Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Prémices du Senbazuru : Pénétrer les terres [Yahiko, Hanae, Ayuu, Kenzo, Shimaenô]
Rencontre inattendue [chevalier soleil] EmptyAujourd'hui à 14:22 par Sendai Hanae

» Médecine Ancestrale [Meikyû Jotaro]
Rencontre inattendue [chevalier soleil] EmptyAujourd'hui à 13:20 par Asaara Ôji

» Le mal du pays. [Ouvert]
Rencontre inattendue [chevalier soleil] EmptyAujourd'hui à 13:19 par Oterashi Yanosa

» Absence d'un trio
Rencontre inattendue [chevalier soleil] EmptyAujourd'hui à 12:37 par Gôgon Medyûsa

» Absence Yahiko
Rencontre inattendue [chevalier soleil] EmptyAujourd'hui à 12:27 par Gôgon Medyûsa

» Passe d'armes [Sakura]
Rencontre inattendue [chevalier soleil] EmptyAujourd'hui à 11:57 par Metaru Hideko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
Rencontre inattendue [chevalier soleil] EmptyAujourd'hui à 11:36 par Okita Sakura

» 思い出 Omoide [Kaya]
Rencontre inattendue [chevalier soleil] EmptyAujourd'hui à 11:18 par Kogami Akira

» 強力 Puissance — Akira
Rencontre inattendue [chevalier soleil] EmptyAujourd'hui à 11:00 par Kogami Akira

» La Voie de l'Alchimie [Kisuke]
Rencontre inattendue [chevalier soleil] EmptyAujourd'hui à 1:04 par Nomura Ieyasu

Le Deal du moment : -43%
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 ...
Voir le deal
14.29 €

Partagez

Rencontre inattendue [chevalier soleil]

Mukuro
Mukuro

Rencontre inattendue [chevalier soleil] Empty
Mar 15 Juin 2021 - 22:30


Plusieurs semaines s’étaient écoulées depuis le réveil du Dieu du Désert et la destruction de la capitale du Soleil. Bien que le calme était revenu sur le pays, les blessures infligées à la nation du vent étaient lourdes et les dégâts demeuraient encore visibles… Infrastructures en poussières. Habitants en larmes. Ambiance au deuil. La douleur était là, présente dans le coeur de tous les résidents du Vent… Et moi-même je n’y faisais pas exception.

Bien que je n’étais qu’une mercenaire au service d’une commanditaire, j’avais commencé à développer un certain attachement pour ce pays et ses habitants… Enfin, surtout pour l’argent et la réputation que j’avais acquis au fil des missions pour le compte de l’Asaara. Nous avions amassé un grand nombre d’alliés et ce n’était plus qu’une question de temps avant que nous ne prenions le pouvoir sur le pays ! Mais voilà, nous venions de tout perdre d’un simple revers de la main…

J’avais perdu beaucoup durant cette bataille. Allant de mon visage défiguré par les flammes aux compagnons de longue date venus de Ame… Est-ce que cela avait été une erreur de ma part de les ramener à Kaze ? Je leur avais promis de grandes aventures au pays du Vent et j’avais effectivement tenu promesse. Mais c’était aussi ce qui les avait mené à leur perte… De nous trois, j’étais celle qui s’en était la mieux sortie. - Ou plus exactement - j’étais la seule qui s’en était sortie…

Quelle ironie. J’étais celle qui les avait entraîné dans cette drôle d’aventure, mais j’étais la seule à m’en sortir. À l’inverse, les deux amejins étaient tous deux morts dans le sable, sacrifiés pour un pays qui n’était même pas le leur…

À cette pensée, un rictus s’échappa de mes lèvres. Le Nekogami avait raison. Je n’étais qu’une traîtresse marchant sur le corps de ses compagnons. Une femme infâme entraînant la mort de tous ceux qui croisaient son chemin… Oui. Mort, cavalier de l’Apocalypse. Un nom qui m’allait bien.

Je lâchai un soupire et, dans une marche solitaire, je repris la route en direction du Sud du Pays du Vent.

Le village de Yuba. C’était là où se trouvait le manoir du vieux papi Han, un collaborateur avec qui j’avais beaucoup travaillé notamment sur le trafic d’armes... Je me demandais s’il était encore vivant, et si oui, je voulais parler affaire avec lui ! Bien que Kaze était actuellement à l’état poussière, c’était le moment où jamais pour les mercenaires et trafiquants d’arme de monter un réseau pour le Kaze du lendemain.

Arrivant devant le manoir des Hans, vêtue d’une cape de voyage et d’un chapeau de paille, je constatais les dégâts du sable sur les bâtiments. Bien qu’éloignée de la capitale, le village de Yuba n’avait pas échappé aux marées de sable du Dieu du Désert… Le bâtiment autrefois luxueux était aujourd’hui à l’état de débris. À tel point que ça faisait peine à voir… Je croquai dans mon pouce et enchainai une suite de mudras ;

« Kuchiyose ! »

Un nuage de fumée apparut et un chat tricolore en surgit.

Sarutobi, est-ce que tu perçois quelqu’un sous ces débris ?
— Laisse-moi voir, fit le félin en reniflant le sol.

J’avais bon espoir qu’il ait survécu. Après tout, il avait résisté au temps et à l’âge, ce n’était pas un petit dieu de pacotille qui allait le tuer… N’est-ce pas ?

— Non, rien de rien Mukuro !
Mh, je vois… Peut-être qu’il s’est déjà tiré de là… Tant pis, allons prendre une pause. S’il est encore vivant il se montrera bien assez tôt.

Mon regard se porta sur une infrastructure voisine encore debout parmi les nombreuses maisons ravagées. C’était un grand hôtel avec des bains publics. Il tombait à pic ! Cela faisait plusieurs jours que je ne m’étais pas lavée. Les précédents villages par lesquels j’étais passée étaient tous ravagés de fond en comble. C’était un des rares bâtiments reconstruis que j’avais pu croiser jusqu’ici.

Un bain ne peut faire que bien, Mh !
— Un bain ? Laisse moi t’accompagner !



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Rencontre inattendue [chevalier soleil] Empty
Mer 16 Juin 2021 - 19:01
Quelques semaines après la « mort » d'Ichibi
Kaze no kuni, village de Yuba

...

« Où est-ce que vous allez comme ça, mon garçon ? Je ne crois pas que vous soyez encore en état de marcher. » Fit la vieille dame qui veillait sur l’épéiste depuis plusieurs semaines.

Le samouraï se releva malgré tout sans problème et semblait rechercher ses affaires du regard. Après quelques instants sans les trouver, il reporta ses pupilles dorées sur la soixantenaire.

« Je me sens bien. Merci. Où est-ce que vous avez mis mes affaires ? » Dit-il, alors que la vieille dame semblait étonnée de le voir sur ses jambes.

Elle se résolut à aller dans la pièce derrière elle, avant de revenir avec ses affaires, ainsi que d'autres qui ne lui appartenaient pas.

« J’ai lavé et recousu votre cape, ainsi que vos vêtements. Ce n’est pas parfait, mais j’ai fait du mieux que j’ai pu. Je vous propose quand même de prendre cet uniforme, il appartenait à mon fils… Il a été tué en servant le propriétaire du manoir des Han, Ryuma, ils ont tous trouvé la mort dans l’attaque d’il y a quelques semaines, je crois. Si seulement il m’avait écouté… » Fit-elle, d’un regard triste.

Musashi regarda la vieille dame sans broncher, sans rien dire, puis il fit les quelques pas nécessaires pour se saisir de l’uniforme qu’elle lui offrit. Il l’enfila rapidement, porta son katana à sa taille, et se recouvrit de sa cape rouge avant de prendre le chemin de la sortie.

« Beaucoup ont trouvé la mort dans cette tempête. Vous ne devriez pas rester ici, cet endroit risque de devenir un nid de mercenaires. » Dit-il, en adressant un dernier regard à celle qui s’était si gentiment occupée de lui.

La vieille dame sourit, touchée par la dernière phrase du petit-fils de Ryuma. Elle n’ajouta rien de plus, le laissant ainsi s’en aller…

Une fois à l’extérieur, le Han put de nouveau contempler l’étendu des dégâts causés par l’attaque du Dieu du désert. C’était impressionnant. Effrayant. Le paysage était pour ainsi dire apocalyptique. Si le sable avait tout saccagé, il restait malgré tout quelques très rares habitations visibles, à l’image de celle qui avait servi de refuge à Musashi, mais toutes n’avaient pas la chance d’être encore habitable.

Le samouraï se rendit rapidement au nord du village, lieu où se situait le manoir de sa famille, ou du moins ce qu’il restait. Tout était sous le sable, à tel point qu’il paraissait impossible de mettre la main sur quoi que ce soit qui lui aurait appartenu. Il resta debout, de marbre, contemplant évasivement les ruines de son ancienne demeure pendant un certain temps, avant de partir.

Quelques instants plus tard, le manipulateur de cristal trouva et inspecta un autre bâtiment visiblement encore intacte. Il s’agissait d’un grand hôtel, abritant une immense source chaude dans sa cour supérieure. Le bâtiment devait visiblement sa survie à cette immense chaine au pied de laquelle il fût bâti. Une fois à l’intérieur, les lieux semblaient saccagés, pillés, sans doute par des brigands ou les derniers survivants de Yuba. Peu importait, songeait l’ex-Chûnin d’Iwa en rejoignant rapidement la Cour supérieure.

Personne. Il n’y avait en effet personne, hormis quelques chats errants qui dansaient et forniquaient, savourant en grande pompe l’absence de toute trace humaine. Bon, c’était sans compter sur l’arrivé du Samouraï qui les invita sans doute à revoir leur plan. Peu importait, Musashi profita de l’occasion pour se glisser dans l’eau avec son short et profiter de la tranquillité et des vertus thérapeutiques de cette source naturelle. Cela lui faisait du bien, tant physiquement que mentalement, pendant qu’il faisait le point sur tout ce qu’il avait vécu depuis son départ d’Iwa. Cela faisait moins d’un an et pourtant ça lui paraissait une éternité.

En pleine réflexion depuis plus d’une demi-heure, il ne fit même pas attention à la personne qui s’approchait et s’apprêtait à briser sa tranquillité...


_________________
Rencontre inattendue [chevalier soleil] Qmep


Dernière édition par Han Musashi le Ven 25 Juin 2021 - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Mukuro
Mukuro

Rencontre inattendue [chevalier soleil] Empty
Mer 23 Juin 2021 - 10:01


— Miaooooouw !

D’un bond, la boule de poils grise sauta dans la source chaude, éclaboussant en même temps tout ce qu’il avait autour. Lâchant un soupire, je reconnaissais bien là le frère de Sasuke… Enfin bref. Calmement, je rejoignis le félin dans le bain en posant un pied après l’autre dans l’eau. Instantanément, mes muscles se détendirent au contact de la source. Lâchant un râle de plaisir, je pris mes aises dans le bain pendant que la boule de poil continuait avec entrain ses longueurs dans l’eau. Quel bonheur ! Un bon bain chaud après une longue journée de marche… Enfin, quand Sarutobi revint vers moi, il reprit la discussion.

— Mukuro, tu penses vraiment que le vieux Han est toujours vivant ? Ce n’est pas rien les dégâts causés par le Dieu du Désert. Beaucoup d’habitants sont morts comme beaucoup de bâtiments ont été détruits…
Il a intérêt oui ! Il me doit encore des sous le vieux schnock, il a intérêt à être vivant ! S’il est mort, je te jure d’aller le chercher en enfer et lui faire cracher jusqu’au dernier centime tout ce qu’il me doit !

Bon ce n’était pas énorme ce qu’il me devait, mais ce n’était pas rien non plus ! Et surtout, je retenais les dettes ! On avait encore quelques affaires à régler et quelques affaires à mettre en place pour la suite - et lui même le savait. Apres cette tempête, il fallait remettre en place le réseau de mercenariat. Il y avait beaucoup d’argent à gagner sur cette après guerre. Lâchant un soupire, je me laissai glisser dans l’eau.

« Apres ça, direction le Mont aux Vautours… »

…Pour déposer les dernières affaires du Bakuhatsu là-bas … Enfin, je parlais, je parlais, depuis un moment déjà, mais on n’était pas seul... En effet, en dehors de moi et Sarutobi, on pouvait sentir la présence d’un troisième individu caché derrière la vapeur. Si en temps normal ça n’avait rien d’étonnant de rencontrer d’autres inconnus dans les sources chaudes qui, après tout, étaient des lieux publics, mais en ces temps d’après guerre il était plus rare..

« Je ne m’attendais pas rencontrer des voyageurs ici alors que tout le village est enterré sous le sable… Êtes-vous un mercenaire ? Un voyageur ? Ou peut-être un shinobi de village…? Mh… Enchanté, moi c’est Mukuro. » dis-je avec un sourire.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Rencontre inattendue [chevalier soleil] Empty
Ven 25 Juin 2021 - 19:34
Quelques semaines après la « mort » d'Ichibi
Kaze no kuni, village de Yuba


Le samouraï n’était pas seul, du moins il ne l’était plus. En effet, extirpé de ses pensées par le miaulement du félin, il entendit dans la foulée une voix interpellée une autre personne. La conversation tournait, aussi étonnant que cela puisse paraître, autour du « vieux Han », autrement dit de Ryuma, son grand-père. Sur ses gardes, l’épéiste se fit discret pour mieux entendre la suite de la conversation qui avait lieu entre ces deux mystérieux personnages. Rapidement, il put entrevoir des ombres à travers la buée ; il semblerait que l’une des silhouettes était un animal, un chat, sans doute celui qui avait miaulé et qui s’était glissé quelques instants auparavant dans la source, tandis que la seconde évoquait une femme, tout du moins à en juger par ses courbes.

L’intérêt que ces deux étrangers portaient pour l’ancêtre était apparemment purement professionnelle. Se faisant toujours discret, bien que sa présence pour les deux acolytes était de plus en plus évidente, le Han observait le comportement et s’efforçait d’écouter ces deux étrangers. Soudain, il entendit la mystérieuse femme parler du monde des vautours, un lieu mystique qui évoquait une certaine légende au samouraï. Oui, cette fameuse légende autour des « Bushins ». De redoutables guerriers qui, autrefois, auraient fondé un empire interdite aux « commun des mortels » et dans lequel ils s’entraînaient et festoyaient en attendant qu’un grand évènement chamboule le monde. Une très vieille légende dont le samouraï savaient en fin de compte très peu de chose.

Visiblement songeur, il finit par se faire démasquer par l’étrangère, qui l’interpella alors pour en savoir un peu plus sur sa personne. Mukuro... Ce nom ou pseudonyme lui disait quelque chose. Il ne saurait dire où il l’avait véritablement entendu ni dans quels circonstances, mais il restait persuadé de l’avoir entendu quelque part. Déposant ses iris flamboyants sur son interlocutrice, il tâcha de lui répondre sans lui donner de raison pour qu’elle s’acharne contre lui.

« Je suis autant surpris que vous. Je suis né et j’ai grandi dans ce village mais, aujourd’hui, je pense qu’on peut en effet m’assimiler à mercenaire, ou quelque chose comme ça. » Rétorqua -t-il, l’air relativement neutre. « Musashi. Je me nomme Musashi. Enchanté. » Ajouta -t-il, avant de déplacer ses pupilles sur le félin.

Surement un Kuchyiose, songeait-il, tandis qu’il reportait ses iris sur la personne de Mukuro. La buée qui faisait écran entre eux s’amenuisait, lui laissant alors en partie entrevoir les brûlures que portaient la kunoichi.

« Et vous, vous êtes donc à la recherche de Ryuma ? Il semblerait que ses hommes et lui soient portés disparus. Ils auraient été frappés par la tempête qui a englouti cette ville. A mon avis, ils doivent être enterrés quelque part dans le désert, ou alors ils se réfugient quelque part pour récupérer de leurs éventuels blessures. » Glissa -t-il, en haussant légèrement les épaules, le regard toujours mystérieusement plongé dans celui de son interlocutrice.

Il ne fallait plus qu’espérer que la dame ne remarque pas trop la ressemblance entre lui et son grand-père. Au pire, il s’en fichait, il n’avait simplement pas l’intention, à ce stade de la conversation, de lui parler volontairement de son lien avec le vieux schnoque.

« … Vous évoquiez le monde des vautours quelques instants auparavant ? Ce n’est donc pas qu’une simple légende ? » Dit-il, demeurant en apparence toujours neutre.

Il ne serait probablement pas contre l’idée d’un voyage, il attendait simplement le bon moment pour le glisser. Au final, qu’il connaisse cette dame ou non n’avait que peu d’importance, ce qui l’était en revanche c’était de savoir si elle pouvait se relever être un ennemi pour lui ou non, du fait des relations qu’elle entretenait avec l’ancêtre…

_________________
Rencontre inattendue [chevalier soleil] Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Mukuro
Mukuro

Rencontre inattendue [chevalier soleil] Empty
Dim 4 Juil 2021 - 3:40


Je fus assez surprise de le voir réagir rien qu’à l’entente du nom du Mont Vautour… Était-ce connu à point ? Pour qu’un étranger à Hayashi en entende parler et s’y intéresse autant… À vrai dire, je n’en savais pas des masses. J’en avais entendu parler une fois il y a fort longtemps de la bouche de mon maître et récemment de la bouche d’Ashura. Mais c’était là tout ce que je savais. Je n’y étais encore jamais allée en personne… Était-ce impressionnant ? Une montagne avec des piafs aussi grands que des arbres pouvant parler et se battre…

Il était vrai que ça avait des allures de légende… Après tout, ce n’était pas commun de voir des kuchiyoses vivre dans notre monde. Généralement ils vivaient dans des mondes parallèles et perpendiculaires au nôtre. Mais selon les dires de l’Amejin, ce Mont existait bel et bien et c’était là qu’il avait été entraîné durant sa jeunesse. C’était d’ailleurs pour cette raison que je voulais m’y rendre - pour rendre hommage au Bakuhatsu décédé.

« Une légende… Haha. C’est vrai que ça a des allures de légende, mais ce n’est nullement une légende, ce mont existe bel et bien. Un ami à moi en est justement un ressortissant…»

Je ne remettais nullement en doute les paroles d’Ashura. Après tout, je n’avais aucune raison de douter de lui. On avait même prévu d’y aller ensemble pour des vacances d’une semaine à Hayashi ! Si seulement il avait donné un petit coup d’accélérateur à ses trois milles rp d’acquisition kuchiyose avant l’évent fatidique. Maintenant je suis obligée d’y aller seule… Enfin, mis à part ce sujet, il y avait autre chose qui me perturbait chez le jeune homme…

« Musashi…»

Tout à coup, je rapprochai mon visage du sien allant presque jusqu’à me coller à lui et, sans gêne, je l’inspectai dans les moindres détails. Nul doute. Il y avait une ressemblance frappante avec le papi Han… J’étirai un léger rictus avant de demander ;

« Quel est ton lien avec Han Ryuma ? Vous avez tout de même une sacrée ressemblance... Quelque chose… Me dit que ce n’est pas qu’un hasard que tu sois ici.., »

Me voilà sur mes gardes… Peut-être que je me trompais ? Peut-être que ce n’était qu’un hasard ? Peut-être que tous les Kazejins se ressemblaient ? Mais il avait tout de même une ressemblance non négligeable avec le vieux Han qui me laissait croire à un lien de parenté… Intérieurement je passais en revue mes souvenirs concernant la famille Han. J’avais cru entendre dire que le vieil homme avait des gosses, mais je ne les avais jamais vu dans son manoir et il ne m’en avait jamais fait mention. Mais nombreux affirmaient qu’il avait bel et bien des gosses - et même - un petit fils. (Sacré papi !) Au vu de l’âge du blond en face de moi, peut-être était-il un petit fils du Vieux Han ?



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Rencontre inattendue [chevalier soleil] Empty
Jeu 8 Juil 2021 - 16:54
Quelques semaines après la « mort » d'Ichibi.
Kaze no kuni, village de Yuba.


« Je vois. » Fit le Han, d’un air songeur, lorsque la dame lui confirma l’existence du royaume de Shinryoku.

Quelques bribes de souvenir remontaient à la surface, notamment des moments où Hanako, sa génitrice, lui racontait toutes sortes d’histoires et légendes sur le monde, qui, autrefois, l’avaient passionné au plus haut point.

Le regard perdu vers le ciel, un léger sourire se dessinait curieusement sur le visage du manipulateur de cristal. Cela faisait en effet longtemps qu’il n’avait pas songé à elle, du moins pas aussi intensément, alors il s’efforçait de savourer ce petit moment, quitte à complétement oublier un instant la présence de la femme qui se trouvait dans le même bain que lui. Cependant, c’était sans compter sur la réaction de la dame qui l’interpella soudainement, le faisant ainsi revenir à la réalité.

Alors qu’il descendait son regard sur elle, la mercenaire s’approcha contre toute attente de lui, le dévisageant d’une façon pour le moins curieuse. Mal à l’aise, l’enfant du désert se demandait ce qui lui prenait tout d’un coup. Elle n’avait pas l’air de lui vouloir du mal, c’était la seule certitude qu’il avait sur le moment.

« Oy, qu’est-ce que vous faites là ? » Glissa -t-il, en tendant le bras pour l’éloigner de sa zone intime.

La dame l’interrogea pour connaître son lien avec Ryuma. Ainsi, elle était parvenue à faire le rapprochement plus rapidement qu’il ne l’espérait. Cela signifiait qu’elle avait côtoyé l’ancêtre de près au moins une fois. Voilà qui n’arrangeait guère les affaires du Han, qui ignorait encore comment réagirait la dame si elle venait à apprendre la vérité.

« Je ressemble tant que ça à ce crapule ? » Finit-il par glisser, avant se lever, s’apprêtant à quitter le bain. « ... Amenez-moi avec vous au Mont Shinryoku. Je vous serais d’une aide précieuse et je saurais vous protéger durant le trajet, si nécessaire. En échange, je vous dirais en chemin tout ce que vous voulez savoir sur Ryuma. » Ajouta -t-il, avant de dépasser la dame, un pied sur la marche qui le mettra bientôt hors de l’eau. « Maintenant qu’il est hors-jeu, j’imagine que vous aussi vous voudrez récupérer sa fameuse liste rouge. Celle sur laquelle figure tous ses clients et fournisseurs... » Reprit-il, avant de sortir de la source chaude et d’enfiler ses vêtements.

Une liste qu’il ne détendait guère, du moins pas encore, mais sa simple évocation devait probablement inciter la dame à accepter son offre. Après tout, si elle avait eu affaire à l’ancêtre, comme elle le prétendait, il y avait des grandes chances que son nom y figurait aussi…

« Lorsque vous aurez fini de vous baignez, vous me trouverez à l’extérieur. » Conclut-il, avant de se diriger vers la sortie.


_________________
Rencontre inattendue [chevalier soleil] Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Contenu sponsorisé

Rencontre inattendue [chevalier soleil] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Rencontre inattendue [chevalier soleil]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: