Soutenez le forum !
1234
Le Deal du moment : -26%
[CDAV] – 200€ sur la TV OLED UHD 4K – ...
Voir le deal
1399 €

Partagez

Être mit au parfum [Pv. Ayuu]

Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Être mit au parfum [Pv. Ayuu] Empty
Mer 16 Juin 2021 - 21:57
Il était près de quatre heures du matin lorsqu'elle se redressa dans son lit d'un seul coup en nage, le coeur battant à la chamade, une sensation de peur mêlée à l'horreur se jouant dans son esprit suite au cauchemar que la kazejine venait de faire. Elle n'avait déjà plus que des souvenirs incomplets, peu cohérents, mais les images qu'elle avait vu étaient terribles. Elle n'en doutait pas. Respirant profondément à plusieurs reprises, Neiko sortit de son lit puis alla à la fenêtre de la chambrette prêtée par les Inuzuka. Elle savait bien qu'elle n'était pas de ces élus qui faisaient des rêves prémonitoires, mais les visions de morts atroces qu'elle pouvait avoir la nuit n'en étaient pas plus supportables pour autant. D'autant plus qu'elle savait qu'en vérité, elle n'était pas si loin de la vérité de ce qui allait se passer lorsque l'Homme au Chapeau, ce sombre fou furieux, allait faire son assaut final pour tenter d'aller libérer le dernier des Dieux, Kyuuki le Démon Renard.

Katsuko aurait aimé que cela n'ait jamais lieu, mais elle savait tout autant que la plupart des shinobis du Yuukan que c'était impossible. Que la mort allait être omniprésente lors de cet affrontement. Et si ça n'était que des questions politiques qui étaient sur la scène, elle se serait contentée de jouer de petits rôles dans l'ombre. Malheureusement, les enjeux étaient plus cruels. Plus permanents. Il s'agissait de l'existence du chakra et avec elle, des capacités que la nukenin avait mit des années entières à travailler pour les maîtriser et pour ensuite enfin espérer être libre. Et elle l'était depuis si peu de temps, libre. Alors elle ne comptait pas laisser cet enfoiré faire ce qu'il souhaitait.

Décidant d'aller se laver, n'arrivant plus à dormir de toute façon, elle se dirigea au sento le plus proche, plongeant dès que possible dans le bassin d'eau chaude. Les yeux fermés, elle se laissa aller de longues minutes avant de sortir pour se sécher. Propre et détendue, elle rentra à la bâtisse où Ayuu l'accueillait. Après quelques instants d'hésitation, elle décida d'aller dans la chambre de son hôtesse et se glissa contre elle sans la réveiller.

Quelques heures plus tard, elle ouvrit les yeux et se souvint de ce choix qu'elle avait fait en pleine nuit, dans un demi sommeil. Rougissant légèrement, la nukenin se justifia tant bien que mal auprès de l'Inuzuka.

« Erhm... Je... Désolée... J'ai fait un cauchemar et j'arrivais plus à dormir... Et... Enfin désolée ! »

Sortant vivement du lit dans sa tenue légère de nuit, elle retourna se changer rapidement. C'était le jour où elles devaient partir en mission, un petit travail tranquille. Elles devaient aller rejoindre un herboriste, l'aider à trouver certaines plantes et enfin l'aider à créer un parfum. Tout ça pour obtenir éventuellement quelques informations sur l'utilisation des parfums "dans un cadre militaire" leur avait-on dit. Neiko soupira. Cette mission ne l'enchantait pas. Et maintenant, elle se sentait un peu gênée d'avoir eu cette réaction enfantine que d'aller chercher du réconfort suite à un cauchemar. Qu'est-ce qu'il lui était passé par la tête ? Et en plus Ayuu avait apprit récemment la mort de la fille qu'elle aimait. Quelle conne elle faisait. Nouveau soupir avant en terminant d'enfiler ses vêtements.

Revenant vers l'Inuzuka, elle se racla un peu la gorge et tenta de prendre un air tout à fait normal mais elle ne pouvait s'empêcher d'être mal à l'aise. Qu'est-ce qu'elle était débile parfois. Finalement, l'informatrice parvint à articuler une phrase correcte pour parler à son hôtesse.

« On doit rejoindre l'herboriste à sa boutique c'est bien ça ?.. »

Toujours gênée, elle n'osait pas trop regarder Ayuu dans les yeux. Mais elle était tout de même prête à partir en mission à tout moment.

Mission:
 

_________________
Être mit au parfum [Pv. Ayuu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Ayuu
Inuzuka AyuuEn ligne

Être mit au parfum [Pv. Ayuu] Empty
Mer 16 Juin 2021 - 23:27
Les journées s’enchaînaient pour laisser place aux nuits salvatrices. Je ressentais cette peine liée à la perte d’un être cher. Cette jeune Yamanaka à l’air si sévère avait suggéré de m’embrasser, par curiosité et l’absence d’expérience, j’avais attendu de la rencontrer à nouveau. J’avais honte de rêvasser sur une promesse qui m’inspirait cette grande chaleur. La vie de cette précieuse amie n’était plus ancrée dans ce monde. Je ne connaitrais finalement pas la douceur de ses lèvres.

Je profitais du repos pour laisser mon esprit vagabonder et panser ses plaies. J’avais conscience que j’allais connaître d’autres pertes avec la menace qui pèse sur les manipulateurs de chakra. Je préférais partir en première que de connaître une nouvelle fois cette déchirure. Cette expérience malheureuse m’avait fait comprendre que l’humanité nous offrait une bien frêle existence. Cette simple pensée me provoquait une grande tristesse, j’étais bien trop enracinée à l’idée de vivre de longues années.

Cette nuit-là, je sentais une présence se joindre sous mes draps. J’entrouvris délicatement les yeux, frottant mes paupières avant de pouvoir observer le visage écarlate de la vampirette. Toujours dans coaltar, j’écoutais ses excuses entrecoupées par la gêne sans avoir le temps d’y répondre. Elle avait aussitôt bondi hors du lit, laissant apparaître sa légère tenue. Elle s’était alors absentée quelques instants pour se changer. J’étais restée spectatrice de la scène, l’air un peu bête face à la détresse de la jeune femme. Je m’efforçais de quitter le lit pour m’apprêter à mon tour.

Une missive concernant l’étude et la fabrication d’un parfum pouvant être utilisé à des fins militaires. J’étais particulièrement intéressée par ce type de travail, favorisant les experts en sensorialité. Mon regard fut rapidement attiré par le retour de la fuyarde. A l’entendre parler, elle me semblait déjà plus calme. Les grands moyens sont toujours les meilleurs remèdes, je m’approchais d’elle jusqu’à être suffisamment proche pour attraper son visage. Je cherchais à rétablir un contact visuel pour rassurer mon invitée.

Ayuu – Tout va bien Katsu, tu peux me regarder. Tu veux bien me parler de ce cauchemar ? Je suis désolée… Je me sens un peu bête de te demander ça que maintenant, j’ai eu du mal à me réveiller.

Je lâchais mon emprise pour laisser tomber mes mains sur ses épaules, affichant un large sourire pour l’encourager à me confier ses craintes. J’avais conscience que nous avions rendez-vous à la boutique de ce fameux herboriste, mais je tenais à prendre du temps pour l’écouter.

Ayuu – Tu penses pouvoir m’en parler sur la route ? Tu n’as pas besoin de te forcer, nous pouvons rester encore un peu ici pour en discuter. Je trouverais une excuse pour notre retard. Je risque de te surprendre, mais je ne suis pas très douée pour ça. Je ne te force en rien, tu peux me répondre sans crainte.

J’attendais une réponse claire pour pouvoir agir en fonction. J’étais prête à lui prêter mes oreilles le temps de quelques instants si cela permettrait de chasser ce cauchemar de sa pensée.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
Être mit au parfum [Pv. Ayuu] 414d15c02ac1002f47a59c9e2bd9cbf5ca8d3378r1-496-220_hq
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Être mit au parfum [Pv. Ayuu] Empty
Jeu 17 Juin 2021 - 11:57
Revenant à peine après s'être habillée, elle sursauta lorsque Ayuu s'approcha d'elle et l'attrapa directement au visage. Gênée, Katsuko détourna le regard, avalant difficilement sa salive. Mais aux paroles de l'Inuzuka, elle décida de braver ce désagrément. Elle avait agit comme une enfant certes, mais la blanche ne semblait pas lui en vouloir ni se moquer d'elle. C'était typiquement le genre de comportement pour lequel elle avait reçu des coups de fouet lorsqu'elle avait une dizaine d'années, et si cela ne risquait plus jamais d'arriver, une peur interne et une honte subsistait les très rares fois où elle cédait à ce genre de pulsion.

« C'est... C'est rien. Je sais qu'une guerre approche avec Tôsen... Et je passe mon temps à voir des morts horribles dans tous les sens. C'est juste... Habituel. »

Elle préférait éviter les détails, pas besoin de se rappeler de ce qu'elles avaient vu à Joheki ou de ce qu'un champ de bataille pouvait donner comme spectacle une fois l'affrontement fini. Un champ sans vie, couvert de sang et d'entrailles, rien qui ne soit enchanteur. Détournant à nouveau le regard lorsqu'Ayuu libéra son visage, Neiko se mordit un peu la lèvre.

« Désolée d'être venue dans ta chambre dans la nuit, j'espère que je t'ai pas trop empêché de dormir... »

La nukenin prit alors une grande respiration pour se donner du courage et regarda à nouveau Ayuu dans les yeux.

« Ne t'en fais pas. Je suis plus résistante que j'en ai l'air, c'est juste une faiblesse passagère et j'ai pu me rendormir un peu... avec toi à côté... Enfin... Tu vois, c'est toujours plus simple d'écarter les cauchemars quand d'autres gens sont autour... »

Essayant de se justifier maladroitement, elle se racla la gorge pour essayer de se redonner une contenance.

« On devrait y aller dès que tu seras prête, autant éviter de faire attendre ce parfumeur. »

S'écartant doucement d'Ayuu pour qu'elle sente que la Chinoike était capable de se débrouiller seule, de toute façon elle avait fait son cauchemar au milieu de la nuit et elle n'y pensait plus vraiment, Katsuko essaya ainsi de lui signifier qu'elle pouvait y aller sans que la kazejine ne panique. À vrai dire, c'était plus la situation au réveil qui la travaillait actuellement, mais ça, elle avait du mal à l'avouer, à mettre les mots dessus. Elle se sentait bien avec cette jeune femme, mais elle ne voulait pas s'imposer plus qu'elle ne le faisait déjà. Elle se savait envahissante en agissant ainsi, et la peur sourde de la punition qui était venue à chaque fois qu'elle avait agit ainsi demeurait présente, tapie dans l'ombre de son inconscient.

_________________
Être mit au parfum [Pv. Ayuu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Ayuu
Inuzuka AyuuEn ligne

Être mit au parfum [Pv. Ayuu] Empty
Jeu 17 Juin 2021 - 13:00
J’écoutais la jeune femme s’exprimer sur ses songes. Elle semblait s’inquiéter sur le devenir du monde et avec la guerre qui approche cela ne devait pas aller en s’améliorant. J’affichais un air compatissant face à ses révélations, je pouvais comprendre l’horreur que provoquait la vision de la mort. Je l’avais compris à mes dépens lors de notre précédente mission, j’étais toujours horrifiée à l’idée d’imaginer l’état du corps d’Ohana.

Elle s’excusait de son intrusion, espérant ne pas m’avoir dérangé dans mon sommeil. Ruth avait détecté sa présence, mais n’avait pas jugé bon de me signaler sa présence puisqu’il ne s’agissait pas d’une inconnue. Il estimait qu’elle ne représentait pas un danger à mon égard. Ensuite, elle tentait de me rassurer sur sa condition. Elle affirmait qu’il s’agissait d’un simple moment d’égarement. Elle m’indiquait qu’elle était prête à partir. Je tentais de comprendre le cœur du problème pour lui ôter ce malaise planant. Je ne tenais pas à laisser trainer cet état pendant toute la durée de la mission.

Ayuu – Tu dois être habituée à vivre seule… J’ai du mal à comprendre ce sentiment, j’ai toujours eu Ruth à mes côtés. Je peux au moins te dire que tu ne me déranges pas, tu peux cesser de te tourmenter avec ce qu’il s’est passé ce matin. Tu n’as rien fait de mal, d’accord ? Tu peux revenir me parler de tes cauchemars si cela te soulage. Je serais heureuse de pouvoir t’aider !


Je rassemblais les dernières affaires nécessaires au départ, tournant le dos à la silhouette de mon amie pour lui laisser du temps pour réfléchir. Elle semblait être dans tous ses états, je n’avais encore jamais vu cette facette de sa personnalité. Elle me paraissait si sérieuse d’habitude, j’étais soulagée d’observer qu’il y avait une part émotive.

Ayuu – Je suis prête, nous pouvons y aller. On doit se rendre dans le quartier des commerçants pour rejoindre la boutique. On devrait se mettre en marche pour arriver à l’heure.


J’ouvrais la porte de mon domicile afin de rejoindre l’extérieur, laissant passer Ruth et mon invitée. C’est ainsi que nous avions traversé les ruelles de capitale avant d’arriver face à la devanture de la boutique en question. J’avançais de quelques pas pour taper contre la porte et signaler notre arrivée. De là, un jeune homme à l’allure élégante vint nous ouvrir. J’hochais la tête avec distinction pour saluer l’homme qui se présentait à nous avant d’être interrompue par un flot de paroles.

« Vous devez être les soldates missionnées ? Je vois que vous avez un chien à vos côtés, du clan Inuzuka peut-être ? C’est parfait, j’ai besoin de gens qui ont du flair ! Entrez voyons, ne restez pas dehors. Je m’appelle Satou, enchanté mesdemoiselles. »

Nous invitant à le suivre à l’intérieur, je pouvais observer l’incroyable décoration. On y trouvait de nombreuses plantes en pots et autres verdures, les fenêtres ressemblaient à des verreries adaptées au passage de la lumière. En scrutant l’intérieur, je pouvais voir à quelques mètres de l’arrière-boutique une ouverture sur l’extérieur. La nature semblait reprendre ses droits en ces lieux fantaisistes, j’avais l’impression de me retrouver dans un jardin intérieur. En suivant l’homme se diriger vers un charmant mini salon, tendant la main vers les sièges pour nous indiquer de les occuper.

« Asseyez-vous je vous prie, il y assez de sièges pour tout le monde. Je vais nous faire servir du thé. J’ai un mélange fortement apprécié par la clientèle à vous proposer. Nous pourrons ainsi boire notre tasse tout en discutant du projet, c’est toujours plus agréable ! »

Je n’avais pas l’impression d’avoir mon mot à dire, je laissais donc le client faire ce qui lui sciait. J’observais ma partenaire avec un air intrigué en voyant le gérant revenir avec les tisanes en main. Je remerciais l’homme d’un nouveau hochement de tête avant de porter le liquide à mes lèvres. Je prenais le temps de souffler sur le haut de la tasse avant d’avaler une gorgée. Je ne pouvais cacher ma surprise de découvrir de nouvelles saveurs, le thé était d’une qualité indéniable. Je pouvais reconnaitre là le conseil d’un herboriste.

Ayuu – Merci pour cet accueil et le thé. Nous aimerions parler de la mission à présent pour pouvoir répondre à votre demande dans les meilleurs délais. Vous cherchez à créer un nouveau parfum, c’est bien ça ? Avez-vous déjà une idée du parfum et des ressources à utiliser ?


Je laissais quelques instants pour la laisser répondre, portant la tasse à hauteur pour y prendre une nouvelle gorgée. J'en appréciais tout particulièrement les arômes.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
Être mit au parfum [Pv. Ayuu] 414d15c02ac1002f47a59c9e2bd9cbf5ca8d3378r1-496-220_hq
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Être mit au parfum [Pv. Ayuu] Empty
Ven 18 Juin 2021 - 11:36
Face à la réaction d'Ayuu, Katsuko restait un peu gênée. Elle ne voulait pas la tourmenter la teinter de la même noirceur que celle qui occupait son âme. Elle ne voulait pas qu'elle devienne comme elle, une femme pour qui la mort était devenue si banale qu'elle l'accompagnait tous les jours. L'Inuzuka avait encore beaucoup à vivre et elle n'avait pas forcément besoin de voir autant de morts que ceux qu'avait pu observer la Chinoike. Ou même simplement que ceux qu'elle avait pu tuer, voire massacrer. Toutes les morts n'étaient pas belles et si celle d'Ohana n'était pas joyeuse, la vampire en avait fait de bien pires. Des horreurs sans nom que la rage, la haine et même en partie la folie lui avaient fait pratiqué. Des choses qu'elle ne referait plus maintenant qu'elle était hors de l'emprise d'Emichi.

« Ok... Je vais essayer de pas refaire ça trop souvent quand même héhé... »

Essayant de rire un peu pour désamorcer cette situation peu agréable où elle devait s'expliquer, Neiko signala à sa partenaire du moment qu'elle était prête. Cette dernière prit alors les devants et la kazejine lui emboîta le pas, s'élançant dans sa foulée. Dehors, elles furent accueillies par une brise fraîche et matinale, encore humide de la rosée qui s'était installée un peu partout sur les plantes, les murs, les objets de la cité du Feu.

Une odeur de pain grillé flottait dans le quartier, donnant un peu faim à la nukenin qui continua malgré tout son chemin avec Ayuu, évitant de se concentrer sur cette taquinerie du vent.

Quelques minutes plus tard, le duo arriva devant une boutique et furent accueillies par un jeune homme qui les invita à entrer, discernant immédiatement l'appartenance aux Inuzuka de la camarade de Neiko. Il se présenta alors en tant que Satou, il était donc l'herboriste. Tout chez lui montrait quelle était sa passion, sa vie. Et il confirma rapidement la chose en leur proposant du thé. En voilà un qui n'avait qu'une chose en tête.

Acceptant l'offre sans protester avec la demoiselle aux cheveux blancs, Katsuko s'installa à ses côtés et observa plus en détails l'environnement. Chaque plante était installée à une hauteur particulière, à l'ombre ou au soleil, proche d'autres ou plus écartée de la plupart des plantes qui étaient présentes dans cet intérieur si particulier tant il était orné de végétation. De nombreuses fragrances se mélangeaient dans l'air, offrant un tout agréable et plus léger qu'elle ne s'y serait attendu.

Quand il revint et leur présenta leur tasse, Ayuu et Katsuko commencèrent doucement à profiter de l'odeur avant de se mettre à la dégustation du thé lui aussi très parfumé et succulent. Cet homme n'était pas réputé pour rien. L'hijine prit alors la parole et commença à questionner l'herboriste pour en savoir un peu plus sur son objectif, ce à quoi il répondit après quelques secondes de réflexion.

« Et bien à vrai dire, ce n'est pas si simple. J'ai besoin de deux ingrédients très particuliers et rares qui poussent dans la forêt, des ingrédients précieux ! Ils sont aussi complexes à récolter, il faut une méthode très stricte que peu de gens connaissent et savent employer. C'est pourquoi je suis obligé d'y aller moi-même. Le soucis comme je vous l'ai dit, c'est qu'elles sont rares et leur parfum est extrêmement délicat et difficile à percevoir pour les dénicher. »

L'homme secoua la tête.

« D'habitude j'y allais avec Inuzuka Rotaro, mais il s'est blessé récemment et il ne peut pas m'accompagner cette fois-ci. Je suis content qu'il ait trouvé deux jeunes âmes vaillantes pour m'aider. Attendez, je reviens. »

Satou se releva alors et partit dans une autre pièce, commençant à fouiller au milieu de plusieurs livres jusqu'à en sortir un qu'il ramena pour le présenter au duo, avec deux petites fioles dans l'autre main.

« Voilà, c'est cette fleur pour la première et cette herbe pour la seconde. Vous pouvez voir tous les détails que je connais sur leurs lieux de pousse et en voici des extraits pour découvrir leur odeur. Le problème majeur de ces deux là, c'est qu'elles se font dévorer assez rapidement par les fourmis et leurs pucerons, leur odeur très légèrement sucrée les attirent tout particulièrement. »

Hochant la tête, Neiko eut un air pensif quelques instants. Elles devaient donc aller s'engouffrer dans la forêt pour récupérer des fleurs et des plantes qui n'avaient pas encore été attaquées par la vermine. En voilà une mission qui dénotait de ses travaux habituels. Mais bon, la récompense valait son pesant d'or. Découvrir de potentielles armes chimiques pouvait être un atout terrible en combat. Et bien sûr, elle ne manquerait pas de garder une oreille vers l'évolution des connaissances à ce sujet.

« Je vois. On peut y aller quand vous le souhaitez donc. »

Sa tasse terminée, les deux essences testées, Katsuko était fin prête.

_________________
Être mit au parfum [Pv. Ayuu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Ayuu
Inuzuka AyuuEn ligne

Être mit au parfum [Pv. Ayuu] Empty
Ven 18 Juin 2021 - 23:26
Je jetais un œil à ma partenaire, heureuse de la voir également apprécier le breuvage. Je reportais mon regard sur mon interlocuteur pour lui accorder toute l’attention nécessaire. Il listait ainsi les ingrédients à utiliser pour réaliser le parfum dont il était question. Il s’agissait de plantes rares qui poussaient seulement dans une forêt à l’extérieur des murs de la capitale. La récolte devait se faire avec précaution, exigeant la présence du client qui était expert en la matière.

Il avait l’habitude de s’y rendre avec un collaborateur Inuzuka, usant du flair de son partenaire pour détecter les plantes. Il s’était récemment blessé ce qui ne lui permettait pas d’assurer son rôle aujourd’hui. Notre rôle consistait alors à dénicher les précieux ingrédients. L’homme semblait particulièrement méticuleux, amenant des livres et échantillons pour mieux s’imprégner de la mission. Il fallait néanmoins se méfier des parasites tels que les pucerons et les fourmis particulièrement attirés par l’odeur sucrée que dégageaient ces plantes.

J’attrapais un des flacons pour habituer mon nez aux effluves, puis le second. Je les tendais alors à Ruth pour qu’il puisse en faire de même. Il était important de s’imprégner de ces éléments avant de partir. J’étais rassurée de faire ça sur place, au risque de faire une manœuvre malheureuse en pleine forêt. Je rendais les échantillons à mon interlocuteur lui signifiant que j’en avais terminé. J’attrapais ma tasse pour terminer le liquide avant de la déposer vidée sur son socle.

Ayuu – Merci encore pour ce thé, il était très bon. Si c’est bon pour vous, nous pouvons y aller.

« Bien, suivez-moi. Je vais vous guider à cette forêt. Je vous remercie par avance pour votre bonne collaboration. J’espère que nous ferons une bonne cueillette. »

L’homme poussait alors la porte de sa boutique pour nous inviter à sortir. Il n’oubliait pas de vérifier l’état de ses plantes d’un œil avisé avant de quitter les lieux en dernier. Je suivais l’herboriste, usant de mon odorat pour détecter approximativement l’emplacement des plantes recherchées. Cette implication nous incitait à nous enfoncer dans la forêt, nous laissant chercher pendant plusieurs heures un spot adéquat. Je comprenais le terme de rareté utilisé pour qualifier la nature de ces plantes.

« Celles-là semblent parfaites. Arrêtons-nous là quelques instants, je ne serais pas long. »

J’observais l’artisan à l’œuvre fraichement équipé de son attirail, il examinait les tiges avec minutie avant de la trancher. Puis, d’un geste vif il venait arracher quelques ramifications encore présentes. Il sortait de son sac une espèce de brumisateur - dont le contenu n'était pas identifiable - qu’il venait asperger sur sa fraiche récolte, déballant une poche en plastique pour y conserver les plantes. J’étais relativement impressionnée par la maitrise de la manœuvre car même après l’avoir observé je m’imaginais difficilement reproduire les mêmes actions.

« Et c’est bon pour celle-là ! Nous pouvons continuer sur notre lancée. Il faudrait se rapprocher d’un cours d’eau pour le dernier ingrédient. C’est une plante particulièrement vivace qui apprécie l’humidité. »

J’hochais la tête, un peu perplexe face à la suite, mon rôle consistait seulement à guider l’herboriste jusqu’à ses favorites. Je n'aimais pas trop me sentir inutile bien que l'observer était source d'enrichissement.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
Être mit au parfum [Pv. Ayuu] 414d15c02ac1002f47a59c9e2bd9cbf5ca8d3378r1-496-220_hq
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Être mit au parfum [Pv. Ayuu] Empty
Mar 29 Juin 2021 - 17:44
Les informations données par rapport aux plantes recherchées, Ayuu et Katsuko purent suivre l'herboriste qui les avait invité à le suivre. Ce fut alors une véritable balade dans laquelle le duo restait attentif au moindre signe, à la moindre piste de ces plantes. Les indications précises qu'il leur avait fourni quant aux lieux où elles étaient trouvables rendait la "traque" faisable même pour Katsuko qui, si elle avait un bon odorat, n'avait rien de comparable avec Ayuu et Ruth.

Ce fut d'ailleurs l'Inuzuka qui, en première, les mit sur la piste de la fleur recherchée. L'homme sortit alors tout un atirail spécifique et se mit à la récolte tandis que le duo continuait à chercher des pistes pour la suite. Après tout, il ne se contenterait pas d'un seul pied. Ou du moins c'est ce qu'avait cru Neiko puisqu'il décida qu'il en avait assez une fois ces dernières récoltées. Il ne restait donc plus qu'un ingrédient à trouver, une plante de rivières donc.

Pensive, la Chinoike fouilla sa mémoire. Elle était déjà passée dans la région plusieurs fois. Elle savait où était la rivière la plus proche, mais elle devait fouiller dans ses souvenirs pour l'emplacement exact. Après quelques instants, elle les guida vers le noird est, là où elle savait que le cours d'eau faisait une sorte de boucle. Le coin était alors d'autant plus humide, la surface d'évaporation étant plus grande.

Après une vingtaine de minutes de marche, le quatuor arriva enfin sur place. Là s'arrêtait la faible expertise de Katsuko. L'herboriste leur décrit alors sa plante avec plus de détails pour ce qui concernait leur apparence, insistant notamment sur l'existence de filins très fins longeant les fibres des tiges. Ces filins dorés étaient presques invisibles à l'oeil nu, mais pas indétectables pour un oeil attentif comme l'était celui de l'informatrice.

Ainsi, ils tournèrent une petite dizaine de minutes dans la zone avant qu'ils ne trouvent les plantes recherchées par l'artisan qui se remit à sa récolte patiente et précise. Profitant de cette pause supplémentaire pour observer les alentours, Neiko laissa son esprit dériver avec les flots de la rivière, silencieuse, pensive. Elle allait bientôt devoir se remettre en route, notamment pour trouver son kuchiyose et terminer son apprentissage et développer sa maîtrise des griffes qu'elle avait récupéré chez le Collectif. Jetant un oeil à l'Inuzuka qui l'accompagnait, la kazejine lui fit un sourire amical.

« J'ai connu plus palpitant comme mission, pas toi ?.. J'espère qu'il sera satisfait avec ça. Les balades en forêt c'est cool mais je m'attendais à plus d'action. »

_________________
Être mit au parfum [Pv. Ayuu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Ayuu
Inuzuka AyuuEn ligne

Être mit au parfum [Pv. Ayuu] Empty
Jeu 22 Juil 2021 - 11:34
J’étais soulagée de posséder un don héréditaire en lien avec l’odorat. Il s’avérait particulièrement utile dans ce type de mission. La récolte semblait bien se dérouler, usant des échantillons pour nous guider dans les lieux convoités par l’herboriste. On l’observait procéder à sa cueillette, écoutant ses commentaires avec attention pour mieux s’orienter dans l’immensité de la forêt. Une fois satisfait au sujet de la première plante, il était temps de dévier notre recherche sur la suivante. J’observais la jeune femme réfléchir, je me demandais si elle avait déjà une idée du chemin à emprunter pour se rapprocher d’un point d’eau. Malgré mes origines, je n’avais pas une bonne connaissance démographique de la région.

C’était Katsuko qui prenait la tête du groupe pour pouvoir nous guider jusqu’à la rivière, tout en usant de mon odorat pour affiner la recherche du deuxième échantillon. Ainsi, on pouvait observer le professionnel une nouvelle fois à l’œuvre, procédant à sa cueillette avec minutie. L’air frais qui se dégageait des environs était une véritable oasis. J’écoutais la solitaire exprimer son ennui, l’action lui manquait. J’étais plutôt rassurée à l’idée de faire une mission tranquille, sans embuches.

Ayuu – Pour tout te dire, j’apprécie ce genre de mission. Je ne suis pas friande du danger, mais je comprends ton manque d’engouement. Hm… J’ai une idée ! On a qu’à réfléchir à une application militaire de ces parfums, qu’en penses-tu ? Tu as l’air de mieux t’y connaitre en armement que moi. J’ai toujours utilisé mes griffes !

J’observais mon amie avec un mouvement de bras comme pour mimer les gestes d’un félin avant de lâcher un rire léger pour détendre l’atmosphère. Je pensais alors à un moyen d’adapter ces odorants en armes. Leur flagrance pouvait irriter les muqueuses, la plus accessible étant les yeux. Je me disais qu’il fallait adapter le mélange pour lui additionner un effet nocif au contact, mais pour en arriver à ce résultat, il fallait déterminer les effets recherchés.

Ayuu – On pourrait chercher à y mélanger des toxines qu’on viendrait directement diffuser dans les yeux ? Je pense que c’est la muqueuse la plus accessible, peu de ninjas peuvent se passer de la vue, non ? Le souci, c’est que ça demanderait d’être assez proche de son adversaire pour lui asperger le contenu du flacon au visage. On peut aussi créer un odorant toxique à l'inhalation, mais là encore ça pourrait représenter un danger pour l'utilisateur. Tu as des idées partenaire ? On pourrait demander des renseignements sur les toxines à notre client...


J’étais assez dubitative sur l’idée, il nous fallait bien trouver quelque chose à rapporter à mes supérieurs. J’attendais les conseils avisés de Katsuko pour avoir une vision plus globale du projet. Je me demandais si ce type d'arme ne représenterait pas un danger pour les membres de mon clan, à l'odorat développé. Je devais murir la question pour jauger de sa pertinence.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
Être mit au parfum [Pv. Ayuu] 414d15c02ac1002f47a59c9e2bd9cbf5ca8d3378r1-496-220_hq
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Être mit au parfum [Pv. Ayuu] Empty
Dim 25 Juil 2021 - 1:15
Sa camarade de mission semblait plus heureuse de ce type de sortie que ne l'était Neiko. Là où elle avait tendance à s'ennuyer à cause de la simplicité de la chose qui n'avait pour elle aucun réel attrait, Ayuu le voyait comme une sortie agréable et sans dangers qui lui laissait du temps pour réfléchir. S'il était vrai que Katsuko connaissait l'importance de prendre des moments pour plancher sur des sujets de réflexion autour du chakra afin d'en améliorer sa maîtrise, elle était plus attirée par le fait de passer plusieurs jours cloîtrée en bibliothèque plutôt que cet entre-deux. Soit elle agissait, soit elle réfléchissait, mais agir ainsi avait tendance à minimiser les deux pour elle. Si elle n'était pas à cent pour cent concentrée sur une mission et ce qu'il s'y passait directement, elle avait cette impression du travail mal fait qu'elle détestait tant, bien qu'ici, en vérité, elles n'avaient rien d'autre à apporter de plus que cette protection qui était là rien qu'avec leur présence.

Cependant, une autre donéne entrait en jeu et l'empêchait de s'ennuyer totalement, c'était la présence de l'Inuzuka. Elle lui plaisait bien, curieuse et volontaire même si elle avait ses peurs. La Chinoike avait bien remarqué ses réactions, sa peur, son dégoût lorsqu'elles étaient passées dans l'appartement d'Ohana. La remarque de l'Inuzuka fit sourire la vampirette qui, d'un coup de poignet, activale mécanisme qu'elle avait aux bras. D'un seul coup, elle fit sortir ses longues griffes qu'elle avait obtenu auprès du Collectif.

« Moi aussi, j'utilise mes griffes. Mais j'ai toujours bien aimé faire dans la variété et connaître un peu toutes les armes histoire de ne jamais me faire surprendre. Pour les applications militaires des parfums... Hmmm... »

Plongeant dans ses réflexions sur ce qu'elle savait déjà dans ce domaine, elle écouta la suite de la proposition d'Ayuu. Ces dernières étaient certes intéressantes, mais elles étaient très similaires à celles qu'on faisait déjà des poisons.

« Je suppose que ce sera lui le plus fin connaisseur dans le domaine, donc le plus approprié pour nous apporter les réponses dont on a besoin. J'réfléchis et j'te dis si quelque chose me vient d'ici là ou avec ce qu'il va nous dire, mais pour l'instant j'ai pas grand chose de plus qu'une utilisation similaire aux poisons. »

Alors qu'elles discutaient, l'herboriste revint vers elles tout sourire, les bras pleins d'échantillons qu'il venait de récupérer.

« Mesdemoiselles, c'est parfait ! J'ai tout ce qu'il me faut désormais, nous pouvons rentrer !
- Très bien, comme vous voudrez. Dites-moi... Nous nous interrogions sur l'utilité potentielle des parfums pour l'armée... Vous n'auriez pas une petite idée de quoi en faire à tout hasard ?
- De quoi en faire ?.. Et bien... Comment dire... Je ne suis pas un combattant et je ne me suis jamais penché sur le sujet, mais j'aurais tendance à penser qu'ils peuvent servir pour camoufler l'odeur d'un poison, le rendre non reconnaissable avant que ce soit trop tard ? La question du goût et de l'odorat entrent souvent en jeu dans les histoires que j'ai pu entendre autour des poisons, et c'est le domaine d'action des parfums... »

L'homme resta pensif quelques instants, un peu désarçonné par la question assez directe, mais il haussa les épaules après quelques instants.

« Je suis désolé, mais rien d'autre ne me vient pour l'instant. Je pourrais toujours vous éclairer plus tard si j'y repense. Vous n'aurez qu'à passer à ma boutique et m'acheter quelques flacons. »

Le petit sourire du commerçant qui ne perdait pas le nord même en pleine balade au milieu de la forêt de Hi no Kuni amusa également la vampire. Elle aussi était du genre à balancer ce genre de sous-entendu très évident.

« Je vois. Nous y penserons. »

Raccompagnant ainsi tranquillement l'homme vers la cité, Katsuko se rapprocha d'Ayuu. Elle avait eu le temps de continuer sa propre réflexion et lui donna son avancement.

« Je pense que ces parfums pourraient aussi servir pour brouiller des pistes liées aux odeurs, que ce soit pour empêcher une traque ou pour se dissimuler des animaux. Après, je suis spécialisée dans la détection et le camouflage, alors j'ai du mal à penser à autre chose, j'espère que ça peut aider quand même. »

Nouveau sourire aux lèvres, la Chinoike resta près de l'Inuzuka, appréciant grandement sa compagnie pendant cette balade forestière imprévue.

_________________
Être mit au parfum [Pv. Ayuu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Contenu sponsorisé

Être mit au parfum [Pv. Ayuu] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Être mit au parfum [Pv. Ayuu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: