Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke

Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Empty
Dim 15 Aoû 2021 - 23:46

J’ai pour devise que dans chacun des domaines que j’exploitais en tant que shinobis, et même à côté dans ma vie quotidienne si je le pouvais, je me devais de m’intéresser à ce qui se faisait et ainsi, dans la mesure du possible en apprendre toujours davantage. Et dans le cas présent, après lui avoir enseigné deux de mes sceaux, c’est moi qui me tournais vers Kisuke avec une demande toute particulière. Lors d’un entrainement que nous avions réalisé tous les deux, il avait usé d’une technique de stockage toute simple, libérant dès lors plusieurs fumigènes, les utilisant pour tenter de m’aveugler, en vain. Pour autant, si ce subterfuge n’avait pas réellement eu d’effet sur moi, j’avais trouvé l’idée suffisamment intéressante pour ne pas l’oublier. Comme tout un chacun, j’avais dans mes affaires cette petite boule libérant cette fumée violette, mais dans mon cas, en avoir plusieurs ne seraient pas superflus.

Ayant depuis peu pris habitation de l’ancien dojo de Tenzin que j’avais renommé « Dojo Tenzin » en son hommage, j’avais invité Kisuke à me rejoindre sur les Hauts Plateaux, dans ce lieu reculé de l’agitation du village, un lieu où je pouvais me recueillir en paix et mener mes recherches en toute sérénité, écartant au maximum le danger que je pouvais représenter.

Si j’avais commencé à réaménager les lieux, l’adaptant à mes besoins tout en gardant l’essence même de ce dojo, c’est dans le hall d’accueil que j’invitais Kisuke à entrer et à prendre un thé pour commencer cette journée. Nouvelle règle de la maison que je n’avais pas à appliquer chez moi et pour cause, marcher pieds nus. Les tatamis et les parquets de bois sauraient nous en remercier. Ayant modifié les lieux à l’aide de mon doton, désormais, le dojo bénéficiais d’une zone d’habitation pouvant accueillir plusieurs personnes avec tout le confort spartiate nécessaire. Les chambres étaient rudimentaires, la mienne étant la même que celle des invités et la cuisine des plus simplistes mais suffisante pour l’heure. Ayant détourné un ru d’une cascade non loin, l’eau n’était pas en manque bien que fraiche. M’asseyant sur l’engawa donnant sur la salle à manger qui faisait également office de salle de réception, j’invitais Kisuke à me rejoindre.

« Merci d’être venu. C’est pas tous les jours que l’élève doit enseigner quelque chose au maître, même si cette phrase montre clairement que le maître manque d’humilité ahaha. Plus sérieusement, comme je te le disais la dernière fois, j’aimerais que tu m’apprennes ta technique de scellement des bombes fumigènes. »

Ayant préparé mon coup, je sortais de sous le chemin de bois un seau rempli de petite billes si particulières.

« Comme les choses sont bien faites, j’ai justement un stock de fumigènes ici. En fait, pour être tout à fait franc, je ne pense pas avoir besoin d’aide pour sceller trois fumigènes, j’ai dans mon répertoire une technique qui me permettrait de sceller dans un parchemin tout ce dojo au besoin. En revanche, de par ton habitude à utiliser cette technique, j’aimerai surtout avoir ton aide et ton expertise pour savoir où apposer ce sceau. »

Relevant mes manches, je montrais au Hyuga les deux sceaux que j’avais sous les poignets.

« Je te l’ai dit lors de ton dernier apprentissage, l’apposition est importante. De cette manière, tu ne risque pas de perdre ton parchemin. De fait, j’aimerais trouver le bon emplacement pour pouvoir optimiser leurs utilisations. »

Usant d’un sceau de stockage que je connaissais déjà, je sceller les trois boules sur le dessus de mon poignet. J’avais prévu une technique de stockage déjà à cet endroit, alors autant voir si cela pouvait fonctionner.

« Que penses-tu de là ? Oh, et pendant que moi j’y pense, si tu me montrer le sceau que tu utilises, autant réduire ma consommation de chakra en optant pour un sceau des plus simples dans ce cas de figure. »


@Hyûga Kisuke

Spoiler:

_________________
[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Empty
Mer 8 Sep 2021 - 17:00
Kisuke avait été invité à l'ancien dojo de feu maitre Tenzin par son sensei, Teruyo. Le sujet allait encore tourner autour du fuinjutsu, comme il allait le découvrir très rapidement. Il prit place auprès du Jinchuriki.

Teruyo-sensei.

Il était spécialiste dans les sceaux, et demander conseil à Kisuke était effectivement assez... incroyable. Néanmoins, il y avait toujours moyen de profiter du travail déjà accompli par d'autres pour aller plus vite dans l'apprentissage et l'enseignement. Kisuke avait un produit fini qui lui avait demandé deux semaines de recherches et d'essais. Il enseignerait le résultat global à son maitre, et ce dernier allait très certainement l'assimiler à une vitesse incroyable, cela lui ferait aussi gagner suffisamment de temps pour ne pas devoir dépenser deux semaines sur une technique triviale.

Il avait déjà un stock de fumigène à sa disposition. Kisuke acquiesça. C'était une bonne idée. Savoir où placer le sceau était aussi une excellente question qui méritait d'être réfléchie.

Je ne classe pas les fumigènes comme étant un sceau absolument vitale, ce qui veut dire que j'évite de placer le sceau sur les mains - je réserve ces endroits à des sceaux qui peuvent potentiellement sauver la vie sur un réflexe, comme mon sceau de stockage de mur ou mon sceau du kai. Ou des sceaux rentanjutsu. Le poignet, l'avant-bras ou à la taille sont des bonnes alternatives.

Evidemment, Kisuke ignorait l'importance que revêtait ce simple sceau aux yeux de son maitre. Si les sceaux Rentanjutsu devenait particulièrement importants d'être à disposition rapide - pour sortir un antipoison ou un poison rapidement - les fumigènes... étaient plus nécessaire à une distraction ou à une défense anticipative, et non pas à une réaction à une attaque adverse. Mais pour le porteur de Yonbi la donne pouvait être toute autre.

Au final, lui seul était maitre de son choix. La seule chose que Kisuke pouvait dire de plus... c'était d'expérimenter dans la vraie vie avec ses sceaux déjà existants.

Faudra peut-être pratiquer, voir ce qui est le plus simple. Quant à la calligraphie, je l'ai pas mal modifié par rapport aux fuins basique de scellement. Je l'ai ultra spécifié aux fumigènes basiques, pour ne pouvoir stocker qu'eux et par quantité de trois. Les symboles triskele et triquetra - deux symboles associés au chiffre trois - sont donc la base du sceau, puis réarrangé en sceau de stockage. Ils sont superposé puis développé avec les standards. Comme ceci.

Kisuke montra sur un parchemin son sceau et comment il avait arranger le tout. Il avait beaucoup pratiqué le fuinjutsu de stockage et c'était un petit bijou en soi dont il était fier. Peut-être était-ce un tantinet plus compliqué que cela en avait besoin de l'être, mais pour le résultat, le pharmacien était particulièrement content.

Il montra également l'endroit de sortie des fumigènes. Aux centres respectif des trois spirales. Les avoir légèrement espacé permettait d'avoir une meilleure tenue en main des trois petites sphères.

Enfin, de son expérience personnelle.

Tant que j'y suis, j'ai également mis au point cette technique, dérivée de celle que vous m'avez instruite. C'était un petit peu un test raté, mais le résultat est intéressant.

Kisuke fit une petite démonstration en appliquant son dérivé de parchemin explosif sur un parchemin avant de l'envoyer avec un kunai à distance et de l'activer. L'explosion était faible - comme la technique que son sensei lui avait apprise il y avait de cela quelques semaines - mais elle dégageait également de la fumée opaque comparable aux fameux fumigènes. Pour la forme, il montra le sceau original à son sensei.
Spoiler:

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Empty
Dim 19 Sep 2021 - 17:31

« Tu as l’air surpris que je demande ton aide ? »

Il aurait été légitime pour Kisuke de réagir avec une certaine circonspection dans la situation où il se trouvait. Il y a de cela quelques temps déjà, c’était lui qui venait chercher aide et connaissances, que ce soit pour retrouver ses facultés, mais aussi pour son propre développement personnel dans l’apprentissage et la maitrise du fuinjutsu. Alors qu’aujourd’hui ce soit le professeur qui se tienne à la place de l’élève avait de quoi surprendre.

« Un maître en son domaine ne l’est pas tant par ses connaissances, mais bel et bien par sa volonté d’approfondir toujours davantage son savoir, d’en explorer toutes les possibilités et de ne jamais se reposer sur ses propres talents. N’es-tu pas d’accord avec cela ? »

Souriant plus à moi-même qu’à mon professeur du jour, je songeais à cette philosophie de piètre qualité qui était dispensée dans ce dojo. Finalement, même si la reconstruction des lieux n’était pas encore terminée comme je le souhaitait, l’atmosphère reprenait petit à petit une ambiance studieuse, la salle dans laquelle nous étions accueillant dès lors son tout nouveau premier cours.

« Il est vrai que si tu ne maitrises pas d’affinité qui serait en mesure de te défendre efficacement, la solution d’un sceau défensif sur les paumes reste une bonne option. Pour autant, si tu as entièrement raison sur le côté vital de cette technique, à mes yeux, elle n’en reste pas moins redoutable, surtout pour quelqu’un comme moi qui exploite au mieux les jeux de cache-cache avec mes adversaires. »

Il était plaisant de voir que le Hyuga avait réellement réfléchi à ce qu’il comptait faire des connaissances que je lui avais transmises. Je n’étais pas le seul à apporter toute l’aide nécessaires à celles et ceux qui demandaient de l’aide, mais être confronté à quelqu’un qui démontrait une vraie connaissance du sujet et surtout une réelle application et implication dans la branche ne faisait que conforter mon idée de transmettre mes connaissances et mes valeurs et de faire à nouveau de ce lieu un endroit de savoir et d’apprentissage.

« Comme tu le sais, j’aime procéder par étapes, et avant de tenter l’apposition d’un sceau, où que ce soit, la maitrise de sa calligraphie est primordiale. »

Face à moi, l’exemple de Kisuke. A mes côtés, un simple parchemin et un pinceau simple que je trempais dans un peu d’encre avant de commencer à tracer lignes et arabesques diverses. Prenant pour exemple le sceau que j’avais apposer précédemment, les différences étaient flagrantes.

« De la simplicité en effet. Ton sceau actuel fait la part belle aux facéties et se contente de l’efficacité. En revanche, le sceau que je t’ai montré, est un poil plus complexe, dénué de ses formes trinominales mais qui permet alors un stockage volumique plus important. »

Expert en la matière et pratiquant régulier de cet art, notamment pour les cours que je donnais sur le sujet, l’assimilation graphique du sceau fut rapide, me permettant alors d’envisager la phase suivante, l’apposition dudit sceau en question.

Trois fumigènes en main, réalisant quelques mudras, je plaçais la marque enseignée par le pharmacologue à l’intérieur de ma main avant de me lever et de faire quelques manœuvres de combat face à moi-même. Libérant alors les petites boules, j’en faisais exploser une au sol, gardant les deux autres en main, arrêtant dès lors net mon entrainement.

« Hum … ça ne convient pas du tout ici. As-tu compris pourquoi ? » demandais-je à Kisuke en me tournant vers lui.


_________________
[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Empty
Dim 26 Sep 2021 - 21:09
Ben quand même un petit peu surpris, je ne suis pas une sommité du Yuukan héhé. Toutes choses étant son égales, je suis et je reste encore un novice et je ne parlerai pas encore d'expertise plus que de connaissances et de légères applications. Je ne peux refuser de demande.

Les arguments de Teruyo étaient difficilement parable, bien évidemment. Il avait raison sur le fond. Cela n'avait pas empêché la surprise car si la possibilité d'un acte ne le rendait pas nécessairement probable. Kisuke n'était pas un pilier du village, de l'académie et encore moins un expert dans ses domaines - à part la pharmacie. Echanger avec des Hyûgas était une chose. Apprendre à un jonin de son village une autre.

Et, quelque part, un honneur.

Teruyo était satisfait de la réponse de Kisuke vis à vis de ses conseils de localisation. Tant mieux. Il s'essaya ensuite à la technique en tant que tel. Le Hyûga se dépêcha d'activer le Byakugan pour ne rien perdre de la prestation. Le Sensei en profita au passage pour comparer le sceau avec une technique plus générique de scellement d'élément. Il était libre de l'utiliser avec bien des choses. C'était un fait, et un maitre comme lui pouvait certainement justifier un tel apprentissage. Kisuke n'avait pas ce luxe. Il avait choisit une autre voie.

La polyvalence, ou la spécialisation. Un choix moderne et récurrent.

Le Hyûga se devait de se mettre à la page rapidement. Il coupait court, prenait des raccourcis. Tout cela pour se rendre le plus utile possible le plus rapidement possible pour son village et pouvoir contribuer à son tour à la défense des innocents et du Yuukan. Il pourrait apprendre la polyvalence après la défaite de l'Enchapeauté. En attendant, il avait visé l'optimisation et l'ultra spécialisation. Ce qu'il ferait, il le ferait bien. Et tant pis pour le reste.

L'Homme-prison s'appliqua à la calligraphie, et le fit bien. On voyait dans son art une grande maitrise. C'était rare pour quelqu'un qui n'était pas membre d'un des clans majeurs d'iwa. La calligraphie était enseignée dès le plus jeune âge à tous les Hyûgas, quelque soient leur branches respectives. Ce n'était certainement pas le cas de tous les jeunes iwajins, car l'encre et le papier étaient des commodités qui sans être excessivement chers restaient encore du domaine du luxe qu'une humble maisonnée ne pouvait pas gaspillée.

Néanmoins, la libération posa souci. Ce n'était pas une surprise dès lors que le fumigène de Teruyo ne se déploya pas comme il était de coutûme avec ce genre d'outil. Le volume dégagé était assez faible. Le composant avait été corrompu d'une certaine manière par une mauvaise application. Tout cela cela avait été observable avec son Byakugan. Sans ce précieux outils, cela aurait demandé un nouvel essai et une observation plus poussée.

Petite remarque. Personnellement, je préfère libérer les fumigènes avec la main dans ma besace. Cela cache la libération, donc l'adversaire sait moins de ce que je prépare, et je ne risque pas de perdre un fumigène au sol par inadvertance. Les combats peuvent devenir très rapidement effrénés, les doigts cafouillent. Bref. Pour ce qu'il s'est passé ici... Déséquilibre dans la répartition du chakra. Il faut une répartition équilibrée entre les trois termes de l'équations. En surchargeant l'une des branches, tu as endommagés le contenant. Je... suppose qu'avec le Byakugan cela me semblait trop naturel pour que je parle de ce pré-requis. Si tu disposes de techniques de sensorialité sur le chakra, je te conseille d'en faire usage pour tes premiers essais, le temps d'avoir une intuition sur la subtilité du déplacement chakratique. Puis tu peux recommencer sans la technique.

le Hyûga acheva de parler, et garda son doujutsu bloqué sur son... élève ?

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Empty
Mer 20 Oct 2021 - 23:52

D’une certaine manière, Kisuke n’avait nullement conscience de sa propre valeur. Penser qu’il fallait être une sommité dans un domaine pour devenir un enseignant était une erreur. Quel que soit notre niveau, nous sommes toujours à la fois le maître et l’élève de quelqu’un. La connaissance n’étant pas absolue mais universelle et aussi vaste que le monde, il y avait toujours matière à approfondir son savoir. C’est dans cette optique que l’aide du Hyuga m’importait, lui qui connaissait donc des techniques qui n’était pas dans mon répertoire.

« C’est une bonne chose que d’accepter ma requête. Même si la technique que tu m’enseignes reste basique, la démarche que tu inities de cette manière te permet d’entrevoir un apprentissage d’une autre manière, d’un autre biais. De cette manière, lorsque tu seras à nouveau à la place de l’élève, ta perception en sera modifiée et tu seras plus à même de comprendre les méthodologies d’enseignement … du moins … avec moi en tout cas. »

Appliqué à réussir le bon positionnement du sceau, j’écoutais d’une oreille parfois discrète les paroles du pharmacologue qui réagissait succinctement à mes paroles qui n’attendaient pas nécessairement de réponse. C’était au final plus un constat et un conseil que je formulais, destiné à orienter mon élève dans ses choix futurs.

« Polyvalence ou diversité. C’est un choix cornélien à réaliser. Le premier te permet de réagir à plus de situation de manières différentes et de pouvoir avoir plusieurs options dans tes actions. En revanche, cela te pourrait te fermer les portes à des techniques de haut niveau. A l’inverse, la spécialisation pourrait d’empêcher de réagir efficacement à une situation donnée, mais cette fois cela te donnerait l’opportunité d’approfondir tes capacités à leur maximum. C’est un choix que tu es le seul à pouvoir faire en fonction de tes objectifs et de ce que tu entrevois pour ton panel technique. »


Continuant à réaliser les sceaux, finalement, ma tentative n’était pas satisfaisante, ne me permettant pas d’agir comme je l’entendais. Curieux de connaitre les talents de professeur de mon élève, les explications qu’il apportait étaient claires et pertinentes. J’étais seulement quelque peu déçu qu’une fois encore il s’appuie sur son byakugan. C’était certes un talent inné et un outil efficace, mais savoir s’en passer était aussi nécessaire à mon sens.

« En effet, pour faire simple, j’ai mal dosé le chakra, mais surtout, récupérer les fumigènes dans ma main me pénalise plus qu’autre chose. L’option d’un sceau dans ta besace me semble plus approprié, d’autant plus que j’ai déjà tendance à cacher l’utilisation de divers sceaux en cachant ma main dans ma poche. Mais dans le cas de figure présent, relâcher tout cela m’handicape. Les boules pourraient se briser avant que je ne décide de les utiliser ou m’empêcher de réaliser des mudras. »

Réalisant une nouvelle fois quelques mudras, je m’appliquais cette fois à apposer ma marque à l’intérieur de ma besace à une position où naturellement ma main pourraient se poser une fois à l’intérieur. Contrairement à la tentative précédente, cette fois les fumigènes pouvaient se récupérer bien plus aisément. La seule contrainte que j’envisageais était la fragilité certaine de ces petites boules et qui pourraient se déclencher dans ma poche en cas de coup.

« Finalement, contrairement aux sceaux que j’ai directement sur moi, je dois avouer que ces fumigènes, s’ils sont un atout, ne sont pas essentiels. C’est pour cette raison qu’au final, apposer le sceau dans ma besace est surement bien plus efficace. Je vais encore faire quelques essais pour bien appréhender tout cela, mais je devrais m’en sortir aisément je pense. Merci à toi pour ton aide en tout cas. »

Remerciant le porteur du bob, je me baissais allégrement, le saluant avec le même respect que celui que j’avais accordé à mes précédents enseignements comme Tenzin par exemple.

« Sinon … tu veux peut être quelque chose à boire ? A manger ? J’ai du thé et des dangos ».


_________________
[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Empty
Jeu 21 Oct 2021 - 13:08
Après quelques investigations et recalibration, Teruyo-sensei semblait bien au point pour l'apprentissage de cette technique. Il donna son avis, et arrivait à la même conclusion sur le placement idéal dans une besace. Il remercia Kisuke.

Pas de souci, c'est un honneur de pouvoir donner mes quelques lumières à un expert.

Et c'était vrai. Kisuke était content de sortir de la case inutile d'iwa et d'aider, même si c'était encore maigre comme aide. Un jour... un jour il pourrait prétendre à être un pilier d'iwa et de sa communauté de shinobi. Peut-être qu'un jour ses remèdes et ses médicaments seraient distribuer dans tout le pays de la terre, et pourquoi pas, dans tout le Yuukan pour sauver des malades. C'était encore un grand rêve pour le moment, il y travaillait dur néanmoins. Son sensei lui proposa alors de quoi boire et manger.

Du thé, certainement. Des dangos... pourquoi pas ? J'ai l'impression que cela fait une éternité que je n'en ai plus mangé.

Comme pour ponctuer sa déclaration, son ventre émi une longue complainte, sourde et pourtant tellement audible. Il baissa son bob quelques instant sur son visage pour cacher sa gêne - et l'empourpement qui en résultait. Son visage refit surface avec un faible sourire. Oui, il avait faim. En se demandant quand était la dernière fois qu'il avait mangé, Kisuke se rendit compte que cela remontait à la veille, le midi. Il avait passé une longue soirée à étudier un sérum pour augmenter la force, et n'avait cessé de travaillé que pour se jetter dans son futon, oubliant complètement de se sustenter. Erreur de débutant.

Hm, je devrais peut-être sortir plus souvent de mon laboratoire. Mais j'avoue que ces derniers temps, mes recherches en Alchimie ont été particulièrement intéressantes. Je pense même pouvoir mettre au point cette drogue que vous m'aviez demandé, pour l'interrogation des prisonniers tetsujins. J'ai déjà des drogues opérationnelles et stables pour améliorer les capacités physiques, cela m'a particulièrement aidé à ma revalidation physique et... ho, ca y est. Je m'emballe sur le sujet. Désolé !

Il se mit à rire légèrement. C'était bien son défaut, il était incapable de se taire sur ce qu'il avait mis au point récemment. Ce n'était pas une question de fierté, mais surtout de curiosité scientifique et de passion dans le domaine. Il avait déjà bassiné Ieyasu et Yanosa sur le sujet, voilà qu'il remettait le couvert avec son sensei.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Empty
Jeu 11 Nov 2021 - 15:52

Si pour certains dans le village ce n’était pas le cas, Masami en tête surement, l’humilité était quelque chose dont Kisuke pouvait se targuer et d’une certaine manière, c’était fortement appréciable. Plus qu’appréciable, c’était même reposant en fait. Cela changeait, et d’une certaine manière, cela me fit sourire. La jeune femme faisait partie de la famille d’une certaine manière et gérer la demoiselle n’était pas toujours de tout repos, et ce, même si elle avait fait quelques efforts.

« Comme je te le disais avant, celui qui n’admet pas avoir des lacunes dans un domaine et qui n’admet pas les connaissances de ceux censés être moins érudit que lui ne mérite pas le titre d’expert. C’est à mon sens d’autant plus vrai dans l’art du fuinjutsu pour lequel les possibilités sont quasi infinies tant nos techniques sont pensées et utilisées en fonction de nos besoins et de ce que nous savons faire. Contrairement au ninjutsu, le fuinjutsu est surtout là en support et doit donc s’adapter toujours et encore. Nous pourrions tous deux être experts en la matière sans pour autant user de ce domaine de la même manière et utiliser des techniques radicalement différentes. Quoi qu’il en soit, merci à toi. »

Laissant quelques instants le Hyuga seul avec ses pensées, rigolant de son ventre affamé, je profitais pour préparer le thé. Le temps que l’eau chauffe, je l’invitais à s’assoir sur les tatamis de la pièce, autour de cette petite table basse, déposant une petite coupelle avec quelques dangos datant de la veille.

« Ils sont d’hier navré. Ils seront surement un peu plus sec que prévu, mais encore bon, je te l’assure, par expérience. » finis-je en rigolant.

Préparant tasse et autres ustensiles, j’écoutais le discours du porteur du bob avec attention. Versant à chacun ce nouveau nectar chaleureux, je déposais la théière entre nous avant de prendre la suite de la conversation.

« Il s’agit d’un thé noir fumé, boisé et puissant, déroutant pour les papilles lorsque l’on n’est pas habitué. Mais le sujet n’est pas là. Tu t’emballes tu dis ? Non, je crois pas. Tu es juste passionné. Parle moi davantage de tes recherches. Pas seulement de celle que je t’ai demandé, mais j’aimerai savoir ce que tu envisages de faire. Nous n’avons bien quelques herboristes et apothicaires dans le village, mais personne à ma connaissance qui développe comme toi ce genre de recherche … à par Aimi mais qui est largement occupée ces derniers temps pour mener à bien ses projets malheureusement. »

Au-delà de la simple curiosité, la versatilité de ce que pouvait apporter Kisuke était importante, d’une certaine manière, ses travaux pouvaient couvrir bien des domaines et en cela aider bon nombre de shinobis. J’avais souvenir d’un projet que la rubiconde avait à cœur et il était fort possible que les deux puissent accomplir ce sur quoi elle travaillait.


_________________
[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke Empty
Sam 13 Nov 2021 - 22:41
Après des remerciements, Kisuke eut droit à un dango. Un peu froid, sec, mais cela faisait toujours du bien par où cela passait.

C'est encore plus appétissant après un peu d'effort.

Son sensei poursuivit la discussion autour de son rentanjutsu. Sa passion, dans laquelle il avait si facile de tomber par mégarde.

Ses plans et ses projets, n'est-ce pas ? Et bien, c'était le prolongement de sa pharmacie, simplement dit. Dans les détails, c'était infiniment plus complexe. Avec l'Alchimie, Kisuke mettait les pieds dans un univers de possibilité. La seule question, c'était comment optimiser cela pour en faire profiter le plus grand nombre (tout en restant shinobi). Sa production personnelle était limitée. Même en préparant des produits de la meilleure qualité possible, il était seul. Il avait néanmoins théorisé sur une solution. Il lui fallait une industrie derrière lui, et des recettes qu'il distribuerait pour répliquer ses connaissances. Tout cela, pour remplir au mieux ses motivations profondes, aider son prodchain.

Oui, j'ai bien un projet, même si j'ignore encore sa faisabilité. Cela sera... une grande entreprise, et je doute que cela soit tâche aisée. J'ai pris rendez-vous avec le Shishiza. J'aimerai développer la qualité des remèdes disponibles dans tout Tsuchi, et le rendre abordable à chacun, shinobi ou non. Et aussi, éduquer les shinobis à des gestes de survies. Trop de jeunes ou de civils... meurent bêtement dans ce pays, à force de se reposer uniquement sur des eisenins qui ne sont pas nécessairement au bout endroit au bon moment, alors qu'il suffit de mettre en place des véritables soins de santés pharmacologique à grande échelle pour limiter tout cela, et ce indépendamment de tout chakra.

Une réunion avec Aimi-sama sur le sujet était préparée et prête, mais elle n'avait pas encore eut lieu, et sans doute que Kisuke aurait besoin de devenir membre du Shishiza pour véritablement avancer dans ce domaine. Il n'avait pas la langue de bois pour essayer de racoler son grade de chunin, et il n'y avait pas eut d'examens chunins depuis un petit temps, il lui faudrait donc faire ses preuves sur une opportunité qui se présenterait à lui, et prendre son mal en patience.

Enfin, il avait beaucoup à faire, donc cela aidait la patience.

Ha, et sinon, j'ai pour projet de devenir suffisamment fort pour ne pas être un fardeau pour le village, et pour protéger tous ces jeunes shinobis qui connaissent à peine la vraie vie. Pour ce faire, j'ai mes drogues pour améliorer mes capacités physiques ou celles de mes alliés, et puis mes invocations. J'en ai quatre sous la main, désormais. J'essaie de devenir synergique avec un maximum de shinobis possibles et j'affronte tous les chunins et jonins sur lesquels je peux mettre la main. Le chemin est long, et j'ai un abonnement aux eisenins d'iwa pour me retapper à chaque défaite héhé.

Ce qui n'était pas énormément de jonins, à part Seiki. La plupart des hauts gradés étaient peu disponibles malheureusement. Il y avait Yanosa-san, bien entendu, qui répondait toujours présent à ses duels et qui était a chaque fois un cran supérieur à Kisuke, suffisamment pour le pousser toujours plus loin dans ce dont il était capable. C'était la voie qu'il s'était tracé pour aider au mieux son village.

_________________
Palmarès shinobi:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880

[Dojo Tenzin] Réapprendre les bases - Kisuke

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TDG | Quarts | Combat 4 - Hyûga Hayate vs Konran Tenzin | Victoire : Konran Tenzin
» [Dojo Tenzin] Méditation - Solo
» [Dojo Tenzin] Un nouveau départ - [Ouvert]
» TDG | Demi-finales | Combat 2 - Ashikaga Gabushi vs Konran Tenzin : Victoire Konran Tenzin
» TDG | Huitièmes | Combat 8 - Konran Tenzin vs Nagamasa Hisa | Victoire : Konran Tenzin

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: