Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Prémices du Senbazuru : Pénétrer les terres [Yahiko, Hanae, Ayuu, Kenzo, Shimaenô]
En l'absence des uns. EmptyAujourd'hui à 14:22 par Sendai Hanae

» Médecine Ancestrale [Meikyû Jotaro]
En l'absence des uns. EmptyAujourd'hui à 13:20 par Asaara Ôji

» Le mal du pays. [Ouvert]
En l'absence des uns. EmptyAujourd'hui à 13:19 par Oterashi Yanosa

» Absence d'un trio
En l'absence des uns. EmptyAujourd'hui à 12:37 par Gôgon Medyûsa

» Absence Yahiko
En l'absence des uns. EmptyAujourd'hui à 12:27 par Gôgon Medyûsa

» Passe d'armes [Sakura]
En l'absence des uns. EmptyAujourd'hui à 11:57 par Metaru Hideko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
En l'absence des uns. EmptyAujourd'hui à 11:36 par Okita Sakura

» 思い出 Omoide [Kaya]
En l'absence des uns. EmptyAujourd'hui à 11:18 par Kogami Akira

» 強力 Puissance — Akira
En l'absence des uns. EmptyAujourd'hui à 11:00 par Kogami Akira

» La Voie de l'Alchimie [Kisuke]
En l'absence des uns. EmptyAujourd'hui à 1:04 par Nomura Ieyasu

Le Deal du moment : -49%
Roborock S5 max
Voir le deal
274 €

Partagez

En l'absence des uns.

Ragunā Kongu
Ragunā Kongu

En l'absence des uns. Empty
Dim 27 Juin 2021 - 3:19
Le réveil du Guerrier, de l’ancien Champion du Colisée. De cet homme devenu bête pour survivre dans l’arène, transformé en Gardien protecteur à sa libération. Amas de chair et d’os, muscles et organes, être humain colossal, rempli de colère et de haine pour une vie de misère et d'innombrables sévices, dizaines d’années écoulées sous la condition humiliante et destructrice d’esclave. Un cœur quelque peu apaisé par sa nouvelle vie, la réelle, celle qu’il peut vivre en liberté, défait des entraves qui ne l’ont pas lâchées le long de sa triste existence.
Un cœur pourtant qui pourrait s’embraser à la moindre. Le gaillard à la hache jamais ne dort vraiment. Sur une seule oreille, un unique œil clos, les sens en alerte, aux aguets. Il guette et attend le moment fatidique où l’on viendrait lui arracher ce qu’il a gagné à la force des ses bras, en versant des litres d’hémoglobines et en ôtant un nombre incalculable de vies… Liberté gagnée, aussitôt arrachée. Ce cauchemar récurrent hante ses nuits, gangrène son esprit, grignote ses pensées au quotidien.

Aujourd’hui, le gladiateur glorifié des honneurs et de la grâce ultime se réveille. La veille, le Gouverneur quittait la capitale, sortait des frontières de Kaze pour se rendre à un sommet des puissances shinobis. Le monde va si mal qu’ils ont besoin de s’unir contre une menace commune pour la terrasser. Risible et pathétique, toute son existence il l’a passée à combattre seul, à ne compter que sur lui pour voir le jour nouveau se lever au lendemain.
L’enjeu n’est pas le même, ne l’était déjà pas à l’époque, mais tout de même. Pas être foutu de se sortir les doigts et devoir
Ici, la situation semble si grave qu’il faille réunir tous les grands cerveaux de ce monde pour sortir le plan du siècle permettant de préserver le monde. Pas certain que ça fonctionne, les génies du Yuukan ont déjà démontré par le passé qu’ils étaient plus doués à se regarder le nombril qu'à penser, de ranger les égos et de s’allier réellement. De vraies alliances, pas des belles paroles balancées au vent ou dans une salle de réunion merdique.

Mitsuhide est parti, accompagné par deux autres têtes que le Ragunā ne connaît pas assez pour appeler ça des amis. Des personnes de confiance, de ce qu’il a compris, que sa présence à lui n’était pas nécessaire. Kongu n’étant pas le clébard du Gouverneur, l’ordre n’a pas été contesté ni même relevé. Il aura donc quelques jours de repos, si on peut vraiment imaginer le mastodonte pouvoir rester sagement dans son coin sans rien faire.
Dans ce qui lui sert de point de chute, un petit appartement tenant plus de la grotte pour un ours que d’une habitation humaine, il s’est enfermé quelques heures. Un stock de bouteilles d’alcool et de la viandasse en quantité, de quoi se faire les dents sur quelque chose. Le saké, c’est pour endormir ses nerfs, sa colère, son impatience. Il a tout le temps pour réfléchir à la suite, à ce qui devrait être fait pour se préparer. Une couille leur est déjà tombé dessus une fois, elle reviendra sans aucun doute.

Mauvais pressentiment, flair aiguisé pour renifler les emmerdes sur des centaines de kilomètres et surtout, une fine connaissance du karma. Voilà ce qui lui permet de croire qu’ils auront fort à faire prochainement. Rattaché à la protection du blondinet, celui-ci lui a donné une autre consigne, écrit une autre ligne sur le contrat.
Plus que défendre la vie de l’Ashina, c’est pour Taiyo tout entier qu’il doit lever sa hache et dresser ses défenses cristallisées. Pour continuer de leur assurer une vie prospère et libre à laquelle chaque être humain aspire et espère. En l’absence de leur leader, c’est sur une poignée de shinobis, de guerriers, de mercenaires dans son genre que la capitale doit compter. Et lorsque le moment viendra, qu’il soit seul ou trois cent, ils feront face. Combattrons pour Kaze, pour Taiyo, pour leur liberté à tous.

_________________

#541717
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12041-raguna-kongu-100?nid=1#105022

En l'absence des uns.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: