Soutenez le forum !
1234
Partagez

De bois et de sang

Seiun
Seiun

De bois et de sang Empty
Lun 21 Juin 2021 - 16:48
De bois et de sang OJi9j10

Quelques semaines s’étaient déjà écoulées depuis votre retour des terres endiablées. Tu t’étais servie de ta blessure pour te faire porter pâle aux réunions et aux ordres hiérarchiques. Feignant la douleur et les malaises à réplétion; personne n’osait remettre en question ta parole compte tenu du contexte actuel. Tu avais ramené une tête mise à prix, te gratifiant au passage d’un titre et d’un renom dont tu te serais bien passée. L’Ange noir s’affalait alors grassement sur son lit d’hôpital, mais profitait de la moindre inattention pour s’éclipser dans ses appartements personnels.

Ta loge était simple, modeste; trop modeste. Le désordre en faisait un simulacre de tanière; hybride entre un foyer humain et un trou à rat. Des toiles et parchemins entassés sur tout ce qui pouvait servir à les supporter. Mais en réalité, derrière ce dépotoir se cachait de nombreux secrets, bien dissimulés par des sceaux et le surnombre de feuilles apparentes. Certaines étaient en réalité gorgées de trésors accumulés de part tes aventures; mais les papiers qui attiraient aujourd’hui ton attention étaient fondus dans un livre au titre pernicieux.

« La mort en 4 étapes » était un pur condensé d’ennui théologique, ou les physiciens se battaient avec les penseurs pour analyser en profondeur; la descente vers la fin. Le contenu était aussi mauvais que le titre, et c’était donc sans aucun regret que tu avais remplacé certaines de ses pages par des feuilles contenant bien plus que des masturbations intellectuelles de prétendus chercheurs. Pas loin de là se trouvait le « Le ryo d’or » aux reliures à peine marquées, que tu avais troqué contre une paire de sandales volées à un marchand itinérant. Les deux se ressemblaient en tout et pour tout d’un point de vu esthétique, mais se distinguaient évidemment par leur contenu.

Ils finissent par atterrir sur un morceau de table encore utilisable, et, d’une caresse de la main, tu en fais germer un épais nuage de fumée. En une volée, toute la paperasse venait d’être renversée au sol, intensifiant encore plus le bazar environnant. A la place; sous ton regard malicieux, se tenait un corps hybride, inerte, défiant toutes les limites du savoir et de la raison. Le bois avait remplacé les chairs; les fils étaient des vaisseaux, les muscles n’étaient plus… Toute la douceur de ce corps avait disparu au profit d’un matériau normalement sans vie, inerte; mais qui à Kaze… Avait combattu avec la volonté d’un Homme.

Alors tes yeux percent, transpercent, tentent de lire dans cette formule codée quelque chose de sensé, de rationnel. En vain.

Premier soupir : Au plus tu observais la dépouille de Katenshendo, au plus tu te sentais dépassée par sa condition.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10147-seiun-fichee-terminee#86391
Seiun
Seiun

De bois et de sang Empty
Ven 23 Juil 2021 - 14:55
De bois et de sang OJi9j10

Au début, seuls tes yeux osaient effleurer la peau sylvestre de ton nouveau trésor, tantôt par peur de le casser, tantôt par méfiance. Ce corps qui n’avait plus rien d’humain pouvait feindre le sommeil sans aucun effort. Comme si l’oxygène n’était plus qu’un détail à ce monde, comme si par une simple apparence, Katenshendo avait voulu révéler à quels points vos cerveaux étaient étriqués. La limite s’arrêtait souvent au sang, essence même de vie mais surtout de mort. Mais elle avait décemment joué avec des limites que personne n’osaient ne serait-ce qu’imaginer.

Il ne te fallait nul scalpel pour comprendre que la sylve avait remplacé le muscle sans pour autant lui retirer sa force; tout au contraire. Tu te souviens d’une attaque vicelarde, ouvrant ton dos en deux sans te donner l’occasion de répondre par le même language. La reine des pantins n’avait manqué ni de discrétion, ni de vélocité: et pourtant, elle ne semblait avoir aujourd’hui plus que son visage pour l’élever au rang d’humain. Le reste n’était qu’un mystère dont le secret se cachait quelque part entre la démence et la douleur. Seule une capricieuse prête à tout aurait pu ainsi se mutiler au point d’en perdre la quasi totalité du corps.

Pour la première fois, ta main glisse le long de son équivoque boisé sans y rencontrer la moindre écharde. Les seules lésions perceptibles rappelaient que le feu avait mordu son « être » tout entier, noircissant ça et là son profil. Un vulgaire coup de rabot suffirait à faire taire ces vestiges, ce qui faisait naître en toi une idée tantôt nébuleuse, tantôt brillante. Si Katenshendo avait trouvé un moyen pour contrôler son corps autrement que par son système nerveux : alors rien ne semblait illusoire à l’idée de penser que son oeuvre pouvait être poursuivie.

Sourire carnassier. Te voilà volontaire pour être son héritière bâtarde : Par le bois et par le sang.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10147-seiun-fichee-terminee#86391

De bois et de sang

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: