Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2

Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Dim 20 Juin 2021 - 20:52
Spoiler:
 


Rendez-vous était une nouvelle fois donnée aux membres de cette toute nouvelle équipe, en quelque sorte du moins. Il m’avait été transmis bon nombre de missions. Entre l’attaque du village et sa reconstruction, les sujets s’étaient accumulés petit à petit sur les différentes piles des bureaux d’attribution. Certaines missions attendaient d’ailleurs bien plus que d’autre faute d’un effectif raisonnable. Afin de souder cette nouvelle équipe qui allait une nouvelle fois s’agrandir, il faudrait bien ce genre de prestation pour tenter d’harmoniser notre collaboration qui, je le sentais venir, serait de plus en plus complexe.

Assis derrière le bureau que j’occupais lorsque j’officiais en tant que professeur en ces lieux, cette même salle dans laquelle j’avais enseigné les bases du fuinjutsu à Kisuke, j’attendais que chacun des protagonistes arrive, cherchant encore comment dénouer les liens qui ne s’étaient pas encore emmêlés mais qui le seraient inévitablement dans les minutes à suivre.

Si chacun arrivait finalement, plus ou moins à l’heure, j’invitais chacun d’eux à mesure de leur venue à s’installer devant moi et à attendre que tous arrivent avant de poser leurs éventuelles questions. Car oui, des questions, des remarques, des sarcasmes et autre, il y en aurait, j’en était convaincu. Mais il fallait passer outre ce ressentiment.

« Bien, merci à tous d’êtres venus. Et avant que quiconque ne dise quoi que ce soit, l’équipe n°2 d’Iwa est désormais au complet. Kisuke, récemment promu genin intègre notre groupe. »

Levant la main comme pour couper toute tentative de prise de parole par qui que ce soit, je poursuivais, balayant les protagonistes, m’attardant bien plus sur Masami, le ton bien plus sérieux qu’à l’accoutumée.

« Soyons clairs dès le début. Ce groupe n’a pas pour but de remplacer qui que ce soit. Et cela s’adresse surtout à toi Masami. Tu es forte, c’est indéniable, surement la genin la plus forte à l’heure actuelle. Malheureusement, aussi fort que l’on puisse être, seul nous ne sommes rien, alors qu’en groupe, non, en équipe, nos opportunités sont bien plus grandes. Et cette fois, je le dis pour chacun de vous, n’oubliez pas une chose, une équipe c’est aussi permettre aux personnes qui ont à apprendre de progresser aux côtés de ceux qui ont l’expérience. Il n’est pas nécessaire d’en passer par un apprentissage, l’observation est une forme de connaissance. »

Reprenant finalement une attitude amicale, je me levais de mon siège m’asseyant sur mon bureau, les jambes ballant dans le vide.

« Bien, maintenant que les choses sont claires, avant que je vous donne le but de notre mission, j’aimerai que chacun se présente et en premier lieux Kisuke ici présent. Si vous avez des questions, c’est également le moment. »

Souriant, je tendais la main vers le Hyuga, l’invitant à prendre la parole.


Spoiler:
 

_________________
Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Dim 20 Juin 2021 - 22:43
Kisuke arriva le premier au bureau du professeur. Il avait un peu le trac. Les premières impressions, c'étaient important, pas vrai ? Cette équipe le suivrait partout dans sa vie de shinobi. Il les protègerait, bien entendu. Car c'était sa mission de protéger les genins joufflu d'Iwa. Pour autant, lorsque toute l'équipe fut là, il reconnu l'une de ses cliente.

Teruyo empêcha quiconque de prendre la parole et particulièrement Masami. Il fit un petit discours comme quoi Kisuke n'allait remplacer personne, et il avait raison.

Après tout Kisuke était irremplacable.

Car quand enfin vint le tour de son introduction, il sentit comme une décharge électrique. C'était le jour. C'était son heure. Sa gloire de shinobi était entre ses mains, et il s'agissait de ne rien louper. Il n'y avait qu'une seule occasion de montrer à ses coéquipiers qui il était véritablement. Il se leva et s'exclama.

Qui je suis ? QUI JE SUIS ?

Il sortit un fumigène et le lança au sol (petit effet pyrotechnique pour effet dramatique) tandis que d'un saut il grimpa sur le bureau pour prendre de la hauteur et se montrer de la manière la plus classe à tous les membres de son équipe.

Je suis le grand, le merveilleux, l'unique Hyûga Kisuke. Je suis un genin super inutile, je n'ai du chakra que depuis un mois, et des rhumatismes incroyale. Mais la bonne nouvelle c'est que j'ai apporté de l'alcool parce que je suis pharmacien et distilleur dans mes heures perdues. Ha, et puis j'ai aussi un poison pour la mademoiselle. Un ! Mais les spécifications sont encore un peu en-dessous de ce que tu m'as demandé, désolé.

Il bomba le torse malgré tout.

Bon, comme tout ceci n'était pas non plus le plus brillant, et que Kisuke n'était pas homme à rester dans le passé, il se tourna vers le futur. Car son futur serait celui d'un shinobi génial et incompris de ses pairs. Cela, il l'avait déjà décidé. Alors, il voulait éviter le sujet qu'il était une flanche complète en ninjutsu, tout en omettant de dire qu'il n'était pas très bon en taijutsu ni en sensorialité non plus - mais que le Byakugan donnait d'office de la marge de manoeuvre. Comment bien le formuler ? AH OUI !

Je compte développer mes talents de clan, mon pacte serpent et mon fuin dans le futur. J'étudie pour être alchimiste, aussi. Enchanté !

Héhé, oui il avait déjà un pacte kuchyiose, fier genin joufflu qu'il était. Il fit une révérence à son équipe. Quelle présentation grandiose, il avait mis le paquet et était super content de son discours. Pas de doutes à avoir, il avait certainement impressionné ses coéquipiers. Il en profita pour redescendre du bureau en dissipant le restant du fumigène.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Jiki Masami
Jiki Masami

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Mer 23 Juin 2021 - 11:40
Masami avait de nouveau reçu une sorte de convocation, mais pas pour une mission visiblement. Cela commençait à être une habitude. Presque blasée, elle arriva avec une bonne heure de retard pour signifier son mécontentement sur ces pratiques odieuses, lui faire perdre du temps si précieux. Ce qu’elle remarqua immédiatement, c’était la présence de Kisuke, un type qu’elle avait rencontré et qui s’était montré totalement incapable, sans chakra. Cependant, si jamais il avait été nommé comme genin, cela devait dire qu’il avait de quoi faire maintenant non ? Sinon à quoi bon. Ce n’était pas comme si on allait donner un bandeau de ninjas d’Iwa au premier venu pour aider à faire traverser les gens âgés !

Jiki Masami • « Ben heureusement que tu précises que l’équipe est au complete, car sinon, j’allais te demander combien allait arriver pour réussir à être à ma hauteur. »

Commenta Masami Après la fin de son petit discours. Comme pour faire quelque chose d’utile, elle avait sorti de ses sacoches tout son arsenal, et il fallait bien dire qu’il y en avait un certain nombre et de toutes sortes entre des kunais, des sembons, des shurikens et autres. L’intérêt n’était pas d’en faire l’inventaire, ça non, elle connaissait tout par cœur, mais plutôt l’entretient, aiguisage contre une pierre fait pour et ce genre de choses. Elle aurait moins l’impression de perdre son temps.

Jiki Masami • « Je suis une des ninjas la plus forte d’Iwa et peut-être d’ailleurs aussi. Il y en a pas beaucoup qui arrive à mon niveau, vos titres débiles hein … Quant à aider ou former d’autres personnes, ils ont qu’à travailler ces bandes de fainiasses. Il n’y a pas de miracles, juste du travail acharné. C’est quand même pas compliqué … »

La châtaigne glissa son regard en direction de Kisuke qu’elle connaissait, du moins, elle savait à quoi s’attendre à son sujet et le côté utile de cette personne. Ce n’était pas pour cela qu’elle allait arrêté de vérifier chaque projectile qu’elle était capable d’utiliser et elle en demandant beaucoup. Si jamais elle avait un doute sur un, elle le remplaçait en allant voir le meilleur forgeron possible. Masami ne regarda pas vraiment Kisuke et se contenta de l’écouter pour le coup malgré le fumigène. Quel gâchis. Elle ne réagit pas une seule seconde au sujet de l’alcool, sans intérêt. Cela diminuait les facultés de combats, donc sans rapport. Inspectant un kunai sous toutes les coutures à la lumière, elle s’arrêta un bref instant quand ce Kisuke dit quelque chose d’intéressant.

Jiki Masami • « Est-ce que tu as le poison avec les caractéristiques que je t’ai demandé ? Car, s’il n’est pas parfait, tu peux retourner travailler. Si oui, tu seras engagé dans une action importante et très délicate que je vais mettre en place. »

Masami n’en dit pas plus, mais elle gardait son idée et elle comptait bien la mettre en place. Elle tourna sa tête en direction de Kisuke.

Jiki Masami • « Comme j’ai dit à l’autre, je ne vais pas sauver ton cul, tu te débrouilles, tu dois être utile et ne pas être un boulet. C’est ma version des choses. Tu veux creuver à cause de l’alcool, vas-y, mais je ne t’aiderais pas. Tu assumes tes conneries. Sinon, si je dois vraiment me présenter, je m’appelle Jiki Masami, maitresse reconnue en ninjutsu, parfaitement au point au taijutsu et je sais utiliser le genjutsu, la dissimulation, la détection et le fuinjutsu. En bref, je sais tout faire. J’imagine qu’il n’y a pas de questions ? Tant mieux … »

Masami reprit alors son inspection de ses armes des plus mortelles entre ses mains, oui, de simples kunais.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Ashida Ryuji
Ashida Ryuji

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Sam 26 Juin 2021 - 12:51





Un truc effrayant



Ryuji était présent, pour sa première mission en temps que genin de la roche, il retenait presque un soupire devant l'attitude toujours aussi abjecte de sa partenaire, un peu trop arrogante à son goût. Enfin, il se retenait de tout commentaire à ce sujet, plus par soucis de manque d'envie à s'engager dans une prise de bec qu'autre chose. Même si malgré tout, un soupire s'échappa de ses lèvres. Elle ne manquait en tout cas pas d'arrogance, de là à se déclarer elle-même comme genin la plus puissante d'Iwa, alors qu'elle ignorait même ce dont il était capable. Enfin, ce n'est pas comme si ce titre l’intéressait de toute façon.

- Ashida Ryûji, utilisateurs des portes célestes, expert en taijutsu et bukijusu. J'ai aussi un bon niveau en sensorialité et j'ai pour nature le futon et le doton. J'envisage également d'obtenir un kuchiyose dans le futur. Pour le reste.. Je suppose que j'aime bine lire, voyager et découvrir des choses. Mon rêve est probablement de devenir un maître en taijutsu,

Il haussa un peu les épaules par la suite, ne sachant pas trop quoi dire de plus, croisant les bras contre son torse, son épée massive dans son dos, alors qu'il se demandais bien ce qu'il pouvait faire durant la mission, après tout, de ce qu'il avait lût, ce n'était pas trop quelque chose pour lui. Il fallait participer à un spectacle.

- D'ailleurs je me permet.. Mais notre mission... Ils étaient VRAIMENT obligé de faire appel à des shinobis pour ça ? Ce serait pas plutôt le job d'un écrivain par exemple ? C'est un spectacle bon dieu, en quoi un shinobi peut servir à quelque chose la dedans ? Et puis sérieusement.. Rang C ? Je sais même pas si on pourrait voir ça comme une mission de rang D...

Après tout, en lisant le résumé de la mission qu'il avait reçu avec l'avis de rendez-vous, l'impression qu'il avait eût n'était pas vraiment la meilleure. Il n'avait pas l'impression de faire le travail d'un shinobi pour le coup. Surtout qu'il ne voyait ni le rapport entre les deux, ni le pourquoi un shinobi plutôt que quelqu'un ayant plus d’expérience dans le domaine. Il faut dire que lui, par exemple, n'avait pas la moindre connaissance du monde du spectacle, n'ayant jamais pris le temps de s'y intéressé de près ou de loin. La seule chose commune qu'il voyait, à la limite, c'était le fait que parfois un shinobi se devait de jouer un rôle. Ou alors ils comptaient jouer sur la capacité à faire des henge pour économiser sur les costumes ?






_________________
Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Pqbp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Mer 30 Juin 2021 - 22:42

Je savais que la rencontre entre nous quatre, ou plus précisément la rencontre entre Masami et ses nouveaux compagnons de route serait difficile. En revanche, s’il y avait bien une chose à laquelle je ne m’attendais pas, c’était le comportement puéril que prenait le Hyuga. Si j’avais déjà eu l’occasion de le côtoyer dans le cadre de rendez-vous à sa demande, il avait toujours montré un sérieux et une maturité certaine. Il m’était difficile de comprendre le pourquoi d’une telle démonstration. De manière générale, le premier contact est toujours important et dans le cas présent, je doutais qu’il renvoie une bonne image au prêt de Masami et Ryuji. La relation entre ces deux-là était suffisamment tendue pour ne pas que celui que je recrutais pour nous rejoindre passe pour un clown aux yeux des autres. En revanche, si j’avais souhaité réagir de suite à ces pitreries, l’absurdité et la soudaineté de la scène me laissa bouche bée quelques instants qui suffirent aux deux autres genins pour intervenir à leur tour.

A ma grande surprise, la Jiki ne fit aucune remarque désobligeante quant à ce comportement déviant. Le fait qu’ils se soient déjà rencontrés expliquait peut-être le pourquoi de ce manque de réaction alors que d’ordinaire la jeune fille ne se serait pas gênée pour se moquait ouvertement d’un homme tel que lui. A la place de cela, nous avions droit à un laïus sur l’étendue de ses capacités. Et puisque la demoiselle s’affichait, j’avais bien une petite pique en réserve contre elle.

« Eh bien effectivement, Masami est surement l’une des genin les plus forte du village. Pour autant, elle est si forte que cela qu’elle n’a pas voulu que l’on s’affronte depuis un moment. Surement la peur d’affronter un petit rouquin bedonnant qui a le double de son âge. Ce doit être effrayant comme combat je suppose. »

Puis, me tournant vers le pharmacologue, après ce ton humoristique, j’optais pour une attitude plus sérieuse.

« Kisuke, si j’apprécie fortement une certaine forme de nonchalance et de légèreté dans les relations de groupe et dans l’approche de certaines missions, je te demanderais tout de même un minimum de sérieux et d’application. Evite donc les pitreries. Tu es un shinobi désormais, plus un camelot. »

Reprenant ma place derrière mon pupitre, je sortais de ma besace un parchemin et le déroulait devant moi, balayant du regard mes trois partenaires.

« Effectivement Ryuji, la mission pourrait être surprenante, mais après l’attaque de Yonbi, il est important qu’Iwa continue à répondre présente lorsque l’on fait appel à elle, et ce pour deux raisons. La première, cela montre à ceux de l’extérieur que malgré ce que l’on a subi, le village est toujours en capacité de répondre présent pour les missions qu’on lui confie. Le second point montre également qu’Iwa se soucie toujours des habitants du pays malgré la situation interne du village. Cela montre que nous sommes toujours ouverts et pas seulement centrés sur nous-même.

Bien, avant que l’on ne parte, quelqu’un a-t-il des questions ? Si ce n’est pas le cas, alors en route. »



Spoiler:
 

_________________
Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 23:26
T'inquiète, Masami. Ce n'est qu'une question de temps. Mais même iwa ne s'est pas faite en un jour !

Elle voulait tout de suite, la petite genin. Et sa lueur intéressée faisait un petit peu froid dans le dos. Il but une gorgée d'alcool. Elle se décrivait comme parfaite en tout. Le pseudo-samourai avec l'énorme épée, lui, était spécialiste des portes et du bukijutsu. Un peu moins polyvalent. Mais rien que de se balader avec un tel morceau de métal dans le dos faisait de lui un genin très admirable. Kisuke n'aurait jamais eut cette volonté-là.

Teruyo semblait désapointé de son petit show. Kisuke fit une note mental de faire un truc encore plus impressionnant la prochaine fois.

Le groupe semblait fort, bien qu'asymétrique par ses propres faiblesses. Faiblesses qu'il comptait compenser notamment via son kuchyiose mais aussi par ses capacités en-dehors du combat. Le Byakugan, notamment, était un excellent outil d'orientation. Parfait pour ce genre de situations.

Pas de question ! En avant pour l'aventure ! Je m'occupe de la carte.

Kisuke s'élança avec son matérial, motivé et enthousiaste pour une petite randonnée en équipe.

------------quelques heures plus tard ------------------

Bon j'admets, m'occuper de la carte n'était peut-être pas la meilleure idée.

Il venait de faire une halte dans une clairière. Il tourna la carte dans tous les sens, avant de retrouver un point de repère qu'il était certain d'avoir vu. En se basant sur ce dernier et sur la position d'Iwa, il pouvait voir qu'ils étaient ENVIRON dans la bonne orientation, ce qui était déjà mieux que rien. Mais soit la carte était datée, soit les évènements récents avaient eut un impact sur la topographie, car il manquait très clairement le sommet d'une montagne dans le coin et cela changeait un petit peu ses repères.

Ou peut-être un shinobi un tantinet trop énervé ? Un duel de jonin au sommet d'une montagne, cela avait de quoi être romantique comme situation. Il trouva la bonne orientation de la carte, vérifia avec la position du soleil, puis affirma de source sûr une zone sur la carte.

Je pense qu'on est dans ce coin-ci. Personne d'autres ne veut prendre la carte ? Sûr ?

Il mordit dans une pomme, avant de faire un petit peu de petite causette, puis il escalada un arbre pour avoir une vue plus aérienne. Là, il activa son byakugan pour avoir une vue à 359° panoramique. L'avantage, c'était de pouvoir prendre connaissance des alentours nettement plus vite, et de comparer directement avec la carte en main. Et là, coup de théâtre, il constata la forme bizarre d'une colline.

Exactement comme sur sa carte !

Attendez, cette colline... oui. C'est dans cette direction-là. On ne s'est pas trompé du tout en fait. Quelle heureuse coincidence ! D'ici ce soir, nous pourrons y arriver, si on presse le pas.

Kisuke montra l'endroit sur la carte, puis une direction avec son bras, en direction du sud-Ouest. Puis, il regarda ses coéquipiers, super sérieux avant tout, et se dit que de leur dire de se presser n'était peut-être pas une bonne idée. Masami était capable de foncer en ligne droite à vitesse locomotive, Ryuji serait capable de la suivre juste pour prouver qu'il en était capable, et lui serait laisser derrière dans un nuage de fumée, toussotant, et abjurants tous les kamis.

Enfin, ne le pressez pas trop non plus, je dois pouvoir suivre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Jiki Masami
Jiki Masami

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Ven 2 Juil 2021 - 12:50
Jiki Masami • « Tu n’es pas là pour discuter de faire ou non la mission, si tu n’es pas capable de la faire, autant que tu abandonnes tout de suite. »

Il venait à peine d’arriver, que ce type se plaignait des missions que l’on lui confiait. Non, mais il fallait rêver d’entendre cela ! Lorsqu’il sera devenu le plus fort, il pourra imposer la politique, le choix des missions et tout ce qu’il lui plaira, mais en attendant, Ryuji devait obéir et se taire. Ce n’était quand même pas si compliqué à comprendre non ? La réflexion lancée était sèche, abrupt et sans explication. Masami ne ressentait guère le besoin de le faire. Elle n’était pas objectivement très à l’aise avec les paramètres de la mission, mais les instructions étaient claires, alors autant le faire. Elle lève un sourcil perplexe.

Jiki Masami • « Si tu veux me combattre, soit, je t’écraserais, mais je ne vois pas l’intérêt de cet affrontement. On se connait par cœur et on a plus important à faire tous les deux. »

Répliqua alors sans une once d’hésitation, là où elle n’avait pas peur de l’affronter, mais plutôt bien mieux à faire. Il devait savoir à quoi elle faisait référence pour le coup. Si jamais elle devait affronter de nouvelles personnes, ce serait des membres d’Iwa placés tout en haut de la hiérarchie. Cependant, la Jiki était arrivée là où elle le désirait, alors à quoi bon ?

La châtaigne laissa faire Kisuke pour l’orientation, mais visiblement incapable, ils devaient être perdus. Elle se contenta de hausser les yeux au ciel, Ce Hyuga descendait dans son estime pour le coup. A quoi ils ressemblaient à se perdre dans leurs propres pays. Des défenseurs bien minables ils devaient paraitre pour le coup.

Jiki Masami • « Soit tu sais faire, soit tu sais pas. Il n’y a pas d’essaies … Seulement la réussite … »

Ressortit presque pêlemêle une expression largement trop insistante dans sa vie précédente. C’était ainsi qu’elle avait été élevée, à la dure.

Jiki Masami • « On ? Non, là c’est toi … »

Presque agacée, Masami se contenta de regarder Teruyo avec une envie de meurtre tout d’un coup. Elle décida alors de se débrouiller toute seule, comme elle avait raison de ne compter sur personne, ne pas avoir confiance. On était toujours mieux servi que par soi-même, c’était bien connu. L’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni monta à un arbre en hauteur afin d’avoir une bonne vue. Utilisant sa propre carte, elle ne mit pas très longtemps à se retrouver dans l’espace et de trouver la bonne direction.

Jiki Masami • « Direction Sati, et au pas de courses. On a perdu trop de temps… »

Ordonna très clairement Masami malgré son titre de genin. Sans attendre plus que cela, elle se dirigea alors à une bonne vitesse d’arbres en arbres ou le moindre appui qu’elle était capable de prendre afin d’avancer le plus rapidement possible sans trop se fatiguer non plus. Le petit groupe arriva alors assez rapidement à Sati, et il fallait mieux espérer que tout le monde puisse suivre, car Masami n’allait pas ralentir pour autant. En se postant sur le toit d’une maison, elle ne mit pas trop de temps à localiser ce qui devait être l’estrade de spectacle pour la soirée de l’angoisse.

Jiki Masami • « S’ils veulent avoir peur, autant les envoyer à Wasure, ç ava les calmer … Bon … allons-y … »

Sans attendre toujours les essoufflés ou les fainéants au choix, Masami se posa alors devant un groupe de personnes apparemment en train de discuter. Les visages étaient mornes, ce n’était pas la folie du grand soir. C’était certain.

Jiki Masami • « Shinobis d’Iwa en mission, c’est vous le metteur en scène ? Vous avez besoin de renforts pour quoi exactement ? »

« Ha ! Vous êtes enfin là ! Et quel style ! J’aime beaucoup ! Bon, par contre les tenues, cela ne va pas du tout. Il va falloir changer tout ça ! J’espère que vous avez quelques idées, car, c’est un spectacle qui fait peur, mais visiblement, personne n’a peur et on a de moins en moins de clients ! »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Ashida Ryuji
Ashida Ryuji

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Ven 2 Juil 2021 - 13:44





Un truc effrayant



Le shinobi se gratte un peu l’intérieure de son oreille avec son petit doigts, soupirant un peu en regardant du coin de l’œil la konoichi. Elle se prenait vraiment pour une déesse ou quelque chose de ce genre, hein ? Il s'étira de tout son long, décidant de simplement l'ignorée en écoutant les propos de son senseï. Il marquait un point concernant le motif du pourquoi la mission avait été acceptée.

- Je comprends pourquoi le village l'as acceptée, ce que je comprend pas c'est pourquoi elle as été proposée en premier lieux, et surtout, pourquoi rang C et non D. Surtout que personnellement, j'ai aucune connaissance dans le domaine.

Il haussait un peu les épaules en soupirant, après tout, pour lui cette mission ne valait pas son rang, non pas qu'il se plaignait du fait qu'il serait surpayer, mais tout de même, ça entrait en dehors de ses capacités. Lui, il était bon pour analyser des situation, élaborer des plans voir combattre, mais divertir la foule, ça semblait être plutôt du domaine du Hyuga.

- Enfin cela dis, si le but est de faire peur à la foule il suffit de les exposées à la mauvaise humeur de Masami, ça devrait suffire.

Enfin bref, il suivait le groupe sans un mot de plus. Après tout, entre le Hyuga pas sérieux pour un sous, et la femme avec une estime d'elle si haute qu'il se demandait comment elle faisait pour ne pas avoir les cheville aussi grosses que des ours trop bine nourries, il n'avait pas vraiment de sujet de conversation. Soupirant alors, il ne disait rien, suivant le petit groupe, dont on commençait à se demander qui était à la tête de l'équipe.

- Vous pouvez nous expliquer pourquoi avoir fait appel à des shinobis plutôt qu'à des acteurs si c'est ce qu'il vous manque ? Je peut comprendre qu'on est un certain cliché auprès du peuple, mais tout de même... pour ma part j'ai aucune expérience en terme de théâtre, après, peut-être que vous aurez plus de chance avec le pitre de service et la drama queen ? Mais faîtes gaffe, je suis quasi certain qu'elle mord. Pour notre senseï par contre, j'en ai pas la moindre idée, peut-être qu'il nous cache de merveilleux talents d'acteur ?

Il croise alors les bras contre son torse, observant un peu autour de lui. Si encore la mission consistait à protéger la troupe de théâtre pendant les préparatifs suite à des menaces de morts ou quelque chose dans ce style, pourquoi pas.. Mais là, il s'agissait littéralement de faire partie du spectacle, ce qui, ne mentons pas, ne l’intéressait pas le moins du monde. Le senseï, il ne savait pas. Le Hyûga pourrait probablement être bon pour une comédie, et la femme, eh bien.. Elle pouvait sans aucun doute jouer le rôle du méchant prétentieux qui fini par se faire ridiculiser par le héros. Manque de chance, ce n'était ni une comédie, ni un drame... Mais bel et bien une fiction horrifique.






_________________
Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Pqbp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Sam 10 Juil 2021 - 17:00

Finalement, de prime abord, seul Ryuji faisait montre d’un certain intérêt pour la mission qui nous était confiée, essayant de comprendre les tenants et aboutissants de ce qui nous était demandé. Il avait en effet de quoi s’interroger quant à ce que l’on nous demandait et quant à la notation de notre exercice du jour, mais avec le recul, tout ceci était des plus logique. Mais avant tout, il était nécessaire de faire une chose importante avant que ce groupe ne vole en éclats avant même que l’on entre dans le vif du sujet.

« Bien, bien, bien. Merci à chacun de vous pour ces remarques acerbes, au moins, je suis certains que vous êtes dans le bon état d’esprit pour notre mission. En attendant, je vous rappelle que quels que soient nos objectifs, il nous faudra collaborer, d’une manière ou d’une autre. »

Le regard appuyé sur celui de chacun des genins autour de moi, j’attendais que chacun comprenne les enjeux avant de continuer, répondant cette fois aux interrogations de l’Ashida.

« Pourquoi la mission a été proposée ? Tout simplement car aujourd’hui, encore plus qu’avant, les gens qui sont désespérés, qui ne savent pas quoi faire, se tournent vers les seuls vers qui ils se sont toujours tournés en cas de problèmes. On en arrive donc à cette situation. Et pour ce qui est du rang de notre mission, s’il est de C et non de D, c’est avant tout pour deux raisons. La première, la mission se situe en dehors du village. La seconde est que l’impact de cette dernière touche tout un petit village et non pas seulement une personne ou deux. »

Finalement, sous la guidance de Kisuke, nous nous mettions non sans mal en route. Et que dire de ce voyage, ou plutôt de ce périple. Il était des plus farfelus. Toisant amicalement le Hyuga, je me permettais une petite pique gentillette.

« Ainsi donc nous avons le seul Hyûga qui ne sache pas s’orienter ahaha ? » avant que Masami dans sa bonne humeur habituelle se décide à reprendre le flambeau en main.

Je dois dire que j’étais surpris de sa patience. D’ordinaire, je l’aurais vu pester et prendre les choses en main beaucoup plus tôt. Était-ce parce que Kisuke et elle se connaissaient déjà ? Difficile à dire, mais au final, le tempérament explosif de la jeune fille fit à nouveau irruption, nous emmenant malgré tout à destination avec un peu de retard sur l’heure prévue. Celui qui faisait office de metteur en scène se tourna alors vers Ryuji.

« Eh ben … vous savez quoi … »

Il semblait quelque peu gêné par la situation, mais face à notre silence, il poursuivit seul.

« Bah en fait, il fait du sang neuf et vu que les acteurs son chers, je suis passé par vous, c’est moins cher. Et puis, pour certains, vous faites déjà peur, c’est déjà ça non ? »

Ne relevant pas l’absurdité de sa réponse, je prenais la parole à mon tour, ne faisant aucune allusion à ce qu’il venait de nous dire.

« Bien, avant de vouloir changer notre tenue vestimentaire, il va falloir que l’on réfléchisse à quelque chose que l’on pourrait vous proposer. Vous nous dites que cela ne fonctionne plus très bien, cela veut donc dire qu’il faut innover, proposer quelque chose de nouveau. Ce n’est donc pas maintenant en 5 min que nous pourrons produire quelque chose de correct. »

Si jusqu’à présent, malgré les tensions existantes entre les uns et les autres j’avais tenté de modérer les ardeurs de chacun en faisant tampon entre tous, désormais, face à notre mission, j’agissais avec bien plus de sérieux.

« Bien, avant tout, vous allez annulez la représentation de ce soir et les autres jusqu’à nouvel ordre. Vous allez mettre un affichage stipulant que votre spectacle fait peau neuve, qu’il va se renouveler et offrir un nouveau spectacle à la hauteur des attentes. Cela nous laissera le temps de préparer tout cela. »

Réfléchissant quelques secondes, observant le chapiteau et les alentours, une idée me vint.

« Un spectacle à ciel ouvert. Ne plus se cantonner à votre scène, mais faire de ce petit village la scène d’une nuit. Organisez une soirée de l’horreur dans le village entier. Faites donc de la publicité aux alentours pour faire venir le plus de monde possible. Les gens viennent pour avoir peur, et si être assis sur les bancs devant une scène est une chose, vivre cette peur dans les rues de Sati en est une autre. Être au cœur de la peur, c’est tout autre chose. En attendant, assurez-vous que cette soirée s’organise et quant à nous, nous reviendrons demain à la première heure avec nos idées. »

Saluant le gestionnaire du spectacle, j’invitais mes partenaires d’infortune à me suivre en direction de l’auberge des lieux. Cette dernière ne présentait pas un grand luxe, mais elle avait l’avantage d’offrir une chambre individuelle pour chacun de nous. Après avoir fait un brin de toilette dans le bac d’eau froide qui m’avait été fourni, c’était autour d’une table ronde que je retrouvais ma petite troupe, attendant sagement le diner. C’était maintenant qu’il nous fallait réfléchir à quoi faire.

« Bien, j’ai pensé à plusieurs choses. En premier lieu, Masami. Avec ton magnétisme, tu pourrais faire voler plusieurs pièces métalliques décorées telles un fantôme, un esprit, un démon ou autre chose. Les faires virevolter ici et là à travers les rues, poursuivre les gens et les effrayer. Ryuji, je me disais qu’avec tes portes, tu pourrais faire preuve de puissance et en prenant une apparence terrifiante comme un oni ou quelque chose dans le genre. Briser des rochers, tordre des barres de fer en faisant semblant de courser les habitants. Quant à toi Kisuke, il faudra donner des effets visuels à notre village. Fumées en tout genre, brouillards et autres, le tout pour donner une ambiance horreur dans les rues. Quant à moi, je peux m’occuper du jeu de lumière entre autres. »

Remerciant la serveuse qui nous posait à chacun un bol de ramens, je poursuivais après avoir gouté le bouillon.

« Hum … j’ai connu bien meilleure, mais bon, ce n’est pas une tournée gastronomique, et puis, pour le prix, difficile de s’attendre à mieux. »

Posant mes baguettes sur mon bol, je poursuivais.

« Je pense aussi que nous devrions utiliser nos clones, pour donner plus d’impact à ce que nous ferions. Sous un henge, ils pourraient jouer les villageois paniqués, voire même servir de victime. J’ai d’ailleurs une petite idée de mise en scène où je pourrais jouer un shinigami ahaha. Bref, qu’en pensez-vous ? Des idées ? »

Attendant la réaction de chacun, je commençais à déguster mes nouilles, un peu trop cuites.


_________________
Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Dim 11 Juil 2021 - 11:41
Masami était mignonne. Focalisée sur son objectif, ignorant carrément tout le côté social de la profession et elle dégageait une confiance en elle énorme. Malgré tout, elle n'était pas encore trop acide envers lui, malgré tout son cinéma. C'était qu'il y avait encore de l'espoir de faire mûrir une relation saine entre eux. Ryuji était plus humain, et en plein questionnement. Il faisait quelques piques à Masami, mais demanda surtout des explications sur la mission. Il soupirait, parfois.

Parfait parfait.

Teruyo s'assura de faire un débrief avec l'équipe des bras-cassés (ou des casseurs de bras, à voir) avant de commencer les discussions avec le metteur en scène, la personne responsable du spectacle. Kisuke appris ainsi que des acteurs étaient mieux payé que des shinobis en mission de rang C.

Combien est payé un acteur, exactement ? J'ai peut-être raté ma vocation...

Il écouta son sensei attentivement. Il semblait avoir un plan précis en tête. Il y avait certainement réfléchis pendant tout le trajet pendant que les autres genins s'étaient occupées à autre choses. Lui inclus. Il fit quelques grimaces. Des brouillards ? Oula, c'était bien au-delà de ses capacités ça. Des CLONES ? Mais il avait pas reçu la note que Kisuke n'avait pas de chakra le mois passé ? C'était une technique d'une complexité terrible. Et le ninjutsu n'avait jamais été son fort. Au moins, les fumigènes, il connaissait et pouvait en préparer un paquet, voir même en planquer dans tout le village avant de les activer à des moments clefs. A part cela... il savait faire de l'alcool, et avait pris des cours de fuinjutsu avec Teruyo-sensei. Comment utiliser toutes ses compétences...

Je ne possède pas encore de technique de clonage. Je vais devoir me cantonner aux fumigènes, peut-être quelques petites explosions pour avoir un background sonore effrayant ? Ou utiliser de l'alcool à brûler pour simuler des départs d'incendie mais c'est un peu risqué et il faut pas que cela se propage dans tout le village. Ha, je sais, je pourrais faire des projections de chakra pour faire glisser les gens ou les repousser.

Oui, Kisuke était encore un genin assez inutile dans cette équipe de badass incarné. Il plongea ses baguettes dans ses nouilles et les porta à sa bouche. En effet, pas fameuse. Il ajouta pas mal de poudres épicées, pour au moins relevé le goût. Après s'être repus, il ajouta tout de même ce qu'il pouvait faire en plus, et qui pourrait être particulièrement utile.

Par contre, je peux utiliser le Byakugan pour aider à coordonner les efforts de chacun. Peut-être faire en sorte que l'Oni chasse ceux qui veulent faire les malins ou qui veulent partir ? Concentrer les efforts de Masami là où il y à le plus de monde ? Et m'assurer que personnes ne fasse de malaise.

Dernier point était important, car si tout le village faisait partie du spectacle, il y aurait sans doute des personnes de faible constitution ou avec un coeur défaillant. Kisuke n'était pas un eisenin, mais son background pharmaceutique faisait qu'il était au moins au courant de l'existence de certaines pathologies à faire attention. La peur, la panique influençait le rythme cardiaque. Si pour les shinobi ce n'étaient généralement pas un gros problème - ils avaient tous une bonne constitution après tout - pour des civils c'était malheureusement plus répandu.

Puis Kisuke pensa à autre chose. L'approche de son sensei était intéressante, mais elle lui semblait manquer de grandeur, d'amplitudes. Il fallait aller plus loin. Juste agiter des trucs dans tous les sens, ce n'était pas un spectacle, c'était du cirque d'amateur.

Il faudrait une histoire. Une trame. Sinon on va trop se disperser. Il faudrait que les gens repartent chez eux avec quelque chose de plus que de simples frissons. Est-ce qu'on ne préparerait pas des décors ou des accessoires ? En terme de déguisement, est-ce qu'il faut chercher autour d'un même thème ? Autour des légendes d'oni et de yokai ?

Kisuke regarda d'un air inquiet Teruyo, se demandant s'il n'allait pas faire jouer son yasei de singe de lave dans l'histoire. Pour la mission, cela serait du plus bel effet. Mais n'était-ce pas dangereux de mettre en avant son status de jinchuriki ? Il était le chef de l'équipe, et jonin, il serait prendre une décision éclairée.

Surtout compte tenu de son kekkei gekkei.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Ashida Ryuji
Ashida Ryuji

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Lun 12 Juil 2021 - 10:00





Un truc effrayant



Le genin arque un sourcil, en écoutant les proposition du chef d'équipe. Il n'était pas sérieux, si ? C'était une idée comme une autre, certes, mais, il ne pouvait juste pas être sérieux. Utiliser nos jutsu pour un spectacle, révéler ses cartes au grand publique de la sorte ? Déjà qu'il n'était pas particulièrement enchanté à l'idée de participer à un spectacle de base, mais là, c'était tout bonnement inenvisageable pour lui. Il lâcha alors un soupire.

- Des idées, pas vraiment, mais je refuse catégoriquement d'utiliser mes techniques devant un publique, on ne sait jamais qui peut regarder un spectacle, surtout si la rumeur selon laquelle des shinobis de la roche participent s'étende. On est dans une situation de guerre contre l'organisation de l'homme au chapeau, et vous voudriez qu'on dévoile nos cartes pour divertir des civils ? Avec tout le respect que je vous doit, senseï, ne comptez pas sur moi pour ça. Sans compter que l'utilisation des portes amènent certains effets indésirables, et je refuse catégoriquement d'en faire usage si je n'en ai pas le besoin. Si jamais un combat vient à se déclencher pour une raison x ou y, je ne veut pas me retrouver handicapé à cause d'un spectacle.

Il pointa du doigt la femme, roulant des yeux calmement. Elle l'ennuyait profondément, arrogante comme pas possible, se désignant elle-même comme la plus forte de tous, merde elle en était même au point de dire qu'elle pourrait vaincre le senseï de l'équipe sans transpirer.

- Si on eut faire un spectacle mettons la sur scène. Je suis sûr que le publique seras impressionné de voir quelqu'un d'aussi arrogant et ayant toujours les chevilles en bon état. Plus sérieusement parlant... Avant de parler d'un plan, il faudrait déjà envisager de voir à faire quelque chose pour la cohésion d'équipe, parce que pour l'instant, l'équipe n'as d'équipe que le nom. Entre le clown et miss chevilles de gorille, autant dire que que je n'aurait pas vu la différence entre une équipe officielle et une formée de façon temporaire pour la mission. Et bon sang, je suis même certains que l'équipe temporaire aurait une meilleure cohésion. Entre le manque de sérieux de l'un, et le god complex de l'autre, on se ferait décimer en situation de combat réel face à une équipe organisé, miss arrogance la première. La pseudo meilleure genin du village qui ne pense qu'à la force, au point qu'elle ne se rend même pas compte de sa propre faiblesse qui me donne juste envie de lui mettre une paire de claque pour la secouer un peu. Et vous, senseï, vous êtes trop nonchalant. En tant que senseï, votre devoir est de nous aider à combler nos lacunes, pas nous laisser nous complaire dedans.

Par la suite il se leva en roulant des yeux, ramassant son épée pour la remettre dans son dos.

- Je vais prendre l'air, je reviendrais quand vous aurez réfléchit à ça, parce que pour l'instant, il vaut mieux que je m'en aille avant que je n'ai envie d'utiliser les portes pour autre chose que le spectacle. Je me fiche pas mal du pourquoi du comment, mais il serait temps de se remettre en question, surtout toi, miss je suis meilleure que tout le monde. Laisse moi te dire une bonne chose. Tu n'est pas meilleure, tu est abjecte. Tu te désigne comme la meilleure shinobi du village, mais tu n'as rien d'une shinobi, tu est un danger pour toi et les autres, rien de plus, rien de moins. Toi, le Hyûga, si tu ne compte pas prendre au sérieux ton titre de shinobi, abandonne et devient acteur itinérant, vu que l'idée semble te plaire, et vous senseï, méritez votre titre de senseï, imposez-vous.

Suite à cela, il s’en alla donc, franchissant la porte pour prendre l'air et se calmer un peu, surtout à cause du caractère à vomir de sa camarade. Arrogante et égoïste, deux choses qu'il ne supportait pas,d eux choses qui menait à la mort, aussi certainement que son nom était Ryuji.






_________________
Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Pqbp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Jiki Masami
Jiki Masami

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Ven 16 Juil 2021 - 18:15

Jiki Masami • « Il faut bien te tester voir si tu es digne de faire quoi que ce soit déjà ... »

Répliqua d'une manière cinglante Masami à Ryuji lorsqu'il demanda encore plus d'informations sur le pourquoi de la mission au lieu et place d'obéit dans un silence. C'était quand même incroyable ça. Il était un inconnu et il désirait déjà pouvoir procéder à des missions de hauts rangs. La bonne blague.

Jiki Masami • « Je connais la peur, l'angoisse, la souffrance, l'horreur et la terreur pour l'avoir vécu. Ce n'est pas toi dans ton putain de monde idyllique qui pourrait revendiquer tout ça. Par contre, crois-moi, si vraiment j'étais de mauvaise humeur, tu serais déjà dans un tout autre état ... »

La Jiki avait bien compris que l'objectif d'aujourd'hui n'était que de faire peur aux gens, alors qu'ils n'avaient rien à craindre. Elle les aurait bien tous coller dans un navire pour Wasure no Kuni, juste la destination les aurait sans doute satisfaits sur ce point, mais c'était le genre de jeu du monde de l'extérieur à se faire peur pour rire. Ils avaient bien du temps à perdre dans l'opulence dabs laquelle ils vivaient. Chanceux et incapable de le discerner. Lors du petit discours cherchant à être blessant à son égard, la châtaigne bé réagit pas une seule seconde. Elle se moquait éperdument de la réputation qu'elle pouvait avoir. De toute façon, ce n'était pas comme si ses actes parlaient beaucoup plus que tous les mots qu'il pouvait prononcer.

Jiki Masami • « Pour ça vous inquiètez pas, faire peur, ça va très bien fonctionner. Il me faut juste du matériel comme des déguisements de monstres genre des spectres en mannequin de taille humaine. Une grosse arme de théâtre et ça sera très bien. »

Bien trop heureuse de démontrer à Ryuji qu'en toutes circonstances elle sera toujours plus efficace, Masami allait clairement mettre du sien. Elle avait déjà même quelques idées pour cela assez efficace. Elle hocha la tête doucement en direction de Teruyo.

Jiki Masami • « À l'extérieur c'est parfait, je comptes mabipuler deux mannequins à la fois et me transformer en Oni, quelques clones. On fera un duel avec Ryuji. Faire semblant de te battre au moins tu sais comment j'espère ? On pourrait faire peur à tout le monde en les poussant tous vers une scène centrale avec un duel. »

Dégaina alors l'adolescente du signe de tête à l'intéressé. Elle se gratta la joue.

Jiki Masami • « Je doute qu'attaquer les gens soient très utiles hein ... »

Ce n'était pas que cela la dérangeait outre mesure, mais les éléments inutiles étaient rapidement écartés.

Jiki Masami • « Avec une métamorphose, on peut tous faire nous. »

Masami soupira légèrement en haussant les épaules au refus de Ryuji de ne pas utiliser ses techniques.

Jiki Masami • « Si ça peut te rassurer, l'homme au chapeau a des espions dans toutes les grandes villes ninjas et il connait déjà ta spécialité ... Je t'attaquerais en Oni et tu essayera de tenir le coup comme un grand héros que tu es ... »

Masami tapota sa joue doucement.

Jiki Masami • « Si tu ne veux plus d'ennuis avec moi, il faut que tu connaisses ta place. C'est à dire, en dessous de moi, c'est simple. Je suis la meilleure, c'est un fait, renseignes toi. J'ai remporté par exemple le tournoi des genins dans utiliser mes meilleures techniques. Si un véritable combat devait se déclencher, ne t'en fais pas, moi et Teruyo, on gère. On a tout ce qui faut où il faut. Le problème de tes petits poings, c'est qu'ils ne pourront pas m'atteindre, car je ne suis pas la bonne adversaire pour ça. Je suis un danger uniquement pour les autres. Dans cette salle, je serais celle qui possède les meilleurs dispositions pour survivre en toutes circonstances. »

Suite à cela, Ryuji quitta la pièce, Masami haussa les épaules. Elle posa sa main sur son torse en activant un sceau faivle de fuinjutsu qui ne semblait rien faire pour le coup. Il ne pouvait avoir sur deux types de personnes pour l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni, et les indécis, elle les triait elle-même.

Jiki Masami • « qu'il parte, un de mes clones jouera le gentil. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Lun 26 Juil 2021 - 21:34

« Ça suffit ! » dis-je en haussant le ton de ma voie d’habitude si nonchalante.

Alors que Ryuji était sur le point de sortir, d’un bond, je chargeais en direction de la porte, la refermant brutalement sous l’impact alors que le genin escompter se dérober à la discussion que nous avions. Le regard sévère tout autant que la voix, je m’adressais au spécialiste du taijutsu.

« Retourne t’asseoir. Maintenant. Première lacune à combler, ne pas fuir comme un lâche. Seconde lacune à combler, obéir. »

Si le ton était sévère, le tempo de ma voix était encore calme, pour l’heure du moins. Attendant que le genin obéisse et prenne à nouveau place autour de la tablée, je poursuivais dans la foulée.

« Bien. Alors mettons les choses au clair de suite. Une mission est une mission, quelle qu’elle soit. Sa réussite est primordiale, quoi que chacun puisse en penser. Se donner les moyens de la réussir n’est pas une option. Quant à vous deux … »

Ces paroles étaient destinées aux deux troubles fête.

« Je vous le dis une nouvelle fois, et ce sera la dernière. Je ne vous demande pas de vous aimer, vu vos tempéraments et comment vous avez débuté votre relation, cela parait impossible. En revanche, en tant que membre de la même équipe, vous allez devoir collaborer, quoi que cela vous en coute. »

Resté debout, oubliant de m’asseoir, préférant rappeler à l’ordre les deux fautifs, je prenais enfin le temps de retourner sur ma chaise, repoussant mon bol de nouilles dont il ne restait que du bouillon trop fade pour être dégusté.

« J’attends donc que les remarques acerbes à l’encontre de chacun ou toutes autres paroles ne visant qu’à rajouter de l’huile sur le feu cesse ce sans quoi, je serais obligé d’intervenir, et croyais moi sur parole, ce sera rapide. Ce n’est pas une menace, juste un état de fait. Et Ryuji, si tu penses que ma nonchalance est ne faiblesse, tu as deux personnes à cette table qui sauront te dire le contraire. Quant à combler les lacunes de chacun de vous, je m’y atèle. Pour autant, il faut encore communiquer pour parvenir à quelque chose. J’ai enseigné plusieurs techniques à Masami à sa demande. J’ai enseigné quelque chose de basique à Kisuke à sa demande. Et toi ? A part cette critique infondée ? Qu’as-tu demandé ? »

Si l’un de nous avait été épargné jusqu’à là, il n’allait pas le rester jusqu’au bout de la conversation.

« Quant à toi, j’attends du sérieux de ta part. Peu-importe combien est payé un acteur, nous avons une tâche à accomplir. »

Repoussant au centre de la table le bol contenant ce liquide brunâtre, fait assez marquant pour moi que ne pas finir un plat, je reprenais enfin le fil du sujet qui nous importait réellement.

« Reprenons les choses. Ce que j’ai avancé tout à l’heure n’est pas à prendre comme parole d’un messie. Je suis tout autant artiste que vous dans ce domaine et les idées sont là pour être discutées afin de répondre au mieux à la mission qui nous a été confiée. »

Mon regard balayant les trois protagonistes se posait finalement sur Ryuji.

« En revanche, il y a une chose que tu surestimes bien trop, c’est l’impact que peuvent avoir la démonstration de nos petites techniques sur la guerre qui fait rage contre l’homme au chapeau. Si je comprends parfaitement les impacts que peut avoir l’ouverture des portes, je comprends ton refus et je suis entièrement d’accord avec toi. Cependant, pour le reste, il est possible, en utilisant maquillage, décors et artifice de faire croire à un vrai spectacle. Quant à l’homme au chapeau, je doute qu’il en vienne à venir assister à la scène. Et même si c’était le cas, lui ou un de ses lieutenants d’ailleurs, leur puissance est-elle que ce ne serait pas quelques tours de passe-passe qui pourraient leur faire réellement peur. »

Me levant à nouveau, laissant les trois comparses seuls quelles secondes, je revenais à table avec quatre petits verres et une bouteille de laquelle je versais un liquide rosâtre.

« Rassurez-vous, rien d’alcoolisé, pas en mission et pas avec certaines personnes ici. Cependant, cela ne nous empêchera pas, de boire ce verre ensemble au renouveau de cette équipe. »

Levant mon verre, j’attendais que chacun fasse de même, insistant du regard pour ceux qui ne joueraient pas le jeu.

« Bien, maintenant reprenons. Kisuke et Masami vous avez tous deux apportés des idées intéressantes, réfléchissaient à une manière de mettre en scène tout cela et à une sorte d’histoire ou de scénario que l’on pourrait mettre en place dans le village. Masami quant à toi, oublie l’éventualité d’un combat avec l’un d’entre nous. Si vous voulez vous battre, cela attendra notre retour à Iwa. »

Avant d’un gorgée ma boisson, une sorte de sirop à la rose finalement, pas trop mauvais en comparaison de la piètre qualité des ramens, je me tournais encore vers l’utilisateur des portes.

« Bien, maintenant que tu refuses d’utiliser les portes à juste titre, j’attends que tu proposes quelque chose. Des idées ? »

_________________
Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Mar 27 Juil 2021 - 21:13
Ryuji n'était pas très content de la situation, et le fit savoir.

Kisuke sortit son éventail et observait l'explosion qui lui faisait face avec un calme olympien. Presque amusé. Il n'était pas étonné que quelqu'un de son équipe commence à faire des siennes et que des fractures apparaissent. Il était étonné que le premier coup de semonce ne venait pas de Masami qui semblait la plus inapte socialement. Il se trompait sur la mêche, mais pas sur le fait qu'un incendie était inéluctable.

Ha, l'enfant qui se rebelle.

En quelques phrases, il saisit profondément la psyché de Ryuji-san. Il venait d'exposer ses méandres les plus profonds. Ses qualités. Ses défauts. Son honneur de viser lui aussi l'Homme au Chapeau et ses lieutenants. Sa naïveté de vouloir conserver ses techniques secrètes comme si le Ningen allait étudier les techniques de chaque genin de tout le Yuukan. Sa force de ne pas vouloir utiliser son don pour une mauvaise raison. Sa laxitude de ne pas faire d'effort pour intégrer les autres membres de l'équipes, tout en jetant l'opprobe sur le manque de travail ensemble. Et peut-être aussi... une rivalité avec Masami ? Pour le titre de genin le plus fort ?

Masami, elle-aussi, montra ses penchants. Mais elle était déjà pas mal transparente. Brutale. Mécanique. Violente. Rationnelle au possible, et dans certaines de ses réparties il y avait de la vérité qui n'était pas pour déplaire à Kisuke, mais qui manquait clairement d'empathie pour calmer les ardeurs de son compagnon, et y jettait plutôt de l'huile sur le feu.

Et la génie qui est la meilleure jusqu'au moment où elle ne le sera plus.

Une prophétie ? Ou alors il se mettait le doigt dans l'oeil ? Tout était possible. Mais il était certain que dans le Yuukan, la notion de "meilleur" était une notion abstraite, prompte à l'évolution, au changement, aux renversements et aux surprises. Se réfugier dans des pensées de ce type pouvait clairement déstabiliser le jour où ces références se rêveleraient inexact. Kisuke ne plantait pas de drapeau illusoire pour clâmer prendre ce rôle de genin le plus fort. L'exercice était futile dans sa définition même.

Teruyo intervint donc, patronisant les trois genins sur leurs comportements propres à chacun. Il faisait bien d'intervenir, car Ryuji pouvait même potentiellement abandonner cette mission, à l'en comprendre. Et cela serait une tâche sur eux tous. Un shinobi professionnel accomplissait ses missions en toute circonstance. Abandonner parce que la mission ne leur convenait pas n'était pas une très très bonne raison.

Non pas que Kisuke trouvait important d'avoir un passé irréprochable en tant que shinobi, bien entendu. Ce qui était important était avant tout de sauver un maximum de vies innocentes, de civils, de shinobis encore adolescents ou qui venaient à peine de quitter cet âge ingrat. Et cette mission était importante précisément dans ce but, car elle ajoutait une incertitude, un élément de chaos, dans leur équipe. Et ils devaient tous ensemble travailler pour résoudre le problème.

Car ils étaient dans une situation où ils pouvaient se permettre de le faire sans grosse conséquence. Le jour où ils affronteraient les sbires de l'Enchapeauté, ils n'auraient pas le temps de crever l'abscès et de parler à coeur ouvert. Teruyo ne semblait pas avoir compris que Kisuke avait poussé son côté comique à un degré plus important que d'habitude à dessein, pour pousser ses coéquipiers. Il se contenta de le réprimander, alors Kisuke se leva et se pencha devant ses trois alliés, et assuma sa part de responsabilité.

Oui, du sérieux vous allez avoir sensei. Mais c'est important de se relâcher, quand on le peut. Ca permet aussi d'en apprendre pas mal sur son équipe. De voir leur réactions face à l'imprévu. Mais je m'excuse pour mon comportement, je comprends qu'il a été un facteur qui a poussé Ryuji à bout. Je suis désolé. Alors mettons cette histoire derrière nous, peu importe qui est le plus fort. Peu importe pourquoi cette mission. Faisons simplement de notre mieux, profitons-en pour en apprendre les uns sur les autres et portons un toast. A notre sensei. A Masami. A Ryuji. A notre équipe.

Puis il se rassit, attendant de voir si l'équipe voulait bien continuer d'avancer dans cette mission - ou si non. De toute manière, sa contribution ne pourrait pas être plus importante tant qu'il n'avait pas la certitude de savoir Ryuji dans le bateau.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Jiki Masami
Jiki Masami

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Mar 17 Aoû 2021 - 17:45

Masami se contenta de regarder sur le côté la discussion avec ce gamin gâté. Elle n'était peut-être pas très âgée, mais au moins, elle était mâture comme si elle l'avait toujours été. L'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni n'avait jamais eu l'insigne honneur de pouvoir être légère et insouciante. Elle se contenta de manger tranquillement comme si de rien n'était, car c'était bien le cas. Cet accrochage ne représentait rien du tout, ce n'était pas un obstacle comme celui-ci qui allait la ralentir une seule seconde. L'adolescente avait des proies bien plus grosses en tête. Elle toisa du coin de l'oeil Ryuji en haussant les épaules.

Jiki Masami • « C'est pas la peine de me dire ça. Je n'ai jamais été une enfant. Je ne suis qu'une arme que l'on tente d'envoyer dans une direction ou d'une autre. Je ferais ce que j'ai à faire comme à chaque fois. »

Masami hocha la tête doucement à la phrase de Kisuke au sujet de perdre son statut de la plus puissante.

Jiki Masami • « En effet, les années passent, la force retombe et le jour où cela arrive, généralement il n'y a que deux choix, soit y passer, soit l'accepter et poser un genou à terre. Il ne reste plus qu'à ruminer sur sa gloire d'antant qui ne représente absolument plus rien. En attendant, je compte bien en profiter au maximum. »

La genin se savait être l'une des ninjas les plus forts de ce continent, du moins au niveau humains. Malheur à ceux qui ne respecteraient pas son adversaire. Elle ne craignait en rien la décision ou les réactions de Ryuji. Son dossier n'avait aucune faille. Elle continua d'être étonnée d'entendre des personnes voir en Teruyo un professeur. Elle ne l'avait jamais vu ainsi et même si elle avait appris des techniques de sa part, le contraire était également vrai.

Jiki Masami • « Il lui en faut pas beaucoup ... »

Ne put s'empêcher de commenter à haute voix l'adolescente au sujet de la réaction de Ryuji. Qu'est-ce que cela allait être lorsqu'ils allaient subir des assauts déments comme lors du démon à queues. La Jiki se moquait éperdument de l'argent, elle ne l'utilisait pas où quasiment. Elle dépensait son argent que pour les armes et autres outils ninjas qu'elle achetait. On lui avait toujours enseigné de ne pas se moquer de ceux qui étaient capables d'apporter la mort, même indirectement. Masami continuait de manger finissant jusqu'à la dernière petite goutte de bouillon renversant le bol afin d'être certaine qu'il n'en reste rien. Ce n'était pas qu'elle avait si faim que cela, c'était surtout une habitude d'une vie malsaine où la simple récompense de manger était une formidable aventure.

Jiki Masami • « Qu'est-ce que c'est que ce truc encore ... Un rituel du monde extérieur ? Vous êtes vraiment tordus ... Ouais ... Pareil ... »

Commenta simplement l'adolescente dans un premier temps avant de se pencher sur le verre. Elle le renifla légèrement comme pour essayer de savoir ce que le verre pouvait contenir.

Jiki Masami • « En même temps, boire de l'alcool est tellement stupide ... Cela baisse la vitesse de réaction et la réflexion. Remporter une victoire ne se fait pas à l'aide de ses poings, mais avec sa tête. »

Déclara Masami en tapotant son front se décidant à prendre le verre. Perplexe, elle regarda la pose qu'elle trouvait ridicule avec sa main en l'air. Elle soupira légèrement comprenant que cela tenait à cœur au jouflu, alors, elle fit de même pour lui faire plaisir. Elle leva le verre, mais le baissa rapidement après, elle n'allait pas se donner en spectacle plus que nécessaire.

Jiki Masami • « Je ne parlait pas d'un véritable combat, plus quelque chose de théâtrale. Un affrontement entre un Oni et le héros. Le bien contre le mal, même si ce sont des conneries ... Ça semble contenter les gens. Mon idée est donc de débuter des animations loin autour de la scène à l'aide de clones, de métamorphoses et je pourrais manipuler des trucs dans les mannequins magnétisés. Aucune difficulté là-dessus. Cela serait comme pour signifier que le mal se regroupe, approche lentement avant de fondre sur la scène. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Mer 18 Aoû 2021 - 21:16
Il y avait bien des choses immuables. Le soleil se levait à l’est et se couchait à l’ouest. Vent et marées revenaient cycliquement nous saluer, ma passion pour la gastronomie et avant tout et pour tout, mon amour inconditionnel pour ma fille. Pourtant il y avait autre chose qui semblait ne pas vouloir changer. Ashida Ryuji, jeune genin de mon escouade qui ne semblait nullement partager le point de vue exprimé quant au déroulé de la mission qui nous avait été confiée. J’avais entendu ses remarques, certaines sensées, d’autres d’une grande naïveté et pour autant, tentant de me montrer conciliant et ouvert à la discussion, cherchant à faire en sorte que chacun trouve un compromis dans ce que nous avions à faire, l’ouvreur de portes lui, ne semblait pas du même avis.

Si ce dernier était revenu à table, plutôt contre son grès que de son propre chef, c’est avec une certaine surprise que je le voyais ainsi refuser de partager un verre avec chacun d’entre nous. Ses convictions étaient telles qu’elles l’empêchaient de voir ses erreurs et d’accepter le changement ? J’étais là confronté à une situation compliquée. Si Masami faisait preuve d’un fort tempérament, elle avait pour habitude de réaliser les missions qui lui étaient confiées, et d’une certaine manière, elle acceptait également l’autorité de plusieurs personnes. En revanche, le genin à l’épée géant lui, œuvrait là de manière différente. Si depuis le début de notre promenade, avant même que l’on sorte du village j’avais fait preuve de patience dans les échanges tendus entre chacun, ce refus d’arrondir les angles était trop. Pour l’heure, nous avions besoin de cohésion.

« Bien, puisque tu refuses de coopérer malgré la mission et mes demandes, je me vois dans l’obligation de te retirer de cette mission. » dis-je en créant un clone.
« Mon clone va te raccompagner jusqu’au village. Un rapport sera fait sur ce qu’il vient de se passer et une sanction appropriée sera prise. »

Restant à table, sans me retourner, je laissais partir ce duo improbable avant d’écouter mes deux compagnons exprimer leurs idées.

« Bien, navré de cette situation. Pour votre information, pour le bien de cette équipe et sa cohésion future, je retire Ryuji de cette dernière. Il sera réaffecté avec d’autres personnes. En attendant, nous avons fort à faire. »

Reprenant un verre de cette boisson si parfumée, après trois gorgées et quelques secondes de réflexions, l’idée de Kisuke me parlait bien.

« J’aime beaucoup ton idée d’une parade avec des Yokai et des Oni, il faudrait trouver un scénario, quelque chose de simple et qui ne soit pas dangereux mais qui permette aussi à chacun de s’amuser. Effrayant et amusant, voilà les deux maitres mots qu’il faut garder à l’esprit. »

Réfléchissant à la manière dont nous pourrions aborder les choses, chose justement difficile étant donné que l’art du spectacle n’était pas du tout mon fort, je faisais choux blancs pour l’heure en revanche dans cette aventure, j’avais deux partenaires pour m’épauler. Me tournant finalement vers eux, mon regard se posait sur l’un puis sur l’autre, ainsi de suite.

« Sinon, vous avez tous les deux émis de bonnes idées. Kisuke, aux effets pyrotechniques et fumigènes pour donner une ambiance lugubre à la ville. Masami, faire voler différentes choses déguisées. Fantômes, lanternes, créatures mystiques, tant que l’on ajoute un morceau de métal à l’intérieur, cela fonctionnera. Et de mon côté, jeux de lumière, mirages et illusions d’optiques. Couplé à tout cela Masami et moi userons de nos clones sous métamorphose pour donner du corps et un peu de vie à tout cela. »

Me reculant sur le dossier de ma chaise, basculant légèrement sur les deux pieds arrière, je me frottais doucement le menton, signe d’une forte réflexion.

« Mais, il reste toujours le principal, le scénario de cette soirée. Pourquoi ne pas commencer par la scène habituelle, avec une petite explication du déroulé de la soirée. Un cache-cache géant peut-être ? Avec une récompense pour le dernier attrapé ? Ça a l’air ridicule. En fait j’en sais rien, j’ai jamais eu la fibre artistique moi … Vos idées sont toute aussi importantes hein et par là, c’est pour vous dire « aidez-moi à trouver des idées ». »

_________________
Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Dim 5 Sep 2021 - 22:37
Ainsi va la vie.

Ryuji avait quitté leur équipe. C'était malheureusement nécessaire pour la cohésion de l'équipe, mais aussi pour le bon de la mission. Kisuke avait espéré que le jeune homme changea d'avis, qu'il se ravise, qu'il utilisa ses dons pour leur mission.

Il avait refusé. Le restant de l'équipe devait simplement passer à autre chose. Teruyo-sensei semblait s'occuper de s'assurer que tout aller suivre son cours normal, mais Kisuke sentait que l'expérience ne devait pas lui faire plaisir. C'était un petit peu un échec de leadership lorsqu'un membre refusait une telle mission. La faute ne lui incombait pas fortement, néanmoins. Le professionnalisme de Ryuji était lui aussi remis en cause.

Masami avait de bonnes idées. Teruyo semblait être un peu moins créatif - il leadait les idées et les propositions mais Kisuke sentait qu'il fallait ici et maintenant poser une véritable trame. Un scénario qui tenait la route, avant de construire toute leur véritable spectacle. Kisuke reprit des éléments, et essaya de tout rassembler pour faire une expérience ludique, interactives, haute en émotion et qui permettrait de mettre en avant leur capacité respectives.

Un scénario qui commencerait comme suit : Dans la nuit sombre et obscur du Yuukan, des tribues Oni et des familles Yokai terrorisent une population, et s'affrontent violemment entre eux dans des rites sanglants - comme selon la suggestion de Masami. Mais lorsqu'un enfant - un volontaire - est kidnappé par ces démons pour servir de repas sacré, un héro des temps modernes vient proposer son aide. Un iwajin pour vaincre et repousser ces onis, et pister dans la nuit avec les villageois là où se trouve l'enfant kidnappé. L'iwajin aiderait à encadrer les villageois et à les faire avancer sur le jeu de piste dans la bonne direction. Le volontaire, c'est pour parfaire l'illusion et aussi pour leur donner de l'énergie et de la motivation, les impliquer, tout en les faisant travailler pour atteindre le résultat. Et à leur retour, on fait des feux d'artifices pour fêter tout ça. Préparer une collation ou un Brunch le lendemain matin.

Kisuke eut un petit sourire à ses lèvres, avant de préciser là d'où il tenait son idée. Kisuke aimait particulièrement l'enfance et son innocence, c'était son nindo de le protéger. Il avait aidé à des préparations de mouvement de jeunesse.

On appelle ca des jeux de nuits dans les mouvements de jeunesse. C'est normalement tourné autour des jeunes, mais je suis certain que des adultes peuvent y prendre leur pied aussi.

Il attendit de voir ce que les autres membres de l'équipe avaient à dire, mais il sentait que de toute façon, il allait bientôt commencer le travail, alors il commença à préparer des parchemins et traça dessus des sceaux faiblement explosif mais surtout pratique pour libérer de la fumée. Avec tous les entrainements de Teruyo-san, il commençait à s'y connaitre, en fuinjutsu. Le mouvement devenait presque mécanique.

Bon... il n'y a plus qu'à se lancer dans les préparatifs ? Et annoncer au village qu'on va lancer l'animation ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Jiki Masami
Jiki Masami

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Ven 24 Sep 2021 - 12:15
Devant le refus totalement immature de ce gamin, Masami restait de marbre. Elle ne comprenait pas ce genre de réaction, elle n’avait jamais eu le loisir d’être une enfant. Une faiblesse caractéristique du monde extérieur, à trop avoir, on en oubliait sans doute les priorités. En agissant ainsi, il allait avoir des ennuis contre les puissants. Refuser d’obéir dans le monde d’où elle venait contre ceux plus fort équivalait à un très sale et douloureux moment dans le meilleur des cas. L’adolescente avait eu la chance d’avoir un cours accéléré et si jamais elle truandait, c’était toujours avec l’assurance d’agir de la manière dont il le faut pour ne jamais avoir d’ennuis. Elle n’aimait pas souffrir et la seule victoire était l’unique option. Seul un regard un bref instant vers la porte trahissait son intérêt pour quelques secondes avant de se concentrer sur la mission qui les occupait.

Effrayant et amusant, voilà qui était un étrange duo, mais ses seules références se trouvaient être le pseudo théatre de kabuki effectué par les membres de Wasure no Kuni. Ce n’était pas vraiment d’un niveau excellent, plutôt burlesque si on pouvait le nommer ainsi.

Jiki Masami • « Très bien, faisons ça comme cela alors, il va falloir préparer les mannequins ou les personnes à faire flotter. Les acteurs vont y jouer aussi après tout, il n’y a pas de raisons pour que l’on fasse tout. Je suis entièrement d’accord avec le scénario de Kisuke. C’est ce qu’il faut faire. »

Valida alors pour une fois une idée qui n’était pas entièrement la sienne, mais la Jiki n’était pas stupide au point de se croire une déesse au milieu de simples mortels. Elle était suffisamment intelligente pour reconnaitre ce qui était juste afin de l’utiliser pour son propre compte. A quoi bon supporter ou côtoyer des personnes si elles ne servaient à rien du tout. De toute manière, il y avait dans le scénario des petits bouts de chacun, donc, cela ne pouvait que lui aller. D’ailleurs, Masami regarda alors Kisuke qui semblait lui aussi être suffisamment fin pour comprendre où se placer. Cela n’eut pas dû être bien difficile de comprendre qui prenait quelle place dans l’équipe. Elle n’était pas du genre mystérieuse qu’en a l’apparence violence qu’elle laissait paraitre de son image. A la place de l’enfant qui serait enlevé par les Oni ou les Yokai, elle aurait sorti un surin pour se débarrasser d’un ou deux, mais elle ne pensait pas que cela allait tourner ainsi vu le manque d’entrainement de la population du monde extérieur. Après tout, ils remettaient leurs vies entre les mains de ceux qu’ils détestaient pour leurs puissances absolues de l’autre côté. Faible, stupide et obtus, voilà comment voyait la simple populace qui se laissait guider par les évènements plutôt que de les provoquer. Si jamais ils étaient si mécontents, qu’ils prennent les armes et qu’ils s’entrainent !

Jiki Masami • « Parce que vous … jouez souvent à ce genre de choses en étant petit ? »

S’étonna l’adolescente en entendant le commentaire de Kisuke. Elle n’avait pas vraiment eu de jeux d’enfances, pas de temps à perdre quand sa vie en dépend. C’était une question sans doute étrange pour quelqu’un du monde extérieur. Elle avait bien observé un peu les enfants au village d’Iwa, mais si certains jeux ou moments pouvaient lui paraitre étranges, c’était aussi un village militaire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Empty
Dim 3 Oct 2021 - 16:41

« Bon, vous vous en êtes rendus comptes hein, mais organiser une fête, une représentation ou tout autre chose de ce genre, c’est pas vraiment mon fort. Je ne pensais qu’un jour en tant que shinobi, j’en viendrais à divertir la population d’un hameau. Mais une mission reste une mission. »

Me grattant l’arrière de la tête, attablée et mon verre vide à la main, je réfléchissais à la suite à donner à tout cela. Comme beaucoup de mission, il y avait les objectifs définis, mais aussi ceux que l’ont pouvait lire entre les lignes, et dans le cas présent, la confiance des habitants était notre réel but.

« Bien, j’aime ton idée Kisuke. Faisons comme ça. Tu sembles avoir de bonnes idées dans le domaine alors reposons nous sur ton scénario. Nous pourrons le proposer demain matin à notre metteur en scène. Il aura le dernier mot sur tout cela, mais je doute qu’il dise non. Après tout, sans nous, son commerce ne tiendra plus la barre bien longtemps. »

Sortant un parchemin de ma besace ainsi qu’un crayon à papier, je commençais à récapituler nos prochaines actions.

« Donc, dès demain à la première heure. Kisuke, tu iras exposer tes idées, n’hésite pas à étoffer cela d’ici là voire même à aménager tout cela avec lui et son expérience dans ce genre de domaine. Pendant ce temps, Masami et moi, nous commencerons à préparer décors et subterfuges. En premier lieux, des mannequins qu’elle puisse manipuler grâce à ses talents. Quant à moi, je vais user de clones et de métamorphose pour jouer les grands méchants. Je vais utiliser le maximum de clones possibles pour maintenir également un jeu de lumière conséquent. Pour le feu d’artifice, je peux gérer aussi, mais ce sera uniquement au niveau couleur, le soin ne sera pas de la partie. Sur ce, je vous laisse là, nous nous revoyons demain. Bonne nuit à vous deux. »

Me levant, je laissais là mes deux partenaires, me retournant une dernière fois avant de quitter la pièce.

« Et ne vous en fait par pour Ryuji. Il a fait un choix, il en paiera les conséquences. Pour autant, cela ne nous empêchera pas de mener à bien notre mission. J’ai une totale confiance en vous et en vos capacités. »

-----------------------------------------

Un lendemain comme les autres. Presque. Une fois réunis, il était temps de se mettre à l’œuvre. Laissant à Kisuke le loisir de voir le scénario avec notre commanditaire, je proférais tout de même quelques conseils.

« Essaie de valider avec lui la date de la représentation. Ce soir ne me semble pas opportun. A minima demain afin que l’on ait le temps de tout boucler et tout vérifier. De plus, cela lui laissera toute l’opportunité de faire sa publicité. Je suis certain qu’il saura faire ça avec brio. »

Finalement, me retournant vers ma jeune amie, j’entamais là notre processus créatif.

« Alors ? Des idées ? Tu t’y connais en Yokai ? Je pensais qu’on pourrait en créer quelques-uns. Des plus petits aux plus gros et monstrueux. Et la question importante à savoir, combien de mannequins sauraient tu manipuler et combien de clones en même temps. Je me disais qu’avec tes talents, des marionnettes basiques ne seraient pas plus pénibles à faire virevolter qu’une nuée de kunai là où un mécanisme complexe nécessiterait toute ton attention. A toi de voir. Pendant que tu réfléchis à cela, je vais voir de mon côté pour les feux d’artifice. »

Laissant la demoiselle à ses réflexions, j’en profitais pour sortir un nouveau parchemin et à dessiner ici et là plusieurs forme, annotant quelques informations sur les couleurs à adopter, imaginant ce qui pourrait se combiner entre eux.


_________________
Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: