Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

02. Reprendre par la Ruse

Narrateur
NarrateurEn ligne

02. Reprendre par la Ruse Empty
Mar 24 Aoû 2021 - 17:30
La Guerre Civile a explosé, opposant les Inuzuka soucieux de reconnaissance et une garde Hijin effectuant logiquement son travail. Ce grand désordre aux allures sanglantes et aux odeurs anxiogènes ne put empêcher les échos d'avertir les alentours, intra-muros et extra-muros, prévenant les potentielles forces alliés de venir se joindre à la lutte tout en conseillant aux moins habiles de se cacher pour préserver leur sécurité.

Dans ce brouhaha, certains d'entre vous avaient raison d'y voir une solution envisageable : quoi de mieux pour contrer un clan qu'un autre clan ? Après tout, le désastre qui avait lieu autour de vous pouvait vous rappeler la force d'une lignée et son importance au sein d'un village. L'Empire devait le respect aux Inuzuka, aux Shinrin et aux Aburame car s'ils le désiraient, ils avaient le pouvoir de raser la Capitale... comme le faisait actuellement, à moindre mesure, les hommes canidés.

Si les Shinrin étaient localisés en dehors d'Urahi, et les informations qui étaient arrivées à vos oreilles étaient celles qu'ils étaient d'ailleurs bloqués au pont Araho par les forces Inuzuka qui s'étaient organisées, il ne vous restait qu'à vous tourner vers le seul potentiel allié restant : les Aburame. Vous vouliez alors vous rendre à leur domaine, situé dans la Capitale, afin de trouver l'homme qui avait le pouvoir de faire pencher la balance en la faveur de l'Empire, celui qui permettrait aux Shinrin d'infiltrer l'Empire pour faire régner l'ordre dont vous aviez besoin...

Aburame Fukuo, le chef du clan Aburame.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akuma
AkumaEn ligne

02. Reprendre par la Ruse Empty
Jeu 26 Aoû 2021 - 2:41


La rêveuse
La bête



Cette meute aussi imparfaite était-elle, restait un ensemble d’être féroce, avide de souche n’ayant plus le regard tourné vers l’horizon de la forêt. Frénétiques, tournant au mur de l'oubli, ces individus n'avaient plus le choix d'être ici pour simplement exister dans un monde qui les avait reniés et oubliés. La colère, la haine et le désespoir se lisaient dans leurs actes et bien qu’ils connaissaient leurs futurs, rien ne pouvait les empêcher d’effectuer leurs ultimes autolyses.

À travers les cris et les flammes, un corps avançait lentement sur les pavés blancs d’Urahi. Perçant les fumerolles noires et les braises incandescentes, nous avancions inlassablement vers notre objectif. D’un visage impassible à tout le chaos qui se déroulait autour de nous, Yume était à la lumière de toute.

Alors que les chiens des forêts traversaient devant nos yeux pour aller affronter les hommes en uniforme. Notre chair n’avait que faire de ses affrontements puériles pour le pouvoir mais sous cette lumière enfantine, notre bête attendait patiemment derrière la porte prête à bondir sur ceux qui seraient assez fous pour s’en prendre à notre plus pur être.

Nous menant vers l'inconnu, Yume suivait son instinct dans la fureur de la guerre civile. Attirée par une force qui lui était encore mystérieuse, aucune d’entre nous n’arrivaient à lui faire changer le siège.


_________________
02. Reprendre par la Ruse Rll4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12319-la-legion-d-akuma https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Narrateur
NarrateurEn ligne

02. Reprendre par la Ruse Empty
Mar 31 Aoû 2021 - 21:31
Akuma, parmi les gardes, était un des seuls soldats qui s'était rendu au Domaine des Aburame, véritable clef de voûte de la contre-attaque contre les Inuzuka...

Cela faisait maintenant plusieurs minutes que les ruelles voyaient leur terre s'écraser sous les pattes de ceux qui venaient les envahir de force. La meute s'était équitablement répartie dans tout Urahi, mais pour ce qui était de ce quartier spécifique, une organisation était importante. Les Inuzuka n'allaient pas pénétrer chez n'importe qui, ils allaient devoir montrer que derrière leurs crocs se cachaient un véritable esprit stratégique, essentiel pour progresser jusqu'à celui qui avait le pouvoir.

L'averse qui plombait Urahi se confondait aux larmes des plus effrayés. Tout le monde connaissait la rage qui animait les Inuzuka, la même qui d'ordinaire donnait cette impression de pouvoir vaincre n'importe qui à la seule différence qu'ils ne semblaient cette fois pas alliés à ceux qu'ils avaient jadis protégé. Leur progression en meute détonnait comme celle d'une armée qui envahissait un camp ennemi, froissant les murs de leurs griffes acérées qui crissaient contre le béton.

Le plan des Inuzuka lors de cette révolte était clair : il fallait non seulement maintenir la position de force qu'ils avaient sur l'Empire, la même position qui freinait la faction dans sa volonté de reprendre le contrôle de ce qu'elle avaient perdu. Dans cet élan et avec toutes ces intentions, Soldats comme Meute avaient eu une idée très similaire, à savoir d'utiliser le clan des Aburame pour retourner le rapport de force en leur faveur.

Pour ce qui était de la Meute, ils avaient tout intérêt à rallier les Aburame afin de renforcer leurs rangs. Leurs intentions vous étaient inconnues, comme la manière avec laquelle ils comptaient s'y prendre, mais vous pouviez toutefois comprendre qu'il serait un véritable désastre pour l'Empire si le clan des insectes s'ajoutait à celui des guerriers canins.

Pour ce qui était des Soldats, ils avaient tout intérêt à rallier les Aburame afin de contrer l'offensive des Inuzuka, en plus de ramener l'équilibre dans l'entièreté de la Capitale.

Et pour contrer cela, Akuma s'était rendue au carrefour des rencontres, là où Soldats, Inuzuka et Aburame comptaient négocier par les mots ou par les maux. Elle avait parfaitement connaissance de ce qui se tramait au Pont Araho, à savoir que le clan Shinrin était actuellement bloqué par des forces Inuzuka et qu'il était nécessaire voire obligatoire que Fukuo mobilise son clan pour rendre Urahi victorieux. Elle pouvait alors venir avec l'intention de rencontrer le chef du clan, ce célèbre manipulateur d'abeilles qui siégeait normalement dans son bureau de Maître, tout comme elle pouvait venir abattre Inuzuka ou Aburame afin de donner un avantage certain à l'un des partis.

Mais à son arrivée, la disposition des trois groupes fut particulièrement étonnante. Les Soldats d'Urahi ne s'étaient alliés ni aux Aburame ni aux Inuzuka, non, ils faisaient comme bande à part pour une raison qui lui était parfaitement inconnue. En formation triangle où chacun se dévisageait, comme si chacun s'apprêtait à tout moment à bondir sur ses opposants.

Dans cette ambiance où la tension régnait en maître, il y avait une décision importante à prendre. Vers qui s'allier ? Avec qui combattre?

Et surtout, comptait-elle véritablement libérer Urahi ?
Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akuma
AkumaEn ligne

02. Reprendre par la Ruse Empty
Jeu 2 Sep 2021 - 16:03


La rêveuse



Alors que les ravages de la guerre civile frappaient de plein fouet chaque espace libre d’Urahi, Yume se dirigeait toujours vers sa destination qui nous était totalement inconnue. Dans la lumière, elle semblait heureuse et ne voulait absolument pas lâcher son instinct pour que nous puissions reprendre les reines. Et alors qu’une âme sans vie semblait errer à travers les feux et les kunais des combats pour la gloire de la ville, ce qui devait forcément arriver, arriva… Alors que son esprit suivait ce chemin qui lui était tout tracé, notre corps recevait la sentence qui lui était due à se promener comme une fleur dans un conflit majeur.

Sous la douleur que nous ressentions toutes, trois gerbes de sang se libéraient de notre chair. Déchirant vêtement et peau, ses armes d’acier nous expliquait à quel point il était dangereux de marcher tel un vagabond sur les routes des enfers. Extirpant notre vêtement en trois morceaux distincts, la profondeur des blessures mettait la bête dans tous ses états.

Derrière la porte, une fureur sans nom faisait trembler les fondations de notre structure. Voyant par les yeux de Yume, notre protectrice n’avait plus de raison de rester enfermée sous les serrures de notre pouline et observait déjà ceux qui passaient au loin devant elle mourir sous un torrent de sang. Mais ce n’était sans compter Yume qui refusait toujours de laisser la lumière à nous autres pour la sortir de ce pétrin tout en laissant couler le sang le long des dalles pavées de la ville.

De longues minutes s'étaient passées lorsque Yume laissait échapper un léger sourire en regardant au loin. Là-bas, à ce qui ressemblait être un carrefour, trois groupes d’individus se regardait dans le blanc des yeux depuis un temps incertain. En observant plus attentivement ces personnages des plus bizarres, une douce odeur de miel et de sécrétion s’échappaient de l’un des chemins que bloquaient ces individus. Et c’était enfin que nous comprenions toutes ce qui avait poussé Yume à venir ici.

Cet homme qu’elle voulait absolument voir n’était pas un inconnu pour elle, malgré le fait que nous ne l’avions jamais rencontré. Mais ses phéromones qui embaumaient le village entier, étaient pour elle une source de réconfort dans toute cette excitation et c’était en trottinant malgré la douleur qu’elle alla à sa rencontre.

Laissant échapper sur le sol des douces gouttes salé partant de ses pupilles, Yume s’accrocha sur le torse aussi solidement qu’une enfant s'agrippant à son père lorsqu’un événement terrible venait de se réaliser sur le premier garde qui bloquait le chemin vers son sauveur.

Bien que le membre du clan Aburame ne pouvait connaitre et n’avait encore jamais vu ce petit être apeuré et très visiblement blessé, il ne pouvait pas louper ce qui faisait d’elle une personne particulière aux yeux du clan des insectes.

S’ils regardaient attentivement ce que Yume portait sur son dos et s’ils sentaient précisément les substances que nous produisions, aucun membre du clan n'auraient du mal à comprendre que nous faisions également partie des leur, perdu dans un autre temps.

Et dans un ultime effort, Yume laissait échapper de son bras une direction qu'elle voulait absolument prendre avec celui qu'elle agrippait, celle de la demeure du Maitre de son clan.


Résumé
Je suis désolé pour le Rp, je suis actuellement malade et j’ai écrit sur plusieurs sessions, il y a donc des soucis de cohérence. Pour résumer, le corps d’Akuma se fait blesser par 3 kunais sur le bras lorsqu’elle se dirige instinctivement vers le carrefour. Arrivée là-bas, elle se jette dans les bras du premier garde Aburame qu'elle rencontre en étant complètement apeurée de la situation. Le clan peut clairement observer que la jeune fille qui ne les lâchent pas est une membre du clan qu’ils n’avaient encore jamais vu, grâce à sa jarre remplie d'insectes et également aux phéromones que produit naturellement le corps des Aburames. Elle montre ensuite la direction qu'elle veut prendre avec le garde qu'elle enlace.

Pour rappel, l'âge d'Akuma est inconnu et l'attitude de la personnalité n°5 fait penser à une petite fille. Cachant son visage avec ses cheveux et n'étant pas très grande, on pourrait penser qu'elle n'a que seulement entre 11 et 13 ans d'un point de vu extérieur.

Objets :



_________________
02. Reprendre par la Ruse Rll4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12319-la-legion-d-akuma https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Narrateur
NarrateurEn ligne

02. Reprendre par la Ruse Empty
Jeu 9 Sep 2021 - 21:30
-"Partez ! Jamais le déclin de l'Empire ne saura atteindre nos portes !"
-"Urahi a besoin d'aide ! Vous devez nous aider à rétablir l'ordre !"
-"Le Clan Aburame ne souhaitera jamais se risquer pour vos sottises."

Le constat était amer car l'Empire voyait le visage de ceux qui avaient le don de dissimuler le leur. Les Aburame, clan éminent d'Urahi, ne se montraient absolument pas coopératifs et l'Empire pouvait déjà juger de cette triste ingratitude. Celle selon laquelle ils ne se battaient pas même pour la Capitale qui les avait pourtant accueilli, celle pour laquelle ils démontraient plutôt un intérêt tout particulier pour leur propre bien-être.

Akuma pouvait d'ailleurs déjà constater un écart entre l'image perçue des Aburame et la réalité, si elle était toutefois venue vers eux avec l'espoir qu'ils acceptent docilement de sauvegarder l'harmonie d'Urahi. Elle qui avait pu venir pour utiliser le clan Aburame afin de retourner le jeu de la guerre contre les maîtres-chiens, la voilà qui se confrontait à la possibilité de devoir s'opposer à ses pairs pour obtenir ce qu'elle souhaitait peut-être : le calme dans l'Empire et la possibilité de donner à celui-ci le temps de réfléchir au sort des Inuzuka.

Alors elle put s'approcher normalement, aidée par ses blessures passées et son profond tourment pour accoster les siens. Mais les gardes d'Urahi ainsi que les Inuzuka tiquaient, les Aburame s'étaient présentés comme d'autres adversaires à l'Empire -même si l'opinion de Fukuo pouvait sûrement être négociable, et l'heure de passer à la vitesse supérieure avait sonnée. Il n'était pas question d'empêcher la nouvelle arrivante de pénétrer dans les lieux... il était question de ne pas la laisser seule concurrente dans cet objectif.

Aburame, Inuzuka et Soldats, tous adversaires, étaient également tous unis dans le même objectif : atteindre le chef de clan, quitte à retourner par le feu et par le sang l'intérieur du Domaine des Manipulateurs d'Insectes.

-"Dégagez, Messire Fukuo sera bien plus digne de nous écouter que vous."
-"Qu-"

Un des gardes Aburame ne put y faire, les Soldats de l'Empire et les Inuzuka avaient allié leur force pour enfoncer les portes, jetant leurs crocs et leurs troupes dans ce surnombre pour prendre les manipulateurs d'insecte de vitesse. Ces derniers reculèrent pour certains, d'autres s'effondrant au sol par un grand coup qui leur avait été assené. Les insectes furent joints à la guerre mais la rapidité de leurs attaquants les prenait de court : certains arrivèrent à reculer suffisamment pour faire tomber des attaquants, d'autres croulèrent sous les pattes et les lances qui les blessaient.

Les Inuzuka et les Soldats étaient également soucieux qu'ils n'étaient pas véritablement alliés. Certains s'échangèrent des coups vicieux, diminuant la population de chacun des camps, jusqu'à ce qu'il ne reste qu'une dizaine de combattants pour parcourir les couloirs, grimper les escaliers, monter si haut dans ce domaine qu'ils pourraient enfin atteindre le Graal.

Mais entre temps, ils allaient devoir combattre.

Entre temps, Akuma et ses potentiels alliés allaient devoir se défaire de ceux qui, à aucun moment, ne les laisserait conquérir l'aide du Chef. Avant de se battre, peut-être, elle contre les siens...

Sauf si son plan était tout autre.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akuma
AkumaEn ligne

02. Reprendre par la Ruse Empty
Dim 12 Sep 2021 - 17:50


La rêveuse
La bête



Se heurtant au sol, la rage de l'enfer frappa les portes du clan Aburame. Par leur frénésie et leur agressivité, le clan des chiens ne laisse planer aucun doute sur leurs intentions meurtrières pour la terre de feu. Telles des bêtes sauvages, salives coulant sur leurs canines, ils n’avaient plus d'humanité envers le peuple qui les avaient hébergés pendant un long moment… Les chiens avaient décidé de mordre la main de leur maître.

Dans ce chaos, notre petite Yume retrouvait encore une fois la barbarie de la guerre civile, aux portes de ce qui lui paraissait être un refuge et alors l’homme qu’elle agrippait quelques secondes plutôt rentrait en conflit ouvert avec les premiers membres Inuzuka qui venaient l’agresser, celle-ci se retrouvait projetée en arrière par les mains de son protecteur et ainsi éviter une attaque qui l’aurait touché de plein fouet. Cette projection ne laissait malheureusement pas la chance à son héros de se défendre face à la technique qui lui arrivait dessus et celui-ci se retrouvait enfoncé sur le sol meublé des portes du clan.

Et alors que Yume prit le lourd choix de fuir le combat qui la menaçait, notre protectrice personnelle décima d’un seul coup, la porte qui nous séparait de notre benjamine pour lui venir en aide. Et dans le conflit que le chaos offrait aux terres de feu, un événement exceptionnel se produisait dans nos corps et nos esprits.

Courant à travers les dédales de la colline aux hexapodes, les jambes et l'esprit de Yume contrôlaient cette fuite pour survivre pendant que les bras et nos insectes étaient quant à eux aux ordres d’Oraka. Et pendant que nous autres restions à l’ombre, nous pouvions admirer la terreur de voir deux esprits dans un même corps.

Yume, courant pour nos vies, n’avaient en tête qu’un seul endroit où trouver l’abri, celui qui était d’ailleurs le plus élevé du coin, là où les plus doux effluves de phéromone s'échappaient sur le village entier.

Alors que nos jambes se dérobaient vers notre survie, Oraka déversait sa rage sur nos poursuivants. Fumant à travers toute notre demeure, nous ne pouvions plus rien faire pour retenir notre bête. Ordonnant par la pensée à nos insectes de sortir de nos peaux, ceux-ci partaient à la chasse de ses chiens bien trop fougueux pour être laissés en vie, visant leurs pattes d’animaux sauvages.

Résumé
Santé : Blessure au bras.
Chakra : 1 C, 2B

Citation :
Suite à la réponse de la Narration de la demande que j'ai effectué pour ce sujet, mon personnage ne suit pas le spoiler narrateur précédent, celui-ci étant une suggestion des chemins qui pouvait s'ouvrir à mon personnage. Akuma suit donc une autre voix et se rapproche plus du clan Aburame en essayant de prendre refuge sur leur territoire.

D’un point de vue extérieur, Akuma prend la fuite en direction des hauteurs du village, tout en envoyant ses insectes sur les Inuzukas. Du point de vue intérieur, Yume fait une charge en avant pour fuir le plus rapidement possible rejoindre l’origine des phéromones qu’elle sent et Oraka déchaîne sa fureur pour protéger le corps d’Akuma et toutes les personnalités.

N’ayant aucune information sur le nombre de PNJ Aburame, Soldat et Inuzuka, ni sur leurs positions, ni sur le lieu de l’affrontement, j’ai fait au plus simple : le clan est sur une colline et les Aburame défendent leur territoire face à leurs deux adversaires.

Avec cela, je lance simplement deux techniques qui iront sur les jambes des Inuzuka les plus proches d’Akuma.

Techniques :

x2



_________________
02. Reprendre par la Ruse Rll4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12319-la-legion-d-akuma https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Narrateur
NarrateurEn ligne

02. Reprendre par la Ruse Empty
Mer 22 Sep 2021 - 19:00
Dans cette vaste cité surélevée par la terre, surplombant son propre pays qu'elle dirigeait, résidait le Domaine du Clan Aburame. Protégé par les gigantesques remparts qui encadraient le cœur du Teikoku, les mêmes qui menaçaient leurs potentiels assaillants de leur caractère infranchissable et de leur fâcheuse tendance à repousser leurs agresseurs dans les limbes infinies, ce bâtiment était la parfaite métaphore de la philosophie des Manipulateurs d'Insectes. Plus que patriotes, vous aviez découverts que les masqués dirigés par Fukuo étaient même susceptibles d'être perçus comme ingrats vis à vis de ceux qui les avait accueilli. Vous pouviez évidemment le concevoir, tant tout clan avait pour soucis principal sa propre prospérité, mais les ex-Empereur, Empereur actuel et futurs Empereurs pouvaient grincer des dents devant tant de fermeté : il n'était pas question de déroger à leur stabilité tout comme il n'était question de risquer leur peau, car rien ne les ferait plier... pas même la Toute Puissance. Du moins pas tant qu'ils seraient sous le joug d'Aburame Fukuo, l'homme que tous ici recherchaient activement.


Le Grand Bâtiment dans lequel évoluait Akuma était situé à l'Ouest d'Urahi. Il n'était pas véritablement reclu des autres habitations mais une certaine distance le séparait des habitats Urahi-jins, un écart tel qu'il criait son besoin d'ataraxie. Le Domaine des Aburame s'agrandissait sur deux grands étages, dans une bâtisse si épaisse qu'elle pouvait largement contenir les plusieurs dizaines de membres qui constituaient le clan. Ses structures étaient telles que seules des techniques pouvaient mener à les effondrer, et plusieurs fenêtres, semblables à des meurtrières, étaient même creusées à même la roche pour assurer la défense des Entomologistes.

~~~~


En pénétrant dans son propre Domaine, Akuma s'était introduite dans une Capitale Miniature, car de la même manière qu'Urahi s'entourait de Remparts pour dissuader ses opposants tout en asseyant son autorité au monde, les Aburame avaient dressé bien des structures qui leur permettaient également de dominer les alentours.

Et en pénétrant de force dans leur Domaine, les Inuzuka avaient démontré qu'ils n'avaient cure de la stabilité que s'efforçaient de maintenir leurs compères Insectes. La fin justifiant indubitablement leurs moyens.

Dans ces troupes, de la hauteur qu'elle s'était permise de prendre dans sa volonté primaire de fuir, Akuma pouvait discerner quatre Inuzuka, trois membres de son propre clan et trois gardes. C'étaient autant de Soldats qui, pourtant réunis sous la même bannière du Feu, se déchiraient en se poussant, en se frappant et en entrechoquant leurs armes pour tenter d'affaiblir suffisamment leurs adversaires... car ils le savaient autant qu'ils le voulaient : seul l'un des trois camps pouvait obtenir cette audience avec l'"Espoir d'Urahi".

-« PARTEZ ! JAMAIS VOUS N'ATTENTEREZ À LA STABILITE DU CLAN ABURAME ! »

La voix de l'un des gardiens du Domaine des Manipulateurs d'Insecte sortit du lot, de tous ces bruits de fers qui se croisaient pour mieux menacer leurs opposants.

Mais ces mêmes revendications ne pouvaient causer qu'une véritable haine, un véritable sentiment de trahison pour ceux qui avaient toujours servi l'Empire. Jamais n'avaient-ils pu voir telle injure envers leur population, eux qui les estimait comme de véritables associés face au monde Shinobi.

-« COMMENT OSEZ-VOUS VOUS RETOURNER CONTRE CE PEUPLE QUI VOUS A ACCU- »
-« ...ATTENTION ! »

En s'enfuyant vers les hauteurs, grimpant dans ce premier et seul escalier qui pouvait mener à Aburame Fukuo, Akuma ainsi que tous les acteurs de la scène luttaient sur cette structure instable qui ne reposait sur aucune base profondément solide. Chaque pas qui foulait ces marches se voulait dangereusement précis, le moindre déséquilibre pouvant être néfaste pour celui qui défierait malencontreusement la gravité.

Et en s'écartant des troupes, Akuma pouvait avoir une vision globale sur tous ceux qui l'entouraient. Lui donnant un accès tout particulier à tous les interprètes de cette bataille, ayant obtenu par sa position la liberté d'atteindre qui elle le souhaitait, ses insectes traversèrent les airs pour viser les deux Maîtres-Chiens qui étaient les plus mis en avant, ceux qui étaient les plus proches d'atteindre les membres de sa famille.

Et malgré le cri d'un des gardes qui, malgré sa posture, était soucieux du sort et de la dangerosité des techniques employées, l'un des deux Inuzuka ne put esquiver la technique de la jeune fille.

-« Je... CES SALE- AAAAAH ! »

Tous ici, Inuzuka comme Gardes, pouvaient craindre la dangerosité des techniques de leurs pairs du Teikoku. L'Empire le savait : les manipulateurs d'insectes ne combattaient pas souvent pour une seule et bonne raison... personne ne souhaitait se soumettre aux poisons de ces rejetons.

L'autre Inuzuka, qui avait pu s'extraire par le chakra en bondissant hors de la portée des hexapodes, jeta quant à lui un regard inquiet à son camarade. Il pouvait voir de ses yeux inquiets les insectes entourer redoutablement la jambe de son confrère, l'enfermer comme si ils voulaient le priver de toute sa liberté... et de sa longévité.

La technique fut si pernicieuse que la peau de la victime prit une teinte différente, violacée, d'une couleur qui hurlait diaboliquement sa prédominance.

-« TAKESHI ! »

Hurlant de douleur, craignant le sort qui lui était réservé, Akuma pouvait regarder avec fierté l'efficacité de sa technique sur sa pauvre cible maintenant incapable de se battre, condamnée à se tortiller sur les marches froides menant au premier étage. Ses camarades vécurent alors le dilemme de l'aider, mais l'importance de la mission était tellement primordial dans le Yuukan qu'ils ressentirent le devoir d'aller de l'avant, malgré les pertes alliées. Au final, seuls des regards irrités de haine envers la Soldate se dessinèrent sur les yeux des Combattants, et leurs mâchoires contractées exhibèrent une combattivité vengeresse.

Mais les gardes, bien qu'épargnés de ce sort, le savaient également maintenant, eux aussi.

Les Aburame étaient prêts à handicaper à vie pour protéger les leurs.

-« Ryûko, occupe toi de ces Aburame ! Je vais en r'fourguer deux ou trois au chenil. COUREZ ! »

Les comparses du garde connaissaient ses capacités comme les plans qu'il avait en tête. Chacun s'organisa comme s'ils avaient toujours travaillé ensemble, et c'était d'ailleurs sûrement le cas, et les Inuzuka comme les Aburame pouvaient voir les gardes prendre une allure étonnamment vive... se rapprochant dangereusement du clan d'Akuma.

Et si l'un d'eux fit apparaître de son bras, au travers d'un sceau, une bonne trentaine de projectiles qu'il lançait sur tout le groupe d'Aburame et Akuma, dont plusieurs sauf un se défendirent à l'aide d'un kunai et d'une maîtrise accrue de leurs aptitudes physiques, les gardes n'avaient pas terminé leur offensive. Regardant avec un plaisir coupable le corps du Manipulateur d'Insecte qui s'effondrait au sol sous les projectiles, le prénommé Ryûko envoya également sur les Inuzuka qui couraient derrière eux une note explosive...


Qui eu l'ambition de rompre tout pacte "pacifiste".

02. Reprendre par la Ruse Fy6k


Le shinobi visé s'était extrait du projectile qui lui avait été lancé, mais rien ne put empêcher l'explosion. La détonation dégrada l'escalier, repoussant l'un des Inuzuka et son Ninken hors de celui-ci, leur corps tombant dans deux bruits sourds sur le sol qui les attendait plus bas. L'autre Inuzuka, qui était au sol et entouré par les insectes, les vit tous mourir dans le souffle de l'explosion, le libérant de leur étreinte, mais son corps était également bien trop endolori pour lui permettre de continuer sa course.

Plus que ça, l'escalier finit par s'effondrer sous l'explosion, l'emportant lui et son Ninken, resté docilement avec lui, les menant brutalement vers la fraîcheur des dalles du Domaine.

-« Grrrrrr... »

La salle entière pouvait entendre la mâchoire bestiale d'un des deux Inuzuka qui se crispait tellement que du sang perlait de ses gencives.

-« TOI ! TU VAS PAYER ! »

Ignorant les gardes, s'adressant à celle qui avait démarré toutes les offensives en ayant mis en grande difficulté l'un de ses compères, l'Inuzuka comptait faire crier sa colère et sa vengeance à Akuma. Le jeune âge n'excusait rien au sein du Yuukan, les shinobis et les Soldats le savaient, ses intentions avaient été mortelles et tous ici l'avaient réalisé.

Alors, à ce juste titre, elle devenait aussi dangereuse que tous les Manipulateurs d'Insectes présents.

-« On en profite ! », susurrait l'un des gardes à ses coéquipiers sans que cela ne soit perceptible. « ON LES ÉCRASE ! »

Toute logique était rompue, les affres de la guerre ne permettait aucune sagacité. Il n'y avait que le combat, que le sang, orientés autour d'un objectif : atteindre Aburame Fukuo.

Et en arrivant en haut de ce premier escalier que vous aviez parcouru dans une course effrénée, Akuma du haut de sa position était la première à pouvoir choisir entre le couloir de droite et le couloir de gauche...

Si elle se défaisait de son adversaire qui, avec son Ninken, tournoyaient à pleine vitesse dans deux angles distincts, franchissant la position de tous les combattants de ce terrain, pour venir l'écraser de leur fureur.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akuma
AkumaEn ligne

02. Reprendre par la Ruse Empty
Jeu 23 Sep 2021 - 23:24


La rêveuse
La bête



Alors que le souffle de l’explosion déchaînait l’immense hall du palais Aburame, nous nous retrouvions sans nous en rendre compte sur les prémices du premier étage de sa libération. En dessous de nous, sous le chaos d’une guerre intérieure, les trompettes sonnaient la fin pour certains de nos poursuivants et poursuivantes dans une chute que nul ne pouvait ignorer.

Sous les éclats des débris tombant des plafonds, notre bête enragée fumait de toute part sous ses dangers. Décidant de joindre nos mains en voyant ce qui se préparait, nos doigts bougeaient au rythme de la folie de cette bataille. Et ce n’était qu’à la fin des sceaux que nous comprîmes qu'il était venu d’essayer de l’arrêter alors qu’elle était dans cet état. Et sous une pluie de projectiles, le vent souffla autour de notre corps, disséminant toutes les aiguilles d’acier à travers la pièce, ne faisant pas de distinction entre soldats de l’Empire, Inuzuka et Aburame.

N'abandonnent pas notre position avantageuse, notre haine pour nos assaillants ne s’atténuaient pas quand l’un de ses inconscients décida de venir directement s’en prendre à la prunelle de nous six.

Alors que des tourbillons de poils puant la sueur se dirigeaient lourdement vers nous, Oraka regroupait encore une fois ses doigts pour recréer ce courant d’air salvateur pour projeter une nouvelle fois de ses projectiles vivants, en direction des profondeurs de l’escalier que nous surplombions.

Et alors que nous nous défendions de celui qui nous avait pris personnellement pour cible, nos insectes suivaient notre instinct pour sortir une nouvelle fois de notre chair et se diriger spécifiquement vers lui et ses jambes.

Ce n’était qu’avant de partir que notre bête décida d’en finir avec tout ce monde qui avait pris pour cible notre benjamine en laissant tomber un parchemin explosif en haut des dernières marches de l’escalier.


Résumé
Santé : Blessure au bras.
Chakra : 1 C, 4B, 1A

Mon personnage se protège des projectiles de “Chaos par l’aiguille” par “Souffle de Shou”. Suivant ce qui est écrit dans ma technique, une partie des projectiles sont projetés dans la pièce, escalier compris. N’ayant pas le pouvoir de choisir où vont spécifiquement ses aiguilles par la suite, je laisse le choix au narrateur de sélectionner ou non des potentiels candidats Soldat, Inuzuka ou Aburame pour recevoir ses petits bouts d’acier.

Akuma se protège ensuite de “Morsure de l’Homme-bête” par “Forteresse de Shou”. Encore une fois, la technique précise que ses deux projectiles vivants sont projetés vers l’extérieur. Je laisse également le choix au narrateur de choisir où sont expulser ses PNJ, dans les escaliers, dans la pièce, etc.

Les insectes sortent ensuite du corps d’Akuma pour se diriger spécifiquement vers le PNJ qui a effectué la “Morsure de l’Homme-Bête”.
Mon personnage laisse ensuite échapper un parchemin explosif sur les dernières marches de l’escalier pour le détruire et faire écrouler l’élément du décor déjà fragilisé par l’explosion du tour précédent, ainsi que ceux présents dessus, sans aucune distinction.

Akuma part ensuite dans une direction. N’ayant pas de technique de Senso validé ou autres pouvant m’aider à choisir, je n’ai volontairement pas choisi entre la droite et la gauche car au final, ça ne changera rien à la narration qui pourra choisir pour moi vers où il veut m’emmener.

Techniques :






_________________
02. Reprendre par la Ruse Rll4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12319-la-legion-d-akuma https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Narrateur
NarrateurEn ligne

02. Reprendre par la Ruse Empty
Mer 13 Oct 2021 - 19:12
Sur les marches menant à ce premier étage, Inuzuka, Gardes et Aburame se tiraillaient dans une lutte sans merci. Le combat commençait tout juste à faire rage mais chacun des acteurs se soumettait déjà à une règle qui défiait toute rationalité : face aux enjeux, face au stress, face à l'inconnu ou encore face à la mort, le cerveau humain tâchait de mobiliser une concentration telle qu'elle ne pouvait traiter l'ensemble des préoccupations. Et à ce juste titre, il faisait oublier à son hôte toutes les raisons pour lesquelles il agissait, le consacrant pleinement à ce dont il avait besoin à cet instant T...

Survivre.

Voilà pourquoi chacun combattait à mort. Voilà pourquoi chacun semblait agir comme s'il avait oublié ce pourquoi il était ici.


~~~~~~~~

Les corps des Ninken et des deux Inuzuka s'étaient écrasés sur les dalles froides du Domaine des Aburame. L'explosion, dantesque, n'avait manquée de faire côtoyer la mort à ceux qui s'y étaient frottés, faisant naître chez ceux qui vivaient encore le sentiment de la vengeance, soumis au doute, victimes de la haine. Gardes comme Aburame avaient montré aux deux Homme-Bêtes restants qu'ils n'étaient les bienvenus, ils leur avaient rappelé par leurs attaques et par leurs mots qu'ils étaient les responsables de la perte des leurs, tout comme ils leur rappelleraient sans cesse que l'Empire ne pourrait leur pardonner... Au moins tant que Shinrin Hanzô était au pouvoir.

L'attaque du Carnassier avait aussi tranché les airs, accompagné de son chien dont le pelage et les crocs rappelaient ceux d'un loup affamé. Ayant tournoyé comme s'ils avaient souhaité déchirer la peau et les entrailles de la petite qu'ils avaient prit pour proie, griffes comme crocs n'avaient su trouver autre opposant que ce puissant souffle qui s'était dressé contre eux et qui les avait propulsé avec force à quelques mètres de cet escalier, avant de les soumettre à la gravité. Leur corps avait alors cessé toute rotation, leurs muscles furent gainés pour retrouver une stabilité complète qui leur permettrait de s'équilibrer et leurs membres furent mobilisés d'une telle manière qu'ils étaient déjà apte à retourner au front.

Mais une nouvelle fois, les insectes carnassiers avaient filé sur le plus humain des deux combattants, entourant son bras pour mieux le ronger de leur poison, colorant sa senestre de cette même teinte violacée pour crier à tous ces envahisseurs leurs sombres intentions.

Et comme si cela ne suffisait pas, une deuxième détonation avait rompu l'origine de cet escalier, faisant effondrer son reste pour laisser le couloir du premier étage dépourvu de tout accès... faisant écrouler les corps des Inuzuka et des Gardes de plusieurs mètres, tentant de les éliminer définitivement de cette course au Libérateur.



Les Aburame étaient alors libres, temporairement. Un court silence s'était instauré entre eux, leur permettant de prendre une brève décision pour atteindre leur objectif.

- « Nous devons prévenir maître Fukuo. Passons par la droite, nous accéderons plus rapidement à son bureau. »

...

Mais ce court silence fut arraché à leur consciences emplies d'espoir par ce cri empli de détermination.

- « INUZUKA ! CAMARADES ! A L'ASSAUT ! »

En plus de cette vocifération tirée des plus grandes rixes, la brève quiétude fut également brisée par une grande vibration ayant fait trembler l'ensemble du domaine. Des dalles du rez-de-chaussée était née une large plate forme de terre qui s'était élevée vers la hauteur des Entomologistes, rehaussant la position de tous les concurrents à cette course sanguinaire. Tous les Aburame avaient alors pu admirer la posture des cinq survivants dont le visage était marqué par la vengeance. Tous savaient que les Aburame étaient puissants, plus nombreux et qu'il leur était incontournable de travailler ensemble pour éliminer leurs opposants. Gardes comme Inuzuka avaient dans cette logique tous oublié leur raison, peut-être l'avaient-ils simplement écartée de leurs préoccupations tant leur priorité était de s'occuper du surnombre que représentait les Manipulateurs d'Insectes, mais les Aburame pouvaient maintenant être certains qu'ils étaient devenus la cible prioritaire des deux groupes d'intrus.

~~~~~~~~

- « Hoy, les Bestiaux. On ne peut atteindre Fukuo sans se défaire de ces hommes. Vos techniques sont supérieures aux notres, mais nous pouvons vous soutenir pour éclater leur défense. Transformez-vous et faites de leurs corps leur nouveau tapis de sol. Cela est la seule rédemption que nous pouvons envisager pour votre futur dans l'Empire. »

- « ...Vous avez raison. Mais nous n'avons jamais dis que nous désirions la rédemption. Nous n'obtiendrons le pouvoir que par la guerre... comme nous l'a apprit ce maudit Empire. Non... Comme nous l'avons toujours fait. »

- « ... »

- « Soyez-en sûrs. Après ces Aburame, nous vous dévorerons vous. »


~~~~~~~~

Sur les dalles de ce premier étage, que le pilier de terre avait atteint en transportant tous ces hommes, reposaient les silhouettes des cinq combattants qui s'opposaient aux Aburame. Chacun s'était alors immobilisé, les Aburame faisant face à leurs poursuivants, les Gardes et les Inuzuka toisant de leurs regards enragés et ambitieux les prunelles des défenseurs de Fukuo. Mais il ne fallut qu'un rien de temps pour que la bataille ne reprenne de son sanglant.

Se propulsant vers leurs pairs canins, les deux Inuzuka fusionnèrent hâtivement dans un premier temps pour former deux imposantes chimères. Se dressant sur plusieurs mètres de haut et de long, les deux colosses se situaient devant les gardes, à quelques pas de leurs ennemis et d'Akuma. Leur taille imposait la peur et leurs crocs intimaient la crainte, si bien que derrière leurs masques sombres, bien des cagoulés grimacèrent devant leur démonstration primitive.

- « ON Y VA ! »

Les trois gardes enchaînant des mudras, le sol du premier étage fut complètement transformé en un rien de temps. Après que les deux Bêtes se furent envolées par une propulsion de terre qui les fit fuser vers leurs opposants, une grande traînée de boue fut générée de la bouche de l'un d'eux pour recouvrir à vitesse grand V les pieds de leurs antagonistes. Du vent s'échappa également de la bouche d'un autre des gardes, entourant le groupe de masqués pour comprimer leurs gestes, leur imposant un immobilisme des plus total. De la terre sortit de cette boue, grimpant vivement sur les membres de tous ces Entomologistes pour mieux les incarcérer, et enfin, des propulsions d'eau gluante s'agglutinèrent sur le haut de leur corps, bloquant le moindre de leurs orifices pour priver de potentiels insectes de leur liberté.

Pire que cela, les deux Inuzuka mêlés à leurs Ninken avaient prit une hauteur telle que leur poids servirait à leur cause. S'étant suffisamment écarté l'un de l'autre, rebondissant sur des murs opposés pour s'assurer de ne pas s'entrechoquer, leur vitesse de rotation mêlée à leurs corps imposants faisaient de leur attaque le tonnerre de toute leur rage, l'apologie de leur hargne.

Un châtiment qui, d'un seul coup, plongerait les Aburame dans la misère la plus totale. Car elle les priverait de trois vies qui ne désiraient que protéger les leurs.
Important:
 

Une deuxième intervention du Narrateur aura lieu à la suite de ce post, merci de patienter avant de poursuivre le RP.
Revenir en haut Aller en bas

02. Reprendre par la Ruse

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: