Soutenez le forum !
1234
Partagez

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi

Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 18:56
Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi K_r6enWn

Ce fut une journée ensoleillée. La roche qui faisait la fierté d'Iwa chauffait sous l'éclat d'un automne clément. Bien à l'abri dans son domaine, Komorebi répétait inlassablement les katas qui constituaient les bases du Jūken. Chaque coup gagnait en intensité, alors qu'elle décrivait avec précision des arcs de cercle en pivotant avec sa hanche. Une danse terrible d'une grande noblesse, et dont la fluidité n'avait d'égal que les quelques gouttes de sueur qui s'extirpaient de son front.

Des années de pratique conduisirent à ce résultat. La kunoichi épongea son front avec une serviette, dans cet immense dojo si vide. Seule, elle soupira. Ces répétitions cachaient un lourd tribut. Malgré la grâce redoutable qu'elle exerçait sur le sol sablonneux de cette arène, la Hyūga ne parvenait guère à s'illustrer autrement. Là où ses contemporains comptaient leurs faits d'armes sur les doigts de la main, Komorebi, elle, se contentait de refermer la main pour pratiquer sans relâche l'art du Poing Souple. Sans relâche… et sans but. Si certaines mains tendues tâchaient de corriger des années d'errance à la recherche d'un idéal clanique aux allures de fanatisme clanique, Komorebi demeurait seule à l'initiative. Elle devait, par elle-même, créer sa propre voie, loin des préceptes du clan qui conduisirent à marquer à jamais son corps. Les membres de la branche secondaire portaient en eux la marque de l'oiseau en cage. La Déchue portait sur l'ensemble de sa peau des stigmates avec la même portée symbolique.

Alors naturellement, lorsqu'elle se tourna par réflexe et aperçut sa silhouette, Komorebi n'en croyait pas un instant. Le Jōnin Tsuyoshi se présenta devant elle, toute poisseuse et honteuse de son impuissance, avec une prestance à la hauteur des illustres du clan. Spontanément, la tare de la Sōke salua respectueusement son aîné d'une courbette vite expédiée.

Bonjour, Tsuyoshi-san.

Elle ne se doutait pas un instant que cet homme viendrait uniquement à sa visite. Son statut l'empêchait d'y croire. Elle remballa ses affaires, persuadée qu'elle représentait une gêne à la présence du membre de l'élite dirigeante de la cité marchande. Plutôt que de placer correctement son matériel dans son sac, elle les expédia à la hâte pour déguerpir en vitesse. Tsuyoshi incarnait un idéal qu'elle ne saurait jamais atteindre avec ses défauts. L'ersatz de Toph ne souhaitait ni la pitié, ni le mépris de son cousin. Son visage, marqué des mêmes traits que l'Amazone, lui suffisait largement.

Je comptais justement partir. Je vais vous laisser le dojo, et ne pas vous déranger plus longtemps dans votre entrainement…

Et elle fit volteface, convaincue qu'elle n'avait rien à faire aux côtés de ce Jōnin. Loin de se douter de l'aventure qui l'attendait…

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Mer 7 Juil 2021 - 21:00
Tsuyoshi comme à son habitude, lorsqu'il n'était pas occupé aux affaires du Sazori ou de celles de la Banque de Tsuchi, se promenait dans les quartiers Hyûga. Cette promenade n'avait rien d'une errance, d'une marche sans but. Au contraire, à chacune de ses sorties, le Hyûga s'employait à rendre visite à un membre du clan, à une famille. C'est que le Hyûga prend son rôle à cœur. Il tient à connaître la situation de chaque Hyûga ou presque, d'avoir une vue d'ensemble des écueils que ces derniers traversent, des difficultés qu'ils rencontrent, de leurs peines mais aussi de leurs joies. Remonter le tout aux autorités iwajines dont il faisait désormais partie, tel était son rôle.

Aujourd'hui, il était arrivé dans le domaine d'une famille de la branche principale. Des Hyûga qu'il ne fréquentait pas souvent, mais uniquement parce que le temps, les événements ne les avaient pas rapproché tant que ça. Arrivé dans la maison, il avait été accueilli par quelques serviteurs de la branche secondaire, avant d'être introduit auprès des autorités de la maison. Un échange, une discussion s'établit naturellement. Des généralités, de la bienséance, globalement rien de bien concret ne ressortit de tout ceci si ce n'est qu'au fil des échanges, un nom ressortit : Hyûga Komorebi. Une kunoichi vraisemblablement très déterminée, s'entraînant à la dure. Tsuyoshi eut tout de suite envie de voir cela. Il prit congés et se fit indiquer l'endroit où se trouvait la demeure familiale. Demandant à y aller, seul, Tsuyoshi s'avança donc, Byakugan actif. De loin il vit ce petit corps se mettre en mouvement. De loin il vit ces efforts, cette envie de précision, cette recherche du mouvement parfait, des gestes exécutés comme il le fallait dans le bon tempo. Il n'était nul besoin d'être un devin pour reconnaître ceux qui iraient loin.

*La détermination, la volonté bien souvent aide à passer bien des écueils dans cette vie.* Pensa Tsuyoshi alors qu'il se rapprochait. Sa silhouette désormais visible, il remarqua le changement de Komorebi.

_ Ne te gêne pas... J'étais justement venu observer ton entraînement... Continue s'il te plaît...

Tsuyoshi s'était contenté de ces propos tandis qu'il se tenait désormais droit comme i, scannant du regard le corps de Komorebi. Il ne mis pas du temps à remarquer ces cicatrices sur le corps de la kunoichi aux endroits stratégiques. Il fronça les sourcils. L'entraînement Hyûga pouvait parfois s'avérer très dur parfois à la limite de l'acceptable. Chaque famille avait ses préceptes, ses façons de faire. Il n'appartenait pas à un représentant du clan de s'immiscer dans ces histoires.

_ Dis moi... As-tu un nindo Komorebi? Demanda tout simple le Hyûga après avoir observé quelques secondes la kunoichi.


_________________
Spoiler:


Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Dim 11 Juil 2021 - 12:45
Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi K_r6enWn

Contre toute attente, l'émissaire du clan Hyūga ne désirait pas prendre la place de sa cousine. Bien au contraire, son Byakugan activé servait ici à observer uniquement son apparentée en plein entrainement. Komorebi se sentit mal à l'aise d'être ainsi épiée. Consciente des capacités de cette pupille surnaturelle, elle se couvrit spontanément l'un de ses bras tuméfié de stigmate avec sa main, malgré la vision omnisciente de Tsuyoshi.

Je n'en vaux pas vraiment la peine, vous savez… mais puisque vous insistez.

L'attitude désinvolte de la Déchue fut gommée pour afficher un air plus bienséant. En présence des illustres du clan, Komorebi avait appris à faire preuve de l'étiquette qui caractérisait la noblesse Iwajine. Elle fit comme si elle devait se sentir honorée d'être ainsi scrutée par son supérieur hiérarchique. Après une maigre courbette, elle se remit en place et effectua quelques katas supplémentaires. La maîtrise des gestes de la kunoichi n'avait rien d'anormal. Chaque mouvement trahissait des heures et des heures de répétition acharnée. La fluidité de chaque placement se payait au prix d'une enfance gâchée. Cette beauté noble qui caractérisait le Jūken du clan Hyūga, elle avait coûté cher à l'ombre de Toph. Cela, Tsuyoshi pouvait le deviner au moyen de son Byakugan qui superposait tristement les constellations de brûlures et de méridiens.

Il n'y avait rien d'innovant dans les katas de Komorebi. Elle s'appliquait à faire profil bas, en jouant la bonne élève. Elle ne désirait pas susciter l'interrogation en poursuivant la voie que Yanosa lui avait montré. Son Gōken, elle le réservait pour d'autres occasions. En cet instant, elle avait simplement besoin de faire bonne impression auprès du Hyūga. Alors, lorsque ce dernier lui demanda si elle avait un but dans la vie, elle fut naturellement déstabilisée. Il était de bon ton d'afficher un nindō, sa propre voie à suivre. Cela montrait la détermination de chaque individu, son histoire, et le chemin qu'il souhaitait emprunter. Le monde des shinobis était un monde d'ombre et de lumière. Certains acceptaient sans broncher leur nature primaire d'assassins des ténèbres, prêts à ôter la vie dans l'intérêt de la nation. D'autres se bardaient de préceptes et d'honneur, s'approchant davantage des samourais de Tetsu, pour donner un sens moral à leurs actions. Mais pour chaque ninja, indépendamment de leur perception de leur métier, le nindō constituait une certaine forme de fierté.

Non, senpai. Je n'ai pas de nindō.

Se morfondre dans l'ombre n'avait rien d'un nindō. Telle était la vision des choses de Komorebi. Alors qu'elle poursuivait son entrainement, tentant de faire fi de la présence de son cousin, elle tenta de mettre de côté sa destinée. Cette vie aux airs de rôle secondaire, d'une mauvaise herbe qu'on tente d'oublier. Elle ne faisait que remplir sa fonction. Survivre au mieux. Est-ce qu'un cafard gisant dans l'obscurité méritait de qualifier sa vie d'errance de nindō ? Komorebi en arrivait à la même réflexion. Un visage neutre se tourna vers la silhouette du Jōnin, entre deux frappes.

Je m'applique simplement à suivre le devoir qui m'incombe au sein du clan, senpai.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Sam 17 Juil 2021 - 1:48
Komorebi est le genre de shinobi distant. La kunoichi semblait avoir vécu de bien rudes épreuves. Elle s'était forgée une carapace, une protection contre le monde extérieur qu'elle ne laisserait pas tomber aussi vite pour sûr. Curieux, Tsuyoshi essayait de la faire parler. En un sens, c'était uniquement par curiosité. Au fond, il n'avait rien à y gagner particulièrement si ce n'est tisser quelques liens avec une parente. Si celle-ci était réticente, il ne forcerait pas. Il savait se limiter et rester à la place que les gens lui désignent pour ce qui est de leur sphère privée.

Il avait bien senti la réticence initiale de Komorebi. Elle souhaitait rester seule. C'était sa préférence sans l'ombre d'un doute. Pourtant, Tsuyoshi avait fait fi de cette première réponse. Il s'était attaché, après avoir remarqué les cicatrices sur le corps de la kunoichi, de savoir ce qu'elle pouvait avoir derrière la tête. Autant dire tout de suite qu'elle ne lâcha rien. Le Hyûga l'avait lancé sur le nindo. Une question qu'il ne demandait que rarement, pour ne pas dire jamais. Il ne se souvenait pas d'ailleurs avoir posé cette question à ses propres élèves, du moins pas ainsi. Seulement, s'il avait prononcé ces mots à l'intention de Komorebi, ce n'était pas pour rien.

Sa réponse aurait été déroutante pour qui s'attendait à un beau nindo bien enrobé d'idéaux. Tsuyoshi s'attendait à tout et à rien, mais il avait pourtant eu une réponse malgré cette volonté de ne pas vraiment se mouiller. Komorebi avait affirmé "vouloir simplement suivre le devoir qui lui incombe au sein du clan". Tsuyoshi arqua un sourcil. Il avait bien noté le propos de sa cousine. A son niveau, c'était clair et limpide. Ce discours là, il le connaissait.

_ C'est très bien en ce cas Komorebi... Le clan est à une phase décisive de son histoire. Nous aurons besoin de chaque Hyûga... Répondit alors Tsuyoshi en portant ses mains dans son dos. Il marcha le long du tatami et vint se placer à hauteur de Komorebi quand bien même il demeurait à bonne distance. Il semblait l'inspecter. Tsuyoshi savait remarquer un shinobi ayant du potentiel ou du moins de la volonté. C'est ce trait de caractère qui distingue le ninja qui va de l'avant malgré les écueils de la vie, de celui qui stagne ou qui n'évolue que très peu.

_ J'étais simplement de passage et t'ayant vu t'entraîner de loin a piqué ma curiosité... Nous nous reverrons certainement Komorebi... Le Hyûga regarda franchement sa jeune cousine. Il n'irait pas jusqu'à dire qu'elle ressemblait à Toph. Elles étaient toutes deux faîtes du même bois mais leur tempérament étaient différents. Là où Komorebi semblait comme minée par un puissant sentiment négatif, c'était tout le contraire pour Toph. Du moins, à la première approche, telle fut la pensée de Tsuyoshi. Il se trompait peut-être lourdement sur ce point.

Alors qu'il s'en allait et qu'il n'était plus très loin de la porte de sortie du dojo, son instinct le mit en garde pile au moment où il décela deux petits yeux noirs qui l'observaient longuement.

*Que ? Comment ?* Se dit-il à lui-même alors que dans son esprit tout se fit clair en un instant.

Sur le sol, se dessina subitement un sceau aux zébrures sombres laissant deviner une technique; le type de techniques qu'il ne connaissait que trop bien. Un regard presque apeuré mais plutôt inquiet vers l'arrière, vers Komorebi et voilà les deux shinobis aspirés dans une sorte de trou noir effaçant le décor tout autour d'eux pour les mener à un autre totalement différent.

Cela sentait désormais la terre, à plein nez. Les yeux sombres, museaux longs, certains avec des tuniques, d'autres sans autre apparat que leur seule fourrure, armes ou non à la ceinture ou au dos, Tsuyoshi sut immédiatement où il se trouvait. A ses côtés une intruse.

_ Pour... Pourquoi elle ? Demanda alors le Hyûga à un petit être devant lui debout sur ses pattes, pelage gris, tenue immaculée, air princier.

Une lumière souterraine, illuminait les lieux, au loin se détachaient les deux statues immenses des rats légendaires, ces statues au pieds desquelles se trouvaient, il le savait, les trônes royaux.

_ Altima ! Qu'est-ce que c'est que ce...
_ Nous avons un pacte très cher ami, vos responsabilités dans le monde des humains vous l'auraient-ils fait oublier ?

Tsuyoshi fronça les sourcils. Il n'appréciait pas les surprises, celle d'embarquer un iwajin dans ce pétrin encore moins.


Spoiler:

_________________
Spoiler:


Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Dim 18 Juil 2021 - 12:54
Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi K_r6enWn

Komorebi demeura de marbre aux remarques de son apparenté. Chacune de ses interventions ne faisait que confirmer l'avis qu'avait la Déchue quant à Tsuyoshi. Un digne représentant du clan qui entretenait consciemment ou non l'héritage ancien et les valeurs du clan au péril des individus qui constituaient le dit clan. La kunoichi se contenta par des tournures de phrase de se dépêtre de ce prétendu devoir, pour lequel son rôle se résumait en réalité à se cacher autant que possible de la lumière pour éviter d'entacher la réputation de la famille.

Elle poursuivit sans broncher son entrainement, tant pour satisfaire la curiosité du Jōnin que pour se défaire de ses interrogations. Alors qu'elle entretenait intérieurement l'espoir qu'il parte au plus vite ou ne l'invite à céder sa place, l'attendu se produisit. Soulagée, elle ne s'avouait pas vaincue pour autant. Komorebi observa Tsuyoshi rebrousser chemin avant d'espérer pouvoir reprendre son apprentissage du Gōken. Mais comme bien souvent, le destin en décida autrement.

Avant même que la Genin n'ait le temps de comprendre la situation dans laquelle elle allait se retrouver, un étrange motif aux symboles anciens se propagea à même le sol. Le sceau, constitué de multiples arabesques manuscrites, emporta les deux Hyūga dans un passage qui sembla les aspirer en un instant. La Hyūga n'eut le temps de réaliser qu'elle fut happée dans ce vortex qu'elle ouvrit les yeux dans un autre monde. Celui des rats.
Où… où sommes-nous ? Que s'est-il passé ?
En observant tout autour d'elle, Komorebi remarqua qu'elle n'était plus dans le dojo de son clan. Tout avait changé. Une odeur de pluie caractérisait l'humidité latente des lieux. Au-dessus d'eux, une curieuse lumière les éclairait. Similaire au soleil, elle en différait légèrement. Impossible pour la kunoichi d'Iwa de dire comment. Mais ce qui dénotait clairement de tout le reste, de ce monde différent, était la présence de ces rongeurs. Des rats bipèdes, de taille imposante pour leur gabarit initial. Alors que ses yeux décrivaient l'incroyable prestance des rongeurs de pierre sculptés à même la cavité où ils se trouvaient, Komorebi manqua de sursauter en entendant un des habitants des lieux s'exprimer dans sa propre langue.

L'animal au port altier et son interlocuteur, Tsuyoshi, semblaient se connaître. Spontanément, après avoir errée dans l'incompréhension, la kunoichi se décida à faire appel à son cousin. Elle s'approcha de lui, et glissa discrètement à son oreille quelques mots afin d'éviter de froisser le rat qui leur faisait face.
Qui sont ces… rats ? Pourquoi sommes-nous ici, Tsuyoshi-senpai ?

_________________
Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Ebpfvj4

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Mer 28 Juil 2021 - 11:43
Le Hyûga semblait énervé. Il l'était. Il ne pouvait concevoir que l'on entraîne dans cette histoire une kunoichi d'Iwa et qui plus est un membre de son clan. Cette guerre... N'avaient-ils pas dit que la seule participation de Tsuyoshi leur suffisait ? Dès lors comment expliquer cette négligence ? Comment expliquer la présence de Komorebi. Le regard du Hyûga se porta sur celle de sa parente. Il sut rapidement y déceler l'incompréhension. C'était normal, ce phénomène, elle n'avait jamais dû le vivre. Il s'agissait, aussi curieux que cela puisse paraître et quand bien même la chose ne respectait pas les normes classiques d'invocations, il s'agissait donc bel et bien d'une invocation mais réalisée par les rats sur Tsuyoshi. Leur pacte, bien avant même qu'il ne soit réalisé, consistait déjà à permettre l'invocation d'une partie ou de l'autre selon les besoins ou la volonté de l'invocateur. C'était ainsi... C'était inexplicable, ou du moins difficilement.

En homme de devoir, le Hyûga, une fois qu'il avait donné son accord, ne s'était plus vraiment posé de questions. Il avait respecté ses engagements tout simplement et répondu à la demande des rats chaque fois que nécessaire tout en usant de leurs pouvoirs chaque fois qu'il en avait besoin. Considérant comment les choses s'étaient passées pour lui la première fois, il n'eut guère d'illusions. A moins que Komorebi soit particulièrement réticente, elle était déjà liée, il ne savait comment, au monde des rats.

*A moins que... Mais est-ce seulement possible...* Se demanda le Hyûga tandis que son regard encore étonné, mais craintif, notamment pour le fait d'embarquer la petite, reprit progressivement une lueur plus calme. Il respira un grand coup puis porta son regard vers le noble rat en tournant légèrement la tête.

_Nous sommes dans le monde souterrain, là où vivent de nombreux êtres... notamment le peuple des rats. Dit le Hyûga en tenant de retrouver tout son calme. Les choses rentraient progressivement dans l'ordre même s'il se doutait bien qu'ils étaient à nouveau embarqués dans une histoire à rebondissements.

_ Voici Altima... Conseiller du roi... Nous sommes ici à leur demande... Pour leur prêter main forte. Tsuyoshi se tourna, en prononçant ces mots, vers Komorebi. Il l'observa un moment afin notamment de connaître ses réactions. Il espérait qu'elle ne ferait pas de crise de nerfs ou de peur. Qui sait ? Bien souvent dans des situations inattendues, l'on perd le contrôle de soi et l'on fait ressurgir ses vieux démons. De vieux démons, il était clair que Komorebi n'en manquait pas.

Tsuyoshi inspira un grand coup et relâcha définitivement les zestes de pression en lui. Il n'avait pas à s'en faire pour Komorebi. Elle était là, avec lui et puis, de toutes façons, il était clair qu'elle était fait d'un tout autre bois. Elle saurait gérer les situations qui se présenteront à elle. Il n'y a pas l'ombre d'un doute.

_ Bienvenue Komorebi San... Nous nous excusons pour notre méthode quelque peu incommode mais nous saurons nous faire pardonner en temps et en heure... Pour le moment nous vous prions de bien vouloir nous suivre...

Altima hocha de la tête comme pour appuyer sa requête -qui n'en n'était peut-être pas une- puis il réitéra le geste en regardant Tsuyoshi. Ce dernier lui emboîta le pas après avoir acquiescé de la tête et jeté un regard vers Komorebi. Il suivit sans un mot dire dans les dédales de couloirs de terre et de roche. Par moments, des fenêtres laissaient entrevoir la lumière du jour. Un bien curieux monde.

Le Hyûga commençait à être familier des lieux... Il sut où ils se dirigeaient : la salle du conseil de guerre. Cette salle, dès l'entrée, laissait clairement de nettes indications quant à sa fonction. On y voyait un rat au prises, armes en main, avec un être que probablement ni Tsuyoshi, ni Komorebi ne pouvaient identifier. Les lourdes portes faites de métal s'ouvrirent devant eux sous l'impulsion de deux imposants rats.

_ Fais-toi discrète tant que possible. Les rats sont versatiles et plutôt méfiants envers les inconnus... Dit Tsuyoshi à l'intention de Komorebi. Il entra probablement suivi de la Hyûga.

Une fois à l'intérieur, le duo Hyûga put découvrir une grande salle dont les murs étaient tapissés de trophées de guerre. Il y avait du tout. Des êtres de différentes races empalées, beaucoup de serpents d'ailleurs, mais aussi des armes, et d'autres butins de guerre provenant directement soit de membres soit d'organes durs. Les rats affichaient ainsi leurs fiers exploit, certainement pour en imposer aux visiteurs, quels qu'ils soient, mais aussi pour les galvaniser à chaque fois qu'ils devaient se préparer à un périple plus grand.

_ Tsuyoshi San ! Dit un rat de taille menu, mais dont le corps, parsemé de balafres, indiquait qu'il en avait vu des champs de batailles. Ce dernier fronça les sourcils dès qu'il vu Komorebi. Un autre plus direct dans ses expressions faciales ou de sentiments explosa tout de suite. Il était gros, grand fort, mais surtout pas bête :

_ Qu'est-ce que tu nous ramènes Tsuyoshi ? On ne nous a pas dit qu'on aurait une invité ?[/b] Puis se tournant vers Komorebi, il l'apostropha directement d'un ton sec, rude : Quelle est ta qualité toi ? Stratège ? Guerrier hors pair ?[/b] Puis même sans attendre la réponse, se tourna vers Tsuyoshi tout en ignorant Altima : Je ne pense pas que les morveux aient quoi que ce soit à faire ici... Qu'elle foute le camp ! Poursuivit-il t'un ton dur. Il n'était pas commode.

Un grand brouhahaha s'éleva dut au fait que plusieurs s'exprimaient en même temps, les uns indexant Komorebi et les autres parlant sans la considérer. Ce joyeux bordel dura environ deux minutes avant qu'Altima ayant rejoint entre temps son siège finit par se racler la gorge et taper d'un coup de sa paume sur la table. Un son sec en émana et fit trembler légèrement tout le meuble pourtant fait d'un bois dur et volumineux. Le brouhaha s'estompa immédiatement.

_ Est-ce donc des manières d'accueillir nos invités ? Demanda Altima. Certains grommelèrent en guise de réponse.
_ Nous voulons des garanties Altima Sama... Dit le rat rugissant.
_ La présence de Tsuyoshi San ne suffit-elle pas ?

Le rat dont le corps était parsemé de balafres interrogea Tsuyoshi.

_ Tu te portes garant d'elle ?

Une question lourde de sens que le Hyûga comprenait parfaitement. Il porta son regard vers Komorebi. Il ne la connaissait pas. Il devinait seulement que son passé avait été lourd et difficile. De son sens de l'honneur et de ses capacités de combat ou de réflexion tactique, il ne savait rien. Seulement, elle était Hyûga, iwajine et elle était embarquée dans cette affaire en partie à cause de lui.

_ Oui Nasus... Dit alors le Hyûga d'un ton grave en regardant dans les yeux le rat bretteur puis le rat bouillonnant, l'assemblée et enfin Altima. Son regard ensuite seulement, se posa sur Komorebi. Il voulait lui dire : soit sereine.


_________________
Spoiler:


Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Jeu 2 Sep 2021 - 14:26
Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi K_r6enWn

Dans ce monde étranger, Komorebi n'osait pas bouger le moindre cil. Seule humaine aux côtés de Tsuyoshi, elle se sentait épiée de toute part, sans jamais ne savoir comment réagir. Accoutumée à sa place de second rôle parmi les cérémonies claniques, elle se figea dans l'ombre de son cousin, son œillade albescente balayant les alentours pour mieux cerner son nouvel environnement. L'explication placide de Tsuyoshi la décontracta à peine. Le peuple des rats… Et quels rats ! Leur stature bipède et leur silhouette quasi-humaine les distinguaient nettement de leurs homologues de la surface. Le motif de leur venue acheva de maintenir la Déchue dans une position ambiguë. Elle n'avait rien demandé, comme à son habitude, mais voilà qu'elle se tenait à présent face au conseiller du roi des rats pour leur prêter main forte. Elle ignorait tout de lui, de ses sujets, de leurs motivations. Mais comme toujours, elle devait être l'instrument d'autrui, docile et obéissante.

Cette fois cependant, il n'existait nul plateau où se réfugier. Pas de ruelles animées d'Iwajuku où vagabonder pour oublier les devoirs claniques. Non. En cet instant, Komorebi était piégée dans d'étranges souterrains, qu'une lumière factice éclairait continuellement. Alors la Hyūga, fidèle à ses mauvaises habitudes, se contenta de faire ce qu'elle savait faire de mieux. Elle hocha brièvement la tête aux consignes de son aîné, et s'adressa à Altima en sa qualité de noble d'Iwa.
Altima-dono, je vous remercie pour votre… accueil. Elle courba le dos, mains jointes face à elle pour saluer sobrement son hôte, ignorant comment il avait eu vent de son prénom.
Puis, guidés par le conseiller du roi des rats, les deux Pupilles blanches furent conduits à une ébauche de conseil de guerre de rongeurs. Au cours de leur excursion, Komorebi put constater l'étrange décoration qui ornait les lieux. Un agencement putride de viscères et d'ossements glorifiaient la victoire des rats contre l'ennemi. Ces trophées de guerre n'étaient pas vraiment du goût de Komorebi, qui tenta péniblement de masquer son embarras pour ne pas froisser ses hôtes. Une fois dans la salle de réunion, la kunoichi fut drôlement accueilli par un autre rat qui vociféra à son encontre. Curieuse manière de considérer sa convive que de la traiter de gamine. Considérant ses vingt-sept années dans l'ombre, Komorebi fut bien surprise de la réflexion d'un animal dont la durée de vie ne dépassait guère les quelques années. Elle soupira à cette pensée; sa position actuelle l'empêchait d'agresser son hôte et puis qui sait, ce peuple vivait probablement plus longtemps que le commun des rongeurs.

Puis la discussion se tourna davantage vers Tsuyoshi. A ce stade, la Déchue se sentait comme à la maison. Elle reprenait son rôle d'ombre, qui ne parlait que si elle était consultée. Une chose qui se devait de rester à sa place, respecter les conventions établies. Sa situation lui arracha un soufflement de nez, alors que son cousin se tenait responsable de sa personne. Se porter garant d'elle, certes, mais pour quelle raison ? Malgré les explications conjointes de Tsuyoshi et Altima, chaque minute en cet endroit qui empestait le fer et les viscères soulevait plus de questions que de réponses.

Alors pas le choix. Plus le choix. Elle se souvint de ses conversations avec Oterashi Yanosa. De sa volonté d'émancipation. Serrant le poing, et inspirée par le visage de son aîné, elle s'avança vers la table en bois et apposa ses deux mains sur le meuble maintes fois ébranlés. Au diable la discrétion. Il fallait s'imposer. Elle n'eut aucun mal à le faire, dépassant sans encombre en taille ses interlocuteurs, alors qu'elle se raclait la gorge pour mieux attirer l'attention.
Altima-sama. Je prends acte de la méfiance qu'éprouvent vos semblables à mon égard. Après tout, je ne suis qu'une étrangère ici. Mais je ne puis comprendre si la raison de cette méfiance si je ne connais pas la raison de ma présence en ces lieux. Altima-sama, pouvez-vous s'il vous plait m'expliquer pourquoi vous m'avez convoqué auprès de votre peuple, aux côtés de mon cousin Tsuyoshi ? Qu'est-ce que tout ceci signifie ?
Consciente de son impossibilité de fuir la situation, alors Komorebi préférait davantage la comprendre. Plutôt que d'être une simple esclave du cours des choses, elle choisissait d'en être actrice de son destin. Son regard, brillant de détermination, se tournait vers Altima en attente d'une réponse, sans jamais afficher une once de défiance ni d'irrespect envers le reste de l'assemblée. Elle se tenait droite, fièrement, avec le port altier qui incombait à son titre de noble Hyūga d'Iwa. Mais cette stature se nourrissait non pas de sa condition innée, mais bien d'une confiance inébranlable en elle, que lui avait conféré son incursion dans un autre monde souterrain. Celui de la crasse et de la sueur d'Iwajuku. Un monde probablement inconnu de Tsuyoshi. Celui de la violence des Hommes.

_________________
Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Ebpfvj4

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Mer 1 Déc 2021 - 18:36
Les rats toisèrent Komorebi. La salle fit silence après sa question. Autant de regards, autant de pupilles sombres sur elle devaient probablement la rendre mal à l'aise. Pendant un moment qui parut interminable, tous ces rats, en dehors du Conseiller Altima, semblaient peu convaincus de la pertinence de la présence de la kunoichi. Il fallut l'intervention du Conseiller et donc une réponse d'Altima pour que le tension baisse d'un cran.

_ Komorebi San, que voici, nous a été désignée au lendemain d'un songe prémonitoire de Babaorum. Notre devin et prophète a déclaré que Hyûga Tsuyoshi ne serait pas le seul Hyûga avec lequel nous pactiserons et que de grandes réalisations nous attendent en compagnie de l'autre Hyûga... Babaorum nous a donné un signe et ce signe nous avons réussi à le voir ou plutôt le déceler. Voilà la raison de votre présence ici Komorebi San... Répondit le plus calmement du monde le rat.

A nouveau le silence s'imposa dans la salle. Les regards devinrent beaucoup moins insistant, beaucoup moins agressifs. Ils étaient devenus beaucoup plus intrigués.

_ Du moins si vous acceptez d'être des nôtres... C'est simple, comme avec Tsuyoshi San, notre pacte consiste à nous entre-aider mutuellement. De la même façon que vous serez liés à notre peuple et serez en mesure d'invoquer des rats avec lesquels vous vous serez liés d'une façon ou d'une autre, de la même manière nous vous invoquerons ici, dans notre monde pour nos besoins à nous. C'est ainsi que fonctionne notre entente Komorebi San... Expliqua Altima toujours d'un ton calme, d'une voix posée qu'il fallait tout de même écouter avec une oreille attentive pour ne pas laisser échapper des mots, des phrases qui pourraient au final empêcher une bonne compréhension de son propos.

Tsuyoshi tout aussi étonné que les autres rats, porta son regard vers Komorebi, un instant. Il ne l'a plaignait pas. Il le sentait, elle était une guerrière, une combattante ne serait-ce que dans le caractère. En tant que shinobi, les épreuves dans lesquelles les rats la conduiront seront probablement similaires aux missions qu'elle aurait à exécuter dans le monde des humains. Elle s'en sortirait. Reportant son attention vers le Conseiller, le Hyûga l'observa également. Il souhaita lui poser une question mais avec le recul s'abstint. La réponse à sa question était au final évidente. D'autres que lui devaient probablement servir ce peuple. Il ne devait pas être le seul, la preuve Komorebi était à deux doigts de les servir et de se servir d'eux...

Tous attendaient dorénavant qu'une réponse de Komorebi avant que les discussions ne continuent.


_________________
Spoiler:


Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Sam 22 Jan 2022 - 10:50
Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi K_r6enWn

Si l'environnement presque insalubre du lieu lui inspirait les arènes clandestines d'Iwajuku, Komorebi se remémorait de ces petits yeux sombres qui scrutaient le moindre de ses gestes. Sauf que dans son monde, ces mêmes regards inquisiteurs s'ornaient de nacre et de platine, et étaient considérés comme l'une des élites de la Roche. Pourtant, la comparaison s'arrêtant ici, la Genin n'eut aucun mal à tenir la bataille de regards qui se jouait discrètement, entre deux échanges avec le suzerain de ce monde souterrain.

L'histoire d'Altima avait tout d'un conte pour enfants. Une légende bien ficelée. Une prémonition, révélée par un sage guidant son peuple sur les flots incertains du destin. Une prophétie qui concernait une humaine. Une destinée, reliant deux peuples : celui des rongeurs et des Hommes. Aux côtés de Tsuyoshi, elle serait le porte-étendard d'une alliance extraordinaire, moyennant une servitude mutuelle entre rats et ninjas de la Roche. Ce récit, il semblait alléchant pour quiconque aspirait à quelque chose de grand. S'attirer les bonnes faveurs de rongeurs bipèdes doués pour le combat, au travers du pacte du Kuchiyose, s'annonçait comme intéressant. Pourtant, malgré la proposition honnête du dirigeant Altima, Komorebi douta.

Trop longtemps, elle avait bu les paroles de ses aînés. Promise à un destin extraordinaire, celui de la lignée des Hyūga, elle ne cessa d'être désabusée par la hargne de son père, désireux de perpétuer à tout prix le noble héritage des guerriers au Byakugan. Ces histoires de destinée, de prestige promis, Komorebi n'y croyait plus. Elle en était lassée. Elle en avait assez. Assez de devoir jouer un rôle, celui qu'on lui avait attribué à la naissance. Le même schéma se répétait ici.

De longues secondes s'écoulèrent, creusant le doute de la Déchue. Elle hésita à se prononcer, de peur de froisser ses hôtes. Elle ignorait tout de leur éventuelle réaction. Au fond d'elle, la déception de son patrimoine la poussait à repousser cette alliance contre-nature. Elle songea, un instant, à mettre en avant sa relative impuissance. Oui, elle se rassura en préparant l'épouvantail de sa personne, incapable d'accomplir son devoir prophétisée tel que le concevait Babaorum et les siens. Finalement, Komorebi entrouvrit ses lèvres. Au lieu de relever fièrement la tête, prête à accepter avec honneur ce pacte, elle l'abaissa, déterminée à subir la déception de ses interlocuteurs. Elle s'apprêta à esquisser les prémisses de son refus, lorsqu'une présence fit irruption dans la salle de réunion.

Altima-dono, je… oh! Mille excuses, mon seigneur. Je… nous avons encore été attaqués à la frontière ! Les hommes de Ganbaatar essaient encore de remonter, et ont failli tuer plusieurs des nôtres… nous avons besoin de renforts, seigneur Altima !

Le soldat s'écroula, épuisé par le trajet. Les rats s'attroupèrent pour lui prêter assistance, tout en prenant soin de ne pas aggraver les multiples blessures qui parcouraient son corps. Cette annonce bouleversa le déroulement de la réunion, à tel point qu'elle fut définitivement interrompue. L'intervention désespérée de la sentinelle imposa aux rats d'Altima de se réorganiser en conséquence. Des hauts-gradés mobilisèrent leurs hommes. Les rats se préparèrent à partir. Dans ce branle-bas de combat, Komorebi se sentait toute petite. Une petite souris au milieu de garnisons de rats bipèdes armés. Altima se retira, adressant un regard à Tsuyoshi. Puis un gradé prit le relais, expliquant la situation aux deux Hyūga.

Tsuyoshi-san. Komorebi-san. Nous sommes dans l'obligation de reporter cette entrevue. Une urgence plus importante nous préoccupent. Ce sont les rats de Ganbaatar. Jusqu'à présent, ils étaient confinés dans les profondeurs de notre domaine. Mais… sans qu'on sache pourquoi… ils ont commencé à s'agiter il y a peu. Ils essaient parfois de remonter, mais se font systématiquement repoussés. Mais là… la situation est en train de dégénérer.

Le gros rat enserra son arme, manquant de grogner. La bienséance lui imposa de réfréner ses pulsions bestiales, avant de poursuivre.

Ces rats… ils n'ont plus grand chose de… humain aurait été le mot le plus approprié, en d'autres circonstances. Tsuyoshi-san, Komorebi-san… je sais que les circonstances ne sont pas les plus propices mais… accepteriez-vous de nous prêter main forte ? Au nom de la prophétie, et de notre alliance indéfectible.

Spoiler:

_________________
Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Ebpfvj4

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Mar 8 Fév 2022 - 12:06
Le Hyûga n'était pas devin pour savoir quelle serait la réaction de Komorebi. Il ne la connaissait que très peu pour ne pas dire, pas du tout. Et comme tout humain, selon les circonstances nous pouvons quelques fois être amenés à réagir à une situation d'une façon inattendue, même de nous-même. C'était à cela que pensait le Hyûga lorsqu'il remarqua l'air que prenait la Hyûga après la demande d'Altima. Elle semblait en pleine proie aux questionnements. Il était possible qu'elle refuse, oui la possibilité était grande. Les rats ne lui avaient pas tellement offert d'opportunités après ce "rapt". Elle devait accepter ou refuser un pacte dont les contours demeuraient flous à prime abord. Ce n'était guère évident pour quelqu'un qui se trouvait quelques temps avant, dans son confort, dans son monde à elle en ayant rien demandé à personne.

Contre toute attente, alors que tous attendaient encore la réponse de Komorebi, le Hyûga vit arriver un rat criblé de blessures, haletant et recherchant son souffle après un effort incommensurable qu'il avait certainement effectué. Le rat, qui était un soldat, fit son rapport immédiatement avant de s'écrouler, épuisé, à la limite. Un nom avait été prononcé, un nom que jamais le Hyûga n'avait entendu, pas moins que cette histoire de rats refoulés. Il hocha la tête. Ces histoires au fond ne le regardaient pas vraiment. Qui a raison, qui a tort, qui a commencé, pourquoi quand et comment ? Toutes ces questions qui pouvaient venir embrumer son esprit furent pragmatiquement repoussées. Lui n'en avait que faire. Il était là pour honorer le pacte qu'il avait conclu avec les rats. Ces derniers lui rendaient de fiers services quand il faisait appel à eux et à aucun moment ils ne remettaient en cause la raison pour laquelle ils étaient convoqués par le biais de la technique d'invocation. Il ferait de même.

A la suite de ces annonces, une nouvelle requête avait été adressée au duo. Une requête qui trouvait déjà sa réponse du Hyûga. Il se contenta de hocher de la tête en signe d'approbation puis tourna lentement la tête en direction de Komorebi.

_ Tu es parfaitement libre de les aider ou pas. Je puis te garantir qu'ils te laisseront libre si tu refuses d'agir. Altima est un rat de parole. Jamais il n'est revenu sur ses dires... Dit le Hyûga en portant son attention sur la kunoichi dans un premier temps avant de reporter son attention vers le rat conseiller cherchant à croiser son regard noir, profond à la fois dur, ferme et pourtant dont on pouvait déceler qu'il était un puits de science.

Si Komorebi était d'accord, alors en se préparant pour rejoindre le front, eux qui étaient pourtant appelés pour sceller un nouveau pacte et certainement aller du côté du front contre le peuple des serpents, seraient mobilisés pour un challenge qui échappait pleinement à Tsuyoshi.

_ Un de ces quatre Altima j'aimerais bien que vous m'expliquiez un peu la géopolitique de ce monde, ses réalités, vos défis. Par simple curiosité. Vous savez que ce genre d'histoire m'intéresse au plus haut point. Qui sait peut-être pourrais-je vous suggérer un ou deux conseils avisés ? Dit-il souriant et presque railleur. Mais c'était bon enfant. Le vétéran qu'il était en avait déjà vu du combat. Il n'éprouvait aucun stress à l'heure d'aller livrer son énième combat, quelque soit la cause.

_ Et cette histoire avec Ganbatarr ? Qu'est-il ? Un rebelle ? Un chef de peuple indépendant mais un peu trop guerroyeur ? Il questionnait en ouvrant les main et en haussant légèrement les épaules ne masquant nullement le fait qu'il était en quête d'une meilleure compréhension de la situation.

Avec ces rats, lui qui pensait avoir tout vu serait certainement à nouveau servi en émotions fortes.

_________________
Spoiler:


Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Dim 13 Fév 2022 - 22:35
Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi K_r6enWn

Komorebi médita sur les paroles de son cousin Tsuyoshi, lequel essaya de la rassurer quant à la teneur de cette alliance avec le peuple des rats. Au même moment, le membre du Triumvirat s'adressait au conseiller, alors convoquant les deux Hyūga dans une réunion d'urgence improvisée. Libre ? Sans doute Komorebi l'était en cet instant. Et ce qui l'inquiétait n'était non pas sa liberté de refuser, mais ce discours déjà entendu mille fois quant à sa destinée promise. Un chemin tout tracé qu'elle se devait d'accepter, car il en était ainsi. Une voie prestigieuse, difficile à refuser, tant il paraissait évident d'accepter le prestige et la gloire d'une alliance fructifiée avec un peuple tout entier. La déchue, en sa qualité de vilain petit canard du clan Hyūga, se méfiait de la saveur de cette offre. Lasse de la lumière de la gloire promise, rompue à l'ombre de l'oubli, la kunoichi doutait encore. Et il en était de même pour la demande d'aide qui tranchait totalement avec cette prophétie.

Mais au même moment, si ses convictions la faisaient vaciller vers le refus, l'urgence de la situation tendait à lui refuser l'inaction. Si tôt sortie de ses pensées, elle tendit l'oreille vers la réponse du rat adressée à son apparenté, Tsuyoshi.

Ce Ganbaatar… Il s'est autoproclamé seigneur de guerre d'une horde de rats dégénérés qui se fait appeler la Horde des tréfonds. La lie de notre peuple, pour faire simple. A force de vivre dans les profondeurs, loin de la lumière, et à respirer un air vicié, ils ont commencé à … dévier de nous. Ils ont perdu leur raison, leur sens moral pour s'abandonner à une sorte de bestialité moribonde. Ils sont devenus stupides, paranoïaques, agressifs, encore plus que des bêtes enragées. Ici-bas, il ne règne que la loi du plus fort, des trahisons et des complots. A tel point qu'Altima-sama, et ses ancêtres, ont peu à peu délaissés la sécurité de ces régions, trop dangereuses à administrer. Le chef de cette zone malfamée, Ganbaatar, a donc probablement réussi à s'imposer par la ruse ou par le sang.

Le contexte posé, il put reprendre, cette fois en insistant davantage sur l'urgence de la situation.

En ce moment nos soldats sont en train d'organiser une escouade pour essayer d'explorer ces territoires hostiles. Nous devons impérativement reprendre le contrôle de nos frontières pour éviter que des débordements violents ne se produisent, ou pire, qu'une incursion menace les sujets d'Altima-sama ! Nobles Hyūga ! Pouvons-nous compter sur votre présence pour participer à l'exploration des bas-fonds ?

Bousculée par l'invective du rat bipède, Komorebi fixa la silhouette du rongeur, et hésita. D'un côté, elle aimait cultiver la réserve et se morfondre dans l'hésitation. Offrir une main tendue en cet instant, c'était pour elle les prémices à accepter de facto le pacte des rats. Mais la description de la horde des tréfonds eut le mérite de réveiller chez elle un intérêt presque malsain. Un germe de férocité, instillé par son mentor il y a de çà quelques semaines. Et qui aujourd'hui se manifestait dans cette volonté d'aider au nom d'une motivation moins honorable : cogner du rat d'égout. De l'ombre des arènes clandestins aux ténèbres des bas-fonds du royaume des rats, il n'y avait qu'un pas.
Et Komorebi se décida finalement à le franchir.

Je… hum… j'accepte de vous prêter main forte, lâcha-t-elle, mollement.

Tsuyoshi ayant d'ores et déjà accepté, l'affaire semblait conclue. Sans plus tarder, le rat poussa un soupir de soulagement, et emmena les deux Iwajins sur le théâtre d'opération. Le temps pressait, et ce capitaine le leur fit comprendre à son pas pressé. Le trio quitta la salle de réunion, puis s'enfonça progressivement dans les profondeurs de ce monde qui échappait encore à Komorebi. Elle doutait même de l'intérêt de son Byakugan pour le comprendre, tant il demeurait si énigmatique. Après plusieurs dizaines de minutes de marche, ils arrivèrent au bout de ce qui ressemblait à une frontière. Des palissades en bois délimitaient un étroit cordon entre le monde d'en haut et celui d'en bas. Au bout de cette galerie, un réseau d'autres tunnels, plus sombres et insalubres les attendaient. De nombreux soldats se massaient entre cette frontière de fortune, lourdement armés.

A côté de cette garnison renforcée, une charogne attira l'attention de Komorebi. Son odeur et son apparence semblaient indiquer que le cadavre se trouvait ici depuis déjà trop longtemps. Pourtant… il s'agissait bien là de son état, quelques temps avant de trouver bêtement la mort ici. Un rat répugnant, aux yeux injectés de sang. Une odeur fétide l'accompagnait, et celle du trépas semblait bien plus douce en comparaison.

Tsuyoshi et Komorebi n'eurent pas le temps de débarquer que la situation dégénérera aussitôt. Une sentinelle cria pour alerter ses camarades, avant qu'un rat ne bondisse sur lui pour tenter de lui arracher la carotide à la seule force des dents. Sans plus tarder, Komorebi se précipita à la frontière. Là, la faible lueur des torches, couplée à son dōjutsu activée dans l'instant, lui indiqua la présence d'une demi-douzaine de rats, tentant de se frayer un chemin vers l'extérieur. La kunoichi, pressée par le contexte, se décida à formuler quelques signes incantatoires, avant de tendre la main face aux rongeurs qui se ruaient avec aplomb vers la frontière. L'instant d'après, une multitude d'arcs électriques jaillirent de sa paume et foncèrent en ligne droite.

Un grognement de douleur éclata dans la galerie, tant par l'écho que la multitude de rats foudroyés sur place par la technique de Komorebi. Leur cuir, brûlé par endroits, laissa s'échapper une odeur de chair cramée, qui irrita les yeux de la combattante. Pourtant, confiante dans l'efficacité de sa technique, la Hyūga fut surprise de voir que plusieurs de ces rats poursuivirent leur ascension avec acharnement, ignorant la douleur pour défier leur adversaire.

Graaah ! Humain-chose venir ici ! Tuer-tuer humain-chose femelle ! vociféra l'un d'eux, avant de se jeter sur Komorebi.

D'ordinaire, le Raiton de Komorebi engourdissait ses ennemis, facilitant sa marge de manœuvre. Mais face à la ténacité surnaturelle de ses opposants, cette dernière fut démunie, incapable d'agir à temps. Son ultime réflexe, avant que deux rats ne bondissent sur elle crocs et griffes crasseux en avant, fut de parcourir les alentours, cherchant du regard une aide quelconque.

Spoiler:

_________________
Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Ebpfvj4

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi Empty
Ven 11 Mar 2022 - 11:40
L'histoire racontée par Altima avait de quoi captiver. Une belle histoire morbide qui laissait comprendre combien la situation pouvait être complexe. Des rats rebelles donc, dont la particularité était qu'ils étaient devenus probablement fous à lier, et complètement dingues, ils en devenaient dangereux adeptes du combat, du sang et probablement de l'embrouille pour l'embrouille. A entendre ces mots, le Hyûga comprit. Avec ce type d'êtres, il n'y avait rien à négocier. Dans le jargon humain des temps à venir dits "modernes" on les aurait probablement taxés de terroristes. Et que fait-on de terroristes ? Eh bien on les élimine si possible ! A défaut on les contient comme le faisaient les rats jusqu'ici.

_ Comme si vous n'aviez pas déjà assez de soucis avec les serpents. Lâcha laconiquement Tsuyoshi.

Il suivit par la suite les rats, partant immédiatement pour le front. Oh tous bien entendu n'y allaient pas. Une escouade sur place était en train d'être montée afin de secourir ceux qui faisaient office de garde frontalier et qui avaient dû être à l'origine de l'alerte. Ils parcoururent des dédales de couloirs, des galeries faisant office de rues. Tsuyoshi était habitué par la configuration des lieux alternant entre le noir le plus compact et même la lumière du soleil. Seulement, plus ils avançaient vers leur objectif et plus il lui semblait que la lumière s'éloignait laissant place au noir le plus sombre. A mesure qu'il s'avançait, il comprit pourquoi éventuellement ces rats étaient devenus fous. Tout être, tout organisme, à son sens, a besoin d'un tant soit peu de lumière afin que son développement se fasse au mieux et quand il parle de lumière ce n'est pas forcément une exposition pure et simple au soleil...

Arrivés sur les lieux, il n'eut pas à attendre bien longtemps pour voir Komorebi à l'oeuvre. Dès que la situation se présenta, elle fit preuve d'initiative. Elle attaqua tout de suite démontrant s'il le fallait non seulement son courage, mais aussi ses aptitudes au combat. C'était intéressant. Son affinité, en tous cas celle dévoilée, était le raiton. Le Hyûga eut un sourire. Lui aussi avait pour affinité le raiton, c'était avant la résonance. Depuis lors il l'avait perdue pour le doton et peu après il s'était découvert une autre affinité, celle du vent. L'attaque de Komorebi était magnifique et plus puissante que ce dont il n'avait jamais été capable avec le raiton. La petite -uniquement par la taille- en avait sous le coude décidément. L'attaque parti en droite ligne. Il eut un choc et comme une odeur soudaine de brûlé. Et pourtant... De son Byakugan activé, Tsuyoshi comprit tout de suite qu'ils avaient affaire à un type de rat autrement plus endurants que les "siens". Malgré la technique de Komorebi, les rats continuaient d'avancer avec une vitesse et une lueur folle dans le regard et des mouvements des plus imprévisibles.

_ Hakke Kushô ! Avait lâché Tsuyoshi. Un vague de chakra vint impacter le rat fou qui tentait, sans armes, à s'en prendre à un point vital de Komorebi, par la seule force de ses dents aussi aiguisées que des lames. Le rat fut envoyé à terre. Lui, devrait ajouter aux dégâts subis précédemment par la technique de la kunoichi, ceux du Hyûga. Déterminé ou pas, il finirait bien à un moment par tomber hors service par la force des choses ! Et pourtant, il se relevait.

Gonflant sa poitrine, Le Hyûga exécutait des mudra. Une nouvelle technique allait être à l'oeuvre. Les rats "normaux" attendirent, armés jusqu'aux dents et tout aussi déterminés que ceux "fous". La technique des vents divins dévasta tout sur son passage. Faisant voler des membres, faisant gicler le sang et couiner des rats. Et pourtant... Pas même un mouvement de recul ! Même à une patte ils continuaient de progresser avec toujours cette hargne mortelle dans la gestuelle et surtout le regard.

_ Qu'est-ce que c'est que ça ? Ne put s'empêcher de demander Tsuyoshi.

Spoiler:

_________________
Spoiler:


Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Brothers from the Walled City • Hyūga Tsuyoshi

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hyûga Tsuyoshi
» La revanche du Hyuga [Tsuyoshi]
» Braconnage d’Hyûga ~ Tsuyoshi
» Autour d'un bon sake (pv Hyûga Tsuyoshi)
» Jishin et Juken [Hyûga Tsuyoshi]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: