Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

Le Deal du moment :
ASOS : -20% en plus sur les articles ...
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU

Narrateur
Narrateur

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Empty
Jeu 8 Juil 2021 - 5:10
En ce jour, pour la fameuse finale du tournoi, la tension était plus que palpable. Les enjeux étaient tout aussi importants alors qu'une féroce Metaru allait se confronter à la force dévastatrice du Jiongu. Dans un affrontement qui pouvait être aussi dangereux que risqué, la créativité pouvait toutefois être mise à bon escient pour les plus rusés. Or, la puissance pouvait aussi s'avérer être la solution...

Entouré par les gradins, pour la finale, seul un terrain d'entrainement assez simple avait été aménagé sous forme d'arène de combat. Entouré de haut murs, vous étiez véritablement dans une zone de combat idéale. Le terrain, parfaitement plat, ne possèdait aucun autre élément particulier qui pouvait influencer négativement ou positive la suite de ce combat.

Vous étiez ainsi à une distance moyenne l’un de l’autre afin d’initier le combat. Vous observant, seule la présence de l’arbitre vous rappellait que cette joute n’est pas une situation réelle, bien que ce combat serait totalement réel. Ainsi, vous entendiez le signal invoquant le début de la confrontation.

-Que la finale commence et que le meilleur gagne.


Voici les règles et indications à suivre :
• Vous avez 72 heures pour répondre à la suite du post précédent. Le délai commencera officiellement le 7 Juillet à 11:59 AM (Heure de France).
• Vous devrez poster dans l’ordre suivant : @JI-ONGU ATORASU et @Metaru Hideko, à noter que l'ordre a été tiré aléatoirement.
• Vous pouvez demander deux délais de 24h chacun.
• En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. En cas de récidive, vous perdrez automatiquement le combat.
• Veuillez noter que vous ne pourrez utiliser que les techniques validées avant le mercredi 7 juillet.
• Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Revenir en haut Aller en bas
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Empty
Jeu 8 Juil 2021 - 10:48
La prestance se faisait entendre à coup de talon dans ce long couloir qui amenait au vestiaire de la grande finale. L’aura de la personne qui arrivait était bien supérieur à n'importe quelle autre sensation que pouvait faire ressentir une personne quelconque. Le bruit se rapprochait. Le bruit était de plus en fort et de plus en plus stressant. Le bruit de la mort, loin d’être insipide, approchait jusqu’à qu’il s’arrête nettement.

- Ji-ongu Atorasu ?

Se trouvant exactement à la même place que ses premiers combats. Le genin jouait avec ses fils qui se baladait entre ses doigts gantés. À la manière d’un être vivant apeuré, les fils se rangèrent immédiatement aux paroles que prononça le Shinobi. Le Shinobi était une femme plutôt âgée qui s’assit juste en face d’Atorasu en faisant un bruit d’épuisement et de relâchement. Alors qu’il était prêt à répondre à cette dame, elle le reprit en lui coupant la parole.

- Je suppose que oui, vu ces vestiaires remplis de genins.

Le masqué regarda la dame, toujours assise et qui faisait mine de chercher quelqu’un du regard avant de le reposer sur Le gamin. Cette femme ne voyait pas un futur chunin, ni même un genin d’ailleurs. Elle voyait un gamin, un enfant venant tout juste de sortir de sa période d’adolescence..

- Écoute-moi bien. Je vais faire vite. Ton adversaire aujourd’hui, n’est pas là pour rigoler. D’ailleurs ça m’étonne toujours la puissance phénoménale des simples genins Kumojins cette année. Elle a la force, la puissance… bref, je ne t’apprends rien, vu que tu es en finale de l’examen.

- Venons-en aux faits.

- Je veux que tu abandonne Ji-ongu Atorasu.

Suite à cette phrase, un silence plana dans les vestiaires. La réaction apathique du genin surprit cette femme qui s’attendait à un minimum de répondant de la part du masqué mais … il n’y avait rien si ce n’était que l’insonorité des vestiaires que proposa le masqué. D’un air désespéré elle passa sa main dans sa chevelure, en soupirant de manière prononcé.

- Je ne veux pas être défaitiste mais le niveau entre vous deux est bien différent.

Atorasu comprenait ce qu’elle sous-entendait et il savait son problème. Son arrivée en cette finale n'était purement qu’une filiation de chance; un abandon, alors que Kao Kan avait un avantage apparent et le deuxième combat, une genin plus jeune et encore novice contrairement à Atorasu qui avait un poil plus d’expérience.

- Les quelques stratégies mises en place n’ont été qu'échec sur échec. Si la jeune fille avait un peu plus de chakra tu aurais été détruit les minutes qui suivaient. Ton attaque au corps-à-corps avec Kao Kan était trop fougueuse et t’aurait sûrement couté la vie si la situation était plus réelle.

La femme haussait petit à petit le ton mais Atorasu n’avait toujours pas l’air de réagir aux provocations de cette dernière. Il décida de réagir en se levant, son manteau noir qui recouvrait la totalité de son costume 3 pièces de la tête aux pieds toucha le sol. Le Ji-ongu se positionna devant la porte d’entrée pour le combat.

- Quel est votre prénom ?

- Cela n’a pas d’importance Atorasu. Elle se leva brusquement en essayant de faire raisonner le jeune homme. Elle a failli tuer l’un de tes camarades Atorasu ! Tu m’entends quand je te parle !? Metaru Akagi. Ça te dit quelque chose ?Alors qu’il était hors d’état de se battre. Elle tenta de l’achever. Tu risques ta vie, tu risques ta peau en allant sur le terrain et ça serait totalement fou de s’immoler comme ça. Ais encore un peu d’ego, ais encore un peu de dignité et ne te fait pas humilier devant ce publique.

Dans cette salle obscure où seuls les quelques rayons de soleil qui traversaient la porte en bois éclairaient la ténébreuse salle dans laquelle se trouvaient les deux Shinobi. Atorasu ne bougea pas, probablement à réfléchir sur les paroles de son interlocutrice.

- Savez vous ce qui est écrit lors de l’inscription de l’examen ?

- Oui je le sais très bien, s’est écrit : Le vill-

- Il est possible d’être grièvement blessé ou de mourir lors des épreuves de l’Examen. Lui coupa t’il la parole.

La surprise se dessina sur le visage de la potentielle avant-gardiste. Elle n’allait pas citer cette partie due tracte et la vitesse ainsi que le fait de lui couper la parole, hérita cette femme qui ne voulait que le bien de ce garçon.

- Je n’ai pas oublié cette partie-là. Vu la réaction du monde face à cette règle j’ai bien l’impression que ce n’est pas le cas de tous les genins de l’examen. En signant, j’ai signé un pacte avec la mort. Je ne suis pas là pour me défiler. Cet examen n’est pas qu’une simple démonstration de puissance. Ce n’est même pas une évaluation de sa propre force. Je ne vois pas ça. Voyez ça si vous voulez, mais ce n’est pas mon cas. Je vois un grade, je vois une possibilité d’aider plus de gens, d’être plus important dans ce village, donc dans ce monde. Qu’importe ce que vous pensez ou ce que le publique peut penser. Je ne suis que là pour tendre la main à mon prochain. Si je dois tuer, je tuerais. Si je dois mourir, je n’aurais qu'à mourir, mais les regrets ne seront que vain.

Atorasu était inarrêtable. Guider par sa volonté et fixer par sa ténacité. Si quelqu’un pouvait voir les yeux sanguins de ce garçon, le sang n’était pas assez présent pour rivaliser face à sa détermination. L’apathique était finalement loin de l’être. Animer par un désir de sauver il savait beaucoup choses sur lui. Il faisait beaucoup d'erreurs bêtes, avait du mal à s’intégrer depuis quelque temps et se sentait désemparer sans ses supérieurs.

- Cette personne avait raison. Elle avait raison d’essayer d’achever Akagi car ici-bas, l’honneur n’a plus sa place. Sur un champ de guerre, face à l’Homme au Chapeau, la pitié n’existe plus. Akagi saura maintenant ce qu’un véritable adversaire ferait s'il n’était pas dans le sein même du village. Le tracte qu’il a signé au début de l’examen n’est pas censé être là pour faire joli Madame Cela N’a Pas D’importance.

Sur ces paroles, il ouvrit les portes de la finale. Plus déterminé que jamais, oubliant déjà ce qui était derrière lui et seulement intéressait par ce qu’il se passait devant lui. La vague de hurlement le frappa. Ses oreilles saignèrent d’ambition et son regard visait déjà son but. Ses pas calmes étaient motorisés par le vacarme. Il ne voulait pas regarder derrière lui et cette dame n’avait en aucun cas le droit de lui répondre. Il ne devait pas y avoir plus terre à terre qu’un Shinobi, Atorasu s’était trompé et la lâcheté de tous ces derniers lui a été bien pointé du doigt tout le long de cette dernière phase.

À une distance moyenne. Séparer par l’arbritre qui commençait à préparer le combat, la petite fille au cheveux blanc n’avait pas du tout l’air d’être offensive. Il n’arrivait pas à avoir la moindre expression mais pouvait distinguer quelques éléments de son visage.

Il inspira.

Il expira.

Il ne serait pas duper par les apparences.


« En participant, vous avez conscience qu'il est possible d’être grièvement blessé ou de mourir lors des épreuves de l'Examen Chuunin.

Le village n’est en aucun cas responsable des blessures que vous pourriez recevoir, ou si vous mourrez durant les épreuves. Vous devez accepter les risques encourus lors de cet examen comme ceux de n’importe quelle mission ou intervention. 
»

Récitant ce texte comme un mantra. Sur ce combat il était prêt à gagner, mais il était préparé à perdre… à passer au trépas.

Une simple courbure de respect pour souhaiter la bonne chance à son adversaire puis le combat commença. Atorasu marcha, puis trottina puis se mit à courir en formant sur lui une épaisse armure filaire pour le protéger d’une quelconque attaque.

Armure:
 
Résumé du tour:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Empty
Jeu 8 Juil 2021 - 20:33

Quelle lente agonie que cette attente interminable.
Allongée sur son lit, au milieu de cette froide chambre d’hôpital, Hideko contemplait l’horizon, son regard plongé à travers la fenêtre sur sa droite. Habillée d’une de ces tenues inconfortables dont ils avaient le secret, sa jambe meurtrie entourée de pansements, elle attendait.
Que pouvait-elle faire d’autre ? Elle ne devait rien faire d’autre : car récupérer était la seule chose à faire, la seule chose qui comptait. La finale approchait à grands pas et elle devait être à son maximum, car ce prochain et dernier combat s’annonçait plus difficile que tous ceux qu’elle avait mené jusqu’alors.
Quand bien même, elle n’en pouvait plus d’attendre. Cette impression de revenir encore et toujours dans cette chambre, cette impression de toujours revenir à la case départ : cela devait cesser. Akagi, … Même à bout, même vaincu il arrivait à lui pourrir la vie, mais cette blessure n’était rien comparée à celle que lui avait fait Akio. Ses mots, tels des coups de poignards, l’avaient touchée en plein cœur, mais grâce à lui, Hideko avait enfin compris une chose importante : elle était seule.
Durant ces derniers mois, elle avait fait erreur en essayant de nouer des relations, de sortir de son isolement, de vivre avec les autres, de s’intégrer.
Non, tout cela n’était que mensonges. Tous n’étaient que des hypocrites, prêt à vous sauter à la gorge à la moindre occasion, à la moindre erreur. Prêt à jurer votre mort alors que vous auriez tout fait pour eux. Elle n’avait pourtant commis aucun crime, aucune faute. Les règles du tournoi étaient claires : la mort faisait partie de l’équation. La seule règle était de survivre, survivre et gagner et en ce sens, elle avait excellé.
C’était sa rage de vaincre, sa détermination, ce brasier que tout le monde craignait et lui disait de contrôler, mais non. Ils avaient tords. Sans cette rage, sans cette envie irrépressible de devenir toujours plus forte, toujours plus puissante, jamais elle n’en serait arrivée là. Toutes ces souffrances, tous ces sacrifices, tous prenaient enfin sens. Serrant le poing de toute ses forces, le visage déformé par le dégoût que lui inspiraient ses anciens camarades, Hideko attendait. Elle attendait qu’enfin advienne le jour où elle serait délivrée de cette prison. Le jour où elle pourrait enfin arracher ses chaînes.


Ji-ongu Atorasu, genin capable de contrôler la matière filaire noire : voilà qui serait son ultime adversaire.
Assise sur les bancs du vestiaire précédant l’arène de combat, Hideko entendait la foule s’impatienter. Quelques secondes seulement la séparaient de cet ultime combat. Quelques secondes seulement la séparaient de sa victoire.
Ce serait là le plus difficile des combats qu’elle aurait à mener, mais elle était déterminée, prête à tout pour l’emporter.
S’il fallait le brûler, transformer son corps en charpie ou demander à Bakeneko de le dévorer pour l’emporter, alors elle le ferait. Elle ferait tout pour l’emporter, absolument tout.
Vêtue d’une tenue complètement noire, ses gantelets et jambières solidement fixées, elle avait les yeux rivés vers ce tunnel qui menait à l’arène.

– Seule la mort attend les faibles. Se répéta-t-elle tel un mantra, car Hideko l’avait déjà rencontrée, la mort.

La faucheuse lui avait laissé une seconde chance, telles les secondes chances que l’on donne à ces pitoyables animaux, blessés, sans défense que l’on trouve au bord de la route.
Soudain, son nom retentit. Immédiatement, Hideko se leva, puis pénétra dans ce sombre couloir.
Quand elle ressortit dans l’arène, la rage de vaincre était gravée sur son visage. Cette attente n’avait que trop durée.
Elle vint se placer à vingt-mètres de Atorasu, l’exacte distance à laquelle elle s’était placée face à Akagi.
Il la salua.
Elle resta de marbre.
Puis quand enfin le signal du début du combat fut donné, son adversaire forma une armure de fils, sans l’aide d’aucun mudra et il fonça sur elle. Une défense ?

– Pitoyable.

Hideko fit une série de signes, puis se coupa le doigt à l’aide d’une petite lame qu’elle forgea dans sa main. Quand elle les apposa au sol, elle s’écria :

– Kuchiyose-no-jutsu : Bakeneko !

L’immense créature apparut au-dessus d’elle et aussitôt, elle feula de toute ses forces et cracha une gerbe de flammes, si grande et puissance qu’elle aurait tôt fait de tout désintégrer sur son passage et sa cible y comprit, mais le combat ne s’arrêterait pas de sitôt.
L’arène vibra au rythme de son rugissement, puis elle s’immobilisa à l’apparition de ce torrent de flamme. Eblouis, tous se turent. Dès les premières minutes du combat, Hideko venait de gagner leur respect.
Tous deux, Hideko et Bakeneko, bondirent en arrière, récupérant le terrain gagné par Atorasu lors de sa course et Hideko prépara sa prochaine technique.

– Ne montre aucune pitié Bakeneko. Cria-t-elle à son compagnon, de peur qu’elle ne le trahisse comme tous les autres l’avaient fait avant lui.

Car c’était maintenant la réalité de Hideko : une profonde solitude.



Situation:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Empty
Dim 11 Juil 2021 - 13:51

Une créature, à l’allure impressionnante et à la taille gigantesque. Cette apparition arrêta pendant quelques secondes le Ji-ongu qui fit apparaître, à son tour, deux clones quelques mètres derrière lui. Le temps était compté et Atorasu ne pouvait pas se stopper, mais une sensation s’empara de son corps. L’adrénaline en n’était pas la cause, est-ce de la crainte que le Shinobi ressentait ? Cette taille, cette carrure et Hideko…

Ce moment de pause qui ne dura même pas une petite minute fut interrompu par la bouche de l’animal qui s’ouvrît, il fallait reprendre la course alors Atorasu la reprit. Une course vers la carcal qui lâcha un puissant déluge de flamme ; parmi les deux clones, l’un était plus lent que l’autre et ce dernier lia ses mains pour faire apparaître un mur doton - grand et épais -, juste devant la bête, afin de contrer l’attaque du titan. Suite à ça, le mur était toujours debout mais inutilisable. D’une hauteur presque similaire à Bakeneko.

Ce n’était pas fini, car les bonds que tenta d’effectuer l’animal et Hideko étaient inutiles. Ils sentiraient leurs pieds s’enfoncer dans le sol . Derrière ce mur, le clone qui avançait le moins vite(et qui avait même reculé) avait effectué un mudra et posa ses mains au sol.

Bakeneko aurait à peine le temps de se rendre compte de ça qu'Atorasu était là. Juste devant lui. Il avait monté le mur durant sa formation. Dorénavant juste en face, il avait sauté du haut du mur qui s’écroula sous ses pieds. Le véritable Ji-ongu distinguable par son armure sauta dans la gueule affamée du monstre. De monstre à monstre ils se confrontaient. Yeux dans les yeux, il le détruirait.

Avale moi.

La loi du plus fort était installée, rester plus qu’à définir qui allait ressortir vainqueur de cette loi.

Croque moi. 

Face à son museau, Atorasu regardait, sous son armure, l’animal qui avait l’air de faire de même. Tout ce qu’il se disait intérieurement, Bakeneko pouvait l’entendre par le simple regard forçait que lui apportait le Ji-ongu.

Calcine moi. 

Ce n’était pas qu’une simple provocation. C’était un véritable duel que lui lança le genin. Un duel où seulement l’un des deux sortira vivant de ce terrain. Nous sommes tous la faucheuse de quelqu’un, avec cette action, le masqué proposait gentiment à l’animal de prendre ce rôle. D’ailleurs il n’avait pas vraiment le choix, car si ce n’était pas lui, Atorasu serait la faucheuse de Bakeneko.

Acte suicidaire. Acte immoral. Ce corps, dans les airs, que l’on pourrait pensait comme inhumain, inanimé, voulait-il mourir ? Voulait-il paraître pour un simple d’esprit et un Shinobi de basse qualité ? Yeux dans les yeux, en avant vers la gueule du monstre, il commençait à embrasser la mort comme une vieille amie et à poignarder l’ego de la bête en plein cœur.

Pendant ce temps le second clone qui voulait essayait de prendre par surprise Hideko en passant par le côté du mur était maintenant à découvert suite à la destruction de la muraille. Néanmoins, cela ne l’empêcha pas d’arrêter sa course et de contournait Hideko (ainsi que la bête, naturellement).

Résumé du tour:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Empty
Dim 11 Juil 2021 - 15:54

Sa colère, sa rage se nourrissait de cette solitude, insatiablement, telle un monstre jamais repu. Un monstre devenue une amie, la seule qui était là pour elle ; une amie qui ne la quittait pas, une amie qui ne l’abandonnerait pas.
Son seul repère dans ce monde fait de peine et de tromperie. Son seul repère dans ce monde d’hommes et de femmes, dans ce monde d’humain qui la faisait tant souffrir.

– Je n’en aurai aucune Hideko. Lui répondit Bakeneko de sa puissante voix féline, alors que tous deux étaient en l’air, ayant bondit en arrière. Nous avons commencé ensemble, nous finirons ensemble.

Essayait-il de la rassurer ? Essayait-il de lui faire sentir que lui aussi, comme tous ses congénères étaient là pour elle ? Pourtant, même d’eux qui avaient tout donné pour elle, Hideko doutait.
Il était déjà trop tard pour la raisonner.
Tandis que Hideko parvint à garder ses distances de sécurité avec Atorasu, dernier vestige d’une raison qui la quittait peu à peu, Bakeneko lui parcourut les airs pour retomber plus de vingt mètres plus loin et ce n’était là qu’une petite démonstration de ses talents.
Pendant ce temps, Atorasu ne resta pas inactif. Quand il vit l’imposante bête apparaître, il fit appel à ses clones, art que Hideko ne maîtrisait toujours pas et qui ne faisait que lui rappeler d’avantage son histoire, différente des autres. Les traits du visage de Atorasu, celui de l’original, trahissaient l’impression que lui faisait Bakeneko : l’envie.
Pourquoi ?
Loin d’être effrayée, sa volonté de combattre ne le quitta pas un seul instant. Leurs regards se croisèrent, comme deux bêtes prêtes à se dévorer jusqu’à la mort.
Bakeneko montra ses crocs et feula de rage face à ce minable humain sous sa carapace noire qui osait le défier. Il n’en ferait qu’une bouchée.
Les deux clones de Atorasu se mirent en position, chacun d’un côté. Le premier éleva un mur assez grand et puissant pour résister à la gerbe de flammes que lui avait envoyé la bête. Le feu se heurta au mur, provoquant une vague de chaleur qui envahit le terrain, puis il disparut. Atorasu, quant à lui, apparut en haut du mur et bondit pour tenter de se rapprocher de Bakeneko, s’interposant par la même occasion entre lui et Hideko.
Bakeneko ouvra à nouveau sa gueule et projeta une déflagration de flamme, usant de toute sa puissance. Loin de rester immobile, il commença à se mettre à courir vers Atorasu, les traits marqués par cette envie dévorante de ne faire qu’une bouchée de sa proie. A chacun de ses pas, le sol trembla. A chacun de ses pas, sa gueule s’ouvrait un peu plus et se rapprochait de sa proie. Au fond de lui, Bakeneko espérait que ses flammes ne suffisent pas pour le tuer, car il ne resterait plus rien à dévorer.
Hideko, quant à elle, commença une série de mudras, mais avant qu’elle n’ait eu le temps de terminer, elle sentit le sol se liquéfier sous elle. D’un simple coup d’œil, elle vit que la terre auparavant dure s’était transformée, prenant la forme de sables mouvants. Alors qu’elle commença lentement mais sûrement à s’enfoncer, elle activa sa technique. Du métal coula de son corps et envahit cette boue visqueuse, fabriqué de toute pièce par le second clone d’Atorasu. Le métal, tel un tapis visqueux, glissa au-dessus de cette terre noirâtre et elle-même visqueuse. De ce tapis apparurent lances et épées qui, se dressant vers le ciel, solidement accroché à ce sol métallique progressaient vers Atorasu et ses deux clones afin de le réduire en charpie. Seul Bakeneko, qui avait bondit assez loin, était à l’abri de ce déluge.

– Quel pitoyable spectacle Atorasu ! Et tu estimes être un guerrier ! Tu n’es rien ! Lui cria-t-elle de rage.

Enfin, Hideko fit une seconde série de mudras. Tandis que Atorasu était toujours dans le ciel, passant derrière elle, recevant bientôt de plein fouet la première attaque de Bakeneko, elle fit apparaître au-dessus d’elle une cinquantaine d’armes, les mêmes que celles qui venaient d’apparaître au sol. Ces lances, épées, hallebardes, toutes ces armes se forgèrent, nourrie par le métal provenant de son corps. Puis Hideko se tourna et elle projeta toutes ses forces contre son unique cible : Atorasu. Son attaque, qui arrivait juste après celle ce Bakeneko, était le paroxysme de son art et la quintessence de sa rage.
Rien ni personne ne s’opposerait à elle. Rien ni personne ne se dresserait contre elle. Ou rien ni personne n’en réchapperait vivant.

Situation:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Empty
Dim 11 Juil 2021 - 18:57


Hideko. C’était donc ça le prénom de cette jeune fille. Metaru Hideko. Tout se passait trop vite. Beaucoup trop vite car ce prénom raisonna dans la tête d’Atorasu comme une mauvaise injure sur sa famille. Il connaissait ce prénom mais visiblement, meme en connaissant le nom et prénom d’Atorasu, l’habitante de Kumo n’avait pas l’air de le connaître.

Dans les airs, en chute libre, les pensées embarquées par de mauvais souvenirs, une chaleur arrivant à toute vitesse le fit revenir au combat. L’animal enragé courut rapidement vers le Ji-ongu en crachant ses tripes, son corps tout entier pour carboniser vif son adversaire. Il tendit le bras vers ces flammes, et y sortit un gigantesque amas de fils en forme de main pour bloquer les flammes du félin. Le clone qui devait attaquer Hideko, s’arrêta et sortit, lui même, un amas de fils de son corps en direction d’Atorasu et l’attrapa pour le faire tenir dans les airs quelques secondes de plus.

Lors de la rencontre de cette défensive et des flammes, la vague de chaleur était de plus en plus forte, les fils qui sortaient du corps du Ji-ongu étaient de plus en plus important, tout comme les flammes du carcal qui prenait de plus en plus d’ampleur. Les gradins, les clones et probablement Hideko devaient ressentir cette chaleur insupportable.

Mais la bête qui s’approchait de plus en plus d’Atorasu fit une égalité. La main filaire d’Atorasu grandit de plus en plus jusqu’à se refermer sur elle-même pour arrêter l’attaque du félin. Ce n’était pas fini. Alors que cette main se referma sur elle-même, elle continua à se prolonger vers le Bakeneko à toute vitesse avant de se diviser en plusieurs fils. La technique ultime pour mettre à terre ce monstre, Atorasu l’utilisa et tenta de faire rentrer la totalité des fils dans la bouche du Kuchiyose, dans le meilleur des cas… dans le moins pire, au niveau du visage afin de transpercer la totalité de son faciès. La bombe était lâchée. Atorasu avait fait ce qu’il pouvait dans cette attaque

Au même moment, les deux clones disparurent et le Ji-Ongu repartit en chute libre. Prêt à se protéger de l’attaque qui se pointa dans la zone en dessous de lui, mais une troisième technique, qu’il ne vit pas venir le frappa de plein fouet ce qui le projeta violemment au sol à une vitesse hallucinante, ce qui le traîna sur plusieurs mètres. L’envole des armes en acier qui étaient, de base, plantées au sol, montraient le trajet que fit le corps du genin. Les trésors de guerre l’avaient touché de pleine face. Oui. Atorasu voulait la mort… et bien la voilà… en personne.

Une fois le corps du Ji-ongu arrêté après avoir été traîné sur plusieurs mètres. La fumée qu’il avait créée suite à l’impact de son corps avec le sol s’en alla. Les spectateurs et Hideko pouvaient voir qu’une sorte de mur fils se trouvait dessous lui. Avant l’impact, il avait créé un mur dans son dos pour éviter de se faire transpercer par les lames qui se trouvaient au sol.

Couchait sur son mur de fils où l’on voyait plus de lames que de fils, le corps, à premièrement vu inanimé du Ji-ongu y était. Les cris et les hûrlements du publique cessèrent. Un silence de mort régnait dans l’arène.

Seules les dernières paroles d’Hideko raisonnèrent dans la tête du Ji-ongu. Cette haine. Cette tristesse. Et cette… Fureur ? D’où sortait elle ? Atorasu voulait être un sauveur avant d’être un tueur, et ces quelques questions ne pouvaient que traversait son esprit alors qu’un baiser mortel commençait à se poser sur ses lèvres, le genin reprit un souffle...

puis deux...

puis trois…

La pulsion de vie feinta le baiser de la mort… L’armure avait fait presque tout le travail. Comme pour les échecs. Pour débloquer une partie, il fallait sacrifier quelques pions. Atorasu était échec…

Mais pas mat.

Il se releva et en même temps, l’armure s’effrita puis se cassa . La plupart des projectiles ont été arrêtés par l’armure, mais Atorasu dorénavant debout dans ce champ d’arme, avait quelques projectiles qui l’avaient atteint. Il enleva sa cape pour dévoiler son habillage plus qu’élégant dorénavant taché par son propre sang. Ses cheveux bicolores étaient aussi dévoilés. Bien qu’ils ne les avaient pas montrés depuis le début du combat… les nombreux portait de lui et de sa famille chez lui pourrait peut-être faire tilt à la jeune Metaru. Peut-être pas une révélation… mais peut-être un lien cause à effet.

Au même moment, les cris et les hurlements se levèrent de nouveau mais beaucoup plus fort… et beaucoup plus puissants que depuis le début de l’examen. Atorasu était toujours de la partie et cela avait don de plaire au public qui avait l’air clairement d’avoir choisi leurs vainqueurs ou plutôt… qui avaient décidé du Shinobi qu’ils détestaient…

Il fit un premier pas difficilement et enleva les projectiles partiellement plantés dans son corps. Les quelques observateurs pouvaient remarquaient que son masque était la seule chose qu’il avait prit le temps de réformer. Il fit un second pas mais moins difficilement, puis releva la tête vers Hideko… le mât était proche mais loin de l’être.

Debout, le regard en direction de Hideko. Un nouveau duel était lancé… l’assaut final va être lancé.

Résumé du tour:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Empty
Dim 11 Juil 2021 - 21:29

Tout avait convergé jusqu’à cet instant, tout avait mené jusqu’à ce combat et Hideko saisit cette chances à bras ouvert, car elle se battait de toutes ses forces, avec toute sa rage. Toute la colère qu’elle avait enfoui en elle, toute cette souffrance qu’elle avait étouffée explosa en cet instant.
Hideko cria. Elle cria de toutes ses forces, tandis que ses lames s’approchaient inexorablement de leur proie.
Du corps d’Atorasu, alors en chute libre, naquit des fils noir, second preuve de son pouvoir, mais aussi de sa monstruosité, car comme pour les assimilateurs, Hideko voyait en lui un monstre. Un monstre qui n’avait rien d’humain, un monstre qui la menaçait. Un monstre qui pouvait lui voler tout ce qu’elle méritait de gagner et cela, il en était hors de question.
Atorasu parvint à se protéger de la première déflagration qui, comme la première fois, s’écrasa contre l’une de ses défenses, mais cette fois faite de fil. Un souffle brûlant parcourut toute l’arène, dont les acteurs avaient déjà les corps et les esprits si échauffés que cela ne faisait pas grande différence. Puis son clone vint à son secours, l’aidant à se maintenir en l’air un peu plus longtemps, avant qu’il ne disparaisse, lui et ses fils, brisés par les lames de la zone de Hideko.
Pendant ce temps, Atorasu encaissa la myriade de lames qui menaçait de l’ébranler. Son armure fut déchiquetée de toute part, ainsi que ses vêtements, mettant rapidement à nue sa tête jusqu’alors cachée par sa capuche, ainsi que son dos, dissimulée sous sa cape.
Voici donc celui qui allait être écrasé de sa main aujourd’hui. Voici donc celui qu’elle allait piétiner. Totalement obnubilé par sa rage, Hideko n’en comprit pas celui qui se trouvait devant lui, lui qui n’était nulle d’autre que le fils adoptif de Mitsu. Non, la raison avait définitivement quitté toute fibre de son corps, toute pensée de son esprit, mais cette raison, cette réalité lui revint au visage, tel un roc envoyé en pleine figure.
L’homme avait décidé d’attaquer Bakeneko, à l’aide d’une technique qui réveilla en tous deux, Hideko comme Bakeneko, une peur étouffée jusqu’alors. Quand le caracal vit les fils de son ennemi progresser vers lui et se dédoubler encore et encore, il tenta de bondir, de toutes ses forces, afin d’échapper à cet assaut qui n’avait de cesse de prendre en puissance, mais il était déjà trop tard. Tandis que ses pattes décolèrent du sol, les fils de son ennemi transpercèrent sa peau. Puis soudain, ils doublèrent de volumes, comprimant ses muscles et broyant ses chairs. Bakeneko hurla. Il hurla de toutes ses forces de douleur, telle une bête enragée qui venait de subir un coup fatal ; un hurlement qui raisonna contre les murs de l’arène et qui fit vibrer les cœurs, puis il disparut.
L’animal n’était plus, renvoyé de là où il venait, meurtri.
Seule, Hideko se retrouvait maintenant seule face à Atorasu. Son cœur se mit à battre si fort qu’il en bourdonna dans ses oreilles. Une peur morbide naquit, celle contre de son ennemi, ce monstre qu’elle devait défaire et celle pour son ami.

– Bakeneko… Murmura-t-elle.

Était-il seulement encore en vie ? Non, c’était impossible qu’il meure de si peu, mais quand bien même sa raison essayait de l’apaiser, son sentiment de perte la dévora tout entière. Bakeneko… Pourquoi lui avait-elle fait courir un tel risque ? Pourquoi n’avait-elle pas compris plus tôt ?
Pourquoi ?
Sur le visage de Hideko se dessina une expression de dégoût, du dégoût mêler à une profonde haine.
Un pas, puis un second.
Hideko fit un geste et du métal commença à s’échapper de tous les pores de sa peau. Celui-ci, d’un noir profond, se regroupa sur son corps et forma une armure, une armure sombre et menaçante, une armure qui envoyait un signal clair à son ennemi.

– Je vais te tuer, te tuer et t’arracher les tripes.

Puis elle se mit en course, une course enragée, criant de toutes ses forces contre ce monstre qu’elle se devait de défaire. Tout autour d’elle se forgèrent à nouveau lances, hallebardes et épées en tout genre, puis Hideko les projeta contre Atorasu. Elle se saisit ensuite de ses kunaïs et les envoya tous, ajoutant toujours plus de projectiles à ce déluge de fer. Quand elle lança le dernier kunaï, elle y attache un parchemin et visa la tête d’Atorasu, car rien de mieux que d’arracher la tête d’un monstre pour en venir à bout.

– Tu m’entends Atorasu ? T’arracher les tripes jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de toi ! Lui hurla-t-elle de toute ses forces.

Peur de la défaite, peur de la perte, toutes ses peurs qui se mêlèrent afin de n’en former plus qu’une seule, telles les chaînes qui l’avait retenues depuis la mort de ses parents. Toutes ses peurs, elles devaient les briser une bonne fois pour toute et la seule manière de les briser était de venger Bakeneko. Le venger et tuer ce monstre qui se tenait là.


Situation:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Empty
Mer 21 Juil 2021 - 12:49

Alors qu’elle était au plus haute en début de combat, à cet instant précis, elle était à son paroxysme : L’émulation du Ji-ongu. Il voyait cette dernière attaquer de son adversaire foncer à toute vitesse vers lui. Sans bouger un mur s’érigea devant lui et se détruit presque à la seconde après sa formation.

Le Ji-ongu était à bout de forces. Son chakra était épuisé. Plus la moindre technique pouvait être réalisée et c’était le problème qui se posa devant lui en voyant les kunais arriver vers lui. Il dut sortir à son tour 5 kunais et les lancer pour arrêter la course de ceux d’Hideko. Il avait réussi mais ça allait être son dernier

Il posa un genou à terre, épuiser, et commençait à sentir son esprit sortir de son corps. Sa vision se troublait et Hideko avait probablement utilisé un multiclonage car Atorasu voyait deux clones de son adversaire.

Les cris qui commençaient à l’encourager diminuèrent et sa vision commençait à se noircir. Il posa son second genou à terre, harasser, et commençait à ne plus voir grand-chose si ce n’était que son ennemi. À genoux comme soumis à cette dernière, sous son masque qui commençait à se décoller petit à petit de son visage qui débutait la révélation de son visage avelit et monstrueux, presque nécrosait par la guerre… ce décollement témoignait de son manque conséquent de chakra.

C’était une défaite, Atorasu, n’arrivait pas à se l’avouer mais c’était une défaite. Les encouragements que n’entendait plus le genin n’étaient pas seulement dus à un trouble auditif… mais ils avaient réellement cessé. La principale comprit rapidement que Hideko était implacable sur ses combats. Tout le monde pouvait ressentir de la compassion pour le Ji-ongu… non… pire que cela… de la pitié.

Des cadavres, du sang et cri. Cette défaite renvoyait une profonde haine qui était enfouie dans la maigre poitrine du masqué. Sentiment d’impuissance qu’il avait connu il y a tant de temps… Le dénouement n’était donc pas effectué et Le filaire s’apitoyait sur son sort. Alors qu’il pouvait penser à tout durant ces quelques dernières secondes… le dégoût, la douleur ainsi que la détresse régnait dans son cœur. Il s’inspirait la défaite, et la charge était trop intense, le mystère perçait à jour.

Yeux dans les yeux. Atorasu accepta le sort qui allait l’attendre et Hideko pouvait l’entendre.

Arrache moi les tripes Hideko.

Il avait beau être à bout. Atorasu n’avait pas peur et comprit que parfois il ne suffisait pas de faire couler du sang pour arriver à bout de quelqu’un.

Tue moi.

C’était ce qu’il voulait et ce qu’il lui demandait. Son œil remplit de sang rencontrait celui de l’enragé.

À trop jouer l’âme implacable, l’implosion était inévitable. Atorasu n’était pas un homme  rempli de sagesse comme on pourrait le croire… au contraire, il était un garçon rempli de fougue et de désir : le désir de protéger. Et l’unique larme  qui coula sur sa joue, effritait de blessure, elle se mélangea à une substance jaunâtre qui était présente sur presque la totalité de la gueule cassée. Face hideuse couverte pus ne put s’empêcher de baisser la tête. Ce signe final pouvait être anodin mais elle démasqua la déconnexion totale de l’esprit et du corps du ténébreux.

À genoux. La tête repliait sur elle-même. Un certain air religieux et morbide se dégageait de cette position. Il ne bougeait plus. Le masque s’arracha totalement de son visage, cachait par ses longs cheveux bicolores.

Atorasu avait donné raison à cette dame en début de combat : Atorasu était trop faible pour ce combat et était à cet endroit que par pure chance.

Résumé du tour:
 

_________________
3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Narrateur
Narrateur

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Empty
Ven 23 Juil 2021 - 16:30

Plus que attentive, la finale était non seulement le combat le plus regardé, mais elle composait aussi deux combattants aussi fougueux que dangereux. Si aucun d’entre eux risquait de lâcher le morceau, la sécurité Kumojine avait clairement eu le mot étant donné l’arbitre qui avait été choisi pour ce combat.

Experte en sensorialité, rapide et puissante, elle était le synonyme d’une shinobi complète. Dès lors, elle observait, portant attention au moindre détail et à l’échange des deux colosses. Si deux variables étaient déjà particulières à suivre, l’apparition d’une invocation et de quelques clones ne fut pas plus simple à gérer.

Ressemblant en partie à un chaos complet, elle était pourtant prête à tout moment à intervenir. Ainsi, devant un combat, puissant, prompt, mais intense, au moment ou l’un d’entre eux dévoilà une certaine faiblesse, elle décida d’agir alors qu’il venait de tomber au sol après avoir envoyé cinq kunai dont l’un d’entre eux percuta le kunai explosif envoyé dans sa direction.

Ainsi, lorsque l’explosion retentit, ce fut le corps d’Atorasu qui se retrouva au sol, intact alors qu’une bourrasque suffisamment importante s’élevait autour de sa personne et l’arbitre pour venir non-seulement balayer l’explosion, mais aussi repousser Hideko qui ne semblait pas forcément encore connaître ses limites.

Dès lors, une main fut levée.

-Le combat est terminé, je déclare Metaru Hideko vainqueur du Tournoi de Kumo. Toutes mes félicitations.

Se courbant légèrement, elle dévisagea du regard la genin pendant un instant alors que des Eisei-nin arrivaient pour aider Atorasu et celle-ci. Ne la quittant plus du regard, elle était clairement en train de jauger le niveau de danger que la battante pouvait représenter pour autrui.

Après tout, une ivresse du combat était si rapidement arrivée...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU Empty
Revenir en haut Aller en bas

3/02. PHASE 3 - FINALE GENIN : DUEL HIDEKO CONTRE ATORASU

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Examen Ninja de Kumo
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: