Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] EmptyAujourd'hui à 11:46 par Miyamoto Teruyo

» [Iwa] Daiki Iranos
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

Le Deal du moment : -49%
-49% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
23.89 €

Partagez

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Mer 23 Juin 2021 - 11:06
Iwa venait d'être attaqué une nouvelle fois. Comme lors du réveil du Dieu singe, des lieutenants de l'homme au chapeau, et ce dernier en personne, s'étaient présentés aux portes du village semant la zizanie dans l'un des bastions fort du monde shinobi. De façon successive, en deux saisons de cette année 204, Iwa avait subi les frais d'un assaut mené par les mêmes forces. Mieux, une déclaration de guerre solennelle avait été faîte en ce lieu par Tôsen, après l'exploit réalisé par certains iwajins... Une victoire qui pouvait atténuer les grosses défaites successives subies jusque-là.

Une heure s'était écoulée depuis la fin des combats et Tsuyoshi, ayant pris le soin de convoquer deux des membres du Sazori au niveau des hauts plateaux, avait eu le temps de régler d'autres questions. Des questions touchant notamment aux aspects économiques du village mais également à la prospérité même de son clan. La banque naissante d'Iwa était sauve et ses directives, celles qu'il avait données en début d'assaut, avait été respectées. L'endroit où se déroulaient les rencontres avec les clients, les endroits où les biens de valeur étaient censés être protégés avaient pu être sécurisés par les éléments du clan. A nouveau libre, il pouvait se consacrer au Sazori, tandis qu'une copie de lui-même suivait ce qui se disait à la rencontre des Jonins convoquées par le Taishô du Manazuru.

Attendant l'arrivé du duo du Sazori, le Hyûga, Byakugan actif, les bras croisés sur sa poitrine, visage fermé, jambes écartées bien ancrées sur le sol, demeurait stoïque, plongé dans ses pensées. Il n'en demeurait pas moins vigilant sur les allées et venues autour de lui, mais aussi sur l'arrivée potentielle du duo.

_________________
Spoiler:
 


Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Jeu 24 Juin 2021 - 11:38
Dire que le Chûnin calciné était rétabli aurait été un appréciation particulièrement optimiste de son état véritable, et les eiseinin de l’hôpital avaient fait des pieds et des mains pour tenter de le retenir pour le garder sous supervision médicale. En vain, bien entendu, tant l’esprit buté de l’Oterashi pouvait dans ce genre de circonstances se révéler plus obtus qu’un roc. Il pouvait marcher – avec l’appui d’un bâton de marche en pierre, du moins – ce qui était une condition largement suffisante pour qu’il puisse honorer le rendez-vous donné par le Taishô du Sazori avant son extraction vers le centre médical. Ses plaies à peine refermées et convenablement traitées, il sortit donc du bâtiment en s’appuyant sur son bâton créé sur mesure par ses soins, jetant un œil acerbe autours de lui comme pour vérifier qu’aucun des réincarnés qui avaient inondé les rues de la cité n’était encore là. Poussant sur ses appuis, le Tellurique s’avança seul dans l’avenue, éprouvant ses muscles et ses nouvelles sutures. Bien vite, toutefois, il se rendit compte que s’en remettre à sa seule force physique pour se mouvoir ne serait pas raisonnable, même pour ses propres standards.

« ...Tchh... »

Encore habité par une profonde rage à l’égard de ceux qui avaient osé une fois encore porter atteinte à leur cité, Yanosa canalisa rapidement un peu de ce chakra qui lui était revenu pendant qu’il s’était fait opérer et allégea son corps, lévitant peu à peu au milieu de la rue jusqu’à s’envoler tout à fait dans le ciel d’Iwa. De là-haut, la vue de la cité était toujours aussi saisissante, mais de savoir qu’elle avait été une fois de plus profanée par l’hypocrisie de ces soit-disant défenseurs de l’humanité avait de quoi lui donner la nausée. Flirtant avec l’immensité céleste, son sceptre de soutien contre son corps à nouveau recouvert de bandages neufs, il mit le cap sur le haut plateau qui lui avait été indiqué, remarquant sans mal la silhouette de son Taishô en contrebas lorsqu’il entama son ultime phase d’approche.

Lentement, précautionneusement, il baissa son altitude, prenant soin de faire porter son bâton sur le sol pour le soutenir avant de récupérer totalement sa masse normale, et s’approcha en boitant du Hyûga récemment placé à la tête de son service. Celui-ci, durant l’affrontement aux Crocs, avait joué un rôle de second plan, quoi qu’essentiel, et si le guerrier calciné ne pouvait pas rationnellement lui reprocher quoi que ce soit, ses tripes, elles, avaient un autre genre de message à faire passer.

« Alors… Taishô… Tu assistes également à cette réunion dont j’ai entendu parler, j’imagine… ? Et qu’ont-elles donc à dire, nos têtes pensantes, hm ? Quelles merveilleuses solutions vont-elles cette fois appliquer… pour essayer de se sortir les montagnes de merde qu’elles ont dans le cul ?!! »

Il jeta à terre le sceptre de soutien qu’il s’était créé, celui-ci dérivant jusqu’aux pieds de Tsuyoshi en rebondissant sur le sol rocailleux du plateau.

« J’en ai ma claque… Oh, oui, tout le monde veut la même chose, ici, pour sûr… Tout le monde veut la paix et l’amour, et l’amitié par-dessus le marché… Mais qui… Qui s’en donne les moyens, hein ?!! »

La colère palpable de l’Oterashi se propagea sans qu’il ne s’en rende compte dans les tréfonds du plateau, faisant trembler celui-ci sous le joug de son ire dénué de toute limite. Il était prêt à tellement de choses pour accomplir son idéal, pour braver l’impossible et les faire avancer vers une ère nouvelle. Mais avec des soutiens, de réels soutiens, qui se comptaient sur les doigts d’une seule main, comment y parvenir ?

Manifestation de colère



_________________
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Jeu 24 Juin 2021 - 12:20
La vie n’était qu’une suite de combats, cela résumait parfaitement la vision de la vie de l’adolescente. Après tout, qu’est-ce qui pourrait lui arriver de pire que de lui retirer la seule force qu’elle avait, son chakra. Cette force héritée des temps anciens, peut-être des démons à queues, peu importe, l’adolescente ne pouvait revenir en arrière. Elle se l’interdisait formellement, que l’avenir et le futur étaient primordiaux. Le passé était nécessairement mauvais, car elle devenait plus forte chaque jour.

Le village où elle vivait en ce moment s’était fait attaqué à nouveau, toujours le même homme, cet homme au chapeau, Tôsen ou autre chose. Bref, c’était une cible importante à ses yeux, car il menaçait son précieux avenir à elle. Il avait payé cher son intervention, et il fallait en profiter au maximum de cette faiblesse. Malgré l’âpre bataille, la Jiki avait encore la force de se battre. C’était bien pour cela qu’elle s’était portée volontaire pour aller se battre contre le nécromancien. Cependant, encore un coup de ce ninja d’exception, il avait exfiltré ses hommes avant de les perdre. Ces histoires de déclaration de guerres étaient ridicules, Masami avait déjà l’impression qu’elle était en guerre avec ce type. Cependant, cela voulait dire qu’il allait essayer de tuer tous ceux qui allaient le gêner. Une sorte de changement de méthode, il fallait se méfier d’autant plus.

Les bras croisés, Masami arriva sur le lieu du rendez-vous et elle regarda le responsable du Sazori. Puis Yanosa arriva en marchant grâce à un bâton, il était dans un sale état. Cependant, la châtaigne ne fit aucun regard de peine de sa douleur, de sa faiblesse apparente ni aucune réflexion. Elle se contenta simplement de ricaner à la réflexion de ce dernier.

Jiki Masami • « Les têtes pensantes hein … les chefs avec de jolis titres, formidable ! On est tous sauvé ! Moi, je dis plutôt que ceux qui ont les bonnes idées, il faut les appliquer et c’est tout. Si personne ne veut faire quoi que ce soit contre l’homme au chapeau, autant me le dire, je trouverais une autre solution. »

Masami était assez agacée de perdre autant de temps de sa précieuse vie dans l’application de plans de ces responsables qui n’avaient jamais fonctionné contre l’homme au chapeau. La seule chose qui avait pu réussir, c’était un coup du destin ou de chance de la part des combattants presque tous réuni ici. Au cas où vu la réaction de Yanosa à faire trembler le sol, la Jiki était prête à réagir sur l’instant pour se protéger.

Jiki Masami • « Je prépare une opération depuis un moment, et elle est bientôt prête, dans très peu de temps. J’ai une solution qui pourrait abattre l’homme au chapeau ou une cible d’importance à une distance démentielle. Cela nécessite Teruyo, moi et peut-être un empoisonneur Hyuga qui sera bientôt prêt aussi, mais ce détail est vraiment pour être assuré. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Ven 25 Juin 2021 - 1:43
Tsuyoshi attendait encore lorsqu'il remarqua l'arrivée des deux membres du Sazori dont il avait besoin. Il s'agissait de deux ninjas d'exception. Leur grade n'était pas à la hauteur de ce que représentait leur potentiel, mais le tout était probablement du à leur tempérament. Ce n'était pourtant pas à cause de leur grade que le Hyûga allait se priver de leur talent, mais surtout de leur instinct. Ces deux-là avaient pour particularité d'être particulièrement façonnés pour être dans une unité telle que le Sazori et il serait bientôt temps que cela se ressente.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, Tsuyoshi était à la fois un homme patient, sachant attendre son moment pour faire ce qu'il avait à faire et faire bouger les lignes. Tout ne se passait pas toujours selon ses plans, ses envies et ses actions, mais nul ne pouvait prétendre qu'autour de lui les choses ne bougeaient pas et dans un sens plutôt correct. C'était cette facette de sa personnalité qu'il souhaitait convoquer aujourd'hui. S'il parvenait à bien s'y prendre, alors, le duo qui était désormais devant lui serait des pièces maîtresses d'actions importantes du Sazori.

Byakugan actif, Tsuyoshi écouta les premiers propos de l'Oterashi. Ce dernier, tel un Kylian Mbappé d'une équipe de France devait être managé avec une certaine particularité. Il fallait lui dire les choses de façon franches, mais aussi savoir le gérer tellement son potentiel était important. Autant Tsuyoshi n'estimait pas être l'homme idéal pour représenter le Deschamps du Sazori, autant il se donnait les moyens pour endosser ce costume qu'il savait ni trop grand, ni trop petit. A côté du Mbappé du Sazori, l'autre facteur X de l'unité, le Dembélé -sans les blessures- : Masami. Une autre tête brûlée à sa façon. Il espérait en tirer le meilleur.

La terre tremblait tandis que Yanosa exprimait toute sa rage, tout son énervement à cause de cette inaction. Masami lui donnait la réplique sur cette histoire de tête pensante et dévoilait être en train de préparer un combat final contre l'homme au chapeau. Le Hyûga sourit. Il n'était pas devin, mais s'il y a bien une chose dont il était sûr, c'était que des iwajins participeraient à ce combat final et qu'ils auraient la chance de mettre un point final aux folies de Tôsen; seulement, nul ne pouvait savoir qui.

_ C'est très bien Masami... J'espère pour vous que vous aurez cette occasion de mettre en pratique vos plans. Dit le Hyûga sans détours. Un coup d'oeil vers Yanosa, Tsuyoshi lui dit alors :

_ Merci d'être venu malgré ton état... Je ne m'étais pas trompé en estimant que malgré tes blessures tu étais apte à venir... Ces tremblements de terre en attestaient assez aisément. Il continua : Oui j'ai un bunshin à la réunion des Jonins... Tu es diablement bien informé...

_ Ecoutez, si je vous ai appelé c'est bien pour que l'on tombe d'accord sur l'action du Sazori à venir. Je ne suis pas de ceux qui se satisfassont de ce statut quo, de cette attente sans action, sans aucune réaction de notre part après deux agressions...

Il marqua une courte pause avant de poursuivre.

_ Maintenant que Tôsen a récupéré Nara Alderan, chose qui visiblement l'intéressait depuis le réveil du Yonbi, puisqu'à aucun moment ses lieutenants n'ont réellement eu envie de nous chiper le dieu singe, il va probablement préparer tranquillement ses actions futures en vue de cette guerre entre le monde shinobi et ses ouailles.

Une nouvelle pause. Maintenant qu'il avait posé le cadre. Il fallait balancer la sauce.

_ La blessure infligée à Tôsen et le fait qu'il baissera probablement sa garde maintenant qu'il se sent bien mieux outillé avec le Nara à ses côtés, à mon sens, nous donne une ouverture, une fenêtre de tir qu'il ne faudrait pas louper. Notre mission est l'espionnage et l'élimination de cibles... Il nous faut mieux connaître notre adversaire. J'aimerais que le Sazori infiltre Tsume no Kuni et repère la tanière de Tôsen. Une fois que ce sera fait, Iwa pourra envisager une riposte. Pour ce faire, j'aurais bien évidemment besoin de vous deux et en pleine forme...

Sans détours, l'affaire avait été lâchée. Désormais, regard posé sur les deux iwajins, le Hyûga attendait leur réaction.

_________________
Spoiler:
 


Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Ven 25 Juin 2021 - 12:18
Sans qu’il ne s’en rende vraiment compte de prime abord, toute son attention focalisée sur la mine impassible de son Taishô, Masami était également arrivée près d’eux de la façon nonchalante qui la caractérisait, rebondissant allégrement et sans surprise sur la colère du Tellurique à l’encontre de celles et ceux qui étaient en charge de diriger le village. Toph avait beau s’être mise elle-même à l’écart pour des raisons qui n’étaient que trop limpides aux yeux de Yanosa, elle n’avait pas répondu présent à un moment critique de leur histoire, dans une instance où le plus grand ennemi qu’ils aient jamais connu aurait pu être éliminé sur un détail, sur un seul élan déterminé de plus. Aimi, pourtant membre du Triumvirat qui avait été instauré, était restée introuvable tout au long de l’assaut qu’ils avaient subi, et si le guerrier sans visage ignorait ce qu’avait bien pu faire Teruyo dans ce laps de temps, il avait pu être amplement témoin de la passivité du troisième membre de cette élite décisionnaire, celui-là même qu’il avait devant lui.

La jeune Jiki, fidèle à elle-même, réitérait sa résolution d’en attenter directement à la vie de l’Homme au Chapeau à l’aide d’une combinaison certainement déjà bien préparée, une initiative derrière laquelle Yanosa ne pouvait que se placer, mais hormis un regard sur le côté légèrement moins chargé en indicible colère à l’encontre de Masami, il ne put pas se résoudre à commenter sur cette soit-disant solution miracle avant d’en savoir plus. Et de dévoiler les détails de cette ou de ces techniques, ce n’était sans doute pas l’endroit ou le moment. L’Oterashi bouillonnait intérieurement, et devait déployer des montagnes de tempérance pour ne pas sauter à la gorge de quiconque pouvait avoir l’outrecuidance de lui adresser la parole aussi sommairement que pouvait le faire Tsuyoshi en cet instant précis. Les dents serrés, son corps légèrement penché sur sa jambe la plus en forme pour éviter de tirer sur ses cicatrices encore fraîches, le Tellurique plongea ses iris enflammées dans les yeux nacrés du Hyûga, n’y percevant qu’une partie de la lucidité qu’il aurait espéré y voir.

« ...Qu’il baisse sa garde ? Tu as perdu l’esprit, Tsuyoshi !? On parle d’un homme capable de se téléporter, tu l’as vu aussi bien que moi bon sang.. !! Sa tanière…. Au diable sa tanière ! Tôsen ne peut pas être traqué, sois un peu réaliste !! Sa faiblesse, il nous l’a dévoilée, ce sont ses Lieutenants… C’est parce que l’un d’eux allait mourir, qu’il a débarqué. Pour sauver la vie de ce même Lieutenant, qu’il a perdu un bras… Un putain… de bras… !! »

En dépit de la douleur et des sutures fragiles qui jalonnaient son corps, Yanosa fit quelques pas enragés sur le côté, propageant toujours cette aura guerrière qui tambourinait au sol pour se faire l’écho de sa colère. Ils avaient été si près, si près,...et n’avait pourtant au final rien accompli.

« … Le nécromancien est son plus grand atout, je le dis depuis des mois. Sans lui, il n’a d’armée que ces endoctrinés sans cervelle qui l’ont rejoint à Tsume… Autant dire rien. Une force de diversion, tout au plus… Ce Reijirô… il faut le trouver, et lui faire la peau. Et alors seulement… quand nous serons sur le point de lui porter le coup fatal… Tôsen viendra à nous de lui-même, comme il l’a fait aujourd’hui. Et c’est en voulant changer le destin qui attend son Lieutenant… qu’il provoquera sa chute. »

Le regard déporté sur le côté, divaguant sur les reliefs escarpés au loin sur le plateau, il s’agissait bien là de la seule chose apte à instiller un peu de calme dans son esprit. Le raisonnement. La contre-attaque. Mais cette réaction là, il l’avait attendu depuis trop longtemps déjà de la part de ses supérieurs, et c’en était trop.

« … Tu dis que ça ne te satisfait pas, Tsuyoshi, mais à qui la faute, hein… ? A qui la faute !! Tu as laissé faire. Nous as envoyé faire mumuse avec des samouraïs paumés, espionner des pécores de haute montagne, pendant que la seule vraie piste viable que nous avons pour gagner la guerre croupit dans nos geôles !! Ne cherche pas à te défiler… Tu es responsable, au même titre que Toph… Au même titre qu’Aimi, et que Teruyo… !! Trop occupé à gérer tes magouilles… ton petit clan bien propre et tes aspirations politiques, pendant que d’autres se battent jusqu’aux sangs !!! »

Ponctuant ces mots jaillis de son coeur de lave, l’Oterashi avait frappé par trois fois son poitrail d’un poing dur et puissant, s’arrachant presque des morceaux de bandage sous l’expression de sa haine de l’immobilisme qui avait semble-t-il frappé Iwa. Et le sol, de plus belle, se mettait à trembler.

Manifestation de colère




_________________
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Lun 28 Juin 2021 - 17:02
Depuis son entrée dans le Sazori, Masami n’avait pas eu le sentiment de faire grand-chose après tout. Du moins, elle n’avait pas été utilisée de la manière dont elle avait imaginé devoir l’être. Elle n’avait traqué personne, même si l’adolescente avait gardé précieusement la liste des ninjas traitres à abattre. Qui sait, dans le futur, elle allait peut-être les rencontrer et ce jour-là, gare à eux. Yanosa et la châtaigne faisaient la paire en ce qui concernait l’envie de rentrer en révolte face à l’autorité. Cependant, est-ce qu’il parlait de la même ? Ce n’était certainement pas les mêmes intentions et causes d’ailleurs, certainement pas, mais ce type de détails serait pour une autre fois.

Jiki Masami • « Il y a intérêt … »

Commenta alors la Jiki quant à l’occasion d’utiliser la fameuse technique qu’elle avait mis au point avec le porteur du singe de magma. Une réunion des jonins ? Elle devrait sans doute glaner ces informations pour sa propre survie, mais ce n’était pas vital. Elle ne risquait pas d’être invitée vu sa manière de réagir. Sans doute que les autorités avaient peur de laisser une prisonnière de Wasure no Kuni dirigée leurs jeunes et stupides ouailles.

Jiki Masami • « On est bien d’accord, personne ne fait rien, c’est dingue. Ce n’est pas en jouant le jeu de l’homme au chapeau que l’on a une chance de le vaincre et de garder nos acquis. Je doute qui l’ait prit simplement pour sa capacité des ombres, je ne sais pas c’est qui ce type, mais s’il a pris autant de risques juste pour lui, c’est quelqu’un d’important ce Nara. Je reste persuadée que si jamais tout ce bordel a eu lieu, c’était bien pour que les démons à queues soient tous capturés et ce peu importe leurs hôtes. Cela ferait longtemps que l’on aurait été attaqué par un nombre dément d’adversaires si vraiment ils le voulaient pour eux. Je me demande même si libéré les démons à queues dans la nature ne serait pas une parade contre le plan de l’homme au chapeau. Dans un coin discret… »

Lança alors l’idée en l’air dans un vague mouvement de la main. Cela venait de lui traverser l’esprit, mais si jamais cela pouvait paraitre extrême, c’était une solution comme une autre pour gagner du temps. Ce n’était pas une solution définitive, bien au contraire, mais Masami préférait cela à tout perdre.

Jiki Masami • « Quel genre de cibles ? Car, je doute que l’on puisse facilement abattre l’homme au chapeau, cependant, se débarasser du nécromancien me parait simple et possible tout en dérangeant fortement ses plans. J’en suis. »

Répondit en toute simplicité la Jiki à la proposition pourtant démente. C’était un peu comme si elle s’attendait à quelque chose dans ce gout là depuis un moment. Elle n’avait confiance en personne, c’était bien pour cela qu’elle ne disait aucun détail de comment et pourquoi.

Jiki Masami • « Moi je dirais que Tôsen risque d’être au contraire sur les dents après avoir perdu un bras, mais ce n’est pas pour cela que l’on ne doit pas agir. Si jamais il a pu voir venir ce qui était arrivé à un de ses lieutenants et pas à lui-même, c’est peut-être qu’il en est incapable. Après tout, pourquoi risquer de perdre un bras sinon ? Il l’aurait déjà vu normalement non ? »

Masami ne pouvait qu’être d’accord, sans s’être mis d’accord avec Yanosa, ils étaient tous deux tombés sur la même conclusion. La meilleure cible restait alors le nécromancien. Il était faible, il avait besoin d’une certaine préparation, et si jamais on pouvait s’en débarrasser, il en serait finit de contrôler tous les morts vivants déjà créé ou à venir. La Jiki se contenta cependant de croiser les bras ne disant rien à la ritournelle de Yanosa sur les fautes du responsable du Sazori. Elle se tournait vers le futur, pas le passé. Ce qui avait été fait, ne pouvait être changé, c’était une règle immuable, même pour l’homme au chapeau.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Lun 28 Juin 2021 - 19:37
Tsuyoshi écouta calmement les accusations de Yanosa. Il secoua la tête par moments, sachant parfaitement qu'il avait intérêt, à rester calme pour deux raisons. La première, évidente, était que Yanosa, tout sous fifre qu'il était, était bien plus puissant que son supérieur hiérarchique. La seconde est qu'au final, lui, Tsuyoshi n'avait rien à gagner à répondre ou à réagir de la même manière que l'Oterashi. Ce dernier pouvait porter toutes les accusations qu'il souhaitait, il pouvait faire trembler la terre, la scinder aux pieds même du Hyûga que ce dernier ne réagirait pas. Il prendrait note tout simplement et répondrait de sorte à ce que l'objet de cette rencontre ne soit pas perdue dans de futiles querelles. Oh seulement s'il savait qu'au même moment, dans la réunion des Jonins, Taishi également se donnait en spectacle...

Masami répondait froidement, mais simplement en réactions aux propos des uns et des autres. Elle ne rebondit pas sur l'accusation farfelue de l'engagement de Tsuyoshi, laissant donc Yanosa seul dans ce combat. Parfait. Un problème de moins à résoudre. Laissant les uns et les autres déverser leur flot de colère ou leurs pensées, Tsuyoshi reprit la parole dans un contexte où les tremblements de terre se faisaient continus.

_ Yanosa, on fera mon jugement une autre fois si tu veux bien... Pour l'heure, j'aimerais qu'on se concentre sur ce pourquoi je vous ai appelé. Dit-il calmement. Il aurait bien sorti des arguments pour contrer les fausses accusations de l'Oterashi, mais là, dans ce contexte d'énervement de celui-ci, ces arguments ne seraient pas entendus.

_ Tu ne comprends pas Yanosa... Je ne prétends pas avoir le monopole du réalisme, ou des bonnes idées mais il serait bon, pour que l'on puisse échanger intelligemment, que tu cesses... Enfin bref ! Ecoute bien... Je vous ai appelé pour que l'on affine notre prochaine action. Je ne sais pas si tu comprends ce que je recherche... Je demeure certes le dernier décideur, mais j'aimerais recueillir au moins vos avis et ce dans le plus grand respect mutuel.

Son ton était ferme, mais tout en parlant, il regardait uniquement Yanosa dans les yeux.

_ Si tu penses que je ne sais pas que le nécromancien est le plus grand danger de l'armée de Tôsen... Même un Genin l'aura compris ! Une pointe d'agacement dans la voix, pourtant Tsuyoshi ne montait pas dans les tours. Il continua : le nécromancien était là, dans Iwa... Nous n'avons pas su lui mettre la main dessus; dans notre propre village !!! Alors je veux bien que tu estimes que ce soit une évidence de tomber sur lui dans le Yuukan, mais sans informations de base... Tu m'excuseras d'en douter !

Regard toujours posé sur Yanosa, le Hyûga continua en pensant que le jugement dont-il voulait se détourner aujourd'hui referait certainement surface dans la bouche de Yanosa. Gagner contre un entêté pareil était impossible mais alea jacta est :

_ Lors du combat aux portes, j'étais certain de deux choses... Il pointa un doigt vers le haut... Qu'on aurait eu Rei à l'usure. Quand bien même les trois shinobis surpuissants que vous êtes, Taishi, Masami et toi ne seriez pas parvenu à l'avoir, Ashitaka, Meho et moi aurions pu finir le travail et éviter des blessures de votre part. Le deuxième doigt se leva : que l'on aurait pu traquer le nécromancien et le tuer s'il parvenait à déjouer la vigilance des iwajins qui le traquaient à l'intérieur du village. Pendant que vous vous battiez férocement, même si tu avais le sentiment que je ne foutais rien, j'étais bel et bien sur ces deux objectifs tout en demeurant sur le qui-vive en ce qui concerne votre combat. Contrairement à toi Yanosa, J'AI confiance en toi, en vous...

Il demeura silencieux un moment et continua :

_ Pendant que vous livriez un magnifique combat à coups de combo laissant peu de place à l'initiative de shinobis tels que moi, j'assurais nos arrières en tentant de débusquer le nécromancien et en me préparant éventuellement à mettre un terme à votre combat avec Rei. Alors, mon plan n'a certes pas fonctionné, je le dis avant que tu ne me le reproches, pour la simple et bonne raison que personne ici n'était capable de prévoir que Tôsen était apte à se téléporter ! (...) Au passage n'utilise plus cet argument pour me faire croire que la mission que je propose est vouée à l'échec tandis que ta vision de tuer du lieutenant serait possible. Ca n'a pas de sens... Je continue... Selon toi pourquoi ais-je demandé que l'on tente, tant que cela était possible, de capturer Rei ? Imagines-tu la mine d'information qu'il aurait représenté ? Le capturer, le faire parler à lui seul aurait suffit à nous éviter la mission qui m'apparait aujourd'hui nécessaire quand bien même elle serait ennuyeuse pour un combattant magnifique tel que toi. Mais il s'agit également de nos attributions Yanosa... Le Sazori ne peut s'y défiler ! Pour moi les choses étaient claires : le nécromancien était à tuer pour des raisons évidentes. Mais Rei dans la mesure du possible aurait pu être capturé. Après j'ai bien remarqué sur le terrain vos velléités à vouloir tuer Rei. Je ne vous en tiendrai pas rigueur pour autant. Mais sachez que si d'aventure vous voudriez me rétorquer que c'était une idée stupide, tant que le nécromancien est vivant, n'importe quel pion important de Tôsen peut être ressuscité à l'aide de l'edo tensei. A partir de là...

Une nouvelle pause et il continua cette fois-ci en regardant l'un et l'autre.

_ Maintenant qu'on est d'accord sur le fait qu'il faille traquer à un moment ou un autre les lieutenants de Tôsen, dites moi, surtout Yanosa, quel est votre plan pour leur mettre la main dessus si on ne sait absolument rien de leur organisation, du lieu où ils demeurent, du nombre de leurs ouailles, de leurs armements... Des renseignements militaires minimum avant lancement d'une mission que l'on espère se solder autrement que par une déroute. Si vous avez une idée lumineuse, je vous écoute ! Si elle est vraiment bonne, nous l'appliquerons pour peu que vous ayez confiance en nous.

Il croisa les bras sur la poitrine en signe de doute qu'il entendrait quelque chose de correct, mais demeurait pour autant à l'écoute.

_ Ah ! Je dois préciser, avant que tu ne montes encore dans les tours Yanosa, qu'évidemment, la mission que je propose n'exclue pas, si la possibilité nous est offerte, de capturer et de définitivement détruire, je parle bien de détruire, un lieutenant. Il ne faut pas t'arrêter strictement au littéral mais essayer de comprendre l'esprit de mon propos.

Le Hyûga respira un grand coup et relâcha la pression tandis qu'il s'attendait à une avalanche de la part de Yanosa. Il ne s'attendait pas à des merveilles, mais quoi qu'il en soit, lui était déjà quitte avec sa conscience. Il était le Taishô du Sazori et il faisait de son mieux pour souder ses ouailles vers un objectif commun. Que ces derniers ne lui fassent pas confiance n'étaient pas de son ressort. Qu'il y ait de la discorde entre eux non plus, sachant, que de son point de vue, il n'était pas à l'origine de tout ceci. Il travaillerait en bonne intelligence, dans l'intérêt d'Iwa avec qui le voudrait ! Pour le reste...

_________________
Spoiler:
 


Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Mar 29 Juin 2021 - 0:06
Tandis que les plates déviations verbales du représentant du clan Hyûga s’immisçaient comme des lames de rasoir dans les oreilles de l’Oterashi, ce dernier tentait encore d’avancer vers lui, bête enragée retenue par des chaînes invisibles. Celles-ci se manifestèrent d’ailleurs sous la forme d’une quinte de toux rauque et sifflante, que le guerrier encore mal en point tenta d’étouffer de son avant-bras. Le sang perla sur ses bandages et l’espace d’un instant, fixant ces points rouges comme si ils venaient de sortir d’une autre dimension, Yanosa perdit le fil des justifications, élucubrations et tentatives d’explications de son Taishô. Le respect mutuel. A cet instant précis, avec toute la subjectivité dont il était empreint et saisi à fleur de peau par la moindre remarque, difficile de dire si le Chûnin éprouvait encore une seule once de respect pour son chef d’unité, qui avait pourtant comme il l’expliquerait quelques instants plus tard, certainement endossé le seul rôle qui avait été à sa portée durant la bataille hors normes livrée aux Crocs.

Mais cela, Yanosa n’en avait en cet instant strictement rien à faire. Car plus que la frustration du dénouement décevant de cette escarmouche sans commune mesure, l’Oterashi sentait en cet instant peser sur ses épaules, le tirer aux chevilles, tout le poids des carcans dans lequel il avait dû évoluer ces derniers mois. D’aucun dirait… ces dernières années. Sa composition restaurée, le Tellurique se redressa du mieux qu’il put, faisant encore et toujours un pas après l’autre pour se rapprocher de Tsuyoshi tandis que celui-ci détaillait le comment du pourquoi, tissait ses excuses entre elles pour leur donner l’impression d’un front cohérent et inaltérable. Un observateur extérieur aurait pu croire que le guerrier enrubanné faisait là preuve d’une patience incommensurable, à écouter l’entièreté du plaidoyer du Hyûga sans piper mot. La vérité, toutefois, était toute autre, car si Yanosa attendit avant de rétorquer quoi que ce soit à son Taishô, c’était pour être sûr de pouvoir poser son regard brûlant droit dans le sien, et ce aussi près que possible.

« … Une idée lumineuse… Tu veux une idée lumineuse, Tsuyoshi !? En voilà une pour toi : extraire des informations du prisonnier qu’a capturé Toph, il y a des mois de ça… Mais… peut-être que je dois aussi te faire un dessin, pour que tes précieuses pupilles puissent y voir clair !? Ces mercenaires qui ont tué Ryoko, qui sont venus voler nos morts… pour qui crois-tu qu’ils travaillaient, hein !? Pas d’informations de base ?? Ne te moque pas de moi, je suis pas d’humeur ! » asséna-t-il en se détournant finalement d’un quart de tour du Hyûga.

En dépit des apparences, le guerrier tellurique n’avait aucune envie, aucun besoin d’envenimer cette discussion déjà particulièrement chargée et houleuse, et si il s’était détourné des yeux nacrés de Tsuyoshi, c’était avant tout pour éviter de céder à la tentation croissante de lui adresser un coup de poing massacrant. Ses plaies à peine refermées ne l’en auraient pas remercié, mais l’Oterashi n’était pas vraiment apte à se soucier de sa propre santé en cet instant.

« … Capturer Rei… Cette fantaisie avait beau être affriolante, il faut savoir être réaliste, « Taishô ». Nous n’avons pas les outils pour restreindre un chakra pareil et à la moindre faille, c’est l’esprit d’un haut gradé qui aurait fini entre ses mains… Je sais me montrer critique sur les initiatives de Masami… mais elle a eu doublement raison de vouloir achever ce type. Car ne t’en déplaise, Tsuyoshi, c’est en attentant à la vie d’un Lieutenant que nous avons forcé notre ennemi… pour la toute première fois… à commettre une erreur. Tôsen… est faillible… Et ce n’est pas en courant après lui que nous exploiterons cette faille. »

Plonger dans ses raisonnements, s’y noyer même au besoin. Il n’y avait définitivement que ça qui pouvait encore le retenir de soulever tout ce fichu plateau et de l’envoyer s’écraser sur la tête brune du représentant du clan Hyûga. Trop occupé tant à ressasser qu’à se maîtriser, l’Oterashi faillit même ne pas remarquer que, comme rarement auparavant, Tsuyoshi lui-même sortait quelque peu de ses gonds. Une forme de blasphème pour un haut dignitaire de son clan, qui resterait quoi qu’il en soit confiné aux témoins de cette confrontation. Sans même le regarder, le Tellurique adressa un index tendu en direction de la tête du Sazori, le brandissant comme un avertissement.

« Oh… Et avant que j’oublie… Ne t’avise jamais plus, même une seule seule fois… d’insinuer que je pourrais me défiler. Car si ce jour arrive je te préviens, là… tu me verras vraiment en colère. »

Se lut dans le regard lancé alors par Yanosa à l’adresse de son chef d’unité tout le poids des stigmates que portait son corps, celui des sacrifices innombrables déjà consentis et de tous ceux qu’il était encore prêt à faire.

« Taishô du Sazori… Tu ne peux pas te permettre d’occuper ce poste, et de diviser ton attention, tout Hyûga que tu es… Tenzin, lui, l’avait compris. Alors maintenant réagis… et fais ce qu’il faut...bordel !! »

_________________
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Mar 29 Juin 2021 - 11:16
Masami tourna le regard en direction de Yanosa quand Tsuyoshi lui demanda d’en parler plus tard de son jugement. Elle guetta sa réaction, assez curieuse pour le coup de voir si jamais elle devait éviter une attaque si jamais il n’arrivait pas à se contrôler. L’adolescente ne comptait pas sur les faibles, seulement les forts et les puissants. Il était juste de penser que Tsuyoshi n’avait pas montré une force indéniable au combat. C’était bien pour cela qu’elle ne jugeait pas sur les titres et les médailles, seulement sur les faits. La manière dont réagissait Tsuyoshi ne faisait que montrer sa faiblesse face à Yanosa. Un chef de bande de Wasure no Kuni aurait brisé un bras à un type qui oserait lui parler ainsi. Nul ne défiait le chef ou alors, le chef était remplacé rapidement car il était trop faible.

Jiki Masami • « En même temps, si tu veux que cela fonctionne, il vaut mieux suivre nos avis. »

Répliqua alors Masami quant à l’interrogation des avis de ses “Hommes”. Elle n’était pas du genre à simplement suivre des ordres complètement stupides ou qui la mèneraient à une mort certaine. Rien n’était plus important que sa survie. Cependant, la châtaigne leva un sourcil perplexe à la réflexion à propos des genins. Est-ce que c’était une réflexion pour elle ou en généralité ? Bon, elle se moquait du titre qu’elle portait, Masami était au Sazori, elle était à la place qu’il fallait et qu’elle désirait.

Jiki Masami • « Lors du combat contre Rei, je l’aurais tué avec mon attaque sans problème si Tôsen n’était pas arrivé. C’était une évidence. Je doute fortement que l’on puisse faire grand-chose de discret si jamais l’homme au chapeau voit ce qui arrive à ses sbires. Si une opération secrète doit arriver, ce sera sans dommage. »

Masami hausse les épaules.

Jiki Masami • « Impossible de garder un lieutenant de l’homme au chapeau en prison très longtemps, il n’aura qu’à se téléporter sur lui sans attendre. Il faut tous les tuer à la seconde où cela est possible. Si jamais nous on ne fait pas ce type de mission, qui le fera ? Il n’y a que nous pour vraiment agir. Un affrontement direct envers les forces de l’homme au chapeau est voué à l’échec. Déjà que l’on lutte à un contre dix, alors tous les lieutenants à la fois, la bonne blague. »

Masami regarda alors Yanosa, haussa les épaules doucement.

Jiki Masami • « Il y a fort à parier que les lieutenants de l’homme au chapeau se trouve dans le pays où tu vas nous emmener. Faisons le repérage nécessaire à l’absurdité d’une bataille rangée contre Tôsen et les siens, si on croise des lieutenants et que l’on a une occasion de les abattre, prenons là. Tant que le nécromancien est en vie, le mieux reste de prendre le corps dans un sceau pour empêcher sa résurrection. »

Masami n’avait aucune information au sujet de ces soit disant prisonniers a interroger, mais quoi qu’il en soit, elle savait faire parler n’importe qui. Elle avait suffisamment subi dans sa vie pour savoir d’expériences ce qui faisait mal ou non, ce qui était efficace ou non.

Jiki Masami • « Et si jamais on pensait à la future action déjà ? On représente la meilleure force de frappes de ce village, n’en déplaise aux autres, mais on s’en fou. Agissons ou mourrons, mais faisons quelque chose. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 0:24
Les membres du Sazori, du moins ce que pouvaient représenter l'un des deux shinobis devant lui, étaient aussi bornés que lui. Yanosa, le seul membre de l'unité à sa connaissance qui tentait de lui tenir tête, continuait dans ce qui avait tout l'air d'un cinéma. Il s'énervait, faisait trembler la terre aux alentours et finissait par menacer. Oui... De grands progrès ! A quand le langage des poings ? Tsuyoshi eut un sourire à cette pensée, il la balaya d'un coup de son esprit. Il laissa l'Oterashi se vider. A priori il avait besoin de quelqu'un à accuser sans raison, d'une tête de kirijin (turc). Les choses s'arrêteraient là et c'était bien dommage.

Tsuyoshi sut qu'il devait répondre, mais avant même de le faire, il savait que ce serait quasiment pour rien. Ses propos, comme les précédents, seraient ignorés pour la plupart -Yanosa pouvait-il faire autrement lorsqu'il se trouvait lui-même incapable d'étayer ses accusations face aux arguments du Hyûga ?- et l'Oterashi ne rebondirait que sur les minces parcelles lui permettant de justifier son show et donc de continuer à exister. Tsuyoshi comprit alors... L'Oterashi était frustré. Frustré probablement de ne pas agir, de ne pas être dans le feu de l'action, dans ce qu'il appréciait le plus : le combat. Au final ce n'était probablement que cela, mais peut-être également souffrait-il de voir le Hyûga à la place qu'il estimait être la sienne ? Que de gâchis !

_ C'est tout ? Où sont passées tes reproches ? Je te demande comment faire pour arriver à réaliser l'objectif qui te semble si facile à atteindre ; je te demande comment faire pour tomber sur le nécromancien et lui faire sa fête et quoi ? AUCUN ARGUMENT ? AUCUN PLAN ? Le Hyûga bras écartés, yeux dans les yeux, s'adressait directement à Yanosa. C'est tout ? Je me doutais bien que tu n'avais aucune suite dans les idées... Nous ferons donc selon mon plan ! Car de plan, c'est le seul que j'ai entendu depuis que nous sommes réunis et ce n'est pas faute d'avoir demandé !

Une courte pause et il continua.

_ L'écorchée est sous la tutelle du Shishiza. Il ne nous appartient pas de décider de son sort, nous du Sazori. Pour ce qui est de Rei, tu manques à nouveau de suite dans les idées si jamais tu n'entrevois aucune possibilité de le capturer ou de le maintenir en captivité avec tout ce qu'Iwa dispose comme capacités... Cela dit, je ne vais pas perdre du temps à t'expliquer les choses... Tu n'y comprendrais rien étant donné que tu ne veux ni écouter, ni comprendre... Dit Tsuyoshi sourire aux lèvres.

Le Hyûga laissa couler le reste des propos de l'Oterashi, mais resta sur certains. Il n'en avait pas envie, cela ne faisait pas progresser l'échange ou du moins le simulacre d'échange entre eux deux, mais il fallait bien répondre.

_ Je n'ai que faire de tes menaces ou de ta colère Yanosa... Depuis tout à l'heure tu l'exprimes déjà. Je n'en ai que faire ! Lui rétorqua Tsuyoshi.

Puis s'intéressant à Masami, le Hyûga reprit son calme après une bonne respiration. Son regard demeurait dur. La faute à un Yanosa qui tenait tant bien que mal de le titiller.

_ Oui, il y a fort à parier que les lieutenants soient bien à Tsume no Kuni. Ils pourraient très bien ne pas y être également pour diverses raisons, mais sans avoir la moindre idée de ce qui se trouve dans ce pays, nous n'aurons jamais la possibilité de décider d'une action d'impact ou d'envergure entreprise par Iwa contre Tôsen ou ses hommes... Tu l'as bien comprise, cette mission est un devoir du Sazori et elle est plus que nécessaire à ce stade, ne serait-ce que pour la quantité d'informations cruciales dont nous pourrions disposer... Ceci dit, si un jour Iwa devait décider d'une bataille rangée comme tu dis, ce serait sans mon aval ou alors seulement avec la participation des forces combinées de la coalition. Quoi qu'il en soit, dans un premier temps, rendons-nous sur place, menons à bien cette mission et le reste viendra au gré des opportunités qui s'offriront à nous.


Masami avait dit quelque chose... Une nouvelle idée lancée en l'air, comme plusieurs autres qu'elle formulait sans vraiment aller au bout des choses...

_ Lors de cette mission Masami, nous aurons de la place pour agir... Dit alors le Hyûga.

Portant son regard vers Yanosa, puis vers Masami, Tsuyoshi finit par leur dire ceci :

_ Si vous n'avez rien d'autre à ajouter, tenez vous prêts...

_________________
Spoiler:
 


Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 16:58
On aurait pu dire que le guerrier de pierre ne s’était pas attendu à grand-chose, en venant participer à cette réunion exceptionnelle et très exclusive. Encore largement convalescent, son chakra dans les orties et son esprit encore lourd de l’échec qu’ils avaient essuyé, il n’avait en effet eu ni le temps ni l’énergie pour tenter d’anticiper ce que cette rencontre aurait pu donner ou pour se préparer à modérer ses propos d’un naturel tranchants et incisifs. Toutefois, lorsque son propre Taishô, le chef de tous les agents du Sazori, en vint à ignorer volontairement ou non la piste qu’il venait de déterrer pour lui devant ses yeux, les deux hommes sans doute à moins d’un mètre l’un de l’autre, l’Oterashi recula d’un pas, abasourdi. Il fronça ce qui lui tenait lieu de sourcils, incapable de comprendre comment le représentant du clan Hyûga, celui qui s’était hissé aussi haut, pouvait lui rétorquer qu’il n’avait proposé aucun plan. La colère, toujours présente et grondant sous la surface, fut malgré tout supplantée par la désillusion, conférant dès lors à Yanosa un calme apparent mais trompeur à bien des niveaux.

Tsuyoshi, aussi froid et pragmatique qu’il se donnait à voir la grande majorité du temps, montrait là le fond de son tempérament. Celui d’un leader qui, sous le couvert de donner la parole à ses agents, était prêt à ignorer les faits étalés sous ses yeux si cela pouvait aider à promouvoir ses propres plans et idées. Une mascarade, ni plus ni moins, encore renforcée par l’excuse qu’il formula ensuite quant à l’absence totale d’action entreprise à l’encontre du prisonnier ô combien précieux qu’ils détenaient dans leurs geôles. Atterré, le Tellurique fit quelques pas sur le côté en se tenant la mâchoire. Les propos de Masami, si ils tournaient toujours autours de la même idée, avaient le mérite de rester ancrés dans une réalité concrète et tangible. Plus la répartie de son Taishô lui parvenaient aux oreilles, toutefois, plus Yanosa avait l’impression qu’il vivait dans un décalage total avec sa hiérarchie, plantée en chair et en os en face de lui.

Des solutions, pour mater un chakra tel que celui de Rei et l’empêcher de s’immiscer dans l’esprit de quiconque ? Sans un seul membre du clan Yamanaka pour les épauler ? Écouter, comprendre,… Ces reproches que Tsuyoshi lui faisait, dans un accès de mépris qui n’était que trop typique des membres de son clan, il les lui aurait bien retourné à la figure séance tenante, mais la futilité d’entretenir le brasier de cette discussion, peu à peu, lui apparaissait clairement. Pas étonnant que Tôsen ait pu penser gagner aisément contre les shinobis, se dit-il, si d’autres Tsuyoshi menaient la danse un peu partout dans le Yuukan.

« ...Alors.. tu laisses une simple juridiction faire obstacle à nos opérations ? On en est là… on en est donc là... »

Boitant toujours, l’Oterashi s’éloigna légèrement tout en continuant à écouter les derniers mots du Hyûga, sentant son corps bouillir et ses cicatrices le brûler face à l’afflux sanguin.

« ...Tu nous fais venir ici… Soit-disant pour nous consulter. Et tout ce que tu fais ensuite c’est… ça. Faire valider ton opinion, c’est tout ce qui t’intéressait. Depuis le début…

...Tsume. J’entends que nos regards doivent se porter là-bas… Qu’une reconnaissance est nécessaire… Mais sais-tu ce qui est aussi nécessaire, Tsuyoshi ? Interroger un complice avéré du nécromancien, pour avoir une chance de le débusquer, lui… Recueillir de l’information, traquer,… tuer. Oseras-tu me dire… que ce n’est pas là notre façon de procéder ? Te cacher, derrière ton mépris pour tout ce qui n’est pas… toi ?
 »

Une vrille saisit le guerrier de pierre à la hanche, le forçant à s’incliner en affichant un rictus bien malgré lui. De cette réunion, il n’avait rien attendu, mais en repartirait malgré tout avec plus de tracas et de grain à moudre que lorsqu’il était arrivé.

« ...Libre à toi de faire la sourde oreille au grondement des montagnes… Si il faut enfreindre quelques règles de plus, froisser des orgueils mal placés, pour faire ce qui doit être fait alors… je le ferai. »

Ses iris incandescentes plongées dans celles de nacre du Taishô, Yanosa fit alors s’envoler son corps dans les airs, reculant et prenant de la hauteur en ne lâchant pas Tsuyoshi du regard pour ne rien oublier de son expression, en cet instant, ou de ce qu’il aurait à lui répondre.

« « Faisons quelque chose », comme l’a dit Masami. »


Technique utilisée
Si personne ne s'adresse directement à Yanosa ou ne lui dit rien qui n'appelle vraiment une réponse, il se retournera et s'envolera au loin. Dans le cas contraire, il restera en vol stationnaire.



_________________
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Lun 5 Juil 2021 - 15:07
Masami soupira au spectacle qu’elle avait sous les yeux. Elle trouvait que tout cela était une grande perte de temps inutile face à l’absolu qui arrivait dangereusement afin de les balayer.

Jiki Masami • « Dire que c’est moi que l’on traite de gamine … Vous avez fini ? »

La Jiki gardait toujours son calme, la panique, la peur, la colère et la haine n’étaient certainement pas de bonnes conseillères. Cela n’aidait en rien et elle avait appris à garder sa sérénité en toutes circonstances. Elle avait vécu des événements si horribles, que ceux-là du monde extérieur lui paraissait si doux et plaisant, qu’elle ne pouvait pas perdre son sang-froid pour si peu. Cependant, entre temps, l’adolescente avait gagné en force, en puissance et elle osait. Elle se permettait de parler, d’invectiver et plus encore maintenant qu’elle se sentait capable de bien plus que de courber l’échine. Masami n’était pas du genre à se répéter, elle disait ce qu’elle avait à dire et si cela ne suivait pas, tant pis pour eux. Des plans, c’était depuis longtemps qu’elle en proposait et ils avaient toujours été refusés.

Jiki Masami • « Si on veut vraiment aller parler à quelqu’un, ce serait facile pour nous le Sazori d’avoir accès à quelqu’un que l’on nous le refuse ou non. Il faut juste savoir ce que l’on veut faire. »

Les membres des services secrets disposaient de suffisamment de compétences pour accomplir quasiment toutes les tâches qui pouvaient leur passer par la tête, même les plus folles. Oui, finalement, c’était une bonne idée que de ne pas donner de titre à Masami, car elle l’utiliserait comme n’importe quel outil. Le regard tendre du Hyuga à son égard ne l’émeut aucunement, entre les tortures, les sévices et tout ce que vous pouvez ou non imaginer, elle avait vécu pire dans la prison légendaire. Ce fut pour cela qu’elle ne réagit pas plus que cela, comme si tout lui glissait sur son plumage tel de l’eau sur de l’huile.

Jiki Masami • « L’information est le nerf de la guerre. Cependant, si on tente de tuer un des lieutenants de l’homme au chapeau, Tôsen le verra et il interviendra. C’est pour cela que je pense qu’il ne peut pas voir son propre destin. L’autre truc, serait d’intervenir à deux endroits à la fois, il devra choisir qui sauver. Pour la bataille rangée, tu sais bien que cela arrivera ainsi. La coalition va envoyer toutes ces forces, Ils affronteront les lieutenants dans une action désespérée, et ils perdront. Puis le chakra sera annihilé. »

Masami avait pris de la distance dans son idée du futur, et elle n’avait pas besoin d’avoir les pouvoirs de l’homme au chapeau pour savoir qu’elle avait certainement raison. Si jamais elle mettait tant de distance, c’était bien car elle ne comptait pas participer à cette mascarade. Jamais personne n’avait réussi à abattre un lieutenant de Tôsen, seul Iwa avec le concours de plus de dix ninjas avait réussi à faire plier le genou à un seul. C’était totalement puérile de croire que dans un combat loyal, ils pouvaient remportés une pareille bataille.

Jiki Masami • « Très bien, alors on verra bien. Je suis prête à partir. »

Déclara alors l’adolescente en ouvrant une sacoche ninja et en sortit son masque du Sazori. La châtaigne était prête à partir immédiatement, comme à chaque fois. Pourquoi remettre à demain ce que l’on pouvait faire tout de suite ? Si jamais elle n’allait pas jusqu’au bout des idées qu’elle lançait en l’air, c’était parce que les autres devaient suivre ou lui demander. Elle avait les tenants et les aboutissements de tout dans sa tête. Cependant, elle ne faisait confiance en personne. Masami tourna le regard en direction de Yanosa, il désirait plus que tout agir. C’était quelqu’un sur qui compter, un des rares du monde extérieur qui n’étaient pas mou et inutile. Elle n’allait certainement pas aller voir les anciens prisonniers de Wasure pour faire quelque chose ! D’autant plus qu’une majorité irait certainement aider l’homme au chapeau. Dans des circonstances, cela avait été bien le seul à faire quelque chose pour eux, non, pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Jeu 8 Juil 2021 - 17:01
Tsuyoshi écoutait. Il avait répondu à Yanosa et ses multiples accusations gratuites. Il avait tenté de raisonner ce dernier, mais lorsqu'un entêté croit tenir le bon bout, il ne lâche pas. Pourtant, relâcher la pression, c'était en partie ce qu'avait fait Yanosa. Sans vraiment l'avouer et en continuant à charger sur un point qu'il estimait sensible, il poursuivait dans sa folie de croire qu'il était le seul capable de comprendre la situation, le seul à ressentir la blessure de l'égo de voir la cité encore et encore ravagée sans réponse réelle. Alors oui, Tsuyoshi pouvait comprendre les critiques faciles. Après tout, lui aussi avait été à la place de Yanosa et s'il avait eut à prononcer des mots déplacés, il les avait regretté par la suite, sachant reconnaître la valeur de ses interlocuteurs d'alors. Sachant qu'il était plus avancé que son vis à vis dans le chemin du cursus honorum, sachant que quelque part, les expériences de la vie qu'il avait vécu l'avaient amené à bien plus de maturité que Yanosa, Tsuyoshi prit sur lui tout ce manque de discipline de la part de l'Oterashi. Un jour, peut-être, il comprendrait. Un jour peut-être, il reconnaîtrait ses erreurs.

_ Tu ne sais vraiment rien Oterashi Yanosa...

Avait répondu d'un ton calme mais dur. Regard froid, sans haine ni colère le Hyûga quoique positionné en bas et obligé de redresser la tête vers l'Oterashi en l'air, la situation physique des deux protagonistes quoiqu'elle put avoir l'air d'être en faveur de l'assimilateur de terre n'en était rien. La maîtrise était du côté de Tsuyoshi, ce combat de nerfs, ce combat oral n'avait aucunement été remporté par Yanosa. Il le savait pertinemment. Un regard plongé dans celui du combattant au corps malmené par tous ces risques qu'il prenait que trop souvent en combat, un regard prolongé et Tsuyoshi, détourna lentement son attention de Yanosa. Quoi que sa tête était désormais tournée vers Masami, Tsuyoshi se tenait sur ses gardes, au cas où l'Oterashi se risquerait à une folie.

_ Ce que tu dis est intéressant Masami... Très intéressant... Même si je pense que Tôsen n'est pas capable d'intervenir à chaque fois qu'un de ses lieutenants est sur le point de mourir. Du moins, il ne le fait pas systématiquement ? Nous avons eu la preuve avec Mamushi... Cependant, ton idée de double attaque voire même de multiple attaque demeure pertinente... De même que la question de voir son propre destin...

D'un ton las il poursuivit :

_ Je sais bien Masami... Ce scénario semble écrit d'avance oui... Une pause, un temps pendant lequel les pupilles du Hyûga s'étaient dirigées vers le bas comme s'il s'intéressait à quelque chose au sol. Puis il regarda à nouveau Masami. Il n'est pas dit cependant que nous perdrons... Si nos actes portent des fruits et que nous harcelons sans répit l'adversaire, si nous parvenons à amenuiser ses forces pour l'affrontement final, alors peut-être aurons nous notre mot à dire dans ce combat pour la destinée du chakra ?

Il respira un grand coup et finit par dire :

_ J'aurais besoin de tes talents d'ex wasurejine bientôt, avant notre mission. Tiens toi prête ! Un regard appuyé vers Masami et Tsuyoshi finit par dire : Merci à vous. Comme pour signifier la fin de la réunion.

Puis il s'en alla bien résolu à appliquer certaines décisions envers Oterashi Yanosa. Que de gâchis !



_________________
Spoiler:
 


Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Jeu 8 Juil 2021 - 23:39
« C’est vraiment toi qui ose me dire ça, Tsuyoshi... »

Des mots presque murmurés, presque inaudible avec la hauteur prise par l’Oterashi. Toujours un peu sous le choc et atterré de constater la réalité de ce qu’il n’avait voulu que fortement soupçonner jusque là chez le représentant Hyûga, Yanosa n’en croyait décidément plus ses oreilles à chaque réponse que lui formulait son Taishô.

* Je n’aurais pas dû me laisser faire, j’aurais dû…. Non !! *

Des pensées dangereuses et surtout futiles, surtout quand on ne s’appelait pas Tôsen et que le passé vous était totalement inaccessible. Sans sourciller, en acceptant le jugement moral de Toph, il avait laissé faire, laissé Tsuyoshi prendre les rennes du Sazori en songeant aux qualités qu’il aurait normalement été capable d’y investir. Mais au lieu de cela… Au lieu de cela, voilà l’homme duquel ils avaient écopé. Un bureaucrate presque davantage soucieux de son image de représentant clanique que des résultats de ses équipes. Le Tellurique avait beau savoir que plus rien ne pourrait ébranler la hiérarchie mise en place dans les ruines engendrées par Yonbi, la situation qu’il vivait présentement ne lui en faisait pas moins ressentir tout le poids de ses regrets. Si il aurait nécessairement été un meilleur Taishô que Tsuyoshi pour le Sazori ? A certains égards, sans doute que non, mais à bien d’autres, selon son propre avis… assurément que oui.

« … Je suis presque sûr qu’il n’est pas question de destin personnel, Masami. Tôsen.. voit le futur, tel qu’il se déroule, pour toutes les personnes impliquées dans ce futur précis. Si nous avons réussi à le blesser, c’est parce que nous avons changé ce futur qu’il avait vu trop vite pour qu’il s’y adapte. »

Un point technique pour lequel l’éternel Chûnin parvint à regagner un semblant de composition et de calme, tant l’enjeu de bien comprendre ce qui venait de se dérouler demeurait important. Pour ce qui était des plans de la jeune châtaigne, l’Oterashi y voyait autant d’intérêts que de failles à combler au terme d’un briefing méthodique et posé. Autrement dit, un contexte qui n’aurait su être recréé en cet instant précis, tandis que Yanosa fulminait et ressassait de bien sombres pensées.

« Que Tôsen laisse ses Lieutenants mourir, et il en ressortira affaibli… Qu’il se présente à nouveau pour les sauver, et nous saurons cette fois l’accueillir… comme il se doit. »

La Jiki était prête, ça ne faisait aucun doute, mais si le Hyûga se donnait du mal pour véhiculer la même détermination, le guerrier de pierre n’était pas dupe. Il ne l’était plus, du moins, et voyait plus clair au travers de ses propres erreurs. « Avoir son mot à dire ». L’Oterashi l’aurait en tout cas certainement, et si son corps le faisait encore affreusement souffrir même ainsi perché dans les airs, il s’en alla sans ajouter quoi que ce soit en fendant les cieux au-dessus des hauts plateaux. Que ça lui plaise ou non… il devait récupérer, et récupérer vite.

_________________
Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Ven 9 Juil 2021 - 10:58
Les échanges étaient toujours aussi difficiles entre les deux. Tsuyoshi avait été désigné comme le responsable, sans doute que la haut, ils ne désiraient pas voir Yanosa à la tête des services secrets du village caché d’Iwa. Il n’en avait pas la puissance non plus, sinon, il se serait imposé par la force. En attendant, cet homme débordant d’énergie était gâché à rester oisif ainsi, et il allait forcément procéder à des actes irréfléchis bientôt. C’était le meilleur moment pour la châtaigne d’agir et de l’utiliser comme il convenait dans ses propres intérêts. Ne me regardez pas ainsi, il va en avoir pour son dû également. Muette entre les deux hommes, Masami observait alors les échanges du coin de l’œil. Cela ne lui rapporterait rien de se ranger du côté de l’un comme de l’autre, bien au contraire. Elle haussa les épaules aux compliments de Tsuyoshi, elle n’avait pas fait cela pour ça. Il y avait des évidences sous ses yeux et comme ils étaient mous dans le monde extérieur, il fallait bien agir afin d’espérer contrariez le destin. Il fallait espérer qu’ils en tiennent compte maintenant, sinon, à quoi bon leur avoir révéler ceci ?

Masami leva les yeux au ciel alors que Tsuyoshi semblait tenter de rassurer l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni sur un affrontement de tous les lieutenants de l’homme au chapeau dans une bataille générale. Sans compter les morts vivants, il était totalement puéril de penser ne serait-ce qu’avoir une toute petite chance. Leur seul chance était de partir demain dans des frappes éclaires, l’harcèlement en continue, comme de la guérilla. Lorsque l’on n’avait pas la force dans un affrontement de face, il fallait tenter dans le dos. Il n’était pas question pour l’adolescente d’être privé de son chakra. Elle désirait ardemment rester dans le haut du panier et non la lie de la société. Cependant, la châtaigne plissa des yeux en entendant que Tsuyoshi prescrivait faire appel au côté le plus sombre de sa personne. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Se rendait-il compte de ce à quoi il faisait appel ? Elle se contenta de hocher la tête doucement en guise de réponse.

Jiki Masami • « C’est bien possible oui, il y a nécessairement une astuce en tout cas. Et cela a un lien avec les démons à queues scellés. Je suis presque à penser qu’il faudrait en désespoir de causer en libérer pour les cacher libre quelque part. »

C’était une autre piste qu’elle avait en tête afin de réussir en désespoir de cause de garder son chakra. Les villages cachés allaient obligatoirement dans un élan de stupidité aider Tôsen dans sa tâche en envoyant les porteurs de démons à queues. Ils paraissaient puissants, mais ils ne l’étaient en aucune manière. C’étaient des pièges éhontés que personne ne semblait discerner.

Jiki Masami • « J’ai quand même un doute que l’on puisse faire face à l’homme au chapeau à l’heure actuelle. »

En voyant Yanosa s’envoler pour partir, la Jiki se dépêcha d’arriver à sa hauteur à l’aide d’un saut renforcé au chakra, et il lui fit signe de la suivre. Dans un second mouvement en redescendant sur terre, elle procéda à une suite de mudra, mais rien ne semblait réellement se passer en apparence. Elle se dirigea ensuite en direction de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Contenu sponsorisé

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Le scorpion a mauvais caractère [Sazori]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: