Soutenez le forum !
1234
Partagez

Barrière divine - 3eme édition

Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Barrière divine - 3eme édition Empty
Dim 25 Juil 2021 - 22:23

Une petite foule s’était rassemblée devant le Nara. Et dire que quelques mois auparavant il était encore de l’autre côté. Mais depuis son apprentissage de la barrière divine son niveau n’avait fait que croître de façon considérable tout comme la confiance du village envers lui. C’était pourquoi en ce jour il avait été autorisé à conduire une nouvelle session d’enseignement au kinjutsu de la barrière divine. Bien qu’encore simple chûnin les responsabilités qui lui étaient confiées étaient de plus en plus importantes. Et comment ne pas en être conscient quand on savait à quel point cet apprentissage pouvait être dangereux et requérait une pédagogie sans faille. Peut-être même que certains doutaient de la capacité du Nara à réussir n’étant qu’un shinobi encore inconnu du grand public.

En parlant de public les villageois avaient aussi été autorisé à venir observer ceux qui représentaient leur première ligne de défense face au danger du monde extérieur. Ils étaient toutefois maintenus à bonne distance et le terrain d’entrainement était libre d’un vaste espace. C’était nécessaire quand on savait ce qui allait se déchainer ici, mais ça seul le Nara et quelques autres intervenants le savaient déjà. Le dispositif établi pour cet évènement était plus faible que lors de l’enseignement du Meikyu mais il restait important. Certains shinobis n’étaient que là pour assurer la sécurité du public et les garder à distance, un poste sans doute frustrant mais il fallait de tout pour faire une armée. Parmi les plus importants il y avait quelques scientifiques qui étaient là pour gérer la boisson particulière nécessaire à l’apprentissage et des médecins au cas où quelqu’un serait blessé. Car des blessés voire pires il pouvait y en avoir et c’était vrai aussi pour le Nara qui ne devrait pas baisser sa garde surtout étant donné certaines personnes qu’il avait face à lui.

Bien que cet enseignement serait imprégné de la touche personnelle du Nara il ne comptait pas se compliquer la tâche et avait bien en tête la méthode qu’avait utilisé le Raikage, il allait procéder dans le même ordre bien que lui n’utiliserait jamais le terme de dieu pour parler de ces monstres. Il se racla légèrement la gorge avant de prendre la parole.
« Bienvenue à tous, si vous êtes ici c’est que vous savez déjà pourquoi. Mais permettez-moi de faire quelques petits rappels nécessaires afin d’éviter tout ambiguïté et de vous remettre le contexte à l’esprit. »

Il marqua une pause afin d’observer l’assemblée et d’être sûr que tout chuchotement avait cessé afin que tout le monde soit bel et bien attentif. Sa voix, bien que douce et calme, portait assez loin pour qu’il soit entendu de tous.
« Vous n’êtes pas sans savoir que certains pays ont vu leur terre attaquée par des démons, des monstres de chakra gigantesques. Certains de nos camarades ont dû même y faire face à Kaze. Certains ont attaqué au cœur même d’un village caché donc tout Kaminari comme Kumo n’est pas à l’abris d’un évènement semblable. »
Il laissa une fois encore un temps d’arrêt afin que tous les présents comprennent le sérieux de ce rassemblement et ce qu’il évoquait possiblement pour le futur.
« C’est pour ça que nous sommes ici aujourd’hui. Il existe ce qui s’appelle des Kinjutsu, des techniques interdites. Ce sont d’anciennes techniques que seules quelques personnes connaissaient avant qu’elles soient enseignées à quelques membres de la coalition, par des personnes appelées gardiens. Je connais une de ces techniques, enseigné par le Yondaime Raikage en personne. Celle-ci se nomme Barrière divine. Il faut être très exactement quatre pour l’ériger. C’est une barrière de chakra dans sa forme la plus neutre qui viendra comme emprisonner la bête. Cette barrière a un but précis et est très importante si un jour nous devons affronter une telle créature. Elle permettra de gêner la bête jusqu’à quasiment inhiber sa puissance et le danger qu’elle représente. Le but ultime étant que pendant ce temps gagné l’équipe de scellement, grâce à leur Kinjutsu de Scellement divin, pourra opérer afin d’enfermer la créature dans un hôte. Voilà ce que cette technique permet : apporter un soutient à l’équipe de scellement et surtout éviter que la créature ne fasse trop de dégât autour d’elle. »
C’était assez pour l’aspect technique, contrairement au Raikage il n’avait pas donné tous les détails techniques mais pour le moment il trouvait que ce serait les perdre dans la masse d’informations. Il comptait leur donner le tout étape par étape afin que le tout paraisse plus simple pour réaliser au finale une chose si compliquée. A chaque pause dans sa longue tirade le Chûnin scrutait son assemblée en insistant face à ceux qu’il connaissait bien. Ce regard posait toujours la même question : vous êtes sûrs de vouloir continuer ? Car s’ils n’avaient pas encore saisi le danger d’un tel apprentissage ils comprendraient bientôt.
« Avant de vous engager là-dedans je vous donnerais ici mon premier et dernier avertissement. Cet apprentissage n’a rien à voir avec tout ce que vous avez pu connaître jusqu’ici. Ne vous fourvoyaient pas, je ne sous-estime pas votre puissance ou votre réserve de chakra, le problème est tout autre et d’une nature totalement inconnue pour vous. Une telle technique demande une utilisation particulière de votre chakra et risque de chambouler tout votre organisme. La moindre seconde d’inattention pourrait vous coûter chère. »
Un regard sombre s’était aussi posé sur l’équipe médicale, eux aussi devaient rester concentrés alors il comptait bien qu’ils ressentent la même pression que ses élèves du jour. Alors qu’il faisait un signe à l’équipe scientifique pour qu’ils s’approchent avec des fioles particulières le Nara conclut pour cette introduction.
« Je pense vous avoir dit tout ce dont vous avez besoin de savoir pour vous décider si oui ou non vous voulez vous engager dans cet apprentissage. Si vous êtes partants alors formez d’ores et déjà des groupes de quatre. Ah oui et n’hésitez pas si vous avez déjà des questions. »
Il avait hâte de voir comment s’en sortiraient ses élèves, car nul doute qu’ils seraient parmi les volontaires.


Spoiler:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Barrière divine - 3eme édition Empty
Lun 26 Juil 2021 - 23:36
Le jeune homme s'avança, en écartant doucement la foule massée entre lui et le Nara, brillant orateur et instagateur de ce rassemblement d'importance pour la sécurité du village face aux menaces diverses que représentaient les divinités de chakra.

« J'en suis. Vous pouvez compter sur moi, comme vous pouviez vous en douter. »

La foule autour se retourna vers le point de départ de l'intervention verbale. Personne ne fut surpris de voir le néo-chûnin répondre positivement à l'appel de son Sensei. Depuis le tournoi, il était clair qu'Akio ne passait plus inaperçu. Il fixa ceux qui le dévisageaient pour observer qui allait se manifester. Parmi la foule, plusieurs têtes déjà connues. Il traversa un petit espace laissé libre par les spectateurs du discours pour venir se placer aux côtés d'Aizen.

La démarche d'enseigner un tel jutsu était brillante, et valorisante. Pour Aizen comme enseignant, et pour le Céleste comme apprenant. Faisant un salut des plus respectueux pour son camarade et chef d'équipe, il laissa son regard divaguer au milieu des potentiels participants, effectuant quelques poses sur plusieurs individus, dont un, plus oppressant, sur une ex camarade respectée, et désormais mise au ban de son esprit. Hideko. Protéger l'intéressait donc ? Il envoya un regard en coin à son ex-supérieur, comme pour montrer sa désapprobation sur la présence de la Métaru.

La puissance n'était pas en cause, mais le fond de la pensée oui : Elle agissait comme un électron libre, incontrôlable. Un kinjutsu en sa possession, était-ce recommandable ? Dans l'esprit du Céleste, la cohésion de groupe serait complexe à atteindre si elle se décidait à rejoindre le nouveau quatuor. Car pour maintenir sous contrôle un Dieu, il fallait, selon les termes du Nara, être quatre. Mis en garde par ce dernier quant aux effets possiblement dévastateurs pour les élèves, la présence plus qu'importante de force de soutien fit sourciller légèrement le Taijutsuka.

Ce n'était pas le genre de son chef d'équipe de faire du théâtre sur les effectifs mobilisés. Tout cela revêtait un niveau encore jamais atteint par le nouveau gradé de Kumo. Il allait devoir se dépasser, mais dans les forces en présence, il était impératif pour lui de se porter volontaire. Fixant l'assemblée, Akio pouvait observer quelques mouvements de foule, notamment des départs de personnages qui ne devaient pas se sentir à la hauteur de la tâche.

Là, au milieu de ceux restant, il y avait Akagi et Atorasu. La triple A serait à nouveau réunie après un tournoi de haute volée ? Un point commun supplémentaire entre les trois comparses : une défaite face à Hideko lors d'un tournoi final pour le moins cruel. Aizen allait devoir faire preuve d'une pédagogie et d'un esprit de meneur important pour palier à la réticence de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Barrière divine - 3eme édition Empty
Mar 3 Aoû 2021 - 14:29
Akagi arriva sur le terrain d’entrainement tôt avant le discours du Nara comme à son habitude cependant une foule de civil et de shinobi était déjà présente. La renomée du Nara commençait à attirer jusqu’au plus simple badaud. Le MEtaru savait que son senseï en voulait toujours plus cherchant à atteindre les sommets de la gloire et du pouvoir. Rien de plus normal aux yeux du chuunin flambant neuf, lui aussi cherchait certains sommets et sa nomination récente au rang de chuunin et d’officier du Kyuubu l’enchantait. Sa fierté et son orgueil ragaillardi par cette promotion, le Metaru cherchait cependant à rester lucide. Le chemin était encore long. L’apprentissage proposé par son senseï en ce jour le prouvait. Il y avait toujours quelque chose à apprendre. Lorsque son senseï lui avait parlé de ce Kinjutsu, au détour d’une soirée mêlant shogi et saké, Akagi lui avait fait part de son intérêt. Celui-ci ne l’avait pas quitté depuis et alors qu’Aizen discourait sur la difficulté d’un tel apprentissage, le fils du fer lui n’attendait que de pouvoir faire ce pas en avant signe qu’il embarquait dans l’aventure.
A la fin du monologue de l’ombre blanche, Akio fut plus rapide que lui pour s’élancer en premier. Affirmant son envie de suivre cet apprentissage. Akagi lui emboita le pas. Rien ne servait de tergiverser. Tout shinobi présent ici devait savoir à l’avance s’il serait de l’aventure ou non. Faisant un signe de tête à Akio, il fit un pas en avant.

« Sans surprise Senseï, j’en suis, regardant une nouvelle fois Akio puis reportant son attention sur Aizen il continua plus bas, Ten Kinzoku no Kage encore réunie.»

Le Metaru prononça ces derniers mots presque avec nostalgie. Ils faisaient encore tout trois parties de cette équipe. Cependant les promotions d’Akio et lui-même viendrait très certainement faire évoluer les choses. Sous peu ils se verraient tout deux assignés des élèves et ainsi quitter, tout du moins officiellement le côté de ses deux compères. Le chuunin souhaitait enseigner aux générations futures cepednant il souhaitait engranger de l’expérience de terrain. Sortir du village en découdre avec l’extérieur avant de pouvoir prétendre enseigner les réalités du monde. Akagi trouvait cela plus que normal.
Regardant autour de lui, il remarqua Atorasu. Il espérait que le filaire serait de la partie. Son œil se posa sur d’autres visages connus et alors qu’il continuait son inspection tomba sur l’arrière d’un crâne d’où des cheveux blancs cascadait. La tenue et les cheveux ne lui laissèrent aucun doute. Hideko. Le Metaru refoula sa colère tant bien que mal. Il avait passé assez de temps à l’hôpital à ressasser ce qu’il s’était passé. Cependant c’était la première fois depuis l’incident qu’Akagi la voyait. Ses sentiments qu’il pensait maitrisés refaisaient maintenant surface. Colère, tristesse, incompréhension… Il lui avait tendu la main, il ne savait combien de fois et sa réponse avait été la haine et la colère. Le chemin facile, Akagi l’avait crue plus forte, plus adulte, plus déterminée que la graine de haine implantée par son père longtemps auparavant. Le chuunin serra la machoire. Il se rappelait encore ses nuits à l’hopital et alors qu’il avait appris comment s’était fini son combat… Elle avait voulu le tuer… Le Metaru secoua la tête et détourna le regard. Il espérait que celle-ci n’accepterait pas l’apprentissage. Cependant cela lui paraissait peu probable. Pourquoi se déplacer si ce n’était pour apprendre ?

_________________
Barrière divine - 3eme édition Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Barrière divine - 3eme édition Empty
Sam 11 Sep 2021 - 16:23

Hideko soupira, elle soupira longuement. Allongée dans son lit, plongée dans le noir, recouverte d’un fin tissu qui lui servait de drap, elle attendait que le sommeil ne daigne s’offrir à elle, mais ce dernier s’y refusait, il s’y refusait et déjà elle sentait qu’il en serait de-même pour les nuits qui suivraient. Dans son esprit ne cessait de se répéter cette entrevue avec Raizen.
Qu’aurait-elle pu faire de mieux ? Comment aurait-elle pu éviter cela ? Pourquoi ? Pourquoi elle ?
Chuunin probatoire, voilà ce qu’il lui avait accordé. Un chuunin qui n’aurait pas le droit d’avoir une équipe, de se voir confier une mission. Non, la seule et unique chose à laquelle elle avait dorénavant droit, c’était de quitter le village, mais pas sans une bonne raison. Au fond, c’était là la seule chose qui lui importait. Ainsi, elle pourrait aller sauver Bakeneko. Ainsi, elle pourrait s’en aller. Raizen lui avait même proposé d’aller à Iwa, mais avait indirectement demandé qu’elle accepte d’être accompagnée. Qui allait donc être ce fameux accompagnant ? Pas Akio, pas Akagi, … A qui, en réalité, pouvait-elle faire encore confiance ? Personne. Elle était dorénavant seule.
Cette humiliation qui était la sienne ne fit que renforcer son mal être, sa solitude, mais tout n’était pas non plus noir, car elle avait obtenu ce qui lui importait le plus : le droit de partir et ce droit elle allait le saisir. Dès que la fameuse mission dont il lui avait parlé tomberait et qu’elle recevrait son affectation, dès qu’elle l’aura terminé, elle s’en ira.
Iwa, Kiri, même le Teikoku, peu importait, elle voulait juste s’en aller.

Hideko se tourna à droite, puis à gauche. Elle resta ainsi encore plusieurs minutes, puis décida finalement de se lever. Il lui semblait que le soleil s’était couché depuis des heures, mais en réalité, cela ne faisait que deux heures et les heures qui suivaient, il lui fallait encore les occuper.
Puisse-t-elle être libérée de ce fardeau, puisse-t-elle enfin être libre.
La journée allait être longue, car elle devrait encore une fois répondre à une obligation à laquelle elle avait accepté de se plier. Elle ne le voulait pas, mais il le fallait.

Le lendemain, après une longue nuit de lecture, elle se présenta au rendez-vous. Une foule de curieux s’était formé devant Aizen. Nombreux étaient-ceux qui voulait profiter de sa sagesse, de ses connaissances. Surtout, nombreux étaient-ceux qui voulait rester dans les bons papiers de monsieur et du village.
Pitoyable.
Les traits tirés par la fatigue, elle avait essayer de masquer cette dernière à l’aide d’un peu de maquillage, mais les cernes qui ornaient ces yeux, d’un profond violet, ne sauraient être aisément dissimulées. Aizen commença à prendre la parole, mais elle ne put entendre distinctement ses mots.

– Tss, mais vous pouvez pas la fermer ?! Lâcha-t-elle, agacée.

L’instant suivant, Hideko commença à se frayer un chemin dans la foule, poussant tout ceux qui, sur son passage ne s’étaient pas déjà écartés, jusqu’à arriver au premier rang. Nombreuses furent les remarques à son égard, les piques qui lui étaient lancées.
La folle, la furieuse, la tarée quand ce n’étaient pas directement des insultes.
Ne pouvaient-ils donc pas changer un peu de refrain ?
Quand elle arriva enfin au premier rang, elle écouta avec attention les explications d’Aizen, dans l’espoir qu’ainsi elle ne puisse entendre tout ce qu’ils disaient sur elle.

La barrière divine, Kinjutsu puissant qui permettait à un groupe de Ninja de former une mur protecteur, capable de contrôler les dieux, de les emprisonner. Voilà ce qui la motivait à se présenter ainsi, en ce jour, malgré ses doutes, car ce pouvoir elle ne saurait l’ignorer. Cet enseignement, elle ne saurait l’éviter.
Hideko n’avait cure de toutes ces explications, de ces histoires qu’Aizen racontât. Non, la seule chose qui importait était qu’ils commencent enfin et que ceux qui n’avaient rien à faire ici partent. Tous pouvaient même partir, cela ne lui ferait que plus plaisir.
Quand enfin il eût terminé, elle essaya de prendre le devants, mais fut prise de court par Akio.

– Putain, manquait plus que lui. Jura-t-elle.

Il vint se placer aux côtés de son professeur, puis balaya la foule du regard et quand il arriva à elle, elle put sentir l’entièreté de sa haine à son égard. Une haine réciproque, un regard qu’elle soutint sans défaillir.
Vint ensuite Akagi, qui tout comme son camarade, vint se placer aux côtés d’Aizen. Lui aussi balaya la foule du regard. Lui aussi s’arrêta sur elle, vaine mascarade qu’était d’essayer de la déstabiliser. Hideko leva à son tour la main, puis s’exprima d’une voix forte.

– J’en suis aussi.

Tous les regards se plantèrent sur elles, telles autant de lances qui lancèrent contre elle. Peu importait, elle pouvait tous les écraser et acquérir ce Kinjutsu lui permettrait de s’approcher toujours plus de son objectif, de ce pouvoir qu’elle désirait tant. Hideko vint se placer du côté opposé à Akio, car si elle se rapprochait, elle ne saurait se retenir bien longtemps de l’écraser, lui et son sourire arrogant.



_________________
Barrière divine - 3eme édition Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Barrière divine - 3eme édition Empty
Dim 12 Sep 2021 - 12:14

L’ambiance électrique n’échappa pas au Nara attentif. Les regards qu’échangèrent consécutivement Akio, Akagi et Hideko en disaient long. Ce trio, même s’il n’en avait jamais été vraiment un, semblait plus désolidarisé que jamais. Qui pourrait croire qu’ils seraient capables de travailler en équipe sur un quelconque sujet que ce soit. Et pourtant Aizen l’avait dit, ici plus que jamais ils devraient faire front d’un seul et même bloc si jamais ils voulaient ne serait-ce qu’espérer réussir à maîtriser cette technique des plus difficiles. Aizen sourit, ce serait un bon test pour eux mais aussi pour le village. Est-ce que ces faibles d’esprit réussiraient enfin à mettre leurs sentiments de côtés pour se concentrer sur ce qui comptait vraiment ? Trouveraient-ils la voie de la lumière ? Aizen doutait qu’ils en fussent capables seuls mais il était là pour les guider. Il en était persuadé, de cet apprentissage sortirait un groupe sur la voie de la guérison ou alors brisé à jamais.

Dans la foule certains ne se sentant pas aptes partirent. Cela arrangeait le Nara qui ne voulait pas d’incapables dans les bras. Néanmoins il restait à ses côtés un peu plus de quinze personnes. Il scruta chaque participant un à un et savait d’entrée que beaucoup ne termineraient pas la session. L’habit ne faisait peut-être pas le moine mais l’expérience pouvait suffire à juger de la valeur d’une personne. Certains se surestimaient mais ils avaient le droit de rester jusqu’à leur échec. Par contre dans la foule certains restaient pour satisfaire leur curiosité et pour nourrir les rumeurs qui allaient bon train. Beaucoup de regard haineux portaient notamment sur la Metaru. Aizen posa un regard sur elle qui faisait comme si tout allait bien mais dont les sentiments comme souvent transpirés sur son visage. Il n’avait pas besoin qu’on lui mette plus de bâtons dans les roues en ce jour. Le visage ferme le Nara s’exprima afin de faire dégager la populace inutile.
« Que tous ceux qui ne participent pas dégagent sur le champ. »
Il jeta un regard froid à deux hommes qui se chuchotaient à l’oreille tout en montrant du doigt Hideko sans aucune gêne.
« Si vous restez, ne serait-ce qu’à vue, je ne pourrais garantir votre intégrité physique. »
Le regard menaçant il serait étonné que les curieux restent plus longtemps face à cette froide annonce. Il ne restait plus que sur les lieux les participants, les médecins et les scientifiques. Ces derniers étaient là car ils avaient amené avec eux cette fameuse substance qui altéré le chakra… Mais pas que. Aizen montra d’une main le petit chariot contenant les nombreuses fioles.
« Voici ce par quoi commencera cet apprentissage pas comme les autres. Vous allez devoir boire le contenu de ces fioles. Servez-vous, une par personne. »
Le Nara attendit que tout le monde se serve, certains étaient hésitant ne comprenant pas pourquoi ils devaient boire cette substance inconnue pour apprendre une technique. Aizen les laissa dans le doute car cet ennemi n’avait pas sa place ici et s’ils ne savaient pas l’inhiber alors ils n’avaient rien à faire là. Une fois que tout le monde fut servi il reprit la parole.
« La première étape de cet apprentissage est la plus simple : vous devez boire le contenu de cette fiole. Ce dernier va altérer votre chakra et… »
Un sourire sadique sur le visage il balada son regard partout pour se délecter des réactions qui allaient résulter l’annonce.
« Vous allez mourir. »
Ce fut immédiat, deux fioles tombèrent sur le sol suite à l’annonce. Des bavardages fusèrent dans l’incompréhension la plus totale. En effet pour parvenir à maîtriser le chakra pur de la barrière il fallait un petit coup de pouce mais ce dernier n’était pas sans risque, cela expliquait aussi la présence des médecins au cas où il faudrait réanimer quelqu’un. Aizen jeta un regard noir à ceux qui venaient de lâcher leur fiole et cela ne voulait dire qu’une seule chose : dégagez.
« Je vous l’ai dit, cet apprentissage n’a rien à voir avec ce que vous avez connu et n’est pas sans risque. Chaque réaction suite à la consommation de cette drogue peut être différente selon les individus. Je vous conseille de vous mettre directement au sol avant de la boire car vous tomberez sans aucun doute. Votre cœur va sans doute s’arrêter et il faudra que votre esprit soit habité d’une détermination sans faille pour revenir. L’ignorez-vous ? L’esprit contrôle le corps. Maîtrisez cette nouvelle forme de puissance qui brulera dans vos veines et vous reviendrez parmi les vivants. Pour les autres… »
Aizen ne faisait preuve d’aucune pitié. Implacable il montrait que cet apprentissage n’était pas à la portée de n’importe qui. Néanmoins lors de sa session personne n’était mort, pas plus de trois minutes en tous cas, alors il ne savait même pas si c’était possible que l’un d’eux ne parvienne pas à revenir mais ils étaient prévenus dans tous les cas. De nouvelles personnes partirent, la peur que le Nara avait instiguait en eux était trop forte. Tant mieux, les boulets n’étaient pas admis pour ce genre de technique et il l’avait déjà compris lors des premières minutes durant sa session. Il n’avait plus qu’une douzaine de personnes face à lui, il balaya le groupe du regard, ils étaient tous déterminés, ils pouvaient commencer.
« Cul sec ! »
Annonça-t-il seulement pour leur signifier qu’ils pouvaient boire.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Barrière divine - 3eme édition Empty
Hier à 15:22
Rejoint rapidement par deux personnages bien connus qu'étaient Akagi et Hideko, Akio se sentait de suite bien entouré, du moins au niveau des capacités. Il toisa la Métaru de façon sévère tandis qu'elle lui rendait ce regard. Mais rapidement Aizen intervint pour remettre de l'ordre et orienter avec sagacité l'ensemble des effectifs sur un même objectif : l'acquisition de la technique interdite.

Avec une sévérité étonnante, il congédia tous ceux restés par simple curiosité ou bien trop lâches pour tenter de se greffer au groupe désigné pour l'apprentissage. Il ne paraissait pas nécessaire pour le Chûnin d'enchainer sur une quelconque intervention à ce propos, aussi il se tut. Le visage du Céleste gardait cette dose de confiance en soi, presque perceptible comme une attitude hautaine pour ceux ne le côtoyant que rarement. Il était certain de réussir cette petite épreuve et rien ne paraissait le faire dévier du chemin qu'il s'était désigné. Sauf peut-être les paroles peu rassurantes du Nara.

Un chariot et un nombres importants d'Eisenin et de scientifiques se tenaient à leurs côtés. Rapidement on en désigna les diverses fioles comme la clé pour atteindre la condition Sine qua none de la réussite. Et alors que l'enseignant évoquait le besoin d'en ingurgiter le contenu, tous allèrent récupérer leur petite boisson. Les yeux d'Akio allèrent rencontrer ceux de ses camarades alors que les effets étaient donnés aux participants : la mort. Il haussa les sourcils, surprit en premier lieu d'une telle annonce alors que déjà les contenants de verre explosaient par terre. Il sentit même ses jambes fléchir légèrement, bien que le mouvement fut imperceptible de l'extérieur. Avait-il peur ? Il réfléchit et se dit rapidement que si Aizen était encore là, que si le village avait autorisé une telle manœuvre, rien ne pourrait leur arriver. Alors il fixa l'un des médecins présent puis son Sensei.

- Il faudrait me donner la recette de cette petite mixture, elle me parait très intéressante pour certaines de mes recherches...

Et après la dernière intervention du Nara il but la substance sans se poser de question, avant de tendre dans un mouvement rapide la fiole à un scientifique pour éviter de la briser. Sauf que dès ce mouvement entamé il comprit que déjà il ressentait l'impact de la solution. Bientôt il tomba à genou, comme extenué par un effort qu'il n'avait pas fait. Son souffle haletant témoignant d'un mal profond. Akio tenta d'attraper sa gorge dans un mouvement parfaitement instinctif avant de placer une main sur son cœur dont les battements ralentissaient. De son regard à la couleur si particulière, il toisa son supérieur avant d'esquisser un sourire, de fermer les yeux et de se laisser aller. Avait-il eu raison de lui accorder cette confiance aveugle ?

*Une simple épreuve... Reviens à toi*

Lorsque sa respiration revint et qu'il ouvrit les yeux, le Céleste dû attendre quelques instants pour comprendre où est-ce qu'il était. La mémoire semblant revenir en dernier, il s'était déjà assis tandis qu'il parvint à remettre de l'ordre dans ses idées. Rapidement il chercha à savoir si Akagi était en vie. Il observa ensuite ses mains, se toucha le visage d'un mouvement ridicule avant de chercher à se mettre debout avec difficulté. Pour la première fois, les traits heureux de son faciès avaient laissé place à une peur identifiable. Tremblant devant l'absence de quoi que ce soit que lui avait révélé cette expérience de mort. Était-ce la vraie ?

Il ferma le poing en se rendant compte de la faiblesse qui l'habitait désormais. Il n'aurait pas su quantifier la perte de puissance qu'il avait subi, mais il se sentait à peine capable d'user de ses capacités habituelles. Un simple moustique, voilà ce qu'il était à présent. Et pourtant la détermination parcourait son être. Il n'avait pas fait cette désagréable expérience en vain, désormais il fallait atteindre l'objectif, afin d'être à même de combattre une possible attaque de ces créatures incroyables.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

Barrière divine - 3eme édition Empty
Hier à 21:41
En ce jour, deux apprentis du kyuubu ont été invités à apprendre le kinjutsu de la barrière divine : il s'agit du duo Kyra et Minako, les deux minarai sous la tutelle de l'officier Hanzō. Kyra est un jeune homme d'une vingtaine d'année d'une corpulence svelte, mesurant environ 1,75m, peau caucassienne, yeux et cheveux brun, coiffé d'une coupe au bol, tout ce qu'il y a de plus banal.

Minako doit apprendre la barrière divine car selon son propre père, en tant que Meikyû, malgré elle, la jeune fille doit connaître ce Jutsu interdit et l'apprendre car un rituel pourrait grandement aider celle-ci à devenir plus forte et mieux être en symbiose avec son ancêtre primaire. Le duo du jour fait partie de la foule de personnes intéressées par ce concept. Cela dit, celle-ci diminue drastiquement, car en effet, la personne donnant les consignes à fait peur à bon nombre d'entre eux. Cette personne que Minako ne connaît que trop bien : le vainqueur du tournoi des gradés, c'est-à-dire Nara Aizen. La Banshee n'a pas peur, car elle a déjà été son élève et son adversaire pendant quelques séances d'entraînement ultérieurement. À quoi ça sert d'altérer notre chakra pour apprendre ce Jutsu, monsieur ? demande poliment Kyra à Aizen, avant de regarder en silence les nombreux curieux présents pour cet apprentissage des plus étranges.

Les deux nouvelles recrues du kyuubu se regardent, amusés par la situation, par le nombre de lâches qui partent, trop peureux vis à vis de la Mort. Le garçon du duo se mit à lâcher un petit rire avant de dire tout bas à sa collègue : « Ils sont nuls, ha ha. Maintenant on reste parmi l'élite n'est-ce pas ? » Minako, quant à elle, regarde un peu autour d'elle. Elle y voit entre autres Akio et Akagi, deux têtes qui lui inspirent confiance . Mais surtout, elle voit son amie, Hideko. Elle fait un signe de la main discret pour que ses trois connaissances, mais surtout son amie, voient qu'elle les salue. Minako espérait que tout le monde allait bien mais surtout la belle Metaru, car elle avait l'impression que personne ne voulait la voir. D'un signe de main, elle indique à Hideko de ne pas rester seule et de venir voir le duo si besoin.

Minako se pose plein de questions au sujet des fioles, mais, la plus importante, c'est celle-ci : Quel effet a le contenu de la fiole sur les sceaux ancestraux, et, de manière générale, sur les ancêtres ? Quel effet peut donner ce liquide sur Samanosuke, l'ancêtre de Minako ? Elle ne le sait malheureusement pas et il ne fait nul doute que le scientifique à qui elle a posé la question n'a pas la réponse. Le seul moyen de le savoir est de boire le contenu. De son côté, Kyra aussi se pose une question similaire avec l'âme de son arme de gladiateur, mais, tout comme elle, il doit boire le liquide. Les deux clampins se regardent, assis en face à face, tous deux ayant pris une fiole en main, se jaugent du regard, se préparent mentalement, puis boivent en même temps leur fiole.

Cette drogue qui doit altérer son chakra pour qu'elle maîtrise une puissance encore inconnue à ce jour, c'est ce que recherche la banshee, c'est pour cela qu'elle boit le liquide entièrement sans marquer une seule pause. Puis, une sensation étrange envahit Minako. Son corps s'engourdit et s'alourdit de plus en plus, puis, celle-ci tombe en arrière, son cœur s'arrêtant. Elle voit noir, jusqu'à arriver dans ce champ de lycoris qu'elle connait bien. Devant elle l'accueille Samanosuke, dans cette posture fière, fidèle à lui-même. « Je vois… Bienvenue chez toi ma petite. J'ai eu connaissance de cet exercice. Alors, que comptes-tu faire pour reprendre tes esprits et survivre ? » lui demande son ancêtre. « Euh, hé bien… » réfléchit-elle. Remarquant l'hésitation de son hôte, l'ancêtre insatiable l'encourage. « Réfléchis bien, tu connais déjà la réponse. Dans tous les cas, si tu survis et arrive à apprendre ce sort, alors tu seras digne de commencer un long entraînement à mes côtés. Alors, dis-moi. Qu'est-ce qui peut te pousser à vivre ? Quelle est ta détermination ? »

Minako s'était assise sur le ponton en bois sur le rebord du champ de lycoris, au pied de la porte en bois, scrutant le ciel crépusculaire de son monde intérieur, pensive. « Ken. » dit-elle tout bas. « Mon amour pour lui est ma détermination. Il est ma joie de vivre, ma Muse, il m'a accepté telle que je suis malgré mes cris de Banshee incontrôlés, parce qu'il écoute son cœur. Moi, j'écoute le mien, je veux tout faire pour soutenir les personnes que j'aime. Donc, pour Ken, pour Hideko, pour la Patrie. Je veux finir mes jours avec Ken, me marier et avoir un enfant avec lui. Vivre heureuse, pour et avec lui. Je l'aime, je dois y aller, je dois le rejoindre. Je dois m'éveiller. » Minako et Samanosuke se regardent. Ce dernier a l'air satisfait de la réponse de son hôte. « Regarde par là. Trouve le bon chemin dans le champ d'amaryllis derrière la maison pour revenir à la vie. »

Lorsque Minako se dirige vers le champ d'amaryllis, la vieille Yoko, nouvelle locataire du monde intérieur de Minako, sort de la demeure traditionnelle puis s'assoit sur le ponton en compagnie de Samanosuke. « Enfin je la vois rayonnante de l'intérieur, enfin… Enfin je l'entend parler de ses sentiments. Enfin ! Mon petit-fils a bien fait grandir ma petite Minako, je suis fière de ce petit couple. » prononce la petite dame en parlant au gardien de la jeune banshee. Ce à quoi, Samanosuke lui répond fièrement « En effet, mon hôte a bien grandi, elle sait ce qu'elle veut. Elle a enfin une volonté propre, et c'est en grande partie grâce à vous, Yoko. »

Minako entre dans les ronces et plonge dans le champ d'amaryllis, cherchant un moyen d'en sortir et revenir à la vie. Les effluves florales lui plait énormément et l'apaise. La Banshee cherche son chemin parmi les fleurs, de manière dynamique, enjouée. En pensant à ses amis, Ryuku, Koyama, Kaori, Kira, Hideko, Akio, et à son bien-aimé, Ken, elle se dit et se répète “ J'arrive les amis, j'arrive chéri, j'arrive papa. ” Au loin, elle a l'impression de voir sa sœur. Cette toute petite fille aux cheveux coupés au carré, cette enfant que Minako a toujours visualisé en voyant Mitsai rigole, lui tire la langue et lui demande de l'attraper. Les yeux de la banshee s'illuminent en voyant sa jumelle disparue, alors elle court pour essayer d'attraper l'enfant, lorsqu'au bout d'un moment, elle tombe dans un trou profond, sa chute paraissant éternelle dans l'antre de cette terre.

Son corps pâle semble être celui d'une véritable poupée en porcelaine, lorsque d'un coup, le métronome de sa vie se remet lentement mais sûrement en action, et, au fil des secondes, son rythme cardiaque correspond parfaitement à celui qui guide la symphonie maintenant le corps de Minako en vie. Puis, un sursaut. La demoiselle se redresse d'un coup avec la sensation d'être tombée lourdement. Son rêve était si réaliste qu'elle a cru chuter de plusieurs mètres de haut. Elle est assise par terre, se demandant où elle est. Son camarade, Kyra, se redresse en se tenant la tête, un mal de crâne lui prenant. Mais, en voyant Minako assise, il sourit et fait comme si tout allait bien, mais il reste silencieux et pensif car comme elle, il se pose des questions sur ce qu'il s'est passé. Le corps de Minako est encore engourdi, d'étranges sensations subsistent, sensations qu'elle ne peut expliquer. Kyra s'étant levé avant elle, il l'aide à se mettre debout.

Pourquoi la fille de la Mort se sent-elle aussi étrange ? Quelle est cette puissance que l'on a promis à cette Banshee ? Son chakra paraissait-il plus fluide, plus pur, plus puissant que d'ordinaire ? Quelle est la suite de cet étrange cours auquel elle participe ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako

Barrière divine - 3eme édition

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: