Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Shizen Seiki
Shizen Seiki

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Ven 5 Nov 2021 - 22:20




Les Dessous de la Griffe



Tsuyoshi finit par arriver à son tour par le chemin de la terre, même si je me demandais ce qui avait pu lui prendre autant de temps. Il s'était peut-être perdu dans ses pensées. Dans tous les cas, maintenant que nous étions tous là, je me demandais quelle allait être la marche à suivre. Comme je m'y attendais, Masami minisait complètement le système de surveillance de cet endroit, et se pensais bien au-dessus de leurs garde. Au vu d ce que j'avais vu jusqu'à présent, c'était certainement le cas, mais il n'était jamais bon de prendre à la légère ce genre de choses. Elle sous-estimait aussi leur moyen de renseignement, songeant certainement que la torture était le seul moyen de soutirer une information. Mais elle oubliait peut-être où nous étions...Tsume no Kuni, le refuge du Ningen et de ce fait de l'Homme au Chapeau et ses Lieutenants, dont Rei. Rei était un Yamanaka, et de ce fait, la torturer n'était même pas nécessaire pour obtenir toutes les informations dont il avant besoin.

Mais l'heure n'était pas à la discussion visiblement. Tsuyoshi donna carte blanche à Masami pour faire ce qu'elle désirait, et e ne pus empêcher un léger soupire. Il me donna la même consigne, avec pour seule précision qu'on se rejoindrait le lendemain à midi au même endroit. Quant à lui, il irait se reposer dans une auberge. Je hochai la tête simplement en signe d'accord, et tout le monde parti dans son coin. Je me demandais ce qu'allait faire la jeune demoiselle, mais cela n'était pas réellement mon problème et je ne comptais pas la suivre. Si Tsuyoshi lui faisait confiance, je n'avais aucune raison de m'inquiéter. Faisant un nouveau signe, j'utilisai de nouveau le Henge cette fois-ci pour prendre une apparence un peu miteuse et plus agée, ressemblant vaguement à un ivrogne. Et après une inspiration, je commençai mon petit numéro d'acteur en avançant en titubant dans la rue, faisant mine d'être moi aussi alcoolisée.

Et je me mis ainsi en tête de trouver un de mes compères sous l'emprise de l'alcool. Il était tellement plus simple de récolter des informations de personnes saoules. Mais je préférais tout de même éviter de me retrouver dans un bar. On ne savait jamais. Continuant donc ma petite comédie, j'avançais dans les rues de cette ville en titubant d'une démarche ébrieuse, marmonnant dans ma nouvelle barbe grise des mots incompréhensibles même pour moi. Puis en croisant ma première cible saoule, je me dirigerais vers elle pour entamer notre petite discussion.

-Héhé, m'sieur, onest où d'jà ? Héhé, mézéspri son toutembrouyé ... (Traduction : Héhé monsieur, on est où déjà ? Héhé mes esprits sont tout embrouillés)


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Dim 7 Nov 2021 - 14:44
Votre chef d'équipe finit par se joindre à vous, s'alliant d'abord à la position de Seiki avant d'accoster de nouveau la rebelle de votre trio. Lui ayant adressé sa plus grande preuve d'impuissance face à tout le sentiment de liberté qu'elle dégageait, celui d'un fauve indomptable qui ne savait répondre à des ordres, votre choix de vous séparer pouvait devenir intéressant. Effectivement, face à l'imprévu, vous ne pouviez vous assurer que le comportement de votre camarade ne pouvait pas vous porter préjudice, et vous vous assuriez même que si l'un de vous était mené à trahir sa position, vous pouviez tout de même être en position de continuer la mission.

Avec la contrainte de ne pouvoir vous assister si besoin, surtout vis à vis du Byakugan de Tsuyoshi qui était l'équivalent d'une mine d'or dans la mission que vous meniez.

Ce dernier s'était d'ailleurs avancé vers une première personne, un marchand de quelques babioles et de quelques denrées qui pouvaient vous être utiles si jamais vous veniez à passer plusieurs jours à Tsume. Le marchand le dévisageait quelque peu, voyant qu'il ne pouvait mettre un quelconque nom ou plus généralement une quelconque identité sur celui qui l'abordait. Les voyageurs étaient également assez peu fréquents sur leurs terres isolées de tout, d'autant plus qu'elles étaient filtrées par les avant-postes, mais l'absence d'alerte le rassura et lui empêcha quelques questions qui auraient pu être ennuyeuses pour le Jônin.

- « Une auberge ? Tournez la rue, là bas, vous avancez de quelques mètres et vous trouverez sur votre gauche ce que vous cherchez. », annonça t'il en pointant du doigt la direction et en la manipulant au fur et à mesure de ses explications. « Si vous pouviez m'acheter quelques ressources en échange de cette information, je vous prie, cela m'aiderait... »

Tsuyoshi pouvait alors constater une nouvelle fois toute la pauvreté qui animait ces lieux, malgré le fait que vous vous situiez dans une grande ville. Il avait alors toute la liberté de répondre à l'affirmative ou à la négative à un homme qui, de toutes façons, ne pouvait l'aider autrement en retour, et il pouvait de ce fait ensuite se rendre dans cette fameuse auberge.

En entrant dans les lieux, il put constater que l'auberge était plutôt modeste. En pénétrant les portes, bien des regards se posèrent sur quelqu'un qu'ils n'avaient jamais eu l'occasion de voir, et qui avait d'ailleurs des allures d'étranger. Mais sans qu'il ne fusse abordé, il put avoir l'occasion de scruter cette grande salle, bâtie principalement par des planches en bois, jonchée de tablées et de chaises également conçues par cette matière naturelle. Un homme se tenait derrière un genre de comptoir, lavant quelques verres avec un vieux chiffon qu'il avait gardé propre.

Et dans cette grande scène, l'Hyûga avait bien des choix : entre les quelques clients solitaires aux allures sombres, paraissant sobres, dont une qui était accompagnée d'un gros chien, et entre tous les fêtards qui semblaient un peu éméchés, vers qui pouvait-il se tourner pour obtenir les informations qu'il voulait ? S'il souhaitait toutefois en rechercher ici...

~

Non loin d'ici, à peu de ruelles d'écarts, c'était Seiki qui, avec une approche plutôt originale mais toute aussi intelligente, tentait d'obtenir des informations complémentaires en discutant avec un habitant également grisé par l'alcool. Se comprenant étrangement dans leurs dialectes incompréhensibles, l'homme qui le regardait dans les yeux, bien rougit par la pinte, sourit en approchant sa main de son épaule pour la lui tapoter, comme s'il avait déjà établi un lien de fraternité avec lui.

- « hahaHAHAHAHA, n'est à Kōhai izi mon ami, comment t'as oublié ça ?! »

Son regard semblait bien perdu, titubant légèrement sur place. Il avait visiblement un bon coup dans le nez.

- « Va jez toi ou jez moi ? »

A l'allure douteuse, il pointait une direction en même temps que sa tête bougeait.

- « … J'ai des boudeilles à vider, t'as cru quoi ? »



~

Enfin, toujours transformée, Masami avait continué dans les ruelles de Kōhai. Cherchant nombre d'information qu'elle pouvait capter pour mieux les utiliser contre les militaires qui jonchaient les ruelles, elle s'était munie de quelques données réutilisables avant de se rendre auprès de l'endroit qui semblait le plus être le bâtiment où devait loger le Dirigeant de la grande ville. Cela était reconnaissable plutôt facilement : malgré toutes les maisonnées conçues par de la pierre et des briques, celle-ci ressemblait à une tente impériale, d'une taille plutôt majestueuse, gardée par bon nombre de soldats qui, vous le soupçonniez, pouvait cette fois être dotés de quelques compétences shinobis.

La Jiki s'approcha alors de l'un d'eux, tentant son approche auprès des deux grands hommes armurés qui la scrutait d'un air méfiant -là était l'origine même de leur métier et de leurs compétences, et ils répondirent tout simplement à sa demande.

- « Si c'est une plaisanterie, elle est de mauvais goût. Notre gouverneur a mieux à faire que de gérer les terrains de Monsieur Kanzaki. »

Au loin, quelques regards curieux regardèrent la scène, le ton du garde étant étonnamment élevé vis à vis de la demande pourtant innocente et inoffensive.

Mais comment infiltrer un lieu aussi intéressant que celui-ci, alors qu'il était susceptible de renfermer des secrets intéressants pour Iwa ?

Une chose était sûre : Masami ne pouvait savoir comment était organisé l'intérieur de la grande tente, et elle se doutait qu'il allait lui falloir quelques prises d'informations avant d'oser une infiltration discrète et efficace... sans qu'elle n'alarme la garde de Kōhai.

- « Demander une carte pour ça... mh. », chuchota l'un des gardes à son binôme.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Mar 9 Nov 2021 - 15:08
Tsuyoshi considéra le marchand. Sa demande était clairement un appel à l'aide, un appel à la charité. Il eut presque pitié. Pourtant il secoua la tête et finit par répondre le visage défait :

_ Je suis navré... J'ai peine à assurer les trois repas vous savez... Peut-être si je parviens à décrocher un contrat ? Je suis mercenaire.... En tous cas, merci pour votre aide.

Le Hyûga fit un salut respectueux puis il s'en alla en direction de l'auberge qu'il avait détecté, auberge dont la position lui a été confirmée par ce marchand. Toujours capuche sur le front, le Hyûga entra dans la bâtisse. Il jeta un coup d'oeil circulaire et ne manqua pas de remarquer du premier coup d'oeil le groupe avec le chien. Il remarqua aussi les joyeux lurons, ceux qui étaient totalement à l'ouest, incapables de marcher droit. Considérant ses options, le Hyûga décida d'aller voir le barman. Marchant d'un pas lent, mais sûr de lui afin de se faire remarquer sans trop en donner l'air le Hyûga demanda une fois devant le bonhomme qui semblait tenir cette antre de Bacchus.

_ Salut. Je veux une chope de saké... Puis s'étant tourné vers tous ceux qui étaient attablés, il les regarda de façon fugace avant de considérer à nouveau le maître des céans et de s'adresser à lui d'une voix audible de tous et pourtant comme s'il souhaitait s'adresser en privé au barman. Dis... Tu saurais pas où je pourrais faire valoir mes talents ? Je suis mercenaire et je suis pas mauvais ! Seulement je ne trouve pas grand chose d'intéressant ici... On m'a parlé du refuge ou quelque chose comme ça. Le Ningen ou une connerie du genre. Tu saurais pas où ils se terrent ? Ma foi s'ils paient bien...

Les pieds dans le plat comme dirait l'autre. C'était là un pari risqué et pourtant peut être pas tant que cela. Agir de la sorte pouvait paraître totalement insensé, mais si véritablement ils étaient dans une grande ville, ce dont il doutait peu, alors sa couverture ne pouvait être grillée de la sorte par cette approche il est vrai quelque peu directe. Au pire découvrirait il qu'un solide réseau d'information existe au profit du Ningen à l'intérieur des terres de l'ouest. Mais même à ce niveau il avait de sérieux doutes compte tenu de ce qu'il a vu jusqu'ici. Seulement qui sait...

Alea jacta est comme dirait l'autre conquérant d'une autre ère. Quoi qu'il en soit si jamais aucune information sérieuse n'était obtenue et si aucune réaction intrigante de part ou d'autre ne serait obtenue alors il demanderait une chambre et chercherait à aller se coucher histoire de récupérer.

Spoiler:
 



_________________
Spoiler:
 


[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Jiki Masami
Jiki Masami

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Mer 10 Nov 2021 - 8:46


Le fait que la personne dirigeante de trouvait dans une tente temporaire était des plus étrange aux yeux de l'adolescente. Cependant, si les informations importantes se trouvait ici, elle reviendrait la nuit pour les emprunter. À la réaction du garde, le visage de Masami sembla se décomposer. Jouant toujours le rôle de la jeune femme candide, elle s'inclina plusieurs fois rapidement en cherchant à s'excuser, visiblement paniquée.

Jiki Masami • « Je ... Ho bien entendu Monsieur ! Je ... Je n'osais pas vouloir déranger monsieur le gouverneur pour si peu ! Veuillez m'excuser ! »

Bien évidemment, ce n'était qu'un rôle, la châtaigne n'était pas du genre à perdre son sang froid, peu importe les circonstances. Si jamais sa tenue en dévoilait un petit peu plus dans ses mouvements, ce serait aussi une voie pour amadouer le garde. Elle n'avait vraiment aucun scrupule. La voix élevée du garde voulait peut-être dire qu'il désirait signaler aux personnes sur place cet événement. Elle joignit les mains au-dessus de sa tête en les frottant légèrement toujours dans sa posture de soumission.

Jiki Masami • « Je pensais plutôt à consulter des cartes avec un administratif, je ne doute pas que Monsieur le gouverneur a fort à faire que de s'occuper d'une humble jeune femme comme moi ! »

Si jamais le garde n'était que peu réceptif, elle se retirerait bien évidemment afin de ne pas attirer de trop l'attention. Elle avait la journée à passer avant de tenter une approche de la tente de nuit. Il y avait forcément un endroit où ils gardaient toute la paperasse. Elle fit bien attention de retenir l'apparence et la voix du garde, ses mimiques et sa posture.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Shizen Seiki
Shizen Seiki

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Jeu 11 Nov 2021 - 16:52




Les dessous de la Griffe



Kohai hein ? Tel était le nom de cette ville ? Et pourtant, elle ne semblait pas faire si peur que cela. Ou alors peut-être était-ce les habitants de la ville qui avaient peur ? Peu importait au final, car là n'étaient pas des questions qu'un honnête citoyen ivrogne était censé poser, pas à cet instant précis. Continuant mon petit numéro d'alcoolique en affichant une mine faussement réjouie à l'extrême, comme si j'avais retrouvé un trésor perdu, je donnai une légère tape à la visée approximative sur l'épaule de mon nouvel ami.

-Haha méoui, chu bête mwa d'fois ! Kohai héhé, m'bien sûr !

C'était déjà ça. Mais ce n'était pas tout, il semblait que la providence me sourie, car ce nouvellement rencontré camarade me proposa même de venir chez lui, prétendant avoir des bouteilles à vider. Profitant de cette proposition, je ne me gênai pas pour passer un bras autour des épaules du gus, laissant légèrement mon poids reposer sur le sien tout en titubant.

-Jez toi m'n'ami !! Jé plu zune goutte jez moi ! héhé

Continuant à avancer vers chez lui, je me demandai de quelle manière je pouvais me renseigner, et quelles étaient les limites de sa compréhension des évènements. Prudence restait de mise. Continuant mon rôle d'alcoolique en titubant tout en marchant, je repris.

-Fiooouuu héhé, ça fait d'bien d'parler à quelqu' qui m'comprends ! T'imagine ? J'me rappelle m'm plus d'nom d'la capitale dè zalentours !

Il y avait-il d'autres villes, plus grandes et plus importantes que celles-ci ? J'espérais que mon ami puisse nous renseigner un peu sur le sujet. S'il était seulement en état de le faire...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Mar 16 Nov 2021 - 16:22
- « Un administratif ? »

Son regard n'était pas vraiment interrogateur, il était méfiant. Le garde situé à la droite de Masami ne pouvait s'empêcher de toiser de ses yeux cette silhouette qui paraissait si innocente, en gardant en tête l'état d'alerte dans lequel ils se situaient. Il se rappelait amèrement l'attaque d'un shinobi inconnu qui visait une des grosses villes de l'Ouest de Tsume, ce qui avait engendré un état d'alerte dans tout le pays. Il se rappelait de la méfiance qu'on leur avait imposé, à lui comme à tous les gardes situés dans Kōhai, mais il ne savait s'il devait se résoudre à considérer l'approche de la jeune fille comme louche.

Il questionna du regard son collègue avant de revenir sur la jeune fille. Ses pupilles se voulaient toujours aussi interrogatrices, mais son visage était fermé, comme s'il tenait à maintenir son professionnalisme dans le grand doute qui l'habitait. Il tendit finalement sa main libre, attrapant celle de son interlocutrice tandis que sa jumelle agrippait toujours sa lance fermement, et il ne fit que la tirer avec force à l'intérieur de la grande tente.

- « Suivez moi. Ohatsu, fais venir ma relève. »

Si celle-ci acceptait de se faire traîner dans ce qui devait être le bâtiment principal de Kōhai, elle pouvait discerner tout ce qui la caractérisait. Quelques cartes traînaient sur un bureau de taille moyenne, des papiers trop éloignés pour qu'elle ne puisse distinguer les éléments qui la composaient. Une grande tablée en bois divisait la pièce en deux, accompagnée par de nombreux tabourets également en bois qui entouraient la petite structure. Cela ressemblait évidemment à une salle de réunion.

La pièce principale était unique, et elle était grande, comme la taille de la bâtisse l'avait laissé deviner. De nombreux documents, roulés et disposés un peu partout dans la pièce, étaient suffisamment imposants pour faire comprendre à la kunoichi qu'elle ne pourrait avoir le loisir de tout transporter par des méthodes conventionnelles -à comprendre, sans employer de techniques tierces.

Enfin, certains éléments ne pouvaient échapper à son esprit professionnel.
Elle était seule, cachée de tous, avec un garde qui la pensait inoffensive.
Un unique garde était logé aux portes de la tente, ce même gardien qui était peut-être même parti pour trouver une relève à son camarade absent.
Mais le plus important était probablement le fait que si elle voulait agir, elle devait absolument le faire avant le retour de celui qui gouvernait Kōhai.

Car à son retour à lui, si son identité était révélée, ce n'était pas qu'Iwa qui pouvait trembler.

C'était le Yuukan.

- « Bon, expliquez moi plutôt. Qu'est-ce qu'un administratif ? … Qui êtes vous véritablement ? »



Concernant Seiki, celui-ci déambulait avec joie avec son compagnon également éméché. Il semblait bien loin de tout le sérieux que devaient éprouver Tsuyoshi et Masami à ce moment là, mais cela ne l'empêchait pas d'obtenir des informations à sa manière, d'une manière si innocente et si primitive que cela était parfaitement crédible. Il était alors entièrement apte à récolter des données dont vous pouviez avoir besoin pour Iwa, et son compagnon de beuverie était loin de toute suspicion, même s'il serait évidemment bienvenue de la part du Shizen de ne pas paraître trop inconscient non plus.

Dans sa démarche titubante, se rattrapant tantôt avec des pas qui ressemblaient plus à des réflexes qu'à une mobilité classique, il se permit de répondre à son nouvel ami.

- « Alleeeez, on est bartis ! J'habide là bas, au goin de la rue !»

Son doigt se tendait mollement vers la direction, et il continua simplement pour lui donner les informations qu'il avait en sa connaissance.

- « Du de rabbelles même blus du Ningen ?! Leur QG est dellement loin, fiouuuuuuuu... au moins à cent billes pas ! Mais bon, za zert à rien, perzonne n'y a jamais accès, z'est pour l'élite ! »

Il soupirait sincèrement, bien amoché par l'alcool qui circulait dans son sang, et il continuait toujours innocemment dans sa lancée, abreuvant le Voyageur de son savoir.

- « Laisse domber, zont trop loins ! Toi et moi on est bons qu'à rester à Kōhai ou dans d'autres villes aux alentours, z'est fait pour la plèbe cobbe toi ou boi ! »

Il comprenait alors la position de la Grande Ville de Kōhai. Iwa ne s'était pas rendu dans une ville majeure de l'Ouest de Tsume, mais cela voulait-il dire qu'elle n'avait aucun secret à leur délivrer ?

Certainement pas.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inuzuka Inuko
Inuzuka Inuko

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Mer 17 Nov 2021 - 22:06
Son unique œil perçait le bar, ignorant toutes les tablées pour se poser sur cet homme dont la voix avait surplombée l'ambiance de l'auberge. Son sourire s'étirait lentement, carnassier, s'ouvrant au rythme de ses respirations, les mêmes qui lui susurraient rudement à l'esprit une intuition bien précise.

Il puait l'étranger aux terres des Griffes.

Son flair ne la trompait jamais, elle qui avait autrefois gouverné sur l'Unité Coloniale de l'Empire comme elle avait dirigé avec fougue l'intégralité du clan Inuzuka. L'Ancienne Cheffe du Clan, qui avait délaissée les siens suite à l'ascension du Deuxième Empereur et suite à sa défaite contre cet Inéluctable qu'elle maudissait encore, noyait sa haine dans les choppes qu'elle multipliait. Elle les enchaînait sans qu'elles n'aient un quelconque impact sur son corps, comme si son caractère était si trempé que l'alcool ne la faisait faillir que lorsque la nuit tombait, lorsque Morphée l'appelait naturellement.

Les ongles de sa senestre, proches de griffes on ne peut plus affûtées, écorchaient le bois de la table avec des mouvements de va et vient. Sa tête se soulevait, fidèle à ses profondes inspirations qui lui insufflaient son instinct le plus lucide et le plus primitif, jusqu'à ce que sa seule pupille valide ne vienne se poser sur ceux de son Ninken, Urami. Sa dextre, quant à elle, vint entourer sa mâchoire inférieur de ses phalanges pour la caresser sèchement ; un toucher auquel il semblait étrangement habitué.

- « Quelle odeur immonde. », susurrait-elle à son fidèle canidé. « Une odeur nauséabonde d'innocent écervelé. »

Mais elle ne le cria pas sur tous les toits, comme si elle voulait garder ce secret pour elle. Cela pouvait bien arranger l'Hyûga, mais quel sort lui réservait-elle ?

Sa poigne s'écrasa on ne peut plus brutalement sur sa tablée, avec un fracas si lourd que le barman en échappa la choppe qu'il s'apprêtait à tendre à l'infiltré.

- « CASSEZ VOUS TOUS ! IL EST A MOI ! », rugit-elle, ses crocs complètement exhibés, son sourire mêlant hargne et plaisir, ses jambes enfonçant la sylve du comptoir sur lequel elle avait descendu tant de chopines.

Elle l'avait trouvée, son occasion de se venger de ce monde qui l'avait bafouée.

Et rapidement, le Jônin d'Iwa put voir avec étonnement à quel point son charisme était impressionnant. Tous prirent leurs jambes à leur cou comme s'ils connaissaient ses excès de rage, l'aubergiste étant comprit dans le lot, ne laissant dans cette pièce maintenant désertée que les deux silhouettes qui pouvaient se déchirer du regard. C'était exactement ce que faisait la Louve, qui le menaçait de soumission par la simple présence de son œil de chasseur et de son rictus acerbe.

Sa canine supérieure gauche perça le sommet de son pouce qui s'était vivement levé, après quelques mudras qu'elle avait rapidement exécuté d'une main comme si cela représentait l'apogée de son art shinobi. Elle plaqua sa paume sur le bois de la table qu'elle écrasait de son poids, dessinant un sceau bien connu de tous les ninjas du Yuukan... celui qui annonçait la venue d'un invité extérieur.

Sa première invocation, Fensu, son lycaon de taille moyenne, arborant un pelage couleur terre, qui prenait une posture défensive en repliant ses pattes avant, exhibant ses crocs tout en restant à côté de sa Maîtresse.

- « Le Ningen n'a pas besoin de bons à rien comme toi. », annonça t'elle de sa même voix hargneuse, calme mais perçant le silence de l'auberge, persévérant dans cette rage qui lui avait pourtant coûté son humiliation à l'époque. « Montre toi à la hauteur et deviens mon serviteur. Sinon, meurs. »

Elle vivait de tout ce qui l'animait : de son désir le plus profond d'asservir. Comme elle avait voulu asservir l'Empire en devenant Impératrice, comme elle avait voulu asservir le Yuukan en domptant les Dieux.
Important:
 


Dernière édition par Inuzuka Inuko le Dim 21 Nov 2021 - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Jeu 18 Nov 2021 - 11:02
Que le sort pouvait être une chose curieuse... Si seulement à l'instant le Hyûga pouvait se douter de tout ce que les dieux pouvaient mijoter jusqu'à lui faire croiser la route de cette kunoichi. Si seulement il avait eu le don d'omniscience, celui de savoir qui était son adversaire, pourquoi elle s'était retrouvée là et combien elle était puissante... Peut-être n'aurait-il pas pris autant de risques que cela... Après tout, le Hyûga était du genre peu enclins aux risques inconsidérés. En ce cas qu'est ce qui l'avait poussé à ce risque menant à cette situation quasi définitive ? Il aurait tout le loisir d'y repenser pour peu qu'il se sorte indemne de cette situation. Il soupira. Il était l'heure de combattre pour sa vie.

Dans un premier temps surpris, le Hyûga comprit en un clin d'oeil qu'il avait fait mouche et que le bande au chien n'étaient pas sans lien avec le Ningen. Seulement, il eut vite fait également d'intégrer qu'il avait été probablement trop chanceux. La femme qui s'imposait désormais à lui et qui avait eu, de par sa seule présence, su faire fuir tout ce qui était autour d'elle, barman, habitués de ces lieux et même ses propres acolytes, le menaçait de toute sa stature. Elle était à la fois si belle et si bestiale en apparence. Le Hyûga ne put s'empêcher de craquer alors que son regard soutenait le sien.

_ Je suis à toi quand tu veux ma belle ! TOUS LES JOURS !!! avait-il répondu, en haussant le ton sur la fin avec un enthousiasme plus que débordant. Ses yeux à lui également se mirent à pétiller d'un regard qui en disait long sur sa volonté d'en découdre. Au fond de lui, se terrait l'enfant terrible des Hyûga, celui qui avait écumé les champs de bataille enchaînant les victoires. Où donc s'était-il terré celui-là ces dernières années ?

Dès que la kunoichi se mordit le doigt, comme dans un signe d'attirance refoulée et qu'elle procéda à un type de technique bien connu de Tsuyoshi mais par le biais d'une seule main, un sourire carnassier s'afficha sur son visage et une lueur de folie embrasa son regard. Le Taishô ne put s'empêcher de relâcher d'étonnement :

_ Oh !!! Tandis que son regard s'écarquillait d'un étonnement toujours plus grand. Il était tombé sur du lourd. Du très lourd ! Un maître des arcanes de l'invocation ? Un maître en maîtrise ? Toujours est-il qu'un lycaon était apparu, ne laissant qu'un trouble dans l'esprit du Hyûga. A qui pouvait-il bien avoir affaire ? Ce ninken, puis cette invocation... Était-ce fortuit ?

_ Te servir ? Tu as une drôle de manière de recruter ! Répondit Tsuyoshi après les dernières paroles de son adversaire, paroles qui annonçait définitivement le début des hostilités.

Sans crier gare, le Hyûga, en un mouvement, se détacha du siège auquel il était proche et l'envoya valser sur la kunoichi tandis qu'il se reculait et que ses mains enchaînaient des mudra. Il ne fallait pas faire dans la dentelle, au risque d'y laisser des plumes voire sa propre vie.

Alors qu'il était parvenu au pas de la porte de la taverne désormais vidée, Tsuyoshi expulsa de ses poumons subitement gorgés, une technique d'une puissance importante sur tout ce qui pouvait représenter un danger pour lui, soit, le duo sans oublier le ninken auprès de sa maîtresse. Le souffle divin, le nom que portait cette technique, indiquait à suffisance ce qui pourrait se passer dans cette taverne et probablement même ce qu'il en resterait. Non satisfait de cette première offensive, le Hyûga y ajouta une technique doton tout de suite après la première, le tout après avoir à nouveau composé des mudra. Le dragon de terre qui en résulta fusa à travers le sol, vers celle qui ne pouvait être que sa cible privilégiée : la kunoichi aux manières barbares et à la beauté exquise. Le schéma était simple, alors que le duo serait aux prise de l'attaque futon et des dégâts qu'elle pourrait causer, la seconde à travers le sol, elle viserait exclusivement l'Inuzuka.

Tsuyoshi expulsa un souffle bien conscient qu'il devait demeurer sur ses gardes, et ne pas non plus oublier les acolytes qui pourraient éventuellement se cacher dans un coin en attente d'un signe de leur maîtresse. Il lui faudrait bouger et ne pas demeurer tout le temps au même endroit. Une clé de survie dans ce combat difficile qui venait d'être engagé alors qu'il est déjà bien fatigué.



Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Jiki Masami
Jiki Masami

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Jeu 18 Nov 2021 - 17:06
La pauvre jeune fille semblait complètement perdue, et elle ne comprenait visiblement pas le souci de sa demande ni de ses mots. Elle papillonna des yeux, fort surprise de cette méfiance d’une simple demande. La brunette se laissa faire totalement, emportée même par la vigueur du garde. Elle n’arrivait presque pas à suivre l’empressement, bien qu’elle ne résistait pas du tout à la maneuvre. Tenant comme elle pouvait son kimono, avec ses petits pas tant et si bien qu’à un moment, elle trébucha dans une apparence difficulté à toute cette vigueur.

Jiki Masami • « Aaaah ! Attendez ! doucement ! Je ne vais pas m’envoler vous savez. »

L’innocente nièce se releva doucement en suivant le garde. Elle venait d’hésiter de l’abattre sur l’instant, mais elle se ravisa. En effet, Masami avait le droit à une visite guidée de l’immense tente et c’était tout ce qu’elle voulait à la base. Elle remarqua immédiatement les cartes et autres tas de papiers dans ce qui servait de pièce. C’était une cible de choix pour quelqu’un dans sa position, et si jamais la kunoïshi était sans doute capable de gérer la situation martiallement, elle préféra passer pour une gourde, enfin, une simple civile. Cela devait être un lieu de réunion avec les personnes clés, ce qui devait dire que ces documents pouvaient fort bien être déménager par la suite. Il n’y avait qu’une seule grande pièce sous cette tente, et pour le moment, la châtaigne était bien trop exposée immédiatement. Elle n’avait peut-être pas laisser paraitre cela, mais Masami était bien plus subtile qu’une simple arme aussi aiguisée soit-elle.

Jiki Masami • « Bha ! C’est quelqu’un qui s’occupe des tâches administratives ou suffisamment basiques pour ne pas déranger monsieur le gouverneur. Ne me dites pas qu’il fait tout tout seul !? Il doit être épuisé le pauvre à force si jamais il doit tout gérer et tout décider. Il doit bien avoir quelqu’un pour les tâches courantes, ce n’est rien de si extraordinaire … si ? … parce que … à la base, c’est juste un problème de mur …un plan des propriétés … enfin vous voyez. Je suis venue aider mon pauvre oncle, il est perdu avec tout ça …. Et je dois bien avouer que je commence à l’être aussi … je dois formuler la demander par écrit peut-être ? Si c’est cela, je vais m’empresser d’aider mon oncle à suivre la procédure et je ne vous embête pas plus. Je … je suis vraiment désolée ! Je ne voulais pas vous déranger plus que ça monsieur ! »

La genin d’Iwa désirait agir la nuit, quand les esprits seraient plus calme, moins de personnes dans les rues et un certain relâchement. Elle jouait la fille un peu paniquée et intimidée par la situation, mais bien innocente et candide. Heureusement qu’Iwa n’était pas si précis sur les procédures, car de son côté, cela aurait été vite réglé ! Elle n’avait yeux que pour le garde, bien qu’elle resta attentive à ce qu’elle pouvait entendre.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Shizen Seiki
Shizen Seiki

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Sam 20 Nov 2021 - 13:46




Les Dessous de la Griffe



Ma tactique semblait fonctionner à merveille, et pour l'avoir vu et pratiqué de nombreuses fois, je savais que je pouvais continuer à jouer cette comédie encore bien longtemps. Mais si je continuais sur cette voie et malgré l'alcoolisme certain de mon nouvel ami, je me devais de rester prudent lors de cette discussion. Il était peut-être complètement ivre à présent, mais je ne tenais pas pour autant à éveiller ses soupçons, autant dans cette phase d'ivresse que lorsqu'il aurait dégrisé de tout l'alcool visiblement ingurgité. En attendant, il allait simplement falloir me la jouer fine, mais pas trop pour coller au personnage. Lorsqu'il m'indiqua le chemin de sa maison d'un doigt mou et hasardeux, je levai le poing en signe de victoire et de motivation avant de m'écrier.

-Eeeet z'eeeeest baaarddiiii !

Et nous continuâmes à tituber, dans une danse ivre mêlant manque de coordination certain et réflexes improbables pour rester sur nos deux pieds. Mais plus important, on commençait à rentrer dans le vif du sujet. J'avais tendu un appât, et il l'avait saisi sans trop réfléchir. D'un autre côté, son état ne lui permettait pas un grand pouvoir de réflexion, mais il commençait à remarquer mon manque de savoir sur la situation, et si pour l'instant ce n'était pas foncièrement grave, j'allais devoir faire attention pour la suite. Affichant une mine démesurément désespérée au vu de ses paroles, continuant à jouer la comédie, j'appris que le Ningen se trouvait bien loin d'ici, et qu'elle était la Capitale de cette partie du Pays. Les autres villes étaient bien moins importantes par rapport à ce groupe visiblement d'élite qui était né.

-L'Ningen...wé z'est vraiment pas fait bour nou...Et pi siiiii lwoin...

Mais si c'était l'élite qui se rendait là-bas...ils avaient peut-être un moyen de recruter les perles rares. Je me demandais comment ça se passait...Les gardes à l'entrée étaient eux-même ivres, et au vu de la facilité à laquelle j'avais trouvé un compatriote, cela faisait nul doute que la population n'était pas exceptionnelle de manière globale. Mais la capitale avait certainement des échanges avec les autres villes. Que ce soit pour recruter des soldats, ou pour d'autres échanges commerciaux ou politiques. Ou alors la ville était-elle réellement livrée à elle-même ? C'était le moment de faire un peu de zèle. Gommant ma mimique désespérée pour laisser place à une passion et un feu tout en ivresse et en titubage, je levai les poings et les agitai en mimant maladroitement une posture de combat en haussant très légèrement la voix. Suffisamment pour que ce soit crédible, sans pour autant alerter le quartier.

-Mwa j'vai leur montrer un zoldat d'zélite, tout en donnant des coups dans le vent totalement au hasard. S'ils s'ramènent ici, j'vais l'r montrer d'quel bois z'me chauffe ! Et ils zont intérêt d'venir !

Si le Ningen avait une relation avec cette grande ville et qu'il apparaissait que mon compatriote en sache quelque chose, j'espérais une fois de plus qu'il allait me délivrer son savoir et éclairer ma lanterne. Dans le cas contraire, si le Ningen n'avait aucun échange avec Kohai, cela allait s'avérer plus compliqué d'obtenir des informations sur l'organisation recherchée par la Coalition. Mais il fallait creuser...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inuzuka Inuko
Inuzuka Inuko

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Dim 21 Nov 2021 - 12:24
Ses dents crissaient les unes contre les autres, comme sa pupille agressait celles de l'Hyûga. Perchée sur sa tablée, accompagnée à sa droite par Urami et à sa gauche par Fensu, deux de ses fidèles compagnons, elle toisait la situation avec une hargne presque inquiétante. Tsuyoshi put trouver des airs de chasseuse, de dompteuse, une véritable femme sauvage qui avait dû rejeter l'amour comme elle avait abandonné toute forme de civilité. Elle n'était que domination, elle n'était qu'asservissement, nul ne pouvait oser se confronter à elle sans risquer de plier le genou sous son joug.

Elle était l'Alpha.

Les mots de Tsuyoshi lui arrivèrent aux oreilles sans faire écho à son esprit. Ses interventions racoleuses ne percutèrent même pas son esprit de guerrière. Elle pouvait au mieux les interpréter comme des volontés de se soumettre. Voulait-il lui appartenir comme il venait de lui crier ? Elle ne saurait que l'honorer. Son sourire se voulait encore plus carnassier, sa volonté toujours plus farouche. Ses poings se serrèrent, tant que ses propres griffes écorchèrent légèrement la peau de sa paume, laissant couler quelques petites gouttes de sang le long de ses doigts repliés sur eux-mêmes avant de perler sur le bois. Puis d'un mouvement de bras, ils balayèrent d'un mouvement sec et avec ardeur la chaise qui avait été projetée en leur direction.

- « Minable... », susurra t'elle entre ses crocs, rejetant presque stupidement la force et la vitesse avec laquelle cette dernière avait été jetée en sa direction. Car un simple humain n'aurait pas pu agir comme tel.

Puis des mots découlèrent une première technique, sortant des poumons du Jônin pour détoner dans l'auberge entière. Mais tandis que le vent menaçait toute la pièce de sa vigueur, l'Inuzuka ne bougea pas d'un poil. Elle ne regardait ni son invocation, ni son compagnon. Comme si elle dominait parfaitement la situation, elle ne fit qu'attendre que Fensu ne se mette à l'action, crachant tout autour des trois antagonistes une terre qui se solidifia tout autour d'eux, et qui encaissa justement l'éther.

Le Dôme se fractura par la force de la technique, mais nul souffle n'avait su écorcher les peaux du trio. Il s'effondra, soumis au souffle divin qui l'avait réduit à néant, mais qui libéra également toute la vue sur ce terrain de combat dévasté. L'auberge était soufflée, les tables étaient renversées et les chaises avaient volé jusque percuter des murs détruits partiellement ou complètement. Le lieu de vie était à restaurer, tant la seule tablée qui tenait debout était celle qui était piétinée par les sandales noires de la Dompteuse.

Mais un autre son lui parvint aux oreilles, accompagné d'un signe distinctif d'un art qu'elle ne connaissait que trop bien. Sous cette terre déjà froissée par les vents ondulait et vacillait un dragon, imperceptible dans sa forme mais prévisible dans son fond. Cette même terre se soulevait au rythme de son avancée, visant sans surprise l'ancienne Capitaine qui, lorsque le temps fut venu, s'extirpa du danger d'un bond en arrière, laissant l'animal tellurique fouetter le vide et s'écraser une fois que son point culminant fut atteint.

- « C'est bien, Pouilleux, tu démarres bien. Montre moi encore ce que t'as entre les crocs. »

Ses mains dansèrent tandis qu'elle s'approchait à petit pas de son invocation et de son Ninken qu'elle avait mis de côté suite à son esquive. Se repositionnant à leurs côtés, elle frappa le sol d'un mouvement de pied avant de rebondir sur son support, créant sous sa cible un enfer visible par tous les regards curieux.

Un sol fracturé, une spirale digne de l'ardeur des meilleurs tempêtes sableuses, et des blocs de terres multiples qui, s'ils n'étaient stoppés, feraient de l'Hyûga la proie docile d'Inuzuka Inuko.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Dim 21 Nov 2021 - 16:50
Non loin de Seiki, loin de Masami, un bruit détonant retentit. Audible par l'un, inaudible par l'autre, le son déchirant d'une bâtisse qui éclatait ne passait inaperçu dans l'atmosphère on ne peut plus banale de Kōhai. Les ruelles étaient normalement soumises au son des quelques discussions échangées entre les habitants, comme elles l'étaient par les bruits de pas des nombreux soldats qui grouillaient dans les ruelles. Et dans cette sourde platitude, l'ambiance calme de la ville venait de se fendre, causée par les structures d'une auberge pourtant reconnue qui avaient été expulsées sur les terres froides de la Grande Ville.

Les habitants pouvaient être ravis : seul le bois qui constituait les fondations s'envola, percutant quelques uns d'entre eux sans les blesser sérieusement. Le conflit entre Inuko et Tsuyoshi, et notamment la technique que ce dernier venait d'utiliser, avait eu le cran de faire s'effondrer les murs de pierre sur eux-même, comme le toit de l'auberge s'était décroché de ses fixations. Aux yeux de tous ceux qui encadraient la maisonnée, le combat se dessinait. Tous les innocents laissèrent perdre leur regard sur les deux acteurs de la confrontation, s'éloignant de quelques pas pour ne pas risquer d'être prit dans une quelconque technique.

Les soldats se tinrent au loin, leurs lances à la main, mais Tsuyoshi pouvait réaliser qu'ils n'agissaient ni contre lui, ni contre elle. Comme s'il s'agissait d'une guerre à laquelle ils ne voulaient participer, soit parce qu'ils connaissaient le tempérament d'Inuko et son sens de l'honneur, soit parce qu'ils n'avaient tout simplement pas les compétences pour intervenir dans une telle lutte à la puissance impressionnante pour le commun des mortels, ils ne firent que se tenir loin de la scène pour mieux l'observer. Ils laissèrent alors les deux combattants à leurs affaires, agissant de la manière la plus professionnelle qu'il soit...

- « Fais passer le mot, il faut prévenir le Gouverneur. Un conflit à lieu à l'auberge entre Inuzuka Inuko et un inconnu maîtrisant le chakra. »

Plus loin…

- « Hé, t'as entendu ça ? Inuko et un inconnu au chakra se battent à l'auberge ! »

Plus loin…

- « T'as entendu l'histoire entre Inuko et un ninja ? Ils ont explosé l'auberge et ils comptent ravager Kōhai ! »

Plus loin encore...

- « LES DIEUX NOUS PUNISSENT POUR NOTRE ARROGANCE, PRIEZ POUR VOTRE MISERICORDE »



Bientôt, l'ensemble de la Grande Ville serait au courant de ce conflit. Pourtant, personne ne semblait vouloir s'interposer.

Sauf un.

~~~~


L'information passa aux oreilles de Seiki, qui eu non seulement entendu le bruit de l'auberge qui avait éclaté, mais qui pouvait déjà comprendre que son supérieur était dans les lieux. Comme il le lui avait annoncé précédemment, il avait voulu se rendre dans une auberge pour se reposer, quelques minutes avant... la même qui était au centre de toutes les attentions.

Le saoulard qui l'accompagnait ne resta de marbre. Tournant la tête de peur, visiblement effrayé par le courroux qui frappait Kōhai, le Shizen put avoir l'impression qu'il eu vite retrouvé son sang froid, même si sa langue était toujours sous l'emprise de l'alcool.

- « Y'en a une du Ningen qui est venue y'a po longtemps, Inuzuka Inuko. Depuis qu'elle est arrivée, elle fait drembler tout Kōhai par ses excès de colère. Du beux être sur qu'elle est engore en train d'agrezzer quelqu'un ! »

Il ne semblait pas serein, cela était visible sur son visage. Ses traits s'étaient raffermis, comme s'il s'inquiétait pour sa propre santé.

- « Fais comme moi, reste loin d'elle ! Le Ningen vient jamais izi, mais elle... je zais pas ze qu'elle veut ! »

Et il partit en courant, en direction de chez lui, ne faisant pas plus attention que ça à la direction que prendrait le Voyageur.

~~~~


Enfin, Masami ne put ni entendre le bruit de la technique Fuuton qui avait ravagé l'auberge, ni ce qu'il s'était tramé. Elle n'avait qu'en face d'elle qu'un soldat, assis sur une chaise, qui avait vivement tourné la tête vers l'entrée de la tente tandis qu'un de ses camarades vint le tenir au courant.

- « On a un problème à l'auberge, des troupes doivent s'y rendre. Je te laisse seul un moment avec la petite, on doit contacter le gouverneur. »

Le garde posa sa paume sur son front, montrant sans gêne que sa journée était désagréable et qu'il était décontenancé. Il ne se contenta que d'un signe approbateur de tête vis à vis de son collègue, lui adressant un simple « Ok », puis il se tourna une nouvelle fois vers la jeune innocente.

- « Écoutez, vous êtes en train de nous prendre du temps à tous, alors je vais aller à l'essentiel. Vos problèmes, je n'y crois pas. Vous employez des mots que personne n'a jamais utilisé ici, et me demander une carte pour un problème de jardin est absurde. »

Il se leva et passa dans le dos de la jeune fille, tentant de lui attraper les poignets pour la mettre en position de soumission.

- « Vous serez interrogée directement par le Gouverneur lorsque celui-ci aura du temps. D'ici là, attendez sagement, si vous êtes véritablement innocente. »

La situation se gâtait. Tandis que tout Kōhai était mobilisé par l'attention que Tsuyoshi avait récoltée, Masami avait le champ libre pour agir comme elle le voulait. Encore fallait-il vaincre le garde qui tentait de la menotter d'une corde bien nouée.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Dim 21 Nov 2021 - 22:19
Tsuyoshi respirait bien plus rapidement que d'habitude. Son rythme cardiaque s'était accéléré et avec son adrénaline montant en flèche. Ses yeux tout ce qu'il y a de plus normal pour le commun des mortels, s'affutaient, s'ajustaient à la mire qui était la sienne : sa réelle cible, cette femme fougueuse et guerrière. Le Hyûga aurait aimé l'affronter en d'autres circonstances, sur un champ de bataille ou même lors d'un affrontement amical. Pour sûr elle ferait une intéressante adversaire, c'est ce qu'elle était. Seulement, dans les circonstances actuelles, ce combat ne lui était pas tellement profitable. Il l'avait regretté depuis le premier instant, depuis ce moment ou la kunoichi s'était imposée à lui.

Il observa le résultat de son action. Avec dépit il remarqua que sa tentative d'attaquer par le sol après avoir ravagé les airs n'avait guère porté de fruits. La kunoichi et ses animaux avaient réagit de fort belle manière, s'entre-aidant les uns les autres et parvenant à se défaire de la double tentative du Hyûga. Ce dernier hocha la tête. Un mot venait de heurter ses oreilles, faisant vaciller sa fierté. Commet l'avait-elle traitée ? De quoi ? Pouilleux ? Le Hyûga eut l'air mauvais. Un bref instant il eut envie de lui hurler quelques vérités, mais il retrouva son self control bien vite se rappelant qu'ici, au pays des Griffes, il n'était pas Hyûga Tsuyoshi, il n'était pas un membre de la noblesse. Le Hyûga se contenta de cracher au sol en signe de défiance tandis qu'il remarqua les mouvements de la kunoichi qui avait déjà retrouvé la compagnie de ses animaux et qui préparait la suite de l'affrontement.

Deux maîtres de la terre s'affrontaient visiblement. Car dès qu'elle eut terminé ses mudra, le Hyûga eut le pressentiment de savoir à quelle sauce il serait mangé. Dès lors qu'elle frappa du pied le sol, il comprit. Il avait déjà vécu cette technique sous moult formes différentes. Les einseinins l'utilisaient sans mudra mais le principe était le même. Ils frappaient le sol et une onde sismique s'occupait de vous déstabiliser suffisamment pour être à la merci de leur technique suivante. Il l'avait déjà vécu deux fois. Et même pire, lors du combat contre Taira Fugaku, une technique similaire avait eu raison de Nagamasa Hisa. C'est ce qui explique d'ailleurs pourquoi Tsuyoshi avait cherché le moyen de contrer efficacement ce type de jutsus. Et il croit bien l'avoir trouvé ! Ses mains se croisaient déjà en composant des mudra.

*Il se pourrait bien que tu me sauves au moins temporairement la vie Toph...* Pensa t'il tandis que les premiers arcs de cercle se dessinant à partir de la zone d'impact s'élargissaient vers le Hyûga. Le sol se craquèle expulsant de nombreux débris de roche avec une vitesse et une force telle que n'importe qui se trouvant pris dans cette technique se trouverait dans de sales draps.

Devant les spectateurs qui s'amassaient, les uns médusés, les autres comme prêts à agir, autour des protagonistes, le Hyûga finit de composer ses mudra et apposa la main au sol. Le tout s'était joué bien évidemment à grande vitesse telle qu'au regard des civils, ces shinobis se rendaient coups pour coups. Autour du Hyûga le sol se solidifia changeant même de couleur indiquant à suffisance quel phénomène était à l'œuvre. La technique de la kunoichi qui avait vocation offensive fut donc arrêtée non loin de lui de l'iwajin qui, sourire malin au visage, s'apprêtait à riposter.

Les mains du Hyûga enchainaient de nouveaux mudra, le regard plus malicieux et dur que jamais. Il finit par lâcher :

_ C'est peut-être ceci que tu voulais exécuter ? Un sourire en coin tandis qu'il plaquait les mains au sol.

Le même scénario se reproduisit mais dans le sens contraire. C'était cette fois-ci la kunoichi et ses chiens qui étaient visés. Le sol se craquela à nouveau, de façon plus violente, plus inattendue, plus surprenante. La déstabilisation était telle qu'elle ne laissait place à nul endroit où poser les pieds de façon sécurisée, même la voie des airs était compromise. Ne souhaitant évidemment pas en rester là, le Hyûga n'avait guère laissé la fatigue totalement s'emparer de son être. Ses mains s'étaient activées et tandis que la déstabilisation opérait, une nouvelle technique de terre fut à l'œuvre. Comme lors de son premier essai, le Hyûga espérait que la technique initiale couvrirait la suivante et aiderait cette dernière à faire mouche. Il avait raté son coup avec une double attaque, les choses seraient peut-être différentes avec une approche légèrement différente ? Sa technique de la crevasse terrestre utilisée dans ce chaos ambiant liée à la secousse sismique quel en serait le résultat ?

Son regard rivé sur son adversaire du jour et bien conscient de ses limites, mais aussi de la foule qui se massait autour d'eux, quel que soit le résultat de ses jutsus, le Hyûga lâcha :

_ Je te suggère de remettre à plus tard ce combat femme... Si tu voulais me tester, tu as reçu suffisamment de réponses et si tu ne veux te battre que pour la seule saveur du combat... Je crains que les conséquences ne soient au final déplaisantes pour tous car pour aujourd'hui, je suis arrivé à mes limites et tu me vaincras assurément... avait lâché le Hyûga la mine déconfite tout en jetant des regards autour d'eux comme pour dire "regarde tous ces badauds ici présents". Pour autant, une lueur de combat, quoique affaiblie, demeurait toujours en lui. Il fit deux pas en arrière comme chancelant. Était-ce une feinte ?


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Jiki Masami
Jiki Masami

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Mar 23 Nov 2021 - 9:34


Masami se força à ne pas réagir immédiatement en sentant du mouvement dans son dos et elle écouta avec soin l'échange entre les deux gardes. Il y avait un souci suffisamment important pour déplacer des troupes vers une auberge. Elle ne pouvait pas savoir les tenants et aboutissants de cette affaire. Cela pouvait fort bien être un de ses compagnons de route ou une bataille généralisée d'ivrognes ébochés. Cela ne regardait pas la Jiki, elle avait une mission à accomplir et le sauvetage n'en faisait pas partie. Le gouverneur, voilà qui serait intéressant de le voir en action, cependant, elle préférait largement les informations de cette tente.

Jiki Masami • « Mais ... Mais enfin ... Je peux comprendre que vous avez une longue journée ... Le pays à protéger tout ça ... Mais les petits gens ont aussi leur lots de problèmes vous savez ! »

Poursuivit alors à jouer la greluche agaçante, dire qu'il aurait fallu qu'il joue le jeu pour ne pas avoir d'ennuis ce garde. Lorsque la membre du Sazori remarqua qu'il désirait lui attacher les mains dans le dos, elle se leva en trombe, apparemment paniquée.

Jiki Masami • « Attendez ! Enfin c'est ridicule ! Vous n'allez pas ... »

Commença à déclamer Masami sa main droite tendue en direction du bas du visage du garde comme pour le stopper vainement pleine d'espoir. Cependant, ce n'était qu'une ruse. Pendant ce temps là avec une main dans son dos, elle forma rapidement à une main les mudras d'une technique shinobis de son cru, une sorte de signature même. La jeune fille jouait de cette main et de toute cette comédie uniquement pour gagner le peu de seconde nécessaire pour une maîtresse du ninjutsu telle qu'elle afin de déchaîner son attaque foudroyante. Si jamais elle avait lever la main vers le garde à ce niveau-là, ce n'était sûrement pas par hasard. Comme une habitude, elle avait dans sa manche droite un kunai au cas où, une ancienne habitude de la prison. L'arme ninja avait remplacé le surin de fabrication artisanale, mais le principe était le même, se débarrasser des gêneurs en quelques secondes sans leurs laisser la moindre chance.

Si tout se passait bien, le kunai dans sa manche allait être propulsé à vive allure afin de trancher la gorge du garde. C'était un des neufs points vitales du corps humain, elle les avait appris très jeune. Lorsque l'on grandissait dans le pire des enfers, c'était une question de survie. Le but dans la manœuvre était de tuer dans l'instant le garde sans lui laisser la moindre chance de faire du bruit. Si jamais son attaque surprise fonctionnait, il pourrait uniquement gargariser son propre sang dans ses poumons. Aucune pitié, les faibles devaient plier le genou face aux forts ou périr. Ce garde n'avait pas eu la finesse d'esprit de jouer le jeu et d'accepter pour survivre. Il allait le payer ici et maintenant. Avec tout le bazard qui débutait en ville, c'était le meilleur moment pour dérober tout ce qui serait nécessaire dans la mission bien trop importante à ses yeux.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Shizen Seiki
Shizen Seiki

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Mer 24 Nov 2021 - 22:11




Les dessous de la Griffe



Alors que nous marchions tranquillement de notre démarche ébrieuse, une explosion retentit. Ce n'était pas une réelle explosion comme l'on pourrait s'attendre d'une bombe, mais plutôt le bruit de bois et d'autres structures se brisant sous la force d'éléments puissants. Pile dans la direction que Tsuyoshi avait montré avant de partir, et alors que je tournais la tête vivement dans la direction du bruit, un mauvais pressentiment s'installa en moi. Je ne me rendis qu'un peu tard que, malgré ma surprise, ma réaction n'avait pas été celle d'un saoulard citoyen plein d'ivresse incapable de réfléchir. Me rendant compte de mon air un peu sérieux, les sourcils froncés, je décidai de tenter de rattraper le coup en continuant à jouer la comédie. Gardant mes sourcils froncés, je titubai et montrai du doigt la direction en question à mon compatriote alcoolique.

-Wé mé sk'il font du boucan là-bas ! Tu penses y a la fête ??

La fête ? Visiblement pas. Car les rues s'agitèrent soudainement, les personnes en effervescences, certaines tentant de s'éloigner le plus rapidement possible de la scène, d'autres mus par une curiosité un poil morbide se dirigeaient vers le lieu de la catastrophe. Qui était en fait nulle autre qu'une auberge, certainement l'auberge qu'avait choisi le Hyûga, et où un affrontement était en train de se dérouler. "Un inconnu avec du chakra et Inuzuka Inuko"...Etant donné que je ne connaissais pas le second nom, et au vu des informations, il n'était plus très difficile de savoir qui était qui. Et mon camarade vers qui je me tournai en continuant à feindre mes trébuchements maladroits me fournit l'explication. L'Inuzuka faisait donc partie du Ningen et terrorisait quelques peu les habitants de cette ville. Et il avait fallu que ça tombe sur Tsuyoshi...Eh merde ! Je jurai intérieurement, sans laisser quoi que ce soit transparaître. Au contraire, j'ouvris grand les yeux avec un air exagérément ébahi.

-Ooooh ! Y a quelqu'un d'Ningen izi ! C'trop cool ! On va bouvoir lu montrer sk'on vaut !

Mais je n'avais pas terminé ma phrase que l'homme dont je ne connaissais même pas le nom avait déguerpi dans une direction en m'enjoignant de rester le plus loin possible de la femme. Faisant mine de ne pas comprendre ni d'avoir entendu ses conseils, je me dirigeai en courant de cette course incertaine des grands alcooliques en maîtrise presque totale de leur corps en me dirigeant vers le lieu de l'explosion. Frustré de devoir encore jouer la comédie, je me forçai à ne pas accélérer le pas et rejoindre les lieux en un rien de temps. A la place, je m'approchai relativement lentement, et tentai de me positionner en hauteur pour avoir une vue sur ce qui se passait, sans être trop exposé. L'ascension avait l'air certes incertaine vu de l'extérieur, mais j'arrivai à bon port pour pouvoir observer la scène....Il fallait que j'évalue la situation, mais si Tsuyoshi était compromis, les choses allaient devenir coton très rapidement. Et ce Gouverneur qui était censé arrivé...qui était-il ? Comment était-il ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inuzuka Inuko
Inuzuka Inuko

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Jeu 25 Nov 2021 - 17:46
Sous sa patte d'humaine, la terre commençait à frémir. Le chakra, diffusé à même le sol de la taverne, se rendit vivement sous la position de l'Hyûga qui avait pu percevoir son support se craqueler, se tordre, se déformer pour faire crier ce sol qui se voulait aussi victime que lui de la traque d'Inuko. Son regard se voulait toujours aussi fougueux : elle était assoiffée. De sang, de sueur ou de larmes, seules les meilleures prouesses de son vis à vis ne pourraient satisfaire son appétence de combat.

Car elle le savait aussi bien que le Jônin d'Iwa, il n'existait pas que les deux solutions qu'elle lui avait partagé. Il n'y avait pas que la mort ou la soumission, il y avait également cette possibilité inenvisageable que cet homme aux pupilles noirâtres ne triomphe de son ire, prouvant que sa main experte était plus imposante que sa patte de déserteur. Mais pour cela, seul un moyen écrasait tous les autres concevables : il fallait se battre, comme à l'époque où elle régnait dans l'Empire. Il fallait vaincre.

Et face à cela, le Taishô tenta de lui tenir tête. Sa première idée, qui devait figer la terre que ses pieds écrasaient, ne put porter ses fruits. Le carnage des limbes fracturées, torturant le sol de sa fougue, fut comme insoumis au chakra de Tsuyoshi qui n'avait pu se mêler à celui d'Inuko. Alors les pierres avaient volé dans tous sens, frappant violemment ses os comme pour les fendre en deux, déchirant sa peau comme si elle voulait la rendre à Mère Nature, cognant ses muscles pour leur imposer ce rapport de domination. Sa tête ne fut pas plus épargnée, étant elle aussi victime de toute cette rage tellurique qui la choquait avec détermination.

Mais il ne fut pas de ceux qui s'effondraient pour si peu. Toph ne lui avait pas temporairement sauvé la vie, seuls son entraînement et son expérience l'avaient mené à se tenir toujours debout face à cette menace. Il enchaîna à son tour, triturant le sol pour le faire vibrer de toute sa force. L'auberge en fut aussi victime qu'Inuko et ses compagnons, ils tremblèrent tous si puissamment qu'ils ne pouvaient bouger. Leurs pattes et leurs jambes n'étaient plus capables de trouver un appui solide, ils ne pouvaient que constater avec la plus grande des impuissances que la technique qui leur parvenait et qui tentait d'ensevelir l'ancienne Capitaine ne pouvait être esquivée.

Alors le parterre de l'auberge cessa de s'agiter, mais le trio ne fut tout de même apte à éviter de leurs appuis le danger qui les toisait.

Et pourtant, il y avait tout de même ce même regard, cette maudite confiance qui régnait dans la seule prunelle restante de l'Inuzuka. Elle n'avait pas peur.

Fensu ne fit que prendre une courte inspiration, avant de cracher une grande quantité de terre sur le sol, qui recouvrait horizontalement une large parcelle de sol et qui se solidifiait. Prenant naissance sur des bords indemnes de l'auberge qui n'avaient été les cibles d'une telle offensive, ils furent tous finalement perchés sur un mur solide qui les avait protégé de la funeste sanction. Et après qu'ils se soient tous les trois redressés, l'ancienne Capitaine arborant toujours cette insupportable confiance et ce rictus carnassier dont elle avait le secret, elle se mit à répondre à celui qu'elle exécrait.

- « Tu te fous de moi ?! »

Son poing droit frappa dans la paume de sa main gauche. Des traits de sadisme se dessinèrent sur son visage de guerrière, criant à tous ceux qui pouvaient les voir qu'elle n'était pas encore satisfaite. Pire que ça, elle n'avait pas eu ce qu'elle voulait.

- « C'est ça « suffisamment de réponses » ?! T'es même pas foutu de m'égratigner et tu veux que je t'épargne ?! »

Plus que cela, la manière avec laquelle il l'appelait mettait folle de rage celle qui peinait déjà à se contrôler.

- « Tu vas crever homme ! C'est tout ce qu'un pourceau comme toi mérite ! »

Faisant jongler une seule de ses mains une nouvelle fois, elle plaqua celle-ci à sa gauche, tandis que Fensu passa devant elle, créant une formation dans laquelle Fensu était devant Inuko, elle-même entourée à sa gauche par Kōgeki et à sa droite par Urami.

- « Kōgeki, montre à cet incompétent que nous fuir est inutile. Montre leur à tous ce que l'on gagne à lutter contre la louve... »

Sa mâchoire inférieure s'avançait seule dans ce sourire démoniaque, comme si elle incantait la Faucheuse elle-même une fois que les deux pattes avant de Kōgeki ne percutent le sol.

- « ET APPELLE MOI LA MORT, QU'ELLE EMPORTE AVEC ELLE SON NOUVEAU FESTIN ! »

Car une fois que les deux pattes du lycaon écrasèrent ces dalles froides, ce furent une forêt de pieux de terre qui jaillirent du sol pour recouvrir l'intérieur de l'auberge du côté de Tsuyoshi, les rues en frôlant les passants, les alentours pour lui faire comprendre tout le pouvoir que ce nouvel arrivant pouvait dégager.

Il allait devoir redoubler d'effort pour espérer s'en sortir, lui qui avait tenté de négocier sa survie.

Sauf si Seiki avait décidé d'intervenir.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Jeu 25 Nov 2021 - 18:16
- « Ne discutez pas jeune fille, rev- »

La technique avait été audible et visible, même si l'effet de surprise était notable. Masami était suffisamment compétente pour réaliser ce fait qui s'était produit sous les yeux : un véritable ninja, doué en tout cas dans l'art du Taïjutsu, aurait pu être capable de se défaire du meurtre qu'elle avait tenté d'opérer. Mais lui s'était effondré, suite au kunai qu'elle avait propulsé directement dans sa glotte et qui avait transpercé sans état d'âme les artères qui liaient sa tête à son corps, le menant tout droit au trépas.

L'homme s'effondra, sa main pressant cette gorge qui était condamnée. Il ne pouvait plus crier, il le savait, mais peut-être pouvait-il alerter d'une manière ou d'une autre l'extérieur. Son autre main se plongea rapidement dans ses tissus, fouillant dans ses poches vivement à la recherche du moindre projectile qu'il pourrait balancer hors de cette tente. Il trouva alors une petite dague, qu'il fit filer entre ses doigts, et il tenta de la projeter hors de la bâtisse...

Mais son corps, bien trop lourd, s'écrasa sur cette terre, répandant sur ce sol le sang qu'il avait abrité en lui pendant des années. La dague se planta sans un bruit, à moins d'un mètre de lui, marquant toute son impuissance dans son dernier souffle. Il n'était plus, contrairement à Masami qui était dorénavant seule avec une situation unique mais toujours risquée.

Seule avec tous ces documents à portée de main, qu'elle ne pouvait complètement emporter avec des moyens conventionnels, et avec un corps qu'elle venait d'éliminer et qui était la preuve ultime que Kōhai était attaqué. Elle n'avait plus le choix.

Discernement et rapidité étaient les maîtres mots pour elle, pour s'assurer que sa mission puisse être une réussite, malgré la peine qu'avait Tsuyoshi à rester en vie. Un sacrifice peut-être nécessaire pour la Coalition.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Sam 27 Nov 2021 - 12:17
Pouvait-il s'attendre à pareil événement ? Il était pourtant sûr de son fait. C'est au tout dernier moment, alors même que son chakra avait infusé la terre qu'il se rendit compte de son erreur. Son chakra n'avait pu prendre possession de l'élément doton alors que ce même élément était parcouru par le chakra adverse. Si seulement il avait eu activé son Byakugan, certainement aurait-il pu éviter pareille méprise. Serrant les dents, il reçu de plein fouet les effets de la technique de son adversaire, adepte des lycaons et autres félins. La terre pourtant son alliée, refusa sa bénédiction et en retour, impétueuse, lui fracassa le corps. Le choc était douloureux, il avait pris de sévères dommages et pourtant il était prêt à continuer. Encore debout après la secousse sismique, sans même prendre le temps de consulter son corps afin d'en évaluer les dommages, le Hyûga avait riposté par une technique similaire mais à vocation déstabilisante. De son mieux il avait alors tenté de profiter de la déstabilisation afin de porter à son tour un coup critique à son adversaire, en vain...

Un de ses félins avait pu produire de la terre de façon horizontale alors que lui et son groupe se trouvaient en l'air déstabilisés par la technique du Hyûga. Il fronça les sourcils tandis que sa vue se troublait un court instant. Certainement le résultat du choc précédent, le résultat de la technique adverse qu'il avait subit. Encore heureux que le style de combat de son adversaire semblait se résumer aux seules attaques à distance. Le Hyûga inspira un grand coup. Ses mots qui s'étaient échappés, peut-être dans un moment de semi inconscience n'avaient plus lieu d'être. Comment s'il avait été lucide, aurait-il pu suggérer à son adversaire de mettre fin au combat alors que lui seul était en danger ? Ce genre d'adversaire ne connait pas la pitié, seulement, le langage de la force. Il s'était un instant imaginé que sa double attaque doton serait difficilement parable et son discours était lié à une démonstration de force axé sur ce point. Il sourit tandis que sa vue s'éclaircirait et que ses oreilles, qui sifflaient dix secondes avant, lui rendaient son ouïe normale.

*Il ne peut plus y avoir de concessions... C'est terminé.* Pensa le Hyûga. Une force nouvelle sembla renaître en lui. Où trouvait-il ces ressources ou du moins où étaient-elles cachées ? Son sourire s'élargissait il en devint presque mesquin. Ses yeux se portèrent sur la kunoichi, faisant abstraction de la foule et de ces gardes environnants. Il lui restait tant de chakra... Comment avait-il pu se mésestimer à ce point. Le discours toujours plus hautain de la kunoichi vint heurter à nouveau ses oreilles. Son regard se porta sur cette femme. Il la toisait dorénavant lui portant autant de mépris qu'elle lui en renvoyait. Elle contre-attaqua.

De nouveaux mudra, et à nouveau une technique doton. Le sort funeste qui lui était réservé au travers de ce nouveau jutsu était aussi implacable que celui qu'il avait voulu lui réserver lorsqu'il avait tenté de la briser au travers de sa technique de la crevasse terrestre. Il eut un mouvement vers l'arrière. Une vive douleur se fit sentir sur les deux jambes, il serra les dents. De sa nouvelle position, et voyant arriver sur lui progressivement la technique funeste des pieux de terre, le Hyûga exécuta des mudra et entrepris de se protéger. Une technique des plus imposantes, des plus "sécuritaires" de sa palette fut à l'oeuvre. De la terre se créa un un bouclier de terre qui grandit de tous les angles possible jusqu'à se refermer sur et en dessous de lui sécurisant sa position et lui évitant un destin funeste. De l'intérieur de son dôme, le Hyûga ressentit les secousses lié au choc des affinités. Seulement il avait confiance en ces choix, il avait confiance en son dôme. Sans prêter attention à ce qui se passait à l'extérieur ni même au fait qu'au dôme commençait à se désagréger, le Hyûga était à l'oeuvre créant un bunshin. Mais il ne s'arrêta pas en si bon chemin...

Ayant analysé l'attitude de son adversaire, il eut le pressentiment qu'elle ne faisait confiance pour l'instant qu'à l'un de ses sens, celui de la vue, considérant à juste titre qu'il n'y avait aucun artifice quant à ce qu'elle voyait et quant à la nature de celui qu'elle affrontait. Mieux, ni elle, ni lui n'avaient beaucoup bougé de leurs positions initiales. La kunoichi s'était même payée le luxe de se replacer après un premier déplacement. Dès lors, son mouvement suivant, quoique très dangereux, devait porter ses fruits.

Tsuyoshi pénétra la terre et d'un mouvement unique, fila vers la position de l'Inuzuka à travers le secret de la terre. Dorénavant plus exposé à la vue de la kunoichi, le bunshin dont le dôme avait fini de s'effriter, put à nouveau découvrir le terrain grandement modifié à cause de la technique de l'Inuzuka. Il devait faire diversion.

C'est tout ? C'est tout ce dont tu es capable et tu me parles de fuir ? JE VAIS M'OCCUPER PERSONNELLEMENT DE TA FRIMOUSSE. Il avait le regard mauvais, un regard qui en disait long sur sa volonté d'en finir avec la kunoichi. Tu n'as pas voulu saisir la perche qui t'as été donnée. C'est regrettable... TU VAS MOURIR ICI, MAINTENANT, DEVANT TOUS CES GENS !

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 OIP

Son clone le savait puisqu'étant issu de lui. Ils risquaient gros à la prochaine attaque de la kunoichi et de ses chiens, mais si jamais il survivaient, peut-être auraient-ils une chance. Jetant un regard à ses côtés, le bunshin considérait avec un œil méfiant ces pics doton ayant survécu à sa défense. Il se mit en position prêt à toute éventualité surtout celle d'une attaque via ces pics doton.

Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Jiki Masami
Jiki Masami

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe - Page 3 Empty
Hier à 9:46
Masami venait de tuer encore une nouvelle personne, un pauvre type qui n’avait rien demandé, mais en acceptant ce genre de travail, il s’exposait. Il en acceptait les risques et les règles du jeu. Elle reprit son kunai en l’essuyant sur la tenue de cet homme sans aucune espèce de sentiment quelconque sur le visage, pas même une palpitation de plus. L’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni ne pouvait plus compter le nombre d’âme qu’elle avait arraché elle-même. Si des enfers devaient existés, elle en tiendrait une place de choix. Chaque personne que Masami avait assassinée était nécessaire. Elle n’était pas une tueuse compulsive, que d’autres pouvaient penser.

Jiki Masami • « Dire qu’il aurait fallu que tu joues le jeu pour survivre … »

Commenta simplement la châtaigne en rangeant son kunai dans sa manche. C’était une présence rassurante, la froideur du métal souillée par le sang au gout si particulier. Amère et ferreux, elle s’imaginait tant cette liqueur carmin coulée jusqu’à sa bouche, cependant, aujourd’hui ne serait pas le jour où ce serait le siens. Elle regarda alors l’homme s’effondrer dans une vaine tentative d’une quelconque action. La faiblesse, voilà ce qui pouvait être condamnable. C’était bien pour cela que la genin s’entrainait si durement, a-t-elle point qu’elle avait rejoint les rangs du Sazori. Elle se baissa pour mettre face contre terre à cet homme sans aucun respect pour le corps. Ce n’était plus que de la viande froide.

Masami prit la petite dague de cet homme et elle forma un mudra afin de prendre l’apparence de ce garde. Maintenant, la mission, elle se trouvait dans le saint des saints, quand bien même l’alerte générale allait certainement être sonnée à un moment donnée. Ce serait le signal parfait pour tout le monde de son groupe de fuir. Masami n’avait pas prévu que cela tourne ainsi, mais il n’était pas question que quelqu’un tente à nouveau de l’attacher ou de l’enfermer d’une quelconque manière, jamais plus.

Sans autre forme de procès, la Jiki rassemblant tous les documents en une pile sans trier d’aucune façon. Elle utilisa alors un ou plusieurs sceaux de contenances selon ce qui était nécessaire par rapport au volume. Elle n’avait pas le temps de trier là et maintenant ce qui était important de l’inutile. Elle trouverait bien le temps pour cela lorsqu’elle rentrerait à Iwa. Ce qui était le plus important, détruire l’idée folle de l’homme au chapeau d’anéantir le chakra. Masami était méthodique, froide et calculatrice. Elle se doutait que l’alerte serait donnée, ce n’était qu’une question de temps et il lui fallait gagner le plus de temps possible. La kunoïshi, maintenant déguisée dans sa proie, avait suffisamment discuté avec lui afin de connaitre sa voix, ses intonations et sa manière de parler pour l’imiter un minimum d’une manière crédible.

Masami était prête à faire autant de sacrifice que possible tant que ce n’était pas sa vie. Ils étaient tous des ninjas entrainés, et ils sauraient certainement comment réagir. Elle ne pouvait pas penser un seul instant que Tsuyoshi était en train de se battre pour sa vie. Son objectif était maintenant de disparaitre le plus rapidement possible et de quitter le pays. Elle devait sortir de cette tente maintenant.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467

[MISSION/A/IWA] Les dessous de la Griffe

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Humanité :: Tsume no Kuni, Pays des Griffes
Sauter vers: