Soutenez le forum !
1234
Partagez

Sur sa trace

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Sur sa trace Empty
Mar 15 Juin 2021 - 23:29
Quelques jours avant l’attaque des Lieutenants sur Iwa…



« Puisque je te le dis. Ordre d’en haut, nos registres ont été actualisés – enfin ! - et sa fiche a été mise à jour.
- … Dix millions ?
- Oui comme d’habitude. Écoute, je sais que tu t’entendais bien avec lui à l’époque, mais vois les choses en face : soit il est mort et t’as plus à t’en faire pour lui, soit… Ben, soit il a déserté, c’est pas plus compliqué que ça.
- Oui, très certainement. »

Le regard de braise de l’Oterashi divagua dans la pénombre du QG troglodyte du Sazori, seulement fendue localement par les torches et chandelles disséminées ici et là. De cette affaire, il aurait espéré ne jamais avoir à s’en occuper, ne jamais avoir à naviguer dans ces eaux alors que sa position était déjà branlante au sein des forces armées de la Roche. Cependant, il devait bien se heurter à cette réalité : de son temps passé à regagner ses aptitudes d’antan, à se redécouvrir suite à son coma et à retrouver un équilibre avec lequel il pouvait vivre, ce shinobi ressortait invariablement comme l’un des piliers de ses nouvelles fondations. Si il aurait pu parler d’ami… ? Peut-être bien, si il s’était appesanti sur le concept pour en élucider tous les termes, toujours était-il que oui, sans l’ombre d’un doute, pour lui… Musashi était important.

« … Je te revois pour le drill ?
- … Hm ? Oui. Oui j’y serai, ça va de soit. »

Un hochement de tête de son collègue, et voilà ce dernier qui repartait dans les ombres, là où à la vérité les agents du Sazori se sentaient souvent le mieux, l’Oterashi y compris. Il avait joué la montre, toute cette année durant. Avait falsifié quelques papiers anodins, ici et là, couvert les traces du bretteur aux cheveux blonds et avait fait éluder la question de sa possible désertion à la hiérarchie en profitant de ses fonctions au sein de l’unité. Mais maintenant… Maintenant, se dit-il, cette mascarade prenait fin, et avec elle toute chance de voir le nom de Musashi préservé du statut de nukenin. Et cela l’ennuyait. Cela l’ennuyait même au plus haut point, même sans égard aux liens qui unissaient les deux hommes. Car comment se justifier à lui-même toutes ces infractions, ces entorses au règlement, cette minutie dans cet insidieux camouflage qu’il lui avait offert, si c’était pour finalement que le Han se voit traqué et séquestré dans des geôles ? Si ce n’était pire… Car, et il le savait mieux que personne, le Sazori se spécialisait dans l’élimination des menaces, pas dans leur recyclage.

Mais si il devait intervenir… comment le pourrait-il ? Convaincre la hiérarchie ne faisait plus partie des options, désormais. Si il voulait aider Musashi, songea-t-il, il devrait d’abord le retrouver, avant que d’autres n’y arrivent avant lui. Et il devrait le faire dans les règles…. Pendant de longues minutes, la réflexion empreinte de pragmatisme suivit son cours dans l’esprit du Tellurique recouvert de bandages, qui se souvenait de l’expertise du Han en matière de Ninjutsu et de corps-à-corps, se remémorait leurs passes d’arme et leurs luttes livrées côte à côte. Si d’une façon ou d’une autre il pouvait le faire revenir dans le giron d’Iwa, remettre ses capacités au service de leur cause, leurs forces en sortiraient renforcées, et ce n’était pas un atout à côté duquel Yanosa était prêt à passer. Et à la suite d’un bref effort de mémoire, immobile dans la pénombre, il trouva la première piste sur laquelle il allait devoir travailler pour espérer mener à bien cette opération de récupération.


* Oden... *

Spoiler:
 

_________________
Sur sa trace Giphy

Theme


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Mer 16 Juin 2021 - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Sur sa trace Empty
Mer 16 Juin 2021 - 14:11
L’Oterashi était habitué à traquer de nombreuses sortes de fuyards, chacun avec ses propres raisons pour ne pas avoir envie d’être retrouvé par les autorité : que leurs fautes se situent dans la sphère économique ou militaire, tous avaient leurs propres espoirs d’échapper à leurs poursuivants, et les différences entre ces individus s’étendaient de facto également aux moyens employés par ceux-ci pour brouiller les pistes et éviter d’avoir à faire face à la justice du pays qu’ils avaient lésé. Toutefois, l’exercice auquel dut se livrer cette fois le guerrier sans visage s’avéra quelque peu différent. Car Oden, ce marchand qui avait fait le lien entre lui et Musashi, n’était pas un fugitif. Pour autant qu’il sache, il n’avait même jamais nui aux intérêts d’Iwa ou de Tsuchi, et n’avait jamais cherché qu’à prendre soin de ses profits, comme le ferait n’importe quel marchand. Un homme ordinaire… mais qui se trouvait être la seule ressource exploitable par le Tellurique pour entamer ses recherches.

Pour commencer, l’idée lui vint naturellement de faire le tour des commerçants qui s’étaient réinstallés dans la cité pour tenter d’y trouver sa source. Encore relativement peu nombreux, ils avaient malgré tout réinvesti les lieux, attirés par le profit facile fourni par la population et la sécurité des montagnes qui les prémunissait virtuellement contre toute incursion de bandits, à contrario des espaces plus ouverts des immensités de la Terre. Toutefois, en dépit de toutes ses recherches, le bilan qu’il dut tirer fut sans appel : Oden, lui, n’était pas là. Contrarié mais loin d’être désemparé, le guerrier calcine décida donc d’aller à la pêche aux informations directement chez les marchands les plus influents et reconnus de la cité.

« ...Oden ? Qu’est-ce qu’il a fait encore ce margoulin…
- Rien pour l’instant, mais je dois le trouver. Rapidement.
- Oh, ehm, et ben… il est bien repassé par Rokkusu, enfin je veux dire Iwa, y a quelques temps de ça, mais… cette histoire de singe géant, je crois qu’au fond ça l’a un peu effarouché, voyez. Et c’est pas le seul…
- … Je vois. Mais c’est un marchand, et en tant que tel, il doit bien gérer ses affaires quelques part… n’est-ce pas ?
- Oui, oui, il a son circuit ! Il passe souvent dans l’Est du pays pour rester facilement en contact avec ses acheteurs, et avec Kuri pas loin, c’est tout bénef’. Le Flacon Décharné : c’est un établissement sérieux, un genre de bar-étape sur la grand route des plaines. Je crois savoir qu’il créchait souvent là bas, pour gérer ses transactions dans la région. Comme beaucoup d’entre nous d’ailleurs.. Et puis, c’est pas très loin de Torii.
- D’accord...Merci.
- Hey dites euhm… il risque rien, hein ? C’est que… c’est un bon ami à moi, j’aurais pas envie que… voyez.
- … Pas d’inquiétude. »

Sur quoi, le guerrier calciné tout entier recouvert de bandages se retira, planifiant déjà sa prochaine excursion en dehors de la cité pour pouvoir opérer un petit détour par ce Flacon Décharné dont il venait d’entendre parler. Il n’avait pas prévu ça, et cette quête de renseignements commençait doucement à tourner en une entreprise excessivement chronophage. Yanosa affectionnait l’efficacité, et aurait été prêt à mettre sa main à couper qu’il existait un moyen plus direct de retrouver la trace de Musashi. Seulement voilà, ce moyen il n’en avait pas connaissance, et le trouver pourrait se révéler tout aussi long que de se lancer sur la piste, toute imparfaite qu’elle était, dont il disposait dès maintenant. Cela en valait-il la peine, cependant ? Les talents de Musashi valaient-ils tout ce temps qu’il allait investir dans sa recherche, et qu’il ne pourrait donc pas consacrer à la poursuite des agents de Tôsen ? L’Oterashi devait bien au bretteur blond de s’assurer de son sort, et de lui donner une chance de regagner les forces d’Iwa en des termes plus posés que via une équipe de traque en bonne et due forme.

Quelque chose lui soufflait au creux de l’oreille, cependant, que cela pourrait ne pas se révéler aussi simple que cela.

_________________
Sur sa trace Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Sur sa trace Empty
Mer 16 Juin 2021 - 14:25
En ce milieu d’après-midi, le soleil tapait fort dans les plaines, donnant à toutes les bâtisses un caractère étouffant qui ne jouait en rien pour calmer les esprits échauffés. Le Flacon Décharné ne faisait pas exception à la règle, et c’était donc toutes portes et fenêtres ouvertes qu’il se présentait dès lors au loin aux yeux de l’Oterashi, qui venait de terminer sa traversée des grands espaces de l’Est. Recouvert d’un par-dessus à capuche ample et sombre qui l’avait prémuni des affres des rayons perçants du soleil estival, il ralentit l’allure, étudiant les environs, analysant le faciès des quidam qui croisaient sa route aux alentours du bar-étape. L’activité dans le secteur battait son plein, la faute certainement à la concentration assez exceptionnelle de marchands itinérants et de commerçants de tout bord qui passaient par le large établissement à la conception visiblement ancienne. Au bois se mêlait en effet habilement la pierre, signe distinctif d’un style de constructions qui n’était plus si prisé par les temps qui couraient, mais qui aurait dû le rester de l’avis du Chûnin si porté sur le sujet.

D’un pas lent et passivement intimidant, Yanosa s’approcha du Flacon, observant attentivement les visages. Si Oden se trouvait là, il le reconnaîtrait à coup sûr : c’était là le seul réconfort qu’il avait gardé en se lançant dans cette entreprise, le fait que lui, le guerrier sans visage, pourrait reconnaître sans faute une personne qu’il avait déjà croisé ne serait-ce qu’une fois. A l’extérieur, toutefois, il fit une fois de plus choux blanc, et dut se résigner à entrer à l’intérieur de l’établissement fourmillant d’activité. Jouant des coudes, il se faufila, imposant sa carrure et suscitant bien vite quelques regards en coin plutôt éloquents. Loin de s’en préoccuper, contrarié par la faible luminosité à l’intérieur du fait des volets fermés pour réduire l’afflux de chaleur, l’Oterashi se rendit au bout du hall pour haranguer un membre du personnel richement vêtu.

« Oden ? »

Avec un entrain que le guerrier tellurique aurait aimé retrouver chez tous les gens qu’il avait eu à interroger auparavant, l’employé regarda vivement sur le côté au loin, pointant du doigt vers une large tablée où plusieurs personnes échangeaient de plaisantes commodités autours de verres bien remplis. Un hochement de tête reconnaissant, et Yanosa tournait les talons, approchant d’un pas lourd de la petite assemblée, qui aurait autant pu être constitué de négociants en pleines tractations que d’anciens amis enfin réunis si l’on en jugeait par leur entrain à tous. Se posant comme un cheveux sur la soupe à un mètre à peine du groupe installé à la table, il reconnut rapidement les traits de celui qu’il recherchait, le fixant dès lors sans la moindre once de bienséance. Peu à peu, les rires s’estompèrent, et les regards convergèrent.

« Ehm… On peut t’aider l’ami ?
- Il se trouve que oui. Je cherche un ami commun. J’espère vraiment que vous pourrez m’aider à le retrouver.
- Un ami… ? Que- Attendez, cette voix... »

De ses deux mains, le Tellurique ramena son capuchon en arrière, révélant ce qui ne pouvait pas être révélé, son visage totalement recouvert de bandages et surtout, son regard chargé de flammes et d’intempérance.

- Oui, on se connaît.
- Je…. Vous !? Eeehm… Mes amis, excusez-moi, il faut que je m’entretienne avec ce gentleman ici présent, si vous voulez bien… ? » Fit-il en invitant nerveusement avec ses mains ses hôtes à quitter la table pour les laisser seuls.

L’assemblée fut quelque peu récalcitrante, mais après quelques regards échangés et en jetant à nouveau un œil à la carrure terrifiante de l’Oterashi, personne ne se résolut à faire d’histoire et le shinobi de la Roche fut alors libre de s’asseoir en face d’Oden, les bras le longs du corps dans une posture trop neutre pour ne pas être intimidante.

« Vous les marchands… Votre capacité à reconnaître les visages est vraiment singulière. Déformation professionnelle, j’imagine.
- Oué… Oué on peut dire ça, euhm… Qu’est-ce qui, enfin… Vous êtes passé dans un four ou quoi ? Ha.. haha… ria-t-il nerveusement.
- Dans les faits, c’est à peu près ça, mais j’aimerais qu’on en vienne à ce qui m’amène.
- Ah. Oui, cet… ami, hein ? Écoutez, j’ai vraiment, vraiment pas envie de contrarier un type comme vous, alors j’espère que vous me croirez sur parole mais votre ami… ? J’ai pas eu de nouvelles depuis des mois.
- Vraiment.
- Je vous jure, je risquerai pas des emmerdements avec Iwa pour protéger une tête, même si j’y tiens au bonhomme, ça…
- Aucune idée d’où il pourrait être ? De ce qu’il pourrait prévoir ?
- Ehh, c’est que… La dernière fois que je suis entré en contact avec lui, en fait… il avait l’air plutôt… déterminé. De la sale détermination, pour être honnête. Vous êtes au courant pour Ryuma, j’imagine… ?
- Dans les grandes lignes, oui.
- Je crois… je crois que le petit en a eu assez d’attendre. Si vous me demandiez, à moi, Oden le négociant, de parier sur ce qui s’est passé, alors… je dirais que notre ami… s’est jeté dans la gueule du loup.
- … Vous pensez qu’il s’en est pris à son grand-père ?
- Qu’il a essayé, en tout cas. Mais je vois pas comment ça aurait pu bien se passer. Ce type, c’est un mafieux de carrière, un enfoiré de première, on se frotte pas à lui sans avoir de plan…
- ...Hm… Vous sauriez, par le plus grand des hasards, où trouver ce Ryuma ?
- Moi, non, mais notre ami lui… je crois qu’il avait une piste. Kaze. C’est de ce côté que je regarderais, si j’étais vous. Vraiment je… Désolé de pas pouvoir vous aider plus, si j’avais pu m’assurer qu’il allait bien je l’aurais fait, mais ce milieu… c’est autre chose que les foires de kunai. »

Pendant ce qui parut certainement être une éternité à Oden, le guerrier tellurique demeura immobile et silencieux. Ce n’était pas un cul-de-sac, non. Mais cette affaire… devenait de plus en plus compliquée de jour en jour.

Spoiler:
 

_________________
Sur sa trace Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Sur sa trace

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: