Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Tie me Down [Rin]

Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Tie me Down [Rin] Empty
Sam 12 Juin 2021 - 5:39

Le cœur dévasté était un bon nom pour ce qui restait du quartier résidentiel après l’émergence du Dieu Singe. On sous-estimait souvent l’étendue des dégâts. Depuis, c’était une longue ligne de civils qui entraient et sortaient matin et soir pour tenter de la reconstruire. On avait pensé un temps que personne ne reviendrait de Torii, là où la population avait été évacuée. Mais l’appel de retourner chez soi était un qui était souvent plus fort que tout.

Restait que le moral était bas. Les ténèbres déployées par le Chapelier sur le Yuukan, sa menace de mettre fin aux villages cachés en anéantissant le chakra qui les rendaient… Significatifs sur la scène mondiale. Comment garder l’espoir face à cela ?

Parfois, le seul langage qu’on pouvait comprendre, c’était un qui soit universel. Alors c’était pourquoi nombre de travailleurs se voyaient attirés vers l’une des rues qui menaient vers le cœur, qu’ils soient en train de débuter leur journée, ou la finir.

Ils y déambulaient à cause de la musique qui y régnait souvent, tôt le matin, tard le soir ou parfois entre les deux.

Car c’était souvent là où on pouvait y trouver Hayai Taishi, assis sur un simple tapis appuyé contre les murets de la rue, une simple guitare ancienne entre les mains, à jouer sans dire un mot. La musique était un art important de la culture de son clan nomade, essentielle pour les longs voyages, vitale pour l’âme. Pour garder la lumière devant soi.

À ses côtés, plus souvent qu’autrement un étonnant dindon, des plus obèses, un casque vissé sur sa tête décharnée, l’accompagnant d’un instrument similaire ou simplement de percussions, parfois utilisant ni plus ou moins que son propre gras plumeux comme un tambour.

La musique donnait espoir, mais elle donnait aussi calme et réflexion à l’esprit souvent troublé, trop souvent compliqué de Taishi. Elle donnait une interruption aux murmures qui le voulait un traître et un déserteur, un silence aux chuchotements qui diraient qu’Iwa est perdue.

Dans la musique, l’Hayai n’était qu’un seul et simple homme, détaché de l’univers difficile qui les entourait, de ses politiques, intrigues et drames. Il était simplement l’acteur d’une note après l’autre, et les mots, ou mieux encore le silence partagé entre lui et les badauds qui venaient s’asseoir pour l’écouter, valait souvent bien davantage que les plus risquées négociations des grands de ce monde.

Autrefois, l’Hayai aurait laissé un bol pour y cueillir des donations, mais ce n’était plus nécessaire désormais. L’argent qu’on lui laissait tout de même allait aux pauvres ou bien à Ija, la veuve qui l’hébergeait.

C’était un tel après-midi, et l’Hayai venait de terminer sa dernière mélodie. Glouba venait de partir, vaquant à ses propres occupations telles l’indépendant Chasseur de Primes qu’il était. Taishi rangeait son instrument quand une ombre sembla le dépassa. Ça n’avait rien de spécial; une tonne de gens allaient et passaient dans la rue, surtout quand il jouait; mais celle-ci le porta à relever son regard vert.

Il fut troublé par ce qu’il eut l’impression de voir. Elle lui rappelait… Sans réfléchir, l’Hayai se relevait, franchissait les quelques pas et posait sa main sur son épaule.

« Sana…?-»

La personne s’était retournée, et Taishi se sentit incroyablement stupide. Ce n’était pas elle. La même silhouette, le même âge, la même sensation dégagée… Les mêmes yeux. Mais ce n’était pas elle. Et l’Hayai se sentit si débile de l’avoir pensé.

Car la personne qu’il avait cru voir était morte depuis des années.

« Oh… Désolé, je pensais que vous étiez quelqu’un d’autre. Toutes mes excuses. »

Embarrassé, l’homme habillé de vert se posa la main derrière la tête.

« Je suis Hayai Taishi, un shinobi du village. Je ne vous dérangerai pas plus longtemps… »

Peut-être avait-il besoin d’un moment pour remettre ses pensées en ordre, de toute façon. Quel imbécile…

@Hyûga Rin

_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Tie me Down [Rin] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Tie me Down [Rin] Empty
Sam 12 Juin 2021 - 6:19
Citation :
J'ai effacé cette réponse par le biais d'un édit en voulant aller chercher le code de couleur. Je me sens super dumb, je m'excuse et ça arrivera plus, promis !


Dernière édition par Hyûga Rin le Sam 12 Juin 2021 - 19:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Tie me Down [Rin] Empty
Sam 12 Juin 2021 - 18:33
« C’est… Une longue histoire »

L’Hayai eut un sourire contraint. Il n’y avait pas de bonnes manières d’expliquer à une inconnue qu’il l’avait prise pour une personne morte depuis longtemps. Pas sans passer pour un fou, en tout cas. L’opinion des gens envers lui était déjà assez polarisée comme ça. En plus, elle semblait clairement amusée par la situation… Un peu trop peut-être même !

« Les femmes ont toujours eu beaucoup d’emprise sur moi à la base. Je suis également ravi. »

Pour nier les faits ? Tous ceux qui avaient connus Taishi à un moment ou un autre savait qu’il était un esclave du sexe féminin. Une Hyûga… Pas une surprise en soi. Ça expliquait le chakra similaire, même les traits. Et cette éternelle sensation de jeunesse, même à l’aube des trente ans, auquel Taishi lui-même se rapprochait beaucoup trop vite. Taishi la considéra pendant un instant.

« Êtes-vous nouvelle au village, peut-être ? »

Elle était inévitablement une Kunoichi, c’était facile à deviner. Une genin ? À son âge. Intrigant.

« Je viens de terminer, peut-être puis-je vous accompagner dans votre marche jusqu’à votre destination ? Ce n’est pas tous les jours qu’on fait des nouvelles rencontres. »

C’était surtout un prétexte pour en apprendre davantage sur la dénommée Rin. Sans en dire plus, le Jônin retournait à son tapis pour le rouler avec rapidité, avant de le faire disparaître à l’aide d’un sceau sur sa manche, un tour des plus élémentaires quand on parlait de Fuinjutsu.

Retournant à ses côtés, l’homme s’étira légèrement alors qu’ils reprenaient leur marche vers une destination inconnue. Pas que ça le dérange ; tout bon voyageur apprenait à aller sans toujours chercher.

« Il semble y avoir de plus en plus d’Hyûga dans nos rangs, en ce moment. La Tsuchikage a-t-elle encouragé davantage de ta famille à prendre les armes, peut-être ? »

Amusé à son tour, il lui jeta un regard perspicace.

« Ou bien son ombre jetée sur le clan commence à se disperser ? »

Il haussa les épaules.

« Dans tous les cas, ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre. Nous avons besoin de toute l’aide qu’on puisse trouver en ces temps difficiles. »

C’était peu le dire, avec toutes leurs pertes depuis l’Émergence de Yonbi…

_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Tie me Down [Rin] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Tie me Down [Rin] Empty
Sam 12 Juin 2021 - 19:05

« Faiblesse pour les femmes. »

Dans un coin de son esprit, la trentenaire venait de ranger cette information particulièrement pertinente. Peut-être qu'un jour, elle serait amenée à user de ses charmes afin d'obtenir un je-ne-sais-quoi de la part de cette imminente personnalité du village caché par la roche ? Lui proposant de l'accompagner vers sa destination, Rin ne pouvait refuser une telle demande. Une balade au coeur du village se voulait toujours plus agréable en compagnie de quelqu'un, aussi inconnu soit-il.

Attendant sagement qu'il remballe ses effets, elle remarqua le justu lancé par son interlocuteur. Encore une fois, elle classait cette information quelque part dans son monde intérieur. Elle ne savait pas tant de choses que ça sur ce jônin, mais elle pouvait désormais dire qu'elle l'avait vu lancé du fuinjutsu, domaine des arcanes shinobis qui intriguait Rin.

De retour à ses côtés, ils se mirent en direction des ruines d'une maison encore condamnée. Le voyage allait leur prendre une dizaine de minutes, bien assez de temps pour échanger quelques banalités.

[Rin] - Pour répondre à vos questions, je ne suis pas nouvelle au village non. Nos chemins ne se sont sans doute jamais croisés puisque, par le passé, je passais la majorité de mon temps à gérer les diverses besognes qui venait avec mon statut d'héritière du Byakugan. Ce n'est que très ressèment et que j'ai décidé de rejoindre les rangs militaires de cette cité et je viens tout juste de passer genin. J'en suis encore à mes débuts dans la maîtrise du chakra.Dit-elle en posant son regard sur le sceau présent sur le vêtement de son supérieur. Quant-à la hausse du nombre de Hyûga dans les rangs d'Iwa, je ne saurais dire pourquoi. Je ne peux parler que pour moi et mes motivations sont bien externes à Toph ou au besoin du village. Je dois dire que suite à ma décision de rejoindre l'académie, j'ai été suivi par ma soeur et mon frère, mais ce n'est là qu'une bien maigre explication.

Pas à pas, ils rejoignirent les décombres d'une modeste habitation située dans une zone sinistrée du village. Les travaux de reconstruction n'avaient pas encore atteint cette section du village et, tant que ce n'était pas fait, Rin s'était promis de venir s'y recueillir de temps en temps. C'était, pour elle, une sorte de baume spirituel sur cette douleur interne.

[Rin] - Permettez-moi quelques instants.

Dit-elle à l'Éclair Vert. S'excusant quelques moments, elle joignit ses deux mains contre son coeur, baissa la tête et commençait une prière symbolique. Dans les faits, elle n'avait aucune idée à qui elle envoyait ses quelques pensées, car elle ne savait plus trop quoi pensé de la présence des dieux dans ce monde. Après tout, n'était-ce pas justement un dieu qui lui avait enlevé sa fille et son mari ? Au bout de quelques minutes, elle tourna les talons et posait son regard opalin dans celui de l'homme devant elle.

[Rin] - Pardonnez cette requête bien égoïste de ma part, mais avez vous quelques instants à m'accorder ? J'aimerais parfaire ma maîtrise du chakra et ce n'est pas tous les jours que je tombais sur un shinobi de votre calibre.

Elle avait, comme à son habitude, ponctué cette demande d'une légère rotation de la tête de 30 degrés et d'un sourire chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Tie me Down [Rin] Empty
Sam 12 Juin 2021 - 19:48
« Il faut du courage pour commencer sa carrière sur le tard, surtout actuellement… Je peux respecter ça. »

Lui-même n’était devenu shinobi que par pur hasard à la base. Les Hayai n’étaient pas des ninjas à la base, et Taishi était le seul à avoir la capacité à utiliser le chakra, même s’il commençait à en douter depuis un certain temps.

« J’avoue passer moins de temps dans les rues qu’avant, alors c’est fort possible. »

Le sujet de Toph semblait un peu sensible pour elle. Taishi savait qu’elle n’était pas forcément adorée de tous au sein de son clan, pour des raisons un peu évidente; c’était l’histoire classique de la surdouée qui faisait passer ses frères et sœurs pour ce qu’ils n’étaient pas toujours.

Ils marchèrent quelques moments de plus dans les rues détruites avant de s’attarder sur une maison démolie. Elle n’avait rien de particulier, mais Rin semblait s’y intéresser davantage que les autres. Taishi se contenta d’observer la scène en silence, croisant les bras.

Elle sembla prier, et Taishi baissa les yeux. De toute évidence, l’Hyûga avait perdu quelqu’un durant l’émergence de Yonbi, un être aimé probablement. Cette baraque n’était pas à proximité du domaine Hyûga, mais ça ne voulait pas dire grand-chose en soi.

« Nous avons tous trop perdu de cet évènement. À qui appartenait cette maison ?»

Qu’ils avaient eux-mêmes provoqués, d’une certaine manière. Chaque personne perdue dans cette destruction en était une de trop, qui aurait mérité mieux. Une route d’ossements bâtie pour les plans de Tôsen. Pour un meilleur Yuukan sans chakra. De ses mots, du moins.

Il fut tiré de ses pensées par les mots de la femme, qui furent un peu surprenant. Parfaire sa maîtrise ? Comme un entraînement. C’était un endroit peu commun pour ce genre de requête.

« Je… Oui, bien sûr. Comment pourrais-je refuser. Mais je ne suis pas vraiment particulièrement habile dans quoi que ce soit. Que voudriez-vous savoir ? »

Que Taishi ait survécu tous les combats dans lesquels il avait été plongé restait un mystère. Il n’avait rien de la maîtrise de Toph ou de la force brute de Yanosa.

Il était juste un type qui avait eu de la chance, ironie pour quelqu’un qui ne croyait pas vraiment à celle-ci.

Les hasards du destin, peut-être ?

« Peut-être qu’en échange, vous m’accorderez une tasse de thé pour parler de votre histoire ici à Iwa. »

C’était à son tour d’offrir un sourire sympathique, et presque sans arrières-pensées.

_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Tie me Down [Rin] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Tie me Down [Rin] Empty
Sam 12 Juin 2021 - 20:26

[Rin] - Elle appartient une famille civile, épargner des horreurs de la guerre par l'évacuation du village. En ce moment, ils sont logés dans des quartiers secondaires du domaine Hyûga.

Elle évitait volontairement d'en rajouter sur le sujet. Elle avait choisi d'offrir le toit à cette famille de huit qui vivait dans cette habituation bigénérationnelle. Elle ne souhaitait pas crier haut et fort que les raisons qui l'amenait ici concernaient son deuil, préfèrent le vivre elle-même plutôt que l'imposer aux autres.

[Rin] - Oh, mais ne voyez pas en moi quelqu'un capable de maîtriser le chakra sous des formes avancées. Malgré mon âge, je ne sais n'être qu'une débutante dans la matière. En fait, en dehors des arcanes claniques des Hyûga, je ne sais pas grand-chose.

Elle savait bien qu'il s'agissait là d'une demande bien unique en son genre. Complètement sorti de nulle part, le tout émanait de cette motivation qui l'avait poussée à devenir genin de la roche à trente ans. Elle avait choisi d'investir son temps dans la maîtrise du chakra, dans le fait de parfaire ses connaissances et dans les entraînements afin, une fois la Grande Guerre lancée, elle puisse être le plus utile possible.

[Rin] - Seulement si vous me parlez de vos voyages, lors de votre désertion ! Les richesses de ce monde que vous avez dû voir m'intriguent particulièrement.

Lui rétorquait-elle, le sourire au visage. Elle ne connaissait pas grand-chose de ce voyageur, mais elle n'était pas restée indifférente aux diverses rumeurs de désertion qui courrait à son sujet. Elle n'était pas le genre rancunier et ne jugeait en rien le chemin qui avait mené cet homme à quitter la terre, puis à revenir au village. Confinée au coeur d'un village caché, elle rêvait plus jeune d'aventure et d'exploration – comme n'importe quelle gamine. -

Sans doute aurait-elle maintenant la possibilité de braver les terres au-delà de ce pays qui était le sien ? Elle se voyait déjà partir à la conquête de territoire inexploré et de ruine ancestrale truffée de piège. Byakugan en main, elle avait un don qui allait parfaitement avec cette idée sur quoi elle n'agirait jamais.

Dans tous les cas, elle attendait sagement la réponse de son interlocuteur, ne voulant pas s'imposer davantage. Déjà qu'elle lui faisait une demande hors de l'ordinaire, elle ne voulait pas trop pousser non plus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Tie me Down [Rin] Empty
Dim 13 Juin 2021 - 0:57
Elle évoqua une famille de civils et Taishi hocha de la tête sombrement.

« Je vois. Tôt ou tard la reconstruction fera son chemin jusqu’ici, mais ce n’est jamais pareil. »

Peut-être par chance, sa propre maison était déjà détruite quand Yonbi avait mis le feu au reste du patelin. Un tas de cendre et de débris comme les autres, ou pas tout à fait. On ne pouvait pas brûler des souvenirs aussi aisément que des madriers.

« Je n’y vois rien du tout. On commence tous quelque part. Je suis moi-même devenu shinobi il y a moins d’une demi-décennie, et j’ai même appris les rouages de la part d’une Hyûga, en fait. »

C’était presque anecdotique, mais absolument véridique. Tout arrivait pour une raison.

« Je veux bien t’aider comme je peux, encore faut-il que tu saches ce que tu veux savoir. Quand j’ai débuté, on m’a toujours dit que le plus important était d’avoir des bases solides. Les jutsus les plus simples sont souvent les plus difficiles à maîtriser pleinement. Je suis certain qu’ils en parlent à l’académie, même si je ne l’ai jamais moi-même fréquenté. »

Taishi avait passé très peu de temps dans cet édifice du village, habituellement uniquement pour aller à des réunions ou des rencontres avec d’autres shinobis. Dans le passé, il avait eu peu d’estime pour l’endroit, songeant qu’on ne pouvait pas apprendre les rouages d’un métier aussi complexe que celui de shinobi en restant assis sur une chaise dans une salle de classe. Il s’était peut-être assagi avec le temps, n’entretenant plus de préjugés envers l’établissement qui avait produit bien des shinobis de mérite depuis.

Elle mentionna alors sa désertion avec une nonchalance des plus inhabituelles et l’Hayai ne put s’empêcher de froncer les sourcils, un peu surpris de la voir amener ce sujet si brutalement. D’autres y auraient vu une certain manque de respect, non seulement pour son vécu, mais pour un supérieur direct. Par chance pour elle, il réussit à se contenir.

« Je n’ai pas abandonné mes confrères, amis et proches pour pouvoir voyager, Rin. »

Sa voix avait été un peu abrupte, sèche malgré lui. Un instant de silence passa et il se détendit.

« Mes excuses. Ce n’est pas le passage le plus agréable de ma vie. Il faudrait bien plus d’une tasse de thé pour l’expliquer et le décrire, même si au final il se décrit aussi simplement que vous l’avez évoqué. J’ai effectivement beaucoup voyagé, surtout avant de devenir shinobi, pour tout dire. J’espère un jour retourner sur les routes pour de bon, car c’est à elles que j’appartiens. Vous n’êtes pas la première à chercher l’aventure, prisonnière de ce village comme tant d’autres, et ça je le comprends. Mais j’oserais penser que l’herbe n’est pas toujours plus verte hors des murailles d’Iwa. Surtout actuellement. »

Le Yuukan actuel était dangereux.

Sombre et plein de terreurs.

_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Tie me Down [Rin] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Tie me Down [Rin] Empty
Dim 13 Juin 2021 - 1:33

[Rin] - Nous vivons à une bien sombre époque. Une période où même les morts ne peuvent se reposer... loin des aléas de la vie.

Elle faisait bien entendu référence à l'Edo Tensei, cet horrible jutsu qui permettait à son manipulateur de ramener les défunts à la vie en plus de les mettre sous son contrôle. Cependant, elle décida de ne pas accord plus de temps à ses paroles, décidant de revenir sur ce qu'elle avait dit et sur les sentiments qu'elle avait fait vivre à son interlocuteur – bien malgré elle.-

D'un geste cérémonique, Rin inclinait son corps légèrement vers l'avant. Deux longues mèches de cheveux violacées tombèrent le long de son visage, sous le joug de la gravité. D'une voix sereine, mais sincère, elle prononçait quelques mots en direction de celui qu'elle avait froissé.

[Rin] - Ce n'est pas à vous de vous excuser, Taishi-Sama, mais à moi. J'ai abordé avec insensibilité un sujet bien personnel et bien sensible et vous m'en voyez désolée. Jamais, je n'ai voulu vous causer du tord, ça ne ce reproduira plus.

Rin était quelqu'un de nonchalant et qui, la plupart du temps, oubliait que certaine chose dans ce monde était tabou et inabordable. Jusqu'ici, elle avait vécu une vie bien simple, loin des horreurs de la guerre.

[Rin] - Et... Pour répondre à votre question, les bases sont effectivement abordées à l'académie du village. C'est présenté de la même façon qu'on enseigne les tenants et les aboutissants des arcanes claniques à nos plus jeunes. Construire la base et bâtir à partir de celle-ci. Un concept bien simple.

C'était même du gros bon sang. Pourquoi apprendre aux jeunes pouces les 64 poings du hakke, alors qu'il ne maîtrisait même pas les 32 ? C'était d'ailleurs l'une des choses sur quoi elle travaillait le plus dernièrement ; les techniques de bases. Encore dans une période intensive d'apprentissage, elle travaille sans relâche des techniques telles que le bunshin, le henge ou la marche sur l'eau.

[Rin] - Si votre proposition tiens toujours, il y a bien une technique qui me donne quelques difficultés dernièrement. Elle ponctuait ses paroles en ce relavant et en fixant le regard de l'Éclair Vert. Puis, en offrant une rotation à sa tête de 30 degrées.Il s'agit d'une technique afin de se libérer de liens simple.

Il s'agissait là d'un mensonge qu'il était facile d'étaler au grand jour, advenant le cas où son interlocuteur connaissait moindrement les capacités chakriques des Hyûga. Cependant, afin de semer le doute dans l'esprit de celui qui avait déjà travaillé avec des membres du clan de trentenaire – il l'avait dit lui-même – elle poursuivit sans lui offrir la moindre seconde pour réfléchir.

[Rin] - En temps normal, ça serait quelque chose d'assez simple pour moi. Il me suffirait d'expulser du chakra des tenketsu près des entraves. Cependant, mes professeurs de l'académie m'ont dit que je me basais trop sur les techniques de mon clan et que l'expérience serait plus enrichissante pour moi si j'apprenais à manipuler le chakra tel qu'il était manipulé par la majorité de la population. Je me dis que c'est surement pour voir ce que ressentent ceux qui ne sont capables que d'utiliser que les tenketsu présents dans leurs mains ou leurs pieds.

Jamais elle n'avait reçu de tel conseil, mais il s'agissait là d'une tentative de changement de sujet afin de simplement pousser la conversation ailleurs que ce qui avait blessé le voyageur. La Dissimulatrice dévoilait une partie de ses talents pour la première fois dans sa longue – ou pas – carrière comme kunoichi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Tie me Down [Rin] Empty
Dim 13 Juin 2021 - 2:13
Elle semblait avoir réalisé son approche peut-être un peu trop directe, mais l’Hayai n’était pas fâché en tant que tel. C’était juste un sujet qu’il lui était difficile d’approcher à froid. Revisiter les squelettes dans son propre placard, ce n’était pas toujours le plus amusant des passe-temps.

Surtout quand l’inclinaison de la femme donnait un regard un peu trop flatteur sur son décolleté…

« Ahem, non, ce n’est rien. Je suis sûr qu’on en parlera à l’occasion, juste-, juste pas maintenant, c’est tout. »

Elle le rassura sur l’enseignement reçu à l’académie, ce qui aida à ramener la conversation sur un sujet plus confortable. Ça ne dura pas.

« Se… libérer de liens ? »

Des images peu recommandables envahirent son esprit endommagé, qu’il dut chasser à grand coup de pelle mentale. Si Aimi avait été dans le coin, il n’aurait pas survécu au massacre qui aurait suivi. Une fois ramené dans le côté lumineux de sa stratosphère spirituelle, l’Hayai se surpris à se demander ce qui pouvait bien lui causer problème. Taishi connaissait bien les aptitudes de ce clan pour les avoir tellement côtoyer au cours des années. Il en savait assez pour savoir qu’il était pratiquement impossible d’immobiliser les mains d’un utilisateur du Jûken.

Elle offrit la réponse d’elle-même et Taishi la considéra, ne pouvant faire autrement que de l’accepter. Il se gratta la tête.

« En fait, c’est une des rares techniques qui demande extrêmement peu de chakra, parce que c’est davantage une question de dextérité et de flexibilité. Expulser du chakra pour briser les cordes fonctionne, mais si ton ravisseur est un shinobi, il pourrait sentir le flux de chakra soudain, non ? »

Il secoua les épaules.

« C’est une piste pour le justifier du moins. Je ne vois rien de mal à exploiter les dons de ton clan si c’est ce qui marche le mieux pour toi. Mais si c’est ce que tu veux apprendre… L’arrière-cour de cette maison sera un bon endroit pour s’exercer je pense. »

C’était son propre piège. Si cette maison n’était que l’ancienne propriété d’une famille civile comme elle le disait, alors ça ne devrait pas la déranger outre-mesure, non ?

Une fois sur les lieux, l’Éclair Vert sembla réfléchir avant de porter la main à une sacoche sur sa tunique, en extirpant un rouleau de fil de fer, qu’il tendit à la femme sans réfléchir davantage.

« La meilleure manière de voir comment ça fonctionne, c’est une démonstration, je pense. Tu n’as qu’à attacher mes mains, du mieux que tu le peux. Sans me blesser, si possible, hein. »

Il avait été dans des situations plus étranges que ça.

Prétendre le contraire aurait été un mensonge.

_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Tie me Down [Rin] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Tie me Down [Rin] Empty
Dim 13 Juin 2021 - 2:57

Elle avait hésité quelques instants avant de pénétrer sur les terres de cette maison qui avait vu les derniers moments de sa fille et de son mari. Si elle avait aimé rester de marbre, elle était restée elle-même surprise de ce court moment d'hésitation. Pas assez pour qu'un civil lambda le remarque, mais suffisamment pour qu'un shinobi du calibre de Taishi s'en rende compte, d'autant plus que c'était exactement ce qu'il avait cherché à faire. De son côté, la genin n'avait aucune idée des intentions du voyageur et c'était pour le mieux.

Acceptant le don de celui qui sera son enseignant, elle était restée un peu perplexe. Certes, si cette façon de faire se voulait bien naturelle, puisqu'après tout... comment pouvait-elle apprendre à se délier de telles attaches sans être attaché elle-même... la trentenaire ne put s'empêcher de ressentir un petit malaise à l'idée d'être attaché dans un coin désert du village en compagnie d'un inconnu. Un étranger à qui ça ne dérangerait même pas de reprendre la route... Il l'avait dit lui-même.

De toute façon, elle n'avait plus vraiment l'opportunité de prendre ses jambes à son cou. Difficile de fuir un gars dont le titre faisait référence à un élément de vitesse. Peut-être aurait-elle plus de chance si elle l'attachait d'abord ? Elle gagnerait quoi, une ou deux secondes ?

Dans tous les cas, elle chassait ses vilaines pensées de son esprit d'une grande gifle mentale. Délicatement, elle attachait les mains de Taishi dans son dos. Pas trop serré, puisque le fil de fer pourrait bien lui lacérer la peau, alors qu'il se dandinerait en essayant de se libérer de cette corde métallique.

[Rin] - Comme ça, c'est bon ?

Son interlocuteur avait soulevé un bon point. Elle n'avait pas pensé aux potentielles applications d'une technique libérant peu de chakra. Ayant passé sa vie avec des arcanes dont l'objectif était plutôt l'inverse, elle avait peut-être trop tendance à tomber dans la facilité pour ce genre de moment. Un outil plus discret serait bien utile dans l'arsenal de cette genin souhaitant développer un côté plus dissimulant des arts shinobis.

Elle se recula de quelques pas, son regard posé sur les mains de celui qu'elle venait d'attacher. Elle ne voulait manquer aucune de seconde de cette technique qui, peut-être un jour, allait lui sauver la peau ?

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Tie me Down [Rin] Empty
Mer 16 Juin 2021 - 18:42
“Oui voilà, c’est… Hum, parfait. »

Ou presque, héhéhé… Il éprouva la solidité des entraves à ses mains en jouant des épaules légèrement. Pas que ce soit vraiment une situation qui lui soit vraiment arrivée dans une vraie mission, mais c’était un des premiers tours qu’Akimoto, l’ancien Tsuchikage, lui avait enseigné jadis. Et ce n’était pas du tout une question d’avoir les « mains glissantes » ou quelque chose du genre, le Borukan étant un homme d’une taille colossale.

« Donc la question ici n’est pas tellement d’être flexible physiquement, même si ça peut être utile. Si j’étais un civil, ce serait probablement plus important. J’irais même jusqu’à me déboiter l’épaule pour me donner du jeu dans la corde utilisée. Mais ça a son lot de désavantage, une luxation c’est douloureux et ça cause des dommages, et puis ce n’est pas nécessairement rapide. »

Et Taishi n’était pas forcément le plus agile des shinobis, même si son sobriquet ridicule prétendait le contraire. Son manteau vert le dissimulait la plupart du temps, mais ses bras et épaules étaient presque disproportionnés par rapport au reste de son corps, le résultat d’une vie passée à lancer et manier le Kunai.

Il se détourna de la femme un instant pour lui montrer ses mains.

« Alors, déjà, et ce n’est pas une critique, mais tu seras avantagée si ton ravisseur t’attache les mains sans ligoter tes doigts, comme tu l’as fait. Doigts veut dire mudras, mudras veut dire jutsu. Il est beaucoup plus difficile de se sortir d’une immobilisation sans mudras, à moins d’avoir des sceaux ou posséder un trait particulier, comme un assimilateur. »

Il illustra ce fait en effectuant quelques mudras simples, plus ou moins sans trop de difficulté.

« Ensuite, tout dépend du type de lien, mais la plupart d’entre eux possède une certaine… Élasticité. Même si celle-ci est minime, il suffit d’un millimètre pour faire une grosse différence. »

Même un fil de fer possédait un peu d’extension, contrairement à une chaîne par exemple.

« Parallèlement, comme utilisatrice du poing souple, tu auras sans doute remarqué que lorsque tu concentre du chakra dans une partie de ton corps, la masse musculaire de l’endroit visé augmente légèrement, et devient plus dense pendant ce court moment. Ce jutsu utilise ces deux propriétés pour créer un vide entre tes mains et les liens. Parfois c’est suffisant pour les glisser hors des entraves, mais ça ne sera pas toujours le cas. »

Il s’accroupit, passant ses mains de derrière son dos sous ses pieds pour les ramener devant lui.

« La seconde partie est plus délicate. Une fois ce minuscule espace créé pendant cette fraction de seconde, tu ajoutes une seconde impulsion de chakra dans tes avant-bras pour donner un coup sec en ramenant tes bras vers l’extérieur. L’espace, il te sert à te donner juste assez d’élan pour accumuler l’énergie, la force nécessaire. Le reste dépend de ta force musculaire. Si tu es très forte, la corde va se briser. Si tu ne l’es, elle sera étirée ou déformée, bien assez pour te permettre de libérer tes mains. »

Et maintenant, à la pratique. L’Hayai concentra du chakra dans ses mains, ce qui n’eut aucun effet visuel, mais l’Éclair Vert sentit le fil de fer ployer sous l’effort. Normalement, ça lui aurait coupé la peau, mais le chakra rendait sa peau et ses muscles bien plus denses et solide.

L’instant plus tard, avec un bruit sec le fil de fer tombait sur le sol, brisé à quelques endroits. Taishi était très fort physiquement, même en comparaison du shinobi moyen.

« Voilà, des questions avant que je t’attache ? »

Et ces images qui revenaient…



_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Tie me Down [Rin] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Tie me Down [Rin] Empty
Sam 19 Juin 2021 - 2:48

Les dires de son enseignant du moment étaient simples, efficaces et décrivaient parfaitement comment appliquer cette technique. L'éclair Vert semblait avec des capacités d'enseignant que Rin ne s'attendait pas à découvrir. C'était une bonne chose, bien entendu, mais elle ne pouvait s'imaginer à quel point ne devait pas être facile d'expliquer avec autant de claret comment réaliser une technique qui dépendant tellement du ressenti.

Avant qu'il ne débute la réalisation de sa technique, Rin réalisait un unique mudra afin de l'aider à concentrer du chakra dans ses yeux. Face à cet apport, les veines caractéristiques de son clan venaient former un demi-cercle imposant sur le côté de ses tempes. Avec l'apparition de celles-ci et la réalisation de sa technique, sa vision s'améliorait et elle pouvait aisément voir les 361 tenketsu présents sur le corps de l'Hayai. Non seulement elle était capable de voir des points aussi petits que des têtes d'épingle, elle était en mesure de percevoir le flot qui voulait dans son système chakrique.



Son objectif était bien simple, voire la technique réalisée par son enseignant tout en enregistrant le mouvement du chakra qu'il réalisait alors qu'il se libérait des liens en acier de la genin. Tout d'un coup, elle regrettait de ne pas lui avoir lié les doigts, elle aurait bien aimé voir si la technique aurait été différente avec ou sans mudra. Dans tous les cas, elle put aisément observer ce qu'il voulait dire quand il parlait du gonflement de ses muscles et de l'espace que ça créait entre les liens.

Il put très facilement se libérer du fil de fer qui tombait au sol. Il lui adressait ensuite la parole. D'un sourire très léger, elle lui répondit en offrant à sa tête une rotation d'une trentaine de degrés vers la droite.

[Rin] - Aucune, ça n'a vraiment pas l'air d'une technique compliquée. Vos explications sont vraiment claires, Taishi-Senseï.

Désactivant la technique secrète de sa Kekkai Genkai, elle tournait son dos à son interlocuteur, portant ses mains un peu au-dessus de ses fesses. Elle n'avait pas besoin de voir son propre système chakrique, le Byakugan ne représentait qu'une dépense inutile de chakra.

Rapidement, un peu trop même, le jônin enroulait les membres supérieurs de la nouvelle genin à l'aide d'un autre fil de fer. La position n'était pas très confortable, le corps n'était après tout pas vraiment fait pour entretenir une telle position. Une fois qu'il eut fini avec sa besogne, Rin se retournait vers lui.

Fermant les yeux, elle se concentrait afin de reproduire le mouvement de chakra qu'il venait de lui montrer. C'était sans doute un réflexe, mais instinctivement, elle n'avait pas simplement essayé de gonfler ses propres muscles au point de faire rompre le lien. Non, elle avait expulsé du chakra des tenketsu présents dans ses bras, chose que les shinobis lambda n'étaient pas capables de faire, mais sur quoi elle se reposait un peu trop. Face à un lien de cette ampleur, ce ne fut bien entendu pas suffisant pour qu'elle s'en libère. Cette souplesse qui semblait aider pour la technique qu'il voulait lui montrer était une force afin de résister à une décharge Hyûga.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Tie me Down [Rin] Empty
Sam 19 Juin 2021 - 18:36
Elle semblait plutôt confiante de réussir à répliquer la technique sans davantage de questions. L’Hayai songea avec amusement que c’était une attitude bien habituelle de la part d’un membre du clan Hyûga, confiant dans leurs talents naturels. Taishi se garda bien de commenter, se contentant d’attacher la femme CONSENTANTE de façon solide mais pas plus élaborée qu’elle ne l’avait fait pour lui. Ils n’allaient pas devenir des légendes des évasions aujourd’hui.

Ceci fait, Il avait fait quelques pas en arrière pour l’observer faire une première tentative. D’abord rien, puis l’Hayai fut capable de lire un certain effort sur le visage de la Genin, de même qu’une légère pulsion dans l’air, un relâchement de chakra.

« Hmm… »

De toute évidence, la Hyûga avait décidé d’essayer de briser les liens en utilisant sa capacité héréditaire plutôt que la technique qu’il venait de lui montrer. Ou bien un peu des deux, volontairement ou pas. Après quelques instants, il devint progressivement clair qu’il y avait un problème, alors qu’elle ne parvenait pas à sortir de ses liens.

« De ce que je sais du poing souple, il est très efficace pour faire des dommages internes, bloquer des tenketsus, ce genre de chose. Mais il faut une maîtrise très poussée pour faire des dégâts purement physiques. La Tsuchikage est capable d’un tel prodige, mais elle n’a rien du shinobi moyen. »

Il se gratta la tête.

« Parce qu’elle a apprise à ne pas se fier uniquement à ses yeux, ou son don. J’ai vu Toph gravir et descendre les plateaux, des sacs de pierre accrochées à ses jambes et bras, des centaines de fois. Chaque matin, un intense entraînement physique dans son dojo à portes fermées. Ce que j’essaie de dire… »

Il s’était approché à nouveau, ses doigts effleurant le bicep droit de la femme – ET RIEN D’AUTRE – avant de secouer la tête, peu impressionné. Elle était athlétique… Pour une civile, peut-être.

« Tu crois être assez forte pour ton art, mais si tu veux le dépasser, il te faudra comprendre comment nous, dénués des talents Hyûgas, arrivons à faire ce qui est si simple pour vous en apparence. »

Cela pouvait sembler sévère mais Taishi n’était pas du genre à mâcher ses mots. Les années avaient fait de lui un gant de velours sur une main d’acier.

« Même pas cinq minutes et tu utilises déjà ton Byakugan. Je t’ai dit que tu pouvais utiliser ton don si c’était à ton avantage, mais es-ce vraiment le cas ici ? »

Secouant la tête, il contourna la femme avant d’attraper une longueur de fil de fer.

« Essayons d’une autre manière. »

Il attacha le fil aux liens autour des mains de la femme, puis fit quelques pas de côté avant d’en relier l’autre extrémité à une des colonnes de fondation de la maison démolie. Autrement dit, Rin était désormais liée non seulement des mains mais à la maison. Ceci fait, il commença à s’éloigner.

« Mon ancien maître, le Tsuchikage Borukan Akimoto, m’a toujours dit que la meilleure manière d’apprendre, c’était d’avoir quelque chose à perdre. »

Il portait les mains à une sacoche à sa ceinture, tirant sur les manches de son manteau alors que les mâchoires de ses avant-bras se mettaient au travail.

« Après tout, c’est dans la défaite qu’on apprend, pas la victoire. »

Taishi s’assied sur un madrier à moitié brisé, avant de poser sur le sol un objet, une boule d’argile qui muta pour devenir un dindon d’argile. Inoffensif en apparence… Mais uniquement en apparence.

« Rin, cette création est bien suffisante pour faire exploser cette maison et rayer de la carte ce qui en reste… Et elle le fera, si tu n’arrives pas à te libérer pour l’en empêcher. »

Le dindon alors immobile, s’ébouriffa subitement les ailes avant de commencer d’un pas lent et claudique à avancer vers les ruines de la maison, une vingtaine de mètres en amont.

« Rin… Ne regarde pas ce dindon. Regarde-moi. »

Et dès lors qu’elle le faisait, l’Hayai relevait sa paume, un sceau dans celle-ci se déclenchant pour projeter un éclat lumineux brutal et soudain d’une couleur émeraude, aveuglant la femme sévèrement. Elle devait s’en sortir sans son Byakugan.

« … »



_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Tie me Down [Rin] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Tie me Down [Rin] Empty
Sam 19 Juin 2021 - 21:05

Dans les faits, l'utilisation du Byagukan n'avait été qu'éphémère. Elle s'en était servi seulement le temps de voir comment son enseignant effectuait la technique, rien de plus. Elle l'avait même désactivé tout de suite après justement dans l'optique de ne pas dépendre de son Dojutsu. Après, il était bien plaisant de savoir que ce qu'elle essayait de faire, c'est-à-dire se distancer des arcanes de son clan pour ne pas trop en dépendre, semblait être une bonne chose pour le développement de ses capacités.

Et puis, cette expulsion de ses tenketsus avait été bien involontaire de sa part. Il était aussi naturel pour elle d'utiliser toutes les parties de son corps pour la modélisation de son chakra, tout comme ce l'était pour un shinobi lambda d'utiliser ceux présents dans ses mains. Ça avait été un réflexe et rien de plus.

Dans tous les cas, l'apprentissage prenait une tournure un peu particulière. Dévoilant une multitude de bouches son corps – quel fantasme particulier – elle pouvait apercevoir l'Hayai donner une forme bien unique à un tas d'argile. Un petit dindon un peu cute, un peu étrange et surtout particulièrement explosif. Écoutant les explications de son enseignant, complètement enchaînée et incapable d'atteindre le bête grassouillette, elle écoutait les dires de celui qui lui enseignait une technique de libération.

Puis, alors qu'il lui demandait son attention, Rin posa son regard dans le creux de la main de l'Hayai. Grossière erreur puisque celui-ci déclenchait un sceau provoquant une véritable explosion de lumière capable de lui bruler la rétine. D'abord verdâtre, l'afflux lumineux fut tellement intense qu'elle ne voyait que du blanc. Ses rétines complètement surchargées lui faisaient souffrir le martyre, alors que ses glandes lacrymales sécrétaient des larmes qui coulèrent le long de son visage.

Cet apprentissage était en train de prendre une drôle de tournure. Attachée et aveuglée, elle était à la merci la plus complète de l'Éclair Vert. Sauf qu'à la place de tourner sa débauche contre sa personne, il la dirigeait sur cette maison qui, malgré elle, comptait énormément aux yeux de la genin.

Prise au dépourvu, ne pouvant que s'imaginer le petit dindon en train de courir vers ce qu'il s'en allait faire exploser, la parange était prise de panique. Une panique sans et bien anormale pour quelqu'un qui, l'instant d'avant, arborait une neutralité digne d'un être stoïque et impassible devant la douleur et le malheur.

Hayai, souhaitant motiver la genin, frappait là où ça faisait mal et n'offrait aucune pitié à la trentenaire. Était-ce réellement là l'attitude d'un jônin ? Elle ne doutait pas de ses motivations et si ça pouvait l'aider à avancer, pourquoi pas, mais son pauvre petit coeur ne désirait qu'une seule chose, protéger cet endroit qui avait offert le repos à sa famille.

Ses larmes disaient ce que s'est mots refusait de formuler. Certes, des larmes de douleur, mais ça ne changeait en rien le sens de leur déploiement. Si ce n'est que lui offrir l'opportunité de les justifier physiquement... plutôt que psychologiquement.

Elle cinglait son corps à bloc. Contractant les muscles de ses bras, elle essayait de vaincre les liens physiques qui la retenaient. Mais pour faire quoi ? Elle n'avait aucune idée de ou pouvait bien être cette petite créature qu'elle devrait terrasser. Elle venait d'être aveuglée et n'avait aucune idée de la vitesse de déplacement de cette bête ou du chemin qu'elle avait bien pu prendre. Comment pouvait-elle se débarrasser de cette bombe obèse sur deux pattes, même si elle parvenait à se libérer ?

Inspirant profondément, elle se remémorait instinctivement certains apprentissages. D'abord l'importance de se contrer sur un problème à la fois. Ne pas se laisser emporter par l'urgence d'agir et évaluer quelles étaient ses options. Ceci lui permit de garder en tête que peu importe comment elle se débarrasserait de la bombe, elle ne pourrait rien faire tant qu'elle ne se serait pas sortie des liens qui la retenaient.

Aussi, elle essaya le tout pour le tout. Résistant au désire d'expulser tout ce qu'elle avait, elle se dandinait en essayant de s'extraire de ce qu'elle pouvait. Sans grand succès, elle n'avait qu'une seule option, opter sur sa force physique pour briser les liens. Concentrant son chakra dans ses bras, elle faisait ce qu'elle pouvait pour donner une plus grosse importance à sa masse musculaire, alors qu'ils gonflaient, Rin offrait le plus de résistance qu'elle pouvait. Ignorant complètement la douleur et les marques que les fils lui laisseraient sur ses avant-bras. Petit à petit, ils se fragilisaient et plus elle s'imaginait avancer la construction d'argile, plus elle concentrait de chakra.

Soudainement, la totalité du fil rompit en quelques endroits, lui offrant assez de liberté pour s'extraire maladroitement de l'emprise du métal. Si c'était bien loin du résultat qu'avait offert l'Hayai, ça avait été suffisant pour lui permettre de s'en débarrasser. Il ne lui restait plus qu'à se débarrasser de la volaille.

Cependant, la seule solution qui lui venait en tête fut de s'en prendre directement à celui qui l'avait invoqué. Elle n'avait rien dans son répertoire pour repérer une si petite chose sans ses yeux. Elle ne pouvait que se lancer là où se tenait l'Hayai alors qu'elle était encore capable de voir, espérant qu'il n'ait pas bougé.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Tie me Down [Rin] Empty
Dim 20 Juin 2021 - 0:55
La vérité, c’est qu’on découvre rarement qui on est vraiment à moins d’être mis dans une situation qui l’oblige. Personne n’est aussi dévoué, inventif voir désespéré que lorsqu’il a quelque chose en jeu.

Et c’était exactement ce qu’il avait fait avec Rin. La femme d’ailleurs si calme auparavant ne l’était plus du tout, exposant la façade de ses sentiments envers cet endroit. Que voulait-il dire pour elle, en réalité ? En fait, ça ne faisait ni chaud ou froid pour l’Hayai, qui comprenait la douleur des souvenirs. La différence peut-être, c’est qu’il avait bien l’impression qu’elle avait menti pour cacher la sienne.

Il la regarda se démener comme un diable, puis sembler se calmer avant de focaliser ses efforts. C’était l’entraînement qui prenait le dessus. Pas de sourire, de courbette ou d’intentions cachées ici. Seulement la focalisation dont elle avait besoin. Seulement l’instinct d’un shinobi.

Les liens cédèrent. Sa technique manquait grossièrement de finesse, mais elle semblait avoir saisi l’essentiel de celle-ci.

« Et voilà, pas si- Hmm ? »

Assis sur son madrier, l’Hayai n’avait pas exactement prévu le geste raide de la femme qui lui fonça dessus, une charge aveugle et presque enragée. Volontairement ou nous, la genin le culbuta et ils roulèrent dans l’herbe comme des amants assoiffés, mais le contexte était évidemment un peu différent.

Ils se débattirent quelques instants, mais les mains du jônin trouvèrent les poignets de la Kunoichi, rougis par les blessures qu’elle s’était infligée à elle-même par sa technique imparfaite.

« Stop ! Assez. »

Encore quelques instants d’agitation, mais la poigne d’acier de l’Hayai, celle d’un survivant, était implacable, du moins sans utiliser du chakra.

« On voit la dépendance presque maladive d’une Hyuga à ses yeux. Ta vision reviendra d’ici quelques instants. Au lieu de t’en prendre à moi, ouvre tes oreilles. »

Là, dans le bruissement du vent, on pouvait entendre un autre bruit. Celui d’un bruissement d’aile, mais également d’un léger gloussement qui n’était émis que par un seul type d’oiseau.

Celui toujours qui était allé asseoir son croupion emplumé sur le madrier une fois que Rin avait été aveuglée.

Taishi ramena la femme sur pied sans cérémonie.

« La leçon est terminée. Te voilà capable de te libérer de liens simples. Même si j’espère que tu feras en sorte de ne pas toujours partir en rage meurtrière à chaque fois. Ça tue un peu le besoin de discrétion. »

À mesure que la femme retrouvait sa vision, elle pouvait voir le petit dindon progressivement fondre pour redevenir une masse d’argile difforme et inoffensive, ou presque.

L’Hayai, lui reprenait place sur le madrier, ses yeux verts dirigés contre la baraque démolie.

« J’ai eu ma part de souffrance. Aussi grande soit celle qui te lie à cette maison… Tu ne devrais pas mentir à son sujet. La douleur ne nous quitte jamais… On apprend simplement à vivre avec elle. »

D’une certaine manière, Rin lui rappelait Sanadare.

« Utilise-la. Maîtrise-la. Et tu seras alors plus forte que jamais. Elle te fera faire des choses impensables. Tu auras des regrets. Mais pas des remords. »


_________________
Love and Fight with equal measure, Invité.
GLOUBAFIGHTER ENGAGE
Tie me Down [Rin] 56132_s
#GLOUBA / A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI / JIKKUKAN HERITOR / THE GREEN FLASH / DAEDALUS EMERGENCE / RULE REVOLUTION
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Tie me Down [Rin] Empty
Dim 20 Juin 2021 - 1:30

[Rin] - Excuse-moi !

Lui dit-elle la veuve endeuiller. Sa vision, encore trouble, ne pouvait que donner raison aux dires du jônin.

[Rin] - Je sais déjà que je ne dois pas me baser que sur les arcanes de mon clan, mais je suis encore bien trop novice pour pouvoir faire autrement.

En devenant une kunoichi, Rin s'était dotée de trois préceptes bien singuliers. Sortes de guide vers quoi elle aspirait devenir. S'il s'agissait là du tout premier, les deux autres allaient devoir rester un mystère pour l'instant, car sa vie en dépendrait peut-être un jour. Non pas qu'elle doutait de la loyauté de l'Éclair Vert, mais plutôt qu'elle n'avait pas les compétences et le niveau requis pour pouvoir même formuler le moindre, désire à ce sujet. Elle n'était pas sotte et elle connaissait sa place dans le monde. À mesure que sa maîtrise du chakra augmenterait, elle explorerait cette partie de sa vie.

[Rin] - Merci pour l'enseignement ! J'ai encore besoin de pratique, mais ça se fera avec le temps.

Sa vision lui revenait petit à petit. Doucement, ses yeux parvenaient à discerner la silhouette de l'Hayai, puis de la demeure en ruine.

[Rin] - Je me doute bien que vous avez compris que cette demeure est plus que la simple maison d'un couple que j'héberge. Sinon vous ne l'auriez pas menacé de la sorte.

Elle retrouvait son calme habituel.

[Rin] - Il s'agit là de l'endroit où mon mari et ma fille sont décédés, lors de l'attaque de Yonbi. Ça peut paraitre stupide, mais je tiens à cet endroit. Sans doute êtes-ce là la preuve que mon deuil n'est pas complètement fait.

Mais le serait-il un jour ? N'avait-elle pas décidé de devenir une kunoichi de la roche dans le but de marcher dans leur tracé ? De porteur leur honneur et d'offrir au monde ce qu'ils ne pouvaient plus offrir ? Ne se complaisait-elle pas dans sa situation ? Dans tous les cas, petit à petit, elle découvrait une facette de cette vie qu'elle avait pourtant fui des années auparavant. Une facette qu'elle aimait bien et malgré les émotions que lui avait fait vivre l'Hayai, elle appréciait sa compagnie. Sans doute n'aurait-elle jamais fait une telle rencontre, si elle s'était maintenu dans cette vie qu'elle vivait avant les événements datant que quelques mois à peine.

[Rin] - J'apprécie vraiment le temps que vous avez pris avec moi. J'espère que nos chemins se croiseront à nouveau, Hayai Taishi de la Roche.

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin

Tie me Down [Rin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: