Soutenez le forum !
1234
Partagez

when it rains // feat. Hikaru Tawamure

Soejima Yenno
Soejima Yenno

when it rains // feat. Hikaru Tawamure Empty
Mar 8 Juin 2021 - 17:04
When it rains
feat. Hikaru Tawamure

when it rains // feat. Hikaru Tawamure 210608041233764604


Difficile de faire son entrée dans la saison automnale sans le fracas des gouttes plus ou moins pesantes, d'une eau triomphante du pouvoir de la survie de chaque individu vivant sur cette terre enrichie par le pouvoir des hommes. De retour d'un long tour de garde sur les contours de la capitale, la soldate esquissa un sourire en constatant la bruine. Satisfaite d'une journée sans encombre, il était temps pour elle, de passer prendre des nouvelles du vieil homme qu'elle avait pris en charge quelques jours plus tôt, après une lourde chute contre les pavés mal ordonnés d'une ruelle d'Urahi. Sillonnant alors entre les battisses embellies par une récente reconstruction, elle notait tout de même à chaque fois, les petits brins de mauvaises herbes qui s'installaient à leurs socles. Bien qu'elle commençait à très bien connaître les chemins habituels, il lui arrivait parfois de tenter la nouveauté et cette fin d'après-midi pluvieuse semblait s'y prêter à merveille. Le vieillard vivait au niveau de la périphérie opposée de la ville, elle était confiante.

when it rains // feat. Hikaru Tawamure 21052511563183957

Le tonnerre se trouvait encore très loin et s'il pouvait paraître innocent pour bon nombre d'Hijins et terrifiants pour quelques enfants encore innocents face à une telle grandeur de la nature, à chaque fois qu'il atteignait l'oreille de la kunoichi, surgissait en sa mémoire, des souvenirs qu'elle tentait d'occulter au mieux la plupart du temps. Le décès de sa plus proche amie, Ameko, et surtout, l'acte indélébile de son autre ami d'enfance. La soldate essayait toujours à la lueur d'une apparition opportune de ces images, de garder le bouillonnement enragé le plus profondément possible dans son enveloppe, soucieuse de garder son énergie à la progression plutôt que l'inverse. Mais parait-il, le destin est parfois dessiné comme si l'histoire était écrite au préalable et ce jour-là, elle n'y parviendrait pas. La pluie gardait pour le moment son calme tandis que sous ses pas ralentis, se traçait le chemin d'une claque monumentale. Le début de soirée sonnait dans les habitations, une bande de bambins dévalait la rue pour retrouver leurs parents ou alors prolonger un de leurs nombreux jeux de piste, la vie résonnait de toute part dans leurs rires fluets.

« Mais, je ne comprends pas ! »

Interpellée par ce qui semblait être être une incompréhension, l'attitude toujours alerte, la soldate tourna la tête en direction de cette voix exaspérée, cachée entre deux rideaux courts signifiant l'entrée d'un commerce, d'un restaurant voir même d'une habitation. Elle n'eût le temps d'apercevoir que deux morceaux de "visage". Cela n'avait pas l'air d'un conflit mais plutôt, d'une discussion bruyante, elle retourna aussitôt le regard dans le sens de la marche, avant de s'arrêter fermement quelques mètres plus tard.

« ... » Elle aspira une grande quantité d'air dans ses poumons, réalisant l'impossible, ses sourcils fronçant sous l’incompréhension.

Elle songea d'abord que ses pensées orageuses lui avait offert un mirage, mais elle ne reprit pas pour autant son chemin, un brin décontenancée. S'avançant doucement près de l'encadrement afin de se conforter dans ses idées hallucinantes, ses iris rougeâtres attigèrent enfin les morceaux de tissu au motifs abstraits. Impossible, il ne pouvait pas être là-bas, juste derrière un morceau d'étoffe.

© Laueee

_________________



when it rains // feat. Hikaru Tawamure Xzel


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8486-soejima-yenno#72095 https://www.ascentofshinobi.com/t11739-dossier-soejima-yenno#102226
Hikaru Tawamure
Hikaru Tawamure

when it rains // feat. Hikaru Tawamure Empty
Jeu 17 Juin 2021 - 17:04
" Mais, je ne comprends pas ! "

Aaah, la capitale. Des flagrances fortes qui changent tous les quelques mètres, des grandes rues bondés d’hijins fortunés déambulant la tête haute, des petites ruelles parsemés d’hijin moins fortunés boitillants la tête dans les épaules. Des commerces si variés et si nombreux qu’il eut été inimaginable pour un provinciale d’en imaginer l’utilité.

"Oh mais moi j’comprends très bien ! T’viens de m’piquer d’la clientèle fidèle juste sous l'museau !"

Le jeune homme masqué recul d’un pas sous la menace du sécateur se rapprochant dangereusement de son « visage ».

" De la… clientèle ? C’est un commerce?
- Qu-quoi ? Mais c’est qu’tu te payes ma trogne toi en plus ! 25 ans qu’j’suis dans le métier, première fois qu’j’en vois un comme toi !
- Vous… vendez… des fleurs ?! "

Devant l’apparence inoffensive du « voleur de clients » et l’absence totale de tentative de fuite de sa part, la petite dame aux doigts potelés à l’autre bout du sécateur se laisse doucement douter des intentions de celui-ci.

"Dis-donc t’essaierai pas d’me faire croire qu’c’est la première fois qu’tu vois un fleuriste ?
- Fleur…iste ?" répéte-t-il dans un balbutiement aussi curieux qu’incertain.
" Aaaah j’vois. T’serais pas d’la campagne des fois ?" questionne la petite dame, commençant à se faire une bonne idée de la situation.

En réponse, l’homme masqué hoche la tête en silence, toujours concerné par la menace du sécateur.

" T’es d’quel coin ?
- Nord-Est, près de…
- Ah mais t’es un d’chez nous !"

Le visage de la fleuriste s’éclaircit (et le mystère enveloppant son accent par la même occasion).

"C’vrai qu’il y a pas tellement d’fleuriste là-bas.
- Donc vous… vendez des fleurs, pour de vrai ? Mais pourquoi ?"
Tout en parlant, le jeune homme écarte avec une grande précaution la pointe du sécateur de sa face avec le bout de son index.

"Les gens d’la grande ville ont pas l’temps d’aller aux fleurs comme on le fait dans la campagne p’tit. Alors on les cueille pour eux et pour m’remercier, ils m’donnent des pièces. Plus la plante est rare, plus ça rapporte. Et pis ‘savent pas tous comment s’en occuper, alors j’m’assure qu’ils savent comment traiter mes beautés."

Impressionné par l’explication (et soulagé de la menace le guettant), l’huluberlu masqué est saisi d’un élan d’admiration.

"Ooooh je vois ! Alors c’est grâce à vous que les balcons sont fleuris et que… et que… Je suis si désolé ! Quand j’ai vu cette personne regarder vos plantes, j’ai pensé que… enfin…
- Que t’faisais bien en leur en donnant une des tiennes ?
- Je ne pensais pas vous causer du tort, je vous le promet !" dit-il en saisissant de ses deux mains la petite main ronde de la fleuriste (toujours crispé sur son outil de travail/d’auto-défense).

"Bon, bon ça va. Mais comprends bien qu’tu peux pas t’balader comme ça et distribuer des produits sur le pas d’ma porte. T’peux y aller pour cette fois, mais si j’t’y reprend, j’te fais payer chaque pétale."
Il hoche la tête dans un signe de négation.
"Laissez-moi vous dédommager !"
Sans laisser le temps de réponse, il matérialise un petit bouquet d’une fleur bariolée aux motifs singuliers.

"Celle-là, elle est très rare ! Elle n’existe pas ailleurs que dans votre main ! ça va vous rapporter pas vrai ?"
La petite dame fixe le bouquet qui vient d’apparaitre dans sa main (lâchant son sécateur dans l’action), abasourdie.

"O-oui, je… suppose que… ‘fin…
- Parfait alors ! Je dois y aller, prenez soin de vous !"

Satisfait de cet échange, il tourne le dos à la commerçante et s’avance vers le rideau. C’est en le soulevant qu’il tombe nez à nez avec elle. Son cœur saute un battement en croisant son regard.

Finalement. pense-t-il.

Sans un mot, il fait un pas hors de l’échoppe.
La pluie frappe son masque de gouttes irrégulières.

Il prend une longue inspiration. La suite des événements ne fait aucun doute. En expirant, il saute une première fois, se retrouvant sur le toit de la bâtisse à l’opposé de la voie. Il jette un regard vers elle. Sa détermination ne fait aucun doute, elle le suivra. Sans plus d’instruction, il se met alors en mouvement, quittant rapidement la cité, rejoignant la lisière de la forêt et continuant au travers.

Cela doit arriver. Il ne peut pas prendre le risque d’être interrompu ; il est nécessaire que cela se fasse à l’abri des regards, suffisamment loin de toute agitation.

Après une longue course à travers les arbres, il jette son dévolu sur une clairière reculée.
Son regard parcourt les environs. C’est un bon endroit pour ça. Elle le talonne et ne tarde pas à atterrir à quelques mètres dans son dos.

Il attend, calmement, sans se retourner. Après tout ce temps, il pensait qu’il aurait été plus aisé de lui faire face. D’un geste lent, bien plus qu’à l’accoutumée, il échange son masque décoré par un modèle vierge, d’un blanc immaculé ; celui qu’il a choisi quelques années auparavant en prévision de cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11678-hikaru-tawamure
Soejima Yenno
Soejima Yenno

when it rains // feat. Hikaru Tawamure Empty
Jeu 17 Juin 2021 - 18:48
When it rains
feat. Hikaru Tawamure

when it rains // feat. Hikaru Tawamure 210608041233764604


Si la jeune femme n'avait pas entretenu de nombreuses amitiés au cours de son existence, il en est quelques-unes dont elle se rappelait très bien malgré le temps défilant à toute vitesse depuis sa naissance. Il va de soi qu'il serait difficile de ne pas mentionner Mogami Ameko, son amie la plus chère depuis sa plus tendre enfance. Et cette acolyte là, fût, au centre d'un bon nombre de ses tracas de toujours. Si elles n'avaient pu s'engager dans l'armée ensemble comme leur plan finement élaboré le mentionnait, les causes se trouvaient multiples et l'une d'entre-elle, particulièrement encombrante. La raison. Trouver la raison dans un raisonnement rocambolesque avait bel et bien empêché Yenno depuis de nombreuses années, de trouver la force de vivre convenablement. Cette si proche amitié s'en était trouvé écourtée trop tôt puisque la maladie avait décidé ainsi, sans retour possible, de déjouer leurs destinées. Atteinte d'une forme grave de symptômes s'apparentant à la tuberculose, la délicate Ameko voyait alors ses jours comptés. Lorsque la mort fût annoncée, la brune occultant un destin pourtant déjà écrit, tomba au sol sans pouvoir se relever, s'en suivît alors la période la plus sombre. Plusieurs mois passé dans le noir absolu d'un quotidien douloureux. Endeuillée, tentant tout de même de sortir la tête de son malheur, la nouvelle qui abattrait alors d'avantage son âme échoua alors jusqu'à ses tympans. Elle n'était pas décédé de la maladie, il s'agissait d'un meurtre. Elle se jura alors une chose : trouver l'auteur de cette atrocité. Et... Quoi de pire, que d'apprendre alors par des ragots, que le tueur n'était alors qu'un autre de ses amis, celui qu'elle n'aurait jamais pu inquiéter, celui représentant pourtant à ses yeux, l'innocence la plus pure. Depuis ce fameux jour, il disparu. Dans ses rêves les plus optimistes, la kunoichi imaginait qu'il avait agi sous le courroux d'une impétueuse tiers personne, elle ne pouvait entrevoir cet homme pourtant si bon, acteur volontaire d'un tel massacre. Mais il en était ainsi, et au contraire durant ses cauchemars les plus difficiles, il était représenté comme l'ennemi absolu. Elle s'en persuada alors, au cours des quelques années qui s'écoulèrent jusqu'à ce jour, occultant les souvenirs de leur complicité certaine d'autrefois.

when it rains // feat. Hikaru Tawamure 21052511563183957

Reculant d'un pas, l’échine frissonnante. Voilà une situation qu'elle avait imaginé bon nombre de fois, sans conviction mais bel et bien, dans l'attente silencieuse de le recroiser...

« Toi. » La mine étonnée, elle tenta de lui attraper le bras mais elle reconnu là très bien, son agilité d'autre fois grimpant aux arbres du village.

Dans une course effrénée, elle prit tout son élan pour s'embarquer dans la traque que son impatience avait fini par occulter. Tentant par tous les moyens de ne pas perdre sa trace visuelle, il filait pourtant plus rapidement qu'elle entre la toiture parfois branlante et les ruelles décorées de la capitale. Les bâtiments s'éparpillaient de plus en plus, la course continuait pourtant, il n'était pas question de le laisser se volatiliser en douce, encore. Sous son uniforme, l'humidité s'installait à mesure qu'elle s'élançait dans le paysage changeant, bordé d'arbres désormais. Elle n'avait imaginé quelle stature il pouvait investir après cette paire d'années mais elle ne fût pas vraiment étonnée de la découvrir élancée et toujours si particulière, le saltimbanque était reconnaissable parmi une multitude de personne. Au beau milieu des graminées, elle fût surprise de l'apercevoir à l'arrêt, reprenant manifestement son souffle. Après avoir dégagé sa vue des conifères environnants, voilà qu'elle s’arrêta à son tour, nette, sur ses pattes branlantes d'excitation, à quelques mètres de l'artiste.

« Comment oses-tu ? » s'écria t-elle, dévoilant le métal de sa lame du fourreau qui l'enfermait jusqu'à présent.

L'oiselle n'avait pas la moindre envie de déchiffrer ce masque dont elle connaissait par cœur la forme mais malgré elle, elle comprit rapidement qu'il semblait prêt à l'affronter sur ce terrain chargé de sens, puisque recouvert de quelques touffes de bruyères violette. Elle pointa son adversaire, elle voulait en découdre. Mais elle espérait avant cela, comprendre.

« Pourquoi tu l'as tué ? »


© Laueee

_________________



when it rains // feat. Hikaru Tawamure Xzel


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8486-soejima-yenno#72095 https://www.ascentofshinobi.com/t11739-dossier-soejima-yenno#102226
Hikaru Tawamure
Hikaru Tawamure

when it rains // feat. Hikaru Tawamure Empty
Ven 18 Juin 2021 - 20:25
« Comment oses-tu ? »

Le bruit reconnaissable de l’acier en friction avec son étui vient ponctuer les mots de la kunoichi.

Bien. pense-t-il.

Il se retourne pour faire face à la jeune femme.
Tu as grandi, heureux de te revoir, quelles routes as-tu parcourues, que deviens-tu ? Autant de pensées réduites au silence.

Et pourtant à sa posture, sa carrure, son regard, il le sait ; il l’a toujours su. Ce qu’elle devient ? Une guerrière.

« Pourquoi tu l'as tué ? »

Non. Pas maintenant. Il ne flanchera pas. Et elle non plus. Il ne la laissera pas faire. Elle a un rôle et il ne peut se permettre de voir sa lame s’émousser de confus sentiments.

Alors à son tour, il dégaine.

Frappant le sol de son pied, il appelle les pétales environnants à s’élever dans une nuée traçant la clairière d’une constellation améthyste.

Une dernière inspiration. Après ça, plus de retour en arrière.

Une lame. Elle favorisera probablement le corps à corps. La distance est à mon avantage. Penser que sa maitrise du ninjutsu lumineux n’a pas évolué serait une erreur, je dois faire attention à tout éclat inhabituel.

Il expire lentement alors qu’un léger fourmillement parcourt ses doigts empreints de chakra.

Il est temps.

D’un geste décidé, vif, il dirige sa première attaque à l’encontre de celle qu’il a appelé son amie :
Un flot de pétales violacés surgit sur le flanc gauche de la jeune femme, tranchant l’air d’un sifflement menaçant en fusant dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11678-hikaru-tawamure
Soejima Yenno
Soejima Yenno

when it rains // feat. Hikaru Tawamure Empty
Mar 6 Juil 2021 - 15:53
When it rains
feat. Hikaru Tawamure

when it rains // feat. Hikaru Tawamure 210608041233764604


Plus aucun mot n’essuyait l'air après la question abrupte de l'oiselle, aucune réponse, aucun signe d'un ressenti. S'il n'était surement pas conscient de cela, voilà qui offrait à la rage poussant dans l'estomac de Yenno, une raison de plus de devenir, plus vengeresse encore. L'armada prune naissante d'entre les tiges volubiles fût un spectacle qui n'étonna guère la soldate qui avala silencieusement une lampée de salive, comme pour taire ses songes et le paquet de sentiments qu'elle éprouvait présentement. Fierté ? Écœurement ? Attache ? Détestation ? Difficile de déterminer pour l'heure, quel était réellement l'état de sa conscience face à ce genre d'ennemi là.

La nuée de pétales n'eurent le temps de toucher la jeune femme, qui esquiva l'attaque d'un seul bond. La lourde brise fît s’envoler sur son passage, les longues mèches ébènes qui couvraient normalement toute la longueur de son dos, spectaculaire danse qui se mêlait aux quelques particules de pollen virevoltantes aux alentours.

« Bien... »

Lâchant le manche de son sabre, la Teikokujin ne prit pas le temps de réfléchir d'avantage, puis élança alors ses paumes en avant pour jeter contre son adversaire original, une salves d'éclairs visant à immobiliser ses bras afin de le mettre dans une position compliquée. S'il ne voulait pas honorer le respect du repos d'Ameko, faudrait-il au moins qu'il réussisse à se sortir des tourments qu'elle comptait bien lui offrir sur un plateau décorés des plus belles tiges de jasmin. Dans le silence, elle le laissa alors appréhender sa rage, sa profonde envie de comprendre.



© Laueee

_________________



when it rains // feat. Hikaru Tawamure Xzel


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8486-soejima-yenno#72095 https://www.ascentofshinobi.com/t11739-dossier-soejima-yenno#102226
Hikaru Tawamure
Hikaru Tawamure

when it rains // feat. Hikaru Tawamure Empty
Mar 17 Aoû 2021 - 15:34
Une attaque frontale qui ne laisse pas le temps au soldat fleuris de réagir. Ses muscles s’engourdissent, ses bras se relâchent le long de son corps sans qu’aucune volonté ne puisse s’y opposer.

Son pouls s’accélère. Dans l’intensité du moment, il en oublie momentanément l’affection qu’il porte à celle qu’il affronte, grisé par l’émotion puissante qui le parcours en ce qu’il pense être ses derniers instants.

Maintenant que celle-ci fait preuve de combativité, il surenchère, sans réflexion, sans retenu.

Il fend l’air de son pied, comme un enfant tirant dans un tas de feuille, faisant s’élever un rideau de pétales entre lui et son opposante. Profitant de la visibilité réduite, il se rue sur la kunoichi, rasant le sol, ses bras ballants dans son sillage. Traversant le voile, il attaque d’un coup de pied circulaire, cherchant le plexus solaire de son talon
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11678-hikaru-tawamure

when it rains // feat. Hikaru Tawamure

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto
» Nara Hikaru › en cours
» La fragrance des souvenirs [Tawamure]
» [Unité de recherche] Recrutement au sein de la Recherche [Pv : Hideto et Tawamure ?]
» Ainsi font font font Les petites marionnettes ! [PV Tawamure / Yahiko]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: