Soutenez le forum !
1234
-40%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
33 € 55 €
Voir le deal

Partagez

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE]

Ryûken
Ryûken

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Empty
Jeu 17 Juin 2021 - 18:03
En cette fin d’après-midi d’automne, le vent balayait l’immense place donnant sur l’entrée du Palais de la Brume, faisant voler les feuilles décrochées aux pauvres arbres l’encerclant. Le soleil, encore assez haut dans le ciel pour éclairer la scène, resplendissait sans qu’aucun nuage ne vienne embrumer son aura fascinante. Il était rare que les terres de Mizu le laissent s’épanouir à ce point, préférant souvent le dissimuler sous une couche épaisse et grisonnante prête à faire abattre la pluie sur nos différents protagonistes. Toutefois, en cette journée si particulière, une météo plus humide aurait peut-être été l’alliée de l’Intrépide, définitivement décidé à commettre un acte des plus osés.

Mais aucun évènement naturel n’allait le détourner de sa quête. Déterminé et brûlant d’une flamme à l’intensité rare, le jeune Genin vit ses pas s’arrêter à quelques mètres de la magnifique bâtisse. Ses prunelles céruléennes voyagèrent sur toute sa façade, avant d’atterrir sur les immenses portes gardées par deux shinobi semblant faire la causette. Des personnes allaient et venaient, traversaient la place ou l’entrée du Palais sans faire attention au Chien de Chasse qui se tenait immobile à seulement quelques foulées. Il se racla la gorge. Son cœur, fracassant sa cage thoracique d’excitation, n’attendait que l’énonciation de ses phrases pour le libérer de toute la pression accumulée jusqu’ici. Il entrouvrit la bouche, hésita, puis prit un air des plus sévères avant d’hurler à plein poumon la raison de sa venue.


- Membre des Sept Epéistes de la Brume, fils d’Ashikage et disciple d’Honryu dit le Torrent, je, Ryûken, fais part de mon droit d’ascension en défiant Nobuatsu Saji dans un duel officiel pour son titre de Chef de Clan.

La totalité des conversations en cours dans les environs s’arrêtèrent dans l’instant. D’une part, car un jeune homme venait d’hurler devant une bâtisse aux fonctions principalement administratives, mais surtout car ce même hurluberlu défiait le représentant de la nation dans un duel officiel. D’abord de l’étonnement, ensuite des moqueries ou du doute, chacune des réactions se voyait complètement ignorée par l’Ambidextre qui venait de s’installer sur ses genoux dans l’attente de son adversaire. Peu importe le temps que ça prendrait, Ryûken ne comptait pas bouger tant qu’il n’avait pas des nouvelles du Cavalier de Feu. Il savait que s’il n’avait pas entendu lui-même ses paroles, un de ses subordonnés finirait par le prévenir.

Les esprits de ses épées s’agitaient et se mêlaient à ses pensées. Sa décision, drastiquement motivée par Fuzen qui souhaitait absolument affronter Baransu, laissait Fuse dans une totale incompréhension. Pourquoi se mesurer au Nanadaime et prendre le risque de se le mettre à dos plutôt que simplement profiter de ses enseignements ? Les débats faisaient rage, mais plus rien ne pouvait écarter le Bâtard de sa destinée.

Habillé de sa plus belle tenue, armé de ses fabuleux sabres, le Bavard allait enfin se mesurer au Muet.



_________________
"Venge."

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Empty
Dim 20 Juin 2021 - 17:05
Un brouhaha fit trembler le Palais tandis que le chef de la Brume vaquait à ses occupations administratives, traitant d’un dossier d’une grande importance. Curieux de ce qu’il se passait à l’extérieur de son bureau pour animer autant la foule, il se leva de son siège pour regarder par la fenêtre et apercevoir le jeune Ryûken, droit et fier alors qu’il semblait attendre quelque chose au pied du Palais de la Brume. Quelque chose lui disait que cela n’annonçait rien de bon, surtout de la part d’un tel trublion, le même qui avait tenté de faire infraction dans l’armurerie du Grand Dojo. Il soupira derrière son masque, peu enthousiaste à l’idée de découvrir ce que Dame Fortune lui réservait cette fois avec l’épéiste turbulent et déjà si farouche pour son âge. Bien qu’il fût doté d’un potentiel impressionnant, sa technique à l’épée était gâchée par un manque de discipline évident, un diamant à l’état brut qui n’avait pas encore été suffisamment poli et dont il avait la responsabilité de mettre sur la bonne voie. Dès le premier jour, il avait ce sentiment de familiarité, cet air de déjà-vu indescriptible qui lui donnait l’impression de passer à côté de quelque chose d’important.

Quoi qu’il en soit, il descendit les marches du Palais jusqu’à tracer son chemin à travers les badauds qui n’attendaient que de voir la suite des événements. L’homme masqué lui ignorait encore la raison de toute cette agitation et demanda à l’une des personnes travaillant au Palais ce qu’il se passait. Il semblerait que le jeune épéiste l’ait défié en duel afin de réclamer le titre de chef de clan des Sabreurs. Une annonce qui surprit l’actuel détenteur du titre qui resta pourtant de marbre en déposant son regard sur Ryûken qui attendait assidûment sa réponse. Un temps de silence et de circonspection traversa l’espace qui les séparait, les regards de l’audience valsant entre les deux protagonistes qui se lançaient dans un jeu de regard d’une intensité magmatique. Les secondes parurent des minutes jusqu’à ce qu’enfin, le Sabreur en chef mette fin au suspense.

Très bien, suis-moi.

Le Nobuatsu abandonna de ce fait ce qu’il avait prévu de faire ce jour-ci au Palais et informa l’un de ses assistants qu’il reviendrait plus tard dans la journée pour reprendre le dossier urgent sur lequel il avait prévu de travailler. Néanmoins il prit de son précieux temps pour accéder à la demande de son camarade clanique. Pour des esprits aussi bornés que lui, l’action valait mieux que des mots, et il réalisait que dans l’esprit de Ryûken il était persuadé d’avoir le niveau pour prétendre à un tel titre. Lui refuser ce combat ne ferait que le conforter dans son illusion, ainsi il était plus que nécessaire pour le chef des épéistes de l’affronter, et lui permettre de constater la différence de puissance qui les séparait aujourd’hui. Il traversa la cour du Grand Dojo jusqu’à arriver au milieu d’un terrain d’entraînement, avant de se mettre en position. Il dégaina déjà l’épée de son fourreau avant de tracer au sol un cercle avec seulement un mètre de distance autour de lui.

J’ajoute une règle spéciale pour ce combat qui sera supervisé par nos confrères: si tu me sors de ce cercle, alors je considérerai que tu as gagné.

Cette provocation avait pour but de faire comprendre à son confrère qu’il n’était pas encore l’heure pour lui de reprendre le flambeau. Ce combat aurait pour objectif de voir si le jeune loup savait contrôler ses émotions ou encore agir de manière réfléchie au cours des combats. C’était pour Ryûken l’opportunité de montrer de quel acier il était fait et de gagner le respect du chef de clan. Au lieu de se mettre en garde, ce dernier se mit simplement à croiser les bras, tandis que l'épée accrochée à son dos se mit à briller.

Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Reikan
Yasei Reikan

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Empty
Dim 20 Juin 2021 - 20:10
[invisible_edit]
➜ Automne de l'An 204, Cité Brumeuse

Le vent automnal eut vite fait de porter la tonitruante vocifération d'une âme du Brouillard, au pied même de son Palais. Et les feuilles mourantes qu'il emportait dans sa course au temps guidèrent Gineko* sur les traces des terrains d'entraînement qui avaient fait naître la réputation du Grand Dojo des Sabreurs. D'une parole à l'autre, le Cavalier de Feu ne tarda pas non plus à rythmer les bonds de l'escorte qui voyageait parmi les ramures et les tuiles afin d'assurer sa protection en toute discrétion. Car de ses pas de velours, cette silhouette svelte et souple n'éprouva pas le moindre mal à se laisser porter par les brises et ses muscles en vue d'aller y trouver un angle d'approche au creux des résineux embrumés. Autorisant ainsi une entorse à sa ronde sans amputer son devoir de surveillance, l'ombre produisit une vraie halte à ses déplacements en demeurant à même une solide branche portée vers les hauteurs mais assez large pour lui permettre de s'accroupir. Porteuse d'un masque animal typique aux membres du Shiden, la combattante entièrement vêtue d'ébène et de satin laissa la paume de sa dextre profiter de l'artère-mère de l'arborescence pendant que les orifices de son faciès figé dans le marbre blanc et peint de mysticité trahissaient ses pupilles lumineuses, détentrice d'une lueur éthérée.

Un éclat boréal, qui ne tarda pas à s'effondrer sur les deux enfants de la Brume absorbés par l'ombre du défi clanique qui se profilait entre eux.

Ce silence tyrannique et pâteux, l'arrivante n'eut en aucun cas le droit de le poignarder, au même titre que leur intimité ne méritait pas d'être dérangée. Ainsi terrée dans la réticence de sa parole et l'ombrage de son anonymat, elle se contenta uniquement d'observer l'Ombre de l'Eau pour qui elle avait prêté allégeance sans ressentir l'once d'une stupeur à la vue de la phanie de sa lame qui luttait contre le jour en déclin. Les bras croisés au torse, l'Éclair de la Brume reconnut bien là le Chef des Sabreurs dont la renommée n'était plus à faire ni à conter sur l'Archipel. Il incarnait le parfait contraire de son émule, que la guerrière de la Brume examinait de manière méticuleuse malgré la nébulosité de ses connaissances à son égard. Ryûken. Le charbon de ses cheveux brossé en bataille, le haori maladroitement fermé, les traits de sa jeunesse l'opposaient déjà par le feu de l'âge au Mizukage. Mais sa posture, elle, ne cessait de peindre toute la témérité qui semblait gronder entre ses doigts et dans ses os comme le tonnerre. Les paupières plissées sous leur dure et atone carapace, notre scrupuleuse observatrice demeura en retrait pour le bien de cette particulière entrevue, sans toutefois délier son regard de celui qui souhaitait défaire Nobuatsu Saji, lui qui s'était rendu digne de sa place et de ses responsabilités.

À son tour, de prouver sa valeur d'épéiste sur cette terre battue par les efforts des enfants de Kiri.

*Gineko (銀猫, litt: Félin d'argent)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Yuki Misaki
Yuki Misaki

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Empty
Dim 20 Juin 2021 - 22:32

Valsant au travers des ruelles de la cité embrumée, le couple s'acheminait en direction du bureau du mizukage avec à la fois de la honte. La honte d'avoir, sans le savoir, attaquer par surprise le chef suprême de ce village qui était le leur. Honteuse de n'avoir su différencier celui qui dominait les forces de sa patrie d'un vulgaire pervers à la main baladeuse, l'intrépide soldate de la Kenpei accompagnée de son audacieuse moitié s'en allait présenter leurs plus plates excuses à celui qui avait été la victime d'un assaut non prémédité.

Accompagnée d'une prestance typique à deux adolescentes échangeant plaisanterie et divagation, elle rejoignait cette tour dans laquelle abritait le bureau du Nanadaime. Désireuse de s'excuser, une nouvelle fois, de leur erreur sur la personne, le duo de kunoichi s'était mise à la recherche d'un cadeau à offrir à celui avec qui elles voulaient acheter la paix. Si la première idée qui leur était venue en tête avait été d'aller lui offrir une fabuleuse tenue achetée à même son tailleur rencontrée quelques jours plus tôt, elles trouvaient ça un peu de mauvais goût – sachant ce même bout de tissu avait été la raison du malentendu. -

Elles avaient arpenté les boutiques du port Naragassa à la recherche d'un petit truc qui pourrait bien plaire au Nobuatsu. Pendant des heures, elles s'étaient questionnées sur ce qu'il aimait et elles en étaient venues à la conclusion qu'il aimait trois choses. Les épées, les tenus de cuir et le village de la brume. Bon, ça n'avait pas été très aidant, car elles ne se voyaient pas offrir un katana à Saji qui, visiblement, n'en aurait aucune utilité. Ensuite de ça, comment pouvait-elle lui offrir le village alors qu'il en était déjà le grand manitou ? Dans tous les cas, elles se devaient de trouver quelque chose pour remercier leur leader suprême de sa clémence. Après tout, il aurait très bien pu décider de les enfermer dans les geôles du village ou bien de les renvoyer des rangs de la brume. Sans doute n'auraient-elles pas eu autant de chance avec un autre Kage.

Au final, le couple avait opté pour une idée bien simple de Mayumi, mais qui se voulait être efficace. Comment s'acheter la pitié faveur d'un homme ? Passer par l'estomac. Bien entendu, elles savaient bien que d'inviter Saji à manger des Takoyakis était plus qu'impossible. L'autre option... DE L'ALCOOL ! Voilà ce sur quoi le duo de genin s'était arrêté. Elles étaient tombées sur une petite boutique vendant un alcool du nom de Shōchū. Elles avaient acheté la bouteille la plus chère du lot, un alcool distillé à base de Soba et elles s'en allait porter cette bouteille sombre aux écritures en or.

Arrivant devant la tour du Mizukage, elles tombèrent cependant nez à nez sur Ryuken assit en Seiza et fixant la porte de l'édifice. Faisant preuve d'une concentration anormale, il ne s'était même pas rendu compte de la présence de ses deux rivales, ou plutôt il avait d'autres chevaux à fouetter. Apercevant l'attroupement, ça arrêtait assez sec le mouvement des deux kunoichis, comprenant que quelque chose clochait. Écoutant le brouhaha, elle comprit que Ryûken venait de défier Saji en duel. Pas n'importe quel duel en plus, non, il défiait le chef du clan des Sabreurs pour prendre sa place. Avait-il réellement acquis un niveau si élevé depuis leurs dernières rencontres ? Est-ce que son rival l'avait complément laisser en plan et l'avait particulièrement dépassée ? Ou bien était-ce simplement là l'impulsivité de son charactère ?

Dans tous les cas, elle voulait voir ça. Non, elle se devait de voir ça. Apercevant le cavalier de feu demander à son adversaire de le suivre, le duo de genin fit la même chose. Se tenant loin, comprenant toute l'importance de la situation, elles pénétrèrent les terres du Dojo des sabreurs. S'installant un peu plus loin, leurs regards étaient attentifs. Devant eux allait se dérouler un spectacle dont il ne fallait rater aucun moment.

_________________
La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Sendai Eien
Sendai Eien

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Empty
Lun 21 Juin 2021 - 14:10

La défaite du Nobuatsu ₪ Saji, Ryuken, libre


Aujourd'hui était un grand jour, Eien en avait été informé par une personne qu'il respecte par dessus tout. Il pouvait le considérer comme un proche, auquel cas jamais me Négligent ne se serait déplacé pour cet événement, aussi important était-il. En ce jour, le pion allait faire tomber le roi, et prendre sa couronne.

Le Sendai était-il surpris de voir le Bavard vouloir longer les échelons ? Aucunement, il n'y avait rien de surprenant dans l'ascension de son frère d'arme, dès l'instant ou il se sentait prêt à pouvoir monter plus haut, qu'il tente. Et s'il échouait, et s'il tombait, Eien et Honryu se trouveraient derrière lui, prêt à stopper sa chute et à l'aider à remonter.

Vêtu d'un magnifique kimono, teinté de blanc, le négligent déambule dans les rues de Kirigakure, bien que sa marche semblait hésite, il savait parfaitement où il allait. Le dojo légendaire des sabreurs de la brume.

Rejoignant, dans le silence, le jeune Ryuken, le Sendai pouvait observer de ses yeux, la demande officielle de duel. Le Mizukage venait d'accepter sa demande, se jouait-il lui ? Une arrogance dissimulée ? Ou une simple envie de voir progresser cet enfant. Tapotant sur l'épaule de son camarade, lui apportant son soutien, sans briser sa concentration totale. Eien les suivait, jusqu'à l'extérieur, lieu du duel. Il ne le disait pas, mais il était aussi impatient que pouvait l'être le porteur des épées jumelles.

Assis sur ses genoux, dans un coin, Eien esquissait un petit sourire en voyant que le Mizukage avait simplifié les règles du duel. Ce n'était pas grave, Ryuken devait ravaler sa fierté et les accepter, montrer ce dont il était capable.

— Ryuken. Posant son poing sur son cœur avant de le tendre dans un long sourire. Bonne chance ! Gagne-moi ce duel !

C'était la seule chose qu'il pouvait faire, l'encourager. Le reste devait venir uniquement de lui. Dévorant des yeux le combat qui s'apprêtait, Eien se jurait de ne pas en perdre une miette.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Ryûken
Ryûken

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Empty
Lun 21 Juin 2021 - 16:39
Le temps s’écoula lentement, assez lentement pour que les différentes réactions des personnes aux alentours, d’abord ignorées, commencent à faire effet sur le Sabreur numéro Sept. Le plus jeune de la caste, le plus inexpérimenté, donc le plus faible si l’on en suivait la logique. Pourtant, c’était bien l’Ambidextre que l’on retrouvait assis face au Palais, attendant patiemment son adversaire du jour qui n’était autre que le Nanadaime Mizukage. Un évènement qui ameutait évidemment les différents passants curieux à l’idée de voir combattre leur Guide. Peut-être certains allaient-ils en profiter pour évaluer son niveau, d’autres ne souhaitaient sûrement qu’assister à une belle joute, et enfin, quelques rares citoyens de la Brume se demandaient si la brindille qui osait le défier avait sa chance. Les mains de l’Orgueilleux se resserrèrent sur son haori, rien aujourd’hui n’allait éteindre son ambition.

Finalement, l’encadrement de la porte du Palais laissa apparaître la silhouette du Muet. Il apporta avec lui son silence, qu’il imposa de part son statut au reste de la populace jusqu'ici bruyante. Le regard embrasé du Bavard plongea dans les rainures de sa visière, essayant d’en soustraire la moindre information, le moindre indice sur la suite des évènements. Mais avant qu’il n’eût le temps de deviner quoi que ce soit, la voix du Cavalier de Feu vint alimenter la fougue du rejeton d’Ashikage, acceptant son duel sans faire d’histoire. Un fin sourire décrispa le visage du gamin, alors que ses mains se détendaient déjà et venaient l’aider à se redresser pour faire face au Kaminarijin.

Dans son demi-tour pour emboîter le pas du légendaire Sabreur de Kiri, l’Inconscient s’attarda quelques secondes sur son coéquipier qu’il salua d’un signe de tête, heureux de le savoir présent pour le supporter dans cette épreuve. Ainsi, Ryûken traversa le Grand Dojo jusqu’au terrain d’entraînement choisi par le Nobuatsu et se plaça face à lui, à une distance classique pour tout duel shinobi.

Il n’avait pas encore eu la chance d’observer Saji au combat, ni-même de découvrir l’étendue des pouvoirs de Baransu. Son état valsait donc entre la peur, l’envie de montrer ses capacités et la curiosité, souhaitant profiter de cette occasion pour taper définitivement dans l’œil du Mizukage qu’il comptait bien impressionner. En réalité, l’Intrépide se foutait clairement du statut de Chef de Clan, tout cela n’étant qu’une excuse pour s’offrir un combat sérieux contre la tête de proue du Dojo qu’il considérait comme un objectif à atteindre.

Les pupilles soucieuses du garçon détaillèrent les gestes de son opposant dès lors qu’ils furent en position. La manière dont il se tenait, quelle main il utilisait pour dégainer Baransu jusqu’à la souplesse de son poignet. Tant de détails qu’un sabreur avait l’habitude d’observer à force d’en affronter d’autres. Puis il le vit dessiner dans le sable à l’aide de sa lame. Ses sourcils se froncèrent d’incompréhension, et lentement, son visage entier changea sous les paroles osées du Cavalier de Feu. Il inspira un grand coup, avant de cracher au sol pour expier tout son mépris né du manque de respect dont faisait preuve le Mizukage. Ses règles supplémentaires ne lui plaisaient pas.


"Reste concentré, Ryûken." suggéra Fuse, consciente des défauts de son possesseur qui pouvait facilement sortir de son combat.

Mais la provocation qui suivit fut celle de trop. En observant son adversaire ranger son sabre, le Chien de Chasse s’élança sur sa proie en enchaînant plusieurs signes incantatoires. Les mois avaient défilé depuis son arrivée au village, et l’acquisition de ses sabres lui avaient offert un tout nouveau panel de jutsu. Honryu lui avait fait rattraper une partie de son retard, tandis que son talent au sabre ne cessait de se parfaire. Ryûken comptait bien surprendre le Kage qui n’allait pas tarder à découvrir ses pouvoirs.

Ainsi, l’Ambidextre déposa finalement ses paumes sur chacune de ses lames, les extirpant de leurs fourreaux d’un geste des plus fluides. Fuse glissa jusqu’à dévoiler sa magnifique silhouette au monde, tandis que Fuzen hurla d’un grincement à en faire frissonner les sourds. A cet instant précis, le sabre sombre du jeune épéiste tenta de projeter une illusion terrifiante à l’esprit du combattant en latex, lui permettant d’observer sa monstrueuse silhouette nébuleuse : un gigantesque loup aux dents acérées qui couvrait l’espace face à lui, plongeant après un court instant pour le dévorer d’une traite et lui déchirer les entrailles d’une morsure puissante. Il profita de cette première ouverture, si tant est qu'elle ait fonctionné, pour utiliser le chakra diffusé dans son autre arme, permettant au garçon d’envoyer une première rafale de projectiles au niveau des jambes, surtout destinée à juger l’état de son adversaire après ce premier assaut. Ses pas rapides ne cessaient de le rapprocher de sa cible, sûrement immobile étant donné le handicap qu’elle s’était elle-même infligée.


Spoiler:
 

_________________
"Venge."

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Empty
Dim 27 Juin 2021 - 20:11
Au milieu de la cohue qui se formait au sein du Grand Dojo, on pouvait distinguer de plus en plus de personnes étrangères au clan se joindre à la foule de spectateurs curieux d’assister au dénouement du défi lancé par le jeune Ryûken à son chef de clan et Mizukage, Nobuatsu Saji. Plutôt que de rejeter tout simplement la demande par souci de travailler sur des affaires moins futiles, ce dernier accepta le combat officiel qui signait d’une certaine manière le fait qu’il reconnaissait que son camarade sabreur était prêt à l’affronter. Ou était-ce tout le contraire qu’il comptait lui prouver en relevant le défi qui pouvait paraître absurde pour toute personne douée de raison: un genin cherchant à se mesurer au chef du village, une émulation qui suffit à susciter l’intérêt d’une grande partie des habitants de la Brume qui se rassemblèrent au domaine clanique. C’était la première fois qu’un membre de clan prenait la décision de prétendre au titre de chef des Sabreurs depuis que le Nobuatsu avait succédé à Shiori. Une règle posée par le chef de clan actuel en personne afin de motiver ses camarades à devenir plus fort et à prendre la relève une fois qu’ils seraient prêts, quoique la décision du jeune Ryûken semblait au contraire, prise à la hâte pour être considérée avec sérieux. C’est pourquoi il lui soumit une condition, un handicap qui l’aiderait peut-être à prendre l’ascendant: traçant un cercle au sol autour de lui, il reconnaîtrait sa défaite s’il venait à quitter le cercle dans lequel il était actuellement.

L’initiative fut laissée au genin qui s’élança avec courage sur le Nobuatsu. Ce dernier le voit dégainer sa lame et faire apparaître à ce moment un immense spectre prenant la forme d’un loup enragé caractérisant Fûzen, une des deux épées légendaires de Ryûken. Ce dernier espérait profiter de la forme gigantesque et terrifiante du loup pour déstabiliser le Nobuatsu. Ce dernier ne parvint pas à déterminer la nature exacte de l’esprit, il pouvait aussi bien s’agir d’une forme élémentaire que d’un pouvoir unique lié à l’épée. L’option de l’esquive ne faisait pas partie de l’équation puisqu’il était confiné à l’intérieur du cercle. Ferme sur ses appuis, il resta les bras croisés. Il se laissa prendre dans la mâchoire du loup jusqu’à être complètement piégé à l’intérieur, la vue obstruée par la cavité buccale de la forme bestiale tandis que le reste de l’auditoire semblait se demander pourquoi le chef de la Brume n’avait pas encore bougé le moindre pouce. La lame se mit à tourner autour de lui à très grande vitesse afin de déchiqueter le loup mais rien ne se produisit, indiquant qu’il s’agissait probablement d’une illusion générée par Ryûken. Fermant les yeux, il se concentra sur son ouïe afin d’entendre les projectiles de vent arriver dans sa direction. C’est donc sans avoir besoin de les voir à l’intérieur de la gueule du loup qu’il commanda à son épée de projeter des lames de feu qui vinrent déjouer les lames de vent du genin.

Si ce dernier avait encore l’initiative du fait que le Nobuatsu s’était intentionnellement placé dans une posture handicapante, il était encore bien trop tôt pour savoir s’il avait gagné le respect de son chef de clan qui attendait de voir quels types de stratagèmes il lui réserverait encore. Il était préparé en cas de nouvelles techniques de genjutsus ou du pouvoir du sabre de celui qu'il ne considérait pas encore comme un rival.



Résumé du tour:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Ryûken
Ryûken

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Empty
Mer 30 Juin 2021 - 1:09
Les yeux du Bavard s’écarquillèrent devant le spectacle que le Muet lui offrit. Baransu, précieusement gardée jusque-là, s’évada d’elle-même pour venir protéger son possesseur en tournoyant vigoureusement autour de sa silhouette ébène. Ce qui n’était qu’un échantillon du potentiel inestimé du Mizukage suffit dès lors à impressionner le Genin, visiblement bluffé par la compétence inattendue de son Chef de clan. Agissait-elle de manière autonome, guidée par un esprit semblable à celui de Fuzen ou Fuse ? La guidait-il par un lien spirituel ? Chakratique ? Les questions foisonnaient mais le temps ne se prêtait malheureusement pas à la réflexion.

En effet, Ryûken continuait d’approcher le shinobi statique, cavalant de front sans qu’aucune stratégie ne semble traverser son esprit peut-être trop pragmatique, trop concentré sur son envie d’en découdre au sabre. Il leva ses lames pour effacer les derniers résidus d’étincelles émanant du Cavalier de Feu, qui venait de se débarrasser aisément de son premier assaut aussi ridicule que sa demande en duel, de vulgaires projectiles qui ne l’avaient même pas poussé à décroiser les bras. Tant pis, cela viendrait.


"Allons-y Ryûken, amusons-nous."

L’esprit bienveillant suffit à redorer le visage du Chien de chasse d’un sourire éclatant, bien décidé à donner son maximum pour impressionner l’homme qui lui faisait face. Et pourquoi pas, sur un malentendu, l’expulser de cet affront qu’était le cercle tracé par la pointe de son épée. Car là résidait tout son espoir, dans cet handicap idiot que s’était infligé le Guide de la Brume, un danger supplémentaire amené par son inébranlable assurance. Se pensait-il invincible ? Bras croisés, le Mizukage attendait son Jugement, conscient qu’il ne craignait rien de la part du Septième épéïste de la caste.

La course effrénée du téméraire prit fin. Ses pieds s’encrèrent dans le sol à l’aube de son assaut, et tandis que son bassin pivotait déjà pour annoncer sa venue, ses mains cramponnèrent ses artéfacts impatients à l’idée de se mesurer au sabre télékinétique. Une vague de chaleur déferla sur les environs, faisant frissonner les spectateurs tandis que la chevelure du Genin se détachait sous la libération du chakra de Fuse. Elle venait de l’élire prince de sa force. Mais sans laisser la moindre seconde défiler, sans laisser le temps au Nobuatsu de réfléchir à quoi pouvait bien servir cette consommation soudaine d’énergie, le jeune prodige de l’épée se jeta sur sa lame pour tenter de la balayer d’un coup soudain, inattendu, tant par sa célérité que par la puissance surprenante dégagée par le gamin à l’allure si frêle. Le but était simple, dégager la voie en envoyant valser la lame volante d’une manœuvre expressément conçue pour désarmer un opposant, décuplée par la puissance titanesque que lui accordait la Généreuse.

Et cette seconde, aussi courte fit-elle, lança la bête enragée dans la suite de ses idées. Une technique de son répertoire, travaillée depuis des mois dans l’optique d’un jour renverser Honryu, et basée sur toutes les qualités de l’Ambidextre. Un déferlement de fougue et d’envie, de force et d’adresse, une utilisation de son chakra qui correspondait parfaitement à son objectif actuel : faire vaciller le Mizukage de son piédestal. Dans l’instant, ses pieds se chargèrent d’une énergie caractéristique aux déplacements rapides des shinobis les plus vifs, et Ryûken se jeta sur sa proie, animé par un regard de braise. Des prunelles dévorant le monde de leur détermination débordante, provoquant le Cavalier de Feu en osant paraître confiantes malgré la différence abyssale de niveau qui les séparait. Des yeux qui lui rappelèrent l’espace d’un instant ceux de son frère assassiné.

La brutalité dont le Chien faisait preuve était sans égale, insistant de toute sa puissance pour renverser celui qui trônait seul au sommet de la pyramide, celui qui tentait actuellement de l’humilier. Le meurtrier d’Ashikage.


Spoiler:
 

_________________
"Venge."

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Empty
Jeu 15 Juil 2021 - 0:53
Droit comme une statue de pierre, le Nobuatsu mit en échec la tentative du genin qui eut pourtant la bonne idée de rendre son adversaire vulnérable grâce à un genjutsu. Une tactique qui ressemblait trait pour trait à son propre style de combat à l’épée, on aurait presque dit qu’il affrontait une version plus jeune de lui-même. Ryûken voyant ses projectiles de vent se faire balayer par les flammes du ninja masqué avait toujours l’initiative de l’attaque et en profita donc pour déployer toute la puissance de son arsenal, et ce en exploitant l’handicap que celui-ci s’était imposé: le cercle tracé tout autour qui l’empêchait techniquement de se déplacer. Un mètre seulement. Cela n’était pas assez pour un homme, même avec autant d’adresse que le Nobuatsu, pour rester à l’abri d’une attaque à bout portant. Ce cercle de la honte avait visiblement profondément agacé le genin qui pour autant ne perdit pas son sang-froid et sut y voir une brèche à exploiter afin de surpasser le chef de la Brume. Il fit donc ce qu’il faisait le mieux dans ce genre de circonstance, charger comme un détraqué vers son adversaire afin de lui refaire le portrait, mais pas que. Il s’assura en même temps que l’épée volante ne se mette pas en travers de son chemin: d’un coup ferme, il dégagea la lame assez loin pour que celle-ci ne vienne pas au secours du Nobuatsu.

Voyant le jeune taureau arriver sur lui, le Nobuatsu pivota rapidement sur le côté, le temps de décroiser enfin les bras et dégainer sa lame pendant que le genin venait de charger dans le vide sur plusieurs mètres avec l’élan qu’il venait d’accumuler pour le pousser hors du cercle. Se tournant vers le genin et faisant un pas vers l’extrémité du cercle afin de gagner un peu de distance s’il devait être repoussé en arrière, il profita pour composer rapidement une série de mudrâs à une main et à cet instant, le laisser arriver sur lui avec la férocité d’un rhinocéros bien décidé à l’écraser sous son poids. Un choc terrible s’ensuivit, l’obligeant à reculer d’un pas, le faisant revenir au centre du cercle. Toutefois, on ne remarqua aucun signe de douleur de la part du chef de la Brume qui encaissa de plein fouet l’un des coups, puis un autre sans broncher alors qu’on entendait à plusieurs reprises des impacts violents résonner dans tout le domaine des Sabreurs. Les regards curieux des spectateurs se déposèrent sur le corps du Nobuatsu duquel tombaient visiblement des fragments de pierre où il était possible de remarquer des entailles laissées par les attaques du furibond ambidextre qui ne semblait point se décourager au milieu de son assaut.

Pendant la succession d’attaques du genin sur sa cuirasse de terre, le Nobuatsu fut forcé de reculer d’un autre pas sous la violence d’une autre charge, un très faible intervalle de temps qui lui permit d’observer l’incroyable gain de puissance de son adversaire mais aussi le fait qu’il découlait probablement du pouvoir de ses lames, étant donné qu’il n’avait guère composé le moindre mudrâ. Il doutait qu’un humain soit aussi fort naturellement et puisse briser son armure avec autant d’aisance. Alors que l’enchaînement était sur le point de se terminer, le Sabreur masqué se contenta de bloquer le reste des coups d’épée avec sa propre lame, jusqu’à ce que sur la fin, il sente la force de son adversaire diminuer jusqu’à revenir à la normale. Le genin avait encore l’initiative de l’attaque, alors que le Nobuatsu n’était plus loin d’être poussé hors du cercle. Rien n’était donc joué pour l’un comme pour l’autre.

Résumé du tour:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Contenu sponsorisé

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE] Empty
Revenir en haut Aller en bas

La défaite du Nobuatsu [Saji, LIBRE]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: