Soutenez le forum !
1234
Partagez

[ENTRAINEMENT] Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko)

Nara Zenjirō
Nara Zenjirō

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Jeu 10 Juin 2021 - 21:10




Entrainement. ZENJIRO vs HIDEKO



Les mots de Nara Shikatowa résonnèrent encore dans la tête de Zenjirō. Lui,
qui avait renié pendant trois ans le monde des Shinobis afin de se consacrer pleinement à l'aide des plus démunis. Il était aujourd'hui de retour à l'Académie pour poursuivre son entrainement jusqu'alors inachevé. Comment la chef du clan Nara a pu convaincre le jeune Zenji de revenir parmi les siens ? Nul ne le sait. D'autant que, Zenji sait que la violence ne mettra pas fin à la violence. La richesse des uns ne réduira pas la pauvreté des autres, c'est bien là tout le contraire. Rejoindre l'armée des Shinobis pour conquérir d'autres terres est pour lui une hérésie. C'est là aussi, à chaque fois tout l'inverse qui s'y produit. Alors que des Shinobis s'en vont en guerre pour ramener la paix, ils reviennent avec plus de morts et de désolation. À chaque fois qu'un homme amasse une fortune, il en veut plus et perd le sens des valeurs humaines. Alors pourquoi ce changement ? Pourquoi être revenu dans le monde des Shinobis et participer à tout cela ? Peut-être pour les mêmes raisons que tous, devenir plus fort ? Mais dans quel but ? Celui de Zenjirō est pure : Aider les plus faibles. Et pour pouvoir aider les plus failbes, il va falloir faire des sacrifices et devenir plus fort. C'est là son Nindo, la voie qu'il décide de suivre dans le monde des Shinobi.


NARA ZENJIRŌ – humph....Doushite ? (=pourquoi?)

Zenjirō pris une inspiration lorsqu'il arriva à la lisière séparant la forêt de la clairière, elle-même traversée par un ruisseau, non loin du terrain d'entrainement. Aujourd'hui, était un jour important pour lui. Après trois ans d'inactivité, il allait effectuer son premier combat en tant que Shinobi. Rien de comparable avec les raclées qui se laissaient prendre par des civils plus faibles que lui, flattant ainsi leur égo. Aujourd'hui l'adversaire en face serait d'un niveau bien supérieur au sien. Actuellement en demi final du tournoi Genin, Hideko est une guerrière aguerrie ayant une expérience au combat bien supérieur à Zenji. Ça, il le savait. C'est peut-être même le seul élément qu'il connaissait de son adversaire étant donné qu'il avait tourné le dos à ce monde pendant trois ans.

Un Shinobi souhaitant commencer par une victoire, en quête de gloire, aurait plutôt essayé de combattre un adversaire de son niveau, voir légèrement inférieur. Mais à quoi bon ? Pensait Zenji. Quelle est la plus-value d'un entrainement s'il consiste à affronter quelqu'un inférieur à soi ? En quoi une victoire de la sorte serait gratifiante, si ce n'est pour garnir un tableau de statistique ridicule. La peur. C'est la peur de perdre qui guide ces shinobis ne prenant aucun risque. Mais pour progresser, il fallait prendre des risques, apprendre à se battre, apprendre à tomber pour pouvoir se relever, s'élever, pour défendre les autres. Si cet entrainement devenait là maintenant, une attaque contre le village, quel serait le choix du shinobi ? Chercher parmi les ennemis un adversaire de son niveau ? Fuir la peur de la mort ? NON ! Un Shinobi digne de ce nom se serait battu, peu importe le niveau de l'adversaire en face. La meilleure façon de progresser est de se battre de toute ses forces, rien de plus ! Et Hideko est le parfait adversaire pour Zenji qui pourra alors tout donner sans aucune retenue. Car c'est ce que souhaite les plus faibles d'entre nous, quelqu'un qui est prêt à tout donner de sa personne pour nous sauver nous.


Zenjirō était donc là, assis en tailleur sur les hautes herbes, attendant patiemment que son adversaire daigne se montrer. Le soleil venait doucement à se cacher, laissant place à une bourrasque de vent annonçant bientôt un changement de climat. La météo qui se profile n'est pas des plus favorable pour un ninja du clan Nara qui aurait préféré profiter de l'ombre projetée des rayons du soleil. Mais que voulez-vous ? Un Shinobi doit pouvoir se battre en tout lieu, en toute circonstance s'il veut espérer protéger quiconque. La forêt se trouve actuellement dans son dos, à 50 mètre de lui sur la gauche, le pont menant vers le terrain d'entrainement et sur sa droite à 150 m, une étendue de terre entourée d'eau. L'atmosphère devenait de plus en plus pesante à l'approche du combat. Zenjirō ne ressentait alors aucune peur, aucune haine envers son adversaire. Il resta là, immobile, analysant en ghost fighting l'ensemble des stratégies qui s'offriront à lui. Il est temps. Il est prêt. Il pleut.



_________________

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) G9fm

THEME SONG.


Dernière édition par Nara Zenjirō le Ven 11 Juin 2021 - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11952-dans-l-ombre-du-shinobi-nara-zenjiro-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11968-nara-zenjiro-dossier-shinobi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Ven 11 Juin 2021 - 13:01

Ses cheveux bercés par les vents, noués en trois tresses de chaque côté de son crâne, qui se rejoignaient sur sa nuque, Hideko se dirigeait d’un pas lent mais assuré vers les terrains d’entraînement.
Un léger vent humide, qui ne cessait de monter en intensité, indiquait qu’il pleuvrait bientôt et peut-être même que le premier orage de ce début d’automne éclaterait. Combattre pendant une tempête, voilà ce qui serait une nouvelle expérience pour elle. Livrer un duel ou une bataille alors que les éléments se déchaînent autour de soi, rester concentrer, résister à la pluie, au vent et au froid.
En ce jour, elle n’allait pas s’entraîner par pure envie de le faire, bien qu’elle l’eût toujours, mais parce qu’on lui avait demandé. Les autorités lui avait confié l’analyse du niveau d’un jeune homme répondant au nom de Zenjiro Nara. Un maîtrise des ombres, comme l’étaient Aizen et Joben en leur qualité de membre de ce clan. Ce fut d’ailleurs une surprise pour elle de se voir confier cette tâche, alors qu’il aurait été naturel de le confier à Aizen ou à un autre membre du clan Nara. Elle ne doutait cependant pas que les raisons derrière cette décision devaient tout à fait être justifiée.
Alors qu’elle tournait à gauche, rejoignant ainsi la route longeant le fleuve nord, qui menait au terrains d’entraînements, elle repensa au combat de la veille.
Ce dernier, contre Ken avait été bien plus long et compliqué que ce qu’elle ne l’avait imaginé. Encore une fois, Hideko avait retenu ses attaques les plus puissantes afin de ne pas menacer son camarade et ami d’une morte certaine, mais cela avait eu pour conséquence de faire durer un combat qui, en temps normal, n’aurait jamais dû l’être. Aurait-elle pu perdre ? Avait-elle pris un trop gros risque en se retenant ainsi ? Elle avait pourtant vu ce que cela pouvait donner dans son entraînement avec Minako et Ken et elle s’était promis de ne plus le faire, promesse qu’elle avait rompue à la première occasion.
Ce duel, contre Ken, elle aurait pu le plier dès le premier tour, alors pourquoi ne l’avait-elle pas fait ? Pourquoi s’était-elle ainsi retenue ? Loin de la satisfaire, cette victoire l’avait plongé dans de profonds doutes.
Elle continua ainsi à marcher, d’un pas lourd, vers le terrain qui lui avait été indiqué. Des gouttes perlaient sur son visage, un visage tiré, duquel ressortait des doutes certains, doutes qu’elle n’avait pas l’habitude d’extérioriser. Tant de choses, tant d’événements bouleversants s’étaient déroulés ces derniers temps que Hideko ne savait plus où elle en était.
Quand enfin elle arriva sur les terrains et vit, apparaître derrière le tronc d’un arbre, la silhouette d’un homme, elle s’arrêta. Hideko ferma les yeux, inspira profondément afin de se ressaisir. Elle ne pouvait donc pas apparaître ainsi, emplies de doutes, face à ce jeune homme, ou même face à quiconque.
Reprenant sa marche, le dos droit, l’air assuré, elle s’approcha de l’homme qui ressemblait à la description qu’on lui avait faite de Zenjiro : jeune homme aux longs cheveux noirs et pupilles rouges, trait caractéristique qui ne laissait place à aucun doute quand elle le vit.
Ses cheveux, gorgés d’eau, tombaient sur son visage en épaisses mèches, ses tresses s’étant détachés pour ne plus ressembler qu’à un amas désordonné de cheveux. Aussi, pendant qu’elle le salua, elle entreprit de les défaire et de joindre tous ses cheveux en une queue de cheval, fixée à l’aide d’un morceau de fil issu de sa sacoche.

─ Bonjour Zenjiro, je suis Metaru Hideko, enchanté de faire votre connaissance.

Elle lui laissa le temps de répondre avant de continuer.

─ Pouvez-vous un peu me parler de vous ? Avant que nous ne commencions l’entraînement. Ce sera aussi l’opportunité d’échanger pendant que nous nous échauffons, si vous ne l’avez pas déjà fait.

Hideko était curieuse d’en apprendre plus sur lui, de comprendre pourquoi on lui avait demandé d’analyser son niveau alors même qu’il était membre d’un clan prestigieux et qu’elle était accaparée par le tournoi.

─ On commence quand vous êtes prêts.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Zenjirō
Nara Zenjirō

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Ven 11 Juin 2021 - 17:41


Elle était là. La pluie venait de faire son apparition de manière persistante. Zenjirō se releva donc, laissant la pluie ruisseler sur sa veste et son visage. Il leva ensuite la tête vers le ciel pour s'apercevoir que le soleil ne pointerait pas le bout de son nez avant la fin du combat. Pour un Nara, le sens de la stratégie est primordiale, et une bonne stratégie commence toujours par un sens aigu de l'observation et d'une connaissance accrue de son environnement. Malgré la pluie qui pouvait rafraîchir l'ambiance, celle-ci restait lourde et pesante annonçant la venue possible de l'orage. Ce facteur météorologique sera donc à prendre en considération dans le bon déroulement du combat. Redressant ensuite la tête vers le pont, Zenji aperçu la silhouette d'une femme. En tenue de combat, les cheveux tressés, il ne faisait aucun doute, c'était bien Metaru Hideko. Le cœur de Zenji commençait à battre plus rapidement tandis que le combat approchait. Est-ce dû à la peur ? Bien sûr que non ! Ce sentiment est une petite pointe de stress avant tout événement important, avant chaque combat. C'est ce qu'on peut appeler un stress positif qui permet de passer à l'action. Pourtant, il pourrait, voir devrait, craindre son adversaire. Même si cela n'est pas son point fort, la différence de chakra entre lui et elle est tellement haut, qu'il put le ressentir. À l'aide de son pouce droit, il prit dans sa sacoche, un baume de couleur rouge et surligna ses paupières inférieures. Cette marque peinte au visage signifie que le Nara est prêt à se battre, tout en se rappelant ainsi la promesse qu'il s'était fait de veiller à la protection des plus faibles. Le combat, aussi sérieux soit-il, reste en entraînement de deux shinobis appartenant au même village. Et ça, il en était conscient.

METARU HIDEKO – Bonjour Zenjiro, je suis Metaru Hideko, enchanté de faire votre connaissance.

Hideko venait de couper net les penser de Zenji en le saluant. Celle-ci paraissait très accueillante, et Zenji ne ressenti aucune négativité de sa part. À l'inverse, elle semblait rodée pour le combat et confiante. Cela lui change des petits malfrats n'ayant aucune expérience et souhaitant blesser sans être digne de se battre. Zenjirō s'inclina d'ailleurs en guise de réponse sous la forme d'un salut japonais comme fut l'éducation reçue par ses parents. Il commença ensuite à prendre la parole.

NARA ZENJIRŌ – Enchanté. Je vous suis reconnaissant d'avoir accepté de prendre part à notre combat.

Tandis que Zenji souriait les yeux plissés à Hideko, celle-ci attacha ses cheveux en queue de cheval pour se préparer au combat avant de reprendre une nouvelle fois la parole.

METARU HIDEKO – Pouvez-vous un peu me parler de vous ? Avant que nous ne commencions l’entraînement. Ce sera aussi l’opportunité d’échanger pendant que nous nous échauffons, si vous ne l’avez pas déjà fait.

S'échauffer... Il est vrai que cela aurait été judicieux pour un entrainement technique afin d'apprendre un nouveau jutsu, mais ce n'était pas ce que désirait Zenjirō. Au contraire, il souhaitait se plonger dans une situation réelle. D'autant que chaque facteur d'un combat pourrait permettre d'obtenir un avantage sur la rencontre et l'effet de surprise en est un.

METARU HIDEKO – On commence quand vous êtes prêts.

D'un geste soudain de la main Zenji envoya rapidement balader sa veste derrière lui, préférant se batte en Kimono et dégaina rapidement de sa main droite le fourreau de sa lame afin de pouvoir la dégainer rapidement si le besoin s'en fait sentir.

NARA ZENJIRŌ – Je préférerai commencer directement l'affrontement, si cela vous convient. Nous aurons ensuite tout le loisir d'apprendre à se connaitre.

En réalité, Zenji souhaitait en apprendre beaucoup de son adversaire au travers le combat et il était impatient de connaitre le niveau de celle-ci et jusqu'où il devrait aller pour la pousser dans ses derniers retranchements. Zenji se mit donc en position de combat, espérant qu'Hideko ne voit pas ça comme un affront ou une crise d'ego, mais bien comme un besoin, aussi, de découvrir ce dont il est capable. Même si les données du match pourraient être en sa défaveur, Zenji voit celui-ci comme une partie d'échec en taille réelle. Et comme tout joueur d'échec le sait, la première règle est de prendre l'emprise du centre du terrain afin d'augmenter les chances de remporter la victoire. De sa main gauche, il prit les makibishis et les balancèrent sur la droite de son adversaire tandis qu'il se mit à courir dans la direction opposée en arc de cercle pour conserver la distance des 6 mètres qui les séparèrent en cet instant.



SITUATION:
 


_________________

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) G9fm

THEME SONG.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11952-dans-l-ombre-du-shinobi-nara-zenjiro-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11968-nara-zenjiro-dossier-shinobi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Sam 12 Juin 2021 - 15:26

Les salutations de Zenjirō furent très respectueuses des codes, quand bien-même les deux shinobis avaient le même rang et qu’il n’était donc pas tenu de se faire. Cela n’était pas sans lui rappeler la manière dont elle se comportait, il y a quelques mois de cela et la manière dont elle se comportait toujours, bien que depuis elle s’était quelque peu détachée de toutes ces fioritures.
D’un geste vif, il retira sa veste et le jeta derrière lui. Le jeune homme désirait en venir aux poings avant de parler, ce qu’elle pouvait comprendre, mais n’était pas sans un peu la contrarier.

─ Très bien. Lui répondit-elle simplement. Le combat s’arrêtera quand l’un de nous deux ne pourra plus se battre.

S’il désirait si ardemment combattre, elle ne pouvait le lui refuser.
Hideko s’étira rapidement, puis elle se mit en position de combat, face à son adversaire. Une légère tension se fit sentir, le désir de combattre de son partenaire était fort et elle ressentait un intérêt en cela, car elle ne l’avait encore trouvé chez personne d’autre. Aimait-il se battre ? Si tel était le cas, alors il avait trouvé la partenaire parfaite.
Ayant déjà eu la chance de combattre deux Nara, Aizen et Joben, Hideko savait à quoi s’attendre. Surtout, elle avait parfaitement conscience de l’importance des distances, de la lumière et de leurs ombre respectives.
Lors de son combat contre Aizen, Hideko s’était retrouvée piégée quand elle avait voulu engager le combat au corps à corps, leurs deux ombres entrant logiquement en contact. Grâce à cette expérience, elle avait appris une importante leçon : tout contact des ombres direct causerait à sa perte.
Ses cheveux, complètement trempés, tombaient maintenant lourdement sur son dos. La queue de cheval qu’elle avait faîte menaçait de lâcher à tout instant, tant le poids qu’était imposé sur la bande de tissu par ses cheveux pesait. La pluie perlait abondamment sur son visage. Ses yeux fixés sur son adversaire, elle attendit qu’il eut ouvert le duel.
Zenjirō ne fit pas durer le suspens plus longtemps. Il se saisit de makibishis qu’il lança sur la droite, bloquant ainsi le chemin de Hideko. Il courut aussitôt vers la gauche en arc de cercle autour d’elle, gardant ainsi un mouvement tandis qu’il restait éloignait d’elle.
N’approchait-il pas par crainte du combat rapproché ? Le Katana que tenait Zenjirō était la preuve qu’il maîtrisait le Kenjutsu. En sa qualité de Nara, il pouvait donc facilement avoir le dessus, si leur ombre entrait en contact. Sa prudence était tout justifiée, le signe qu’il possédait une certaine justesse d’analyse, en dépit de son manque d’expérience qu’elle avait ouïe dire.
Hideko se mit elle aussi en mouvement, courant en ligne droite devant elle afin de s’éloigner de la zone des makibishis, gardant l’œil sur son adversaire. Elle effectua une série de mudra. Une épée en fer se forma sur sa gauche, épée qui fut, aussitôt terminée, propulsée sur Zenjirō, veillant à viser là zone où il se tiendrait logiquement, suite à sa course.
Dans un second temps, Hideko se saisit de deux kunaïs. Elle enroula sur le second un parchemin explosif, puis les envoya tous les deux, l’un après l’autre. Le second kunaï, piégé, se trouvait ainsi juste derrière le premier afin de rester dissimulé de son adversaire, idée qu’elle avait eut lors du tournoi et qu’elle désirait essayer afin d’en éprouver l’efficacité.




Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Zenjirō
Nara Zenjirō

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Sam 12 Juin 2021 - 23:05


Le combat avait bel et bien commencé et le Nara connaissait les règles du jeu. Tandis qu'il se déplaçait en arc de cercle vers la gauche de son adversaire afin de s'approprier le terrain, tout en gardant la distance, Hideko fit un choix audacieux en décidant d'anticiper la course de celui-ci en courant vers Zenjirō. Grâce à cette stratégie, celle-ci a pris le parti de s'éloigner de la zone de Makibishi, alors derrière elle.

NARA ZENJIRŌ – Nani ?

Nara Zenjirō fut surpris du choix de positionnement de son adversaire. Il se demanda, à ce titre, si celle-ci le sous-estimait encore. S'approcher d'un Nara épéiste pourrait en effet être une situation à risque. À moins, que le point fort d'Hideko est également le combat rapproché, auquel cas, au vu de son corps fétiche et le fait qu'il ne porte aucune armure sur lui, Zenji serait alors mis en situation de danger. Très vite, Hideko enchaina avec un mudra et une lame de métal apparu et fut projetée rapidement sur le Nara. Zenji aurait pur le stopper avec son sabre, mais cela aurait eu comme conséquence d'arrêter sa course, ce qu'il ne désirait pas. Il décida donc d'éviter cette première attaque grâce à une esquive mineure. À la suite de cette esquive, Hideko poursuivi directement son attaque en lançant deux Kunai en direction de Zenjirō dissipant ainsi les doutes de Zenji vis-à-vis d'Hideko. Elle ne le sous-estime pas !



Il était hors de question de prendre Hideko à la légère ! D'autant plus que Nara Zenjirō n'est pas le shinobi ayant la meilleure constitution physique, il fallait donc agir et vite, quitte à déjà puiser dans sa réserve de chakra. Il s'arrêta donc net et effectua rapidement un Bunshin no Jutsu, invoquant ainsi deux clones, disposée l'un devant l'autre afin de se prendre successivement le premier Kunai, suivi du second qui explosa sous l'impact. Au vu de la distance séparant la zone d'explosion à Zenji (environ 2m), celui-ci subit directement des brulures légères sur tout l'avant du corps. Très vite, et ce, malgré la douleur, Zenjirō lança une de ces techniques de type Raiton qu'il avait gardées secrète : Flash Eclair ! Celle-ci consiste, après avoir effectué une composition de Mûdras, Zenji charge un Kunai d'électricité avant de l'envoyer directement vers son adversaire, traversant ainsi le nuage de fumée. L'attaque était lancée, la partie d'échec continue, et Zenji tente la défense par l'attaque. Comment celle-ci va-t-elle réagir, le contrer ? L'esquiver ? Zenji était curieux de découvrir le choix de son adversaire.

SITUATION:
 


_________________

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) G9fm

THEME SONG.


Dernière édition par Nara Zenjirō le Mer 16 Juin 2021 - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11952-dans-l-ombre-du-shinobi-nara-zenjiro-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11968-nara-zenjiro-dossier-shinobi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Mar 15 Juin 2021 - 15:24

Zenjirō esquiva habillement son épée, preuve que son Katana n’était pas simplement là en guise de décoration, mais que le jeune homme avait une réelle maîtrise du combat au corps à corps.
Un plan commença à se dessiner dans l’esprit de Hideko. L’objectif était d’analyser les facultés de Zenjirō afin d’en établir un compte-rendu. Il lui fallait donc l’attaquer de différentes manières, tester ses capacités de combat au corps à corps et à distance, l’éprouver de toutes les manières possibles. Il lui fallait aussi monter en pression jusqu’à déterminer le point de rupture, celui à partir du quel il ne serait plus capable de se défendre.
Puisqu’il possédait un sabre, il était logique qu’elle engage le combat au corps à corps afin d’en tester sa maîtrise. Elle vit la surprise sur le visage de son adversaire, étonné que le combat prenne si vite une telle tournure. Était-ce à cause du kunaï piégé où du fait qu’elle me chargeait ? Alors même que cela pouvait signifier une fin rapide pour Hideko.
Se faisant, elle se détacha autant que possible de sa manière de combattre classique. L’objectif n’était pas là de vaincre, mais d’évaluer. Elle devait elle-même prendre les risques nécessaires pour parvenir à cette fin et pousser Zenjirō dans ses retranchements.
Il effectua deux clones intangibles devant lui, qu’il utilisa comme pour bouclier pour se protéger des deux kunaïs, mais lorsque le second arriva sur son clone et explosa, Zenjirō fut pris par surprise. Les flammes de l’explosion léchèrent le haut de son corps et lorsque le flash qui s’en suivit eu passé, Hideko vit que ses mains, le haut de son torse et son visage étaient tous trois touchés et présentaient des signes de brûlures légères.
La pluie tombait toujours et bien que légère elle eut tout fait de faire disparaître le nuage de fumé causé par l’explosion. Chaque mouvement était légèrement plus difficile qu’à l’accoutumée, ses vêtements lourds et gorgés d’eau la contraignant, causant une légère gêne, mais qui n’affectait en rien ses aptitudes en combat.
Loin de se laisser démonter par ces premières blessures, Zenjirō contre-attaqua, envoyant un kunaï chargé de d’éclair. Hideko n’aurait aucune difficulté à parer une technique d’une telle envergure. Aussi, elle continua de foncer sur sa cible, tout continuant de l’occuper. Elle fit une série de mudra et reforma une épée, mais celle-ci différait de la précédente de par son apparence, bien plus tranchante et robuste que la première. La réalité était toute autre : cette attaque là avait pour seule utilité de prendre son adversaire par surprise et non pas de lui causer des dégâts. Comment réagirait-il ?
Les deux projectiles, l’épée et le kunaï, se croisèrent dans les airs. Hideko leva le bras droit et para l’arme à l’aide de son gantelet. Soudain, lorsque les deux métaux entrèrent en contact, un flash lumineux se produisit. Hideko, éblouit par cette attaque surprise, d’une grande intelligence, stoppa nette sa course et bondit en arrière afin de se distancier de son opposant. Elle effectua une première technique, la vue complètement brouillée par le flash et repéra la direction approximative dans laquelle se trouvait son adversaire, afin de confirmer s’il avait bougé ou non, puis elle saisit cinq shurikens qu’elle envoya vers sa position supposée.
Zenjirō, malgré son inexpérience, possédait déjà des techniques témoin d’une grande intelligence du combat. Membre du clan Nara, ayant grandi entre ses murs depuis son plus jeune âge, il en était le parfait représentant : des stratégies efficaces et un mental fort et habile.
Une chose l’étonnait pourtant : pourquoi n’avait-il pas saisi cette occasion qui se présentait à lui, alors qu’elle engageait le corps à corps, d’essayer de la piéger avec ses ombres ? Les premiers signes montraient qu’il maîtrisait ce genre de combat, pourtant, grâce à cette attaque, il venait de la stopper nette dans son élan. Voulait-il la charger et la prendre au dépourvue ? Profiter de cet instant pour l’attaquer avec son ombre ?
Les possibilités étaient nombreuses, Hideko se tenait prête. Juste après son bond, pendant lequel elle avait envoyée ses shurikens, elle commença à courir en arc de cercle autour de la position supposée de Zenjirō. Elle n’oubliait pas non plus la présence des makishibis dans son dos, bloquant ainsi toute retraite.
En traçant ainsi une courbe autour de lui, elle pouvait déterminer s’il bougeait grâce à la trajectoire d’où émanait le chakra. Ses yeux purent alors se rouvrirent, bien que sa vue était encore légèrement diminuée, traumatisée par le flash.



Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Zenjirō
Nara Zenjirō

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Mer 16 Juin 2021 - 10:17


Hideko était impressionnante. Avant même de contrer l'attaque de Zenji, elle invoqua un sabre d'autant plus impressionnant que le précédent ! Avec cette attaque, il fut impossible pour Zenji, d'enchainer sa combinaison par une autre attaque directe, il est d'abord obligé de se défendre ! En effet, subir une attaque de cette lame pourrait déjà clore l'issue du combat. N'ayant pas énormément d'alternative, Zenji réalisa une nouvelle fois une esquive espérant ainsi être assez rapide pour ne pas subir de dégâts. Zenji s'en voulait d'avoir sous estimé l'esprit combatif de son adversaire. Il aurait préféré qu'elle choisisse l'esquive afin de stopper sa course, mais à l'inverse, elle décida de le bloquer de plein fouet se protégeant ainsi de l'impact. Éblouie, Hideko dû faire un pas en arrière avant de reprendre sa course, ce qui permettra à Zenji de gagner un temps sur son adversaire. Après une rapide réflexion, il pensa qu'en effet, il est rare des Shinobis esquivent ce genre d'attaque au Kunai à ce stade-ci du combat. L'effet de surprise aurait sans doute bien pu fonctionner sur un débutant au combat, mais Hideko n'est pas ce genre de Shinobi. Néanmoins, cela lui permit de recevoir un nouveau paramètre à prendre en compte par rapport à son adversaire, Hideko sait recevoir des coups et possèdent des techniques pouvant générer une bonne armure en métal, ce qui lui donnerait l'avantage certain d'un duel en corps à corps. Il fallait donc essayer de garder la distance en prenant en considération l'environnement environnant. Zenji analysa alors rapidement le lieu. Devant lui Hideko se rapprochant à grande vitesse. Derrière elle, les Makishibis bloquant une retraite possible. Dans le dos de Znji, se trouve la forêt. Malheureusement le ciel est couvert et l'ombre projetée des arbres bien que présente pourrait être assez faible. Zenji pensa alors à envoyer Hideko en direction de la source d'eau sur sa droite. L'électricité étant conducteur, celui pourrait être profitable par rapport à son affinité Raiton. La pluie étaient également de plus en plus forte, ce qui pouvait alourdir son adversaire et rendre ses mouvements plus lourds.

Très rapidement, Hideko poursuivit son rush en envoyant cinq Shurikens en direction de son adversaire. Elle ne voulait laisser aucun répit à Zenji, lui laissant le temps de se rapprocher pour du corps à corps. Zenji se dit qu'il ne pourrait pas défendre indéfiniment. Dans une partie d'échec, ce serait l'équivalent d'une attaque successive sur son roi de la part de la reine adverse. S'il se laisse faire, son roi se replierai dans un coin et serait irrémédiablement mis en échec. La meilleure défense dans ce genre de situation est l'attaque. Zenji prit dans son dos un Kunai attaché à un parchemin explosif qu'il envoya à terre, au pied de son adversaire. Le Kunai et les Shurikens se croisèrent alors dans leurs courses. Rapidement, Zenji tenta d'esquiver grossièrement les Shurikens. L'un entailla sa cuisse gauche, un autre son biceps droit, un autre effleura sa joue, la quatrième réussi à toucher le fourreau de sa lame et le cinquième se planta cette fois dans sa cuisse droite.

Concernant son attaque, Zenji envisagea deux possibilités. La première, si l'adversaire choisi l'esquive par le saut, Zenji enchainera directement avec la technique "Eclair" envoyant ainsi successivement cinq éclairs en direction du torse d'Hideko. Il pourrait viser la tête, mais il n'a pas non plus envie de blesser son adversaire étant un autre shinobi partageant un entrainement avec lui. La seconde possibilité envisagée si celle-ci décide de rester au sol en bloquant en réalisant un rapide bon, serait de profiter de la réception ou de l'amorti avec l'adversaire figé les deux pieds au sol pour lancer sa technique secrète "Kagemane No Jutsu" afin de prendre le contrôle de son adversaire et lui forcer à abandonner. En effet, maitrisant cette technique au rang B et vu la distance proche des adversaires, les chances de réussite restèrent élevées.


NARA ZENJIRŌ – Je vous remercie pour ce combat

Nara Zenjirō est donc concentré pour, sans doute, la dernière tentative pour maintenir le combat à distance, et ce, malgré la douleur présente en particulier sur sa cuisse droite. Il sait qu'en corps à corps, il serait forcé d'abandonner étant donné sa rapidité réduite pour les différentes blessures.




SITUATION:
 


_________________

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) G9fm

THEME SONG.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11952-dans-l-ombre-du-shinobi-nara-zenjiro-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11968-nara-zenjiro-dossier-shinobi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Dim 20 Juin 2021 - 11:18

Tandis que ses pas foulaient la terre gorgée d’eau, Hideko tournant autour de sa cible, ses yeux yeux purent peu à peu entrevoir à nouveau la scène de combat. Éblouie par le flash lumineux, il lui fallut quelques secondes supplémentaires pour que ses pupilles se réhabituent à la faible luminosité ambiante, se décontractant afin de laisser passer les maigres rayons du soleil qui parvenaient à passer au-delà des nuages.
La pluie tombaient toujours et Hideko était maintenant totalement trempée. Ses vêtements et ses cheveux étaient lourds, lui provoquant la gène qu’elle avait imaginée à ce stade combat, mais pas de quoi l’handicaper. Zenjirō, quant à lui, ne semblait pas du tout gêné par les conditions du combat, ce qui prouvait, en un sens, qu’il avait déjà une certaine expérience. Ses stratégies et sa maîtrise, tous les éléments qu’elle pouvait observer renforçait l’idée que ce n’était là pas un simple genin.
Il y a deux mois à peine, Hideko n’aurait jamais été capable de combattre aussi bien que lui. Jamais elle n’aurait pu faire preuve d’une telle maîtrise. Âgé d’une vingtaine d’année environ, bien qu’il était encore tout en bas de l’échelon militaire, Zenjirō était bien plus puissant que bien d’autres vrais débutants, comme pouvait l’être Ken ou elle-même il y a peu.


Ses cheveux ballottait à chaque pas, frappant son dos de toute leur masse, s’écrasant dans un bruit de tissu trempé que l’on frappait sur le sol.
Son adversaire esquiva son épée, qui fit ainsi son œuvre de dupe. Alors qu’elle aurait à peine pu lui causer une légère coupure, il avait décidé de l’éviter, mais cette stratégie ne marcherait qu’une seule fois et ne il ne laissa aucune faille apparaître à la suite de ce mouvement.
Zenjirō changea de stratégie face aux cinq shurikens : il envoya un kunaï sur lequel il avait attaché un parchemin explosif devant Hideko, au niveau de ses pieds, puis il tenta d’esquiver les cinq shurikens en restant sur place, plutôt que de bondir ou de s’en protéger avec sa lame. Qu’avait-il donc en tête ? S’il désirait rester immobile, cela ne pouvait signifier qu’une chose : sa prochaine attaque était déjà en route et elle lui demandait de rester immobile pour être efficace.
Tous les projectiles le touchèrent et le coupèrent légèrement, sauf un qui percuta le fourreau de sa lame. Un dernier, le plus efficace, se planta dans sa cuisse, le faisant légèrement grimacer.
Hideko tenta de s’arrêter nette afin de faire volte-face et esquiver ainsi le parchemin explosif tout en fonçant sur sa cible. Il était temps de tester sa valeur dans un combat au corps à corps, mais alors qu’elle se tourna légèrement pour appuyer sur son pied gauche afin de changer de direction, elle le sentit glisser sur le sol se dérober.
Aussitôt, elle fit un mudra et concentra du chakra sur ses pieds afin de recoller au sol. Son pied gauche reprit immédiatement son appui et lui permit de faire un quart de tour. Hideko, plutôt que de continuer à courir en arc de cercle autour de lui, fonça sur sa cible.
Zenjirō ne se laissa pas surprendre et fit une série de mudras. Tandis qu’elle se projeta sur lui, elle vit l’ombre de son adversaire commencer à prendre une forme plus sombre et à se mouvoir dans sa direction. Il était donc décidé à ne pas la laisser approcher d’elle, ou plutôt n’avait-il pas essayé de l’empêcher d’agir ainsi pour qu’elle commette une erreur ?

─ Ne me remercie pas encore car c’est loin d’être terminé ! Lui dit-elle en réponse.

L’ombre de Zenjirō s’approchant dangereusement d’elle, toutes deux courant l’une vers l’autre, Hideko prit appui sur le sol et d’un geste maîtrisé fit un grand bond en arrière. Là, en plein vol, elle se saisit de ses trois derniers kunaïs qu’elle lança sur Zenjirō. Dans un second temps, elle se saisit de sa bombe fumigène. Alors que ses pieds reprirent contact avec la terre ferme, à cinq mètres de son adversaire, elle éclata le fumigène à ses pieds, disparaissant ainsi de sa vue et de la menace de son ombre.



Situation:
 

_________________
[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Zenjirō
Nara Zenjirō

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Dim 20 Juin 2021 - 21:13


Tel un Nemesis, Hideko courrait à présent vers sa cible souhaitant inévitablement affronter Zenjirō dans des techniques de combats au corps à corps. Si nous devions comparer cela à une partie d'échec, c'est ce qu'on appellerai une attaque successive sur le roi. La seule issue pour s'en sortir est d'attaquer le roi adverse, forçant l'adversaire à retourner en arrière pour prendre soin de sa défense et ainsi renverser la tendance. La difficulté dans cette partie est qu'actuellement Zenji ne débuta pas son combat sur un même pied d'égalité. Même si les deux adversaires sont Genin, Hideko est bien plus puissante et possède plus de chakra en elle lui permettant d'enchainer plus de techniques. De plus, elle commence à être habituée aux combats que se livrent les Shinobis. Il fallait donc opter pour une stratégie basée sur l'environnement pour équilibrer les chances. Mais pour l'heure, une seule stratégie persistait pour Zenji : Faire reculer son adversaire. Et pour cela, il a dû commencer à puiser dans son chakra en réalisant le Kagemane No Jutsu, technique spéciale du clan Nara qu'il avait appris par son père. Si celle-ci était effective, le combat aurait été terminé. Mais Hideko, par son expérience au combat, a réussi à récupérer l'équilibre provoqué par l'explosion afin de s'extirper rapidement par les airs en envoyant dans un premier temps trois Kunais suivi d'une bombe fumigène rendant impossible le repérage et la technique des ombres. Mais au moins, Hideko eut dû reculer. L'objectif numéro un fut atteint.

La blessure à la jambe gauche était la plus sévère. Même si elle ne fut pas grave au point d'immobiliser Zenji, la dextérité du shinobi serait en effet amoindrie par cette blessure, rendant des esquives de bases impossible à gérer. Pour sortir de l'attaque des Kunais, Zenjirō n'avait pas pléthore de possibilité. Soit il tente de les stopper via son sabre grâce à une parade, soit il les esquive en utilisant son chakra, une fois de plus, soit il décidait de les encaisser à nouveau. Étant une faible consistance physique, la dernière possibilité serait la pire. Il n'avait d'autre choix que d'utiliser une nouvelle esquive, avec cette fois un pas chassé sur le côté.

Le fumigène lancé par Hideko à ses pieds avait été efficace pour se dérober de l'ombre, mais d'ici une fraction de seconde, lorsqu'Hideko retomberait vers le sol, elle aurait aussi un bref instant la vision obstruée par cet épais fumigène. Il était donc important de profiter de cette situation pour lancer l'offensive et attaquer son roi. Zenjiro couru vers la source d'eau à quelques mettre du combat en observant du coin de l'œil son adversaire, dès que celle-ci eut la vision masquée, il s'arrêta net et lance 2 Kunai , puis à l'aide d'une composition de mûdras simple, Zenji effectua le Kageyose No Jutsu sur le deuxième Kunai ainsi lancé, prenant le contrôle de celui-ci. Ainsi au lieu de foncer comme les autres sur Hideko, celui-ci changera de direction au dernier moment avant d'attaque l'adversaire sur son flanc droit, la rapprochant petit à petit de la source.





SITUATION:
 


_________________

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) G9fm

THEME SONG.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11952-dans-l-ombre-du-shinobi-nara-zenjiro-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11968-nara-zenjiro-dossier-shinobi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Jeu 24 Juin 2021 - 15:07

Aussitôt qu’elle entra dans le nuage de fumée, Hideko fit un bond en arrière afin de s’en extirper et ainsi reprendre du recul sur le combat. Elle vit alors un kunaï s’extirper du nuage qui obstruait sa vue, nuage qui se dégagea bien plus vite qu’à l’accoutumée, les gouttes de pluies absorbants les fines particules qui le composaient. D’un mouvement réflexe, elle plaça ses deux bras devant elle afin de s’en protéger, parant le projectile. Ses défenses de métal s’entrechoquèrent avec le kunaï, qui virevolta quelques centimètres sur le côté gauche, mais tandis qu’elle allait enchaînait sur son attaque, elle vit, trop tard, que Zenjirō avait usé de son ombre pour dévier le deuxième kunaï qu’il avait envoyé et qu’elle n’avait pu voir.
Il était trop tard pour s’en protéger, mais pas assez pour contre attaquer. Zenjirō faisant preuve d’une grande maîtrise pour éviter le combat au corps à corps, il était temps de monter la difficulté d’un cran et de voir ce que ce jeune homme avait en réserve.
Hideko changea complètement de trajectoire, espérant ainsi surprendre son adversaire et bondit sur sa gauche. Plutôt que de tenter d’esquiver ou de se protéger du kunaï, elle fonça dans sa trajectoire. Tandis que le projectile se planta entre ses côtes, une grimace de douleur se dessinant sur son visage, Hideko activa la suite de son plan. Un carreau de baliste se forma devant elle, carreau qui se propulsa aussitôt vers sa cible, mais plutôt que de viser son torse, le projectile se dirigeait vers les jambes de son adversaire. Si Zenjirō tentait de l’esquiver, sans bondir pour s’en éloigner, le projectile se planterait dans le sol et exploserait, faisant ainsi son œuvre et il en était de même s’il tentait de le parer. Un piège, une nouvelle technique que Hideko avait développé et utilisait pour la première fois.
Plusieurs solutions s’offraient à Hideko. Elle pouvait continuer à essayer de provoquer Zenjirō au corps à corps, mais il avait clairement montré l’étendue de ses capacités pour l’empêcher de se faire. De plus, malgré sa stature assez fine, il semblait savoir user de ses bras et de ses jambes, comme il l’avait démontré en parant et en esquivant ses attaques.
Il avait aussi démontré une petite partie de talents en ninjutsu. Bien que ses attaques soient assez faible, elle était rusée et pouvait, utilisée à bon escient comme il le faisait, être pertinente et efficace.
Invoquer Atsuo était une autre solution, mais Zenjirō aurait clairement du mal à l’affronter elle et le caracal, sachant qu’il pouvait faire preuve d’une rage de vaincre tout à fait comparable à la sienne.
Prenant appui sur le sol, Hideko concentra le chakra dans ses pieds et chargea sa cible. Face à toutes ses possibilités, elle décida de pousser Zenjirō dans ses retranchements afin, dans un ultime assaut, de tester ses limites. Pendant qu’elle chargeait, elle fit jaillir de chaque côté d’elle des chaînes qui n’avaient pour autre but que d’entraver Zenjirō, enchaînant ses jambes au sol afin de le maintenir et l’empêcher, une ultime fois, de le laisser esquiver.
Le risque que cette tactique puisse échouer n’était pas nulle, car il aurait été tout aussi pertinent de viser ses bras et ses mains afin de l’empêcher d’utiliser son ombre, mais l’objectif n’était pas là de gagner, mais de pousser toujours plus ce jeune homme plein de réserve.



Situation:
 

_________________
[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Zenjirō
Nara Zenjirō

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Jeu 24 Juin 2021 - 21:02






---

STOP. Prenons quelques minutes pour analyser une nouvelle fois cet affrontement. Il nous faut utiliser notre intellect afin d'anticiper chaque mouvement des deux adversaires. Zenjirō a grandi dans l'ombre des Shinobis. Seul, errant tel un vagabond. Caché, personne ne le voyait et pourtant, il n'a tardé d'exploiter son intellect pour sortir des situations des plus dangereuses et protéger les plus faibles. Aujourd'hui, le plus faible était lui-même. Et ça il le savait avant même de commencer. Mesurant son adversaire en cours de combat, il découvrait son ardeur à tenter le corps à corps. Une de ces forces. À distance, c'était le choix stratégique qu'il s'était persuadé d'accomplir pour piéger Hideko. Également très intelligente, puisant également sa force dans l'ingéniosité, cachant ses attaques au travers d'autres attaques, le mind game fut très intense. Limité, que ce soit en chakra ou en protection, celle-ci a forcé Zenji à un contrôle passif. Puisant dans son chakra pour réaliser de nombreuses, voir trop d'esquive, Zenji tenta de s'approprier l'environnement pour sortir de l'ombre. Aujourd'hui, les forces s'amenuisèrent tandis que l'énergie fut presque à zéro.

NARA ZENJIRŌ – Humph.

Passion. Combativité. Zenji laissa échapper un soupir de soulagement, lorsqu'il s'aperçut que son attaque a réussi à toucher son adversaire dans le flanc comme il l'avait prévu. Il força ainsi son adversaire à devenir plus sérieuse. En ça il était heureux, car il voulait prouver à son adversaire ce dont il était capable. La réalité était tout autre, Zenji avait déjà puisé dans ses réserves de chakras et sa vision devint floue, tandis qu'il s'efforçait à tenir debout. Il se rendit compte de la différence de niveau, ce qui décupla sa motivation à vouloir connaitre ce Shinobi.

Hideko lança une nouvelle attaque très impressionnante, générant un gigantesque carreau de baliste. Zenji se douta que cette attaque en cacherait sans doute une autre comme, c'est arrivé avec le Kunai. Hideko est vraiment experte dans le maniement de projectile. Trop faible et épuisé pour réutiliser une esquive, il ne restait que trop peu de solution à Zenji, heureux de son affrontement. Lentement, les genoux tremblants, Zenji dégaina le fourreau de sa lame. Il savait qu'il ne pourrait sans doute pas poursuivre le combat après ça, mais la priorité fut de protéger ses organes vitaux. Il glissa légèrement son pied gauche en arrière et donna un coup de sabre avec la tranche de celui-ci pour s'en servir comme bouclier et espérant repousser le projectile. Au contact de celui-ci, il explosa en une multitude d'aiguilles qui se plantèrent dans de nombreuses parties du corps de Zenjirō. La douleur était insoutenable et accentua la vision trouble du Nara.


NARA ZENJIRŌ – Senkou No Jutsu !

Zenjiro chargea son dernier kunai de chakra Raiton et le balança derrière Hideko sur les Makibishi derrière elle. Ayant une vision trouble, c'est là qu'il y avait le plus de chance de toucher du métal. Au contact de ceux-ci, une détonation et un grand flash agrandirent l'ombre de son adversaire qui chargea sur lui. Rapidement, les mains endolories, Zenji réalisa sa dernière attaque.

NARA ZENJIRŌ – KAGEMANE NO JUTSU !

Maintenant son mûdra, Zenjiro espérait que ses ombres seraient plus rapides que l'attaque de son adversaire. Trop fatigué, il ferma légèrement les yeux. Deux possibilités étaient alors possibles. Soit il arrive à stopper son adversaire à temps grâce à sa technique des ombres, soit celle-ci arrive une nouvelle fois à s'y extraire afin de lui porter le coup final, mais une chose est sûre, c'est maintenant que tout se jouera. Check Mate.

SITUATION:
 

HRP:
 


_________________

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) G9fm

THEME SONG.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11952-dans-l-ombre-du-shinobi-nara-zenjiro-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11968-nara-zenjiro-dossier-shinobi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Ven 25 Juin 2021 - 13:10

Cet objectif, elle arrivait justement, après moultes tentatives, à y venir à bout. Comme en témoignait la fatigue physique qui se lisait sur le visage et les réactions de Zenjirō, le combat arrivait à son terme et elle le poussait ainsi dans ses derniers retranchements afin de jauger de la valeur du guerrier qu’il était. Vraisemblablement à bout de ses réserves de chakra, il tenta de parer son carreau uniquement à l’aide de son épée et le projectile explosa aussitôt, déversant toutes ses lames sur sa victime. Zenjirō était recouvert de plaies, son corps parcouru de petites lames enfoncées dans ses chairs.
Hideko fut surprise qu’il n’ait pas tenté d’esquiver une ultime fois, ne serait-ce sur place. Cette réaction, plus qu’un choix volontaire de sa part, laissait penser que son corps, ses forces physiques, arrivaient à leurs limites plus rapidement que ses réserves de chakra et sa volonté.
Le combat était terminé, mais cela n’entama en rien la combativité du jeune homme. Il se saisit d’un kunaï, le chargea de son chakra Raiton et le lança en direction de Hideko. Le projectile ne se heurta cependant pas à ses défenses, puisqu’il passa juste à côté d’elle, ce qui lui permit de comprendre que cette fois-ci il visait un autre objet métallique afin de l’aveugler à nouveau. Répétant la même stratégie qu’il avait employé, il déploya à nouveau son ombre pour fondre sur Hideko et ainsi, dans un dernier baroud d’honneur, la capturer.
Epuisé par tous ces efforts, Zenjirō ne tenta pas d’esquiver les chaînes qui s’enroulèrent autour de ses jambes, lui ôtant ainsi toute possibilité d’esquive, mais malgré cela, il continuait à se battre. Cette détermination était remarquable et couplée à cette intelligence qui était sienne, avec de l’entraînement et de l’expérience, il parviendrait sans nulle doute à devenir un excellent shinobi.
La même situation se répétait donc une deuxième fois : Hideko chargeait Zenjirō et ce dernier avait utilisé son flash lumineux couplé à son ombre pour la capturer. Zenjirō, se faisant, prenait un risque dont il n’était peut-être pas tout à fait conscient, car Hideko, connaissant maintenant sa stratégie, ne se laisserait pas avoir deux fois et comptait bien y réagir de manière beaucoup plus efficace.
Joignant ses deux mains, alors qu’elle courait toujours vers sa cible, elle forma sur ses yeux deux larges lunettes en métal, qui les recouvrèrent en intégralité, laissant juste une petite fente horizontale sur chaque œil afin qu’elle puisse voir ce qu’il se passait devant elle et légèrement sur les côtés. Puis elle forma dans sa main droite une barre de métal, d’un mètre de longueur, qu’elle projeta elle-même, tel un javelot, sur l’épaule de son adversaire.
Quand le kunaï heurta un obstacle métallique derrière elle, un puissant flash recouvrit à nouveau toute la zone de combat, mais Hideko, protéger par sa technique, n’en ressentit aucune gêne. Alors que l’ombre de Zenjirō la captura finalement, la stoppant nette dans sa course, la barre de métal lui fracassa l’épaule, l’obligeant à abandonner le maintien de sa technique. Zenjirō perdit l’équilibre et ne put, ses jambes étant bloquées par les chaînes de fer, se rattraper. Il chuta en arrière au sol, vaincu et Hideko arriva à son niveau quelques secondes plus tard.
Complètement trempée à cause de la pluie, mais le corps bouillonnant par l’excitation du combat, Hideko se pencha sur le jeune et attendit quelques instants qu’il n’ait repris ses esprits. D’un seul mudra, elle fit disparaître les chaînes et toutes les lames plantées dans son corps, puis, d’une voix calme, elle s’adressa à lui.

─ Pouvez-vous vous lever ? Il faut que nous allions vous faire soigner à l’hôpital. Si vous ne pouvez pas, je vous porterai.






Situation:
 

_________________
[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Zenjirō
Nara Zenjirō

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Sam 26 Juin 2021 - 22:54


La pluie... Je l'avais oublié. Je fermai doucement les yeux laissant celle-ci ruisseler sur mes nombreuses plaies me baignant ainsi dans une barre de sang. Je ne me sentais pas en danger, mais j'étais réellement épuisé. Je n'avais jamais autant vidé de chakra, c'est donc ça l'effet que ça fait. Très vite, je me remémorais les scènes de mon combat, analysant chaque faille, chaque alternative. Je réfléchis comment j'aurais pu pousser Hideko dans l'eau afin de lui balancer mes décharges. J'imaginais ensuite une alternative qu'elle aurait eu pour s'extirper de l'eau et à chaque fois, peu importe les scénarii que j'imaginai, à chaque fois, Hideko en sortirait victorieuse.

Ceci étant, tandis que mes forces s'amenuisèrent, je souriais. Je souriais car, j'avais réussi à être pris au sérieux par un shinobi du niveau d'Hideko. Je souriais, car même si cela n'a duré qu'une infime seconde, j'ai réussi à porter mon Kagemane No Jutsu. Je souriais parce que mon Kageyose No Jutsu a réussi à la toucher à son flanc. Je souriais, car les makibishi lancé en début de rencontre m'ont été utile pour ma dernière attaque. J'étais fier de moi, car j'avais réussi à aller jusqu'au bout. J'avais su exploiter mes qualités sans retenues. Est-ce que j'avais mal de mes nombreuses blessures ? Bien sûr, mais cela n'avait aucune espèce d'importance.


MATARU HIDEKO – Pouvez-vous vous lever ? Il faut que nous allions vous faire soigner à l’hôpital. Si vous ne pouvez pas, je vous porterai.

D'une voix douce, Hideko s'adressa à moi afin de m'apporter de l'aide ou m'emmener à l'hôpital. Chose que je me refusais. Malgré les nombreuses blessures reçues, aucune n'ont touchés mes organes vitaux et même si j'ai perdu beaucoup de sang, aucune artère n'a été sectionné signifiant que ma vie n'était pas en danger. Difficilement, je m'appuyai sur mes coudes pour me redresser et m'assoir lentement en faisant attention de ne pas trop ouvrir mes plaies ouvertes. Le sourire aux lèvres, je regardai Hideko pour le faire part de mon état.

NARA ZENJIRŌ – Ne t'en fais pas. Hits, ça ira, je vous remercie.

D'une main sûre, j'attrapai des bandages dans ma trousse et commençait à bander le tour de mon abdomen. Cela m'amusait beaucoup, car je m'imaginais une fois que l'ensemble de mes blessures serait bandées...

NARA ZENJIRŌ – Ahaha, avec ce combat, une fois soigné, je ressemblerai à une momie.

Je continuais de bander mon cou, le tour de mon crâne et bientôt je commençais à entourer mes cuisses. Pendant que je guérissais péniblement mes blessures, je voulus en apprendre plus sur Hideko.

NARA ZENJIRŌ – Si cela vous dit, j'aimerais que nous analysions notre combat. Étais-je dans le juste en empêchant le corps à corps ? Etant donné vos techniques à distance impressionnante, je me dis que j'ai peut-être opté pour une mauvaise stratégie...


_________________

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) G9fm

THEME SONG.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11952-dans-l-ombre-du-shinobi-nara-zenjiro-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11968-nara-zenjiro-dossier-shinobi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Dim 27 Juin 2021 - 17:33

Le visage de Zenjirō ne montrait aucune tristesse, aucune déception, aucune douleur. Non, il souriait. Il souriait comme s’il ressentait ce plaisir du combat, cette sensation de plénitude après avoir combattu à son maximum. Cela, Hideko pouvait le comprendre, parfaitement le comprendre car c’était à travers le combat qu’elle se sentait le plus vivante, qu’elle se sentait enfin réellement libre, comme si son passé, toutes ces horreurs qu’elle avait vécu, n’avaient jamais existé, jamais fait partie d’elle.
Zenjirō resta ainsi quelques secondes, puis il se leva, se posant sur ses coudes afin de s’assoir. Il refusa cordialement son aide et fouilla dans sa sacoche, mais Zenjirō se trompait. Elle n’avait aucunement proposé d’aller se faire soigner, elle avait proposé de l’aider à y aller. Ses blessures étaient importantes et bien qu’il ait des bandages, matériel de soin de base qu’elle aussi avait dans sa sacoche, la pluie, l’humidité, leur corps sale et endolori ; la situation tout entière nécessitait des soins appropriés.
Il s’amusa de cette situation, situation qui amusait beaucoup moins Hideko. Son visage, d’un premier abord doux, se raidit. Elle attendit qu’il ne finisse de parler, puis prit à son tour la parole.

─ Ce n’était pas une proposition à aller se faire soigner, mais une proposition à t’aider à marcher pour te faire soigner. Dit-elle d’un ton plus autoritaire. Donc si tu peux te lever, lèves toi et allons-y. Avec cette pluie, tes bandages vont se gorger d’eau en plus du sang et tes plaies vont s’infecter. Tu as besoin de soin, dans un endroit sec, à l’abri de la pluie et tu as besoin de faire ausculter toutes ces blessures.

Hideko ne montra aucune agressivité, aucun agacement, mais cette fois-là, elle ne lui laissa aucun autre choix que de la suivre. Elle forma dans sa main une petite lame en métal, se coupa le pouce, puis elle effectua une série de signe et apposa ses mains au sol. Un sceau se dessina et l’instant d’après, Atsuo apparu.



─ Bonjour Atsuo. Excuse-moi de t’invoquer par un tel temps, mais j’ai besoin que tu ailles à l’Institut, prévenir qu’ils ont un blessé à prendre en charge. Dit-elle avec douceur.

─ Bonjour Hideko. La salua-t-il de sa voix féline.

Atsuo se tourna vers Zenjirō, analysant l’état du jeune homme. La pluie légère qui tombait commença à perlait sur son pelage légèrement gras, qui protégeait sa peau des caprices du temps. Comprenant la situation, il se retourna vers Hideko et lui répondit.

« C’est compris, j’y vais puis je repars aussitôt. »

─ Merci. Dit-elle avec respect en s’inclinant légèrement.

Atsuo s’en alla et Hideko resta à côté de Zenjirō, veillant à lui apporter son aide s’il en avait besoin. Quand enfin il y parvint, elle prit le temps de réfléchir à sa question avant d’y répondre. Tous deux se mirent en marche vers l’Institut. La pluie, porté par la brise automnale, frappait les parties dénudées de son corps.
Il avait effectivement mal jugé Hideko en évitant le corps à corps, car bien qu’il ne s’agisse pas d’une faiblesse, ce style de combat n’était pas non plus celui dans lequel elle excellait. Non, Hideko brillait bien plus dans un combat à distance, se jouant justement de son adversaire à travers ce jeu du chat et de la souris alors qu’elle-même ne cherchait pas réellement à s’engager dans un affrontement physique, mais avant toute chose, il fallait lui répondre.

─ Avec plaisir. Son ton s’était radouci. Pour répondre à ta question, oui, je pense que tu as fait une erreur de jugement. J’ai essayé d’engager le corps à corps parce qu’il me semblait, du part ton Kekkei Genkai ainsi que ton sabre, qu’il s’agissait de ta force. Je voulais te tester sur ton terrain, jauger ta valeur, tes forces, avant d’essayer d’autres angles d’attaques. Le corps à corps n’est pas ma faiblesse, mais ce n’est pas non plus ma plus grande force.

Un sourire se dessina sur son visage, sourire amusé, joueur.

« Et tu m’as justement forcé, brillamment forcé, à jouer sur mon terrain de prédilection : le combat à distance moyenne. »

Malgré cela, Zenjirō avait montré une résistance, une analyse de la situation et une justesse de choix d’une grande valeur, bien plus importante qu’elle n’aurait pu le faire jusqu’à il y a peu.

« Préfères-tu me poser des questions et que j’y réponde, ou que je te fasse part de mon analyse et de mon ressenti de cet entraînement ? »


_________________
[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !


Dernière édition par Metaru Hideko le Lun 28 Juin 2021 - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Zenjirō
Nara Zenjirō

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Lun 28 Juin 2021 - 15:12


La vérité. Je ne sais pas si j'ai eu le plus peur d'Hideko pendant le combat qu'après celui-ci. Je fus réellement surpris lorsqu'elle se mettait en colère, refusant d'être pris en charge par les meilleurs soins. À quoi bon aller à l'hôpital. Certes je n'ai jamais été autant blessé et il est vrai que tous mes muscles me font mal, mais je n'ai pas pour habitude de me faire choyer.

MATARU HIDEKO – Ce n’était pas une proposition à aller se faire soigner, mais une proposition à t’aider à marcher pour te faire soigner. Dit-elle d’un ton plus autoritaire. Donc si tu peux te lever, lèves toi et allons-y. Avec cette pluie, tes bandages vont se gorger d’eau en plus du sang et tes plaies vont s’infecter. Tu as besoin de soin, dans un endroit sec, à l’abri de la pluie et tu as besoin de faire ausculter toutes ces blessures…

NARA ZENJIRŌ – Oyo ?

Avais-je le choix finalement ? Bon, il allait falloir que je me lève un moment ou un autre, mais mes blessures aux jambes me faisait le plus de mal. Si seulement la petite Aoi était là, je me serais appuyé à elle comme d'une canne.

NARA ZENJIRŌ – Un instant s'il vous plait.

En me redressant, les blessures aux cuisses se rouvrirent me faisant grimacer. La pluie, le sang ruisselèrent sur mes jambes, j'espérais juste qu'Hideko ne le remarquerai pas. Cela m'amusait d'être aucun abîmé alors qu'elle semblait parfaitement en forme et en tant cas, en toute possession de ses moyens. Ce qui n'était pas mon cas.

Elle invoqua ensuite un mignon petit caracal aux poils bruns. Je n'avais que trop rarement vu ce genre d'animal, si ce n'est dans les livres pour enfants. On aurait dit une espèce de gros chats aux oreilles pointues. Fatigué, l'agonie eut l'effet sur moi de l'ivresse et je laissai échapper des commentaires oralement que je me serais bien abstenus.


MATARU HIDEKO – Bonjour Atsuo. Excuse-moi de t’invoquer par un tel temps, mais j’ai besoin que tu ailles à l’Institut, prévenir qu’ils ont un blessé à prendre en charge. Dit-elle avec douceur.

NARA ZENJIRŌ – Comme il est beau le gros chat.

Oups, heureusement personne ne m'a entendu. Le chat s'adressa à Hideko d'une voix étonnamment très mature. À moins que je ne commence à perdre la raison. Peut-être qu'en effet, il aurait mieux fallu que j'aille à l'hôpital.

Oyo ? Il s'en est allé. Quel gentil gros chat. Allez hop reprends-toi Zenji. Respire. Concentre-toi. Un dernier effort... En me concentrant, je remarquai que mon énergie chakra remontait très légèrement, même si on mon avis, j'aurais besoin d'une à deux journées de repos pour récupérer entièrement. Ce qui me faisait le plus souffrir, c'était les blessures corporelles. Et ça, c'était chiant... La prochaine fois, j'irais sans doute m'acheter une armure pour palier à ça, car je me voyais mal passer des journées à la salle de sport...


MATARU HIDEKO – Pour répondre à ta question, oui, je pense que tu as fait une erreur de jugement. J’ai essayé d’engager le corps à corps parce qu’il me semblait, du part ton Kekkei Genkai ainsi que ton sabre, qu’il s’agissait de ta force. Je voulais te tester sur ton terrain, jauger ta valeur, tes forces, avant d’essayer d’autres angles d’attaques. Le corps à corps n’est pas ma faiblesse, mais ce n’est pas non plus ma plus grande force.

En écoutant la réponse d'Hideko, je me rendis compte que j'ai bien fait de ne pas engager le combat rapproché. Mon domaine de prédilection reste le mis distance étant donné que je possédais actuellement que trop peu de technique en Kenjutsu. La chef de notre clan m'a conseillé d'aller voir Aizen pour acquérir une de ses techniques, ce sera là un beau défi également.

MATARU HIDEKO – Et tu m’as justement forcé, brillamment forcé, à jouer sur mon terrain de prédilection : le combat à distance moyenne.

Je fus heureux d'apprendre avoir réussi à forcer Hideko à aller de mon angle d'attaque, ce n'était pas chose simple, il faudrait que j'améliore mes techniques à distance. Étant donné que c'est également sa force, peut être qu'elle pourrait m'aider à progresser à ce niveau-là.

MATARU HIDEKO – Préfères-tu me poser des questions et que j’y réponde, ou que je te fasse part de mon analyse et de mon ressenti de cet entraînement ?

NARA ZENJIRŌ – Je suis impressionné par ton niveau, tu es shinobi depuis combien de temps déjà ? Que me conseilles-tu pour améliorer mon combat à moyenne distance ? Pourrions-nous une fois faire une mission ensemble pour s'évaluer sur le terrain ? Pouvons…

Je tombai sur mon derrière, mes jambes bien plus fatigués que je ne le suggérai. Bêtement, je regardais Hideko le sourire aux lèvres, craignant sa réponse. Néanmoins, j'avais tellement de question à poser à Hideko que je ne voulais pas me laisser aller. Il fallait que je résiste.

NARA ZENJIRŌ – Ça t'irait qu'on discute un peu ici, assis par terre ?


_________________

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) G9fm

THEME SONG.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11952-dans-l-ombre-du-shinobi-nara-zenjiro-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11968-nara-zenjiro-dossier-shinobi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Mer 30 Juin 2021 - 12:57

Zenjirō fut immédiatement intéressé par Atsuo. Le caracal faisait toujours le même effet aux gens et c’était bien normal, tant il était inhabituel de voir un tel animal, bien que naturellement présent dans le pays.
Il reporta ensuite son attention sur Hideko et lui posa toute une série de questions, mais avant qu’elle n’eût le temps de répondre, il tomba en arrière, sur ses fesses, chutant sur le sol détrempé. Ses jambes ne le portait plus, il avait trop tiré et trop perdu de sang. Inquiète, elle ne laissa pas trainer là plus longtemps et commença à le prendre par le bras.

─ Non. Je vais te porter jusqu’à l’Institut, on parlera durant le trajet. Lui répondit-elle avec autorité.

Plus petite que Zenjirō, elle se plaça sous son bras gauche et à l’aide de son bras droit serra son corps contre sien. Tous deux reprirent leur marche, la majorité du poids de Zenjirō étant supporté par Hideko afin que ses jambes n’ait plus qu’à jouer un rôle de béquille.
Son état l’inquiétait et bien qu’au fond d’elle, Hideko savait qu’il n’était pas en danger de mort, elle hâta le pas. Puis comme convenu, elle continua la discussion.

─ Je suis shinobi depuis le début de l’été, il y a donc quelques mois seulement. Dit-elle, impassible. En ce qui concerne tes capacités de combat à moyenne distance, je dirai que tu manques surtout d’expérience et cela ne s’acquière qu’avec les missions, les entrainements et les combats. Tu as de bonnes techniques, mais…

Hideko prit un temps de réflexion, formulant sa pensée, se remémorant l’ensemble du combat avant de surenchérir.

« Tu as surtout des techniques de contrôle et ta capacité naturelle va dans ce sens, mais du coup tu manques de techniques offensives percutantes. Tu manques aussi de capacités de défenses autre que de l’esquive. Par exemple, si j’utilisai ma techniques de zone la plus puissante, je ne vois pas comment tu pourrais t’en sortir entier avec ce que tu m’as montré là. Mais cela ne diminue en rien ta performance, tu as très bien combattu et tu peux être fier de toi. Continue à t’entraîner, continue à te battre, n’abandonne jamais et tu y arriveras. »

Cette dernière phrase était son propre crédo, crédo qu’elle se répétait inlassablement et qu’elle suivait à la lettre, sans jamais s’en éloigner.

« Pour la mission, oui, ce serait avec plaisir, mais vu que mon prochain combat au tournoi devrait avoir lieu sous peu, ce sera une mission de rang D ou C maximum et qui s’étalerait sur une journée, pas plus. »

Marchant d’un pas rapide, usant de toutes ses forces pour porter le corps de Zenjirō, la fatigue commença à se faire ressentir, mais comme à son habitude, Hideko n’en montra aucun signe. Elle serra les dents et continua, mais sa respiration se fit plus fort au fur et à mesure qu’ils se rapprochaient de l’Institut.

« Et toi ? Depuis combien de temps es-tu shinobi ? Car en dépit de ce que j’ai dit au sujet de ton manque d’expérience, tu as utilisé des stratégies impressionnantes d’ingéniosité. »

Le fait d’être membre du clan Nara n’expliquait pas tout. Zenjirō avait beau être intelligent, certaines choses ne peuvent s’acquérir que sur le terrain et ces choses-là, il les lui avait montré durant leur entraînement.


_________________
[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Zenjirō
Nara Zenjirō

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Mer 30 Juin 2021 - 17:33





Wakatta わかった (= C'est compris.)

Je n'avais plus le choix, mon corps ne souhaitant plus me porter, je me devais d'accepter l'aide d'Hideko. J'avais un peu honte d'accepter cette aide, non pas que je fus d'une doctrine machiste se croyant supérieur aux femmes, mais bien parce que j'acceptais trop difficilement l'aide des autres reflétant sur moi l'acceptation d'être faible. Peut-être que je me berçai bien trop d'illusion en pensant être capable de protéger les plus faibles alors qu'en réalité j'en faisais actuellement partie.

Alors qu'Hideko me soutenait à l'instar d'une béquille, je fus surpris de la chaleur qu'elle dégageait. Hideko était vraiment un petit bout de femme admirable ayant une force et une volonté à toute épreuve. Je ne ressentais chez elle aucune faiblesse. Je parierais même qu'elle serait capable de me battre dans un concours de bras de fer si l'opportunité se présenté. Il faudrait mieux ne pas la provoquer. Quand elle m'annonça qu'elle n'était Shinobi que depuis le début de l'été, je n'en crus pas mes yeux. J'imaginais qu'au début de son apprentissage, elle devait avoir pratiquement le même niveau que moi et en à peine trois mois, elle est déjà à ce niveau-là ! C'était tout bonnement impressionnant. Cela me réconforta, car je me dis qu'avec un entrainement acharné, j'arriverai peut-être à atteindre son niveau dans trois mois également.

Concernant son analyse sur mon combat, elle était bien entendu dans le vrai. Après plusieurs années à vivre dans les rues pour protéger les plus faibles sans blesser autrui, je me suis surtout focalisé sur le contrôle du combat et de son environnement afin de garder la distance. Le contrôle invitant à la dissuasion d'aller plus loin dans l'affrontement. Hors, dans un combat opposant deux shinobis, la force de la volonté est bien plus grande que celle des civiles, d'autant qu'il y a un certain honneur en jeu. Ce n'est jamais facile de perdre et certains sont prêts à mettre leurs vies en pérille. Je m'en voulais de ne pas avoir su proposer des attaques plus tranchantes et plus dévastatrices. Je regrette aussi d'avoir une aussi mauvaise défense. Comme Hideko le soulignait, face à une attaque en zone, je n'aurais rien su faire, il fallait que je m'entraine sur ces points.

Je te remercie de ton analyse de combat. Il est vrai que je ne me suis pas encore assez entrainé à réaliser des attaques dangereuses et différents types de défense. J'ai essayé de maintenir le contrôle, car je savais qu'en un contre un, le combat se serait achevé plus rapidement et je ne souhaitais pas rendre ce combat ennuyeux. D'autant que comme tu as pu t'en apercevoir, je ne suis pas le genre de garçon qui passe ses journées à la salle de sport, je préfère étudier et réfléchir à mes propres stratégies.

La stratégie était également la force de mon père, même si j'ai plutôt hérité de la constitution physique de ma mère, il était réellement impressionnant dans les techniques de combats. Je pense que face à Hideko, j'aurais pu devenir plus dangereux en travaillant l'illusion. J'ai lu pas mal d'ouvrage sur le Genjutsu et j'aimerai un jour pouvoir maîtriser cet art. Ceci étant, aujourd'hui il fallait que j'aie une meilleure constitution et je n'y voyais qu'une seule solution.

J'envisage de me commander une armure de combat par les fabricants Materu de la raffinerie. J'ai réfléchi aux plans de celle-ci pendant notre combat. J'envisage des épaulières souples et robuste, mais également un plastron pouvant protéger mon abdomen d'attaque rudimentaire. J'aime beaucoup jouer sur la stratégie, et je pense qu'en arborant une armure et un sabre, l'adversaire pourrait éviter d'aller au corps à corps afin de l'inciter à se battre dans mon style de combat, le moyenne distance. D'autant que souvent, les shinobis pensent que le combat à distance est idéal pour les Nara pouvant étendre leur ombre rapidement. C'est vrai pour beaucoup, j'ai observé le combat d'Aizen dans l'affrontement des gradés et clairement, le combat rapproché est une de ses forces. Cela m'arrange que les autres pensent également cela de moi, et j'aimerai leur faire croire de cette illusion. Mais ce que je préfère en combat, clairement, c'est attaquer à moyenne distance et avoir une vue globale sur mon environnement.

Qu'est-ce qu'il m'arrivait ? Je ne m'étais jamais autant livré ? Peut-être que la fatigué me donnait l'effet de l'ivresse de l'alcool. En tout cas, je me sentais en sécurité avec Hideko. Quand je demandai à Hideko de partir ensemble en mission, je me rendis compte qu'elle devait gérer énormément de chose. Elle accepta une mission de rang inférieur à C, mais elle avait également de très gros affrontement devant elle.

Cela fait une paire de jours que j'ai eu mon diplôme de Shinobi. J'ai nié ce monde trop longtemps dans le passé, mais ce n'est pas pour autant que je suis resté à me morfondre. J'ai tenté de comprendre au mieux les civils, et je me suis entrainé dans ma tête en réalisant de Ghost Training. Tu en as déjà fait ? C'est lorsque tu t'affrontes dans ton esprit. Souvent je m'affronte en jouant au Shōgi. Tu connais ce jeu ?

Je repensais alors aux différentes parties jouées contre mon père, qui me battait sans cesse. Et je posai une question qui m'était plus personnelle à Hideko.

Penses-tu qu'un shinobi disparu au combat est mort ? Si ce n'est pas le cas, pourquoi ne reviendrait-il pas ?

Le regard de Zenji était sérieux en pensant à son père n'étant jamais revenu d'un combat.

J'aimerai devenir rapidement Chunnin pour partir du village à la recherche de mon père.





_________________

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) G9fm

THEME SONG.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11952-dans-l-ombre-du-shinobi-nara-zenjiro-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11968-nara-zenjiro-dossier-shinobi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Ven 2 Juil 2021 - 11:27

Zenjirō la remercia d’avoir fait part de son analyse et rebondit dessus afin d’expliquer pourquoi il avait choisi d’utiliser ses techniques de contrôle durant le combat : une volonté de rendre ce combat intéressant pour elle, son adversaire. Il avait aussi tenté d’éviter de jouer dans un terrain où ses lacunes dans sa défense et de son attaque pourrait le pénaliser. Hideko l’écouta avec attention, mais décida de réagir sur un point qui, selon elle, méritait d’être relevé.

─ Etudier et réfléchir à tes stratégies est une bonne chose, mais tu ne dois pas non plus négliger ton entraînement physique, car tu commettras là la même erreur que ceux qui passent tout leur temps à s’entraîner physiquement. Pour faire un bon shinobi, il doit y avoir un équilibre entre le corps et l’esprit. L’un des deux sera forcément ta force et tu as raison de ton concentrer sur la tienne : ton esprit, mais si ton corps ne suit pas, alors tu ne pourras jamais utiliser ton plein potentiel.

Alors qu’elle prononça ses mots, Hideko se rendit compte d’un fait qui, bien qu’évident, ne lui avait jamais sauté aux yeux : elle passait tout son temps à s’entraîner et à étudier. En réalité, sa seule et unique pause était lorsqu’elle allait rendre visite à Aya.
Depuis son retour, Hideko n’avait pas arrêté un seul instant. Jamais elle ne s’était permise de se poser, de prendre du recul, du temps pour elle. Cela ne faisait que 4 mois qu’elle était entrée dans les rangs, mais ces quatre moi avaient été si chargés. Au fond d’elle, Hideko ressentait le besoin de rattraper le temps, tout ce temps qu’elle avait perdu jusqu’alors, tout ce temps où elle n’avait fait qu’obéir et suivre les directives de son père. Tout ce temps qu’elle essayât maintenant de rattraper.
Zenjirō reprit la parole, l’extirpant de cette désagréable prise de conscience. Il lui exprima son désir de se commander une armure Metaru. Une armure… Elle aussi voulait en avoir une, ou plutôt, elle voulait s’en forger une, mais comme pour tout le reste, Hideko n’avait toujours pas trouvé le temps de le faire. Il continua à lui faire part des raisons qui l’avait poussé à prendre cette décision. Il parla aussi d’Aizen. En tant que membre du même clan, il était évident que les deux hommes devaient se connaître depuis longtemps.
Faire croire à son adversaire que le kenjutsu était son domaine de prédilection à l’aide de cette armure et de son sabre, alors qu’en réalité, c’était le combat à distance moyenne : voilà une stratégie qui lui allait à merveille.
Zenjirō était sans nul doute bien un membre du clan Nara.
Puis quand il expliqua n’avoir obtenu son diplôme il n’y a que quelques jours seulement, Hideko tomba des nues. Elle arqua les sourcils et lui jeta un coup d’œil furtif avant de se reconcentrer sur sa marche : elle ne pouvait se permettre de les faire tomber tous les deux, au risque d’empirer l’état déjà inquiétant de Zenjirō.
Quelques jours seulement ? Il avait pourtant tout sauf l’air d’un débutant. Était-ce là ce qu’on appelait le talent ?
Peut-être était-ce justement à cause de la fatigue, mais il n’arrêtait pas de parler. Il parlait, parlait et se confiait à elle. Hideko sourit, un sourire en coin qui trahissait sa fierté : celle de devenir quelqu’un à qui on pouvait parler, quelqu’un à qui on pouvait se confier, quelqu’un qui existait, mais alors qu’il continuait à parler, ses paroles s’assombrirent. Ce fut à cet instant qu’elle comprit les raisons qui poussait Zenjirō à devenir shinobi : retrouver son père. Voilà qui n’était pas sans rappeler l’histoire de Minako.
Retrouver son père…. Tous ces jeunes hommes et femmes, tout le monde semblait avoir une histoire de famille compliquée en ces temps de guerre incessantes, mais tous semblent tenir à cette famille et c’était là une fracture en elle et eux.

─ Je n’ai jamais fait de ghost training et à vraie dire, je ne connaissais pas cette technique d’entraînement. Dit-elle d’une voix calme. Et je connais le shogi de nom, mais je n’y ai jamais joué.

Ken, le père de famille, n’aurait jamais autorisé Hideko à jouer au Shogi ni à quelconque autre jeu. Ce n’était pas là le domaine des femmes. Non, leur domaine se réservait aux tâches ménagères, à la famille et aux enfants. A cela s’ajoutait l’atelier où Hideko travaillait jour et nuit, mais c’était uniquement parce qu’elle n’avait pas de frère pour reprendre le commerce familial.

« Et j’espère que tu retrouveras ton père. Dit-elle d’un air détaché. Je ne sais pas ce qui lui est arrivé, mais je te souhaite qu’il soit encore vivant et que tu parviennes à le retrouver. »

Malgré tous ses efforts, Hideko ne parvenait pas à comprendre cette envie de retrouver ses parents, cette envie de les revoir. Jamais elle ne se s’était sentie aussi bien, aussi libre depuis qu’ils avaient disparu.

« Pourquoi ne reviendrait-il pas… Il doit avoir ses raisons, je suppose, bonnes ou mauvaises. »

Un silence s’installa. Hideko était mal à l’aise dans ce genre de discussion : le genre qui lui rappelait sa différence avec les autres.
La pluie, toujours portée par la légère brise qui soufflait, continuait de tomber. Trempée jusqu’aux os, Hideko marchait sans faiblir vers l’Institut et elle empruntait maintenant le pont qui passait au-dessus de la rivière, cette même rivière qui les en séparait.

« Je ne sais pas. Tu es le seul qui pourras trouver la réponse à toutes tes questions et tu dois justement te donner les moyens d’y arriver, car personne d’autre ne le fera pour toi. »

C’était là tout ce qu’elle pouvait lui dire pour l’encourager.

« Tant que tu n’abandonnes pas, il y a de l’espoir. »


_________________
[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Zenjirō
Nara Zenjirō

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Ven 2 Juil 2021 - 15:30



Ne pas abandonner... De l'espoir... Ces deux sentiments ont trop longtemps fait souffrir le jeune Zenji. L'abandon, c’est ce qu'il a ressenti lorsque son père a choisi de partir pour protéger les autres, mais laissant sa famille en plan. C'est bien beau d'être altruiste, mais si c'est pour négliger ceux qu'on aime, à quoi bon ? Nara Iruka était pourtant une personne dotée d'une grande intelligence. Faisant partie du trio composé de l'actuelle chef du clan, beaucoup de civiles et shinobis l'apprécièrent et pourtant peu de monde l'a pleuré.
Transparent, tel une ombre, il s'est fait rapidement oublier, préférant laisser de sa lumière aux autres. C'était ce genre d'homme qu'était mon père.

L'espoir... Longtemps j'ai cru à sa mort. J'ai vagabondé souhaitant devenir une ombre et puis en revenant vers le monde des Shinobis, en affrontant des shinobis tels que toi, encore Genin et pourtant si impressionnant. Je me dis que mon père étant Jonin, devait vraiment être impressionnant. Je suis conscient aujourd'hui de l'ampleur de certaines missions. J'ai rencontré plusieurs personnes du monde Shinobis ou des civiles à qui j'accorde déjà ma confiance comme une vraie famille. Je comprends donc mieux ce que mon père pouvait ressentir. Mais c'est aussi pour cela que je dois devenir plus fort. Pour protéger ce village ou même partir à l'aventure, cela ne pourra pas se faire à mon niveau actuel. Cependant, je suis aujourd'hui prêt à affronter n'importe qui, et ce, peu importe le niveau qui nous sépare. Je n'abandonnerai jamais. Peut-être que je devrais également m'entrainer sur mes capacités physiques telles que tu me les suggères. Qui sait, tu sembles être une personne réfléchie et tes conseils ne peuvent que m'être utile

Tandis qu'on se rapprochait de l'hôpital, Zenji remarqua qu'égoïstement il ne parlait que de lui, chose qui n'arrivait que trop peu. Peut-être qu'il commence petit à petit à retrouver son chakra et donc une meilleure capacité à la réflexion. Zenji se tut un instant et se rendu compte qu'il avait surtout parlé de lui. Hideko semblait être une bonne personne et Zenji voulait en apprendre davantage sur elle.

Dis-moi... Sans paraitre indiscret, pourquoi souhaites-tu être shinobi ? En quelques mois, tu as déjà atteint un niveau aussi impressionnant, ce qui montre un entrainement intensif. Mais quelle est la raison de cet entrainement ? Souhaites-tu aussi quitter le village et partir à l'aventure ?

Zenji tournait la tête en direction d'Hideko pour la regarder en marchant. Il voulait comprendre qui elle est et quelles étaient ses ambitions.





_________________

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) G9fm

THEME SONG.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11952-dans-l-ombre-du-shinobi-nara-zenjiro-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11968-nara-zenjiro-dossier-shinobi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Empty
Lun 5 Juil 2021 - 15:43

L’espoir. Voilà ce qui lui avait manqué toutes ces années. Voilà, ce qu’elle avait perdu de vue, voilà pourquoi elle avait baissé les bras : car elle n’y croyait plus, mais la vie lui en avait décidé autrement pour elle.
D’un drame, elle avait obtenue sa liberté, car sans la mort de ses parents, elle n’en serait pas là aujourd’hui. Au début, Hideko culpabilisait de penser ainsi. Comment pouvait-elle se réjouir de la mort de ses parents ? Ceux qui l’avaient mis au monde ? Ceux sans qui elle ne serait pas de ce monde, mais elle avait compris que cela n’étaient que de futiles états d’âmes. Non, la seule chose qui importait, c’était qu’aujourd’hui elle était plus libre que jamais, elle pouvait vivre comme elle l’entendait, être elle-même et cette liberté, maintenant qu’elle y avait goutté, elle refusait de la perdre, quelque soit le prix qu’elle devrait payer pour la garder.
Zenjirō était comme tant d’autres. Lui, Akagi, Akio, Minako, Ken, tous désiraient protéger le village, mais pour Hideko Kumo n’était qu’un tremplin, un moyen d’arriver à ses objectifs. C’était là une relation gagnant-gagnant et aucunement une soumission de sa part aux autorités. Tant que le village lui permettait d’avancer, elle le protègerait corps et âme, mais si le village la bridait, tout comme pouvait le faire son père, alors elle partirait.
La seule et unique autre chose qui lui importait était sa sœur, Aya. Elle aussi avait tant souffert, elle ne pouvait pas l’abandonner, mais que faire si elle devait partir ?
Hideko ne le savait pas, elle ne savait pas si elle devrait l’emmener ou la laisser ici où elle serait probablement plus à l’abri, plus en sécurité. Face à ce dilemme, elle avait arrêté de penser à ce cas de figure et avait simplement poursuivi ses efforts, se contentant d’apprendre et de se battre, sans jamais s’arrêter.
Ce désir qu’avait son camarade de protéger le village, elle le comprenait, mais ne le ressentait pas. Au fond, peu importait : tant qu’il gardait espoir, qu’il n’abandonnerait pas, alors il pourrait atteindre son objectif.
Tous deux s’approchaient de l’entrée de l’Institut. A l’autre bout de la rue, au niveau de cette entrée, deux membres du personnel médical attendait là, à l’abri de l’appui sous le porche, mais avant qu’ils ne doivent se séparer, Zenjirō se montra curieux à son égard.
Hideko continua de marcher, se gardant de répondre à son camarade afin de peser chacun de ses mots, d’ordonner ses pensées, dans un silence pesant, seulement perturbée par le bruit du vent et de la pluie. Alors qu’ils arrivaient enfin, elle brisa ce silence.

─ Je suis entré dans les rangs de l’armée… Je suis devenu shinobi pour devenir puissante, car seule la puissance me permettra de protéger cette liberté que j’ai aujourd’hui, me permettra de me protéger. Peu importe au fond que je quitte le village. Peu importe la forme que cela prendrait, je prendrai la route qui me permettrait de devenir la plus puissante le plus rapidement. Dit-elle avec une détermination sans faille.

Alors qu’ils arrivèrent à quelques pas du porche, les médecins s’approchèrent d’eux et prirent en main Zenjirō, mais avant de les laisser s’en aller, elle lui glissa quelques derniers mots.

« Survivre, ce n’est pas vivre. Si ton père te manque tant que tu ne peux pas vivre, alors bats-toi, bats-toi sans relâche pour le retrouver, pour trouver la vérité, mais tout a un prix et si tu veux vraiment y arriver, toi aussi tu devras le payer un jour. »

Sur ces derniers mots, elle fit signe aux deux médecins et tous deux, accompagnés de Zenjirō, entrèrent dans le bâtiment. Hideko, seule à l’extérieur, resta là, immobile, plusieurs secondes durant. Puis elle se retourna et s’en alla vers sa maison. La journée était encore longue et elle avait encore beaucoup à faire avant d’avoir à trouver le repos.


_________________
[ENTRAINEMENT]  Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko) Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

[ENTRAINEMENT] Non loin du terrain d'entrainement à la lisière de la forêt (PV M. Hideko)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: