Soutenez le forum !
1234
Partagez

Se préparer pour la guerre [Teruyo]

Shizen Seiki
Shizen Seiki

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Dim 27 Juin 2021 - 23:55




Se préparer pour la guerre



Quelques jours s'étaient écoulées depuis la visite impromptues des Lieutenants de Tôsen à Iwa. Il n'y ait quasiment aucune victime à déplorer, excepté l'homme de Roche que j'avais affronté à mon arrivée au village, pour un résultat absolument inattendu. Pour la première fois de l'histoire, un shinobi avait réussi à blesser l'homme considéré comme le plus puissant de l'histoire des Shinobis. Enfin, ce n'était pas tant un seul shinobi, mais un duo, dont faisait parti le Clairvoyant et l'Eclair Vert. Même si nous n'avions pas eu un succès total pour repousser les envahisseurs qui avaient réussi à récupérer leur colis, ces différents combats nous avaient appris pas mal de choses sur nos ennemis. Et pourtant, malgré toutes ces informations, je sentais encore que nous étions loin d'être assez bon pour pouvoir rivaliser avec nos ennemis. Malgré nos rangs en apparence bien plus fournis que notre adversaire, et des ninjas d'un niveau formidable parmi ces derniers, l'issue était encore bien trop incertaine. Surtout si le camp adverse s'amusait à relever de puissants adversaires du passé.

Dans cette chambre que l'on m'avait si gentiment prêté, je finis par soupirer. De frustration ou d'appréhension, je ne savais pas très bien. Comme d'habitude, c'était certainement un savant mélange des deux. Regardant mes mains, puis le ciel, je me fis à la réflexion que j'avais commencé à travailler sur quelque chose que je n'avais pas fini. Il était peut-être temps que je sorte de ma zone de confort et que je reprenne sérieusement les entraînements. Je restais un shinobi avec un niveau correct, mais je sentais que je pouvais faire mieux. Que je devais faire mieux. Je serrai le poing, et fort de mes doutes et de mes frustrations, je me préparai. Prenant mon attirail habituel et ma tenue rouge de combat, je passai la porte de mon appartement pour me diriger vers une zone reculée du village. Alors que je fermais mon nouveau "chez moi", si l'on pouvait l'appeler ainsi, j'aperçus du coin de l'oeil une ombre se faufiler. Ma main se figea une demi-seconde, puis je repris mon geste, faisant comme si de rien était. C'était mon quotidien après tout, et cela je pouvais bien le comprendre.

Pas encore très bien familiariser avec le village, j'avais toutefois entendu plusieurs personnes mentionner un endroit qui semblait propice aux entraînements sans déranger la tranquillité du village ; les Hauts-Plateaux. Un lieu créé à même les montagnes par le renommé clan Borukan, qui avait fait fondre la pointe de ces dernières pour créer des plateaux. D'où le nom. Circulant à travers le village, je dus à plusieurs reprises demander à des passants mon chemin pour me rendre sur mon terrain d'entraînement. J'aurais certainement pu, avec quelques efforts, demander mon chemin à ces shinobis qui me suivaient un peu partout pour me surveiller, mais je n'étais pas sûr que leur rendre visite leur ferait plaisir. Bien que je n'arrivais pas toujours à les repérer, je ne cherchais pas non plus outre-mesure à le faire. Cela pouvait s'avérer étrange de la part d'un shinobi...mais je n'étais pas un shinobi après tout. J'étais juste un guerrier, un ancien gardien, qui avait appris à manier le chakra.

Arrivé sur les Hauts-Plateaux, je choisis un endroit volontairement à l'écart des quelques personnes que j'avais pu rencontré sur mon chemin. Ils portaient tous le bandeau du village caché de la Roche, et me regardèrent brièvement avant de retourner à leurs occupations. Ils ne semblaient pas forcément étonné de voir un visage non-familier par ici. D'un autre côté...Après avoir pris suffisamment de distance, je me retrouvai finalement seul sur une montagne un brin à l'écart. Sur celle-ci toutefois se trouvait ce qui ressemblait à un dojo, surplombé par une très grande tour. Un dojo qui semblait désert ce jour. Très bien. Restant à quelques mètres de ce dernier, ne sachant pas à qui il appartenait et ne voulant créer aucun remous, je finis par m'asseoir sur le sol et à reprendre là où je m'étais arrêté la dernière fois. Assis en tailleur, je réalisai un mudras, et en expirant, je laissai mon chakra se répandre autour de moi. Un chakra de nature raiton, mais sous la forme de micro-impulsions électriques. J'avais eu l'idée de développer cette technique en prenant appui sur le monde animal, et ce phénomène que l'on appelait l'électroception. Une émission d'un champ électrique qui permettait à certains animaux de se repérer dans les profondeurs marines. Mais alors que je m'apprêtais à plonger plus profondément dans ma technique, je sentis une présence arriver...


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Lun 5 Juil 2021 - 22:36

Encore une nouvelle journée qui s’annonçait. Depuis quelques temps, j’avais fort eu à faire avec la crise que nous avions traversé suite à l’attaque de l’homme au chapeau et aux conséquences de cette dernière. Si nous nous en étions sortis avec ce victoire en demi-teinte, c’était avant tout grâce à notre travail d’équipe. Pour autant, suite à cette réussite partielle, des dissensions étaient nées de tout cela. L’ennemi avait battu en retraite et au lieu de nous réjouir de ce résultat, nous nous écharpions suite à la légitimé ou non des uns et des autres. N’avions pas mieux à faire ? Heureusement, le Triumvirat réuni avait su agir avec sérénité. Bien que la situation soit tendue, nous avions acté sur l’avenir de manière unanime. Au moins, les dirigeants du village étaient d’accord entre eux, chose qui n’était pas le cas des ceux qui peuplaient les unités spéciales. Je me disais que finalement, le choix de Toph avait été celui de la raison. Je n’osais imaginer ce qui aurait pu se passer si jamais il en avait été autrement.

En attendant, tout cette agitation, toute cette colère retenue me pesait lourdement. Aujourd’hui, et depuis « qu’il » était scellé en moi, je sentais cette tension m’envahir. Aujourd’hui encore, j’avais besoin de me retrouver, de redevenir celui que j’étais avant. Pour cela, les Hauts-Plateaux étaient un lieu prédestiné pour sa tranquillité certaine malgré le nombre de personnes pouvant occuper la zone et s’y entrainer. Il y avait un lieu où j’aimais me rendre et qui me permettait de laisser mon esprit vagabonder. Plusieurs fois j’avais tenté de contacter mon hôte, en vain. Régulièrement, je continuais à tenter de communiquer avec lui, et à chaque fois, seul le silence me répondait.

En revanche, aujourd’hui, les choses étaient toutes autres. Nulle méditation en vue, du moins, à première vue. En effet, le dojo abandonné ne l’était plus réellement, et après avoir ressenti de l’électricité statique envahir mon corps, mes yeux se posèrent sur le responsable de cette situation.

« Seiki ? » dis-je, les cheveux roux totalement ébouriffés.

Spoiler:

« Y’a de l’électricité dans l’air on dirait ahahah. Toi aussi tu viens ici ? C’est calme en général. Je viens ici pour méditer, me retrouver seul, me retrouver moi-même en général. Mais bon, je crois que pour le coup, c’est raté. »

Dos à mon compagnon de solitude, je regardais le village au loin.

« Merci pour ce que tu as fait, pour l’aide que tu nous as apporté. Toi et moi n’avons peut-être pas fait grande chose pour certains, mais ces petits rien on permit la réussite de plus grand. »

Me retournant vers l’ancien gardien, je baissais la tâte en guise de remerciement avant de poursuivre.

« Que dirais-tu d’une passe d’arme tous les deux ? »

Sans attendre, j’activais les pouvoirs de ma forme divine sans réaliser le moindre mudra, et surtout, en prenant bien soin de garder totalement mon apparence humaine à l'exception de ma tignasse rousse que je recoiffais et qui prenait une vive teinte rougeoyante, bien plus qu'un roux normal, et d'une densité capillaire bien plus importante.

« Mais, je dirais que j’ai un avantage sur toi pour l’heure. J’ai vu contre Yanosa ce dont tu es capable. Alors vu que nous sommes là pour un petit entrainement amical et que tu ne sais pas grand-chose sur moi, voire rien du tout en fait, je vais te donner une information. J’agis toujours en fourbes. »

Sur ces paroles, délaissant mes affaires, je rejoignais l’extérieur, me tenant à distance raisonnable de celui qui avait sur démontrer une certaine maitrise du taijutsu.

« On y va ? » terminais-je en souriant.


Spoiler:

_________________
Se préparer pour la guerre [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Mar 6 Juil 2021 - 18:12




Se préparer pour la guerre



Ce fut une tête rousse que je finissais par bien connaître qui se montra à moi. Teruyo s'avançait vers moi avec ce qui semblait être de la surprise...et pas mal d'électricité statique. Ses cheveux étaient hérissés sur son crâne, rendant la tignasse rousse assez drôle. Et il devait en être de même pour les poils de son corps. Je ne pus m'empêcher de sourire discrètement tout en arrêtant cette émission électrique afin que les cheveux de mon interlocuteur retrouvent leur état d'origine. Non pas que cela soit désagréable à regarder.

-Teruyo, dis-je avec un fin sourire. Je crois bien que c'est de ma faute pour l'électricité dans l'air. C'est la première fois que je viens ici, dis-je en regardant autour de moi. Je cherchais un endroit calme et un peu reculé. Je suppose que j'ai visé juste, du moins en temps normal.

Le haut-gradé d'Iwa se tourna ensuite pour faire face à son village et laissa son regard se promener sur celui-ci. Ce village qui avait dû faire face à tant d'épreuves, mais qui était chaque fois resté solide et n'avait pas tremblé face à l'ennemi. Ou du moins, ne s'était pas écroulé. Car trembler, les shinobis de la Roche connaissaient un peu trop bien ce verbe. Mais chaque fois ils faisaient face avec talent et brio face aux situations délicates qui leur tombaient dessus. S'inclinant alors vers moi, le roux me remercia alors pour l'aide que j'avais apporté à Iwa, même si comme il le faisait remarquer, je n'avais pas fait grand chose.

-Sans problème. Après tout, c'est la raison de ma présence ici.

Après quoi, il se retourna complètement vers ma personne et m'invita à un entraînement tous les deux. Je ne pus dissimuler ma surprise au vu de mon sourcil froncé, mais je hochai la tête pour signifier mon acceptation. J'allais peut-être en apprendre un peu plus sur les mystères autour de ce cher Teruyo. Les questions que je m'étais posées et qui étaient restées irrésolues. Toutefois, avant d'avoir pu prononcer un mot, je vis la tignasse rousse de mon interlocuteur s'épaissir à vue d'oeil et se parer d'une teinte plus rouge que précedemment avant qu'il ne me mette en garde contre sa fourberie. Je plissai des yeux. Qu'est-ce qui venait de se passer ? Mais quelque chose me disait que je n'aurais pas de réponses à cette question sauf si je me décidais à combattre le jeune homme. Détendant alors mes épaules, je souris à mon tour.

-Eh bien, allons-y.

Puis sans crier gare, je composai une première série de mudras rapides. L'utilisateur de lumière était fourbe, et au vu de sa place dans la hiérarchie, certainement très apte au combat. Je n'avais donc pas besoin de prendre autant de gants que contre la plus part de mes adversaires. Même si le but n'était bien évidemment pas de le blesser. Suite à ma série rapide de mudras, la terre à mes pieds se transforma en un torrent de boue qui fonça vers mon adversaire pour tenter de l'emporter. Sans crier gare, testant de ce fait autant ses réflexes que sa rapidité d'exécution, je composai de nouveaux mudras dans le même temps pour enchaîner. Gonflant mes poumons, je crachai une très grosse boule de feu qui se dirigea vers mon adversaire pour tenter de le brûler. Courant sur le côté tout de suite après pour ne pas perdre de vue mon adversaire comme contre Yanosa, je commençai par la même occasion à me rapprocher du gradé d'Iwa. Je ne savais pas très bien comment il utilisait la lumière, mais il allait falloir que je reste sur mes gardes. Beaucoup de mystères entouraient encore ce shinobi malgré nos multiples rencontrent.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Sam 10 Juil 2021 - 22:39

En tant normal, personne de sensé ne donnerait à son adversaire des indices sur sa propre manière de combattre. J’imagine si Masami avait été à côté de moi à cet instant, j’imagine le regard assassin plein de stupeur et ses paroles acerbes rappelant ma stupidité. Mais d’un autre côté, la demoiselle n’ayant confiance qu’en elle-même et en ses propres capacités, je la voyais également remettre en doute mes paroles si elle avait été à la place de Seiki. Pour autant, j’avais le sentiment que l’ancien gardien n’avait pas le même mode de pensée que ma jeune amie. C’est pour cette raison, et parce que d’une certaine manière il me ressemblait quelque peu que j’avais décidé de parler un minimum. J’aurais pu me taire et profiter de mon avantage, d’autant plus en connaissant la force de ce dernier pour avoir battu Yanosa lors de son arrivée au village, mais dans le cadre de cet entrainement, j’avais la volonté d’un combat des plus équilibré possible.

Une fois nos échanges de banalité terminé et ma forme simiesque adoptée, je n’avais plus qu’à attendre que mon adversaire daigne se lancer. Et en tout état de cause, j’étais servi. A peine le combat avait-il débuté que j’étais déjà satisfait de nos échanges. La première salve de boue qui arrivait sur moi avait beau être basique, la rapidité avec laquelle elle avait été exécuté ne me laissait finalement que peu d’options pour m’en sortir facilement. Au moins, même si je devais perdre rapidement, j’aurais appris quelque chose de nos échanges, et ça, c’était la vraie force d’un entrainement, cette valeur ajoutée qui nous permettait d’apprendre et non pas seulement de s’affronter l’un l’autre pour notre bon plaisir.

Réalisant rapidement quelques mudras, je n’avais pas le temps de penser à celui qui m’avait enseigné la technique que j’allais utiliser. Elève de Tenzin à plusieurs reprises, d’une certaine manière, il contribuait à ma réussite. Sans lui, j’aurais eu bien plus de mal, aujourd’hui et dans d’autres circonstances. La gestuelle réussi et mon chakra canalisé, depuis mes paumes une puissante rafale de vent vint balayer la coulée de boue qui me visait. Dans un temps quelque peu similaire, alors qu’une boule de feu me prenait pour cible, je sautais quelque peu et réalisais quelques mudras avec mes pieds simiesques avant de les claquer au sol faisant apparaitre mon nouvel ami qui en signe de bienvenue fut la cible des flammes qui vinrent roussir son poil noir. Heureusement, sa peau épaisse tel du cuir lui permettrait d’encaisser plus facilement l’attaque que si cela avait été moi.

Perché sur le crâne du Roi de la Vengeance, c’est ce dernier, d’une voix tonitruante qui entama un semblant de conversation.

« Est-donc lui notre fameux ennemi ? Ma vengeance doit s’accomplir » dit-il en s’approchant de quelques pas.
« Non non non, c’est juste un entrainement, c’est un ami … » répliquais-je quelque peu paniqué à l’idée que l’ours kodiak de dix mètres rentre dans une rage meurtrière.
« Et tu oses donc me déranger pour une telle pacotille ? »
« Et tu penses que l’on pourra œuvrer ensemble efficacement si je ne fais jamais appel à toi pour que l’on apprenne à collaborer ? »

Le grognement bestial qui s’en suivait valait pour approbation.

« Toutes mes excuses pour cette scène » dis-je à Seiki en rigolant.
« Reprenons … »

Dans la foulée, malaxant une dernière fois mon chakra, je crachais une nappe de lave sur une large zone devant moi dans laquelle se situais l’homme aux cheveux blanc.

Apparence de Teruyo:

Spoiler:

_________________
Se préparer pour la guerre [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Lun 12 Juil 2021 - 0:23




Se préparer pour la guerre



Visiblement, mon adversaire était prêt à en découdre et avait des réflexes non négligeables. Avec une rapidité qui signait l'habitude et l'aisance, il composa lui même des mudras avant de mettre sa main en opposition à la vague de boue, et à la repousser avec une bourrasque suffisamment puissante. Le fûton était donc au moins l'une de ses affinités. Et au vu de l'aisance avec laquelle il l'avait utilisé, peut-être était-ce là son affinité dominante. Ou alors avait-il simplement jugé en si peu de temps qu'elle était la meilleure réponse à mon attaque. Etant un haut gradé, il possédait certainement une autre affinité. Mais allais-je pouvoir la voir à l'oeuvre ? Cela tombait bien, car ma seconde attaque était nulle autre que la célèbre boule de feu. Il aurait certainement un peu plus de mal à la contrer avec son vent que la première technique. Mais alors que je ne m'y attendais pas le moins du monde, les caractéristiques du pas-si-jeune Miyamoto continuèrent à se modifier pour laisser place à une créature mi-homme mi-singe. Surpris par cette transformation, je regardai mon adversaire faire un bond en arrière et composé des mudras avec...ses doigts de pieds ? Pratique...mais un peu étrange d'assister à ce phénomène.

Néanmoins, là n'était pas la discussion. Une fois qu'il eut posé les pieds au sol, ce fut un nuage de fumée qui prit place pour laisser émerger ce qui semblait être un énorme ours d'une dizaine de mètres. Une invocation. Décidément, c'était bien répandue parmi les shinobis, ces kuchyose. Et ce dernier, contrairement à l'ami de Kisuke, était immense. Il encaissa la boule de feu presque sans broncher, puis s'adressa à son invocateur, visiblement mécontent d'avoir été appelé pour un simple entraînement. Passé le double effet de surprise, je ne pus m'empêcher de sourire face à cette dispute incongrue. Un singe invoquant puis se disputant avec un ours géant ? Je n'étais pas sûr de vivre assez longtemps pour voir des choses aussi incroyables, mais il semblerait que Teruyo ait décidé de m'en faire voir de toutes les couleurs. D'ailleurs, en parlant de ce dernier. D'où venait cette apparence simiesque ? Faisait-il parti de ce clan dont j'avais entendu parlé, capable de revêtir les caractéristiques d'animaux ? Yasei...si je me souvenais bien. En était-il un ? Il arrivait que des shinobis puissent développer plusieurs capacités. Il maîtrisait la lumière, mais aussi la capacité à se transformer en animal ? Mais rapidement, il remit en doute ce que je venais de penser en crachant une marre de lave qui menaçait de me recouvrir.

Composant des mudras à toute vitesse, je pris une forte inspiration et recrachai une énorme bourrasque sur toute la zone visée pour disperser la lave et l'empêcher de m'atteindre. Ou même de recouvrir tout le terrain. Hikariton, Yasei...et maintenant Borukan ? Non. Quelque chose ne collait pas ici. Une, deux, mais trois capacités bien distinctes ? Soit il m'avait menti, soit sa transformation cachait quelque chose de plus sinistre. Un singe cracheur de lave...? C'est alors que des paroles provenant de la réunion de crise me revinrent en mémoire alors que je continuais à combattre sans interruption. Quelque chose à propos de l'Homme au Chapeau en ayant après Teruyo...Je m'étais alors fait à la réflexion qu'il devait soit être un ancien Lieutenant, ou un Jinchuriki. Mais maintenant que je me battais contre lui, j'avais l'impression de commencer à faire...la lumière sur qui était vraiment le rouquin au sang froid exemplaire. Achevant une autre série de mudras, je gonflai à nouveau mes poumons, et de ma bouche je recrachai une énorme quantité d'eau sur le sol. Aussitôt, l'eau prit de l'ampleur pour former une immense vague sur tout le terrain, fonçant vers le duo. Si elle n'était pas suffisamment grande pour entièrement engloutir l'ours, elle le serait certainement au moins pour le faire tomber en lui infligeant des dégâts. Ou, je l'espérais, au moins suffisamment pour le blesser et faire descendre le singe qui trônait sur son épaule. Par la même occasion, elle se poserait sur les résidus de lave et la ferait refroidir suffisamment pour la rendre inoffensive.

-Allons donc voir ce dont sont capables un homme-singe plein de surprise et son compagnon ours.

Puis composant une dernière série de mudras, je posai mes mains sur le sol ou l'eau avait élu domicile telle une fine couche au-dessus de la terre. Pas suffisamment pour rendre cette dernière inutilisable. Mais suffisamment pour pouvoir user d'autres techniques suiton sans trop de problèmes. Et aussi pour continuer mon oeuvre. En très peu de temps, j'allais montrer à Teruyo ce que le gardien de la stèle avait fait à mon chakra. D'abord le dôton, puis le katon. Ensuite le fûton, le suiton, et maintenant...Une vague de foudre quitta mes mains pour se répandre sur tout le terrain devant moi, ayant pour but de foudroyer toute personne en contact avec le sol. Un vrai déferlement électrique se répandit sur le terrain. Le kuchyose risquait de déguster s'il ne faisait rien pour se défendre. Et si j'avais réussi à renverser l'homme-singe sur son épaule, se dernier aussi allait goûter à la foudre.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Dim 18 Juil 2021 - 17:43

Le moins que l’on puisse dire c’est que Seiki, contrairement à d’autres personnes qu’il m’avait été donné d’observer ici et là prenait notre entrainement avec le plus grand des sérieux. Si certains agissaient avec une certaine retenue, ce n’était pas le cas de notre homme qui usait de ses jutsus sans retenue. Il faut dire que je n’en attendais pas moins de sa part. Ayant assisté à l’accueil qui lui avait été réservé par Yanosa, un « test » avec une certaine vigueur, bien loin d’une arrivée diplomatique, je m’attendais à ce que notre ancien gardien agisse de la même manière.

Appréhendant petit à petit mes nouveaux pouvoir, les utilisant encore et encore pour me sentir plus à l’aise avec eux, plus familier et savoir comment mieux gérer mes possibilités, je découvrais également comment mes adversaires pouvaient contrer mes nouvelles offensives. C’était pour cette raison que je n’hésitais pas à pousser mes entrainements assez loins, afin de connaitre mes limites et trouver un moyen de les contrer. Ainsi, face à la nappe magmatique, le vent que propulsa Seiki dispersa la couche de lave qui goutta tout autour de lui sans le toucher, laissant quelques marques au sol et des larmes de roches qui commencèrent à se solidifier. Il n’en fallu pas moi au voyageur pour finir de rafraîchir les lieux que d’utiliser un tsunami qui fonça avec une certaine force de frappe vers moi. Sautant de la tête de mon compagnon après lui avoir donné mes consignes au creux de l’oreille, pendant ma descente je réalisais quelques mudras avant de lever devant moi une immense barrière rocheuse qui résista à l’impact de l’eau. Cela me laissa alors le temps de préparer la suite des évènements, à savoir passer invisible, ma manipulation cachée par le mur géant duquel dépassait largement le corps de l’ours qui n’avait pas été réellement dérangé par le peu d’eau l’ayant touché après avoir été dévié par l’obstacle tellurique. En revanche, la muraille ne résista pas à la seconde attaque qui le visait, la foudre se répandant au sol effritant la roche qui se délita brusquement dans un fatras bruyant et plein de poussière. Ce capharnaüm visuel et sonore me laissa l’opportunité de tenter une nouvelle approche, faisant dès lors apparaitre un mirage de moi-même que je faisais grimper sur la tête de mon compagnon ursidé.

De mon côté, je m’écartais largement de la zone frontale entre mon double et Seiki pour prendre une courbe mesurée, me permettant surement d’éviter dans mal les attaques ciblées à mon encontre. Dans élan de fourberie, tentant un coup de bluff, avec mon mirage, je réalisais de longs mudras dans une gestuelle bien visible mais sans exagération afin de l’inciter à cible ce doppelganger et non pas trouver le moi original. Pendant ce temps, Ulhendar, lui, commençait à se rapprocher dangereusement de Seiki.

En attendant, il me fallait tenter d’en finir rapidement, mes réserves de chakra n’étaient pas illimitées et je venais une nouvelle fois de faire une dépense conséquente. Il ne faudrait plus longtemps pour que la fatigue se présente à moi et les perles de sueur couler le long de mon nez.

Spoiler:

_________________
Se préparer pour la guerre [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Jeu 22 Juil 2021 - 5:46




Se préparer à la guerre



Réagissant promptement face à la vague d'eau géante qui arrivait dans sa direction, le réceptacle de Yonbi se précipita au sol en composant des mudras. Arrivé sur ce dernier, il posa ses mains -ou ses pieds simiesques- sur le sol, et de la terre s'élevèrent dans un tremblement trois imposants murs qui arrêtèrent sans mal la vague qui lui arrivait dessus. Sa deuxième affinité était donc celle de la roche, une affinité visiblement courante au village d'Iwa. Ce qui avait après tout énormément de sens. Mais plus que juste arrêter la vague, les murs de roches résistèrent à l'assaut et, bien qu'endommagé, restèrent debout encore quelques instants pour éponger la deuxième attaque faite de foudre. Avait-il prévu ce scénario ? Ou était-il juste prudent et préparait déjà lui-même ses techniques comme Yanosa ? Profitant de l'effondrement des hautes murailles rocheuses, je composai un mudra pour faire appel à deux clones de ma personne. Je ne comptais pas me laisser surprendre une nouvelle fois.

Toutefois, cela semblait vraisemblablement être la première hypothèse, alors que je voyais le roux grimper à nouveau sur son invocation qui, jusque là, avait simplement encaissé une attaque. Il semblait encore se porter à merveille. Je n'allais bien évidemment pas user de techniques plus mortelles. Mais il fallait vite réagir ou sinon j'allais me retrouver dans la panade. Ne perdant pas une seule seconde, j'indiquai la marche à suivre à mes clones tandis que je voyais l'ours avancer et Teruyo composer des mudras. La première étape serait de pouvoir stopper cet ursidé et tenter du mieux que je le pouvais de réduire leur déplacement. Et j'avais une idée bien précise en tête pour cela. Un enchaînement facilité par la présence de mes clones. Le premier composa des mudras et posa ses mains au sol. Sur la zone devant moi, la terre se changea en un grand et profond marécage de boue qui entraverait la mobilité de toute personne s'aventurant dans la zone. A cette distance du sol, Teruyo aurait bien du mal à user de son doton, son fûton risquait d'être moins optimal, et s'il descendait, il risquait de s'y prendre les pieds lui aussi.

Mais au même moment, mon second clone avait déjà réalisé ses propres mudras, avait inspiré une grande quantité d'air avant de relâcher dans le ciel une multitude de boules de feu. Les gerbes enflammées s'élevèrent dans le ciel, puis redescendirent tel des météorites venant brûler la zone. Quel était mon but en faisant cela ? Obligé le Miyamoto à se défendre mais aussi à défendre son invocation. Plus grand signifiait aussi une plus grande surface, et potentiellement plus de boules de feu qui le menaçaient. Pouvait-il continuer à encaisser les brûlures comme si de rien était ? Et qu'allait maintenant faire l'homme-singe ? Quel était l'étendu de ces capacités ? D'ailleurs maintenant que j'y pensais, ce dernier m'avait fait part lors de l'attaque d'Iwa de ses capacités en Hikariton...Et avant le combat, il m'avait mis en garde contre sa roublardise. Il fallait que je me tienne sur mes gardes. Peut-être avais-je à faire à un clone sur l'épaule de l'ursidé.

-Dis-moi, si jamais j'y vais trop fort ! Je ne voudrais pas risquer de blesser une haute instance d'Iwa.

Même si je le savais parfaitement capable de se défendre, je ne tenais pas à utiliser de techniques mortelles pour autant. Nous étions en entraînement. Et bien que nos techniques soient déjà dangereuses en soit, elles restaient toutefois assez simples. Puis je chuchotai dans le même temps à mes clones groupés près de moi.

-Ouvrez bien les yeux, et n'hésitez pas à dire si quelque chose ne tourne pas rond.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Lun 26 Juil 2021 - 22:22

Quelques perles de sueurs coulaient le de mon nez avant de tomber sur ma veste, laissant une trace plus foncée sur ma veste habituelle. Si je commençais à fatiguer vu les dépenses de chakra engagées, il n’en restait pas moins que ma stratégie était toujours en place. En revanche, je n’étais pas le seul à aller de l’avant. Commençant à prendre position pour contourner mon adversaire du jour, ce dernier ne se pria pas pour utiliser un large marécage qui se répandit rapidement devant lui. Malgré son côté massif, mon compagnon de route vit ses pates embourbées dans cette mélasse terrestre, ralentissant de manière notable sa progression vers Seiki qui resta dès lors, hors de portée des coups de griffe. Quant à moi, usant d’une technique éprouvée de longue date, j’échappais à cette emprise en usant de mon affinité, m’évitant dès lors tout contact avec le sol. De cette manière, je pouvais continuer à m’échapper tout en observant la pluie de feu se préparer à s’abattre sur l’ursidé en colère.

Ce dernier avait d’ailleurs pour consignes de jouer le jeu au maximum. Si à une époque, à feu son frère cadet son rôle aurait été d’attaquer sans relâche au corps à corps, aujourd’hui, la masse poilue avait plutôt un rôle ingrat lui demandant de jouer les boucliers et victimes. Tenant son rôle à la perfection, alors que mon image s’affairait à descendre de sa monture, se protégeant sous le torse de son bouclier vivant, ce dernier prit de plein fouet la nouvelle attaque le ciblant, le forçant à disparaitre non sans oublier sa dernière réplique à un Teruyo agenouillé dans la boue, une main collée dans la terre, le regard durement fixé vers Seiki, la forme simiesque que j’arborais perdant en vigueur, ne laissant que bras et jambes sous cette apparence magmatique, le visage tiré par la fatigue.

« J’ai joué mon rôle, je t’ai protégé jusqu’au bout. A toi la suite petit homme. Ne me déçois pas, tu peux encore te relever. »


Mon doppelganger faignant quelques difficultés notables pendant que l’ours disparaissait dans un nuage de fumée conséquent vue sa taille, j’en profitais pour continuer à contourner ma cible me trouvant désormais à sa droite.

Si le combat n’était nullement spectaculaire, il n’en restait pas moins stratégique. Cela faisait d’ailleurs un moment que je n’avais pas affronté quelqu’un avec tant de vigueur. Si mon combat contre Aditya s’était soldé par une rapide victoire, ce qui se rapprochait le plus de cet entrainement en termes de difficulté et d’intensité était sans conteste mon entrainement face à feu mon mentor Tenzin. Rien n’était terminé, mais cela le serait bientôt, sans nul doute, d’une manière ou d’une autre.


Spoiler:

_________________
Se préparer pour la guerre [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Ven 30 Juil 2021 - 16:05




Se préparer à la guerre



Ma stratégie semblait avoir plutôt bien fonctionné, pour le peu qu'elle valait. Le marécage s'étendit vers l'ursidé géant et embourba ses pattes, et même s'il restait debout, sa course vers ma personne était stoppée. A la vue des boules de feu qui quittaient l'un de mes clones pour foncer vers le duo, Teruyo se laissa aller au sol d'un commun accord avec son géant à poil. L'un de mes clones et moi-même regardions la scène, et si rien ne semblait complètement loufoque, je ne pus m'empêcher de plisser les yeux. Lorsque le roux avait atterrit dans la boue, s'embourbant immédiatement, était-ce moi où n'avait-il causé aucune éclaboussure ? Je n'en étais pas sûr. Mais en même temps, la bête poilue et intimidante qui l'accompagnait mouva son corps gigantesque pour faire barrage aux boules de feu. Il se les prit de plein fouet en protégeant Teruyo, puis disparu dans un énorme nuage de fumée.

Et si son agitation avait remué la boue, et semblait assez logique, quelque chose me chiffonnait. J'avais bien dit à mon autre clone d'ouvrer l'oeil, mais cela n'excluait pas ma personne. Et...il n'y avait aucune trace de boue sur le reste des vêtements du Miyamoto. Etrange. Qui plus est, il ne semblait pas le moins du monde attaquer, tout comme il n'avait pas répondu à mes provocations un peu plus tôt. Il y avait quelque chose de louche. Mais le géant ursidé s'était-il sacrifié pour protéger un clone ? Il était temps d'en avoir le coeur net. Partageant un regard avec mon clone qui avait très certainement eu le même raisonnement que moi, nous échangeâmes un hochement de tête et je commençai à composer des mudras. Quant à mon premier clone, il sorti rapidement un kunai de sa sacoche et l'envoya tout aussi rapidement sur ce que nous pensions être un clone ou autre apparition. Pour ma part, ma technique de sensorialité était déjà lancée.

Je dégageai de mon corps du chakra sous forme de micro impulsions électriques, qui même si elles n'étaient pas visibles, pouvaient se sentir aux poils qui se hérissaient sur la peau. Je n'étais pas un expert en sensorialité, mais j'avais quelques techniques en réserves pour palier à ma vue. Etant les plus proches de moi, je repérai immédiatement les deux clones les plus proches de moi. Mais là où se trouvait ce que je soupçonnais être un clone étrange de Teruyo, je ne ressentais absolument rien. Les micro-impulsions semblaient lui passer purement à travers, et ne rien rencontrer. A contrario, je détectai une quatrième présence, celle-ci était toutefois sur mes côtés. Etait-ce Teruyo ? Très certainement, étant donné que le Teruyo qui se trouvait sous mes yeux était probablement un faux. Si je détectais quelque chose avec ma technique raiton, c'était très probablement pas un genjutsu dans lequel je me trouvais. Mais ce n'était pas non plus un clone qui se trouvait devant moi, auquel cas je l'aurais détecté aussi. Me tournant vers celui que je pensais être Teruyo, je haussai la voix en regardant dans sa direction pour lui faire comprendre que je savais où il était.

-Ça ne sert plus à rien de te cacher.

L'un de mes clones se tourna dans la direction du personnage invisible tandis que l'autre gardait un oeil sur le faux Teruyo. Mais celui auquel je m'adressais était capable de devenir entièrement invisible. Même en sachant où il se trouvait exactement, j'étais incapable d'apercevoir ne serait-ce que ses contours ou la moindre chose le trahissant. Et il avait d'une certaine manière réussi à ne pas se faire prendre par le marécage, sans même s'enfoncer ni ne laisser de traces dedans. Etait-ce parce qu'il se trouvait là depuis très longtemps ? Ou avait-il fait un bond gigantesque ? Ou encore, pouvait-il voler ? Peu importait la raison, je dégainai à nouveau un kunai cette fois-ci discrètement accompagné d'une note explosive. Et d'un mouvement rapide, je balançai le kunai sur la présence. Je préparais en même temps mon signe pour faire exploser le kunai au moment opportun.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Mar 10 Aoû 2021 - 23:29

Le problème avec ma manière de me battre est essentiellement qu’elle n’est pas faite pour des duels. Invisible ou camouflé d’une quelconque manière, mon adversaire sait qu’il doit me chercher, alors qu’en groupe ou en phase d’infiltration mes possibilités sont bien plus grandes et potentiellement plus léthales. Il est vrai que j’avais là les talents de celui qui pourrait devenir un assassin accompli, pour autant, ce n’était pas mon tempérament. En attendant, conscient de mes forces et de mes faiblesses, je me contentais de combler mes lacunes petit à petit.

Ainsi, le fait d’être découvert n’était une surprise. Si certains n’avaient pas de quoi lutter contre ce genre de technique, bon nombre de ninjas n’étaient pas affectés par mes surprises, il leur fallait juste un certain temps d’adaptation avant de trouver une parade. De fait, mon mirage qui n’était pas réellement embourbé, traversé de part en part par quelques kunais n’avait plus raison d’être et laissant mon jutsu mourir, l’image se dissipa, ne me laissant que tout seul sur le terrain. Hors de porté de la zone boueuse, j’étais libre de mes mouvements mais dans une fâcheuse posture. A trois contre un le combat était loin d’être en ma faveur, d’autant plus quand votre adversaire maitrisait l’ensemble du panel élémentaire dans ces techniques.

Face à ce simple kunai qui n’était pas si simple, affublé d’un parchemin explosif, une tentative maladroite de mon adversaire de dissimuler son geste, tout le monde n’étant pas maitre en la matière, je savais ce qu’il allait advenir de cette future explosion. Face à ce simple outil, je n’avais pas le choix et allais devoir user de bien plus de chakra qu’il ne lui en avait fallu pour lancer son attaque. Mais dans ces circonstances, je n’étais pas prêt à prendre de plein fouet l’explosion que je présageais. Tout le monde n’était pas Yanosa à pouvoir se prendre des dégâts létaux et s’en remettre aussi facilement.

Une fois encore, c’est mon ancien mentor qui m’aida dans cette tâche, soufflant l’explosion qui me visait à l’aide d’une rafale de vent que je prodiguais rapidement entre mes mains. Dans la foulée, l’objectif était de me débarrasser des clones. Pour ce faire, j’avais là une technique épurée à plusieurs reprises et ayant fait ses preuves dans plusieurs entrainements. Si les clones de Meho et d’autres avaient pu se faire avoir, il n’y avait alors pas de raison que ceux de Seiki ne se fasse pas prendre à leur tour. De fait, d’un geste ample, je sortais ma grande sacoche de makibishi sur laquelle je collais à mon tour mon parchemin explosif avant de l’envoyer au-dessus de mes trois adversaires, faisant exploser l’ensemble comme une bombe affublée de shrapnels. Simple mais efficace au demeurant. Les pointes de métal propulsées par la puissance de l’explosion avaient largement de quoi contrer les clones.

Si cela pouvait me permettre de contrebalancer les choses, il me fallait tenter de reprendre l’avantage sur l’ancien gardien qui semblait bien moins fatigué que moi. Une fois de plus, après quelques mudras et réunissant l’air devant moi, j’envoyais alors une bourrasque sur toute la zone qui me faisait face, soulevant tout ce qui s’y trouvait, homme comme éléments de petites tailles telles cailloux, rochers ou branches d’arbre. Le but de tout cela n’était pas de faire le ménage, mais de déstabiliser suffisamment ma cible pour tenter une nouvelle approche.

Une fois chose faite, dernier point de cet enchainement que j’expérimentais, j’étais là pour ça après tout. Je n’avais cure de savoir qui pouvait gagner ou perdre, je souhaitais avant tout en tirer un enseignement. Réalisant quelques mudras d’une main, j’appliquais ma palme antérieure simiesque sur le sol devant moi, un sceau d’une grande complexité se répandant alors, un sceau dont le but était d’immobiliser toutes personnes se faisant prendre au piège en son sein, y compris ceux qui tournoyaient surement dans les airs, déstabilisé par les vents tourbillonnants et qui retomberaient fatalement dans la zone d’effet de ma technique.


Spoiler:

_________________
Se préparer pour la guerre [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Lun 16 Aoû 2021 - 5:03




Se préparer pour la guerre



Comme je m'en doutais, le Teruyo qui se trouvait face à nous bien visible n'était en fait qu'un mirage. Si mes clones et moi le voyions tous les trois, ce n'était certainement pas une illusion. Alors qu'était-ce ? Etait-ce cette capacité à manipuler la lumière dont le gradé roux m'avait parlé lors du siège d'Iwa ? Il pouvait donc à la fois se rendre invisible, et faire apparaître une image de lui. C'était un tour de passe-passe ingénieux, et il n'y avait nul doute qu'accompagné de camarades pour faire diversion, cela risquait de faire de sacré dommages chez les ennemis. Même en un contre un, j'avais eu du mal à discerner ces éléments qui trahissaient le "clone", tant c'était bien fait, malgré l'efficacité différente. Mais à présent que la supercherie était passée, il fit disparaître le mirage et apparu à nouveau à nos yeux. Le kunai qui arrivait dans sa direction à toute vitesse portait un parchemin explosif. Ce qu'il dut apercevoir, car il composa très rapidement des mudras et envoya une bourrasque de vent pour repousser le kunai.

Ce dernier fut balayer sans mal par le vent, repoussé dans les airs où il explosa sans faire aucun dégâts. La bref lumière de l'explosion illumina nos visages un court instant, sans perturber aucun de nous. C'est au tour de Teruyo de prendre quelque chose dans sa saccoche d'instrument. Un petit sac, qu'il envoie en l'air. Mais ce n'est que tard que mes clones et moi apercevons ce petit papier coller au sac, un petit papier qui ne tarda pas à se mettre à briller suite au mudra de son possesseur. Mes clones comprenant aussi vite que moi la situation, sautent tous les deux devant moi pour faire barrage de leur corps tandis que je m'accroupis pour me protéger de l'explosion. A leur disparition, recevant comme un boomerang leur expérience, je n'eus même pas besoin de regarder le sol pour comprendre ce qui venait de se passer. Avec un petit sourire, je pris note de cette petite tactique qui semblait des plus efficace. Note de ne plus me faire surprendre, mais aussi pour pouvoir reproduire la même chose à l'avenir. Rien ne valait l'expérience, après tout.

Mais je n'avais pas le temps de me reposer. Mon adversaire ne tarda pas à enchaîner. Composant des mudras, le vent se leva d'abord autour de lui pour s'élargir ensuite. Composant alors à mon tour des mudras affiliés au doton à toute vitesse, je propageai mon chakra dans le sol afin de faire se soulever la terre tout autour de moi et me protéger des courants aériens dont je ne connaissais pas la dangerosité. Ma forteresse de roche encaissa l'attaque, mais j'entendais au dehors le vent hurler, alors que ma défense s'effritait. Quelques morceaux de roches s'envolèrent, mais le dôme tint bon, avant de s'effondrer pour laisser la place à mon adversaire. A vrai dire au final, j'eus l'impression que cette technique n'était pas tant que ça pour faire des dégâts, mais je préférais n'avoir pris aucun risque. Ce n'était pas terminé. Avec de nouveaux mudras, cette fois-ci le roux posa ses mains au sol et des lignes noires se répandirent sur le sol. Du fuinjutsu ! Cette saleté était difficile à contrer. Et je n'étais pas assez doué dans cet art pour pouvoir rompre le sceau en question. Les seuls autres moyens était d'altérer la surface sur laquelle ils étaient apposées, ou juste de ne pas rentrer en contact avec. Je ne savais pas ce qu'allait faire ce sceau, mais je supposais que ce n'était pas non plus pour mon bien.

Composant à nouveaux des mudras, cette fois-ci, je plaquai mes mains au sol. Des sillons se creusèrent dans la terre pour délimiter une surface assez vaste sur celle-ci, entre Teruyo et moi tandis que les marques au sol se rapprochaient dangereusement. D'habitude, cette technique était faite pour arriver autour des cibles sur une zone moyenne choisit. Mais si je tentais de la propager jusqu'à l'homme singe, son fuinjutsu m'atteindrait avant que ma technique ne parvienne à lui. Et alors que les lignes noires arrivaient presque à mon nouveau, je fis une poussée symbolique sur le sol tandis que celui-ci s'affaissait sur la zone désignée sur plusieurs mètres. En plein milieu du sceau, ce qui pour effet de rompre la continuité du sceau entre moi et le jônin. Mais je n'avais pas le temps de niaiser. Sortant un long parchemin de sous ma cape, d'un geste fluide et horizontal, je le déroulai devant moi. Sur ce parchemin étaient présents trois sceaux, chacun contenant un fuma shuriken. En les frôlant les uns après les autres, je fis sortir les shurikens géant dans un petit nuage de fumée. Mais à peine en main qu'il les quittait déjà en direction de mon adversaire. Chaque lancé était courbé et très rapide, s'enchaînant avec la force de l'habitude. Le but étant de faucher mes adversaires de plusieurs côtés et pas juste de face. A la seule exception que pour Teruyo, je fis bien attention que chaque shuriken ne fasse que l'effleurer si jamais il ne parvenait pas à se défendre. Ne lui causant que des blessures légères à plusieurs endroits, au lieu du potentiel destructeur de cette technique.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Mar 17 Aoû 2021 - 22:59

La fin du combat sonnait pour moi. Mes ressources s’épuisaient rapidement et malheureusement, comme je m’y attendais, l’ancien gardien arrivait à se sortir sans mal des techniques que je lui destinais. Pour autant, vu que j’étais là pour apprendre, j’étais satisfait de la situation. Premièrement, la réaction des clones face à cette bombe improvisée me confortait dans la manière dont il était possible de se débarrasser de ce genre de tracas. Il y en avait surement d’autres, mais en termes d’économie de ressources, cela se positionnait loin devant tout le reste.

Deuxième réussite dans cet affrontement, si ma tornade élévatrice avait été lancée dans un but précis, j’avais rapidement réfléchi à la manière de contrer cela et le dôme rocheux que Seiki venait d’employer était la solution que moi aussi j’aurais utilisé pour m’éviter une envolée soudaine. En revanche, il y avait une chose à laquelle je ne m’attendais pas et qui me permettait de d’identifier une faiblesse sur mon fuinjutsu, c’était bien la seconde technique employée par le nouvel iwajin qui modifia de manière conséquente le terrain entre nous deux, brisant littéralement al continuité de mon attaque visant à l’immobiliser. Ingénieux. A retenir.

Pour autant, si la fatigue pouvait se lire sur mon visage perlé de sueur, le faciès de mon adversaire aux cheveux blancs lui, semblait être bien plus serein que moi. Était-ce donc là toute la force des gardiens ? Pour autant, j’avais encore une dernière carte à jouer, mais pas avant d’esquiver l’attaque qui me ciblait une nouvelle fois … si seulement je le pouvais. Une seule option. Je n’en voyais pas deux, mais une seule. Tentant d’esquiver rapidement les armes volantes, la multiplicité des lames me firent échouer partiellement. Evitant la première d’entre elle, je ne pouvais éviter pleinement les deux autres qui m’effleurèrent, me laissant deux entailles sur les épaules. Etrange d’une certaine manière, mais je voulais encore tester une dernière chose.

Dans mon esquive, je récupérais mon fumigène et le claquais au sol avant de sortir un parchemin vierge et d’y apposer deux sceaux de mon cru. Le premier, une nouvelle tentative d’immobilisation. Le second, un sceau rendant invisible mon parchemin. Donnant le change, je lançais à travers la fumée mon propre fuma shuriken ainsi que deux kunais, m’asseyant par terre en attendant que le fumigène se dissipe.

Gardant en main mon parchemin invisible, une fois à nouveau visible de mon adversaire, je me relevais au bout de quelques secondes, essuyant la sueur sur mon front, la mine éreintée.

« Eh bien … »
dis-je en me relevant après avoir repris mon apparence normale.
« … je crois bien que j’ai perdu. Je suis pas de taille face à un gardien ahaha. » riais-je de bon cœur.
« C’était un combat très instructif et agréable. Merci. Grace à toi, j’ai appris beaucoup de choses. »

Tout en discutant, je me rapprochais de Seiki, lui tendant ma main portant le parchemin invisible pendant que je le remerciais. Allait-il prendre ce piège en main justement ?


Spoiler:

_________________
Se préparer pour la guerre [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Jeu 19 Aoû 2021 - 20:59




Se préparer pour la guerre



Visiblement, mes actions avaient prises Teruyo par surprise. Si mon dôme était des plus classiques face à ses actions, ma seconde technique l'était bien moins. Mais c'était certainement la seule manière (ou l'une des seules) que je connaissais pour briser un sceau. Surtout de cette envergure. Comme je m'y attendais, ne supportant pas la déformation du terrain, le sceau se brisa et n'arriva jamais jusqu'à moi. Je sortis donc mes shurikens du grand parchemin que j'avais retiré de sous ma cape, et les armes de jet géantes foncèrent avec rapidité sur le jonin. S'il n'eut aucun mal à esquiver le premier, les deux autres le touchèrent aux épaules, traçant des sillons sanglants sur sa peau. Fort heureusement, j'avais fait en sorte de ne le blesser trop sérieusement en évitant des points vitaux lors de mon attaque. Il avait par ailleurs dû déceler la trajectoire de ses derniers, car tout en évitant, il prit une petite sphère dans sa main, et la lança au sol.

Rapidement, un grand nuage de purée de pois apparu suite à l'explosion de l'objet, et d'un petit bond je m'éloignai de mon adversaire. Il préparait certainement quelque chose d'autre. En réatterrissant au sol, je m'empressai de réaliser le mudra si connu du clonage de l'ombre, créant cette fois-ci une unique réplique de moi-même. Et composant à nouveau des mudras, j'usai de mon chakra doton pour ouvrir le sol sous mes pieds, et m'y glisser. Discrètement, je commençai donc à me diriger vers l'arrière du nuage de fumée, devant faire un détour pour ne pas tomber dans le trou que j'avais moi-même créer en me dirigeant vers mon adversaire. Pendant ce temps, mon clone se trouvait à la surface, prêt à réagir à ce qui allait lui arriver dessus. De mon côté, je progressai petit à petit, me rapprochant inexorablement de ma cible alors que je pataugeais dans l'antre ténébreuse de la terre. Mais alors que je progressais depuis de longues secondes, je m'arrêtai brutalement. Soudain, un flow d'informations provenant de mon clone me revint, inondant mon cerveau.

Apparemment le combat était fini, et c'était un Teruyo fatigué, aux traits bien tirés, qui avait amicalement tendu la main pour faire s'arrêter le combat. Mon clone ayant décelé l'épuisement de son adversaire, avait bien entendu décidé de rompre la technique de clonage pour ainsi m'informer de ne pas attaquer la cible qui "capitulait". Devant ces nouvelles informations, je décidai donc de sortir du sol, proche de la position du shinobi, et finis par m'approcher de sa position avec un sourire amical et en tendant la main.

-J'en ai appris bien des choses aussi, vous n'usurpez pas votre position. L'hikariton est une arme redoutable, et ce n'est pas votre seule arme.

Mais alors que je serrais la main de mon adversaire, quelque chose se produisit. D'abord mon bras, puis rapidement tout mon corps échappa à mon contrôle. Mes muscles se tétanisèrent immédiatement, me prohibant tout mouvement. Et un instant plus tard, de nouveaux symboles noirs apparurent sur mon corps, se propageant de cette simple poignée de main au reste de ma personne. Un fuinjutsu d'immobilisation ? J'avais donc baissé ma garde un poil trop tôt, même si j'avais adopté la bonne stratégie. Je m'étais fait avoir (ou du moins mon clone) par ce visage sympathique qui cachait bien toute la fourberie qu'il pouvait receler. A cette remarque, je ne pus m'empêcher de sourire d'amusement.

-Je vois. Vous n'avez pas non plus sur votre capacité à tromper. Vous m'avez bien eu, Teruyo-san.

Moi qui pensait m'être préparé aux stratégies vicieuses des shinobis d'Iwa, et y avait même trouvé un intérêt de faire pareil, il semblerait que mon adversaire ait dépassé mes attentes. A aucun moment je n'avais vu la marque du sceau qui pourrait trahir l'utilisation du fuinjutsu. L'avait-il aussi dissimulé ? Il pouvait donc reproduire le même processus de cache-cache qu'il utilisait pour lui sur d'autres objets. Intéressant...

-Vous êtes autant habile avec les mots qu'avec vos techniques ninja. Et votre air qui inspire confiance n'est qu'un élément de plus au service de votre fourberie. Je saurai m'en rappeler à l'avenir,
terminai-je en rigolant doucement.

Car il n'était plus question que je me fasse ainsi avoir. Que ce soit dans un entraînement amical que dans un combat en situation réelle. Au final, mon séjour à Iwa se trouvait grandement instructif.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Lun 23 Aoû 2021 - 19:34

Si face à un mur brumeux violacé la majorité des personnes contre qui j’avais pu m’entrainer, pour ne pas dire la totalité de ces personnes s’étaient focalisées sur ce qui se passait derrière leur champ de vision obstrué, Seiki opérait là une manœuvre à laquelle je n’aurais surement pas pensé de prime abord. Sans que je puisse m’en rendre compte, tout comme il lui était impossible de prévoir ma manœuvre pleine de fourberie, l’ancien gardien fit appel à un clone avant de se projeter sous terre et de s’y mouvoir. Si j’avais préparé mon piège, il ne faisait nul doute que lui aussi avait de la suite dans les idées. Seulement, ma chance, ou du moins, le plan que j’avais espéré voir fonctionner marchait que trop bien. Sans mal, le clone esquiva les armes que je venais de lui projeter, ultime amorce à mon piège. Avouant alors ma défaite, la suite pouvait se mettre en branle quand je constatais là mon erreur. La disparition de mon interlocuteur dans un nuage de fumée m’informa rapidement de la situation. Si j’avis réussi mon coup, j’aurais eu un clone. Souriant, je n’en restais pas moins focalisé sur mon objectif. C’est plus ou moins au même moment que l’original fit son apparition, prenant le relais de son double parfait.

« Ahaha merci. L’hikariton est une chose, mais cela ne fait pas tout, pour preuve, j’ai perdu. Mais de quelle autre arme tu parles ? »

Intrigué par la remarque, je n’en continuais pas moi à tendre cette main ouverte qui au final, fut prise, comme je l’espérais. Activé, le sceau immobilisant se déploya finalement sur mon adversaire. La surprise était de mise à mesure que les traces noires se propageais sur le corps incapable de bouger. Pour autant, malgré ce sourire satisfait, les marques ébènes se retirèrent aussi vite qu’elles étaient apparues, laissant alors à mon invité le loisir de se mouvoir à nouveau.

« Ahaha. J’ai épuisé toutes mes réserves. Cette fois j’ai vraiment perdu. » finis-je par dire en rigolant.
« Je t’avais prévenu. J’agis de manière quelque peu fourbe. »

Rougissant, tant par l’effort fournis que par ce qu’il venait de dire, signe de ma gêne, je me grattais l’arrière de la tête, passant mes doigts dans ma tignasse rousse.

« Les mots sont importants, c’est ce que je dis toujours. C’est surtout ce que je tente d’apprendre à celles et ceux qui œuvrent avec moi dans le corps diplomatique du village. La force d’un ninja ne se résume pas seulement à ses capacités physiques ou sa quantité de chakra, mais aussi à ce qu’il est capable d’accomplir. J’en prends pour preuve Toph et Aimi, deux kunoichi illustres de notre village et pourtant si différentes. Quoi qu’il en soit, grâce à toi, j’ai pu tester quelques idées et j’ai surtout appris pas mal de choses. Merci à toi. »

M’étirant après tant d’efforts, je regardais le village en contrebas, ce village témoins de tant de de maux.

« Au moins, je suis rassuré. Même si j’avais été témoin de tes talents lors de ton arrivée avec cet accueil si particulier orchestré par Yanosa, désormais, je sais quelle est cette force pour l’avoir confronté. Quant à moi, je me définis souvent comme le combattant qui n’a rien à faire dans un duel, ma force pouvant être employée à meilleur escient dans un groupe. Bon, pour me faire pardonner, je t’invite à manger un morceau, tout ce combat m’a ouvert l’appétit. »

_________________
Se préparer pour la guerre [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Se préparer pour la guerre [Teruyo] Empty
Mar 31 Aoû 2021 - 2:01




Se préparer pour la guerre



Perdu hein ? Il avait tenu jusqu'au bout à garder sa couverture, sans se trahir le moins du monde pour pouvoir mener à bien son entreprise. Et une fois que ma main rentra en contact avec la sienne, ce furent des marques noires qui vinrent restreindre mes mouvements jusqu'à entièrement me paralyser. La sensation était différente du raiton, mais les effets étaient bien les mêmes, et je me reprochai intérieurement d'être bêtement tomber dans le panneau. Toutefois, les marques disparurent aussi rapidement qu'elles étaient apparu. Il n'avait pas menti sur un point, ses réserves de chakra étaient épuisées et cette technique était sa dernière tentative pour retourner le combat en sa faveur. Dans un combat à mort, mon destin aurait été scellé au moment où j'aurais touché sa main. Mais dans un combat à mort, aurais-je pris le temps de la lui serrer ? La conclusion n'était pas aussi évidente que cela, au final.

-Je ne suis pas sûr qu'on puisse parler de victoire ou de défaites, à vrai dire haha.

En ce qui concernait les autres armes que j'avais évoqué ? Je parlais bien évidemment de son art de la discussion, de la tromperie, mais aussi et surtout la forme qu'il avait revêtit un peu plus tôt. J'étais à peu près sûr qu'il n'était pas un Borukan, et ses affinités ne comportaient à priori pas le katon, ce qui excluait une maîtrise de la lave apprise sur le tard par ce célèbre clan d'Iwa. Et pourtant, il avait revêtit une forme simiesque et projeté de la lave, ce qui voulait indiquer une seule chose....

-Outre vos capacités étonnantes en fuinjutsu, en dissimulation et en tromperie....ne seriez-vous pas de ceux qu'on appelle "hôtes de démons" ? Un Jinchuriki...?

Cela expliquerait bien des choses. Comme le fait que des espions le surveillaient en permanence, tout comme moi, alors qu'il était un éminent jonin de la Roche. Cela expliquait aussi pourquoi ils avaient pu douter des intentions de l'Homme au Chapeau, pensant un instant qu'il aurait pu venir pour le roux trentenaire. Et, des légendes que j'avais entendu, cela expliquait aussi les pouvoirs étranges de mon interlocuteur, autant sa transformation physique que ses techniques Yôton.

Revenant sur la discussion, Teruyo laissa entendre qu'il faisait parti du corps diplomatique d'Iwa. Si je me souvenais bien de ma conversation avec Tsuyoshi, ce corps diplomatique devait être l'unité connue sous le nom du Manazaru, ici au village de la Roche. Il ne le dit pas explicitement, mais comme je l'avais déjà envisagé auparavant, je soupçonnais mon humble interlocuteur de n'être nul autre que le chef de cette unité. Le "Taicho", si je devais reprendre les termes exactes utilisés par le Hyûga. Et si j'aurais pu douter de son implication dans ce corps, et croire un instant qu'il faisait parti du Sazori au vu de ses capacités fourbes, son discours allait entièrement dans ce sens.

-Vous avez bien raison, il faut parfois bien plus que des muscles et du chakra pour venir à bout des obstacles.

Et nul doute que c'était le domaine de prédilection du trentenaire. Quant aux compliments qu'il me sorti pour ce combat, je lui retournai un sourire un peu plus chaleureux qu'à l'accoutumé.

-Merci, et c'est avec plaisir que j'accepte votre invitation. J'ai appris moi-même bien des choses lors de cet entraînement, et cela m'a bien ouvert l'appétit.
Revenir en haut Aller en bas

Se préparer pour la guerre [Teruyo]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Préparer la guerre [Ito Luna]
» Préparer la guerre ✢ Gozan Arukisa
» Tous prêts pour la guerre ! [=> PV KAGUYA]
» Trois minutes pour ne pas perdre la guerre. [PV;Yoko]
» [C] Libre - A la guerre comme à la guerre.

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: