Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Prémices du Senbazuru : Pénétrer les terres [Yahiko, Hanae, Ayuu, Kenzo, Shimaenô]
Massacre en vue [Solo] EmptyAujourd'hui à 14:22 par Sendai Hanae

» Médecine Ancestrale [Meikyû Jotaro]
Massacre en vue [Solo] EmptyAujourd'hui à 13:20 par Asaara Ôji

» Le mal du pays. [Ouvert]
Massacre en vue [Solo] EmptyAujourd'hui à 13:19 par Oterashi Yanosa

» Absence d'un trio
Massacre en vue [Solo] EmptyAujourd'hui à 12:37 par Gôgon Medyûsa

» Absence Yahiko
Massacre en vue [Solo] EmptyAujourd'hui à 12:27 par Gôgon Medyûsa

» Passe d'armes [Sakura]
Massacre en vue [Solo] EmptyAujourd'hui à 11:57 par Metaru Hideko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
Massacre en vue [Solo] EmptyAujourd'hui à 11:36 par Okita Sakura

» 思い出 Omoide [Kaya]
Massacre en vue [Solo] EmptyAujourd'hui à 11:18 par Kogami Akira

» 強力 Puissance — Akira
Massacre en vue [Solo] EmptyAujourd'hui à 11:00 par Kogami Akira

» La Voie de l'Alchimie [Kisuke]
Massacre en vue [Solo] EmptyAujourd'hui à 1:04 par Nomura Ieyasu

Le Deal du moment : -43%
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris ...
Voir le deal
599 €

Partagez

Massacre en vue [Solo]

Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Massacre en vue [Solo] Empty
Mer 23 Juin 2021 - 2:11
Kaze no Kuni, Automne 204.
Taiyô, Quartiers du dernier soupir.


L’épéiste arpentait les rues de ces quartiers victimes de la colère du Dieu du désert dans le but de retrouver une certaine personne. Il s’agissait du « médiateur », tout du moins c’était le surnom par lequel les locaux le désignaient. C’était un homme pour le moins mystérieux et ayant un contact avec quelques nobles de la capitale, mais aussi avec le milieu du crime. En d’autres termes, c’était le genre de personne à qui la situation actuelle du pays arrangeait au plus haut point, tout du moins sur le papier.

Cependant, avoir des contacts avec des personnes plus ou moins influentes ne faisait pas forcément de lui une personne capable de défendre ses intérêts ou de ceux qui l'emploient, d’autant plus qu’il n’avait pas spécialement de talent pour le combat, tout du moins pas à la connaissance du Han. Dans tous les cas, il s’agissait d’un des rares individus avec lequel il était entré en contact, à vrai dire c’était même lui qui était venu vers lui pour le trouver et lui proposer une collaboration. Si Musashi était pour ainsi dire sceptique au départ, il avait fini par accepter, et depuis les contrats qu’il obtenait lui parvenaient essentiellement par l’intermédiaire de cet homme. Le médiateur retenait néanmoins un certain pourcentage sur les récompenses de l’épéiste, notamment en guise de commission, chose qui ne lui dérangeait pas le moins du monde.

Le rendez-vous d’aujourd’hui avait pour finalité l’exécution d’un contrat accepté la semaine dernière par le manipulateur du cristal. Il devait retrouver le médiateur à une heure précise pour obtenir des informations complémentaires à l’exécution de ce contrat. L’accord portait quant à lui sur l’assassinat d’un riche propriétaire par la faute duquel de nombreux civils se retrouvaient sans domicile. En réalité, l’homme en question refusait de mettre à disposition de la ville ses propriétés inoccupées afin de palier au manque de logement du fait des conséquences de la tempête du Dieu du désert. D’aucuns diront que c’était son droit, d’autres penseront au contraire qu’il faudrait le contraindre à coopérer, les personnes qui s’attachaient les services de Musashi, par l’intermédiaire du médiateur, eux, préféraient purement et simplement l’exécuter.

En l’occurrence, avant d’avoir accepté le contrat, le samouraï avait pris la peine de se renseigner sur la situation, ainsi que sur l’homme dont on le chargeait d’exécuter. Si sur le plan moral le meurtre de cet individu lui paraissait repréhensible, il comprenait parfaitement la nécessité d’un point de vue politique. Aussi, il ne s’était pas posé plus de questions avant de donner son accord au médiateur, qui espionnait depuis plusieurs jours la cible par l’intermédiaires d’autres mercenaires.

Ainsi donc, le voici en train de longer les rues sinueuses et pour le moins étroites des quartiers du dernier soupir afin de retrouver le médiateur. Durant le trajet, quelques regards se posaient sur sa personne, chose assez récurrente depuis son arrivé à Taiyô, certains se voulaient visiblement méfiants, tandis que d’autres semblaient vouloir le provoquer, sans doute pour le dépouiller de ses vêtements à priori de luxes et ses armes d’exceptions, mais l’aura qu’il dégageait invitait pour ainsi dire à la prudence.

Poursuivant son chemin, sans trop s'attarder sur son environnement, l’ancien shinobi de la roche finit par atteindre sa destination. Il s’agissait d’une petite taverne miteuse, regroupant quelques gros bras qui festoyaient et contaient leur exploit contre le Dieu du désert. Oui, rien que ça. Ça faisait rire la foule, ça mettait la bonne ambiance, en somme ça animait ce lieu perdu dans les quartiers les plus pauvres de Taiyô. Repérant le médiateur au fond de la salle, le Han s’en alla le rejoindre et pris place devant lui, à la place qui lui avait été réservée...


_________________
Massacre en vue [Solo] Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Massacre en vue [Solo] Empty
Mer 23 Juin 2021 - 3:23
Kaze no Kuni, Automne 204.
Taiyô, Quartiers du dernier soupir.

...

« Bonjour, Musashi-san. J’espère que vous n’avez pas rencontrer trop de difficultés en chemin ? Je suis navré de vous faire venir ici, mais vous allez très vite comprendre pourquoi. En attendant, y a -t-il quelque chose que vous voudrez boire ? Une tasse de thé ? Une coupe de saké peut-être ? » Lâcha le médiateur, d’un sourire amical.

Le samouraï déclina son offre en agitant légèrement la tête. Puis, au moment où il s’apprêtait à glisser quelques mots, un curieux personnage se démarqua des autres, notamment en frappant à plusieurs reprises des mains. Rapidement, tous les regards se retournèrent vers lui, tous se demandaient ce qu’il pouvait bien vouloir à tuer l’ambiance de la sorte, le tout sous le sourire malicieux du médiateur.

« Bien le bonjour à tous ! Je me nomme Togaku, un homme de main de Goro, oui, le grand maître Goro-sama, un des pères fondateurs de Taiyô. » Commença -t-il, pour s’assurer qu’il avait bien l’attention de tout le monde.

Mentir ne le dérangeait visiblement pas le moins du monde.

« Certains d’entre vous le savent peut-être déjà : des gens peu recommandables ont mis un contrat sur la tête du maître. Ces escrocs veulent le déposséder de tous ses biens, et ils le font en vous faisant croire que c’est pour aider les plus démunis, que c’est pour l’intérêt général, patati patata. Des foutaises ! Aussi, le maître m’a exhorté de faire le tour de la ville pour vous lui trouver des gros bras. Il est prêt à payer la somme qu’il faut ! Pour preuve, ces trois sacs que vous voyez-là contiennent le double de la prime qu’on offre pour sa tête, ils appartiendront aux trois derniers d’entre vous qui resteront débout ! » Conclut-il, en ouvrant les sacs devant les spectateurs pour mettre les billets bien en évidence.

Il n’en fallait pas plus à Musashi pour comprendre où voulait en venir le médiateur. Cependant, il aurait voulu être prévenu que les choses risquaient de dégénérer aussi rapidement. Peut-être que le médiateur lui-même ne s’y attendait pas à une telle tournure ? Dans tous les cas, l’appât du gain rendit la plupart de personnes présentes complétement hystérique.

En effet, ils voyaient presque tous là une occasion de se sortir de leur misérable condition. Une occasion pour être riche, pour être libre, et peut-être même pour un jour avoir des hommes sous leurs ordres. Oui, ces sacs là valaient de l’or et la promesse du gain miroitée par le dénommé Togaku était manifestement une raison suffisante pour eux de mettre leur vie en jeu. En d’autres termes, les choses dégénèrent au plus haut point, avec rapidement de nombreux blessés, et peut-être même un ou deux morts parmi le lot.

Puis, naturellement, arriva le moment pour les cinq « survivants » de constater que le médiateur et l’épéiste n’avaient pas pris part aux affrontements. Ils étaient tout frais et propres. C’était injuste, inacceptable à leurs yeux, en l’occurrence ils formèrent une alliance pour le moins inopinée. Les deux hommes se retrouvèrent alors encerclés, tandis que l’un des survivants de l’épreuve pour le moins machiavélique pontait son arme émoussée sur la personne de Musashi.

« Vous croyez qu’on est stupide c’est ça ? Vous attendez qu’on s’épuise pour prendre tout le fric, hein ? Maintenant, on va vous faire la peau ! » Glissa le gros bras, visiblement bien remonté contre l’attitude du samouraï et de son « collègue ».

L’homme à l’initiative de cette épreuve observait attentivement la scène, visiblement amusé. Le Han glissa quant à lui doucement sa main à l’intérieur de sa veste, avant de rétorquer à l’individu qui le menaçait :

« Ta main. » Lui dit-il, évasivement.

Les cinq complices ne savaient pas trop où ils voulaient en venir. Ils se regardèrent pour se rassurer, avant que celui qui tenait l’arme se rapproche davantage du samouraï. Grossière erreur, puisqu’en agissant ainsi, il se trouva dans la portée de l’attaque du Han, qui dégaina et rengaina son katana à une vitesse pour le moins impressionnante.


« Je disais que si tu menaces quelqu’un, il faut que tu sois prêt à en assumer les conséquences. » Glissa -t-il, tandis que son interlocuteur se voyait subitement amputé de sa main droite, celle qui tenait l’arme avec laquelle il menaça le Kazejin. « Je te prends juste ta main pour cette fois-ci. » Ajouta -t-il, pendant que la victime se tordait de douleur et perdait tout son sang.

Ainsi donc, cela faisait un candidat en moins pour les quatre autres restants. Aussi, ceux-ci hésitaient à s’en prendre à Musashi, sans doute de crainte de finir comme leur camarade. Ils se mirent alors à regarder l’homme à l’origine de toute cette mascarade, puis se regardèrent, sans arriver à se décider de qui d’entre eux éliminer pour se rapprocher du butin...


_________________
Massacre en vue [Solo] Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Massacre en vue [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: