Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Concours de circonstance [Teruyo]

Iranos Daiki
Iranos Daiki

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Mar 17 Aoû 2021 - 23:07
En devenant Shinobi d'Iwa, Daiki avait imaginer sa vie devenir beaucoup plus intense et active qu'en ce moment. En effet, malgré la première mission de l'équipe 6 qui lui avait donné un bon boost niveau morale, la routine d'entrainement et de temps libres revenait rapidement vers lui, et bien que ses progrès au niveau de sa maîtrise de l'assimilation s'améliorait grandement, le jeune genin manquait un peu de stimulation. Au final, la mission qu'ils avaient remplis n'étaient qu'une mission de nom, parce qu'en tant que tel, c'était une corvée à ses yeux, certes il avait rendu service à l'académie, et ça lui faisait plaisir, mais ce n'était pas ce qu'il attendait de sa profession.

Après, c'était la première, et une de Rang D qui plus es, il y avait toujours le Rang C à explorer pour l'équipe, et avec un peu de chance, ça inclurait quelques malfrat en manque de pain dans la gueule.

Aujourd'hui, c'était jour de repos. Le jeune homme portait sur lui quelques bandages, signe d'une journée mouvementée la veille, mais qui lui rappelait un peu Yanosa, ce qui ne manquait pas de le faire sourire, bien qu'il n'en avait que quelques un ici et là. Cette fois par contre, il n'avait pas vraiment l'option d'aller prendre un verre, car en pleine mâtiné, ce serait très mal vue… et il n'osait même pas imaginer la réaction de ses parents s'ils apprenaient. Même si sa sœur faisait déjà le tour des bars la nuit tombé, dommage qu'il ne l'ai pas croisé la dernière fois d'ailleurs.

C'est ainsi que Daiki déambulait les rues d'Iwa, mains dans les poches, et se retrouva sur un lieu de construction. Ce n'était pas exactement rare après tout, il y en avait partout dans le village. Alors qu'il observait la monté d'un bloc de pierre taillé qui allait servir de support pour un bâtiment divers, il entendit le bruit distinct d'une corde qui cède.

L'adrénaline alluma les réserves de secours du jeune shinobi, et d'une main habile, il fit sortir deux kunais de sa sacoche (La seule qu'il gardait sur lui en civil) et les jeta sur le cube qui tombait avec vitesse vers des échafaudages. Simple effet élémentaire, Raiton sur de la pierre, celui-ci éclata en plusieurs morceaux qui évitèrent de justesses la première cible en danger, mais maintenant, ils tombaient droit vers Daiki. Le cerveau de celui-ci tournait rapidement, cherchant une solution magique qui n'existait pas. Ça allait certainement faire mal, mais il y en avait beaucoup trop pour tous les éviter.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Jeu 19 Aoû 2021 - 20:52

Réveillé de bonne heure, cela faisait de nombreuses semaines que je ne m’étais pas accordé un réel jour de repos. D’habitude, avec moins de responsabilités, je prenais davantage le temps de vivre une autre vie que celle d’un shinobi, partageant mes moments de civils avec ma famille et avec Saya en particulier. Mais pour l’heure, cette vie festive avec mes proches était mise de côté, préférant les laisser en sécurité à Tsumago pendant que moi, je restais là, définitivement seul, sans personne avec qui passer du temps en dehors de nos obligations militaires.

Nous avions tous fait des sacrifices avec l’attaque de Yonbi. Les villageois ayant été évacués, ils avaient perdu leurs habitations, leurs souvenirs laissés sur place. Bon nombre de shinobis avaient laissés une part d’eux-mêmes dans la bataille, littéralement, mais moi, c’était encore différent. Si j’avais évité à mes coéquipiers la perte de leurs jambes, au-delà de la perte d’un ami avec le sacrifice de Bersekyr, j’avais l’impression, avec le recul que j’avais désormais, de m’être perdu maintenant que le démon à quatre queues était scellé en moi. Une décision difficile à prendre, un choix de vie important, mais un sacrifice nécessaire pour le village.

Déambulant dans les rues sans réel but si ce n’était celui de profiter de ce que le village avait à offrir, je passais inexorablement proche des zones en reconstruction. L’activité y était encore intense, et si je venais dans le coin, c’était avant tout attiré par la bonne odeur se dégageant des charrettes de camelots venant vendre brochettes en tous genres aux ouvriers présents.

Mais finalement, mon passage en ces lieux n’aura pas été vain. Ne prêtant guère attention aux détails maçonniques qui se profilaient, ce fut cependant les cris d’alerte proférés à côté de moi qui me poussèrent à porter les yeux sur la scène qui se jouait. Si un block structurel de pierre venait de lâcher, il fut rapidement détruit par un adolescent qui usa de ses talents de ninja pour intervenir. Malheureusement pour lui, malgré son intervention, il restait la cible des gravats qui fondaient sur lui.

Par réflexe, usant de mes talents à utiliser les pouvoirs du démon à queue, ma tignasse rousse d’origine se transforma rapidement en une chevelure plus longue, plus soyeuse, et surtout plus rougeoyante. Dans la foulée, fort de mes nouvelles capacités, d’un bond, je fonçais vers le jeune shinobi et, l’attrapant au passage, je continuais ma course, nous permettant d’esquiver la pluie de pierres. Relâchant mon étreinte, je regardais autour de nous et constatais les regards posés sur moi.

« C’est bon, ne vous inquiétez pas, personne n’est blessé. Mais faites attention à votre matériel. » finis-je par dire à celui qui semblait être le contremaitre du chantier.

Me tournant finalement vers l’adolescent à l’écharpe blanche, gardant cette coiffure flamboyante, je m’enquérais de sa situation.

« Tu vas bien ? Rien de cassé ? C’était une bonne chose que d’agir ainsi. Sans toi, cela aurait être plus grave. En revanche, pourquoi n’as-tu pas réagi face aux débris qui tombaient sur toi ? »

Epoussetant la poussière sur mon pantalon, je redressais rapidement le regard vers le jeune homme.

« Au passage, Teruyo, enchanté. Malgré tes talents ninja, j’ai pas le sentiment de te connaitre. A qui ai-je l’honneur ? »


Spoiler:
 

_________________
Concours de circonstance [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Jeu 19 Aoû 2021 - 21:17
Daiki s'était préparé à recevoir le genre de douleur qui allait l'empêcher de s'entrainer, ou même de sortir, pendant un moment. Il aurait pu, et même du être capable de soit s'écarter du chemin ou même de se transformer pour que la pierre ne lui fasse pratiquement aucun effet, mais il était toujours compliqué pour le jeune genin de passer de civil à shinobi en un instant, un talent qu'il devrait apprendre s'il avait l'intention de monter en grade dans un future proche. Il semblait cependant que son étoile chanceuse le guettait depuis le ciel, car à ce moment précis, quelqu'un avait décider d'intervenir.

Alors que la situation semblait désespéré, Daiki se sentit emporter par une forme avec beaucoup de force. D'abord, une chaleur agréable l'entourait, puis cette chaleur devint vite brûlante, et heureusement qu'il avait rapidement la possibilité de s'en éloigner, car ça aurait pu faire autant de dégât que l'éboulement duquel cette forme l'avait sauvé!

Quand il eu finalement le temps de poser un regard sur son sauveur, Daiki eu un moment de soulagement quand il réalisa qu'un autre shinobi passait par là et avait réussi à rattraper son sauvetage incomplet. Aujourd'hui, personne n'aurait à passer un séjour plutôt désagréable à l'infirmerie ou à la morgue… du moins, pas avec cette situation pour cause. Alors qu'il reprenait son souffle, la personne qui lui avait porter assistance lui adressa la parole, en lui faisait une semi-critique qu'il n'avait pas volé.

'' Oui pardon, c'est qu'aujourd'hui c'est mon jours de congé, et j'ai encore pas mal de travail à faire pour passer de civil à shinobi dans le temps de le dire. On peut dire que je n'étais pas prêt à réagir asser rapidement, et que donc ma réaction elle même était moyenne.''

Il reprenait son souffle, essayant de comprendre le mystérieux pouvoir que ce shinobi avait. Il n'avait encore jamais vue quelqu'un avec un pouvoir qui semble venir des cheveux, tout en dégageant une chaleur aussi intense. Il se demandait bien comment celui-ci faisait pour ne pas crever de chaud. Après, c'était peut-être similaire à lui et à l'électricité qui lui faisait très rarement mal.

'' Et en effet, on ne se connait pas, je suis flatté de votre remarque par contre. Je suis Daiki, Iranos Daiki, tout le plaisir est pour moi.''

Il avança sa main pour serrer celle de Teruyo, un sourire revenait rapidement sur son visage, éclairant ses traits jeunes et plein d'énergie. Sa lumière d'optimisme toujours intact, celle d'un shinobi qui n'a pas encore vue les horreurs du monde à l'extérieur des villages.

'' Ça à l'air classe votre pouvoir! J'avais entendu parler de la maîtrise de la chaleur, mais je savais pas que ça passait par les cheveux, ni que ça avait un effet sur eux.''
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Lun 23 Aoû 2021 - 22:19

Avec plus de peurs que de mal, l’activité reprenait son fil, le contremaitre, surement encore un peu sous le choc, aboyant ses ordres et consignes à ses artisans qui ne semblaient pas la ramener trop face à cette montagne de muscle d’un âge mur et buriné par le soleil. Faisant pâle figure à côté de l’homme, pour autant, il hocha la tête d’un geste convaincu en ma direction en guise de remerciement. Mais au final, le plus important était l’adolescent sauvé de blessures certaines, certes, aucune qui n’aurait été mortelle, mais qui auraient pu le blesser suffisamment pour l’empêcher d’accomplir ses activités pendant quelques semaines.

« Ton jour de congé ? Faut en profiter, ils sont suffisamment rares, surtout en ce moment. Et te balader en ville c’est tout ce que tu as trouvé d’intéressant à faire pour cette journée ? Rien de plus palpitant pour te changer les idées ? Quoi que je dis ça, mais cela fait bien longtemps que je n’ai pas pris une journée pour moi. En attendant, sache une chose, c’est que même si tu dois te reposer de temps en temps, fais-le et profite en. En revanche, quoi qui se passe, tu seras toujours un ninja, ne te vois pas comme un civil. »

Maintenant que l’enfant aux yeux bleus semblaient reprendre une allure normale, les présentations pouvaient se faire en bonne et due forme.

« Iranos Daiki ? Humm … j’ai beau réfléchir quelques secondes, j’ai pas souvenir de doit. Genin je suppose ? Tu es assigné à une équipe ? »

Même si j’essayais de me tenir au courant de tous les effectifs du village, il était difficile de se souvenir de tout le monde. Les dossiers étaient disponibles, mais remettre un nom sur un visage était parfois compliqué, surtout depuis quelque temps où nous avions eu une recrudescence d’effectif. Finalement, me serrant vigoureusement la main, j’avais au moins la conviction que le jeune homme allait bien et sa curiosité intacte.

« Ahah, la maitrise de la chaleur ? Oui, enfin, c’est pas tout à fait cela, mais c’est pas bien grave. L’important c’est que tu ailles bien. D’ailleurs suis-moi, il y a un vendeur de brochettes pas loin, ça nous fera pas de mal. »

Effectivement, pour nourrir tous les ouvriers, plusieurs camelots s’étaient installés et l’un d’eux était particulièrement doué, un vieil homme faisant cuire toutes sortes de brochettes. A proximité, l’odeur était des plus alléchante. Des notes d’épices, des effluves sucrées et visuellement, des morceaux de viande grillés à souhait. Face au commerçant qui me connaissait que trop bien, je n’eu même pas à passer commande.

« Ah ! Te revoilà gamin ? Comme d’habitude ? »
« Allons-y ! » dis-je en rigolant avant de me tourner vers Daiki.
« Prends ce qui te fait envie. Celles au poulet sont mes préférées. Et en attendant que notre commande soit prête, dis-moi comment tu vas ? J’entends pas par là ce qu’il vient de se passer, mais j’aimerai davantage te connaitre et du coup, savoir comment tu vas depuis l’attaque de démon à quatre queue. Raconte-moi donc ton histoire. »


_________________
Concours de circonstance [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Mar 24 Aoû 2021 - 17:26
L'attitude que portait Teruyo envers Daiki était celle d'un membre de la famille, un peu du coté des plus vieux, veillant à ce que la jeunesse ne se laisse pas porter par les difficultés de la vie et d'apprécier le temps qu'ils ont en ce moment, avant que celui-ci soit gaspiller à ne rien faire. Le jeune genin était un peu confus par la remarque du fait qu'il ne faisait 'rien' de sa journée, ce qui n'était pas entièrement faux pour l'instant, mais il avait bien l'intention de s'occuper sur quelque chose de stimulant, dès qu'il aurait trouver cette chose en question… ce n'est pas comme si Iwa était en merveilleuse état niveau distraction.

'' Ne vous inquiétez pas, je profite de mon temps libre comme je le peux. Mais ce que vous dites est vrai, c'est plutôt rare, quand souvent j'aide à la reconstruction, entre ça et la vie de Shinobi, les journées où je peux me permettre d'explorer la ville à la recherche de nouvelles expériences sont plutôt rare. Mais bon, il y a une raison pourquoi je garde quand même ma poche de kunai sur moi… on ne sait jamais quand je peux tomber sur un truc louche, ou quelqu'un de mal intentionné pourrait tomber sur moi au mauvais moment.''

L'idée lui était solide dans l'esprit, que s'il venait à tomber sur un espion d'un autre village, ou un bandit en train de commettre un crime, il valait mieux qu'il ai de quoi se défendre, il ne se permettrait jamais de rester les bras croisés dans ce genre de circonstances. Par contre, l'insistance de Teruyo à se rappeler de lui, et son échec suivant cette démarche, faisait un peu de mal à l'ego de Daiki. Le Jônin agissait comme s'il connaissait tout le monde, sauf lui, d'une certain façon.

'' Oui genin, je fais partis de l'équipe 6, et j'en suis le capitaine là plupart du temps. Ça doit être une habitude que je tire de l'académie de Kumo. Je sais que par ici, les capitaines sont choisis à chaque mission, mais mes coéquipiers ont l'air d'apprécier mon leaderships. ''

Après, Daiki n'était pas contre l'idée de laisser un de ses amis prendre les décisions pour une fois, mais avec la tête brûlé de Tama et le caractère paresseux d'Ekko, il n'était pas forcément à l'aise de les laisser guider l'opération dans n'importe quel mission, donc ça resterais du cas par cas.

Il semblerait par contre que Daiki ai vue faux sur la maîtrise de la chaleur… il lui était difficile de comprendre ce qu'était le pouvoir de Teruyo en dehors de ça... peut-être un assimilateur Katon? Avec des transformation partiel? Ce serait plutôt stylé! Mais bon, si le shinobi expérimenté avait jugé bon de ne pas dévoiler plus de détail, il ne pousserait pas. Il hocha par contre la tête pour l'invitation à manger des brochettes! Ça sonnait bien comme une nouvelle expérience ça, et en plus il avait un petit creux là tout de suite.

Arrivé à stand de brochette, avec les odeurs de viandes en cuissons, le genin affichait un sourire satisfait. Quel chance d'être tombé sur un expert de la cuisine local!

'' Hmm, je vais prendre poulet, vue que tu la recommande. Je peux toujours repasser pour une bœuf un autre fois! ''

Il dit avant de se retourner vers le Jônin, qui entretemps, lui avait posé une question. Celle là, il l'entendait souvent entre les différents habitants du village.

'' Et bien, quand le dieu singe à attaqué la ville, moi et ma famille venions d'arriver il y a quelques mois. C'était difficile, surtout que nous arrivions d'un autre village, et les gens n'était pas chaud à l'idée de nous faire confiance. Mon père, qui est marchand fournisseur, avait beaucoup de mal à trouver des clients. Après l'attaque de Yonbi, notre famille à beaucoup aider dans la reconstruction. Mon père à fait jouer d'ancienne relation, et à permis au village d'obtenir beaucoup de pierre et de bois pour les bâtiments. Moi personnellement, j'ai terminer pour la deuxième fois de ma vie l'académie, et me revoilà genin après un moment! ''

Il prit une pause regardant autour de lui le village d'Iwa qui s'animait comme tous les jours. La petite catastrophe de ce matin serait vite oublier, et le travaille ne s'arrêtait certainement pas pour une simple pierre tombé.

'' Et moi, j'ai appris que j'étais plus où moins fait de foudre.''

Il changea sa main en éclair, histoire que son interlocuteur le vois sous sa 'véritable nature', il ne devait pas être le premier qu'il voit après tout.

'' Cette nouvelle m'a amené sur un nouveau chemin pour m'entrainer, avec un mec que tu dois connaitre, nommé Yanosa. J'ai enfin l'impression d'avoir autre chose que mon talent pour les armes de jets, et que les échelons supérieurs du monde shinobi s'ouvre à moi.''


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Dim 29 Aoû 2021 - 22:49

Finalement, le genin allait plutôt bien. Plus de peur que de mal. Pour autant, tout ceci devrait être une leçon à retenir et je ne doutais pas qu’elle le serait. Ayant risqué sa santé plus que réellement sa vie pour protéger les autres, se faire sauver devrait l’inciter à agir et réfléchir différemment si le cas de figure devait se présenter à nouveau dans le futur.

« Tu sais, tu peux me tutoyer, je suis pas si vieux que ça, et surtout, j’ai pas envie de paraitre si vieux que ça pour être vouvoyé ahahah ! » dis-je en rigolant joyeusement.
« Tu aides à la reconstruction en dehors de tes activités de genin ? Tu sais que tu n’as pas à faire cela ? On a des artisans spécialisés pour nous aider dans cette tâche. Certaines missions sont effectivement là pour les soutenir, mais il faut aussi savoir se reposer de temps en temps. Trop vouloir en faire, c’est prendre un risque sur le long terme. Alors fait attention à toi. »

Réfléchissant aux dernières recrues, j’avais beau me creuser l’esprit, je n’avais pas souvenir du genin. Il avait pourtant dû passer à l’académie, surement quelques temps avant que je prenne le relais de Tenzin pour ses cours sur le futon et que je me lance dans ceux dédiés au fuinjutsu.

« Une équipe de genin ? C’est rare. Ce n’est pas interdit, mais d’une certaine manière, c’est limitant pour vous. Il vous faudra nécessairement au moins un chunin si vous souhaitez accomplir des missions en dehors du village et ayant une envergure plus grande que celles consistant à sauver des chatons dans les arbres. Il y a plusieurs personnes disponibles tous les jours, pas toujours les mêmes certes, mais au moins vous pourriez progresser. Moi-même, je suis disponible de temps en temps si vous voulez. »

Voilà une proposition de faite. La jeunesse méritait d’être formée et de profiter de l’expérience de leurs ainés pour évoluer et gagner à la fois en maturité mais aussi en puissance. Nos brochettes étant finalement servies, je récupérais notre commande au près du vieux camelot avant de tendre sa commande à Daiki. Humant le parfum de ces bouts de viande grillés, un petit frisson de plaisir vint courir le long de ma colonne vertébrale. Dégustant d’une seule bouchée la moitié de ma première brochette, je laissais échapper un large soupire de satisfaction.

« Je suis rassuré de savoir que ta famille n’a rien eu. Comme tu as pu le vivre, nous avions évacué le maximum de personnes mais nous n’avions aucune garantis de la sureté de chacun. Je suis ravi de voir que tes proches vont bien. Et tu pourras le remercier grandement dès que tu le verras, c’est grâce à des personnes comme lui que nous avons pu rebâtir notre village et relancer le commerce extérieur. »

Conscient de cette situation, je baissais la tête en guise de sincère remerciement avant de prendre une seconde bouchée, plus petite, déglutissant une nouvelle fois de plaisir.

« Oh, un assimilateur ? Il y en a quelques-uns dans le village. »

Instinctivement, je pensais à Tenzin, une image fugace qui me traversa l’esprit dans souvenir de tristesse.

« Yanosa, oui, je le connais bien en effet. Il est aussi assimilateur et a de l’expérience. Il sera un bon professeur dans ce domaine. En revanche, si j’ai un conseil à te donner, tâche de diversifier tes talents pour ne pas te reposer uniquement sur ça. Et du coup, a part ton assimilation, quels sont tes talents justement ? As-tu réfléchi à ce que tu comptes faire et comment développer ton potentiel ? »


_________________
Concours de circonstance [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Lun 30 Aoû 2021 - 2:02
Daiki eu un petit rire timide quand Teruyo lui indiquait de le tutoyer. C'était plutôt rare qu'une figure qui était probablement de plusieurs fois son supérieur demande que les politesses soient mis de cotés, mais il n'allait pas s'y opposer pour autant, le jeune homme préférant mille fois s'adresser à quelqu'un d'égal à égal. Par contre, les commentaires sur le fait qu'il ne devrait pas se tuer à la tâche d'aider à la reconstruction alors qu'Il fait déjà son travail en tant que Shinobi, un fait qu'il allait devoir corriger, sans quoi il passerait pour un vantard envers sa nouvelle connaissance.

'' Tu te méprend, j'aide à la reconstruction justement parce que je n'ai pas encore eu de mission avec mon équipe qui nous permettait d'être occupé. À partir du moment où ce sera mon travail, je prendrais mon temps libre exclusivement pour moi, vue que je ferais déjà ma part dans le village en général. Pour l'instant, mon équipe vient à peine de classer sa première mission de rang D, donc c'est pas la peine de se presser. Bien que je suis heureux de finalement rentré dans la 'vie active' comme mon vieux dit, l'ouverture des portes pleines d'opportunités tout ça.''

Cette façon de parler, de sortir des faits un peu évident avec un ton un peu monotone, broder avec un conseil qui se veut bienveillant tout en étant un poil trop évident pour être utile… ce Teruyo ne serait-il pas professeur à l'académie? Maintenant qu'il y pensait, ça ferait aussi beaucoup de sens avec son insistance à ne pas connaitre Daiki en tant que shinobi alors qu'il venait de graduer. Évidemment on leur avait dit qu'une équipe de Genin allait avoir un potentiel très limités en tant que quête, mais ils avaient tout de même été placé ensemble, et aucun Chûnin ou Jônin ne leur avait été attribuer, il n'en pouvait que trop rien.

'' Ouais, on m'a fait l'explication du problème avec les équipes de Genin. M'enfin, on ne va pas non plus se tourner les pouces et rester Genin toute notre vie non plus. En attendant, on va devoir faire un bout de chemin avec des Chûnin et Jônin volontaire si on veut sortir du village… C'est une belle offre que tu nous fait en te portant volontaire, j'y penserai quand on aura fait une mission de Rang C avec succès. Je veux que mon équipe développe une certaine synergie avant de nous envoyer dans des trucs dangereux, après tout.''

Peut-être faisait-il preuve de maturité pour son âge? Où peut-être savait-il simplement de quoi il parlait un tout petit peu plus que la moyenne. Il était plus souvent qu'autrement le capitaine de l'équipe après tout, connaitre ses compagnons c'étaient un peu son travail.

Les brochettes dégageaient une odeur qui n'avait pas à envier à la nourriture des grands quartiers d'Iwa. Teruyo avait vraiment partagé un petit 'secret' que Daiki garderait en tête, si jamais il avait un petit creux en revenant de mission un jour, avec l'équipe.

Les réactions du flamboyant personnage était plutôt... étrange par rapport à l'attaque du dieu singe. Autant il allait de soit de faire preuve d'empathie pour ceux qui ont perdus des êtres chères dans l'incident, autant il semblait plus que rassuré de l'état de la famille de Daiki… surement qu'il avait été en charge de l'opération, et peut-être que le poids de certains morts lui pesait sur la conscience. C'était ce que le genin s'imaginait du moins, tout en engloutissant une bouché de brochette avec énergie.

La question de ses talents en dehors de l'assimilation le pris de court, mais il était content d'y répondre!

'' J'ai beaucoup de talent au Jettojutsu, du moins c'est ce qu'on me dit. On me dit souvent aussi que je devrais me verser dans les techniques de stockage, pour ne pas manquer d'outil de ninja. Et puis...''

Il hésitait un peu à partager le dernier point, mais en même temps, il voulait en parler... voir si quelqu'un allait finalement le comprendre là dessu.

'' Et puis bien… j'ai toujours rêver d'avoir mon propre contrat Kuchyose. Depuis que je suis petit, j'ai toujours trouvé hyper classe les shinobis avec leurs partenaires animales. Je me suis même renseigner un peu sur les bases, mais c'est de la grosse matière théorique, donc j'imagine pas la pratique.''

Il confiait finalement au Jônin, une petite étincelle enfantine s'allumant dans ses yeux. Combien de fois s'était-il imaginer à dos d'une créature géante pour combattre le mal, étant plus jeune? Probablement plus de fois qu'il n'admettrait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Sam 4 Sep 2021 - 22:44

Partager un simple repas. Depuis combien de temps cela ne m’était pas arrivé ? Le partage avait quelque chose de sacré à mes yeux, au-delà de la simple sustentation, cela permettait de discuter et d’agir plus librement, sans contrainte, se débarrasser des barrières et carcans qui pouvaient parfois nous retenir et nous refreiner. Au-delà du partage, il y avait aussi cette spontanéité qui était la bienvenue. Manger ces brochettes de poulet en compagnie d’un genin n’aurait jamais été au programme dans de telles circonstances et pourtant, nous voilà. Cela nous permettait d’ailleurs de faire connaissance et pour moi, d’en apprendre plus sur celui qui faisait partie des générations futures, au même titre que Masami, même si son tempérament semblait bien plus ouvert et bien moins meurtrier. Ecoutant mon compagnon de gastronomie, j’en profitais pour déguster, bouchée après bouchée, ces morceaux moelleux et dont la saveur se rependait dans mon palais pour mon plus grand plaisir. Déglutissant mon morceau en cours, je prenais à mon tour la suite de la discussion, laissant à Daiki l’opportunité de découvrir les plaisirs de cette cuisine d’échoppe.

« Ahaha. Dire que tu n’as pas beaucoup de mission, c’est le meilleur moyen de se retrouver submergé de travail. Blague à part, il est normal que toi et tes amis vous en soyez là. Une équipe nouvellement formée doit prendre ses marques petit à petit. Il est parfois compliqué d’agir comme il faut dans une situation réelle, même avec des compagnons que l’on connait depuis longtemps, c’est pour cette raison que les missions sont données petit à petit et que leur difficulté augmente par la suite. Tout cela pour dire que cela viendra assez rapidement si cela peut te rassurer. Quant au fait de ne pas rester genin toute sa vie, sache qu’il n’y a aucune honte à être genin. Dis-toi que dans le village, certains genin rivalisent de puissance avec certains jonin. Le rang fait montre d’une certaine puissance, c’est certain, mais cela ne fait pas tout. Il ne suffit pas d’être fort pour obtenir une promotion. En revanche, il est aussi certain que c’est en faisant notamment des missions que cela contribuera à ce que toi et tes amis vous évoluiez dans notre institution ninja. »

Les exemples ne manquaient pas. Masami et Yanosa étaient les premiers qui me venaient en tête et pour autant, je ne me risquais nullement à en parler pour l’heure. Non pas que cela pourrait les influencer grandement, mais autant que chacun des ces genin évolue de son propre chef selon ses volontés et ses ambitions.

La discussion se poursuivant, finissant mes brochettes, j’écoutais une nouvelle fois avec attention ce que l’adolescent avait à me dire sur ses talents. D’une certaine manière, cela pouvait m’en dire long sur lui. Premièrement, connaitre ses forces, c’était aussi connaitre ses faiblesses, et à cet âge, il était parfois difficile de reconnaitre que l’on ne pouvait exceller dans tous les domaines. Et second point important, connaitre les forces des shinobis du village était primordial, notamment lors de la distribution des missions. Inutile d’envoyer en mission d’espionnage quelqu’un qui ne saurait être discret ou qui n’auraient de talents particuliers dans l’art de la tromperie par exemple.

« Le fuinjutsu est une valeur sûre. Pour autant, avant de s’y lancer, il faut que ce soit réfléchis et les techniques qui soient associées réfléchis. Ce n’est pas un art habituel comme le ninjutsu et le taijutsu. C’est notamment lié à certaines restrictions d’utilisation, mais pour le coup, les avantages sont nombreux quand l’art est bien exploité. »

Alliant le geste à l’a parole, je libérais de l’intérieur d’un de mes poignet un sceau qui laissant apparaitre dès lors un kunai après quelques secondes d’activation.

« Savoir combiner le fuinjutsu et ses propres talents est souvent la clef de voute de ce domaine. Et ce n’est pas juste moi, l’utilisateur de fuinjutsu qui le dit, mais le professeur dans ce domaine ahaha. »

Scellant à nouveau mon kunai qui reprenait sa place, j’en profitais pour montrer à l’Iranos les différentes étapes que je venais de réaliser.

« Pour ce qui est du Kuchiyose, sont choix est important. Il faut savoir pourquoi tu désires faire appel à un ou plusieurs compagnons. Dans mon cas de figure, j’ai signé un pacte avec les ours qui ont une longue histoire commune avec Iwa pour palier à ma faiblesse en taijutsu. La encore, il te faut réfléchir à ce que tu cherches. Dans un second temps, il te faudra signer un pacte et dans ce cas de figure, tu as deux méthodes. La plus simple consiste à ce que quelqu’un possédant déjà un pacte te le partage. Il te sera alors possible de faire appel à une invocation de cette même famille. L’autre option est de trouver ton pacte. Les choses sont bien plus difficiles dans ce cas de figure. Ces compagnons vivent souvent dans des endroits reculés, isolés et parfois même pratiquement inaccessible. Les trouver est une tâche souvent ardue et de longue haleine, surtout lorsque l’on ne sait où chercher. Mais si tu cherches quelque chose de particulier ou si tu as besoin de conseil, n’hésite pas à m’en parler, nombreux sont les iwajins qui ont un pacte. Je pourrais surement t’aiguiller vers la bonne personne. Et puis mon aide ne se limite pas aux Kuchiyose. En tant que professeur de fuinjutsu mais aussi de futon, n’hésite pas à venir me voir si tu veux apprendre quelques techniques ou tes amis d’ailleurs. Dans tous les cas, ce sera avec plaisir. Après tout, c’est vous l’avenir d’Iwa, il est de mon devoir de vous transmettre les outils nécessaires à votre réussite non ? »


_________________
Concours de circonstance [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Lun 6 Sep 2021 - 23:19
Daiki écoutait religieusement les paroles de Teruyo. M'enfin, aussi religieusement qu'un jeune adulte le pouvait, tout en dégustant des brochettes de poulets qui avaient un goût surprenant, surtout pour de la nourriture d'échoppe sur le bord de la rue comme celle-ci. Les paroles du Jônin étaient sages, et ça, Daiki savait le reconnaitre, mais ils avaient malheureusement raté les véritables motivations du genin. Il attendait bien de finir sa bouché, histoire de ne pas faire honte à sa famille quant à ses manières, avant de corriger le tir. Le secret, c'était forcément l'épice! Il y avait un petit goût piquant sur le poulet, surtout présent sur la dessus, et la cuissons laissant un goût juteux au centre… ouais, le cuisinier de l'échoppe savait ce qu'il faisait!

'' Ah, je dois pourtant te dire que tu te méprend sur mes intentions quant à mon grade. Je ne désire pas devenir Chûnin où même Jônin simplement pour prouver que je suis fort, même si ça reste, comme tu le dis, une preuve asser évidente. Non, je cherche à le devenir car j'ai envi de voir le monde, d'en explorer les recoins perdus, de découvrir des choses… je n'ai pas envi de passer ma vie entre les murs d'un village, ça ne me ressemble pas. Évidemment, je t'épargne le bla bla de devenir le meilleur shinobi, où du moins le meilleur que je puisse être avec mon potentiel, j'imagine que tu l'as déjà entendu des milliers de fois, mais j'avoue que l'idée d'avoir mon nom quelque part me plait.''

Il dit, un petit sourire au lèvre. Le rêve d'enfant d'être un héros, de sauver le village et de recevoir l'adoration du village, ça n'était jamais partis pour lui… par contre, la réalité de devoir tuer, perdre des gens et faire sacrifice de sa propre vie pour avoir ce statue, ça c'était imposé par la suite avec l'âge… mais bon, il avait encore plusieurs années devant lui pour apprécier la vie.

C'était en parlant de ses forces que Daiki se rendait compte du progrès qu'il avait fait. Depuis sa première sortis de l'académie, où il n'était qu'un shinobi correcte parmi tant d'autre, il était véritablement devenu un genin avec de l'avenir. Quelques spécialisation, un pouvoir plus ou moins rare en lui et quelques mentors un peu balèze, c'était la bonne recette pour devenir quelqu'un dans ce monde, même si ça ne garantissais rien, beaucoup d'autres avaient eux cette chance.

Quand il mentionnait qu'il était professeur de fuinjutsu, suivant un exemple plutôt simple de la discipline. Daiki n'avait rien à redire là dessus. Il avait en effet une idée plutôt claire de ce qu'il voulait faire des techniques de scellement, et ce n'était réellement que pour pallier à une faiblesse de son style de combat, le nombre de munition limité.

La question des Kuchyose était plus intéressante par contre, plus de chose à discuter dans ce sens. Même si Daiki n'apprenait pas grand chose de Teruyo, sauf le fait qu'il y avait beaucoup de pacte à Iwa. C'était de l'information intéressante, mais le genin n'allait pas planifier ce genre de chose… il allait faire confiance au destin pour mettre sur son chemin un partenaire animale avec qui il s'entendrait bien.

'' Intéressant! Je te reprendrais peut-être bien sur ton offre d'apprentissage un jour. Content de voir qu'il y a autant de gens prêt à aidé la nouvelle génération ici, à Iwa. Je passerai le mot à mes amis, si jamais ils ont besoin de cours… mais tu m'as bien l'air fort comme shinobi, donc si jamais on aurait besoin d'un entrainement de combat d'équipe, et je dis bien entrainement, tu crois qu'on pourrait te contacter? C'est que les shinobis capable de prendre un 3 contre 1, ça cours pas les rues, et après c'est compliqué de réussir à rassembler 6 personnes au même endroit, même moment... 2 équipes déjà fait, la on parle limite d'un miracle...''
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Dim 12 Sep 2021 - 18:39

Le seul réel problème de ces brochettes … en fait, j’en comptais plutôt deux, était que d’une part, étant si bonne, on avait souvent envie d’en reprendre, ne serait que par simple gourmandise. Le second concernait lui cette sauce onctueuse qui nappait celles au poulet, une sauce teriyaki faite maison avec sa recette secrète et qui nappait parfaitement chaque bouchée. Malheureusement, cette saveur salée restait sur le palais et me provoquait à chaque fois une grande soif. Par chance, ou plutôt par préparation, ayant prévu une petite collation à cet endroit, pas nécessairement en compagnie du genin, j’avais prévu le coup et apporté de quoi désaltéré ma soif. Sortant de ma nouvelle besace une petite gourde métallique, je versais une tasse, le capuchon de cette gourde en fait, à mon invité avant de prendre une longue gorgée à la bouteille.

« Du thé, rien de plus. »

Finissant d’écouter le discours du garçonnet aux yeux bleus, je ne pus m’empêcher de sourire lorsqu’il évoqua ses rêves et ambitions pour son avenir. Avec un regard paternaliste, acquiesçant presque de manière imperceptible les paroles du genin, je le laisse parler en souriant.

« On dirait moi à ton âge. » dis-je d’un ton admiratif.
« Enfin, soit moins gourmand que moi peut-être. » rigolais-je en tapotant ma bedaine.
« Je comprends parfaitement ce que tu me racontes. Adolescent, avec celle qui fut ma femme, nous partagions ce rêve également. Avoir cette liberté et cette opportunité d’exploration. Cela n’a pas pu se faire à notre époque, mais aujourd’hui, je ne désespère pas de pouvoir trouver du temps pour parvenir à ce but que je n’ai toujours pas abandonné. »

Rangeant ma gourde, je poursuivais d’un ton amical mélangé à quelque chose de plus sérieux.

« As-tu déjà entendu parler de nos unités spéciales ? Le village en compte trois. En premier lieu, il y a le Shishiza qui s’occupe de la sécurité intérieure notamment, que ce soit la police, la prison ou même la gestion de l’hôpital. C’est Chiwa Aimi qui a à sa charge la gestion de cette unité. Ensuite, vient le Sazori. Ils sont notre service de renseignement. Ce sont également eux que l’on envoie lorsque l’on ne peut envoyer personne si tu vois ce que je veux dire. C’est le représentant du clan Hyuga qui s’occupe de ce groupe. Et enfin, existe le Manazuru. Cette unité à deux buts. La premier, gérer la diplomatie du village. Et le second, gérer le côté exploratoire du village. Cela sous-entend l’exploration de nouvelles terres, la découverte d’ancien artefacts du passé, mais aussi rencontrer de nouveaux autochtones si cela se présente. C’est Miyamoto, un type un peu bizarre qui a à sa charge un tel groupe. »

Souriant, je sortais d’un papier kraft quelques dangos que je transportais avec moi.

« Une petite douceur sucrée pour finir ? »

Mâchouillant cette boule collante, je poursuivais mon discours, déglutissant rapidement.

« Tu devrais rencontrer ce dernier. En général, les genin ne sont pas acceptés au sein des unités spéciales, mais je sais qu’un rôle d’aspirant a été mis en place afin de préparer les futures intégrations. Cela te permettrait surement de prendre la mesure de leurs activités et de voir si cela pourrait te convenir. Si ça t’intéresse, dis-leur que tu viens de la part de Teruyo, tu devrais avoir un rendez-vous rapidement. »

Amusé par la situation, vu le ton enjoué employé pour me parler de ce rêve, je ne doutais pas que le Manazuru puisse convenir à Daiki. En attendant qu’il fasse la rencontrer du chef de cette unité en personne, je continuais à prodiguer quelques conseils à la future génération que l’adolescent représentait.

« Mes cours sont toujours ouverts à celles et ceux qui sont motivés pour apprendre. N’hésite pas au besoin. Quant à la signature d’un pacte, toi seul peut décider. D’autres et moi-même pouvons te conseiller, mais tu es le seul à choisir ce qu’il y aura de mieux pour toi. Quant à cet entrainement contre ton équipe … ahah … eh bien … pourquoi pas, même si en général ce genre d’affrontement peut rapidement tourner en défaveur de celui qui se retrouver seul, acculé par le nombre. Tu comprendras où je veux en venir à l’occasion. Préviens-moi juste suffisamment avant que je puisse me préparer. Et tes amis ? Qui sont-ils ? Ont-ils les mêmes capacités que toi où leurs talents sont tout autre ? »


_________________
Concours de circonstance [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Dim 12 Sep 2021 - 19:06
L'offre de thé venant de Teruyo venait à point nommé, car le jeune genin avait tôt fait de remarquer que la solution salé et épicé qui recouvrait les brochettes de poulets qu'ils dévoraient rapidement s'occupait doucement de le dessécher. Il prit délicatement le bouchon de la bouteille, servant de tasse pour l'offre de son interlocuteur, et pris une petite gorgé, pour soulagé sa gorge et son palet qui commençait à être inconfortable. Étrange que la petite boutique ne vendait pas de rafraichissement rapide, ce serait un bon 'combo' pour faire un peu plus de Ryo dans les poches facilement, sans trop de malhonnêteté.

'' Merci beaucoup!''

Daiki se contentait de répondre après son premier goût au thé de sa nouvelle connaissance. Les mots de Teruyo concernant sa jeunesse amena un peu de tristesse de seconde main à Daiki. En effet, il semblerait que celui-ci ai perdu sa femme, d'une manière où d'une autre, ce qui ne manquait jamais d'attiré l'empathie du jeune genin. Le fait qu'ils n'avaient pas pu vivre leur rêve de voyager n'était qu'un peu plus de regret, visiblement. Par contre, la résilience de Teruyo à vouloir vivre ce rêve, certainement en mémoire de celle avec qui il avait partagé une partie de sa vie, était inspirante pour le jeune homme, qui regardait maintenant son interlocuteur avec les yeux légèrement mouillés, mais un grand sourire.

'' Je ne doute pas que quelqu'un comme toi va arriver à explorer le monde! Tu m'as l'air extrêmement compétent, et plein de ressources. Et ne vous inquiétez pas pour moi niveau...''

Il tapota un peu ses muscles abdominaux, ceux-ci n'était pas très massif, mais définitivement fermes.

''... Je m'assure de bien m'entrainer à tous les jours pour garder mon physique. ''

Il eu un petit rire. Il faisait probablement beaucoup plus d'effort que nécessaire juste pour garder un corp athlétique, mais c'étais à son avis la forme parfaite pour un shinobi, agilité avant force brute.

Le monologue de Teruyo sur les forces spéciales étaient intéressant! Il avait vaguement entendus quelques camarades à l'académie parlé de ce genre de groupe, mais il n'avait jamais eu de détail sur leur spécialité. Les deux premières lui semblaient éloigné de lui, il ne se voyait pas en gardien de prison, policier où encore agent secret… mais par contre, le Manazuru, ça c'était exactement dans ses intérêt, et il écoutait religieusement les détails sur cette organisation.

Il attrapa nonchalamment un dango tout en absorbant l'information que Teruyo lui donnait. Un certain Miyamoto uh? Ce nom semblait définitivement imposer le respect!

'' Je m'assurerai de le faire! Ça me semble comme exactement ce que je cherchais, je me demande un peu pourquoi on n'en parle pas beaucoup à l'académie d'Iwa. Merci du tuyau et de la recommandation, j'en ferais bon usage!''

Le genin attendait poliement que le Jônin finisse son conseil sur l'entrainement d'équipe, admettant lui même qu'il ne sous-estimait pas un groupe, même de genin, et demandant des détails sur son équipe. Le jeune Iranos hocha la tête.

'' Différent, on à composé une équipe diverse, pour bien avoir chacun notre truc spécial.''

C'était un petit mensonge, jusqu'à récemment, Daiki n'avait de spécial que sa facilité à apprendre des techniques affinitaire de Raiton, mais le destin avait bien fait les choses.

'' Mes 3 coéquipiers sont un utilisateur d'épée qui manipule un genre de poussière de fer, un ninja médicale avec une affinité pour les clones et le Dôton, et finalement, une Hyûga spécialiste du corps-a-corps. Avec moi, le spécialiste des armes de jets et assimilateur Raiton, on fait une équipe très diverse! ''

Son équipe avait vraiment bien pris forme avec le temps, et il était optimiste qu'ils pourraient tous atteindre des sommets ensembles. Un groupe hétérogène avec des compétences complémentaires les uns envers les autres, ils ne pouvaient pas demander mieux!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Dim 19 Sep 2021 - 20:39

La fougue de la jeunesse. Était-ce là une sorte d’encouragement ou de support quant à cette intervention de la part du genin ? Explorer le monde. Un rêve que je gardais au chaud, quelque part enfoui en moi, mais qui, malheureusement, avait de plus en plus de mal à être réalisable dans les circonstances actuelles, tant d’un point de vue militaire face aux actes du Ningen que d’une situation personnelle de par mes responsabilités et du colocataire que j’hébergeais en moi. Pour autant, souriant, il n’était pas question de briser les rêves d’un adolescent, qui plus est quand il avait tout l’avenir devant lui pour parvenir à les accomplir une fois que notre ennemi chapeauté serait définitivement vaincu.

« Je n’en doute pas également. J’ai su attendre le bon moment pour voyager et explorer, je saurais attendre encore une fois tout ceci terminé. Et puis, entre nous, un voyage ça se prépare et aujourd’hui, il y a tellement d’endroit que je voudrais voir que je ne saurais par quoi commencer, surement ce qui ferait le plus plaisir à ma fille. » finis-je par dire en rigolant.

Je continuais à rigoler de bon cœur quand l’Iranos fit la démonstration de son corps athlétique comparé au mien, bien plus … gastronomique.

« Il faut, sinon, au bout de quelques années, tu t’empattes … mais t’as encore le temps de profiter. »

Mais outre ces quelques frivolités, la discussion tourna également vers des sujets d’importance, notamment vers celui dédié à nos unités spéciales. Le sujet n’était pas particulièrement tabou, pour autant, il n’était pas abordé de manière systématique avec les nouveaux genin. Le fait de ne recruter que des shinobis ayant à minima le grade de chunin était une explication, pour autant, ce n’était surement pas la seule. Ne souhaitant influencer quiconque, j’avais plutôt tendance à aborder ce point avec celles et ceux en qui je décelais un potentiel et une volonté certaine qui collerait avec l’une des trois unités. Quant au Manazuru que je gérais, j’avais passé outre les restrictions d’acceptation, créant dès lors un rang d’aspirant, une sorte de préambule à l’unité spéciale, permettant aux futurs recrutés de s’acclimater et de se préparer à leurs futures tâches.

« Eh bien ravi d’avoir pu t’aider. Et si ces unités ne sont pas abordées lors du passage à l’académie, c’est pour une bonne raison. Je te laisserai y réfléchir, je suis certain que tu trouveras la réponse par toi-même ahaha. »

Espérons que ce Daiki soit aussi motivé qu’il le disait. Si c’était le cas, alors nous pourrions compter sur une personne de plus dans l’effectif. Après tout, ce n’était pas les missions qu’il manquait à l’heure actuelle. C’était bien plus un problème d’effectif finalement. Et en parlant d’effectif, la discussion tourna une nouvelle fois vers cette équipe dont il faisait partie. Souriant pleinement en écoutant ses explications, je ne pouvais constater qu’une certaine jeunesse et un certain manque d’expérience à travers ses propos.

« Eh bien … heureusement que je ne suis pas un ennemi ou un espion quelconque, tu viens de me donner là tout le potentiel de ton équipe. Autant te dire qu’un bon shinobi en profiterait pour exploiter ça et trouver de quoi vous contrer lors d’un affrontement, d’autant plus lorsque vous ne savez pas ce que je sais faire de mon côté. Par chance je suis pas comme ça hahaha. »

Buvant une nouvelle longue gorgée de thé, je m’essuyais la bouche du revers de la main avant de continuer.

« Mais je ne dis pas cela pour te faire peur. Juste rappeler qu’il est nécessaire d’être prudent. Dans notre monde il est parfois difficile d’accorder sa confiance pleinement. Pour autant, il ne faut pas non plus sombrer dans la paranoïa. Juste avoir un bon jugement et faire preuve d’expérience. Mais ça, ça viendra avec le temps. »

Me levant, j’époussetais mes fesses en tapotant dessus avant de poursuivre.

« Eh bien, ravi d’avoir pu faire ta connaissance. C’était une rencontre aussi fortuite qu’agréable. Quant à la suite, n’hésite pas à te rapprocher du Manazuru et pour l’entrainement, fait moi signe quand tu veux, je trouverais bien un moment. »

Si bien sur le genin n’avait pas d’autres sujets à aborder ou à me demander, je le laissais là, le saluant chaleureusement de la main, sourire aux lèvres, un arrière-gout de brochette dans la bouche.

_________________
Concours de circonstance [Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Iranos Daiki
Iranos Daiki

Concours de circonstance [Teruyo] Empty
Dim 19 Sep 2021 - 22:38
La joie de vivre émanant de Teruyo rayonnait sur Daiki d'une façon surprenante. Chaque petit ajout à leur partage, surtout dans le désir de voyager, amenait une sensation d'espoir chez le jeune genin. La mention de la fille de Teruyo, par exemple, amenait un peu de baume sur l'idée que l'homme passait sa vie, pour ainsi dire, seul... depuis la mort de sa femme. Si celui-ci avait un enfant, alors Daiki n'avait pas à s'inquiéter de la solitude de se shinobi fort sympathique. Quelqu'un avec autant de joie de vivre visible, un tempérament beaucoup plus proche du sien au final, c'étais encourageant de le voir en chair et en os, après la rencontre avec Yanosa qui lui, était un shinobi bien endurcit pas la vie, et qui ne montrais pas spécialement d'appréciation pour les plaisirs simples.

'' Et bien! Avec un papa comme toi, elle à du être chanceuse dans la vie! Plein de sagesse et d'expérience. Pas que j'ai de problème avec mon propre paternelle évidemment. Mais... c'est bon de voir quelqu'un qui à choisit une voie similaire à la mienne avoir toujours cet étincelle dans les yeux, ça redonne espoir en l'avenir, surtout quand la plupart des shinobi que je croise sont plutôt du genre sérieux et froid.''

Une petite confession, entre eux deux, qui on l'espère ne se rendrait pas au oreilles de ceux qui aurait pu croiser la route de Daiki auparavant, il n'imaginait même pas l'entrainement d'enfer qu'il passerait avec Yanosa s'il apprenait que le genin disais ce genre de chose… m'enfin… ça c'est s'il y portait une attention.

Cette journée qui avait pourtant bien commencer, s'était élevé au rang de pierre angulaire, avec l'orientation offerte par Teruyo, Daiki avait maintenant une bonne idée d'où il se dirigeait dans la hiérarchie des shinobis. Lui qui avait peur, il y a quelques semaines à peine, de rester un Genin entre les murs du village toute sa vie, il avait maintenant une belle porte d'ouverte vers un avenir qui lui ressemblait beaucoup plus!

Après, le moment où Teruyo lui annonçait qu'il venait potentiellement de vendre son équipe, les joues du genin virèrent écarlates. C'étais absolument vrai, il avait la parole facile après tout, mais ça venait d'une confiance facilement acquise par Teruyo...

'' Et bien je… hmm... tu as raison! J'ai complètement vendu mes coéquipiers, si tu te révélais être un espion! ''

Il dit en se cognant légèrement la tête avec ses jointures. C'était le genre d'erreur qu'on pouvait attendre d'un genin débutant, ce qui était son cas, donc il devait s'assurer de ne pas faire cette erreur à partir de maintenant! Ça devait lui rentrer bien dans la tête tout ça, même si ça faisait beaucoup de responsabilité et de leçon d'un coup, quand il est devenu chef d'équipe.

Il revint à la discussion alors que Teru était sur le point de lui dire aurevoir. Le jeune genin hocha la tête amicalement, et envoya la main en retour à son nouvel ami. C'étais une rencontre aléatoire des plus agréables, et il se rappellerait certainement de cette journée plus tard.

'' T'inquiète, la prochaine fois qu'on se voit, je serais sans doute aspirant au Manazuru! À la prochaine, Teruyo!''

Il dit, inconscient de l'impossibilité de ce qu'il venait de dire, mais certainement convaincue!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12308-iwa-daiki-iranos

Concours de circonstance [Teruyo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: