Soutenez le forum !
1234
Partagez

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi]

Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Empty
Dim 15 Aoû 2021 - 15:10
Kisuke avait enfin reçu une réponse de la directrice de l'hôpital. Il travaillait avec l'institution comme fournisseur de médicaments, et se permettait parfois des consultances sur certains cas. Avec son laboratoire de reconstruit, et avec les mystères Rentanjutsu qui lui pendaient au nez, il espérait pouvoir donner plus dans cette relation et s'investir pleinement dans cette organisation.

Pour ce faire, il rendait visite à la Rubiconde. Il se présenta aux gardes.

J'ai rendez-vous avec la Taisho.

Il tendit la lettre et les deux gardes le laissèrent passer dans le couloir. Il toqua à la porte avant de l'ouvrir.

Il entra dans le bureau et se mit au garde-vous tout en observant celle qui lui faisait face. Ses cheveux étaient flamboyants, aussi rouge que les Borukan. Elle était de petite stature, et mince, mais sa musculature ne cachait pas une maitrise colossale dans le taijutsu. Elle était eisenin réputée, presque légendaire, et maitrisait certainement ses muscles à la perfection.

Elle avait un air froid et mystérieux. Et intelligent, aussi. La première impression qu'il eut était celle d'une femme compétente, qui avait sans doute déjà vécu son lot de drame. Mais qui a Iwa avait été épargné ? Entre les différents assauts de l'homme au chapeau, l'attaque de Kiri, le conflit avec tetsus, Yonbi... Et c'était aussi cela qui avait donné l'énergie au Pharmacien de revenir, paradoxalement. Iwa encaissait coup sur coup, et saignait des jeunes talents les uns après les autres. Lui revenait sur la scène pour limiter ces pertes de jeunes et d'innocents.

Hyûga Kisuke, genin d'iwa depuis quelques mois. Pharmacien depuis quatre ans, explorateur du Rentanjutsu et désireux de rejoindre le Shishiza, ou au moins l'organisation de l'Hopital. Je suis déjà l'un des fournisseurs pour certains baumes et des alcools de stérilisation et je souhaite aller plus loin. Pour vous servir, vous et Iwa.

Et il la salua respectueusement, en retirant son chapeau et en faisant une belle courbette comme on lui avait appris à faire depuis des années. Ce n'était pas le moment de faire une entrée aussi royale qu'il avait fait à son équipe avec Teruyo-sensei. Ici, c'était du pur business et on ne rigolait pas avec le business !

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Empty
Mer 8 Sep 2021 - 12:46
___________________________________________

Une Aimi qui vous veut du bien.
___________________________________________

Un énième rendez-vous allait faire irruption dans son bureau, mais pas des moindres. Combien de fois avait-elle entendu parler de ce Hyûga apothicaire et combien de fois avait-elle essayé de le rencontrer ? Cependant, les événements lui avaient privé de cette possibilité, mais par un miraculeux hasard, celui-ci semblait intéressé à intégrer le Shishiza et à aider l’hôpital. La douce était certaine que cet homme serait un très bon élément au sein de sa structure, mais elle avait besoin de voir de quelle trempe il était.

Lorsqu’elle l'aperçut, elle comprit que c’était un personnage unique et qui avait vécu, Aimi savait qu’elle pourrait apprendre de lui. Il semblait sympathique mais très mystérieux. Et il avait un look atypique, notamment grâce à son chapeau rayé.

Lorsqu’il s’adressa à elle, Kisuke allait droit au but et la douce appréciait cela. Et grâce à cette petite présentation, elle savait que les deux pourraient travailler ensemble et créer plein de choses. La kunoichi s’inclina légèrement, pour le saluer.


« Konnichiwa Hyûga-san, je suis ravie d’enfin vous rencontrer. Je suis donc Chiwa Aimi, Taisho du Shishiza et responsable de cet hôpital par ailleurs. Ne restez pas planté là et installez-vous voyons ! »

Lui proposa la rubiconde, un grand sourire accroché à son doux visage. Le genin remarquerait très vite l’ambiance végétale dans son bureau, notamment avec les diverses plantes qui résidaient ici. Les seules qui pouvaient supporter l’obscurité et l’absence de soleil. La rousse, elle, préféra rester debout, adossée à son lit de consultation comme elle aimait tant le faire, puis prit la parole.

« J’ai entendu parler de vos affaires, notamment parce que vous êtes étroitement lié à l’hôpital grâce aux produits de qualité que vous nous fournissez. Comme vous avez pu le lire dans ma missive et comme vous pouvez le voir dans ce bureau, je porte un très grand intérêt aux arts du Rentanjutsu et vous avoir à mes côtés me sera bénéfique.

Concernant le Shishiza, dès votre promotion au grade de chunin vous pourrez intégrer celle-ci, si cela vous intéresse toujours. En attendant, je peux vous proposer de réaliser des missions qui pourront vous mettre en avant afin que je voie de quoi vous êtes capables.

J’ai pour projet de scinder l’unité en deux branches, dont l’une se consacrera à la médecine et tout ce qui l’entoure, je pense que vous pourriez vous épanouir dans celle-ci.

Pour l’heure, j’aimerais entendre vos projets quant à votre possible intégration au sein de l’unité représentée par le Lion ainsi que vos motivations concernant Iwa et ce que vous pensez des récents événements.
»


Représenter le Shishiza, c’était démontrer le souhait de participer à la gestion interne du village et à son amélioration aux yeux de tous. Aimi avait besoin de savoir ce qu’il pensait de tout ce qui s’était passé récemment et avait envie d’entendre quel type de projet, il prévoyait dans son unité. Ce serait déjà un bon moyen de voir à quel point il est déterminé et s’il sait de quoi il parle.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Empty
Mer 8 Sep 2021 - 14:36
Kisuke s'assit avec plaisir suite à l'injonction de la Taisho.

Merci.

Il écouta attentivement la guerrière aux cheveux de flammes. Il n'aurait pas dit non à un petit biscuit ou à un thé comme Teruyo-sensei faisait habituellement, mais ce n'était pas trop grave.

Une branche médical ? Oui, c'était très certainement ce qui était le plus approprié pour Kisuke. Oh, en tant que Hyûga il était tout à fait capable d'incapaciter des civils et des criminels de manière pacifique, ou de faire des enquêtes avec son Byakugan des familles. Néanmoins, ce n'était pas ce qui le prenait aux tripes. Sauver des vies à grande échelle, voilà qui le bottait. Et si un eisenin était meilleur pour soigner les cas difficiles... Le rentanjutsu était plus utile pour la production de masse et pouvait avoir un impact plus large sur le monde.

La rubiconde posa trois questions. Questions qui étaient difficiles à décortiquer pour Kisuke.

Mes projets, mes motivations et les récents évènements... mmh voyons. Ce sont des larges questions, et les réponses sont entremêlées. Je commencerais donc par la pierre de voûte.

Normal, pour un vieillard, de commencer une réponse par se ressasser le passé et commencer à radôter.

Je n'ai retrouvé que très récemment l'usage de mon chakra. Depuis plusieurs années, je vivais en tant que civil dans une vie qui était certes ennuyeuse et frustante - l'absence de chakra est comme un membre amputé, voyez vous - mais qui n'était pas encore trop mal. Au début. Mais avec les assauts incessants et le terrorisme mondial, j'ai constaté de plus en plus une injustice autour de moi. Des enfants qui mourraient. Parfois innocemment, souvent sur le champ de bataille. Je trouve qu'Iwa permet des enfants bien trop peu âgés à sortir de l'académie. Tout le monde devrait avoir sa jeunesse. Et lorsque que la godaime a fait la cérémonie l'année passée... Cela m'a révulsé. Tellement de morts. Tellement de jeunes qui n'avaient même pas encore eut le temps d'établir une famille. Je pensais devoir continuer à observer cette situation sans pouvoir rien y faire, à part proposer mes services à l'Hopital.

Le ton de sa voix n'était pas resté neutre. Il y avait de la frustration visible dans ses propos.

Plus récemment, et avec une avancée dans mes recherches en rentanjutsu, j'ai pu retrouver mon chakra. Si aider l'Hopital est une façon directe de diminuer la mort et la désolation à Iwa, intégrer le Shishiza est le moyen le plus rapide d'y arriver efficacement. Avec mon chakra qui est revenu, ce n'est évidemment pas suffisant. Si je ne peux empêcher les politiques d'Iwa de changer d'avis sur le cursus éducatif, je peux par contre vérifier la formation de ces jeunes shinobis et m'assurer qu'ils reviennent en vie de leur mission.

Une résolution. Un nindo. Les enfants avant tout.

Ma première loyauté est envers les jeunes et les enfants du Yuukan. Ma deuxième, envers les innocents. Ma troisième, envers Iwa. Quelques part plus loin dans la liste, il y a aussi le clan Hyûga qui se balade, mais honnêtement je préfère éviter les anciens. Oh, j'aurais aussi fichtrement envie d'empoisonner l'Enturbanné qui se dit sauveur du monde. Une ineptie que de croire que retirer le chakra va empêcher les conflits dans le monde, cela va surtout créer une phase de panique, de révoltes sanglantes et de guerres entre Daiymo. Rien ne dit que la situation finale soit plus stable que celle actuelle.

Il leva sa main droite et y afficha 4 doigts. Quatre projets. Quatre objectifs qui, techniquement, ne demandait pas spécifiquement son intégration au Shishiza mais qui entrait par contre directement sous leur ombrelle.

Mes projets pour le Shishiza sont donc d'améliorer les stocks de médicaments, développer l'industrie et la recherche pharmaceutique à iwa, et sensibiliser les iwajins aux gestes de premiers secours et à la nécessité de protéger les civils. Parallèlement, je veux progresser et devenir suffisamment fort pour endosser cette responsabilité d'égide de la jeune génération. Peu importe mon rang, peu importe mon salaire. Qu'on se serve d'un vieux comme moi, je serais heureux de donner ma vie pour sauver celle d'un jeune genin.

Il eut un petit rire avant de tousser deux fois. Il avait beaucoup parlé et sa gorge était un petit peu sèche.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Empty
Lun 15 Nov 2021 - 15:44
___________________________________________

Une Aimi qui vous veut du bien.
___________________________________________

Aimi avait beaucoup à faire et si elle respectait chacun des iwajins présents, elle ne pouvait se permettre de tourner autour du pot. Elle voulait savoir qui était Hyûga Kisuke et ce qu’il représentait pour la Roche, ce que représentait pour lui l’intégration dans l’US qui protégeait de manière interne le village.

La douce en apprenait plus sur le passé du manipulateur du Byakûgan, qui avait perdu l’usage de son essence chakratique et l’avait retrouvé récemment. La Chiwa se souvint de la résonance et de ses conséquences, notamment ceux qui s’étaient transformés en affinité et qui en avait perdu la vie. Avoir d’ailleurs son point de vue sur l’absence de chakra était intéressant : après tout, la rousse continuerait d’agir peu importe la finalité. Chakra ou non, elle ne lâchera rien, mais qu’en était-il des autres ? De ceux qui ne vivaient que par cela ?

Les enfants étaient le centre du destin du Yuukan, ils étaient le futur et donc de ce principe, on les endoctrinait bien trop tôt à faire la guerre, à voir la mort de prêt. C’était injuste. La jeune femme comprenait le sentiment du genin, elle qui n’avait que dix-neuf années, en avait bien trop vu aussi, même si pour sa part, elle avait choisi sa voie.


« Si pour ma part, j’ai choisi ma voie très tôt, à la mort de ma mère et je baigne dans le sang depuis. Je constate avec désarroi que beaucoup trop d’innocents sont impliqués, enfants principalement, car ils sont emmenés à la guerre bien trop vite, alors je comprends ta frustration. C’est pour cela que je me bats pour qu’ils n’aient plus à le vivre. La paix semble bien trop lointaine même si je la cherche, alors autant commencer par sauver la vie des innocents, de ceux qui se battent pour défendre ces vies, autant que cela me sera possible. En cela, nous nous rejoignons. »

Constata d’un triste sourire la kunoichi de la Roche. Il était important d’avoir des individus qui s'inquiétaient pour le futur de ces enfants. Nous pouvons veiller à ce que les missions proposées ne soient pas dangereuses, mais nous ne pourrons jamais parer à toute éventualité. C’est pour cela que j’ai quelques idées en tête qui pallieront à cela.

« Faire partie du Shishiza implique de protéger le village et c’est notre objectif principal. Il s’agira aussi de travailler sur le développement des infrastructures, du commerce, de la protection des habitants. Je compte aussi comme je l’ai dit plus tôt, accorder plus de ressources au développement médical qui est tout aussi important. Le Chapelier nous pose un vrai problème, car il est capable de faire irruption à tout moment, avec ses lieutenants. C’est pour cela que nous devons aussi travailler sur cela. Les conflits sont et seront toujours là, peu importe la finalité. Nous devons simplement protéger le plus de monde possible des conséquences qui en découlent. Et pour cela il faut l'arrêter et je suis de ceux qui préfèreraient limiter la coulée de sang. »

La Chiwa se concentrait sur le présent et sur le futur possible qui se dessinera. Et pour cela, il fallait travailler et cela commençait par les projets qui s’empilaient toujours plus. Kisuke allait apporter sa pierre à l’édifice et la rousse avait hâte d’en savoir plus. Hochant la tête en écoutant ce qu’il avait à dire, elle n’était vraiment pas déçue. Il voulait être un modèle et protéger les jeunes, c’était plus qu’honorable.

« Bien. Je vois. Suivez-moi si vous le voulez bien. »

La rousse se leva de son siège et prit un petit rouleau avec elle. Une fois qu’elle était certaine qu’il comptait bien venir avec elle, la rubiconde ouvrit la porte et quitta le bureau. Elle se dirigea alors dans le couloir dans l’aile où se trouvaient différents laboratoires ou pièces de test. Devant l’une de ces pièces, elle ouvrit la porte. Un laboratoire tout ce qu’il y avait de plus simple avec une très grande table métallique en son centre. Au milieu, plusieurs accessoires de premier secours, des parchemins avec des schémas.

« Développer le monde pharmaceutique est un point qui me tient à cœur aussi. J’ai un laboratoire qui doit être rénové et sécurisé, une mission sera mise au point là-dessus étant donné que je vais devoir encore m’absenter. Je me disais qu’y installer ensuite la serre serait vraiment nécessaire, mon bureau ne peut pas accueillir davantage de plantes...

Concernant les gestes de premiers secours, j’y ai réfléchi et je compte établir un outil qui regrouperait plusieurs équipements basiques afin de pouvoir agir sur une blessure mineure, permettre de pouvoir remettre sur pied quelqu’un qui le peut. Une fois que j’aurais étoffé ce projet, je reviendrai vers les Eiseinin pour qu’ils soient informés et formés, peut-être que vous pourrez aussi nous soutenir dans ce projet auprès de nos camarades, et les inviter à s’y intéresser.

Si vous le voulez, nous pourrons continuer cette conversation autour d’une tasse de thé, cela fera certainement du bien à votre gorge.
»


La jeune femme parlait beaucoup, mais elle était habituée. Elle laissa le temps au Hyûga d’assimiler toutes ces informations et s’il voulait s’enfuir ou continuer à discuter.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Empty
Lun 15 Nov 2021 - 23:06
La Taisho n'avait pas vécue une histoire facile. Les accents de cette histoire se répercutaient dans tout le Yuukan entier. Combien de shinobis n'étaient pas des orphelins ? Ou sous tutelle. Ce n'était pas le cas de Kisuke - ses deux parents étaient en vies, bien que vieux et croûlants. Il était néanmoins véritablement triste et ne pouvait que compatir.

C'est une histoire bien trop fréquente, hélas. Mes condoléances.

Elle semblait partager ses opinions. C'était... rafraichissant, surtout lorsqu'il fréquentait Yanosa-san qui ne se rendait même pas compte qu'il était lui-même super jeune. La paix était une illusion, se disait tristement le Hyûga. Mais limiter la casse et permettre à la civilisation de fleurir était un but noble. Et si le chakra le permettait, il fallait en profiter un maximum. La rubiconde expliqua que le Shishiza n'était pas que l'Hopital, mais également investit dans la défense d'iwa et de ses citoyens. Comme tout shinobi moral d'iwa, se dit Kisuke. Les mots n'échappèrent pas de sa bouche, sans doute parce qu'il les considérait comme trop impertinent.

Aimi l'invita à le suivre, après avoir pris un rouleau. Elle le mena à un laboratoire plutôt bien équipé. C'était pour du prototypage, bien sûr, pas pour de la production industrielle, mais l'équipement était de pointe et de bonne qualité. Il n'était pas tout à fait sûr pourquoi elle lui montrait cette pièce (il avait son propre laboratoire lui aussi, même s'il était un peu moins propre et avec des mues de serpents un peu partout). Néanmoins, elle explicita un peu ses propos. Deux axes d'améliorations, l'un sur le pharmaceutique - son domaine, avec une potentielle mission - et l'autre sur des kits d'urgence... Ce qui allait même plus loin que sa proposition ! Il hocha la tête.

Je peux m'occuper du laboratoire. Je connais bien un genin ou deux qui pourraient m'aider là-dedans. Pour les serres, je n'ai pas vraiment la main verte, mais cela ne doit pas être trop difficile de lancer cela et de trouver des civils compétents là-dedans. Une fois en route, je peux y collaborer sur plusieurs projets et y apporter mon expertise. Des médecins généralistes seraient intéressants à collaborer avec, pour voir qu'est-ce qui touche le plus grand nombre et aider l'orientation des recherches.

Il avait des idées concernant la revalidation, aussi, et l'utilisation de compléments alimentaires pour favoriser la santé et la croissance de tous. Mais il ne voulait pas trop embêter la Rubiconde sur ce genre de projet à moitié taré (ni parler de drogue. Il avait eut quelques mauvaises réception et il cherchait un meilleur branding pour ses substances qui amélioraient les capacités physiques).

Je peux aider pour la stérilisation. Des équipements médicaux, je parle. Et de ce kit de premier secours. Pas des chats ou des yasei. J'ai une expertise en création d'alcool de très haute concentration. Pour le restant, je suis content que l'initiative existe déjà.

Puis, après une réflexion, un sourire. Aimi-san pensait dans la même direction. Mais pensait-elle à tout ? Parce qu'il y avait là un terreau fertile au niveau géopolitique, même si ce n'était pas ses premières raisons, aucune raison de ne pas en profiter à son tour.

Je discuterai volontier autour d'une tasse oui. Je pense que ces initiatives pourraient être la meilleur preuve envers et contre tous que le Chakra peut être utilisé pour le bien de tous. On pourrait même mettre cela comme un effort marketing contre l'Enchapeauté. Qu'en pensez-vous ?


_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Empty
Lun 27 Déc 2021 - 15:24
___________________________________________

Une Aimi qui vous veut du bien.
___________________________________________

Aimi ne répondit que d’un sourire résigné. Elle avait bien compris que la vie ne faisait pas de cadeaux, que l’on soit shinobi ou non d’ailleurs. Sa mère était morte de la maladie, tandis que son père, à cause des ninjas. Et elle était loin d’être la seule et c’était ce qui était le plus horrible : que ce soit presque normal. Elle lui refit un petit topo de ce que représentait le Shishiza au sein du village et son rôle avant de l’inviter à le suivre à travers les couloirs de l’hôpital. Le laboratoire qu’elle lui présenta en était qu’un parmi d’autres, mais c’était ici qu’elle arborait les schémas de cette nouvelle invention.

La rousse hocha de la tête face aux mots de Kisuke. Concernant la mission pour remettre sur pied son propre laboratoire, cela semblait réglé. Pour les serres, la Chiwa s’en occupera sûrement, elle n’était pas celle qui avait la meilleure main verte, mais elle étudiait beaucoup pour en devenir une.


« Pour les serres, je souhaiterais m’initier dans ce projet, je trouverai des personnes compétentes, mais surtout de confiance, je ne laisse pas mes travaux entre n’importe quelle main. Tu seras indispensable pour ce qui se suivra, la confection des baumes, des antidotes, des pilules ninjas et les poisons. Tu peux te rapprocher des médecins pour avoir plus de pistes si cela est nécessaire, bien sûr. »

Il lui proposa de l’aider pour la stérilisation des équipements médicaux. La jeune femme acquiesça de la tête, s’il pouvait lui alléger le travail et qu’il s’y connaissait en matière d’alcool pour matériel médical, elle n’allait pas dire non. Au plus grand plaisir de la rubiconde, il accepta son invitation. D’un signe de la main, elle l’invita alors à quitter la pièce et à rejoindre la salle de pause. Il ne devait pas y avoir grand monde à cette heure-ci, leur permettant de discuter tranquillement. Attrapant deux tasses avec agilité, elle sortit une petite boîte renfermant des aromates très spécifiques et qu’elle enferma dans un petit pochon. La petite théière fut remplie d’eau avant d’être posée sur un feu allumé manuellement. Il fallait attendre que l’eau soit chaude pour y mettre le pochon.

S’installant aux côtés de l’Hyûga, elle réfléchit légèrement à ce qu’il avait dit quelques minutes avant.


« Si nos efforts et notre travail peuvent mettre en avant les bienfaits du chakra, je suis pour. Je suis apparue dans le kunaï émoussé pour mes prouesses médicales et je n’ai pas l’impression que les gens se rendent compte que l’on peut faire de bonnes choses. Ils préfèrent retenir les agissements de ceux qui ont de mauvaises intentions. En effet… Ça a tendance à bien plus marquer… »

Dit-elle en pointant ses jambes couvertes de cicatrices mêlant brûlure et profondes taillades. Elle ne pouvait pas en vouloir aux gens de se méfier et de ne retenir que le mauvais. Pourtant, s’ils faisaient l’effort d’accorder plus d’importance aux bonnes choses, cela changerait grandement la donne aux yeux de ce monde.

La kunoichi se releva et attrapa la théière habilement sans se brûler et y inséra le sachet composé par ses soins. Elle posa ensuite le récipient sur la table.


« C’est bientôt prêt… J’aime beaucoup arranger mes thés et confectionner des arômes différents, j’espère que ça te plaira. »


_________________
Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Empty
Mer 29 Déc 2021 - 22:40
Antipoisons, poisons, baumes et pillules ninjas. Oui, tout cela entrait dans ses capacités. Tout cela, il pouvait déjà le faire et l'avait déjà fait. Le tout était de partager son savoir et de le distribuer.

Je peux également proposer des fortifiants pour aider à la revalidation, ou tout simplement pour améliorer le physique de personne un peu plus déficiente. C'est essentiellement ce que j'ai fait pour retrouver mon niveau taijutsu d'antan depuis plusieurs mois. Si quelqu'un peut profiter de cela, je suis tout à fait disposer à partager mes recherches - même si cela nécessite une connaissance poussée en chimie ou en rentanjutsu.

Son retour à la normal ne tenait pas simplement du fait qu'Eishi - le Hyûga eisenin - avait nettoyé ses méridiens. Non, Kisuke avait véritablement fait un changement physiologique sur les derniers mois. Un régime alimentaire, avec des compléments vertueux et alchimiques, soulignés par des entrainements consécutifs - des entrainements à la dûre, poussé par yanosa à aller au-delà de ses capacités et aller chercher toujours plus loin. Yanosa... avait joué un grand rôle aussi. L'aspect psychologique d'avoir un mentor qui pousse plus loin que les limites était non négligeable. Cela serait bien sûr transmits dans ses notes.

La femme aux cheveux rubis commençait à préparer des tasses de thé et de l'eau à chauffer, avant de parler de son point de vue sur l'Homme au Chapeau et le kunai émoussé. Kisuke savait de quoi elle parlait. Un petit écarté, bien timide. Mais c'était cet écarté qui avait motivé Kisuke a demander rendez-vous au-près de la rubiconde. Ils avaient des vues similaires, même si leurs outils étaient différents.

J'ai effectivement lu cette édition. Mais avant de lancer une campagne médiatique, il faudrait peut-être avoir encore plus de succès médical à proposer au monde civil. Quelque chose de retentissant, encore plus, ou de multiples nouveautés et progrès. Ce laboratoire peut être un excellent premier pas, bien que seul cela ne soit pas suffisant. Il faut être ambitieux.

Et Kisuke avait de l'ambition dans le domaine, c'était certain. Il avait hâte de pouvoir participer avec ce Shishiza au déploiement médical d'iwa. Aimi parlait et pointait à ses jambes de vilaines cicatrices de brûlure, avant de lui servir du thé bien chaud. Il inclina sa tête.

Merci. Les blessures ont déjà l'air soignée, mais au besoin, j'ai un baûme très apaisant contre les brulûres au besoin.

Conçu pour Yanosa-le-Vulcanisé, et qui était devenu de plus en plus efficace au fur et à mesure des itérations. Kisuke souffla un tantinet sur sa tasse de thé - encore un peu trop chaud. Puis, il se décida qu'il ne servait à rien de cacher ses sentiments (non, pas ce genre de sentiments là, vous êtes cons).

Je suis en soi content pour plusieurs raisons. Que ce village ait tant à coeur le progrès médical est véritablement un baume au coeur, et le fait que je puisse aider déjà sans être membre du Shishiza est une bonne chose. Pourtant...

Il soupira. Oui, tout n'était pas aussi rose qu'il n'en paraissait. Il voyait tout de même quelque chose de négatif. Le temps. Le temps était son ennemi, et son obstacle à aider tout le Yuukan. Il fallait sortir tout cela le plus rapidement possible, le plus tôt possible.

Nécessiter le grade de chunin est un requis compréhensible, bien entendu. C'est juste que c'est un peu du gâchis de travailler avec des intermédiaires inutiles pour le moment, alors que je pourrais être déjà plus utile au village. Je comprends le besoin de transparences, et de responsabilités. C'est logique. Mais la logique n'empêche pas une certaine frustration, d'autant plus que je n'ai pas tellement d'occasions de montrer les qualités attendu d'un chunin pour le moment. Je ne sais même pas si je suis fait pour être chunin.

Il haussa les épaules. Il avait ses objectifs, et il n'était pas impossible qu'ils soient incompatible avec l'idée que se faisait la hiérarchie de la responsabilité nécessaire à diriger une équipe. Il but dans la tasse longuement, avant de la redéposer sur la petite assiette.

Excellent thé.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Empty
Ven 11 Fév 2022 - 16:30
___________________________________________

Une Aimi qui vous veut du bien.
___________________________________________

Aimi possédait un bon nombre de connaissances en ce qui concernait les plantes et les poisons. Mais elle n’avait pas la pratique et l’expérience de Kisuke, elle avait donc besoin de lui pour ce projet.

« Je pourrais te faire une liste de ce que nous avons besoin à l’hôpital dans un premier temps, car cela nécessite aussi beaucoup de travail et de ressources. Tout ne se fera pas en une saison, car la température extérieure et le temps ont un impact sur la croissance de certaines plantes. Même le chakra ne peut tout faire. »

Et Aimi ne connaissait personne capable de contrôler les plantes ou leur poussée. La douce s’était suffisamment informée pour savoir que ce projet n’était pas facile et demandait du temps et des moyens.

Alors qu’elle préparait le thé, elle profita de ce moment pour exposer son point de vue sur l’idée de l’Hyûga. La kunoichi n’avait rien entrepris dans le but d’apparaître dans un journal mondial, mais elle se rendait compte que ses actes, bénéfiques, pouvaient influencer des gens. Et en cette période difficile, c’était plus que nécessaire.


« Des fois, des actes simplement désintéressés suffisent pour se faire remarquer. Je n’avais pas l’intention d’apparaître dans ce journal et pourtant… cela influence plus de personnes que je le pensais. C’est pour cela que je ne cesse de travailler pour faire avancer la médecine, plus les gens verront ce que l’on peut faire avec ce que nous avons entre nos mains, plus nous aurons de volontaires. Le Yuukan ne s’est pas fait en un jour, comme tu dis, chaque chose en son temps, il faut savoir avancer de la bonne des manières et ne pas se montrer trop hâtif. »

Surtout quand les projets en question pouvaient sauver la vie d’un bon nombre d’individus. L’ambition quand l’avait, elle ne diminuait pas comme cela et c’était ce dont avait besoin la Taisho du Shishiza au sein de l’unité.

La kunoichi, après avoir arrangé ses arômes au fil de ses intuitions, tandis le breuvage au détenteur de la pupille pâle.


« Ne t’en faites pas, si je voulais faire disparaître ces cicatrices, je l’aurais fait. Je le ferai lorsque j’aurai réussi à me pardonner mes échecs. »

Répondit-elle en souriant. Elle ne disait pas tout cela pour attiser la pitié ou la compassion, c’était simplement sa façon d’affronter les choses. Parce qu’elle n’avait pas le temps de s’apitoyer. Se servant une tasse, elle observa silencieusement Kisuke souffler sur le contenant très chaud. La douce en fit de même, alors que l’iwajin prenait la parole. Il exposa une problématique que beaucoup de shinobis de la Roche devait ressentir.

« Je comprends ton ressenti et je comprends que les règles régies par les anciennes têtes peuvent être frustrantes. Sache que tout ce que tu feras ne sera jamais vain ou inutile. Chaque profil est différent, chaque motivation est à prendre en compte et les moyens mis en œuvre pour aussi.

Si je prenais deux personnes qui avaient les mêmes ambitions, mais la manière de mener l’objectif de l’un pourrait ne pas aller en adéquation avec la vision que j’ai, imprudente, dangereuse, je préfère donner le grade à quelqu’un de plus responsable et de moins imprévisible. Parce que je dois penser à la sécurité du village avant tout.

Être chunin ne fait pas tout, cela ne prouvera pas que tu es quelqu’un qui a à cœur le village et qui fera tout pour l’aider. Tu n’as pas besoin de cela pour ça et sache que sans le vouloir, tu prouveras que tu mérites le grade ou non. De plus, les règles ne sont pas gravées dans le marbre et peuvent changer. Il ne faut pas perdre espoir et simplement continuer d'avancer.
»


Rien n'empêchait le triumvirat de changer les règles un jour. Peut-être même que le prochain Tsuchikage pourrait écouter les conseils et idées des Taishos et qu’Iwa pourrait changer sa manière d’impliquer ses shinobis. Beaucoup d’hypothèses, mais pour le moment, aucun moyen de les mettre en œuvre ou de les tester. La doucereuse prit une gorgée, appréciant la chaleur du liquide aromatisé coulant dans sa gorge.

« Merci. »

La rubiconde esquissa un sourire au genin avant de continuer à boire son thé. Il n’y avait rien de mieux pour l’aider à surmonter les épreuves qui viendraient avec le temps.


_________________
Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Kisuke
Hyûga Kisuke

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Empty
Ven 11 Mar 2022 - 16:08
En attendant, je peux travailler avec les plantes locales. Si je me concentre sur les remèdes très généraux - antiseptiques, antidouleur et anti-inflammatoire... Je pense qu'on peut rapidement mettre en place une bonne production, sur certains éléments réduits. Tsuchi n'est pas un désert, heureusement.

Kisuke allait mettre cela dans sa to-do liste. Il avait pas mal de tâche intermédiaires, avant. Des tâches de fond. Oh, et puis ses devoirs de shinobis, bien entendu. Il écouta Aimi répondre gentiment à sa complainte sur la nécessité de devenir chunin avant de pouvoir intégrer une force spéciale d'iwa. Ses propos étaient mesurés et sensés.

Oh je suis bien d'accord. Devenir chunin pour être chunin, ce n'est pas le but recherché. Il s'agit d'une représentation abstraite d'un niveau de responsabilité. Non, le point important surtout c'était l'accès à des ressources qui comptaient pour moi. La frustration est surtout de ne pas pouvoir donner le maximum dès maintenant pour produire déjà un maximum. Car chaque médicement peut sauver une vie innocente. Je suppose... que c'est sans doute une vision qui ne doit pas être très comprises ni partagée dans mes camarades sans background en alchimie.

Les eisenins soignaient des vies, et pouvoir le faire jusqu'à brûler leur propre vie, bien sûr. Ils avaient le distinct avantages de pouvoir le faire tout de suite. Ils avaient le défaut d'avoir besoin d'être présent. Les alchimistes et pharmaciens n'étaient pas aussi efficaces et demandaient beaucoup d'investissements et de formations... mais pouvaient toucher un large publique.

Les situations n'étaient pas les mêmes. Les frustrations pas non plus. le Genin avait une dernière question à poser. Une dernière chose sur lequel il pourrait pencher pour essayer d'aller plus vite et plus loin.

Connaissez-vous peut-être des points de contacts dans les autres villages où je pourrais m'adresser, de manière académique, pour partager mes connaissances dans les remèdes et les soins rentanjutsu ?

Une idée à explorer, parmis d'autres. Il n'avait pas encore organisé ses recherches de manière à être partagées tout de suite et facilement, mais cela serait bien le cas à un moment. Il ne voyait aucun intérêt à garder ces connaissances pour lui seul. Oh, il savait que moults shinobis préféraient garder leur savoir pour eux-même, développer leur propres arcanes, en faire des clans qui allait les vénérer pendant des années. Il savait que c'était considéré comme étant la meilleure chose à faire. Mais en réalité...

Kisuke n'en avait cure. On pouvait copier tous ses secrets, il n'avait rien à cacher. Alors autant en profiter pour essayer d'obtenir quelque chose en échange - le collaboratif était sur papier le comportement le plus efficace et utile à la société dans son ensemble.

Il reposa sa tasse et contempla le silence quelques instants. C'était un moment privilégié avec une dirigeante de sa faction. Pourtant, il ne voulait pas trop en profiter, conscient de la chance qu'il avait d'être là, avant tout. Il avait peur de déranger. De s'imposer. Il s'estimait tellement moins important que l'interlocutrice qu'il avait en face de lui...

Cette conversation fut agréable et pleines d'enseignements. Mais j'ai peur de trop prendre de votre précieux temps, Aimi-sama. A moins que vous n'ayez d'autres questions... Puis-je demander de prendre congé ?

Le thé était fini. Le Monde les attendait.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Empty
Ven 6 Mai 2022 - 15:41
___________________________________________

Une Aimi qui vous veut du bien.
___________________________________________

« Très bien. Idéalement, il faudrait noter les plantes qu’on travaillera, leur besoin en température et savoir où elles doivent être placées en fonction des autres. »

Aimi avait déjà pensé à tout. Mais quelqu’un comme Kisuke qui s’y connaissait encore mieux qu’elle était encore plus bénéfique.

« Il y a toujours un moyen de s’octroyer les ressources si on cherche. Si tu es limité dans quoi que ce soit, viens me voir et je verrai ce que je pourrais faire pour t’aider. N’hésite pas à te faire accompagner d’un chunin en attendant aussi ! Je ferai en sorte que rien n’entrave ta motivation. »

Répondit la jeune femme sincèrement. Être genin fermait les portes à beaucoup de choses, mais cela n’avait jamais empêché la kunoichi d’entreprendre elle-même les projets qu’elle avait, avec les moyens entre ses mains. Par chance, elle était vite montée en échelon, ce qui lui avait permis de ne pas souffrir de cela trop longtemps. Du côté de Kisuke, à en voir son investissement pour la roche, cela n’allait certainement pas tarder non plus s’il se montrait responsable et capable. Aimi en était certaine.

La question que posa l’Hyûga fit réfléchir la jeune femme. Aux premiers abords, elle n’avait pas vraiment de réponse à donner. Parce qu’elle n’avait pas pensé de manière si large.


« Pas vraiment, mais je peux faire parvenir une missive à mes confrères des autres villages pour savoir s’ils ont des besoins ou des ressources. »

Après tout, Tsuchi restait connu pour son commerce et maintenant son avancée dans la médecine, cela pourrait intéresser les plus grands ou compléter leurs propres connaissances. Il y avait rien de mieux que la collaboration entre chacun pour pouvoir élargir tout cela.

La rubiconde ferma les yeux quelques secondes, profitant de son breuvage jusqu’au bout. Une fois ses paupières ouvertes, ce petit moment calme et fort sympathique semblait être arrivé à sa fin. Les rideaux de cette première rencontre, de cet échange fructueux, se fermaient petit à petit.

Ce fut la voix de Kisuke qui la fit sortir de ses pensées lorsqu’il lui demanda de prendre congé. Elle posa une main sur son front, rien qu’à l’idée de devoir retourner à toutes ses occupations. Enfin, elle sourit à Kisuke.


« Oui tu as raison, nous avons encore beaucoup à faire. Je suis contente de savoir que ce projet va pouvoir reprendre de ses formes et ce, à tes côtés. Merci à toi Kisuke. Et… Tutoie-moi s’il te plaît ! »

Elle était bien plus jeune que lui, s’en était presque troublant. Toutes ces formes de respect pouvaient être compréhensives, mais la douce femme n’était pas à l’aise. Enfin, elle se leva et attrapa les tasses avant de les mettre à laver. Elle attendit que le pharmacien de la roche quitte les lieux pour reprendre son propre train quotidien.




_________________
Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi] Hxv1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

Une Aimi qui vous veut du bien [Aimi]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout va bien... [Chiwa Aimi]
» Rendez-vous médical (Aimi)
» Cher médecin, pouvez-vous me combattre ? [Aimi]
» si vous n'êtes pas bien réveillé, mettez du citron dans votre café
» [Mission] Le sanglier, c'est pas bien et bien à la fois // ft Ryoiki Yoji

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: