Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Les Sceaux pour les Sots [Teruru]

Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Dim 13 Juin 2021 - 13:31
La veille, Kisuke avait eut droit à un entrainement poussé avec le singe à quatre queues qu'était son sensei. Kisuke comprenait mieux pourquoi Yanosa-san l'avait dirigé vers lui, d'ailleurs. C'était un shinobi étrange qu'il n'avait pas pu déstabiliser malgré toutes ses expériences et tentatives. (D'ailleurs, Kisuke n'avait toujours pas compris comment il avait pu avoir une capacité Yasei aussi puissante mais avait mit de côté cette recherche. Il avait d'autres choses en tête.)

Il arriva à l'Académie à l'heure dite, avec sa fidèle câne, son bob et une besace. Il avait également pris du matériel de calligraphie et des parchemins, au cas où Teruyo allait lui demander de telles outils pour la séance d'aujourd'hui. Une séance à l'objective moins musclée que la précédente.

Il s'inclina avec révérence.

Bonjour à vous, Teruyo-sensei.

Hmm... Il se rappelait vaguement d'avoir été demandé par ce dernier de ne pas le vouvoyer. Mais, c'était un peu peine perdue pour le moment. Il eut un sourire avant de revenir au sujet principale de conversation dans sa tête. Son avancée.

Je vous remercie grandement pour les explications et démonstration de l'esquive. Mais vous m'aviez parlé des fuin, avant. Et je serais intéressé par une démonstration ainsi qu'un léger entrainement.

La science des fuins n'étaient pas une science très connue dans le monde shinobi, à l'exception du célèbre sceau explosifs qui était disponible dans bien des échoppes. Pourtant, ce sceau-là était d'une puissance faible. Produit en masse de manière industrielle, certes, mais faible par rapport à ce que les sceaux pouvaient faire en général.

En outre, les fuins pouvaient être un atout non négligeable dans ses expériences pharmacologiques.

Kisuke s'était procuré des ouvrages dans l'Académie, en préparation de son opération. Aussi, il n'était pas complètement pris au dépourvu et avait planifié de faire ses premiers essais dès qu'il était sortit de cette chambre de son clan, après l'opération sadique de son cousin. (Mais réussie hin !)

Les sceaux les plus élémentaires consistait à miniaturiser des éléments dans une dimensions alternative. Les sceaux de stockage. Rapidement, Kisuke avait réussit à les faire fonctionner et disposait ainsi d'une réserve d'équipement plus grande que le shinobi moyen. (On n'avait jamais assez de fumigènes, après tout, bien qu'il devrait utiliser des qui étaient moins caustiques pour sa pauvre gorge).

Mais les autres possibilités ? Kisuke caressait le rêve de mettre en place un sceau Hyûga, bien entendu. Mais telle possibilité requiérait une maitrise du fuin nettement plus avancée. Il devait se contenter d'un autre sceau basique mais fondamental. Ce fameux sceau explosif.

J'ai pu travailler sur les sceaux de stockage, qui ne sont pas très compliqué une fois qu'on en connait le fondement. Pour les sceaux plus complexes... je sèche. Vraiment. Vous aviez commencé la démonstration d'un sceau explosif je me rappelle ?

Une suite de mudras, et il avait failli faire exploser la jambe du Hyûga. Enfin, probablement pas toute la jambe à ce niveau de puissance-là.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Dim 13 Juin 2021 - 17:04

Alors que Kisuke arrivait finalement à l’heure prévue pour notre nouvelle rencontre et surtout un apprentissage des plus rudimentaires, pour ma part, j’étais déjà présent à l’académie, entouré de plusieurs aspirants, de jeunes enfants avec qui je chahutais amicalement. C’était là le même petit groupe soudé d’amis qui avait assisté à mon duel contre Aimi il y avait de cela quelques mois et ils n’avaient pas oublié qui nous étions et surtout qu’Aimi était plus forte que moi vu que j’avais tendance à me cacher tout le temps. C’est en entendant les salutations de mon élève du jour que je me retournais sur lui, le soleil dans les yeux m’obligeant à plisser les paupières, quelques marmots accrochés sur les bras et les jambes comme des corbeaux sur un épouvantail inefficace.

« Bon les enfants, il est l’heure d’aller étudier, sinon vous ne serez pas aussi forts qu’Aimi ! »
« Dis Teruyo quand est-ce que tu reviens nous apprendre le futon ? »
« Il faut d’abord que vous passiez genin tu sais … mais … si vous êtes sages, je viendrais vous faire une démonstration demain. Maintenant, en classe ! » finis-je en rigolant.

Finalement, débarrassé de ma marmaille encombrante, je m’approchais de mon partenaire du jour.

« Désolé pour ce petit contre-temps, ils sont un peu chahuteurs par moment. Tiens ? Tu utilises encore ta cane alors que tu as récupéré l’usage complet de ton système chakratique ? Encore des séquelles physiques malgré tout ? »

Tout en discutant, j’invitais le Hyuga à me suivre dans les locaux. Si les bambins étaient quelque peu bruyants quelques instants auparavant, maintenant qu’ils étaient en cours, la rigueur de l’apprentissage pouvait s’entendre à travers le silence qui se dégageait des salles de cours. Encore quelques pas et finalement, c’était à nous de rejoindre l’une de ces salles, vide pour l’occasion.

« Je t’en prie. Il est tout à fait normal d’aider les autres. Il en va de la sécurité d’Iwa et de ceux que nous protégeons. Et entre nous, j’ai reçu tant d’aide par le passé qu’il me semble légitime, normal en fait, de venir en aide à mon tour à celles et ceux qui en ont besoin. »

Invitant Kisuke à s’installer au premier rang, je sortais quelques affaires de sous mon propre bureau, du matériel basique mais nécessaire pour parfaire sa maitrise de l’apprentissage des sceaux.

« Bien, avant de commencer, dis-moi ce que tu connais sur les sceaux, les effets possibles, leur complexité probable. Et au-delà de ce que tu sais, dis-moi ce que tu penses pouvoir être possible, et surtout ce que tu comptes faire avec le fuin. Sache que c’est un art qui demande de la minutie et de la patience. »

Finalement, sortant un petit parchemin, après quelques mudras, j’apposais un sceau sur le papier et après l’avoir plié tel un avion, le faisait voler au-dessus de nos têtes. D’un geste, je m’appliquais à le faire exploser, une petite détonation basique faisant son apparition éphémère avant de laisser place à un petit nuage de fumée qui se dissipa rapidement.

« En effet, le sceau explosif que tout le monde connait. Voilà la base que je t’avais montrée avant que l’on change de projets. Mais les applications des sceaux ne se limitent pas à cela. Maintenant dis-moi tout. » finis-je en souriant.


_________________
Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Dim 13 Juin 2021 - 18:36
Par habitude, surtout.

La réponse à la question sur sa câne. A vrai dire, il n'avait vaguement plus qu'une gêne dans sa jambe, et il posait nettemement moins son poids dessus. Ceci dit, c'était plus confortable de l'avoir en main. Il se sentait... moins alien à son passé.

Teruyo été occupé avec des plus jeunes élèves mais il prit la peine d'accompagnon personnellement Kisuke jusqu'à des locaux spécifique. En chemin, il expliqua son altruisme le plus naturellement du monde, sans poser de questions ni poser de conditions. Puis, il demanda à Kisuke de réciter tout ce qu'il savait.

Un examen surprise ? Mes préférés ! Vous êtes véritablement le meilleur sensei.

Comme démonstration, il fit un petit fuin explosif qu'il lança au-dessus d'eux avant de le faire exploser. Le genin nota les différents mudras requis. Si seulement il avait eut la présence d'esprit d'activer son Byakugan il aurait certainement put mieux apprécier l'enseignement visuel du jonin-macaque. Enfin, il commença.

Les sceaux consistent en l'art de sceller des objets, personnes ou chakra, ou de les en libérer. Le sceau consiste toujours en des écritures sur une surface medium, le plus communément de l'encre sur du papier bien que d'autres matériaux sont possibles. La fonction du sceau est définie par les écritures et le chakra utilisé dans sa confection, voir son utilisation. Un Sceau est toujours posé au contact avant son activation. Il existe deux grandes familles de sceau - les sceaux de stockage et les sceaux de marquage. Les sceaux de stockage permettent de sceller un objet, typiquement dans un parchemin, ou de relâcher un objet ou chakra dans un sceau existant. Ils sont rapides dans leur utilisation, et sont donc une alternative défensive utile par rapport aux ninjutsu existants. J'ai typiquement ces trois exemples pour montrer les capacités classique de cette famille, sur lesquels j'ai déjà travaillé.

Kisuke sortit de son matériel ses gants de shinobi sur lesquels était inscrit le premier sceau - celui qui possédait un mur de fer aux propriétés défensives certaines. Puis, il montra un parchemin présent dans sa besace. Celui-là, Kisuke l'avait déjà utilisé à leur précédente confrontation. Il permettait de se fournir en fumigènes. Ce n'était pas l'outil qui changeait la donne en combat shinobi usuellement. Mais avec ses capacités Hyûgas, il y avait une synergie notoire. Enfin, il leva sa manche et montra sur son avant-bras un tatouage d'un papillon stylisé. Une précaution, contre les genjutsus.

Spoiler:
 

Satisfait, il rangea tout et remit correctement ses habits avant d'enchainer avec la suite de son exposée. Une suite avec laquelle il était par contre visiblement moins préparé - raison pour laquelle il était présent aujourd'hui.

L'autre famille, la branche marquage, permet de faire des effets que j'appelerai plus complexes, pour déployer un effet à partir du sceau. Les effets classiques de cette facette du fuinjutsu sont les explosions, des entraves ou des immobilisations, ou des sceaux de grandes envergures.

Il se rappelait d'un tournoi des genins avec un sceau énorme d'un jeune combattant. Une belle démonstration de fuinjutsu, à l'époque.

Honnêtement, je m'y connais peu en marquage, mais je constate qu'à la différence des sceaux de stockage, ils peuvent être utiliser plus librement en combat - ne nécessitant pas un support pré-préparé.

Et c'était bien ce qui les rendait intéressant, car il était difficile de prévoir des quantités de stockages illimitées tout en restant pragmatique. Le marquage, en théorie, permettait d'outre passer ce besoin ce qui en faisait la branche fuinjutsu la plus polyvalente, à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Mar 15 Juin 2021 - 22:14

Préparant mes ustensiles tandis que mon élève prenait place, sa remarque tout à fait scolaire me fit doucement sourire. Si d’ordinaire la jeunesse que je côtoyais avait ce côté parfois puéril, les shinobis plus âgés eux faisaient preuve d’un zèle certain et le tempérament de Kisuke offrait un certain vent de fraicheur dans toute le sérieux opéré par les jonins du village. Même s’il n’était que genin, d’une certaine manière, je me sentais moins seul à agir de manière parfois nonchalante.

« Un examen ? Non. Tu n’es plus à l’école. Tout ça, c’est terminé ahaha. »

Fouillant sous mon pupitre, disparaissant quelques secondes avant d’en ressortir à nouveau du matériel, le teint quelque peu rougit par le sang qui m’était monté à la tête à force d’avoir la tête en bas. Recoiffant ma tignasse rousse désordonnée, je reprenais le fil de la discussion laissé en suspens.

« Désormais ce n’est guère plus qu’une manière pour moi de savoir ce que tu vaux réellement. Il y a d’un côté les connaissances académiques, et de l’autre la réalité et les potentialités. La base scolaire ne m’intéresse pas, du moins, pas aujourd’hui avec toi. »

Démonstration faite d’une minuscule partie des possibilités offertes par le domaine, j’attendais avec grand intérêt les connaissances du Hyuga. Déambulant de droite à gauche entre mon bureau et le premier rang, j’écoutais avec attention les paroles du porteur de bob. Volontaire, à mesure de ses paroles, j’affichais une mine quelque peu déçue, voire désintéressée par moment. Après quelques secondes à la fin de ses explications, je m’adossais à mon pupitre avant de poursuivre. Regardant par la fenêtre le beau temps était présent, c’était une journée à profiter de l’extérieur et du soleil, pas à la passer enfermés dans une pièce austère. Ouvrant la porte donnant sur l’extérieur, je commençais à sortir.

« Suis-moi. Pas besoin d’être enfermés pour parvenir à quelque chose … »

Récupérant un balai posé sur le coin d’un mur, je le posais sur l’épaule avant de me rendre sur la zone d’entrainement de l’académie. Appuyé sur ma tige de bois, j’invitais Kisuke à s’asseoir devant moi.

« C’est très scolaire. Vrai, mais très basique. J’attendais plus de ta part, quelque chose de plus personnel, qui colle davantage à ce que tu cherches. Si tu as décidé d’apprendre l’art des sceaux, c’est que tu avais des idées. Réalisables u non, c’est de ça que je parle quand je te demandais les potentialités. »

Après avoir réalisé un clone et m’être approché de deux de mannequins de bois, j’apposais un sceau sur chacun d’eux avant de venir m’asseoir à côté de mon élève.

D’un premier geste, montrant du doigt le premier souffre-douleur boisé, une bulle noire l’engloba, faisant disparaitre tout ce qui se trouvait dans la sphère. L’artifice terminé, d’un second geste identique, le mannequin disparu finalement de nos yeux, réapparaissant après quelques secondes. Et enfin, avec le même geste réalisé une troisième fois, le clone se dissipa dans un nuage de fumée, un kunai tombant par terre à cet instant, se plantant droit dans le sol.

« Alors ? Qu’as-tu vu ? Qu’as-tu compris ? Et après, parle moi de tes ambitions. »


_________________
Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Jeu 17 Juin 2021 - 10:13
Teruyo avait été déçu de sa réponse ? Ho la la. Kisuke était triste de cela. Il ne comprenait pas trop pourquoi. A quoi est-ce qu'il s'attendait ? Kisuke venait spécifiquement pour développer son art, il ne savait pas encore ce qui était possible à ce stade.

Oh, et bien, disons que je pense que cela serait très pratique à côté pour ma pharmacie. Je pourrais transporter pleins de matières premières et les stocker sans avoir de souci de conservation. On sous-estime peut-être la logistique de tout cela, mais cela va très honnêtement me faciliter énormément la tâche. Et il y a une beauté intellectuelle derrière cet art. Comment une calligraphie peut une fois stocker des plantes, et une autre fois exploser ? Je ne connais pas encore trop le potentiel derrière, honnêtement. Peut-être sortir des médicaments et des antidotes de sceaux pour soigner plus rapidement des gens ? Mais d'un autre côté, mes remèdes ne sont pas encore à ce niveau-là d'expertise. Et je ne pense pas que les Hyûgas peuvent faire des sceaux qui visent spécifiquement les tenketsus, sans Byakugan et tout. Peut-être faire un sceau qui explose de chakra de partout ? Mais honnêtement, autant directement utiliser un sceau explosif je pense.

Ils s'éloignèrent dehors.

Puis, sentant une démonstration venir, Kisuke activa prestement son Byakugan afin de ne rien louper du spectable. Deux sceaux, et un clone. Le premier sceau fit apparaitre une sphère noire dénuée de toute lumière, encore plus sombre qu'une nuit sans lune et sans étoile. L'analyse était simple, même si la technique était particulièrement belle et originale.

Absorption de la lumière - visiblement dérivée de la capacité Hikariton.

Le deuxième sceau surprit nettement plus le Hyuga qui sursauta. Le mannequin disparut avant de revenir. Enfin, visuellement. Chakratiquement, cela avait été une information contradictoire qui avait été sur ses yeux. La dichotomie était difficilte à réconcilier. Son premier réflexe était de penser à une téléportation d'objet. L'Eclair Vert avait été célèbre pour cela. Mais il avait également été célèbre pour ne pas prendre d'élève à ce sujet. Et puis, cela commençait à faire beaucoup de capacités pour le Miyamoto. Hikariton. Yasei. Magma ET les fuins de téléportation ? Non non. Alors...

Mhhh. Il avait bien une idée élégante.

Heu... waow. Alors... le rasoir d'Occram dirait... distorsion de la lumière autour du mannequin ? Dérivé de l'Hikariton, certainement. J'ai cru à un moment à un jutsu de téléportation, comme l'Eclair Vert, mais mon doujutsu voyait du chakra présent là où il n'y avait plus rien. Belle complexitée. Technique fascinante.

Il n'y aurait pas pensé sous le feu de l'action, mais la lumière était également ce qui permettait de voir les objets. En théorie, donc, la maitrise de celle-ci pouvait donner la capacité à rendre invisible les choses ou les personnes. Certainement un attribut important en tant que shinobi - Yanosa lui avait dit que Teruyo était fourbe, mais maintenant il pouvait en comprendre la raison. La lumière était un élément fascinant.

Et son utilisation dans l'art des sceaux était grandiose ! Kisuke comprenait mieux la question et la déception de Teruyo désormais. Mais, en y repensant... Il ignorait s'il pouvait utiliser le moindre de ses dons Hyûga en sceau. Les capacités classiques lui suffirait déjà pas mal.

Un autre déclic se fit dans sa tête, aussi. Il repensa à sa discussion avec Rin qui avait perdu sa famille contre un certain Yonbi. Un gorille démoniaque plus grand que la ville et maitrisant la lave. Ca ne vous rappelle rien ?

Du coup je pense avoir compris. Vous n'êtes pas Yasei, vous êtes expert en scellage et vous avez scellé une partie de ce fameaux Yonbi dont j'ai entendu parlé en vous. La description qu'on m'en a faite correspond à votre étrange apparence, et j'ai vu des rapports de problème de lave pendant la destruction de Iwa. Ha, mais de retour à la question. Mon ambition est simple, je veux simplement protéger les enfants du Yuukan et de Tsuchi. Tout ce que je peux faire en tant que shinobi pour protéger les générations futures, je le ferais. Je compte retrouver mon niveau d'antan par le travail, et par des recherches scientifiques. Et le shinobi que j'étais étais médiocre, le shinobi que je serais ne se contentera pas du taijutsu de son clan. J'ai conclu un pacte, déjà, et je compte le porter à son paroxysme. Et j'étudierai les effets du chakra en pharmacologie. Avec plus d'expérience dans le domaine, je pourrais sans doute apprendre l'Alchimie, et il y aura une synergie véritable avec le domaine des fuins. Ainsi, je pourrais être le meilleur support possible dans les batailles à venir et empêcher un maximum de pertes humaines pendant que les tordus de services font les héros et sauvent le monde.

Les autres pouvaient jouer aux héros, il ferait juste en sorte qu'ils reviennent tous en vie à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Mar 22 Juin 2021 - 21:28

Assis sur un rocher à proximité de Kisuke, cette fois, le caillou, à force d’être au soleil me réchauffait les fesses au lieu de m’offrir sa fraicheur comme à chaque fois que je m’installais sur un de ses confrères tôt le matin sur les Hauts-Plateaux. Satisfait de ma prestation entre basique et classique à mes yeux, mais qui ne l’était surement pas pour un novice, j’attendais justement de la part de ce dernier une analyse complète et détaillée de ce qu’il venait d’être témoin. Apprendre par cœur une liste de parchemin, connaitre sur le bout des doigts le contenu d’un livre, tout cela c’était une chose, mais savoir reconnaitre, identifier et comprendre ce dont nous étions témoins était nettement plus difficile.

Sagement, j’écoutais donc les explications du genin. Une chose était claire en tout cas, il avait compris rapidement où je voulais en venir et ce que je cherchais à faire avec cet apprentissage qui prenait une tournure quelque peu particulière.

« Le stockage en quelque sorte, c’est la base du fuinjutsu. Le plus commun te permettra effectivement de stocker des pilules, des kunais ou autres petits objets. Mais la capacité de stockage te permettrait d’aller au-delà de ça, tant en typologie de scellement qu’en quantité ou taille. Contrairement à un jutsus affinitaire permettant d’attaquer un ennemi, le fuinjutsu se pense différemment. Il se veut majoritairement utilitaire et à ce titre, il ne faut pas se dire que tu veux apprendre le fuinjutsu car cela POURRAIT t’être utile, mais pas ce que tu SAIS que cela le sera, d’une manière où d’une autre. Quant à des sceaux liés à tes talents de Hyuga, de but en blanc je ne saurais te dire ce qu’il te serait possible de faire en l’état actuel de mes connaissances sur les capacités de ton clan. En revanche Si tu cherches à développer de nouvelles techniques, je serais ravi de te venir en aide. »

Puis finalement les explications que j’attendais. Une fois encore, l’analyse était bonne. Kisuke avait peut-être été handicapé par son absence de chakra, il n’en restait pas moins qu’il avait eut une formation de shinobi et qu’il savait réfléchir à ce qu’il voyait. Être shinobi ce n’était pas seulement utiliser des jutsus, c’est aussi savoir user de ses talents intellectuels par moments, chose que certains, ou plutôt certaine avait encore du mal à appréhender par moments. Me levant à nouveau, je m’approchais une fois encore du premier mannequin.

« Téléportation ? Non … » l’information était à retenir …
« Il s’agit en effet d’une combinaison d’un sceau et de ma capacité à maitriser la lumière. Dans le cas présent, j’ai scellé cette lumière autour du sceau donnant cette bulle noire. »

M’approchant alors du second pantin de bois, je poursuivais.

« Cette fois, il s’agit aussi d’user de l’hikariton. Cette fois le sceau sert de vecteur de réflexion de lumière, permettant de rendre l’objet marqué invisible. »

Finalement, je m’approchais de l’endroit où se situait anciennement le clone, ramassant le kunai au sol.

« Jusqu’ici, tu avais tout juste, tes réflexions sont bonnes. Cependant, tu n’as rien dit pour la disparition de mon clone ? » dis-je en montrant le kunai.
« Saurais-tu me dire comment il a été détruit ? Je vais te donner un indice. »

Me rapprochant de Kisuke, je me positionnais à côté de lui en quelques pas.

« Regarde cette branche là-bas ! » et quelques secondes plus tard, cette dernière fut tranchée, un fuma shuriken planté dans la falaise à une dizaine de mètres derrière.
« Bien, pendant que tu réfléchiras à ça, je voudrais que tu prennes ce balai à une main, proche de la brosse, et que tu me trace dans le sol une série de sceaux explosifs. Continue encore et encore. Tu verras que ta baguette improvisée n’est absolument pas appropriée, mais je ne doute pas de tes talents. »


Après avoir récupéré mon fuma shuriken, je le rangeais à nouveau dans ma besace avant de m’installer sur mon siège de pierre. Si j’attendais une explication quant à mon dernier jutsu, j’étais surtout curieux de voir comment le pharmacologue s’en sortirait avec ses tracés à faire. D’une seule main, en tenant l’extrémité du balais, le poids de se dernier se ferait rapidement sentir. Force et concentration seraient donc nécessaires pour parvenir à un résultat identique à chaque tracé.


_________________
Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Mer 23 Juin 2021 - 13:10
Le troisième clone ? Il y avait eut quelque chose ? Kisuke était surpris.

Ha non, je pensais juste qu'il avait été dissipé.

L'Incarnation Simiesque lui fit une nouvelle démonstration. Une branche qui se tranche à distance, sans rien pour l'expliquer. Un bruit sourd, et une arme plus loin. Un fuma shuriken ? Les deux évènements étaient certainement lié. Une application de la technique précédente sur un projectile ? C'était... possible.

Projectile rendu invisible ? La branche a été tranchée par le shuriken, c'est juste qu'on en le voyait pas visuellement.

Le Byakugan aurait sans doute aidé à en voir le chakra, mais cela demandait une certaine concentration. La sensoralité n'était pas encore son point fort. En vrai, pas grand chose n'était son point fort, présentement. Il devait vite se mettre à niveau. Les applications des fuins avec l'Hikariton semblaient nombreuses et bien utiles. Ses talents Hyûga n'auraient probablement pas cette chance-là. Mais ce n'était pas dit. Il explorerait les possibilités, sous l'impulsion de ce sensei bien demandant.

Ce sensei qui lui demandait maintenant d'écrire des sceaux à l'aide d'un balai. Une demande étrange aux yeux du vieil homme. Pourquoi ne pas faire cela dans un environnement plus adapté ? Dur à dire, encore plus difficile à comprendre.

Heu, d'accord ? Cela te va si je recopie ceux des parchemins explosifs standards ?

Sans aucune autre instruction, Kisuke sortit un exemple de ce parchemin et le mit au sol sans l'activer. Il en avait déjà copié dans son laboratoire. A l'encre, forcément. Alors il en fit de même avec ce balais. Ce n'était pas un outil très précis ni pratique, mais cela Teruyo-sama l'avait prévenu. Sans doute il y avait-il un enseignement caché. Que la technique était caché dans des mouvements ordinaire. Il avait lu ça dans un roman de kung-fu, où un vieux maitre faisait faire des taches étranges à un jeune élève, avant de rêveler à la toute fin que toutes ces corvées étaient en fait un entrainement déguisé. Il observa du coup ce que donnait ses essais au balais.

En fait, il n'y avait pas de progrès, et probablement pas de leçon secrète. Son sensei se moquait sans doute de lui.

Sa calligraphie était véritablement horrible et c'était une horreur de la regarder, surtout pour quelqu'un qui avait été élevé dans un des seuls clans d'Iwa qui avait de l'estime pour la calligraphie. Cela devenait presque une torture, car avec le poids de la brosse ses mouvements se faisaient moins bons. Moins précis. Grossiers. Cette courbe trop grande, cette boucle inutile. Ce point trop sur le côté, ce trait désaxé. Le plus important, c'était de ne pas donner à son sensei la satisfaction de l'avoir emmerdé. Il fit son sourire le plus faux et naturel en même temps tout en demandant.

C'est presque amusant, si ce n'était pas aussi lourd, imprécis et... Ho... je devrais faire attention à ce que cela ne m'explose pas dessus. Ou alors ça va tant que je ne n'y injecte pas de chakra ?

La question était pour se rassurer. Kisuke avait une petite expérience en fuin, mais elle restait petite. Il n'avait commencer à étudier le domaine que récemment. Plus jeune, jamais il ne s'en était approché. Et maintenant, la question lui trottait dans la tête, surtout devant la multitude de sceaux imparfaits devant lui. Le risque était faible, mais s'il y avait accident, cela pouvait devenir potentiellement très dangereux très vite.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Dim 27 Juin 2021 - 21:45

« Non, le clone ne s’est pas seulement dissipé. Je n’aurais eu aucun intérêt à créer un clone pour le faire disparaitre dans la foulée. En tout cas, ton observation est juste. Le projectile que j’ai lancé était invisible. Mais le but n’était pas de te faire une jolie démonstration mais bel et bien de te montrer qu’il était possible d’allier les deux pans du fuinjutsu. Tu m’as parlé de marquage et aussi de stockage. A aucun moment tu n’as fait mention de ce qu’il est possible de faire en mélangeant ces deux aspects. Tache d’y penser quand tu voudras créer tes propres justsus, cela pourrait t’ouvrir de nouvelles possibilités. »

Finalement, après cette petite leçon supplémentaire, vint enfin le cours attendu. Acquiesçant face à la demande de Kisuke, je le laissais recopier à coup de balais ses parchemin, gravant dans le sol le sceau qu’il avait sous les yeux. Comme je m’y attendais, les tracés n’étaient en rien satisfaisant. Cela relevait de deux facteurs. Le manque d’expérience qui pouvait se combler petit à petit, et surtout, un matériel inadapté. Approchant des essais du Hyugas, j’observais son travail quelques secondes avant de répondre à ses questions.

« Rassure-toi, ce n’est pas en grattant la terre avec un bout de bois que tu feras exploser quoi que ce soit. Mais ce n’est pas en traçant tes gribouillis sur un parchemin que tu parviendras à faire exploser ton sceau aussi. Tu as plutôt bien commencé, mais au fur et à mesure, tout devient grossier. »

Prenant le balai des mains du pharmacologue, je commençais le même exercice que lui. Si mes premiers tracés étaient sans défauts, tout comme mon élève, au fur et à mesure, quelques irrégularités faisaient leurs apparitions.

« Comme tu t’en doutes, je maitrise sans mal le sceau explosif, et pourtant, moi aussi les tracés deviennent brouillons. Du coup, pourquoi t’ai-je fait réaliser cela ? Quel était le but de la manœuvre ? Quand tu m’auras expliqué ce que je cherche à te faire comprendre, nous pourrons passer à la suite. »

Lorsque j’avais appris ce sceau à l’aide de Musashi, j’avais déjà une certaine maitrise dans le fuinjutsu, chose qui n’était pas nécessairement le cas ici. En revanche, à chaque fois que j’enseignais une technique, à qui que ce soit, la démarche pouvait paraitre étrange, mais elle avait toujours pour but de faire entendre les fondamentaux avant de tenter une expérience brute qui pouvait rapidement se solder par des échecs cuisants. J’attendais beaucoup de la part du nouveau genin, j’attendais donc une explication clairvoyante de sa part.

_________________
Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Lun 28 Juin 2021 - 11:28
Son maitre avait beaucoup de théorie à lui faire apprendre. Ainsi, sa démonstration sur le sceau pour rendre invisible son arme avait une portée non-minime. Déjà, la fonctionalité était complexe, et c'était un casse-tête sur lequel Kisuke ne s'était pas encore... cassé la tête. Quelles étaient les possibilités lorsqu'on mélangeait stockage et marquage ? Quelles possibilités LUI aurait, en tant que Hyûga ? Les sceaux explosifs et le stockage lui avaient déjà sembler des bonnes opportunités. S'il y avait plus... Oui, cela méritait réflexion. En cela, Teruyo avait tout à fait raison.

Kisuke avait sous estimé les sceaux.

Melanger les deux aspects ? Non, j'admets ne pas connaitre ces possibilités-là. Mais je suis là pour apprendre, bien entendu. Le clan Hyûga est connu pour ses projections de chakra. Peut-être que je pourrais y trouver là un créneau intéressant. Ou peut-être pour atteindre des tenketsus ? Ou un relai pour mon Byakugan. A voir. Je ne sais pas si ces possibilités seront importantes non plus. C'est bien d'avoir des options, et je vois surtout l'intérêt du stockage pour le moment. Je suppose que ces idées de sceaux sont aussi venus petits à petits.

Et puis il y avait ce cours, avec sa calligraphie de plus en plus douteuse. Moche. Fatiguante. Insatisfaisant. Teruyo rassura le scientifique sur un point au moins - ses graffitis ne risquaient pas d'exploser aussi facilement. C'était rassurant. Ce qui l'était moins, c'était qu'il était traité en un sens. Il venait de le qualifier de "grossier."

Grossier ? Je n'ai même pas encore commencer les insultes. Et en quarante ans, j'en ai entendu quelques une de bien imagée.

Kisuke aurait pu être papa, pour le même coup, que ses blagues leur auraient fait honneur. Ou alors n'était-ce pas une blague, et il s'apprêtait à lâcher des jurons entendus dans les sombres ruelles d'iwajuku ? L'Histoire ne le saurait jamais car déjà le Yasei Singe avait commencé à faire le même exercice à son tour. Son tracé était plus maitrisé et élégant que le Hyûga, certes, mais rapidement il souffrait des mêmes symptômes. Des irrégularités. Donc en fait, cet exercice ne servait à rien au niveau physique et expérience.

L'épreuve était donc une leçon avant tout. Kisuke leva un sourcil. Il n'était pas tout à fait certain de là où le jeune en face de lui voulait en venir. Il essayait de faire un raisonnement par élimination sur ce que cela ne pouvait pas être, en tout cas. Et après quelques dizaines de seconde, il ne put trouver que deux raisons potentielles.

Faire attention que poser un sceau en combat devient au fur et à mesure impossible avec la fatigue ? Ou qu'il faut toujours utiliser les bons outils pour pas faire de la mer...

Il espérait un rapide éclaircissement de la part de son hôte du jour.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Mer 30 Juin 2021 - 23:15

« Mélanger les deux aspects peut être intéressant, souvent plus complexe, mais surtout réfléchi et calculé pour réaliser quelque chose de bien précis. Cela implique une complexité bien au-delà d’un simple sceau explosif. Mais tu as le temps pour réfléchir à tout cela. Si je t’ai dit cela, ce n’est pas pour que l’on travaille maintenant dessus, mais que tu saches que les possibilités existent. Le reste ne tient qu’à toi. »

Si effectivement Kisuke avait à cœur de travailler sur le fuinjutsu autant qu’il semblait le dire, il me semblait alors opportun de lui faire par des nombreuses possibilités. Il y en avait au moins une dernière qu’il faudrait que je lui montre, mais pour cette fois, cela attendrait la fin de notre apprentissage. L’heure était venue de finaliser les exercices et dans sa réflexion poussée, le Hyuga eu des réflexions plutôt pertinentes quant à la pertinence de mon exercice.

« Je ne doute pas que tu puisses me surprendre avec un ou deux mots d’esprit bien placé, mais tu sais, avec moi, tu n’as pas besoin d’agir ainsi. J’ai parfois le sentiment que tu agis de cette manière pour te protéger d’une certaine manière. Ton passé c’est cela. Et dis-toi que si je pense à cela, ce n’est pas pour rien. Moi aussi j’ai agi comme ça par le passé, et il n’est pas si lointain que cela.

Bref, tu n’es pas si loin que cela quand tu parles de fatigue, tu as même un peu d’avance en quelque sorte. Le but de cet exercice était de focaliser ton esprit sur le tracé du sceau, te forcer à assimiler son image pour que tu puisses l’utiliser de manière instantanée sans avoir à te demander si telle ou telle courbe est bonne. Avec les bons outils, les bons supports, comme tu le dis, tu seras à même d’utiliser ce sceau dans toutes les situations. Mais pour cela, il reste deux autres étapes. »


M’écartant du pharmacologue, je sortais de ma besace plusieurs pochettes de kunais et après les avoirs accrochées à mes cuisses, je sortais les deux premiers.

« Bien, maintenant, je veux que tu apposes un sceau sur chacun des kunais que je t’envoie. Tu fais comme tu veux, tu les attrapes, tu poses ton sceau au vol, mais n’en loupe aucun. Prêt ? Parti ! »

Dans les faits, il n’y avait aucune chance qu’il parvienne à réussir l’exercice pleinement. Dans la mesure où mes lancés se faisaient les uns après les autres, parfois deux lancers en même temps, le temps qu’il réalise ses mudras et appose le sceau, le temps qu’il devrait consacrer à chaque sceau serait surement bien plus long que le temps nécessaire à chaque kunai pour passer à côté de lui. Moi-même, malgré ma capacité à réaliser des sceaux à une main, je n’étais pas certain de réussir le même exercice à cent pour cent. Pourtant, comme l’exercice précédent, tout ceci avait un but. Allait-il le comprendre ?


_________________
Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 10:27
Teruyo était un bon professeur. Il donnait beaucoup d'informations à Kisuke qui, malheureusement, n'avait pas de papier sous la main pour tout noter. Mais il essayerait de se souvenir d'un maximum de tout cela. Enfin, le détenteur de Yonbi fit une supposition que ses blagues et ses fantaisies étaient un masque pour se protéger. Il fit un large sourire de psychopathe, avant de lui susurrer à l'oreille.

Tu te trompes sensei. Je ne le fais pour me protéger moi, mais pour protéger les autres.

Il rigola à sa propre blague. Ou était-ce un pan de sagesse ? Certainement, le début de la sénilité.

Teruyo expliqua le but de la première épreuve, et Kisuke écouta avec attention. Il n'avait pas été loin de la bonne réponse, mais ce qu'il avait dit n'était pas mauvais. Il s'écarta alors et prépara des kunais avant de lui expliquer la prochaine épreuve. Un peu plus complexe, il devait réagir à un lancer de kunai pour les renvoyé muni d'un sceau. Cela ne semblait pas si compliqué que cela en apparence.

Il attrapa le premier kunai, puis le deuxième facilement. Avant de se rendre compte qu'il ne pouvait plus vraiment composer de mudras dans cette situation-là (on ne se moque pas). En plus, un troisième kunai arrivait déjà sur lui, il le dévia avec l'un des kunai et laissa choir le deuxième. Il le mit dans sa bouche et essaya de composer des mudras, alors qu'un autre kunai lui arrivait droit dessus et le forca à faire le matador.

"Tu n'en loupes aucun". Et bien, c'était un peu plus complexe que prévu.

Che 'a fachile

Il aposa le sceau sur le kunai avant de l'envoyer. Mais l'exercice était véritablement raté, à ce stade. Il en était au troisième lancers de kunai. Il pouvait certainement faire mieux. Il se décida à anticiper. Il composa des mudras - esquiva un kunai - et acheva son incantation gestuelle avant de saisir un kunai au vol et de l'envoyer chargé du sceau. Et il réitéra l'opération. De cette manière il avait bel et bien envoyé deux kunai chargés, mais il avait loupé entre temps plusieurs salve de son sensei.

Il gagna un peu de temps sur la composition des sceaux de ses mains, mais pas terriblement plus. Impossible de résoudre cette équation.

Je pense raisonnablement que c'est le mieux que je puisse faire en terme de vitesse. Anticiper le premier, faire le deuxième. Je dois composer des mudras à deux mains, je ne peux pas parer ou utiliser du ninjutsu en même temps. Peut-être que je pourrais laisser mon kuchyiose me défendre pendant ce temps, mais la limitation du temps nécessaire à deux incantations est incompressible et ne me permet pas de suivre la cadence.

Tel était son postulat.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Mar 6 Juil 2021 - 23:02

Agir de cette manière pour protéger les autres ? Etrangement, j’en doutais, mais pour le coup, nous n’étions pas là pour discuter de cela et pas encore assez connus l’un à l’autre pour approfondir le sujet. Face à ce sourire carnassier, je répondais par un semblable, mais amical et hochais doucement la tête en lui offrant quelques mots.

« Si tu le dis … »

Pour la suite, l’étape en cours était sans conteste la plus difficile de cet entrainement. Si la maitrise du balai nécessitait de la concentration et une forte poigne, la difficulté résidait dans la résistance physique de l’utilisateur et non pas de la complexité de la tâche à réaliser. En revanche, ces kunais lancés les uns après les autres étaient impossibles à maitriser totalement. Moi-même je savais que je ne saurais poser un sceau sur un kunai et le renvoyer, voire même seulement le laisser passer dans ce laps de temps si court. Le temps nécessaire à la réalisation des mudras face à la vitesse des armes volantes n’était pas comparable. Pour autant, louper ces projectiles n’était pas synonyme d’échec dans cet entrainement.

« Bien. Tu as parfaitement réagi à ce que tu pouvais faire dans ces circonstances. Il t’était impossible de réussir pleinement ce que je t’ai demandé, mais, pour autant, tu as fait ce que j’attendais de toi, réfléchir et t’adapter. Il y avait une consigne, tu as vite fait un choix, celui de parfaire ce qu’il t’était possible de faire tout en sacrifiant ce qui était impossible à atteindre. »

Ramassant les kunais marqué des sceaux, je les envoyais ici et là sur quelques cibles rocheuses ou arboricoles avant de poursuivre.

« Et dans la réalité d’un combat, il est essentiel d’agir en prenant les meilleures décisions. Cependant, outre les choix que tu ferais, l’impact des actions est tout aussi important. Nous allons maintenant voir ce que pourraient donner l’explosion des sceaux que tu as apposé sur mes kunais. Pour te donner un aperçu de ce que cela doit donner, je te fais une nouvelle démonstration. »

Une nouvelle fois, j’apposais un sceau sur la lame effilée de mon arme de jet, la projetant sur la branche d’un arbre avant de faire détoner le sceau qui pulvérisa l’excroissance, la laissant tomber par terre dans un petit nuage de poussières et de feuilles à moitié arrachées.

« A toi. Vu les progrès fulgurants que tu as fait, je ne doute pas que tu parviennes à réussir cette étape. Après cela, je te montrerai deux dernières choses. L’une concerne le fuinjutsu et ses applications, l’autre sur tes capacités propres. »

Invitant Kisuke à poursuivre en tendant la main vers les cibles déjà marquées, je souriais en attendant de voir le résultat arriver.

« A toi de jouer. »


_________________
Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Ven 9 Juil 2021 - 0:15
Teruru-sensei semblait confirmer les explications et les choix de Kisuke. Il était des choses que l'expérience apportait. Une méthodologie. Et kisuke n'avait plus de naïveté concernant les techniques shinobis. Il en avait déjà beaucoup vu dans sa longue et trépidantes vie.

Même si les techniques évoluaient avec le temps, aussi.

L'exercice passait maintenant sur l'activation des sceaux explosifs, figés chacun dans un pauvre mannequin qui n'avait pour tout pêché que celui d'exister. Une faute gravissime que Kisuke allait bientôt corriger de ses puissantes mains. Il se voyait déjà en pseudo-chokoku, faisant sauter ponts, tours eiffels et énormes horloges partout dans le Yuukan. Il était désormais capable d'une puissance au-delà de 9000. L'ART EST EXPLOSION !

Bon, essayons ça... Katsu !

Et puis...

Rien.

Il était de notoriété publique que les sceaux explosifs se faisait exploser à distance avec un mudras de la main. Mais le premier essai était un échec. Pas de connexion avec le sceau initialement tracé. Kisuke fit quelques essais en manipulant son chakra de manière basique. Il se concentra quelques minutes, avant de trouver le lien. C'était comme une sorte d'interrupteur, activé lorsque son chakra faisait un tour unique dans sa main.

Le premier sceau explosa légèrement, avec un peu de fumée et dans un bruit de pétard de festival plutôt que d'une véritable explosion digne de ce nom, et des campagnes terroristes. Un petit Pfff...pet. Même pas un mini boom. Non, c'était un petit peu triste. Toute cette énergie et le sceau ridiculement faible après. Mais s'il est une chose de vrai concernant Kisuke, c'était bien qu'il ne se laissait pas désespérer par un petit échec. Il réitéra ses essais, avec plus d'intensité, avec des variations de chakra pour gagner en efficacité.

Katsu, Katsu, Katsu...

Les résultats étaient variables, certains semblaient exploser à moitié, en dégageant beaucoup de fumée, d'autres parvenaient à produire une détonation importante. Pourtant, les modulations du pharmacien et apprenti scelleur semblaient avoir des effets beaucoup trop importants pour de si infimes variations. Cela ressemblait plutôt... à des variations aléatoires. Quelque chose dans son protocol expérimental était faussé. Une des prémices était à revoir. Il pencha sa tête en observant les sceaux, puis pivota vers son sensei.

Je peux tester un truc ?

Il ramassa de sa besace quelques makibishis, et réitéra ses essais - en plaçant le sceau puis en l'envoyant tout en se concentrant à bien utiliser l'interrupteur chakratique. Les explosions étaient cette fois-ci régulières. Des détonations qui retentissaient dans l'air dans des notes triomphales aux oreilles du Hyûga.

Hmm, j'avais fait des sceaux un peu inégaux. Je crois. Dans le feu de l'action. Mais le résultat à l'air plus stable maintenant. Utilisable, peut-être ? Peut-être avec encore un peu d'entrainement. Mais vous aviez encore deux sujets à aborder, sensei ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Mer 14 Juil 2021 - 19:16

Non sans surprise, les explosions résultantes de la pose des sceaux pendant l’exercice précédent n’avaient rien de satisfaisant si quelqu’un prenait l’exercice en cours de route. Pour autant, si cela pouvait s’apparenter à un échec, il n’en était rien. C’était même tout le contraire. Dans les circonstances actuelles, les sceaux, certes pas tous, avaient tout de même provoqué une certaine explosion. Et comme si Kisuke comprenait ma pédagogie ou tout simplement de son propre chef, le Hyuga s’attela rapidement à de nouvelles expérimentations, dans un cadre cette fois beaucoup plus calme et posé. Bien que le support n’ait pas vraiment n’importance en soit, les makibishis n’auraient pas été les outils que j’aurais choisi en premier. Mais cela importait peu tant que la réussite était au bout du chemin. Et finalement, elle l’était, ici, là, de par ces petites explosions qui s’amélioraient à chaque essai.

Intérieurement, je rigolais face aux remarques de mon élève du jour qui réfléchissais avant d’agir, là où certains, et surtout une certaine personne se contentaient de relancer leurs jutsus encore et encore pour s’améliorer par ce biais, sans réellement tenter de comprendre l’essence même de la technique. D’une certaine manière, les réflexions du pharmacologue m’avaient devancées.

« C’est exactement cela. Si tes sceaux étaient inégaux, c’est lié à deux facteurs. Le premier, indéniablement le manque d’expérience. Et le second, la précipitation. Je t’ai obligé à agir vite, et en continu. Maintenant que tu fais cela posément, les résultats sont là. Et dans un combat, tu n’enchaineras jamais les sceaux comme je t’ai forcé à le faire avec les kunais. Tu pourrais utiliser cette technique une fois ou deux, mais tu auras l’esprit focalisé dessus et non pas sur un nombre incalculable de sceaux à poser. Je pense que tu as bien assimiler les choses. Maintenant, le reste ne tient qu’à toi, de te perfectionner pour parvenir à un résultat optimum. »

M’écartant du Hyuga, je m’approchais d’un arbre avant de reprendre la discussion.

« Maintenant, je voulais te montrer quelque chose. Active donc ton Byakugan et dès que j’aurais dépassé cet arbre, je te demanderai de m’attraper. Je ne ferais que marcher pour le coup. »

Sans plus attendre, je passais derrière le tronc, activant par la même occasion mes talents de dissimulateur. Invisible, mon chakra dissimulé, c’est sans mal que je m’approchais de mon élève, arrivant dans son dos après un léger détour, lui tapant alors l’épaule après être réapparu.

« Le Byakugan est un outil formidable. J’ai pensé à développer une technique de détection en m’inspirant de cette pupille, en vain, mais sache qu’elle n’est pas infaillible. Exploite-le à ton bon vouloir, mais surtout, ne néglige pas le reste de tes talents, ceux qui ne nécessitent pas cet œil. Toi qui a perdu ton chakra, je ne doute pas que tu comprennes ce que je veux dire. »

Souriant, le regard amical, je m’écartais une nouvelle fois, laissant suffisamment de place entre nous deux avant de poursuivre.

« Et maintenant que tu as signé un pacte, appel donc l’un de tes amis que je t’enseigne une dernière chose pour aujourd’hui. »


_________________
Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Jeu 15 Juil 2021 - 8:15
Teruyo finalisa sa leçon sur les sceaux explosifs en confirmant les dires de Kisuke. Il ajouta quelques graines de sagesse plus qu’intéressante. En cela il était très certainement un excellent choix comme sensei et professeue. Seul comptait des exercices du Hyûga pour continuer à s’entrainer et à progresser. Cela méritait un remerciement.

Merci Teruyo-sama pour cet enseignement.

La prochaine leçon semblait se tourner vers son don clanique. Kisuke leva un de ses bras douloureux et fit un mudra pour concentrer son chakra dans ses yeux. Et Teruyo... disparut complètement.

Son invisibilité complète était intéressante. En général les shinobi étaient capables de se camoufler avec du chakra mais ce camouflage était imparfait, aux contours tressaillants et visibles aux yeux divins, avec difficulté. Ici il n’y avait aucune imperfection visuelle. Pire encore, il avait également activé une dissimulation de chakra. Cela faisait du sens contre un Hyûga bien entendu. A vrai dire, c’était même nécessaire contre un Hyûga - cela rendait la moitié de son doujutsu caduque et rendait impossible l’utilisation des poings du Hakke. La combinaison de ces deux dissimulations était un travail d’expert impressionnant. Définitivement pas une technique de genin, mais d’un expert en infiltration qui avait déjà affronter un Hyûga de par le passé.

Enfin, à iwa ce n’était pas étonnant.

Il n’eut aucun mal à attraper Kisuke, dans ces conditions. Kisuke n’avait aucun contre possible dans son porte-feuille de technique - déjà large pour un genin, et très large pour un shinobi qui n’était ainsi que depuis un gros mois. Plus tard, ses kuchyioses auraient sans doute un aspect de vision thermique qu’il pourrait développer. Mais cela demandait beaucoup de choses qu’il n’avait pas encore dans ses mains, dont une maitrise kuchyiose beaucoup plus poussée et experte.

Belle technique. On ne dirait peut-être pas comme cela, mais peu de techniques Hyûga nécessitent le Byakugan. Et ma focalisation se situe sur ces techniques indépendantes de mon doujutsu. Pas pour les mêmes raisons - le byakugan consomme beaucoup de mon chakra compte tenu de mes faibles réserves actuelles.

C’était son souci principal du moment. Et il n’avait pas grand chose à faire pour améliorer celle-ci. A moins de commencer des expérimentations humaines on ne pouvait plus douteuse et éthiquement désastreuses. Et si c’était aussi simple, cela se saurait. La dernière leçon portait sur le Kuchyiose. Kisuke invoqua donc son partenaire.

Voici mon invocation - le Dragon Azur. Azur, je te présente mon sensei Teruyo-sama.
Sssssalutattttttions

La vipère bleuté s’enroula autour du cou du Hyûga et se dressait directement à côté de sa tête. Elle s’inclina quelques secondes, mais sans plus. Par timidité.

Azur me permet pour le moment d’étendre mon panel de techniques au genjutsu. Je commence a investiguer pour profiter pleinement de ses capacités mais cela demande du temps.

Comme toutes choses, même si Kisuke allait relativement vite dans bien des domaines.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Dim 25 Juil 2021 - 22:05

Maintenant que la leçon telle que prévue à la base était terminée, il ne restait plus qu’à Kisuke d’approfondir mon enseignement pour parvenir à réaliser ce sceau de manière automatique et avec une puissance invariable quelles que soient les circonstances d’utilisation. Il était toujours possible que je prodigue quelques conseils, je comptais avant tout que le nouveau genin expérimente à nouveau et seul ce qu’il venait d’apprendre sans être parasité par l’extérieur. Après tout, c’est avec la pratique que venait la maitrise.

Mais si l’exercice d’apprentissage était terminé, Kisuke faisant partie intégrante de mon équipe et de par ma position au sein de celle-ci, j’avais à mon sens, le devoir d’aller au-delà des simples demandes de mes partenaires ou de mes élèves. Dans la mesure du possible, il était important de transmettre nos connaissances et de prodiguer des conseils qui permettraient à chacun d’évoluer ou de voir les choses sous un autre angle. L’une des choses qui me semblait importante à savoir concernait les invocations. Faire appel à un compagnon était une chose, s’appuyer sur lui était tout aussi important. Pour autant, il fallait éviter certains pièges. Devant moi, se dressait donc un serpent qui me salua d’un son serpentin.

« Enchanté Azur. Bien, compter sur un compagnon est une bonne chose. Cela offre un panel technique plus diversifié et surtout une dépense de chakra moindre. Pour autant, si tu comptes effectivement t’investir dans ce domaine, sache que comme toutes technique, il y a une possibilité qu’elle soit contrée. »

M’approchant de l’écailleux, je réalisais quelques mudras et avant d’apposer ma main sur sa tête, je poursuivais brièvement mon discours.

« Merci à toi d’être venu Azur, mais j’ai besoin que tu retournes dans ton domaine pour la suite de cette démonstration. »

Sans plus de cérémonie, j’appliquais ma dextre sur le crâne froid du serpent qui disparu dès lors dans un petit nuage de fumée.

« La révocation. Le fuinjutsu offre également cette possibilité. Forcer une invocation à retourner dans son plan et briser le lien qui avait fait appel à elle. Je doute sincèrement que tu rencontres beaucoup de personnes susceptibles de parvenir à réaliser ce que je viens de te montrer, mais garde toujours à l’esprit que c’est une possibilité qui existe. Méfie toi donc toujours plus d’un shinobi qui te montrerai l’utilisation d’un sceau quelconque au cours d’un combat. »

Frottant mes mains puis tapotant mes cuisses, j’enlevais le peu de poussière qui trainait là avant de finir mon intervention du jour.

« Bien, c’est tout pour aujourd’hui. Je pense avoir fait le tour. Ce ne sont là que des exemples et si tu veux progresser dans le domaine, n’hésite surtout pas à venir me voir. En attendant, je te laisse réfléchir à ce que tu veux faire de ce domaine. Et surtout, n’oublie pas de pratiquer ce que je viens de t’apprendre pour que tu passes de la connaissance à la maitrise. »


Spoiler:
 

_________________
Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Les Sceaux pour les Sots [Teruru] Empty
Jeu 29 Juil 2021 - 10:50
Contrairement à toutes attentes, le porteur de Yonbi toucha le serpent et... ce dernier disparut. Et ce n'était pas de l'invisibilité, Kisuke avait vérifié avec son byakugan et il ne ressentait plus le poids de son allié sur lui. Il avait véritablement disparut de la surface du Yuukan. Une expérience très surprenante pour le Hyûga, qui commença par paniquer un peu.

Que ?

Sa surprise passa tandis que Teruyo expliquait ce qui venait de se passer. Une technique fuinjutsu de haut niveau pour renvoyer les invocations temporairement à leur origine. C'était... effectivement un contre aux invocations. Mais en y réfléchissant, Kisuke voyait que cela pouvait aussi être difficile à mettre en place. Il ignorait si cela pouvait être fait à distance - la démonstration ne l'avait pas montré. Mais comme lui avait appris Teruyo-sensei, beaucoup de fuinjutsu nécessitait un contact.

Cette révocation nécessite un contact physique ? Si oui, c'est surtout un danger pour un kuchyiose géant, je pense. Un kuchyiose plus petit comme Azur à ses avantages à cet égard, surtout si je le garde à portée de main. Je prends note de la remarque. Si quelqu'un vient au corps-à-corps avec moi, ceci dit, c'est plutôt bon pour moi. C'est quand même une spécialisation de notre clan.

En général, les Hyûga devaient plutôt courrir derrière les gens que le contraire. Il avait observé les derniers tournois. La plupart des Hyûga développaient par conséquent des compétences mi-distance, comme l'école Jishin le préconisait, afin de pouvoir pallier à toute éventualité. Mais investir dans le Kuchyiose à la place de ces compétences mi-distance pouvait être une bonne alternative, surtout si son kuchyiose disposait de genjutsu et de ninjutsu dans son panel de technique. Il y avait... de bonnes opportunités. De quoi réfléchir à des stratégies intéressantes.

il salua Teruyo.

Merci Teruyo-sensei. Je vais pratiquer tout ceci de manière bien exhaustive.

Il s'en alla, perdu dans ses pensées et ce qu'il avait appris aujourd'hui.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880

Les Sceaux pour les Sots [Teruru]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: