Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le souvenir du passé - Pv Aimi

Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Le souvenir du passé - Pv Aimi Empty
Jeu 15 Juil 2021 - 20:54

Le soleil commençait sa déclinaison au loin, derrière les montagnes. Malgré la saison, les plus hauts sommets offraient quelques monts enneigés qui flamboyaient d’un ton orangé provoqué par le crépuscule de cette journée. Assis sur un banc en pierre, ou plutôt, ce banc en pierre qui m’avait accueilli des mois plutôt, je me remémorais ce dernier moment. A l’époque, devant moi, Saya dégustait sa glace en s’amusant devant un marchand qui lui avait offert un petit rab en plus en toute générosité. A mes côtés, Aimi. Nous avions longuement discuté tous les deux. C’est à ce moment là que j’ai eu la conviction que la rubiconde était une vraie amie chère à mon cœur, une amie que je pouvais considérer comme faisant partie de ma propre famille. Je me souviens encore de nos échanges, du plaisir que j’avais eu à discuter avec elle, à parler de mon histoire, de Yui et de ce que cette amitié représentait pour moi.

Mais aujourd’hui, je n’étais pas dans cet état d’esprit. Le banc bien que fêlé était encore stable. En revanche, le marchand n’était bien entendu plus parmi nous, évacué avec le reste des civil et le parapet avait disparu sous les coups de Yonbi. Ce lieu si mélodieux n’était plus qu’une ruine. Pour autant, elle dégageait toujours autant d’émotion et encore plus lorsque la nuit tomba finalement. L’astre céleste avait terminé sa course laissant alors le ciel estival nocturne se dévoiler, offrant aux yeux de ceux qui le voulaient une voute scintillante.

Depuis combien de temps étais-je là, assis, à attendre ? J’avais quitté notre réunion, venant me reposer, ou plutôt chercher un certain confort. La journée était passée petit à petit, j’en oubliais même ce ventre qui gargouillais, pour finalement arriver à cet instant ou le visage levé sur le ciel, les étoiles brillantes ne l’étaient pas seulement au-dessus de moi, mais également dans yeux humides.


@Chiwa Aimi

_________________
Le souvenir du passé - Pv Aimi Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Le souvenir du passé - Pv Aimi Empty
Mer 8 Sep 2021 - 12:05
___________________________________________

Le souvenir du passé
___________________________________________

Faisant le tour du village à la recherche de quelque chose de bien précis, la seule présence de Teruyo occupait tout son esprit en ce début de soirée. Elle s’en voulait d’avoir réagi ainsi, alors qu’il avait fait l’effort de lui montrer son soutien, en dépit de son désaccord. Mais elle lui en avait voulu de ne pas se mettre à sa place sur le moment. Cependant, leur amitié valait bien plus que cela aux yeux de la rubiconde, alors elle comptait bien se faire pardonner.

Elle avait donc quitté l’hôpital plus tôt et chercha une petite boutique où elle pourrait trouver bons nombres de pâtisseries, sachant qu’il appréciait cela autant qu’elle. Une fois qu’elle avait quitté les yeux, la Chiwa comprenait alors le regard ahuri du vendeur quant à l’abus dont elle avait fait preuve dans ses emplettes. En effet, ses bras étaient remplis de mets de tous les goûts. Ne sachant pas quoi prendre et ayant peur qu’il n’aime pas ce qu’elle lui avait pris, elle avait dévalisé la boutique.

Le marchand de glaces n’étant plus, leur lieu de rendez-vous n’allait pas refléter l’allégresse ressentie la première fois qu’ils s’y étaient rendu à trois. Pourtant, elle avait vraiment envie que cet endroit reste symbolique et important pour eux. Autant l’entourer de sucreries...

Lorsqu’elle le vit seul, installé et avec une moue bien triste, la rousse eut un pincement au cœur. Hésitant dans un premier temps, la douce prit son courage à deux mains pour se rapprocher de son camarade, les bras bien chargés. À sa hauteur, elle lui offrit un regard tout aussi humide et embarrassé. Son visage se détourna alors, comme pour échapper à la culpabilité. Puis elle prit la parole.


« Tiens… J’ai paniqué, je ne savais pas ce qui te plairait… Je…
J’étais encore sous le choc des récents événements, blessée par vos regards et vos jugements, froissée par la décision que j’ai prise… Non, en fait, je n’ai pas d’excuse, je ne suis pas digne de ton amitié...
»


Elle déposa la dizaine de pâtisseries enveloppées dans des sachets sur lui avant de reculer. Cela ferait office de barrage s’il avait envie de se lever pour lui crier dessus au moins…



_________________
Le souvenir du passé - Pv Aimi Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Le souvenir du passé - Pv Aimi Empty
Dim 19 Sep 2021 - 11:55
Ambiance sonore



Des bruits de pas légers se faisaient entendre à côté de moi. Des pas qui se tentaient silencieux et qui stoppèrent leur cours non loin, comme résolus à ne pas intervenir dans ce moment d’une certaine solennité où, le visage toujours levé vers le ciel, je contemplais ces étoiles brillantes. L’espace d’un instant, j’avais pensé que ce n’était pas Aimi, que c’était quelqu’un d’autre, que je n’aurais pas à affronter cette situation, mais l’idée s’était dissipée aussi vite qu’elle était apparue. Qui d’autre aurait pu venir ici, dans cet environnement totalement désolé et qui n’avait pas encore eu droit à ses réparations ? Finalement, ce fut la rubiconde qui fit le premier pas.

Alors qu’elle déposait un paquet à côté de moi, j’en profitais pour essuyer d’un revers de la manche ce regard humide et cette larme qui avait commencé à couler sur ma joue. Je n’étais nullement discret dans mes gestes, le but n’était pas de cacher ces pleurs, mes yeux rougis étaient tout autant de preuves de mon désarroi, mais, tant bien que mal, je voulais faire bonne figure devant ma jeune amie. Tournant doucement la tête vers ces paquets déposés sur le banc, mon cœur vacilla une nouvelle fois. Pourquoi ne s’asseyait-elle pas ? Pourquoi se tenir à l’écart de moi ainsi ? Toutes ces interrogations fusaient dans mon esprit, me laissant développer les pires imaginations. N’étais-je finalement plus qu’un monstre dont même ses amis les plus chers avaient peine à approcher ?

Finalement, ces milles pensés se posèrent et une vérité se dévoila enfin. Ces papiers, ces logos dessus, des pâtisseries, non, « ces » pâtisseries. Offrant un sourire triste devant moi, j’en prenais une première, regardant Aimi dans les yeux, affrontant celle qui s’éloignait de moi, l’écoutant avec attention, j’en profitais pour croquer une bouchée. Etrange, le gout était différent, presque sans saveur. Baissant les yeux à mon tour, je prenais la suite de la conversation.

« Je … c’est parfait. Merci. Elles sont très bonnes, comme d’habitude … »

Une bouchée de plus. Effectivement, elle semblait meilleur finalement. Me levant doucement je faisais quelques pas, ma pâtisserie à moitié mangée à la main, grignotant une nouvelle bouchée. Je m’approchais finalement du parapet qui n’était plus là, laissant un pan de terrasse arraché. D’un geste anodin du pied, je faisais basculer dans le vide quelques gravillons avant de continuer nos échanges, les bras ballants.

« Je … je t’ai attendu tu sais … après ton passage rapide dans ma chambre à l’hôpital. J’avais espéré avoir quelqu’un en qui je tenais être là dans ces moments. Mais c’était très égoïste de ma part. Je ne t’en veux pas. Après tout, ce n’était que le caprice d’un type égaré. Tellement d’autres ont souffert bien pire par ma faute, tous ces mutilés, tous ces gens que tu as dû sauver. Je n’avais pas droit de passer avant eux, je n’ai pas le droit de me plaindre de tout cela après ce qui a été fait. »

Avançant encore un peu, les pieds joints, mes orteils frayant avec le vide. Ce serait si simple. Une bourrasque un peu forte, un pas de plus ou basculer légèrement. Tant de soulagement pour tant de monde dans un simple pas.

Juste un pas.

Un pas.

Quelques larmes coulèrent à nouveau sur mon visage alors qu’un visage m’apparaissait. Celui de Saya que je n’avais pas revue depuis son départ du village et que je me refusais à voir tant que je serais un danger pour elle. Et puis ces autres visages, cette famille aimante, ces amis.

Juste un pas.

Un pas de moins.

Puis un deuxième.

Je me retournais alors, ne prenant même plus la peine de cacher mon état tout en m’approchant d’Aimi à quelques pas d’elle.

« Comment tu pourrais ne pas être digne de mon amitié ? Comment je pourrais t’en vouloir ? Tu … tu es plus qu’une amie … tu es de la famille … » dis-je la voix éraillée par l’émotion, le visage émacié de larmes.

« Mais … » dis-je la voix tremblotante.

Les jambes fébriles, je me laissais tomber à genoux devant la rubiconde, la voix toujours enrouée, emprunte d’une certaine tristesse, d’une certaine mélancolie.

« Alors pourquoi je me sens si seul ? » finis-je par dire en levant ce regard triste vers celle qui se tenait devant moi.

_________________
Le souvenir du passé - Pv Aimi Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Le souvenir du passé - Pv Aimi Empty
Lun 20 Déc 2021 - 12:38
___________________________________________

Le souvenir du passé
___________________________________________

Voir son ami de toujours dans un tel état brisa le cœur à la rubiconde qui ne savait pas où se mettre. Elle s’en voulait d’être la cause de son chagrin et avait l’impression de ne pas mériter ses larmes. La rousse lui avait fait une petite attention avec ces pâtisseries, même si elle savait que cela ne suffirait pas à le réconforter, pas ce soir. La saveur de cet endroit n’était pas la même non plus, beaucoup de dégâts avaient été constatés ici et rien n’avait été fait pour réparer l’endroit. Même ces gâteaux ne semblaient pas avoir trouvé satisfaction aux yeux de Teruyo… Qu’avait-elle engendré ?

Silencieusement, elle l’observa se relever et s’approcher de ce qu’il restait d’un souvenir pas très lointain, heureux. Il mentionna alors son passage à l’hôpital, après l’attaque de Yonbi. Elle lui avait promis de revenir et elle ne l’avait pas fait… Elle avait laissé son camarade seul, dans le besoin, à cause de ces maudites responsabilités, de ses propres blessures. La jeune femme baissa la tête, s’en voulant franchement de l’avoir laissé dans une telle solitude, surtout après ce qu’il vivait.


« De ta faute… ? Ce qui s’est passé n’est en rien de ta faute Teruyo. Je suis désolée de ne pas être revenue… Tu avais besoin de moi et je n’ai même pas pu être là pour mon précieux ami… Je suis désolée… »

La rubiconde s’approcha doucement de lui, alors qu’il observait le vide, comme s’il en était attiré. À ce moment-là, la douce avait peur. Comme si elle avait un mauvais pressentiment. Puis, un soulagement rempli la kunoichi lorsqu’il se tourna vers elle. Même s’il était dans un état catastrophique, elle préférait cela que de lui tourner le dos. Une vague désagréable traversa la jeune femme, lui donnant presque la nausée, comme si le voir ainsi était si horrible qu’elle ne pouvait le supporter. La demoiselle posa une main contre sa poitrine, empêchant son cœur de simplement passer au travers de sa cage thoracique. Elle avait mal, horriblement mal. Si Aimi aurait pu être heureuse de l’entendre la rassurer sur sa place dans son cœur, il en était rien, parce qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas.

Seul… La Chiwa sentit son cœur, son âme se fendre en morceaux. Elle s’approcha du jonin et tomba à genoux devant lui, ses joues couvertes de larmes de douleur. Elle inspira profondément, essayant de se retenir du mieux qu’elle le pouvait, comme pour lui montrer qu’elle était forte. Puis elle sourit, d’une tristesse incomparable.


« Tu sais que je t’aime Teruyo ? Je t’aime comme lorsque je traverse le champ des tournesols, pour attraper une fleur sauvage qui est tombée de sa tige, et qui la rapporte à son papa et à sa maman. Tu es cette famille que je n’ai plus. Avec Saya, vous m’avez redonné l’espoir de pouvoir faire partie d’un foyer. J’ai besoin de toi.

Et puis, que serait une famille sans disputes ou mésententes ? Ne sont-elles pas faites pour mieux se réconcilier ? Peu importe que tu aies un singe en toi, un ver de terre, une hirondelle, tu resteras toujours Miyamoto Teruyo et tu dois le comprendre toi aussi, cela ne change à ce qu'il y a dans ton coeur : ce soleil radieux. Tu n’es pas seul et tu ne le seras jamais, parce que je serai toujours là pour toi, à jamais.
»


La rousse s’approcha du jinchuriki et le prit dans ses bras puissants, le serrant aussi fort que possible, comme pour le nourrir de toute son affection pour lui.

« Je vais prendre soin de toi, je vais être là, je ne veux plus jamais que tu te sentes aussi seul. Je suis là Teruyo… »

Et c'était vrai. C'était pas nouveau d'ailleurs. Même si elle n'avait pas pu être là quand il en avait besoin, elle n'avait cessé d'avoir une pensée pour son ami.



_________________
Le souvenir du passé - Pv Aimi Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Le souvenir du passé - Pv Aimi Empty
Dim 26 Déc 2021 - 17:03

Ces premières paroles réconfortantes, je ne les entendais pas. Ce n’était pas ma faute disait-elle ? Elle n’avait pas été là pour moi ? Moi, ce précieux ami ? Toutes ces paroles sonnant comme des excuses, comme un réconfort certain, je restais sourd à tout cela. Au bord de ce précipice partiellement écroulé, je n’étais accaparé que par le vide sous mes pieds. Mon regard était perdu sur les maisonnées en contrebas et seul le vent et le silence de cette nuit trouvaient écho à mes oreilles comme si j’avais inconsciemment coupé court à tout le reste, même aux paroles consolantes de cette amie si absente.

Mais voilà que j’étais là, larmoyant, le cœur serré, meurtri et délaissé, m’effondrant sur moi-même, déclamant à la rubiconde cette profonde solitude qui m’envahissait là où d’autres déclaraient autrefois leur amour mutuel avec le village pour témoin. Mais cette fois, le regard levé vers Aimi, j’entendais ses paroles, ce réconfort mélancolique mêlant chaleur et tristesse.

Ces larmes s’écoulant sur mes joues, j’offrais à la Chiwa un regard malheureusement vide, sans volonté, presque sans vie, comme si tout espoir avait quitté mon corps et que je n’étais plus qu’une coquille vide laissée à l’abandon. Mais la chaleur humaine et l’amour étaient à la base de toute force et ces mots prononcés par la rougeoyante firent renaitre cette petite flamme encore fébrile dans ce regard fatigué.

Une famille aimante ? Saya, Aimi et tous les autres ! Ces tournesols qui nous lient. Les paroles d’Aimi me touchaient. Indéniablement elle était sans nul doute la seule à pouvoir le faire, en cet instant précis où nul autre qu’elle aurait su trouver les mots justes pour raviver cette volonté vacillante au bord de la rupture. C’est à cet instant que ces larmes irrépressibles cessèrent de s’écouler, cet instant précis où la rousse s’approcha de moi, m’enlaçant avec vigueur, son étreinte réchauffant mon âme.

Elle était là. Aimi. Cet amour familial, qui s’était tissé au fil du temps. Elle était là pour moi et je n’avais pas su le voir. Elle avait toujours été là pour moi et j’étais resté aveugle. Collés l’un à l’autre, je sentais son cœur battre à tout rompre. Aimi était là pour moi. Depuis toujours.

Les bras ballants malgré l’étreinte réconfortante qui m’était offerte, cette chaleur humaine et ces paroles qui m’extirpaient d’une noirceur solitaire firent rejaillir en moi cette détermination. Posant mon menton sur son épaule, ma joue humide collé à la sienne, je l’enlaçais à mon tour, une étreinte pleine d’une force nouvelle.

Et au creux de son oreille, un mot chuchoté, un seul, la voix encore fébrile et fatiguée.

« Merci. »


_________________
Le souvenir du passé - Pv Aimi Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Le souvenir du passé - Pv Aimi Empty
Lun 27 Déc 2021 - 16:47
___________________________________________

Le souvenir du passé
___________________________________________

Telle la fidèle amie qu’elle était, la rougeoyante n’hésita pas à salir ses genoux pour réconforter son camarade. Bien au contraire, elle lui conta les mots les plus réconfortants et sincères qu’elle pouvait. Le prenant alors dans ses bras pour lui offrir le plus de chaleur possible, elle n’hésita pas à déplacer sa dextre sur ses cheveux oranges et à les caresser, comme si elle dorlotait un enfant qui se réveillait d’un terrible cauchemar. Teruyo avait beau être beaucoup plus vieux qu’elle, elle se sentait dans l’obligation de prendre soin de lui comme de n’importe qui dans ce village. L’amour que sa mère lui avait transmis, elle voulait le partager avec les habitants de la Terre. Aujourd’hui, c’était le Miyamoto qui en avait terriblement besoin et elle s’en voulait de l’avoir laissé plonger dans cette morbide solitude, celle qui aurait pu avoir raison de lui. En cela, la Taisho se promit de ne plus le laisser seul.

Lorsqu’elle sentit son camarade répondre à cette embrassade, la kunoichi sourit doucement et continua de le bercer dans ses bras d’Eiseinin. Elle resta là le temps qu’il fallait pour qu’il se calme, que cela dure, des secondes, des minutes ou des heures, elle resterait là. Jusqu’à l’entendre la remercier doucement. La jeune femme recula alors légèrement, tendant d’essuyer du pouce les larmes sauvages sur ses joues rebondies. Enfin, elle lui sourit, de toutes ses dents.

Il était maintenant temps de se relever, de terrasser ces ombres idées et de laisser place à la lumière qui vivait en lui. Être accompagné d’un Dieu ne faisait pas de lui quelqu’un de différent, juste quelqu’un avec de nouveaux pouvoirs.


« Ce qui vit en toi ne doit pas changer la personne que tu es, c’est à elle de se faire à l’hôte qui l’abrite, qui a fait ce sacrifice pour tous les autres.

Aller Teruyo, relève toi. Montre au monde ce que tu as à offrir. Mais commençons tout d’abord par terminer ce qui n’a pas été réparé si tu veux bien.
»


La rousse se redressa en tirant doucement sur les bras de son ami pour qu’il se redresse. De senestre, elle releva le menton de son rouquin préféré. Puis, elle se décala pour passer à côté de lui et de s’approcher de la grosse crevasse vers laquelle il avait été étrangement attiré. La douce réalisa de nombreux mudras avant de se concentrer et d’apposer ses deux mains sur le sol. La terre à ses pieds se mit à trembler et doucement, le trou se rebouchait petit à petit par la doton crée par la rubiconde. Quelques secondes plus tard, un sol lisse remplaça les douloureux souvenirs de l’apparition du Dieu Singe. Cette affreuse période était passée, tous devaient passer à autre chose maintenant. La jeune femme tourna sa tête vers le jonin et lui adressa un grand sourire.

« Tu viens m’aider ? Refaisons de cet endroit, celui dont nous rêvons. »



_________________
Le souvenir du passé - Pv Aimi Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Le souvenir du passé - Pv Aimi Empty
Dim 2 Jan 2022 - 22:44

L’étreinte d’Aimi, la chaleur quelle dégageait était pour moi le meilleur des réconforts que je puisse espérer. Avant ce soir, nulle autre qu’elle avait sur être le soutien que je n’espérais plus. J’étais là, ce cher Teruyo, ce moi affublé de cette cohabitation forcée et aux yeux du monde, j’allais bien, tout allait pour le mieux. Après tout, comment pouvait-il en être autrement ? En quoi avoir ce chakra scellé en son sein était un quelconque problème ? Celles et ceux qui avaient perdus leurs jambes, voilà les personnes qui méritaient de se plaindre. Mais moi, je n’avais pas ce luxe, je n’avais pas ce droit. Alors j’encaissais, je prenais sur moi, faisant bonne figure. Jusqu’à ce soir. Fort heureusement, la rubiconde était là. Je n’étais pas une priorité, mais au final, ce je n’étais pas oublié et toute cette scène à genoux œuvra pour le réconfort dont j’avais besoin.

Si les mots de la rouquine me touchaient, je gardais silence, prenant cette main doucereuse qui m’aidait à me relever. Cette peine qui était profondément ancrée en moi s’estompait doucement. Elle était toujours là, tapis dans l’ombre, mais plus aussi vivace. Après tout, comment pourrais-je la faire disparaitre totalement quand mes actes menaient à ce que le visage de celle qui faisait partie de ma famille était couvert de larmes, par ma faute de surcroit.

Debout, j’observais la Chiwa qui commençait à œuvrer pour la reconstruction de la zone, usant de ses propres talents à manipuler la pierre pour réhabiliter les lieux. A peine quelques secondes après avoir commencé, m’approchant d’elle, je posais une main sur les deux siennes réalisant des mudras, lui baissant les bras et lui faisant abandonner sa technique.

« Le passé est le passé. Ce qui a été détruit est à jamais perdu. Nos souvenirs de ce lieu eux sont ancrés dans nos mémoires. »

Réalisant quelques mudras, j’œuvrais à mon tour, recréant un sol et des balustrades différentes de ce qu’il y avait à l’origine, changeant la place des bancs qui avaient été emportés par la destruction.

« Ces souvenirs sont à nous et personne ne nous les enlèvera. Mais aujourd’hui, il faut aller de l’avant, se reconstruire, évoluer et voir les choses sous un autre jour pour grandir. »

Cette construction était là toute l’allégorie de mon discours. Ne pas resté cloisonné dans le passer, mais se concentrer sur un futur meilleur. Récupérant le sachet de biscuits, j’en offrais un à l’eiseinin d’élite avant d’en prendre un à mon tour.

« C’est à nous à créer de nouveaux souvenirs sans oublier le passé. Ces différences dans la roche sont là pour nous le rappeler, ce devoir de mémoire. » terminais-je en dégustant la pâtisserie offerte par la Chiwa.

Souriant, les yeux humides, je regardais la moitié de mon gâteau entre les doigts, mâchant lentement avant de porter mon regard mélancolique vers mon amie.

« Ils sont délicieux finalement. » affirmais-je la voix fébrile, une larme accrochée au coin de l’œil, et le sourire posé sur mon visage.
« Merci Aimi. »

Oui.

Merci.


_________________
Le souvenir du passé - Pv Aimi Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Le souvenir du passé - Pv Aimi Empty
Lun 7 Mar 2022 - 0:47
___________________________________________

Le souvenir du passé
___________________________________________

Une âme égarée, un corps qui ne se reconnaissait plus, Teruyo avait pris beaucoup de responsabilités sur ses épaules et avait besoin de soutien. Aimi avait décidé que ce soir-là, elle le lui offrirait, il était nécessaire de redonner confiance à cet homme à qui la vie n’a pas toujours été facile et qui pourtant brille de lumière. Cette étreinte en était la preuve, la démonstration de son affection pour lui, mais surtout de son soutien inébranlable et de sa foi en lui.

Ils devaient se soutenir pour mieux affronter la vie à Iwa, l’avenir, les démons qui les entouraient.

Une main tendue, la combattante du vent aida son camarade à se relever, se remontrer digne. Tel qu’il le méritait. Un doux sourire s’afficha sur les lèvres de la jeune femme. Elle savait qu’il en faudrait plus pour l’aider à se remettre de ses peines, mais elle serait là pour l’aider.

Comment commencer par reconstruire un endroit qui avait été détruit par le dieu Singe. Alors qu’elle commençait à s’y affairer, Teruyo intervint et l’arrêta. Surprise, elle le laissa s’exprimer disant que le passé devait rester au passé. Les souvenirs étaient importants, mais c’était dommage de ne pas pouvoir en profiter comme avant. Le rouquin usa de ses talents pour reconstruire l’endroit, mais différemment. Il ajouta des bancs et des balustrades avec un nouvel aspect.

Face aux paroles motivantes du Taisho du Manazuru, elle se contenta de hocher de la tête et d’observer le spectacle. Ce discours était aussi bon pour lui que pour elle, c’était revigorant de savoir qu’ils n’étaient pas perdus.

Le tout fut couronné par la proposition de biscuits qui lui faisaient tant envie. Ses yeux brillants de gourmandise accepteraient avec plaisir. Sa main attrapa un bout de gâteau et l’apporta à la bouche. Mâchouillant avec plaisir le met, elle écouta d’une oreille attentive son ami.


« Tu… as raison. Nous devons reconstruire notre avenir, utiliser le passé pour devenir plus forts. »

Oui, c’était ce qu’il y avait de mieux pour eux, pour tout le monde, pour Iwa. Le Teruyo plein d’émotion fit de la peine à la jeune femme. Elle posa une main rassurante sur son épaule, pour montrer son soutien.

« Je suppose qu’ils ont meilleur goût lorsque le cœur est apaisé.
Sache que tu n’es pas seul, je serai là. Peu importe ce qu’il se passe.
»


Que dire de plus ? Il n’y avait besoin de rien de plus. Simplement de lui sourire, de le réconforter, de lui montrer qu’ils étaient bien plus forts que tout le reste.


_________________
Le souvenir du passé - Pv Aimi Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le souvenir du passé - Pv Aimi

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi]
» Souvenir, Souvenir ...
» Port du Souvenir
» 3. L'Ombre d'un souvenir
» Cendres de souvenir (w/ Kaya)

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: