Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Se préparer pour la guerre [Teruyo]
Le dernier maillon EmptyAujourd'hui à 16:05 par Shizen Seiki

» Prémices du Senbazuru : Pénétrer les terres [Yahiko, Hanae, Ayuu, Kenzo, Shimaenô]
Le dernier maillon EmptyAujourd'hui à 14:22 par Sendai Hanae

» Médecine Ancestrale [Meikyû Jotaro]
Le dernier maillon EmptyAujourd'hui à 13:20 par Asaara Ôji

» Le mal du pays. [Ouvert]
Le dernier maillon EmptyAujourd'hui à 13:19 par Oterashi Yanosa

» Absence d'un trio
Le dernier maillon EmptyAujourd'hui à 12:37 par Gôgon Medyûsa

» Absence Yahiko
Le dernier maillon EmptyAujourd'hui à 12:27 par Gôgon Medyûsa

» Passe d'armes [Sakura]
Le dernier maillon EmptyAujourd'hui à 11:57 par Metaru Hideko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
Le dernier maillon EmptyAujourd'hui à 11:36 par Okita Sakura

» 思い出 Omoide [Kaya]
Le dernier maillon EmptyAujourd'hui à 11:18 par Kogami Akira

» 強力 Puissance — Akira
Le dernier maillon EmptyAujourd'hui à 11:00 par Kogami Akira


Partagez

Le dernier maillon

Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Le dernier maillon Empty
Mer 21 Juil 2021 - 10:26
Depuis son combat face au Dieu du Désert, ou démon plutôt, Hiko avait eu une sorte de révélation. Bien que possédant une capacité innée permettant de se créer de solides défenses, notre jeune héros aux cheveux blancs restait très vulnérable une fois qu’il s’était fait toucher par un adversaire. Il l’avait expérimenté lors de son affrontement face aux Capitaines du Teikoku, puis face à Ichibi. Des adversaires de taille, vous en conviendrez, mais qui avaient réussi à le mettre dans un état proche de la mort. Un état où il devenait alors beaucoup trop vulnérable… Une faille qu’il fallait combler s’il voulait arriver à ses objectifs.

Ce fut donc pourquoi, en cette matinée où la température était déjà très élevée, notre jeune Tueur de Dieu prit la direction d’un des bâtiments ayant été épargné par l’attaque d’Ichibi. Un des quatre groupes n’avait pas été en mesure de contenir l’assaut du démon ; et cela avait causé par la même occasion d’énorme dégâts matériels et humains… Mais fort heureusement, cet édifice avait été protégé avec brio et cela permettait donc de toujours pouvoir exercer cette activité devenue si importante pour ce pays…

Le soin.

Arrivant à l’entrée de l’hôpital, Hiko se faisait plutôt discret. Sa popularité était montée en flèche depuis l’affrontement avec le Dieu, il n’était donc pas rare que certains badauds le reconnaissent et viennent le déranger de temps à autre. Sa cape noire était un bon artifice pour cela, elle lui permettait de se recouvrir le visage lorsqu’il le voulait et de se fondre un peu dans la masse. Chose qu’il fit en arrivant à l’hôpital, à la recherche d’une personne qu’on lui avait recommandé quelques jours auparavant.

Une jeune femme ayant de l’ambition, un talent certain, mais surtout une droiture d’esprit qui pouvait se faire rare dans ce pays à l’heure actuelle. Car soyons honnête, les sbires de celle qui se faisait autrefois appeler l’Impératrice du Désert n’étaient pas toujours les plus fiables. On entendait souvent des rumeurs de maltraitance, de massacre, de décisions prises sans que la population ne soit considérée. Chose que n’appréciait que très peu notre jeune héros aux cheveux blancs, mais il n’en disait mot. Ce n’était pas son pays, il n’avait donc pas à s’en mêler. Du moins tant que cela ne l’affectait pas directement.


Amatsuki Nao ?

Dit-il sobrement tout en interceptant dans l’un des multiples couloirs de l’hôpital une jeune femme qui semblait pressée et attendue. Chose pour laquelle il enchaîna rapidement, ne souhaitant pas lui faire perdre plus de temps que nécessaire.

Je m’appelle Sairyo Hiko et je souhaiterai avoir une conversion avec toi si cela est possible lorsque tu auras un peu de temps… Je vois que tu es pressée, je ne te retiens donc pas mais lorsque tu le pourras, rejoins moi au café de l’angle derrière l’entrée Ouest de l’hôpital.

Puis il partit sans en dire plus et alla sa trouver une place au café, s’assurant d’avoir une vision sur la rue adjacente pour la voir arriver. Ce qu’il avait à lui demander n’était pas quelque chose de simple… Mais il avait bon espoir qu’elle accepte. Il n’hésiterait pas à jouer sur sa nouvelle réputation si cela était nécessaire. Car c’était bien là la dernière carte qu’il lui manquait… Le dernier maillon de la chaîne pour enfin être un chasseur complet.

_________________
Le dernier maillon X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Amatsuki Nao
Amatsuki Nao

Le dernier maillon Empty
Mer 21 Juil 2021 - 18:02


« … Et n’oubliez pas : plus aucune activité physique pendant les deux prochaines semaines. J’insiste. Sinon, je me verrai obligée de le remonter à votre supérieure. » Dit la médecin, en s’adressant à son patient, qui quittait son bureau.

Le soldat de l’armée se grata légèrement l’arrière du crâne.

« Oui, c’est bien compris, mademoiselle Nao. Je suivrais vos instructions à la lettre, c’est promis. » Répliqua -t-il, d’un sourire gêné.

Elle acquiesça, sourire aux lèvres, tandis que la porte se refermait lentement derrière le patient.

La médecin consigna ses observations dans le dossier du patient avant de s’accorder un petit instant de répit. Elle s’étira brièvement, puis se prépara une petite tasse de café, avant de consacrer un peu de son temps au dizaine de lettres qui trainaient sur son bureau. Parmi les missives, elle trouva des invitations, des factures, et surtout des lettres d’amour. Encore et toujours des lettres d’amour, se dit-elle, en songeant à toutes les autres qu’elle avait stocké au fond de son tiroir.

Elle lâcha un petit soupire, puis jeta un petit coup d’œil à son planning. La journée s’annonçait relativement calme pour elle, pas étonnant puisqu’elle était censée être de repos. Rester chez elle à ne rien faire, c’était quelque chose qui lui était impensable. Elle venait tous les jours à l’hôpital, du lundi au dimanche, elle trouvait toujours quelque chose à faire.

En parlant de chose à faire, elle souvint soudainement qu’elle devait assister à une petite réunion, organisée par le vice-directeur. Techniquement elle n’était pas censée y prendre part, mais elle était parvenue à obtenir l’autorisation pour y assister. Elle jeta un petit coup d’œil à l’horloge, remarquant que c’était presque l’heure. Aussi, elle s’empara naturellement de son bloc-notes et d'un stylo, et fila sans plus tarder vers l’aile Est de l’hôpital.

Alors qu’elle quittait le couloir de son bureau, Nao fut soudainement interceptée par un individu qui connaissait même son nom. Surprise, elle s’arrêta un instant et observait son interlocuteur qui, à première vue, ne lui disait absolument rien. Lorsqu’il se présenta à elle, elle jurait d’avoir entendu son nom quelque part, mais incapable de dire où et quand. Elle l’écouta aller au bout de son monologue, quelque peu surprise également par l’invitation du jeune homme. Elle espérait que ce n’était pas un de ses fans ni un rencart qui ne disait pas son nom, surtout qu'elle était bien plus âgée que le jeune à la chevelure argentée. Puis, bon, ce genre de choses avait aussi tendance à la mettre très mal à l’aise, sans compter que ça lui faisait généralement perdre son temps, temps qu’elle pourrait investir pour l’hôpital. Cependant, à regarder le Sairyo de près, Nao n’avait pas l’impression que c’était un plaisantin, non loin de là. D’autant plus qu’elle avait la sensation qu’il dégageait quelque chose d’étrange, de sérieux et de fort. Son instinct ne la trompait rarement pour ne pas dire jamais.

« C’est bien moi. C’est d’accord, je t’y retrouverai dans deux heures. » Finit-elle par répondre, en hochant la tête.

Laissant le jeune homme s'en aller, la médecin fila sans plus tarder à sa réunion. Elle ne se posa pas trop de questions sur ce que le dénommé Hiko pouvait bien lui vouloir. Elle verrait le moment venu, se disait-elle.

Quelques temps plus tard…
La réunion s’étant achevée, l’Amatsuki retourna à son bureau qu’elle prit le temps de nettoyer et d’ordonner, avant d’aller retrouver le Sairyo au café derrière l’entrée Ouest de l’hôpital. Elle avait encore quelques heures devant elle avant d’aller retrouver les enfants de bas quartiers pour passer un peu de temps avec eux.

Une fois à l’intérieur du café, elle n’eut pas de mal à localiser Hiko qui était attablé au fond de la pièce. Il semblait avoir de quoi s’occuper devant lui, aussi elle se commanda une petite limonade avant d’aller le retrouver.

« J’espère que l’attente ne fut pas trop longue, Hiko. » Glissa -t-elle, tandis que la réputation du shinobi lui revenait à l’esprit. « Si je ne me trompe pas, tu fais partie de ceux qui ont vaincu Ichibi. Enchantée, c’est un honneur pour moi que de rencontrer quelqu’un d’aussi valeureux que notre gouverneur. » Reprit-elle, petit sourire aux lèvres. « De quoi souhaitais-tu me parler ? » Ajouta -t-elle, en glissant ses mèches derrière son oreille.

Elle ne perdait pas de temps pour entrer dans le vif du sujet. Ouverte et bienveillante, Hiko pouvait s’exprimer sans crainte et sans détour...


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12244-amatsuki-nao-terminee#106849 https://www.ascentofshinobi.com/t12247-amatsuki-nao-dossier-shinobi
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Le dernier maillon Empty
Mer 21 Juil 2021 - 23:49
Il n’eut pas à attendre bien longtemps, assis au fond de ce café qu’il trouvait particulièrement accueillant. La chaleur n’y était pas étouffante et les boissons extrêmement rafraîchissantes, tout ce que recherchait notre jeune shinobi aux cheveux blansc en somme. Il avait trouvé une table assez reculée et dans une sorte de pénombre, ce qui lui permettait de ne pas être immédiatement reconnu par les passants du café. Ayant été l’un des trois shinobis à se dresser face à l’abomination du Désert, Hiko jouissait désormais d’une certaine notoriété qu’il vivait plus comme un fardeau qu’une chose qu’il pouvait apprécier réellement.

Il ne fallut pas longtemps avant que la personne qu’il attendait ne vienne le rejoindre avec un verre de limonade. Hiko, quant à lui, avait préféré un grand verre de lait bien frais. Il connaissait les vertus de cette boisson pour l’organisme et avait appris à s’y faire, à apprécier ce mélange lactosé. Il invita d’un geste de la main la jeune femme à s’assoir, notant qu’elle avait l’air bien moins autoritaire que lorsqu’il l’avait croisée à l’hôpital.

Ne t’inquiètes pas, c’est déjà super sympa de ta part de t’être présentée. Et tout l’honneur est pour moi, ta réputation te précède à l’hôpital de ce que j’ai pu entendre… C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je t’ai demandée de venir ici.
Il marqua une petite pause pour être sûr d’avoir toute l’attention de son interlocutrice. Une fois cela fait, il reprit alors la parole pour rentrer dans le vif du sujet. Il ne fallait pas tourner autour du pot, car le temps était l’une des ressources les plus importantes dans la vie, le Sairyo en avait bien conscience.
Comme tu l’as souligné, j’ai en effet combattu le Dieu du Désert en compagnie de valeureux shinobis venant probablement de ce pays. Au cours de ce combat titanesque, le principal fer de lance a sacrifié sa vie et personne d’entre nous n’avait les compétences nécessaires pour lui venir en aide…
Il plongea son regard azuré dans les yeux de son interlocutrice tout en faisant une pause. Il voulait être sûr que ses paroles étaient bien interprétées.
J’aimerai donc que tu m’apprennes l’art de l’Iroujutsu. Si cela te convient, bien entendu. Je sais bien que la demande est assez particulière, mais sache que j’ai de bonnes bases en Ninjutsu, ce qui, je l’espère, fera de moi un étudiant plus efficace.
Cela pouvait sembler prétentieux, mais il pensait chaque fois qu’il venait de prononcer.

_________________
Le dernier maillon X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Amatsuki Nao
Amatsuki Nao

Le dernier maillon Empty
Jeu 22 Juil 2021 - 1:29
Elle opina d’un léger signe de tête.

Curieuse, elle accorda toute son attention à son interlocuteur, qui laissait entendre qu’il était venu la voir pour un sujet important. Abordant sa confrontation avec le dieu du désert, l'adolescent lui laissait entrevoir la raison de sa présence au fil de son monologue. Ainsi, s’ils avaient eu un médecin lors de la bataille contre Ichibi, peut-être que le troisième tueur de dieu aurait pu survivre, à en croire ses mots. Seulement, les médecins se faisaient rares à Kaze, songeait Nao, et tous n’avaient pas les facultés pour combattre ou survivre sur un champ-de-bataille. En l'occurrence, cela ne lui semblait pas bien compliqué de savoir où voulait en venir son interlocuteur...

Elle se contenta d’un petit hochement de tête, pour signifier qu’elle suivait, le laissant ainsi aller au bout de monologue. Le Sairyo formula alors sa demande, sans perdre plus de temps, en lui indiquant qu’il souhaiterait qu’elle lui enseigne l’Iroujutsu. Elle ne s’était donc pas trompée, se dit-elle, tandis qu’un petit sourire se dessinait sur son visage.

« C’est vrai que ce serait très pratique, autant pour toi que pour tes alliés. » Commença -t-elle, sans même parler des avantages de l’Iroujutsu en dehors des combats.

Elle n’avait cependant pas encore eu le temps d’enseigner le ninjutsu médical à d’autres personnes. Tout ce qu’elle avait fait jusqu’à présent, c’était d’apprendre et de mettre ce qu’elle apprenait en pratique. Elle donna certes quelques séminaires et des formations basiques, mais on pouvait les comparer à l’enseignement des techniques de ninjutsu médical. Elle voyait néanmoins une opportunité pour aller plus loin, pour partager son savoir, surtout si à des personnes comme Hiko, qui avait grandement contribuer à les aider à éradiquer ce démon de malheur, songeait-elle, finalement contente qu'il était venu la solliciter.

« Pour t’aider, ce serait avec un grand plaisir. Néanmoins, je préfère être honnête avec toi. Je n’ai pas encore eu l’opportunité d’enseigner le ninjutsu médical à quelqu’un d’autre. Je pense pouvoir y arriver, je ferais ce qu’il faut pour toi, Kaze te doit au moins ça. » Ajouta -t-elle, en replaçant correctement ses lunettes sur son nez. « L’autre point, c’est que tu devras t’adapter à mon emploi du temps. Cela signifie qu’il faudrait que tu sois disponible, parfois tard le soir. Cela te convient-il ? » Demanda -t-elle, pour s’assurer que le Kumojin n’avait pas prévu de gros projet pour au moins les trois prochaines semaines, histoire de pouvoir au moins lui apprendre les bases. « Je vais également te recommander quelques bouquins que tu pourras te procurer à la bibliothèque et qu’il te faudra étudier de ton côté. Tu pourras évidemment m’écrire ou venir me voir si tu as des interrogations. En procédant ainsi, nous pourrons rapidement entamer la pratique lors de nos séances. » Reprit-elle, avant de marquer une petite pause.

Elle porta son verre à ses lèvres et pris une petite gorgée de son nectar.

« Dis-moi plus sur tes motivations, Hiko-kun. Peut-être désirais-tu apprendre les arts médicinales depuis longtemps et que la perte de votre allié, lors de la confrontation contre Ichibi, ta poussé à te lancer ? Ou bien tu as juste pris conscience de la nécessité d’un ninja médecin lors de votre duel ? Ne t’en fais pas, il n’y a pas de piège, je suis simplement curieuse de savoir. Dis-moi également tout ce que tu attends de moi. Plus j’en saurais, mieux je pourrais me préparer pour t’aider. » Acheva -t-elle, d’un sourire bienveillant.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12244-amatsuki-nao-terminee#106849 https://www.ascentofshinobi.com/t12247-amatsuki-nao-dossier-shinobi
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Le dernier maillon Empty
Jeu 22 Juil 2021 - 22:49
La jeune femme qui avait pris place en face de lui semblait bien comprendre le sérieux avec lequel Hiko avait formulé sa demande. Il n’était pas du genre à prendre à la légère ce genre de service, comprenant à quel point chacun pouvait avoir un emploi du temps bien chargé. Et bien qu’il ne sût pas trop à quoi s’en tenir, il attendait silencieusement la réponse de la médecin de Taiyo.

Finalement, sa réponse se fit entendre et elle accepta la requête de notre jeune héros. Elle apposa cependant quelques réserves quant à sa condition d’enseignante et à sa capacité de se rendre disponible aussi régulièrement qu’il aurait pu le souhaiter. Cela lui arracha un sourire, ces réserves prononcées à haute voix ne firent que lui confirmer qu’il avait fait le bon choix en ayant s’adresser à elle.

Eh bien je serai ton premier élève il semblerait !
Lâcha-t-il avec un sourire. Il avait toujours su porter un bon premier regard à autrui et s’était rarement trompé sur une personne dans sa vie ; il avait le pressentiment que cela serait le cas une nouvelle fois. Cette jeune femme possédait tout pour être l’enseignante parfaite à l’Iroujutsu.
Je n’ai aucune obligation en ce moment et suis donc libre comme l’air ; tes horaires seront donc les miens chère Nao. Evidemment, je me suis déjà renseigné sur quelques livres sur l’anatomie mais je serai ravi d’élargir mes lectures suite à tes recommandations.[/b]
Fit-il dans un sourire entendu. En d’autres termes, il ne ménagerait pas ses efforts pour réussir à maîtriser l’Iroujutsu. Et tandis qu’il portait une nouvelle fois son verre à ses lèvres, il but une gorgée avant de le reposer tandis que la dénommée Nao souhaitait en connaître plus sur les intentions qui animaient le Tueur de Dieu à apprendre cet art si utile et pourtant si sous-estimé qu’était l’Iroujutsu.
Pour être honnête, bien que n’appréciant pas voir un coéquipier tomber au combat, je n’avais pas de réels liens avec le membre du Trio qui est décédé. Cette requête vient plutôt d’une longue réflexion que j’ai eu suite à mes dernières… Escapades.
Il marqua une pause, se remémorant alors ses combats avec les Capitaines du Teikoku, l’examen qui avait été organisé au Teikoku mais aussi son combat avec le Démon à une queue. Tant d’expériences où son corps avait failli être réduit en poussière, chose qu’il n’était plus prêt à accepter. Surtout avec le planning qu’il avait en tête pour la suite.
C’est donc dans une optique plus personnelle que je souhaite rajouter cette flèche à mon arc, si je puis dire. Cela peut paraître égoïste, mais je pense qu’en maîtrisant cet art je deviendrai un shinobi beaucoup plus accompli et utile dans les futurs affrontements qui arriveront bien tôt ou tard…
Fit-il d’un air sombre… Avant de changer radicalement de tête et de reprendre son sourire habituel tout en lâchant ces quelques mots à sa désormais sensei.
Et toi Nao, dis moi… Quel a été l’élément déclencheur qui a fait que tu te sois tournée vers cette branche si particulière ?
Alors ?

_________________
Le dernier maillon X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Amatsuki Nao
Amatsuki Nao

Le dernier maillon Empty
Dim 25 Juil 2021 - 1:33
Il semblait accepter l’idée qu’il soit son premier élève. Il en était même ravi et ne remettait pas ses compétences en cause. Il n’en fallait pas davantage pour la motiver à donner tout ce qu'elle pouvait pour lui. Hochant d’un léger signe de tête, elle le gratifia naturellement d’un léger sourire, contente de savoir que son élève sera disponible et qu’il avait même pris le soin de se renseigner de son côté avant de venir la voir. Il était motivé, c’était le moins qu’on puisse dire.

Nao l’interrogea toute de même sur ses motivations, plus pour en connaître davantage sur lui qu’autre chose. Elle n’était en effet pas du genre à trier les gens en fonction de quelque critère que ce soit. Non, la Kazejin était prête discuter ou partager son expérience avec n’importe qui, pourvu que la personne n’ait pas de mauvaises intentions à l’égard des siens. Oui, c’était la seule condition. Que son élève entende utiliser la médecine à des fins personnels ou d’intérêts général ne la regardait absolument pas.

Le Sairyo lui expliqua brièvement les choses, à commencer par clarifier les choses en ce qui concernait la bataille contre Ichibi. Il déclara n’avoir aucun lien avec le gouverneur ni l’individu qui avait trouvé la mort, ainsi ses motivations trouvaient leur source ailleurs. Elle opina de la tête, le regard plongé dans celui de l’adolescent. Il semblait en avoir vu des vertes et de pas mures. Oui, c’était ce qui en ressortait dans son regard, dans sa posture, dans sa voix, en somme dans sa manière d’être.

Attentive, elle comprenait désormais que sa requête était un peu personnelle, mais elle était motivée par son expérience. Ainsi, l’apprentissage de l’Iroujutsu lui permettrait de combler certaines failles et en l’occurrence faire de lui un shinobi beaucoup plus accompli. Nao ne trouvait rien d’égoïste à cela, puisque plus il sera fort, mieux il pourra se préserver et se rendre utile aux siens. Cependant, la Kazejin fut toute de même étonné de voir son regard s’assombrir lorsqu’il parlait du futur, ne sachant pas dire si c’était en lien avec le conflit qu’avait lancé Tôsen ou s’il avait des choses personnelles à régler avec certaines personnes. Elle laissait toute de même cela de côté, peut-être qu'elle aura l'occasion d'y revenir dessus, plus tard.

« Tu relèves d’une institution ninja, donc je ne pense pas que ce soit égoïste de vouloir devenir plus fort et combler tes failles. Après tout, c’est plus on est fort plus on est utile dans les villages shinobis, non ? » Finit-elle par rétorquer.

En réalité, elle ne savait pas exactement comment ça fonctionnait, aussi elle ne serait pas étonnée d’apprendre qu’elle se trompait sur toute la ligne. Mais peu importait.

« On va tâcher faire de faire de toi un shinobi plus accompli alors. » Dit-elle, en étirant les lèvres.

Elle porta son verre à ses lèvres, prenant une petite gorgée avant de répondre à l’interrogation d’Hiko.

« Moi, c’était pour ma mère. » Commença -t-elle, sourire aux lèvres. « Elle était condamnée quand j’avais huit ans, alors j’ai appris la médecine à fond pour pouvoir lui sauver la vie. Les médecins de Taiyô ont réussi à lui faire gagner quelques années, mais malheureusement elle est décédée, et ce n'est qu'après que j'ai pu éveillé mon chakra. C’est comme si le destin s’est servi d’elle pour tracer ma voie. » Ajouta -t-elle, en ironisant. « Au moins, aujourd’hui, je suis capable de sauver la vie de dizaines de mères dans la même situation, de venir en aide aux enfants, à nos militaires, et à toutes les personnes dans le besoin. » Reprit-elle, sourire aux lèvres.

Elle était positive, comme toujours, se disant que c’était la meilleure manière pour honorer sa mère. Elle ne pouvait être triste, elle se devait de ne pas être triste car, sa mère la regardait de là où elle était, se disait-elle. Elle garderait son positivisme, son optimisme à toute épreuve, son sourire, et continuera de donner le meilleur d’elle-même pour les autres, afin que sa génitrice ne verse jamais une larme de là où elle était.

« Du coup, moi je ne suis pas une combattante. Tout ce que je sais faire c’est soigner. J’envisage d’apprendre quelques trucs quand j’aurais le temps, mais ce n’est pas ma priorité. » Fit-elle, avant de porter son verre à ses lèvres. « Sinon, puisque tu t’es déjà renseigné sur quelques ouvrages, moi de mon côté je vais t’en recommander un seul, celui qui m’a aidé à devenir médecin. Je te communiquerai les références et tu pourras l’emprunter à la bibliothèque.

Puisque j’ai encore un peu de temps devant moi, que diras-tu de m’accompagner à l’intérieur de l’hôpital ? Je peux te faire une petite visite guidée.
» Reprit-elle, d’un sourire bienveillant.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12244-amatsuki-nao-terminee#106849 https://www.ascentofshinobi.com/t12247-amatsuki-nao-dossier-shinobi
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Le dernier maillon Empty
Lun 26 Juil 2021 - 18:47
Il s’avérait que la dénommée Nao se trouvait être de plutôt bonne compagnie. Avant même qu’il ne s’en aperçoive, plusieurs minutes s’étaient déjà écoulées depuis qu’elle l’avait rejoint à la table de l’établissement. Elle souleva un point important concernant les origines du Sairyo ; indiquant par ses quelques mots qu’il appartenait à une institution shinobi et que cela ne pouvait donc être que dans l’intérêt de tous qu’il puisse obtenir ne serait-ce que les bases de l’Iroujutsu. Chose que notre jeune héros aux cheveux accueillit sans broncher, il n’avait pas à clarifier sa situation avec elle ; même si elle semblait être très gentille et qu’elle pourrait peut être devenir une personne qu’il qualifierait comme proche dans un avenir plus ou moins loin.
Je te remercie d’accepter de m’aider, je tâcherai d’être le plus assidu possible et de ne pas te faire perdre ton temps. En échange, je te propose de…
Il marqua une pause, cherchant ce qu’il avait à lui offrir. De l’argent ? Des parchemins ? Un accessoire quelconque ? Non… Il n’était pas de ceux qu’on pouvait classifier de matérialiste, ainsi il lui fit donc une proposition qui pourrait éventuellement lui convenir. Si tel n’était pas le cas, ils pourraient toujours en rediscuter par la suite.
Je peux éventuellement te proposer de t’emmener où tu veux dans le Yuukan. J’ai pas mal voyagé, mais je pourrai surtout de servir d’escorte si tu décides de te rendre dans un coin plutôt dangereux.
Fit-il avec un sourire bienveillant. Son offre était sincère et bien que cela puisse sembler être présomptueux de la part d’un gamin qui n’avait même pas atteint l’âge de raison, Hiko était plutôt confiant dans ses capacités à pouvoir accomplir la promesse qu’il venait de faire.

La discussion prit ensuite un tournant un peu moins joyeux lorsque Nao raconta ce qui l’avait poussée à devenir médecin. Hiko écouta sans dire quoi que ce soit, voyant que la jeune femme se livrait à lui sur son histoire. Il aurait autrefois été attristé par son histoire, mais aujourd’hui il en avait tellement vu que sa compassion n’était plus aussi vive qu’avant. Il respecta cependant son histoire en ne la coupant pas, et en lui rendant son sourire tandis qu’elle tentait sûrement de masquer sa peine par un sourire affiché.

Avec plaisir pour l’ouvrage, tu me diras où je peux le trouver. Et bien sûr, je pense que voir de l’Iroujutsu en action ne pas me faire de mal, tout comme me familiariser avec les différentes pratiques que vous, les Esei-nin, utilisez lors de vos interventions. Et pour être honnête avec toi, je n’ai pas grand-chose de prévu dans les prochains jours du coup si tu veux me montrer d’autres choses, n’hésite surtout pas !
Hiko plongea ensuite sa main dans l’une des poches de sa large cape et en ressortit alors plusieurs pièces et billets qui traînaient sans être rangés ni pliés convenablement. Il fit rapidement le calcul et il déposa légèrement plus que le montant lié aux deux boissons que les deux protagonistes venaient de consommer. Une fois cela fait, il releva le visage vers Nao et lui sortit ces quelques mots.
On y va ?!
Il avait retrouvé de l’entrain et avait hâte d’avoir cette visite guidée au sein de l’hôpital ; cela s’avérait très intéressant et instructif !

_________________
Le dernier maillon X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Contenu sponsorisé

Le dernier maillon Empty
Revenir en haut Aller en bas

Le dernier maillon

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: