Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

Le Deal du moment : -26%
[CDAV] – 200€ sur la TV OLED UHD 4K – ...
Voir le deal
1399 €

Partagez

Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre]

Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] Empty
Jeu 24 Juin 2021 - 23:53
L'Ashikaga faiblissait avec le temps et pouvait le sentir au fil des jours qui s'écoulaient. Pour la première fois de sa vie, elle ne s'entraînait plus depuis des mois. De la poussière s'était déposée lentement sur les fourreaux de ses sabres et son arc lui semblait trop lourd à porter comme elle pouvait le faire avant. Pas de doute qu'elle avait perdu de sa superbe carrure de guerrière qui avait guidé le front Iwajin contre le fer ou de l'escouade qui s'était occupé de Mamushi.
Son esprit tranchant, ses yeux vifs et sa droiture inflexible aussi avaient prit à coup avec ses questionnements sur son existence. Elle doutait trop et sa soif de réponse la rendait faible.

Sans aucune conviction et sans déclencheur aucun, elle s'était décidée à changer sa routine de presque ermite pour renouer avec ce qui avait fait sa personnalité depuis longtemps. Elle était une guerrière, une maître des arts et une certitude aussi claire lui manquait au quotidien. Elle attrapa respectueusement ses deux sabres de leur râtelier, l'arc du coin de la pièce où il dormait avant de se diriger vers la porte.

La fille du vent eu du mal à l'ouvrir, se reposant la question du sens à tout ça, pourquoi en était-elle là ? Pourquoi le destin l'avait choisi pour lui donner autant et lui reprendre autant ? Pourquoi sa tête était remplis d'images aussi sombres ?
La douceur du soleil matinal caressa sa joue quand elle fut dans la rue, oubliant pour l'instant ce qui pouvait la hanter avec un effort colossal de sa psyché. Elle passait déjà la majorité de son temps à se poser ce genre de question, pour l'instant, elle voulait juste pratiquer ce qu'elle aimait. Une parenthèse à la guerre perpetuelle, même si ces arts étaient intrinsèquement lié à la guerre.

Les hauts-plateaux n'avaient pas changé contrairement au village en bas. Toujours la même sérénité qui s'élevait du lieu pour les personnes qui s'y trouvaient. Heureusement, les autres étaient rarement sur les lieux aussi tôt le matin.
La fille du vent installa ses deux sabres sur un drap avant d'attraper son arc, commençant a s'entraîner avec des exercices basiques qui ne l'étaient plus tout à fait avec le temps. Il restait un prolongement d'elle, il ne pouvait être autrement, mais tout comme un muscle affaibli par l'inactivité, l'avoir dans la paume de sa main était étrange pour l'instant.

Ses observations et l'étonnement de son analyse permettaient à l'Ashikaga d'être surprise, l'introspection occupant toute sa concentration...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] Empty
Sam 26 Juin 2021 - 2:56

D'importantes veines bordaient les yeux de la trentenaire. Son Byakugan actif, elle était là, en plein coeur des hauts plateaux du village caché par la roche. Lui offrant une vision pénétrante, elle était au beau milieu d'un entraînement sensoriel.

Trop longtemps, elle avait délaissé les apprentissages de son clan pour se dédier à son rôle dans le conseil Hyûga. Trop longtemps, son coeur n'avait pas foulé les dales d'un dojo et ses paumes n'avaient pas frappé le bois des mannequins. Maintenant qu'elle avait rejoint les rangs militaires de cette cité qu'elle aimait tant, elle n'avait d'autre choix que de mettre les bouchés doubles. Elle devait rattraper un retard de plusieurs années et ça ne se ferait pas tout seul.

Ainsi, elle avait décidé de retourner sur le terrain sur lequel elle avait affronté celui qui était devenu son enseignant. Oterashi Yanosa, un assimilateur qu'elle trouvait particulièrement difficile à cerner, était venu à elle afin de la recruter dans l'équipe cinq du village. Elle avait accepté, mais avait par le fait même ouvert une véritable boite de pandore. N'ayant d'autre choix que de se surpasser, elle essayait, par cet entraînement bien matinal, d'améliorer son champ de vision grâce à ce dojutsu dont elle était si fière. - mais qu'elle n'affichait pas trop depuis l'aveuglement de Taishi à son égard. -

Comptant les divers insectes qui pénétraient dans le rayon de sa vision, elle tentait, en maintenant en continu sa technique à améliorer ses réserves chakriques et à faciliter la fluidité avec laquelle elle faisait valser sa vision, d'une petite cible à l'autre. Elle souhaitait, pas le biais de cet entraînement, d'être capable de voir quelque chose d'aussi petit qu'une tête d'épingle à deux kilomètres de distance. Un chiffre qui pouvait sembler bien énorme pour quelqu'un en dehors du clan, mais sachant qu'il était même possible de pousser cette vision jusqu'à une dizaine de kilomètres, qu'il était triste de n'être qu'une vieille genin.

Valsant son regard de point en point, elle tombait sur une femme qu'elle reconnut de réputation. Alors qu'elle semblait se diriger elle-même vers un terrain d'entraînement, Rin était bien curieuse de voir à quoi pouvaient bien ressembler les exercices d'une des amazones qui arpentaient les rues de la cité rocheuse. Déposant des sabres couvert de poussière, elle tirait quelques flèches dans une grâce qu'elle n'avait jamais vues, tandis que son faciès était celui d'une femme pensive.

Décidant de jouer les intrus, elle observait cette dame qui avait combattu par ce village et qui l'avait protéger des pires démons. Les sens affutés de cette archère avaient cependant donné l'impression à Rin qu'elle avait été démasquée. En effet, la guerrière lui avait jeté un regard et avait semblé la fixé directement au coeur de ses pupilles éburnés. Était-ce simplement un coup de chance ou bien l'héritière du Byakugan dégageait-elle une présence si discernable alors qu'elle fixait curieusement l'entraînement de l'amazone ?

Dans tous les cas, elle désactivait son Byakugan et se mit en route à la rencontre de cette pensive bien matinale. Après tout, si elle l'avait bel et bien remarquée, qu'il aurait été impoli de ne pas se présenter. Au bout de quelques minutes de marche, elle rejoignit le terrain de la dame. Elle lui faisait dos et Rin attendait là, silencieuse, d'être remarquée.
Revenir en haut Aller en bas
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] Empty
Sam 26 Juin 2021 - 15:35
Concentrée sur l'entraînement, l'Ashikaga n'avait vu une présence venir vers elle. Ce n'est que dans un mouvement de l'épaule pour attraper une flèche qu'une silhouette apparue dans le coin de son œil. Elle n'était pas méfiante, aussi proche du village alors elle ne fit qu'arrêter son geste pour se retourner étonnée vers la personne qui interrompait sa séance.
C'était une Hyûga, encore un autre membre du grand clan du village qu'elle ne connaissait pas, pourtant, elle semblait plus agée que Gabushi ce qui était donc surprenant.


- Euh, bonjour. Je suis Ashikaga Gabushi, à qui ais-je l'honneur ? Dit-elle un peu incrédule en observant la pupille blanche.

Quelque chose sonnait faux dans le ton de sa voix, elle, qui fut jadis une grande admiratrice des clans fondateurs du village de la roche, n'était plus aussi à cheval sur ces étiquettes. Un son subtil en décalage avec le reste de la phrase, une mélodie atonale presque. Elle ne pouvait sur le moment expliquer son manque de conviction à présenter ses respects à une Hyûga, une énième Hyûga, mais le recul lui permis de comprendre bien plus tard que son respect naturel pour la noblesse s'était étiolé dans ses récentes réflexion.

- Je m'excuse de vous avoir dérangé, vous vous entrainez ? Je peux me déplacer plus loin si vous le souhaitez. Un instant de silence avant de rajouter. Où être une camarade d'entraînement si c'est ce que vous souhaitez ?

Instinctivement, la samourai se disait qu'il était préférable de battre en retraite devant la personne qu'elle ne connaissait pas. La jonin n'était pas sorti depuis longtemps de chez elle et rencontrait peu de gens depuis quelque temps et cela sonnait comme un vieux réflexe à combattre pour elle. La fille du vent ne pouvait pas partir du principe que chaque personne était avide de sang, même en venant des rangs militaires du village.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] Empty
Dim 27 Juin 2021 - 1:13

Les paroles que prononçait la jônin étaient bien vides, bien tristes. Si, de loin, elle avait l'air pensive, cette intonation, cette façon de lui parler résonnait de la tristesse dans le corps de la trentenaire. Que pouvait bien déranger cette femme au point de n'être que l'écorce d'un tronc vide de sens ? S'attendant à de la prestance, à de la verve provenant de cette guerrière, elle n'y voyait que la carcasse d'une femme perdue dans des pensées bien lointaine.

[Rin] - Ce n'est pas à vous de vous excusez, Ashikaga Gabushi-Sama, mais bien à moi. Ce n'est pas vous qui me déranger, mais bien l'inverse. Vous qui étiez ici bien avant moi.

Du revers de la main, elle indiquait à son interlocutrice qu'elle comptait s'approcher. Pas à pas, elle avançait doucement, conservant cette prestance typique de ce clan de la roche.

[Rin] - Il est difficile pour moi de répondre à votre question, Dame Gabushi. Je ne souhaite pas vous déloger et je ne crois pas vous être très utile en termes d'enseignement. Voyons-vous, malgré mon âge avancé, je ne suis rien de plus qu'une simple genin au début de sa maîtrise du chakra. Je ne saurais être un adversaire de taille pour une femme de votre calibre.

Arrivant à ses côtés, Rin posait ses pupilles éburnés sur les équipements de l'Amazone.

[Rin] - À vrai dire, j'ai l'impression de ne pas savoir ce que je fais ici, autant que vous ne savez pas ce que vous y faite.

Elle faisait bien entendu référence à quelque chose bien au-delà du simple acte de s'entraîner. Elle semblait... à la recherche de quelque chose. Peut-être était-ce là une façon de se vider l'esprit et de trouver réponse à ses questionnements.

[Rin] - Mais je suis bien sotte, ça ne me regarde pas. J'étais simplement curieuse de voir ce qui se passait. Peu de gens s'entraînent ici à cette heure particulièrement matinale.
Revenir en haut Aller en bas
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] Empty
Lun 28 Juin 2021 - 18:01
La marque de respect que témoignait la Hyûga était surprenante, peut-être la première fois qu'un membre du clan lui témoignait d'autant de respect. Il est vrai qu'elle était Jonin et une combattante respectée fut un temps, mais voilà un moment qu'on ne l'avait pas nommé ainsi.

- Pardonnez-moi, mais, ne me tenez pas en si haute estime. Vous êtes une ainée du clan le plus noble du village. Gabushi-san est déjà amplement suffisant.

Elle s'inclina respectueusement avant de remettre son arc à son épaule, se tournant face à la nouvelle venu.

- Peut importe la hauteur à laquelle nous pensons être, il y a toujours à apprendre d'autrui. Vous avez plus d'expérience que moi en la vie, ne vous détrompez pas. Pour ce qui est du combat, il n'est nul force qui ne peut être atteinte avec de la persévérance et de la rigueur.


Elle s'approcha ce qui permit à l'Ashikaga de mieux l'observer. Elle n'était peut-être pas une shinobi haute dans les rangs militaire d'Iwa, mais sa carrure ne laissait aucun doute qu'elle était une athlète accomplie, en forme et prête. La seule chose qui lui manquait était la maîtrise du chakra, mais le Taijutsu ou le Bukijutsu était déjà à sa portée.

- Vraiment ? Pourtant, un objectif clair se trouve devant vous en ce moment, la maîtrise de cette énergie qui change tant de chose et qui fait ou non un guerrier. Dit-elle avec une pointe de cynisme, sachant très bien qu'un vrai guerrier n'avait rien à voir avec ça. Pour ma part, j'essai de retrouver de vieilles habitudes qui ne sont plus si naturel que cela à présent.

Le fait que la Hyûga se dise que cela ne la regardait pas la fit sourire.

- La curiosité n'est pas un défaut, comme je disais tout à l'heure, on peut apprendre beaucoup des autres. Je m'entraînais longtemps ici à l'aube, fut un temps. La rigueur est importante. Peut-être pourrais-je vous aider d'une manière ou d'une autre dans ce que vous, vous recherchez.

Elle s'arrêta un instant, haussant un sourcil en regardant la Hyûga.

- Je me suis présenté, mais je ne connais toujours pas votre nom. Peut-être devrions-nous commencer par ça avant de continuer.

Elle reposa ses mains sur la garde de son arme à sa ceinture, décontractant ses épaules en écoutant la genin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] Empty
Sam 3 Juil 2021 - 16:40

[Rin] - S'il est vrai que nous ne naissons pas tous égaux, certains étant malchanceux avant même de naître, ma naissance n'est rien d'autre qu'un simple coup de chance. Je crois qu'il est important d'entendre le voyage des gens et de ne pas juger une personne simplement parce que la vie lui a offert une différente voie. Soit, Gabushi-San me va parfaitement.

Rin n'avait eu que la chance de naître dans un clan réputé. Peut-être était-ce parce que son père était lui-même extérieur au clan ? Peut-être était-ce parce qu'elle s'était mariée à un shinobi n'ayant aucun statut particulier, mais elle n'avait jamais porté d'attention particulière quant à l'importance d'un quelconque statut héréditaire et népotique. Pour elle, les actions parlaient plus que la naissance, au plus grand déplaisir de ses ancêtres qui se complaisaient dans une supériorité qu'elle trouvait archaïque.

[Rin] - Mon objectif ne semble pas aussi clair. Autant dans mon désire de rejoindre les forces militaires du village que dans ma venue à vos côtés. Motivé par le décès de mon marri et de ma fille, d'une part, de l'autre, une simple curiosité, un simple désire de faire une rencontre hors du commun.

S'il était vrai que la curiosité de Rin pouvait atteindre, par moment, des sommets inégalés, elle considérait le tout comme un défaut. C'était un petit quelque chose qui l'avait d'ailleurs poussé vers la politique clanique et qui l'avait amené à être l'une des membres du conseil Hyûga. Toujours vouloir tout savoir allait, sans doute, un jour lui causer des problèmes. Par chance, son interlocutrice ne semblait pas le prendre négativement et c'était une bonne chose.

[Rin] - Si je n'aurai pas dit non à un entraînement quelconque, je dois dire que mes réserves de chakra sont assez vidées par mes propres tentatives d'améliorations.

En effet, ayant passé une bonne partie de son temps sur son propre terrain d'entraînement, la genin était en sueur et ses réserves lui offraient seulement la possibilité de reste consciente. Puis Gabushi fit une demande qui fit rougir cette genin pourtant habituellement si formelle. Ne s'était-elle réellement pas présentée ? Elle était bien certaine que oui et pourtant, il ne s'agissait là que d'un simple produit de son imagination. Sans doute était-elle plus épuisé que ne le pensait, si elle n'avait même pas daigné faire savoir à son interlocutrice qui elle était... Ce n'était pas comme si elle le cachait.

[Rin] - Oh ! Que je suis sotte. Je m'appelle Rin ! Hyûga Rin !

Mais ça, elle avait déjà deviné son appartenance au clan le plus connu de la roche. De sa dextre, elle sortit un parchemin de sa besace qu'elle déroulait. Une multitude de sceaux de stockage enfermait une multitude d'outils plus inutiles les uns que les autres. D'un unique mudra, elle fit apparaitre un ensemble de thé avec une petite réserve de thé au jasmin.

[Rin] - Peut-être pourrions-nous poursuivre cet échange autour d'un thé ? Après tout, partager le thé avec une fascinante étrangère est l'un des rares délices de la vie !

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: