Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission B | Kaze] Les médecins du désert [Meikyû Tenshi]

Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission B | Kaze] Les médecins du désert [Meikyû Tenshi] Empty
Jeu 26 Aoû 2021 - 11:08
La salle était donc occupée par le nouveau comité qui venait de franchir les portes de l'Hôpital ainsi que la très polie Amatsuki Nao - Ôji accepta un verre d'eau, qui semblait bien connaître Ishin, le Médecin de l'Organisation. Les trois jeunes shinobis faisaient face aux quatre Héritiers Ancestraux, dont tous ne partageaient pas le même enthousiasme quant à la mission présentement menée.

Le chef Asaara écouta attentivement son aînée prendre la parole, prenant, malgré les sous-entendus qu'il notifiait et dont il n'était pas d'accord, un certain plaisir à écouter une femme aussi sage converser avec eux. Ceci le persuadait d'ores et déjà qu'il avait fait de bons choix : les habitants du Pays du Vent avaient une espérance de vie plus courte que les autres grandes nations du Yuukan et avoir en face de lui deux aînées qui semblaient déborder de sagesse et de connaissances ne pouvaient que profiter à l'Hôpital et à l'Organisation.

Encore faudrait-il gagner leur confiance.

Toutefois, la réponse de la jeune Amatsuki fut assez rapide, s'indignant du comportement des membres du clan Meikyû. Ceci décocha un sourire à Ôji, qui appréciait le tempérament de la kunoichi. Il était d'accord avec elle, mais se devait de mettre de l'eau dans son discours pour éviter de froisser la délégation invitée, mais sans pour autant leur donner raison.

- Confrères, j'apprécie fortement l'honnêteté dont vous faites preuve. Dame Hina, j'espère que vous ne serez aucunement vexée par les propos d'Amatsuki Nao. Nous acceptons donc de participer à votre jeu et choisis donc Tenshi-dono. Cependant, permettez-moi d'ajouter quelque chose.

Il se leva alors de son siège, se plaçant face aux quatre Meikyû.

- Vous savez, notre pays se trouve actuellement à un carrefour de son Histoire. Nous avons derrière nous des années d'instabilité, de crises et de tension. Un bien triste passé dont j'essaie de me défaire et la raison pour laquelle j'ai fais appel à vous est pour m'y aider. Mais il ne s'agit pas que de moi ou de vous, mais bien de tout le pays entier, ses clans, ses habitants. Nous avons tous besoin de chacun et chacun a besoin de tous. Je sais que le clan Meikyû a toujours eu pour volonté de rester à la marge du Désert, en continuant cependant de préserver ses secrets et son équilibre.

Malheureusement, c'est cela qui a mené notre clan à son déclin. Comment expliquez-vous que Meikyû Jotaro, Manako et Raizen, trois des plus illustres de notre ère, aient dû emprunter des sentiers différents ? Pour avoir eu la chance de les rencontrer tous les trois de mon vivant, j'ai de la peine en voyant le potentiel non-exploité. Je ne dirais jamais que le clan a fait une erreur lorsqu'il a choisi celui qui succéderait à la tête du clan il y a de cela vingt ans, mais plutôt que le conservatisme n'aurait pas dû prôner sur le progressisme. Tout en préservant ses Savoirs Ancestraux, le clan aurait dû s'ouvrir et s'adapter à ce monde qui avance si vite. Peut-être était-ce le clan Meikyû qui aurait pu sauver le pays de cet enlisement ?

Tout cela pour dire qu'il est dommage que votre discours suit encore ce courant de pensée qui tend à mettre le clan à la marge de Kaze, quand il en fait pleinement partie. Est-ce normal de devoir prouver que nous sommes dignes de vous ? Feu Asaara Kuuli, ma prédécesseure, avait tenter de réunir les chefs des clans majeurs de Kaze et s'était malheureusement confrontée au refus de Jotaro-sama. Sûrement ne devait-il pas nous trouver suffisamment digne de lui. Me suis-je demandé s'il était digne de moi au moment où je l'ai sauvé d'une morte certaine ? Non, car nous sommes Kazejins et cela suffit amplement à répondre à cette question. Car c'est un honneur pour moi que de servir ceux qui peuplent le Désert, peu importe leur rang social, quand bien même je me suis affranchi de ma condition d'esclave et de l'obligation que j'avais de servir. Je ne vous obligerais pas à servir notre peuple, car avoir la possibilité de le faire et de pouvoir changer les choses devrait être un honneur pour tous ceux qui se trouvent dans cette pièce.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Narrateur
Narrateur

[Mission B | Kaze] Les médecins du désert [Meikyû Tenshi] Empty
Dim 29 Aoû 2021 - 16:39
C'était évidemment avec beaucoup d'ouverture que les Meikyu acceptèrent l'invitation de l'Amatsuki. Marquant de bons points inutiles pour les tests à venir mais utiles pour les relations internes au Pays du Vent, chacun des quatre arrivants avait décliné l'incitation à s'asseoir tant ils s'attendaient à se relever très vite pour partir tester chacun des trois participants. Ils prirent toutefois volontiers les boissons rafraichissantes qui leur étaient proposées et chacun prit le temps de les avaler pendant la discussion. Vous pouviez d'ailleurs relever qu'ils faisaient preuve d'une attention toute particulière et plutôt que de prendre une posture défensive sur des arguments qui pouvaient être perçus comme des agressions, ils semblaient même assumer calmement leur position.

Parce que la dame Hina le savait : les deux shinobis qui avaient défendus corps et âmes leurs idées avait raison. Il était évident que les grands ninjas de Taiyô avaient fait leur possible, il était évident que d'un point de vue extérieur ils pouvaient passer pour des héros, mais la réflexion allait bien plus loin que ça pour la délégation Meikyû. Il ne s'agissait pas que de passé, cela dépassait même le cadre d'une santé que tout le monde méritait assurément. Leurs véritables intentions, bien qu'elles puissent vous paraître imperceptibles, inaccessibles voire incompréhensibles, étaient pourtant légitimes.

La sage ne répondit rien tant que tous discutaient. Attendant son tour calmement, elle ne remit pas un seul moment en question tout ce qui venait d'être déblatéré et elle maintenait un sourire qui pouvait autant vous rassurer que vous agacer. En effet, cela montrait certes une parfaite ouverture vis à vis de vous, mais vous pouviez également percevoir cela comme l'insolence de personnes qui ne vous comprenaient pas totalement et qui campaient leur position.

~~

L'homme grommela. A partir du moment où son nom avait été prononcé, il savait qu'il était attitré à celui qui donnait de longs discours légitimes certes, mais qui ennuyaient énormément le trentenaire. Cela n'avait évidemment rien à voir avec la pertinence de tout ce qu'il évoquait, d'un passé juste et qui prônait non seulement une paix mais également une nécessaire cohésion. En effet, Kaze avait tout à gagner à travailler de pair avec ses clans, en harmonie, afin de se développer au mieux et d'asseoir leur poids à l'international. Toutefois, le Meikyu qui était concerné était loin de tous ces débats là. En d'autres termes, il n'y comprenait pas grand chose.

-"J'en sais rien. Vous avez p'têtre raison."

Ôji pouvait alors se retrouver un peu décontenancé par la pauvreté de la réponse qu'il venait d'obtenir. Ses bonnes intentions étaient confrontées à une fermeture qui n'était certainement pas causée par des arguments qui contredisaient les siens. Au contraire, des arguments, il n'en avait pas. Il était dépassé par les événements, il n'avait suivi son groupe que par devoir et il ne savait que le test qu'il avait à donner : le domaine dans lequel il était le meilleur.

-"Suivez moi."

Un mélange étrange entre le vouvoiement et le manque de marque de politesse était perceptible. Vous pouviez comprendre qu'il fonctionnait un peu comme un pantin qui avait reçu des ordres qui convenaient parfaitement à sa maigreur d'esprit.

Vous vous suiviez alors, mais contrairement à Hina qui avait suivi Nao, c'était lui qui avait incité Ôji à le suivre. Il savait très bien là où il devait faire passer son épreuve : dans la cour de l'hôpital, à l'extérieur, là où il ne serait ni dérangé ni ennuyé. Un lieu qui n'était absolument pas propice à un tel échange, mais dieu savait à quel point il s'en moquait. Il avait un devoir à accomplir.

-"Mettez vous là."

S'écartant du shinobi, il prit une distance de quelques mètres de ce dernier pour prendre également position.

-"Combattez moi, maintenant."

Une proposition étonnante. Cachait-elle une intention particulière ? Cherchait-il chez Ôji une compétence particulière qui était nécessaire à l'appropriation de ses savoirs Meikyû ?

L'Asaara ne pouvait le savoir, mais une chose était certaine : Tenshi n'était pas là pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission B | Kaze] Les médecins du désert [Meikyû Tenshi] Empty
Ven 3 Sep 2021 - 2:26
Bien que le discours combiné des deux jeunes shinobis du Vent ne mena pas à une réponse des Anciennes, l'Asaara savait que leurs arguments avaient fait mouche. Pouvaient-elles être satisfaites de la situation actuelle du clan ? Il leur avait donné les raisons qui avaient poussé le clan à s'enfoncer dans son entêtement, alors même que Raizen et Manako en étaient les témoins. Cette dernière était même considérée comme une renégate, selon ses dires...

Concernant Tenshi, il était plus difficile de deviner ce à quoi il pensait et potentiellement ce qu'il voulait tester chez Ôji. Celui-ci le suivit sans poser de questions et quelques instants plus tard, les deux membres du clans Meikyû se retrouvèrent dans la cour de l'hôpital. Lorsque l'Héritier Ancestral annonça la nature de l'épreuve, l'Asaara arqua d'un sourcil, quelque peu étonné par le jeu. Souhait-il évaluer ses aptitudes au combat ? Difficile de comprendre l'objectif d'un tel test sachant qu'elle était au coeur d'une mission liée au développement médical de la ville.

- Il est de coutume que celui qui quémande un combat, l'entame. Je suis prêt.

Ce rappel avait également pour but de savoir quelles étaient les premières intentions du Meikyû.

Le chakra d'Ôji entrait d'ores et déjà en connexion avec le sable qu'il foulait, son chakra s'y déversant. Toutefois, sa première décision fut d'activer son Ancêtre de l'Adresse. Tenshi pouvait alors voir le tatouage ornant l'oeil gauche de l'Enfant du Désert se gorger d'une couleur carmin...


Telle une larme de Sang.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Narrateur
Narrateur

[Mission B | Kaze] Les médecins du désert [Meikyû Tenshi] Empty
Lun 6 Sep 2021 - 15:24
-"Ah."

Sa réponse était aussi creuse que toutes les précédentes. Meikyû Tenshi dégageait une certaine nonchalance qui avait pu s'apparenter au départ à un ton mystérieux, mais qui pouvait finalement avoir tendance à le décrédibiliser. Pourtant, Ôji pouvait avoir l'intelligence de douter de sa présence ici, tant chaque Meikyû devait présenter une raison légitime d'être mis en avant au sein même de la Capitale. Mais si ce n'était l'intelligence qui était son point fort, si ce n'étaient ses connaissances sur le monde qui faisaient de lui quelqu'un de méritant... qu'avait-il pour lui ?

Pour le moment, rien de visible. Mais lorsque le combat démarra, ses yeux discernant la larme de sang de dessiner sur les contours des paupières du shinobi, son ton changea. Il se voyait bien plus sérieux, il dégageait l'aura d'un guerrier ou toutefois d'un combattant aguerri. Ses pupilles voulaient desceller le moindre des secrets du chef de clan, et étrangement... une moue écoeurée s'afficha sur son visage, sans que l'Asaara ne puisse comprendre pourquoi. Quelque chose qui, alors que le combat ne venait que de démarrer, avait gêné le Meikyu.

Ses dents grincèrent dans un sourire qui les laissaient apparaître légèrement, représentant un ressenti qu'il éprouvait. Ôji l'énervait-il ? La situation l'agaçait t'il ? Il n'y avait rien de visible, que des suppositions, mais les actes pouvaient être visibles concrètement. Ses mains s'agitèrent dans un premier temps, élevant du sol un rocher qui faisait la taille et la largeur de son adversaire, et qui fila dans sa direction pour le frapper un premier coup.

Pour que dans un deuxième temps, un clone apparut à ses côtés pendant cet instant où ils ne se voyaient plus, changeant leur position pour que l'Asaara ne puisse trouver l'original.

Pourquoi ce combat ? Pourquoi cette hargne ? Tant de mystères entouraient cette épreuve à laquelle était confrontée Asaara Ôji, le chef de clan qui pouvait déjà perdre de sa stature contre cet inconnu qui devait pourtant l'aider.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission B | Kaze] Les médecins du désert [Meikyû Tenshi] Empty
Jeu 9 Sep 2021 - 17:49
Depuis que l'Asaara avait hérité des pouvoirs du Dieu de l'Adresse, bien des choses avaient changé dans son style de combat. Voir le chakra revenait à mieux comprendre ses nuances et ses variations. En voir les courbes virevolter de partout lors d'un combat prodiguait un sens qui allait au-delà de la vue, car les obstacles physiques n'importaient plus. Comme si le chakra était une lumière bien trop puissante que pour être cachée par de la matière.



Depuis le sol de sable fut créé un imposant rocher de terre qui fusa vers l'Enfant du Désert. Cette attaque, comme il le désirait, lui permettait de mieux visualiser les intentions de Meikyû Tenshi mais également d'avoir un premier aperçu de ses capacités. Pour le moment, il ne semblait pas user de quelconques Capacités Ancestrales. Peut-être lui réserve-t-il une surprise ?

Sans perdre de temps, Ôji érigea à son tour un Rempart de Sable particulièrement compact qui vint à la rencontre de l'attaque adverse. De par sa taille et sa résistance, le rempart encaissa l'attaque et bien qu'amoché, tenait debout. Cet effet était voulu : en utilisant une défense aussi puissante, celle-ci pouvait à la fois servir de support pour une contre-attaque mais également de masquer la vue. Tenshi sembla utiliser cela à son avantage, mais c'était sans compter sur le Sang-Mêlé qui était capable de suivre le mouvement des sources de chakra mais également de discerner le clone et l'original.

Sans perdre de temps et en profitant de la poussière de sable et des débris de roches virevoltant dans tous les sens et brouillant la vue de Tenshi, l'Asaara effectua de nouveaux signes incantatoires. Depuis ce qu'il restait du rempart de sable, furent crées six lances de sables qui fusèrent vers les deux versions de l'Homme Meikyû. Dans un environnement où le sable était omniprésent, le danger pouvait venir de partout. Serait-ce suffisant pour l'éliminer lui et son clone ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Narrateur
Narrateur

[Mission B | Kaze] Les médecins du désert [Meikyû Tenshi] Empty
Dim 12 Sep 2021 - 19:04
Le rocher s'envola, défiant les airs pour s'approcher dangereusement de l'homme qu'il testait. Le menaçant de sa densité, Asaara Ôji ne se fit pas attendre pour proposer une défense qui était bien plus solide que la dangerosité de l'offensive. Son mur de terre se dressa avec fougue, encaissant le projectile, continuant de montrer sa supériorité à son adversaire. Un instant de silence laissa place à la création de ces pieux de terre qui se forgeaient dans leur bâtisse, fonçant avec grande vitesse vers l'homme qui écarquillait les yeux.

Une défense adaptée, il n'en avait pas. La vitesse des lances et leur nombre prirent de court le Meikyu, et même s'il essayait de bouger, la vivacité des projectiles ne lui permirent une quelconque liberté, lui faisant encaisser les dommages qui lui étaient destinés. Son corps se courba sous la douleur qui était appliquée, ses bras virent apparaître des bleus bien marqués qui illustraient un mal plus profond : ses mouvements se voulaient plus douloureux, il se retrouvait bien handicapé dans sa mobilité.

-"Gh."

Mais son clone, lui, était encore capable de faire la différence. Même si l'original ne pouvait se mouvoir correctement, il pouvait tenter de l'avoir dans un domaine dans lequel il n'excellait peut-être pas... le Taïjutsu, ignorant une nouvelle fois ses capacités claniques. Prenant appui sur ses jambes, la duplication fit un grand bond en avant, froissant les airs pour arriver au dessus du mur de son adversaire...

Donnant un grand coup de pied descendant au niveau de sa tête, le prenant dans toute sa verticalité, tentant de le terminer en un seul coup.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission B | Kaze] Les médecins du désert [Meikyû Tenshi] Empty
Ven 17 Sep 2021 - 21:07
Grâce son Oeil de Vérité, Asaara Ôji put voir ses flèches, gorgées de son chakra, heurter l'une des deux versions de Tenshi se trouvant derrière le mur. Étant donné la puissance de l'attaque, il était fort possible qu'elle le soit suffisamment pour détruire un clone. Et puisque les deux sources de chakra étaient toujours actives, il pouvait en déduire qu'il avait touché l'original. Toutefois, le Meikyû ne s'avoua pas vaincu et sa contre-attaque prit le Sang-Mêlé par surprise.

Le clone, d'un bond, surmonta les vestiges du Rempart et fonça vers l'Asaara se situant en contre-bas, exposant alors sa plus grande faille : le Taijutsu.

Étant un adepte du combat à distance, l'Enfant du Désert eut tort de penser que sa défense serait un obstacle suffisamment important pour le tenir éloigné de ses vis-à-vis. Fort de ses capacités physiques, Tenshi put aisément atteindre Ôji qui n'avait pas les capacités d'éviter ou de contrer l'attaque dont il était la cible.

Cependant, Ôji connaissait ses points faibles et savait que cette situation pouvait arriver. Mieux, grâce au premier échange d'attaques, il savait comment mener à bien la fin de son combat.

L'option la plus naturelle aurait été d'utiliser ses avants-bras afin d'encaisser au maximum le coup de pied du Meikyû. Toutefois, il risquait de blesser sérieusement cette zone de son corps et de potentiellement et momentanément perdre la capacité de former des mudras. Il pivota alors et donna son dos en opposition. Au moment où le talon adverse se logea en-dessous de ses omoplates, il poussa un râle de douleur difficilement masqué. La force de frappe du Meikyû, sérieuse, fractura quelque peu l'arrière de la cage thoracique du Chef Asaara.

Avec difficulté, celui-ci poussa sur ses jambes pour s'éloigner de son adversaire, sûrement prit par surprise par une telle réaction. Profitant du fait qu'il ne pouvait voir les mains d'Ôji, celui-ci effectua des signes incantatoires sans qu'un résultat ne soit visible à l'oeil nu. En effet, il venait de prendre le contrôle de la surface sableuse sur laquelle ils combattaient. Son chakra s'était ainsi propagé sur tout le sol de la cour, lui permettant d'en prendre le contrôle encore plus rapidement qu'à l'accoutumée mais également d'empêcher Tenshi d'utiliser des attaques Doton provenant du sol.

Ôji recula donc jusqu'à être adossé à l'une des limites de la cour, maximisant la distance qui le séparait du clone. Il ploya un genou au sol, sa fracture dorsale l'empêchant de respirer correctement.

- Mon point faible vient d'être révélé au grand jour, grommela-t-il de douleur avant de toucher l'intérieur de sa paume gauche. À ce moment-là, la marque autour de son oeil redevint noire.



Usant de ses capacités claniques, le Sang-Mêlé put alors entamer la régénération de ses cellules osseuses sérieusement touchées. Cependant, l'opération risquait de prendre du temps qu'il n'avait pas forcément. En revanche, il savait qu'il était capable de tenir les deux Tenshi à distance et ce, même en étant immobilisé.

- Tu m'as l'air mal en point. Peut-être serait-ce le moment de me révéler l'objectif de ce combat ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Narrateur
Narrateur

[Mission B | Kaze] Les médecins du désert [Meikyû Tenshi] Empty
Lun 20 Sep 2021 - 19:12
En s'élevant au dessus du mur, Tenshi prépara une de ses techniques les plus dévastatrices. Une des rares qu'il avait d'ailleurs, à son niveau de compétence, et qui misait tout sur les capacités physiques de son adversaire pour mieux l'endommager. Tendant sa jambe en avant, se propulsant par le chakra pour renforcer l'impact qui allait se produire, il descendit en piquet sur le corps du Chef du Clan pour l'abattre de toutes ses forces : ce qui se fit, dans un bruissement inquiétant. Car sous le talon aiguisé de l'homme se craquelaient les os d'un dos dévoilé, le Meikyu recula rapidement et ne resta pas loin de sa cible qui, malgré ses quelques efforts, ne pouvait se permettre de se déplacer trop loin.

Il put toutefois activer une des techniques qu'il maîtrisait, ce qui modifia la couleur de son tatouage à l'oeil, mais les deux Meikyû préféraient plutôt attendre de voir la contre-attaque avec une certaine crainte. En effet, de la même manière qu'il l'avait blessé tout à l'heure avec ses lances de terre, Tenshi s'attendait à voir chez son adversaire le soucis de la faille ou encore le soin de la répétition. Après tout, si la technique avait fait mouche une fois, elle aurait pu faire mouche une deuxième, et c'était dans cette perspective que le trentenaire s'imaginait déjà succomber à son adversaire.

Mais celui-ci opta pour une préparation de terrain, c'était en tout cas comme cela que le brun l'interprétait, plutôt que de viser la contre-attaque. Les yeux du Meikyu se froncèrent, comme s'ils étaient déçus. Une moue qui signifiait le même ressentiment se dessinait sur son visage légèrement crispé, et ses bras se croisèrent douloureusement tandis que son clone ne bougea pas le moins du monde. Il ne faisait qu'observer, de sa proximité avec le Kazejin, en attendant une potentielle reprise du combat. Chose que l'original n'avait pas prévu de faire au vu de la tournure des événements.

-"Vous analysez mal la situation, m'sieur Asaara. Même si je suis mal en point, mon clone peut se battre. Quand à vous, vous peinez à vous déplacer."

En gardant son même faciès, il continua dans sa lancée.

-"Je n'aurai qu'à refaire les mêmes techniques pour en venir à bout de vous, vous m'avez montré que vous ne pouviez pas vous en défaire une fois, je ne pense pas que vous saurez contrer mon coup de pied une deuxième."

Conscient de la frustration que cela pouvait causer chez un shinobi qui avait pourtant déjà fait ses preuves, et maintenant soumis au caprice d'un homme qui ne vivait que pour le combat et qui se moquait bien de toutes les subtilités de la situation, il fut frappé par un éclair de lucidité qui pouvait paraître comme un élan d'espoir aux yeux du manipulateur de Terre.

-"Pour moi vous avez perdu. Mais je suis juste là pour tester votre force. Montrez moi le maximum de vos capacités sur mon clone, je changerai peut-être ma décision."

Une main qu'il lui tendait, un cadeau qu'il se permettait de faire à Kaze... même si objectivement, Kaze avait largement mérité l'aide des Meikyû.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Mission B | Kaze] Les médecins du désert [Meikyû Tenshi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: