Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Etude de cas [Rin/Komorebi]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Dim 2 Jan 2022 - 21:17

Ayant rejoint le cercle intérieur du tellurique, les deux shinobis s'échangeaient des séries de frappes et de défense dans une danse que Rin essayait tant bien que mal de mener. Déviant une frappe ici et là, elle essayait de se créer une ouverture au coeur même de ses parades, mais les quelques frappes qu'elle était parvenue à connecter provenait de position de déséquilibre, sans doute Yanosa les avait-elle même laissé passer, sachant qu'elle n'avait pas le contact avec le sol suffisant pour infliger un quelconque dégât a son clone ou bien qu'elle n'était pas dans une position pour pouvoir enchaîner une deuxième frappe.

Profitant parfois même des opportunités ouvertes par Rin pour riposter, alors qu'elle-même essayait de se créer des opportunités. Trop concentrés par la tâche pour répondre adéquatement à la dernière lance verbale de son enseignant, les échanges de mots avaient laissé place au bruit des corps qui se frappait. Les iris de Rin valsaient entre les différentes parties du corps de l'Oterashi. Regardant sa position, analysant ses mouvements et essayant de prédire la suite des choses.

Si elle était de plus en plus alaise dans ce genre d'échange, signe que son corps était entrain d'enregistrer des mouvements dans une certaine mémoire musculaire, les mouvements de Rin emprunter encore beaucoup des arcanes de son clan. Sans doute ne serait-elle jamais capable de s'éloigner du jukken, mais ça ne voulait pas dire qu'elle ne pouvait pas essayer d'adapter ce style à celui de l'Otérashi.

Le Taijutsu de Rin consistait à rediriger les assauts de son adversaire vers des zones inoccupées par son corps. Pour ce faire, elle utilisait ses paumes afin de claquer la frappe adverse dans une autre direction. L'une des raisons principales qui la gardaient dans ce style était parce que ça lui permettait de jumeler le tout à des expulsions de chakra. Elle était même parvenue à mélanger le tout avec son Byakugan, mais dans ce genre de pratique, ça lui était bien inutile.

Non, elle devait innover et essayer plus que se contenir dans sa zone de confort. Elle se devait de sacrifier une partie d'elle afin de parvenir à pénétrer la garde de son adversaire, mais elle ne pouvait pas faire ça avec n'importe quelle frappe. Yanosa frappait tels une montagne et un coup à la mauvaise place... un coup qu'elle ne serait pas capable d'encaisser et elle serait si déstabilisée qu'elle ne parviendrait pas à placer sa frappe et ressortirait même avec moins.

Analysant les mouvements. Analysant les coups, elle parvient à identifier une faille dans l'une des frappes de Yanosa. Était-ce volontaire ? Elle n'en avait aucune idée, mais elle n'allait pas non plus cracher dessus. Déviant le poing du tellurique jusque dans son flanc, Rin profitait de l'élan du mouvement afin d'offrir une rotation à ses hanches, elle envoyait sa dextre directement au menton de l'Oterashi. Ne s'arrêtant pas là, elle explosait sa rotation dans l'autre sens en accompagnant le tout avec les muscles de son dos. Faisant pénétrer la sénestre de la parange directement des les côtes du guerrier tellurique, portant avec elle toute la puissance que le sol pouvait bien lui offrir. Véritable Nihon Zuki ciblant la tête et le torse, le combattant en face d'elle disparu dans un nuage de fumée.

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Mer 5 Jan 2022 - 11:41
Le ballet de coups et de parades continua pendant des secondes qui semblèrent s’étirer sur plusieurs minutes, la détermination de la diplomate Hyûga se raffermissant sensiblement à chaque tentative tandis que son mentor de roche inondait sa garde à la moindre occasion sous un flot d’attaques brutales. Toutes proportions gardées, relativement à la violence que l’Oterashi était d’ordinaire capable de déployer, celui-ci faisait malgré tout preuve de retenue, se demandant en son for intérieur si son apprentie était capable de le déceler, là, au coeur du maelström. Petit à petit, Rin commençait à faire fi de ses vieilles habitudes conservatrices, tout comme Komorebi apprenait en parallèle à davantage canaliser et prévoir ses coups.

Sans vraiment chercher à inverser la vapeur afin de conserver intacte l’intensité de l’exercice, le bunshin du guerrier sans visage se mit à adopter une posture plus défensive face aux assauts redoublés de la kunoichi, jusqu’à ce que finalement l’une de ses ripostes ne finisse pas être savamment déviée, érodant sa posture, créant de fait une ouverture. Une faille, grâce à son penchant enfin déployé pour l’offensive, que la Hyûga ne se fit pas prier pour exploiter : un premier coup jaillit d’abord à destination de la mâchoire du Tellurique, qui encaissa en titubant. Puis, aussi naturellement qu’une bourrasque de vent la seconde frappe alla connecter avec le flanc du clone en suivant une rapide rotation, terminant de choquer suffisamment le corps du bunshin pour que son enveloppe de roche s’effrite… et disparaisse.

Le silence de la victoire, si modeste soit-elle, s’installa alors sur le plateau, tandis que la kunoichi endeuillée se retrouvait seule, libre de contempler, de respirer, de savourer. A quelques encablures aériennes de là, naviguant dans les cieux à travers les vents, le véritable Yanosa recueillit immédiatement l’expérience de son double déchu. Komorebi déjà avait été prise en charge au centre médical afin de récupérer, et l’agent du Sazori avait amplement eu le temps de se mettre en route en sens inverse en fendant les airs pour aller s’assurer des progrès de Rin. Une poignée de minutes après avoir défait le bunshin, celle-ci put donc voir arriver dans le ciel la funeste silhouette, sombre et inquiétante. Avec une finesse et une fluidité qui tranchaient avec son tempérament, l’Oterashi se posa à quelques pas de la trentenaire, se faisant une idée de sa condition d’un bref coup d’oeil.

« ...Tu penses avoir assez donné ? Tu crois… que c’est suffisant ? »

Lentement, le mentor intraitable commença à marcher autour de la kunoichi aux yeux nacrés, l’étudiant comme si elle n’avait été qu’un morceau de viande.

« Est-ce que tu penses vraiment que ça aurait pu suffir… pour sauver ton mari et ta fille ? »

La provocation était ciblée, cruelle. La volonté de déclencher à nouveau une confrontation… à peine voilée.

_________________
Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Mer 5 Jan 2022 - 20:07

Posant ses pupilles éburnées sur la silhouette du guerrier aux bandages, Rin y reconnaissait bien là son enseignant. Attendant sagement que ce dernier se pose, elle ne put que profiter très brièvement de son sentiment de victoire. Rapidement ramenée à la réalité par Yanosa, alors qu'il tournait autour d'elle. Ce dernier poursuivit en lui envoyant pique par-dessus pique réalité par-dessus réalité. Cependant, la parange n'était pas dupe, elle savait bien que dans sa provocation, il avait bien raison.

[Rin] - Non... Bien sûr que non... À mon niveau actuel, je ne pourrais probablement même pas me sauver moi-même... Encore moins quelqu'un d'autre...

Et elle n'avait absolument pas tort. Si Rin avait été épargnée par le combat contre Yonbi, c'était simplement parce qu'à l'époque elle n'était rien de plus qu'une civile évoquée par les autorités de la roche. Bien entendu qu'elle se contestait à savoir à quel point les choses auraient été différentes, si elle avait suivi cette voie militaire depuis son plus jeune âge. Est-ce que sa famille serait encore vivante ? Est-ce que son implication dans l'attaque aurait été suffisante pour diminuer les dégâts sur les gens et sur le village ?

Des questions bien vides de sens...

[Rin] - Mais même si j'avais votre niveau, Yanosa-Senseï, je ne pourrais pas changer le passé. Il est inutile de perdre du temps et de l'énergie avec des questions bien hypothétiques. Je n'étais pas là, je n'ai rien pu y faire et aussi douloureux que ça puisse être. Ce n'est pas sur ça que j'ai du pouvoir.

Inspirant profondément, Rin se remise en position de combat.

[Rin] - De regarder en arrière ou de me nourrir de fantasy bien inutile ne m'apporte jamais rien d'autre que du rejet ou du désespoir. Mon requiem passe par mes actions, par l’ici et maintenant... Et je tiens encore debout non ? Alors bien sûr que non, que ce n'est pas suffisant...

Répliquait-elle avec le sourire et plus motivé que jamais. Face à Yanosa et face à ses entraînements, la nonchalante ne pouvait s'empêcher d'exprimer toute l'excitation qui l'animait. Elle se redécouvrait depuis son intégration dans les forces militaires de la roche. Elle n'est plus la politicienne passive qu'elle était. Elle n'est plus la civile, simplement bonne a être progressé... mais elle avait encore tant de chemin à faire.

[Rin] - Encore une fois...

Disait-elle en pliant les genoux et en chargeant sur son enseignant. Sans doute était-ce qu'il cherchait par ses provocations ? Si c'était le cas, il avait bien atteint son objectif.

Résumé du tour:

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Lun 17 Jan 2022 - 21:31
Bien au contraire de Komorebi, qui lui avait déjà montré au moins en partie quel genre d’énergie résidait dans ses entrailles, Rin ne s’était pour l’heure pas encore dévoilée au yeux du guerrier tellurique. Ce dernier avait tâté de leur habilité, avait pleinement appréhendé l’étendue de leurs capacités et du même coup, celle du chemin que chacune devrait parcourir pour atteindre le niveau de véritables kunoichi. Subsistait toutefois d’autres facettes à la problématique de l’entraînement des deux Hyûga, des aspects plus sombres, plus nébuleux, moins faciles à identifier. Komorebi s’était partiellemet laissée décuvrir par l’Oterashi, avait laissé entrevoir à ce dernier cette part de noirceur qui faisait écho à la sienne. Rin, pour sa part… était demeurée en retrait.

En dépit du fait que l’agent du Sazori avait constaté sa maîtrise de l’enchaînement qu’il avait voulu lui inculquer, la veuve avait atteint l’objectif sans dévoiler de fêlure, de fragilité liée aux événements qui avaient bouleversé sa vie. Yanosa, pour autant, avait conscience de cette fébrilité : quel être humain normalement constitué, en effet, pouvait calmer en être exempté après avoir perdu mari et enfant ? La faille était là, quelque part, et le tout était désormais pour le guerrier de pierre d’arriver à en définir plus clairement les contours, les formes,… la profondeur. Et pour ce faire, rien ne valait quelques lances verbales savamment orchestrées, à l’encontre de celle qui avait pourtant déjà bien combattu, contre le clone du Tellurique. D’abord suspicieux, dévisageant la trentenaire tandis qu’elle rétorquait avec aplomb à ses provocations, le Chûnin finit toutefois par comprendre : Rin était loin de se voiler la face ou de faire taire de façon malsaine une quelconque émotion liée à son traumatisme.

Là où l’Oterashi puisait son énergie dans sa colère issue elle-même de la douleur qui lui pesait au quotidien, son apprentie, elle, avait choisi instinctivement d’opérer différemment, retirant de la force de ses analyses maîtrisées et objectives, poussant sa lucidité sur ses propres émotions le plus loin possible, pour ne pas se retrouver possédée par elles. Un fonctionnement rigoureux, pour un mental qui gagnait petit à petit en robustesse. Une logique implacable, à laquelle Yanosa ne répliqua in fine qu’avait un léger hochement de tête compréhensif, au clair à présent sur ce qui caractérisait vraiment la jeune femme : une faiblesse apparente et béante, qui n’apportait ni défense ni réconfort, mais qui demeurait inexploitable par quiconque. Une fêlure qui était devenue le fondement même du but que Rin s’était fixée, et qui la définissait désormais corps et âme.

« De belles paroles. Mais… les mots ne suffisent pas », asséna-t-il en ultime coup de semonce.

Portée par cette force, que Yanosa aspirait à cultiver jusqu’à son paroxysme, la Hyûga se jeta alors vers son mentor, répondant à l’appel, quoique de façon tout sauf impulsive. Rin savait ce que le soldat enrubanné attendait d’elle, et plus aucune règle particulière n’allait dès lors l’empêcher de livrer ce combat. Comme par le truchement d’un réflexe épidermique, un afflux d’énergie abreuva immédiatement le corps de l’Oterashi, permettant à ses muscles d’agir plus rapidement et efficacement. Son jeu de jambe entra alors en action, le déportant sur le flanc de la kunoichi à la suite d’une feinte sur le côté opposé, et déjà ses bras s’animaient de concert pour frapper. D’une manchette d’abord, à destination de la jonction entre le cou et l’épaule, puis d’un coup plus franc et direct vers le foie. Une nouvelle joute commençait… et plus question cette fois de longues répétitions.


Techniques
Santé : -
Chakra : 1C 1B



_________________
Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Mar 18 Jan 2022 - 0:52

S'introduisant au coeur du cercle intérieur de son adversaire, Rin était restée surprise en le voyant se défaire, se défiler avec facilité et avec légèreté. Elle ne connaissait pas toutes les forces de son enseignant, tous les tenants et les aboutissants de son taijutsu. Au final, elle savait qu'elle était bien inférieure que son enseignant sur ce point. Elle ne pouvait pas jouer sur la défensive, comme elle appréciait. Pas contre lui. Non, elle devait prendre des risques. Essayer de donner le ton au combat et de forcer les mouvements de l'Oterashi dans la direction qu'elle souhaitait.

Elle avait un plan, mais il n'allait pas être facile à mettre en place. Peut-être même n'y parviendrait-elle simplement pas.

Voyant arriver les deux frappes de son enseignant, la genin ne put rien faire d'autre que crisper son corps d'abaisser son centre de gravité et de se préparer à les recevoir. Elle ne pouvait rien, face à cette vitesse. Elle n'avait pas encore acquis les compétences requises pour atteindre un tel niveau de rapidité, d'autant plus que les mouvements de son adversaire se voulaient être plus léger, plus rapide que ce qu'elle avait bien pu observer à ce jour.

Non, elle ne pouvait qu'encaisser, ne pas se laisser déstabiliser et force Yanosa à jouer sur autre chose que la vitesse. Ainsi, elle reçut de plein fouet les deux frappes du Tellurique, une frappe au niveau du cou et l'autre directement dans le flanc. Les deux assauts de son adversaire percutèrent le corps de Rin, prête à les recevoir. La douleur se voulait poignante, mais pas handicapante. Deux ecchymoses jaunâtre allaient forcément faire leurs apparitions sur le lieu de l'impact, mais elle physiquement, elle encaissait les coups sans broncher. Quoiqu'elle ne put s'empêcher de grimacer face à la douleur.

Rapidement, elle pivotait sur son talon et envoyait deux frappes simultanées. La première, un coup de poing visant son menton. La seconde, un coup de pied usant de l'énergie cinétique offerte par les rotations traditionnelles de son clan et le flanc. Empruntant à la fois de ce que venait tout juste de lui apprendre son enseignant et couplant le tout avec le taijutsu Hyûga.

Sans perdre de temps, Rin activait son Byakugan à l'aide d'un unique mudra. Il était nécessairement pour la suite du combat, si elle parvenait à placer l'Oterashi là où elle voulait.

Résumé du tour:

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Mer 19 Jan 2022 - 23:42
Les impacts successifs de l’avant bras et du poing sur l’apparente frêle silhouette de la Hyûga résonnèrent sèchement sur le plateau, tandis que le corps déjà endolori de celle-ci se trouvait repoussé, refoulé par la sauvagerie de son mentor. L’Oterashi, en d’autres circonstances, se serait laissé envahir par la satisfaction de sentir ainsi ses coups frapper les chairs de son adversaire, aurait pleinement vécu et expérimenté le plaisir égoïste de pouvoir ainsi laisser son corps s’exprimer avec la plus ample liberté. Le contexte, toutefois, ne se prêtait pas à ce genre d’abandon, car si le guerrier de pierre livrait toujours ses combats en partie pour lui-même, c’était aussi et paradoxalement toujours pour autrui, d’une façon ou d’une autre, qu’il se battait selon une part variable en fonction des situations. Laisser Rin se mesurer à lui, ici et maintenant, le soldat de la Roche le faisait avant tout pour elle, pour lui permettre de s’ouvrir encore un peu plus et de découvrir à travers lui la réalité du terrain à laquelle elle ne tarderait plus à être confrontée. Martyriser son corps dans un environnement contrôlé, pour le rendre à l’épreuve de la plus grande adversité.

De ses yeux rougeoyants, Yanosa fixa et décortiqua la gestuelle de son apprentie en constatant sa résilience face à ses frappes, laissant encore ses muscles et ses os s’abreuver du chakra Mitsudo pour conserver des appuis les plus légers et agiles possibles. Profitant de la force des coups qu’elle venait de recevoir, Rin entama alors une rotation pour mener sa riposte, poing et jambe chargés d’une énergie puisée de haute lutte par la kunoichi. L’agent du Sazori toutefois était peu enclin à faire le moindre cadeau à la jeune femme endeuillée, et aussitôt que ses sens lui rapportèrent l’origine de la menace, son corps s’anima à toute vitesse : ses jambes le propulsèrent sur le côté, momentanément hors de portée de corps-à-corps, au-delà des frappes de Rin. Une prouesse de rapidité qui demeurait toujours aussi étonnante, au vue de la musculature saillante du guerrier de pierre qui ne laissait pas imaginer de sa part une telle agilité. Un mètre trop loin pour contre-attaquer immédiatement, l’Oterashi n’en initia pas moins sa prochaine offensive sans attendre, son bras gauche s’armant en arrière tout en se changeant en pierre et en prenant la forme d’un véritable piston.

Son visage malgré lui se tendis : rarement avait-il eu recours à ce niveau de puissance brute, de façon aussi instinctive, au cours de ce qui n’était après tout qu’un simple entraînement tout violent qu’il était. Sans autre préavis que celui de sa posture d’attaque, le Chûnin se jeta alors de plus belle sur son apprentie Hyûga, comblant promptement la distance, la menaçant d’une frappe incommensurablement puissante du haut vers le bas et capable de littéralement l’écraser et de la broyer sur place. Le sang froid était de mise… pour le mentor comme pour l’apprentie.

Techniques
Santé : -
Chakra : 2C 2B 1A

Yanosa esquive l'enchaînement grâce à sa vitesse toujours augmentée puis riposte avec un coup de marteau pilon de haut en bas.


_________________
Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Sam 22 Jan 2022 - 1:19

Posant ses pupilles sur son adversaire, alors que ses deux frappent fendait l'air dans sa direction, Rin ne s'était absolument pas attendue à la souplesse de Yanosa. Elle avait définitivement jugé son enseignant par les vêtements qu'il portait et s'attendait à ce qu'il encaisse plutôt qu'il l'esquive. Faisant preuve d'une souplesse à laquelle elle ne s'était pas attendue et profitant de la légèreté acquise grâce à son mitsudo, Yanosa s'extirpait du corps à corps en un seul bond.

Arrêtant sec sa rotation, Rin n'avait pas envie d'offrir son dos à Yanosa. S'il était certes désormais trop loin pour l'atteindre, elle n'osait pas s'exposer ainsi. Il n'aurait fallu qu'une poignée d'instant pour qu'il comble la petite distance qu'il avait créée et lui fasse payer très cher son manque de jugement.

Paume ouverte vers Yanosa, elle eut à peine le temps de le voir bondir vers elle. Changeant son bras en piston, elle pouvait percevoir toute la puissance qui se dégagerait du déclenchement d'une telle technique. N'ayant qu'un court temps pour réagir, elle était certaine qu'aucune de ses parades au corps à corps ne seraient pas suffisante pour dévier toute la puissance d'une telle frappe.

Non, elle n'avait aucune autre opportunité que celle d'expulser du chakra sous sa forme la plus pure et la plus aboutie des arcanes de son clan. Entament une rotation, comme elle l'avait faite tant de fois alors que Kisuke lui apprenait la technique, Rin offrit a son expulsion le mouvement rotatif nécessaire à la création de la technique de défense la plus aboutie du Yuukan - ou presque.-

Générant un Kaiten digne d'une des membres de son clan, la frappe de Yanosa ne put que rencontrer toute la puissance de sa défense. D'autant plus que la violence de la rotation le repousserait sans doute.


Résumé du tour:

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Dim 23 Jan 2022 - 11:23
L’aura blanchâtre se manifesta in extremis, venant s’ériger comme un rempart infranchissable entre le corps meurtri et fatigué de la jeune femme et le coup de poing en piston initié par le guerrier de pierre. Sur le visage de ce dernier, un mince sourire en coin fit momentanément irruption, tandis que son membre transformé en roche frappait avec une force d’impact incroyable un point précis de la sphère tourbillonnante qui avait commencé à masquer la silhouette même de Rin. L’Oterashi, coutumier du fait et rompu à l’exercice de cette défense absolue mise au point par le clan Hyûga, ne cligna pas une seule fois des yeux, éprouvant comme il l’avait déjà fait moult fois auparavant la résistance de ce voile de chakra pur et savamment mis en forme par l’apogée technique des membres de cette ethnie privilégiée. L’impact fut terrible, propagea un bruit assourdissant à travers tout le plateau en développant une onde de choc qui souffla les poussières et pierres les plus petites aux alentours. Sans être surpris le moins du monde, Yanosa sentit son corps emporté par la rotation du Kaiten, projeté en arrière par sa force centrifuge inouïe, et ce fut seulement au prix d’un salto arrière parfaitement exécuté que le pugiliste d’expérience parvint à se réceptionner plusieurs mètres plus loin, un genou et une main au sol, le regard braqué vers la défense impénétrable de son apprentie.

« Heh… ! »

Aucun temps mort, même après une telle performance de la part de Rin. Au coeur d’un combat à mort avec un ennemi décidé à la tuer, il n’y en aurait également aucun, et c’était à ce genre de rythme effréné que la veuve devait s’habituer si elle voulait vraiment devenir plus forte, pouvoir affronter toutes les situations avec lucidité. L’endurance et la résilience ne s’acquérait pas par simple volonté : sans être continuellement éprouvées, ni l’une ni l’autre ne pouvait réellement se développer, et le guerrier sans visage comptait bien polir et affûter ses apprenties du mieux qu’il le pouvait. Et à cette fin…

Des flux de roches se déversèrent de son corps, directement dans le sol, imposant à ce dernier leur passage forcé qui provoqua promptement des tremblements perceptibles. A la tête de ces flux, rapidement, se formèrent alors les têtes de foreuse dont le Tellurique avait parfait la forme des suites de nombreux chantiers d’excavation. Des outils à l’efficacité maintes fois portée à de nouveaux sommets, et qui ne tardèrent pas à entrer en action sitôt qu’ils furent en place dans le sous-sol du haut plateau. Sur une large zone au milieu de laquelle se trouvait Rin, la montagne sembla alors se dérober violemment sous ses pieds, emportée par la création soudaine d’un grand vide souterrain dans lequel vinrent se briser des tonnes et des tonnes de roche qui avaient autrefois composé la surface du plateau. Mais de tenter de faire tomber la Hyûga dans ce grand gouffre, l’Oterashi n’allait certainement pas s’en contenter.

Les doigts de sa main gauche s’animèrent à toute vitesse, abreuvant son corps d’un flux d’énergie bien plus intense qu’auparavant et qui, il le savait, lui autorisait dès lors toutes les prouesses desquelles bien des Hommes n’auraient pu que rêver. Son corps, allégé et entraîné, fusa alors telle une violente bourrasque sur le flanc gauche de Rin, prenant appui sur les débris peut-être encore en train de chuter dans le gouffre, manoeuvrant autours de la jeune femme peut-être encore dans les airs tel un rapace à la vitesse inouïe. Puis devant elle il reparut, ses yeux rouges pareils à ceux d’un démon qui aurait pris forme humaine sous ces bandages sombres et austères. Et de ses poings, à nouveau, il frappa, prenant cette fois pour cible l’épaule droite et la cuisse gauche de son apprentie, respectivement via un direct du droit et d’un coup de tibia. Impitoyable, le mentor de la Hyûga remplissait son rôle, baigné dans les douces sensations du combat.

Techniques
Santé : quelques égratignures
Chakra : 2C 3B 3A



_________________
Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Dim 23 Jan 2022 - 16:52

Tandis que les jambes et les bras de la parange s'extensionnaient et se rétractent, afin de conserver le momentum de sa rotation, elle put sentir toute la puissance de la frappe de son enseignant. Si elle ne doutait pas de la défense absolue de son clan, il fallait bien dire que le Tellurique savait être surprenant et elle ne voulait pas écarter la possibilité qu'il soit, encore une fois, pris en flagrant délit de compétence. Pour l'instant, elle posait ses pupilles sur lui à tout moment de sa rotation, par le biais de sa vision à 359 degrés offerte par son Dojutsu.

Elle put le voir se faire expulser du corps à corps, mais aussi le voir se réceptionner et décomposer son corps élémentaire en une série de foreuses qui pénétrèrent le sol. En peu de temps, un véritablement tremblement de terre put se faire sentir sous les pieds de la parange et la sol s'affaissa d'une dizaine de mètres d'un seul coup. Emporté par la technique de Yanosa, elle ne put maintenir adéquatement sa rotation et le kaiten s'arrêta de force.

Observant son adversaire, elle pouvait voir ses tenketsus s'exciter alors qu'il réalisait les quelques mudras nécessaires à sa technique. Jusqu'à présent, la seule fois ou Rin avait observé son enseignant réaliser des signes, c'était quand ça concernait une technique des arcanes du poids. Bien entendu, ça ne voulait pas dire grand-chose, elle était bien loin de connaître le répertoire exhaustif de ses jutsus, mais comme de fait, si Yanosa était rapide, quelques instants plus tôt, là, ça n'avait absolument rien à voir.

D'un seul coup, il comblait l'espace qui les séparait. D'un seul mouvement rapide, il récupérait toute la distance offerte par le kaiten et par sa propre technique. Enchaînant une nouvelle fois une série de frappes doubles rapide. Si, en partant, elle n'avait pas été en mesure d'y répondre un peu plus tôt, au vu de la nouvelle vitesse acquise par Yanosa, elle avait même de la difficulté à les voir arriver... alors que son Byakugan était actif. C'était dire à quel point l'écart qui séparait Rin de son mentor était creux. Sans doute aussi creux que la dizaine de mètres qui la séparait désormais des hauts plateaux.

Percuté par les deux coups de Yanosa, elle n'avait même pas eu la chance de pouvoir ne serais-ce que contracter ses muscles pour résister à la frappe. C'était dire tellement ils étaient rapides. Percutée de plein fouet, elle pouvait sentir toute la violence des coups au travers de sa cuisse et de son épaule. Le craquement typique d'une clavicule fracturée résonnait sur le terrain d'entraînement. Avec lui, une grimace sur le visage de Rin verbalisait l'efficacité de la technique de Yanosa. Si son fémur avait cependant survécu à l'assaut - étant l'os le plus gros du corps humain -, la clavicule - l'os le plus fragile du corps humain - y avait goûté.

Cependant, tant qu'elle tiendrait debout, elle tenterait le tout pour le tout. Sans perdre de temps, elle activait une arcane propre à son clan. Enchaînent une série de frappes en visant quelques tenketsus de Yanosa dans le but de les faire. Cependant, la technique se voulait grandement réduite en termes de vitesse - ce qui n'était pas une bonne chose contre quelqu'un ayant la célérité actuelle de Yanosa - étant donné qu'elle pouvait difficilement user de son bras droit. Elle comblait ce manque par son genou ou ses pieds, pouvant expulser du chakra même de ses points-là, mais elle ne comptait pas vraiment sur cette frappe.

Non, il s'agissait en réalité d'un leurre pour camoufler sa véritable tentative, qui arriverait incessamment. Yanosa serait sans doute forcé de sortir du corps à corps, car même dans une parade, sans doute serait-elle capable de fermer les tenketsus des mains de son adversaire - tout du moins, c'était ce sur quoi elle se reposait - qu'il use de sa vitesse pour bondir comme il l'avait fait plus tôt.

Elle souhaitait s'acheter le temps nécessaire pour la réalisation de quelques mudras afin de créer un voile sur le champ de bataille. Une brume capable de la dissimuler aux yeux de Yanosa.

Cependant, qu'elle soit capable ou non de le faire ne changerait pas la suite, ça ne ferait que l'aider. Que la brume soit présente ou pas, Rin débutait une rotation comme elle l'avait fait pour son kaiten, mais plutôt que d'user de son chakra défensivement, elle le projetait tout autour d'elle avec une violence capable de fracturer des os. C'était là, son ultime tentative - car elle ne serait jamais capable de parer les assauts au corps à corps de Yanosa.- Elle souhaitait bénéficier du couvert de la brume pour réaliser cette technique ou bien faire croire à Yanosa qu'elle débutait un nouveau Kaiten pour se protéger, alors qu'en réalité, il s'agissait d'une version offensive de la technique.

Résumé du tour:

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Mar 25 Jan 2022 - 23:58
Dans un craquement sinistre étouffé par le brouhaha ambiant, fruit de l’effondrement total de toute une zone du plateau, la clavicule de la kunoichi craqua sous l’impact impitoyable initié par son mentor de pierre. Baigné dans le flot du combat, l’Oterashi ne s’en sentit pas moins passablement coupable, même si il n’en montrerait rien. Rin était l’une de ses apprenties, une personne dont il avait la responsabilité… Toutefois, le Chûnin n’avait pas oublié pourquoi il faisait tout ça, pourquoi il était prêt à faire mal, très mal à celles et ceux qu’il devait entraîner. La veuve, en l’occurrence, devait absolument apprendre. Assimiler une dure leçon, que jamais on aurait pu lui inculquer dans les carcans de son clan. Elle devait réaliser, en son corps et dans la moindre des fibres qui le composaient, que le Dôjutsu qui avait pu lui otroyer tant de petites facilités par le passé ne pourrait pas toujours la sauver.

Percevoir n’était qu’une étape, une prémisse sur laquelle se fondait l’action, mais quand le temps manquait, alors toute l’omniscience du monde ne revêtait plus la moindre importance. Un principe que la Hyûga expérimenta à la dure, tandis que le second coup de Yanosa venait encore éroder son corps et sa résilience pourtant élevée. Mais Rin, faisant fi de la douleur et des dysfonctionnements évidents de ses articulations blessées, en avait encore à revendre. Elle prenait tout cela autant à coeur que lui, songea-t-il tandis qu’une couche de roche sombre commençait à émerger sur son corps pour former un rempart entre lui et la brave riposte de son élève. L’attaquer ainsi était dangereux, si ce n’était suicidaire lorsque l’on était pas un compatriote de l’Oterashi, mais ce n’était pas cette leçon là que ce dernier voulait faire passer aujourd’hui. Aussi se contenta-t-il, dans la confusion du décor de Terre éventrée, de laisser les frappes de la Hyûga s’écraser sur son armure, les unes après les autres, instillant peut-être chez elle, au-delà de toutes ses barrières psychiques, les prémisses d’un sentiment de totale impuissance.

Puis il la repoussa. Sans ménagement, sans même y mettre réellement de la force. Il la repoussa en arrière, nonchalamment et comme si elle n’avait rien été d’autre qu’une poupée de chiffon. Aucun mot ne pouvait véhiculer autant de poids, en ces circonstances, que ce dédain affiché, un dédain qui manifestement n’eut pas raison encore une fois de la résilience de Rin. Des mudras, nota immédiatement le guerrier de pierre. Bien vite, une brume opaque fit irruption partout autours d’eux, coupant les lignes de vue au coeur de cette immense fosse faite de débris éparses et de crevasses. Yanosa fit un pas au travers de la purée de pois, mais sentit arriver la vague d’énergie avant d’en entamer un second : ses bras placés en croix devant son visage, inamovible, le Chûnin absorba alors l’onde de choc de concussion, ses appuis dérapant de quelques centimètres sur le sol tandis que son armure se fissurait à l’impact presque sur toute sa surface.

« Joli coup... » se permit-il alors simplement de dire.

Mais déjà, ses sens affûtés à la recherche du chakra de son apprentie, l’Oterashi reprenait son avancée inexorable au travers de la brume, se fixant aussitôt qu’il le put sur la signature d’énergie de Rin et la harcelant tout aussi rapidement de fouets de pierres intraitables, qui iraient hypothétiquement lui contusionner le visage et l’épaule droite. Sans répit, il continuerait, et continuerait encore à pousser Rin dans ses retranchements. Jusqu'à la chute...


Techniques
Santé : oké
Chakra : 3C 4B 4A



_________________
Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Mer 26 Jan 2022 - 4:35

Sans relâche, Rin tenait bon. Elle supportait et supporterait tous les assauts de son enseignant. En partie parce qu’elle n’avait jamais été du genre à lâcher prise, mais ça ce n’était qu’une partie de la réponse. L’autre partie appartenait au simple plaisir qu’elle éprouvait en cet instant et en ce moment. Rin avait longtemps fuit la guerre et son implication dans les forces militaires de la roche. Trente année durant, elle était restée assise à mener cette vie monotone et pourtant si simple de civil. Active au coeur de son clan, mère au foyer, elle menait une vie simple et dénuée de toute la violence qui arpentait désormais sa vie. Pourtant, aurait-elle même pu dire qu'elle se sentait... complète ? Elle vous répondrait que oui, quelle mère ne le ferait pas ? Mais elle ne l'était définitivement pas autant que lorsqu'elle courait autour de sa cible, au coeur d'une brume créer de son propre chakra.

Au fond, elle adorait ce genre d'échange. Elle adorait repousser ses limites et développer des nouvelles façons de répondre à son adversaire. Développer des nouvelles stratégies. Contre Komorebi, son combat s'était compliqué alors qu'elle activait son manteau de foudre. En réponse, elle venait de concevoir sa propre version des paumes du lion. Contre Tsuyoshi qui s'était enfouit sous terre, Rin avait travailler à ce que sa vision perce la matière. Contre Yanosa, la première fois, elle avait travailler la force et la vitesse de ses différentes parades - quoiqu'elle ne pouvait pas rivaliser avec la vitesse offerte par le Mitsudo -. Contre Kisuke, elle avait améliorer ses défenses suitons. Face à Daiki, elle avait conçu des défenses contres les projectiles. Toutes les situations, tous les échanges faisait évoluer les compétences physiques de la parange. Si elle était vive intellectuellement, le fossé qui séparait la trentenaire de ses adversaires se remplissait d'expérience, petit à petit.

Chaque échange de coup activait la machine mentale et animait les réflexions de la veuve. À l'image des os qui se brisaient, chaque frappes, chaque fractures ne faisait que créer un os plus fort, plus résistant, plus résilient. Depuis la mort de sa famille, c'était grâce à se genre d'affrontement qu'elle se sentait en vie.

Posant les yeux sur son adversaire, ses pupilles, capables de voir derrière le voile de brume qu'elle avait elle-même créée, ne lâchait pas son adversaire. Observant son chakra s'animé, elle suivit le filon de chakra qui donnait vie à deux fouets de terre d'une célérité importante. Du plat de la main, elle vint claquer celui qui visait son épaule droite afin de le dévier et lui faire changer de direction, malheureusement, sans la capacité a utiliser adéquatement un de ses bras, elle ne put se protéger complètement de la technique de Yanosa. Sans doute y serait-elle arrivé avec ses deux paumes, mais le fouet restant lui claquait le visage, tel une gifle. Bien entendu, si la douleur était bien présente, c'était surtout son estime qui en prenait un coup, mais qui ne réagirait pas à une claque dans la face ?

Dans tous les cas, elle put rapidement comprendre que l'Oterashi possédait une technique capable de la détecter dans la brume. Sinon il n'aurait sans doute pas été aussi précis avec son assaut, allant même jusqu'à viser son bras déjà endommagé. De toute façon, elle ne s'attendait pas à moins que ça venant d'un chunin aussi compétant que Yanosa. Ne sachant cependant pas la nature de sa détection, Rin prit le parie qu'il n'était pas réellement capable de la voir. Ainsi, elle décida de se remettre en position de combat et d'expulser une fausse vague de chakra. Réalisant exactement la même technique qu'elle faisait à chaque fois, mais sans réellement le faire. Elle souhaitait feinter l'utilisation d'une technique en direction de son adversaire, forcer une réaction face a un faux assaut.

Elle souhaitait même aller plus loin que ça et se mise à courir en demi-cercle autour de son adversaire - ou en suivant sa propre course s'il se mettait lui-même en mouvement.- Frappant dans le vide, elle expulsait des frappes de la paume à répétition en direction de son adversaire. Une première sans le moindre chakra, une deuxième composée d'une réel attaque et finalement, une troisième comportant une toute petite quantité, bien loin d'être suffisante pour causer la moindre blessure. Ici, elle testait les tenants et les aboutissants de sa brume et des détections qu'utiliserait ses adversaires.


Résumé du tour:

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Sam 29 Jan 2022 - 21:41
L’Oterashi sentit la friction de ses fouets contre la chair de son apprentie aussi distinctement que si il l’avait fait de ses mains nues, lui confirmant sans détour qu’il avait fait mouche et que Rin se trouvait bel et bien au coeur de la brume à quelques pas de là. Sans doute aurait-il pu y aller plus fort, pour renforcer encore un peu son propos, mais les blessures de Rin faisant foi, en rajouter aurait été parfaitement superflu. Avec la patience du prédateur, le guerrier sans visage prit alors quelques pas de recul, laissant les pupilles de la veuve lui conter le moindre de ses déplacements. A son crédit, songea le Chûnin, Rin employait là le meilleur moyen de s’économiser le plus possible en demeurant sur la défensive et en usant du Suiton pour brouiller les pistes, une attitude adéquate et parfaitement logique dans un tel cas de figure, face à un adversaire aussi insistant et doté d’une force de frappe aussi importante que l’Oterashi. Même si ce dernier, dans les faits, n’avait pas encore parachevé son œuvre en ces lieux.

Un flux de chakra qui n’avait plus de secret pour lui se mit alors à inonder son corps, lui faisant abandonner ses appuis au sol pourtant d’ordinaire si précieux et sources de pléthore de jutsu qui pouvaient arborer bien des formes. Tandis qu’il gagnait quelques centimètres d’altitude en ajustant sa position, Yanosa perçut un mouvement vif sur la position approximative de son apprentie, faillit être pris de cours tandis qu’il accélérait son mouvement droit en direction du ciel dégagé qui se trouvait au-dehors de cette grande fosse remplie de brume. Que ce fut à cause de la visibilité limitée ou d’autre chose, cependant, comme la fatigue extrême dans laquelle se trouvait nécessairement la Hyûga, aucune menace ne vint se présenter, laissant l’instinct du guerrier de pierre seul à s’être imaginé un assaut dirigé contre lui. Un brin perplexe, le Chûnin se demanda si il était temps. Temps d’arrêter, de couper cours à ce déferlement de violence somme toute parfaitement maîtrisé, mais pour lequel un prix devrait être payé par Rin quoi qu’il en soit le moment venu. Si celle-ci était déjà en train de perdre conscience, incapable de lancer la moindre technique, alors ce moment était effectivement venu.

Mais ce n’était pas le cas. Car à peine Yanosa eut-il sorti son nez de la purée de pois qui sévissait dans la fosse, qu’un nouveau son caractéristique sembla fendre l’air avec bien plus de concret qu’auparavant, et tandis que le corps du pugiliste sortait du brouillard, une projection de chakra brut faisait de même, le poursuivant jusqu’aux extrêmes. L’agent du Sazori, poussé à utiliser parmi ses mouvements les plus efficaces, se déporta alors vivement en diagonal vers le haut en altérant l’intensité du flux d’énergie Mitsudo qui alimentait le moindre de ses muscles, laissant ainsi filer la projection contondante qu’il connaissait bien vers le ciel. Peut-être pas un raté, songea-t-il brièvement sans lâcher la nappe de brouillard des yeux en se repassant la scène de cette attaque fantôme quelques secondes plus tôt. Sa riposte à lui, toutefois, n’aurait rien de fictive, et ce fut avec le plus grand respect pour la résilience de Rin que l’Oterashi se résolut à attaquer, une fois encore, en gorgeant cette fois son corps puiser dans son lien inné avec la Terre.

Dans un déluge venu des cieux, une myriade de projectiles petits et rapides filèrent alors dans toute la zone de la fosse, frappant également ses parois de toute part après avoir été projetés depuis Yanosa lui-même. Une pluie inexorable peu puissante… mais qui irait éroder encore davantage la résistance nécessairement déclinante de Rin. C’était en l’amenant à sa limite, en la lui faisant légèrement dépasser, qu’il parviendrait à la rendre plus forte. Komorebi le faisait avec bien plus de naturel : à lui de faire en sorte que sa cousine puisse suivre ses progrès.

Techniques
Santé : -
Chakra : 3C 7B 4A



_________________
Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Rin
Hyûga Rin

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Mar 1 Fév 2022 - 18:57

La réserve de chakra de Rin touchait à sa fin. Il était cependant important de noter qu'il y avait quand même eu une nette amélioration entre sa réserve entre les deux affrontements de Yanosa. Nettement plus capable de maintenir des affrontements sur la durée, il y avait cependant encore bien du travail a faire sur ce point.

Observant son adversaire, ne le lâchant pas du regard, elle pouvait observer toute la circulation de son chakra alors qu'il s'envolait au-delà de sa brume. Voyant clairement qu'elle ne lui servirait finalement à rien, Rin décida de rompre l'alimentation en chakra qui maintenait le nuage en place.

D'un seul coup, Yanosa expulsait de son corps élémentaire une multitude de shrapnels rocheux, dont une partie fonçait en direction de Rin, alimentée par la gravité. S'en suivit une véritable pluie d'éclat qu'elle ne pourrait pas facilement éviter.

Concentrant du chakra dans une de ses mains, Rin s'élançait dans une danse endiablée afin de dévier les quelques projectiles qui la prenaient pour cible. Bien loin d'être une défense efficace, d'autant plus qu'elle n'avait qu'un seul bras pour réaliser quelque chose qui lui en prendrait bien deux, elle était face à une situation similaire que celle qui venait de passer. Recevant quelques rocs ici et là, plusieurs d'entre eux coupaient une partie de la peau de la parange.

Cependant, alors qu'elle s'apprêtait à réplique de la seule façon qui lui était possible - étant donné que Yanosa était haut dans les cieux-, elle put ressentir tout l'impact de sa réserve de chakra quasiment vide. Son Byakugan se désactivait sans la moindre implication de Rin. Elle parvenait difficile à malaxer son chakra au point où la vague qu'elle souhaitait créer ne se rendrait sans doute même pas à son adversaire et la laisserait au bord de l'inconscience.

À la place, elle choisit de simplement arrêter son mouvement et de conserver le peu d'énergie qu'il lui restait afin de ne pas complètement perdre connaissance. Indiquant à Yanosa, d'un signe de la main, qu'elle n'avait plus ce qu'il fallait pour essayer de bloquer le moindre assaut de sa part.

[Rin] - Je... Je n'ai plus de chakra.

Rajoutait-elle verbalement. Simplement.


_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Empty
Mar 8 Fév 2022 - 0:57
La pluie de projectiles aiguisés se déversa, véloce et impitoyable, condamnant tout ce qui se trouvait sur son passage à se voir esquinté, le passage des pointes de roche imprimant son empreinte dans le décor et dans la chair. Imperturbable en dépit de ce qu’il faisait subir à la veuve qui se trouvait indéniablement en-dessous, au milieu de ce brouillard que celle-ci avait elle-même créé, l’Oterashi demeura en vol stationnaire à l’issue des impacts innombrables, à l’affût de la moindre riposte pour laquelle il ne manquerait pas d’avoir une réponse. Jusqu’où en effet pourrait aller Rin, dans son état ? Quelles réserves lui restaient-ils encore, pour continuer à se battre encore et encore contre des probabilités toujours plus faibles de renverser la vapeur ? A son grand damne, Yanosa n’était pas infaillible, aussi fort qu’il aurait souhaité l’être, et même au coeur d’une joute à sens unique telle que celle qu’il livrait en cet instant, il ne se laissait jamais aller à baisser sa garde d’un iota. Son apprentie restait une Hyûga, détentrice de la pupille sans doute la plus convoitée du Yuukan, et même un combattant aussi aguerrie que le Chûnin n’était pas à l’abri d’apprendre encore une ou deux choses face aux membres de ce clan illustre quoique bien trop dogmatique à son goût.

Cependant, en lieu et place d’une contre-attaque, l’Oterashi fut bien obligé de constater que seule la disparition du brouillard répondit à sa volée de projectiles, et que ce fut dans la foulée la silhouette éreintée de Rin qui apparut, chancelante, au bord de l’évanouissement. Résolu, Yanosa expira brièvement par le nez, se faisant rapidement à l’idée que c’était cette fois bel et bien la fin de leur pugilat. Lentement, il perdit de l’altitude, son corps sombre et recouvert de bandages voilant les quelques rayons du soleil qui parvenaient à inonder une partie de la fosse. Son ombre recouvrit bientôt entièrement la Hyûga, et ce fut ultimement devant elle, à moins d’un mètre, qu’il remit pied à terre.

« ...Debout. Montre-moi. »

Son regard parcourut alors le corps meurtri de la trentenaire, aussi impitoyable que si il lançait une nouvelle offensive contre elle. Il décortiqua la moindre blessure de ses yeux de rapace, analysa chaque ecchymose, chaque trace de sang. Les yeux de Rin avaient retrouvé leur teinte inactive, vidés de toute énergie, et à en juger par le manque de tonus généralisé dont faisait montre ses muscles, la principale intéressée ne semblait pas avoir exagéré son état. Son chakra était en effet au plus bas, et c’était sans compter le poids des blessures et de la fatigue physique.

« Bien. Tu as fait du chemin, aujourd’hui. Rentrons. »

Il invita alors son apprentie par la gestuelle à lui attraper le bras gauche et l’épaule, l’énergie Mitsudo se diffusant ensuite comme un torrent tant dans le corps du Tellurique que celui de la Hyûga accrochée à lui. Direction le centre médical… d’ici le prochain entraînement.

_________________
Etude de cas [Rin/Komorebi] - Page 2 Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Etude de cas [Rin/Komorebi]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La gangrène [ Komorebi ]
» Étude rigoureuse
» [CS2] Étude du Bushido
» Etude du Vivant [Rin]
» Wu-Chronicles : Hyūga Komorebi

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: