Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Se préparer pour la guerre [Teruyo]
A l'aube d'une nouvelle ère EmptyAujourd'hui à 16:05 par Shizen Seiki

» Prémices du Senbazuru : Pénétrer les terres [Yahiko, Hanae, Ayuu, Kenzo, Shimaenô]
A l'aube d'une nouvelle ère EmptyAujourd'hui à 14:22 par Sendai Hanae

» Médecine Ancestrale [Meikyû Jotaro]
A l'aube d'une nouvelle ère EmptyAujourd'hui à 13:20 par Asaara Ôji

» Le mal du pays. [Ouvert]
A l'aube d'une nouvelle ère EmptyAujourd'hui à 13:19 par Oterashi Yanosa

» Absence d'un trio
A l'aube d'une nouvelle ère EmptyAujourd'hui à 12:37 par Gôgon Medyûsa

» Absence Yahiko
A l'aube d'une nouvelle ère EmptyAujourd'hui à 12:27 par Gôgon Medyûsa

» Passe d'armes [Sakura]
A l'aube d'une nouvelle ère EmptyAujourd'hui à 11:57 par Metaru Hideko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
A l'aube d'une nouvelle ère EmptyAujourd'hui à 11:36 par Okita Sakura

» 思い出 Omoide [Kaya]
A l'aube d'une nouvelle ère EmptyAujourd'hui à 11:18 par Kogami Akira

» 強力 Puissance — Akira
A l'aube d'une nouvelle ère EmptyAujourd'hui à 11:00 par Kogami Akira

Le Deal du moment : -56%
-56% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
20.59 €

Partagez

A l'aube d'une nouvelle ère

Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Mer 21 Juil 2021 - 9:41
Il y a des jours comme ça où tout le brouhaha incessant ne représente qu’un léger bruit, au loin, que vous n’entendez que très peu. Des jours où vous semblez reprendre conscience, où vos sensations vous reviennent petit à petit tandis que chacun s’affaire à ses préoccupations. Des jours où, bien malgré vous, vous recommencez à vous sentir… Vivant.

Eh bien c’était ce genre de journée que notre jeune héros aux cheveux blancs était en train de vivre. Posé sur un toit de la ville, il avait rabattu sa jambe gauche vers lui et l’entourait de son bras tandis qu’il jouissait de l’un des seuls spots d’ombre qu’offrait cette ville plongée dans la fournaise. Bien que venant d’un pays où il ne faisait pas particulièrement chaud, le Sairyo n’avait jamais vraiment souffert de la chaleur ici. Habitué à être en mouvements, il ne s’était peut-être jamais vraiment arrêté pour se poser la question…

Car tout s’était enchaîné depuis qu’il avait participé, à sa façon je vous l’accorde, à la libération de son village de cœur, Kumo no kuni. Ayant tenté de chasser les envahisseurs en affrontant trois de leurs meilleurs représentants lors d’une réunion secrète, il avait alors complètement grillé sa couverture de Capitaine du Teikoku. Ayant un peu trop présumé de ses forces, l’adversité qu’il rencontra l’avait forcé à battre en retraite au final, le corps meurtri par l’affrontement qu’il venait de livrer.

Par la suite, le nouveau Raikage jugea bon de le bannir de ses propres terres. Une décision qui semblait trouver une certaine logique aux yeux du Meikyu, mais que notre jeune héros ne digérait clairement pas ; soyons honnête. Lui qui avait toujours tout sacrifier pour son village, lui qui avait pris tous les risques en s’acoquinant avec le Diable, lui qui avait monté une Résistance pendant que les prétendus sauveurs s’affairaient ailleurs… Voilà comme on le remerciait, voilà comment on lui montrait le respect qui lui était dû, en le chassant.

Impulsif ? Bien sûr qu’il pouvait l’être, comme tout un chacun. Mais toutes ses décisions, il les avait prises en son âme et conscience, en pesant le pour et le contre. Alors oui, il n’avait pas respecté l’ordre de rester en place lorsqu’ils avaient affronté la calamité… Mais in fine, l’avenir lui avait donné raison. Grâce à un combat démentiel, il avait montré la voie en osant affronter la chose que certains appelaient un « Dieu ». Principalement grâce aux efforts déployés par deux autres shinobis ; ainsi que lui ; Ichibi était tombé. Le Dieu du Désert avait alors donné la preuve par l’exemple qu’il n’était pas plus un Dieu qu’une erreur de la Nature.

Bien que l’un des combattants soit décédé dans le processus, la victoire fut totale. Et Hiko connut alors, pour la première fois de sa vie ou presque, ce que c’était d’avoir de la reconnaissance. Les gens du pays commencèrent alors à connaître son nom, à le connaître sans le craindre ou le moquer ; au contraire de lors de sa nomination de Capitaine du Teikoku. Ce fut donc pourquoi le désormais Tueur de Dieu décida de s’exiler à Kaze no kuni lorsque Raizen le chassa.

Et le voilà donc ici, sur ce toit abrité par l’ombre d’un édifice adjacent, à regarder la foule fourmiller en contrebas. Jusqu’à ce qu’il ressente une présence s’approcher de lui. Ce n’était pas un simple passant, son énergie spirituelle était importante… Hiko sortit alors de sa stase et tourna son regard azuré vers le nouveau venu. Sa tête ne lui disant rien, il se tenait prêt au cas où les intentions de ce dernier ne soient pas les meilleures au monde…

Bonjour étranger, que me veux-tu ?
Direct et sans détour, Hiko n’était pas du genre à se laisser impressionner et pouvait paraître bien sûr de lui pour son âge… Car rappelons le, il n’avait pas encore atteint l’âge adulte…

_________________
A l'aube d'une nouvelle ère X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Mer 21 Juil 2021 - 20:45
Kaze no Kuni, Automne 204.
Taîyo, capitale du pays du vent.


Le samouraï se trouvait sur le toit de son appartement, lorsqu’un des anciens hommes de main de son grand-père vint l’extirper de sa méditation.

« Musashi-san. Nous avons retrouvé Sairyo Hiko, le second tueur de dieu. Il est actuellement dans les quartiers nord, sur le toit d’un immeuble en face de la taverne de Sha. » Fit l’homme qui lui avait récemment juré loyauté.

Ainsi, il était revenu à Taiyô, songeait le Han, qui ne souhaitait surtout pas le louper une seconde fois. Mettant fin à sa séance de méditation, il se leva et se saisit de ses armes pour les porter à sa taille.

« Merci, je saurais le retrouver s’il s’y trouve encore. Retrouve le médiateur de ton côté et renseigne-toi sur ce qu’il a pu trouver sur l’emplacement de la liste de l’ancêtre. » Glissa -t-il, en enfilant sa longue veste rouge.

Opinant de la tête, l’ancien criminel fila immédiatement vers le sud, tandis que le manipulateur de cristal prenait la direction opposée. Sautant de toit en toit, il arriva rapidement dans les quartiers désignés par son informateur. A partir de là, il ne lui fut pas difficile de localiser le Sairyo, puisqu’il y avait toujours une petite silhouette à l’emplacement indiqué par son informateur. Il sauta alors une dernière fois pour rejoindre la position du Kumojin, qui correspondait à première vue à la description qu’on lui avait fait. Le tueur de dieu sentit d'ailleurs immédiatement sa présence et ne manqua pas de s'adresser à lui pour savoir ce qu’il lui voulait.

« Te parler, si tu as quelques instants à m’accorder. » Répliqua Musashi, en effectuant les quelques pas nécessaires pour se retrouver en face du Sairyo. « Je suis Han Musashi. Content de te rencontrer enfin, Sairyo Hiko, pourfendeur de dieu. » Ajouta -t-il, en prenant place devant son interlocuteur.

Assis en tailleur, le visage du samouraï demeurait, comme la plupart du temps, stoïque.

« Vous trois, vous avez prouvé au monde entier que ces créatures qu’on appelle grossièrement « dieux » sont bien mortelles.
En l’occurrence, tous ceux qui ont tenté de nous faire croire le contraire ne sont que des lâches, qui se retranchent derrière leur ignorance et leurs peurs, pour mieux nous amener à nous comporter d’une façon qui confirment leurs thèses.
» Reprit-il, en regardant son interlocuteur dans les yeux.

Des compliments, certes à sa façon, et une petite introduction pour mieux aborder la raison de sa visite.

« ... Laissons le sort de ces individus qui dictent le comportement de la coalition de côté. Je te cherchais, Sairyo Hiko, pour te proposer de te joindre à moi. Joins ta force à la mienne, et à celle de mes alliés, pour que nous puisons, ensemble, éradiquer ces abominables créatures de la surface de la terre. » Acheva -t-il, le regard déterminé.


_________________
A l'aube d'une nouvelle ère Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Jeu 22 Juil 2021 - 22:29
Une allure élégante, une confiance en soi qui pourrait presque être palpable… L’homme qui venait de se présenter face au shinobi aux cheveux de neige ne passait clairement pas inaperçu. Le jaugeant du regard, Hiko sentit un certain danger en émaner. Il semblait être quelqu’un ayant traversé de difficiles épreuves malgré son âge pas beaucoup plus avancé que celui de notre jeune héros. Sans doute un point commun qu’ils avaient. Ils avaient sûrement tous deux vu assez de misères, bien plus qu’une vie normale n’aurait à supporter. Mais cela forgeait aussi le caractère, et Hiko était devenu le shinobi qu’il était aujourd’hui grâce aux multiples épreuves qu’il avait traversées, il ne les oubliait pas.
Tout le plaisir est pour moi Musashi, maintenant que puis-je pour toi ?
Fit Hiko tandis que son homologue s’était assis en tailleur face à lui, à la façon des samouraïs. Ce détail, il le remarqua. Dans une ancienne vie, alors qu’il était encore Capitaine du Teikoku, il avait commencé à suivre la voie du Bushido. Puis s’en était ensuite écarté, trouvant que l’art au sabre n’était pas sa principale force ; il se concentra donc ailleurs. Mais cela ne l’empêchait pas de continuer à suivre le mode de vie qu’empruntaient les samourais ; y trouvant son compte dans ces coutumes que certains pouvaient trouver bizarres.
En effet, ces créatures, bien qu’abominables, ne sont pas immortelles. Du moins, il semblerait que nous ayons réussi à en abattre une. Cependant…
Hiko marqua une petite pause. La requête ou proposition, appelez-la comme vous le souhaitez, toujours étant qu’elle laissait perplexe notre jeune héros aux cheveux blancs. Il ne suffisait pas d’avoir de belles paroles pour que ces dernières ne deviennent réelles. Oui, ils avaient réussi à abattre ceux que certains appelaient le Dieu du Désert ; mais à quel prix ? On parle souvent de ces trois qui ont initié l’attaque, mais il y avait tout de même d’autres shinobis sur le pont… Sinon les pertes humaines et matérielles auraient été beaucoup plus importantes.
Il y a beaucoup d’inconnus et de zones d’ombres dans ce plan que tu m’as ; j’imagine ; décrit de la façon la plus simple et grossière possible. Mais avant même que nous ne puissions continuer notre petite discussion, il y a une chose dont je souhaiterai m’assurer…
Dit-il tout en laissant planer ces quelques mots.

Sans crier gare, Hiko composa alors de sa main gauche quelques mudras simple et une bonne quantité de cristal se créa alors rapidement à ses côtés avant de fondre sur son adversaire. Le but ici était de tester si ce n’était pas un simple rigolo qui avait des ambitions délirantes. Car Hiko l’avait compris, les abominations devaient être éliminées et il était d’accord sur ce point.

Mais il ne s’allierait pas avec n’importe qui.
HRP:
 

_________________
A l'aube d'une nouvelle ère X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Ven 23 Juil 2021 - 1:32
Kaze no Kuni, Automne 204.
Taîyo, capitale du pays du vent.


Son interlocuteur ne se laissait pas convaincre aussi facilement, et le contraire aurait été étonnant, songeait le samouraï. En somme, il n’avait fait que répondre à ses questions, sans trop de détour, le reste viendra en temps et en heure, se disait-il. Cependant, si pourfendeur de dieux avait ses raisons de se méfier de lui, jamais Musashi n’aurait pensé le voir exécuter une technique contre lui, alors qu’ils se trouvaient au-dessus d’un toit, en ville. Il n’avait pourtant démontré aucune hostilité à l’égard du Kumojin, songeait-il, en jugeant l’action du Sairyo aussi bien irréfléchie que disproportionnée.

Portant sa main sur son arme dès lors que son interlocuteur entreprit des mudras, le Han se redressa légèrement, un genou au sol, l’autre fléchi et légèrement vers l’avant, avant d'exécuter une frappe chargée de chakra sur un flanc à l’encontre de la technique qui le menaçait. Sa lame effleura légèrement la surface du toit sur lequel ils se trouvaient, avant de trancher nettement, dans un arc de cercle vertical, une partie de la structure cristalline du tueur de dieu. Ainsi, comme le disaient certains survivants, le Sairyo manipulait également le cristal, songeait le Kazejin, en voyant les fragments s’effondrer autour de lui.

Serein, son regard se posait sur le jeune homme, tandis qu’il exécutait une série de mudrâ, d’une main, à l’instar de son interlocuteur, pour faire jaillir des chaînes de cristal, qui cherchaient à immobiliser les bras du Kumojin.

« Les Kazejins ont déjà assez souffert pour qu’on leur inflige ça, tu ne crois pas ? » Fit-il, en maintenant un mudra d’une main.

Il se releva doucement, rengainant son arme.

« Je doute que tu veuilles véritablement m’affronter, à moins que tu entendes faire de moi ton ennemi sans aucune raison ? Tu ne peux pas également espérer mesurer ma force dans un tel environnement, où j’ai toutes les raisons de me retenir. » Glissa -t-il, pour l’inviter à la retenue.

Ses propos pouvaient être mal interprétés, la vérité était que Musashi présentait la situation telle qu’elle était, froidement, sans l’once d’une provocation ou arrière-pensée.

« Alors, peut-on discuter ou souhaites-tu qu’on se rende en dehors de la ville pour finir ce que tu as commencé ? » Ajouta -t-il, en lui présentant les deux options possibles.

Evidemment, il préférait s’en tenir à la conversation, après tout c’était ce qu’il était venu chercher, mais s’il fallait affronter le Sairyo pour gagner le droit de discuter avec lui, alors il le ferait, sans hésitation, surtout s’il lui permettait que ce soit ailleurs plutôt que dans la ville.

Calme et le visage neutre, aucune forme d’hostilité n’émanait du fils du désert. Pire, il ne paraissait pas sur ses gardes, et laissait la possibilité à son interlocuteur de l’attaquer de bien de manières, si c’était ce qu’il désirait.

Il espérait cependant que le Sairyo choisisse une des options qu’il lui avait présentées et ainsi évité de transformer les habitations en champ-de-bataille. Après tout, le pourfendeur de dieu, vu comme un héros par la plupart de Kazejins, et probablement les shinobis du monde entier, n’avait aucun intérêt à troubler la quiétude des civils qui l’admiraient, n’est-ce pas ?

Spoiler:
 


_________________
A l'aube d'une nouvelle ère Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Ven 23 Juil 2021 - 10:14
Joli réflexe !
Fit le jeune shinobi aux cheveux blancs dans un sourire tandis qu’il se relevait en prenant appui sur sa main droite et en s’écartant légèrement du samouraï qui venait de sortir sa lame. L’expérience du Sairyo lui dictait qu’il n’avait pas d’intérêt à se retrouver à distance de lame de son homologue Kazejin.

D’un petit bond en arrière, il s’écarta donc assez pour se redonner un petit peu d’air. Mais la suite n’était pas vraiment ce qu’il avait imaginé. Car au lieu de continuer à l’attaquer avec sa lame pour lui « prouver » sa valeur en tant que combattant, le dénommé Musashi entama des mudras avec sa main libre. Pas assez concentré sur le moment pour reconnaître les mudras, Hiko fut alors surpris de voir des chaînes cristallines se former de nulle part et se diriger vers lui.

Bien que surpris, l’ancien Kumojin avait de l’expérience et savait que son laps de réaction influencerait la suite de ce qui semblait être un combat se profilant. Ainsi, l’enfant aux cheveux blancs composa à son tour quelques mudras rapidement et créa à son tour des chaînes de cristal qui jaillirent du néant. Usant de sa parfaite maîtrise du ninjutsu, le Tueur de Dieu fit alors se percuter ses chaînes avec celles de l’inconnu dans un fracas cristallin qui résonna jusqu’à quelques rues aux alentours.

Un sourire dessiné sur son visage, Hiko regardait désormais celui avec qui il venait de trouver un deuxième point commun… Un utilisateur de Shoton, c’était la première fois qu’il en voyait un ; et il fallait dire que cela l’intriguait et créait en lui une sorte d’excitation qu’il n’aurait su expliquer.

Disons que je suis content de ce que j’ai vu pour le moment… Et en effet, je n’ai aucunement l’intention de t’attaquer et de créer de nouveaux dégâts.
Se contenta-t-il de répondre sans pour autant relâcher sa garde. Il n’avait clairement pas voulu blesser l’inconnu avec sa première attaque. Il voulait tout simplement s’assurer de deux choses… La première était la capacité de réaction de Musashi. S’il s’était fait prendre par le Shoton, alors il n’aurait sûrement été d’aucune utilité face à un adversaire tel qu’un Bijuu. Et la deuxième chose qu’il souhait tester n’était autre que la mentalité de ce dernier. Hiko avait croisé de nombreux shinobis très puissants ; sûrement plus que lui ; dans sa vie. Cependant, il n’y en avait que très peu avec qui il aurait souhaité faire équipe.

Les brutes écervelées ne réfléchissant pas plus qu’un gamin de 5 ans pouvaient certes être des combattants redoutables, mais ils se trouvaient aussi très imprévisibles et potentiellement dangereux… Autant pour eux que pour leurs alliés. Musashi, au contraire, avait répondu avec une technique équivalente. Une réaction proportionnée à l’attaque en somme ; chose qui prouvait son intelligence et sa capacité à lire l’assaut de son adversaire. Ce n’était pas donné à tout le monde, et Hiko s’imaginait déjà qu’il ne dévoilait ici qu’une infime partie de tout le pouvoir qu’il recelait en lui.

Je n’ai pas besoin d’en voir plus pour le moment. Tu as répliqué à mon attaque avec une défense ainsi qu’une attaque proportionnée à ton environnement ; ce qui me prouve que tu possèdes une certaine expérience du combat.
Dit-il avant de rajouter avec un sourire qui semblait franc à son interlocuteur.
Du coup désolé de t’avoir « attaquer » de la sorte !
Musashi pouvait désormais voir un enfant d’une quinzaine d’année devant lui avec le visage rieur, on pouvait avoir du mal à imaginer qu’il avait été l’un des premiers à se dresser face à l’abomination du désert. Encore une preuve que les apparences pouvaient parfois se montrer bien trompeuses.
Mais dis moi Musashi, bien que ton objectif soit noble je ne peux me joindre à toi que sur ce genre de déclarations. Il m’en faudra plus… Saurais-tu me décrire plus en profondeur les motivations de cette croisade que tu souhaites faire ? Possèdes-tu des informations qui te permettront de la mener à bien ? Penses-tu disposer d’une force nécessaire pour affronter ces abominations qui errent dans le Yuukan ? Qui sont tes alliés ? Quel est votre stratégie d’attaque… ?
Il l’aura compris, la curiosité d’Hiko avait certes été piquée, il n’en restait pas moins encore dans le flou concernant les vraies motivations de son interlocuteur ainsi que la faisabilité de ses projets. Les paroles étaient belles, nobles… Mais les moyens seront-ils au rendez-vous ?

Il n’y avait ici aucune question piège, mais s’il voulait embarquer Hiko dans sa croisade, Musashi devrait choisir les bons mots.

HRP:
 

_________________
A l'aube d'une nouvelle ère X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Lun 26 Juil 2021 - 19:19
Kaze no Kuni, Automne 204.
Taîyo, capitale du pays du vent.


A l’époque où il était encore un shinobi de la roche, le samouraï aurait probablement tout donné pour rencontrer un manipulateur du shôton, tant il souhaitait en connaître plus sur ses origines, notamment du côté de sa génitrice. Cependant, aujourd’hui, en voyant le Sairyo déployer la même technique que lui, faire usage du même élément que lui, cela ne semblait ni l’impressionner ni attiser davantage sa curiosité. Non, ce fut simplement une belle surprise, rien de plus, tout du moins sur le moment. Ses préoccupations étaient effectivement ailleurs, elles concernaient des choses plus importantes, des affaires dépassant sa petite personne. En effet, ce qui l’intéressait c’était de bien s’entourer et de se préparer pour combattre ces vils créatures, que certains avaient décidés d’ériger en « dieux ».

Ce jeune homme, cet adolescent qui se tenait devant lui, avait toutes les qualités nécessaires pour être cet allié qu’il recherchait. En effet, la réputation du Kumojin n’était plus à faire désormais, puisqu’il avait réalisé l’impensable, l’impossible, en abattant une de ces créatures ténébreuses, à quelques pas d’ici, dans le plus grand désert du monde. Le jeune shinobi et ses alliés de circonstances prouvèrent bien de choses au monde entier avec cet exploit, que tous avaient désormais tout intérêt à ne pas oublier et surtout à singer sans l’once d’une hésitation.

Regrettant cependant que leur petit échange de mots se transforme en duel, Musashi chercha naturellement à calmer les choses, en invitant son interlocuteur à la raison. S’il souhaitait se mesurer à lui pour quelque raison que ce soit, ils auront le temps de le faire, plus tard, songeait-il, prêt à accepter un duel, si cela pouvait servir ses intérêts.

Finalement, après avoir joliment contrer les chaînes du Kazejin par une technique similaire en tout point, le dénommé Hiko consentit à la requête du samouraï, en acceptant notamment de mettre fin au duel, tout du moins pour le moment. Il reconnut qu’il n’avait effectivement aucune raison de s’en prendre à lui ni de créer davantage de dégâts, ce qui signifiait qu’il avait avant tout chercher à le tester, du moins s’imaginait-il.

Rassuré, Musashi opina d’un léger signe de tête et écoutait les propos de son interlocuteur, qui semblait visiblement satisfait de ce qu’il avait vu de son potentiel de combat. Le Sairyo s’excusa ensuite de l’avoir « agresser », avant d’entrer dans le vif du sujet. En effet, ils pouvaient désormais discuter, et Hiko tenait à en savoir davantage sur le plan du Han. Il n’avait pas l’intention de s’engager dans quoique ce soit, sur de simples déclarations, et ça Musashi était bien placé pour le comprendre. Très léger sourire aux lèvres, l’ex-Iwajin repris sa position initiale, en s’asseyant à même le sol, en tailleur, invitant le pourfendeur de dieu à faire de même.

« Je me doute. Tes interrogations sont légitimes, et je n’espérais de toute façon pas te convaincre avec quelques belles paroles. » Glissa -t-il, léger sourire aux lèvres, avant de reprendre rapidement son air habituel. « Je ne saurais te décrire les motivations de toutes les personnes susceptibles de prendre part à cette croisade. D’aucuns se lanceront peut-être pour la renommée, pour la gloire, d’autres pour les leurs ou encore pour le sort de l’humanité.

Personnellement, je souhaite avant tout éradiquer ces bêtes pour ce qu’elles représentent, à savoir : une menace, un danger pour nous tous. Ce sont des armes de destruction massive qu’on ne peut contrôler, qu’on ne doit posséder, et qui ne doivent exister ! On a vu ce que la résonance a provoqué à travers le monde, il ne m'en faut pas plus pour souhaiter leur disparition.
» Ajouta -t-il, le regard plongé dans celui de son interlocuteur. « Pour l’heure, je compte des alliés à Kaze et à Tsuchi qui veulent éradiquer tout autant que nous ces créatures, et éliminer celui qui les utilise pour localiser le renard à neuf queues. Si je te cherchais c’est aussi pour te proposer de rallier le groupe à Kaze pour que nous puisons, ensemble, nous préparer à les combattre. Ceux du côté de la roche se préparent également de leur côté. Je ne doute aucunement sur leur capacité car, ils sont parvenus à vaincre et capturer le singe, mais aussi… arracher un bras à Tôsen et le contraindre de battre en retraite. » Fit-il, en le laissant mesurer ce que cela signifiait.

Une petite pause, puis il reprit.

« Je reste convaincu qu’il reste d’autres shinobi à travers le monde qui souhaitent voir ces bêtes mortes. J’imagine qu’en ce qui te concerne tu n’as pas l’intention de t’arrêter à Ichibi, je me trompe ? » Conclut-il, en étirant légèrement ses lèvres.


_________________
A l'aube d'une nouvelle ère Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Lun 26 Juil 2021 - 19:54
La faible tension qui s’était passablement installée entre les deux garçons s’estompait peu à peu. Les techniques utilisées n’avaient clairement pas été d’un haut niveau, et toute personne ayant un peu d’expérience en combat s’en serait bien vite rendu compte. Cela sembla être le cas de Musashi qui n’alla pas plus loin dans l’utilisation de son chakra, il avait contre-attaquer sans doute par instinct et pour tenter de « calmer » notre jeune héros aux cheveux blancs.

Une réaction qui avait plu à Hiko, lui qui n’était pas un grand fan des bains de sang inutiles. Le Han semblait aussi peu enclin à utiliser la violence lorsque cela n’’était pas nécessaire, arguant à juste titre que s’ils se battaient ici ils ne feraient que de nouvelles victimes inutiles. Une fois le calme revenu, Musashi s’assit au sol en tailleur, reprenant alors quasiment la même position qu’auparavant avant de reprendre la parole.

Le Sairyo tendit l’oreille tandis qu’il se mettait à son tour en position assise, à l’ombre du bâtiment. Ces petits échauffements lui avaient donné légèrement chaud, il était temps de retrouver une température correcte. Il le laissa parler quelques temps avant de répondre à son tour.

Je préfère te prévenir… Je ne suis pas du genre à travailler ou collaborer avec des personnes en lesquelles je n’ai aucune confiance. Je ne veux donc pas te donner de faux espoirs en te disant que je rejoindrai votre petit groupe en montrant patte blanche et en collaborant avec des individus dont je doute.
C’était la raison pour laquelle il avait été banni de Kumo. Courber l’échine face à des imposteurs ou des prétendus sauveurs qui ne montrent pas une once de gratitude envers celui qui avait cimenté toute une Résistance ? Il n’en était pas question. Et c’était pareil ici ; ils pouvaient bien partager le même désir de supprimer ces armes de destruction massive… Hiko n’en restait pas moins très attaché à son éthique et à ses valeurs ; ce qui l’empêchait donc de collaborer avec n’importe qui.
Cependant, je tiens aussi à te dire que je partage amplement ce point de vue. Et je n’ose pas imaginer ce que des personnes mal intentionnées pourraient faire de cette puissance en asservissant ces abominations de la Nature. Mais tu soulèves ici un point dont il faut avoir conscience…
Fit-il tout en levant l’index de sa main droite et en plongeant son regard azuré dans celui de Musashi…
Tout comme nous, certains ont aussi un avis bien tranché envers les dieux. Ainsi, si nous nous lançons dans cette épopée, il nous faut bien tous avoir conscience de quelque chose… Les prétendus « dieux » ne seront pas les seules victimes ; si tant est que nous réussissions, bien sûr.
Marquant une courte pause, Hiko reprit ensuite de plus belle après avoir déglutit et bien choisi les mots qu’il allait employer.
Ainsi, nous devront aussi affronter les adorateurs de ces Dieux ; mais aussi leurs hôtes si certains ont déjà été scellés. C’est personnellement une prise de parti que j’ai déjà eu le temps de réfléchir ; un choix qui n’a pas été fait à la va-vite. Cependant, il faut que chacun en soit conscient, car au moment d’agir… Nous n’aurons pas le temps de tergiverser.
Dit-il avec une certaine froideur ; comme s’il avait accepté le fait d’être le bourreau de ces Dieux au prix de sa propre âme. Il reprit ensuite sa position initiale et écouta les quelques mots de Musashi. Il ne put s’empêcher une certaine surprise lorsque ce dernier lui annonça que certains shinobis de Iwa avaient réussi à arracher un bras à Tôsen, l’autre nom du Nemesis du Yuukan, parfois appelé l’Homme au Chapeau.
Impressionnant… J’ai déjà rencontré Tôsen et son pouvoir fait froid dans le dos. Qu’ils aient réussi à lui arracher un bras démontre en effet leur force et potentiellement leur utilité dans la quête que tu prépares.
A noter qu’il ne s’incluait toujours pas dans le projet, n’étant pas encore tout à fait convaincu par ce qu’il avait entendu. Il y avait trop de zones d’ombres, trop d’inconnues… Ce n’était pas comme cela qu’il aimait prendre une décision, il préférait avoir toutes les cartes en main avant de se positionner.
Tu parles de capturer le Singe… J’imagine que tu parles d’un Dieu n’est-ce pas ? S’ils partageaient la même vision que nous, peeux-tu me dire pourquoi ils n’ont pas mis fin à ses jours plutôt que de le « capturer ».
Fit-il tout en singeant des guillemets avec ses doigts.
Et j’imagine que par « capturer », tu insinues que le Dieu aurait été scellé en un individu ? Si tel est le cas, penses-tu avoir le cran de supprimer la vie de cet hôte si cela était nécessaire ? Tes alliés d’Iwa le seront-ils ?
Une façon comme une autre de tester leur détermination. Car Hiko était bien sûr d’une chose… S’ils ne possédaient pas une volonté sans faille pendant cette quête, ils n’auraient alors aucune chance de vaincre ; et cela se résumait donc tout simplement à une mission suicide.

Il avait bravé la mort un nombre de fois suffisant pour valoriser la vie, pour savoir reconnaître un plan risqué et un plan simplement suicidaire.

Vu que tu sembles savoir où a été capturé le Singe, j’imagine qu’il sera le premier sur la liste ? Ou as-tu des informations sur les autres « Dieux » et leur localisation ? Car pour être honnête, je n’ai pour le moment que peu d’informations à ce sujet de mon côté.
Plongeant alors son regard dans celui de son interlocuteur, Musashi pouvait bien sentir que Hiko attendait quelque chose de cet échange…

Mais quoi exactement ?!

_________________
A l'aube d'une nouvelle ère X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Lun 26 Juil 2021 - 22:26
Kaze no Kuni, Automne 204.
Taîyo, capitale du pays du vent.


Lorsque ce fut au tour du Kumojin de s’exprimer, il avisa le samouraï qu’il n’était pas du genre à collaborer avec n’importe qui. Il lui confia néanmoins partager le même point de vue que lui, tout du moins en ce qui concernait le sort des bijuu. Musashi hochait naturellement de la tête, satisfait qu’ils partageaient au moins ce point en commun. Le Sairyo préféra toute de même relever quelques points importants, dont il était crucial d’avoir conscience avant de se lancer dans une telle quête.

En effet, chercher à éradiquer les démons à queues impliquait également de s’en prendre à leur hôte, pour ceux qui auraient été scellé dans des réceptacles humains, sans même parler des dégâts collatéraux. Le Kumojin semblait avoir réfléchi à la question et prêt à faire le nécessaire. Quant à Musashi, il avait également songé à la question et ferait assurément ce qu’il convenait de faire.

« Je suis ravi de savoir que nous partageons au moins ce point en commun. Je comprends également tes craintes mais, je me dois de te prévenir que tu ne pourras jamais t’assurer de la fiabilité de toutes les personnes qui pourraient prendre part à cette croisade. Nous ne sommes pas une organisation ni des camarades, la seule chose qui nous lie finalement c’est l’envie d’éradiquer les dieux. En l’occurrence, à chacun de prendre ses précautions. A titre personnel, je crois en cette collaboration et en nos chances de réussite, mais je sais également que des divergences pourront naître, dès lors qu’on se heurtera aux intérêts de certains… » Fit-il, en plongeant ses pupilles dorées dans celles de son interlocuteur.

Il laissa le soin au Sairyo d’imaginer la chose et s’interroger sur la façon qu’il convenait de réagir en pareille situation.

Il apprit par la suite que son interlocuteur avait déjà rencontrer Tôsen en personne. Aussi, ses révélations concernant l’exploit des shinobis de la roche face à l’homme au chapeau ne laissèrent pas son interlocuteur indifférent. Au moins, Hiko n’avait désormais aucune raison de douter de la force de l’Oterashi et de ceux qui avaient décidé de le suivre dans cette quête du côté de la roche, songeait l’enfant du désert. Il restait néanmoins de zones d’ombres, des points qui pouvaient faire naître quelques divergences d’opinions, comme il l’avait énoncé quelques instants auparavant, à savoir : Yonbi.

En effet, le Sairyo ne semblait pas comprendre pourquoi les Iwajins, ceux qui se targuaient de vouloir éradiquer les dieux, n’avaient pas profité de leur combat contre le singe pour l’éliminer. Musashi avait bien entendu plusieurs explications à lui fournir, il attendait simplement le bon moment. Hiko s’enquit également sur la capacité du Kazejin à ôter la vie d’un hôte en cas de nécessité, et par extension sur celle des Iwajins. Des interrogations en somme logiques, songeait Musashi. Enfin, le pourfendeur de « dieux » chercha à savoir si le Han comptait commencer par Yonbi, puisqu’il connaissait à priori sa localisation, et voulait également en connaître plus sur les sources de ses informations. Musashi tâchait de répondre à toutes ses interrogations, en s’efforçant de ne rien n’oublier.

« J’aime autant que les civils innocents ne soient pas victimes de mes coups, mais je suis prêt à accepter les dommages collatéraux, si cela peut nous permettre d’atteindre notre but.

Concernant le singe, il s’agit en effet d’un dieu : celui à quatre queues, qui a ravagé la cité de la roche.

Etant donné que tu relèves toi-même d’une de ses institutions ninja, j’imagine que tu sais à quel point les choses peuvent être parfois complexes. En l’occurrence, il y a plusieurs explications au fait que Yonbi n’ait pas trouvé la mort : la première, j’imagine la plus simple, serait qu’ils pensaient la créature immortelle, et auraient en l’occurrence cherché à le neutraliser que de tenter vainement de le tuer.
» Fit-il, en haussant légèrement les épaules.

Après tout, le monde entier les pensait immortelles avant l’exploit de l’alliance Kumo-Kaze.

« La seconde hypothèse serait que les circonstances ne s’y prêtaient pas. Il est parfois très difficile d’aller contre les ordres.

Dans tous les cas, je n’ai pas l’intention de prendre le dieu-singe pour cible, pas pour le moment. Il revient à ceux qui s’y trouvent à ses côtés, et qui, comme nous, souhaitent éradiquer les dieux, de l’éliminer. Il reste à savoir s’ils le feront, et si oui quand est-ce qu’ils le feront.
» Fit-il, le regard songeur.

Pour le samouraï, il était inutile de se mettre la cité de la roche sur le dos, du moins pour le moment. En outre, son vieux camarade lui avait dit avoir un plan en ce qui concernait le singe, et même s’il ne savait pas lequel pour le moment, il semblait lui faire confiance, mais jusqu'à quand ? Il n'attendra pas que tous les dieux soient éliminés avant de se tourner vers le singe, c'était la seule certitude qu'il avait pour le moment...

« Je n’ai pour le moment pas d’autres informations sur les autres dieux. Mon objectif est justement de mettre en place un réseau d’informateurs à l’échelle internationale pour déléguer des contrats, faciliter les recherches et le partage d’informations. Peut-être que tu peux également y contribuer ? Nous verrons également ce qui en ressortira du prochain sommet des shinobis, auquel je vais participer en tant qu'accompagnateur.

Sinon, outre le singe, il y aussi fort à parier que Sanbi soit détenu par la brume, si je me fie aux journaux.

Oter la vie d’un hôte ne me pose également pas le moindre problème, si cela nous permet d’atteindre notre objectif. Je sais néanmoins que je ne serais capable de vaincre un dieu tout seul, tout comme je sais qu’il est encore un peu tôt pour frapper un village caché dans le but d’éliminer son hôte. Ce qui me faut dans l’immédiat, c’est des alliés tels que toi, des personnes qui soient prêtes à faire tout ce qui est nécessaire le moment venu, des personnes qui n'ont justement pas un hôte ou un dieu à protéger, ainsi que bien évidemment de la préparation, et des informations.
» Conclut-il.

Finalement, il lui aura parler avec toute l'honnêteté possible afin que son interlocuteur puisse librement faire son choix. Avec toutes ces informations, toutes ces incertitudes, ce ne serait pas étonnant que le Sairyo veuille faire cavalier seul. Musashi lui n'avait cependant pas hésité une seule seconde pour saisir l'opportunité que l'Oterashi lui avait offert. Il savait que malgré les incertitudes, en particulier concernant le cas de Yonbi, il avait tout à gagner à s'allier avec lui pour maximiser ses chances de tuer un maximum de dieux...


_________________
A l'aube d'une nouvelle ère Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Mar 27 Juil 2021 - 20:38
Tandis que la conversation avançait, le jeune garçon aux cheveux blancs en apprenait un peu plus sur les intentions de son interlocuteur. Il semblait être quelqu’un de plutôt équilibré et il avait la tête sur les épaules, du moins dans son discours. Mais Hiko n’apprécia cependant pas l’une de ses paroles. Il semblait accepter le fait un peu trop facilement qu’il y aurait des dommages collatéraux, comme il les appelait. Chose que le Sairyo savait potentiel, mais éventualité qu’il se refusait d’admettre tout haut, comme si cela était une façon ou une autre de se cacher la vérité.

Cependant, il n’en dit mot et resta silencieux. Il regarda alors son interlocuteur terminer sa tirade. Il fit un sacré monologue, mais chacune de ses paroles furent bues par le Tueur de Dieu. Il n’en perdait pas une goutte, assimilant les différentes informations et interrogations que voulaient bien partager Musashi avec lui. Ses hypothèses étaient sûrement correctes concernant l’action des Iwajins, même si Hiko avait été de ceux qui s’étaient dressé contre l’autorité pour que le monde puisse avoir une chance de vivre en paix.

Oui, si tu veux mon avis… Il s’agit sûrement d’un problème qu’ils devront traiter, mais si j’en crois ce que tu m’as dit… Il y a de fortes chances qu’ils ne réussissent pas à entreprendre ce qu’ils prétendent vouloir. Car quand bien même voudraient-ils tuer le receptacle, ils rencontreront sur leur route de nombreux amis et collègues.
Il marqua une petite pause avant de finalement arriver là où il voulait en venir avec ces quelques phrases.
Tout ça pour dire, que si tu veux vraiment détruire tous les Dieux ; ou abominations ; alors il faudra réfléchir à un schéma où les conflits d’intérêts n’auraient pas leur place. Non ?
Cela se tenait dans l’esprit du jeune garçon aux cheveux blancs, mais était-ce aussi clair aux yeux du Han ? Rien n’était moins sûr. Toujours étant qu’ils passaient désormais à un tout autre sujet. Il n’avait apparemment pas beaucoup d’informations sur les emplacements des différents Dieux. Selon ses dires ; et une certaine gazette ; Kiri serait en possession de l’un des dieux. Il en restait donc sept dans la Nature. On pouvait difficilement croire que Tôsen ait un Dieu à portée de main à Tsume, là où il voulait créer ce qu’il appelait le « Berceau de l’Humanité ». Sauf si le Dieu Renard se trouvait là-bas, hypothèse qui ne tenait pas à grand-chose, mais Hiko devait bien commencer à faire quelques hypothèses.
Je suis d’accord, s’attaquer aux villages shinobis n’est pas une bonne idée. Cependant, je pense qu’il faudrait que nous intensifiions les efforts dans certains pays. De ce que j’ai vu d’Ichibi, on dirait qu’il était dans son élément dans le désert. Peut-être est-ce le cas de chacun des Dieux ? De plus, il faut des endroits suffisamment grands et isolés pour pouvoir « abriter » une telle créature… Ainsi, je pense intensifier mes recherches en m’axant sur ces hypothèses.
Il ne répondait pas volontairement à son idée de monter un réseau d’information. Hiko n’était pas du genre à partager des informations avec qui que ce soit, et s’ils devaient coopérer ce serait sur un pied d’égalité. Il ne rendrait de compte à personne, mais chaque information serait donnant donnant. Cependant, il fallait l’avouer, il voyait d’un bon œil une entente avec le dénommé Musashi…

Il avait le pressentiment qu’ils se ressemblaient plus qu’on ne pourrait le croire au premier regard !

_________________
A l'aube d'une nouvelle ère X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Mer 28 Juil 2021 - 0:43
Kaze no Kuni, Automne 204.
Taîyo, capitale du pays du vent.


Le Kumojin émit quelques réserves sur le traitement du dieu-singe. Il semblait, en effet, à avoir du mal à composer avec l’idée de laisser les soldats de la roche s’occuper du sort de Yonbi. Il avait de bons arguments et ses doutes étaient tout à fait légitimes, du moins à ce stade de la conversation. Musashi était quant à lui conscient des risques et des incertitudes autour de son « alliance » avec l’Oterashi, mais cela ne semblait pas lui poser beaucoup de problèmes. Evidemment, cela ne signifiait pas pour autant qu’il faisait abstraction pour s’en remettre aux paroles de son ancien camarade, ou encore au hasard ou au destin. Non, ce serait mal le connaître…

« Je comprends tes réserves. Je crois néanmoins que nous devons leur laisser le temps pour essayer. Ce sera la preuve que nous avons confiance en eux et que nous souhaitons que cette collaboration fonctionne. En l’occurrence, s’ils ont vraiment à cœur d’éradiquer toutes ces créatures, ils tenteront forcément quelque chose. Et dans le cas contraire, et bien ce sera à nous d’agir, le moment venu. » Finit-il par rétorquer, dans un premier temps. « Finalement, qu’est-ce que nous avons à perdre ? Au mieux, ils réussissent et se mettent les leurs à dos ; au pire, ils échouent ou ne tentent rien, et ce sera à nous d’agir. D’ici là, nous auront tout le temps nécessaire pour nous préparer au pire. » Ajouta -t-il, le regard plongé dans celui de son interlocuteur. « Pour l’heure, n’avons-nous pas plutôt tout intérêt à collaborer avec eux pour réduire le nombre de ces créatures ? » Reprit-il, léger sourire aux lèvres.

Le Sairyo comprendra peut-être que vouloir tout contrôler ou s’assurer que tout soit parfait n’était pas chose à laquelle aspirait le samouraï. Non, ce qui comptait c’était les opportunités qui s’offraient à lui ou celles qu'il pouvait créer. En l’occurrence, il avait plus à gagner en alliant sa force avec celles des soldats de la roche pour faire tomber le plus de dieux possibles, quitte à accorder un sursis à Yonbi, que de chercher directement à pourfendre ce dernier, avec tous les risques que cela comportait, ou de refuser l’aide des Iwajins à cause des incertitudes qui régnaient autour du sort du singe.

« Finalement, ce que nous voulons tous c’est l’éradication des dieux. Si nous parvenons, ensemble, à tuer ne serait-ce qu’un autre parmi ceux qui sont en liberté, je crois que ce serait une immense victoire.

... Si toutefois tu as un meilleur plan sur la manière de procéder, je suis tout ouïe.
» Fit-il, ouvert à toutes suggestions pouvant leur garantir la même efficacité, qu’elles excluent ou non les soldats de la roche.

Le Kumojin admit par la suite que l’idée d’attaquer les villages n’était pas une bonne idée. Un autre point sur lequel ils étaient alignés, et qui pouvait peut-être contribuer à faciliter leur entente, songeait Musashi. Le Sairyo s’exprima en suite sur l’importance d’approfondir les recherches des dieux en libertés dans certains pays. Il émit également une thèse très intéressante qui voudrait que les dieux se fondent dans leur environnement, à l’instar d’Ichibi avec le désert ou encore Sanbi avec Mizu. Il conclut finalement son monologue, en laissant entendre au samouraï qu’il allait entreprendre ses recherches à partir de ses hypothèses. Musashi opina naturellement d’un signe de tête.

« C’est une thèse intéressante. Si on ajoute que Sanbi est lié à Mizu et Yonbi à Tsuchi, je pense que ça se tient. Il faut creuser pour voir ce que ça peut donner. Par où souhaites-tu commencer ? Tu comptes te lancer seul dans cette quête ? » Répliqua le samouraï, visiblement curieux.

Finalement, il ne manqua pas de noter que sa proposition, concernant la création d’un réseau d’informateurs commun, fut totalement ignorée par son interlocuteur. Volontaire ou non, peu importait, se disait-il. Il lui avait communiqué suffisamment d’informations et avait été plus que transparent avec lui. Maintenant, il incombait au Sairyo de lui montrer qu’il était intéressé par son offre ou de rejeter définitivement sa collaboration.

« Acceptes-tu de partager tes informations avec moi ? Et puis-je compter sur toi, le moment venu, pour éradiquer ces créatures ? » Conclut-il.

Ils voulaient finalement la même chose, alors pourquoi ne pas collaborer pour maximiser leurs chances ?


_________________
A l'aube d'une nouvelle ère Qmep
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Contenu sponsorisé

A l'aube d'une nouvelle ère Empty
Revenir en haut Aller en bas

A l'aube d'une nouvelle ère

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: