Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo.

Shinrin Kyori
Shinrin KyoriEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Dim 4 Juil 2021 - 23:32
L'air décontracté dans un kimono assez large noir et blanc, un chapeau de paille sur la tête dissimulant en partie ses brûles, il tenait à la main un prospectus qui disait pour vous la faire courte, que l'académie Hashira proposait des cours de Fuinjutsu, autant pour les apprentis, que pour les plus débutants des ninjas du village. Ayant à cœur de devenir plus fort chaque jour, Kin avait sélectionné un cours qui pouvait l'intéresser dans le programme de la semaine, et l'avait entouré d'un coup de pinceau rouge, comme l'on pouvait le faire pour une liste de course.

Devant l'énorme édifice qui s'élevait comme un géant de pierre, faisant écho à la puissance de la montagne toute proche, en plein cœur du centre d'Iwa, Kin se sentait à sa place, malgré qu'il soit un étranger, l'on avait tout fait pour lui donner l'impression d'être chez lui. Son nouveau foyer lui avait fournit un appartement de fonction, plutôt coquet, qui lui permettait de laisser libre court à ses envies, une fois le service terminé, et la vie ordinaire regagné.

Il ne s'était pas encore fait énormément d'amis parmi les autres ninjas, bien qu'il en est rencontré plusieurs depuis quelques mois. Mais il ne doutait pas qu'avec les épreuves à surmonté, viendrait l'amitié qui se construisait dans la difficulté. Des frères d'armes, voilà ce que recherchait le jeune homme, le jeune tigre bondissant dans sa poitrine, lui donnait le même surnom depuis qu'il était entré au service d'un gouverneur d'Ame no Kuni. Un ex-gouverneur, pour le moins refroidi dans ses ardeurs.

Mais les coupables coulant des jours heureux, pouvaient numéroter leur abatis. Un jour viendrait que Kin serait prêt à revenir au pays, et à régler ses comptes. Qu'on agresse un guerrier, ou un représentant du peuple, c'était le jeu quelque part ; Ils avaient dépassé les bornes lorsqu'ils avaient assassiné la femme de son maître. Des limites qu'ils auraient dû se garder de franchir, seraient la cause de leur échec prochain.

Kin demanda son chemin à l'accueil, on lui indiqua une salle sur la droite, et il se rendit au cours la démanche tranquille, de celui qui se sait en territoire allié et qui n'a pas à surveiller ses arrières.

- Ohayo à tous, fit-il en s'inclinant bien bas, pénétrant dans une salle ou cinq ou six Shinobis le toisèrent à son arrivée. Même si le silence ne se rompit pas de leur coté, au moins n'étaient-ils pas agressif à son encontre, alors qu'ils ne se connaissaient pas du tout, et que tout ce que l'on savait de lui, était qu'il venait d'une contrée non loin d'ici, qu'il était un étranger donc.

Mais la xénophobie ne semblait pas régner en main de maître sur le village des montagnes. Ainsi, il s'installa sur un banc de l'académie, attendant l'arrivé de son maître, le fameux Miyamoto Teruyo, le fameux maître en fuinjutsu d'Hashira.

La patience, était le point fort de tout bon gardes, qu'ils soient du corps, ou d'une porte. Un guerrier, passait plus de la moitié de sa vie à attendre, et l'autre moitié, à combattre après avoir attendu.

_________________
Entre deux mondes, accroché à ma bulle, j'innonde.
L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. H10z
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Sam 10 Juil 2021 - 20:19

Un shinobi que je n’avais encore jamais eu l’occasion de côtoyer fit rapidement son entrée dans la pièce, ou plutôt cette salle de cours que j’affectionnais tout particulièrement et dans laquelle je me sentais utile. Il s’était passé de nombreuses choses depuis l’attaque de Yonbi. Les morts, les mutilés et les miens et moi-même, sauvé par le sacrifice d’un ami. Je n’avais pas été blessé physiquement comme la majorité de ceux ayant permis le scellement de Yonbi à l’intérieur de moi, mais ma mutilation à moi, elle était gravée au cœur de mon esprit, un souvenir marqué au fer rouge, à jamais. Ce sacrifice, je l’avais imposé à celui qui m’épaulait et je devrais vivre avec ceci jusqu’au bout. Heureusement, aujourd’hui, je n’étais plus seul à porter cette peine, un autre compagnon de route m’ayant rejoint. En attendant, compte tenu des circonstances actuelles, il était devenu indispensable de former mes pairs mais aussi la prochaine génération à ce qui allait se résoudre dans les prochains temps.

Assis seul au dernier rang de ces banc en pente, j’observais mes élèves assidus alors que l’inconnu s’installa sans un mot. C’est lorsque la cloche retentie quelques minutes plus tard que je me levais de mon assise, descendant les rangs, rappelant les quelques consignes habituelles.

« Bien, pour la prochaine fois, entrainez-vous à maitriser ce jutsu, nous pratiquerons sur les mannequins de bois. Et n’oubliez pas que le futon peut prendre plusieurs aspects. Projection, tranche et perforation. Concentrez-vous sur la tranche dans un premier temps. »

Passant devant le balafré, je notais ses stigmates et m’approchais de mon pupitre professoral, m’adossant à ce dernier afin de faire face à celui qui semblait être mon seul élève du jour.

« Je suppose que tu es là pour le cours de fuinjutsu ? Je doute que l’on soit plus nombreux, alors autant commencer tout de suite, au moins, tu auras droit à un cours particulier. Après tout, le fuinjutsu intéresse beaucoup moins les shinobis que la maitrise élémentaire ou le taijutsu. Mais peut importe, il en faut pour tout le monde. »

Décollant de mon bureau, j’ouvrais les portes coulissantes donnant vers l’extérieur et après quelques pas dehors mais aussi quelques mudras, je faisais émerger du sol un rocher suffisamment important pour servir de cible. Revenant dans la salle de cours, invitant l’inconnu à se lever et à me rejoindre, sous ses yeux, je réalisais quelques mudras plus complexes que pour une simple et petite explosion, apposant alors mon sceau sur l’un de mes kunais. D’un jet presque nonchalant, la lame se planta dans la roche. C’est une fois libéré de son mudra que l’explosion retenti, délitant la roche sous nos yeux, projetant quelques débris jusqu’à nos pieds.

« Je suppose que si tu es là, ce n’est pas par hasard. Aujourd’hui, je suis sensé enseigner des fuinjutsus quelque peu plus complexes que la base que beaucoup maitrisent. Mais, j’en oublie toutes les politesses. Je ne me suis pas présenté. Miyamoto Teruyo, enchanté. »

On dit que la première image que l’on offre à un interlocuteur était la plus importante. Quelle image pouvait-il se faire de moi ? Du haut de mon mètre-soixante-cinq, de ma petite bedaine paternelle et affublé d’une tignasse rousse. Je ne parlais même pas de ma tenue plus que décontractée du jour, portant aux pieds une paire de getas, un short d’un vert prairie et terminant mon accoutrement par une sorte de chemise rose ornée de plusieurs tournesols.

« Avant que l’on ne poursuive, j’aimerai que tu me dises plusieurs choses. En premier lieu, pourquoi le fuinjutsu ? Ce que tu espères en faire et quel est ton degré de maitrise dans ce domaine. Dans un second temps, j’aimerai que tu me décrives avec précision ce que tu m’as vu faire pour parvenir à exploiter ce sceau de A à Z. Mais avant tout, j’aimerai surtout savoir à qui j’ai à faire ahahah. »

Je terminais là mon intervention sur un rire offert de bon cœur.

Spoiler:
 

_________________
L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Lun 12 Juil 2021 - 11:18
Avoir Teruyo-sensei comme sensei avait ses avantages et ses inconvénients. L'un des inconvénients, c'était que Kisuke avait du suivre plusieurs cours de Fuinjutsu après avoir fait connaitre à son maitre son envie de plonger dans cet art mystique et puissant. Il avait déjà beaucoup appris sur les possibilités du domaine. Mais s'asseoir avec des plus jeunes que lui pour recevoir un cours de quelqu'un d'encore plus jeune que lui avait un petit aspect d'humiliation dans sa bouche.

La cloche sonna, il était un peu en retard, mais se hâta d'entrer dans la pièce.

Son sensei était en train de discuter avec un inconnu. Il avait un très chouette chapeau de paille. Pas aussi chouette qu'un bob, c'était certain. Mais Kisuke reconnut tout de suite un compagnon de couvre-chef et hocha de la tête à son arrivé. Il n'était pas très beau avec ses cicatrices. Il ne semblait pas du coin, mais Iwa était connue et réputée pour être une terre d'acceuil. Son propre clan venait d'Hi, après tout. Kisuke fit une note mentale d'aller discuter plus tard avec ce nouveau venu - ne serait-ce que par politesse - mais son attention fut capturé par la voix de l'Homme-Singe.

Il activa son byakugan et lu sur ses lèvres pour ne rien perdre de ce qu'il disait, ni de ce qu'il faisait avant de s'approcher d'eux. Son maitre avait exécuté des mudras pour faire un sceau explosif d'une grande puissance. Largement plus puissante que le sceau qu'il avait appris l'autre jour. Et c'était une arme qu'il manquait dans son répertoire présentement. Il avait des techniques taijutsu, des défenses, des esquives, des déstabilisations... Mais en terme de puissance brute à distance ou sabotage, il était encore bien démuni. Ses yeux brillèrent d'un éclat d'avarice. Il voulait cette connaissance. Ce savoir.

Il se hâta de les rejoindre.

Sensei, monsieur, puis-je me joindre à vous ? Je suis particulièrement intéressé par un sceau de cette puissance.

Il les salua, et après avoir reçu confirmation, se tourna vers le nouveau venu et se courba très respectueusement. Comme la branche principale lui avait inculquée depuis sa naissance. C'était sa réponse automatique.

Hyûga Kisuke, enchanté. Je fais partie de l'équipe de Sensei. Je suis désolé de m'imposer de cette façon. Je te revaudrai ca plus tard.

Profitant de la situation pour avancer dans la leçon, Kisuke pris les devants pour répondre à au moins une série de question de Teruyo. Ce dernier savait déjà tout cela, bien entendu, mais c'était une façon d'aider indirectement son co-disciple du jour.

Le fuinjutsu pour aider à mes activités de pharmacien, et donner un aspect subtil et complexe à mes capacités de shinobi. Je pratique assidument le stockage, je commence à pratiquer des sceaux explosifs basiques et je fais des recherches de sceaux Hyûga. Pour la description, je passe mon tour cette fois-ci.

Kisuke avait vu les mudras, la pose sur le kunai et l'activation. Son Byakugan avait même vu des échanges chakratiques invisibles à l'oeil nu. Mais ne sachant pas le niveau de l'autre disciple du jour, il ne voulait pas empiéter sur les volontés éducatives de Teruyo. Et il pouvait se faire un petit peu plus petit vu qu'il était déjà arrivé en retard à la formation.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Mar 3 Aoû 2021 - 23:23

L’art et la manière de faire ses entrées, voilà qu’un élève inattendu faisait son apparition soudaine dans ce cours qui partait a priori sur un apprentissage en solitaire. Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux a priori. Après tout, mes cours pouvaient être dispensés à d’autres, seulement, il était rare que pour l’apprentissage du fuinjutsu les shinobis se bousculent. Après tout, la discipline était toute particulière et ses applications, bien que variées, nécessitaient une connaissance et une imagination importante. Laissant à Kisuke le loisir de se présenter mais aussi de laisser son camarade répondre à ma question, alors que ce dernier allait finalement partager son savoir, un petit faucon pèlerin virevolta au-dessus de nos têtes, nous affublant de son cri si particulier. Un message ? Maintenant ? Curieux, je levais mon bras, accueillant le porteur du petit parchemin que je déroulais rapidement après avoir renvoyé l’animal vers les cieux. Levant la tête avec ma lecture, je me tournais vers mon premier élève.

« Il semblerait qu’une mission te soit affectée. Point positif, nous avions à peine démarré. Je pourrais toujours prendre le temps de te former un autre jour. En attendant, retourne aux bureaux des attributions, ils ont du travail pour toi. »

Sourire aimable, je regardais le genin nous saluer avant de prendre congés des deux vieux que Kisuke et moi étions.

« Eh bien, il semblerait que ce cours soit à nouveau un cours particulier hahaha. »

Si j’avais une idée de la manière dont je souhaitais apprendre les choses à Kin, je dois avouer que j’étais quelque pris au dépourvu face à ce changement d’élève. En effet, même si les deux fuinjutsu se ressemblaient, je ne souhaitais pas prodiguer un apprentissage similaire à celui proposé la dernière fois. Réfléchissant de longues secondes, je m’efforçais de trouver une solution en vain jusqu’à ce qu’une petite lueur d’espoir vienne me donner un répit suffisant pour trouver « la » bonne méthode.

« Eh bien, maintenant que Kin est parti, c’est donc à toi de répondre à ma question. J’ai déjà une bonne partie des réponses que je cherchais, j’aimerai surtout que tu me décrives avec précision ce que tu m’as vu faire pour exploiter ce fuinjutsu. J’attends que tu me décrives les étapes de A à Z et surtout que tu me dises comment toi, tu ferais pour développer ce sceau, quelles seraient les étapes clefs de la compréhension et du fonctionnement de ce sceau. »

M’asseyant sur une bordure de bois, à l’ombre du bâtiment, je regardais le genin et reprenais le fil de la conversation.

« Tu te doutes que les choses ne sont pas aussi simples qu’il n’y parait et de fait, et attendant beaucoup de toi, j’escompte que tu saurais décrypter tout cela avec intelligence. Tu me diras d’ailleurs si tes yeux auront été utiles dans le décryptage de tout cela, et de quelle manière, je serais curieux d’en apprendre plus sur les fuinjutsu à travers une vision différente. »


_________________
L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Mar 10 Aoû 2021 - 17:56
Hmm dommage, aurevoir Kin-san. J'aurais apprécié apprendre à te connaitre. Cela sera pour une prochaine fois ! Bonne mission.

Et il était du coup de nouveau en classe particulier avec son sensei Teruyo. Ce n'était pas non plus pour le déplaire. Son sensei était un expert en fuinjutsu, c'était inconstestable. Avoir toute son attention dans un apprentissage lui donner un avantage significatif pour apprendre rapidement l'objet de ses désirs - une capacité de puissance brute qu'il pourrait utiliser efficacement en combat. Il lui demanda un récapitulatif de sa compréhension, de son analyse avec le byakugan de ce qui c'était passé. Il fit de son mieux dans ses explications.

Des mudras, tout d'abord, pour concentrer le chakra et lui donner un motif particulier avant de l'imprégner dans le projectile. Lancer le projectile n'était pas lié à la technique en soi. Le déclenchement du sceau s'est fait à distance, par une pointe de chakra modélée par votre dernier mudra. Le sceau a convertit un stock d'énergie chakratique en une énergie thermique rapidement - formant ce qu'on appelle communément une explosion. Le sceau, après activation, à cessé d'exister, soit à cause de l'explosion, soit parce que l'explosion lui à vidé ses ressources et qu'il s'est effondré après qu'il n'avait plus de quoi se sustenter. Mon oeil n'a pas bien pu voir cette partie.

Le byakugan était un outil spécialisé pour voir les tenketsus, mais pouvait également voir le chakra avec une précision et une netteté inégalé par les autres senseurs du monde. Ce faisant, c'était une excellente façon de comprendre exactement ce dont un sceau était formé, et de décrypter ses mécanismes intriqués. Pour autant il fallait également tout le loisir et le temps pour ceci, et Kisuke n'avait pas exactement une journée complète avec un crayon et des notes pour faire ce travail.

Un sceau d'une bien belle puissance, ceci dit. Des mudras. Une apposition. Le placer à l'endroit souhaité. L'activer à distance. Et puis on sort le cocktail pour apprécier le feu d'artifice. Mais même si je le voudrais, je ne pourrais pas imiter une telle puissance en me basant sur votre précédent enseignement. Comment avez-vous fait pour atteindre une telle explosion ?

Kisuke se dit qu'il avait du rater lors de l'apposition du sceau une sortie de partie qui pouvait agir comme batterie ou réservoir de chakra. Une fois activé, ce réservoir augmenterait grandement la capacité finale en déversant dans le circuit une grosse quantité de chakra. Le fuin en lui-même n'était après tout pas si différent que cela d'un fuin de boutique classique, ce n'était donc pas l'efficacité de la partie créant l'explosion qui était en jeu.

Il s'agissait néanmoins de réfléchir aux questions de Teruyo-sensei également, et de lui apporter une réponse pendant qu'il faisait mumuse avec ses démons intérieurs sur son petit banc.

Il réfléchit de longues minutes. Après tout, il n'était pas pressé, et il voulait arriver à la bonne réponse par sa propre méthodologie scientifique. Les indices n'étaient que des béquilles de son développement. Comment lui ferait-il pour travailler et développer un tel sceau ?

Personnellement, mon approche consisterait à d'abord travailler le sceau en lui-même. L'analyser. Comprendre ses rouages en détails et ce qui le déclenche avec certitude. Puis, je travaillerais sur le produire via mudras et l'apposer sur une surface. Enfin, en tout dernier, je travaillerai sur la puissance et l'énergie emagasinée, pour des raisons de sécurité évidente.

Travailler sur la puissance en premier était le meilleur moyen de finir en plusieurs morceaux dans la morgue d'Aimi-taisho.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Dim 15 Aoû 2021 - 14:20

J’avais beau le savoir, à chaque fois que j’y étais confronté ou que j’étais témoin de son efficacité, je ne pouvais que m’émerveiller de la puissance de ce byakugan. En dehors de toutes considérations martiales alliées à la maitrise du taijutsu, les pouvoirs que conféraient cet œil étaient quelque chose qu’un spécialiste de la dissimulation et de la détection rêverait d’avoir. Mais les choses étant ce qu’elles étaient, j’avais pour moi ma lumière, et faire partie du clan Hyuga ne m’aurait surement pas permis de bénéficier de ce genre de talent si particulier lui aussi. Quoi qu’il en soit, comme toujours, bien que certains pourraient le percevoir comme un clown de part son tempérament particulier, Kisuke se montrait d’une intelligence vive. Je savais pertinemment que ce qu’il montrait ne reflétait pas tout à fait la réalité de qui il était, tout simplement parce que j’agissais de même, paraissant parfois, souvent même, nonchalant aux yeux des autres, jusqu’à ce que les besoins et les nécessités du moment prouvent le contraire.

Attentif aux explications que le porteur de bob me donnait, j’acquiesçait à plusieurs reprises face aux précisions que le genin pensait avoir décelé dans la réalisation de mon sceau. Souriant, m’asseyant sur l’engawa de bois qui courrait tout le long du bâtiment, j’invitais mon élève du jour, l’autre ayant été appelé à d’autres fonction à prendre place là où il le souhaitait.

Voilà ce qu'est un engawa:
 

« Eh bien, ce sont de bonnes réflexions que tu as là, preuve que le fuinjutsu t’intéresse réellement. Tu as surement dû t’en rendre compte, et sans dénaturer les autres domaines shinobis, le fuinjutsu est l’un des plus dur à maitriser, même si le genjutsu le surpasse, et ce pour différentes raisons. Comme toute techniques, il faut des mudras en général, du chakra, et ainsi le modeler pour produire un effet. Concernant, le fuinjutsu, il y a d’autres contraintes à prendre en considération, deux en fait, et t’en a fait mention. La surface sur laquelle poser le sceau et la qualité du sceau en lui-même, j’entends par là, la calligraphie. »

Retournant brièvement à mon bureau, je revenais avec un paquet de feuilles, en prenant deux, le reste lesté par un cailloux posé dessus pour éviter qu’elles ne s’envolent. Face à mes deux papiers vierges, je réalisais quelques mudras simples d’une part, appliquant un premier sceau et, appliquant une gestuelle presque similaire, un second sceau sur le deuxième parchemin.

« Vois ! Sur le premier, le sceau que je t’ai enseigné la dernière fois. Cela ressemble globalement à ce que tu peux avoir dans ton kit de mission. Cela est simple mais efficace. Maintenant, si tu regardes le second sceau, tu verras qu’en terme de proportions, nous avons les mêmes. En revanche, la complexité n’est pas du tout la même. Le sceau est plus fourni, plus détaillé. »

Ramassant les deux feuilles, je les collais chacune sur une mannequin de bois avant de les faire détonner chacun.

« L’explosion en est également différente. Ce n’est pas la seule raison, mais cela joue considérablement. Maintenant viens avec moi. »

Invitant Kisuke à me rejoindre sur la zone d’entrainement, je malaxais une nouvelle fois mon chakra, m’appliquant à faire des mudras des deux mains malgré mon expertise et m’apprêtais à apposer un nouveau sceau.

« Ne bouge pas et ne t’inquiète pas, cela ne va pas exploser ! » dis-je en souriant en posant ma main sur le torse de l’apothicaire.

Immédiatement, le sceau se développa et finalement, mon élève pourrait rapidement constater qu’il était dans l’incapacité de faire le moindre mouvement. Maintenant un mudra, gardant mon jutsu actif, je récupérais un sceau de bois que je remplissais rapidement d’eau avant de revenir devant un Kisuke toujours aussi droit avant de relâcher mon étreinte.

« L’apposition et là où veut apposer un sceau est primordial, cela peut complexifier nettement un sceau. Autre exemple. »

Me reculant de quelques pas, je m’appliquais une nouvelle fois à faire un exemple dont le genin serait la victime. Réalisant une nouvelle fois des mudras, une fois mon chakra suffisamment malaxé, j’interpelais mon partenaire d’équipe.

« Je veux que tu esquives ce sceau. Je parle bien d’une esquive, du genre de celle que je t’ai enseignée. »

Une nouvelle fois, j’appliquais ma main au sol. A cet instant, un immense sceau commença à se déployer devant moi, un sceau circulaire qui s’étendait sur une large zone. Une fois pris au piège, une fois encore Kisuke serait en mesure de ressentir ses effets. Gardant un mudra actif, je lançais là quelques explications.

« Support d’apposition et complexité. Normalement, tu devrais sentir les mêmes effets d’immobilisation que le sceau précédent. » finis-je par dire en relâchant mon étreinte quelques secondes plus tard.
« Dernier exemple avec ce seau d’eau. Appose-moi sur l’eau le sceau explosif que je t’ai enseigné. »

La démonstration de l’apposition se terminait par la matière sur laquelle il était de réaliser la technique, avoir un support tangible pouvant supporter la technique en question, chose qui était impossible dans le cas présent et ce qui expliquait pourquoi il était également si compliqué de lutter contre un assimilateur avec ce genre de techniques.

« Bien, maintenant que l’apposition a eu son explication, la maitrise d’un sceau, comme tu le sais, passe par la maitrise de sa calligraphie. Vu l’exercice de la dernière fois, trouvons quelque chose d’autre tu veux … hum … Oh ! Je sais ! » dis-je en souriant de satisfaction.

Sortant de ma besace mon fil d’acier, je m’approchais d’un arbre, invitant le genin à me rejoindre.

« Oh que oui, je pense que tu as bien compris ! »

Le but était simple. Les pieds accroché, le corps suspendu vers le pas, à l’aide d’une branche, mon élève allait devoir tracer sur une immense feuille que je gardais dans ma salle de classe à l’aide d’un grand pinceau de calligraphie le sceau que j’accrochais en modèle sur le tronc. Mais cela n’était pas suffisamment amusant, à côté de mon vieil élève, je m’assurais de son mouvement de balancier, le poussant dans toutes les directions à mesure qu’il jouait les pendules pour faire en sorte de rendre l’exercice un peu plus corsé.

« Bien, pendant que tu traces ce sceau, rappelle-moi pourquoi tu dois apprendre de cette manière ? ».


Spoiler:
 

_________________
L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Mar 31 Aoû 2021 - 13:34
Teruyo avait la bougeotte, d'abord s'asseyant sur un engawa puis marchant à son bureau pour revenir avec un paquet de feuilles. Il montra à Kisuke deux sceaux sembables. Un simple coup d'oeil suffisait à les identifier comme sceaux explosifs. Mais si l'un était une copie conforme de celui qu'il avait appris, le second semblait similaire et beaucoup plus complexe en même temps.

De loin ils sont effectivement ressemblants, mais quand on regarde les détails...

Kisuke voyait cela dans une dimension supplémentaire, des fractales rajoutés là où le sceau précédent était minimaliste et épuré. Mais il n'avait pas tellement le temps d'analyser cela que son sensei-à-la-bougeotte changeait encore de scène et passait à un terrain d'entrainement où il fit quelques exemples d'apposition de sceau d'immobilisation à Kisuke. C'était intéressant. Il avait tendance à préférer ses coups du Hakke aux appositions, mais pour une résolution non léthale c'était... une corde à apprendre.

Puis l'homme-singe eut la fantastique idée de suspendre Kisuke par les pieds pour apprendre à dessiner le sceau. L'enthousiasme de Kisuke dans cette épreuve était débordant. (ou pas)

Si j'avais su j'aurais évité de manger du fromage ce midi.

Il soupira tandis que ses pieds et sa tête renversée commençèrent à s'élever du sol. Teruyo-san semblait tirer de tout ceci beaucoup trop de plaisir et il n'avait plus la fougue et inarrêtable énergie de sa folle jeunesse. Il était quasiment blasé, oui, quand il commençait à penduler dans les airs, à sentir la morsure de la froide brise sur ses joues et dans ses cheveux. Son chapeau était tombé, évidemment. Il pouvait toujours bouger les bras, et cela rendait malheureusement son équilibre encore plus difficile à contrôler.

Sur un ton blasé, il répondit à son sensei.

Parce qu'en situation réelle, j'aurais de toute façon du mal à apposer mon sceau, alors autant apprendre directement à tracer le sceau dans des situations difficiles.

Et la situation du moment était particulièrement difficile. Il devait ici lutter contre le mouvement de pendule, la gravité étrange, ses rhumatismes et son envie de faire pipi. Tracer un sceau avec un ustensile géant en soi était déjà d'une certaine difficulté. Kisuke aurait peut-être pu utiliser ses projections de chakra clanique pour se stabiliser, mais cela allait à l'encontre de l'exercice et très certainement que son sensei ne le laisserait de toute façon pas faire et trouverait une façon encore plus déterminée à l'embêter.

Donc il mordit sur ses dents, et tenta de tracer traits par trait le sceau. Ses fenêtres d'opportunités n'étaient pas infinies, et il devait se contenter de ces maigres instants pour compléter le dessin. Si les traits principaux étaient rapidement fait, c'était les détails et les fractales qui étaient particulièrement difficiles à remplir dans ces conditions. Il devait anticiper le mouvement, préparer son trait avant de pouvoir le faire pour s'assurer qu'un maximum soit sous contrôle.

Le résultat global ?

...

Cela ressemblait au sceau de base, et c'était déjà pas mal. Kisuke, de son côté, avait de l'encre qui coulait sur ses bras, la tête toute rouge et les pieds qui commençaient à picoter de l'absence de sang.

Je pense quand même que cela commence à devenir hors de contrôle, Teruyo-senpai.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Lun 6 Sep 2021 - 21:57

Les yeux des Hyuga pouvaient voir beaucoup de chose, mais pas tout. Si le chakra n’avait pas de secret pour eux, la calligraphie nécessaire pour le tracé d’un sceau nécessitait d’autres talents. Il fallait savoir faire preuve d’une certaine minutie et d’une grande application, d’autant plus dans la confection d’un sceau. Pour certains d’entre eux, en termes de puissance et d’efficacité, l’évolution étant faible, la variabilité du sceau l’était tout autant. En revanche, dans le cas présent, les détails étaient quelque peu plus flagrants étant donné la différence entre la première technique que je lui avais enseignée et celle-ci.

« C’est exactement cela. Comme le dit l’expression, le diable se cache dans les détails. Et la réussite d’un sceau passe par là. Un ninjutsu demandera des mudras. Un sceau demandera lui aussi des mudras mais également de connaitre le sceau que tu comptes déployer et savoir le tracer efficacement avec ton chakra. »

Bien peu adepte des démonstrations grandiloquentes, pour autant, une explication concrète valait souvent milles mots et c’était d’autant plus vrai lorsque l’on subissait lesdites démonstrations. Pour autant, le plus important était la pratique. Apprendre derrière un bureau était nécessaire, mais c’était dans la pratique qu’une fleur avait tendance à s’épanouir, pas cachée derrière un voile de connaissances abstraites. C’est de cette manière que je donnais mes cours, offrant à mes élèves le plus de possibilités quant à l’expression et l’exploitation de leurs talents. C’était d’ailleurs cette part d’expression qui me poussait à toutes sortes d’exercices farfelues, obligeant mes apprentis à réfléchir aux choix et raisons de telle ou telle méthode. Apprendre est une chose aisée, comprendre demande plus d’investissement. Suspendu la tête en bas, Kisuke débuta l’exercice par une boutade qui me fit sourire.

« Pourquoi du fromage ? Si tu avais mangé du yaourt ou un sukiyaki cela n’aurait pas posé de problème ? » dis-je en rigolant tandis que je poussais ses jambes dans un mouvement balancier totalement aléatoire.

L’avantage avec des élèves d’un âge certain et ayant d’une part une certaine expérience et d’autre part d’autres connaissances globales était que la compréhension de la méthodologie était totalement acquise. Au moins, cela justifiait d’un apprentissage plus rapide qu’à l’accoutumé et ce, même s’il restait encore suffisamment de travail à accomplir avant l’obtention d’un quelconque résultat satisfaisant.

Comme lors de notre premier apprentissage, les tracés n’étaient pas parfaits, mais ils ne tendaient pas à l’être. Le but n’était pas là et Kisuke l’avait bien compris. Face à la remarque du Hyuga, presque une supplique et face à ce visage écarlate, pour ne pas dire carmin, je détachais le câble d’acier, faisant redescendre doucement l’ancien éclopé. Pendant que le pharmacologue se reposait, je plaçais entre nous deux deux nouvelles feuilles vierges. Assis au sol en tailleurs, je réalisais les mudras du sceau explosif classique dans un premier temps suivi de celui en cours d’apprentissage.

« Bien, une fois que tu te seras reposé, la seconde étape consistera à assurer la bonne concentration de chakra dans le sceau. Pour cela, tu pourrais utiliser ton byakugan, ce serait un plus indéniable, pour autant, en situation réelle, tu ne l’utiliseras pas toujours. J’aimerais donc que tu t’abstiennes de le faire. »

Usant de mes talents à faire jaillir de la roche, je créais dans la zone d’entrainement plusieurs piliers rocheux, évitant ainsi une mort prématurée à nos mannequins de bois fraichement renouvelés par quelques genins en mission spéciale.

« Fais donc exploser ces piliers comme il se doit. Quand tu parviendras à quelque chose de régulier et similaire à chaque fois, on passera à la dernière étape. Et si tu as des questions, n’hésite pas. »

Me reculant, je me plaçais dans le dos du genin, observant la scène assis sur un rocher.


_________________
L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Sam 11 Sep 2021 - 21:16
Finalement, c'était cela qu'il appréciait le plus dans le fuinjutsu. la nécessité de devoir comprendre le circuit chakratique avant de pouvoir utiliser la technique. C'était un exercice intellectuel et de dextérité - là où finalement le ninjutsu était très unidimensionnel. Accessoirement, il était pourri en ninjutsu, mais c'était un tout autre débat, et ce n'était en rien la raison pour laquelle il se jettait à corps et âme perdue dans des domaines et spécialisations autre.

Le fromage ca PESE SUR L'ESTOMAC.

Contrairement au yaourt. La bonne fondue au vin blanc de la veille lui faisait une énorme masse dans le ventre et changeait subtilement (mais de manière bien réelle) son centre de gravité avec une gravitas que n'aurait renié nombre de shinobis de légendes. Le résultat final ? Très moyen et grossier, fallait s'y attendre. il fut enfin libéré de cette torture et Teruyo lui montra les mudras à effectué tout en lui demandant de ne pas utiliser le Byakugan pour l'observer.

Cela fit réfléchir Kisuke un instant.

Ceci dit, au plus mes réserves de chakra augmentent, au moins je n'utiliserais pas le Byakugan. Le coût reste fixe et devient de plus en plus rentable pour les avantages qu'il apporte. Mais dans le fond, tu as raison. A trop se reposer dessus, il peut devenir une béquille. Je peux revoir le design du sceau également ?

Il n'avait pas eut le temps de l'analyser en détail, et l'exercice suspendu lui avait un petit peu tuer le niveau de détail et d'excellence qu'il avait eut du sceau. Etonnant, pas vrai ? Il étudia de nouveau le sceau, surtout dans ses détails les plus intrinsèques, et une fois suffisamment sûr de lui, il traça son premier sceau, l'enroula autour d'un kunai avant de le lancer sur la première malheureuse cible.

Explosion il y eut. (Yes !)

Sauf qu'elle était sans aucune capacité offensive, elle n'avait fait qu'un énorme nuage de fumée opaque derrière lequel Kisuke avait perdu de vue les trois cibles. Et qui irritait passablement sa gorge et ses bronches de grand-père.

Kof kof... une explosion de fumée c'est pas mal aussi, mais je vais mettre de côté ce design là pour le moment.

Kisuke nota le concept dans son carnet d'idée avant de revenir à son exercice. L'erreur était au niveau d'un trait que le Hyûga avait pensé horizontal ininterrompu, mais qui avait en vérité deux trous. Et sans doute qu'il avait aussi complètement faussé son contrôle du chakra dans l'opération. C'était néanmoins difficile à dire avec certitude, car quand deux variables sont incontrolée il est difficile à dire laquelle fait quoi exactement sans une analyse monodimensionnelle. Après avoir corrigé cette erreur de circuit, et vérifiée qu'il n'y avait pas une autre ligne dans le même cas, Kisuke traça le sceau en le chargeant de chakra avant de le lancer avec un kunai sur la cible. Il y eut une bonne explosion - plus forte que le sceau explosif basique, c'était indéniable. Mais ce n'était pas du niveau de l'explosion de son sensei pour autant. Il pouvait excuser un peu sur la pratique, se dire que son injection de chakra était anormale... Néanmoins il suspectait encore une fois un problème d'efficacité du sceau.

Il revut sa copie, passa en revue méticuleusement chaque pixel et trouva encore deux légères différences qu'il réintégra dans son design, après avoir posé deux questions technico-technique à Teruyo sur l'effet loop et rétrocontrole à Teruyo-sensei (des détails théoriques sur le fuinjutsu, ne vous inquiétez pas c'est tout à fait normal).

Enfin, il procéda aux tests avec le design final et, tout de suite, l'explosion était forte. Un succès. Il fit plusieurs essais, en essayant de garder un bon contrôle sur son chakra, et il constata d'abord une grosse variation. En ajustant ses sensations liés à son chakra (et sans Byakugan, c'est super dur, croyez-le) le Hyûga compris quel niveau était à éviter, et lequel était le plus fiable dans ses résultats. Surcharger le chakra avait tendance à rendre instable le sceau et diminuer la puissance au profil d'une large explosion. Trop peu de chakra, et l'explosion avait du mal à s'emballer, ou générait de la fumée au lieu de se convertir totalement en énergie explosive.

Une bonne concentration, sans Byakugan. L'exercice n'était pas aisé pour quelqu'un qui avait l'habitude de recourir au Byakugan pour ce genre de test. Heureusement, avec une bonne méthode scientifique et un procédé minutieux, Kisuke put trouver la concentration optimale de chakra à mettre dans son sceau pour en tirer le meilleur bénéfice. Répliquer cette concentration spécifique était relativement aisé, au final.

J'ai l'impression que ca commence à ressembler à quelque chose de contrôlé. Tu en penses quoi ?

Il envoya coup sur coup trois kunai explosifs dont les explosions variaient légèrement en forme et puissance. Emphase sur le mot "légèrement". C'était déjà un bon résultat bien sérieux que Kisuke présentait fièrement à son sensei.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Dim 19 Sep 2021 - 18:13

« Tu as raison sur un point, plus tu progresseras et moins tu seras impacté par la consommation de chakra de ton byakugan, pour autant, son utilisation dans toutes les situations pourrait parfois être un frein. Certain pourraient ne pas savoir comment réagir efficacement en l’absence d’une partie d’eux-mêmes en quelque sorte. Mais dans la mesure où tu es conscient de tout cela, je ne me fais absolument aucun souci vis-à-vis de toi. En revanche, pour l’heure applique le sceau tel que je te l’enseigne. Non pas que je veuille inhiber le désir d’indépendance de mes élèves, mais dans la mesure où j’enseigne quelque chose qui fonctionne, autant rester sur une voie connue. En revanche, si jamais tu désires sortir des sentiers battus pour explorer les autres possibilités de ce sceau en lui apportant quelques modifications, libre à toi une fois que tu en auras sa maitrise. Je serais même ravi de réfléchir avec toi à tes idées dans ce cas de figure. »

Observant avec attention la suite de l’exercice, avant même les premiers effets, je savais déjà ce qu’il pouvait advenir des premières tentatives. Une absence totale d’explosion, faute à une calligraphie ne correspondant pas à l’original, un effet dégradé, lié majoritairement par un manque de chakra dans le tracé, voire même, dans de rares cas une explosion incontrôlée et beaucoup plus forte que prévue à cause d’une mauvaise gestion du chakra et d’une dose bien trop importante. Cela est souvent lié à quelque chose d’instable qui a tendance à se déclencher sans volonté de l’utilisateur.

De la fumée. C’était globalement attendu.

« La fumée implique une explosion qui manque clairement d’intensité. L’amorce du blast est là, mais le souffle bien trop faible. Cela signifie généralement que ton tracé doit bon mais que ton dosage du chakra ne l’est pas. Si le dosage n’est pas adéquat, cela peut venir de deux problématiques distinctes. Dans le premier cas, tu n’injectes pas suffisamment de chakra dans le sceau. Dans le second cas, le chakra est mal réparti dans le sceau. A toi de voir d’où vient la problématique en faisant plusieurs essais. Après, si ce n’est toujours pas bon, c’est que cela peut venir du tracé avec des variations minimes par rapport à ce qui devrait être. »

Il y avait un point intéressant à enseigner au Hyuga, c’était cette volonté forte d’apprendre. Le voyant prendre des notes sur son calepin, cela me rappelait les cours que je pouvais dispenser à l’académie à des élèves parfois bien peu motivés et qui gribouillaient sur leur cahier sans réellement comprendre. Au moins, dans le cas présent, l’élève avait à cœur de réussir.

Minutieux, Kisuke s’attela à découvrir le pourquoi de son échec et ainsi à gommer le moindre défaut dans la réalisation de cette technique qui sortait des basiques pour s’aventurer vers quelque chose nécessitant une certaine expertise.

Après un certain laps de temps passé à observer en silence les agissements de mon élève, il se préparait enfin à tenter à nouveau quelque chose. Cette fois, après moults essais hasardeux, les résultant ressemblaient bien plus à ce qui était attendu.

« C’est bien mieux en effet. L’explosion n’est pas encore à son maximum, mais la base est désormais là. Il te faudra t’entrainer encore et encore pour perfectionner tout cela, pour autant, notre entrainement n’est pas terminé. »

Debout, je me pliais en deux, ramassant une branche et un caillou avant de sortir un kunai de ma sacoche. Lançant les trois objets en direction de l’ancien civil, je poursuivais mes explications.

« Appliquer un sceau sur un parchemin reste quelque chose de simple. Comme je te l’ai montré, il est important de pouvoir appliquer un sceau dans n’importe quelle condition. Tu n’aurais pas toujours accès à un parchemin vierge quand tu devras te battre et parfois, il sera nécessaire de faire avec les moyens du bord. Prochaine leçon donc, faire en sorte que le sceau fonctionne en l’apposant sur ces trois objets. »

Jusqu’ici, c’était encore relativement facile. La partie compliquée débutait maintenant. Le but de la manœuvre était donc de stabiliser l’apposition d’un sceau dans un environnement qui n’avait rien de stable.


_________________
L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Dim 26 Sep 2021 - 20:28
Hmm hmm... je vois je vois.

Kisuke prenait des notes des remarques de Teruyo. Cela serait utile pour plus tard, et il ne voulait pas oublier ce précieux conseil. Ils continuèrent le cours, avec ses progrès et ses échecs qui menaient à la finalité de l'exercice précédent. Le Jinchuriku, satisfait, menait la danse et décidait de changer de disque. Sautant du coq à l'âne, sous explication convainquante que seule un entrainement continu permettrait d'améliorer l'intensité de sa technique, il passa à un autre type d'explications et d'épreuve.

Utiliser plusieurs supports. Cela se tenait. Le Hyûga semblait maitriser l'exercice dans son expression la plus simple et la plus classique. La vie de shinobi se trouvait néanmoins être souvent dépouvu de l'un ou de l'autre. Avoir un peu d'expérience dans les situations exotiques étaient une force de versatilité. Kisuke écouta avec attention, avant d'arrêter de prendre note et de passer à une mine sévère et excessivement concentré.

Hé, ça me rappelle une bonne blague ça. Une branche, un caillou et un kunai entre dans un bar Tsumejin. Boom.

Il fit un large sourire, fier et se pavoisant comme un paon. Un bijuu passe, silencieusement, laissant à sa son auditoire prendre en compte la majestuosité de sa blague tandis qu'un illusoire publique se mit à l'applaudir à en perdre les mains. Devant le manque de réaction (en chaine) similaire de la part son professeur, il prit une mine antipersonnelle dépitée et lâcha simplement.

Pfff, j'ai compris. C'est "OK BOOMER" ? Har har har. Bon allons-y avant que je ne tombe papa de faire ce genre de blague. Au taff. Kunai-bunga !

Sur cet interlude comique, Kisuke reprit ses notes avant de les mettre de côté et d'observer rapidement avec le nouvel exercice.

Kisuke commença avec le kunai. L'exercice semblait naturel et assez simple. Des mudras, une apposition. Une explosion de bonne intensité, toujours un peu plus faible que celle que Teruyo avait démontré. Iwa ne s'était pas faite en un jour, et un phd en fuinjutsu appliqué prendrait certainement plusieurs mois, malgré tous les raccourci académique possibles et imaginables (et compatibles avec son éthique, également, Kisuke était contre le principe des promotions canapés quand cela le concernait lui-même). Bref, le territoire inconnu ne l'avait pas été très longtemps et l'essai s'était retrouvé concluant.

A contrario des deux autres objets.

Kisuke continua avec le cailloux et constata directement que la suite ne se passait pas comme il le désirait. Le chakra se déroulait de ses tenketsus et de son chakra sur le contact tellurique et se développait... avant d'entrer dans une sorte de conflit existencielle et d'imploser dans un ensemble d'étincelles aussi impressionnantes qu'inoffensives. L'exercice avait été pourtant exécuté exactement de la même manière que pour les parchemins ou le kunai. Faisant un essai intermédiaire sur un parchemin, Kisuke se confirma que le problème venait bien du support.

Ou plutôt, de son inabilité à bien stabiliser le sceau sur ce dernier.

Il fit quelques tests et l'endroit "source" duquel le sceau se répandait semblait être la variable à prendre en compte pour limiter la casse, et si c'était bien visé, correctement utiliser la technique quelque soit le support original. Il en revint au kunai initial, et arriva à tracer des hypothèses qu'il mit en application. Le cailloux explosa correctement (explosion faible, mais de bonne envergure). Le Makibishi nécessita trois tests avant d'être correctement calibré, avec le bonus de dispenser la cible rocheuse de quelques schrapnels métalliques.

En tout, des progrès qu'il pouvait désormais partager avec son sensei.

Le kunai semble assez naturel. Et c'est assez logique, je me suis entrainé dessus lors de notre technique précédente. J'appose intuitivement proche du centre de gravité. Les deux autres supports, par contre, je sens une autre dimension de difficulté. Je dois en prendre en compte la surface et elles ne sont pas linéaires.

Il avait tout bien noté dans son calepin.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Dim 3 Oct 2021 - 16:06

La petite blague de Kisuke … j’allais répondre à cette intervention bien peut convaincante, les lèvres entrouvertes, mais rien de pertinent ne me venait à l’esprit. C’était même plutôt le contraire. Comme parvenait-il à raisonner de cette manière, passer d’un sérieux à toute épreuve pendant les phases les plus techniques à des frivolités pareilles lorsque la tension n’était plus à son paroxysme. Je n’en démordais pas, c’était pour lui un moyen de se protéger en quelque sorte. Quoi qu’il en soit, je ne jugeais en rien ses choix, ayant moi-même mes propres faiblesses et autres peurs ainsi que mes méthodes pour me protéger d’elles.

« Navré pour ton humour, je n’y suis pas encore vraiment habitué. » dis-je en rigolant
« Mais je ne doute pas que j’arriverais à le comprendre au fur et à mesure. »

Souriant, je laissais alors à Kisuke le loisir de poursuivre son apprentissage avec les différents objets que je lui avais demandé d’exploiter. Si l’utilisation d’une kunai, un objet forgé, d’une linéarité certaine n’était pas un problème, il était tout autre pour les deux autres exercices. Silencieux bien qu’observateur, je le laissais pratiquer, le laissais aller à ses réflexions et chercher par lui-même ses réponses.

Comment souvent, il y avait plusieurs paliers de difficultés et ces derniers n’étaient pas proportionnels. Pour autant, ne pas y parvenir n’était pas un frein à la connaissance dans la mesure où me sceau était déjà maitrisé, c’était juste un moyen pour lui d’aller plus loin au-delà des bases et de pouvoir entrevoir d’autres possibilités d’utilisation et de ne surtout pas être pris au dépourvu le cas échéant.

Finalement, avant que je n’aie à intervenir, le Hyuga prit une nouvelle fois la parole, exposant sa problématique sans pour autant parvenir à trouver la solution. Si certains pourraient trouver ça décevant, pour ma part il n’en était rien. C’était tout le contraire. Parmi l’ensemble de mes élèves, j’estimais que seuls quelques-uns d’entre eux, dont Kisuke pouvaient parvenir à ce résultat. Mais pour aller encore plus loin, c’était là où j’avais mon importance, leur donner ce petit coup de pouce.

« Tu l’as parfaitement identifié. Les surfaces ne sont pas linéaires et c’est bien là tout le problème. Que faire dans ce cas ? Jusqu’à présent, il t’a suffi de déployer ton sceau sur des surfaces adaptées. Pour le cas présent, il faut penser aux dimensions de ton support et ne plus chercher à dérouler « à plat », mais chercher à « enrouler » ton sceau sur l’objet pour parvenir à le déployer. »

Encore un peu de pratique et le chunin pourrait sans mal utiliser ce jutsu dans son panel technique.



_________________
L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Lun 4 Oct 2021 - 23:06
Avec le temps, tout devient plus drôle.

Ou plus triste. C'était possible aussi. Un jour, sans doute que le jonin apprendrait à profiter de la vie et de rire aux éclats pour la moindre bétise. Regagner une âme d'enfant, pouvoir s'émerveiller de tout, et mordre la vie à pleine dent. Et faire le plus de blagues possibles. La quantité avant la qualité.

Les blagues aidaient à mettre une bonne ambiance, pas à maitriser cette technique qui restait encore élusive.

Il écouta attentivement ce que son maitre en fuinjutsu avait à dire. C'était décidemment une science particulière, bien loin des autres arts shinobis. Il y avait là presque une méthodologie, une vision, radicalement différente et qui parlait beaucoup à Kisuke. Bon, par contre, le conseil ne parlait pas énormément au porteur de Bob. Il comprenait que c'était un conseil sur une sensation à atteindre, et ces conseils étaient toujours difficiles à recevoir - et à mettre en application.

Il aurait préféré une équation. On ne pouvait pas toujours choisir, et il accepta tout ce qu'on pouvait lui donner, c'était autant de raccourci pour lui faire atteindre ses objectifs au plus vite. Et Teruyo-sensei était très aimable de donner autant de son temps et de s'investir pour l'aider à apprendre tout cela.

Enrouler ? Hmm, je vais essayer ça.

Les premiers essais ne donnèrent rien. Kisuke était particulièrement mauvais pour mettre en application des concepts abstraits auquel il ne pouvait pas rattacher des règles heuristiques. Sans doute qu'il existait des modèles mathématiques de topographie pour lui permettre de faire ce genre de projection de manière à minimiser l'erreur. Certainement, même.

En y réfléchissant, ces modèles étaient sans doute trop complexes à appliquer sur un objet dont on ne connaissait pas nécessairement tout. Kisuke avait le Byakugan, et cela aidait énormément à voir les objets dans leur ensemble. Ce n'était pas le cas de la majorité des shinobis du Yuukan, et pourtant ils s'en sortaient en général mieux dans le fuinjutsu que son propre clan. (A savoir, rare étaient les manipulateurs de sceaux dans la famille. Et à sa connaissance il n'y avait pas de maitre en fuinjutsu comme Teruyo l'était). Le Byakugan n'était donc, bizarrement, pas la solution à tous ses problèmes.

La solution était ailleurs, plus simple, plus accessible et pas visible. Il se reposait trop sur le visuel. Alors il ferma les yeux. Et se concentra.

Et ...

Et cela ne changea absolument rien, parce que dans la vrai vie fermer les yeux donne juste envie de dormir.

Il réouvrit les yeux et essaya alors de focaliser plutôt sur ses sensations tactiles. Son sensei avait dit d'essayer de recouvrir, d'envelopper l'objet. On ne recouvrait pas avec les yeux, ni en les fermant. Non, on recouvrait avec une main. Elle s'essaya à superposer comme une image mentale d'une main qui se déployait en parallèle de sa technique, avant d'ouvrir les doigts et de se refermer dessus. Et là, il sentit comme un tressaillement. Un début de quelque chose. Une vibration infîme. Et le sceau semblait déjà plus stable. En expérimentant avec cette sensation et cette image mentale, Kisuke arrivait à un résultat dans lequel il était plus satisfait. Il y avait encore une marge de progression - cela serait au jour le jour pendant des mois. La théorie, par contre, semblait acquise. Il salua respectueusement son sensei.

Voilà, je pense que cela devient assez lisse comme résultat. Un peu de pratique de mon côté et je pourrais utiliser cela en situation réelle. Je te remercie de cet apprentissage. Par hasard...

Il hésita un petit peu. Déjà, il s'était incrusté dans un apprentissage initialement prévu pour un autre iwajin. Venir avec une autre demande était sans doute un peu gonflé de sa part. Mais Kisuke n'était rien sinon opportuniste et perfectionniste, une dangereuse combinaison à laisser sans surveillance. Il y avait en face de lui son sensei mais surtout l'un des jonins les plus expérimentés de tout Iwa. Sans doute l'un des plus forts aussi. Alors, s'il pouvait en profiter, il le ferait sans rechigner.

Ce n'est peut-être pas le bon moment maintenant, mais j'aimerais également apprendre à charger mes adversaires sur une longue distance. J'ai appris à me déplacer rapidement sur une petite distance, mais pour un Hyûga, la possibilité de pouvoir se déplacer presque partout rapidement fait de nous une menace constante. Cela serait bête de ne pas ajouter cela dans mes possibilités.

Une demande en plus, pour compléter son arsenal. Kisuke n'entrerait pas le champs de bataille en ignorant la moindre possibilité de s'améliorer. De devenir utile. De pouvoir sauver des jeunes ou des innocents. De participer à la guerre sans être un véritable boulet.

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Lun 25 Oct 2021 - 22:22

Depuis tout petit déjà, quand il s’agissait d’apprendre quelque chose, je préférais largement les cas pratiques aux longues théories. Si avec l’âge et surtout aujourd’hui j’avais sus acquérir la patience nécessaire à l’apprentissage et à la maitrise du fuinjustsu, pour mes différents élèves en revanche, je continuais à enseigner tel que je le voyais en mettant en situation le plus tôt possible. Après tout, le corps retient mieux en pratiquant et pour les justsus, il en était de même. Si Kisuke semblait quelque peu perplexe c’est que mes indications étaient relativement succinctes. Au niveau d’enseignement qui était le nôtre aujourd’hui, cela me semblait bien plus pertinent que si j’enseignais une technique de rang faible. La réflexion avait son importance, elle permettait tout aussi bien d’évaluer ses propres talents que de miser sur l’avenir en offrant une matière pour réaliser ses propres techniques par la suite. Recopier bêtement n’offrait aucun travail intellectuel suffisant permettant d’évoluer par la suite. Pour autant, cela ne m’empêchait nullement de donner quelques conseils.

« Qu’est-ce que ton sceau finalement ? Une masse de chakra non ? Pour plus de simplicité, visualise en tant que tel plutôt que pour son aspect final. Ce devrait être d’autant plus simple pour toi. A partir de là, sachant la quantité de chakra qu’il te faut et comment le déployer pour former le sceau, fait donc glisser ce même chakra sur la surface comme si tu voulais l’enrober comme on le ferait avec de la peinture presque. »

Le but était qu’il réussisse, pas qu’il piétine inutilement et qu’il perde confiance. Pour autant, a peine avais-je terminé que les résultats étaient là. Au final, mon intervention n’était peut-être pas utile, et cela démontrait une nouvelle fois que j’avais eu raison d’accorder autant d’attention au potentiel du pharmacologue. Il lui restait encore du chemin à parcourir, mais si vraiment il désirait progresser dans cette voie comme il me l’avait expliqué, il n’y avait aucun doute qu’avec le temps et les bonnes ressources, il parviendrait à quelque chose de grand. Désormais tourné vers moi, ses dernières paroles attendaient une validation de ma part, telle l’approbation du maître envers son élève.

« En effet. Et comme tout enseignement, quel qu’il soit, il faudra pratiquer encore et encore car il y a un fossé, parfois énorme entre la connaissance et la maitrise. Désormais, tu sais faire, mais il ne tient qu’à toi de maitriser cette technique en y consacrant le temps qu’il te faudra. »

Si j’éprouvais une certaine fierté pour sa réussite, j’étais tout aussi content d’avoir pu transmettre mon savoir, mais aussi d’intéresser au moins une personne à un sujet qui de base n’était pas bien passionnant, surtout à cause de sa complexité et de sa difficulté pour sa mise en œuvre. Rangeant mes affaires et différents outils pour exercices farfelus, j’étais à nouveau devant mon pupitre, remarquant que j’avais ramené un peu de poussière de l’extérieure, laissant ici et là quelques traces de pas grisâtres, quand Kisuke se fit hésitant avant de poursuivre la discussion. Si il y avait bien une demande à laquelle je ne m’attendais pas, c’était bien celle qui m’était formulée en cet instant. Quelque peu étonné, loin de cacher ma surprise, je pris la suite des échanges avec une certaine curiosité en moi.

« Eh bien, je dois t’avouer que je ne m’attendais pas à cela. Je suppose que si tu me demande cela et non pas à ton clan, c’est que tu as tes propres raisons que j’imagine assez bien. Et qu’est-ce qui te fait penser que je serais en mesure de t’enseigner cela ? Après tout, je ne suis pas réputé pour mon taijutsu, Yanosa ou Aimi seraient surement meilleurs que moi dans ce domaine. Mais, bon, je ne sais pas si c’est de la chance ou ton intuition, mais aussi étrange que cela puisse paraitre, je peux t’aider. »

Ramassant mes affaires et les enfournant rapidement dans ma besace rangée sur un vieux porte-manteau usé, je souriais pleinement à mon vieil élève.

« Mais si tu escomptes vraiment sur ce mouvement pour évoluer, rejoint moi donc au dojo sur les Hauts-Plateaux. Je l’ai renommé le Dojo Tenzin pour des raisons évidentes. »

Avec quelques trais de craie, je dessinais sur le tableau noir derrière moi un schéma simpliste mais compréhensif de la localisation du dojo.

« Tient, au cas où tu ne saurais pas où c’est. En tout cas, repose-toi bien. Tu en auras besoin. Il est même fort probable que cela nous prenne plusieurs jours. Nous verrons bien comment cela évolue et comment on s’organisera. En attendant, j’ai découvert un petit marchand ambulant qui vend des galettes farcies de viande et de petits légumes, le tout avec plusieurs sauces au choix. C’est délicieux. Tu devrais essayer, ou manger quelque chose tout court, après tout, tu as utilisé pas mal de chakra aujourd’hui. »


_________________
L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo. Empty
Lun 1 Nov 2021 - 11:13
Teruyo était un enseignant remplis de conseils et de pédagogie. Kisuke écouta tout ce qu'il pouvait, et essaya de l'assimiler un maximum. Tel était l'enseignement nécessaire pour apprendre à comprendre le fuinjutsu et à en devenir, sinon un maitre, au moins un expert. Tout cela était fondamental.

Cette technique, et toutes ses dérivés. Le fuin est une nécessité pour moi, je ne peux me limiter à cette seule application.

Il était surpris de la demande suivante de Kisuke. Chacun son tour. Pourquoi lui et pas son clan ? Ou Yanosa ? Après tout, il avait appris le kaiten et les 64 coups du Hakke via son clan, grâce à Tsuyoshi. Yanosa, quand à lui, lui avait appris des parades de hautes volées techniques. Les réponses étaient simples, et il n'y avait aucune honte à les avouer.

J'ai déjà appris deux techniques taijutsus de hautes volées via mon clan. Trop leur demander, ça fait un peu mendiant et ce n'est pas une image que j'aimerai cultiver. J'ai un peu d'amour propre. Même raisonnement avec Yanosa-san. Et je ne connais que très peu Aimi - nous nous sommes vu une unique fois lors d'une réunion assez brève sur mon envie d'intégrer le Shishiza. Et puis il s'agit d'exploiter mon sensei au maximum. Je connais de vue ce dojo, j'ai souvent arpenté les Hauts-plateaux.

Teruyo lui recommanda ensuite de se reposer et de bien manger, peut-être même dans des échopes ambulantes. Cela faisait saliver Kisuke, seulement...

Il suivait un régime rentanjutsu assez spécifique en vue de hâter son développement musculaire et chakratique. Le rentanjutsu était pratique, pour cela. Même si c'était un peu une torture à suivre. En même temps, il servait de cobaye pour en tirer un programme de développement pour les iwajins. C'était pour le bien de tous ! Sans en faire des surhommes, si cela pouvait aider tout le monde dans une bonne santé de manière préventive, c'était toujours ça de pris. Ce discours était néanmoins difficile à expliquer, ici et maintenant. Et d'expérience, Kisuke savait que certaines de ses théories pouvaient mal passer auprès de personnes non initiés. Plutôt que de refuser, il acquesciait simplement la tête. Après tout, il allait manger.

Oui, je vais manger, c'est certain. A très bientôt, sensei.

Il le salua, puis composa des mudras.

Il invoqua un grand Anaconda, particulièrement large pour son espèce, aux écailles bleutées avec le restant de son chakra qu'il chevaucha avant de se laisser guider de retour jusqu'à son laboratoire. C'était diablement plus efficace que d'y aller à patte et il était effectivement plutôt très fatigué de toutes ces dépenses successives de chakra. Son compagnon serpent sifflait un petit air à la mode.
Spoiler:
 

_________________
Palmarès shinobi:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880

L'art de l'explosion ▬ Ft Teruyo.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: