Soutenez le forum !
1234
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez

4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS

Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS Empty
Ven 23 Juil 2021 - 17:49

Alors que tous étaient assemblés en cette fin de tournoi, le Meikyû se leva afin de se présenter devant tout le monde. Inspirant profondément, tous pouvaient constater le sérieux qui faisait appel au silence tandis que l’ensemble des corps armés étaient présents pour ce moment aussi important que solennel.

-En lançant ce tournoi, nous avions pour objectif d’aider les différents shinobis au cours de leur développant à développer leur travail d’équipe, rencontrer des situations simulant de réelles missions afin d’évaluer leur niveau tout en les opposants à des combats individuels. Le but étant de souligner l’importance du travail d’équipe tout en réitérant que la meilleure manière d’avoir un apport conséquent à une équipe est d’être la meilleure version de soi. Ainsi, nous avons décidé de ces trois différentes épreuves.

Si certains d’entre vous peuvent plus ou moins considérer qu’affronter des alliés et des partenaires était difficile, sachez qu’il y aura bel et bien des moments plus difficiles dans vos carrières respectives. Ainsi, bien que cette notion soit respectable et démontre un engouement certain envers votre solidarité, tout comme lors de différents entraînements, vous vous confronterez à des épisodes parfois tragiques, voire traumatisants, dans votre carrière. Ainsi, l'idée était de vous outiller le mieux possible en dehors des quelques missions que vous avez menées pour le moment.


Prenant une pause, il balada ainsi son regard un peu partout.

-Ainsi, lors de cette épreuve, les différents piliers du village vous ont observés, parfois même sans que vous vous en rendiez compte. Testant ainsi vos aptitudes à gérer efficacement des problématiques, à communiquer, à vous démarquer, à réussir, à vous adapter, à gérer le stresse, vous guider, vous dépasser et bien d’autres éléments, je pense que nombre parmi vous avez pu découvrir de nombreuses zones d’amélioration dans vos aptitudes respectives.

Souriant, Raizen poursuivit :

-La force n’étant pas forcément la mère de tout résultat positif, le contrôle, l’observation, la précision et la vitesse peuvent très rapidement devenir des alliés démarquant. Ainsi, quelles que soient vos visions respectives, que ce soit la paix ou autre, n’oubliez jamais que vous pouvez développer vos aptitudes dans un angle précis. Être un ninja de support ne vous empêche pas de renforcer vos aptitudes à vous défendre et protéger pour mieux supporter vos partenaires. Être un shinobi assez pacifiste ne vous empêche pas de développer des techniques, quitte à ce que vous basiez totalement votre style sur la neutralisation d’autrui tout en étant apte à conclure en cas d’ultime nécessité… Au final, quelles que soient vos ambitions, si elles sont moins tracées, seuls la pratique et le développement de votre plein potentiel vous guideront, sachez cela.

Ne dérougissant pas, Raizen était précis et clair :

-Vos comportements respectifs nous ont aussi permis à titre de responsable du village d’identifier vos failles respectives, vos forces, mais aussi vos faiblesses. Toutefois, dans l’ensemble, nous sommes très satisfaits de ce que nous avons pu voir.

S’apprêtant dès lors à en surprendre plus d’un, le Meikyû entama la suite :

-@Daishi Ken, si tes aptitudes assez créatives ont étonnés plus d’une personne, il est clair que tu sembles avoir compris qu’en tant que shinobi qui semble s’orienter plus vers le support qu’il est pertinent de ne pas devenir un poids mort pour son équipe. Les prémisses par lesquelles tu as entamé le combat envers Keisuke étaient très créatives, surtout pour quelqu’un n’étant pas orienté vers les dégâts. Ainsi, plus tu développeras tes aptitudes en lien avec tes compétences, plus tu pourras t’ancrer jusqu’au jour ou tu pourras être promu chunin. Pour le moment, nous t’encourageons à poursuivre ta voie, gagner de l’expérience et surtout faire croître tes acquis. N’oublie toutefois jamais que le sérieux est tout aussi important sachant que nous représentons un symbole de protection pour l’ensemble des gens qui peuplent notre pays.

Changeant de personne, tous allaient y avoir droit. Que ce soit positif ou négatif, il était plus qu’important pour Raizen de témoigner qu’ils étaient respectivement dans une zone sécuritaire sachant qu’ils faisaient tous partie du même corps et que chacun pouvait aider les autres à passer au prochain niveau.

-@Kao Kan, jamais deux sans trois comme on dit. Aux dernières nouvelles, un des éléments sur lequel tu devais travailler était ta prise d’initiative, chose que tu as pu démontrer avec brio tout au long du tournoi. Nous pensons que tu as su guider ton équipe et représenté une pierre angulaire à travers chacune de tes épreuves. Ta philosophie bien que particulière en a étonné plus d’un, surtout au regard de ton abandon en dernière épreuve. Ainsi, comme mentionné, si le pacifisme est le chemin que tu désires entreprendre, n’hésite pas à développer tes aptitudes en ce sens afin de pouvoir neutraliser tes adversaires de manière plutôt créative. Simplement, il te sera pertinent d’être prêt à te défendre pour protéger ce qui est important pour toi, au risque de voir ce que tu défends s’éclipser sur une absence de décision. Le monde est plus cruel que nous le pensons et le seul moyen de mener à bien sa vision, aussi rare soit elle est de s’équiper de manière conséquente. Ainsi, nous pensons tous que tu es prêt et que tu feras un excellent Chunin pour le village de Kumo grâce à ton ingéniosité et ton aptitude à sortir des sentiers battus.

Cette fois-ci beaucoup plus positif, il poursuivit :

-@Kentoku Akio, ton équipe et toi-même avez su vous démarquer pendant toute l’épreuve. Il était d’ailleurs très intéressant au tout début d’une des épreuves de te voir abandonner tes acquis totalement parfaits pour une telle situation afin de renforcer la balance d’équipe en utilisant tes outils shinobis de manière créative. Ton style de combat a aussi été très imposant à travers toutes les épreuves, mais je pense comme plusieurs que tu as pu observer tes zones de forces, mais aussi tes zones de faiblesses. Quoiqu’il en soit, au regard de ton implication au sein du village et du cumul de tes acquis, nous considérons que tu es prêt à passer à l’étape suivante. Nous t’encourageons ainsi à poursuivre ton cheminement et laisser briller ton ingéniosité à travers tes projets futurs.

Effectuant une transition vers un personnage tout aussi particulier, cette équipe avait clairement eu une performance intéressante :

-@Metaru Akagi, il est clair que tu as été un pilier très imposant pour ton équipe. Que ce soit dans ton sens inné pour la stratégie, ton aptitude à te démarquer ou les valeurs que tu as véhiculées au sein de ces épreuves, en dehors de certaines zones de perfectionnement, tu as tout pour former un bon chunin et faire briller la relève du village. Ainsi, continue de consolider et développer tes acquis. Pour ce faire, il va de soi que tu es prêt à passer à l’étape suivante. Tu pourras désormais représenter fièrement le village de Kumo dans tes prochaines initiatives.

Concluant sur cette équipe désormais composée d’un jonin et de deux chunins, s’il le désirait, ceux-ci pourraient demeurer une équipe ou se séparer de leur équipe de base pour former la relève, un choix comme un autre à prendre.

-@Zaiki Minako, les qualités que tu as su démontrer lors des différentes épreuves étaient impressionnantes. Que ce soit ta fougue au combat ou ton désir à te dépasser, tu as clairement su t’établir comme étant une puissance réelle qui a su faire vibrer de nombreuses personnes. Toutefois, au regard de ton parcours, nous nous sommes entendus sur la nécessité pour toi de peaufiner tes armes et d’avoir une emprise totale sur tes aptitudes. Si ton désir d’encourager ton confrère a bel et bien été reçu, nous pensons tous que tu sauras l’inspirer davantage en étant la meilleure version de toi-même. Ainsi,tu demeureras genin pour le moment. Nous n'avons aucun doute sur ton aptitude à devenir chunin dans un futur quelconque.

Transitionnant, il réitérait de nouveau des résultantes un peu moins joyeuses, mais prenait le temps de souligner les bons comme les mauvais coups :

-@Saako Hita, ton rôle au sein de ton équipe a été adéquat. Que ce soit ta manière d’approcher une problématique, ton aptitude à combattre en équipe ou même seul, tu nous clairement dévoiler de réels motifs de voir en toi un shinobi à fort potentiel. Nous pensons toutefois qu’en ayant plus d’expérience sur le terrain que tu sauras consolider tes acquis qui te permettront de devenir une flamme inépuisable au sein de la foudre. Ainsi, en consolidant tes aptitudes et en gagnant en expérience, tu auras tous les atouts nécessaires pour monter en grade dans le futur.

Poursuivant pour conclure l’une des équipes, il ne s’arrêtait plus.

-@Sakai Iroha, ton esprit d’équipe et ton efficacité devant les nombreux enjeux ont respectivement été sans faille. Nous avons aimé ta combativité et ton support pour ton équipe à travers toutes les épreuves. Nous pensons aussi que tu dois développer tes acquis et tes aptitudes afin de faire fleurir le potentiel que tu as en prenant de plus en plus confiance et de plus en plus d’initiative. LE tout te permettra d’aller jusqu’au bout des choses et par conséquent de tes ambitions jusqu'à une promotion future.

Passant maintenant aux deux finalistes, il devait toutefois mentionner un personnage qui avait perdu dans des circonstances particulières au sein d’un tournoi parallèle. Or, il ne faisait aucun doute qu’il aurait soulevé la palme du tournoi genin au regard de sa supériorité importante.

-@Nara Joben, tes acquis et tes atouts lors du combat des gradés ont clairement été remarqués. Bien que ton parcours se soit arrêté lors de la phase préliminaire, ta puissance n’est plus à remettre en question et nous considérons que tu peux être un véritable atout pour le village. Ainsi, une fois que tu auras repris un peu plus d’expérience sur le terrain, nous te verrons bien renouer totalement avec tes fonctions dans un futur rapproché. Nous pourrons en discuter prochainement ensemble Joben si tu le désires.

Plus difficile, il était assez particulier de le conserver stade de chunin bien qu’il avait démontré une certaine stabilité qu’ils prendraient tous en considération pour le futur.

-@Ji-Ongu Atorasu, tout comme ton équipe, votre travail collectif a été impeccable à quelques différences près. Je pense que tu as su remarquer les moments durant lesquels une situation pouvait jouer à notre désavantage, chose que tu as su compenser et outrepasser à de nombreuses reprises. Nous pensons aussi que tu as un fort potentiel, mais qu’il te faut apprendre à développer certains aspects de ton sens de la stratégie pour mieux mettre en place l’ensemble de ton talent et le faire résonner à son plein potentiel. Toutefois, au regard de tes accomplissements passés, mais aussi de ton rendement qui a été conséquent lors du tournoi, nous pensons que tu peux passer à l’étape d’après et obtenir le rôle de chunin. Félicitations pour ta place en finale. C'est un bel exploit dont tu peux être fier.

Étrangement, les deux finalistes avaient eu un beau parcours, mais il y avait davantage d’éléments à traiter.

-@Metaru Hideko, je pense que tu as su mener avec brio ton équipe à travers les différentes épreuves et que tu t’es clairement démarqué pour être une réelle puissance et force brute. Toutefois, comme tu as pu le remarquer, la puissance n’est pas forcément le seul élément existant et si elle t’a aidé à te rendre loin dans cet examen et ce tournoi, je pense que tu as aussi pu découvrir ses limitations personnelles et en combat. Ainsi, il te faudra très certainement apprendre à contrôler tes ardeurs, car la puissance n’existe que dans un cadre qui lui permet réellement d’atteindre son plein potentiel. Ainsi, maîtriser ses démons et savoir s’arrêter au bon moment représente un réel signe de puissance et de pouvoir qu’il ne faut pas oublier, surtout dans un cadre comme le nôtre.

S’arrêtant lentement, cette décision avait fort probablement été la plus difficile au regard de ce qu’ils avaient respectivement remarqué. Toutefois, c'était la plus juste.

-Ton passage au rôle de Chunin sera conditionnel à la gestion de certains éléments au préalable qui te seront confirmés en temps et lieu. Nous en discuterons plus tard. Pour le moment, tu conserves ton rôle de genin jusqu'à nouvel ordre.

Se devant par moment d’être tranchant, Kumo était une unité et tout ce qui brisait l’unité n’avait pas forcément sa place. Lui donnant plus ou moins des ressources sur lesquelles bâtir, tout dépendait d’elle pour la suite des choses.

-Je vous remercie pour votre temps. Que ce soit de la joie, de la tristesse ou de la frustration, toutes les émotions sont bonnes et viables moyennant votre aptitude à les convertir en énergie pour vous amener plus loin. J’ai foi au talent que j’ai pu remarquer tout au long de cet examen et je crois avec conviction que vous saurez respectivement défendre notre pays de la totalité de vos aptitudes. Maintenant, ne vous reposez pas sur vos lauriers. Que vous ayez ou non passé à la prochaine étape, n’oubliez jamais que les mouvements sont bidirectionnels. Ce qui monte peut redescendre à tout jamais. Ainsi, à titre de chunin, nous nous attendons à ce que vous tentiez respectivement de développer vos acquis, mais aussi le village de manière à tous devenir les atouts du village de la Foudre. Autrement, en cas de mauvais comportement, le rôle de genin vous attendra les bras ouverts, et ce, sans appel.

Se courbant légèrement, il poursuivit :

-Pour finir, je parle au nom du comité d’organisation, mais je ne suis pas le seul à avoir un mot à dire dans tout cela. Les différents chefs de piliers vous ont tous plus ou moins observés de manière à déterminer vos potentiels respectifs. Ainsi, certains d’entre vous recevront une communication prochaine afin d’être invités dans certaines unités au regard des aptitudes que vous avez déployées.

Levant finalement sa main dans les airs, il serra soudainement son poing.

-Ce n’est que le commencement. D’autres éléments seront lancés prochainement au sein du village afin de vous soutenir dans nos prises de responsabilités. Pour le moment, n’hésitez pas à prendre le temps qu’il vous faut pour faire le point sur ce tournoi. Discutez-en avec vos camarades, vos chefs, vos gradés, avec moi s’il le faut. Nous avons tous pour objectif commun d’honorer les racines qui font de l’Ancienne Shitaderu une merveille en Kumo : Celle de viser le développement, l’évolution et l’excellence ! Ainsi, n’hésitez pas à assister à la suite du tournoi des gradés afin d’observer, noter ce que vous pouvez voir, ce que vous pouvez absorber et nous révéler la totalité de votre talent.

Terminant ainsi, on pouvait aisément voir Keisuke et Shindo sourire alors qu’ils les observaient tous. En effet, ce n’était pas pour rien qu’ils avaient été impliqués. Certains plus que d’autres s’étaient toujours démarqués et représentaient des gens très prometteurs pour le futur. Ainsi, les différents chefs d’unités avaient participé à cet exercice afin de voir s'il existait des recrues qui sauraient captiver leur attention, surtout Nara Keisuke qui n’allait pas tarder à envoyer ses premières lettres...

Pendant ce temps, Raizen se mordait quelque peu la lèvre alors qu’il espérait qu’ils étaient tous prêt pour la suite. En effet, ce tournoi n’était que le calme avant la grande guerre qui finirait par arriver...

Spoiler:
 




_________________
4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kentoku Akio
Kentoku Akio

4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS Empty
Dim 25 Juil 2021 - 9:44
Le moment tant attendu était arrivé. Le village s'était réuni sous une clameur populaire qui faisait chaud au cœur. Au centre de la foule, disséminé ci et là, les genins en plus ou moins bon état attendaient les résultats. Parfois fébrilement, ou bien avec une assurance dingue. En marge ceux n'ayant pas forcément l'impression d'avoir performé... Posté aux côtés de son coéquipier Akagi et juste devant leur chef d'équipe Aizen, Akio observait, les bras croisés, le point surélevé d'où apparu le Raikage.

Son regard chercha dans la foule la grande "gagnante" du tournoi. Hideko, et il l'aperçut un peu plus loin. Au fond de lui le Kentoku se doutait qu'elle paierait d'une façon ou d'une autre le contrôle plus qu'approximatif dont elle avait fait preuve lors de ses différents affrontements. Le discours commença et machinalement, le Céleste tapota l'épaule de son coéquipier et ainé, en lui signifiant d'un geste approbateur qu'il n'avait aucune peur à avoir sur le résultat de l'examen. Pour lui il était clair que l'équipe triple A, comme ils s'étaient nommés, avait brillé.

Le discours commença par un aspect général de la réussite du tournoi. Le public répondait de suite par des applaudissements nourris. Le débrief était clair, plein de conseils et d'observations, utile pour tout ceux concernés. Puis vint les premiers résultats. Ken, un musicien un peu fou selon les ragots, n'obtint pas sa promotion, apparemment à cause d'un rôle de soutien biaisé en affrontement. Puis vint Kan, l'un de ceux s'étant rebellé contre l'aspect du tournoi final. Il parvint néanmoins à obtenir sa promotion, accueilli par les félicitations du village. Puis un frisson parcouru l'échine d'Akio lorsque vint son tour.

Il cessa de croiser les bras, s'avança machinalement d'un pas, alors que les spectateurs autour, l'ayant reconnu, le fixait avec bienveillance. Les louanges fusèrent alors dans l'air, avant d'aboutir à un résultat qui lui arracha un large sourire satisfait : il était Chûnin. Les personnes proches de lui vinrent lui taper sur l'épaule, derrière la tête, de façon amicale, le public le félicita dans un brouhaha des plus agréables. Le Céleste se retourna vers son coéquipier et son Sensei, souriant. Puis il se concentra de nouveau pour attendre le passage sur son camarade. Sauf que son regard se fixa sur deux silhouettes qu'il n'avait pas croisé depuis bien longtemps. La plus frêle resta fixé vers le Taijutsuka, la seconde détourna les talons et ne s'arrêta pas.

« Mes parents... »

Ils étaient venu. Ils avaient observé la réussite de leur fils, celle à laquelle ils n'avaient jamais cru... Le nom d'Akagi résonna dans l'air et le ramena les pieds sur terre. Il tourna la tête pour observer la réaction de son camarade alors que sa promotion était désormais officialisée. Machinalement, il vint le féliciter avec une accolade des plus sincères. Ensuite, ricanant, il se tourna vers le Nara, qui derrière son masque habituel, devait forcément avoir une pointe de fierté, mais Akio n'allait rien laisser passer. Il décida rapidement de briser la barrière du respect, sans méchanceté.

« Trois Chûnin hein ? L'équipe a fière allure. Par contre, on peut désormais te tutoyer, Aizen-San ? »

Le sourire accompagnant sa remarque était iridescent. Ravi de ce moment, Akio perçut tout de même la suite des annonces avec une suite d'échec face aux promotions dont celui de Joben, logique. Atorasu obtint également son passage au rang de Chûnin, et le Céleste hurla pour le féliciter, en ayant pas pu l'observer au milieu de tous les spectateurs.

Vint un cas qui attira son attention. Celui de Hideko. Le paragraphe de Raizen fut long et complexe. Mais cela se termina sur une sentence obligatoire, qui arracha des réactions de contentements de la part du néo-Chûnin. Encore une fois il avait eu raison, et il espérait que les paroles qu'il avait adressé à la Métaru à la suite de son combat contre son cousin résonnerait désormais autrement dans son esprit. Le spectacle touchait à son terme lorsque le chef du village évoqua les futures convocations aux unités spéciales dont les participants au tournoi allaient être les destinataires. Était-ce enfin le signe pour Akio que son objectif de rentrer dans l'Institut était à portée de main ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS Empty
Dim 25 Juil 2021 - 10:34
Minako est auprès de son père et de Ken pour les résultats de fin du tournois. Elle est censée rester à l'hôpital pour finir sa rééducation des cordes vocales ainsi que voir si ses poumons ne présentent plus aucun danger pour elle, mais elle a pu sortir pour ce moment là. Elle est avec son amoureux devant le lieutenant de police et écoute le discours.

En écoutant ce qui est dit pour Ken, la jeune femme sait quel objectif elle veut donner au daishō Minaken : réaliser des missions qui vont renforcer leur mental et leur faire gagner à tout deux un sérieux exemplaire. En écoutant ce qui est dit sur Minako, elle s'attendait à ne pas devenir chuunin, mais elle ne pensait en aucun cas que ses efforts seraient reconnus. Voilà qui la motive à devenir meilleure. Elle sait qu'elle et Ken doivent redoubler d'effort pour être meilleurs.

Minako s'est sous-estimée, clairement. Et si elle n'avait pas ce problème pulmonaire, elle se serait donné le meilleur d'elle-même et aurait sans doute réussi à devenir chuunin. Son père pose sa grosse main sur son épaule.

« Ma fille. Comme promis, je te rendrai ton bandeau, étant donné les résultats. Toi et Ken, vous deviendrez meilleurs à force de travailler ensemble, j'en suis certain. À vous de sortir vos tripes. »

« Oui papa. Je te jure, je suis regonflée à bloc, je serai la meilleure. Nous serons les meilleurs Ken et moi. »

Le couple est resté pour écouter tout le discours. Minako fait la moue quant au fait que le frère d'arme de son propre père doit faire ses preuves pour avoir de nouveau un grade plus élevé que genin. Elle trouve que ce n'est pas logique, elle est dégoûtée pour lui.

Il y a autre chose qui l'a choqué, qu'elle ne comprend pas. Comment peut-on dire que son amie, Hideko, puisse rester genin jusqu'à nouvel ordre ? Minako n'a pas pu regarder les match car elle est restée pendant un long moment à l'hôpital. Selon les rumeurs, Hideko n'aurait pas su contrôler ses émotions et a failli tuer son adversaire, Akagi. Minako ne sait pas ce qui a pu se passer. Au fond d'elle, elle pense qu'il y a eu un problème de famille. Son cœur se serre pour sa camarade. Il faut que Minako lui dise qu'elle sera toujours là pour l'écouter si jamais celle-ci est en souffrance intérieure. Oui, elle en est sûre. Dès qu'elle retrouvera son atelier, elle lui écrira une lettre lui indiquant l'adresse où la trouver si besoin est.

« Il est temps que vous retourniez dans vos chambres vous deux. Quand vous serez rétabli on commencera à s'entraîner à fond. »

« Merci papa, je suis contente d'avoir entendu le discours. Mais je m'inquiète pour mademoiselle Hideko, surtout.. et je suis dégoûtée pour m'sieur Joben. »

Les trois personnes retournent ensemble à l'hôpital. La jeune Minako a l'air bien plus en forme que d'ordinaire, plus lumineuse, non pas par rapport au discours, mais par rapport à sa santé physique.

« Kenny, nous deux, toi et moi, on est fort. Ils ne le voient pas, mais tu es bien plus fort et intelligent qu'ils ne le pensent. Mais arrête de faire cette tête, toi aussi tu ne le vois pas mais tu es bien meilleur que ce que tu crois. Tu es bien meilleur que moi sur tous les plans. »

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Zaiki Minako le Mar 27 Juil 2021 - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako
Metaru Hideko
Metaru Hideko

4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS Empty
Dim 25 Juil 2021 - 12:45

Alors que le combat arrivait à son dénouement et que Atorasu chuta, sa conscience le quittant soudainement, signe qu’il avait épuisé ses réserves d’énergie dans cette ultime tentative pour se protéger des assauts de Hideko.
Son adversaire ainsi défait, d’une victoire arrachée dans le sang et la douleur, tous attendaient quelle soit enfin délivrée par une dernier intervention, presque providentielle, de l’arbitre, mais Hideko, enivrée par l’odeur du sang, chargea Atorasu. Plus encore que l’intensité du combat, ce fut la blessure infligée à Bakeneko et son cri strident empli de souffrance qui avaient été le déclencheur. Encore une fois, Hideko avait perdu tout contrôle, uniquement animée par une profonde colère, une haine qui ne saurait être apaisée que par la souffrance de son adversaire. Si cette souffrance pouvait le conduire à la mort, alors cela n’en serait que plus agréable.
Alors que son premier pas foula le sol, ses muscles gorgés de chakra afin de fondre le plus rapidement possible sur cette proie qui était sienne, une femme intervint, se plaçant directement à côté d’Atorasu ; ses yeux rivés sur Hideko, tel un gardien qui défiait l’agresseur qu’elle était.
Hideko se stoppa nette. Sa respiration était forte, tel un buffle qui observant la moindre petite faille pour charger à nouveau, mais aucune faille n’apparut. L’aura que dégagea cette femme était clair : elle était d’un tout autre niveau. En fonçant ainsi, Hideko ne ferait que se ridiculiser. Pire, elle ne ferait que se mettre en danger. Ainsi sa raison et son envie de faire saigner cet homme pitoyable, allongé à terre, telle la proie qu’il avait toujours été, se livrèrent un combat sans pitié. Ce fut son instinct de survie qui, dans un ultime éclair de raison, la poussa à abandonner un combat perdu d’avance.
L’arbitre déclara la fin du combat, Hideko fut sacrée champion. Tous crièrent, tous hurlèrent à sa victoire. Tous chantèrent son nom, mais elle n’en fit rien. Immobile au milieu du terrain, les yeux rivés sur Atorasu, elle ne put savourer une seule seconde de cette victoire au goût bien amer.


Plusieurs jours plus tard, elle fut conviée, comme tous les participants de l’Examen Chuunin, à l’allocution du Raikage. Ce dernier allait ainsi féliciter les vainqueurs et les glorifier, un instant qui leur serait dédié, mais aussi à elle seule. Plus encore que cette gloire, l’annonce des promotions faisait grand bruit et tous attendaient qu’enfin ne soient divulgués les résultats tant attendus.
Hideko, quant à elle, ne saurait apprécier cet instant : la veille, Kamui était venue lui rendre visite chez elle et lui avait appris la terrible nouvelle : la blessure de Bakeneko guérissait mal et son état s’était empiré. L’immense caracal, bête féroce et respectée de son espèce, avait perdu connaissance.
Était-ce de sa faute ? Oui, sans nul doute. Kamui était simplement venue la féliciter, ainsi que la prévenir, sans jamais insinuer quelconque responsabilité, mais pour elle, ça ne faisait aucun doute. Dans cet accès de rage incontrôlé, dans cette fureur qui était sienne et sur laquelle elle n’avait aucune emprise, son camarade, qui avait tout sacrifié pour elle et dont elle avait douté jusqu’au dernier instant se retrouvait aujourd’hui entre la vie et la mort.
En ce jour particulier et bien que victorieuse du tournoi genin, Hideko était vêtue sobrement, d’une longue robe épaisse qui recouvrait tout son corps. Ses mains recouvertes de gants en peau de mouton, la seule chair visible était au niveau de son cou et de sa tête. Sa chevelure parfaitement arrangée, ayant méticuleusement œuvrée pendant des heures afin que pas une seule mèche ne dépasse, elle était là, au premier rang avec ses autres camarades genins. Tous avaient vaillamment combattus. En cet instant, elle ressentit une fierté passagère, rapidement voilée par son inquiétude, une inquiétude qui mordait sa chair, qui ne l’avait pas quitté une seule seconde.
Après de longues minutes de brouhaha jovial, Raizen arriva et le silence fut. Le leader charismatique, les félicita tour à tour et annonça les promotions. Tous applaudirent à chaque annonce.
Puis enfin fut arrivé son tour, enfin son moment de gloire, mais il n’en fut rien. Raizen la mit en garde, sa rage destructrice ayant marqué les esprits et il conditionna sa promotion. A cet instant, personne n’applaudit pour elle. Pas un bruit ne vint briser le silence de cette sentence qu’il avait prononcé à son égard et sa fierté, bien que partagée, se transforma en rage. Une rage qui inéluctablement revenait à elle. Une rage qui fut perturbée par une sensation désagréable, d’un regard qui la fixait, d’une présence qui la menaçait et qui éveilla ses instincts.


_________________
4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Daishi Ken
Daishi Ken

4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS Empty
Mar 27 Juil 2021 - 23:06
Ken écoute avec attention le message de lui adresse son héros. Il sait que ses capacités en temps que shinobi ont fortement fait bonne impression, son inventivité. On le donnait grand perdant et pourtant, il a réussi de façon original a blesser Keisuke. Le raikage l’invita a poursuivre dans cette voie. Ken, heureux lui sourit mais n’ose rien dire afin de ne pas le couper. Une phrase raisonne dans son esprit « Tu pourras être promu chunnin ». Son héros n’etait donc pas hostile à sa progression. La fin de son discours par contre effaça le sourire de Ken. Il devait arrêter ses pitreries. Il la promis a Minako, il devait maintenant tenir parole.

Il voulait lui répondre mais l’homme partie faire son discours à un autre shinobi. Ken allait applaudir quand le raikage appela Minako pour lui prodiguer ses conseils. Entre autre sa force, son courage, sa fougue. Courir sans jamais se poser de question en se reposant sur Ken pour aller entre plus loin. Sans aucune hésitation. Le raikage parla indirectement de Ken, comme quoi Minako devait aussi devenir meilleur pour lui et pour mérité son grade de Chunnin.
Ken la vit revenir, il allait lui demander son avis mais elle la vit au prés de Kaito. Pour une raison qui lui est propre, il préfèra les laisser seuls. Il baissa la tête à la fois déçus et dégoutté. Ils n’ont rien compris à ses excentricités. Si il faisait son petit fou, se n’était pas par manque de maturité comme tous le pense. Ils ont juste oublier un fait important. Si les gennin représente Kumo, et donc il faut donner une image que Ken n’a pas su donner, il fallait aussi faire preuve d’originalité pour être vue. Plus nous sommes vue, plus on marque les esprits, plus on marque les esprits plus on parle de Kumo. Qu’on parle de Kumo en bien ou en moins bien, l’important est qu’on parle de Kumo.

C’était là un coup de pub que lui à appris Juan, à savoir que parfois, une mauvaise pub peu être plus vendeur qu’une bonne pub. Une bonne pub on vous dit « cet endroit est bon vas y » alors la personne y va s’attendant a de la haute qualité ! Si maintenant on fait de la mauvaise pub « Ne va pas a cet endroit c’est dégueux » si toutefois le client y va il s’attendra à de la médiocrité se sera plus facile de le séduire et donc de le surprendre agréablement. C’est bien sur un coup de poker car si la mauvaise pub est trop mauvaise….

Ken ne pense pas avoir fait de la mauvaise pub, bien au contraire ! Le raikage à d’ailleurs eu son esprit marqué par son ingéniosité. Il s’attendait a de la bouffonnerie comme lors de la phase 1 et pourtant… Ken à réussi a séduire tout le monde. Pourquoi ? Parce que le monde s’attendaient à de la médiocrité et il a été excellent. C’est peut etre ça que Juan parlait quand il parlait de mauvaise pub. Car malgré ses bonne actions, on a retenu les bouffonneries de la phase 1. Soudain, c’est le discours de Hideko. Ken distrait écouta d’une oreille mais retenu toutefois qu’elle resterait Gennin, il en est estomaqué. Comment pouvait t’on la laisser chunnin alors qu’elle etait si puissante, si sage… ? Durant sa mission au bar de monsieur Maasaki, elle etait largement au devant de la scène, lors de la phase 1. Elle a réussi a montrer à tous qu’elle chef d’équipe elle est. Pourquoi laisser un pareil élément sur la touche ?
Minako, Kaito et lui en discutèrent, Minako parlait aussi de Joben. Ken ne le connaissais que par la puissance pas . Les personnes retournent ensemble à l'hôpital. Toute fois, Ken un peu a la traine à cause de ses béquille entend une voix qui l’appelle.

— Ken…. Ken….. Ken…. Ken…..

— Qui est là ? Qui…. Qui m’appelle ?
Ken se retourne mais il n’y a personne autour de lui. Scrutant le sol, le ciel, derrière l’arbre.

— Si c’est une blague elle n’est pas drôle !!!!!

— Ken, mon petit, lève les yeux je te pries !


Ken intrigué lève les yeux au ciel, puis l’arbre, enfin dans l’arbre. Un oiseau a tête bleue se nettoya le plumage, il reconnaît l’oiseau qui le rendit visite à l’hôpital. Il allait lui parler quand il se souvient des infirmières le prenant pour un fou car il parle aux oiseaux.
— Vous ? Mais…. HO BON SANG je fais une rechute !

— Une rechute, comment ca une rechute ?

— Pour vous avoir parlez, on ma bourré de cachet !

— Bourré de cachet ? Tu m’en vois navrée !

— Vous etes quoi au juste ? Ma bonne conscience ?


— HAHAHAHAHA  MAIS QUE DIT TU ? HAHAHAHA en voila une idée farfelu !
Au loin, une voix s’impatiente, c’etait Kaito !

— Alors quoi ? Ken on t’attend, viens !

— Ho…. Ho oui pardon….

Ken fait un signe discret à l’oiseau et pris congé. Il rejoint alors sa belle famille. Minako lui dit combien il etait fort mais qu’elle le regrette que personne ne le voit à pars elle. De plus pour elle, il est intelligent elle lui demande de sourire et le rassure sur ses compétences.

— Oui j’ai beau faire, je suis toujours vue comme faible, idiot…. Je ferais tout pour changer mon image, je te le promet mon coeur, je changerais pour toi !

Ken embrasse les cheveux de Minako, en présence de Kaito c’est largement suffisant. Il rejoint finalement la chambre de Minako et se mordille le pouce, pensif, c’est quoi ses oiseaux qui viennent toujours discuter avec lui. Devenait t’il cinglé ?

_________________
Moi Ken, déclare que dés à présent, mon talent de musicien inondera le monde. Que ma musique atténue les blessures, que mes andante aident à se renforcer, que mon adagio ébranle les cœurs et les esprits. Que mes lento échauffent les amoureux et rajeunit le gâteux. L’Onkyoton réussira là où la guerre VA échouer.


LIVE ONKYOTON DE KEN

.

THEME DE KEN



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11373-daishi-ken-le-taiko-de-kumo https://www.ascentofshinobi.com/t11421-dossier-12457887-daishi-ken
Nara Aizen
Nara Aizen

4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS Empty
Mer 11 Aoû 2021 - 21:11

La cérémonie des Genins, le grand jour pour certains. Pas pour lui ? Quoique, la réussite de ses élèves signifiait la sienne intrinsèquement. La déception pour d’autres, bien que pour plusieurs ils devaient sans doute déjà être au courant de leur niveau insuffisant avant même que ce soit annoncé. Etre conscient de ses capacités était la base chez un shinobi, il fallait connaître ses faiblesses et limites afin de pouvoir agir. Si certains qui n’avaient pas le niveau nourrissaient un vain espoir de passer entre les mailles du filet alors ils étaient d’ores et déjà sur la mauvaise route pour pouvoir progresser. Le Nara espérait seulement que les décisions du village seraient logiques en ce jour.

Lorsque le Yondaime Raikage en personne s’avança le Nara se détendit et se fit plus souple sur ses appuis. Il comprit que, fidèle à sa réputation d’orateur, son discours ne serait pas des plus courts. Le Nara haussa un sourcil, légèrement surpris. En effet le Meikyu, après une introduction plus globale, pris le temps de s’adresser à chacun des participants du tournois final. C’était une façon très particulière de faire mais la forme n’intéressait que peu le Chûnin. Ce qui lui importait était le résultat, finalement il était aux aguets de deux noms comme si c’était le sien qui allait être prononcé. Mais il le savait depuis le départ le résultat de ses élèves reflèterait forcément la qualité de son enseignement. Et le résultat parla de lui-même.
« Évidemment, comment aurait-il pu en être autrement. »
Il avait lâché cette phase avec condescendance, comme s’il était sûr de lui alors qu’au final il ressentait un certain soulagement. D’un bon pas il se rapprocha de ses élèves, pour se retrouver au milieu des deux comme pour envoyer un message à la foule qui les observait : il les avait formés.

Quelque chose changea un instant chez Akio, en suivant son regard il tomba sur deux personnes. L’une d’elle partait sans demander son reste, il devait forcément les connaître et le Nara sentit une certaine amertume dans cette situation qui ne dura qu’une fraction de seconde.

Voyant ses élèves se réjouissant et Akio fanfaronner le Nara se permit de remettre les choses au clair, mettant très vite fin à la liesse générale.
« Ce n’est qu’un grade Akio, ne penses pas encore être à mon niveau. Je suis toujours le chef d’équipe après tout. »
Pour le moment, mais maintenant qu’ils étaient tous deux Chûnins ils avaient la possibilité s’ils le souhaitaient de diriger leur propre équipe. Quel serait l’avenir de l’équipe 1 de Kumo ? Il se devait d’en discuter avec eux.
« Je compte sur vous pour ne pas relâcher vos efforts, surtout après avoir connu la défaite… »
Une phrase incisive ponctué par un sourire narquois surtout à l’égard de Akio. Il était celui qui était allé le moins loin dans cette compétition finale alors le pique était mérité. Il était forcément déçu qu’aucun des deux ne gagne le tournois ou même n’aille en finale car cela aurait était une consécration encore plus grande mais il pouvait se satisfaire de ce résultat. Il espérait tout de même que pour ses élèves ce ne soit pas suffisant, il fallait avoir soif de plus pour atteindre les sommets.

Le Nara écouta la suite. Finalement il fut satisfait des choix du village, surtout envers Joben et Hideko. Laisser des fous furieux diriger sur le champ de bataille pourrait emmener plus d’un allié au fond de la tombe. C’était donc fini pour les Genins, il restait les derniers tours du tournois des gradés qui seraient réellement décisifs pour la suite de la carrière du Nara. Il était prêt.
« Félicitations. »
Lâcha-t-il finalement à ses deux élèves avant de tourner les talons et de leur laisser savourer leur petite victoire


@Kentoku Akio @Metaru Akagi

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS Empty
Jeu 12 Aoû 2021 - 14:23
La voix du Raïkage raisonnait alors qu'il déclamait le verdict sonnant la fin du tournoi chuunins Kumojin. Akagi restait sous tention, il savait avoir tout donné, à un tel point qu'il assistait à ce discour contre le gré de son corps qui tenait debout uniquement par la force de sa volonté et la canne sur laquelle il s'appuyait.

Raizen-sama déclama un point de vue concis et précis pour chaque participant genin. Quand il arriva à son cas, le coeur d'Akagi manqua un battement. Il avait réussi enfin sa détermination et son entrainement portait ses fruits, il allait pouvoir gagner en importance et aider le village dans des tâches plus complexe. Il regarda autour de lui et aperçu Akio, il se rapprocha de lui pour le féliciter chaudement. Lui aussi ayant été promu. D'ailleurs leur camarade d'épreuve Ato avait atteint le sain graal de l'épreuve lui aussi. Une équipe qui avait fait des étincelles embrasant donc les passions des juges et du village.

Akagi eut une pensée pour sa famille. Sa femme, son fils et lui pourrait prochainement désormais entamer le long voyage pour rencontrer le clan natale de celle-ci. Le Metaru souhaitait continuer son initiation au valeur des gladiateurs mais jusque là étant muré à Kumo. Il n'avait pu faire comme il l'entendait. Il pourrait désormais prendre une équipe complète sous son aile. A cette pensée Akagi se figea. Non, il était encore un peu trop tôt pour lui. D'abord il devait acquérir de l'expérience de terrain au delà du village et seulement après cela il pourrait se targuer d'apprendre aux recrues la réalité de ce monde. Cependant il lui tardait d'en arriver là et d'enseigner aux prochaines génération.

Le verdict pour Hideko tomba, Akagi connaissait désormais le sien. Il y avait longuement pensé sur son lit d'hôpital alors qu'il retrouvait ses forces. Comme lui sa cousine avait tout donné pour emporter la victoire, seulement elle avait gagné. Seul point de regret dans ce tournoi. Le Metaru s'était fait et refait un million de fois son combat contre sa cousine et savait désormais où se situait ses erreurs. Elle avait imposé son rythme au combat et c'est cette erreur qui lui avait été fatale. Qui sait s'il avait pu l'amener au corps à corps son style de ninjutsu rapproché aurait certainement pu avoir raison d'elle et la taille de Bakeneko ne lui aurait servit à rien. L'heure n'était plus au lamentation, le genin connaissait ses faiblesses désormais et il devait travailler à les effacer. Cette pensée en tête, il aperçut Aizen qui s'approchait d'eux. Après une rapide brimade sans méchanceté aux regards de leur défaite respective. Il les félicita. Le nara toujours de marbre et avenant laissait tout de même transparaitre une certaine fierté. Ce sentant très certainement impliqué dans la réussite de ses élèves et avec raison après tout un bon nombre de technique que le Metaru avait utilisé venait d'Aizen et son enseignement avait toujours été de qualité.

Akagi comprit qu'il pensait déjà à cette époque avec nostalgie comme si le passage chuunin signifiait la fin de leur équipe, hors rien n'était encore décidé. Le metaru répondit simplement aux félicitations d'Aizen avec sa retenu habituelle:

« Merci. Nous avons prouvé que nous savons marcher seul désormais, grâce à votre enseignement et notre talent. »

De cette réponse un personne lambda pourrait y voir transpirer une pointe d'arrogance, il n'en était rien. Il s'agissait d'une vérité. Une vérité que le fils du fer refusait de voir. Lui qui se sentait en retard, qui malgré ses efforts ne voyait pas les progrès. Aujourd'hui, il comprenait une réalité. A une marche de la finale, il avait trébuché mais la tête haute et le village l'avait remarqué. Oui, Akagi comprenait désormais qu'il ne faisait pas partie de l'ivraie mais qu'il avait des capacités certaines et qu'il n'appartenait qu'à lui de les affutés encore plus, toujours plus. Il regarda à nouveau Akio et Aizen, un sourire sur le visage et lança avec légerté:

"Si ça vous dit.. ce soir c'est moi qui paie"

Alors qu'ils quittaient les lieux, Akagi se tourna vers Aizen. C'était la première fois qu'il le voyait depuis l'incident:

« Merci senseï, merci pour ma vie, j'ai une dette à payer désormais. Je dois avouer mieux comprendre le sens de vos paroles et questions de la soirée que nous avions partagée et la encore je dois m'excuser. Vous aviez raison d'aborder ce genre de sujet.»

_________________
4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi

4/01. CÉRÉMONIE DES GENINS

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Examen Ninja de Kumo
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: