Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
La Perfection dans la Destruction [Taishi] EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
La Perfection dans la Destruction [Taishi] EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
La Perfection dans la Destruction [Taishi] EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
La Perfection dans la Destruction [Taishi] EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
La Perfection dans la Destruction [Taishi] EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
La Perfection dans la Destruction [Taishi] EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
La Perfection dans la Destruction [Taishi] EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
La Perfection dans la Destruction [Taishi] EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
La Perfection dans la Destruction [Taishi] EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
La Perfection dans la Destruction [Taishi] EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

Le Deal du moment :
12 + 6 gratuites = 18 bouteilles – Vin ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez

La Perfection dans la Destruction [Taishi]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Dim 20 Juin 2021 - 13:10
Au regard de l’opportunité qui s’était présentée à eux, l’issue de cette escarmouche contre le plus grand ennemi des shinobis, et pour ce qui le concernait du Yuukan tout entier, était aux yeux de l’Oterashi un échec cuisant. Un de plus, ne pouvait-il s’empêcher de se répéter. Et ce n’était pas l’optimisme même justifié de Taishi sur le sujet qui pouvait drastiquement lui faire infléchir son opinion sur la question. Ils avaient eu Tôsen, ainsi que son plus fidèle Lieutenant, là sous leur botte, à portée d’annihilation, mais n’étaient pas parvenus à les supprimer de la face de la Terre. Plutôt que cela, le duo avait fui, avant d’aller également offrir une porte dérobée à leur complice sur les Hauts plateaux pour cimenter leur succès. Un succès qui n’était en fait entaché que par une seule chose, un seul élément, qui atténuait aussi quelque peu le poids de la défaite qu’Iwa avait subi selon Yanosa : Tôsen, cet homme aux pouvoirs théoriquement sans limite, était venu sur leurs terres avec ses deux bras… et en était reparti avec un seul. De son avis, une maigre consolation, mais qui il était vrai était aussi hautement symbolique et porteuse d’espoir.

Ils avaient prouvé la vulnérabilité du Chapelier aux yeux du monde, et considérant l’image qu’avait jusque là véhiculé Tôsen au quatre coins du globe, cela pouvait effectivement être vu comme une forme de réussite. Mais le guerrier tellurique, lui, était loin, très loin d’en avoir fini.

Ses blessures dûment soignées, ses niveaux d’énergie restaurés et les différents rapports rédigés et compilés, il était temps de retourner au travail proprement dit. Et en l’occurrence, le Chûnin calciné estimait qu’il était temps que lui et l’Eclair Vert, enfin, puissent parfaire leur dévastatrice combinaison en vue d’un match retour contre leur ennemi proclamé. Assis sur un relief rocheux du haut plateau nord-est, l’Oterashi attendait patiemment l’arrivée sans doute imminente de son partenaire, observant ses mains qui s’affairaient sur un morceau de bandage entre ses doigts. Les images, dans sa tête, repassaient en boucle, et il ne pouvait que constater, impuissant face au passé figé dans le marbre, les failles qu’ils auraient pu exploiter pour en finir.

Subrepticement, un chakra qu’il connaissait bien commença à s’approcher de sa position. Pile à l’heure, pensa-t-il sans se donner la peine de se retourner. Lorsqu’il sentit l’entité reconnaissable entre toute assez proche pour l’entendre, il releva modérément la tête et fit tonner sa voix éraillée sur la hauteur fraîche du plateau.

« ...Je sais ce que tu vas me dire. Que tout bien considéré.. nous avons « réussi ». Mais jusqu’à preuve du contraire, il est toujours là, quelque part. Plus déterminé que jamais à en finir avec nous… Mais… j’en ai autant à son service. »

Il se releva enfin de son petit promontoire, se retournant vers Taishi pour plonger ses iris enflammées dans les siennes.

« ...Ma sphère de roche a empêché l’explosion de l’atteindre assez vite. Je l’ai vu. Mon clone, l’a vu. Il faut à tout prix trouver un moyen… pour fluidifier le processus. »



@Hayai Taishi

_________________
La Perfection dans la Destruction [Taishi] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Dim 20 Juin 2021 - 18:09
Taishi fit un simple bond en arrière alors qu’un dindon d’argile le larguait au-dessus du plateau, touchant le sol avec une grâce sans cérémonie. Là l’attendait ce vieil ami, ce frère d’arme, Oterashi Yanosa.

S’ils avaient parfois été aux antipodes, sa relation avec le Tellurique était désormais riche d’histoire. Qui sait, peut-être qu’un jour quelqu’un parlerait des choses qu’ils avaient du faire pour protéger Iwa. Ou peut-être pas. Comme l’unité de l’Oterashi, son ancienne unité l’aurait dit, parfois le meilleur de nous reste dans l’obscurité pour que les autres soient dans la lumière.

Il avait bien entendu le grand brûlé pendant son atterrissage, mais secouait la tête avec un léger sourire.

« Je ne vais rien dire du tout ! Rei n’aurait pas dû sortir vivant de cette attaque. Et Tôsen ne sera pas surpris par le même stratagème deux fois, du moins pas de la manière dont nous l’avons exercé. »

Ils avaient pris d’immenses risques la dernière fois, si ce n’était que sur le fait qu’ils avaient exécutés cette combinaison sans la moindre consultation. Ironiquement, toute discussion aurait mis le plan en péril à cause de la présence de Rei.

« Ta sphère de roche t’as également potentiellement sauvé la vie. Si tu avais encaissé de plein fouet l’explosion… »

Il n’en dit pas plus. Mais il y avait quelque chose dont ils n’avaient pas discuté depuis, et devrait avant de continuer cette conversation.

« Il y a quelque chose que je dois savoir. Lorsque que je t’ai affronté par le passé, mes jutsus n’avaient pas le moindre effet sur toi lorsque tu étais assimilé. Mais lors de la fausse embuscade que je t’ai tendue, tu semblais… Affecté. Et lorsque ce fut face à Tôsen… »

Il ne compléta pas sa phrase. Ce n’était pas vraiment nécessaire, il semblait obligé que Yanosa sache de quoi Taishi parlait. L’état de santé du Clairvoyant était-elle en perdition ou un autre facteur était en jeu.

« Yanosa, si ta survie t’importe peu pour autant que le Chapelier soit tué, je peux le comprendre, comme peu dans ce village le pourrait. Mais si je compte en être partiellement responsable d’une manière ou d’une autre… Il serait temps que je le sache. »

L’Éclair Vert ne l’avouerait jamais, mais il avait été terrifié par l’état du Tellurique après la détonation de son C5. Il était beaucoup plus facile de risquer sa propre vie, que celle des autres.

« Pour le reste, il faut envisager une manière d’amener la bombe à la cible plus rapidement tout en gardant celle-ci davantage exposée pour que notre adversaire encaisse au maximum… Au lieu de toi, du moins. »


_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
La Perfection dans la Destruction [Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Dim 20 Juin 2021 - 22:33
Tout dans l’attitude du guerrier de pierre trahissait son impatience de se mettre concrètement au travail sur la conception finale de leur combinaison destructrice. Plus qu’une nécessité tactique, il s’agissait à présent d’un besoin viscéral et fondamental pour le Tellurique, qui plus que jamais ne pouvait plus envisager d’échouer dans cette lutte qui les opposait au Chapelier. Et selon les propos de ce dernier qui lui avaient été rapportés, leur ennemi en avait autant à leur service, sans doute courroucé d’avoir été pris en défaut par l’association de leurs talents. La guerre était ouverte, et ce serait à celui qui aurait les meilleures armes et la plus ferme détermination à les utiliser, en sus de l’intelligence nécessaire, de l’emporter. Mais face à cette impatience palpable qui émanait de l’Oterashi, ce fut d’abord l’inquiétude de l’Eclair Vert qui s’afficha. Pour la première fois devant ses yeux, Yanosa voyait l’Hayai foncièrement inquiet à son propos, bien au-delà des considérations qu’ils avaient pu avoir autour de leurs raisons de vivre et de leurs aspirations futures.

Il était ici question de vie, et de mort, et cela le Chûnin calciné pouvait difficilement le dissimuler plus longtemps. Même si, canalisant toute la mauvaise foi dont il était capable, il essaya tout de même, une mine renfermée et tendue figée sur ses traits.

« … J’ai manqué d’énergie face à Tôsen. Ai été incapable de me reconstituer complètement, d’où mes blessures. Cette autre fois, sur le haut plateau… Tu m’avais pris par surprise, tout simplement. Je ne vais pas te mentir, cette combinaison… Je crois mourir pour de bon à chaque fois et c’est loin d’être agréable, mais jusqu’à preuve du contraire, désolé de te décevoir, tu n’es pas près d’avoir ma peau, qu’importe la quantité d’explosif. »

Il avait fourni un effort considérable pour ne rien laisser transparaître dans sa voix, ne pas laisser transpirer cette peur humaine et primaire de la mort qui lui avait susurré déjà plusieurs fois des mots doux à l’oreille. Car oui, cette douleur, celle dont l’Eclair Vert suspectait à raison l’existence quelque part dans les entrailles de chair de l’Oterashi, ce dernier le savait, pourrait être à l’origine de sa fin. Mais ce à quoi il ne pensait pas ne pouvait pas l’affaiblir, et ce fut donc cette option qu’il choisit pour l’instant, droit comme un i face à Taishi.

« … Oui. Il faut moins de résistance initiale, que l’explosion puisse oblitérer tout ce qui se trouve à côté d’elle aussi vite que possible. Et je crois… que j’ai la solution à ce problème. »

Le corps du Chûnin se changea à ces mots entièrement en roche, arborant dès lors cette forme caractéristique que le maître de la lumière tangible et intangible connaissait bien. Joignant les mains, Yanosa créa ensuite promptement deux bunshin à ses côtés, qui se trouvèrent également d’office transformés en pierre.

« Il faut que la charge puisse rester en mouvement et éviter tous les obstacles. Que sa cible ne puisse pas anticiper sa présence. Que rien n’entrave son pouvoir destructeur. Mon corps… sera le vaisseau. C’est la seule solution.

… Je te laisse essayer, avec un de mes clones pour commencer. Il fera de la place… pour ce que nous avons besoin de mettre à l’intérieur. 
»




_________________
La Perfection dans la Destruction [Taishi] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Mar 22 Juin 2021 - 18:15
L’Hayai considéra l’Oterashi en silence pendant quelques instants. Ce n’était pas une surprise pour personne; il était peu convaincu par les explications de Yanosa sur son état de santé. Quelque chose clochait, c’était obligé. Quelque chose pour essayer d’apaiser la conscience de l’Éclair Vert.

Mais Taishi savait aussi qu’ils ne pouvaient pas s’arrêter, pas maintenant. Ils avaient réussi à faire ce qui avait été impossible pour tous les autres. Même Konran Tenzin avait mordu la poussière face au Chapelier. Ils n’en étaient plus aux demi-mesures… Si Yanosa lui mentait, au final ça n’avait peut-être pas d’importance.

Ils devaient continuer.

L’Éclair Vert finit enfin par hocher de la tête envers ses explications, puis tourna son attention sur les efforts à venir pour réaliser une combinaison plus rapide, plus fluide… Plus dangereuse.

« Ok. Procédons, alors »

Le Tellurique créa deux clones de terre et Taishi considéra la solution. Mettre directement la bombe dans un corps ? Ça pouvait sembler absurde, mais…

« Bonne idée. La bombe devra entrer par le dos, cela dit. Il faut limiter au maximum l’exposition visuelle de la bombe. Ce projet de jutsu est trop complexe pour que je puisse y poser un camouflage actif comme nous avons fait face au Chapelier. Ajouter cet effet réduirait la puissance du jutsu entier, alors je préfère le faire séparément. Voir te rendre invisible en entier, peut-être. »

Taishi s’approcha du clône immobile, sondant le chakra de la création.

« Hmm… »

À peu de chose près, il n’y avait pas beaucoup de différence entre un clône et son originel quand il s’agissait de caractéristiques spirituelles : tout deux étaient des masses de chakra condensée dans une enveloppe charnelle ou illusoire. La différence était la quantité de chakra… Et les possibles interférences.

« Je vais utiliser les mêmes bombes que lorsque je t’ai pris par surprise auparavant. Nous avons déjà confirmé qu’elles ne te causent pas de dommages particuliers – du moins, selon la quantité – et leur portée est réduite. Il va être important de ne pas nous faire exploser incessamment à chaque test, vu comment ça te taxe. »

L’Hayai détacha la sacoche à sa ceinture, puis commença à façonner un morceau d’argile.

« Aussi étrange que ça puisse paraître, il faudra que tu modifies la densité de tes… hmm… viscères ? Trop ferme et tu vas écraser la bombe au moindre geste. C’est de l’argile, pas de l’acier. »

Et inversement.

« Trop mou et elle bougera tellement dans ton corps que j’aurai du mal à la percevoir. »

Cette technique amenait un défi auquel Taishi n’avait même jamais songé, soit la difficulté à reconnaître son chakra quand celui-ci sera inondé de celui de Yanosa. Pour faire exploser la bombe, Taishi devait en reconnaître la signature unique. Et ironiquement… C’était aussi ce qui empêchait la création d’exploser prématurément.

La théorie à la pratique maintenant, alors que Taishi prenait en main la première bombe-dindon, l’animal d’argile parfaitement immobile et ailes repliées. L’Éclair Vert s’approcha du premier clone. Taishi ne savait pas exactement comment s’y prendre, ils avançaient dans l’inconnu ici.

« Ok… Faut qu’on puisse effectuer l’installation rapidement, avec fluidité. Donc tu dois pouvoir exposer tes internes de manière efficace… Peu importe ce que ça veut dire, ha. »

Il ne savait pas trop s’attendre, mais le dos du clone commença à s’ouvrir. C’était déroutant et inhumain, cette faculté Mais elle servait un but. Un dernier regard sur le dindon et Taishi le posa à l’intérieur, remerciant le ciel qu’il portait des gants. Ceci fait, il fit signe au vrai Oterashi de reculer, ce qu’il fit lui-même.

Le jônin rassembla ses mains et concentra sa perception. Après quelques instants, l’Hayai secoua la tête.

« Je n’arrive pas à la voir. Je ne perçois que ton chakra, actuellement. »

Encore quelques moments à essayer, mais c’était peine perdue. Taishi essaya de forcer sa perception, de propager son chakra dans l’air.

Le ventre du Tellurique venait de gonfler. L’argile à l’intérieur du faux Yanosa venait enfin de reconnaître son propriétaire… Mais à outrance.

« À couvert ! »

Taishi se projeta vers l’arrière en effectuant d’autres mudras. La bombe explosa dans le corps du clone, se butant à un bouclier lumineux de l’Éclair Vert et les propres défenses de Yanosa. La poussière retomba, avec le silence.

« Hmm… »

Ils avaient plusieurs problèmes à régler.



_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
La Perfection dans la Destruction [Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Mer 23 Juin 2021 - 15:37
Si le petit baratin de l’Oterashi avait été percé à jour par l’Eclair Vert, ce dernier n’en montra rien, et se contenta d’acquiescer sans relever le moindre détail. Sans doute, se dit le guerrier sans visage, son partenaire avait-il de sérieux soupçons, voire même savait sans le moindre doute qu’il venait de lui mentir. Mais face à la nécessité, la pure vérité ne servait ici aucun but et cela, les deux hommes le savaient pertinemment. D’un commun accord tacite, Taishi et le Chûnin enrubanné se détournèrent donc de ces questions aux réponses finalement peu pertinentes, et se penchèrent aussitôt sur la véritable problématique qu’ils devait résoudre, à savoir : comment tuer le plus proprement et assurément possible le plus grand adversaire qu’il ne leur serait jamais donné l’occasion d’affronter.

« Par le dos, d’accord », fit-il en faisant un signe de tête à ses bunshin qui lui rendirent aussitôt.

La manœuvre, en théorie, ne devait pas représenter de difficulté particulière. Yanosa était pour ainsi dire coutumier du fait, pour avoir laissé s’engouffrer déjà à d’innombrables reprises dans son corps transformé des membres d’adversaires trop confiants ou leurs armes pour les y piéger corps et bien. L’un des aspects de son pouvoir d’assimilation dont il avait le plus vite appris à tirer partie, avant de se rendre compte également des dangers que ces techniques lui faisaient courir face à des utilisateurs de Raiton. Une épée à double tranchant, un peu finalement comme cette association de techniques qu’ils étaient en train de mettre au point.

« Évitons les explosions trop nombreuses, oui… J’ai beau pouvoir les encaisser, nos entraînements risquent d’être passablement écourtés si je dois me reformer sans arrêt. »

Sans parler du fait, bien sûr, que l’Oterashi redoutait que cela ne fasse empirer prématurément ce « soucis » dont il n’avait pas encore vraiment conscience de la nature exacte.


« ...Heh. Je ne t’ai jamais fait le coup car je sais que tu n’hésiterais qu’à moitié à utiliser ton Raiton pour t’en défaire, mais ne t’inquiète pas trop pour mes « viscères ». Le tout est simplement… de trouver la bonne consistance. »

Disant cela, le Tellurique commençait déjà à expérimenter sans le laisser paraître avec son propre corps, jouant avec la consistance de son buste pour le rendre plus meuble, plus malléable, tout en conservant son intégrité. Mais bien assez tôt, une fois le premier dindon d’argile explosif créé et prêt à être enfourné dans le buste d’un premier clone, son attention se recentra sur cette première tentative concrète.

« Ne fais pas ton dégoûté. Ce n’est que de la terre, après tout… » lança-t-il sur un ton taquin presque imperceptible.

Son clone, comme il l’avait si bien explicité, « fit de la place », une ouverture de terre se créant dans un chuintement boueux pour laisser s’y engouffrer le dindon explosif, et sur l’invitation de Taishi, Yanosa et son autre clone s’éloignèrent pour prendre le moins de risques possible. Le guerrier calciné oeilla alors avec insistance son coéquipier, impatient de connaître le résultat de cette première tentative de combinaison brute, mais l’immobilisme total de son clone fourré le laissait également songeur. Il se connaissait, et savait que si il s’en était senti ne serait-ce que vaguement capable, son bunshin se serait retourné, aurait bougé ne serait-ce qu’un peu pour tester sa propre mobilité. Mais en lieu et place de cela, rien. Pas un orteil du clone ne bougeait d’un iota.

« ...Alors ? »

La réponse de l’Hayai fut claire et incisive. Si il n’arrivait pas à percevoir sa bombe, lovée ainsi dans le corps de l’un de ses clones, alors il y avait des chances qu’il y arrive pas dans son corps propre non plus.

« ...Allez, il doit bien y avoir un moyen… Elle est là. Juste là ! Tu n’as qu’à- »

Il vit le gonflement et s’interrompit. Les mots de l’Eclair Vert, dans la foulée, lui confirmèrent le caractère urgent de la situation. Son clone encore intact se réfugia derrière lui, et de son corps jaillit une imposante et épaisse muraille de roche qui, associée à une barrière lumineuse que venait également de créer le Juunin, encaissa rudement l’explosion qui retentit alors. Le haut plateau fut secoué et sa surface une fois de plus violentée comme rarement, mais une fois la poussière et les gravas retombés, Yanosa se tenait toujours là, stoïque, avec simplement une main sur le ventre.

« ...Eeerh… Ce n’était… pas agréable » fit-il en référence à l’expérience qu’avait vécu son clone avec cette bombe lovée dans ses entrailles de pierre.

Il fit quelques pas vers l’épicentre de l’explosion, enjambant les restes de sa murailles effondrée, pour constater le résultat.

« … En tout cas… le clone n’a effectivement pas amoindri la force de l’explosion. Pas d’un iota, en fait. Et j’en déduis… que tu as finalement pu faire le lien avec ton argile. Pas qu’un peu, même. »

Il fit le tour de l’épicentre en observant les détails au sol, son autre clone encore indemne demeurant en retrait.

« ...Hm. Il n’a pas bougé. Pas par précaution, non… mais parce qu’il ne le pouvait pas. La masse de chakra dans ton argile… le clouait presque totalement au sol. Si il avait essayé de bouger le petit doigt, je pense… Oui, je pense qu’il aurait disparu. Mais pour s’assurer de ça, on va utiliser mon autre bunshin », fit-il en levant le menton à l’adresse de celui-ci.

Le clone ne fit pas une mine vraiment enchantée, mais conscient du caractère éphémère et utilitaire de son existence, alla malgré tout se placer sans la moindre hésitation au même endroit que son prédécesseur, le véritable Yanosa s’éloignant à nouveau de la zone à reculons pour le garder à l’oeil pendant que l’Eclair Vert mettait certainement à nouveau en place la dépose d’un nouvel explosif.

« ...Ce sera également l’occasion pour toi de voir si tu peux améliorer ta connexion avec ta création. Mon clone va essayer de diminuer artificiellement l’intensité de son flux de chakra pendant quinze secondes environ, avant d’essayer de bouger pour de bon. Ça te laissera le temps de voir… si le problème vient de là ou non. »

Techniques utilisées


_________________
La Perfection dans la Destruction [Taishi] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Mer 23 Juin 2021 - 18:50
Taishi se gratta la tête alors que la poussière retombait, Yanosa ne semblant pas très fanatique de la sensation d’exploser. Quelle surprise.

« Ce n’est pas sensé être une plaisante sensation, après. »

Elle ne l’avait pas été pour le Chapelier, en tout cas. Taishi du moins en venait à la même conclusion que l’Oterashi.

« Comme on le supposait, un clone offre beaucoup moins de durabilité que ta lune artificielle. »


Taishi portait les mains pour façonner une nouvelle bombe tout en continuant son analyse.

« J’ai fait le lien, mais pas de façon contrôlée. J’ai dû pratiquement forcer la connexion et ce n’est pas une bonne chose. Plus mon argile est éloignée, plus il devient difficile de la repérer pour l’activer. On était qu’à quelques mètres de ton clone, alors tu peux imaginer de quoi ça aura l’air si on essaie de faire ça à une portée… Opérationnelle. »

Son C5 avait une portée de loin supérieure.

« Vois si tu peux créer de fausses cicatrices ou un truc du genre sur ton clone, un interstice pour que je puisse relever le chakra de la bombe plus facilement. Avec la pratique, je deviendrai aussi meilleur à discerner ton chakra du mien. »

C’était loin d’être un simple exercice de sensorialité. Pas dans une situation qui promettait d’être dynamique et loin d’être stationnaire. Yanosa relevait un autre problème à ce sujet; le clone était incapable de bouger ? Une question de poids, ou de chakra ? Taishi hocha la tête, en accord avec les idées du Tellurique pour expérimenter davantage.

Le Jônin s’approcha pour installer la bombe à nouveau, s’exerçant pour effectuer la manœuvre plus rapidement. Cette fois, il activa sa vision thermique en faisant des pas en arrière. L’argile travaillée était toujours un peu plus chaude qu’à son état initial, c’était une question de physique.

Les yeux devenus brillants de l’Hayai se focalisèrent sur la bombe alors qu’il analysait sa perception du chakra.

« Je pense la ressentir, mais si l’apport de chakra est réduit, ton clone sera ralenti. Faut une meilleure solution de ce côté-là. »

Ils attendirent patiemment puis Yanosa le donna le signal. Son clone se mit à trembler légèrement en levant une jambe, comme s’il s’apprêtait à commencer à marcher. »

Mais lorsque le faux Clairvoyant posa le pied au sol, celui-ci se fragmenta avant de retomber sous forme de terre. L’instant suivant, tout le clone tombait en morceaux, la bombe intacte se déposant sur le terre de sédiments et minéraux. Un peu perplexe, l’Hayai jeta un regard à l’Oterashi. Que venait-il d’arriver au juste ?

« Nos chakras entrent en conflit avec l’un et l’autre. Ça crée ce genre d’instabilité. Ça n’aide pas au fait qu’on manipule une bombe… »

Comment régler cela ? Plus le clone serait éloigné, plus il serait soumis au même problème avec une intensité croissante. Avec le temps, ils arriveraient à faire mieux, mais ça allait rester extrêmement hasardeux. Or ils avaient besoin d’un jutsu auxquels ils pouvaient se fier.

« Je me demande si… »

Hmm.

« Deux choses. D’abord, peut-être qu’un autre type de bombe serait plus appropriée. Au lieu d’une bombe simple, une demi-douzaine de charges explosives disséminée dans le corps. Ça serait nettement plus incomfortable, et plus lent à installer. Mais il me serait beaucoup plus facile à faire exploser via une réaction en chaîne. »

L’autre point était plus agaçant.

« Ensuite, je commence à penser qu’un clône n’est vraiment pas un bon réceptacle. Trop de chakra dans l’air pour nos contrôles respectifs. L’interférence est inhérente. Mais si la bombe était directement dans ton corps… Pour l'instant ça reste une bonne manière de tester. »

L’Hayai prit son dindon actuel et commença à le diviser en quatre plus petits en attendant les commentaires du Tellurique.




_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
La Perfection dans la Destruction [Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Mer 23 Juin 2021 - 23:04
Optimiste, Yanosa ne l’était certainement pas de nature, mais si on lui avait posé la question un peu plus tôt de savoir si il pensait que la combinaison de ses talents avec ceux, explosifs, de l’Eclair Vert, allait pouvoir rapidement se concrétiser, alors il aurait été tenté de répondre par l’affirmative. Or, à la lumière des difficultés qu’ils rencontraient tout deux présentement pour faire cohabiter leur chakra respectif et les coordonner correctement, l’entreprise semblait déjà beaucoup plus ardue. Toutefois, si il y avait bien un trait de caractère qui ne définissait pas non plus l’Oterashi, c’était le défaitisme, et quels que puissent être les murs qui pouvaient se dresser devant lui, ils les démolirait sans faire la moindre concession.

« … Ce serait donc une question de repérage... »

Il n’y avait pas pensé de prime abord, mais leur entreprise conjointe allait effectivement nécessiter de l’un et de l’autre certaines qualités sensorielles pour permettre une véritable symbiose entre leur chakra respectif. Un challenge en perspective, qui allait nécessairement demander un certain temps d’adaptation.

« ...Hm. Des meurtrières, en quelque sorte. De quoi t’aider à faire le lien plus facilement grâce au visuel… Cela tiendra sans doute le temps de la mise en place et de l’entraînement, mais il faudra apprendre à faire sans si on ne veut pas créer une faille lors d’une application pratique.. »

Non, le guerrier de pierre ne voulait en effet faire aucune concession, et si son clone laissa effectivement entrevoir la bombe que Taishi venait de lui poser dans les entrailles par quelques interstices pratiqués dans son dos, il était clair que le duo devrait plus tard apprendre à faire sans, si il voulait réserver la surprise la plus totale et absolue à leur ennemi. Nommément, Sakaze Tôsen. La mise en place effectuée, le compte à rebours commença donc, et l’Hayai prit le temps d’éprouver dans cette configuration le lien qu’il pouvait opérer entre lui et sa création d’argile.

« … Cela confirme néanmoins que c’est une question d’harmonie entre nos chakra. Si le mien obstrue le tien, pas d’explosion contrôlée. Si le mien se fait trop ténu… Je risque de ne pas pouvoir maintenir correctement ma forme. »

Un équilibre qui sur le papier était impossible à trouver, tant les forces en présence devaient se conjuguer en demeurant au paroxysme de leur efficacité. Un casse-tête, pourtant, qu’il allait falloir élucider. Comme attendu par les deux hommes, le clone tenta ensuite de se déplacer : la conclusion, sans appel et raccord avec l’hypothèse formulée par l’Oterashi, fut l’éclatement pure et simple du bunshin, qui ne laissa derrière lui qu’un monceau de rochers et la bombe gallinacée, intacte. Songeur, le guerrier enrubanné avait porté à son menton sa main gauche, réfléchissant certainement tout comme son compère sur les solutions à adopter, les hypothèses à vérifier, avant d’aller plus loin.

« Plus de bombes… ? Est-ce que ça réglerait vraiment le problème de lien entre toi et ton argile ? Sans parler du fait que la mise en place en plein combat deviendrait encore plus fastidieuse et facile à lire pour le genre de gibier qui nous attend… ce qui est l’effet inverse de celui qu’on recherche. Et la force de la déflagration… n’en serait-elle pas affectée ? M’est avis… que ce n’est pas le genre de solution qu’on doit poursuivre. »

Les réflexions allaient bon train dans l’esprit en ébullition du Tellurique, qui était prêt à tout pour parvenir à la combinaison parfaite qu’il avait prévu de faire déferler sur le Chapelier lorsque leur serait donnée l’opportunité de le retrouver. L’éventualité d’une solution miracle s’éloignait petit à petit, mais la problématique qui se posait à eux n’était pour autant pas dénuée de voies de traverses.

« ...Oui, c’est certain. Un clone classique est vraisemblablement incapable de soutenir sa propre autonomie à cause de la charge de chakra étranger dans son corps. Ils peuvent servir de base de test immobile, mais pour un test grandeur nature, quand nous aurons solutionné le problème de lien entre toi et ton argile… c’est dans mon corps à moi que ça devra se passer. Pour ce qui est du premier obstacle, cependant... »

Contre toute attente, et certainement également celles de l’Hayai, Yanosa fléchit les genoux et s’assit au sol en tailleur, ses mains bientôt ramenées sur ses genoux. Pour un guerrier aussi féroce et farouche que le Tellurique, cette posture avait de quoi laisser perplexe, mais c’est avec un regard de braise foncièrement résolu que l’Oterashi regarda droit dans les yeux de Taishi vers le haut.

« … il va falloir prendre notre mal en patience. Nos chakra… doivent s’entendre. Se reconnaître. Et pour ça, il n’y a qu’une seule vraie solution : l’acclimatation. Assis-toi en face de moi… et par pitié, épargne-moi tes réflexions. »

Car l’esprit de l’Eclair Vert, il en était sûr, en fourmillait en cet instant précis.

« … Le procédé sera sûrement invasif au début… mais une fois habitués, ce ne sera qu’une question de résilience. De patience. Je projetterai mon chakra dans ton corps, et tu feras de même… »

Il se prépara, tant mentalement que physiquement.

« ...Si les Kamis existent… faites qu’ils empêchent Glouba de voir ça... »

_________________
La Perfection dans la Destruction [Taishi] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Mer 30 Juin 2021 - 1:31
« Oui évidemment, ce n’est qu’une solution temporaire… Comme les clones, ou le fait que la bombe actuelle est d’une intensité beaucoup plus faible et donc techniquement plus facile à manipuler pour moi que la C5 utilisé contre Tôsen. »

Il avait toutefois raison sur la quantité de bombes et il le réalisait lui-même en observant les différents petits dindons devant lui. Taishi devait diviser légèrement sa concentration pour les activer. Ce n’était que mineur face à une seule bombe, mais assez dans ce cas-ci pour causer des difficultés majeures. Autant rester avec une seule bombe.

« Désolé, Yanosa. Ça peut sembler simple en apparence, mais façonner et animer l’argile n’a rien de simple. C’est même assez fastidieux. Ce n’est pas pour rien que la plupart de mes créations prennent la même forme. Tout changement demande une dose massive de pratique pour être rapide et stable. Nombre de jeunes utilisateurs du Bakuton perdent des doigts avant d’atteindre l’âge adulte. »

Restait le problème de repérage. La version finale n’aurait pas lieu dans un clone mais ils ne pouvaient pas vraiment faire des essais multiples dans le vrai corps du Tellurique. Pris dans ses pensées, il fut surpris par la demande des plus… Uniques de la part de l’Oterashi. Pas certain de l’avoir bien entendu, il fallut deux-trois secondes à l’Hayai pour faire 1+1.

Il avait déjà entendu parler de ce concept, mais ne l’avait évidemment jamais essayé. Et n’aurait jamais pensé l’envisager avec quelqu’un comme le Tellurique. Mais on ne pouvait pas prétendre qu’il avait forcément tord.

« Invasif… Et lent. De ce que je sais, c’est un long processus… »

Mais à ce stade... Et palié au fait que Yanosa ne semblait vouloir davantage de commentaires sur le sujet, l’Éclair Vert se contenta de prendre place devant lui, dans la même position.

La remarque sur le dindon lui arracha un rictus, mais Taishi reprit son sérieux bien vite. Tout comme s’il méditait – oui, ça arrivait de temps à autre – l’Hayai chercha son centre, une technique enseignée par son ancien élève, Musashi, jadis. L’Homme calma sa respiration et tâcha de faire le vide dans son esprit. Pas le moment de penser au Chapelier, à Iwa ou Aimi. Juste le vide.

« … Maintenant. »

Le Jônin projeta son chakra dans l’air. D’abord rien, puis un choc. Léger, inconfortable. Cette énergie spirituelle était censée être semblable. Ils étaient humains, après tout. Mais que ce soit dans sa matière, sa sensation… Elle ne l’était pas.

C’était désormais un exercice de compréhension, d’acclimatation comme le Clairvoyant l’avait nommé.

Ils furent peu de progrès ce jour-là, rouvrant leurs yeux alors que soleil descendait à l’Horizon, des heures plus tard. Mais ils reprirent l’exercice le jour suivant, puis celui d’après. Il fallut une semaine pour que Taishi commence à se percevoir derrière le chakra de Yanosa, ou plutôt, à travers.

Une semaine et demi plus tard, la scène sur le terrain d’entrainement était des plus… Ésotériques. Les deux comparses étaient dans une gestuelle identique. Mais tout autour d’eux, une multitude de petites figurines d’argile se déplaçaient d’une façon qui semblait au hasard. Un petit dindon entreprenait d’escalader la manche de Yanosa, complètement immobile, tout comme Taishi. La terre aux pieds de l’Oterashi bougeait lentement, comme les anneaux d’un serpent.

Il voyait désormais la différence. Elle était infime et pourtant absolue. Comme les grains de sable d’une plage, uniforme mais pas entière.

Taishi rouvrit des yeux verts, prenant une longue inspiration.

« Je pense… Je pense pouvoir reconnaître mon chakra à travers le tien désormais. Habituellement, quand je pousse ma perception vers une création, je me focalise sur… Le détonateur, je suppose. Pour repérer à travers ta personne, je dois voir plus large et plus basique à la fois. Trouver une extrémité, puis trouver la gâchette… »

Du jargon qui ne voulait probablement rien dire.

« Reprenons. »

La multitude de petites statues s’envolèrent pour aller se déposer dans sa main, se rassemblant alors que la mâchoire de son avant-bras les reformait.

« Une fois dans ton corps, la bombe ne peut exploser que via un mudra de ma part. Il y a d’autres manières de la faire exploser, par contact notamment, mais c’est évidemment impossible si elle est à l’intérieur d’un objet. Il faudra donc trouver un code au cas où je ne sais pas à quel moment tu veux… Tu veux exploser, quoi. »


_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
La Perfection dans la Destruction [Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Mer 30 Juin 2021 - 16:36
L’instabilité latente du matériau qu’ils devaient utiliser pour mener à bien leur combinaison obligeait les deux hommes à aborder leurs tests de façon extrêmement prudente, c’était peu de le dire. Si Yanosa pouvait bel et bien survivre à une explosion à bout portant, il devait en effet pour cela être transformé par avant, ce qu’il ne pouvait pas se permettre de faire des heures durant. Quant à Taishi, son corps de chair et d’os demeurait tout aussi sensible à ses explosions que n’importe qui. Peu coutumier des difficultés que pouvaient rencontrer les Chôkoku lors de leur apprentissage du maniement de l’argile, l’Oterashi s’était contenté d’opiner du chef en entendant la statistique peu encourageante mentionnée par le Juunin. La forme que prendrait ultimement « leur » bombe devrait idéalement se conformer à ce que l’Hayai avait l’habitude de façonner, sous peine de compliquer encore davantage leurs expérimentations.

Toujours était-il que, contre les attentes du guerrier de pierre, aucune remarque cinglante ne sortit de la bouche de Taishi lorsqu’il lui fit part de la méthode qu’il suggérait pour acclimater leurs chakra l’un à l’autre. Un long processus : oui, c’était peu de le dire, et prendre la résolution d’emprunter cette voie, dans le for intérieur de Yanosa, lui coûtait déjà beaucoup sans que ne vienne se greffer à cet effort celui de devoir composer avec des railleries malvenues. L’Eclair Vert, toutefois, comprenait parfaitement de son côté également ce qui était en jeu, et que si les deux hommes devaient investir du temps dans la perfection de leur association, alors autant le faire dès maintenant pour ne pas laisser traîner ce chantier. Une fois en place, ils s’attelèrent donc à la tâche, fermant les yeux dans un abandon complet de tout ce qui pouvait exister en dehors d’eux-même… et projetant leur chakra l’un vers l’autre.

Dire que les premiers temps s’avérèrent compliqués aurait été un doux euphémisme. De prime abord, tout au long d’une longue et improductive première session, c’était comme si le guerrier de pierre et l’Hayai n’avaient eu de cesse d’envoyer se télescoper des gerbes d’énergie entre elles, incapables de se mélanger, trop empreintes de la volonté de leur créateur de dominer, d’assimiler l’autre par pur instinct de survie primaire. Il fallut à Yanosa et son comparse mobiliser des montagnes de patience pour établir que, dès le lendemain, ils se remettraient à l’exercice pour tenter de le faire aboutir à quelque chose, ce qu’ils firent. Pour le Tellurique, il s’agissait là avant tout d’un saut de la foi, d’investir ainsi autant de temps dans la conception d’une combinaison qu’il ne pourrait guère reproduire qu’avec Taishi quelles que soient les circonstances. Heureusement, et il le savait, l’Eclair Vert était l’une de ces rares personnes sur lesquelles il pouvait compter. Leur alignement n’était pas complet, leurs façons de faire pouvaient diverger, mais quand il s’agissait de s’accorder sur les objectifs cruciaux à poursuivre et aux moyens à mettre sur la table pour les atteindre, le débat n’était plus que de l’histoire ancienne.

Jour après jour, ils continuèrent donc le travail, motivés par la présence de progrès qui, si ils furent minime les premiers temps, se firent plus encourageant au fil de la semaine. Le chakra de Taishi, aux sens de Yanosa, se fit moins intrusif, plus familier, plus encore qu’auparavant, tandis que l’Hayai témoignait lui de sa facilité accrue avec le temps à percevoir sa propre énergie de façon distincte, même lorsqu’elle se retrouvait voilée par celle de son comparse. Et ce fut finalement quelques dix jours plus tard, alors que bien d’autres choses s’étaient déroulées en parallèle dans Iwa même, que le duo put parvenir à un résultat longuement attendu et surtout, hautement profitable. Toujours en tailleur, l’Oterashi faisait danser autours d’eux des formes reptiliennes faites de terre, laissant glisser sur lui le chakra de l’Eclairt Vert ainsi que ses créations d’argile dodelinant en tout sens. Parler de fusion aurait été hautement excessif, mais les énergies des deux hommes, indéniablement, cohabitaient l’une avec l’autre de façon presque naturelle.

Rouvrant les yeux à son tour, mettant fin à une ultime session de synchronisation spirituelle qui appela des monceaux de pensées pas toujours très optimistes à s’inviter dans l’esprit du guerrier enrubanné, ce dernier se propulsa sur ses omoplates avant de bondir jambes en avant dans une démonstration de souplesse acrobatique qui n’avait d’égales que les tiraillements qui foudroyaient ses nerfs au moindre geste.

« … Aussi surprenant que ce soit… je comprends ton jargon et ce qu’il veut dire. Mais j’imagine qu’en passant des semaines à m’imprégner de ton chakra, ce n’est pas étonnant. »

Yanosa fit quelques pas sur le côté en roulant des épaules pour s’étirer et tâcher de réveiller son corps presque transi après cette dernière session d’acclimatation.

« … D’autres manières de la faire exploser, tu dis ? Je n’y avais pas réfléchis, mais ça pourrait être bénéfique que je puisse déclencher moi-même la détonation si nécessaire. Sous ma forme assimilée, j’ai un contrôle total sur ma morphologie… Est-ce qu’il pourrait suffire que je compresse la bombe… que je la transperce d’un pieux ? Plus complexe, mais également faisable si je m’exerce quelques temps, je pourrais faire rapidement entrer en friction deux morceaux de mon corps contre la bombe, et créer une étincelle... »

L’Oterashi pouvait en effet exercer physiquement diverses influences sur la charge qui serait chargée dans ses entrailles de pierre, mais ce serait à Taishi de lui dire laquelle pourrait s’avérer suffisante et nécessaire au bon déclenchement de la charge explosive.

« En guise de signal, en tout cas… J’ai bien peur que nous n’ayons pas beaucoup d’options. Tu devras te fier à ton jugement avant tout… Je n’utilise pas souvent mes fumigènes sur le terrain : si la bombe est en place et que tu me vois en craquer un sur ma position, pars du principe que c’est pour te demander de tout faire péter. »

La manœuvre pouvait en effet avoir son intérêt, si pour une raison ou pour une autre le guerrier de pierre ne pouvait ou ne devait pas déclencher lui-même la détonation sous peine de pouvoir être lu comme un livre ouvert par la perception temporelle de Tôsen ou l’esprit omniscient de Rei. Résolu, Yanosa se retourna pour faire face à son partenaire, le fixant avec un éclat rougeoyant dans les iris.

« ...En tout cas, le temps est venu, je crois. »

A ces mots, le corps tout entier du pugiliste se mua en pierre, un début d’ouverture se dévoilant d’emblée dans son dos, prête à se refermer sur la bombe une fois celle-ci déposée à l’intérieur.

« ….C5, c’est comme ça que tu l’appelles ? Mets-le en position, et… essayons. On verra plus tard pour ma mobilité : vérifions déjà… que tu peux appuyer sur la gâchette. »

_________________
La Perfection dans la Destruction [Taishi] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Mer 30 Juin 2021 - 18:07
Taishi sembla réfléchir à la possibilité d’une activation par Yanosa, mais finalement secoua la tête.

« La bombe sera petite en terme de taille physique, justement pour éviter qu’elle ne soit endommagée lors de ta … Ruée suicidaire. Si jamais on venait à l’utiliser contre un adversaire plus normal, je doute que celui-ci va juste te regarder sauter sur lui. La bombe n’explosera pas si elle est transpercée. Ce n’est pas une bombe conventionnelle, elle n’est pas combustible. Une étincelle de feu ne ferait rien à l’argile non plus. Sans meilleurs termes pour l’expliquer, l’étincelle nécessaire en est une de chakra. »

Ce qui lui fit songer à autre chose.

« Tu devras absolument éviter d’être atteint par quelque chose qui tranche le chakra. Si la bombe est atteinte par une lame de samurai ou bien un poing du hakke, elle sera neutralisée de manière permanente, son chakra dispersé. Mais je suppose que c’est un ennemi naturel de ton assimilation de toute manière. »

Certains avaient de meilleurs jouets que d’autres… Il hocha de la tête. Un fumigène n’était pas une mauvaise idée, mais il en faudrait peut-être un peu plus.

« Parfait, mais juste au cas où, établissons aussi un code verbal. Quelque chose de simple pour ton… simple vocabulaire… Hmm »

Il se gratta la tête, puis releva un doigt, satisfait.

« Excellent. Le mot de code sera « aube ». »

Seulement quatre lettres à se souvenir, c’était parfait sous tous les angles, non ? Taishi songea aux répercussions.

« Peu importe notre manière d’activer la bombe, elle sera vulnérable à Rei ou le Chapelier, mais les contre-mesures que nous avons utilisées serons toujours effectives. Pour autant que je sois à distance, je devrais être à l’abri du contrôle temporel de Tôsen. Rei peut lire nos pensées, mais si je base l’explosion sur une condition qu’ils créent eux-mêmes, ils seront dans le même piège qui leur laissera peu de temps pour réagir. Puisque j’ignore à quel moment tu donneras le signal, ils auront le même problème en lisant tes pensées. »

Taishi avait envie de dire qu’il s’agissait d’une théorie, mais celle-ci avait déjà été mise à l’épreuve, après tout.

Yanosa semblait prêt à faire une vraie tentative, et Taishi hocha de la tête gravement. Il n’était toujours pas convaincu que ce soit danger pour l’Oterashi, mais n’avait d’autres choix que de lui faire confiance. Il avait fait son choix.

« Attend. Pas ici. Pas que je sois particulièrement affecté par l’interdiction du Tsuchikage d’utiliser ce genre de jutsu dans la cité, mais cette technique va complètement rayer le plateau de la carte. Allons dans l’œil du cyclone. »

La zone rasée serait parfaite pour tester une explosion de cette amplitude.

Quelques moments plus tard, ils y posaient les pieds via la lévitation de Yanosa et un dindon volant de l’Hayai.

« Ton corps offrira peu de résistance par rapport à ta lune lors de notre dernier affrontement. Mais celui-ci réduira tout de même la portée de l’explosion. À quel point, c’est difficile à dire. Mais si le rayon est réduit, ça n’aura pas d’incidence sur la force de celle-ci. Les dommages seront donc davantage concentrés. Sachant que Tôsen a perdu un bras avec notre technique non optimisée… Ça devrait être suffisant. »

Taishi avait terminé la conception de sa C5 entre-temps, le petit dindon tenant dans une main. Il s’approcha du dos entre-ouvert de Yanosa.

Il devait pouvoir faire cette manipulation avec fluidité, sans que ça soit évident. À terme, il aurait besoin de le faire tout en courant ou au cours d’un saut. Ça devait donc être simple, mais agile et esthétique. Passé l’aspect toujours un peu étrange de voir le Tellurique exposer ses entrailles.

Mais cette fois, Taishi était en terrain familier. La bombe était plus petite, plus légère, et il savait où la placer. L’Hayai posa la bombe.

« Ok. Je vais m’éloigner. »

Sa monture volante s’agita sur le côté, battant des ailes pour faucher l’Hayai qui s’y agrippa. Le dindon n’augmenta pas en altitude mais distança rapidement l’Éclair Vert du Clairvoyant d’une cinquantaine de mètre avant de s’immobiliser au sol.

Taishi rejoignit ses mains et propulsa son chakra.

« Hmm… »

Mais son impression était unanime.

« Je perçois la C5, Yanosa… »

En réduisant la taille par compression, chose dont il s’était inspiré en voyant la manipulation du Tellurique de son propre corps, l’Hayai avait augmenté la concentration du chakra dans la bombe, et donc sa signature chakratique. Ce n’était qu’une question de centièmes de pourcent, mais c’était assez pour qu’il puisse la reconnaître à travers le chakra désormais familier de Yanosa. Les préalables étaient remplis pour permettre l’activation du jutsu. Taishi décida d’activer sa vision thermique afin de mieux observer le résultat.

« Prépare toi, Yano… C5-X Kamikirā… KAI ! (1) »

L’explosion secoua le paysage lunaire.

Spoiler:
 

_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
La Perfection dans la Destruction [Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Mer 30 Juin 2021 - 23:36
A l’écoute des explications de Taishi concernant les conditions d’activation de la bombe et de sa faiblesse aux émissions de chakra extérieures, le guerrier de pierre ne put que se contenter de hocher lentement la tête, pensif. Oui, il faudrait effectivement qu’il fasse preuve de la plus grande prudence, lorsqu’il serait chargé de cet explosif sous peine de ruiner entièrement leurs efforts sur une seule attaque mal placée. Pour avoir côtoyé et avoir affronté de nombreuses fois des adeptes du Bushidô, Yanosa connaissait désormais relativement bien leurs arcanes et les moyens pour lui de les contrer et de les garder, en l’occurrence, loin de la bombe qu’il aurait dans les entrailles. Quant aux paumes du Hakke… sauf scénario catastrophe et contexte horriblement particulier, le Tellurique gageait qu’il n’aurait jamais à se soucier qu’une attaque si spécifique, et normalement maîtrisée uniquement par un clan allié, ne vienne perturber le bon déroulement de leur combinaison.

« J’allais proposer que mon chakra agisse comme détonateur… mais à t’entendre, ça ne ferait que désamorcer la charge... Ainsi soit-il » lâcha-t-il, comme vaincu devant une évidence qui ne pouvait souffrir aucun débat.

Les fumigènes pourraient faire office de signal, et l’Oterashi avait suffisamment confiance en l’Eclair Vert pour savoir que même dans l’opacité violacée, visuellement coupés l’un de l’autre, celui-ci saurait appliquer leur plan sans perdre la moindre fatidique seconde.

« ...Tu sais ce qu’il te dit mon vocabulaire, l’orchidoclaste ? » Lança-t-il en s’avançant instinctivement d’un pas lourd en direction de son partenaire.

En dépit de sa réplique, Yanosa avait bel et bien mémorisé le mot code choisi par Taishi. Un terme à la fois simple à utiliser et à placer au sein de tournures de phrases imagées, et qu’il n’était pas susceptible de prononcer par accident au mauvais moment. Somme toute, un bon choix, et un détail de moins à voir également afin de poser tous les termes de l’utilisation de leur jutsu combiné au potentiel destructeur hors du commun.

« L’asymétrie est la clé, oui, quel que soit le scénario dans lequel on se retrouvera… C’est un travail qui ne concerne que moi, et qui pourra attendre un autre jour… mais je plancherai sur un clone capable de soutenir la charge de l’explosif sans se disloquer au moindre mouvement. Ce serait, d’un point de vue stratégique… hautement profitable. »

Mais son attention, aujourd’hui, devait rester focalisée sur le premier test grandeur nature qu’ils s’apprêtaient à mener. Un test qui, à raison, serait menée de façon plus sûre dans l’oeil du cyclone comme le conseilla l’Hayai. Le guerrier de pierre opina donc simplement du chef et convoqua en lui l’énergie du Mitsudo pour imiter son comparse et emprunter la voie des airs, avalant aisément la distance et atterrissant au coeur de ce stigmate volontairement conservé en l’état par Iwa de la fin héroïque du Yondaime. Prenant à nouveau la mesure des lieux en observant autours de lui, Yanosa se remémora brièvement le combat mené sur les remparts ce jour-là, au côté de Musashi, avant de revenir au sujet important du jour.

« L’effet de surprise. C’est tout ce qui compte, contre cet homme. Avant, nous pensions son attention infaillible, sa maîtrise absolue et parfaite. Maintenant, nous savons… Nous savons, comment l’acculer. Une bonne fois pour toute », fit-il tandis que Taishi déposait en lui la bombe.

Avec précaution mais fermeté, le guerrier tellurique referma son enveloppe de pierre au-dessus du C5, le faisant disparaître aux yeux de son créateur qui se hâta de reprendre un peu de hauteur et surtout, de la distance. En son for intérieur, Yanosa sentit alors un sentiment dont il était peu coutumier monter peu à peu en puissance. Une impression de faiblesse… Était-ce… de la peur ? Impossible qu’il ait peur de mourir, il savait cela impossible sous sa forme élémentaire, et pourtant… Pourtant, quelque chose lui soufflait, dans ses entrailles de terre, que le danger était là, bien réel, tapis dans l’ombre des extrêmes auxquels il était prêt à aller pour atteindre ses objectifs. L’Oterashi chassa ces pensées, levant précautionneusement les pieds l’un après l’autre. Il pouvait bouger, c’était une certitude, mais tester sa capacité à enchaîner les cabrioles dans cet état n’était pour l’instant pas la priorité. Au loin, Taishi était prêt, et le lui fit savoir de façon aussi sobre que solennelle. Et lorsque le Kai retentit… la clarté aveuglante engloutit de nouveau Yanosa.

Ce flottement, cette errance. Cette douleur invisible, insidieuse, qui se riait de lui alors que sa conscience tentait tant bien que mal de se reformer et de garder une forme d’unité. Ces sensations, cet enchaînement de phases indescriptibles, il en serait presque devenu coutumier, si il n’éprouvait pas chaque fois cette impression persistante de mourir tout à fait. Son chakra au top niveau, heureusement, lui permit cependant cette fois de se reformer plus vite et plus efficacement que lors de l’affrontement contre Rei et Tôsen, et lorsqu’il reprit les rennes de son corps de pierre reconstitué, ses yeux purent contempler l’indicible destruction, là plusieurs dizaines de mètres devant lui. Un résultat attendu… et étonnamment jouissif à observer. Péniblement mais sûrement, le Tellurique se redressa, en apparence indemne sous sa forme assimilée. Du regard, il chercha Taishi et sa monture aérienne et les repéra assez vite sur le côté. D’un geste de la main, il signala sa position et son état de santé toujours dans le vert, se rapprochant de lui-même pour se trouver à portée de voix.

« Alors !? A quoi ça ressemblait ? »

Intérieurement, Yanosa mena une rapide réflexion, sur l’explosion, l’endroit où il s’était retrouvé, si loin de sa position initiale et sur ce que subissait exactement son corps au moment de la détonation.

« … De ce que j’en vois, en tout cas… Je pense qu’on peut dire que la charge.. et bien… fait parfaitement son travail. Mais tu veux que je te dises.. ? Je pense qu’on peut encore mieux faire. Regarde où je me retrouve… si loin de l’épicentre. Projeté. Au prochain essai grandeur nature, il faudra que je mette une théorie à l’épreuve, mais avant… Oui, avant, il faut qu’on s’entraîne. Que je teste mes limites physiques avec cette bombe dans le ventre, pour m’assurer de pouvoir l’amener où il faut. Et que nous voyions, tous les deux, comment nous déplacer rapidement en tandem pour sa mise en place... »

Le Tellurique oeilla la zone autours de lui, songeant qu’elle s’avérait bien trop plane et sans reliefs pour servir de terrain d’entraînement adéquat pour ce qui suivrait. L’Hayai savait comment appuyer sur la gâchette : il fallait maintenant que le duo s’entraîne à charger l’arme le plus efficacement possible.

« … Rendons-nous sur la montagne, au nord de la cité. La végétation et les reliefs là bas sont plus propices à ce genre d’exercices... »

A entendre l’Oterashi et son entrain relatif mais inhabituel, il était difficile d’imaginer que ce dernier venait de se faire quasiment vaporiser par l’apogée des arcanes Chôkoku. Toutefois, quand on considérait le pas de géant que le duo venait de faire vers la complétion de leur combinaison, et surtout à quelles fins il la mettait au point en premier lieu... son enthousiasme avait de quoi prendre forme.


Techniques utilisées



_________________
La Perfection dans la Destruction [Taishi] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 19:27
Taishi avait beau avoir perfectionné l’utilisation à son paroxysme du potentiel explosif de ses créations, le détonation d’un C5 restait un spectacle saisissant et effrayant à la fois. Même le sol ravagé de l’œil du cyclone avait été encore davantage creusé, la bombe réduisant en poussière tout ce qui s’y trouvait. La déflagration était plus rapide que le son qu’elle causait, un bruit haut-perché qui le rejoignait quelques instants après l’explosion. La poussière le balaya et l’Hayai releva son avant-bras devant son visage.

Il chercha des yeux des signes de vie de la part de l’Oterashi. Un court moment avant que celui-ci ne prenne contact avec Taishi, l’Éclair Vert constatant avec un certain étonnement que le Tellurique avait été poussé loin du site de l’explosion. Une question de sa reformation ? Non, c’était plus complexe que ça. Sa perception de changements thermiques lors de la détonation donnaient beaucoup d’indices.

Yanosa semblait d’ailleurs l’avoir remarqué, et Taishi dirigea sa monture de plus près, son regard verdâtre scrutant le sol. Avec le temps, il avait appris à lire les indices de ses déflagrations, et ainsi en tirer des conclusions.

« La plupart des gens, et surtout mes adversaires ne pourraient pas le remarquer, mais je stabilise mes créations juste avant de les faire exploser. Un court instant pour équilibrer la posture de la bombe afin de créer une détonation uniforme, à la portée et force maximale. »

Il se gratta la tête.

« Une fois dans ton corps, je ne peux plus déplacer la bombe. Elle ne ferait que s’endommager sur tes entrailles. Ça explique peut-être… Hmm, il faudra d’autres tests. »

Yanosa, manifestement et étrangement enthousiaste, proposait d’aller continuer leurs exercices dans les montagnes, plus spécifiquement pour tester la coordination de leur combinaison et sa propre mobilité. C’était une bonne idée.

« Bien. Ne perdons pas temps. »

Un autre vol suivait et Taishi en profitait pour préparer les prochaines bombes. Il ne pouvait pas enchaîner ce genre de technique très fréquemment, deux ou trois bombes de plus et il sera à sec côté chakra. Au besoin, ils continueraient leur pratique dans les prochains jours. Ils avaient fait une percée majeure aujourd’hui, après tout.

« Yanosa, après l’installation de la prochaine charge explosive, essaie d’effectuer un parcours à travers la forêt et la montagne, le genre que tu effectuerais lors d’une traque ou un combat. Je voudrais voir à quoi ressemble la bombe après que tu l’aies malmenée un peu. Ne t’inquiète pas, elle n’explosera pas par inadvertance. »

Ils se posèrent dans une clairière.

« Mais avant, fabrique un clone de toi avec le dos entre-ouvert. Je vais m’exercer à l’installation elle-même. Je pense que notre objectif est de réussir à l’installer en moins d’une seconde, peu importe l’angle d’accès à ton corps, et même si nous nous sommes en plein déplacement. »

Leur plan ainsi conçu, Taishi sembla réfléchir un instant de plus. Le déplacement forcé de Yanosa après l’explosion dérangerait l’Hayai. C’était davantage complexe qu’un simple mouvement de position. Si le Clairvoyant s’était retrouvé là, ça signifiait que l’explosion n’était pas centrée. Inévitablement, elle n’était donc pas à son potentiel maximal, une dose d’énergie était perdue. Un début d’explication germait dans sa tête mais il avait besoin que l’Oterashi fasse son exercice pour confirmer.

Un dindon à la main, Taishi s’approcha du dos de Yanosa, prêt à installer la nouvelle charge.

Ils accéléraient leurs gestes, désormais.

Spoiler:
 

_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
La Perfection dans la Destruction [Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Ven 2 Juil 2021 - 14:38
Aux considérations techniques de Taishi concernant la stabilisation de ses explosifs, l’Oterashi n’apporta aucun commentaire. Et pour cause, il était à ses yeux bien inutile de songer à stabiliser quoi que ce soit, à la vue de la dévastation incroyable causée en l’état par la charge qu’il avait hébergé dans son corps de pierre. Sans doute l’Hayai voyait-il les choses différemment et que, par souci de perfectionnement et pour rester raccord avec ses standards dans la manipulation de l’argile, il chercherait durant leur entraînement à venir à travailler sur l’uniformité de l’explosion du C5. Un exercice qui, dans l’absolu, pourrait également participer à améliorer la propre contribution de Yanosa à leur combinaison, et sur laquelle il réfléchit quelques instants durant leur nouveau trajet depuis l’Oeil du Cyclone jusqu’aux forêts à flanc de montagne au nord de la cité.

En effet, comme si la déflagration de l’argile Chôkoku ne suffisait pas, et étant donné qu’il était prouvé que des morceaux et fragments de son corps se trouvaient propulsés par elle lors de la détonation, le Tellurique avait rapidement mis sur pied une hypothèse de travail qui pourrait participer à améliorer encore un peu plus le potentiel destructeur de leur combinaison. Pour l’heure, toutefois, place était donnée à un autre entraînement en particulier, une session qui allait certainement s’avérer plus éprouvante que les précédentes mais qui était d’une nécessité absolue pour vérifier la faisabilité de l’emploi de leur technique en situation de combat. Volant au côté de Taishi, ce dernier posté sur sa monture blanche, Yanosa acquiesça à la proposition de son coéquipier. Et pour cause : c’était exactement le type d’exercice qu’il avait eu en tête pour débuter. Rejoignant le niveau du sol en se réceptionnant sur un affleurement, le Tellurique joignit les mains pour créer un clone à son côté, les deux hommes se muant de concert en masses de roche animées.

« Compris. Pendant que tu t’exerces à l’arrêt sur le bunshin, je vais aller faire un tour… voir comment mon corps se comporte. Ensuite… nous passerons aux phases de mouvement. »

Sans plus de cérémonie, lune fois la charge placée en lui et dûment enfermée dans ses entrailles de pierre, l’Oterashi s’élança dans les reliefs arborés de la montagne, la masse de chakra de Taishi fermement maintenue en place. Pendant de longues minutes, il enchaîna alors les cabrioles, se propulsant d’arbre en arbre et poussant son corps à ses limites de vitesse, braquant à maintes reprises selon des angles farfelus. Des trajectoires, si son corps avait été de chair et de sang, qui auraient pu lui valoir des muscles froissés et des tendons déchirés. Tout au long de ces expérimentations, Yanosa sentit la charge d’argile subsister en lui. Elle l’alourdissait sans l’ombre d’un doute, mais il était davantage question d’une sensation vaguement désagréable plutôt qu’un réel boulet à se traîner. L’acclimatation de leur chakra respectif à lui et l’Hayai, songeait-il, portait là des fruits décidément fort rentables : il doutait en effet que cette cohabitation ait pu s’avérer si naturelle si ce travail d’harmonisation n’avait pas été fait en amont. Pour la forme, afin de compléter la batterie de tests, le guerrier de pierre fit circuler dans son corps des flots de chakra, en quantités suffisantes pour alimenter parmi ses plus puissants jutsu. Il sentit, au creux de son abdomen, la présence clairement définie de la bombe, et s’évertua à « l’éviter » en malaxant ces masses d’énergie spirituelle, les laissant ensuite s’évanouir.

Il ne devait, normalement, subsister aucun problème, au vue des ressentis qui lui parvinrent, mais seule l’intégrité de la bombe, vérifiée par Taishi, pourrait attester de cela. A vive allure, il s’en retourna donc auprès de l’Hayai au niveau de la clairière pentue, rouvrant délicatement son dos.

« De ce que je peux en juger… tout s’est bien passé. Il y a une gêne, oui… mais rien qui puisse me ralentir. Tu as encore assez d’énergie pour travailler la pose en mouvement ? Nos chakra sont acclimatés l’un à l’autre, mais ce sont nos déplacements qu’il faut harmoniser, maintenant…

Après ça… si nos efforts sont concluants, je propose qu’on en reste là pour aujourd’hui. Avant le dernier test… demain.
 »

Tout s’imbriquait de façon naturelle, songea-t-il. Il leur avait fallu beaucoup de travail, mais passés les premiers obstacles, force avait été de constater que rien ne semblait plus s’opposer à leur réussite. Chaque jutsu maîtrisé par un shinobi était une arme à part entière en combat, et les deux hommes venaient là d’en mettre une au point qui était capable de mettre à bas les êtres les plus puissants du Yuukan. Yanosa le sentait. Ce début de fierté, à avoir contribué à créer cette arme. Mais demeurait malgré tout la question… quand pourraient-ils en faire usage ?


Techniques utilisées





_________________
La Perfection dans la Destruction [Taishi] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Ven 2 Juil 2021 - 19:11
Une fois Yanosa parti, Taishi s’approcha du bunshin immobile en se craquant les doigts. Il devait améliorer la technique d’installation de la bombe. Un geste rapide, ferme mais assez léger pour éviter d’endommager le fragile argile de la création hautement explosive.

D’abord, il exerça plus gestes et angles différents, afin de noter lesquels étaient les plus naturels. On cherchait la simplicité, l’économie gestuelle. Il lui sembla d’ailleurs beaucoup plus facile d’agir avec une seule main plutôt que deux. Ça présentait plusieurs avantages, pas le moindre s’il était blessé lors d’un affrontement. Le dieu singe avait prouvé que rien n’était permanent, même pas les membres de son corps.

Il répéta les exercices inlassablement, réalisant que la progression de leur technique combinée était en effet… Énergisante. L’Hayai était si fixé sur les prouesses du Chapelier par moments qu’il en oubliait les réalisations qu’un esprit décidé pouvait faire. Ce n’était pas seulement ça. Cette technique, avant même d’être réalisée, avait déjà prouvé sa valeur en estropiant le Chapelier lui-même. Cette tueuse de dieu en était une, et Taishi était fier de la manier, surtout aux côtés de quelqu’un comme Yanosa.

Ni un ni l’autre n’étaient sans défauts, mais ils partageaient la volonté de faire ce qui était nécessaire à tout prix. L’Éclair Vert avait un sourire à protéger. Et avec ce jutsu… C’est ce qu’il avait fait, et ferait encore. Il réduirait en cendre les ennemis d’Iwa, qui qu’ils soient. Pour la mémoire de tous ceux qui partageaient les rêves et l’espoir de cette cité.

Le retard de Yanosa le sortit de sa lubie. Il avait complété son parcours. Taishi hocha de la tête et se plaça derrière lui pour retirer la bombe tout en écoutant ses commentaires.

« Je pense comprendre l’origine de la gêne… »

L’Hayai extirpa la C5, avant de la montrer à l’Oterashi. Le corps du dindon miniature était déformé dans des angles peu naturels. La bombe était toujours entière, mais avait subi certains dommages.

« Elle peut encore exploser. Avec quelle efficacité, difficile à dire. En l’état, l’explosion aurait probablement le même effet que lorsque tu étais stationnaire, mais de façon exacerbée. Qui sait dans quelle direction tu aurais été propulsé après la détonation. »

Taishi sembla songeur tout en reformant la bombe entre ses mains.

« Comme je pensais, tes entrailles ne sont pas un endroit stable. Je ne sais pas trop comment régler ce problème-là. »

Ou même s’il pouvait être réglé.

« Pratiquons des installations dynamiques. Je ne serai pas toujours capable d’être assez proche de toi pour l’installer à la main. Tu dois être capable de la « recevoir » si celle-ci te rejoint en vol, ou encore l’installer toi-même si nous refaisons la combinaison avec une bombe invisible. »

Ils pratiquèrent ainsi différentes combinaisons dans l’heure suivante, accélérant leurs gestes graduellement, comme les passeurs et receveurs d’un jeu de balle. Taishi était profondément satisfait du résultat. Cette technique était polyvalente, flexible, et incroyablement vicieuse. Elle irait de pair avec nombre de leurs combinaisons. Le C5-X Kamikirā serait une technique d’exception.

Après un moment, Taishi souffla en balayant la sueur sur son front.

« Je pense en avoir fait assez pour aujourd’hui. Demain… Les dernières mesures. »

Le lendemain, ils se mirent à l’œuvre dans une clairière à ras la montagne dès le lever du soleil. Les explosions promettaient de réveiller tout Iwa, pas que ni lui ni Yanosa n’en soit vraiment dérangé.

« Érigeons un parcours à obstacles. Des murs, des piques. Je vais poser des sceaux qui projetteront des kunais ou seront explosifs également. Puis d’ici deux cent mètres, le clone le plus durable de ton arsenal que nous utiliserons comme cible. L’objectif est simple, traverser le parcours, installer la bombe aussi rapidement et subtilement que possible. Et pour juger de cela… »

Taishi désigna un buisson qui se secoua un court instant avant qu’une figure connue n’en sorte.

Le dindon casqué se dandina jusqu’à eux, jetant un regard mauvais à Yanosa.

« Dit, il y a une rumeur qui dit que vous avez une-»

Le pied de Taishi s’enfonça avec force dans le postérieur de l’obèse oiseau qui disparut dans les airs pour rejoindre l’autre extrémité du terrain.

« BROOOOOOOOOOMMMMMMMMAAAAAAANNNNNNCCCCCEEEEEEEEEEEEEEEE….-»

Il fallait maintenant se mettre au travail.

Taishi débuta par ériger quelques murs à différents endroits, variant les angles et les hauteurs, avant d’ensuite installer des sceaux sur certains arbres, rocs et autres éléments du paysage. S’il allait savoir où ils seraient, l’activation serait laissée à Glouba. Leur parcours les obligerait à s’approcher de certains des pièges, inévitablement.

Quelques temps plus tard, Taishi se frottait les mains, satisfaits.

« Bon, je pense qu’on a fait ce qu’on pouvait. »

Il était un peu inquiet de la déformation de la bombe le jour d’avant, mais c’était hors de son contrôle désormais. Les dés étaient jetés.

Spoiler:
 

_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
La Perfection dans la Destruction [Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Ven 2 Juil 2021 - 23:47
« ...Très bien, voyons tout ça. »

Placer la bombe dans son corps et manuellement était en effet une chose, mais le faire tout en étant en mouvement et potentiellement à distance ajoutait à l’opération différents degrés de difficulté que les deux hommes devaient à la fois anticiper et surtout, pratiquer à l’avance pour ne pas se retrouver penauds face à un imprévu. L’explosif Chôkoku avait « survécu » aux cabrioles de l’Oterashi, et c’était tout ce que ce dernier avait besoin de savoir pour rester convaincu de l’efficacité de leur combinaison naissante. En effet, et ce peu importe l’adversaire qui aurait à faire face à leurs talents réunis, l’explosion se produirait idéalement si près de celui-ci qu’aucune imperfection dans l’axe de la déflagration ne pouvait décemment nuire au but recherché. A savoir, son oblitération. Que Taishi se préoccupe avec obsession de la stabilité de son argile, se dit-il alors : cela ne pouvait plus remettre en question la concrétisation de leur jutsu.

Pendant plusieurs heures, l’Hayai et son comparse s’exercèrent donc à plusieurs scénarios de mise en place, leur rigueur et leur méticulosité respectives s’émulant l’une l’autre dans un ballet presque ininterrompu d’exercices à grande vitesse, où chaque geste devenait chaque fois un peu plus rapide et un peu plus précis. Cette portion de leur technique était cruciale, et requerrait des deux hommes une synchronicité à toute épreuve quelles que puissent être les contraintes environnantes, aussi y mirent-ils toutes l’énergie et tout le temps nécessaire pour s’assurer d’être tout deux parfaitement à l’aise avec leurs déplacements à l’un et à l’autre. Et si les exercices enchaînés s’avérèrent sans surprise éreintants, ils furent également concluants. Yanosa quitta donc Taishi et réciproquement jusqu’au lendemain, où devrait avoir lieu l’ultime test de mise en pratique. Et ce serait durant ce test, songea le Tellurique, qu’il pourrait mettre en œuvre la toute dernière retouche selon lui nécessaire.

« L’épreuve du feu, donc… Je créerai mon clone seulement une fois que nous serons parvenus au bout du parcours, pour ajouter une difficulté malheureusement très réaliste. Pendant que tu prendras de la distance, lui et moi érigerons ensuite des remparts. De nombreux… et très épais remparts. Pas que je m’inquiète pour la région, mais il y a un petit quelque chose que je voudrai tester, et qui nécessite qu’il y ait de la résistance. »

L’irruption de Glouba dans le tableau fit momentanément sauter un nerf facial de l’Oterashi, qui espérait que le dindon casqué ne viendrait pas mettre un grain de sel impromptu dans leur ultime essai, ou ne viendrait pas chercher à collecter une quelconque dette qu’il aurait pu encore avoir à ses yeux. Venu en qualité de simple actionneur des pièges que le duo s’était tendu à lui-même, toutefois, tout portait à croire qu’ils ne l’auraient pas dans les pattes.

« ...Oui, le moment est venu, fit-il en se transformant intégralement en roche. Allons-y. »

Placés au début de leur parcours, les deux shinobis se mirent alors en mouvement. S’élançant à toute allure, empruntant chacun des trajectoires et altitudes différentes, l’Hayai comme le Tellurique rencontrèrent leur lot d’écueils à éviter et déclenchés avec un parfait sens du timing par Glouba. Yanosa chargea à tout va, évita des volées de projectiles en usant du Mitsudo pour se projeter en plein mouvement aérien et corrigea ceux de ses sauts qui se trouvaient bloqués par l’irruption de murs d’argile. Un rapide enchaînement de déplacements qui, finalement, menèrent les deux shinobis sur la zone cible.

L’Oterashi créa alors immédiatement un clone en joignant les mains, celui-ci arborant d’emblée la forme assimilée de son créateur et allant se positionner au centre de la clairière. Son dos comme de coutume s’entrouvrit, juste, tout juste assez pour laisser y pénétrer la bombe préparée en amont par l’Eclair Vert. Et pendant ce temps, déjà, le Tellurique s’affairait à créer à partir de son corps d’innombrables murailles qu’il alla fixer au sol avec fracas, formant peu à peu un périmètre défensif qui, loin de prétendre défendre le clone contre quoi que ce soit, allait se faire l’étalon officiel du pouvoir destructeur de leur technique.

« Déguerpis vite Taishi, avant de te retrouver enfermé ! »

Car le clone, lui aussi, commença à mettre la main à la pâte, formant à son tour des remparts de roche dure et dense autours de lui pour terminer de s’enfermer dans un imbroglio de hautes murailles infranchissables, en dehors desquelles Yanosa s’exfiltra rapidement. Lui aussi, commença d’ailleurs à s’éloigner, soucieux d’être témoin de la petite surprise que son bunshin leur préparait. Leur cuisinait, pour ainsi dire, dans ses entrailles. Car autour de la bombe placée par l’Hayai, des formations rocheuses se précisèrent, altérant leur forme et leur densité en ne laissant rien paraître à la surface du corps massif du bunshin assimilé et immobile. Et lorsque inéluctablement la déflagration fut déclenchée, la véritable nature de ces concentrations telluriques se révéla. Les pieux rocheux, comme l’avait pré-supposé l’Oterashi, au lieu d’être immédiatement pulvérisés, se trouvèrent propulsés par le souffle de l’explosion avec une violence telle qu’ils allèrent transpercer, fissurer, maculer les remparts tout autours du feu bunshin d’impacts à la violence inouïe. Et lorsque l’explosion en elle-même atteignit le périmètre défensif, dans un moment indissociable à l’oeil nu du précédent, la dévastation… fut totale.

Le Kamikirâ… était né.


Techniques utilisées


_________________
La Perfection dans la Destruction [Taishi] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Sam 3 Juil 2021 - 21:54

Quelque chose à tester ? Curieux, l’Hayai n’émit aucun commentaire en hochant simplement de la tête, songeant qu’il découvrirait bien assez tôt de quoi il s’agissait.

Il était temps pour l’essai final, en situation aussi réelle que possible. Le duo avait débuté leur traversée du parcours à obstacle à deux endroits différents et éloignés afin de maximiser la difficulté. Comme il s’y attendait, Glouba n’avait aucune hésitation à activer les pièges sur le chemin, sans regard pour les possibles dommages causés. Mais les deux shinobis étaient entraînés et expérimentés, évitant avec agilité les Kunai qui fusaient, contournant les murs qui s’érigeaient sur leur chemin et glissant entre les sceaux explosifs, une danse d’habilité et de contrôle de soi.

Ils approchaient de la zone cible, là où un clone de Yanosa prenait sa place. Taishi composait les mudras, les mains dans sa sacoche avant de jeter vers l’avant un morceau d’argile qui prenait l’apparence de sa monture habituelle, s’y accrochant d’une main alors que l’oiseau géant battait des ailes pour se glisser dans le dos de l’Oterashi qui avait pris de l’altitude via la manipulation de son poids. Les mudras s’enchaînèrent.

L’instant fenêtre défila, Yanosa – le clone - et l’Éclair Vert se rencontrant dans une croix aérienne… Et Taishi projeta son bras vers l’avant, installant avec dextérité la bombe dans le dos de son allié avant de cabrer sa monture, faisant un tonneau avant de se retirer vers l’arrière.

Il n’avait pas besoin du conseil de Yanosa pour comprendre qu’il devait s’éloigner au plus vite alors que de nouveaux murs se refermaient sur eux. Le dindon volant zigzagua entre les nouvelles surfaces de pierre, fermant ses ailes un court instant pour se glisser dans l’interstice qui se refermait.

À coup d’ailes vers l’arrière, L’Hayai se cramponna à la tête décharnée du dindon en observant la scène devant les yeux, mais n’oublia pas de rassembler ses mains… Non, une seule main, la dirigeant vers l’amas de structures rocheuses qui se refermait sur le clone.

Tant de pierre, tant de chakra rassemblé… Mais il pouvait voir à travers. Sentir à travers. Un océan d’énergie, mais il pouvait voir le fond.

Il pouvait voir un visage de mort.

« KAI ! »


Le vent sembla arrêter de souffler sur les plumes du dindon. Le silence les embrasa. Puis le regard vert de Taishi fut couvert par la lumière, la poussière, le choc et l’éclat d’une explosion d’une intensité extrême. Quelque chose de différent, sifflant dans l’air.

La déflagration causa une onde de choc qui força le dindon à donner des coups d’ailes pour rester en place. Focalisé sur le résultat final, Taishi remarqua à peine Glouba qui se posait sur son épaule.

« **** »

Les murs de terre érigés par Yanosa avait été défoncés ou arrachés de leurs gonds, mais semblaient également couverts de trou témoignant de projectiles véloces. Et vu l’épicentre, l’explosion semblait avoir été stabilisée à la perfection… L’Oterashi devait avoir apporté des modifications à leur jutsu.

Il ne restait rien d’autre. La clairière était un paysage lunaire, réduit en poussière ou déchiré.

Taishi rejoignit Yanosa qui flottait de l’autre côté, lui-aussi silencieux en train d’observer le résultat de tous leurs efforts. L’Hayai eut un regard pour le Tellurique. Cet accomplissement… Pouvait tout changer.

Ils utiliseraient cette tueuse de dieu pour libérer le Yuukan de l’oppression de ceux qui se voulaient au-dessus de l’humanité.

Même ceux qui s’y prétendait le refuge n’échapperaient pas à la colère divine du Kamikirâ.

L’aube se levait sur un brave nouveau monde.

Spoiler:
 

_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
La Perfection dans la Destruction [Taishi] 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Contenu sponsorisé

La Perfection dans la Destruction [Taishi] Empty
Revenir en haut Aller en bas

La Perfection dans la Destruction [Taishi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: