Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2

Aller à la page : Précédent  1, 2
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 - Page 2 Empty
Mer 5 Jan 2022 - 13:35
Kisuke devait bien se l'avouer, voir Masami jouer le rôle d'un gros monstre lui allait à ravir. Elle semblait même partiellement reluctante à l'idée d'un combat, ce qui mettait une seconde couche au jeu d'acteur - qui laissait entrevoir des risques, des peurs. Des états d'âmes, pour autant que c'était possible.

Un personnage à multiples facettes.

Un Tanuki venait à leur défense vaillamment, prouvait que tous n'était pas des monstres. Pourtant... pourtant, ce n'était pas la fin des rebondissements, car une silhouette se dégageait et arrivait dans l'ombre des Onis, un coffre dans ses bras qu'il frottait avec convoitise.

Un homme ne semble pas être dérangé de la présence des oni, ou la capture de la jeune otage. C'est bel et bien étrange.

Narra le vieil Hyûga. Et à cet homme de l'apostropher en retard, avec une voix qui assumait complètement ses actes.

...Car c'est moi qui l'ait amené, contre monnaies sonnantes et trébuchantes.

Kisuke prit une mine surprise, tandis qu'un silence s'installait dans les acteurs-spectateurs. Les yeux se tournèrent vers lui, tandis que les onis et Yokai s'affrontaient toujours autours d'eux. Et les engrenages tournaient dans les têtes pour comprendre ce qu'il se passait.

Vous ? Le chef du village ?

L'Homme - le client avait bien précisé qu'il participerait également à la mise en scène, et son jeu d'acteur était particulièrement bien - fit un rire démoniaque avec un sourire sanguinaire. Ses yeux ne montraient que commisération pour le restant de la plèbe. Il caressait un petit coffret dans ses mains qui semblait produire un bruit métallique, comme des pièces qui s'entrechoquaient dans le récipient. Un coffret de denier, pour avoir vendu l'un des leurs comme un simple repas. L'appat du gain, l'avarice, et ignorer la condition d'être humain la plus basique de ses contemporains.

Les monstres n'étaient pas tous que Yokai ou Oni.

Il s'avança vers ses villageois et tenta de les rassurer d'une voix suave, de les tourner vers le chemin de la raison.

Qui d'autres ? Vous n'avez rien à craindre de ce monstre, mes amis. Retournons tous au village. Laissons les monstres, les onis, les yokais, et cette petite folle à leur sort. Ceci ne nous concerne pas. Ceci ne nous a jamais concerné. Nous sommes des humbles paysans. Laissons-les à leur sort. Demain, une dure journée de moisson nous attends et...

Une petite motte de terre l'acceuilla sur le front, lancé par un brave enfant à peine entré en adolescente qui cria de sa fluette voix en cours de mue et de puberté, montant en alternance dans les aigüe puis dans les basses.

Non ! Je vais protéger ma soeur !

Un héro des temps modernes, malgré son acné et ses maigres bras. Mais seul, il ne l'était pas. Et le boucher du village arriva à son hauteur et se décida à jouer le beau rôle. Il fit mine de sortir l'un de ses plus grands couteaux pour trancher du Yokais avec un sourire fier et satisfait.

Je suis d'accord avec le gamin, on va pas se laisser faire.

Ou encore d'une femme chaudement habillée qui s'empara de son balais en pourchassant l'énorme monstre en hurlant.

Tayiö Tayiö !

... sans doute une Kazejin émigrée, il y en avait pas mal à Tsuchi après tout.

La masse de villageois se sépara sur plusieurs fronts. Et la bataille commença de plus belles. Certains chassèrent le chef du village, d'autres attaquèrent l'énorme monstres, et puis des gamins se mirent à lancer des mottes de boues et des glands de chênes sur tant Teruyo que Masami. Ils se prenaient tous au jeu, les enfants étant un peu plus investit que les adultes, mais tous se dépensaient et faisaient multiples manoeuvres pour essayer de mettre à bas leur adversaire.

Ce qui finit par arriver, bien entendu. Et ils trainèrent leur prisonnier de retour au village, tout en soulevant et faisant sauter l'ancienne otage dans les airs pour féliciter sa libération. Kisuke pris, pour la dernière fois de la nuit, la parole. Le rideau tombait sur cette aventure, sur cette mission. Le village avait dépassé sa condition, et avait passé une excellente soirée. Les enfants allaient sans doute être un poil trop excité pour être mis au lit, mais c'était plutôt sympa à voir.

Je crois que nous avons tous mérité un bon banquet pour célébrer cette victoire, et ce monstre occis. Demain, c'est jour de moisson, et tout le village pourra en profiter... A part ce gueux qui a vendu l'un des vôtres au plus offrant et qui sera jugé. Messieurs, mesdames, j'espère que vous avez apprécié cette soirée. Sachez que les prochaines représentations seront un peu adapté par l'entreprise "Chine aux billes", mais garderons le même esprit. Je vous souhaite à tous une excellente soirée !

Le client se débarassa de son déguisement et vint leur serrer la main à chacun, avec le restant des acteurs qui avaient participé au spectacle pour aider à guider la foule dans ses choix.

Un grand succès ! Je vous remercie de votre aide, shinobis. Vous avez fait du bon travail.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Jiki Masami
Jiki Masami

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 - Page 2 Empty
Mar 11 Jan 2022 - 17:00

Les réactions des habitants amusaient beaucoup Masami qui ne voyait pas du tout la réalité dans tout celà. Dès qu'ils avaient un problème, ces gens se cachaient derrière les shinobis, risquant de disparaitre, pour la moindre difficulté. Bande de couards faibles, des moutons, cela faisait les beaux et les fières dans ce jeu. La Jiki n'avait qu'une envie, c'était de tester leurs courages dans un assaut. D'ailleurs, elle se retourna dans sa forme de monstre en lançant un regard meurtrier avec un certain talent. Cependant, elle n'en fit rien, pas d'attaques, pas de répliques aux assauts de divers graines ou de terre. Masami esquiva les premières attaques comme un réflexe face aux "dangers". Elle se rappela tout de même sa mission, et elle dut prendre sur sa personne afin de se laisser faire, mais non sans combattre. En effet, la genin intercepta de ses poings plusieurs attaques avant de se laisser avoir. Elle ne pouvait pas dignement être un monstre de faibles rangs.

Si jamais Masami feignait la faiblesse et de fausses blessures, incapable de faire quoi que ce soit, elle ne put se résoudre à se faire arracher par une corde ou autre, même pour rire. C'était plus fort qu'elle-même. Elle fut incapable de supporter le moindre lien, la moindre privation de liberté. L'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni avait bien trop donné de ce côté là. Elle avait trop souffert et la moindre entrave aurait pu déclencher un réflexe sanglant et brutal même contre sa propre volonté.

Jiki Masami • « Hmmm ... Bien. »

Fut la seule réaction de Masami aux contentements du client, qui semblait être heureux. Elle n'était pas habituée aux compliments. Elle s'était contentée de faire son travail et cela restait habituellement une satisfaction personnelle. Elle laissa bien rapidement les accessoires et sa métamorphose derrière cette soirée. C'était une mission, alors elle la remplissait aussi ridicule que cela pouvait paraître. On ne pouvait se targuer de voir une mauvaise ligne sur son profil, en tout cas, pas de ce genre là. Si jamais rien n'était fait, elle allait s'isoler sur un toit pour manger sa propre nourriture en solitaire. Si jamais la châtaigne s'ecoutait, elle partirait s'entraîner aussi durement que son corps lui permettrait.

Jiki Masami • « Je suis toujours aussi faible ... »

Marmonna alors l'adolescente en ouvrant et fermant sa main, la regardant comme si elle se voyait toujours à Wasure, dans cette jeunesse qui n'était pas si loin. Elle n'était pas prête à avouer cela devient quiconque. À ses yeux, c'était un danger mortel. Elle se devait de paraître la meilleure pour rester en vie, pour rester libre, car depuis bien longtemps, c'était une peur recouverte de haine et de faux semblant qui guidaient ses pas. Comme n'importe qui, elle affichait bien l'image qu'elle voulait bien.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 - Page 2 Empty
Dim 16 Jan 2022 - 22:04

Finalement, le spectacle avait été une franche réussite. Tout le monde avait été ravi par la mise en scène et le résultat final, d’autant plus encore avec les révélations scénaristiques qui s’étaient dévoilées au fur et à mesure. Et au final, si les villageois étaient ravis, notre commanditaire l’était tout autant. Mission réussie donc. La suite ne nous concernait donc plus quant à la pérennité du spectacle de notre vieux metteur en scène. Si ce dernier ne nous parla nullement d’une quelconque suite et malgré le paiement effectué au près des autorités du village, il tint à nous remercier chaleureusement.

Après une nuit de repos bien méritée et une matinée à aider à ranger la scène ainsi que tout le bazar mit dans le village pour accroitre le côté scénaristique et réaliste, celui qui était au cœur de toute cette ambiance nous invita gracieusement à déjeuner, ou plutôt, avant qu’il ne puisse le faire, le village se chargea des festivités en ce jour de moisson.

D’une simple scène au milieu du village, voilà qu’un énorme banquet été dressé, permettant à chacun de venir festoyer au son des shamisen et flutes – le tout malheureusement mal joué et mal accordé – de quelques jeunes musiciens en herbes. Si l’ambiance était nettement plus détendue que la veille au soir, le village montrait là une certaine unité, tant dans la fête que dans l’adversité.

Quant à moins, face à un tel déballage de victuailles, il était impossible de ne pas succomber à la tentation de la ripaille, prenant le temps de déguster ici et là les mets qui m’étaient offerts ou que je piochais sur cette table couverte de nourriture et de boissons. Cependant, dans toutes ces festivités, une personne manquait à l’appel sans grande surprise. Masami, égale à elle-même ne s’était nullement jointe à nous. Usant de mes talents de détection, outre les gardes habituels qui me chaperonnaient et qui ne se mêleraient à la foule sans un ordre formel de la part de Toph, une forme se dégageait sur un toit non loin. Détournant le regard, il ne faisait nul doute que la demoiselle était là.

L’instant d’après, une petite boule de lumière arriva en virevoltant autour de la jeune fille et d’un geste de la main, je l’invitais à nous rejoindre. Pour l’heure, nous méritions ce moment chaleureux, dans quelques heures nous aurons tout le temps de faire notre rapport de mission au village …


_________________
Un truc effrayant - Mission C - PV team 2 - Page 2 Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Un truc effrayant - Mission C - PV team 2

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: