Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Anticiper le danger

Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Anticiper le danger Empty
Dim 22 Aoû 2021 - 14:26

Quelques temps étaient passés depuis sa victoire au tournoi des gradés de Kumo. Ce jour là avait été un tournant dans sa carrière mais il ne comptait pas s’arrêter en si bonne route. Pourtant de plus en plus sous ce soleil radieux qui illuminait son parcours un nuage menaçant venait perturber ses projets. Cette menace avait un nom : Nara Joben. Autonome, imprévisible et aliéné cet individu tout droit sorti des enfers semblait vouloir faire découvrir son monde coûte que coûte à qui croiserait sa route. Son comportement était des plus inquiétants. Une telle personne dénuée de puissance ne l’aurait pas plus alarmé que cela. Mais le Nara avait entendu les rumeurs, celles relatant ses exploits durant ses combats du premier tour et ses abandons alors qu’il aurait été apte à continuer. Aizen faisait attention à ne pas donner trop de crédit à des bruits de couloirs mais ces derniers étaient assez importants pour qu’au moins il vérifie. Ce fut pourquoi il devait lui rendre visite à elle : @Metaru Anzu.

Il avait beau avoir affronté cette femme et l’avoir vaincu ce n’était pas pour autant qu’ils étaient ennemis. C’était le but du tournoi et ni l’un ni l’autre n’avait fini gravement blessé. Ils avaient déjà fait équipes ensemble notamment pour cette histoire d’invasion de famille royale. Il n’aurait aucun mal à lui demander et il doutait qu’elle lui refuse le don d’information dont il avait besoin.
« Anzu. »
Dit-il en la saluant cordialement après l’avoir trouvé dans le quartier Metaru.
« J’ai à te parler. »
Le Nara laissa planer un suspens inutile mais lui fit comprendre par un jeu de regard qu’il valait mieux que cette discussion ait lieu dans un endroit un peu plus à l’abris des regards indiscrets. La présence du Nara dans ce quartier n’interpellerait personne tant il avait l’habitude de s’y rendre. Entre Akagi et Mairu il avait plus d’une attache en ces lieux.

Une fois isolés le Nara pu enfin énoncer la raison de sa visite inopinée. Mais avant cela il réalisa un mudra qu’il maintiendrait tout le long de cette pseudo réunion.
« Une simple précaution. »
Indiqua le Nara à son interlocutrice en souriant.
« Tu as pu affronter Nara Joben. J’ai besoin que tu me dises tout ce que tu peux. Tout ce dont tu te souviens jusqu’au moindre détail. Ses techniques, son style, sa posture, tout. »
Il voulait tout savoir dans les moindres détails. Qu’il soit droitier ou gaucher, s’il esquive plus qu’il ne se défend, etc. Il ne doutait pas qu’une experte en sensorialité comme elle ait beaucoup de choses à révéler. Anticipant toute question désobligeante le Nara ajouta :
« Cet individu semble dangereux et instable. Je ne sais pas pourquoi le village lui laisse le droit de se balader librement. Mais en tant que shinobi j’ai aussi des responsabilités et je veux être prêt à toute éventualité afin de protéger les habitants. »
Un malin regard vers les bâtiments du quartier Metaru devait évoquer quelque chose chez la Sendai : tant que cet individu serait en liberté alors sa famille serait en danger.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Anzu
Metaru Anzu

Anticiper le danger Empty
Jeu 26 Aoû 2021 - 16:41
Alors qu'Anzu est en train de s'occuper de Seina, sa belle-fille, pendant que sa sœur s'occupe de la fabrique familiale et que Kumiko se trouve à l'académie, elle voit Aizen venir la voir. Ayant pris une journée de repos pour mieux encaisser sa défaite et les blessures qui vont avec, elle a décidé de prendre du temps avec sa "fille", l'aidant à lui apprendre à marcher et à lui parler pendant qu'Itagami était en train de faire ses recherches, et elle n'est pas vraiment habillé de manière officieuse, portant une tenue plus décontractée que d'habitude, tout en étant équipé de tout ce qu'il faut pour s'occuper d'une fille de l'âge de Seina. Il voulait parler en privé, mais malheureusement, elle ne pouvait laissé sa fille sans surveillance, donc il allait devoir faire avec. Elle la porte dans ses bras, tandis qu'il l'emmène dans un endroit à l'abri des regards, ce qui n'est pas vraiment facile à trouver dans ce quartier.

- T'aurais pu demander à n'importe qui qui a assister au combat, et tu as choisis de parler à moi ... il n'y a pas grand chose à connaitre de lui, c'est un bourrin. Un bœuf. Il ne possède pas beaucoup de défense, juste du Fûton et de l'esquive, mais il est expert aussi dans les Genjutsus de destruction.

Gardant sa fille dans ses bras, elle la sert un peu, sa présence la réconforte un peu et l'empêche de devoir repenser à la douleur psychologique qui a finit par la rendre folle. Et elle ne compte pas en parler d'avantage car ça la mettrait mal à l'aise.

- C'est tout ce que j'ai pu savoir de notre combat, qu'il ne connait que des techniques à but purement offensive, très peu de technique défensive hormis son Fûton et ses esquives, tu devrais demander à Mairu de t'en dire plus, elle aussi a dû affronter Joben et peut-être qu'elle a appris plus de chose pendant le combat. Mais je suis d'accord, ce type doit se faire enfermer, il est beaucoup trop instable et fanatique pour être en liberté. On devrait en parler à Raizen, mais s'il lui le laisse sortir à sa guise, c'est qu'il a une bonne raison derrière.

_________________

Anticiper le danger 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Anticiper le danger Empty
Ven 27 Aoû 2021 - 19:15

Le Nara ne semblait pas pouvoir plus mal tomber. Anzu, par sa tenue légère, semblait être en repos et en plus elle s’occupait d’une petite fille. Mais cela ne découragea pas Aizen pour autant, il avait absolument besoin de ces informations. C’était important pour un tas de raisons comme par exemple la sécurité de cette petite fille qu’elle tenait tendrement dans les bras, elle devait comprendre.
« Tu me vois navré de te déranger pendant ton repos, de surcroit en famille. Comment vas-tu d’ailleurs ? »
Amical et souriant, le Nara essayait de créer un lien qui n’existait pas et qui semblait bien difficile de tisser tant la Metaru était souvent froide dans ses réponses. Mais elle se révèlerait être une alliée de taille au moment opportun alors il devait forcer le destin.
« Et comment s’appelle cette petite ? »
Dit le Nara en concentrant son attention sur elle et en souriant de plus belle.

Il s’intéressait à sa vie et détournait quelques instants l’esprit de son interlocutrice du sujet de sa visite. Pourtant si anodin chez d’autres personnes, ce comportement donnait un air moins rigide au Nara et plus naturel. Il avait commencé à comprendre que sa façade aussi propre soit-elle faisait que beaucoup de gens pouvaient se méfier pour un rien. Il devait changer et s’adapter petit à petit à la communauté dans laquelle il évoluait.

Reprenant un air un peu plus sérieux mais sans perdre sa jovialité le Nara revint au sujet principal. Jouant un peu de flatterie, il voulait clairement se mettre la Sendai dans la poche. Mais si elle était maligne alors elle comprendrait que ce serait aussi dans son intérêt et surtout dans celui de sa famille.
« Si je me renseigne auprès de toi c’est parce que tu es une kunoichi d’expérience. Tu étais dans l’arène et donc ta vision est la plus pertinente. De plus tu me parles de genjutsu, si tu en as été victime seul toi a pu en avoir conscience. Peux-tu m’en dire plus sur ces genjutsu qu’il est capable d’utiliser ? »
Et voilà rien qui ne pouvait arranger ses affaires. En plus du katon le fou furieux maîtrisait le futon, deux affinités qui une fois combinées pouvaient causer des dégâts incommensurables. Mais là n’était pas le plus gros problème. Le Genjutsu, cette arme pouvait être des plus redoutables et à l’heure qu’il était le Nara ne savait s’en défendre que des plus simples et faibles. Grâce à cette information il savait maintenant où il devrait axer son entraînement. Par chance les arts samouraï offraient une arme redoutable incarné par le Zen.
« Je compte bien demander à Mairu également, mais elle est très occupée en ce moment. Il faudra d’ailleurs qu’elle m’explique pourquoi elle a quitté l’arène alors que notre combat était à peine entamé… »
C’était avec un goût amer dans la voix que le Nara s’exprimait, jouant ainsi la déception.

Anzu était donc d’accord avec lui. Joben n’avait rien à faire en liberté. Aizen fut soulagé, enfin quelqu’un de lucide, lui qui commençait presque à croire ne pas penser normalement.
« Je t’avoue ne pas comprendre cette décision de le laisser en liberté. Tu savais qu’il s’était fait passer pour un lieutenant de Sakaze Tosen et nous avait attaqué avec un katon de haut niveau ? En plein cœur du village. C’est pour ça qu’il me faut le maximum d’informations sur la façon dont il se bat, personne n’est en sécurité avec lui dans les parages. Je ne comprends pas cette politique laxiste de la part du village… »
Il tendait une perche par la même occasion. Est-ce qu’elle aussi en avait ras le bol du laxisme Kumojin, voulait-elle que les choses changent ? Aizen pouvait incarner ce changement, il le savait, il le devait.



Spoiler:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Anzu
Metaru Anzu

Anticiper le danger Empty
Dim 12 Sep 2021 - 17:52
Anzu observe Aizen qui commence à lui poser des questions, il faut dire qu'il ne pouvait pas tomber pire ... enfin si, il pouvait tomber pire si elle était à l'hôpital et inconsciente, ou alors en pleine expérimentation dans sa fabrique familiale, mais elle aurait aimé profiter de sa jeune famille. Elle garde encore Seina dans ses bras qui reste contre son épaule, observant le Nara avec ses yeux ronds bien qu'un peu fatiguée, mordillant son pouce tandis qu'elle refuse de quitter les bras de la violette. Il lui demande comment elle va, et Anzu a toujours été une personne très franche dans ses réponses, bien qu'ici, c'est un peu nuancé de base.

- Mal car mon corps a besoin de me reposer, bien car je profite pour passer du temps avec ma fille.

Plutôt belle-fille, mais Anzu s'en fichait, elles étaient autant ses filles qu'Itagami est sa femme, et puis, si c'était plus rapide et ça évitait de se faire comparer à ces femmes qui se marient à un homme qui a déjà des enfants et qui les négligent car ce ne sont pas les siens.

- Elle s'appelle Seina, c'est la plus jeune de mes filles. Elle ne sait pas encore parler correctement, mais elle apprend très vite autant à marcher que le vocabulaire des autres, alors évites de dire des grossièretés.

Dit-elle sur un ton plus sec à l'attention d'Aizen quand elle donna sa mise en garde, alors qu'elle présenta sa fille d'une manière étrangement douce. Il fallait croire que ce mariage et tout ce qui arrivait derrière lui a permis de pouvoir reprendre un peu plus d'humanité ... il faut dire que si elle s'est mariée à Itagami, c'était car elle se sentait bien en sa compagnie uniquement, et qu'elle l'aimait aussi, et c'était réciproque.

- C'est un phoenix de feu comme celui qu'il a envoyé pendant le combat contre Mairu, mais il s'agissait d'une illusion. L'observer suffit pour tomber dans l'illusion et tu te retrouve encercler de flammes qui te brûlent ta peau ... du moins seulement en apparence. Si je n'avais pas rompu l'illusion, j'aurais probablement fini par devenir entièrement folle ou tomber dans les pommes.

Elle s'accroche à sa fille tandis qu'elle se remémore ce qui s'est produit, la berçant un peu pour passer ces mauvais souvenirs.

- Mairu n'aime juste pas se battre. C'est pour ça que je lui ai proposé un défi plutôt qu'un duel lorsque je l'ai affronté.

C'était une raison bête, mais elle se doute que Mairu a d'autre raison de ne pas se battre entièrement contre quelqu'un d'autre.

- Et j'ignore aussi pourquoi Raizen ne l'a pas gardé emprisonné. Mais pour avoir partager suffisamment de temps avec lui, je sais qu'il ne fait jamais quelque chose sans raison valable, probablement a-t-il un plan, ou plutôt en avait-il un avant que la prêtresse et ce qui s'est passé dans un certain village les bouscule. Il est devenu une gêne, alors qu'il devait probablement avoir une utilité qu'on ne connait pas.

Elle soupire et continue de bercer doucement sa fille en lui caressant son cuir chevelu blanc et rose.

- Mais je pense que Raizen va finir par devoir agir de lui-même, mais il est parti suite à une mission, je n'ai pas eu de nouvelles depuis son départ. Quand on aura le temps et qu'il reviendra, on viendra le mettre devant les faits.

On ne peut en effet pas laisser un personne aussi dangereux en liberté, et elle est bien d'accord avec ça.

_________________

Anticiper le danger 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Anticiper le danger Empty
Mar 14 Sep 2021 - 19:37

Aizen sentait bien qu’il n’était pas bien tombé mais il avait absolument besoin de ces informations alors s’il devait déranger encore un peu tant pis il resterait tant qu’on ne le congédierait pas clairement ou tant qu’il n’aurait pas eu ce pourquoi il était venu. La jeune mariée sembla tout de même s’ouvrir un tantinet, peut-être que l’intérêt du Nara pour la petite fille qu’elle portait dans les bras lui permit de se détendre.
« Le repos est une sorte d’entraînement de tout guerrier intelligent, il est primordial. Mais il est d’autant plus efficace lorsque l’on arrive à décrocher totalement, notamment en passant du temps avec sa famille car cela permet de penser à autre chose. »
Le Nara continuait sur sa lancée mais à vraie dire il n’y connaissait rien. Il n’avait pas de famille et donc aucun lien de ce genre, il n’en avait plus depuis déjà bien longtemps ce qui lui permettait de ne pas témoigner de ce genre de faiblesse. Car oui pour lui ce genre de liens étaient juste des ouvertures pour des ennemis potentiels. Néanmoins il s’exprimait en s’adaptant car il avait compris que sa neutralité émotionnelle dérangeait. Il fallait qu’il se fasse passer pour faible tout comme eux.
« Enchanté, jeune demoiselle Seina. » Dit le Nara en souriant à la petite fille.
« Je ferais attention à mon vocabulaire. » Ajouta-t-il en suite pour la maman avec un sourire tout aussi rassurant.
Le naturel de la kunoichi revint au galop, la nuance entre une maman douce et aimante face à un être capable d’invoquer une énorme créature faite de chakra était assez drôle à voir. Un équilibre possible en ce monde ? Le Nara en doutait fort.

Finalement sa langue se délia, peut-être grâce à l’approche plus humaine de Aizen, et il put obtenir de précieuses informations quant aux capacités du Nara qui lui posait de plus en plus de problèmes. Cette histoire de phœnix de feu n’était pas sans rien lui rappeler. Ainsi il avait mis au point un genjutsu qui avait la même forme qu’un de ses ninjutsu, comme le prouvait aussi son combat face à Mairu. Cela était d’une fourberie sans commune mesure et Aizen ne pouvait qu’admirer ce genre de stratagème. Être mit au courant en avance d’une telle possibilité pourrait peut-être lui sauver la mise si jamais il devait y faire face.
« Ainsi il possède un ninjutsu qui a la même forme que ce genjutsu… C’est très dangereux et j’ai bien fait de venir me renseigner auprès de toi. »
Ne voulant pas plus insister il avait déjà largement plus d’informations que lorsqu’il était arrivé, en tous cas bien assez pour ne pas se faire avoir bêtement. Il savait que s’il devait faire face à ce phœnix de feu il devrait être plus que jamais sur ses gardes. Mais il savait aussi que Joben devait cacher d’autres fourbes stratagèmes. Il fallait qu’il trouve un moyen de se défendre contre les plus puissants genjutsu, son self-control ne pourrait lui servir face à de trop grandes contraintes psychiques. Il pouvait utiliser des clones mais ces derniers étaient bien trop fragiles à moins que… Il eu une idée, il fallait qu’il l’explore plusieurs pistes.

Il se fichait bien que Mairu n’aime pas se battre, elle n’avait pas respecté le Nara et surtout avait fait honte à son rang. Il fallait qu’elle assume pleinement son rôle mais Aizen garda ça pour lui afin de ne pas vexer Anzu qui semblait proche d’elle.

Il ne comprenait pas non plus le comportement du village à l’égard de Joben, peut-être que comme la Sendai le suggérait cela cachait autre chose, avait-il un rôle à jouer ? Si c’était vrai alors le Nara se devait en découvrir davantage. S’il y avait une quelconque affaire litigeuse il pourrait l’utiliser face au Meikyu pour de prochaines élections. Mais il comptait bien ne plus attendre et s’occuper du cas Joben, à sa façon.
« Je t’avoue douter de ce que tu dis car sa liberté reste une aberration selon moi et j’espère que cela ne cache pas anguille sous roche. »
Au contraire, si c’était le cas alors ça l’arrangerait mais il ne pouvait dire cela.
« Mais je respecte les ordres de l’autorité Kumojin, néanmoins si le village ne se décide pas à agir pour le moment peut-être que le clan Nara le peut. Je vais demander une audience auprès du conseil des Nara afin qu’il soit au minimum banni du clan. Il ternit notre image en faisait subsister la mémoire du traître de Seijiro. Son comportement est inadéquat avec l’image que le clan Nara veut donner. Kaminari a libéré mon clan du joug Hijin et en échange nous mettons au service du pays, de notre pays, notre loyauté et intelligence. Mais cette dernière doit servir la paix, pas la guerre. »
Les paroles du Nara étaient belles bien qu’elles ne retranscrivissent pas exactement ses pensées. Tout ce qu’il voulait c’était se débarrasser de ce cousin gênant qu’il ne pouvait de toute façon pas manipuler en son sens, il l’avait déjà constaté. Ainsi alors qu’il avait obtenu les informations qu’il souhaitait il comptait bien laisser tranquille Anzu pour son jour de repos mais avait une dernière requête à lui exprimer.
« Peux-tu me dire si tu serais d’accord de venir témoigner devant le conseil des Nara en cas de besoin ? Je suppose que si jamais ils acceptent de me recevoir ils ne vont pas se fier aux paroles d’un seul homme. »
A la suite de quoi il s’inclina respectueusement puis fit un signe à la petite fille dans les bras de Anzu bien que cette dernière semblait presque endormie.
« Je vais te laisser tranquille afin que tu puisses profiter de ta famille. Merci pour ton aide et passes donc le bonjour à Itagami de ma part, portez-vous bien. »
Il tourna les talons et partit, il avait une lettre à écrire.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

Anticiper le danger

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: