Soutenez le forum !
1234
Partagez

Life Imitates Art, Once Again

Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Life Imitates Art, Once Again Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 22:42
« Kana faisait la même chose. »

Taishi sortit de sa rêverie. La table devant eux était couverte de morceaux d’argile de tous types.

« Matriarche ? »


La vieille femme, nouvelle cheffe du clan depuis sa victoire contre l’Hayai lui-même, esquissa un sourire tout en continuant à façonner un sculpture devant elle, un héron aux ailes déployées. Les détails inscrits dans l’argile était à couper le souffle, le résultat d’une maîtrise qui prenait des décennies à parfaire.

« Lorsqu’elle était soucieuse. Mais Kana était plus tactile que visuelle. Elle pouvait sculpter sans même regarder son travail. Tu as les yeux de ton père… Mais le regard de ta mère. Qu’as-tu en tête ? »

L’Éclair Vert d’Iwa baissa les yeux en soufflant, avant de ramener ceux-ci sur l’aînée.

« Il y aura un nouveau sommet de la coalition, à Hi, bientôt. Et je dois y aller. Parler du Chapelier, de nos avancées mais aussi de nos défaites. Enfin, ce n’est pas moi qui le fera. Je suis juste là pour protéger la représentante, et nouer des liens avec les nations. »

La femme continua son ouvrage, utilisant un biseau pour accentuer les plumes de son oiseau, dont l’élégance était bien plus réelle que les grotesques dindons de Taishi.

« Ça me semble un grand honneur. Iwa te fait confiance. »

« Oui, mais… »


Taishi soupira, reposant ses mains sur la table d’art.

« Après avoir combattu le Chapelier, et Rei… J’étais hors de moi. J’ai eu peur. Pas peur de mourir, mais bien que d’autres meurent… Mais non, ce n’est pas tout à fait exact. J’ai eu peur d’être responsables de leur mort. La dernière fois que j’ai eu ce sentiment… C’était après la chute de Kumo. Et juste avant cela… Le massacre de Yugure. »

La femme reposa le biseau, appliquant un peu d’eau pour lisser davantage la surface de sa pièce.

« As-tu peur de ce tu ressens, Taishi ? Comme un enfant qui est tombé, et a peur de le faire à nouveau ? Peur de souffrir… »

« … Peut-être. Parfois j’ai ce sentiment égoïste d’avoir déjà souffert une vie entière. Parfois, que j’ai eu un tracé du destin bien plus favorable que d’autres. La seule chose dont je suis certains, c’est que rien de tout cela n’est moi-même. À vrai dire… J’ai parfois du mal à savoir qui je suis. »

La femme garda le silence un moment, avant de relever un doigt légèrement crochu, mais fin.

« Tu n’as pas eu un parcours facile, Taishi. C’est le prix d’être allé contre la vague tout ce temps. Tu as vu ce que tu aurais pu faire, ce que tu étais censé faire… Et tu as fait autre chose. Ce sentiment de culpabilité… C’est simplement ton humanité qui te parle. À ta façon, la question est-elle vraiment de savoir qui tu es, plutôt que qui tu veux être ? »

« Ce n’est pas si simple… Avez-vous toujours voulu consacrer votre vie au Clan ? Avez-vous eu peur d’échouer dans votre tâche, ou bien tout simplement de ne pas avoir choisi la bonne voie ? »

La femme sembla étudier la question.

« Une question que tu devrais peut-être poser à ton père. »


_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Life Imitates Art, Once Again 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Life Imitates Art, Once Again Empty
Ven 2 Juil 2021 - 18:31
Taishi fronça un sourcil.

« Mon père ? »

La femme continua son ouvrage avec un air léger.

« Oui, parce que ce côté effrayé et hésitant ne vient certainement pas de ta parenté Chôkoku ! »

L’Éclair Vert plissa les yeux, agacé d’être tombé dans le panneau si facilement. Cette femme était aussi mesquine que l’autre vieux, Kisuke.

« J’oubliais que vous-autres… »

« Ahem. »

« - je veux dire, nous autres des clans majeurs sommes si obsédés par l’hérédité de nos traits. »


La femme sembla peu affectée par l’argument cynique.

« Nous sommes de nature impulsive, mais nous sommes des artistes. Nous cherchons l’équilibre dans nos créations… Contrairement au côté droit de ton dindon. »

Taishi soupira, se reculant brièvement pour constater les défauts de sa sculpture.

« Oui enfin, ce n’est pas un vrai dindon s’il n’est pas un peu déformé… »

Mais elle avait raison et il s’appliqua à reformer les proportions du côté gauche, agacé de ne pas l’avoir remarqué plus tôt, mais également que quelqu’un d’autre qui lui ne l’est remarqué.

« Que devient-il, d’ailleurs ? »

« Hmm ? »

« Ton père. »


L’Hayai soupira en continuant son ouvrage. C’était heureusement le genre de questions qu’on ne lui posait pas trop souvent. Tai restait un sujet houleux à aborder, même si les sentiments de Taishi envers lui étaient somme toute ambigus.

« Dur à dire. Mon père a toujours incarné le mode de vie de notre clan. Un vrai nomade, absolument incapable de rester au même endroit très longtemps. L’idée que je sois resté à Iwa si longtemps est impossible pour lui. Il va bien… Je crois. Je n’ai de nouvelles de lui que sporadiquement. Il est toujours sur plusieurs contrats de messagers à la fois, et je doute qu’il ralentisse avec l’âge. »

Tai était dans la mi-quarantaine à présent, mais sa forme physique exceptionnelle avait retardé l’effet de l’âge sur lui. Il courrait jusqu’à sa mort, littéralement, c’était une certitude.

« Doué pour fuir ses problèmes, oui… »

« Matriarche… »


La femme leva les mains en guide d’innoncence, retournant au travail sur l’aile gauche de son héron. Taishi soupira encore en posant ses outils.

« Je ne me souviens pas m’avoir posé toutes ces questions dans le passé. Toute cette… Hésitation. »


La femme eut un sourire mielleux.

« Tu étais peut-être davantage Chôkoku à ce moment-là. Ou bien, et ça me semble plus probable… Tu étais davantage soucieux de ton sort que celui des autres. La légende de l’Éclair Vert ne s’est pas construite sur ta sollicitude, Taishi. »

« Mais… »

« Pas de mais. Tu vivais surtout pour toi-même. Tes conquêtes, tes amantes, tes amitiés… C’était avant tout pour ce qu’elle t’apportait. Rien de mal à ça. Certains vivent leurs vies entières sans jamais mettre davantage devant leurs yeux que leurs propres intérêts. Et c’est la nature de cette famille. »

L’Hayai resta songeur pendant quelques instants.

« Comment agir de manière passionnée, si notre but ne nous amène rien ? »

Sane eut un petit rictus, haussant les épaules.

« Certains prennent toute une vie pour trouver cette réponse. Tu n’as même pas trente ans. Donne-toi un peu de temps. »

Le temps, cette denrée dont il ne semblait jamais avoir assez…

_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Life Imitates Art, Once Again 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Life Imitates Art, Once Again Empty
Dim 25 Juil 2021 - 2:54
« Je ne vais pas attendre trente ans non plus… Et finir comme notre ancien boss… *Aie* »

Une autre tape derrière la tête. La Matriarche s’en donnait à cœur joie.

Taishi parlait de Malaki, évidemment. Le Chef « Suprême » du Clan Chôkoku, du moins jusqu’à tout récemment. L’homme dans la soixantaine avancée avait enfin décidé de prendre sa retraite, même si son rôle, censé être décisif, avait été plus ostentatoire qu’autre chose dans les dernières années. Comme porte-parole, Jurôjin avait fait de son mieux pour continuer à mener les affaires du Clan. Malaki ayant des idées plutôt définies sur plusieurs questions, ce n’était pas la chose la plus impossible à faire… Mais pas la plus idéale.

« Malaki a fait de grandes choses pour cette famille et tu ferais bien de t’en rappeler. C’est ton grand-oncle après tout. »

« On peut respecter son aîné tout en ayant des idées divergentes sur son style de gestion… »

La vieille femme s’esclaffa en continuant son héron d’argile.

« Parce que tu as eu tellement plus de succès avec le tien. Ce clan ne peut pas se permettre des actions et des gestes d’éclat à ta mesure habituelle. Si tu comptes un jour prendre ma place, tu ferais mieux de t’en rappeler. »

L’Hayai leva des mains diplomatiques, pas du tout enclin à entrevoir l’idée de nouveau pour le moment. Il avait appris une leçon d’humilité sur ce coup là, et il n’avait pas besoin d’en avoir une autre. Frapper deux fois au même endroit faisait quatre fois plus mal, le dicton disait ?

« Je suppose que ce n’est pas le bon moment de partager mes plans de retraite, alors. »

Nouveau rire.

« Un homme comme toi, Taishi, est absolument incapable de prendre sa retraite. Quel genre de rêve monochrome t’imagines-tu, au juste ? Que tu vas aller vivre tout seul dans la forêt ? T’acheter une petite ferme, peut-être ? Ou encore ce rêve illusoire de voyager sans but ? »

« … »


C’était à peu près ça, en fait. Ce qui faisait un peu peur.

« Balivernes. T’as l’aventure dans le sang. La controverse, aussi. T’as passé ta vie à aller contre le vent. Une tonne de gens t’ont dit de rebrousser chemin, de vivre… Normalement. Et tu ne les as jamais écoutés. Alors tu voudrais me faire croire que c’est ce que tu ferais, une fois le Chapelier disparu de l’équation ? Personne y croit. Tu n’y crois pas toi-même. Il y aura une autre guerre, un autre conflit, un autre problème. Tu repousseras cette « retraite » cent fois, en essayant de te convaincre que c’est ton choix. Alors que c’est, comme tu aimes si souvent le dire, ton… »

« Destin. »


L’Hayai soupira en posant son biseau , se posant les mains derrière la tête.

« Cette conversation ne va pas du tout comme je le voudrais. »

Éclat de rire conjoint.

« C’est pour ça que j’ai gagné, gamin. »

_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Life Imitates Art, Once Again 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Life Imitates Art, Once Again Empty
Lun 26 Juil 2021 - 16:10
« Mais c’est amusant. »
« Hmm ? »

L’Hayai releva la tête de son ouvrage, balayant des morceaux d’argile collés sur ses bras, l’éternel dégât d’un artiste. Fan restait fixée à sa propre œuvre, qui semblait presque terminée. L’Héron était… Magnifique. Les détails de sa parure étaient impeccables, le résultat d’une aptitude mélangée à une immense dose d’expérience.

« Nous parlions de choix. Pour quelqu’un qui insiste tant sur le besoin d’en faire un, tu sembles toujours avoir tant de difficulté à le faire. »

« … »


La femme eut un rictus en secouant la tête.

« Ton problème, Taishi, c’est que tu essaies toujours d’avoir les deux côtés de la médaille. À la poser en équilibre, entre les deux faces. Mais plus souvent qu’autrement, elle tombe d’un côté ou de l’autre. »

« Parce que j’ai souvent vu ce qui arrive, ce que l’on perd de la face restée contre le sol… »

Fan secoua la tête, peu impressionnée par la réponse. Elle l’était fort rarement.

« Ah, ça c’est une autre chose. Taishi, tu sembles souvent prisonnier de ton passé. Tu as l’air d’avoir fait ta paix avec celui-ci, mais tu ne peux t’empêcher de le ramener sur la table pour prouver ton point. Pour être considéré. »

« Ce n’est pas un peu ça, l’expérience ? »


La femme eut un petit rire en se relevant, faisant quelque pas en arrière pour observer sa création, vérifiant si les angles et les proportions étaient justes. Et évidemment, elles l’étaient.

« Pas du tout. L’expérience nous apprend à mieux analyser une situation. Mais il est bien rare qu’on puisse simplement la présenter comme une évidence. Personne d’autre que toi n’a ton passé, Taishi. Personne d’autre ne peut comprendre comment il fait de toi la personne que tu es. Alors pourquoi t’attendrais-tu à venir à tes fins uniquement en le remettant sur la table, comme une preuve ? »

« … Alors comment suis-je censé faire ? À quoi sert d’avoir fait des erreurs si je ne peux empêcher de les répéter… »


La femme resta silencieuse un moment.

« … En posant les leçons que tu en as apprises, pas les erreurs elles-mêmes. C’est ça la vraie sagesse de l’expérience. Et à mon sens, c’est ce dont les autres attendent de toi Taishi. Pas tes jérémiades. Pas la douleur de ton passé. Seulement ce que tu en as compris. Tes amis n’ont pas besoin du Taishi brisé par le temps, par la souffrance. Ils veulent le meilleur de toi-même, celui qui vit dans le présent, et l’avenir. »

L’Hayai soupira. Il avait été si stupide ces derniers temps. Si aveugle dans sa propre colère.

« … Je regrette de ne pas avoir repris contact avec ce clan plus tôt. »

« Tu devrais. Ton dindon est affreux. »

L’Homme jeta un regard à sa propre sculpture avant d’éclater de rire en se grattant la tête.

« Ah non, Matriarche… C’est exactement ce à quoi c’est censé ressembler… »


Spoiler:
 

_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Life Imitates Art, Once Again 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Life Imitates Art, Once Again Empty
Jeu 19 Aoû 2021 - 0:50
*Quelques temps plus tard*

« … Et c’est comme ça que nous tenons les comptes. »

Taishi soupira en penchant en arrière sur sa chaise. Qui aurait cru que la gestion d’un clan était si compliquée !? Enfin peut-être quand le clan est également une entreprise internationale avec des contacts partout sur le continent. Mais l’Hayai n’avait jamais vraiment réfléchit à cela. À bien y penser, il n’avait pas réfléchi beaucoup tout court. Il était bien content de ne pas être sur la chaise de la chefferie, du coup, mais ce n’était qu’une mince consolation.

« C’est… Beaucoup de détails. Je ne suis pas sûr d’avoir tout saisi, honnêtement. »

La vieille eut un petit éclat de rire, se retournant pour offrir au jônin une tasse de thé fumante.

« Tu n’as pas besoin de savoir tous les détails, uniquement le fonctionnement général des activités. Comme un capitaine de navire, quoi. Malaki savait à peine si nous faisions des profits. »

L’Hayai prit la tasse avec reconnaissance, mais fronça un sourcil.

« C’est un peu le prix de la position. Tu est censée être retranchée du clan, à l’écart. »

La femme hocha de la tête.

« C’est ainsi que nos ancêtres l’ont voulu. Mener nécessite de l’introspection, un calme qui ne fait pas vraiment écho à notre art, quand on y pense. Mais je crois que nous pouvons avoir plus d’une interprétation de la tradition des anciens. En utilisant des représentants, par exemples. »

« Comme Jurôjin. »

Elle haussa des épaules, frêle mais agile. Difficile de lui donner un âge précis, cette femme. Il n’aurait jamais osé lui demander non plus.

« Oui. Et Jurôjin était très proche de Malaki, le comprenait mieux que personne. À présent qu’il a pris sa retraite, Jurôjin prend un rôle davantage en arrière-plan. La tradition n’est pas contre l’idée de garder le même représentant, mais n’a l’obligation de le conserver non plus. »

« … Je ne suis pas certain d’aimer où va cette conversation ! »


La femme éclata de rire.

« Après tout ce que tu as fait dans ta vie, Taishi, c’est un peu de responsabilité qui vient t’effrayer ? »

« … Je suppose que vous n’avez pas tort, mais… »

La femme secoua la tête.

« Pas de mais. De toute façon, je veux compter sur toi pour transmettre mes ordres, pas nécessairement pour en prendre toi-même. Pour le moment du moins. »

« Ça sonne déjà moins terrifiant. Mais les autres membres du clan… Et Jurôjin…»

« … Savent très bien que j’ai l’intention de faire cette nomination. Tu restes le membre le plus célèbre de notre clan, Taishi. Ne laisse pas ta défaite à l’élection te faire croire que tu n’as pas le respect de nos frères et sœurs. Pour le reste je n’ai pas besoin de leur approbation pour te donner ce rôle. C’est l’avantage d’être aux commandes du navire, ha ha ha. Et Jurôjin a beaucoup de respect pour toi. Il conservera son propre titre, lui aussi. Le jeune homme est très habile administrativement, contrairement à toi. »

Taishi ouvrit la bouche pour répondre, mais ne trouvant rien à redire il la referma. C’était une grosse responsabilité, et bien différente de celle qu’il avait porté pour son clan paternel.

« Mais une chose à la fois. Il y a beaucoup de choses que tu dois connaître sur le clan. Tu n’as pas grandi au sein des nôtres, tu n’es donc pas aux faits de toutes nos coutumes. Je compte sur toi pour apprendre, et rapidement. »

Taishi considéra la femme pendant quelques instants, clignant des yeux.

« … Je ferai de mon mieux. »

_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Life Imitates Art, Once Again 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Life Imitates Art, Once Again Empty
Jeu 19 Aoû 2021 - 2:01
Au cours des semaines, Taishi passa le plus clair de son temps au sein du domaine, ne sortant que pour s’entraîner ou remplir ses fonctions comme Jônin, qui restaient légères par rapport à beaucoup d’autres, puisqu’il n’était ni enseignant ni chef d’équipe. Si Toph aurait voulu qu’il partage son savoir, elle semblait avoir compris depuis le temps que son absolue priorité restait la lutte contre le Chapelier. Et jusqu’ici… Sa semblait marcher.

Taishi passa beaucoup de temps, pas seulement avec la cheffe Fan mais également avec ses cousins et cousines du clan, apprenant à les connaître mais aussi à les permettre de le connaître lui, même si certaines parties de son passé resterait dans l’oubli pour des raisons évidentes. En retour, ils lui montrèrent une foule de coutume claniques, dont l’initiation des plus jeunes et les différents tests physiques et artistiques qu’ils devaient accomplir pour progresser comme jeunes usagers du Bakuton. Amusé par le fait qu’il s’était vu refusé cette éducation, Taishi se surprit à apprendre une ou deux choses, mais fit évidemment semblant qu’il maîtrisait le tout à la perfection.

Au fil du temps, les membres du clan s’ouvrirent à lui et vinrent de plus en plus le voir et le consulter sur divers sujets. Ils étaient friands d’aventure mais également des expériences de l’Éclair Vert. Beaucoup aspirait un jour à obtenir son niveau de célébrité, car aussi bizarre que ça paraisse, c’était un trait commun et normal pour un Chôkoku. Taishi n’était pas aussi passionné de reconnaissance publique qu’eux. De l’extérieur, beaucoup de Chôkokus parassaient désordonnés, abruptes, arrogants et distraits. Mais une fois qu’on les connaissait… Ils étaient aussi passionnés, avide du détail, et énergiques. Il fallait apprendre à vivre avec leurs traits à eux.

Taishi remarquait que ce n’était pas différent d’avoir une nouvelle famille… Parce que ce l’était, essentiellement. La compagnie des membres du clan Hayai lui manquait parfois, mais ce n’était pas exactement la même chose. Les Hayai étaient des nomades, indépendants de nature et pas particulièrement attachés à la famille, pas de la même manière que les Chôkokus du moins.

Le jour vint où Fan convoqua le Clan dans la grande salle du domaine. Ce n’était pas très différent que lorsqu’il avait tenté de forcer l’élection pour prendre la tête du clan… Mais également bien moins tendu comme atmosphère. La dernière fois, il avait été un étranger entouré de visages inconnus. Mais cette fois… Il était un frère de clan, pas juste la légende qu’on décrivait de lui, mais juste un autre homme, plein de défauts et d’impulsivité.

Autant de choses qui faisaient de lui un Chôkoku.

« Nous sommes ici pour officialiser la nomination de Chôkoku Taishi comme représentant de ma personne, et ainsi du Clan tout entier. »

Ce n’était une surprise pour personne cette fois, ainsi le silence demeura.

« En tant que Cheffe de Clan, je n’ai pas besoin de l’approbation de qui que ce soit pour prendre cette décision, mais je souhaite tout de même la motiver. Vous savez tous qui est cet homme. Un vétéran, un conquérant de plusieurs guerres. Même lorsque nous lui avons refusé son héritage, Taishi n’a jamais cessé de vouloir pratiquer notre art. Même sa désertion d’Iwa prouve que le sang Chôkoku coule dans ses veines. Si nous avions eu ce courage, nous aurions peut-être nous aussi quitté Iwa, à l’époque. Mais désormais, notre destin est celui de ce village. Village que Taishi connait aussi bien que quiconque. Taishi est un regard frais, extérieur. Je vois en lui un conseiller émérite, qui nous aidera à conserver notre statut des plus grands artistes du continent. Aujourd’hui, je le nomine, mais j’attends de chacun d’entre-vous de redoubler vos efforts. De protéger Iwa grâce à notre art, et sculpter l’histoire pour que jamais elle n’oublie la gloire de notre clan. »

Taishi baissa les yeux. Il avait souvent eu cette impression au gré des années d’avoir tout perdu. Sanadare. Katsuko. Aimi. Akimoto et tellement d’autres.

Mais pas aujourd’hui.


_________________
Gods do bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Life Imitates Art, Once Again 56132_s
#GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#PROLOGUE THEME : JIKKUKAN HERITOR / #TAISHI`s THEME I : THE GREEN FLASH / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine

Life Imitates Art, Once Again

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: