Soutenez le forum !
1234
Partagez

Retour [YANOSA]

Nihito Meho
Nihito Meho

Retour [YANOSA] Empty
Dim 15 Aoû 2021 - 6:25

RETOUR



Combien de temps avait-il passé en haut de sa tour ? Une, deux … Non trois semaines c’était écoulées depuis sa dernière grande mission. Le monde ne cessait d’évoluer et alors que des changements particulièrement monstrueux guettaient le monde shinobi, Mého du d’abords faire face à de plus petits changements qui ne manquèrent cependant pas de le faire sourire. Iwa grandissait, tombait, se relevait encore et encore. Combien de fois l’avait-il vu tomber et se relever. Aujourd’hui encore, c’était le sublime spectacle d’une Iwa se relevant qui se dressait sous son regard passionné. Chaque homme, chaque femme s’étaient donné corps et âme pour cette mission. Le fruit de leur effort commençait enfin à murir et il fallait admettre qu’il s’était peut-être un peu trop isolé de son côté.


Si Iwa avait changé Mého aussi … Chunin, Samouraï, détenteur de celle qui pourfend les cieux, Mého avait évolué et les quelques jours qu’il avait pris pour se perfectionner avait aussi finit par faire changer le jeune homme et ce même de façon infime. Un regard plus assuré, des yeux éveillés et une posture sûre … C’était un nouveau Mého qui arpentait les rues d’Iwa. Avec le temps, sa connaissance de son arme avait enfin commencé à évoluer … Sans pour autant la comprendre à 100% il avait fini par enfin réussir à la canaliser, accroché à sa taille, seul quelques esprits particulièrement aiguisés pouvaient ressentir les quelques effluves d’énergies qui s’échappait de cette dernière et même pour eux cette sensation restait infime, à la limite du rêve.


Ce fut après plusieurs longue minute de marche qu’il porta finalement son attention sur une silhouette qui ne pouvait qu’attirer son attention. Dans cette Iwa en pleine reconstruction, l’homme qui s’était dessiner sous les yeux du shinobi était ce qu’on pouvait appeler une relique du village. Aussi longtemps qu’il s’en souvenait, Mého avait toujours vu Yanosa comme l’un de ses supérieurs … Il l’avait connu dans tous ses états et c’était d’ailleurs pour cette raison qu’un pincement au cœur le saisissait à chaque fois qu’il entrevoyait les traits calcinés de cet homme.


Comment l’interpelé ? Yanosa était un homme naturellement alerte et il avait probablement déjà repérer le jeune ninja qui lui cherchait encore à confirmer son hypothèse. Un geste de main ? Un petit appel ? Comment un chunin du puissant village de la roche pouvait se retrouver face d’aussi insolite problème de la vie. Décidé à ne pas céder à ses anciens démons, sa foulée s’allégea soudainement tandis qu’il disparaissait aux yeux des moins habitués. Réapparaissant subitement face à l’assimilateur, Mého se contenta de lever une main assuré accompagné d’un sourire amical.

- Ça fait un bail, ça te dit une tasse de thé ?


@Oterashi Yanosa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Retour [YANOSA] Empty
Lun 16 Aoû 2021 - 17:20
La marche a pied avait ce petit quelque chose de primitif et de rudimentaire que le guerrier de pierre continuait à affectionner, en dépit de ses facultés à se déplacer sans l’ombre d’une contrainte aussi bien dans les airs que sous Terre. Fouler le sol, laisser ses pas le guider machinalement vers sa destination, sans avoir à y penser, laissait toute la place possible dans son esprit aux réflexions qui trottaient sans cesse et lui susurraient parfois des plans trop extrêmes même selon ses propres standards. A l’échelle du Yuukan, l’équilibre était encore loin, et Iwa elle-même semblait toujours danser sur la corde raide entre la chute et le salut, mais Yanosa continuait malgré tout, et en dépit des derniers événements, à assumer toutes les responsabilités qui lui échouaient. Entraînement des nouvelles recrues, mise au point de jutsu combinés destructeurs, rédaction des rapports des nombreuses missions dont il s’acquittait,… L’Oterashi n’avait pas le temps de s’ennuyer, et c’était en soit bien plus préférable que de laisser sa propre énergie le dévorer de l’intérieur.

Arpentant donc les artères commerçantes après avoir conclu une patrouille de routine dans le périmètre restreint, le guerrier sans visage se dirigeait droit vers le Dojo des Assimilateurs, empruntant sans avoir à y réfléchir le chemin le plus court. Une impression persistante, cependant, lui chatouilla la nuque. Comme l’impression… d’être suivi. Yanosa avait depuis un certain temps déjà appris à semer les équipes du Sazori, ses propres coéquipiers missionnés par leur Taishô commun, lorsqu’il estimait en avoir besoin, mais cette impression là était différente. Cette ou ces personnes, songea-t-il, ne cherchaient pas à se cacher, contrairement aux forces spéciales, et ce fut finalement à un petit carrefour, après avoir brièvement tourné la tête vers l’arrière, que le Tellurique sentit la présence se manifester devant lui.

« ...Ha. Mého… Je ne t’avais pas revu, depuis la bataille aux Crocs. Tu as appris à soigner tes entrées… »

Une main lourde, poignante mais amicale enserra momentanément l’épaule du Nihito, tandis que Yanosa reprenait sa route en dépassant son camarade.

« J’ai ce qu’il faut dans mes quartiers, suis-moi. »

Et ainsi le mena-t-il à l’étage du Dojo des Assimilateurs quelques rues plus loin, à la frontière des quartiers commerçants et résidentiels, l’intimant à le suivre dans les corridors et escaliers de pierre et bois bruts jusqu’à rejoindre ses appartements. Rustiques, ceux-ci étaient pauvrement meublés, si ce n’était pas du tout si l’on considérait que tous les rangements étaient faits à même la roche qui composait les murs. L’espace y était toutefois apaisant malgré tout, et si l’assise penchée et ergonomique de l’Oterashi au fond de la pièce pouvait faire penser à un engin de torture à des yeux non aguerris, c’était en réalité tout l’opposé pour le guerrier tellurique.

« Fais comme chez toi, je nous sers quelque chose », dit-il en désignant vaguement de la main l’un des tabourets ou fauteuils de pierre brute qui se trouvaient respectivement près d’une large tablée de roche et d’une table basse plus petite.

Le Chûnin sortit d’une alcôve une bouteille ainsi que deux verres, qu’il plaça au plus près de l’emplacement choisi par Mého, les servant tout deux une lampée de ce breuvage froid aux herbes longuement infusées.

« Toi et ton éléphant vous avez assuré, ce jour-là… Sans parler du sceau que tu as utilisé pour calmer les hordes de réincarnés… J’étais… un peu occupé pour te voir à l’oeuvre, à ce moment là, mais l’un de mes clones t’a vu faire. Un sceau impressionnant, vraiment… Si tu pouvais un jour prendre le temps de m’apprendre son fonctionnement… Enfin, il faudrait d’abord que je finisse d’étudier les bases du Fuuin pour ça. Le temps… nous manque décidément de plus en plus. »

Il attrapa son verre et le vida d’une traite, sachant pertinemment que son contenu n’était pas spécialement bon mais avait avant tout d’excellents apports énergétiques. Son regard, un instant, lorgna du côté du sabre que le Nihito avait à son côté.

« ...Nouvelle lame.. ? »


_________________
Retour [YANOSA] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Retour [YANOSA] Empty
Mer 29 Sep 2021 - 23:43



RETOUR






Sans s’en rendre compte Mého s’était retrouvé assis face à l’assimilateur dans ce qui était visiblement ses appartements. La pièce était à l’image de son propriétaire, sobre, organisée et quelque peu étrange sans pour autant être totalement antipathique. Parmi les points dérangeant de l’espace, se trouvait le fait que l’ensemble des meubles proposer était en réalité des extensions de sol ou du mur. L’assimilateur avait ainsi logiquement fait usage de ses dons et ce, en négligeant peut être la nécessité d’apporter un peu plus de couleur à son environnement.


Si les questionnements ne manquaient pas pour le jeune homme Mého prit quand même le temps d’écouter son hôte et porta rapidement sa coupole à sa bouche ne souhaitant pas paraitre impoli aux yeux de l’Otérashi. Une courte seconde s’écoula avant que le breuvage ne rentre effectivement en contact avec ses lèvres. La coupole posée sur ses dernières sans vraiment s’incliner, le jeune Nihito avait en effet discrètement sniffer le contenu afin d’éliminer toute trace d’alcool de son verre. Yanosa n’avait visiblement pas oublier le premier grand entretient et avait intelligemment servi un simple thé aux herbes au jeune homme qui apprécia l’attention.


Leur discussion commença ainsi se tournant rapidement vers l’évènement qui était probablement dans l’esprit de tous en ces temps troublé … L’assaut de l’homme au chapeau et ses généraux. Mého ne pensait pas avoir fait une impression aussi grande que ce que l’Otérashi d’écrivais et si les paroles de ce dernier était rassurante et son avis n’évoluait guerre dans ce sens lui qui ne pouvait qu’admirer celui qui avait réussi à toucher celui que tous voyaient intouchables.


-Cette techniques cette cohésion que tu as eue avec Taishi … C’est vous qui avez été impressionnant. Après pour ce qui est de mes techniques, rares sont celle que je garde pour moi et c’est avec plaisir que je t’en l’enseignerai dès que tu te sentiras prêt Yanosa san …


Mého laissa doucement le silence retomber observant d’un œil amusé la descente de son interlocuteur. Encore une fois l’assimilateur montrait qu’il ne savait pas faire les choses à moitié et alors qu’il reposait son verre vide sur la table, ses yeux se posèrent sur celle qui occupait maintenant la place principale sur les hanches du NIHITO. Instinctivement sa main se posa sur la garde de l’épée … Mého n’avait aucune crainte à l’égard de Yanosa et pourtant, il devait admettre que le poids de cette responsabilité était réel. Il avait ainsi naturellement développé quelques réflexes qui pourrait peut-être lui sauver la vie et ce grip instinctif en faisait partie.


-Il y a quelques temps déjà nous avons récupérer un artefact dans les terres éloignées de Kaze. Toph san a longtemps garder ce dernier pour l’analyser et il y a quelques temps, elle a pris sa décision donc voilà …


A nouveau sa voix s’arrêta pour laisser la conversation respirer.


-Pour ce qui est de l’épée en elle-même, elle reste pleine de surprise comme tu dois le sentir. Elle émet et en continue cette étrange aura qui pour moi est là preuve qu’elle peut être bien plus … Et je compte bien découvrir comment !


Cette fois il s’arrêta bien plus brutalement pour marquer la fin de son intervention, ses yeux bien plus lourds étaient fixés sur Yanosa :


-Et toi comment vas-tu depuis cet évènement ? Temps de choses se sont passé… Celui qui se prenait ouvertement pour un dieu a été ramener aux statuts d’homme par la force de la roche et aujourd’hui la guerre ses un peu plus rapprochés de nous et, l’échec n’est pas permis.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Retour [YANOSA] Empty
Jeu 30 Sep 2021 - 21:24
Un sourire aigre s’afficha sur le visage enrubanné du guerrier de pierre face à l’appréciation de Meho quant aux déroulé de l’escarmouche qui s’était déroulée aux Crocs. Ses doigts tracèrent des courbes sur l’arête circulaire de son gobelet qu’il tenait toujours du bout de la main, trahissant les regrets qui remuaient toujours son esprits depuis ce jour. C’était vrai : Taishi et lui, avec les billes dont ils avaient disposé à ce moment là, avaient certainement fait du mieux qu’ils avaient pu pour pousser le Chapelier dans ses retranchement. Cela n’empêchait pas pour autant l’Oterashi d’entrevoir cet embranchement désormais révolu, ce futur qui leur avait échappé et qui n’avait finalement tenu qu’à l’emplacement de la bombe placée au coeur de leur combinaison. Mais regretter ne servait à rien, cela le Tellurique s’en faisait l’avocat, et toute énergie mentale dépensée dans ces ruminations l’était en pure perte.

« ...Je te remercie. Le Mitsudo… je dois déjà la vie à ce pouvoir. Je la dois à tes enseignements, et je suis sûr que le Fûinjutsu pourra me sauver la mise également le moment venu. Si tu avais d’ailleurs un point d’entrée en la matière pour me mettre en selle.. je serais preneur. »

Yanosa avait pu accorder un peu de temps à la discipline il y avait quelques années de cela, mais n’avait pas pu trouver à la fois le temps et les ressources pour s’y plonger durablement par la suite. Le temps… Un ennemi mortel, à plus d’un titre. Mais si Meho estimait en avoir un peu à consacrer au guerrier sans visage, ce dernier était prêt à l’investir également de son côté pour faire ses premiers pas concrets dans l’art des sceaux. Pour le moment cependant, l’attention de Yanosa restait comme aimantée par l’arme que le Chûnin du Manazuru portait à son côté et, percevant plus distinctement l’aura qui en émanait, le Tellurique comprit qu’il était tel le papillon de nuit attiré par la flamme.

« A Kaze, hein… Cette lame… irradie du Raiton. Je le sens… C’est une grosse responsabilité, que t’a confiée Toph avec ce sabre. En faire usage face à Rei, face à Tôsen… n’aurait certainement pas été sage. Tu n’as pas encore eu l’occasion de la roder ? »

L’Oterashi laissa sa question planer dans l’air, s’éloignant pour de bon de son verre en faisant quelques pas sur le côté.

« … Pour percer les mystères d’une telle arme, il faut de la pratique. Si tu as le temps, nous pourrons en engranger un peu plus tard, sur un plateau ou en bas dans le Dojo. »

« Comment il allait ». La question aurait pu avoir de quoi le faire sourire, si Yanosa ne s’était pas senti autant oppressé par ses obligations officielles et sa hiérarchie, combinées à celles qu’il faisait peser sur ses épaules de lui-même. Comme de coutume, Meho faisait preuve d’une candeur presque touchante, derrière laquelle l’Oterashi ne percevait malheureusement que trop bien la relative indécision qui le caractérisait. La mort de Tenzin, qui avait été son mentor, l’avait rudement affecté, lui avait octroyé un regain de hargne don Yanosa avait pu être le témoin…. Mais cela suffirait-il, pour pousser le jeune shinobi sur la voie de l’action ?

« La guerre avait commencé bien avant que Tôsen ne vienne nous bafouer une fois de plus… Maintenant, néanmoins… nous sommes plus au clair sur la façon de nous y prendre pour la gagner. »

Le Tellurique alla s’installer confortablement au coeur de son assise de roche sur mesure en fixant le Nihito dans les yeux.

« Rei, Ketten, Reijirô,… Tous ces hommes sont extrêmement dangereux, mais ne peuvent pas espérer s’en tirer face à un bataillon solidement organisé. Tôsen doit jouer ses pions intelligemment, car il a besoin de chacun d’entre eux. Il l’a démontré, en venant au secours de cet Empereur déchu… Mais, il est un pion qui lui est pus vital que tous les autres, celui qui dispose lui-même des plus puissants minions du Yuukan à sa botte : le nécromancien. C’est lui, qu’il faut traquer en priorité. C’est lui, qu’il faut abattre. »

Le guerrier de pierre se pencha légèrement en avant dans son assise.

« … Si le Chapelier daigne nous laisser faire, bien sûr. Mais il a beau avoir prouvé sa capacité à intervenir n’importe où et n’importe quand… nous avons mis au jour sa faiblesse. L’impunité l’a quitté… et je compte bien le lui rappeler à la prochaine occasion. »

Une pause, au cours de laquelle son regard sembla redoubler d’intensité.

« Je veux tuer ces hommes, Meho. Leur broyer le crâne de mes mains, pour avoir osé penser pouvoir nous enlever notre libre arbitre et notre avenir. Je veux… répandre leurs entrailles devant leurs fidèles, pour leur faire comprendre qu’on ne se laissera pas voler notre futur. Voilà, comment je me sens, lança-t-il en s’enfonçant à nouveau au fond de son assise.

 … Et toi ? »

_________________
Retour [YANOSA] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Retour [YANOSA] Empty
Sam 9 Oct 2021 - 11:42



RETOUR






L’Otérashi n’était pas du genre à dormir et il l’avait très rapidement rappelé à son interlocuteur. Bien que discrète, sa proposition n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd car Mého lui aussi pouvait reconnaitre les bienfaits de quelques droites délicates. D’un regard amusé, il continua tout de même son écoute de l’assimilateur ne pouvant qu’être impressionné par la finesse dont il pouvait faire preuve. En effet avec le temps, le chakra émit par la lame qu’il portait avait fini par diminuer ou plus précisément par se fondre dans son propre corps ne laissant transparaitre que d’infime perte.

« Je vois que tes prédispositions en tant que senseur ont été travaillé » Lâcha-t-il d’un ton jovial. « Il est vrai que cet artefact possède de rare prédisposition pour le raiton et si j’ai pu en découvrir une partie, il est claire qu’une part d’ombre subsiste. Un assimilateur Doton pressé de se frotter à la foudre … je n’en attendais pas moins de toi et je me doute que tu disposes déjà de bien des parades à ton élément faible. Si tu le veux nous termineront notre discussion par quelques échanges et apprentissage. »

Le ton jovial qu’avait pris Mého contrastait avec la fin du discours de son adversaire … Les intentions de se dernier étaient claire et bien que sa route semble sombre, il visait visiblement la même finalité que bien d’autre dont Mého lui-même. Le sang, le sang et toujours le sang …. La colère froide dégagé par l’Otérashi, il la connaissait. Quelques semaines, voir quelques jours plutôt, il aurait probablement partagé ce point de vue. Le deuil était un évènement long et difficile. Rajouter à cela le sentiment d’injustice, d’impuissance que l’on pouvait éprouver face à celui qui se faisait passer pour un dieu et l’on obtenait un cocktail dont le goût était difficile à faire passer en bouche….

-Tant de sang a déjà été versé Yanosa san … J’y ai longtemps réfléchis et aujourd’hui je ne peux m’empêcher de me demander si une autre voie était possible. Je me doute que la discussion ne mènerait à rien avec ce type d’homme. Bien qu’il refuse de se l’admettre, il est tout comme nous un ninja et à donc des convictions fortes qui l’animent. À cela se surajoute ce sentiment d’avoir déjà tout vu, tout connu, pour celui qui semble plier le temps à sa guise. La discussion est utopique et pourtant je ne peux m’empêcher d’y croire. Il est allé trop loin et paiera pour ses crimes, pour nos frères et pour les innocents écraser par sa route. Cependant je ne peux pas te dire que je veux le voir mourir de mes mains. Si aucune autre alternative ne se pose … alors ma lame tranchera sans hésitation mais, si nous trouvons le moyens de toucher l’esprit de cet homme … Mmmh je refuse de me fermer totalement à cette solution.

Les rêveurs comme moi ne créent que rarement les victoires et je peux comprendre si tu me désapprouve. Il n’empêche que je ne pourrai pas changer ce sentiment qui m’habite. Espoir, folie et rêve des mots que je ne peux pas abandonner.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Retour [YANOSA] Empty
Lun 11 Oct 2021 - 0:26
Hochant la tête de façon presque cérémonieuse lorsque le Nihito en vint à accepter sa proposition de collaboration didactique, le guerrier de pierre fit tourner quelques instants les mots du Chûnin du Manazuru dans son esprit. Il était vrai, historiquement, que l’Oterashi avait eu maille à partir à de nombreuses reprises avec des utilisateurs de Foudre, avant même qu’il n’eut pris connaissance de sa nature d’Assimilateur. Cette Fanatique aux Crocs, ce marionnettiste dans le palais du Shôgun de Tetsu,… Glouba. Au fil des rencontres chargées de vindicte, le Tellurique avait appris à redouter l’élément qui avait l’ascendant sur le sien, en avait eu peur même, pendant un temps. Aujourd’hui, si il ne pouvait certainement toujours pas se targuer de ne ressentir aucune appréhension à l’idée de faire face au Raiton lors d’une confrontation réelle, Yanosa s’était malgré tout bâti une forteresse, dont les hauts murs tirant vers les cieux lui garantissaient de ne plus se faire impunément poussé dans ses retranchements au moindre éclair venu.

Mais avant de se frotter à la nouvelle lame de Meho, il semblait inévitable que le guerrier sans visage ne doive d’abord faire face aux vues du bretteur sur la question du conflit qui les voyait tous opposés aux desseins déterministes de Tôsen. S’appuyant lestement sur ses genoux, l’Oterashi se releva comme si les propos de son coéquipier l’avaient fait bondir, n’en dégageant pas moins une aura de sérénité et de certitude mêlées. Les différents points de vue sur la manière à privilégier pour mettre fin aux combats et pour assurer un avenir au Chakra étaient voués à se télescoper, voire à entrer eux-mêmes en conflit : c’était tant une chose inévitable que souhaitable, mais aussi… le piège le plus pernicieux tendu par le Chapelier, selon le Chûnin enrubanné.

« ...Et je le comprends bien, Meho. Garde cependant à l’esprit… que tous, autant que nous sommes, devons être prêts à sacrifier quelque chose pour l’emporter. Cela, Tôsen lui-même l’a bien compris… lorsqu’il a du assister une nouvelle fois dans cette temporalité à la mort de sa compagne. Si elle ne s’était pas produite, qui sait quel homme il serait devenu par la suite. Un futur… qu’il se refuse à voir. »

Yanosa roula des épaules, comme pour déjà s’échauffer en vue de la joute qu’avait accepté de livrer le Nihito avec lui.

« Tu es un bon shinobi… Mais tu n’es pas un tueur. Peut-être la vie sera-t-elle clémente avec toi… ne te mettra pas face aux pires choix qui soient, mais si cela devait arriver… j’ose espérer que tu t’ôteras cette idée d’alternative de la tête et que tu feras ce qu’il faut. La réflexion et la capacité d’analyse sont nos alliées et nos armes les plus précieuses, mais à l’excès, elles peuvent aussi se retourner contre nous. Que tu le veuilles ou non… le sang devra couler, et t’en laver les mains par l’esprit n’y changera rien…

… Suis-moi. 
»

L’Oterashi se mit brusquement en mouvement, dépassant Meho sur le côté et s’enfonçant dans les coursives menant au rez-de-chaussée du Dojo par une série de larges marches en pierre. Après quelques foulées, le Tellurique déboucha, le Nihito sur les talons, dans une grande salle d’entraînement baignée par la lumière qui provenait de l’ouverture oblique pratiquée dans la paroi sud. Partout de la roche, plus ou moins lisse, parfois violentée par les traces d’anciens affrontements menés entre ces murs.

« Sauf exception… nous pouvons à peu près tout faire, ici. A toi de voir si tu veux mettre d’emblée ta lame l’épreuve… ou si tu es enclin à m’inculquer quelques bases de Fuuinjutsu d’abord. Dans un cas comme dans l’autre, ne prends pas de pincettes avec moi. Le temps, pour nous… est plus précieux que pour d’autres. »

_________________
Retour [YANOSA] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Retour [YANOSA] Empty
Lun 25 Oct 2021 - 11:46

RETOUR



Yanosa s’était levé en trombe entrainant un Mého encore pensif dans sa course effrénée. Tandis que ses pieds se laissaient guider au travers des étages Mého réfléchissait encore à la position étrangement calme que l’Otérashi avait adopté. L’homme était connu de tous pour ses positions fermes et son intransigeance. Sa haine de l’homme au chapeau quant à elle, ne faisait qu’accentuer les traits déjà cités expliquant ainsi pourquoi le jeune ninja s’était attendu à tout sauf de la compréhension venant de l’assimilateur. Avait-il muri ? La roche était-elle devenue plus malléables ? Difficile à dire mais temps que le calme régnait il l’accepterait.


L’air d’entrainement se révéla finalement aux yeux du NIHITO. Aussi classique et rustique que son créateur, le terrain d’entrainement était aussi simple que vaste. Époussetant brièvement ses vêtements tout en se rapprochant de la source principale de lumière, c’était un œil attentif que Mého portait à son nouvel environnement. Non loin derrière lui Yanosa comme à son habitude attendait dans le calme la décision du chunnin. Entrainement, Apprentissage … aux yeux de Mého le choix était déjà tout fait. Du bout des sandales, il dégagea subtilement le sol avant de sortir un simple parchemin vierge de sa sacoche.


Une fois posé au sol Mého lui fit signe de s’approcher.


-Je dois admettre que je ne suis pas souvent professeur de Fuinjutsu et d’autres sont bien meilleur que moi mais … allons-y et avec un peu de chance nous pourrons vérifier tes progrès en plein affrontement dans quelques minutes.


Ses mains se murent avec agilité et douceur. Les plaçant juste après sur le fameux papier, le chakra circula prenant rapidement la forme de fins écriteaux. Il ne lui fallut qu’une petite seconde avant de lever sa main. Le sceau inscrit était des plus basiques et Mého invita enfin l’Oterashi à s’avancer encore.


-Le fuin est un travail minutieux mais tout à fait abordable du chakra … Les deux premières choses que je vais te demander est de me donner un aperçu des connaissances que tu as et de me dire ce que tu comprends déjà de ceci. Ne t’inquiète pas ce genre de sceau s’active sur commande.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Retour [YANOSA] Empty
Jeu 28 Oct 2021 - 12:22
Ce fut dans un premier temps sans piper mot que le jeune agent du Manazuru répondit finalement à la proposition de l’Oterashi, balayant gracieusement l’espace au sol devant lui pour s’assurer de la netteté de l’espace et dégainant un rouleau de parchemin. Avant que les mots de Meho ne viennent expliciter sa démarche, Yanosa avait alors compris : l’enseignement d’abord, l’affrontement ensuite. Le fruit d’une logique difficilement discutable, surtout lorsqu’on connaissait le penchant du guerrier de pierre pour les joutes particulièrement violentes et sans concession. Des rixes, amicales dans leur fondement, qui se révélaient souvent rudes pour les corps, tant celui du Tellurique que celui de son ou ses partenaires d’entraînement. Mieux valait donc, dans ce contexte, privilégier dans un premier temps la transmission du savoir, avant de se plonger dans un affrontement qui pourrait nécessiter pour l’un comme pour l’autre des soins relativement pressants.

D’un pas leste et vif, Yanosa se rapprocha donc alors que le Nihito l’y invitait, observant attentivement le feuillet vierge que celui-ci avait déroulé.

« La réputation de Teruyo précède la tienne de loin en la matière, c’est vrai. N’en reste pas moins que c’est de toi, que je tiens ma maîtrise du Mitsudo. Arriver à ton niveau de compétence pour allier cet art et celui du Fuuinjutsu me prendra du temps… mais tu es la personne tout indiquée, pour me guider sur cette voie. Cesse de te dénigrer… Peu auraient été capables de briser l’élan d’une horde de mort-vivants comme tu l’as fait. »

Impératif, l’Oterashi n’espérait pas moins rehausser l’estime que Meho pouvait avoir pour lui-même. Les deux jeunes hommes étaient intrinsèquement des shinobis tout à fait différents, mais le guerrier sans visage voyait cela comme une chose foncièrement positive. A condition, bien sûr, que le bretteur puisse assumer pleinement ce qu’il était et apprenne une bonne fois pour toute à reconnaître sa vraie valeur. Silencieux, Yanosa observa attentivement la manipulation démontrée par le Nihito : des mudras jusqu’aux runes qui se mirent à défiler sur le papier, en passant par le niveau d’énergie qu’il avait semblé employer, l’attention du guerrier de pierre prit soin de décortiquer chaque détail pour pouvoir alimenter au mieux les questionnements qu’il pourrait avoir par la suite. Lorsque ses yeux se posèrent plus spécifiquement sur les glyphes qui étaient apparus sur le papier, l’Oterashi décela rapidement les formes familières, presque ancrées dans sa mémoire à présent, à force de les voir figurer sur les parchemins qu’il se procurait dans les réserves du Sazori.

« ...Un sceau explosif… C’est bien ça ? Le même qui se trouve sur nos fournitures standards depuis l’Académie… à quelques fioritures près, je crois. Hn. »

Le Tellurique s’accroupit alors et passa du bout des doigts sur la partie du parchemin où figurait le sceau, s’appropriant davantage sa nature profonde en essayant de se projeter dans sa future tentative. D’un geste vif et précis, il déchira alors le morceau de feuillet déjà marqué pour sortir davantage de longueur à partir du rouleau, apposant une nouvelle zone vierge entre lui et Meho.

« Mes connaissances… sont rudimentaires. Et surtout, très théoriques. J’ai maintes fois travaillé avec des experts en matière de sceaux. Je les ai observé, ai compris les liaisons logiques entre certaines runes, la façon de les mettre en réseau et de créer des liens de chakra. Ce qui m’échappe.. c’est le comment. »

Joignant les mains pour malaxer son chakra avec une raideur qui trahissait encore et toujours son manque de pratique dans cet exercice, Yanosa répliqua au mieux les signes incantatoires utilisés par le bretteur un instant auparavant, plaquant ensuite la paume de sa main droite sur la section de parchemin vierge. Comme à l’époque où il s’y était premièrement essayé, l’Oterashi vit alors les stries se dessiner sous ses doigts et s’étendre maladroitement : lorsque le processus fut fini et sa paume relevé, le verdict fut sans appel, et il n’était pas besoin d’être fin observateur pour remarquer que le résultat n’avait pas grand-chose à voir avec le modèle d’origine.

« ...Tshh. Il y a la charpente… La base de n’importe quel sceau, si je me rappelle ça correctement. Les runes, par contre... »

Ces dernières, parfois tout à fait absentes, se trouvaient au mieux déformées et irrégulières dans leur tracé, comme si le chakra employé pour les former n’était pas demeuré sur une fréquence stable et unifiée tout au long du processus d’écriture. La frustration, qui n’était jamais très loin dans l’esprit de l’Oterashi, restait pour l’instant sous contrôle… mais pour combien de temps ?

_________________
Retour [YANOSA] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Retour [YANOSA] Empty
Mer 22 Déc 2021 - 3:50
C’était avec un œil attentif que Mého avait observé son élève réaliser l’exercice donné : Reproduire … Cet acte d’apparence simple était à bien des égards la base de toute chose. L’élève reproduisait le maitre qui avait lui-même reproduit le sien dans un cycle infinie ou l’original lui-même s’inspirait de la nature et des éléments pour reproduire au mieux l’essence même de toute chose. Quelques mouvements mélangeant l’aisance d’un homme ayant longuement pratiqué le ninshu et la maladresse presque timide de celui qui se savait imparfait. Yanosa avait sans le vouloir arraché un sourire mélangeant fascination et respect au jeune ninja.

Le chakra puissant déployer par l’Oterashi s’écoula ainsi le long du papier prenant forme sous leur yeux attentif et terminant sa course dans une série de symboles anciens qui étaient à vrai dire « pas si mal pour un débutant ». Comment se sceau allait-il réagir ? Impossible à dire et dans le doute Mého ne se sentait pas de risquer une explosion dans ce lieu à la charpente bien ficeler mais dont la structure rocheuse lui laissait inlassablement craindre un quelconque effondrement. Mieux valait prévenir que guérir pensa-t-il et sans vraiment savoir si l’assimilateur avait eu la même réflexion que lui, il ne put que constater que ce dernier non plus ne se laissa pas aller au risque d’activer son sceau.

- C’est un début mitigé mais, c’est loin d’être un échec tu peux déjà être heureux.

Une petite phrase d’allure innocente qui reflétait le désir enfouie d’un sensei souhaitant rassurer un élève qu’il savait bien trop exigeant avec lui-même. Il attrapa d’une main le morceau de papier plongeant ses yeux sur ce dernier afin d’essayer de comprendre ce qu’il n’allait pas. Les secondes passaient et Mého bien qu’un peu perdu dans ses analyses ne comptait pas se laisser vaincre aussi facilement. Après une réflexion qui lui parut éphémère et paradoxalement probablement très longue pour son homologue. Il reposa la feuille au seul et en sorti une poignée de sa propre réserve.
- Il est clair qu’il ne te manque pas grand-chose c’est claire et pourtant nous n’y sommes pas. Tes signes sont les bons et la seule explication que je peux donc entrevoir est l’intention …

Si ses propos lui semblaient flous, comment Yanosa pourrait le comprendre ? … Impossible à dire et pourtant il continua.

- Je n’irai pas jusqu’à dire que tu n’as pas l’envie mais pour créer un sceau … enfin plutôt lorsque je crée un sceau … ma technique est tout aussi importante que mon intention. Il ne faut pas penser je dois réaliser des symboles, tu dois penser « explosion ». Ma feuille, mon sceau, tu les connais déjà. Ils n’ont rien de sorcier et à ce niveau de fuinjutsu n’importe qui peut les retenir. Là, ce qui compte c’est l’image que tu veux insuffler, l’idée au cœur de ton art. Ce sceau est une explosion, aussi infime soit elle. Tu dois l’imaginer, la ressentir et l’insuffler dans ton chakra tout en pensant au sceau que tu souhaites créer. Comme l’esprit et le corps tout est une notion d’équilibre. Plus ton intention est claire, plus ton sceau est serin. Ainsi tu gagneras en efficacité et en efficience.

Il disposa les feuilles au sol autour de son partenaire et d’un geste humble il s’installa au sol prenant place, face à l’assimilateur.

- Essaye encore quelques fois sans oublier ce que je t’ai dit et observons comment tu évolues.




Message:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Retour [YANOSA] Empty
Mar 4 Jan 2022 - 23:19
Être heureux du résultat obtenir. L’expression positiviste de l’épéiste arracha un léger grincement de dents au guerrier de pierre, qui ne voyait pas comment il était possible de retirer la moindre satisfaction d’une création telle que celle qu’il avait sous les yeux, et qui était tout à fait impropre à l’utilisation que ce soit au cours d’un entraînement et encore davantage pour un combat réel. L’Oterashi était coutumier des courbes de progression pentues et difficiles, savait qu’on avait rien sans rien et que des efforts étaient toujours nécessaires pour s’approprier quelque savoir que ce soit. Ce qu’il avait en revanche du mal à supporter, c’était qu’on essaye de materner ses échecs, de les travestir en ce qu’ils n’étaient pas simplement pour ménager son égo. La patience du Tellurique trouvait certes rapidement ses limites, mais celui-ci préférait amplement les éprouver lui-même plutôt qu’on en prenne soin à sa place.

Malgré tout, Yanosa réprouva cet élan de frustration et tâcha de se concentrer sur les indications que Meho avait en réserve pour tenter de lui expliquer plus en détails le comment de la bonne réalisation d’un sceau. La teneur pour ainsi dire émotionnelle de son exposé, toute fois, se heurta de facto au tempérament terre à terre de l’agent du Yamagenzô, qui peinait là à trouver de vraies indications sur lesquelles rebondir dans son apprentissage de ce sceau pourtant rudimentaire. Profondément, le guerrier de pierr expira par le nez, observant un bref instant les feuillets éparpillés autours de lui comme autant de surfaces provocatrices.

« ...Hmm… Visualiser l’explosion, hein… Préciser mon intention... »

L’Oterashi tâcha de faire taire son scepticisme et de se concentrer comme le lui avait intimé le Chûnin du Manazuru, puis exécuta plusieurs fois la série de mudras nécessaire avant d’apposer chaque fois sa main sur un feuillet. Chaque fois, le sceau paraissait différent du précédent, et ainsi de suite, de sorte qu’il était impossible de discerner d’éventuelles améliorations successives qui auraient dû mener à l’aboutissement de la technique. L’idée dans l’esprit de Yanosa était pourtant claire et fixe, mais avant même d’avoir pu s’essayer à la création du sceau sur la totalité des parchemins, sa patience finit par s’étioler complètement. Le Tellurique se redressa comme un diable sortant de sa boîte, le corps tendu et le visage fermé sous ses bandages.

« … Ça ne marche pas. Oublions ça pour l’instant, ou je risque de faire un autre trou dans cette ville... »

Péremptoire, l’Oterashi fit quelques pas sur le côté en faisant comprendre à son collègue et mentor qu’il n’y aurait pas de place pour le débat

« J’ai besoin de ventiler. Meho… prépare toi à combattre. A me montrer… ce que vaut cette lame entre tes mains. »

Tournant d’abord le dos à l’épéiste en s’éloignant, le guerrier de pierre enchaîna quelques pas sur le côté avant de se retourner. Tous ses sens en éveil, sa combativité exacerbée par l’impatience qui l’avait gagnée un instant plus tôt, Yanosa banda ses muscles, serra les poings, prêt à accueillir le Nihito et son sabre de foudre.

Techniques



_________________
Retour [YANOSA] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Retour [YANOSA] Empty
Dim 16 Jan 2022 - 19:21

RETOUR



Debout face à son élève d’une journée, Mého observait ce dernier se laissé gagner pas une nervosité grandissante. Sans s’en rendre compte, l’Oterashi était devenu aussi mécanique et rigide que la roche dans ses gestes ainsi que dans sa manipulation du chakra. Que dire, que faire. Difficile pour le jeune homme de réorienté son élève qui derrière ses bandages, semblait se perdre dans ses travers s’éloignant encore et toujours de son objectif.


Après quelques minutes qui parurent probablement une éternité à l’un comme à l’autre … Yanosa se leva brutalement. Si son sensei semblait à cours de proposition, lui avait clairement déjà sa petite idée en tête et à vrai dire, quiconque aurait ne serait-ce que croiser l’assimilateur pouvait comprendre que ce dernier ne laissait jamais filer une proposition de combat.


L’homme souhaitait tâter de l’artefact du shinobi et à vrai dire, Mého aussi voulait se jauger. La tension était montée d’une traite et tandis que l’homme s’écartait de quelques pas pour se mettre en position, Mého en fit de même. Sans se parler ils se tournèrent au même moment se faisant face. Le NIHITO sentait clairement que quelque chose avec changé chez l’homme dont tous les sens étaient en alerte. Bien qu’il se soit déjà affronté à mainte et mainte reprise, c’était la première fois qu’il se trouvait dans cette position.


Que faire ? Quelques secondes suffisaient à prendre une décision et il n’en fallut pas plus au jeune homme pour lever son arme.


- Eh bien allons-y !

Si faire circuler son chakra dans la matière était aisé pour le chunin, il se rendait bien compte que là cette situation était tout à fait atypique. C’était comme faire face à un troisième intervenant. L’épée n’acceptait que partiellement sa présence. Sa propre énergie semblait opposer une forme de résistance à son être, il devait ne faire qu’un avec elle et si cette dernière ne pouvait s’adapter à lui, lui pouvait tenter sa chance.


Foudre et Terre ne sont pas ami dans la boucle des éléments. A l’inverse de la complémentarité il allait être difficile pour les deux énergies de se mêler et pourtant le shinobi sans savait capable. Il avait manipulé le feu, la terre et aujourd’hui le vent. Il savait souple de cœur comme d’esprit … Il avait déjà réussi à user de son arme et encore une fois il se savait capable de réitérer l’exploit.


Une lueur d’abords faible, infime s’intensifia peu à peu. Une nouvelle poignée de secondes plus tard, la lumière se fit plus intense et quelques arcs électriques commencèrent à jaillirent de la lame soulevant le sol à ses pieds. Le plus intense d’entre eux, se dirigea vers l’Oterashi mais loupa la cible. Sans se laisser déconcerter par son échec, il concentra une nouvelle fois son énergie et son esprit sur l’assimilateur dirigeant cette fois parfaitement en direction du torse du shinobi.


Une mise en bouche s’en doute pour un shinobi de l’envergure de l’assimilateur et pourtant, déjà une première victoire pour le jeune shinobi.



SPOILER :
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284

Retour [YANOSA]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: