hideko l’autre vers sa droite. Ses jets semblaient manqués de précision car passant chacun juste à côté de leur cible cependant l’objectif était tout autre. Au bout entre les deux, sortant de la frondaison des arbres, le parchemin était entrainé inexorablement par un fil presque invisible vers sa cousine. Akagi lança le mudra pour engendrer l’explosion. Le shinobi de fer toujours à la verticale sur son arbre enchaina les mudras créant cinq éclairs qu’il envoya quelques secondes après l’explosion vers les membres inférieurs de sa cousine pour l’handicaper dans ses mouvements. Les spectateurs purent voir les éclairs comme jaillirent des feuilles de l'arbre où se tenait le genin. L’explosion n’avait pas pour but de blesser sa cousine mais de l’aveugler suffisamment longtemps pour que ses éclairs fassent mouches sur ses jambes. L’intensité du combat augmentait et les cris de la foule suivaient. Akagi se laissant porter par ces cris décida qu’il était temps de passer à la vitesse supérieure. Il guettait à travers le feuillage comment s’en sortait sa cousine. Il enchainait déjà ses prochains mudras, il était temps d’accélérer le mouvement.
Résumé du tour:
 


_________________
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Jeu 10 Juin 2021 - 15:36

Aussitôt son assaut lancé, Hideko effectua une autre série de mudras. Pénétrant dans la forêt, toujours en reculant afin de garder la même distance avec Akagi, elle s’arrêta un instant, coupa légèrement son doigt à l’aide de la pointe d’un shuriken, les plaqua au sol et s’écria haut et fort.

─ Kuchiyose no jutsu : Atsuo !

Le caracal apparut, dans un nuage de fumée qui emplit l’air. L’animal au poil brun, mesurant 1m de longueur se fondait parfaitement dans cet environnement qui n’était rien de moins que son terrain de chasse. Rien ne valait une forêt ou des herbes assez hautes pour se faufiler en toute discrétion jusqu’à sa proie.
Debout sur le sol, entourés d’arbres et de buissons, ils purent voir Akagi escalader un arbre, tandis qu’il continuait son assaut.
Atsuo savait qu’elle combat menait Hideko, aussi, il se tint immédiatement prêt à entrer en scène. Il savait aussi qu’elle importance ce combat-là avait pour elle, plus encore que n’importe quel autre.

─ Tu engages, je te supportes. Dit-elle à voix basse afin que leur adversaire ne puisse l’entendre.

─ Compris. Lui répondit-il, ses dents aiguisées apparaissant au rythme des sons prononcés.

Soudain, Hideko vit une série de kunaï fondre vers eux. Levant les bras en l’air, elle para un premier projectile, puis un second et esquive le troisième en effectuant un pas sur le côté. Là, elle vit une deuxième série de projectiles : deux kunaïs entre lesquels pendaient un parchemin. Elle ne pouvait se permettre de ne prendre aucun risque, surtout avec Atsuo à peine invoqué.

─ Ma famille ? Nous ne sommes pas une famille, notre lien de sang ne vaut rien. Jamais je n’ai fait partie du clan auquel tu tiens tant ! Cria-t-elle pour le déstabiliser.

Flairant le piège, elle fit une série de signes et frappa le sol de ses mains. Là, un mur de métal jaillit du sol. Les deux kunaïs passèrent de chaque côté, mais le parchemin explosif fut pris dedans et explosa. Juste après, un bruit sourd se fit entendre et tous deux, Atsuo et Hideko, purent voir des éclairs se décharger sur le mur, puis s’enfonçant dans le sol. Un éclair cependant parvint à le traverser et toucha la jambe gauche de Hideko. Elle serra les dents, sentant la foudre brûler légèrement ses chairs, mais se gageant de n’en montrer aucun signe, Akagi n’ayant pu voir si son attaque avait fait mouche derrière le mur de métal.

─ Ce pitoyable clan, si fier, n’a même pas été capable de nous protéger.

Ses mots étaient dur, teintés de toute la rancune qu’elle ressentait à son égard. Hideko fit un bond sur le côté, s’enfonçant dans la forêt et profitant de la couverture des arbres et des buissons pour se dérober à la vue de son adversaire. Sa petite taille aidant, elle espérait ainsi cacher sa présence. Autant qu’elle le sache, Akagi n’avait pas de techniques de sensorialité et son plan était simple : contourner sa cible pour la prendre par surprise à revers. Akagi ne se laisserait certainement pas faire, mais ce n’était là que le début de son idée.
Atsuo, quant à lui, bondit en direction de Akagi tout en se rapprochant de la lisière. Lui aussi profita de sa petite taille et de son agilité afin de se dérober autant que possible de la vue de son adversaire. Zigzaguant entre les buissons, prenant appuis sur le tronc des arbres, il prit une profonde inspiration et expira une gerbe de flamme qui prit la forme d’une boule de feu se dirigeant droit sur sa cible, aussitôt qu’il eut un angle d’attaque.
Les flammes auraient tôt fait de se réprendre et de transformer toute cette forêt en véritable brasier. Ce qui était encore un terrain de jeu se muerait bientôt en enfer de flamme.



Situation:
 


Dernière édition par Metaru Hideko le Lun 14 Juin 2021 - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Metaru Akagi
Metaru Akagi

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Sam 12 Juin 2021 - 20:47
Akagi grimpa à l’arbre envoyant ses kunaïs en réponse à ceux d’Hideko. Alors qu’il envoyait sa salve, il entendit sa cousine réaliser une invocation et à travers les feuilles distingua une bête qu’il ne reconnut pas tout de suite. Ainsi sa cousine était une invocatrice. Intéressant, le combat prenait une autre tournure. Le Metaru ne pensait pas devoir affronter deux entités. Il entendit son coéquipier lui crier ses encouragements, enfin à sa manière particulière en le piquant au vif. L’avoir laissé passer, Akagi sourit presque en l’entendant. Il proposerait certainement une revanche à Akio mais cette fois-ci à l’écart sans personne autour uniquement pour se tester sans aucune pression du village.

Le fils du métal ne perdait pas de temps alors que sa cadette s’égosillait avec véhémence. Cherchant à le provoquer en s’attaquant à leur lien de sang, le traitant comme une absurdité. Akagi n’appréciait pas ses paroles mais il n’avait plus l’âge à se laisser entrainer dans ce genre de propos pas en plein milieu d’un combat. Il garda sa colère maitrisée. Un mur de métal s’éleva devant les kunaïs piégés du Metaru, cachant l’invocation et sa cousine à sa vue. Cependant cette cécité momentanée était partagée. Akagi créa deux clones de foudre. L’un d’entre eux resta en position à la place du genin alors que l’original sautait sur un autre arbre plus proche pour que sa position devienne inconnue. Le troisième clone lui s’enfonçait dans la forêt pour contourner sa cousine.
Son clone ayant pris sa place répondit afin de garder l’illusion que sa position n’avait pas changé :

« Je note que tu parles uniquement du passé. »

Lui aussi cherchait à la piquer au vif cependant il pensait réellement ses paroles. Hideko ajouta encore une couche envoyant que son clan ne l’avait pas protégé. Ses paroles si touchèrent plus le fier Metaru. En effet, les anciens avaient fait des erreurs cependant à leur décharge la situation du clan à cette époque n’était pas simple. La poudrière d’une guerre interne entre civil et shinobi pouvait prendre feu à la moindre étincelle et le destin d’Hideko, étroitement lié à ces évènements du fait de la figure public que son père représentait, était un dommage collatéral plus que dommageable émanant d’une erreur humaine. Akagi avait longuement réfléchi après sa discussion avec les anciens, lui-même leur en avait voulu mais son regard à lui extérieur aux souffrances de sa cadette ne pouvant éprouver le même degré de haine leurs avaient pardonné. Cependant il s'était juré que si un jour l'honneur de faire partie de ce cercle lui incomberait jamais il ne ferait de tels erreurs.

Le clone d’Akagi répondit alors que l’invocation d’Hideko sortait de derrière le mur et s’approchait de lui, tout en réalisant des mudras afin de risposter :

« Ta colère prend naissance du carcan de haine dans lequel tu as grandi. Oublis le où tu en seras l’esclave jusqu’à la fin de tes jours. Souhaites-tu que ton père te tienne par la bride jusqu’à ta mort ? à travers tes paroles c’est lui que j’entends. »

Les anciens lui avait dépeint Ken Metaru et ce qu’il avait entendu collait parfaitement avec les propos haineux que tenait désormais sa cousine. Il ne savait pas si elle cherchait simplement à le déboussoler mais il se devait de lui dire ce qu’il pensait. Si elle persévérait dans sa haine, elle se consumerait de l’intérieur et sa vie resterait prisonnière de la présence fantomatique de son père qui comme un marionnettiste semblait encore tirer les ficelles de son enfant pour déverser sa haine sur le clan.

Le vrai Akagi voyant l’invocation d’Hideko foncer vers l’arbre décida de se déplacer d’arbre en arbre vers le mur de métal fumant afin de surprendre Hideko par le dessus. Avec son clone faisant le détour dans la forêt pour arriver dans son dos il la tiendrait en embuscade. La bête cracha du feu. Son clone pouvait se laissa tomber au sol afin d’éviter celle-ci mais décida de surprendre la bête. Il créa une hache de foudre qu’il envoya à la rencontre de la boule de feu. Ainsi le caracal ne pouvait voir la hache lui fondre dessus qu’une fois qu’elle serait passé à travers la boule de feu. Le clone en agissant avait choisi de se sacrifier car il lui était désormais impossible d’esquiver la boule de feu, il disparut dans une gerbe d’éclair difficilement repérable à travers le feuillage. Il disparut le sentiment du devoir accompli, son attaque servirait à enlever la supériorité numérique à l’adversaire de son original. L’arbre sur lequel le clone d’Akagi se tenait quelques secondes auparavant s’enflamma instantanément, propageant une vague de chaleur et un incendie se déclara rapidement. Le vrai Akagi se rapprochait du mur de métal à l’insu de sa cousine, se déplaçant en hauteur, cependant alors que son clone disparut il reçu l’expérience de celui-ci et comprit sa manœuvre. Il décida de pousser l’avantage en sa faveur, la hache de son clone serait là pour surprendre le caracal. L’original envoya donc de sa position inconnue du caracal une hache de foudre lui aussi. Il devrait donc esquiver celle qui sortirait de sa propre boule de feu et ensuite celle d’Akagi. Le Metaru visa la tête rien de tel pour que l’éclair soit le plus efficace sur le système nerveux, son clone ayant visé le corps en cas de double impact l’animal serait dans une très mauvaise posture. Il se demandait ce que faisait sa cousine, elle semblait rester caché derrière le mur à préparer certainement sa riposte. Le Metaru regrettait d'utiliser du chakra pour se débarrasser uniquement d'une invocation mais la laisser sur le terrain creuserait trop d'écart en quantité de cette denrée rare dans tous les cas.

Le dernier clone d’Akagi continu de se frayer un chemin dans la forêt et à sa grande surprise tomba nez à nez avec la cousine du Metaru. Ainsi celle-ci avait eu la même idée, utiliser la forêt pour se cacher et permettre une attaque dans le dos. Le clone continua sa course en dégainant la hache dans son dos pour donner le change pour se rapprocher un maximum criant fort son prénom afin d'essayer d’avertir l’original qui pensait que celle-ci se trouvait toujours derrière le mur.
Résumé du tour:
 


_________________
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Lun 14 Juin 2021 - 15:46

Alors que le Caracal engageait l’ennemi, l’attaquant à distance avec sa boule de feu, un bruit de feuillage, émanant d’au-dessus de lui, à sa droite, attira son attention. Grâce à son ouïe particulièrement fine, plus encore que celle de ses congénères félins, il redoubla de prudence, prêt à parer à toute éventualité. Chaque crissement du sol, chaque craquement de branche était cruciale. Tous les bruits portaient une information, tant nécessaires pour attraper sa proie que pour survivre face aux dangers.
Les flammes se déchaînèrent devant lui, fondant sur le cible afin de le brûler vivant et ainsi le mettre hors jeu. Atsuo, bien conscient de la puissance de l’adversaire qu’il devait affronter, n’était cependant pas dupe : cet homme, ne se laisserait pas avoir aussi facilement.
Soudain, une masse de foudre, ayant la forme d’une hache, fendit ses flammes. L’amas électrique tournoyait sur lui-même, menaçant de l’engourdir ou de le brûler si jamais il atteignait sa cible.
Atsuo, toujours en mouvement, prit appuis sur le sol et fit un puissant bond sur le côté, s’approchant de la lisière. La gerbe électrique frôla sa hanche gauche. Il échappa de très peu aux éclairs et il s’en était valu de peu pour qu’il ne soit touché. S’il n’était pas resté en perpétuel mouvement et s’il n’avait pas entendu le bruit de feuillage, il aurait été sans nul doute touché.
La hache foudroyante vint s’écraser derrière lui, provoquant un bruit sourd, telle un éclair, mais bien plus faible, qui lui fit comprendre la puissance de cette technique.
Sa boule de feu pourfendit son ennemi, qui disparu dans une gerbe électrique.

─ Un clone… ! Murmura-t-il.

Il comprit aussitôt dans qu’elle situation il se trouvait. D’un second bond rapide, il se replaça pour faire face à l’endroit d’où avait émané le bruit, entendu quelques instants plus tôt. Ses griffes s’accrochèrent contre le tronc d’un arbre, se plantant dans l’écorce, ses muscles prêt à se tendre à nouveau pour bondir. Là, d’entre les arbres, il vit jaillir une seconde hache de foudre. A nouveau, il effectua un nouveau bond, sautant de toutes ses forces sur plusieurs mètres en arrière.
Telle était la particularité des Caracals : leur faculté à effectuer de puissant bond sans aucun élan. Cette force ils l’utilisaient à chacun de leur chasse pour saisir les volatiles en plein air, ou encore pour bondir sur une proie à plusieurs mètres d’eux et ainsi la saisir par surprise.
L’animal chargea sa gueule de flamme et cracha sur la zone d’où avait émané la seconde hache de foudre une dizaine de petites boules de feu. Son souffle rauque était perceptible, recherchant l’air qui passait à travers ses crocs, produisant un bruit carnassier. Ses réserves de chakras avaient été, en quelques instants, grandement affectée par la série de bons et ses deux assauts.
Atsuo prit son souffle et feula de toutes ses forces, feulement qui fuit suivit d’un long râle grave distinguable à plusieurs dizaines de mètres à la ronde.


Hideko, pendant ce temps, entendit Akagi lui répondre et l’accuser de ne parler que du passé, un passé qui la définissait, un passé dans lequel elle était emprisonné.
Sa colère, brasier ardant qui était la source de sa volonté, la source de sa détermination, n’en fit que plus intense, car elle-même était parfaitement consciente de cet état de fait. Elle savait, plus que quiconque, que les chaînes de son passé la retenaient et elle s’évertuait à essayer de les briser, sans succès jusque là.
La rencontre avec le conseil avait cependant tout changé.
Les révélations, la vérité à laquelle elle avait du faire face furent si bouleversant qu’elle n’avait pu s’empêcher de la réfuter, mais force était de constater que c’était là l’histoire la plus plausible, la vérité qu’elle avait tant désiré entendre. Après la sidération arrivait maintenant la fuite.
De cette découverte, elle espérait pouvoir comprendre les raisons de sa souffrance, de ce carcan et ainsi s’en libérer, mais il n’en était rien.
Au final, cette vérité n’avait fait que l’enrager d’avantage. Péniblement, Hideko avait prit sur elle, comme elle l’avait toujours fait. Cette réserve était destinée à un seul et unique objectif : la victoire ; car si elle craquait, elle savait qu’Akagi parviendrait à se servir de sa rage contre elle. Elle ne pouvait se permettre de perdre, elle ne pouvait se permettre de laisser passer cette chance qu’elle avait de se prouver à elle même ce qu’elle valait, cette chance qu’elle avait de démontrer qu’elle était forte et ainsi de faire mentir son père.
Cette rage elle avait appris à la contenir lors de ses 3 derniers mois, consciente que cela lui avait valu plusieurs défaites en entraînement, mais elle se rendait maintenant compte qu’elle s’était lourdement fourvoyée. Ce n’était pas la contenir qu’il fallait faire, mais la contrôler. Contrôler ces flammes pour les déchaîner contre ses adversaires, contrôler ses flammes pour qu’elles puissent toujours et à jamais être le moteur de sa détermination, sans pour autant qu’elles ne se retournent contre elle.
Quand elle l’entendit dire qu’à travers ses paroles, il voyait celle de Ken, son père, cela ne fit que raviver d’avantage sa colère.
Les bruits du combat qui se déroulait sur la lisière de la forêt parvenaient jusqu’à elle. Soudain, elle entendit Akagi venir de devant elle, criant son nom de toutes ses forces, comme s’il cherchait à attiser les flammes de la jeune femme, lui faisant ainsi perdre le contrôle.
Comment pouvait-elle être là alors que le combat avait lieu de l’autre côté ? Hideko ne mit pas longtemps à comprendre qu’il devait soit s’agir là d’un clone, soit du vrai. Ayant déjà expérimenté les clones de Akagi, qui lorsqu’ils étaient détruit se déchargeait sur une petite zone, pouvant ainsi engourdir son adversaire, elle misa sur une approche sécure. Hideko, d’un geste vif, plongea sa main dans sa sacoche, saisit son parchemin explosif, et l’enroula autour du manche d’un kunaï. Puis elle saisit le kunaï en question et un second. Elle jeta coup sur coup les deux kunaïs, les deux projectiles étant alignées sur la même trajectoire, fondant sur leur adversaire. Le deuxième kunaï, dissimulée par le premier, était celui qui portait le parchemin explosif.
Pendant cette attaque, elle fit un bond sur le côté, vers le nord du terrain, restant ainsi toujours en mouvement, loin de son adversaire.
Elle avait pu essayer cette stratégie juste avant ce combat, contre Zenjirō, un Nara qu’elle avait dû évaluer. Aussi, elle savait qu’elle avait de fortes chances de succès. Le parchemin explosif, enroulé autour du manche du second kunaï était imperceptible pour quiconque serait devant les deux projectiles projectiles. Qu’ils passent à côté d’Akagi ou qu’il parvienne à les parer avec sa hache importait peu. Hideko se tenait prête à activer le parchemin dès qu’il se trouverait à portée d’Akagi.
S’il s’agissait du vrai, il se retrouverait soufflé par l’explosion et elle pourrait ainsi profiter de cet instant de faiblesse. S’il s’agissait d’un clone, il serait détruit.
En ce même instant, Hideko entendit un râle grave raisonner dans l’air, provenant de la zone où se trouvait Atsuo. Ce râle, porteur d’un message, finit de lui ôter tout doute : Akagi avait utilisé ses clones et Atsuo l’avait comprit et lui transmettait l’information.
Concentrée, une expression agressive sur le visage, elle répondit à Akagi, d’une voix sourde de colère.

─ Ma colère est ce qui m’a permis de tenir. Je suis en vie grâce à elle et je ne compte ni l’oublier, ni tirer un trait dessus !

Hideko se mit aussitôt en route vers le nord, l’ouest, revenant ainsi sur ses pas afin de continuer à dissimuler sa présence.



Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Metaru Akagi
Metaru Akagi

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Lun 14 Juin 2021 - 18:28
Le caracal semblait pourvu de capacités intéressantes dans sa course malgré la surprise de la première hache, il réussit à bondir pour l’éviter et dans le mouvement se tourna rapidement pour voir la seconde hache de l’original lui fondre dessus. Comment avait-il su qu’Akagi se trouvait là, la réponse devait certainement se trouver dans les sens développées des félins. Il avait dû entendre ou sentir la présence du genin. Akagi ragea contre sa propre incompétence alors que le caracal réalisait un nouveau bond impressionnant en arrière pour esquiver la hache du genin. Un cri s’éleva à une dizaine de mètres vers le sud dans la forêt. Celui de son clone criant le nom d’Hideko, faisant comprendre à l’original que sa cousine n’était pas restée sans se mouvoir.

A quelques mètres de là plus au cœur de la forêt le clone d’Akagi faisait face à sa cousine, il courrait vers elle, hache à la main criant le nom d’Hideko. Celle-ci semblait chercher quelques choses les mains occupées, des objets apparurent, des kunaïs et alors qu’elle s’apprêtait à les lancer, la distance faible entre eux décida le clone, un sourire se dessina sur les lèvres de celui-ci. Il chargea les Kunaïs les percutant alors de plein fouet à une distance très faible d’Hideko. Le clone ne remarqua même pas le sceau explosif, il disparut dans une gerbe d’éclair. Son but paraissait clair, engourdir les muscles de la kunoichi.

Le fauve retombait sur ces pattes suite à sa dernière esquive réussit. Des flammes semblaient grossir dans la gorge du caracal qui dès qu’il retoucha le sol se rapprocha de sa position. Akagi d’un mudras rapide créa sa défense de métal sur le haut de son corps afin de se protéger de cette salve. Armure de sa création conçue pour résister à la chaleur. Elle lui serait bien utile tant le feu semblait se propager et se rapprocher de sa position. Les premières boules de feu arrivaient sur sa position, il s’en protégea en parant de ses bras ou son torse sans subir de dégâts, remarquant que chaque boule de feu indépendamment n’était pas si puissante.
Soudain tout devenu clair dans son esprit. Akagi était venu ici pour gagner le combat. Le temps sembla se figer, il analysa la situation. Il restait encore cinq boules feux arrivant sur sa position cependant Il fit volteface et réalisa d’autres mudras. Akagi créa au-dessus de lui sa technique fétiche. Un marteau immense de métal qui dépassait très largement de la canopée. Cette réaction semblait incongrue aux vues des boules de feu lui arrivaient encore dessus mais elle provenait de l’expérience du deuxième clone venant de disparaitre et de sa détermination à atteindre la plus haute marche de ce tournoi. Il le devait à sa famille et à son équipe Aizen et Akio qui le portait dans son évolution. Son clone s’était sacrifié pour clairement positionner Hideko et potentiellement l’engourdir dans son explosion d’éclair. Akagi abattit de toutes ses forces cette incroyable masse vers cette position que sa cousine -malgré l’engourdissement ? – confirmait en lui envoyant une nouvelle répartie. La canopée cachait sa création aux yeux de sa cousine au sol. Akagi lui l’avait positionné grâce aux yeux de feu son clone. Cette masse incommensurable tombait des cieux vers la position de sa cousine désormais.

Comme Akagi le pressentait les autres boules de feu arrivèrent sur lui. Deux d’entre elles touchèrent le haut de son corps, une le manqua étant donné que sa position n’était pas clairement visible pour le caracal. Les deux dernières lui touchèrent l’arrière des cuisses provoquant des brûlures légères sur celle-ci. Cette douleur Akagi avait consenti à la subir lorsqu’il avait fait volte-face. Le metaru savait qu’il ne pourrait être assez rapide pour envoyer son marteau au bon moment et arrêter complètement le feu du caracal cependant il avait fait un choix sa détermination à gagner le combat passant au-dessus de la peur d’être brûlé. Cette douleur il la connaissait bien comme pouvait l’attester sa main gauche dont les chairs seront à jamais marquées.

Il bondit sur le manche de son marteau de métal s’éloignant du caracal le poursuivant et de l’incendie prenant de l’ampleur et se rapprochant de lui. Sa création s’était écrasée sur la forêt provoquant cataclysme de branche et fissurant le sol. Le genin pensa à sa cousine, il n’avait pas d’inquiétude particulière, il savait que les combats étaient encadrés. Le genin se préparait à une riposte si d’avance celle-ci survivait à cette attaque aérienne.

Le genin n’avait pas répondu au propos de sa cousine ne voulant pas dévoiler son exact position à celle-ci alors qu’il se rapprochait. Il prépara les mudras suivant, le caracal juste derrière lui désormais était sa première source d’inquiétude. repensant au propos de son coéquipier en tribune, il se demandait ce qu'il penserait maintenant. Pensait il qu'il laissait toujours la main à Hideko ?
Résumé du tour:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Mer 16 Juin 2021 - 19:45

Tandis que la balsamine d’Atsuo fondait sur son ennemi, il vit ce dernier faire apparaître une armure sur le haut de son corps. Akagi para les cinq premières boulettes de feu. Soudain, il se tourna, exposant ainsi son corps au reste des projectiles et effectua une autre série de mudra. Cette position de faiblesse surpris Atsuo, qui en profita aussitôt pour l’assaillir à nouveau à l’aide de sa Balsamine, visant les zones qui n’étaient pas recouverte par l’armure de son ennemi.
Akagi, ses signes terminés, dévoila une nouvelle arme d’un tout autre calibre : un immense marteau de métal, de plus d’une dizaine de mètres de haut, apparu devant lui, la masse dirigée vers le ciel. L’outil était recouvert de reliures et autres symboles finement détaillés. Quand il commença à le rabattre sur là avait émané les cris du dernier clone de Akagi, Atsuo comprit immédiatement ce qu’il allait se passer.
Il feula de toute ses forces, feulement qui fut à nouveau suivi d’un profond et lourd râle. Hideko était en danger et il devait à tout prix la prévenir.
Sans réfléchir, il se mit à courir en direction d’Akagi, ses babines relevées afin de faire apparaître ses crocs aiguisés. Il devait à tout prix en profiter pour l’attaquer en terminer avec lui. L’homme se mit justement à grimper sur l’imposant marteau qu’il avait abattu sur Hideko et Atsuo suiva donc ses traces, bondissant dessus afin de le poursuivre.
Ainsi, il arrivait juste à la suite de sa seconde série de boule de feu. Parmi les 5 dernières de la première balsamine, 4 le touchèrent, le brûlant légèrement sur chaque cuisse, tandis que 2 autres s’écrasèrent sur son armure. La dernière le rata.
Bien qu’épuisé par le combat acharné qu’il menait de son côté, Atsuo n’en laissait rien paraître, s’acharnant à assaillir son adversaire du mieux que possible. Il n’avait qu’un unique objectif : le battre et faire gagner Hideko, mais que faisait-elle dans ces bois ? Son compagnon, qui n’avait toujours pas mis en œuvre la stratégie qu’il avait employé, l’inquiétait de plus en plus. Avait-elle déjà perdu ? Non, il ne pouvait le croire.

─ N’oublie pas donc qui est ton ennemi ! Hurla-t-il, de sa voix féline, à Akagi.


Hideko vit le clone le charger à toute vitesse, alors même que les deux kunaïs fondaient sur lui. Elle comprit aussitôt son objectif. Posant un pied à terre, alors qu’elle était déjà en train de reculer, elle contracta ses muscles, injectant son chakra dans ses fibres, afin de bondir en arrière. Les deux kunaïs se plantèrent sur le clone d’Akagi, une puissante explosion s’en suivit, mais le mal était fait. De toute ses forces, Hideko tenta de s’éloigner de la gerbe d’électricité qu’avait provoqué la destruction du clone, mais elle ne put réchapper à quelques éclairs qui vinrent décharger toute leur énergie dans son corps.
Aussitôt, elle sentit son corps s’engourdir. La paralysie partielle n’était que temporaire et elle ne comprit pas immédiatement où voulait en venir le clone en agissant ainsi. Puis elle entendit le râle de Atsuo.
Son sang ne fit qu’un tour. Sans perdre une seconde de plus à réfléchir, elle commença à effectuer une série de mudra en direction du bruit. Là, dépassant de la cime des arbres, elle vit un immense marteau de métal prendre tout l’espace. L’arme, d’une puissante extrême, commença à s’abattre sur elle. Hideko, ralentit par son engourdissement, mit plus de temps que nécessaire à terminer sa technique.
Les signes enchaînés, elle frappa le sol feuillu de sa main. Un mur de métal jaillit devant elle, un épais et immense mur de métal qui s’éleva vers le ciel. Ralentie par son état, il ne put cependant atteindre sa résistance et sa taille maximale. Hideko s’élança vers la gauche, bondissant de toute ses forces, afin de se mettre à l’abri.
Le manche de l’imposant marteau s’abattit sur elle. Il fractura le mur, sa massa commençant à le briser en deux au sommet. De gros blocs de métal furent projetés de tous les côtés, défonçant arbustes et arbres. Puis, il s’arrêta, stoppé à quelques mètres du sol par le mur, dont la base, suffisamment chargé en chakra, tint bon.
Hideko ne se satisfit pas de cette réussite, qu’elle ne pouvait même pas qualifier de tel. Elle continua sa course, zigzaguant à toute vitesse vers sa position initiale. De la forêt à sa droite, entre les arbres, commençait à s’immiscer une odeur de bois brûlé. Une légère fumée blanche commençait à obstruer la vue, fumée qui était annonciateur du brasier en devenir, mais fumée qui lui permettrait aussi de rester discrète.
Sa stratégie initiale avait failli. Akagi avait-il pu détecter sa position pour envoyer son clone à l’exact endroit où elle se trouvait ? Elle ne pouvait le confirmer, tout comme elle n’arrivait à croire qu’il s’agisse juste là de chance. Le vent soufflant dans une direction nord-est sud-est, la fumée et l’odeur de brûlé l’informait que toute la forêt à sa droite serait bientôt dévoré par les flammes. L’énorme marteau de Akagi avait crée un pont entre elle et akagi, mais ce pont était trop risqué pour être emprunté, car Akagi pouvait utiliser une technique pour la prendre par surprise. Deux opportunités s’offraient donc à elle, contourner par l’est, évitant ainsi la progression du feu, minimisant les dangers, afin de prendre Akagi par surprise ou progresser par l’ouest, longer les flammes et surprendre Akagi par l’autre flan.
Jusqu’à maintenant elle avait fait preuve de la plus grande prudence. Fidèle à elle-même, elle décida, en cet instant, de prendre la seconde option, risquant ainsi de s’intoxiquer et s’étouffer avec les flammes.
Peu importait l’état dans lequel elle se trouvait, seule la victoire comptait.



Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Metaru Akagi
Metaru Akagi

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Sam 19 Juin 2021 - 8:33
Le grondement du sol se fracturant sous l’écrasante masse du marteau de métal ne vint pas, à la place de cela Akagi entendit un tintement puissant du métal frappant le métal. Son reconnaissable entre mille que le genin connaissait comme si ce son aigu et criard lui avait donné naissance. Ainsi sa cousine avait mis quelconque construction métallique de son cru en opposition à son marteau venant des cieux. Le Metaru ne savait pas si celle-ci avait suffit à protéger complètement Hideko, cependant l’inclinaison de son marteau laissait à penser que sa défense avait été très puissante et suffisante. Le feulement de son animal de compagnie avait dû la prévenir. Leur communication était particulièrement bien développée, en un simple son Hideko avait compris qu’un danger la guettait. L’animal commençait à taper sur les nerfs du Metaru. Il venait de sauver la mise à sa cousine et il lui envoyait une nouvelle fois ses flammes désormais, l’obligeant à devoir se défaire de lui avant de pouvoir s’occuper d’Hideko et de pousser son avantage. Visant cette fois-ci avec précision les zones non recouvertes de métal du Metaru. Akagi bondit vers le marteau pour se rapprocher de sa cousine évitant ainsi l’attaque du caracal dans le même mouvement. Le genin relâcha sa technique de défense dans le mouvement ne voulant pas perdre de l’énergie pour rien.

L’animal se jeta à sa poursuite sur le manche de métal de son marteau, l’arme gigantesque devenait une protection intéressante contre les flammes qui se propageait dans la forêt. L’inertie de ce marteau géant le protégerait de la chaleur tout en l’élevant pour pouvoir dominer le terrain et sa cousine si d’avance, celle-ci pouvait toujours se battre. D’après le tintement puissant et le mental de celle-ci, Akagi avait le pressentiment que celle-ci ne serait pas encore hors d’état d’agir. Montant le long du manche pour arriver sur la tête, le Metaru décida qu’il était temps de se débarrasser du fauve le poursuivant. De dos à la bête qui semblait avoir plus de mal à se mouvoir sur la surface lisse du métal en pente que sur le sol, Il réalisa des mudras puis d’une main attrapa sa hache, de l’autre des shuriken. Il envoya la salve de shuriken vers le caracal tout d’abord pour l’obliger à bondir comme il l’avait fait jusqu’ici. Akagi avait compris que celui-ci se basait sur cette capacité pour éviter les attaques lorsque coup sur coup cette compétence lui avait permis de se sortir indemne des haches de foudre. Analyser et retenir l’expérience acquise pendant le combat était l’un des préceptes du shinobi et le Metaru ne raterait pas une occasion d’utiliser une capacité adversaire contre lui-même. Il lança donc un coup de taille puissant tout en allongeant son arme afin de toucher l’animal lorsqu’il esquiverait les shuriken, pour le toucher pendant son bond. Akagi gardait ses sens en alerte, sa cousine ayant probablement survécu à son attaque, il devait s'attendre à la voir apparaitre.

Une fois son attaque menée à bien, il finit son ascension et se positionna sur le plus haut point du marteau de métal scrutant le sol. A cette hauteur il aurait le temps de voir venir sa cousine venir, si d’avance elle le trouvait avant lui. La fumée et les flammes ne lui facilitait pas la tâche, l’horizon se troublait et impossible pour qui que ce soit d’avoir une vision claire désormais. Akagi essaya de distinguer des mouvements un court instant mais se rendant compte que la tâche devenait impossible et en ayant assez de ce jeu de cache à cache, décida de piquer au vif sa cousine afin qu’elle se dévoile au grand jour, pour en finir. Il emplit ses poumons et cria, réponse à retardement à Hideko :

« Où es ta colère ?? Avec toi ? vous vous cachez et laissez votre animal de compagnie montrer les crocs. Viens cousine déverse ta colère sur moi. »

Le Metaru poussa encore le bouchon plus loin décidé à lui montrer que sa colère envers le clan pouvez la pousser à faire des erreurs :

« En tout cas ta couardise n'est pas Metaru.»

Akagi tapait fort là où ça faisait mal, jouant sur le besoin de montrer ses capacités et sur sa haine des Metarus. La vérité était tout autre, ce combat complexe le ravissait. Découvrant l’adversité de devoir affronter deux adversaires en même temps, Akagi ne faisait qu’apprendre de nouvelles données et son expérience grandissait énormément par ce simple affrontement d’une intensité rarement atteinte pour le shinobi. Cependant s’il trouvait le moyen de prouver à sa cousine que sa colère l’aveuglait et pouvait l’amener à sa perte, il le ferait ici afin de lui ouvrir les yeux. Malgré les contradictions incessantes d’Hideko, elle restait sa famille et il préférait qu’elle réalisa des erreurs ici face à lui plutôt que lors d’un duel face à un ennemi véritable. Peut-être se trompait il, peut être que celle-ci garderait la tête froide et ne lui tomberait pas dessus comme une furie. Dans ce cas il reconnaitrait que sa cousine détenait une volonté puissante et savait garder la tête froide. Si tel était le cas, pourquoi continuer une vendetta qui résonnait creux à la lumière de la vérité dévoilée ?
Résumé du tour:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Dim 20 Juin 2021 - 19:16

Le caracal poursuivait sans relâche sa proie, tout en sachant qu’il arrivait au bout de ses réserves de chakra et que bientôt il devrait laisser la place à Hideko, où qu’elle soit et quelque soit son état. L’absence de sa camarade l’inquiétait. La jeune femme avait décidé de s’enfoncer dans la forêt pour prendre Akagi à surprise, tandis qu’il se chargeait de l’occupait, mais les clones d’Akagi avait complètement changé la donne. L’un des clones avait rencontré Hideko, en témoignait son cri qui avait émané de l’intérieur de la forêt, qui avait ensuite permis à Akagi d’utiliser son impressionnante technique contre elle.
Sa confiance en elle n’était pas encore inébranlable, malgré tous les efforts qu’il déployait pour continuer à croire en elle. Pourtant, il ne pouvait la trahir et manquer à sa parole. Animal particulièrement fier, Atsuo continuait à se battre avec ardeur, sans montrer signe de faiblesses.
Akagi fit une série de bond qui lui permirent d’esquiver sa dernière attaque, bond qui lui permirent également de grimper sur le manche de son marteau et de continuer à s’approcher de la zone où il avait frappé, la zone où s’était tenu Hideko.
Poursuivant Akagi, il le coursa à travers la forêt, zigzaguant entre les arbres jusqu’à arriver au fameux marteau. Là, le caracal fit un bond impressionnant afin d’en atteindre le manche, puis se remit aussitôt en chasse. Tout autour de lui, la feu se rependait dans la forêt. Les flammes grimpaient maintenant tout en haut des arbres, se rependant au sol tel un rideau de feu qui consumait tout sur son passage. Les fumées qui se dégageait de ce paysage infernale devenaient de plus en plus épaisses et poussées par le vent, balayait la zone où il se trouvaient tous deux.
Atsuo avait du mal à respirer, gêné par ces gaz chaud qui lui brûlaient la gorge. Les yeux à demi-fermé, afin de se protéger tant bien que mal des cendres qui volaient tout autour de lui, il vit Akagi saisir de trois shurikens, shurikens qu’il envoya sur lui. Le caracal enfonça ses griffes dans le métal et fit un bond sur le côté, afin d’arriver sur le bord du marteau, se maintenant ainsi en course, tout en esquivant les projectiles. Quand il vit Akagi allonger sa hache, il était déjà trop tard pour lui pour esquiver cette nouvelle attaque.
Concentrant ses dernières forces, alors qu’il se trouvait toujours dans les airs, s’étant projeté sur le côté afin d’éviter les shurikens, il infusa son chakra dans son pelage. Contractant ses muscles, il sentit la hache lui taillader la chair, lui entaillant tout le flan, de l’épaule avant droite à la hanche arrière droite. Un grognement de douleur se fit entendre. Atsuo tenta de se rattraper au bord du marteau, mais sentant son équilibre vaciller, il bondit sur le côté afin de se réceptionner sur une large branche et ainsi disparaître de la vue de son adversaire.
Le combat était fini pour lui, mais Atsuo ne se laissa pas démonter. Il devait voir si Hideko était toujours là, toujours saine et sauve. Il devait en avoir le cœur net.
Les griffes sorties, il heurta la branche avec son torse. Le corps pendant dans les airs, à moitié réceptionné sur son support de fortune, il tenta à l’aide de ses pattes avant de remonter. Avec grande peine il y parvint. La douleur qui émanait de sa large blessure l’assaillait sans relâche, son pelage avait changé de couleur, se teintant de rouge.
Atsuo, les pattes tremblantes, descendit de l’arbre et courut vers le champ. Dans un dernier élan d’espoir, il feula puisement, afin qu’Hideko puisse l’entendre et le rejoindre ; un feulement d’un tout autre timbre que les précédents, qui inspirait l’inquiétude et la douleur à quiconque l’entendait, tel un animal blessait cherchant de l’aide.


Hideko courait toujours en direction de la lisière de la forêt. L’épaisse et chaude fumée blanchâtre qui s’immisçait entre les troncs des arbres lui brûlait les poumons à chaque respiration. Plusieurs fois, elle se retint tant bien que mal de tousser afin de ne pas révéler sa position, geste futile puisque le bruit des flammes et du feu étouffait tous les autres. A sa droite, le feu grandissait de seconde en seconde, se nourrissant de la forêt pour croître toujours plus.
Quand elle parvint enfin au bout de son périple, elle entendit Atsuo feuler, un appel à l’aide qui la saisit au cœur. Redoublant d’effort, Hideko courut en direction d’Atsuo, jusqu’à ce qu’enfin tous deux ne se retrouvent enfin.


Voyant sa camarade en parfait état, Atsuo fut soulagé, mais aussi plein de doute. Cependant, l’heure n’était pas aux questions, mais à l’action.

─ L'humain est au sommet de son marteau, dans la forêt ! Lui dit-il, sa voix étouffé par la douleur.

Hideko, quant à elle, ne put s’empêcher de ressentir une profonde culpabilité en voyant son camarade dans un tel état. Elle voulut s’enquérir de son état, mais ce qu’elle voyait suffisait amplement. La meilleure façon de lui rendre honneur n’était pas de s’inquiéter pour lui, mais de remporter la victoire.
Au même moment, Hideko entendit la voix grave de Akagi percer à travers la forêt la provoquer. Qu’il l’accuse ainsi qu’elle se cache et qu’elle ait laissé son camarde prendre tous les risques accentua son sentiment de culpabilité, mais cette tristesse qui en émanait laissa place à une colère sourde.

─ Akagi ! Hurla-t-elle.

Hideko créa une petite pointe de métal puis, s’entaillant le doigt, fit une série de mudra et apposa ses mains au sol. Sur l’herbe devant elle se forma un sceau, duquel apparut aussitôt Bakeneko. Hideko, qui se trouvait maintenant dessus l’imposant animal, cria son nom.
Dominant toute la scène, voyant ainsi les ravages causés par leur duel acharné, Hideko ressentit une profonde excitation de voir ainsi les résultats de leur puissance combinée et tout particulièrement de sa puissance.
L’animal, culminant à plus de 10 mètres de hauteur, put apercevoir sa cible et s’y concentra immédiatement. Devant lui s’étendait une forêt embrasée à de multiples endroits, coupée en deux par une imposante construction de métal avec à son sommet, Akagi.
Ce dernier termina ses provocations en traitant Hideko de couarde, jurant que ce trait n’était pas celui d'un Metaru, mais si Hideko n’était belle et bien pas une Metaru, elle était tout sauf couarde.
Sur son flan gauche, Bakeneko aperçut Atsuo et comprit aussitôt l’état dans lequel il se trouva. Montrant les crocs contre celui qui avait ainsi blessé son camarade, il concentra toute son énergie dans sa gueule, puis il l’ouvrit et déversa un torrent de flamme sur sa cible.



Situation:
 


Dernière édition par Metaru Hideko le Lun 21 Juin 2021 - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Metaru Akagi
Metaru Akagi

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Dim 20 Juin 2021 - 22:01
La forêt partait en fumée, Akagi trônait debout sur sa création au milieu d’un marécage de flammes. Terminant ses provocations envers Hideko, il attendait sa réaction. Le genin n’appréciait pas l’inaction mais la fumée et les flammes l’empêchaient d’apercevoir quoi que ce fut. Il pouvait tenter de déterminer la position de sa cousine mais se serait gâcher du chakra pour rien. Dans tous les cas il l’a verrait arriver depuis sa position surplombant l’ensemble du terrain d’entrainement. Il décida donc d’attendre à l’affut, scrutant le paysage à la recherche du moindre mouvement. Le temps passait comme au ralentit et alors qu’il commençait à se demander si sa cousine n’avait pas bel et bien été emporté par son assaut, s’inquiétant un instant fugace pour sa santé, le fils du fer l’entendit crier son nom. Son cri venait de la plaine ainsi, elle avait choisi de s’éloigner du brasier de la forêt. Un énorme nuage de fumée suivit son cri, Akagi écarquilla les yeux quand il vu le monstre qui lui faisait face désormais à une quinzaine de mètres de sa position. La nouvelle invocation de sa cousine devait bien faire une dizaine de mètres de haut. Perché sur son marteau incliné au sol, Akagi était plus haut que les arbres en flamme mais moins que les yeux de cette créature qui le regardait avec une intensité bestiale qui semblait transmettre la même émotion qui avait fait vibrer la voix d’Hideko. La colère.

Akagi réfléchit à toute vitesse avant que cette mythique bête ne l’attaqua, si cette monstruosité avait les mêmes dons que sa version miniature, il devrait utiliser le katon et être capable de réaliser des bons impressionants. Le genin se retournait les méninges et en arrivait toujours à la même conclusion. Plus il serait proche de cette créature, plus il serait en sécurité. Maintenant que sa décision était prise comme faire pour combler la quinzaine de mètre les séparant avant qu’il n’attaquât. La gueule de l’animal s’ouvra se préparant à envoyer les flammes de l’enfer se déverser sur le Metaru. Comme il le pensait ses capacités ressemblaient à celle de l’autre caracal mais en surdimensionnées. La bête envoya un puissant jet de flamme vers Akagi, heureusement pour lui sa position rendait l’esquive d’une telle technique réalisable. S’il avait été au sol rien n’aurait pu lui permettre de se sauver de celle-ci. Akagi bondit en arrière afin de se retrouver derrière sa création métallique et ainsi se protéger de l’attaque du caracal. Akagi se réceptionna lourdement au sol voyant enfin les restes du mur de métal qui avait sauvé sa cousine, elle avait eu de la chance que l’angle d’attaque n’eut pas été différent sinon son mur n’aurait pu la protéger de cette attaque aérienne. Cependant le genin n’avait pas anticiper la puissance de cette attaque décuplée par la taille du monstre. Son marteau chauffa tellement qu’il commença à fondre et deux grosses gouttes de métal fondue tombèrent sur le dos du Metaru. Lui brûlant intensément la peau, lui arrachant un cri puissant. Il s’éloigna de son marteau vers l’ouest voyant celui-ci rougeoyant et fondre lentement désormais.

Akagi dont les yeux pleuraient à cause de la fumée se retrouvait caché à la vue de sa cousine, les brûlures de son dos étaient très importantes. Elle le lançait. Il se fustigea, son esquive était parfaite, favorisé par le terrain sur lequel il se trouvait. Par contre il n’avait pas anticipé que son métal fondrait si vite, une erreur d’amateur pour un forgeron. Akagi analysa la situation. Le feu n’avait pas encore atteint sa position mais cela ne saurait tarder. Contourné le marteau vers l’ouest s’était se retrouver dans la fournaise et la fumée poussé par le vent sud-ouest qui soufflait sur le terrain. Il devait se rapprocher du monstre sans être vu. Passé par l’Est serait plus sécurisant mais il ne serait pas couvert par les bruits des flammes et la fumée. Décidant de la marche à suivre Akagi sprinta pour se rapprocher de la plaine par l’ouest. Dans sa course il réalisa les mudras nécessaire et se para de son manteau de foudre pour accélérer ses mouvements quelques peu ralentit par les douleurs de son dos. Afin de traverser plus rapidement l’étendue proche des flammes et se rapprocher de sa cousine en vitesse. Ses yeux le piquaient mais la position du monstre était facilement identifiable, sa cousine se trouverait sûrement proche vu qu’elle venait de l’invoquer. Akagi ne s’arrêtait plus, le brasier était derrière lui désormais, celui-ci devrait le laisser tranquille grâce au vent qui continuait de souffler vers le sud. Toujours dans la forêt, le brasier et la fumée l’avait couvert jusque-là ses déplacements restaient à son sens furti. Alors qu’il approchait enfin de la lisière de la forêt il entrevu les pattes de la bête sur laquelle sa cousine se trouvait. Elles se tenaient là à environ cinq mètres de lui désormais, immobiles. Akagi réalisa de nouveau mudras, plus aucune retenu, le combat prendrait fin bientôt. Il créa deux bras mécaniques sous les siens. Être proche de sa cousine équivalait à ne plus avoir à se méfier des attaques du caracal. Son envergure l’empêcherait d’attaquer si Akagi se trouvait proche d’Hideko. Voilà l’une des plus grandes faiblesses d’une invocation de cette taille.

Le genin n’hésita pas une seule seconde, sans arrêter sa course, son manteau de foudre rendant ses pas légers mais moins qu’à l’accoutumée à cause des brûlures de son dos, Akagi cria le nom de sa cousine en passant les arbres et sauta sur la patte géante du caracal pour commencer l'ascension. Son visage déformé dans une grimace amalgame de sa volonté de vaincre et de la douleur lancinante de son dos.

Résumé du tour:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Lun 21 Juin 2021 - 12:59

Le torrent de flamme de Bakeneko progressait inexorablement vers Akagi. Hideko, les yeux rivés sur lui, imagina sans peine l’état dans lequel allait se retrouver son adversaire et ami s’il se faisait toucher de plein fouet. Un sentiment mêlé d’inquiétude et d’exaltation l’envahit, sentiment qu’elle balaya d’un revers de la main, car l’heure n’était pas aux sentiments, mais à l’action. Tous deux jouaient à un jeu de provocation et d’accusation et il était maintenant temps d’y mettre un terme.
Akagi parvint à esquiver les flammes du caracal géant en bondissant derrière son marteau et en s’en servant comme bouclier. Le feu s’ajouta au brasier qui se déchainait déjà et qui, ainsi nourrit, redoubla d’intensité.
Akagi disparut ainsi de leur vue. Hideko, Bakeneko et Atsuo tentèrent tous de le retrouver, cherchant tant bien que mal une silhouette humaine à travers les flammes, tentant de trouver où il se dirigeait, mais c’était une mission quasiment impossible.
Hideko, cherchant à ne pas perdre sa trace, effectua une série de mudra et activa sa technique de sensorialité. Aussitôt, elle sentit la présence d’Akagi tourner autour du marteau, puis rester dans un cône en face d’elle et de Bakeneko, sur qui elle était.
Coupé par un toussotement, provoquée par les fumées qu’elle avait inhalé quelques instants plus tôt, elle mis sa main devant sa bouche, tout en restant concentré afin de ne pas perdre sa trace.

─ Il est en face de nous, préparez-vous ! Dit-elle avec difficultés à ses camarades.

Le visage sali par les fumées, les traits fatigués par le combat dantesque qu’elle menait, Hideko n’était pourtant pas prête à céder ne serait-ce qu’une once de terrain à son adversaire. Face à cet enfer qu’ils avaient provoqués, elle restait fière, déterminée et surtout enragée par ce combat qui signifiait tant.

─ Dès qu’il s’approche, je le bouffe. Grogna Bakeneko.

Hideko avança jusqu’au sommet du crâne de son camarade, puis se tint prête à assaillir Akagi dès qu’il daignerait réapparaître. La direction d’où provenait le chakra qu’elle sentait signifiait qu’il avait décidé de braver la fumer, longeant les flammes, pour les attaquer le plus directement possible. Tout comme elle, il ne ressortirait pas indemne.
Quand enfin il apparut enfin devant eux, telle une ombre s’extirpant de la forêt consumée, un manteau de foudre parcourant son corps, elle comprit qu’il avait utilisé une technique pour augmenter sa vitesse. Tous deux avaient tant progressé depuis leur dernière rencontre que le combat qu’il menait en cet instant n’avait plus rien avoir avec celui qu’ils avaient mené par le passé.
Hideko commença à effectuer une série de mudra. Bakeneko grogna de toute sa puissance, puis se baissa et tenta de dévorer sa proie, mais surprit par la vitesse à laquelle celle-ci se déplaçait, il échoua. Hideko commença à descendre de son piédestal ainsi baissé et longea l’épaule de son destrier pour se diriger vers sa patte droite. Là, elle envoya son déluge de lance sur Akagi, puis se saisit de deux shurikens et deux kunaï qu’elle envoya coup sur coup.

─ Ce n’est pas moi la couarde, mais vous qui nous avez abandonné ! Hurla-t-elle, le visage marqué par la colère.

Enfin, elle se saisit d’un dernier kunai. Effectuant un mudra, elle concentra son chakra sur ses pieds et descendit sur la patte de Bakeneko, allant au contact de Akagi qui commençait à y grimper. Elle lui jeta le kunaï, visant sa gorge, puis courut, animé par une détermination bestiale, vers lui afin de mettre fin, une bonne fois pour toute, à ce combat.



Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Metaru Akagi
Metaru Akagi

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Lun 21 Juin 2021 - 15:40
Akagi fonçait hors de la forêt, le monstre essaya de ne faire qu’une bouchée de lui mais sa course lui permit de passer entre les crocs de la bête et de poser le pied sur la patte du monstre commençant son ascension. Il relâcha son manteau de foudre, n’ayant presque plus de chakra il devait s’économiser un maximum. Son manteau avait fait son office, le faire arriver aussi vite que possible au contact afin d’éviter les attaques puissantes de la créature que chevauchait Hideko. Le chakra dans ses pieds lui permis de monter sur la bête en gardant l’équilibre malgré les mouvements de celle-ci.

Le combat faisait bouillir le sang dans les veines du genin, plus rien ne l’empêcherait d’arriver à son but. Remporter ce tournoi, prouver à son clan qu’il avait rattraper son retard et que l’enseignement de son père malgré sa lenteur portait ses fruits. Relevant les yeux, il remarqua que sa cousine se dirigeait vers lui. Elle envoya une salve d’armes diverses et variées. Le genin commença à parer avec aisance les armes le visant mais alors qu’il continuait ses mouvements de parades son dos se rappela à lui amalgamer à sa vision gênée par la fumée, il rata sa dernière parade, son geste trop court ne dévia pas assez la lame d’une épée qui lui écorcha assez profondément l’épaule gauche.

Akagi fut étonné qu’Hideko le visa avec ce type d’attaque alors qu’il était sur son invocation. Certains des projectiles pouvaient facilement se planter dans la chair du félin. Elle lui envoya ensuite des kunaïs et shurikens qu’Akagi dévia facilement dans sa course avec sa hache. Un dernier arrivait, il sortit ses deux derniers shurikens et les lança l’un derrière l’autre le premier s’entrechoqua avec le kunaï lancé par Hideko et l’autre fila vers sa cousine. Dans le même temps ses mains de métal s’activèrent, ils arrivaient au contact l’un de l’autre. Akagi envoyait un enchainement de frappe avec sa hache vers sa cousine. Celle-ci se défendait très bien et répondait même avec ardeur. Chacun faisant parler son art du corps à corps. Ses mains de métal avaient fini les mudras dans le même temps et un pieu de métal sortit de sa paume gauche qu’il avait placé le long de son corps visant la jambe droite d’Hideko alors qu’il la rouait d’attaques. A cette distance au corps à corps il espérait faire mouche. Le pieu fut propulsé, Akagi sentit à cet instant un grand frisson le parcourir, comme si cette dernière technique venait de le vider totalement du peu de chakra qui lui restait. Le Metaru n’avait pas visé le ventre de sa cousine préférant si d’avance il touchait la préserver un minimum. Il ne pouvait faire plus, son combat à lui était terminé. Ses pieds ne le maintinrent plus en équilibre sur le caracal, le chakra évacuant la plante de ceux-ci. La fatigue l’assailli malgré son envie de combattre, celle-ci avait désormais largement dépassé ses dernières forces. Il chuta. Dans sa chute il maudit sa faiblesse et cria intérieurement son désarroi de ne pouvoir continuer le combat. Incapable qu’il était de vaincre quelconque adversaire, une larme roula sur sa joue. Encore une fois il avait failli à prouver sa valeur. La violence du choc au sol, lui sortit tout l’air qu’il avait dans les poumons. Il saignait de l’épaule son dos brulé à vif le faisait souffrir, et pourtant malgré son combat acharné son adversaire était dans un bien meilleur état. Rien ne dépassait son sentiment d’incompétence en cet instant.

Il repensa à ses parents tués sous ses yeux, il n’avait rien pu faire. Son père lui interdisant d’intervenir. Sa femme et son fils méritait une protection digne de ce nom, son clan et son village aussi. Cependant, lui, l’héritier de la volonté Metaru ne se montrait pas à la hauteur de la tâche et cela le détruisait de l’intérieur. Akagi pensait avoir progresser mais rien ne semblait suffire. Il sécha son unique larme. Une voix dans sa tête le rabrouait, sa colère se ravivait. Comment pouvait-il tellement se laisser aller ? En tant que Metaru il devait garder son image intacte, celle de son clan intact. Akagi resta étendu au sol les bras ballants encore quelques longs instants ne se sentant pas capable de bouger. Une pluie fine commença à tomber sur ses joues, calmant les fumées qui s’élevaient toujours de la forêt. Le genin regarda sa cousine, interdit. Celle-ci dans leurs joutes verbales incessantes lui avait une nouvelle fois asséner que le clan l’avait abandonné. Le Metaru grimaça, il se releva. Posa tout d’abord les quatre membres au sol. Puis sur un pied, finalement il se releva utilisant sa hache comme d’une béquille. Il redressa son buste lâchant un cri au passage, il se rapprocha une nouvelle fois de la patte du caracal en boitillant la hache trainée derrière lui, comme trop lourde désormais pour être portée. Une fois plus proche de sa cousine, il la regarda droit dans les yeux. D’un sourire rouge de sang et d’une voix plus douce mais saccadé par la fatigue les respirations difficiles liés à la fumée et les blessures, il lança à celle-ci :

« Moi je n’abandonne jamais. Surtout pas ma famille. »

Il espérait que cette phrase lourde de sens trouverait écho quelque part dans l’esprit de sa cousine. Sentant ses forces l’abandonner, il essaya de tenir bon debout mais sa dépense en chakra avait été bien trop important la lumière quitta ses yeux et il bascula en avant. Défait.
Résumé du tour:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Jeu 24 Juin 2021 - 11:50

Akagi, armé de ses deux bras métalliques supplémentaires, para une à une les lames qui fondaient vers lui. Le bruit du métal qui s’entrechoquait raisonna dans la plaine, tandis que les flammes qui sévissaient dans la forêt ne cessait de croître et aurait tôt fait de dévorer jusqu’au dernier arbre. Le feu commençait à se répandre sur la plaine, se nourrissant des herbes basses, progressant vers le combat acharné qu’il se livraient tous les 4.
Dans le regard de Hideko, dans cette détermination bestiale, brûlait une rage qui ne cessait de croître et qui, elle le savait, allait devenir hors de contrôle si elle ne l’arrêtait pas, mais il était déjà trop tard. Akagi représentait son passé, son clan, sa famille. Ce passé qui n’était que souffrance, ce passé qui l’enchaînait et l’empêcher de vivre le présent, de se projeter dans le futur, elle devait s’en débarrasser.
Durant ses derniers mois elle s’était évertuée à apprendre à se contenir, se contrôler, mais en cet instant, elle sentit qu’elle était déjà totalement hors de contrôle. Hurlant le nom de son adversaire entre ses dents, le regardant telle une proie dont elle ne voulait faire qu’une bouchée, elle courait vers lui animée d’une fureur sans pareille.
Face aux lames qui le menaçait, Akagi usa d’une parade, les déviant une à une de leur course meurtrière. Plusieurs heurtèrent Bakeneko, éraflant sa patte. L’animal râla de douleur, mais ne bougea pas car conscient qu’au moindre faux mouvement, il pourrait tout autant blesser sa camarade que leur ennemi.
Atsuo quant à lui observait la scène. Bien que le combat arrivât à son point culminant, de l’inquiétude, voire de la tristesse, était palpable dans son regard et son attitude féline. Lui qui accompagnait Hideko depuis ses débuts, lui à qui Kamui avait demandé de veiller sur Hideko savait que la jeune femme, sa camarade, perdait pied et il ne savait quoi faire pour essayer de la rattraper, avant qu’il ne soit trop tard.
Alors que la dernière lame virevolta dans les airs, Hideko et Akagi arrivèrent au contact l’un de l’autre. Lui, armé de sa hache, enchaina une série de frappes que Hideko para à l’aide de ses gantelets et bien qu’elle vît ses mains de métal préparer une nouvelle technique dans son dos, elle ne put réagir à temps. Trop occuper à se défendre des puissants coups de haches qu’il lui assena, contractant tout son corps pour ne pas reculer à chaque frappe qu’elle recevait, elle vit sa deuxième paire de main terminer les signes annonciateurs de l’attaque à venir. Son bras métallique gauche se plaqua contre son corps et se tendit vers elle. Elle tenta tant bien que mal de répliquer, rouant de coups Akagi, mais rien n’y fit. De sa paume métallique gauche, qui lui faisait maintenant face dirigée vers ses jambes, fut propulsé un pieu en métal.
Instinctivement, Hideko repoussa Akagi et tenta d’esquiver l’attaque, mais son visage se déforma de douleur quand elle sentit ses chairs êtres percées et déchirées. Le pieu se planta dans sa jambe droite, transperçant totalement sa cuisse. Hideko perdit le contrôle de son chakra. Ses pieds se décrochèrent de la patte de son camarade et elle chuta inexorablement au sol. Bien que la douleur fût extrême, elle tenta de se rattraper en tombant sur le côté puis en roulant afin d’absorber la puissance de la chute.
Akagi lui aussi chuta. Il tomba sur le sol, toussant et gémissant de douleur. Hideko chuta juste à côté. Elle roula sur plus d’un mètre, puis le pieux en métal se planta dans la terre humide, la stoppant entte. La jeune femme hurla de douleur. Des gerbes de sang jaillirent de tous les côtés de la plaie. La douleur était telle qu’elle était presque insupportable, mais tandis qu’elle souffrait, criant comme si quelqu’un l’égorgeait, elle sentit une force grandir en elle, une force qui la dévorait tout entière.
Plusieurs secondes passèrent avant qu’elle ne parvienne à se relever. Tout autour d’eux, la foule hurlait, ravi par la vue ce combat sanglant et fratricide. Cette joie du combat la galvanisa, elle ne pouvait pas perdre ainsi, il était hors de question d’abandonner maintenant, quoi qu’il lui en coûte.
D’un mouvement d’épaule, elle se tourna sur le côté. Là, elle vit Akagi se relever, s’aidant de sa hache comme d’une béquille. Lui aussi refusait d’abandonner. Il refusait d’abandonner le combat et refusait de l’abandonner elle, mais il n’était pas sa famille. Sa famille à elle ne lui avait apporté que souffrance. Sa famille était ses chaînes, chaînes qui s’étaient rompues, lui permettant ainsi de trouver, pour la première fois, la liberté. Aya, c’était Aya sa famille, sa seule famille. Tout le reste, elle devait s’en détacher, quitte à tout détruire.
Il ne devait en rester qu’un.
Puisant dans ses dernières forces, ayant perdu tout contrôle, Hideko prépara un dernier assaut, bien plus meurtrier que tous ceux qui avaient précédé. Tout autour d’elle se formèrent lances, hallebardes, épées et lames diverses. Le regard fixé sur un Akagi sombrant dans les ténèbres, le visage tiré par la colère, elle s’exprima d’une froideur inhabituelle.

─ Ma famille m’a enchaîné et j’ai, après toutes ces années de souffrances, eu la chance que ses chaînes soient coupées. Aujourd’hui, il est hors de question que quiconque me réenchaîne à nouveau. Si tu es ma famille, si tu tiens tant à l’être, alors disparaît.

Et d’un mouvement de mains, les cinquante projectiles fondirent sur Akagi. Atsuo et Bakeneko crièrent tous deux, appelant Hideko à arrêter, à ne pas commettre l’irréparable, mais il était trop tard.



Situation:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Ven 25 Juin 2021 - 20:00

Le Nara était dans les gradins en ce jour pour observer la première demi-finale et pas n’importe laquelle. Cette dernière opposait deux Metaru dont son élève. Le Chûnin n’avait aucun doute sur le résultat de ce combat. Ayant combattu les deux Genins qui allaient s’affronter ce jour-là le Nara connaissait plus ou moins leur niveau. Bien que Hideko sache faire preuve d’une grande combativité et sait se montrer ingénieuse elle n’a pas donné autant de fil à retorde que son élève. Et bien que Hideko était sur les lèvres de beaucoup de monde dans le public le Nara doutait qu’elle puisse résister à la puissance brute de l’aîné des deux.

Petit à petit, le Nara déchanta. Le combat semblait équilibré au départ chacun commençant à jauger son adversaire par des techniques plus handicapantes que réellement dangereuses. Les deux adversaires semblaient alors au coude à coude mais la kunoichi utilisait des compétences qu’elle n’avait pas usé face à lui. Elle avait invoqué non pas une mais deux créatures félines tout aussi dangereux l’une que l’autre. Face au surnombre Akagi ne ployait pas mais il ne pouvait pas tenir ainsi et Aizen s’en rendit compte : il ne pouvait plus gagner.

Mais hormis ce combat un autre affrontement avait lieu au sein de l’arène. En effet les cris fusés entre les deux protagonistes. Même au plus proche dans les gradins il était difficile de comprendre exactement ce qu’il se disait mais il semblait qu’il soit question d’une histoire de famille. Aizen n’en avait que faire, cela n’avait rien à voir ici mais Hideko semblait particulièrement en colère. Akagi semblait vouloir la résonner. A sa place le Nara aurait utilisé la colère de la jeune femme pour la retourner contre elle.

Il n’y a pas d’émotion, il y a la paix.

Combattre sous la direction de ses émotions était une grave erreur et le Nara espérait qu’un maintien au grade de Genin serait suffisant pour qu’elle retienne la leçon. Elle aurait beau être aussi puissante qu’elle le voulait si elle ne savait pas se contrôler alors elle était dangereuse pour ses alliés. Elle devait être jugé inapte à diriger.

Quant à son élève, sans doute trop droit et avec un trop grand cœur il n’avait pas tenté de profiter de la situation pourtant un adversaire en colère était un adversaire moins attentif. Cela étant dit les invocations étaient là pour épauler leur maîtresse, et heureusement pour elle. Le Nara était toujours persuadé que sans elles la Metaru aurait eu aucune chance mais il ne savait pas qu’elle était capable d’invoquer autant de créatures et si puissantes, surtout la dernière. Il ne savait pas si lui-même aurait pu sortir victorieux d’un tel affrontement.

Finalement c’est Akagi qui ploya le premier, à bout de force. Face à trois adversaire il s’était vite fait acculer et bien qu’il avait résisté il avait trop donné de lui-même. Sans doute à bout de chakra il s’écroula devant son adversaire devenant par le fait victorieux de ce combat.

Mais alors que tout aurait dû prendre fin à ce moment une chose étonnante arriva. Hideko victime de sa colère, de sa folie, entama de nouveaux mudras. Ses invocations, inquiètes, semblaient ne pas comprendre la situation tout comme la foule dont les craintes commencèrent à s’énoncer à voix haute.

Le Nara se leva et se colla au muret qui le séparait de l’arène.
« Elle ne va quand même pas… »
Dit-il pour lui-même alors que ce qu’il pensait comprendre était tout de même dur à avaler. Mais rapidement il comprit, l’envie sanguinaire de mettre fin aux jours de son cousin était réelle. Le Nara soupira, un rapide coup d’œil vers l’arbitre : avait-il compris lui aussi, allait-il intervenir à temps ?

Il ne pouvait pas laisser courir le risque à son élève qui représentait une pièce bien trop importante dans ses plans. Le laisser mourir dans un simple combat ayant pour but de prouver leur valeur ne faisait pas sens. La Metaru ne semblait pas l’entendre de la sorte. Ainsi prenant appui sur le muret le Nara n’hésita pas et concentra son chakra dans ses jambes pour bondir dans l’arène à toute vitesse. Une fois un pied au sol il chargea de plus belle en avant pour rejoindre Akagi et se retrouver devant lui. Pendant cette ultime approche il avait réalisé les mudras nécessaires à sa technique, celle qui prendrait les coups à la place de son élève.

La terre se mit à vibrer, du sol en mouvement naquit un grand golem fait de roche rappelant les guerriers anciens se battant avant que le chakra n’apparaisse. Armée de son bouclier ce dernier apparu à genoux offrant son bouclier à la direction dangereuse donnant le plus de surface résistante aux corps qu’il devait protéger. Le Nara resta derrière, debout à attendre sagement que l’impact ait lieu. A peine suffisant pour contenir la férocité de l’attaque le golem s’effondra sur lui-même réduit en charpie par la grande quantité d’arme lancées par la Metaru.

Lorsque ce dernier s’effondra derrière le fin nuage de poussière qui s’était soulevé apparu Aizen debout devant son élève. Il fixait Hideko, bien que les traits de son visage ne marquaient aucune colère son regard en disait long. Son regard était froid et sévère et finalement il s’exprima restant aux aguets d’une quelconque nouvelle tentative de la Genin perdue par ses émotions.
« Attaquer un adversaire déjà vaincu, tu devrais avoir honte. »
Bien sûr face à un vrai adversaire le Nara n’aurait rien eu à redire, la lâcheté et l’honneur n’existait pas, tout ce qui comptait le résultat. Mais dans ce cas précis son acte n’était motivé par aucune logique. Qu’elle réussisse ou pas ce qu’elle venait de tenter ne pouvait que la desservir et le fait qu’elle n’en soit pas consciente prouvait à quel point elle avait perdu le contrôle. Cela lui rappelait son comportement face à Joben, elle avait attaqué alors qu’il ne représentait plus un danger et à cause de cela il avait pu se libérer de ses chaînes. Elle représentait donc un réel danger sur le terrain.
« Tu dois apprendre à maîtriser tes émotions, tu n’en deviendras que plus redoutable. »
Aizen aurait pu lui dire beaucoup de chose mais la situation ne s’y prêtait pas. Il ne savait pas finalement pourquoi elle se battait, pourquoi elle voulait devenir plus forte mais tout ce dont il était certain c’était qu’à l’heure actuelle il ne voulait pas d’une telle personne en tant que coéquipière en mission à risque.

Finalement l’air du Nara reprit son amabilité habituelle et se tourna vers l’arbitre.
« Veuillez me pardonner d’être intervenu mais je craignais qu’il arrive quelque chose à mon élève. »
Il ne bougeait pas restant bien devant son élève afin que Hideko ne tente rien au cas où elle était encore plus atteinte par sa folie que ce que le Nara pouvait penser.

Résumé du tour:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Narrateur
Narrateur

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Jeu 8 Juil 2021 - 4:45

Portant un regard assez particulier sur cet affrontement, celui-ci mêlait un savant mélange d’émotions, d’historiques et de férocité. Ainsi, tandis que les deux pugilistes du clan Metaru se confrontaient, à travers chacun de leurs échanges, on pouvait y voir un savant mélange aussi tactique que dangereux.

Ne se laissant mutuellement aucune chance de répondre, ils arrivaient toutefois à trouver l’écho d’une réponse de temps à autre, se défendant à la dernière minute pour mieux confronter son adversaire.

Nécessitant ainsi une attention parfaite de l’arbitre, celui-ci ne quittait en aucun cas le combat des yeux, trop préoccuper par la possible tournure du combat. En effet, si à travers les apparences, l’arbitre semblait plutôt se préoccuper de l’état physique des deux participants, celui-ci jaugeait surtout leur niveau de santé global.

Après tout, sous l’adrénaline, il était très possible d’en oublier ses limites chakratiques, une malédiction comme une bénédiction pour le futur. Assez peu risqué dans un contexte aussi amical, rapidement, l’arbitre venait de constater qu’il s’était trompé.

En effet, alors que les deux étaient en mauvais état, notamment Akagi qui était aussi épuisé physiquement que chakratiquement parlant, si le combat annonçait sa fin, Hideko décida qu’il en était tout autre, utilisant ainsi dans ses dernières réserves limitées pour abattre une sentence dotée d’une cinquantaine d’armes en direction d’Akagi.

Mortelle, cette technique ne lui laissait aucune chance de survie.

Dès lors, alors qu’un malheur aurait pu se produire, un homme apparut, créant ainsi avec rapidité une créature de roche dans le but d’ensevelir l’homme qui était visiblement son élève.

Agissant ainsi tel un protecteur, si son action était pertinente et intéressante, le paladin de roche n’était pas seul. En effet, un violent dôme de vent s’était soudainement mis à tourbillonner autour d’Akagi. Avec vitesse, mais puissance, le tout support le fameux paladin et le jeune homme alors que l’arbitre avait terminé ses mudras au moment de l’action d’Aizen.

Ne pouvant se permettre de perdre la moindre seconde, si on geste avait été impulsif, celui-ci n’avait toutefois aucune vocation négative bien qu’il fallait bien évidemment éviter les interventions externes.

-Ne vous inquiétiez pas Aizen-san. Je ne comptais laisser Akagi s’en sortir avec davantage de blessures et je comprends votre réaction. Cela ne changera rien à l’issue du combat bien qu’en temps normal, cela aurait porté préjudice à Akagi s’il avait encore été en état de poursuivre.

Se courbant en guise de respect, l’arbitre claqua des doigts avant de faire venir l’aide médicale le plus tôt possible.

-Suite à l’issue de ce combat, je déclare Metaru Hideko vainqueur. Celle-ci passera en finale.

S’arrêtant d’un seul coup, il ajouta :

-J’ose croire que vous avez agi sur le coup de l’adrénaline. N’oubliez pas que la force va bien au-delà de la puissance et qu’il faut savoir se contrôler. Nous demeurons tous des Kumojines, ne l’oubliez jamais.


Pointant le bandeau qui trônait sur son front, un regard sévère était porté vers celle-ci alors que l’arbitre ne laissait place à aucune défiance.

Se devant de reporter l’incident, tous avaient plus ou moins été témoin de l’ivresse que pouvait parfois offrir le combat. Or, comme bien des éléments, il était plus pertinent que le méchant sort dans un environnement contrôlé qu’en pleine mission à enjeu…

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi Empty
Revenir en haut Aller en bas

3/02. PHASE 3 - Demi-finale genin : duel Hideko contre Akagi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Examen Ninja de Kumo
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: