Soutenez le forum !
1234
Partagez

The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke

Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke Empty
Mar 7 Sep 2021 - 14:29
The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke K_r6enWn

Embrasser la voie du Poing Fort. Poursuivre le style du Poing Souple. Concentration. Frappe du gauche. Dérobade en arc de cercle. Seize poings du Hakke. Éprouver les chairs avec la force brute. Expirer. Komorebi poursuivait inlassablement son entrainement dans cette nouvelle voie, à la frontière entre l'héritage séculaire de son noble clan, et l'expérience frontale des baroudeurs du Yuukan. La solitude avait parfois du bon, lorsqu'il s'agissait de s'exercer dans l'ombre de son clan, sans jamais ourdir que l'on cherchait à souiller l'art du Jūken avec quelques enchainements de rustre.

Après sa séance matinale, la Hyūga en profita pour se détendre dans les bains du domaine, puis se sustenter sommairement. Cela faisait déjà quelques semaines qu'elle pratiquait en secret cet art hybride, inspiré par les duels clandestins de son mentor. Et déjà Komorebi ressentait en elle quelques changements. Sa musculature se développait en conséquence. Loin d'être une mastodonte, dont un simple coup suffirait à pulvériser la pierre, sa carcasse ébranlée se solidifiait néanmoins. Progressivement, sa musculature répondait à son aspiration à mêler Jūken et Gōken dans un style qui lui était propre. Une juste compensation à ses lacunes en matière de projection de chakra par ses tenketsus.

Ses méridiens de chakra, eux, commençaient doucement à s'éveiller. A la faveur d'un printemps qui n'avait jamais pointé auparavant le bout de son nez, les bourgeons d'énergie de Komorebi émergeaient enfin. Mais leur sortie de ce long coma hivernal n'était pas sans mal. Si la force physique de la Hyūga gagnait indubitablement à vue d'œil, ce n'était guère le cas pour ses tenketsus. A la faveur du traitement de son cousin Kisuke, elle sentait progressivement son chakra s'expulser depuis ces pores éthérés. Mais le contrôle demeurait lacunaire, irrégulier, parfois douloureux. Elle se donnait confiance en elle pourtant, quitte à méditer, travailler sa respiration, pour mieux se préparer à délivrer l'impact.

Alors forcément, lorsque l'après-midi dédiée aux duels approcha, la surprise fut aussi appropriée qu'insoupçonnée. Ce même entrainement, sous la tutelle de sa mère, fut organisé pour que Komorebi affronte aujourd'hui son apparenté de la Bunke : Hyūga Kisuke. Celui-là même qui l'avait aidé en premier lieu à traiter ses faiblesses. L'occasion serait parfaite pour lui faire montre de ses progrès. Si d'ordinaire certains membres de sa famille proche se postaient dans l'arène du domaine pour épier le combat de leur rejeton, cette fois-ci aucun ne daignait être en présence d'un Hyūga de seconde zone, et encore moins d'un quarantenaire qui redécouvrait tout juste comme manier son chakra, l'essence même des arcanes du clan.

Ainsi laissés seul à seul, Komorebi salua sommairement son adversaire du jour. Elle ajustait les bandages sur ses bras, couvrant à la fois ses stigmates, et quelques blessures de ses duels clandestins. Une mauvaise habitude qu'elle avait prise, certes, mais qui complétait son entrainement en situation plus ou moins réelle. Elle en profita pour sortir momentanément le baume confectionné par Kisuke de sa sacoche, afin d'en étaler un peu sur ses mains et ses poignets.
Kisuke-san, j'ai fait quelques progrès depuis notre dernière rencontre. Laissez-moi vous montrer.
Fidèle à la coutume, Komorebi se pencha pour saluer de manière cérémonielle son adversaire. Puis, au centre de l'arène, elle s'écarta, dans une position de combat assez orthodoxe, qui traduisait son appétence pour le Gōken. Là, la Déchue attendait que son adversaire fasse le premier pas. Car en sa qualité d'hôte, dans cette salle qui servirait de matrice à un style de combat inédit, elle se devait de laisser l'initiative à son invité.


_________________
The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke Ebpfvj4

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke Empty
Mar 7 Sep 2021 - 15:36
Kisuke pesta en marcha vers le lieu du rendez-vous. Certes, il était content d'avoir l'occasion de se dérouiller, surtout contre Komorebi-sama qui développait une certaine réputation au sein des genins du village. Néanmoins, son très récent entrainement contre Rin c'était soldé par une blessure à son pied, et si elle avait été soignée par un eisenin, il lui restait encore une gêne, ou un froissement de l'articulation qui ne l'enchantait guère. Cela lui rappelait les mauvais jours où il avait du compter sur une câne pour marcher partout.

Lorsqu'il vit sa cousine, il remarqua tout de suite qu'elle semblait... plus imposante. Grosse n'était pas le bon terme, car tout était sous de bonne proportion, mais ses épaules semblaient plus larges. C'était un début de stature qui n'était pas sans lui rappeler yanosa-san. Il haussa un sourcil de surprise. C'était antinomique au style Juken, mais tout à fait dans le caractère du Guerrier Tellurique de pousser au développement musculaire.

En soi, il devrait sans doute également y passer, mais ses vieux os n'en avaient vraiment pas hâte.

Komorebi était en train d'ajuster ses bandages et d'appliquer la pommade qu'il lui avait fournie précédemment. Il commença donc par lui tendre un nouveau paquet avec des bandages stérilisés dedans et un nouveau stock de pommades similaires. Il n'avait rien changé à la formule, en l'absence de commentaire de la part de sa cousine, même si ses recherches en rentanjutsu avançaient et qu'il pouvait certainement dégager un effet plus puissant désormais.

Elle le salua.

Bonjour Komorebi-sama. Je serais ravi de voir ceci, et j'en profiterai pour m'essayer à un art que j'ai récemment développé.

Il la salua avant de s'écarter à son tour, mais un peu plus loin que ce que la Hyûga avait fait, laissant une distance un peu plus grande les séparer. Komorebi semblait lui laisser l'initiative - ce qui était une marque de son respect en tant qu'Hôte. Kisuke acquiesca pour la remercier de l'attention avant de composer des mudras et de plaquer sa main droite sur son propre kimono. Un serpent aux écailles bleuté apparut. D'une taille modeste, il grimpa rapidement sur le coup de Kisuke avant de se dresser de manière défensive.

Entrainement amical, c'est Komorebi-sama, de la branche principale.

Kisuke indiqua rapidement à son invocation ce à quoi le dragon Azur devait s'attendre. Le serpent coulissa sur les épaules du Hyûga, avant de s'incliner face à la Hyûga et de la saluer. Sa langue fourchue s'attarda sur la consonnance S mais le langage était tout à fait compréhensible, malgré la distance.

Enchanté, Komorebi-ssssssan.

Sans rien plus attendre, le serpent se glissa dans la large manche du Kimono de son utilisateur, tandis que Kisuke enfila des gants blindés et fit un hochement de tête à sa cousine pour lui laisser l'occasion de prendre le lead sur leur danse. Le pharmacien avait créé un peu d'espace entre eux à escient, voulant profiter d'une certaine distance pour voir comment sa cousine pouvait réagir dans cette situation-là. La majorité du monde shinobi se battait avec du ninjutsu à distance, après tout.

Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke Empty
Jeu 9 Sep 2021 - 13:32
The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke K_r6enWn

Outre sa préparation, Komorebi pouvait compter sur la bienveillance de son aîné à son égard, alors que Kisuke lui présentait quelques compresses neuves qu'elle rangea aussitôt dans sa besace. Après quoi, le duel put commencer à l'initiative de l'homme au Bob. Curieusement, plutôt que de profiter de l'avantage du premier coup, le blondin de la Bunke fit appel à un allié : un imposant serpent aux écailles de lapis-lazuli. L'animal fut introduit à Komorebi par Kisuke avant que ce dernier ne se présente directement auprès de la Déchue. Après cette étrange mise en situation, le serpent cessa de siffloter à l'égard de la fausse Toph pour disparaître dans les manches de son invocateur. Lequel s'équipa de gants renforcés.

Kisuke avait renforcé la distance qui séparait les deux Hyūga. Face à l'absence d'offensive de ce dernier, Komorebi considéra le moment d'agir à sa place. Pour commencer concrètement leur duel d'entrainement, elle profita de la distance pour surprendre son adversaire. Le clan à la Pupille Blanche n'était pas reconnu particulièrement pour leurs techniques à longue portée, mais Komorebi avait appris à vivre autrement, composant avec ses lacunes. De sa sacoche, elle dégaina trois senbons, qu'elle plaça entre chacun des phalanges de sa main droite. Puis elle composa quelques signes incantatoires, avant de lancer les aiguilles d'acier droit sur Kisuke. Le lancer de Komorebi fut fait de telle sorte à ce que chaque projectile adopte une trajectoire différente. La Genin s'assurait ainsi de couvrir les flancs de Kisuke, tout en le visant directement, de sorte à limiter ses options.

Mais ce qui caractérisait réellement l'offensive de Komorebi, c'était la technique couverte par l'ambiguïté de son lancer. Dans le prolongement de son lancer, sa main droite restait tendue quelques instants face au blond au bob. Dans l'air se tramait quelque chose qui échappait au commun des mortels. Il fallait être extrêmement attentif pour déceler que le jutsu annoncé par les mudras de la Genin n'était en rien ce lancer de senbons, mais bien ce qui suivait ce lancer. Encore fallait-il ne pas être confus par le premier lancer, ou trop occupé par ce dernier.

Tandis qu'un flux d'énergie statique fusait furtivement sur sa proie, Komorebi se prépara à la suite. Sans transition, son regard s'intensifia d'un éclat platiné, alors que ses tempes se hérissèrent de veines apparentes. Ainsi munie de son Byakugan, la Déchue observait à présent comment Kisuke et son serpent allaient pouvoir se défendre de l'assaut discret qu'elle érigea contre eux.

Spoiler:
 

_________________
The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke Ebpfvj4

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke Empty
Jeu 9 Sep 2021 - 15:31
Komorebi c'était saisie de projectiles et commencait à composer des mudras. Celui qui n'était pas non plus Toph (et qui ne l'avait plus vu de près depuis qu'elle avait au moins 8-9 ans) avait déjà préparé théoriquement sa meilleure façon de procéder pour ce genre de scénario.

Le PLAN.

Initialement, le plan dit qu'en face d'une attaque de faible envergure, Kisuke devrait se contenter d'invoquer un grand Kuchyiose en face de lui. Néanmoins, ce n'était pas tout à fait possible - il travaillait un pacte pour le moment avec un véritable serpent géant et monstrueux. il avait une solution intermédiaire. Un boa - une famille de serpent déjà grande de base - et suffisamment large pour protéger Kisuke d'un affront typique de senbon ou de kunais. Ce n'était pas son rôle principal, mais il ferait l'affaire.

Kisuke commença donc à composer ses mudras peu de temps après Komorebi. Le grand boa, aux écailles couleur bleu sombre mais complètement décolorée par endroit, apparut devant lui et se dressait majestueusement. Les senbons se figèrent dans son tronc. Il fit une grimace, mais ce n'était rien de dangereux pour lui, surtout avec sa robuste constitution.

Entrainement ami...

Kisuke n'eut pas le temps de finir que son kuchyiose se tordit de douleur et fut parcourut de décharge électrique visible mais qui n'apparaissaient ne nul part. Le Hyûga n'eut pas le temps de réagir que lui même se sentit touché par des décharges qui lui brûlèrent légèrement ses deux épaules.

Une technique invisible ? Voilà qui était intéressant. Il devrait en prendre conscience pour modifier son PLAN et les prendre en compte. Il reprit sa discussion avec le dragon céleste, qui était assez furieux.

Amical. C'est une cousine. Désolé, je ne savais pas qu'il y avait avoir une attaque d'une telle envergure. Mode artillerie flanc gauche.

Kisuke composa des mudras pour activer, lui aussi, son Byakugan. Ses mains bougeaient encore bien, heureusement. Au corps-à-corps il serait peut-être plus lent avec ses parades et ses esquives. Ses yeux s'éveillèrent aux constellations des tenketsus autour de lui. De ses kuchyioses. De son adversaire. Une nouvelle attaque dissimulée ne fonctionnerait plus sur lui.

Sa deuxième invocation, quant à elle, prit place à son côté gauche, espacé de quelques mètres, et cracha de puissantes flammes en direction de la Hyûga. Le mode artillerie donnait ce genre d'autorité à ses Kuchyioses. Cette stratégie voulait surtout viser le gain de chakra d'avoir une autre entité avec son propre réservoir pour attaquer l'adversaire à distance, sans trop se soucier de faire en finesse. Parfois, il fallait user de bons outils pour ouvrir une serrure. Souvent, un bélier pouvait tout aussi bien défoncer une porte.

Le dragon Azur, quant à lui, restait encore dans la manche de Kisuke. Un atout qui se révêlerait plus tard et qui attendait patiemment.
Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyūga Komorebi
Hyūga Komorebi

The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke Empty
Ven 17 Sep 2021 - 15:58
The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke K_r6enWn

Attentive à la diffusion de sa technique, Komorebi observait les milliers de particules bleutées fondre sur leur proie à la lueur de son Byakugan. Elle ignorait si cet orage fantomatique allait faire mouche. Son pessimisme naturel l'intimait du contraire. Il se renforça lorsque le serpent s'interposa entre les aiguilles et Kisuke, avant que la décharge ne frappe la créature et son maître. En un sens, Komorebi fut immédiatement soulagée. Mais cette euphorie fut de courte durée. Le coup de jus instillé dans les muscles de l'homme au bob demeurait mineur; partiel, qui plus est. Il en faudrait bien plus pour neutraliser son aîné. Cela, la Déchue en était plus que consciente.

Un second serpent avait donc fait son apparition pour épauler le blond de la Bunke. La méfiance de la kunoichi monta d'un cran. Elle se retrouvait actuellement dans une situation d'infériorité numérique flagrante. Sa pupille magique lorgna avec férocité sur les silhouettes poudrées de tenketsus de ses trois ennemis au total. Le serpent visible, sous l'impulsion d'un ordre quasi-militaire formulé par son invocateur, amorça la riposte. Son poitrail enfla, alors qu'un chakra ardent s'accumulait au même endroit. Le signal pour Komorebi de devoir préparer sa défense. Quelques instants plus tard, un torrent de flammes se rua vers elle.

Spontanément, la première réaction de la Genin fut de se déporter de côté pour éviter de flamber. Aussitôt ses pieds la firent bondir, moyennant une dose de chakra, sur sa droite. Malgré sa dérobade, elle sentit un courant d'air chaud effleurer son flanc, avant que ne suive le trait de feu. L'attaque souleva un maigre rideau de sable dans son sillage, avant qu'il ne retombe lourdement, au gré du crépitement des flammes dans l'air.

Sans tarder, Komorebi passa à la contre-attaque. Elle se trouvait alors entre le second serpent et Kisuke, face à eux de plusieurs mètres. Comme précédemment, elle préleva dans sa sacoche quelques senbons, et en plus une note explosive. Parmi les deux senbons restant de sa besace, un fut lié à ce sceau. Komorebi projeta deux senbons de fer sur le serpent qui épaulait la gauche de Kisuke. Les deux aiguilles métalliques visaient le flanc droit de la bête écaillée, avant que le sceau ne vienne exploser. Un bref filet de sable et de fumée noire s'éleva dans la foulée, opacifiant la vue du serpent autour de lui.

L'objectif était clair : séparer les deux alliés, et masquer la vue de l'animal à la réelle offensive de Komorebi. Elle composa ainsi une série de signes incantatoires, avant de projeter une dizaine d'aiguilles, faite de la même étoffe que le cœur des orages les plus tumultueux, sur son cousin. Elle enchaîna aussitôt avec une seconde série de mudras, alors que les dix senbons se distanciaient légèrement entre eux pour frapper Kisuke de toutes parts.

J'ai pas trop le choix, cette fois… admettait à demi-mot la Déchue, alors contrainte de faire usage de son Ninjutsu plus que jamais dans ce sanctuaire du Taijutsu Jūken.

Main tendue, Komorebi projeta un déluge d'arcs électriques qui fondirent en ligne droite sur Kisuke, tandis que leur créatrice avançait lentement vers son adversaire. Néanmoins, elle veilla à ajuster sa trajectoire, de sorte à ce que l'orage argenté fonce sur légèrement sur le flanc droit de l'apothicaire. Le message était clair : la kunoichi ne désirait en aucun cas que ce grand serpent ne fasse office, une fois de plus, de barrière entre ses attaques et son adversaire du jour. Après tout, le duel se déroulait initialement entre Komorebi et Kisuke. La sosie de Toph voyait dès lors d'un mauvais œil ces deux présences supplémentaires qui faussaient l'affiche.

Spoiler:
 

_________________
The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke Ebpfvj4

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11934-dans-l-ombre-des-geants-o-hyuga-komorebi-termine#103985 https://www.ascentofshinobi.com/t12182-wu-chronicles-hyuga-komorebi#106202 https://www.ascentofshinobi.com/u757
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke Empty
Mar 28 Sep 2021 - 22:25
Son Kuchyiose avait arrosé sa belle et mature cousine de flammes dangereuses. C'était sans compter sur son agilité et sa vitesse naturelle.

Une belle esquive. Sa cousine savait en tout cas se défendre des assauts ninjutsus. C'était un excellent point, trop souvent négligé. Lui-même avait du affronter Teruyo-san pour comprendre l'importance de ces techniques. Une esquive qu'il aurait également voulut faire, à l'approche de ces projectiles senbons gorgés en chakra. Clac. Une gêne. Un sentiment que cela n'allait pas aller. Une douleur dans son pied, imprévue, foudroyante. Esquiver ? Non. Les projectiles étaient déjà en route. Pas le temps de mudras. Pas le temps de faire un kaiten. Sa main droite sur son avant-bras gauche, et un bouclier apparut presque instantanément. Un fuin pour ces moments-là où tout se jouait sur un souffle. Le Hyûga s'arc-bouta derrière sa protection, en prenant soin de limiter les dégâts un maximum avant de jeter le bouclier sur le côté. Son épaule droite avait été touchée par un des projectiles. Douleur, engourdissement. Le tableau commençait à devenir légèrement sombre pour le Hyûga.

Nouvel assaut électrique. Le raiton n'était pas l'affinité la plus répandue dans le village de la roche, et sa cousine semblait en faire excellent usage. Elle avait un talent dans le ninjutsu, oui. Cette fois-ci, Kisuke prit appui sur l'autre jambe en priorité et arriva à faire une esquive acceptable, non sans grimacer de douleur. Après ce duel, promis, il passerait à l'Hopital pour se faire un check-up complet et se faire soigner par minimum trois jolies infirmières eisenins.

Enfin, tout n'était pas encore joué !

Il claqua des doigts.

Aussitôt, comme attendant l'ordre, le boa blessé enfla de nouveau sa poitrine et se mit à cracher des flammes dans la direction de la Hyûga. Kisuke pouvait se permettre de rester sur la défensive, tant qu'il avait son Byakugan d'activer pour éviter les surprises et que ses invocations pouvaient se permettre de continuer leur assaut. En agissant ainsi, il laissait à sa cousine l'initiative de l'assaut, mais il conservait ses forces. Et c'était une forme d'assaut aussi, invisible, insidieux. Est-ce que sa cousine était suffisamment capable pour tenir ce genre d'adversaire en respect ?

Kisuke ne doutait pas qu'elle lui était son égale, voir même sa supérieure au corps-à-corps. Il regrettait juste son manque d'alternative pour formuler une véritable attaque qui la mettrait dans une position bancale. Cela n'était pas encore dans ses cordes, à part un fuin très faible mais qui était inutile contre son Byakugan.

Le Boa en profita pour se rapprocher de Kisuke. Il n'avait pas été loin, mais trop pour qu'il puisse le protéger. Quelque chose qu'il ne permettrait plus. Il avait été aveuglé (et légèrement blessé) une fois par la sorcière aux talents électriques. Il ne le serait pas une seconde fois, même si sa vitalité allait vers le bas et que sa propre réserve de chakra approchait de sa limite.
Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880

The 36th Chamber of Shaolin • Hyūga Kisuke

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: