Soutenez le forum !
1234
Partagez

Z.M. Correspondance avec Metaru Hideko

Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

Z.M. Correspondance avec Metaru Hideko Empty
Mar 20 Juil 2021 - 19:51
Minako est de retour dans l'atelier rêvé de feu son grand-père. Elle regarde les morceaux brut de cuir lorsqu'elle se souvient de la première rencontre avec Hideko. Il est vrai qu'à ce moment-là, elle s'était seulement présentée en tant que couturière. Elle se décide à lui écrire pour lui donner l'information du changement d'adresse.

Citation :
Chère Hideko,

Je t'écris pour t'annoncer un changement d'adresse de l'atelier de couture Senyo'Nuimono. L'atelier se trouve à une rue de la raffinerie. Tu peux aisément reconnaître la devanture car il y a une grande roue de char en bois avec un visage humain sculpté dans du bois derrière la vitrine. C'est ce qu'on appelle le Yokai Wanyudo. La roue, comme l'atelier en question, appartenait à mon grand-père, Zaiki Yoichi, un marionnettiste puissant qui m'a appris à sculpter et à créer des poupées en bois, sur lesquelles je peux créer des petites tenues pour m'entraîner à la couture.

Je voulais te dire que si tu as besoin de pièces en cuir, ou juste venir me parler et te détendre un peu, il ne faut pas hésiter, ma porte te sera toujours ouverte. Très souvent, c'est mon amie, Chiaki, qui sera à l'intérieur de l'atelier. C'est une grande fille aux cheveux roses fushia, aux yeux bruns, souvent coiffée de couettes. C'est une fille hyperactive et un peu fofolle, il faut réussir à la suivre. Je lui ai parlé de toi, elle sait que tu es une ninja de confiance et que je te considère comme une amie.

À bientôt, Zaiki Minako.

La demoiselle envoie cette lettre, souriante. Sans doute que la Metaru est l'une des premières à lui redonner confiance en ses capacités personnelles.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako
Metaru Hideko
Metaru Hideko

Z.M. Correspondance avec Metaru Hideko Empty
Lun 2 Aoû 2021 - 11:15

Assise devant son bureau, avec la grâce qui était toujours sienne, Hideko saisit sa plume afin de répondre à cette lettre qu’elle avait reçue de Minako. N’était-elle pas encore au courant des actes qu’elle avait commis ? De cette victoire payée dans le sang et la douleur ? Ne fuyait-elle donc pas comme tous les autres ? Ou ignorait-elle encore tout de cette histoire ?
Toutes ces questions ne purent trouver réponse en cet instant et de ce retour à une relation passée qui n’avait pas subit les affres du temps, Hideko souhaita en profiter, même si ce n’était là qu’une illusion éphémère.


Chère Minako,

Je te remercie de m’avoir informé de ton changement d’adresse et je n’hésiterai pas à faire appel à tes services si l’occasion se présente.

La dernière fois que nous avons pu échanger c’était après l’entraînement, juste avant votre combat, à toi et Ken. A ce moment-là tu souffrais de problèmes respiratoires, comment vas-tu depuis ? As-tu pu passer les examens nécessaires pour comprendre d’où venait le problème et recevoir les soins adéquats ?

J’espère que tu as pu t’occuper de ta santé, rien n’est plus important. Je n’ai pas non plus croisé Ken depuis et j’espère que sa grand-mère va bien, j’ai cru comprendre qu’elle aussi était souffrante. Passe-lui le bonjour de ma part, ainsi que tous mes vœux de prompt rétablissement pour elle.

En te souhaitant le meilleur.
Hideko.



De cette courte lettre, Hideko ne parla pas une fois d’elle. Après tout, qui avait-il à dire qui ne savait pas déjà ?
Elle la signa de se prénom, sans faire mention de son nom de famille, un nom qu’elle répudiait à utiliser.


_________________
Z.M. Correspondance avec Metaru Hideko Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

Z.M. Correspondance avec Metaru Hideko Empty
Lun 2 Aoû 2021 - 22:29
Pensive, en train de regarder sa petite peluche réalisée au crochet représentant un kasa obake sur son bureau, Minako ne sait pas quoi répondre à la lettre que Hideko lui a envoyée. Elle ne veut pas paraître faible à ses yeux, mais d'un autre côté, elle se doit de lui être honnête et d'ouvrir son cœur à son amie. Elle a bien sûr parlé à Ken au sujet de la réponse de leur amie. La manière dont il a déglutit en dit long sur ce deuil auquel ils font face. La jeune Minako est seule dans le bureau, avec comme seule compagnie des marionnettes et des peluches. La lumière de la bougie éclairant ses papiers à lettre, la jeune fille pâle comme une yurei, écrivant la lettre.

Minako a écrit:
Chère Hideko,

Je pense que tu as dû savoir que nous avons déçu tout le monde lors de notre combat, surtout toi qui nous a entraînés juste avant.

C'est moi qui ai eu l'idée de faire un exercice similaire à la première phase, car ma santé empirait et je savais que je ne devais plus me battre. Finalement, malgré mon abandon, j'ai vomis mon sang et je me suis évanouie. À mon réveil, j'ai appris que mon problème de santé vient du fait que ma sœur avait une paire de poumons qui se sont développés dans les miens et qu'ils s'atrophiaient à vue d'œil. La Mort nous a rendu visite et m'a enlevé Mitsai.

J'ai également le regret de t'annoncer que la Mort est également venue prendre sa grand-mère. Je sais que c'est encore douloureux pour lui lorsque ce sujet est mis sur le tapis. Malgré mon soutien pour l'aider, j'ai l'impression qu'il a besoin de changer d'air.

J'espère que de ton côté, tu vas bien. Je te félicite par ailleurs pour le tournoi, j'ai appris que tu as remporté les duels de la demi-finale et de la finale haut la main. Je suis déçue de ne pas avoir pu les voir, j'aurai pu aisément comprendre de manière visuelle comment dompter la rage de vaincre. Sache que quoi qu'il arrive, quoi que j'entende, je n'écouterai que ce que mon cœur me dit. Pour toi, il me dit que tu es mon amie proche, tu as été notre mentor à Ken et moi durant les épreuves. Grâce à toi nous avons compris à quel point on peut être puissant ensemble. Nous te soutiendrons toujours au besoin.

Ne reste pas seule dans ton hiver éternel, ma chère.

Zaiki Minako.

P.S. Ken voudrait savoir si votre entraînement pour qu'il apprenne à esquiver de manière efficace des Jutsu est toujours d'actualité. Si c'est toujours le cas, il te propose un rendez-vous samedi sur les terrains d'entraînements non loin de l'académie ninja.


Des larmes ont coulé sur son visage, des gouttes étant tombées sur son papier. Mitsai lui manque profondément, elle se sent vide à l'intérieur car il lui manque une partie de sa vie.

Sans elle je ne suis rien, je suis condamnée à errer ici-bas sans but. La Mort m'a volé ma sœur mais elle m'a libéré de mon fardeau, ce sentiment est incompréhensible à mes yeux.

Minako se surprend avec sa propre pensée. Elle se secoue la tête en se disant qu'elle est sotte. Elle a un but, protéger l'amour de sa vie. Pour ce faire, elle commence à réaliser son rêve d'intégrer les forces de police. Intérieurement elle remercie le chevalier à la chevelure de sakura, car sans lui elle aurait sans doute abandonné la vie se sentant trop inutile pour défendre son homme. Elle envoie la lettre à la belle blonde, désormais apaisée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako
Metaru Hideko
Metaru Hideko

Z.M. Correspondance avec Metaru Hideko Empty
Mar 3 Aoû 2021 - 16:53

Quand Hideko vit la lettre sur son palier, elle ne put s’empêcher de faire preuve, l’espace d’un instant, d’une joie inavouée, faiblesse qu’elle consuma aussi vite qu’elle était apparue. Elle la prit avec délicatesse, puis s’asseya devant la table à manger, l’ouvrit et la lu avec attention, mais alors qu’elle avançait dans sa lecture, elle sentit du bout des doigts que le papier était plus rugueux à certains endroits, traces de la trisse qui était celle de Minako lorsqu’elle écrivit cette lettre.
Quand elle eut terminée, elle laissa là cette lettre, posée sur cette table et attendit plusieurs heures avant de s’y reposer, armée d’une feuille blanche et de sa plume, pour y écrire sa réponse.


Chère Minako,

Je vous présente, à toi et à Ken, mes plus sincères condoléances. La perte d’un être cher est un événement cruel et terriblement difficile à traverser. Sachez qu’il vous faudra du temps, beaucoup de temps.
Il est important de vous soutenir dans ces périodes difficiles de vos vies, tout comme il est important de parfois prendre du recul afin de laisser à la personne le temps de faire son deuil, seule. Tout un chacun affronte les épreuves de la vie à sa manière. L’importance est qu’à la fin, il ne se retrouve pas seul, car il n’y a rien de pire dans la vie que cette solitude, ce sentiment d’être abandonnée, que plus rien ne nous rattache à cette vie, à part cette volonté primaire de survie qui nous pousse à avancer.

J’ai effectivement eu vent de la teneur de votre combat avec Ken et je ne te mentirai pas en disant que j’ai été contente d’apprendre cette histoire. Il ne m’appartient pas de te faire la leçon sur les décisions que tu as prise sur ce moment et je ne doute pas que tout le monde a pris le plaisir de donner son point de vue sur le sujet, aussi, je m’abstiendrai au silence, sauf si tu désires avoir mon opinion sur le sujet.

Je te remercie pour tes félicitions et les apprécie à leur juste valeur. Rares sont ceux qui m’ont félicité comme tu viens de le faire. Les combats contre Akagi et Atorasu ont été difficiles et chacun à leur manière ils se sont révélés être une épreuve, tant physique que morale. Bakeneko, l’immense caracal que tu as pu voir durant l’épreuve face à Keisuke, a été gravement touchée à l’une de ses pattes. Aussi, je m’inquiète pour lui, son état n’ayant cessé de s’aggraver depuis lors, mais je ne compte rester à observer sans rien faire et j’ai décidé d’apprendre l’art de l’Iroujutsu afin de pouvoir l’aider, à condition que quelqu’un daigne encore m’enseigner quoi que ce soit.
Sache que jusqu’au bout, je n’ai su dompter cette rage de vaincre dont tu parles, une faute dont je paye aujourd’hui le prix. Pourtant, je ne regrette rien, car c’est seulement dans la défaite et dans les épreuves qu’il est possible d’arracher la victoire face à l’adversité.
Nombres de personnes évitent désormais de croiser ma route et nombreux sont les ragots qui courent à mon égard. Je comprends aujourd’hui que c’est dans les épreuves que l’on détermine qui sont nos vrais amis des faux. En ce sens, je vous remercie, toi et Ken, d’être toujours présents.
Vous n’en êtes encore tous les deux qu’au tout début de votre vie, en tant que ninja, en tant que personne. Je ne me permets pas là de faire preuve de condescendance à votre égard, puisque je n’ai que quelques années de plus que vous. Je me permets cependant de vous avertir que la route sera longue, elle l’est pour nous tous et elle est parsemée d’embuches. Prenez garde aux autres et prenez garde à vos démons. Les premiers n’hésiteront pas à vous planter un couteau dans le dos dès que l’occasion se présentera et les seconds ne vous quitteront jamais, comme votre ombre.

Les prochaines semaines vont être particulièrement chargées, car bien que je sois mis au banc des accusés, privée de missions et autres responsabilités, les entraînements pour maîtriser les arts médicaux vont me prendre tout mon temps. Surtout, mon entretien avec le Raikage arrive bientôt, un entretien qui décidera de mon avenir, un avenir qui sera à ma charge d’accepter ou non. Ce serait cependant avec plaisir que j’entraînerai Ken à l’art de l’esquive, tu peux d’ailleurs te joindre à nous si l’envie t’en prend, ne serait-ce qu’en observatrice.

En attendant que l’on puisse se revoir, je te souhaite le meilleur.
Prends soin de toi.

Hideko.



Ce furent des mots chargés d’émotions que Hideko posa sur cette lettre, un comportement à l’opposé de celui qu’elle avait l’habitude de montrer, signe de la profonde souffrance et solitude qui était sienne en cette période difficile.


_________________
Z.M. Correspondance avec Metaru Hideko Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Z.M. Correspondance avec Metaru Hideko

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Courrier et presse :: Lettres
Sauter vers: