Soutenez le forum !
1234
Partagez

La Relève | Yawa Seika

Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

La Relève | Yawa Seika Empty
Mar 29 Juin 2021 - 0:24
___________________________________________

La relève
___________________________________________

Après avoir quitté le bureau de la Tsuchikage en titre, la kunoichi décida de se rendre à l’endroit même où elle avait construit ses espoirs et ses projets. Elle savait par ailleurs que certains de ses camarades y étaient, notamment sa précieuse élève Seika. Pour Aimi, cette jeune fille représentait bien plus et la savoir alitée la poussait expressément à se rendre à son chevet. De ce qu’elle avait compris de ses confrères, la Yawa s’était vaillamment battue, en sachant qu’elle avait affaire à des lieutenants face à elle, la rubiconde ne pouvait qu’être fière.

La priorité pour le moment était de vérifier que tout allait bien. Arrivant sur place, des infirmières posèrent un regard surpris sur sa silhouette absente depuis quelques jours. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres se voulant rassurant, alors qu’elle tendait un parchemin à Yuki. Dedans, le motif de son absence et une demande de faire parvenir cette missive à Harumi pour la tenir au courant des récents événements. La jeune femme écarquilla les yeux à la lecture de ces annonces bien sombres et un regard soutenu de l’Eiseinin fit comprendre à la demoiselle qu’elle devrait rester silencieuse.

Ensuite, elle chercha d’un œil averti la chambre de la détentrice des portes célestes et une fois l’information en possession, elle accéléra le pas vers la suite. Frappant à la porte, elle attendit l’autorisation pour rentrer. Retrouvant une Seika qui semblait en forme, surtout après qu’elle ait ouvert la sixième porte, rassura la doucereuse. S’approchant alors doucement après avoir refermé derrière elle, la jeune femme s’empressa de s’installer au bord du lit avant d’attraper délicatement la fleur de la Roche dans ses bras.


« Je suis tellement contente de voir que tu vas bien. »

Humant le parfum de la kunoichi, son cœur battait si fort qu’elle en serait effrayée. Sentiment similaire quand elle avait Saya à ses côtés, la châtaigne représentait pour Aimi une famille et bien plus.

« Pardonne-moi pour mon absence, je t’expliquerai tout cela le moment venu. J’ai su que tu t’étais vaillamment battue face au nécromancien et son pantin Nara. Je ne te blâmerai pas d’avoir utilisé la sixième porte, car c’est à moi de t’enseigner comment optimiser l’utilisation de tes capacités. Tu t’es battue jusqu’au bout et cela peu importe les difficultés. Tu représentes la fierté de la roche par la démonstration de ta volonté.

J’ai rencontré Teruyo et Tsuyoshi il y a quelques minutes et nous nous sommes mis d’accord tous les trois. Ta prise de décision et de responsabilité, le fait que tu aies pris en charge les civils pour repousser les morts revenus à la vie, ta contribution au sein du village en tant que shinobi nous prouve que tu mérites d’être dans les rangs.

C’est pour cela que dès aujourd’hui, tu deviens Chunin d’Iwagakure et si tu le souhaites, tu pourras te rapprocher d’une des unités spéciales du village.
»


La jeune femme réalisa des mudras d’une main pour faire apparaître un halo de chakra verdoyant autour de sa dextre. Elle l’apposa alors sur son front, s’assurant que tout allait bien pour elle. Maintenant qu’elle avait fait part de ce qu’elle avait à dire, elle pouvait s’occuper convenablement de sa précieuse élève. Aimi l’observa d’ailleurs avec plein de fierté, s’il y avait encore beaucoup à apprendre et à faire, la kunoichi était certaine que la nouvelle chunin en herbe saurait briller comme chacun de ses élèves.


@Yawa Seika
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

La Relève | Yawa Seika Empty
Lun 12 Juil 2021 - 15:15
La tempête a fini de dévaster Iwa, depuis maintenant quelques jours. L’Homme au Chapeau est venu, en personne, alors que ses sbires se trouvaient en difficulté face à l’étonnante résistance des Iwajins, afin de s’assurer qu’aucun des siens ne soit capturé ou tué. Du peu que Seika a pu voir, le méchant Hijin était dans un piteux état, et même l’antagoniste ultime n’était pas au mieux de sa forme. De son côté, la Yawa n’a pas pu faire mieux que détruire un corps dont elle ignorait tout, avant que celui-ci ne se reforme. Son objectif, à cet instant, était de blesser sévèrement le nécromant pour qu’il soit ensuite capturer par son Senpai, Teruyo. Malheureusement, si l’attaque était audacieuse, il aura fallu un corps réanimé pour sauver celui qui représente une menace quasiment équivalente à celle du chapelier de la destruction.

Dans son lit d’hôpital, où elle a la chance de ne pas être en charpies grâce aux soins d’Harumi, la châtaigne se trouve cependant encore grandement affaiblie par l’ouverture de la sixième porte. Il y a, évidemment, deux raisons à cela. La première est la plus basique : cet arcane dotant son utilisateur d’une puissance dépassant l’entendement a pour contrecoup de détruire ses muscles, mais aussi d’épuiser ses ressources physiques. L’autre raison est que la jeune fille n’avait jamais utilisé cette technique en combat réel, avant ce jour, ne la réservant bien entendu que pour les pires ennemis qu’elle puisse croiser. Hors de question de dépasser le stade de la quatrième porte lors d’un simple entrainement, sachant qu’à partir de la cinquième, son corps ne peut pas simplement revenir à son état normal avec des soins et une nuit de repos…

Plongée dans ses pensées, encore un peu fébrile à l’idée d’avoir plus ou moins menacé l’homme le plus dangereux du continent, c’est l’arrivée d’un visiteur qui la ramène au monde réel. De sa douce voix, la Genin invite la personne à entrer. Lorsque ses yeux se posent sur celle à qui elle doit tant, depuis qu’elle a eu la chance de rejoindre son équipe et d’être devenue son élève en médecine, la brune se sent déjà bien plus en sécurité. Si Aimi-sensei est de retour, alors même l’Homme au Chapeau ne pourra venir se venger…

« Senseï… »

Dans les bras de la rubiconde, l’adolescente se sent apaisée, au point qu’elle en oublie presque sa fatigue. Si les larmes auraient pu aisément venir, par le passé, Seika sait désormais les contenir au mieux. Après tout, sa carrière de shinobi ne lui permettra pas de rester une enfant émotive très longtemps.

Lorsque la directrice de l’hôpital prend de nouveau la parole, les mots qu’elle prononce sont lourds de sens. Sur le fait d’utiliser une technique aussi dangereuse, la jeune fille ne peut pas vraiment accepter d’en faire la responsabilité de sa professeure. Au fond, la situation ne lui laissait pas d’autre choix, et rester immobile aurait pu lui coûter la vie. Mais avant qu’elle ne puisse y réagir, une information lui cloue littéralement le bec. Les mots de Toph sonnent à ses oreilles comme si elle se trouvait dans la même pièce qu’elles, mais la Tsuchikage n’est pas là. Il y a plusieurs mois, la puissante adolescente avait convoqué la Yawa pour lui expliquer les raisons pour lesquelles elle était encore une Genin. Ces raisons, Seika les comprenait et les comprend toujours. Mais, suite à l’affrontement avec Nara Alderan, et probablement par le biais de ses précédents combats, il semblerait que la toute nouvelle Chûnin ait finalement prouvé qu’elle savait n’utiliser son pouvoir « spécial » qu’en dernier recourt.

« Je… suis une Chûnin ? Oh… Mais… »

Elle ne se doutait pas une seule seconde que ce passage à l’hôpital serait accompagné d’une si bonne nouvelle. Quelques mois auparavant, la châtaigne aurait même probablement refusé qu’on lui donne de telles responsabilités, car elle n’avait pas confiance en elle pour progresser dans la hiérarchie de son village. A ce jour, néanmoins, la seule pensée qui la hante est de mettre fin aux agissements du chef de « Tsume ». En tant que simple Genin, jamais elle ne sera proposée pour des missions de grande importance. Non, il lui faudra au moins viser le grade encore au-dessus… Mais chaque chose en son temps.

« Merci, SenseÏ… Merci à vous trois. Je remercierai personnellement Teruyo-senpai la prochaine fois que je le vois. Et je ne trahirai pas votre confiance. Pour ce qui est de rejoindre une unité, héhé… »

Ses yeux viennent se planter dans les rubis de sa professeure.

« Je ne pense pas avoir besoin de te dire laquelle je vise… n’est-ce pas ? »

La réponse tombe sous le sens, pour la brune, et il est évident que pour Aimi également. Le Shishiza est la seule option pour celle qui veut suivre les pas d’une Senseï aussi gentille que forte, qui place la vie des autres avant la sienne. Pour une enfant, il n’y a rien de plus motivant dans la vie que d’avoir un modèle de bonté et de gentillesse à suivre.



_________________
La Relève | Yawa Seika Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

La Relève | Yawa Seika Empty
Mer 14 Juil 2021 - 16:32
___________________________________________

La relève
___________________________________________

Si Seika écoutait les paroles de la rousse avec calme, la déclaration quant à sa promotion en tant que chunin créa une lueur dans le regard de la châtaigne qui voulait tout dire. La douce femme lui sourit, plus que fière de son élève. Elle qui avait l’impression de ne pas avoir accompagné les membres de son équipe convenablement, elle ne pouvait nier à quel point ils avaient tous progressé. Celle-ci la remercia et exprima alors son choix quant à l’unité à rejoindre. Alors qu’un minime silence accompagna la discussion des deux kunoichis, le regard perçant et déterminé de la Yawa surprit la jeune femme. La réponse fit lâcher un petit rire à la Taisho. Son désir de prendre Aimi comme modèle l’enchantait, elle ne savait pas si elle était vraiment digne de son élève, et qui était d’ailleurs bien plus précieuse que cela, mais elle ferait tout pour en être à la hauteur.

« Très bien. Je sais que tu avais déjà effectué des petites missions pour l’intérieur du village, alors il ne sera pas difficile pour toi de t’intégrer au sein de l’unité qui s’occupe de gérer la sécurité intérieure du village et sa gestion. Sache aussi que je compte accorder plus d’importance à la partie médicale et en faire une branche complète, peut-être que tu pourrais m’aider pour cela ? »

La jeune femme lui sourit doucement avant de mieux s’installer sur le bord du lit de Seika. Il y avait beaucoup à faire dans la gestion du village, mais la rubiconde ne voulait pas non plus laisser de côté la nouvelle chunin qui aurait besoin de soutien pour gravir les échelons que ce soit en termes de puissance ou en tant que kunoichi d’Iwa.

« Dès que tu te seras rétabli, nous continuerons ton apprentissage médical. Je te demanderai aussi du soutien dans la création du commissariat, dans son organisation, une fois qu’il aura été construit. Etant donné que j’ai l’intention d’y intégrer une aile médicale dans le but de prendre en charge en urgence des prisonniers ou des civils, ta présence sera nécessaire. »

La kunoichi avait perdu bien trop de temps avec les responsabilités et les attaques imprévisibles ; il était temps que la bâtisse voie enfin le jour. Si Seika venait d’intégrer la Shishiza, il était nécessaire de ne pas la laisser de côté et de l’intégrer dans le travail à réaliser.

« En attendant, est-ce que tu veux me parler de quelque chose ? Tu as peut-être des interrogations, des doutes, peu importe, je suis là pour toi aujourd’hui. »

Confia Aimi en souriant. La jeune châtaigne méritait qu’on lui accorde de l’attention et qu’on s’occupe d’elle comme n’importe qui. Mais la concernant, la rousse préférait le faire d’elle-même.



@Yawa Seika

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

La Relève | Yawa Seika Empty
Mer 25 Aoû 2021 - 21:03

La nouvelle de la promotion au grade de Chûnin a fait l’effet d’une bombe chez Seika. A peine remise de ses blessures, et encore sous le choc de sa rencontre avec l’homme le plus dangereux du Yuukan, l’adolescente ne peut pourtant pas s’empêcher d’oublier ses problèmes l’espace d’un instant. En quelques secondes, le rubis a réussi à changer la mentalité de son élève, et à lui faire voir la vie sous un meilleur jour, même si cela risque de ne pas durer bien longtemps. Il faut du temps pour panser durablement les blessures psychologiques.

Avec beaucoup d’habileté, Aimi enchaine sur les sujets liés à l’unité spéciale implicitement mentionnée par la Yawa, évoquant des projets en liant avec celle-ci. Les informations s’accumulent, et par respect pour son mentor, la châtaigne ne fait qu’écouter avant de répondre. Son intégration en tant que membre du Shishiza est assez rapide, et même si cela surprend Seika, elle n’en est pas pour autant choquée, car après tout la rubiconde dirige cette unité, et connait très bien son élève pour pouvoir lui accorder sa confiance de la sorte. Confiance que l’enfant sage ne compte pas bafouer.

« Je t’aiderai pour tout ce que tu veux, Sensei. Même si je dois y passer mes jours et mes nuits, je ferai tout pour que tes plans soient réalisés, et pour que tout le monde puisse être soigné à Iwa. »

Les récents événements ont beaucoup heurté ce village, et même si les précautions prises par les autorités ont permis de sauver la plupart des civils, il n’est pas toujours aisé de prévoir les attaques d’un ennemi pouvant se déjouer du temps et de l’espace.

« J’ai beaucoup étudié, malgré tout ce qu’il s’est passé, et j’ai même appris quelques subtilités du ninjutsu médical par moi-même. J’ai hâte de pouvoir apprendre à tes côtés de nouveau ! »

Lui lance-t-elle, d’un ton enjoué. La Yawa ne pense plus qu’à aider sa professeure, et à devenir un médecin accompli, tout en devenant assez forte pour protéger tout le monde. On peut ainsi dire que son slogan est : « Je sauverai tous ceux que je peux sauver et je soignerai les autres ! ».

Les derniers mots de la Chiwa semblent un peu ciblés, mais l’adolescente est encore beaucoup concentrée sur les échanges précédents, si bien qu’elle se permet de rebondir sur les dons d’Irou jutsu :

« En effet, j’avais un doute à te partager… Récemment, j’ai commencé à manipuler mon chakra d’une autre façon. Je pense que tu dois savoir de quoi il s’agit… C’est un style de combat visant à déverser une grande puissance dans un seul coup. J’ai trouvé que cette façon de faire, combinée à mes capacités en Taijutsu, pourraient me donner une force énorme. »

Son visage prend une expression que la Chiwa doit très bien connaitre pour l’avoir déjà vue. Celle de l’enfant triste qui n’est pas sûre d’elle et qui a peur de tuer.

« Je pense que cela peut être très fort, mais est-ce que ça ne risque pas de l’être trop ? Je ne pense pas que qui que ce soit mérite de recevoir un coup tellement puissant qu’il pourrait ne rien laisser de lui. Et là, je ne parle même plus de tuer quelqu’un, car si je frappe de toute mes forces en ajoutant ce style de combat, la mort ne sera … qu’une formalité pour mon adversaire. »

Si frêle, et pourtant capable de tant de dégâts. Quel dieu a voulu doter une enfant si gentille d’un pouvoir si monstrueux ?





_________________
La Relève | Yawa Seika Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

La Relève | Yawa Seika Empty
Mer 8 Sep 2021 - 13:47
___________________________________________

La relève
___________________________________________

Aimi savait que ce qu’avait vécu Seika était éprouvant. Être face à de telles puissances, des êtres indomptables et mystérieux qui pourraient faucher la vie de n’importe qui avec facilité déconcertante… Mais elle avait trouvé le courage de se dresser devant eux et de ne pas faillir et en cela, la Yawa avait tout gagné. Parce qu’il fallait apprendre des événements qui survenaient, la Chiwa et ses camarades avaient décidé de promouvoir la demoiselle.

La rubiconde en profita alors pour enchaîner sur le Shishiza et lui expliquer ce qu’elle avait prévu pour elle et pour l’unité. C’était beaucoup d’informations à prendre en compte, mais en même temps, c’était nécessaire. Bien évidemment, la sensei de l’équipe numéro un laissa son élève s’exprimer par la suite.

Comme toujours, Seika se montrait d’une générosité sans pareil, arrachant un sourire à la rouquine. La kunoichi lui attrapa ses deux mains alors et lui offrit un regard empli de fierté. Celle-ci semblait aussi très déterminée à reprendre son apprentissage dans les arts de l’iroujutsu.


« Je ne doute pas une seconde que tu sauras offrir que du positif au sein de l’unité, mais tu dois aussi penser à tes propres projets, est-ce que tu en as que tu voudrais me partager ?

Concernant ton apprentissage, nous reprendrons tout cela prochainement, je te demande pardon, je n’ai pas beaucoup été présente pour vous ces derniers temps.
»


Son rôle de sensei semblait en perdition, elle avait beaucoup de mal à palier toutes ses responsabilités et se demandait si elle allait pouvoir continuer à gérer l’équipe. Après tout, deux de ses élèves avaient bien progressé, peut-être qu’ils pourraient reprendre le flambeau... Seika se confia ensuite sur ses doutes, notamment concernant l’hyperforce, qu’elle commençait à découvrir. C’était un pouvoir très redoutable entre les mains de shinobis dont la maîtrise du chakra frôlait la perfection. Alors entre les mains d’irounins… Aimi hocha de la tête, comprenant alors à quel point il était difficile pour la chataîgne de se décider.

« J’étais comme toi, tu sais, j’ai beaucoup hésité au début à développer cette partie de l’iroujutsu. Puis je me suis juré que j’utiliserai cette force que pour protéger les miens, pour leur apprendre, pour partager, mais pas pour tuer. Je pense que si tu apprends à maîtriser cette force et que tu te fixes un but, alors tu pourras tout réaliser. D’autant plus que contrairement aux portes, tu ne te blesseras pas, c’est tout avantageux. »

Répondit en toute sincérité la Taisho. Il ne fallait pas avoir peur de ses dons, mais au contraire, en faire de belles choses. De plus, il fallait croire en soi, c’était tout aussi important.

« Si tu choisis d’accepter ce nouveau pouvoir en toi, je pourrai t’apprendre certaines de mes techniques, elles ne sont pas mortelles et peuvent être utiles pour certaines situations. »

Proposa la rougeoyante, se disant que ça serait un bon moyen de mettre en confiance son élève.



@Yawa Seika
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

La Relève | Yawa Seika Empty
Mer 22 Sep 2021 - 11:44
Le souhait de Seika d’aider sa Sensei est sincère. A ses yeux, aider les autres a toujours été naturel, et celle-ci n’a jamais rien attendu en retour des services qu’elle a pu rendre. C’est d’ailleurs un fait assez ironique lorsque l’on voit à quel point la châtaigne se sent obligée de rendre au centuple ce qu’autrui peut lui donner. Une anomalie dans sa façon de penser sans doute liée à sa générosité sans bornes, qui ne se tarit pas avec les années et malgré les expériences autant douloureuses que difficiles.

Ainsi, lorsqu’Aimi mentionne les projets de la Yawa, cette dernière se trouve incapable de répondre. Simplement sauver des vies représente une grande avancée pour l’adolescente, qui n’a jamais envisagé de donner un autre sens à sa vie. A moins qu’aider son village, et sa Sensei, soient également deux choses qui lui importent, et qu’elle puisse considérer comme un projet ? Non, la jeune fille sait que sa cheffe d’équipe n’attend pas d’elle une telle réponse…

« Je n’ai pas vraiment pensé à un projet… Mais tu as raison, il faut que je trouve quelque chose à faire et à mener par moi-même, qui pourra aider Iwa, voire même tout le monde. »

Tous doivent être heureux, aux yeux de la brune, voilà la finalité de son projet, même si elle ignore encore comment y arriver. Donner le sourire à chacun, et que tous puissent atteindre un âge avancé pour finalement s’en aller avec ce même sourire, sans regrets ni peines, c’est ce que vise cette enfant un peu trop naïve pour ce monde.

« Ton absence m’a permis d’apprendre par moi-même, en me servant des cours que tu m’as donnés. Je devrais au contraire te remercier, et puis… tu n’étais pas absente par plaisir, mais parce que tu as des responsabilités, alors tu n’as pas à t’excuser, Senseï. »

Cela n’empêche en rien l’excitation de Seika à l’idée de pouvoir recevoir de nouveau le partage des connaissances et de l’expérience de la rubiconde, afin d’enfin devenir ce qu’elle veut être depuis plus d’une année maintenant : un médecin-ninja.

Mais le cœur de la discussion arrive assez vite. Mêlant le sujet précédent à l’actuel, la Chiwa tente de canaliser l’envie de progresser de son élève de sorte à lui donner des raisons de développer sa force de frappe. Frapper fort, mais pour les bonnes raisons. Voilà une idée plaisante aux oreilles de la douce fleur, qui n’avait jusqu’alors jamais envisagé que l’on puisse blesser quelqu’un pour protéger autrui. Ou plutôt, elle avait toujours voulu éviter d’y penser, estimant que chaque vie était précieuse.

« Je devrais pouvoir y arriver, si je pense aux personnes à protéger. Ceux qui font le mal doivent être punis, non pas par la mort car cela empêcherait ces personnes de pouvoir se racheter et changer, mais s’ils sont blessés… Alors ils pourront se réhabiliter et redevenir de bonnes personnes. »

Car tuer n’est pas une option. Même si certaines situations ne laissent aucun choix…

« Je me doute que beaucoup de bonnes personnes n’ont pas eu d’autre choix que de tuer des méchants, notamment dans les guerres, mais s’il est possible d’appréhender un criminel, alors selon moi il faudrait toujours lui laisser le choix de pouvoir se racheter. Mais je sais que tu penses de la même façon, Senseï. Après tout, tu es le ninja le plus gentil que je connaisse ! »

Le sourire chaleureux de la Chûnin fraîchement promue est plein de sincérité, elle qui s’inspire de la puissante et douce Chiwa Aimi avant tout. Elle sait qu’elle ne peut se tromper à son sujet, car la bonté ruisselle de chacun de ses actes.

« Pour ce qui est de ton aide, j’en serais ravie ! Je sais qu’à tes côtés j’apprendrai bien plus vite, et que je pourrai être bien plus douée ! »

Et bien entendu, l’idée de pouvoir découvrir une hyperforce non létale est ce qui enchante le plus la jeune fille, au fond.




_________________
La Relève | Yawa Seika Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983

La Relève | Yawa Seika

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: