Soutenez le forum !
1234
Partagez

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke

Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Sam 12 Juin 2021 - 11:39
The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke K_r6enWn

Difficile de faire plus pénible comme cadre. Une maison de thé, proche du domaine clanique. Un jardin zen, d'un blanc immaculé, à l'image de la sainte pupille des Hyūga. Et, sur le rebord du parquet, deux héritiers du Jūken qui contemplent le silence autour d'un thé.

Quelques jours plus tôt, Komorebi n'aurait jamais songé à pareille scène. Après une matinée d'entrainement contraint par son oncle, elle fila se vider l'esprit en ville. À son retour, sa mère l'attendait, bien déterminée à lui faire entendre ses volontés. Depuis la disparition de son père, Komorebi n'avait cessé de fuir ses engagements. Si ses parents entretenaient sur elle depuis des années une pression constante, malgré ses capacités, la perte du paternel laissa penser à Komorebi que le temps du changement s'accompagnerait d'une liberté accrue. Elle avait réduit l'intensité de ses entrainements, et préférait vagabonder dans les ruelles plutôt que de s'infliger l'humiliation d'affronter quelque pair du domaine.

Mais sa génitrice ne l'entendait pas de cette oreille. Elle avait eu vent du récit d'un certain Kisuke. Un servant de la Bunke, condamné par la perte de son chakra. Si cette tragédie l'avait engagé sur une voie peu honorable pour n'importe quel Hyūga, la rumeur allait bon train quant à sa volonté de récupérer ses capacités à manier le Poing Souple comme la Pupille Blanche. Une histoire motivante que la mère de Komorebi souhaitait utiliser auprès de sa fille pour l'inspirer. Si cet homme repartait de zéro pour regagner la gloire de ses ancêtres, alors peut-être pouvait-elle faire de même.


Ce fut ainsi pour cette ambition bien singulière qu'une entrevue fut organisée entre les deux Hyūga de seconde zone. La Déchue ne partageait aucune sympathie à l'égard de ce Kisuke, encore moins à l'idée de cette prétendue salvation qui lui tendait également la main. Elle était totalement consciente du mal qui l'habitait, et elle se doutait que son incapacité n'avait d'égal que la détresse des siens qui les poussaient à considérer la moindre solution. Sous un ciel cotonneux, les deux Hyūga s'installèrent en extérieur dans la maison de thé. Fidèle à ses impératifs mondains, la kunoichi s'inclina modestement pour saluer son aîné, mais demeura muette le temps de la cérémonie.

Elle n'envisageait à aucun moment de faire des efforts supplémentaires. Kisuke pouvait bien faire tous les efforts du monde, si ça lui chantait, cela l'importait peu. Elle avait assez souffert du vivant de son père. Se torturer davantage devant le spectre de son paternel la motivait peu. Pourtant… après quelques minutes de silence, il fallait bien se lancer. Le thé était servi, et Komorebi se doutait bien qu'une entrevue destinée à converser placée sous le signe du silence serait mal interprété par ses parents. Alors, dans un discret soufflement de nez, elle se lança.

Donc… vous… avez perdu votre chakra, c'est bien ça ? Si ce n'est pas indiscret… comment cela vous est arrivé ? Ça m'intéresse, vous savez…

Après tout, à défaut de savoir comment utiliser son chakra à la hauteur des attentes de sa famille… peut-être était plus judicieux de découvrir comment le condamner à jamais, et ainsi se libérer des impératifs familiaux.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Sam 12 Juin 2021 - 16:42
Kisuke avait reçu cette invitation du clan principal avec appréhension. Il venait de regagner ses tenketsus et, subitement, il était invité à plusieurs endroits du clan. Etrange coïncidence, n'est-ce pas ? Il espérait ne pas être forcé à reprendre du service comme serviteur, mais son implication dans Iwa en tant que genin semblait lui avoir permis d'échappé à cet esclavage moderne.

Semblait, jusqu'à cette invitation.

Une rencontre étrange. Lui et cette jeune Hyûga. Une silencieuse cérémonie. Un air gêné - oui, pas besoin d'un diplôme de sociologie pour le voir. S'il avait été de la branche principale, il aurait même eut peur d'assister à sa propre interview de mariage. Heureusement, son status de pariat le protégeait de cela. Pour le moment. Puis vint, enfin, la première question.

Les premiers mots échangés.

Son éventail sortir de sa manche, lentement et se déploya devant son visage, chargé légèrement en chakra.

C'est effectivement un peu indiscret.

Il plongea ses yeux gris dans ses yeux blancs. Komorebi-sama était membre de la branche principale mais semblait en disgrâce. Lui-même n'avait guère de contact depuis quatre ans avec le clan, et là dernière fois qu'il l'avait vu elle était encore bien vue des siens. Mais il y avait plusieurs signes qui ne collaient pas avec la situation. Elle avait été assise en tant qu'égale à lui, et ne semblait pas avoir décidé cela d'elle-même. Non, on lui avait imposé cette réunion, cette discussion.

C'était une sorte d'insulte envers elle, si on l'a mettait d'égalité avec un rebus de la branche servante. Et il n'était pas revenu en odeur de sainteté juste parce qu'il avait retrouvé l'usage de son chakra. Non, il restait un citoyen de seconde zone.

Qu'avait-elle fait pour être traitée de la sorte ? Cela, il l'ignorait. Trop souvent, la branche principale agissait en-dehors de sa compréhension et de ses attentes. Ce fut pour cela qu'il mordit sur ses lèvres tandis qu'une sanglote répartie allait sortir de sa bouche.

...

Elle ne méritait sans doute pas son acide.

Comment lui expliquer son ressentit ? Ses douleurs que cela avaient engendrés ? Les humiliations de la branche principale envers sa personne ? Ce n'était pas aux gens de son âge de s'épancher de cette manière sur les jeunes personnes. Ils se devaient de vivre sans souci, sans carcan et profiter de leur enfance. Il jeta un regard sur le côté. Il n'y avait point signe de parents dans les alentours, mais le Byakugan était particulièrement trompeur. Kisuke était épié, certainement. La seule question était à partir de quelle distance exactement ? Au moins, son éventail chargé de chakra empêcherait qu'on lise sur ses lèvres ce que lui disait. Cela lui donnait une certaine défense auprès de ce clan principal.

Alors il en profita pour poser une question importante à son tour. Répondre à une question par une question. Une manipulation fondamentale dans les politiques internes de son clan tantôt sublime tantôt inquiétant et liberticide.

Est-ce que vous posez la question pour vous ou pour un aîné ?

Kisuke ne donnerait pas à des vieux schnocks le plaisir d'être utilisé comme simple instrument de leur volonté. Mais si la jeune femme avait besoin de quelque chose d'autres que cela, il pouvait toujours voir ce qu'il pouvait lui proposer. Pour l'aider.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Mar 15 Juin 2021 - 12:24
The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke K_r6enWn

On en oublierait presque que les deux appartenaient à des branches radicalement opposées. L'une se trouvait issue de la branche principale, la Sōke. La tête pensante du clan, celle qui brillait au sein de la Roche, et par delà les frontières. Lui appartenait à la seconde branche, la Bunke, les protecteurs. Mais en cette journée, les rapports devenaient flous entre les deux représentants de chaque branche. Komorebi n'exprimait aucun dédain à l'égard de son vis-à-vis, lequel aurait été certainement plus fort qu'elle avant de perdre l'aura qui garantissait sa condition de ninja.

Alors, lorsque Kisuke prit la parole, la Déchue ne prit pas la peine d'insister au nom de la subordination qui régnait entre leurs branches respectives. Cette réunion, elle n'en voulait pas, et c'était presque comme si le manque de coopération de l'homme au bob lui offrait une porte de sortie. Elle ne comprenait pas néanmoins l'attitude de son interlocuteur. Que cachait réellement cet accident ? Qui était réellement Hyūga Kisuke ? À vrai dire, elle n'en savait pas grand chose.

Faute de trouver la réponse qu'elle attendait, Komorebi se contenta de prendre une première gorgée de thé. Elle sirupa le breuvage brûlant, alors que son œillade ivoirine s'attarda sur l'éventail qui masquait les lèvres du Hyūga. Puis, ayant pris le temps de réfléchir à son approche, elle rétorqua.

Mes aînés s'attendent à ce que je pose d'autres types de questions. Ils ont beaucoup d'attente, même. Un peu trop d'ailleurs.

Une certaine tension s'installait dans la maison de thé entre les deux Hyūga. Pour avoir l'impression de vivre en cage, constamment sous la tutelle de son père, d'abord de son vivant, puis via son spectre, Komorebi sentait que Kisuke apparaissait méfiant. L'ersatz de Toph tâcha alors de vendre la mèche pour désamorcer tout malentendu.

Mes aînés ne cherchent pas à me surveiller aujourd'hui. Ils savent que la seule garantie que cette entrevue soit un succès, elle repose sur ma capacité à enfin jouer mon rôle de Hyūga. Le moyen importe peu, encore moins le contenu de cette discussion, tant que le résultat est là. Dans un soupir, elle releva sa manche droite. Sa main palpa sa peau, marquée à jamais par le châtiment du Poing Souple. Mon père a compris, au fil du temps, que j'étais déficiente. Ma peau est plus imperméable au chakra que la normale. Une tare pour quelqu'un pour qui les expulsions de chakra constitue la spécialité de son clan. Alors mes parents pensent qu'en parlant avec vous, quelqu'un qui tente de retrouver l'usage de son chakra après l'avoir perdu, je pourrais moi aussi enfin embrasser les arcanes du Jūken. Mais… entre nous, je n'y crois pas. Ça fait bien des années que j'ai cessé d'y croire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Jeu 17 Juin 2021 - 9:39
Des attentes élevés. Voilà qui ne plaisait guère à Kisuke.

Les aînés oublient que la jeunesse se doit d'être jeune et d'en profiter, sinon c'est la mort de l'âme avant celle du corps.

Il rangea son éventail et devint livide (et déjà que les Hyûga sont pâles naturellement, alors ici le résultat était franchement pas beau). Il n'avait pas besoin d'activer son Byakugan pour deviner que derrière chaque marque se cacherait l'un de ses tenketsus - la disposition des blessures n'étaient que trop familière. C'était une véritable horreur. Et si c'était présent sous cette manche, il pariait que c'était également présent sous l'autre manche. Sur ses jambes et son torse. Il n'osait pas utiliser son doujoutsu pour le confirmer.

Que... Oh, ma pauvre fille...

Ces blessures étaient tortures à ces yeux, et avaient du être encore pire à subir. Quelqu'un avait littéralement marqué au corps la fille de cette technique. Encore et encore. Combien de fois était-ce nécessaire pour que cela en devienne des stigmates ? Kisuke s'était beaucoup entrainé quand il était jeune. Parfois trop. Et il n'avait jamais eu de telles traces. Pas une seule fois.

Qui est le ... monstre qui t'a fait cela ?

Il y avait de la rage dans la voix de Kisuke. Mais derrière cette rage, son cerveau n'était pas à l'arrêt. Il pouvait tirer des informations, des conclusions. Des ainés qui ont des attentes. "Mon père à compris". Le scénario le plus vraisemblable arrivait à ses yeux. Une famille spartiate, dénuée d'amour et de raison. Des abus pour atteindre un idéal, n'acceptant rien de moins que la plus haute perfection, inatteignable de par sa nature. Et puis même si elle avait été douée, est-ce que la barre n'aurait pas été levée plus haut à chaque fois ? Il serra son éventail dans sa main trop fort, il eut un petit bruit de bois brisé.

Ton père est un sombre crétin. C'est lui, pas vrai ? Lui le responsable. Il n'y a nulle déficiente à avoir des tenketsus difficile à utiliser. La majorité des shinobis n'utilisent que ceux de leur main. Et il t'as mis des sombres idées dans la tête, bien sûr, parce qu'il a projeté ses propres doutes et ses incertitudes sur toi, insinuant un poison dans ton esprit en plus de malmener ton corps. Comme je retrouve là l'arrogance typique singulière à notre clan. La bétise, aussi. Mais je vais te dire, mon enfant, ton destin n'appartient qu'à toi. Fais ce que tu veux de ta vie. L'enfance est un moment sacré à chérir. Un enfant est un don divin, à choyer et à protéger.

Non pas à détruire psychologiquement et physiquement. D'un point de vue purement rationnel, au delà de toute considération émotionnelle, il était même prouvé que ce n'était pas une bonne méthode éducative pour obtenir des bons résultats. Mais insulter cet homme "déficient" intellectuellement ne servirait à rien. Ce qu'il pensait être véritablement utile, ce n'était pas parler de ses tenketsu, ni de son chakra. Mais de sauver la vie de cette jeune adulte en face de lui.

Une jeune adulte, à ces yeux à peine sortit de l'enfance.

Je... je peux t'aider. Je pense. Si tu dois trouver un autre endroit à vivre pendant quelques temps. Peu importe le juken, peu importe les bétises de ces shinobis et de tes parents. Si tu veux avoir une bulle d'oxygène et prendre du large du clan... dis-le moi et je prendrais des précautions. Parce que si je tenais absolument à retrouver mon chakra...

La vérité. Sa motivation.

C'est avant tout pour protéger des enfants comme toi, ou encore plus jeune.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Mer 23 Juin 2021 - 13:02
The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke K_r6enWn

Qu'il était étrange pour Komorebi de bénéficier de l'empathie d'un confrère Hyūga. Révéler les marques du passé à même sa peau suscita la révolte de son vis-à-vis. Elle-même ne désirait pas provoquer tant d'émoi chez Kisuke. Finir cette discussion autour d'un thé demeurait sa principale préoccupation. Komorebi releva derechef sa manche, gênée d'en avoir trop montrée auprès de l'agent de la Bunke. Paradoxalement, elle en tira une unique satisfaction : la langue de Hyūga Kisuke fut plus que déliée après cette exposition momentanée. L'ombre de Toph réalisait bien que les propos de son interlocuteur relevait du bon sens. Pour n'importe quel parent lambda, ces mots sonnaient comme une vérité évidente.

Curieusement, la Déchue fit preuve d'une retenue étrange compte tenu de son verbe acerbe, dès lors libérée de l'emprise du Byakugan de ses pairs. Elle se refugia en enserrant de ses deux mains la coupe de thé face à elle. Son visage fut masqué, le temps d'une gorgée salvatrice. Lorsqu'elle reposa la tasse, son faciès paraissait plus détendu, mais plus sérieux également.

Vous allez donc m'aider à maîtriser enfin mon chakra ? Ou le faire disparaître, selon ce qui vous semble plus réalisable.

En passant du coq à l'âne, Komorebi semblait négliger la main tendue de Kisuke. Il n'en était rien. Sa réserve l'empêchait d'accepter frontalement cette aide insoupçonnée venue de l'intérieur. Et la raison s'avérait toute simple.

Celui qui m'a fait ça… n'est plus de ce monde. Mon père, Hiatari, a disparu. C'était pendant un énième duel contre moi. La Résonance l'a frappé, et sa maîtrise du Doton s'est retournée contre lui. En un claquement de doigt, il s'est changé en un tas de poussière. Je ne dirais pas qu'il a eu ce qu'il mérite. Ni que je regrette sa disparition. Sa mort ne changera en rien ce qu'il s'est passé. Même si je sens un peu de relâchement depuis qu'il n'est plus là, je sais quelle est ma place au sein du clan. Je m'en suis accommodée. J'ai appris à me tenir à l'écart des affaires de la famille. Ce n'est pas plus mal, finalement. Je me sens mieux comme ça, plutôt que de devoir assumer un rôle qui ne me convient pas, et que ne je pourrai jamais honorer.

Komorebi ne souhaitait pas être prise en pitié. Elle avait souffert des sévices de ses parents, du poids de son héritage. La mort de Hiatari marqua un moment charnière dans sa vie. Elle avait embrassé l'ombre des géants, et avait adopté ce mode de vie. Elle souhaitait tourner la page, et non pas se lamenter sur son sort.

Je vous remercie pour votre proposition, Kisuke. Mais je ne suis plus une enfant. Ce dont j'ai besoin aujourd'hui, c'est d'un moyen de m'affranchir de cette tare qui me colle à la peau. Que ça soit en maîtrisant enfin mon chakra, ou en m'en libérant, ça m'est bien égal. Je sais qu'au final, les aînés me laisseront tranquilles qu'importe l'issue.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Sam 26 Juin 2021 - 23:12
Deux choix. Il regarda néanmoins avec curiosité cette femme qui arrivait aussi placidement à demander un choix avec autant de conséquences. Beaucoup de retenue. Du détachement. Presque de l'absence. Il n'était pas certain en ce moment que cette femme était véritablement là devant lui. Mais avec son expérience personnelle, il n'y avait pas vraiment de dilemne. La sentence était simple.

Je peux essayer t'aider à maitriser ton chakra, oui. Je refuse de même penser à faire l'inverse. Les oiseaux sont nés pour voler.

Il avait trop souffert de son propre handicap pour l'imposer à quelqu'un d'autres. Il ne pouvait pas se mettre à la place de la jeune femme - trop difficile - pour véritablement comprendre ce calvaire particulier qui la menait à vouloir prendre un choix aussi drastique. Il n'avait jamais vécu pareille situation, même si des situations difficiles il en avait expérimenté quelques unes. Il écoutait avec tristesse et apaisement son réçit. Son propre père. Il avait en quelques sortes de la chance d'être déjà mort. Car Kisuke aurait déferlé sur lui et utilisé toutes les possibilités pour le nuire et l'amener à faire face à la justice.

Les enfants étaient à ses yeux des trésors à chérir avant tout.

Komorebio continuait son explication. L'Homme était mort, même si les funestes traces qu'il avait laissé en ce monde persistait. Ces cicatrices. Des stigmates mentales, sans doute. Sa défense avait consistée en l'éloignement apparemment. Du moins, c'était sa défense visible. D'autres méchanismes de défenses encore invisibles étaient peut-être encore présent malgré tout. Quelle catastrophe. Quelle perte.

Le Clan Hyûga peut-être un fardeau à supporter, plutôt qu'un support à grandir. Je suis désolé que tu en aies souffert.

Il en savait quelque chose, malgré lui. Kisuke était pensif. Le thé n'était plus suffisant désormais. Il lui fallait un truc plus consistant. Plus solide.

Il sortit une bouteille d'alcool de cerise et s'en servit une gorgée presque par automatisme. Le liquide lui brûla le palais, mais l'aidait à clarifier sa pensée. Dans ce chemin d'abyme, entre deux précipices, la solution à son problème nécessitait une observation directe à l'aide de son Byakugan pour commencer.

Est-ce que tu peux me montrer une manipulation de ton chakra ? Essaie ce que tu peux. Pas de pression. Autour de la main, c'est préférable.

Il allait voir cet étrange phénomène de son propre doujutsu, et en tirer ses propres observations et conclusions. Il avait en tête quelques alternatives, d'or et déjà. Pour avoir subit une opération sur le sujet, il en savait un certain rayon.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Lun 28 Juin 2021 - 22:55
The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke K_r6enWn

Je n'ai jamais demandé à être un oiseau… songea la Déchue.
Finalement, l'homme au chapeau-bob daigna accepter de coopérer avec les tenketsus récalcitrants de Komorebi. À défaut de pouvoir ôter la maîtrise du pouvoir héréditaire comme son homonyme, ce dernier insistait à l'idée de remettre son apparentée sur la voie de ses ancêtres. Ainsi soit-il. La kunoichi voyait en Kisuke un échappatoire incertain. Et aucune des deux issues, bien qu'alléchantes, en lui paraissaient réalistes. Bientôt le thé commença à manquer. L'héritière du dōjutsu d'Iwa termina sa gorgée et proposa à son vis-à-vis un second service, afin de remplir sa propre tasse. Le léger filet de fumée qui s'échappait de sa tasse l'apaisa quelques instants, avant qu'elle ne cherche le réconfort du jardin zen qui se trouvait à leur proximité.

On ne choisit pas sa famille, dit-on. Je crois que cet adage n'a jamais eu autant de sens que dans mon cas, se résigna-t-elle à admettre, enfin.

Plutôt qu'une boisson chaude, Kisuke préféra en réalité se réchauffer le gosier par un autre breuvage. Sous les yeux ébahis de la kunoichi, il préleva une gorgée de sa gourde. Komorebi s'abstint de tout commentaire. Par son comportement, l'agent de la Bunke dénotait largement de ses pairs, qu'importe leur branche. En un sens, il apparaissait bien plus humain que ses homologues. Une attitude qui relâcha la tension qui s'accumulait chez la Hyūga. Après cet interlude alcoolisé, l'homme au bob invita son interlocutrice à faire montre de son don. La Genin acquiesça d'un signe de la tête.

Komorebi présenta sa paume droite sur la table basse. Le bras tendu, elle prit une grande inspiration, afin de préparer proprement son geste. Son chakra afflua naturellement le long de son avant-bras, avant de circuler dans sa paume. Là, ses tenketsus s'échaudèrent d'une lueur uniquement perceptible pour les héritiers de la Pupille d'Albe. Il ne restait plus qu'à faire jaillir l'éclat de ces astres miniatures. Son esprit intima à son corps d'agir.

Mais là où ses pairs parvenaient à produire une brise d'énergie stable, Komorebi se contenta d'un souffle avorté. Comme si, à l'interstice entre la chair et l'air, une barrière invisible empêchait à son potentiel de s'exprimer. Ses tenketsus retenaient la vague qui jaillissait de son corps. Cette sensation, Komorebi l'avait expérimenté maintes et maintes fois, avant de se résigner à croire en son évolution. Sa démonstration faite, elle leva alors la tête vers Kisuke. Elle attendait le diagnostic du docteur, sans espoir aucun sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Mar 29 Juin 2021 - 20:46
Personne n'a demandé d'être un oiseau, Momorebi-san. Les oiseaux sont, c'est tout. Mais un oiseau qui refuse d'utiliser ses ailes, ou se les plumes doit avoir une sacrément bonne raison pour ne pas directement se jeter dans la gueule du chat.

C'était un peu plus crûement dit, l'alcool parlait et les mots étaient débités sans leur usuelle réserve. Il s'improvisa même une petite blague, tandis qu'elle se plaignait de sa famille (et donc, indirectement, elle insultait Kisuke. Ouaaaais, je sais, terrible. Impardonnable. yada yada qu'on lui coupe la tête).

T'as pas tiré le gros lot, c'est certain. Mais ça aurait pu être pire. T'aurais pu être Borukan, et être rousse. Rousse, t'imagine ? C'est une faute de goût impardonnable de la nature d'avoir inventé cette couleur impie. Hm, enfin bref.

Il observa avec son Byakugan, comment ses tenketsus regulaient son chakra - mais mal. Ils la sabotaient, alors que son chakra était modeste mais bel et bien existant. C'était très loin de son problème à lui où son chakra de base avait été même complètement inexistant. Le problème était également en série. Au plus le chakra s'éloignait du nombril au plus il était dissipé, au moins elle arrivait à quelque chose.

Cela voulait dire deux choses.

Alors, bonne et mauvaise nouvelle. La bonne, c'est que as un circuit de chakra normal, contrairement à ce que j'avais subit. Tu ne devras pas avoir une opération avec une douleur affreuse et un médecin sadique pour te soigner. La mauvaise, c'est que tu te retiens inconsciemment, et que l'inconscient est sans doute ce qu'il y a de plus dur à corriger.

Il reprit une rasade d'alcool. Il pouvait avoir une solution à ce problème. Ce n'était pas facile, cela demandait une réflexion difficile. Il exclua tout de suite les psychotrophes et drogues mentales. Non, cela ne pouvait qu'empirer les choses si mal contrôlé. Par contre, il pouvait jouer sur un effet du deuxième ordre. L'effet psychosomatique décrivait les action du mental sur le corps. Ce qu'on connaissait moins, c'était que le corps pouvait influer le mental. Et récemment, il avait justement rencontré un cas difficile.

J'ai préparé un décontractant pour Yanosa en pillule. Je pense qu'une version en baume pourrait te faire du bien, et progressivement, t'aider à apprendre à relâcher ce chakra. Tes tenketsus sont dans une sorte d'état passif stoïque. Je pense qu'un décontractant musculaire en paumade est la bonne solution, avec de la stimulation habitudelle. Continue de t'entrainer avec, en gros. Je n'ai pas cela ici, ceci dit. Cela me mettrait sans doute une semaine à mettre au point. Est-ce que cela t'intéresse ?

Elle pouvait encore tourner les talons et s'enfuir. Il ne ferait rien pour la rattraper et trouverait même une excuse a donner au clan pour expliquer qu'il avait de son propre chef foutu la merde à cette réunion et que la jeune femme n'avait eut d'autre choix dque de s'enfuir.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Mer 30 Juin 2021 - 17:43
The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke K_r6enWn

Un silence stoïque fit office de réponse aux réflexions de Kisuke. Plutôt que de s'empêtrer dans un débat autour de l'inné et des choix de l'univers sur chaque être, Komorebi afficha un visage de façade, celui-là même qu'elle avait maintes fois travaillé pour s'afficher en public parmi les siens du domaine. Face au buveur d'alcool, elle préféra néanmoins montrer un semblant de coopération, en soufflant du nez en plissant les lèvres alors qu'il évoquait la vie qu'elle aurait subie en tant que Borukan.

Après ce trait d'humour qui détendit un instant l'atmosphère, l'homme au bob s'attarda à analyser l'écoulement du chakra de sa cousine. La nervosité de Komorebi n'avait d'égal que l'angoisse d'une fillette auscultée chez un médecin. Lorsqu'enfin le diagnostic tomba, la kunoichi en fut rien soulagée. Un trouble psychosomatique ? Du haut de ses vingt-sept années de servitude pour le Clan, elle avait du mal à accepter ce bilan. Si un quelconque traumatisme psychologique résultait indubitablement de ses entrainements spartiates auprès de son paternel, elle ne voyait aucun lien entre sa santé mentale et une quelconque barrière autour de ses tenketsus.

Elle manqua de balayer la tête pour effacer ces pensées. Nier la réalité rapportée par Kisuke. Persister à l'entrainement ? Cela faisait des années qu'on l'avait formatée ainsi. Sa peau portait dorénavant les conséquences de cet acharnement idéologique. Pourtant, la sincérité de son bienfaiteur n'était plus à prouver. L'homme avait porté bien des fardeaux, d'abord en sa qualité d'agent de la Bunke, puis de Hyūga sans chakra. Kisuke s'y connaissait en oiseau sans ailes.

Alors, qui croire ? Ce sauveur qui fut forcé de se couper les ailes en plein vol pour survivre ? Ou bien ses propres intuitions, exacerbées par le spectre de son paternel ? Le choix demeurait quoiqu'il en soit difficile. Komorebi soupira longuement du nez, avant de poser ses deux paumes sur la table basse.

J'accepte votre offre, Kisuke-san.

Elle n'avait rien à perdre, se persuadait-elle. Le temps du traitement lui offrirait davantage de répit auprès des siens, par ailleurs. À défaut de croire totalement au bien fondé de cet onguent, elle préféra une approche plus réaliste et temporaire de sa condition. Komorebi sirupa le reste de son thé, et se leva sans demander son reste. Les deux Hyūga avaient assez échangé pour aujourd'hui.

Je vous remercie pour votre aide, Kisuke-san. Je repasserai vous voir dans une semaine afin de commencer à utiliser ce… décontractant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 12:46
Sa petite blague avait détendu l'atmosphère. Puis... La proposition resta dans l'air, dans le vide. Le silence est d'or, disait-on. On pouvait prendre entendre les rouages des réflexions de la Hyûga tourner et tourner. Elle réfléchissait. Il ne voulait pas véritablement le savoir, en vérité. Elle avait vécu un traumatisme, surtout, et elle devait faire part d'idées noires.

Elle finit par accepter, après un temps qui lui parut bien long. Le chemin n'allait sans doute pas être facile. Il y avait de fortes chances qu'elle n'était pas certain que son traitement ne fonctionne. Ils se levèrent ensembles. La discussion était close, et la femme devant lui n'était pas d'humeur à tergiverser.

Très bien. Je vous souhaite une excellente journée, Komorebi-sama.

Il la salua avec respect. Il s'en alla.

Il avait fort à faire. Il avait des idées pour commencer, mais il se devait de faire pas mal de tests en laboratoire avant d'obtenir quelque chose de viable et de sans danger. C'était un challenge intellectuel intéressant. Mais peut-être aurait-il du demander un mois plutôt ? Non non non. Avanti.

---------Une semaine plus tard---------

Kisuke avait travaillé sur plusieurs prototypes de décontractants musculaires. En se basant sur celui déployé pour Yanosa-san, il en avait dérivé une pommade à puissance moindre et avait essayé par plusieurs moyen d'ajouter un effet stabilisant le chakra. Cette partie-là devait en théorie aider Komorebi à maitriser son flux de chakra plus aisément. Le rendre moins "sauvage" et chaotique.

Dans les fait, Kisuke se heurta à un mur dans ses compétences. Il était pharmacien, mais pas encore alchimiste. Le chakra avait l'art de changer de manière significatif les interactions en les molécules et ce sans qu'il puisse tout comprendre. Sa pommade n'était pas inutile pour autant, d'après ses tests. Mais son effet serait plus faible que prévu sur les tenketsus en eux-même. Il pesta.

D'un autre côté, c'était mieux que rien. Certainement.

Il attendait la venue de la femme de la branche supérieure, avec sa petite boite en bois sous les bras. Il avait mis une bouilloire à chauffer, mais il avait oublier d'y faire déjà infuser des feuilles et des herbes. Il était stressé. C'était le double effet de voir quelqu'un de la branche principale et de rage contre celui qui avait causé cet état.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 15:33
The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke K_r6enWn

Des jours durant, Komorebi s'enferma dans le doute. Malgré sa réponse, elle hésitait encore quant à la proposition de ce Kisuke. Elle n'eut de cesse de visualiser sa peau et son corps sous toutes les coutures que lui offraient son Byakugan. Force était de constater qu'elle ne parvenait pas à accepter ce sévère diagnostic. Mais tout aussi opposée fut Komorebi, elle fut bien incapable de trouver une autre explication satisfaisante. Les biais cognitifs qui œuvraient dans sa matière grise lui donnèrent une sacrée migraine. La kunoichi se refusait à admettre encore ce diagnostic qu'elle ressassait inlassablement dans sa caboche. Elle hésita plusieurs fois à ne jamais rejoindre Kisuke pour recevoir la fameuse pommade miracle. A s'isoler et trouver une excuse valable auprès de ses pairs.

Pourtant, une semaine plus tard, la Déchue se présenta au seuil du laboratoire de l'apothicaire en herbe.

L'atmosphère qui régnait au sein de l'établi de l'homme au bob différait de loin avec l'ambiance froide et austère du domaine Hyūga. Les odeurs, les couleurs, la disposition de la pièce… tout tranchait nettement avec cette parfaite et implacable harmonie qui dictait les apparences du domaine. Il y avait presque quelque chose de chaleureux, qui invitait Komorebi à pénétrer en ces lieux sans crainte. Elle ne devinait pas l'ombre de son paternel ramper dans les parages. Ni la présence proche de quelque parent prêt à la réprimander sur son choix auprès de Kisuke. Quelques jours auparavant, elle avait déjà fait un compte-rendu de son entrevue avec l'homme au chapeau d'Iwa. Son explication, peu convaincante pour sa mère désespérée, trouva néanmoins un sursaut d'espoir auprès du reste de la fratrie de son père disparu. Ces derniers lui laissèrent gain de cause, faute de mieux à proposer.

Les pupilles albescents de la kunoichi furent finalement attirées par le sifflement de la bouilloire. Là, elle interpella mollement le galéniste à l'œuvre. Un geste timide de la main accompagna la parole.

Kisuke-san. Bonjour. Je suis venue, comme prévue.

Après s'être annoncée, elle se plaça au seuil de la sortie de la pièce, hésitant à s'approcher davantage de Kisuke. A vrai dire, elle avançait à reculons dans ce laboratoire personnel. Son visage trahissait un profond manque de confiance envers ses choix. Mais plutôt que de s'enfoncer dans son propre sort, Komorebi préférait se diriger vers la maigre lueur d'espoir qui émanait de l'atelier de son cousin pharmacien.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 23:01
Elle était là. La fille abusée de son père. L'adulte qui avait grandie autour d'un vide créé par une personne abjecte. La femme solide et dure qui essayait de devenir maitre de son destin. L'heure et le lieu, le rendez-vous était pour maintenant.

Bonjour, bonjour. Entrez, je vous prie. Désolé du peu... du désordre... je n'ai pas encore pu m'installer. Mal dormi, aussi. Vous voulez un caffé ? Un thé ? Un ... Ha !

Il falli laisser tomber la boite en bois. Il la fit remonté dans les airs par un coup de poigner avant de l'attraper des deux mains. Il essaya de faire genre, c'était tout a fait exprès et contrôlé, mais ce n'était pas fort son truc. Il déposa la boite en bois sur le comptoir avant d'aller chercher la bouilloire - manquer de la renverser, lâcher un juron et remarquer que, de toute manière, il n'avait pas encore mis d'herbes à infuser.

Et tout ça en l'espace de quinze secondes, environ.

Il alla chercher de quoi faire un thé blanc et alla chercher deux tasses, puis se tourna vers sa visiteuse et lui ouvrit la boite. Dedans, un pot scellé à la cire et rempli de pommade.

Le résultat n'est pas aussi bon que ce que je pensais. Le temps m'a un peu manqué, malheureusement. Mais c'est fonctionnel, et pas d'effets secondaires que j'ai remarqué. Une pommade à appliquer dix à trentes minutes avant de commencer à t'entrainer. Relâcher du chakra sera plus facile. Attention que ces entrainements risquent d'être légèrement plus fatiguant, et que tu manqueras sans doute de contrôle. Après, ne t'attends pas à ce que cela résolve le problème tout de suite.

Il avait essayé sur son kuchyiose, et son son bras. La paume du Hakke résultante avait été particulièrement de grande envergure, mais difficile à contrôler. Inutilisable en combat. Mais pour une thérapie sur du long terme, cela pourrait certainement servir. Il se servit une tasse du liquide chaud, et y ajouta un peu d'alcool pour en faire un Amejin long Tea. Il en avait bien besoin. La nuit avait été courte. Il referma la boite délicatement.

En parallèle, j'essaierai d'améliorer la formule. Surtout pour le contrôle. Si tu as des remarques sur l'utilisation, n'hésites pas à m'en faire part.

Il lui tendit un tasse de thé, à côté de la boite de bois. Le perfectionniste en lui ne pouvait se contenter de ce premier résultat. Mais le réaliste... ne pouvait qu'admettre la dure réalité et ses strictes limites.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Ven 2 Juil 2021 - 16:17


The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke K_r6enWn

De par ses mimiques, ses hésitations, et son attitude plus généralement, Kisuke avait le don de détendre l'atmosphère. Qu'il s'en rende compte ou non. Il y avait quelque chose d'amusant dans sa nervosité, qui détonait nettement avec les raisons de la rencontre entre les deux Hyūga. Komorebi se surprit à sourire face à la maladresse de son hôte. Plutôt que d'embarrasser davantage l'homme au bob de sa présence, la Déchue préféra simplifier les choses.
Un thé me conviendra parfaitement, merci.
Tasse en main, Komorebi écouta ensuite les explications du galéniste. Les consignes relatives à l'utilisation de l'onguent demeuraient simples. La kunoichi tâcha d'y consentir d'un hochement de la tête. Kisuke préféra souligner les effets de cette pommade qui n'avait rien de miraculeuse. Son effet pharmacologique demeurait indéniable. Mais en aucun cas elle ne permettrait à la kunoichi proche de la trentaine de rattraper le retard accumulé au gré des années. Ce serait à elle seule de profiter de ce tremplin médicinal pour combler son propre retard.

Après avoir siroté une première gorgée du thé blanc, la kunoichi observa son hôte. À son tour d'essayer de détendre l'atmosphère, à sa manière : un brin de sarcasme.
Cette pommade sera un bon début, effectivement. Quant à ses effets secondaires… au pire, ça me fournira une excuse facile pour que mes parents me fichent la paix plus longtemps.
Le trait d'humour passé, Kisuke invita sa patiente de fortune à le prévenir sur d'éventuels conseils d'utilisation. Là encore la Genin se contenta d'un simple geste de la tête. Malgré le climat de bonne entente installé dans ce laboratoire, Komorebi s'avérait assez méfiante quant au succès de ce traitement topique. Après tout, elle voyait comment en plus de vingt ans d'acharnement par toutes les méthodes possibles, elle se verrait changer du jour au lendemain simplement en prenant soin de sa peau comme une influenceuse. Qu'importe; elle ferait confiance à ce Kisuke, et se préparait à retourner dans l'ombre dès lors qu'elle aurait sa confirmation.

En attendant, elle tâcha de finir sa tasse de thé avant d'annoncer son départ. Les deux Hyūga n'avaient plus grand chose de plus à se dire. Dorénavant, il fallait compter sur l'efficacité de cette pommade. Elle comptait bien faire part de ses résultats auprès du membre de la Bunke… ou simplement l'oublier si cette crème ne fonctionnait pas. Toujours est-il qu'elle n'oubliait pas la considération excessive dont fit preuve celui qui découvrait son histoire familiale. À cet égard, elle campa quelques instants au seuil de la porte, avant de glisser presque timidement…
Merci. Merci pour votre soutien, Kisuke…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke Empty
Ven 2 Juil 2021 - 19:00
Au moins sa fatigue et sa nervosité faisaient doucement sourire son invitée. C'était... pas mal. Il connaissait bien cette torpeur qu'on pouvait entrer malgré soi en se vouant à ce clan majestueux. Hyûga. Hyûga über alles, murmuraient certains, dans les recoins et ruelles obscurs d'iwajuku. Ils n'avaient pas grand chose à discuter, malheureusement.

Elle fit une autre allusions à ses parents, englobant sans doute quelques anciens, vénérables et autres fossiles vivants dans le lot. Si ce ne n'était que cela, il avait bien une solution alternative pour lui donner du lest.

Je peux aussi te signer un certificat, si tu veux.

Après tout, il était maitre calligraphe et voyait souvent ces certificats passer dans sa boutique. Il pouvait sans nul doute en copier un et mettre ce qu'il voulait dessus. Légal ? Baaaah pas vraiment. Est-ce qu'il risquait grand chose ? Baaaaah pas vraiment. Surtout que ce n'était pas si éloigné de la réalité que cela. Et il n'avait pas de licence d'eisenin à révoquer. Au pire, sa réputation, mais la jeune femme en valait la peine. Car après tout...

Elle était de sa famille.

Elle glissa en-dehors, presque sans un bruit. Une ombre dans son magasin. Elle le remercia.

C'est bien normal. Notre famille est disfonctionnelle, et je ne m'entends pas particulièrement bien avec la branche principale... mais ça reste une famille. Et il n'est rien que je ferais pas pour la famille. Komorebi-san, tous mes voeux de rétablissement t'accompagnent. Tiens moi au courant.

Il lui dit aurevoir de la main, avant de s'effondrer sur son comptoir de fatigue. Et de commencer à ronfler paisiblement.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880

The Eight Diagram Pole Fighter • Hyūga Kisuke

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: