Soutenez le forum !
1234
Partagez

Eviter la contamination [Ft Suku]

Kentoku Akio
Kentoku Akio

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Jeu 22 Juil 2021 - 16:54
Ordre de mission:



Posté dans son bureau provisoire, au dernier étage du complexe hospitalier, Akio continuait de rédiger diverses observations et autres annotations sur ses recherches personnelles. Bien que conscient qu'il n'avait encore que très peu de poids, celui-ci évoluait au regard des demandes de conseils et d'audits dont il était le destinataire. Privilégié parmi les privilégiés, il savait pertinemment que ses connaissances larges aidaient la plupart de ses camarades Kumojins à envisager des solutions nouvelles, à moins se reposer sur ce qui faisait d'eux des shinobis, et à appréhender des problématiques par la vue de la science.

Ce n'était donc pas rare pour lui d'être convié à des missions et des réunions où sa vision globale pouvait porter ses fruits. Au milieu du courrier posté sur la gauche de son poste de travail gisait une note, qu'il n'avait jusque là pas encore observé. La décachetant, il ne fut pas surpris d'y retrouver un nouvel ordre de mission. Une mission de résolution qui suivait une procédure d'enquête effectuée par Hideko et Yukari. Deux personnes que le Céleste connaissait. Son coéquipier serait un autre genin, dont il ignorait tout et son nom ne l'aidait pas non plus à en apprendre plus.

Le Genin attrapa le rapport de la mission de recherche effectuée au préalable afin de la lire une première fois attentivement. La seconde lecture se déroulerait conjointement avec l'autre genin.

Les données inscrites n'étaient pas des plus développées. Mais elles étaient suffisantes pour comprendre les dangers et les objectifs à atteindre : de l'eau coulant proche du cimetière... La contamination des nappes phréatiques était un point crucial, ça ne devait pas devenir une réalité. Si le renforcement de la structure par des créations Doton était cohérent, il fallait impérativement se déplacer directement à la source du courant d'eau pour comprendre comment la fuite avait pu se déclarer.

« Et bien et bien... Ca promet. »

Rangeant le document dans sa poche, Akio se leva pour sortir subitement du bureau, rejoindre l'autre aile du bâtiment où étaient situés les bureaux publics de l'Institut. Le Céleste s'était rendu là pour récupérer les diverses ressources mises à leur disposition, dont notamment des outils d'échantillonnage, de la protection individuelle et une carte identifiant le noeud du problème et l'écoulement supposé de la source. Le jeune homme, décidé à dynamiser cette mission, se lança directement vers le lieu de cette dernière, sachant pertinemment que son coéquipier le rejoindrait sur place.

C'est en descendant des bureaux et en sortant de la porte principale qu'Akio se rendit compte qu'une silhouette inconnue s'avançait dans sa direction, et celle du complexe scientifique. Était-ce le membre de la famille Chen ? Machinalement, le Céleste leva la main pour saluer l'inconnu.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nagamasa Tsuki
Nagamasa Tsuki

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Dim 19 Sep 2021 - 19:01
Même si les petits détails faisaient les grandes actions, et qu'aucunes mission n'étaient anodines pour le village caché de la foudre, Tsuki pestait contre le ninjas de haut rangs chargé d'attribuer la charge de travail à chaque ninjas, au moment où il reçut la dépêche, qui lui ordonnait de se rendre à l'institut pour y cherche du matériel et un protocole pour le moins mystérieux pour le jeune ninja, et qui lui permettraient d'assurer la suite des évènements. Une note accrochée à l'ordre, lui disait de se hâter, car il effectuait le remplacement d'un ninja qui ne donnait plus signe de vie depuis quelques jours. Encore une disparition mystérieuse sur laquelle se pencher, lui aurait fait plus de bien que cette satané mission scientifique. Il était un guerrier, un bon guerrier, mais un très mauvais homme de science. Bien sûr, il connaissait ses basiques, et il essayerait au mieux de se plier aux exigences de son camarade de mission, un certains Akio, chunin spécialisé de l'instituts shinobi. Mais s'il s'habilla rapidement et fut prêt en quelques dizaines de minutes, il lui fallut plus de temps que d'ordinaire pour se rendre sur place. Il trainait des pieds dans les rues de la ville en continuant de pester, et de songer.

Il fallait dire que jouer les faire valoir pour un chuunin, et ne pas avoir son moment de gloire, ou d'épique combat contre des adversaires acharnés, cela ne le mettait pas en joie. Il se rendit compte que son manque d'enthousiasme n'était pas partagé par le jeune homme aux cheveux colorés, au moment même ou ce dernier le salua avec vigueur de loin. Il ne savait pas comment l'autre avait deviner qu'il serait son binôme, s'il avait été mis au courant, ou s'il était l'un de ses senseurs beaucoup trop fort dans l'art de la déduction, cela lui importait peu ; Il se contenta de rendre un salut stricte et respectueux à son supérieur, qui pour autant semblait plus jeune que lui ...

Après tout, la valeur n'attendait pas le nombres d'années, et l'homme devait avoir une expérience du terrain que ne possédait pas Tsuki, bien qu'il soit familier de la guerre du Fer, et de ses guérillas. Il semblait qu'il avait encore tout à prouvé à Kumo, et rien à perdre. Son statut de Genin ? Précaire. Ses appartements dans le centre ? Petits quoi que cosy. Il ne lui restait plus que ses lames jumelles, deux trésors de sa famille direct, légués par son père et qui lui donnaient pleinement satisfaction chaque jour que les kamis faisaient.

- Bonjour, Akio je présume ? Je suis ton nouveau partenaire pour la mission, Sukuna étant malade je crois ... Fit-il à destination de son homologue des Nuages, qui opina du chef en souriant ... Je vois que tu as déjà tout le matériel pour la mission, alors on a plus qu'à faire le job... Fit-il en souriant doucement, conscient que son attitude était observé par tout les protagonistes de la foudre ne le connaissant pas, et essayant de percer les raisons de sa venue en terre Kumojin.

Il se fit emboiter le pas jusqu'au cimetière, discutant avec son comparse de la mission, essayant de cerner un peu mieux le problème. Apparemment, une source d'eau était contaminé près du cimetière, et il devait régler la situation. L'autre n'en savait pas plus, et Tsuki n'en demandait pas tant. Il avait d'ailleurs résumé la mission en plusieurs gros points dans son esprit. D'abords, faire des prélèvements, ensuite construire une infrastructure qui tiendrait les outrages du temps et de la météo, et enfin refaire des prélèvements... En tout les cas, voilà ce qui'il avait comprit de son rôle aujourd'hui.

Il espérait simplement être à la hauteur pour briller aux yeux de ses nouveaux compatriotes, et qu'on porte son nom jusqu'au firmament.

_________________
Baigné dans la lumière, lune de sang.

Eviter la contamination [Ft Suku] 8ok0
Revenir en haut Aller en bas
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Dim 19 Sep 2021 - 22:55
Un simple haussement de sourcils. Dénuée de sentiments envers son coéquipier d'origine et son absence, Akio accueillit le nouveau venu avec un sourire de façade et quelques questions au demeurant. Au fond cela importait peu au Taijutsuka qui se contenta d'acquiescer aux paroles prononcées par le dénommé... Il n'avait même pas encore donné son identité. Celui-ci semblait avide d'aventure et avait omis quelques détails d'une présentation en bonne et due forme. De suite il s'élança vers le cimetière et Akio l'accompagna de près. Il était peut-être temps de mettre à profit ce petit trajet.

- Comment t'appelles-tu ? Tu ne me l'as pas dit.

Première banderille. Le ton employé était clair et franc, témoignant d'un léger agacement sur l'attitude de son homologue. Essayant d'éclaircir sa voix pour la rendre plus tranquille, il aborda ensuite quelques concepts de la mission.

- Tu te doutes, nous n'aurons pas forcément beaucoup d'action durant cette mission. Néanmoins j'attire ton attention sur son caractère prioritaire, tant le domaine sanitaire est primordiale pour une progression du village.

Puis il se tût, esquiva quelques contacts avec des silhouettes auxquelles il ne faisait qu'à peine attention. Jusqu'à l'orée du cimetière, Akio ne dit rien, se contentant d'apprendre, d'écouter, de comprendre. Effectuer un cheminement mental de tout ce qu'il se passait. Il attrapa un bloc note dans sa sacoche ainsi qu'un crayon et indiqua d'un geste discret de la tête l'imposant monticule d'où s'écoulait le ruissèlement qui posait problème. Alors le scientifique commença à gribouiller frénétiquement des lignes et des dessins sur son carnet, avant de s'exprimer à haute voix.

- Bien... Je maitrise le Doton, ça nous sera utile pour les infrastructures. Tiens prends ça avec toi.

Il lui tendit des protections individuelles comme des gants et une sorte de blouse. Les toxines évoquées dans la mission et par ses camarades d'institut s'avéraient très corrosives et impactantes. Alors Akio commença à s'équiper, en s'ajoutant à la panoplie une paire de lunette de protection, pour se prémunir d'effusions non contrôlées.

- Il va falloir identifier le pourquoi du comment. Plusieurs hypothèses et pistes pour la suite : détourner le ruisseau, l'obstruer tout court, ou bien le purifier. Il faut que tu saches que je suis adepte des prises d'initiative alors n'hésite pas. Dis moi par contre l'affinité que tu maitrises, et ensuite ce que tu prévois pour la suite ?

En effet ils n'avaient même pas abordé ce genre de sujet. Peut-être que la relative passivité de la mission, dans le fond, avait inhibé la volonté qui animait souvent les shinobi belliqueux. Si ils allaient devoir se servir majoritairement de leurs cerveaux, les capacités qui étaient les leurs seraient forcément utiles à un moment ou bien à un autre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nagamasa Tsuki
Nagamasa Tsuki

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Lun 20 Sep 2021 - 9:21
Tsuki se doutait bien du caractère important de la mission, et c'était peut être sa façon à lui de regler au plus vite le problème soulevé par la contamination des eaux de Kumo, que de mettre les pieds dans le plat, de ne pas faire de manière, et de se hâter vers la source des ennuis des deux ninjas. Si l'ont avait dépêché sur place deux ninjas de leur trempe, c'était sans doute parce que la situation était critique. Qu'il fût un remplaçant de dernier moment ne changeait pas la nature prioritaire de leur action. Pour le moins effaré par son propre comportement, il n'en montra rien. Il se contenta de corriger ses erreurs, et de se montrer plus ouvert à la conversation. Il ralentit le pas, se tourna vers son camarade.

- Nagamasa Tsuki, excuse moi, j'en ai oublié que tu n'as sûrement pas reçu de note me concernant. Il se contenta de sourire, un sourire franc qui se voulait comme un étendard de ses bonnes intentions. Quant à la mission, il haussa les épaules au dires de son camarade, tripotant le manche de son sabre qui ne le quittait jamais, au cas où. Il était ce genre de personne à se sentir nue sans une bonne lame sur lui. Ce genre de ninjas belliqueux, comme on pouvait le penser de lui ... Et bien que le sang ne le dérange pas, il avait également une certaine retenue, un esprit clair dans un corps entraîné à la maîtrise. Ainsi, rien ne se vit de son comportement, mais il n'apprécia pas pour autant les sous entendus que cela impliquait.

- Je suis disposé à sacrifié un peu d'action, et ma journée, pour le village. Je ne suis pas un scientifique, mais j'espère t'apporter une approche plus original par ma maîtrise du zen, qui me permet parfois de transcender l'art de l'observation pour y desceller des indices qui nous serviront. Fut ce qu'il dit à son homologue, alors qu'ils approchaient du cimetière. Il laissa ensuite dans le silence son comparse, qui semblait absorber mentalement à une autre activité que le sociale.

Il s'approchèrent en silence donc, du grand cimetière ou gisait les morts de Kumo. Que ce soit des morts naturelles, ou bien des morts violentes, cet endroit donnait la chocote aux plus jeunes d'entre nous, qui s'imagine toujours des choses sur ce genre d'endroit. En tout les cas, la place était chargé de nostalgie et de tristesse, Tsuki pouvait le sentir en faisant le vide en lui. Des dalles blanches sortaient du sol, marquant l'endroit des tombes, et le nom du disparu. La rivière coulait de l'autre côté du cimetière, et Tsuki s'arrêta quelques instants quand son camarade ouvrit la bouche tout en noircissant son cahier.

- Je vois, le doton nous sera effectivement utile, merci
. Fit-il en attrapant et en enfilant les équipements de protections. Il Se contenta ensuite de répondre par un hochement de tête, avant de prendre la parole. Je suis d'affinité Katon, je ne sais pas quand cela nous sera utile, ou si cela peut nous être utile. Nous verrons. Quand à savoir quoi faire, il faudrait déjà savoir si le ruisseau est relié à la nappe, s'il est un affluent important, si l'on peut se permettre de l'obstruer ou non. En fonction de nos possibilités, je dirai qu'il y'aura toujours priorité aux prises d'informations par la collecte, je vais donc aller faire plusieurs échantillons, à plusieurs endroits de la rivière. [/b] Fit-il en s'éloignant d'un pas décidé vers la rivière qui coulait là, bouillonnante, et pour le moins dangereuse.

Il se mit à plusieurs endroit stratégiques de la rivière, et commença l'échantillonnage, emplissant ses fioles de l'eau contaminée. Parce qu'il fallait bien avoir un sujet de référence non ? C'était ce que lui avait apprit ses lectures scientifiques à la bibliothèque, toujours avoir de quoi faire un bon comparatif, était le secret de la réussite d'une analyse d'échantillons.

_________________
Baigné dans la lumière, lune de sang.

Eviter la contamination [Ft Suku] 8ok0
Revenir en haut Aller en bas
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Mar 21 Sep 2021 - 12:03
L'image du katana qu'il portait aurait dû indiquer de suite à Akio les capacités de son camarade : un Samourai. Ces personnages se multipliaient en ville, son Sensei en étant un également. Il connaissait leur faculté à se concentrer sur des choses, des détails qui pouvaient échapper même aux plus vigilants des observateurs. Le fier guerrier s'exprima sur son affinité, qui n'était autre que le Katon. Un shinobi particulièrement offensif donc. Une force de frappe et très peu d'utilité dans le civil... Le Chûnin n'en dit rien, garda tout pour lui et répondit aux sourires que lui adressait son coéquipier par les siens.

Agréablement surpris par la volonté de Tsuki de faire preuve d'initiative, il laissa celui-ci se rendre en divers points du ruisseau afin de commencer à procéder à de l'échantillonnage. Fixant la marche et les premiers mouvements du Genin, Akio se mit à nouveau à gribouiller sur son cahier tandis qu'il se lançait en direction de la source présumée, en amont.

Avançant tout en s'équipant des protections individuelles de circonstance, il grimpa le dénivelé en suivant l'écoulement aquatique défaillant. L'odeur indiquait clairement une toxicité importante. Remontant le courant, Akio arriva bientôt à proximité de la source : Il s'agissait en réalité d'un petit étang, alimenté par un ruissèlement important venant d'un flanc de montagne. Bloquer la source ne réglerait pas le problème. Se saisissant d'une fiole, le Kentoku alla récupérer un échantillon de l'eau d'origine. L'objectif était de savoir si la contamination provenait de l'étang ou bien de la source. Faisant attention de ne pas être touché au niveau de son épiderme par le liquide, le Céleste remplit son contenant avant de le refermer hermétiquement. Il continua son bonhomme de chemin en se dirigeant ensuite vers la frontière du cimetière. L'endroit problématique.

Etablissant des repères visuels sur différents points, Akio commença à établir des calculs géométriques rapides afin de convenir d'un point névralgique à renforcer. Alors le shinobi s'avança vers le bord, longeant l'eau, jusqu'à arriver à l'endroit où cette dernière s'infiltrait dans le cimetière. Rapidement le problème fut identifié, à savoir que l'eau tombant s'enfonçait dans le sol, proche des défunts. Le contact entre une eau toxique et une source de contamination pouvait créer des maladies très graves capable de menacer à long terme l'intégrité des habitants du village. Sans compter la pluie naturelle. Les précipitations emportant à l'intérieur de la terre les toxines.

Akio tiqua, se mordant la lèvre inférieure en réfléchissant à ses options. Plusieurs pouvaient être envisagées. L'idée de créer une gouttière afin de mener l'écoulement vers une zone contrôlée faisait son bout de chemin. Mais d'autres façon d'agir existaient et les notifiant pêle-mêle il continua sa route. Restait une vision assez grave des choses, dans une époque où la menace d'un Edo-Tensei était réelle : Fallait-il se débarrasser de tous les corps ? De tous les ancêtres enterrés proche des leurs ?

Akio avança vers son coéquipier afin d'écouter ce qu'il avait pu apercevoir.

- Tsuki, j'ai effectué un prélèvement de la source, afin d'apprendre si c'est elle qui est contaminée, ou bien l'étang dans laquelle elle se jette. Ca permettra de préciser notre intervention. Ensuite nous aurons à créer une infrastructure adaptée. Et j'ai un autre sujet auquel je viens de réfléchir...

Il marqua un moment de silence, témoignage de la gravité qui allait suivre.

- D'une façon purement rationnelle, nous pourrions profiter de cette mission pour agir dans le bien commun... L'Edo Tensei est une réalité des plus dangereuses. Il faut envisager de déterrer les corps pour les détruire... Ne plus avoir de cimetière. Ce sont des bombes à retardement.

Le regard du Chûnin était glacial. L'idée envisagée inhumaine. Et le duo de shinobi n'avait pas l'autorité nécessaire pour acter cette décision. Mais rien que de l'évoquer provoquerait surement une réaction d'envergure de la part du Genin Samourai.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru Hideko

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Sam 12 Mar 2022 - 16:04

D’un pas pressé, Hideko se dirigeait vers le cimetière, point de rendez-vous que le chuunin lui avait indiqué. Le poing serré, agacée d’être ainsi mobilisée en urgence, elle n’y allait avec autre pensée en tête que d’en finir rapidement avec cette urgence dont elle ne connaissait même pas l’objectif.

Quelques instants plus tôt, Hideko se trouvait dans la grande bibliothèque. La table en bois devant laquelle elle était assise devait faire plus de 10 mètres de long sur 2 de large. Le bord était recouvert d’une bande de cuir sculptée, on l’on pouvait apercevoir paysages et monstres mythique, comme s’il s’agissait là de la fresque d’une épopée héroïque. Les pieds en bois, imposants et disposés à espace régulier, prenaient toute la forme d’un petit dragon qui s’enroulait autour d’un poteau circulaire en bois, avec pour chapiteau un disque de flammes.
Devant elle reposait plusieurs parchemins, ayant tous pour sujet l’anatomie humaine. En effet, Hideko s’intéressait au corps ainsi que les pratiques qui pouvaient en découler, comme l’Iroujutsu, bien que son intérêt en la matière fût encore loin de n’être plus qu’une curiosité un peu trop poussée.

Elle fut arrachée de sa lecture par une main puissante qui se posa sur son épaule.

« Hé ! Je te cause ! On te demande au cimetière en urgence. »

Hideko fronça les sourcils et tourna la tête pour dévisager l’opportun qui l’avait ainsi dérangé. Elle découvrit un homme, un simple genin qu’elle ne connaissait que de vue.

« Dégage, va voir ailleurs si j’y suis. » Lui dit-elle violemment.

De sa main droite, elle se saisit de celle de l’homme, puis l’attrapa avec force et la volonté de lui faire mal, afin qu’il ne cesse ainsi son emprise sur elle, mais, loin de se dégonfler, il résistat.

« C’est un ordre d’au-dessus, tu dois rejoindre le cimetière pour poursuivre une mission. »

Tous deux se dévisagèrent, puis, se fixèrent, les yeux dans les yeux, jusqu’à ce que le genin, bien conscient qu’un tel combat contre Hideko n’avait aucun sens, relâcha son emprise et partit.

Hideko, la main toujours au-dessus de son épaule, serra le poing, puis ferma les yeux. Elle détestait ainsi être prise au dépourvue, surtout quand elle vaquait à ses occupations, mais si l’ordre venait de plus haut, alors la liberté de refuser ne lui était pas permise.
Sans prendre la peine de ranger ses parchemins, qui de toute façon n’attendait qu’elle, elle se leva, poussant sa chaise avec ses jambes, chaise qu’elle laissa dans le passage, puis s’en alla aussitôt vers le cimetière.

En approchant de la zone, alors qu’elle laissait derrière elle la basse-ville, Hideko aperçut une silhouette familière et agréable en celle d’Akio ; une silhouette dont elle s’approcha, puis qu’elle accosta afin d’en apprendre un peu plus sur toute cette histoire.

« Akio. » Dit-elle d’un signe de la tête en salut. « Tu sais ce que c’est que ce bordel ? Toi aussi tu as été réquisitionné sans prévenir ? »



_________________
Eviter la contamination [Ft Suku] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature et à Aditya pour ce sublime avatar !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Sam 26 Mar 2022 - 9:51
Akio, de son côté, avait laissé son camarade genin à sa tâche, se concentrant sur la théorie et l'établissement de croquis sur la démarche à adopter, gardant en tête l'idée selon laquelle ils devraient peut-être être amené à déterrer les corps des défunts pour les faire incinérer, afin d'éviter des problèmes majeurs en cas d'offensives des utilisateurs d'Edo Tensei. Cette solution permettait de résoudre le problème de contamination, tout en réduisant les possibilités d'atteinte à la sécurité du village.

Lorsqu'il se redressa de son carnet pour tenter de retrouver visuellement une trace de Tsuki, il n'aperçut rien. Où était-il passé ? Le cherchant quelques instants, il ne reçut comme récompense qu'un appel d'une voix qu'il reconnu aisément : Hideko. Surprit, il observa la demoiselle se rapprocher et lui indiquer la raison de sa présence. Réquisitionné ? Non ce n'était pas son cas.

- Salut, à dire vrai, on m'a surtout demandé de réaliser cette mission, on ne peut pas dire que j'ai été réquisitionné. Mais ravi de te voir à mes côtés. Nous avions un troisième camarade mais... je ne vois plus trace de lui.

Ce qui était particulièrement étonnant. Avait-il connu un soucis majeur, que ce soit personnel ou professionnel ? Il devrait en faire mention dans le rapport de mission, mais là n'était pas la question au moment où il venait d'être rejoint par la Métaru. Un briefing rapide devait avoir lieu afin de la mettre dans les meilleures dispositions pour répondre à la problématique. Et son rapport au métal serait particulièrement intéressant.

- Bref. Un ruisseau coule parmi nos morts, ce qui entraine un empoisonnement de nos nappes phréatiques. Tu le comprends bien, nous devons absolument corriger ce soucis. J'avais réfléchi à plusieurs hypothèses : dévier le cours d'eau, le fermer définitivement, l'isoler ou bien encore, et de façon plus radicale : déplacer les cadavres et les restes, voire les incinérer.

Cette dernière proposition radicale devait absolument être accompagnée d'une explication tant elle allait faire paraitre Akio pour un dingue et un homme au cœur de glace.

- Pourquoi cette dernière solution ? Car ça permettrait aussi de corriger l'une des faiblesses de Kumo liée à l'Edo Tensei. Mais nos confrères ne seront surement pas d'accord avec une telle procédure. Nous vivons dans un monde bien trop attaché aux sentiments, en dépit de la justesse et du rationnel. Qu'en penses-tu ? Ton Kinton sera un atout réel, bien meilleur que mon Doton.

Sur le calepin que le Genin tournait, face à sa camarade, des schémas de possibles solutions : bac de rétention, bassin pour recueillir l'eau, ou encore tout un système de tuyauterie pour isoler l'eau et permettre tout de même son écoulement. Ne restait donc à la Métaru que d'indiquer ses préférences.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru Hideko

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Jeu 31 Mar 2022 - 11:13

Akio se retourna quand il reconnut la voix de sa camarade. Les yeux se croisèrent et leur visage devint léger, souriant. Le langage fleuri de Hideko ne sembla pas l’étonner, lui qui après tout, pouvait aussi être coutumier du genre.
Bien que radicalement différent, ils semblaient se réunir autour d’un même objectif : devenir puissant, le plus puissant. L’entraînement qu’ils avaient mené ensemble était encore fraîchement gravée dans sa mémoire et avec lui la ténacité et la volonté d’Akio de repousser ses limites.

Ainsi, Akio la salua, puis expliqua que cette mission lui avait été confié avec un autre Kumojine, qui semblait avoir disparu, peut-être appelé à une tâche plus importante ?
Elle fut touchée de découvrir qu’il fut ainsi « ravi » de la revoir. Bien qu’elle ne ressentît pas une telle émotion, il était effectivement plaisant de revoir le visage amicale d’Akio.
Dans la main droite de son camarade, Hideko aperçut un carnet, sur lequel ses yeux divergèrent quelques secondes, avant de revenir sur lui.

Akio expliqua la mission qu’il poursuivait.

« Un empoisonnement des nappes phréatiques ? » Répéta Hideko, subjuguée.

Cela lui fit aussitôt penser aux analyses que Yukari et elles avaient faites à différents endroits du village et aux résultats qu’ils avaient partagé en conclusion de leur mission. Des toxines étaient présentes sur la source située non loin, mais pas en assez grande quantité pour représenter un danger immédiat. La situation s’était-elle aggravée ?
Toutes deux avaient aussi proposé de créer un mur en métal afin d’étanchéifier temporairement la source, afin que l’eau ne puisse s’infiltrer dans le cimetière et être ainsi souillée… une solution que le village n’avait de toute évidence pas retenue en première instance.

Hideko resta muette et écouta Akio émettre ses différentes idées, des idées dans lesquelles elle ne plaça pas un grand crédit. Les yeux serrés, la bouche remontée, elle afficha ses doutes. Des doutes muris de son expérience et de ses réflexions passées, alors qu’elle procéder aux analyses demandées. Sans rien cacher de ses pensées, mais avant toute chose, elle devait donner toute l’histoire à son camarade afin qu’il ne puisse bien comprendre les origines de toute cette affaire.

« Cette mission… doit faire suite à une précédente mission que j’ai effectuée avec une jeune femme du nom de Hyakuzô Yukari. »

D’un pas lent, elle commença à se diriger vers l’origine de la source, invitant de fait Akio à la suivre.

« Nous avions été mandaté par l’institut pour effectuer l’analyse des différentes sources qui nourrissent le village. Dans celle qui se situe tout proche, nous avions justement détecté des toxines en petite quantité, mais néanmoins présentes. »

Ses pas s’arrêtèrent devant la montagne qui borda le flan Ouest du village. Là, derrière les rochers, se cachaient la source dont elle parlait. Une source qui prenait ses origines dans les sommets des montagnes qui entouraient le village, s’écoulant jusqu’à lui.

Hideko posa sa main droite sur la pierre fraîche, légèrement humide par l’eau suintait de ses entrailles. Une fraîcheur qui envahit la pointe de ses doigts et se propagea dans sa paume.

« Pour y remédier, nous avions proposé de faire un mur de métal, ne serait-ce que temporairement, en attendant de trouver une solution plus pérenne. »

Cette main délicatement posée se referma, ses doigts plantés dans sa chair.

« Une solution qu’ils n’ont de toute évidence pas mis en place. »

Kumo brillait là par son inaction, car ils n’auraient eu qu’à missionner deux Metaru pour construire ce mur sous terre. Un mur qui leur aurait fait gagner un temps précieux, un temps qu’ils auraient pu utiliser pour réfléchir à une véritable solution.

Le passé ne peut être changé, seul l’avenir le peut.

Ce fut sur cette pensée que Hideko relâcha sa poigne et s’éloigna de la roche, afin de refaire face à son camarade qui se tenait juste derrière elle. Elle se répéta les mots qu’il avait prononcé, les idées émises, puis continua.

« Nous devons corriger ce problème, mais aucune de tes solutions n’est réellement envisageable. »

Fidèle à elle-même, Hideko n’y alla pas par quatre chemins.

« On ne peut se priver d’une telle source, car la population ne cesse de grossir, le village ne cesse de s’éteindre et nos accès à l’eau sont limités. On ne peut le dévier, car le problème se situe en-dessous de nous et il faudrait pour cela accéder aux entrailles du cimetière, déblayer tout le terrain, avec le risque que cela représente en terrain montagneux. »

Ses yeux balayèrent le cimetière, ce posant ci-et-là sur quelques tombes qui sortaient de terre.

« Déplacer les cadavres… ou les incinérés est impossible. Crois-tu que les familles soient d’accord pour que l’on déplace leur proche ? Non, on aurait une levée de bouclier, un risque qu’il sera difficile de faire accepter aux autorités. »

Ses iris pourpres revinrent se fixer sur Akio.

« Non, la seule solution envisageable, c’est de créer un canal étanche autour de la source, afin qu’elle puisse continuer à couler, sans s’infiltrer dans la terre, vers les cadavres et être contaminée. »

Une solution qui n’était guère plus simple que les précédentes, mais qui avait le mérite d’être la moins complexe, tant à faire accepter qu’à produire.

« Mais contrairement à ce que tu penses, mon métal est moins utile que ton Doton ici. »

Hideko posa ses yeux sur le sol et s’accroupit, pliant les genoux sans qu’ils ne touchent terre, apposa l’une de ses mains sur l’herbe fraîche.

« Car la terre ne rouille pas, l’acier si. La terre, quand on se coupe sur une roche, ne nous fait pas tomber malade, l’acier si. »

Une vérité qui ne souffrait d’aucun doute, car c’était là simple évidence.



_________________
Eviter la contamination [Ft Suku] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature et à Aditya pour ce sublime avatar !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Mer 13 Juil 2022 - 23:08
Attentif, admiratif, et pour le moins surpris. Akio écouta avec une attention non dissimulée sa camarade évoquer la mission préliminaire à celle qui était menée aujourd'hui, puis à démonter, argument en sus, chaque proposition avec un aplomb et une véracité parfaite. Mais encore une fois, un problème demeurait avec l'utilisation du doton : sa composition : la terre, la roche, n'était pas imperméable aux infiltrations, contrairement à l'acier. Sur du moyen ou long terme, le résultat serait celui de la situation actuelle.

- Je ne sais pas si je peux imperméabiliser mon doton, je te l'avoue...

Les idées qu'il avait donné, c'était les plus logiques, qui répondaient à l'inaction et à l'ordre de mission. Mais Akio avait manqué de justesse dans ses propositions. Alors il s'éloigna, observant sous ses pas la terre gorgée d'eau, les tombes et les corps des défunts à la merci de cette source qui, il est vrai, pouvait revêtir un caractère important pour la croissance du village. S'asseyant sur un banc en pierre adjacent, les bras repliés et la tête posée sur ses mains jointes, Akio commença à marmonner tout ce qu'il lui passait par la tête, comme pour rapidement valider une idée quelconque.

Il fit appel à tout ce qu'il connaissait, tout ce qu'il avait pu apprendre dans la vie civile, à l'école, auprès de sa famille et dans la bibliothèque, véritable seconde maison. Il entama une recherche mentale des propriété de la roche et de la terre, son durcissement. Balayant tous azimuts, il s'arrêta subitement, son regard croisant celui de la Métaru. Si son acier ne leur servirait pas, il n'en était pas de même pour le Katon.

- Hideko j'ai une idée. Les réactions des matériaux ont cela d'étonnant que leurs matières peuvent changer. Leurs états aussi. J'ai besoin d'essayer quelque chose et tu vas m'être utile.

Akio exécuta quelques mudra avant de fabriquer une gouttière de roche. Il regarda Hideko en faisant un signe de la tête qui indiquait la nouvelle création.

- En tant que membre d'une famille de forgeron, tu dois savoir ce que le feu peut faire. Ajuste ton Katon pour renforcer ma roche. Certains écrits racontent que dans le désert de Kaze, des utilisateurs de Katon arrivaient à fabriquer des œuvres incroyables en faisant chauffer des minéraux à de très hautes températures. Je vais maintenir l'afflux de chakra pour que tu ne puisses pas le détruire. Vas-y.

Sa grand-mère avait en effet offert, avant sa mort, au Kentoku un ouvrage de sa main, retraçant tous ses voyages. Dans ce dernier elle évoquait ces cracheurs de feu, rendant transparent la roche en la faisant fondre. Le nouvel état atteint devenait imperméable, lisse au toucher, mais fragile aux impacts. Un tel ouvrage pouvait amplement convenir à leur tâche. Alors le Céleste reprit ses mudra, maintenant l'afflux chakratique dans sa petite création, un sourire non dissimulé habitant ses lèvres. Impossible de cacher son excitation vis à vis de la potentielle réussite de son entreprise.

Restait à Hideko à partager sa vision et son ambition. Cette nouvelle proposition rejoignait la sienne, tout en faisant progresser la technique et la technologie au sein du village de Kumo. Que pouvait-elle trouver à y redire ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru Hideko

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Mer 27 Juil 2022 - 10:31

Ainsi sous leur pied se trouvait leur passé, leur présent et leur futur. Avec ce dernier en danger par les mauvaises décisions et l’ignorance du passé, de même que l’inaction du présent.

Akio sembla perplexe à l’idée d’imperméabilisé son Doton et Hideko l’était tout autant. Aussi était-ce la raison pour laquelle elle avait pensée à l’utilisation d’une roche brute, ne souffrant d’aucune aspérité, aucune faille, mais elle se rendit vite compte de l’impossibilité d’une telle réalisation. Une roche si longue, si grande, si épaisse qu’elle pourrait couvrir toute la zone existait-elle seulement ? Même si Akio pouvait en créer une, elle ne tarderait pas à se fissurer, à se briser. Tous les efforts déployés l’auraient été en vain.
Non, il leur fallait autre chose.
Les solutions permettant d’étanchéifier les canaux existaient depuis des temps immémoriaux, mais leur mise en pratique dans un tel contexte se révélait impossible.

Akio l’interrompu dans ses pensées, puis remonta le fil de son idée. Il fit apparaître une gouttière faite de roche et demanda à Hideko de la faire brûler, aussi fort qu’elle le pouvait.

« Que cherches-tu à faire… ? » Lui demanda-t-elle, perplexe.

Ce n’était certainement pas du verre : ce matériau serait trop fragile pour résister à la pression sous terre. De plus, il s’agissait d’un procéder connu qui nécessitait du sable et une chaleur adéquate. Non, ce devait être plus que cela.

Faute de connaître les raisons de Akio, Hideko s’exécuta. Elle fit une série de mudras, puis cracha une gerbe de flamme continue sur la formation rocheuse d’Akio. Les flammes qui jaillirent embrasèrent l’air et vinrent s’écraser sur la gouttière. Une vague de chaleur la frappe, réchauffant l’air tout autour d’eux. Une goutte de sueur perla sur son front, alors qu’elle continua ainsi, jusqu’à ce que Akio lui dise d’arrêter.



_________________
Eviter la contamination [Ft Suku] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature et à Aditya pour ce sublime avatar !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Mer 27 Juil 2022 - 20:59
Il observa sa collègue et essaya de réprimer un rire lorsqu'elle lui demanda ce qu'il souhaitait faire, interrogative. Mettant face à elle une paume ouverte, comme un signe de calme, elle laissa sa camarade lancer son Katon, commencer à faire cuire la terre nouvellement créée, qu'il maintenait d'une main posée au sol, pour faire garder de la résistance face au déluge de flamme. Ensuite sa main ouverte se ferma en un poing serré, signe qu'il fallait cesser le jet de feu. Se relevant il se décida à expliquer à sa camarade sa démarche.

- De la terre cuite. Certains peuples ont su rapidement durcir la terre, plus malléable que la roche, pour la rendre résistante aux intempéries, aux affres du temps, et donc à l'eau. En plus, comparé à de la chaux ou une mixture de paille et de mortier, ça ne craint pas les incendies... Maintenant essayons.

Akio se rendit auprès de la source pour en récupérer un récipient. Le remplissant d'eau, il se rapprocha à nouveau de la création nouvellement sorti de terre. Il versa le contenu sur la gouttière pentue. Le résultat ne se fit pas attendre et l'eau s'écoula confortablement. Observant sous la structure, Akio fut ravi de ne voir aucune faille pour le liquide. Ne restait qu'à établir le suivi des sources d'eau, notamment en les sortant du sol. Légèrement surélevé afin de ne pas risquer une nouvelle contamination.

Restait à tester les impacts. Le Céleste frappa en divers endroit. Le son en émanant symbolisait la nouvelle solidité de la terre, un bruit creux. Rien ne sembla bouger. Renforçant ses coups, il ne repéra toujours pas de faiblesses visibles. C'est lorsqu'il frappa comme à l'entrainement, avec une puissance plus importante qu'Akio impacta le canal. Une grosse fissure, qui continua de grossir et qui vint à couper la création en deux. Ce résultat ne pu gommer le large sourire satisfaisant du Kentoku.

- Ce n'est pas trop mal, non ? On peut toujours améliorer mais c'est déjà une étape importante... Ton avis final ? On attaque la mise en place globale ? Définissons le parcours et on attaque.

Akio laissa le temps à sa camarade de répondre, tout en se relevant et en traçant à l'aide de son pied un nouvel écoulement pour l'eau de la source. Rendant plus large le tracé, avec un circuit permettant de ne pas venir couper le chemin des potentiels visiteurs. Le genin gardait à l'esprit que tout serait surélevé, parfois sur de belles hauteurs, afin de simplifier et fluidifier l'apport en eau. Le tout arriverait à l'extérieur du cimetière et Akio notifia l'endroit parfait pour créer un bassin de stockage. En embouchure du lieu de recueillement et à la croisé de plusieurs routes.

Après tout ça, le jeune garçon extirpa de son sac du papier et un crayon, il y nota avec attention le procédé qu'il avait expérimenté avec sa collègue. Ce genre de processus pourrait largement convenir pour faire progresser l'architecture du pays.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru Hideko

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Jeu 28 Juil 2022 - 13:09

Quand la main d’Akio se ferma, Hideko s’arrêta de cracher ses flammes. La pièce de terre se dévoila, transformée par la chaleur, en une terre cuite brune. Aussitôt, elle comprit ce qu’Akio avait cherché à obtenir, mais est-ce qu’elle serait assez résistante pour l’utilisation qui lui était prévue ?
Akio mit justement à l’épreuve leur nouvelle création en la frappant à divers endroits, de plus en plus fort, jusqu’à ce qu’enfin elle n’eût cédé.

« Pas trop mal, oui. » Lui répondit-elle.

Hideko parut pensive : quelque chose la dérangeait, mais elle ne sut mettre le doigt dessus.

« Continuons, on verra bien ce que ça donne quand ça prendra forme. »

Alors ils continuèrent, traçant méthodiquement le nouveau tracé que prendrait leur canalisation, non pas sous terre comme elle l’avait imaginée au début, mais dans les airs.

Un schéma prit ainsi peu à peu forme : celle d’une colonne surélevée qui contourna quelque peu le cimetière, afin de ne pas déranger les morts et qui se terminerait dans un bassin. Ce bassin, éloigné de la terre souillée, permettrait ainsi de stocker l’eau avant qu’elle ne continue son chemin, soit dans les canalisations de la ville, soit vers l’aval de la montagne. Un schéma dont les contours amenèrent à leur tour d’autres questions.

« Comment fera-t-on pour lier hermétiquement les conduites entre elles ? »

Hideko imagina les canaux de terre cuite passer au-dessus d’elle.

« Il faudra aussi veiller à ce que la pente soit suffisante et parfaitement droite pour que l’eau coule correctement. »

Bien d’autres questions et avertissements se bousculaient dans son esprit, mais elle essaya de trier ceux qu’elle jugeait réellement pertinents.

« Et d’ailleurs, je n’ai aucune idée de ce qu’est le protocole d’assainissement de l’eau. Tu sais, toi ? »



_________________
Eviter la contamination [Ft Suku] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature et à Aditya pour ce sublime avatar !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Lun 1 Aoû 2022 - 18:08
Akio observa la réaction de sa camarade, la mine toujours interrogative malgré la démonstration du Céleste. À raison, en effet c'était la bonne réaction à avoir : ne jamais se reposer sur ses lauriers. Sauf qu'ils devaient avancer, ils n'avaient pas le choix que de faire confiance à ce processus. Alors qu'Akio commençait à imaginer le tracé, plusieurs questions de la Métaru fusèrent, forçant le jeune homme à se poser, le temps de réfléchir. D'autant que chaque problème soulevé était pertinent. Il commença par le protocole d'assainissement.

- Nous allons faire de l'échantillonnage. J'ai des équipements dans mon sac, gants, lunettes et éprouvettes. Nous allons prélever de l'eau maintenant, puis quelques jours après la mise en place de notre procédé, et enfin deux semaines après. Nos points de contrôle... Il indiqua d'une main tendue un léger écoulement, au bout du cimetière. Le point le plus éloigné de la source. La prochaine fois, ce sera au niveau du bassin de récupération. Nous pourrons déterminer si la source avait un soucis, ou bien si c'est le contact avec la terre qu'il l'empoisonne.

Armé de son carnet et d'un petit crayon, il se lança dans des croquis. Il récupéra des instruments de géométrie afin de commencer à définir le degré de pente nécessaire à un écoulement maitrisé. En effet l'eau ne devait pas aller trop vite. Ce système de canalisation, de gouttière, pouvait être une réelle avancée pour les Kumojins. Ici pour l'approvisionnement en eau dans des points centraux, plus tard pour un usage domestique.

Rapidement il en vint à la question de l'étanchéité des différents morceaux.

- La pente fera son office. Les bouts des canaux supérieurs seront posés sur ceux inférieurs, la pente empêchera la fuite par la simple loi physique de l'écoulement. Peut-être pouvons-nous réaliser des raccords en Kinton pour solidifier l'ensemble... Là-dessus je serais partisan d'un test, pour voir comment le tout s'assemble.

Restait maintenant à étudier le degré à appliquer sur l'écoulement. Imaginant le type de glissement, Akio effectua quelques test d'inclinaison directement à la source. Pendant plusieurs dizaines de minutes, il essaya, en ajustant d'un millimètre au maximum, jusqu'à ce qu'il trouve le degré parfait. Il appela Hideko pour lui faire part de sa réflexion.

- Pour l'inclinaison, je dirais que la pente doit être d'un centimètre par mètre maximum. Après si on ferme la gouttière, comme un tube, nous pourrions multiplier le dénivelé par... Il commença à travailler des calculs complexes, jusqu'à souligner à plusieurs reprises un nombre. Par dix. Dix centimètres par mètre. De surcroit, je pense que cette solution serait la plus optimale. Par contre ça demandera un ajustement des raccords, avec une embouchure plus petite pour les morceaux descendants... Bon bah attaquons !

Le duo commença par établir les piliers qui serviraient à tenir l'ensemble des canaux. Tantôt partant du sol, tantôt des murs de roches englobant le cimetière. L'objectif était de ne pas gêner les visiteurs et ne pas risquer un effondrement.

Ils allèrent ensuite préparer, avec la même façon de procéder, le bassin de récupération et de stockage. Complètement en terre cuite, ce dernier était d'une taille assez impressionnante, capable d'emmagasiner un nombre important de litres d'eau pour subvenir aux besoins du village. Puis ils remontèrent jusqu'à la source, en prenant soin de bien équilibrer le dénivelé de chaque pièce. Le tracé mesurait allègrement plusieurs mètres et passait parfois au dessus des têtes, souvent était accolé aux parois et ne menaçait personne. Pendant deux bonnes heures les deux compères continuèrent leurs œuvres. Puis vint la dernière étape, le dernier morceau. Epuisés ils finirent tout de même le travail de fort belle manière. Akio, tout sourire malgré la transpiration visible sur son front, ôta le bouchon de doton qui bloquait l'écoulement d'eau. Le premier ruissèlement se fit, et bientôt un joli courant, qui poursuivit le chemin tout tracé au travers des tuyaux de terre cuite parfaitement assemblés. Quelques gouttelettes tombèrent sur certains morceaux du tracé et Akio s'empressa de les notifier.

- Il faudrait que tu fasses le tour, voir si tu peux bloquer ces petits écoulements. Après ne restera plus qu'à laisser notre œuvre faire face au temps... Deux moments pour les prochaines analyses et observations : dans deux ou trois jours, puis dans deux semaines... Occupe toi de l'occurrence qui te convient, je ferais l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru Hideko

Eviter la contamination [Ft Suku] Empty
Sam 6 Aoû 2022 - 21:13

Akio, mieux informé qu’elle sur le sujet, lui expliqua le protocole à suivre pour s’assurer de la qualité de l’eau et de sa sécurité quant à sa consommation. Dans son sac se trouvait déjà éprouvettes, gants et lunettes ; tout le nécessaire pour effectuer les prélèvements demandés.
Hideko suivit des yeux le tracé qu’Akio fit avec sa main, imaginant la conduite qui, se greffant à la source qui s’écoulait de la montagne, passerait au-dessus du cimetière pour rejoindre le bassin de récupération qu’ils allaient devoir créer.

« C’est parti. »

Les croquis que dessina Akio prirent peu à peu formes, liant la pensée à la réalité.

« Oui, pour raccorder les tuyaux entre eux, des anneaux en acier feront l’affaire. »

Une légère pente suffirait selon lui à assurer un bon écoulement de l’eau, ce que Hideko ne remit pas en question. Aussi, approuva-t-elle sa réflexion sans sourciller.

Tous deux purent se mettre au travail dès les croques terminés. Ils commencèrent par les pilles qui soutiendraient le long conduit en terre cuite jusqu’au bassin. Akio, usant de sa maîtrise de la terre, forma des piliers de roches à des points clés, qui en plus d’assurer un bon soutient de la structure, ne représenterait aucun danger potentiel pour les visiteurs.
Vint ensuite la préparation du bassin, grâce à un immense réceptacle entièrement fait de terre cuite. Akio, toujours grâce à sa maîtrise de la terre, modifia le terrain afin de l’accueillir, puis il fit jaillir de l’argile du sous-sol et recouvra le fond du bassin. Hideko le prépara ensuite grâce à sa maîtrise du feu, cuisant la terre sous le regard attentif d’Akio, non s’arrêter plusieurs fois, tant par fatigue que par manque de souffle.
Enfin, ils préparèrent les conduites d’eau, les plaçant une à une, puis les fixant entre elles grâces à des anneaux d’aciers que Hideko forgea sur-mesure, assurant ainsi une parfaite étanchéité. Plus de deux heures leur furent nécessaire pour terminer leur œuvre. Deux longues heures d’un travail harassant.

Ne restait maintenant plus qu’à mettre à l’épreuve leur structure : Akio enleva le bouchon de roche qui empêchait l’eau de s’y écouler. Le regard attentif, Hideko suivit du regard les bruits de l’eau qui progressait. A son grand désarroi, plusieurs fuites apparurent.
Hideko soupira.
Chaque écoulement dû être colmaté, puis cuit à nouveau afin d’en assurer la parfaite étanchéité. Un travail de fourmi qui ne se termina qu’au coucher du soleil.

« Les fuites sont colmatées. » Dit-elle d’un ton fatigué. « Je m’occupe de l’analyse dans trois jours, fait la dernière. »

Avant de pouvoir trouver un repos bien mérité, tous deux réalisèrent les premiers échantillons. Ce ne fut qu’après et seulement après que leur journée prit enfin fin.

Trois jours plus tard, comme convenu, Hideko revint sur les lieux afin d’effectuer les prélèvements du bassin de rétention, veillant à les réaliser comme Akio le lui avait montré. Elle les donna à l’Institut, puis prévint Akio. Ne restait plus qu’à lui de conclure en bonne et due forme cette mission.



_________________
Eviter la contamination [Ft Suku] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature et à Aditya pour ce sublime avatar !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Eviter la contamination [Ft Suku]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Éviter la piqûre [Chiaki]
» Afin d'éviter que nos morts ne rejoignent l'ennemi [Officiel Teikoku]
» Il faut toujours planifier les vacances un mois à l'avance pour éviter toute mauvaise surprise.

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: