Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le mal du pays. [Ouvert]

Iranos Daiki
Iranos Daiki

Le mal du pays. [Ouvert] Empty
Mer 28 Juil 2021 - 22:18
Les journées d'été passaient les uns après les autres, comme le vend souffle sur les collines, et avec le temps, en emporte la substance. On avait dit à Daiki qu'avec le temps, il se ferait à sa nouvelle demeure, qu'il verrait dans le Pays de la Terre, la même beauté que celle d'où il vient. C'étais de belles paroles, pleine d'un optimisme qui est beaucoup plus présent chez le jeune homme que le reste de sa famille, mais dans ce cas-ci, il avait de la misère à y croire.

La journée encore, tout allait. Les nombreuses tâches à accomplir, les gens en besoin d'aide, la reconstruction avait amené sont lot d'opportunités, et c'est avec joie que Daiki en faisait le plus possible. Maintenant qu'il était sortie de l'académie à nouveau, avec son 2iem titre de Genin à vie, il était de son devoir d'aider les gens de ce village. Mais le jeune shinobi était déjà très pressé de partir en mission, de voir du pays… car l'aspect encore très dévasté, chaotique de la ville, lui pesait dessus. Ils avaient fuient pour retrouvé de la stabilité, et il n'avait trouvé que plus de désolation.

La nuit tombé par contre, c'étais le retour à la réalité. Quand Daiki n'avait que ses pensés, après le dîner, il se retirait presque toujours du domicile familial. Le plus souvent, c'étais pour aller s'entrainer avec son équipe, aller s'acheter quelques trucs a grignotés ou encore simplement trainer avec les quelques groupes auprès desquels il c'était fait une place avec le temps.

Cette nuit par contre, c'étais différent. Une certaine mélancholie s'empara du jeune homme, et il trainait un le toit d'une habitation en ruine, toujours vide. La structure tenait toujours debout, par miracle ou par construction solide et efficace, malgré le manque de près de la moitié de ses murs extérieurs.

Daiki leva les yeux au ciel. Il faisait chaud, et humide, un temps parfait pour observer les nuages qui semblait se disputer à coup d'éclair de chaleur de couleurs vives. Il leva la main, paume vers le haut, et quelques éclairs se manifestèrent entre ses doigts.

Un vent agréable venant de l'est vînt caresser les cheveux du garçon en mal du pays, et un sourire trop longtemps absent apparût sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Le mal du pays. [Ouvert] Empty
Jeu 29 Juil 2021 - 0:32
Avec le temps et les efforts conjoints de toute la force vive d’Iwa, peu à peu, les stigmates du cataclysme provoqué par Yonbi avaient tendu à s’effacer, gommés pour la plupart par les talents de bâtisseur et l’ingénierie que pouvait canaliser la cité marchande historique aujourd’hui devenue un véritable bastion militaire. Ces efforts, Yanosa y avait largement pris part, à chaque étape, aussi souvent et intensément qu’il lui avait été possible de le faire sans pour autant négliger ses autres obligations. Les officielles… ainsi que les plus officieuses. Cependant, malgré tous ces investissements, de chakra, d’énergie et parfois d’argent quand il s’agissait de donner du travail aux ouvriers civils, certaines sections de la cité se trouvaient toujours dans un état lamentable, et c’était tout juste si les masses de laves durcies et noircies par le temps avaient été déblayées. Et si beaucoup pouvaient ignorer ces portions de quartiers désormais largement minoritaires, mettant en avant la qualité encore renouvelée des nouvelles zones résidentielles qui étaient effectivement aptes à accueillir plus de monde et dans de meilleures conditions, l’Oterashi lui ne pouvait pas se contenter « d’assez bien ».

Car Iwa, sa cité, se devait de rayonner, d’offrir tout ce qu’elle pouvait à ses habitants civils comme shinobis. Et ce n’était pas le cratère laissé par l’irruption de Yonbi, à priori inaltérable en l’état, qui allait l’en dissuader.

Son service terminé, le guerrier de pierre toujours recouvert de bandages cicatriciels décida donc ce soir-là de s’atteler une fois encore à la tâche, poussant la rénovation et la réhabilitation même jusqu’aux confins de la cité, jusqu’aux ruines les plus excentrées et négligées qui pouvaient persister. Dans le ciel de la vieille Rokkusu, il s’envola donc, percevant distinctement les volutes d’air nocturne porter son corps allégé et le bercer de leurs doux courants. Même dans l’obscurité, la lumière lunaire et les éclairages extérieurs qui subsistaient allumés dans les rues suffisaient amplement aux yeux de l’Oterashi pour distinguer clairement les zones encore en jachère. L’une d’elles se détacha rapidement du reste, aisément identifiable tout à l’ouest de la ville. Une zone d’ombre, une aire de rien, que l’Assimilateur allait donc s’employer à remettre à neuf. Et peu lui importaient les plaintes que pourraient produire les habitants les plus proche de son chantier nocturne, amplement assez éloignés de toute façon pour pouvoir faire la sourde oreille une petite poignée d’heure tout au plus.

Amorçant sa descente depuis les cieux, Yanosa se délecta des forces aériennes qui se massaient autours de son corps pour tenter de le freiner, lui faisant presque sentir une volonté propre aux éoles. A quelques mètres du sol, son corps se stabilisa toutefois sans problème avant de terminer sa descente jusqu’à atterrir tout à fait en face d’une assez large ruine. Trop endommagée pour être simplement restaurée. Pas assez pour être ne nécessiter qu’un simple travail de déblayage. Ce soir, le Tellurique allait devoir faire table rase. Mais alors qu’il s’apprêtait à commencer, ses sens d’abord, puis son regard captèrent la silhouette et l’énergie électrique d’une présence, sur le toit délabré.

« Hey, là-haut ! Descendez de là et éloignez-vous ! Fit-il toner de sa voix grave et éraillée. Ce bâtiment va être détruit pour la réfection du quartier, dépêchez-vous ! »

Technique utilisée

_________________
Le mal du pays. [Ouvert] Yano_b10

Theme MusicLe mal du pays. [Ouvert] Giphy

Theme


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Jeu 29 Juil 2021 - 13:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Le mal du pays. [Ouvert] Empty
Jeu 29 Juil 2021 - 1:08
Le regard de Daiki se perdait dans le lointain, son sourire retrouvé au lèvre, en pensant à Ekko et Maggie. Ils devaient dormir à l'heure qu'il est, mais l'idée d'aller déranger leurs sommeils afin de faire une petite balade nocturne, voir une petite séance d'entrainement, lui passa tout de même à l'esprit. Il se ravisa, après, on allait encore faire passer des rumeurs à son sujet. C'est drôle comment les gens, en voyant une simple amitié et un lien d'équipe fort, deviennent suspicieux, et cherche la petite bête noir qui se cacherait derrière se comportement pourtant bien naturelle et positif.

C'est alors que, brisant les murmures du vent, une silhouette mystérieuse se posa près de la maison. Le jeune shinobi avait remarquer cette forme qui perçait le ciel, mais n'y avait pas plus fait attention que ça, jusqu'à ce qu'il l'interpelle directement, lui demandant de descendre de l'endroit, sous prétexte qu'il va être démoli. Mais qu'est-ce qu'un shinobi volant, au beau milieu de la nuit, venait faire dans un quartier délabré comme celui-ci? De plus, allait-il vraiment commencer la démolition maintenant? Là et tout de suite?

Daiki sauta du haut du toit, atterrissant, un main au sol pour se donner un style un peu classe, à coté de ce mystérieux… et plutôt flippant, personnage. Un regard dur et des bandages sur tout le corp, le jeune shinobi se demandait s'il ne venait pas de faire une erreur, car cette personne avait tout l'air d'un shinobi renégat, d'un bandit ou presque d'un monstre. Il décida de prendre la parole.

'' Vraiment? En pleine nuit? Et moi qui croyais que les travailleurs se couchaient avec le soleil. ''

Il dit, visiblement un peu taquin, en essayant de déterminer si cet homme aux airs dangereux avait peut-être un sens de l'humour, et qu'il était simplement blessé en dessous de ses bandages. Et puis, Daiki ne pouvait pas réellement s'empêcher de parler, il avait horreur du silence.

'' Vous allez quand même pas coucher la maison à coup de poing, si? Vous êtes déjà blessé de la tête jusqu'aux orteils visiblement.''

Daiki ne payait vraiment pas de mine en ce moment, à coté de Yanosa. Il était habiller en civil, et la seule arme qu'il avait sur lui était un kunai attaché au dos de sa taille, une précaution qu'il préférait prendre à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Le mal du pays. [Ouvert] Empty
Jeu 29 Juil 2021 - 14:14
Sans tarder, la présence qu’il avait décelé au sommet de la ruine inhabitable se manifesta plus clairement et, dans un saut maîtrisé quoi que légèrement exagéré, celui qui s’avéra être un tout jeune homme aux cheveux bruns se présenta devant l’Oterashi. Difficile dans la relative pénombre de repérer les détails morphologiques précis du visage à priori rond et angélique de l’adolescent, mais sans pouvoir lui associer un nom, le Tellurique était malgré tout à peu près certain de l’avoir déjà croisé il y avait quelques mois de cela. Son esprit tout à fait tourné vers l’efficacité, une journée de travail et de fatigue accumulée déjà dans les pattes, Yanosa n’avait cependant aucune envie de se fendre en présentations superflues, même si un détail avait capté son attention lorsqu’il avait vu la petite nuée d’éclair jaillir du toit.

« ...Et si c’était le cas, comment pourrait-on assurer la défense du village de nuit, hm ? La cité peut avoir l’air de s’endormir, mais il ne faut as se fier aux apparences. Pousse-toi maintenant. »

Joignant le geste à la parole, le guerrier de pierre posa une main ferme et autoritaire sur l’épaule du jeune homme pour le forcer à se déporter sur le côté, son attention définitivement braquée sur la grande bâtisse ravagée face à lui. Bien malgré lui, la remarque qui sortit de la bouche du noctambule le fit légèrement sourire l’espace d’un instant, son cynisme inébranlable reprenant rapidement le dessus.

« … Qu’est-ce que je viens de dire sur les apparences ? »

Plantant des appuis dans le sol comme si son corps s’apprêtait à se muer en un canon à poudre géant prêt à tirer, l’Oterashi canalisa rapidement une grande quantité d’énergie dans son corps et, dans un déferlement qui fendit tout l’espace devant lui, fit jaillir une foultitude de flux rocheux acérés qui allèrent démolir avec fracas tout ce qui pouvait être resté d’aplomb dans l’habitation en ruines. Les murs s’effondrèrent, de même que la toiture, les supports et les reliquats d’ameublement abîmés. En quelques secondes à peine, la destruction entamée par Yonbi fut achevée dans un nuage de poussière, laissant la place à la suite du programme.

« … Bien. Ne reste plus qu’à déblayer… A en juger par les éclairs que j’ai aperçu tout à l’heure… j’imagine que tu n’as pas de prédisposition pour le Doton, n’est-ce pas… ? Es-tu seulement sorti de l’Académie.. ? »

Tout en attendant et écoutant la réponse, le Tellurique ne perdait pas de temps et faisait jaillir de son corps sur le côté de nouveaux flux rocheux, plus lents et plus massifs, qui allèrent former près des tas de décombres deux larges parois de pierre de plusieurs mètres de haut côte à côte, prêtes à pousser les débris sur son injonction. A en juger par la réaction initiale du jeune homme, l’apparence caractéristique du guerrier de pierre ne l’avait pas trahi, chose qui devenait de plus en plus rare avec le temps, mais peut-être finalement n’était-ce qu’une question de secondes avant que l’adolescent noctambule ne fasse le rapprochement.


Techniques utilisées


_________________
Le mal du pays. [Ouvert] Yano_b10

Theme MusicLe mal du pays. [Ouvert] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Le mal du pays. [Ouvert] Empty
Jeu 29 Juil 2021 - 19:12
Visiblement, ce grand colosse pour le moins terrifiant n'avait pas réellement de mauvaise intention. Par contre, ça poigne ferme a rapidement eu raison de la posture du jeune shinobi, le déplaçant aisément sur le coté, afin d'accomplir ça tâche nocturne. Par contre, il était évident de remarqué que pour lui, 'travailleurs' incluait les shinobis. Un peu étrange comme lien, mais après tout, ils étaient techniquement payés comme un travail normal à contrat. Par contre, la petite montée subtile du coin de la lèvre chez le Shinobi expérimenté avait satisfait Daiki. Même avec cette apparence, il avait au moins les restes d'un sens de l'humour fonctionnel.

Après que l'utilisateur du Dôton fût son office, de manière incroyablement efficace qui plus est, Daiki ne pu s'empêcher de se tourner vers lui avec un petit hochement de tête approbateur. Par contre, sa remarque sur les apparences ne pouvait pas rester impuni, mais il aurait été impoli de l'interrompre alors qu'il lui posait une question. La dites question était un peu frustrante, mais il comprenant le questionnement.

'' Il faut avoir une sacré pair d'yeux pour l'avoir remarqué à cette distance, tu cacherais pas un Byakugan derrières les bandeaux? Effectivement, je suis plus du genre Raiton , peu commun ici je présume. Donc à part éclaté les morceaux de pierres en plus petit morceaux, plus chiant à ramassés, je ne peux qu'aider avec mes mains.''

Le jeune homme porta une attention à la maîtrise de son interlocuteur pour la terre, il ne l'avait pas vue faire de signe de main, ce qui était indicateur d'un expert tout au moins!

'' Pour ce qui est de l'académie, oui, j'en suis sorti… deux fois même, si tu préfère être spécifique. Un fois ici, et une fois d'où je viens. À 16 ans, ce serais quand même la honte de toujours y être... déjà que j'avais l'impression d'être le plus vieux de la cohorte...''

Daiki passa une main délicate dans ses cheveux ébène, un peu de statique transférant vers ses doigts.

'' Et puis… niveau apparence, tu fais pas exactement inoffensif hein. J'ai eu un peu peur d'être tombé sur genre… un shinobi prisonnier qu'on avait tenté de sceller.. ou alors un ninja légendaire mort-vivant. Mais à un juger par ce que je viens de voir, tu es comme moi en fait… ''

En disant cela, le jeune homme brandit une main dégagé, et avec un peu de concentration, sa mains se changea rapidement en foudre ayant toujours vaguement la forme d'origine.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Le mal du pays. [Ouvert] Empty
Ven 30 Juil 2021 - 13:19
« Plus commun que tu ne le crois », répondit-il au jeune homme sans vraiment le regarder au sujet du Raiton et de sa distribution dans les rangs iwajins.

Par une série de flashs qui lui apparurent successivement et à toute vitesse, Yanosa se remémora du nombre d’entraînements qu’il avait mené avec et contre ses partenaires d’Iwa, et la part d’entre eux en particulier qui l’avaient opposé à leur nature souvent foudroyante. Musashi, Taishi,… Sans oublier ce marionnettiste ô combien pernicieux qu’il avait affronté dans le palais du Shogun à Tetsu et qui avait bien failli le découper en morceaux. Non, les montagnes de Tsuchi et même du Pays du Fer ne tarissaient pas de talents pouvant manier la foudre, et si l’Oterashi avait pu autrefois s’en plaindre, il avait s’agit rétrospectivement d’autant d’opportunités pour lui d’adapter son style de combat à ces adversaires qui, naturellement, disposaient d’un avantage élémentaire sur lui. L’apprentissage dans la douleur, une doctrine que le guerrier de pierre avait porté à son paroxysme au fil du temps et des épreuves.

Laissant la routine de son travail guider son chakra, Yanosa commença à pousser les débris avec sa paroi de roche, les tassant et les reléguant à un endroit plus éloigné où ils ne risqueraient pas de gêner la reconstruction totale du bâtiment qu’il allait entreprendre. Du pain béni pour certains ouvriers civils, qui savaient comment ré-exploiter ce genre de matériaux pour des projets plus petits.

« Seize ans ? Tu es loin d’être le Genin le plus vieux du village je te rassure. Certains ont besoin de temps, pour trouver leur vocation… Et où est-ce que tu as fait tes classes, la première fois ? »

Tout en alimentant la conversation, le Tellurique continuait de dégager le terrain, provoquant un brouhaha ambiant qui le forçait à donner de la voix pour être parfaitement intelligible. Lorsque le jeune noctambule en vint à jouer carte sur table quant à ce qu’il avait pensé de lui dans les premiers instants, Yanosa eut un rire amer, trop conscient de ce qu’il pouvait incarner physiquement depuis ses « démêlées » avec Yonbi. Avec ou sans bandages, il faisait figure de créature, de chose anxiogène qui n’avait plus grand-chose de vraiment humain. Un constat fataliste duquel il était coutumier, mais pas autant que le fait de trouver du sang neuf qui partageait la nature profonde de son pouvoir.

« ...Ha… ! On a une imagination fertile à ce que je vois. Mais sur ce dernier point, tu as raison… Un Assimilateur de foudre… Tu n’as jamais entendu parler du Dojo des Assimilateurs en centre ville, depuis ton arrivée ici ? Il se trouve à l’est, à la lisière des quartiers résidentiels… Tu ne peux pas le manquer, avec ses quatre entrées et son atrium d’où émerge un arbre géant. »

Dans un fracas soudain, les tas de débris terminèrent leur course à l’endroit souhaité par l’Oterashi, qui se retourna dès lors pleinement en face du jeune adolescent tout en faisant réintégrer à son corps le flux rocheux qu’il avait utilisé pour le déblayage.

« … Si tu veux en apprendre plus sur ton pouvoir, apprendre comment le maîtriser, passe nous voir là-bas. Pour me retrouver, demande à voir Yanosa. Et évite de traîner dans des ruines, à l’avenir… Un accident est vite arrivé, surtout de nuit. »

Le guerrier de pierre oeilla la zone en jachère qu’il venait d’aménager. La construction d’un nouveau bâtiment, plus complexe et chronophage, attendra un prochain temps libre de sa part pour être exécutée.

_________________
Le mal du pays. [Ouvert] Yano_b10

Theme MusicLe mal du pays. [Ouvert] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Le mal du pays. [Ouvert] Empty
Ven 30 Juil 2021 - 17:35
Daiki avait assumé à tord que la maîtrise de la foudre serait chose plus rare dans le coin. Il n'avait vue que peu d'adepte en ninjutsu utilisé son élément. Mais l'homme au bandages savait certainement plus que lui, son expertise, il l'a portait sur tout son corp avec asser d'insistance, ça c'étais sure. Peut-être que le jeune shinobi avait assumé que le Dôton serait plus commun parce qu'ils étaient au Pays de la Terre, mais il est vrai que ce qui choisi l'affinité primaire d'un shinobi n'est surement pas dans l'air.

La remarque sur son âge n'as pas tardé à attiré l'attention de Daiki. Elle était suivi d'une question, et rendait un peu confus le jeune homme, car ce n'est pas ce qu'il avait dit. Toutefois, le shinobi plus expérimenté avait raison. De nombreux ninja passait leurs vie Genin, mais avec ses ambitions, l'adolescent ne se voyait pas demeurer au plus bas rand pour le reste de sa vie.

'' J'imagine, mais quand même, sortir de l'Académie à 16 ans c'est un peu nul. Si tu dois le savoir, je suis sortis de l'Académie à 12 ans quand ma famille habitait à Kumo. Tu as du croiser un ou deux Iranos dans les efforts de reconstruction, mais nous somme originaire du Pays de la Foudre. On est venu pour fuir l'occupation du Teikoku, et bam... quelques mois plus tard... ''

Le jeune homme regarda un moment vers le cratère laissé par le dieu qui avait attaquer le village soudainement.

''... gros singe qui manipule la lave...''

Il eu un petit rire vide. Il savait que l'attaque de Yonbi, et la reconstruction qui suivis, avait contribuer à ce que sa famille s'intègre bien mieux au village, mais c'est vrai que quand on y pense, c'étais un peu ridicule.

'' ... donc comme tu peux voir, on va de catastrophe en catastrophe.''

Mais ça n'allait certainement pas ternir le sourire qu'il avait sur le visage. Le jeune homme était passer au travers de ses deux événements lourd de conséquences, mais son visage de trahissait ni de désespoir, ni de peur. Son optimisme n'était entaché que légèrement par son mal du pays, mais ça n'allait certainement pas l'empêcher de faire quoi que ce soit.

La mention du grand bâtiment avec l'arbre qui pousse au centre surpris le jeune homme. Il s'était bien demandé ce qu'était cet espèce de temps, il avait assumé un lieu de culte, mais c'étais bel et bien un dojo… pour les gens comme lui? Ingénieux quand même d'ouvrir ce genre d'établissement!

''Et bien, c'est une invitation que je ne manquerais pas d'accepter! Je m'entraine beaucoup avec mes coéquipiers, mais c'est vrai que j'ai pris un peu de retard sur ma maîtrise du Raiton... pour être honnête, le mieux que j'en fais, c'est pour rendre mes projectiles plus efficaces.''

Il n'avait pas à en avoir honte par contre, il affectionnait particulièrement sa botte secrète.

'' Je note, pas dans les ruines de nuits. Je vais devoir me trouver un autre endroit tranquille donc! Merci du conseil.''

En peu de temps, Daiki était devenu plutôt à l'aise avec l'homme qui pourtant lui semblait très effrayant à la base. Il avait même apprit son nom! Un peu d'entrainement avec quelqu'un qui avait l'air aussi intense et déterminé, ça allait certainement faire son effet!

'' Oh. Mon nom c'est Daiki, du Clan Iranos. Content de faire ta connaissance Yanosa. ''
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Le mal du pays. [Ouvert] Empty
Sam 31 Juil 2021 - 0:45
« Kumo, hein… je vois. »

Le souvenirs une fois de plus affluèrent dans l’esprit du guerrier de pierre, qui n’avait certes jamais mis les pieds au Pays de la Foudre, mais qui y avait perdu deux camarades plus gradés que lui, Shin et Etsuko. Pris dans le feu croisé des envahisseurs de l’Empire et des défenseurs des Nuages, les deux shinobis de la Roche en voyage pour valider les termes d’un traité d’alliance avaient été brutalement pris à partie et éliminés par des soldats du Feu. C’était Taishi, à l’époque encore considéré comme un déserteur, qui avait rapporté les dépouilles de leurs camarades… Ces deuils, comme bien d’autres, Yanosa les avait traversé et assimilés, mais se rappeler de ce temps là piquait malgré tout ses nerfs, surtout en ce moment avec l’état dans lequel il voyait Iwa et sa hiérarchie.

« Ce n’est pas parce qu’on joue de malchance qu’il faut pour autant accepter sans broncher ce qui nous arrive, au contraire… Et ce n’est pas comme si des... « catastrophes », ne se produisaient pas de toute façon aux quatre coins du Yuukan. Difficile d’y échapper, et pour vraiment faire cesser ces folies, il n’y a pas trente-six solutions… Agir. »

L’Oterashi contempla un bref instant la zone qu’il venait de déblayer, comme si il avait s’agit d’une page blanche sur laquelle écrire la suite de leur Histoire. Elle l’était, en un sens, puisque bientôt en jaillirait une nouvelle bâtisse plus pérenne et autrement plus belle que l’ancienne, mais les pensées du pugiliste enrubanné allaient toutefois bien au-delà que de menus travaux de réfection.

« Daiki...Iranos. Très bien. Nos portes te seront grandes ouvertes. Le Dojo est accessible à tous, même à ceux qui ne partagent pas la nature de notre pouvoir, et ce ne sont pas les salles d’entraînement qui manquent. Pour les foudroyants dans ton genre… nous avons même fait installer quelques aménagements intéressants. Mais, tu pourras les découvrir par toi-même. »

Monolithique, Yanosa fit quelques pas sur le côté en dépassant le jeune Daiki, rassemblant déjà dans son corps l’énergie Mitsudo qui lui permettrait de s’envoler sans le moindre effort ou presque vers le Dojo, justement. Ballotté de Kaminari jusqu’à Tsuchi. On pouvait dire que l’Iranos et sa famille n’avaient clairement pas eu le nez creux dans leur choix pour leur destination d’exil, même si le fait qu’aucune mort n’était à déplorer dans leur clan demeurait un aspect positif à la chose.

« … A très vite, Daiki. »

Une flexion des genoux plus tard, dans la p »nombre du ciel étoilé, le guerrier tellurique s’envolait donc, pour aller trouver le repos salvateur qui l’attendait dans ses quartiers du Dojo.

Technique utilisée

_________________
Le mal du pays. [Ouvert] Yano_b10

Theme MusicLe mal du pays. [Ouvert] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Le mal du pays. [Ouvert] Empty
Sam 31 Juil 2021 - 5:52
La mention de son village natale semblait troublé l'homme au bandages, surement des histoires entre villages qui pourtant avait des relations cordiales jusqu'à récemment… après, le monde des Shinobis étaient le genre d'endroit où les pactes de non-agressions n'incluaient pas toujours de ne pas espionner l'autre, ni de mener des missions de vols. Daiki était bien conscient qu'il serait possible que plus tard, il doit exécuter ce genre de mission, même si ça ne lui plairait gère.

Yanosa avait raison, Daiki ne pouvait pas blâmer les catastrophes qui ont semblés suivre sa famille. Il y en avait partout dans le monde, et ça ne servait à rien de s'apitoyer sur son sort. Avec un hochement de tête positif et décidé, il approuva la solution qui lui était proposé.

'' Je suis d'accord, c'est pour ça que j'ai bien l'intention de devenir un shinobi légendaire! Je vais me spécialisé dans ce genre d'événement, et je parcourrait tout le continent pour venir en aide au gens! ''

Le jeune shinobi optimiste, marqua une pause courte avant de rajouté, un peu à demi-mots.

'' Où alors je me contenterais de faire partie de mon équipe, idéalement atteindre le rang de Jônin, et aider là où je peux, quand je peux.''

Il eu un petit rire amusé après avoir dis ça. Il croyait bien qu'il avait le potentiel de devenir l'un des meilleurs, mais il n'allait certainement pas abandonner ses camarades sur le chemin. Il avait noué des amitiés pour une raison après tout!

Il semblerait que la besogne nocturne de l'utilisateur Dôton était terminé, et il se tenait prêt à partir après avoir répété son offre de venir au Dojo. Daiki était déjà convaincu d'y aller, il n'allait pas exactement dire non à un entrainement avec un shinobi qui, visiblement, avait beaucoup d'expérience, et avait un pouvoir similaire au sien. Ça ne courait pas exactement les rues, après tout.

'' Bien, à bientôt Yanosa! ''

Il regardait s'envoler le plus-trop-mystérieux hommes au bandages, puis, la solitude et le silence retomba sur la rue, maintenant dénudé d'un autre bâtiment. Il glissa les mains dans les poches, puis se retourna vers le chemin de la maison, sifflotant une chanson de son pays natale. Peut-être que ce sentiment ne partirait jamais, mais au final, il est bien possible qu'il ait trouvé sa place ici, sa nouvelle maison au pays de la terre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos

Le mal du pays. [Ouvert]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour au Pays [Ouvert]
» Le retour de l'élu [ouvert]
» Décrassage [Ouvert]
» Iwa la Nuit [Ouvert]
» Renforcement [Ouvert Iwa]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: