Soutenez le forum !
1234
Partagez

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Sam 18 Sep 2021 - 14:11
Marche-tempête


Une journée plutôt brillante pour une saison comme l’automne, mais la température ne suivait pas ce soleil. Cela dit, en regardant un peu plus loin, à l’horizon, le ciel semblait moins bleu. Des nuages grisâtres se formaient au loin, mais cela ne voulait pas dire qui allait pleuvoir. Un temps nuageux ne présageait pas toujours une averse, mais parfois, ils cachaient juste le soleil. La rosâtre n’est pas une experte dans météorologie, mais ce temps gris n’allait pas tarder à plafonner Kumogakure, peut-être d’ici, une heure ou deux, voire plus. Si seulement, elle avait un regard aussi perçant que celui d’un aigle ou d’un faucon, elle aurait peut-être pu prédire s’il y avait de la pluie ou non. Peu importe, un ninja se doit toujours d’être opérationnel et ça, peu importe le temps extérieur. La criminalité ou Sakaze Tosen ne vont pas attendre qu’il fasse super bon et chaud pour sortir de leur cachette et attaquer des innocents. Du coup, la Onna-bugeisha, fidèle à elle-même, allait sortir de sa demeure, laissant sa mère au soin de Hisamoto Ryôko, une infirmière ou aide-soignante, qui vient de temps en temps à la maison pour voir si tout se passait bien, au niveau de la santé de Okita Mizuki, la mère de Sakura et Sayuri. La sachant avec elle pendant quelques heures et de plus, Hidenori, le Jaguar de sa mère est également présent pour la surveiller et veiller sur la maison. L’animal d’un Hokazuka n’a pas toujours besoin de recevoir des ordres pour défendre son maître ou ses proches quand il a assez d’expérience en tant qu’animal ninja.

Tout comme les Shinobi, un samouraï a toujours besoin de s’améliorer et se perfectionner que ce soit physiquement et mentalement. La Onna-bugeisha savait qu’elle avait bien des lacunes à travailler que ce soit en Ninjutsu ou en Genjutsu, d’ailleurs, elle avait besoin besoin d’amélioration dans le Kenjutsu. La rosâtre s’est peut-être un peu trop concentré sur le Kenjutsu, mais la polyvalence n’est pas quelque chose d’aisé à obtenir à son âge et elle a besoin de se concentrer que sur quelques domaines de combat pour le moment. Or, elle avait bien vu qu’elle manque cruellement d’entraînement dans le ninjutsu et son Fûton. La jeune Okita l’a surtout remarqué durant son entraînement contre Nara Aizen après que ce dernier a été parvenu à le désarmer de Benihime. Pour le moment, elle tente de réfléchir à des idées de techniques élémentaires de vent et un moyen de récupérer son arme plus aisément, si elle venait à être de nouveau désarmé. Cela ne semble pas facile, mais ce n’était pas impossible. Se dirigeant vers l’un des terrains d’entraînement, elle se demandait si Hideko, Akagi ou Aizen s’y trouvait afin de leur demander un coup de main. Si aucun des trois ne s’y trouve, elle devra trouver un nouveau partenaire d’entraînement. Cela dit, elle connaît peu de ninja et elle a presque loupé la plupart des combats au tournoi pour une mission en ville. Ce n’était pas, cela allait être l’occasion de faire connaissance avec une nouvelle tête. Après tout, elle veut jouer dans la cour de la diplomatie et la politique, donc elle se doit de se montrer social avec tout le monde.

En arrivant sur la zone d’entraînement, il y avait peu de monde. Croisant les bras, ses katanas dans leurs fourreaux respectifs à la gauche de la ceinture de la rosâtre. Sakura scrutait la zone, à la recherche d’un partenaire avec qui s’entraîner. La Onna-bugeisha avait de se tester, trouver quelqu’un avec un style de combats différent de ses autres adversaires. Pas de Nara ni de Metaru, quelqu’un de différent, même si, elle n'aurait pas su dire non à Hideko. D’ailleurs, la kunoichi remarque quelqu’un dont elle a déjà vu et dont son identité n’est pas inconnue dans Kumo. Ten no Ikari, chûnin et officier à la Kyuubu, il avait une certaine notoriété à l’instar de Nara Aizen. Elle avait pu le voir de temps en temps par le passé, mais sans trop lui adresser la parole et elle avait entendu dire qu’il avait fait un sacré combat contre une certaine Sendai Anzu. Peut-être qu’il voudra bien s’entraîner avec elle ou l’aider à s’améliorer avec des conseils. La Usagi se rapproche de ce dernier avec un léger sourire amical. « Bien le bonjour, Ten no Ikari. Je m’appelle Okita Sakura, Genin du village, je suis enchantée de vous rencontrer. » Dit-elle en le saluant respectueusement avant de reprendre la parole. « Cela fait un moment que je vous croise, sans jamais prendre le courage de venir à vous. J’aurais un service à vous demander. Si vous êtes d’accord, pourriez-vous m’affronter dans un combat amical ? S’il vous plaît ! Si cela ne vous dérange pas. J’ai bien des lacunes et si un œil expert peut m’aider à m’améliorer, je ne dis pas non. Qu’en pensez-vous ? » Demande-t-elle poliment et avec calme.




_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.


Dernière édition par Okita Sakura le Lun 20 Sep 2021 - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Dim 19 Sep 2021 - 17:24




Raijin & Fujin



Une matinée nouvelle se levait en cette journée d'automne, et aujourd'hui j'avais la journée pour moi. Pas d'enquêtes, pas de vérifications aux portes de l'Arche, ou autre paperasse dont je raffolais tant. Cette journée n'était que mienne, et cela faisait bien trop longtemps que je n'avais pas à nouveau communié avec Thunderbird sur les terrains d'entraînement pour que j'ai la moindre hésitation quant à ma destination de ce jour. Mes affaires prêtes, comme j'en avais l'habitude, je sortis par la fenêtre de chez moi et m'élançai au dehors. En levant le nez vers le ciel alors que le vent caressait mon corps, je ne pus m'empêcher de sourire en sentant l'air un peu électrique, annonçant l'orage à venir. Depuis petit, j'avais une sensibilité particulière à ce genre de choses, et mes impressions se confirmèrent quand je vis les énormes nuages gris s'amasser à l'horizon. Ça allait être une bonne journée, je pouvais le sentir. Et je ne tardai pas quelques instants plus tard à arriver sur le terrain d'entraînement.

Il y avait déjà plusieurs personnes présentes sur le terrain, mais toutes étaient de jeunes shinobis en train de s'entraîner et parfois de façon bien maladroite. Si d'habitude j'aurais pris le temps de les corriger pour améliorer leur technique, aujourd'hui j'avais décidé de simplement observer jusqu'à ce que l'un d'eux sorte du lot pour leur proposer de s'entraîner avec moi. En attendant, j'avais sorti mon katana de son fourreau et commencé à bouger un peu pour m'échauffer et délier mes muscles. Je ne pouvais pas dire que je ne faisais pas d'exercice lors de ma prise de fonction au Kyubu, mais cela n'avait pas grand chose à voir avec de vrais entraînements et combats comme cela avait été le cas lors du tournoi. En repensant à ce tournoi où j'avais perdu contre Anzu et Aizen, les deux finalistes de ce tournoi, je fermai les yeux et commençai à revoir tous mes combats dans ma tête. Je tenais le pommeau de mon katana à deux mains devant moi, immobile, me replongeant dans les méandres de mes souvenirs tout en me demandant ce que j'aurais pu faire de mieux. Cette technique de méditation frôlant la simulation, je ne l'avais acquise que bien tard dans mon apprentissage de samouraï. Revoir le combat dans ma tête, mes erreurs, celles de mes adversaires que je n'avais pas su exploiter au mieux, les différentes issues possibles...

Certaines auraient pu penser que c'était contraire à la nature d'Ikari que de rester immobile, mais si ce n'était pas mon corps qui était en mouvement, mon esprit lui était dans une effervescence sereine. Dans mon dos, une voix féminine qui ne m'était pas familière m'interpela d'une emphase bien formelle. Je ne pus m'empêcher de faiblement sourire à ce que les gens avaient pris l'habitude de considérer comme mon nom ; "Ten no". Ce qui n'était en réalité qu'une emphase, un descriptif plus qu'un épithète, s'était finalement accroché à mon identité de manière bien tenace. J'aurais simplement dû me présenter en tant qu'Ikari, ç'aurait sûrement été mieux. Me retournant tout en ouvrant des yeux et en rangeant mon katana, je fis face à mon interlocutrice qui disait s'appeler Okita Sakura. Ce prénom me fit sourire, car dès que mon regard se posa sur elle, la première chose qui attira mon attention fut sa chevelure dense et d'un joli rose qui n'était pas sans rappeler un ceriser en floraison. Ses parents n'auraient pas pu mieux choisir son prénom. Un sourire étira mes lèvres et je levai une main en guise de salutation, bien loin de la formalité de mon interlocutrice.

-Yo, Sakura-chan ! Enchanté de te rencontrer aussi !

Passer la surprise première, je laissai mon regard détaillé un peu plus la tenue et la posture de mon interlocutrice pour découvrir ce qui ressemblait à peu près à un kimono de combat, et deux épées à sa ceintures dont la disposition ne trompait pas. Un katana et son daisho, ou quelque chose de très similaire, qui renvoyait sans nul doute possible à la culture des samouraïs. Quel était son nom déjà ? Okita...? Je n'étais pas sûr de reconnaître ce nom de famille, mais d'un autre côté, je savais que tous les samouraïs ne venaient pas forcément de Tetsu ni n'étaient liés à la famille Nagamasa. Ma famille. Mais toutes ces pensées furent partiellement balayées lorsqu'elle me proposa de procéder à un entraînement avec elle. Sa posture droite et rigoureuse, ainsi que son parler renvoyait tout aussi bien au Bushido qu'à une certaine aisance. Si elle avait besoin d'un oeil expert, je doutais qu'elle soit non plus une novice tout juste sortie de l'Académie. Cette fois-ci, mes lèvres s'étirèrent en un grand sourire en relevant mes yeux pour les plonger dans ceux de mon adversaire.

-Yosh ! C'est parfait, je cherchais aussi un adversaire, cela fera d'une pierre deux coups !

Puis coulant un regard dans la direction des autres personnes sur le terrain en train de s'entraîner, bien trop proches à mon goût, je fis la moue. Si elle voulait s'améliorer, j'allais devoir la tester et appuyer un peu sur la pédale d'accélération. Mon style de combat était très mobile, et je ne tenais pas à être gêné par de potentiels mannequins indésirables, ou moins encore de risquer de les avoir dans la trajectoire de certaines de nos attaques. Une autre partie du terrain, celle-ci déserte, se trouvait un peu plus loin de là où nous nous trouvions, et faisant signe à la Okita, je lui désignai cette parcelle de terrain vierge.

-Héhé on ferait mieux d'aller un peu plus loin.

D'un bond, je joignis les actes à la parole et allai me positionner à l'écart du reste du groupe. Et se faisant, je fis face à la genin, mes jambes fléchies l'une devant l'autre dans une position de garde qu'elle reconnaîtrait aisément. Une main sur la garde de mon katana, mon pouce la tirant légèrement de son fourreau, l'autre sur pommeau de l'arme, j'attendais en observant attentivement la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Lun 20 Sep 2021 - 15:40
Fûjin vs Raijin


Sakura s’était rendu sur l’une des zones d’entraînement pour les ninjas, elle avait besoin de se perfectionner pour devenir plus forte. À l’heure actuelle, la Onna-Bugeisha ne se sentait pas confiante en sa propre force, même si elle ne l’avouerait pas en parlant de sa personne de cette manière à qui ce soit. Du coup, la rosâtre devait s’entraîner le plus souvent possible et aussi, en réussissant des missions afin de gagner en expérience en tant que ninja. En restant à la traine de cette manière, elle ne pourra jamais être capable de protéger qui ce ne soit ni même grimper dans la hiérarchie de Kumo. Cela dit, être forte ne suffit pas pour être Chûnin, Jônin ou plus, il fallait savoir diriger une équipe et avoir une forme d’éloquence afin d’être persuasif dans ses propos. Pour le moment, la rosâtre va juste se concentrer sur les arts ninja et pour le reste, ça se fera depuis des missions. Là-bas, elle avait pu voir quelques personnes en train de s’entraîner pour se perfectionner, tout comme elle. Cela dit, la jeune Okita aurait cru tomber sur Akagi, Aizen ou encore, Hideko, mais ce ne fut pas le cas. Cependant, elle n’allait pas se plaindre vu qu’elle a pu apercevoir quelqu’un d’aussi talentueux qu’eux : Ten no Ikari. Elle ne le connaissait pas personnellement et elle aurait bien aimé, or il est assez connu dans le village pour ses faits et son poste au sein de la Kyuubu. La jeune femme avait pris son courage à deux mains et elle s’était présentée à ce dernier. Une réponse joyeuse de sa part. Il a l’air d’être quelqu’un qui croque la vie à pleine dent et qui a toujours le sourire aux lèvres.

Sa familiarité était agréable et ça faisait chaud au cœur de la Okita. En l’observant bien, il portait un katana et comme l’avait dit Hideko, il pouvait bien l’aider dans le Kenjutsu. Cela dit, elle le connaissait de nom et de réputation, on disait qu’il exerçait l’art du Bushido dans son style de combat. Sakura ne l’a jamais vu à l’œuvre pour confirmer cela, mais aujourd’hui, elle en saura un peu plus. En tout cas, il a l’air d’être quelqu’un de sûr de lui et de décontracté, un peu l’opposé d’une personne ayant eu l’éducation d’un samouraï. Mais soit, rien de bien méchant et elle était contente de croiser des individus différents les uns des autres. D’ailleurs, la Onna-Bugeisha aimerait bien être aussi détendu qu'Ikari. La rosâtre lui demande s’il veut bien s’entraîner avec lui. Requête qu’il accepte avec plaisir, sa réponse donne le sourire à la jeune femme. « J’ai eu un bon timing alors en venant vous demander ma requête alors. Ce serait un honneur d’échanger le fer avec vous. » Dit-elle avec le sourire. Cela dit, il avait du monde autour d’eux, en train de s’entraîner de manière un peu maladroite pour certains. Voulant se donner à fond, il ne sera pas facile de se déplacer aisément ni même d’envoyer des techniques qui pourraient blesser quelqu’un dans le tas. D’ailleurs, Ikari propose d’aller ailleurs et il avait repéré un lieu où ils pourraient s’affronter tranquillement. « En effet, je vous suis, Ikari-san. » Répondit-elle en lui suivant.

Se trouvant dans un lieu, un peu plus isolé et tranquille, Ikari se met en garde en montrant un style semblable aux samouraïs. Donc, ce qu’elle avait pu entendre sur lui, était donc vrai. Cela va rendre l’entraînement divertissant. Du moins, si elle parvient à suivre le rythme face à lui. Sakura pose sa main gauche sur le fourreau de Benihime tandis que son pouce se place sur la garde. La main droite de la Onna-Bugeisha se dirige vers la manche du Katana, comme si elle se préparait à le dégainer. « Je vois, une posture digne de celui d’un samouraï. Je savais que certains étaient doués dans le maniement du sabre, mais pas dans celui des Samouraïs. Nara Aizen et à présent, vous, Ten no Ikari. Ce village me réserve bien des surprises, je me demande qu’elle est votre véritable nom de famille. J’espère ne pas vous décevoir. » Dit-elle avant que son pouce lève légère le sabre de son fourreau et que sa main droite attrape la manche du katana afin de le dégainer rapidement. Concentrant du chakra dans sa lame, Sakura réalise un mouvement horizontal qui après cela, une lame de chakra fine et tranchante s’y échappe pour filer droit vers le blondinet. « Mizu no Ichi – Mikazuki. » Et à présent, le combat est lancé.


Résumé du tour:




_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Jeu 23 Sep 2021 - 1:55




Raijin x Fujin



Rapidement, l'atmosphère très sérieuse et formelle se réchauffa alors que la samouraï finit par sourire face à ma réponse. Et tel le miroir joyeux que j'étais, mon sourire ne fit que s'agrandir un peu plus. En la regardant de plus près, je me rendis compte que je l'avais déjà vu, de loin, lorsqu'elle avait suivi le Nara Fou lors de l'arrivée de la Prêtresse d'Isonade. Si alors je n'avais pas réellement fait attention à ses traits, il était difficile de ne pas reconnaître sa chevelure si particulière et sa tenue. Et elle n'était que genin ? Pourtant, si elle avait assisté au tournoi, elle avait dû voir à quel point ce Joben était dangereux. Même si je ne l'avais pas vu moi-même, ses prouesses contre Anzu et Mairu avaient retenti dans les couloirs sans peine. D'un autre côté, un genin avec autant d'expérience que ce Nara et avec des techniques si impressionnantes, c'était rare. Et pourtant, assumant son Bushido et sa bravoure par la même occasion, elle l'avait suivi. Je commençais à l'aimer de plus en plus, cette Okita.

-J’ai eu un bon timing alors en venant vous demander ma requête alors. Ce serait un honneur d’échanger le fer avec vous.

-Héhé, tu n'crois pas si bien dire ! Ce sera mon plaisir aussi !

Sans plus tarder, elle me suivit sur l'autre terrain plus dégagé que je venais de lui désigner, se rendant compte comme moi qu'il valait mieux s'éloigner un peu. Et lorsque je me mis en garde, je vis cette lueur de compréhension dans ses yeux à la vue de ma posture, venant balayer l'hésitation qu'elle avait pu avoir auparavant. Et les miens par la même occasion. Et les mots qui suivirent ne purent que me faire sourire.

-Je vois, une posture digne de celui d’un samouraï. Je savais que certains étaient doués dans le maniement du sabre, mais pas dans celui des Samouraïs. Nara Aizen et à présent, vous, Ten no Ikari. Ce village me réserve bien des surprises, je me demande qu’elle est votre véritable nom de famille. J’espère ne pas vous décevoir.

-Héhé, tu as donc remarqué que ce n'était pas mon vrai nom. Je ne souhaite pas le révéler dès à présent...Mais j'avoue être surpris de rencontrer une autre samouraï ici aussi. Je ne connaissais pas la famille Okita...est-ce aussi une famille samouraï ? Vous venez d'où, si j'peux me permettre ?

Est-ce que j'évitais délibérément les questions sur mon nom de famille ? Bien évidemment. Que ce soit mon nom, ou mon prénom, ces derniers étaient l'héritage de la peur de ma famille. Autrefois lumière des miens, j'étais devenu la colère impétueuse et indésirable des cieux. Et si ce nom me seyait bien, je n'attendais que le jour où je reprendrais mon vrai nom. Celui qui m'avait été donné à la naissance. Une fois que j'en serais digne... En attendant, j'avais un combat à mener, et à son tour mon adversaire se prépara au combat. D'un mouvement forcé par l'habitude, son pouce dégagea sa lame de son fourreau pour permettre à sa main qui attrapait le manche de le dégainer rapidement. D'un mouvement de tranche horizontal, elle découpa l'espace devant elle de sa lame parcourut de chakra. Et ce chakra se détacha de son arme pour filer vers moi. Reproduisant son mouvement un peu plus tôt, je dégainai Thunderbird à mon tour tout en courant vers mon adversaire pour tenter de réduire la distance. Et d'un mouvement vertical à l'aide de mon sabre, je découpai sans effort la technique qui m'arrivait dessus, dissipant le chakra de la lame pour la séparer en deux. Les deux morceaux restant allèrent s'écraser derrière moi sur le sol, levant un peu de poussière et laissant deux marques de coupures fines sur ce dernier.

Continuant ma course vers mon adversaire, rasant le sol avec ma petite taille, j'avais pour but de forcer le contact avec elle pour voir de quoi elle était capable. Sans tarder, je tendis la main vers la samouraï, et après un très court instant ou des étincelles crépitèrent au bout de mes doigts, une dizaine de sphères de foudre quittèrent ma main pour se diriger vers la demoiselle. "Raiton, Raikyû !" Mais toutes ces sphères n'étaient pas concentrées sur elle. Seules trois de ces boules électriques la visaient réellement, visant trois endroits différents de son corps. Quant aux autres, je visai un peu à côté ou devant, en direction du sol, pour tenter de lever la poussière et menacer, voir perturber la Sakura si cette dernière voulait esquiver pendant que j'avançais.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Jeu 23 Sep 2021 - 14:50
Fûjin vs Raijin


Un peu plus éloigné des autres ninjas qui étaient venus s’entraîner également, à cette distance, aucune de leur attaque ne pourrait influencer la santé des autres. Une bonne idée de la part d’Ikari, ainsi, ils pourront s’entraîner sans se soucier des autres et des techniques employés pour combattre. Face à elle, le jeune homme semble opter pour une posture digne d’un samouraï et difficile pour la jeune Okita de ne pas reconnaître cela. Étant une Onna-bugeisha, la rosâtre a reçu un enseignement au Bushido et au Kenjutsu de Tetsu durant sa jeunesse. Ainsi, il ne lui était pas difficile de reconnaître l’un des siens avec ce que propose Ikari dans sa façon de se positionner. En tout cas, Sakura fait part de sa surprise en lui adressant la parole, tout en parlant de certains détails qu’elle a pu remarquer de part ce qu’elle avait pu entendre. Ce dernier semble un peu surpris que la bretteuse sait que Ten no n’est pas son véritable nom de famille. En même temps, n’importe qui dans Kumo ou dans le monde l’aurait deviné. À croire que personne ne lui a jamais fait de remarque là-dessus jusqu’à elle. Or, il ne semble pas vouloir le lui révéler tout de suite, ce qui ne dérange pas Sakura. Mais, elle ne connaît que deux familles importantes de Samouraï à Tetsu et dans le monde Shinobi, les Nagamasa et les Taira. Les Okita sont une famille modeste et très peu connue, souvent ayant été des serviteurs du clan Nagamasa, comme soldats ou autres. D’ailleurs, le blondinet semble curieux par rapport à la famille de la jeune femme et un sourit s’affiche sur son visage.

« Je ne vous forcerai pas à me divulguer votre identité, Nagamasa, Taira ou autres, ça ne me regarde pas. Le clan Okita est une ancienne famille de Samouraï lié au Nagamasa comme serviteur et soldat. Cependant, cela a changé le jour où mon père a décidé de défier le Shogun. Je vous rencontrerai cela après l’entraînement, si vous le souhaitez. Et d’ailleurs, je suis née à Tsume no Kuni. » Dit-elle avant d’attaquer le jeune homme avec une lame de chakra fine et tranchant, filant dans sa direction. Ikari parvient en dégainant à son tour, tout en cherchant à réduire l’écart entre eux, à annihiler sa lame de chakra. Comme prévu, il sait utiliser des techniques de samouraï et l’utilisation de techniques, risque d’être compliqué face à un tel adversaire. Ce dernier se rapproche tout en tendant une main devenant électrique vers elle, la rosâtre rengaine son arme avant de voir des sphères électriques venir dans sa direction. Mûdra exécuté, Sakura projette une bourrasque fûton pour repousser ses offensives. Le vent surclasse la foudre, au moins, elle a un élément qui peut le surpasser en termes d’affinité. Vu la manière dont il a utilisé cette technique, ça devait être un assimilateur Raiton. Deux capacités plutôt ennuyeuses pour la Usagi. D’ailleurs, Nozomi n’est donc pas la seule assimilatrice de Kumo. Le voyant se rapprocher, elle dégaine son arme et se projette dans sa direction. « Vous ne serez pas un adversaire simple à vaincre. » Face à lui et ayant profité de la charge pour concentrer du chakra fûton en Benihime, elle donne un coup d’estoc, au niveau du torse de l’homme et ainsi, en le touchant, cela projettera une violente bourrasque de vent, cherchant à le projeter en arrière et à l’entailler modérément via des lamelles de vent, par la même occasion.

Résumé du tour:




_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Ven 24 Sep 2021 - 9:07




Raijin x Fujin



Malgré mon absence de réponse face à mon identité, cela ne sembla pas déranger le moins du monde la petite pétale de cerisier qui me faisait face. Ce qui sembla en revanche un peu plus la surprendre, c'était ma remarque sur mon prénom, car ce qui semblait lui être une évidence n'avait en réalité jamais été mentionné auparavant par qui que ce soit. D'un autre côté "Ten no" ne serait suffire à être un nom, en réalité, il serait d'avantage un titre ou une appellation. Et à part si j'étais un ninja de renom, ou un orphelin turbulent avec un passé entouré de mystère et de superstitions, cela ne risquait pas d'arriver. Quoi que...la seconde option aurait certainement été possible dans d'autres circonstances, mais ce n'avait pas été le cas. Contrairement à moi, elle n'hésita pas une seule seconde à répondre à mes questions avec un sourire, là où certains m'auraient trouvé bien importuns.

-Je ne vous forcerai pas à me divulguer votre identité, Nagamasa, Taira ou autres, ça ne me regarde pas. Le clan Okita est une ancienne famille de Samouraï lié au Nagamasa comme serviteur et soldat. Cependant, cela a changé le jour où mon père a décidé de défier le Shogun. Je vous rencontrerai cela après l’entraînement, si vous le souhaitez. Et d’ailleurs, je suis née à Tsume no Kuni.

A la mention de mon nom de famille et de sa famille rivale, je hochai la tête sans laisser paraître ma confusion. Alors comme ça la famille Okita avait, par moments, servi ma famille ? Et pourtant je n'en savais rien...D'un autre côté, ce n'était plus le cas certainement bien avant ma naissance, et je n'avais jamais été réellement attentif dans les cours sur l'histoire de notre famille. Une autre lacune que je me devrais de combler, quand j'en aurai l'occasion. Et de ce que je compris du reste, le clan Okita s'était ensuite exilé et avait voyagé à travers le Yukan, et au moins une de ses branches (si ce n'était tout le clan ?), c'était retrouvé ici à Kumo.

-Je vois...

Pensif, réfléchissant à tout ce que venait de me révéler la genin, je ne fis pas plus de remarques que cela. Passant donc à notre combat, je recentrai mes esprits sur ce qui était en train de se passer. Après avoir découpé son attaque, j'avais levé la main pour envoyer des sphères électriques sur la demoiselle. Comprenant immédiatement ce qui était en train de se passer, elle rangea son arme et composa des mudras rapidement, puis ce fut une bourrasque de vent qui vint dissiper l'entièreté de mon attaque. Du fûton, l'élément qui avait l'avantage sur le mien. Il allait donc falloir que je fasse attention, mon assimilation risquait d'être plus compliquée à utiliser pour me défendre. Mais loin de l'inquiétude ou du mécontentement auquel on aurait pu s'attendre, ce fut un sourire enjoué qui se posa à nouveau sur mon visage.

-Vous ne serez pas un adversaire simple à vaincre.

-Héhé, j'espère bien Sakura-chan !

Tout en prononçant ces paroles, elle dégaina de nouveau et, d'un pas véloce, réduisit la distance entre nous en un rien de temps. La pointe de son épée se recouvrit d'une couche de vent qui ne me disait rien qui vaille, alors que sa posture évoquait clairement. Parer avec mon katana ne serait certainement pas suffisant, mais avec la charge qu'elle avait utilisé pour se rapprocher, mon timing pour esquiver n'était pas bon non plus. Plus qu'une solution. Réalisant un rapidement mouvement pour venir parer avec mon katana, au moment où ce dernier allait toucher la pointe de la lame de mon adversaire, je la déviai et trancher le chakra fûton qui recouvrait son épée par la même occasion. Toutefois, dans l'urgence, je ne pus empêcher toute l'étendue de cette technique que je ne connaissais pas. Des lames de vent finirent par sortirent de la lame, dont certaines vinrent entailler mon flanc et ma cuisse. C'étaient des entailles légères, mais si je continuais à m'en prendre des comme ça, le combat allait s'avérer un peu compliquer. Mes lèvres s'élargirent de nouveau en un sourire, et sans perdre de temps, j'enfonçai mon pied dans le sol pour reprendre appui, raffermis ma prise sur mon katana, et enchaîner une dizaine de coups rapides avec mon katana sur mon adversaire.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Sam 25 Sep 2021 - 10:08
Fûjin vs Raijin


Sakura avait répondu aux questions d’Ikari à propos de sa famille, avec le sourire et rien d'autre. C’était intéressant d’apprendre un peu à se connaître avant de se battre. Ce lié aux autres, ça pouvait l’aider à se familiariser avec l’initiative de s’approcher des gens et de lancer des discussions afin d’être un peu plus sociale qu’avant. De plus, le blondinet ne semble pas être quelqu’un de mauvais, du moins, c’était ce que ressentait Sakura à son égard. Or, il était temps de se concentrer un peu plus sur le combat afin de se donner à fond. Les deux samouraïs pourront discuter et approfondir leur lien, quand leur entraînement sera terminé. Ça ne dérangera pas la jeune Okita de parler de son passé jusqu’à Kumo avec lui. De toute façon, tôt ou tard, ça ne sera plus un secret vu qu’elle devra en discuter avec quelqu’un pour se lier d’amitié. Actuellement, on pouvait considérer Sakura comme un rônin plus qu’un samouraï si on est attaché à la tradition des samouraïs, à cause de certains faits. Cela dit, ce n’était pas important dans le présent. La rosâtre affrontait un adversaire plutôt coriace et fort. Il dispose de deux styles de combat bien particuliers, celui des samouraïs et de l’assimilation Raiton. Unis ensemble, ils font d'Ikari, un adversaire redoutable et difficile à vaincre, même si par chance, la Onna-Bugeisha dispose de l’élément affinitaire du vent qui domine la foudre. Or, s'il est intelligent, il peut faire en sorte que sa foudre surpasse le vent de Sakura sur certains domaines.

Après avoir supprimé les sphères de foudre d’Ikari, Sakura a chargé l’homme avec une vitesse incroyable, profitant du fait que le blond s’était rapproché d’elle. Le surprenant un peu, mais cela n’avait pas été totalement suffisant pour que sa technique puisse réellement l’avoir. Il avait de bons réflexes pour déjouer à moitié la technique de la Okita. Or, son tranche chakra, art lié au samouraï, n’avait pas totalement annihilé Tenpû et des lamelles de chakra avaient réussi à le blesser légèrement. Or, il avait dévié la lame de la Onna-Bugeisha, juste assez pour la déséquilibrer un peu et l’empêcher de se défendre totalement face à la prochaine attaque. En effet, Ten no Ikari réalise alors un enchaînement rapide pour chercher à la blesser. Or, ce n’est pas ça qui va la déstabiliser psychologiquement et elle n’allait pas s’amuser à encaisser ses assauts pour autant. La jeune femme se fait toucher par trois de ses coups, une au flanc droit, à la cuisse droite et à l’épaule gauche, juste des entailles légères, mais si elle continue à encaisser, ça pourrait être ennuyant. Or, pour les sept autres coups, elle parvient à les parer sans de réels soucis. Profitant de la proximité de leur combat, il était au tour de la jeune femme d’attaquer. Ainsi, elle se met à enchaîner avec l’aide de Benihime, un rapide enchaînement de trois coups, tout en se déplaçant autour d’Ikari comme si elle dansait, pour ne pas rester que face à lui, durant l’assaut. La première face à lui fut un coup de sabre horizontal avant de se placer sur la gauche afin d’exécuter un rapide coup horizontal à nouveau, cherchant pour la dernière attaque, à se placer dans son dos pour l’assener d’un coup vertical avant de reculer.

Lorsqu’elle recule de deux pas, elle réalise un mouvement avec sa lame, concentrer un chakra fûton afin de lui envoyer une longue et fine bourrasque en forme de lame en croissant afin de lui occasionner une dizaine de coupure au niveau de son dos. Les dégâts ne seront pas très importants, maos assez pour l’embêter un peu. Elle affiche un sourire sur son visage, qui n’est pas hostile ni moqueuse, mais prouvant qu’elle commence à s’amuser.

Résumé du tour:



_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Lun 27 Sep 2021 - 13:56




Raijin x Fujin



Malgré les quelques fines lames de vent qui m'avaient effleurées et faites couler quelques gouttes de sang, j'avais réussi à dévier suffisamment sa lame pour lui faire perdre l'équilibre dans son offense. Une faille d'une fraction de seconde, mais qui fut amplement suffisante pour me permettre de répliquer. Les premiers coups firent mouche, traçant des sillons écarlates à travers le kimono de la samouraï-kunoichi avant que cette dernière ne retrouve son équilibre, et dévie de son katana les derniers coups que je lui portais avec une célérité certaine. Devant cet échange de coups, la rapidité et le bruit du métal s'entrechoquant faisait monter en moi une joie que seule cette adrénaline était capable de faire naître. Elle était habile dans le maniement du katana, cela se sentait dans l'aisance de ses mouvements. Et sans perdre une seule seconde, c'était à mon adversaire de riposter. Repoussant ma lame, elle en profita pour donner un premier coup horizontal rapide, profitant de se positionner dans le même temps sur ma gauche. Opposant mon arme avec la sienne, je contrai le premier coup, mais elle profita de cette pression pour tenter de m'acculer en passant sur les côtés et enchaîner avec une deuxième coup.

Sans surprise, je réussis à bloquer sans mal ce deuxième assaut. Mais ce n'était toujours pas fini. Et avec un sourire, je l'observai passer dans mon dos pour me délivrer le dernier coup de cet enchaînement. La tête tourner dans sa direction, mais le corps toujours tourné vers l'avant, je n'avais pas la latitude de bloquer sa lame avec mon katana avec l'angle qu'elle avait pris. Mais ce n'était pas un soucis pour autant. Souriant en coin, de manière à ce que la bugeisha puisse le voir même de derrière moi, je me penchai en avant et, usant de mon fourreau qui était encore à ma ceinture, je donnais un coup sec vers le bas et le côté pour faire remonter la pointe de mon fourreau à l'encontre de son offensive et bloquer son dernier coup. Suite à cela, je la sentis reculer plus que je ne la vis réellement faire. Commençant à me retourner pour lui faire face, je vis qu'elle abattait déjà son épée, libérant au passage une onde de vent reprenant la forme de son katana qui visait initialement mon dos. Dans d'autres circonstances, un simple mouvement de décalage de mon corps aurait suffit à éviter cette lame de vent. Mais ma posture n'était pas idéale, et cela me força à prendre une plus grande distance pour esquiver. Mais je n'allais pas laisser mon adversaire reprendre de la distance.

-Où vas-tu, Sakura-chan ? Héhé

Laissant le chakra envahir mon corps et le transformer en un courant électrique, j'évitai sans mal cette technique. Sans la laisser prendre de la distance, j'avançai dans sa direction et, sans crier gare, je laissai la foudre s'échapper de mon poing. Cette dernière, bleu et électrique, prit la forme d'une bête de foudre immense pour venir s'abattre sur la samouraï. A si courte distance, je me demandais qu'allait être la réaction de mon adversaire. Ce n'était pas évident de faire face à un adversaire qui n'avait pas besoin de faire de signes pour faire du ninjutsu, surtout à haut niveau. Elle avait encore les arts samouraïs à son service, mais jusqu'où les maîtrisait-elle ? Quant au futon et au ninkenjutsu, c'était aussi une option tout aussi plausible.

-Raiton : Raijuu no Kiba !


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Mar 28 Sep 2021 - 11:03
Raijin vs Fûjin


Une danse martiale autour de son adversaire, usant d’un enchaînement de trois coups afin de trancher sa cible. Cependant, l’adversaire a de bons réflexes et parvient à suivre le mouvement de la jeune femme. Cela dit, elle n’allait pas baisser les bras pour si peu et il valait mieux analyser Ikari, son style de combat, sa respiration, ses mouvements, son regard et bien d’autres détails de la sorte. Il est un excellent shinobi de la foudre, mais comme tout individu, il a un point faible. Et pour cela, Sakura se doit de le trouver afin de l’exploiter et de le vaincre de cette manière. Il manie très bien le sabre, en plus d’avoir une bonne dextérité grâce à cela et de bons réflexes pour parer et esquiver les assauts. Son assimilation Raiton est dangereuse, si offensivement et défensivement, il ne peut rien contre le Fûton de la Okita, en soutien, il peut être intéressant. Or, il dispose également d’art samouraï, qui sait et donc, ça peut compliquer un peu la situation. Mais, la kunoichi a une idée derrière la tête, mais à voir si ça peut fonctionner contre lui. Reculant de quelques pas après son enchaînement, elle avait dans l’idée de s’éloigner de ce dernier afin de mettre en place son plan d’action. Une lame de vent dans sa direction afin de le retenir un peu, gagner quelques mètres les éloignant. Or, il avait décidé de s’abaisser pour esquiver l’attaque de la Onna-Bugeisha. C’était bien joué de sa part et le voilà qui décide de ne pas vouloir la laisser s’éloigner. Il se déplace dans sa direction.

L’observant, il ferme son poing gauche, comme s'il voulait tenter quelque chose. Étant éloigné et assimilateur, il peut tenter une attaque à distance avec sa foudre. Après tout, quel besoin avait-il de se mettre dans cette posture vu la distance qui les séparait ? D’un coup, une grosse bête de foudre s’échappe du poing du garçon et se dirige dans la direction de la rosâtre. Une si courte portée, mais rien n’est impossible. D’un bond très rapide sur le côté, elle parvient à éviter l’attaque électrique d'Ikari. Il y avait plusieurs solutions qui s’offraient à elle, une défense du vent, mais le temps de rengainer et effectuez-les moudra, cela aurait été trop tard. Une tranche-chakra ? Défense parfaite contre ce type d’attaque, mais ça n’aurait pas diminué la distance entre eux. L’esquive rapide sur le côté pour gagner de la distance, tout en rengainant Benihime a été un meilleur choix. Sakura réalise des mûdras et souffle une pluie de shuriken de vent vers le haut avant de s’abattre sur la position d’Ikari, visant une zone moyenne. Tout en faisant cela, elle se mettait à reculer pour gagner quelques mètres. Cela allait lui faire gagner un peu de temps, car s’en défendre allait être un peu plus compliqué. Profitant de cela, la Genin réalise un mûdra et une fumée se dégage, trois silhouettes s’y dégagent et se dispersent dans la zone. Une Sakura se déplaçant sur la gauche tandis que deux Sakura se déplaçaient sur la droite, afin d’éviter de se prendre différents types d’attaques. Dans le duo des Sakura, l’une était en position pour défendre l’autre, en cas d’attaque. La suite allait dépendre de la réaction d'Ikari et de ses attaques.


Résumé du tour:



_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Mer 29 Sep 2021 - 17:40




Raijin x Fujin



Parmi toutes les réponses possibles à la disposition de la samouraï, c'était l'esquive qu'elle avait choisi. Et pas des moindres. Bougeant à une célérité que peu de gens pouvaient atteindre, montrant par la même occasion ses capacités physiques, la rose profita de ce mouvement pour non seulement sortir de la trajectoire de ma technique mais aussi pour reprendre un peu de ses distances. Ce qu'une technique fûton ou même la célèbre capacité à trancher le chakra des samouraïs n'auraient pu lui permettre d'accomplir. Mais elle savait que je n'allais pas la laisser s'en tirer à si bon compte. Elle restait encore à une courte distance de moi, pas suffisamment pour être au corps-à-corps, mais suffisamment pour que je puisse la rejoindre. Ce qu'elle ne comptait pas me laisser faire. Alors qu'elle était encore en train de bouger, elle rengaina son katana et commença à composer des mudras. Ce qui ne laissait présager que d'une chose : une technique fûton était en approche. Cette affinité était vraiment une plaie, car si d'habitude je me servais de mon assimilation pour passer à travers bien des techniques pour pouvoir me rapprocher, ce n'était pas possible ici.

Comme je m'en doutais, elle inspira et souffla une flopée de petits projectiles faits de vent qui s'élevèrent dans le ciel, s'apprêtant déjà à retomber. A regarder de plus près, il s'agissait visiblement d'une pluie de shurikens faits à partir de l'affinité commandant au vent, et ces derniers semblaient couvrir une zone relativement grande. Elle voulait m'empêcher d'esquiver, et réduire mes moyens de me défendre. Avec un sourire, je me fis une énième fois la remarque que cette jeune était remarquablement intelligente dans sa manière de combattre. Mais ce n'était pas ce qui allait m'arrêter. Gardant mon katana en main, je sortis par la même occasion mon fourreau de ma ceinture. Si face à de gros et large projectiles de vent ou d'énormes rafales un katana n'était pas la meilleure des solutions, c'était différent lorsqu'il s'agissait de projectiles semblables à des shurikens. Face à leur nombre important toutefois, j'étais obligé de répondre par la rapidité pour couvrir tous mes angles. Tout en gardant un oeil sur mon adversaire, j'agitai mes bras avec une grande vitesse afin de m'aider à me débarrasser de ces shurikens de vent.

Pendant que je me défendais, l'Okita composait déjà un nouveau mudra qui était dorénavant bien connu. Dans un petit nuage de fumée blanche, alors que je repoussais les derniers shurikens qui m'arrivaient dessus, deux autres versions presque authentiques de la guerrière firent leur apparition. Elle comptait me rendre la tache plus compliquée, mais je ne comptais pas la laisser faire. Une fois libérée de cette pluie gênante, je laissai mon chakra sortir de mon corps pour à mon tour créer deux répliques de moi-même, celles-ci faites de foudre contrairement à mon adversaire. Ils savaient déjà ce que je comptais faire, alors il s'écartèrent de ma position sur les côtés tout en restant sur la même ligne, n'avançant pas pour l'instant vers les Sakuras. De mon côté, la foudre transitait déjà dans mon corps pour se répandre à mon pied le plus en avant. De celui-ci, un puissant courant électrique se répandit sur le sol en direction de la genin et de ses clones. La technique était puissante, et risquait de tous les toucher. C'était la meilleure option face aux clones. Et pendant que mon adversaire s'en défendait, mes clones continuaient à s'éloigner de moi pour ne pas être touchés par des techniques de trop faibles ampleur comme celle de tout à l'heure.

-Raiton : Electric Field !

Alors que mes clones s'éloignaient toujours de moi, et pendant que mon adversaire était occupée à se défendre, ces derniers balancèrent trois shurikens et trois kunais répartis sur les trois femmes. Une fois le champ de foudre dissipé, je resterais à ma place, tandis que les deux autres clones chercheraient maintenant à encercler des deux côtés le trio -si elles étaient encore trois à ce moment là. Cette fois-ci, l'esquive ne serait pas possible pour éviter cette technique de grande ampleur. Alors que choisirait-elle ?


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Jeu 30 Sep 2021 - 11:17
Raijin vs Fujin


Une pluie de shuriken de vent s’abattait sur une zone moyenne où se trouvait Ten no Ikari. Un moyen pour Sakura de le garder à distance, pendant quelques instants. C’était plutôt ironique comme situation, elle qui a développé son Kenjutsu pour combattre au corps-à-corps, tout en négligeant légèrement son ninjutsu. Aujourd’hui, elle tente de jouer un peu sur son Futon que sur son sabre, enfin du moins, elle tente de mieux s’appuyer dessus qu’auparavant. La jeune rosâtre avait compris cette erreur de trop se focaliser sur l’art du samouraï face à divers adversaires comme Hideko, Akagi et Aizen. Du coup, elle allait tenter d’être un peu plus polyvalente dans son style de combat et s’adapter à ses adversaires, usant parfois de Ninjutsu pour combattre. Le corps-à-corps, elle adore ça, c’est indéniable. Or, pour s’améliorer et devenir plus forte, elle doit, par moments, faire des compromis avec son style de combat pour combler ses faiblesses. Et encore, la Onna-Bugeisha avait encore des progrès à faire pour développer tout cela. De plus, Ikari est un adversaire idéal pour ça vu qu’il est assimilateur et usant aussi du Kenjutsu. Ainsi, cela pouvait servir d’exemple à la bretteuse pour savoir comment s’y prendre. D’ailleurs, il est assez doué vu qu’il parvient à dévier les shurikens de vents lui tombant dessus, usant de son sabre et de son fourreau en agissant avec rapidité et réflexe. Pendant ce temps-là, Sakura avait créé des clones et elles s’étaient dispersées dans la zone. Une Sakura à gauche et deux à droite, difficile de savoir où pouvait se trouver l’original.

Il semblerait qu'Ikari a opté pour la même idée que la jeune Okita, c’est-à-dire, la création de deux clones, mais il semblerait que les siens étaient différents. D’après ses souvenirs, Nozomi qui est assimilatrice Kamiton lui avait parlé de ce que les ninjas avec les mêmes capacités qu’elle ne pouvait pas créer des clones d’ombre comme Sakura et qu’ils étaient généralement faits de leur élément. Cela dit, ça rendait les clones tout aussi fort que leur original grâce à leur capacité d’assimilateur donc de simples clones d’ombres n’étaient pas nécessairement utiles pour eux. Cela dit, il était étrange que les clones d'Ikari ne les attaquent pas du tout, mais décident plutôt de s’éloigner. Réfléchissant, il semblerait que le blondinet préparer quelque chose. De la foudre se fait apercevoir et s’étend sur la zone, dans leur direction à chacune. Se trouvant derrière son clone, elle était en sécurité. Son clone, qui se trouve devant elle, servant de protection, dégaine et tranche la foudre pour la dissiper complètement. Cependant, c’est une technique qui influe sur la zone et que le tranche-chakra a protégé qu’elles et non, le clone se trouvant sur la gauche. Un clone en moins. Des kunais et shurikens viennent vers elles, les deux Sakura se défendent en les déviants, sans trop de difficulté. L’original, passe devant, dégainant son sabre. « Je m’occupe de balayer la zone, quant à toi, vise le vrai qui est au milieu. » Dit-elle en concentrant du chakra neutre sur sa lame. La Onna-bugeisha réalise une coupe rapide à l’horizontale tout en prolongeant sa lame, ainsi elle forme une longue lame de chakra neutre qui balaye une large zone devant elle. Sakura cherche à éliminer les clones et déconcentrer le vrai Ikari. Son clone réalise des mûdra et souffle une dizaine de boule de vent rapide en direction d'Ikari, celui qui avait lancé la précédente attaque.

Résumé du tour:




_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Dim 3 Oct 2021 - 21:58




Raijin x Fujin



Observant attentivement le mouvement de mes clones, mon adversaire avait su deviner l'attaque qui allait venir sur eux et ainsi réagir bien mieux. Deux d'un côté, le troisième clone de l'autre, l'électricité se propagea dans leur direction en rampant sur le sol pour venir toutes les électrocuter. Mais seule celle qui s'était écartée des deux autres fut la victime de la foudre serpentant sur la terre et disparut dans un petit nuage de fumée blanche. De l'autre côté, l'une des Sakura sur la droite trancha le sol et l'électricité qui arrivait sur elles pour les protéger. Cela contrariait mes plans, mais d'un autre côté, c'était une décision intelligente que d'avoir ainsi réparti leurs forces. Deux d'un côté, la troisième de l'autre permettait ainsi d'augmenter les angles d'attaques tout en rendant la défense plus efficace pour les deux restées ensemble. Intéressante stratégie, que je notai dans un coin de ma tête pour de futurs affrontements.

Mais je n'avais pas à proprement parler le temps de réellement réfléchir, car mon adversaire repassait déjà à l'offensive. Après s'être débarrassée des quelques armes de jets que je lui avais envoyé, l'une des Sakura repassait déjà devant l'autre en amenant sa main à son katana sans réellement avancer dans ma direction ou celle des clones. Elle était bien décidée à me mettre la pression et à me tenir à distance. Et d'un mouvement très rapide de tranche horizontal, elle frappa, et de son katana je vis la lueur bleue du chakra venir drastatiquement augmenter la portée de sa frappe. Je fus surpris de constater qu'elle maîtrisait autant les arts samouraïs. Pour une genin, sa maîtrise du chakra et ses capacités au combat étaient exceptionnelles. Réagissant d'avantage par réflexe que réellement par anticipation au vu de la surprise, je me baissai très rapidement jusqu'à me retrouver à quatre pattes sur le sol, échappant de justesse à l'attaque. Je sentis le souffle de la frappe au-dessus de ma tête, alors que de très fines mèches blondes s'envolaient, coupées net à la place de ce qui se trouvait anciennement à ce niveau là. Je n'eus même pas à me relever de ma position ingrate et inconfortable, mes doigts de ma main droite comprimées entre le sol et mon katana, pour savoir que mes clones n'avaient pas eu le même réflexe que moi et s'étaient évanouis dans une petite explosion électrique sans cible. Si j'avais mieux réagi et avait bloqué la lame, j'aurais très certainement pu épargné mon dernier clone et le conserver pour la suite du combat.

Relevant rapidement la tête pour ne pas perdre de vue mes adversaires, je vis que la seconde Okita était déjà en train de terminer sa série de mudras, et souffla vers moi une dizaine de boules de vent, elles aussi très rapides. Dans cette position, je n'avais pas le temps de me relever et de contrer les projectiles de vent avec mon katana, sans parler de l'assimilation. Tch, quelle plaie. Mais l'adrénaline dans mon corps me poussait à sourire et à apprécier chaque moment de ce combat bien plus difficile que je ne l'aurais cru de prime à bord. Mais j'avais une idée pour tenter de me débarrasser de ces clones ou de l'originale. Alors que les petites sphères de vent allaient arriver sur moi, je me transformai à nouveau en électricité pour bouger très rapidement sur les côtés. Mais pas dans n'importe quelle direction. Les deux kunoichi étaient restées groupées, et je comptais bien en profiter. Dans mon esquive, laissant les sphères exploser contre le sol en y laissant des marques prononcées, je me plaçai de manière à ce que les deux soit sur la ligne de ma prochaine attaque. Et redevenant pleinement humain, et avec un large sourire presque euphorique, je tendis une main et laissai s'échapper une très grosse quantité de foudre qui fonça très rapidement sur mes adversaires.

-Raiton : Raigeki !

L'énorme quantité de foudre fusa dans leur direction dans un crépitement fortement audible caractéristique de cette affinité. Je comptais bien sur la surprise et le fait que les deux Sakura étaient restées groupées pour faire mouche. Elles risquaient toutes les deux de se faire toucher par cette attaque. Si la première esquivait, la seconde le prendrait sans aucun doute. La meilleure réponse serait bien évidemment un tranche chakra rapide. Peut-être même une technique fûton rapide aussi...si elle avait le temps de faire les mudras, ce que je doutais étant donné que la première tenait encore son katana dans sa main. Je me demandais bien comment elle allait réagir à cette technique.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Lun 4 Oct 2021 - 11:23
Raijin vs Fujin


Ikari est vraiment quelqu’un d’extraordinaire et avec des réflexes monstrueux, là-dessus, Sakura commençait à bien l’aimer. Combattre contre lui, c’était un véritable plaisir et elle avait le sentiment de pouvoir se donner à fond, tout en tester de nouvelles approches. Il avait éliminé l’un de ses clones avec une attaque de foudre visant la zone depuis le sol. Lorsque l’originale avait réalisé une attaque de zone à son tour, avec une coupe rapide, en prolongeant sa lame grâce à du chakra neutre, ce dernier s’en est sorti indemne. C’est là qu’elle a remarqué ses réflexes qui ont encore fait leurs preuves. En voyant son air sur son visage, il ne s’attendait pas à une telle attaque de la part de la Onna-Bugeisha. Après tout, la jeune Okita est une Genin et généralement, on ne s’attend pas à de telles attaques face à un bas gradé. Mais soit, pour la Usagi Samuraï, elle était surprise de la réactivité et qui d’ailleurs, n’avait pas eu besoin de s’assimiler pour y parvenir. Il est vraiment doué et sans aucun doute que même sans assimilation, il peut être très fort. Enfin, il l’est, à ses yeux. Pour ses clones, ils n’ont pas survécu à l’attaque de la bretteuse. De plus, l’homme fait encore preuve de bons réflexes en parvenant à esquiver les dix sphères de vent fonçant rapidement vers lui. Il était difficile à toucher à distance, contrairement au corps-à-corps. En effet, l’unique fois où elle a pu le blesser, c’est lorsqu’elle l’a attaqué en combat rapproché avec Tenpû. La prochaine manœuvre qu’elle fera dans son combat, c’est de se rapprocher et tenter un assaut face à face. Cela dit, il semble qu’il ait décidé de passer à l’action aussi rapidement après s’être réceptionné.

Ikari envoie une grosse décharge électrique en forme de foudre dans leur direction. Au vu de leur position, il peut faire mouche. Impossible d’utiliser du Fûton, elle n’a pas défense affinitaire rapide et elle n’aura pas le temps de faire des mûdra. Pour le tranche-chakra, c’était la même chose et son clone n’aura pas le temps d’intervenir également, se trouvant derrière elle. L’unique solution était d’esquiver rapidement comme tout à l’heure. Concentrant du chakra dans ses pieds, la rosâtre fait un très rapide bond sur le côté droit, frôlant l’éclair qui vient s’abattre sur le clone. Au vu de sa puissance, si ce n’était pas son clone, mais elle qui aurait été touché, elle aurait été grièvement blessé et incapable de combattre pendant un long moment. Observant Ikari, elle fonce rapidement vers lui, après avoir concentré à nouveau du chakra dans ses jambes et parvient à se retrouver face à lui. Durant le trajet, elle avait placé sa main sur Muramasa. Face au blond, la Usagi se met à dégainer très rapidement, Muramasa pour trancher au niveau du torse, son adversaire grâce à un Iai de haut niveau. Un mouvement fluide et très puissant à la fois, de sa lame, en direction du torse d’Ikari. Espérant être assez rapide pour le blesser, même un peu selon ce qu’il décide de faire comme action, sachant qu’il dispose d’excellents réflexes. Or, Sakurz commence à se fatigue grandement et son chakra s'épuise très vite avec les actions qu'elle venait de faire.

Résumé du tour:



_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Mer 6 Oct 2021 - 23:28




Raijin x Fujin



Ma stratégie fonctionna au moins en partie face à la samouraï. La rapidité de l'attaque électrique déchira l'air et l'espace entre nous et finit par toucher. Non pas l'originale, qui comme elle me l'avait prouvé, était assez rapide pour esquiver ce genre d'attaques, mais le clone d'ombre qui se trouvait derrière elle. Il disparut en un rien de temps, l'attaque poursuivant sa course contre le sol en le carbonisant et en laissant une profonde marque noire là où la foudre était passée. Mais ce n'était ni le clone, ni la marque sur le sol que je devais garder à l'oeil. Alors que la véritable Sakura terminait son esquive, je la vis porter sa main libre à son daicho, et avec un sourire, je rengainai moi-même mon katana, sachant pertinemment ce qui allait suivre.

Elle prit appui sur le sol, et d'une poussée se propulsa dans ma direction. Je sentis presque les vibrations du sol se répandre jusque sous mes pieds suite à son déplacement très rapide pour arriver, en un clin d'oeil, devant moi. Dans le même temps, mon pied glissa sur le sol pour reprendre cette posture impeccable du bretteur pour pouvoir la contrer tandis que sa main venait se positionner sur son daisho. Ma posture ne vacilla pas, mon regard s'enflamma sans même ciller, faisant presque briller le bleu électrique de mon regard. Elle dégaina son daisho dans un mouvement aussi rapide que fluide, sa posture m'indiquant qu'elle venait frapper horizontalement au niveau de mon torse. Faisant preuve de la même dextérité et de la même vitesse, je dégainai à mon tour, et d'un mouvement vertical sur le côté, je repoussai sa lame avec la mienne dans un bruit métallique caractéristique. Le choc de nos deux lames créa quelques étincelles et un courant d'air puissant mais bref dans la direction où j'avais repoussé son assaut, soulevant brièvement un faible amas de poussière. Mon sourire était aussi grand qu'à mes premiers combats, redécouvrant cette joie par la même occasion.

Mais je ne lui laissai pas le temps de reprendre une posture ou une quelconque distance. Comme si le temps avait ralenti, je commençais déjà à rengainer alors que ma silhouette de chair commençait à laisser place à l'électricité qui changeait mon corps. Je laissai la foudre prendre possession de mon corps, regalviniser mon corps de son incroyable énergie, tandis que je me déplaçais rapidement pour changer d'angle et passer dans l'angle mort de mon adversaire, à peu près hors de sa vision. Juste le temps de quelques bonds d'éclairs, tournant autour de ma proie jusqu'à trouver le bon angle. Et en redevant humain, terminant ma course dans un petit glissement électrique, ma main était déjà sur la garde de Thunderbird rengainé. Et d'un seul mouvement, je dégainai et frappai dans le même temps à mon tour au niveau du torse de mon adversaire. Sauf que cette fois-ci, j'arrêtai mon geste juste avant de la toucher. Je ne savais pas si elle avait de quoi bloquer cet enchaînement, mais même si c'était le cas, je n'avais pas louper la fatigue qui commençait autant à se lire dans ses yeux que dans ses mouvements. Une fatigue que je reconnaissais être dû au manque de chakra. Et j'étais même surpris qu'elle ait tenu aussi longtemps. Je commençais moi-même à ressentir la fatigue, et je savais que mes réserves était bien entamées.

-Héhé, et si on s'arrêtait ici, hum ? fis-je avec un grand sourire.

Puis attendant sa réponse, je rengainai mon katana et le fis glisser dans mon fourreau tout en me redressant sur mes pieds pour me mettre droit debout. Je fis quelques pas de recul pour observer mon adversaire, armé cette fois-ci que de mon large sourire absolument ravi. Pour une genin, elle se débrouillait merveilleusement bien. Elle avait un potentiel incroyable...certainement encore plus que moi lorsque j'étais genin. Si elle continuait à travailler ses techniques samouraïs et son affinité, elle allait faire des ravages, je le sentais. Passant une main dans mes cheveux humides et ébouriffés à cause de la sueur et de l'action, je relevai mon regard sur elle.

-Ta maîtrise des techniques et tes coups sont formidables, Sakura-nee-chan ! T'es vraiment trop forte, héhé.

Je m'étais moi-même amélioré depuis mes débuts, je contrôlais un peu mieux mes dépenses en chakra, et mes réserves avaient elles aussi augmentées. Me déplacer autant et aussi rapidement m'aurait très rapidement épuisé auparavant. Je n'aurais jamais tenu aussi longtemps. Mais aujourd'hui, j'étais capable de suivre le rythme. Et heureusement. Mon adversaire du jour avait un sacré répondant, et je commençais à particulièrement l'apprécier. Elle avait su me mettre la pression et garder cette pression jusqu'à la fin. Autant sa maîtrise du fûton, ses arts samouraïs et son intelligence au combat m'avaient mené la vie dure.


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Jeu 7 Oct 2021 - 11:15
Raijin vs Fûjin


La dernière attaque d'Ikari a été très puissante, au point qu’en disparaissant, le clone a transmis l’information de la puissance du jutsu de foudre à Sakura. Il était clair que si elle se le serait pris sans se défendre, elle aurait eu de graves blessures et elle aurait dû être transportée en toute urgence à l’hôpital pour se faire soigner, au risque de mourir. Quand ce n’est pas Akagi qui utilise une technique trop puissante, c’est un autre qui en fait autant. Par moments, Saku se demande si les Kumojin savent qu’un entraînement sert à s’améliorer sous bien des formes et non à s’entre-tuer. Du moins, elle a eu la chance de pouvoir esquiver très rapidement, ceci est le fruit d’un dur entraînement par le passé pour maîtriser ce type de déplacement. Pouvoir éviter une technique de la sorte, cela n’était pas donné à tout le monde. Du coup, la rosâtre préfère utiliser ce qu’elle maîtrise en les mettant en pratique que de tenter quelque chose qu’elle ne maîtrise pas trop. Ayant cette chance de pouvoir faire ce type d’actions, elle ne va pas se priver pour qui ce soit. Pour la suite, elle n’allait pas laisser le temps à son adversaire de riposter pour autant et décide de foncer vers lui, à grande vitesse en le chargeant. Main gauche sur son Wakizashi, Muramasa, elle allait tenter une dernière attaque. Avec ses dernières actions, son chakra a pris un sacré coup et elle ressent déjà une grande fatigue s’installer dans son esprit et son corps. L’attaque de la dernière chance. Arrivant face à lui, elle tente l'Iai, une technique de dégainement très rapide et puissant contre son adversaire.

Deux lames s’entrechoquent, provoquant des éclats d’étincelles et un léger courant d’air, une scène plutôt impressionnante, mais si habituelle pour deux bretteurs. La dernière attaque de Sakura avait donc échoué, mais elle n’était pas surprise. En effet, Ikari a démontré à plusieurs reprises qu’il avait de bons réflexes et en venant frontalement, ce genre de chose est prévisible. Cependant, la Onna-Bugeisha n’a plus la force de continuer, elle a les jambes qui tremblent, la fatigue peut se lire sur son visage et de la sueur perle bien sur son visage, en plus sur tout son corps, sa tenue est un peu trempée à certains endroits où il y a des plis. Avec la déviation de sa lame, pour donner suite à l’entrechoc, la jeune Okita perd un peu l’équilibre pendant que son adversaire du jour, semble avoir encore de l’énergie à revendre pour se transformer à nouveau en être de foudre tout en tournant autour de la bretteuse. Les bras de Sakura sont lourds, elle a du mal à lever Benihime et Muramasa pour tenter quoi ce soit. Pour cette fois-ci, elle a perdu et elle ne tente rien pour le stopper, n’ayant plus l’énergie pour cela. Elle sent un courant d’air, une lame près de son corps, mais stopper net et n’atteignant pas sa cible. En effet, le blond avait décidé de stopper l’entraînement sans lui procurer une blessure de plus. Plantant ses lames sur le sol, elle tombe à genoux de fatigue et la Kumojine avait besoin de souffler un peu ainsi que de se reposer. Levant ses yeux vers lui, elle lui adresse un léger sourire. « Oui…c’est préférable…je n’en peux plus. » Dit-elle épuisée.

Sakura avait bien combattu, mais elle avait le sentiment qu’elle avait encore beaucoup de choses à améliorer pour devenir plus forte. Avec le temps, elle pourrait développer un peu plus ses techniques et son style de combat. Pour le moment, la kunoichi doit tout de même, se relever malgré la fatigue. En effet, il n’était pas correct d’être dans une telle position face à un homme, son supérieur hiérarchique et même sans ça, c’était une question d’honneur et de respect. Ainsi, malgré la difficulté à le relever, Sakura se tient droite et elle se doit d’être forte. Tout comme le Jônin, elle rengaine ses lames, une par une dans fourreaux respectifs. Ikari est vraiment fort, cela dit, elle aimerait bien lui poser une question, un peu plus tard. Selon lui, la Onna-Bugeisha est très forte grâce à sa maîtrise des techniques de samouraï et son affinité, ainsi que ses coups. Cela dit, ça n’a pas été suffisant pour réellement le mettre en difficulté. Or, si on mettait la fatigue de côté et du manque de chakra, elle avait tout de même le sentiment d’avoir fait de son mieux et qu’elle était sur la bonne voie. Sakura lui adresse un simple sourire. « Merci de vos remarques qui me touchent beaucoup, Ikari-san. Malgré cela, je sais que j’ai encore à apprendre et à améliorer certains domaines. Ce combat m’a été très utile et vous êtes très fort aussi, bien plus que je ne l’aurais imaginé. » Dit-elle en s’approchant de lui et regardant autour d’elle avant de reporter son attention vers lui. « Est-ce que ça vous dit qu’on aille souffler quelque part ? Je dois vous avouer que je suis épuisé et qui m’est difficile de rester longtemps encore debout. » Demande-t-elle d’un air gêné.



_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Mar 12 Oct 2021 - 18:48




Raijin x Fujin



J'arrêtai le mouvement de ma lame juste avant de toucher mon adversaire, créant un souffle léger sur ses vêtements avant de les atteindre. Mais heureusement que je m'étais arrêté, car comme je l'avais remarqué un peu plus tôt, la kunoichi-samouraï était à bout de force. Tout dans sa posture indiquait cette fatigue due au manque de chakra et à l'énergie dépensée. Ses jambes supportaient à peine le poids de son corps, et sa prise sur ses katanas étaient à deux doigts de devenir tremblante. Elle tenait encore par la force de sa volonté, mais une fois que le gong de fin fut donné, la détermination qui la tenait encore à peine debout l'abandonna et elle se laissa tomber au sol. Levant des yeux épuisés vers moi, elle ne fit que confirmer ce que je savais déjà en assumant le fait qu'elle était à bout, et avec un sourire, je hochai la tête et tendis une main dans sa direction pour l'aider à se relever. Qu'elle la saisisse ou pas n'aurait pas grande importance par la suite, si ce n'était d'apprendre à un peu mieux la connaître ainsi que ses réactions.

Elle finit par se relever, malgré la visible difficulté que cela lui posait de rester sur ses deux jambes et me fit face. Cela prouvait une nouvelle fois sa détermination qui était digne autant des shinobis que des samouraïs. Le sourire qui suivit de la part de la guerrière était cette fois-ci plus mesurée, semblant le fruit de quelques pensées lointaines, tandis qu'elle reprenait la parole. Elle me fit par du fait qu'elle avait beaucoup encore à apprendre, malgré mes félicitations, et qu'il lui restait du pain sur la planche. Et elle me rendit mes compliments, me signifiant que j'étais bien plus fort qu'elle ne l'imaginait initialement. Etait-ce ma petite taille ou mon air candide qui avait pu la méprendre sur mes capacités ? Ou alors le fait que je n'avais pas réussi à vaincre ni Aizen ni Anzu lors du tournoi des gradés...Ces défaites me pesaient encore sur la conscience. Quelque part, je ne pouvais m'empêcher de me dire que je n'avais pas fait assez, que j'aurais pu faire mieux, que j'aurais du m'entraîner d'avantage...Peut-être qu'avec mon niveau actuel, j'aurais même pu gagner. Mais lors de ces duels, j'avais fait des erreurs, et j'avais exposé mes lacunes...et mes adversaires avaient bien joué leurs cartes. Même ma victoire contre Kyohei s'en était tenu qu'à un cheveux. Ils étaient tous si forts...et j'avais encore bien des choses à apprendre. Je souris à mon tour, après avoir quitté mes songes, pour revenir sur la discussion.

-Héhé merci, Sakura-nee-chan, mais moi aussi j'ai encore pas mal de choses à apprendre et à revoir.

Elle finit par s'approcher à nouveau et à regarder autour de nous, et après un très léger silence où elle parut gênée, elle finit par me demander si c'était possible qu'on aille souffler quelque part d'autre. D'habitude, c'était le moment où nous rentrions chacun de notre côté chez nous, mais si la samouraï avait proposé cette petite entrevue, c'était certainement qu'elle désirait encore discuter. Cela ne me ferait pas de mal, et je pourrais certainement apprendre un peu plus au sujet de la chevelure de cerisier et sa famille. Hochant alors la tête avec un sourire, je lui répondis.

-Pas d'soucis ! J'te suis. Et on en profitera pour manger, je meurs de faim. Et par ailleurs, je t'invite, pas de discussions !

Manger ne nous ferait certainement pas de mal, surtout avec toute l'énergie que nous venions de dépenser. Et cela nous permettrait en même temps de nous assoir et de profiter pour nous reposer tout en nous ravitaillant. Il n'y avait pas meilleur plan après un entraînement de cette intensité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Jeu 14 Oct 2021 - 17:35
Raijin vs Fûjin


Épuisée, à bout de forces, Sakura avait tout donné pendant cet entraînement, au point énormément dépensé en chakra et en dépense physique. Ce n’est pas souvent qu’elle se donne à fond ou qu’elle termine épuisée de la sorte, enfin, habituellement, elle finissait avec plus de blessures ou elle connaissait ses limites et savait quand se stopper. Mais là, la rosâtre avait réellement pris un certain plaisir à combattre, qu’elle n’a pas fait attention à ses limites. Au moins, on pouvait dire qu’elle s’était dépassée, au point de manquer de force dans ses jambes. D’ailleurs, ses légères blessures s’étaient calmées, cela allait la démanger un peu, mais sans plus. Combattre l’assimilateur de foudre, c’était vraiment quelque chose et honnêtement, lorsqu’elle gagnera en force, elle aimerait bien recommencer un autre combat contre lui. Pour le moment, elle allait s’abstenir et progresser avant de lui proposer un nouveau combat d’entraînement. La Onna-Bugeisha est tout de même contente d’avoir pu se rapprocher de lui et de lui adresser la parole. La Kumojin ne pouvait plus se sentir intimidé face à lui, en effet, l’homme semblait être quelqu’un de gentil et d’agréable. Rien que d’échanger quelques paroles avec ce dernier, ça semblait facile et intéressant. Rien que ses compliments, cela avait pas mal touché la bretteuse. Or, la Usagi Samouraï sait malgré tout, qu’elle avait des progrès à faire et qu’elle devait continuer sur sa lancée. Il semblerait qu'Ikari pense à la même chose sur son compte en restant humble. Cela donne le sourire à la jeune Okita. « De rien, Ikari-sempai. Et, peu importe nos forces, la vie est un apprentissage où chaque jour, on se doit de s’améliorer et d’avancer. Faisons en sorte de progresser pour devenir assez fort pour protéger les nôtres. » Dit-elle.

Après cela, Sakura restait tout de même fatiguée et elle n’avait pas trop la force de rester debout encore longtemps. Il fallait trouver un endroit où se reposer, souffler un bon coup et pouvoir discuter un peu afin de faire passer le temps. De plus, cela changeait de d’habitude où à la fin de l’entraînement, tout le monde partait chacun de son côté ou partait en direction de l’hôpital pour soigner leur blessure. Sur le coup, la femme à la chevelure rose aimerait casser les habitudes et vouloir discuter un peu avec le jeune homme à ses côtés. La réponse de Ten était positive, mais la Usagi ne s’attendait pas à ce que ce dernier lui propose de l’inviter à manger. C’est la première fois qu’un garçon lui propose cela. Saku rougit un peu et tente tout de même de garder son sérieux avec un léger sourire, dû à la fatigue. Et puis, sans mentir, manger lui fera du bien et cela lui redonnera sans doute des forces pour repartir chez elle. « Bien, Ikari-sempai. Je ne vais pas refuser une telle offre. Vous êtes le premier homme à m’inviter à manger, je ne peux pas refuser cela. C’est un honneur d’être en si bonne compagnie. » Finit-elle là-dessus, bien contente. À présent, direction le centre de Kumo afin de trouver un restaurant pour manger et se reposer. De plus, elle avait du temps devant elle donc autant en profiter. Le trajet dure environ une dizaine de minutes avant de trouver un restaurant de ramen. Un repas simple, ça ne fera pas de mal à qui ce soit. À l’intérieur, ils pouvaient s’installer à une table et patienter un peu. Il y avait peu de monde et c’était parfait. Kagura dépose ses armes contre le mur afin de ne pas être gêné en étant assise.

« Je pense qu’on sera les prochains que le serveur ira voir après avoir pris la commande de l’autre table. » Dit-elle avant de poser ses mains sur la table et regarder autour d’elle, un peu gêner. Après tout, c’est la première fois qu’elle se retrouve dans un restaurant avec un homme. Cela dit, elle avait des choses à demander et lui aussi, peut-être qui sait. Assis à une table, sans personne pour les déranger, c’est le bon moment pour apprendre à se connaître. « J’ai beaucoup apprécié le combat, Vous êtes très fort. J’ai dû épuiser dans mes réserves de chakra et mon endurance pour tenir aussi longtemps. Dans un vrai combat, je ne pense pas que j’aurais pu survivre. C’est dans ces moments-là qu’on remarque nos faiblesses et nos forces, sur quoi travailler et améliorer pour éviter d’être en difficulté en combat. » Dit-elle en joignant ses mains sur la table. « Enfin, on ne va pas trop étaler tout ceci, je suppose que vous avez d’autres questions sur moi, par rapport à ce dont on a discuté avant l’entraînement ? Car j’ai également des questions enfin…si ça ne vous dérange pas, Ikari-sempai. »




_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Jeu 21 Oct 2021 - 20:55




Raijin x Fujin



Nous étions d'accord sur bien des choses, et notamment sur le fait qu'il fallait que nous continuions à nous améliorer. Comme le disait si bien la samouraï, il fallait renforcer nos esprits et nos corps, ainsi que nos techniques afin de pouvoir défendre ceux qui nous étaient chers. Ce qui prenait pour moi une toute autre dimension, étant donné que j'avais fait de mon devoir de protéger au mieux Kumo et Kaminari, ainsi que tous ces citoyens. Une des étapes essentielles sur mon parcours qui m'avait permis d'affirmer mon propre Bushido, ma propre voie. Sakura accueillit mon invitation à manger avec un sourire, et du rouges aux joues que j'attribuai à la fatigue et à l'éventualité d'un bon repas. Lui offrant un grand sourire, nous finîmes par nous diriger vers le centre ville où il y avait bien assez de restaurant pour qu'on puisse en choisir un.

-Héhé, ça fait longtemps qu'j'ai pas mangé avec quelqu'un ! Ce sera cool !

Après quelques minutes de vagabondage, nous finîmes par trouver un endroit pas trop rempli et qui semblait servir des plats appétissants. J'avais à peine eu un aperçu de la carte du menu et je savais déjà ce que j'allais prendre. Je m'en léchais déjà presque les babines, et j'en avais l'eau à la bouche, alors que nous nous installions. Imitant Sakura, je détachai mon katana de ma ceinture pour le poser sur le côté, afin de ne pas être gêné pendant que je mangeais. Il restait toutefois non loin de moi, et je savais qu'au moindre soucis je pouvais les récupérer en un instant et aviser de la situation. De son côté, la chevelure de cerisier avait déjà parcouru la salle de son regard et estimé la situation, et quand je reportai mon regard sur elle, elle me fit par de ses observations.

-Très bien, j'sais déjà ce que je vais prendre ! T'as choisi ?

Tout d'un coup, elle semblait un peu plus gênée qu'auparavant. Je savais qu'elle m'avait amené ici pour discuter, mais je me demandais bien ce qui pouvait la gêner autant. Dans un signe évident de curiosité que je maîtrisais mal, je penchai la tête sur le côté pour la regarder en attendant qu'elle prenne la parole. Elle reprit donc en me félicitant pour le combat, et qu'elle avait du puiser dans les derniers retranchements de son chakra. Ce que j'avais bien vu, et cela m'avait même étonné de la part d'une genin qu'elle puisse aller si loin. Même si c'était vrai qu'à cause des limites de son chakra, elle aurait certainement perdu la vie dans un combat réel, je ne pouvais pas décemment dire que j'avais réellement gagné. J'avais d'avantage subit ce combat que réellement mené la danse. Elle avait bien joué ses cartes, même s'il fallait qu'elle travaille sur sa réserve. Tout comme moi j'avais dû le faire. Mais nous n'étions pas là uniquement pour reparler du combat, elle semblait avoir d'autres sujets à aborder avec moi. Et si la politesse voulait qu'elle me laisse la main, je lui souris et répondis.

-Héhé pas grand chose qui me vienne à l'esprit tout d'suite. J'te laisse l'honneur de commencer !

La serveuse arriva à ce moment à nos côtés et nous demanda notre commande. Pour ma part, je choisis un large assortiment de gros makis qui sauraient me remplir le ventre et combler mes papilles gustatives. Je laissai la demoiselle choisir et ensuite poser ses questions. Les seules questions pour ma part qui me venaient en tête étaient relatives à la famille de la demoiselle. Mais mon intérêt marquée pour celle-ci risquait d'attirer l'attention sur le fait que j'étais un Nagamasa. Et ce n'était pas mon intention. Ou du moins, pas ouvertement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Mer 27 Oct 2021 - 11:16
Repos après la tempête


Après l’entraînement, direction un restaurant afin de pouvoir respirer un peu et papoter sans problème. Sakura était épuisée et la rosâtre n’avait pu la force de s’entraîner ni de faire quelques choses de bien physique. Du coup, quoi de mieux que de s’asseoir à une table et de manger, même si pour cela, elle aurait bien aimé prendre une douche ou un bain avant d’y aller. La transpiration est normale dans sa vie de ninja, après un entraînement ou un combat, mais ça la gêne d’être ainsi dans un lieu public et en bonne compagnie. Cela dit, Ikari avait fait aussi pas mal d’effort donc ça ne devrait pas trop le déranger. Le duo est arrivé dans un restaurant de ramen, loin d’être dans un lieu où la gastronomie est royale ou romantique, mais entre amis, ça devrait suffire. Il n’était pas difficile de trouver une table, il n’y avait pas trop de monde. Installée, la Usagi s’était mise à l’aise, assise et les mains sur la table, en attendant qu’un serveur vienne prendre leur commande. Là, elle pouvait reposer ses jambes et le reste de son corps. Il n’y avait plus d’effort à faire, car même pour marcher, cela lui demandait beaucoup d’efforts, après un tel entraînement. Cela dit, Saku est un peu gêné, dans le sens qu’elle se retrouve pour la première, assise à une table dans un restaurant avec un homme. Mais soit, il n’y a aucune arrière-pensée et c’était juste pour se détendre et reprendre des forces, après tant d’effort. De plus, cela allait leur permettre d’apprendre à se connaître.

Ikari avait déjà choisi ce qu’il allait prendre à manger et il en était de même pour la Onna-Bugeisha. Lorsque ce dernier lui demande, elle hoche la tête. « Oui, j’ai déjà choisi également, merci. » Répondit-il avant de se concentrer sur autre chose. La jeune femme se met à le féliciter sur l’entraînement et à dire ce qu’elle pensait, après tout, elle a toujours été honnête avec les gens. Un petit débriefing sur leur combat, ne faisait pas de mal avant de parler d’autre chose. En effet, il était inutile de se pencher là-dessus encore une fois et pendant des heures. Ils étaient venus ici pour manger et pour parler sur eux ou sur d’autres choses. Du coup, Sakura ne reviendra pas sur l’entraînement enfin à moitié pour comprendre certaines choses, comme les capacités du blondinet. Avant l’entraînement, Ika lui avait posé quelques questions et également, il pouvait être intéressé par d’autres, maintenant qu’ils avaient du temps devant eux pour discuter. De plus, Sakura avait aussi des questions, ainsi, ils feront chacun leur tour. Or, l’homme ne semblait pas avoir de sujet de discussion à aborder sur le moment. Ainsi, il laisse la Usagi prendre la parole en première. « Bon d’accord, je me lance alors. » Dit-elle avant de voir la serveuse venir vers eux. Ikari donne le repas qu’il va prendre et apparemment, il avait une faim de loup d’après ce que la rosâtre pouvait entendre. Pour la femme, elle allait prendre cinq bols de ramen aux porcs et ça sera tout. À vrai dire, elle avait aussi très faim surtout après s’être bien dépensé physiquement, il y a peu.

« Je suis curieuse à propos de votre maniement du Kenjutsu et de votre posture. » Dit-elle alors que la serveuse est partie. « J’ai combattu Nara Aizen dont Hideko-san m’a dit que vous et lui, vous êtes doués au Kenjutsu. Sur le moment, je me suis dit que vous avez des liens avec les samouraïs. Mais vous, vous faites plus samouraï qu'Aizen-sempai. De plus, votre pouvoir d’assimilateur est intéressant. Ma cousine, Kiriyama Nozomi en est également une, elle maîtrise le Kamiton avec son assimilation. L’art du Samouraï et l’assimilation, deux capacités vraiment puissantes. » Dit-elle en le regardant et joignant ses mains. « Désolée de ma curiosité, mais où avez-vous appris à utiliser cette posture et le maniement de sabre ? C’est assez similaire aux styles des Samouraï de Tetsu. Cela dit, si je suis trop curieuse, n’hésitez pas à me le dire ou rien ne vous oblige à me répondre, Ikari-sempai. » Dit-elle. Son père l’a beaucoup entraîné et usé de postures différentes qu’il a renommées à sa volonté, lié à des éléments ou à des astres. Sakura connaît quelques postures, appeler : les voies. Mizu, Tsuki et Iwa. Chacun a sa spécialité, peut-être différent de ceux de Tetsu pour une meilleure mémorisation. Mizu est l’utilisation du chakra neutre, Iwa est la force brute et Tsuki est lié à la méditation. C’est ainsi, qu’elle a appris à mieux gérer son Kenjutsu et les arts des samouraïs. « Et pour l’assimilation, est-ce naturel ? Ou dû à un événement en particulier ? Disons que ce pouvoir est un grand mystère pour moi. Comment fonctionne-t-il ? » Demande-t-elle avant de le laisser répondre.




_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Ven 29 Oct 2021 - 20:27




Raijin x Fujin



Nous nous étions finalement assis à la table du restaurant, et cela faisait du bien de se poser quelque part et de se détendre. Notre tour arriva rapidement et nous fûmes amener à choisir nos plats. Comme moi, mon adversaire du jour semblait déjà savoir précisément ce qu'elle allait prendre, et c'était un choix plutôt pas mal. Trois bols de ramen, cela montrait qu'elle avait quand même un certain appétit, même si cela restait raisonnable en comparaison de mon assortiment de makis. Et alors que nous commencions à manger, la discussion pouvait donc être lancée. Bien évidemment, je laissai à la Sakura le soin de commencer à poser ses questions.

Et comme je m'y attendais, ses premières questions étaient bien évidemment en rapport avec mes arts samouraïs. Elle devait vraiment avoir l'oeil si elle avait réussi à différencier les subtiles différences entre Aizen et moi au niveau de nos styles de maniement de l'épée. En réalité, cela ne se limitait pas seulement à nos techniques de kenjutsu et notre style de combat. Cela s'étendait en réalité à bien plus de choses, comme l'attitude, la posture, la manière de marcher. Rien qu'en regardant un guerrier déambuler, on pouvait en déduire énormément. Mais les arts samouraïs n'étaient vraisemblablement pas les seules questions qu'elle avait à poser. Le reste d'entre elles concernaient l'assimilation. Une force que peu de gens comprenaient, mais je fus tout de même étonné d'entendre que sa cousine avait elle aussi hérité de ce pouvoir. A l'exception qu'elle était doué pour le Kamiton, l'art des papiers. Cela faisait sommes toutes pas mal de questions que je décidai de reprendre dans l'ordre.

-Huuum...J'ai appris les arts samouraïs auprès de samouraïs de Tetsu, certainement du clan Nagamasa, c'est p'tet pour ça qu'il t'ait familié. Haha, j'étais pas très bon élève, toujours très distrait, et ce fut compliqué pour eux de m'apprendre les arts samouraïs. J'ai mis du temps à les maîtriser à vrai dire...mais j'ai eu de très bons professeurs, finis-je par dire avec un sourire.

Cette histoire était très largement vrai, même si elles ne disaient pas toute la vérité bien entendu. Mais comme je l'avais dit plus tôt, je n'étais pas prêt à révéler mon véritable nom et mes véritables origines, à qui que ce soit, pas même à une compatriote samouraï. En ce qui concernait mes capacités d'assimilateurs...

-Mon assimilation je l'ai depuis la naissance. Je n'sais pas trop d'où je l'ai tiré, et j'crois que personne ne sait vraiment. Disons pour faire simple que lorsque j'use de mon chakra, l'électricité semble littéralement s'emparer de mes cellules et les transformer. Je...hum...un peu comme si je pouvais faire la foudre surcharger mes cellules et fusionner avec elle. J'sais pas trop si tu vois c'que je veux dire...C'est difficile à expliquer...

C'était délicat à expliquer, surtout à des personnes qui n'étaient pas assimilateurs. Mais faire un avec son élément avait quelque chose de particulièrement grisant. Sentir ses cellules se transformer et devenir de la foudre, cela était une sensation enivrante. Qui m'avait valu énormément de problèmes quand j'étais jeune par ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Lun 1 Nov 2021 - 11:17
Repos après la tempête


Curieuse, il est plutôt rare pour Sakura de croiser un individu maniant plutôt bien l’art des samouraïs. Aizen est assez doué, tout en réussissant à combiner ses techniques claniques des Nara. Cela dit, il n’avait pas trop la posture ni le quelque chose en lui qui faisait qu’il ressemblait à un samouraï aux yeux de la rosâtre. En revanche, Ikari avait ce petit quelque chose et la bretteuse avait pu le remarquer durant leur combat. Bien sûr, il sait également utiliser son pouvoir d’assimilateur correctement pour être un être redoutable. La jeune Onna-Bugeisha a eu pas mal de chance contre lui et surtout que c’était un entraînement et non un véritable combat. En effet, dans un vrai affrontement, il était clair que la Okita aurait pu être la perdante et sans doute morte, selon son adversaire. Son chakra était épuisé durant tout ce combat, tout comme son endurance, elle était dans un état d’épuisement qu’elle n’a jamais connu auparavant. Ainsi, à ses yeux, Ten est un adversaire de poids qu’elle doit surpasser pour devenir plus forte. Cela dit, la rosâtre s’intéressait surtout à son passé, savoir où il a reçu son enseignement aux katanas et à cette maîtrise des arts des samouraïs. Oui, on ne prend pas une posture comme il l’a fait, il y a peu, par hasard. Ainsi, la Usagi a posé des questions sur son passé de son enseignement martial, mais également sur l’assimilation pour chercher à comprendre.

Dans un premier temps, Ikari semble vouloir répondre aux questions, une par une afin d’éviter de s’en mêler les pinceaux. Là-dessus, la Onna-Bugeisha comprend tout à fait et même ça sera mieux comme cela. Selon lui, il a appris l’art des samouraïs, auprès des samouraïs de Tetsu no Kuni et sans doute, grâce au clan Nagamasa. Cela dit, ça ne serait pas une surprise vue la réputation du clan et de leur nombre au sein du pays du fer. Et si c’est réellement le cas, en effet, c’est pour cela que ça semble familier à la Okita. Il se met à parler de son comportement du passé, un élève tête en l’air, peu discipliné et qu’il avait du mal à apprendre les arts des samouraïs. Cela dit, on ne les apprend pas du jour au lendemain ni facilement, de plus, ce n’est pas héréditaire. Sakura a également au dû mal durant son apprentissage, au côté de son père. Tout comme elle, il a eu de bon professeur et la rosâtre mange un peu de son premier bol de ramen avant de prendre la parole. « Je vois. De toute façon, il n’y a aucune honte à avoir si tu as eu du mal à maîtriser les arts des samouraïs. Il n’y a rien d’héréditaire, contrairement à certains clans comme les Nara ou les Yasei. Cela dit, tout comme eux, ça demande un temps d’apprentissage et d’adaptation pour les maîtriser, mais pour nous, ça met un peu plus de temps, qui sait. Et en effet, tu as de bons professeurs et ça se ressent dans ta façon de te battre. » Dit-elle avec le sourire et recommençant à manger à nouveau pour que ça ne refroidit pas.

Pour sa capacité d’assimilation, Sakura était tout de même curieuse, même si sa cousine lui en avait déjà parlé. Cependant, il est toujours intéressant de connaître le point de vue de quelqu’un d’autre. Pour lui, sa capacité d’assimilation Raiton est de naissance, il ne sait pas comment ni pourquoi il a eu un tel pouvoir et personne ne semble le savoir également. Ceci dit, sa version est différente de celle de Nozomi, qui au début maîtriser que le Kamiton simple et du jour au lendemain, elle a pu être une assimilatrice. Du coup, il y a deux façons de devenir un assimilateur, soit de naissance soit via un événement anormal qui faudra étudier plus tard, après avoir trouvé l’origine. Ensuite, le voilà en train de parler de la manière dont il en fait usage. En écoutant ses explications, elle pense avoir compris le fonctionnement de tout cela. Dans sa tête, la rosâtre comprend qu'Ikari lorsqu’il concentre du chakra, il se transforme en foudre et fusionne avec lui pour en faire qu’un. Ainsi, il n’est plus rien d’humain et devient de la foudre à l’état pur. Il semblait lui aussi, avoir du mal à expliquer la manière de l’utiliser, mais il sait le faire instinctivement. Finissant son premier bol, elle le place à sa gauche avant de prendre le deuxième. Ensuite, la Onna-Bugeisha prend la parole. « J’ai compris, en gros, lorsque tu concentres ton chakra que ce soit sur une partie de ton corps ou sur tout ton corps, il fusionne avec tes cellules et autres pour devenir de la foudre, en réalité, ton corps devient du chakra élémentaire en remplaçant ta chair et ton sang. Du coup, le mieux pour te battre quand tu t’assimiles et une technique pouvant impacter ton chakra…un peu comme le tranche-chakra, par exemple ou une absorption. Cela dit, peu de personnes possèdent de telle technique, ce qui vous rend puissant et virtuellement invincible lorsque vous vous assimilez totalement. » Dit-elle en étant concentré.

« Désolée, je me suis laissé emballer par tout cela. » Dit-elle avec un léger sourire gêné. Elle reprend son souffle avant de reprendre la parole. « Du coup, je me demandais. Tu es du Kyuubu, n’est-ce pas ? Je dis ça, car tu es plus gradé que moi donc il y a des chances que tu as rejoint une unité spéciale. Et je suis intéressée pour rejoindre la Kyuubu, aurais-tu des conseils à me donner ? » Demande-t-elle avant de reprendre son activité favorite : manger son bol de nouilles aux porcs.



_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Dim 7 Nov 2021 - 19:02




Raijin x Fujin



Le repas continuait sous de bonnes hospices, mon ventre se remplissant petit à petit en engloutissant ces petites boulettes de riz entourant divers aliments que j'avais choisis par ordre de préférence. Avocat et saumon, crevettes frites, unagi, et quelques autres saveurs se disputaient l'attention de mes papilles gustatives d'une manière délicieuse. Sakura fit une première remarque concernant mon apprentissage des arts samouraïs, et elle avait absolument raison. Contrairement à bien des capacités qui étaient presque innées, bien que nécessitant un apprentissage rigoureux tout de même, les arts samouraïs n'en étaient nullement. Cette pratique résultait entièrement de l'apprentissage, de la manière de manier le katana, une manière singulière de manipuler aussi le chakra et des techniques de tranches dont nous avions le secret. Cela ressemblait au final à bien d'autres capacités, mais cette dernière n'avait aucun trait génétique, et si certains étaient naturellement doués pour cet art, sa force résultait néanmoins d'un apprentissage rigoureux et intensif. Même pour le plus doué d'entre nous.

Et il fallait dire que même si je me débrouillais bien, mon caractère foufou et ma bougeotte incessante avait rendu mes années d'apprentissage compliquées. Mais fort heureusement, j'avais réussi à canaliser toute cette énergie, et j'avais ensuite apprivoiser le Bushido. Je ne m'y étais pas réellement conformé, même si ce dernier m'avait tout de même bien changé, mais j'avais tenté au mieux de l'adapter à ma personnalité. Et j'avais réussi. Il me restait bien évidemment encore de longs progrès à effectuer dans cet art, mais je savais que je pouvais y arriver. Certains aspects du zen me restaient encore difficile à appréhender en combat, tel que l'extension des sens pour pouvoir mieux détecter les dangers qui m'arrivaient dessus et ceux que je ne pouvaient voir de mes yeux. Mais je tentais pour l'instant de compenser ces lacunes avec ma vitesse. Et j'avais même quelques idées supplémentaires pour améliorer mon temps de réaction et mes réflexes, mais je ne les avais pas encore mis au point. En parlant de ça.

-Héhé il me reste encore pas mal d'aspects de la méditation, et du zen à parfaire en combat. Si ça te dit, on pourra s'entraîner à nouveau ensemble !

En ce qui concernait la curiosité de ma partenaire sur l'assimilation, celle-ci semblait pensive alors que je lui expliquais les particularités de cette faculté avec laquelle j'étais née cette fois. Malgré la difficulté de la chose, elle semblait avoir compris, et lorsqu'elle tenta de retranscrire avec ses mots, un grand sourire étira mes lèvres. Elle avait parfaitement compris ce que je tentais maladroitement d'expliquer, et elle avait même compris certaines de ses implications. Comme le fait que la capacité à trancher le chakra était particulièrement efficace sur nos corps élémentaires. Mais pas seulement. Alors que je hochais de la tête, je pris toutefois la peine de la corriger. Ou plutôt, de compléter ce qu'elle venait de dire.

-Oui, tu as plutôt pas mal cerné l'assimilation Sakura-nee-chan ! Mais il y a encore quelques subtilités héhé. Pour ceux, comme moi, qui assimilons une affinité primaire, notre corps assimilé est aussi particulièrement sensible à notre affinité contraire. C'est la raison pour laquelle je ne pouvais m'assimiler durablement contre toi. Ton affinité avec le fûton était un réel problème pour moi haha. De plus, nos sens sont toujours effectifs lors de notre transformation. Me d'mande pas comment, j'saurais pas te dire. Mais cela nous rend aussi vulnérable aux techniques attaquant ou utilisant ces derniers pour atteindre leur cible.

Par cela, je faisais surtout référence au Genjutsu, un art shinobi que je ne maîtrisais pas le moins du monde. Un art qui permettait, en atteignant les sens de la cible, de la plonger dans une illusion aux conséquences possiblement destructrices et fatales. Mais pas seulement. J'avais rencontré des utilisateurs de Kekkei Genkai basés sur le son ou la lumière. Toutes ces facultés rentraient dans ce qui nous éloignait un peu de "l'invincibilité" que la plus part nous attribuait. Oh, bien évidemment, nous restions des adversaires coriaces, malgré toutes ces "faiblesses". Il n'était pas aisé de se débarrasser de nous, mais d'un autre côté tant mieux pour moi. Lorsque la chevelure de cerisier aborda la question du Kyubu, un grand sourire étira mes lèvres, et entre deux bouchées, ma mine afficha clairement son contentement.

-Ooh ! Héhé on a une future membre ? Trop cool ! Qu'est-ce qui fait que t'as envie de nous rejoindre ? Hum...En matière de conseil ? Eh bien t'es bien partie pour intégrer les forces de Police de Kumo héhé. Continue tes efforts et fait de ton mieux pour protéger la population, je suis sûr qu'on ne tardera pas à te remarquer ! Et puis, n'oublie jamais que pour monter, il ne faut pas vouloir écraser son prochain, dis-je avec un clin d'oeil en référence au petit test que nous avait donné Keisuke, le chef de la police.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Lun 8 Nov 2021 - 16:20
Repos après la tempête

La maîtrise des arts samouraï n’est pas quelque chose qu’on possède à la naissance, il n’y a rien d’innée contrairement au Kagemane, Inkunton ou encore, le Kinton. Les samouraïs s’entraînent très durs pendant des heures, des jours, des semaines, des moins, voire des années avant d’être réellement performant dans leur domaine. Si on peut avoir une compétence innée dans le maniement du sabre, de la hache, de la Yari ou l’arc, c’est quelque chose de rare et qui demande tout de même de l’entraînement pour continuer à être bon. Cependant, le tranche-chakra, les déplacements, les postures, les parades au chakra neutre, le chakra neutre lié aux sabres comme envoyer des lames de chakra en forme de croissant de lune, ou encore, la méditation et le zen. Tout ça, c’est de l’apprentissage et on ne naît pas avec ça dans le sang. Dans ce monde, tous ceux recevant une éducation de samouraï et s’entraînant vigoureusement pendant longtemps, peuvent devenir un samouraï. Or, on ne peut obtenir cette force du jour au lendemain. Celui qui ose dire cela, ce n’est qu’un menteur. Sakura a mis des années avant d’en arriver à ce niveau actuel et il lui en faudrait encore plus pour le futur afin de devenir plus forte. L’art du bushidô est un apprentissage de toute une vie. En écoutant Ikari, il le sait très bien également et pour cela qu’une forme de respect s’installe vis-à-vis de lui, aux yeux de la rosâtre. D’ailleurs, son point faible dans cet art, c’est le zen et la méditation à mettre en place au combat, tout comme la Onna-Bugeisha.

Sakura lui sourit tendrement. « Bien sûr, ça ne me dérange pas. De toute façon, je suis comme toi. J’ai un peu de mal avec ces deux points dans l’art du samouraï. » Dit-elle. Elle a pour habitude de vouvoyer les gens, mais elle se sent à l’aise avec Ikari. Du coup, elle préfère oublier cela et discuter comme elle le ferait avec un véritable ami. Par la suite, elle se met à expliquer son point de vue sur les assimilateurs, après que ce dernier lui a donné son explication. La rosâtre pense avoir compris comment ils fonctionnaient et les faiblesses qu’ils avaient dans un combat. Selon lui, la bretteuse semblait avoir bien cerné, mais il restait encore quelques points qu’elle ne semblait pas savoir. Du coup, ce dernier se permettait de le lui dire. Des assimilateurs comme lui dont il peut se transformer en affinité primaire garde la même faiblesse qu’un ninja usant d’une affinité. Par exemple, il explique qu’il est faible face à du futon, la roue des éléments reste intacte, mais apparemment, pour les assimilateurs secondaires comme l’Inkuton Kinton, Yoton et autres comme eux, ça ne semble pas le cas, d’après que la Usagi Samouraï peut comprendre. De plus, les sens restent effectifs durant leur transformation, il devait sous-entendre que le Genjutsu ou autres techniques impacte les sens pouvaient jouer contre eux. C’était tout de même intéressant. Au final, les assimilateurs ne sont pas tout-puissant, dans le sens qu’ils possèdent des faiblesses comme tout le monde. « Je vois, c’est fort intéressant comme information. Cela pourrait mettre utile contre un ennemi usant de ce pouvoir. Merci pour ces informations, Ikari-kun. »

Il n’était pas obligé de révéler une telle information à Sakura, mais il l’avait fait tout de même. Cela dit, ça ne changeait rien, car pour briser son assimilation, il fallait les outils et ce n’était pas donné à tous. D’ailleurs, elle avait au moins, une réponse sur ce sujet, la femme à la chevelure d’un cerisier aborde un autre sujet qui l’intéressait. En effet, la Okita se mit à lui parler de son intérêt pour la Kyuubu et l’envie de rejoindre cette unité spéciale. Du coup, la Onna-Bugeisha voulait des conseils pour pouvoir y entrer ou se faire remarquer. Peut-être que le blondinet avait quelque chose à lui dire à ce sujet-là. D’ailleurs, ça semblait l’enchanter qu’elle lui en parle, car il avait le sourire aux lèvres. Le laissant finir, elle se met à répondre à ses questions et à ses propos très encourageants pour la suite. « La protection de Kumo et le fait de rejoindre une unité spéciale pourraient me permettre de gravir les échelons et d’avoir plus de responsabilité afin d’aider Kumo et Kaminari dans sa globalité. D’ailleurs, je suis également intéressée par la politique du village et quoi de mieux que d’entrée dans la Kyuubu et être proche des ninjas ainsi que des civils en les protégeant. En tant que simple ninja, je ne peux pas trop remplir mon objectif, car ça pourrait montrer un manque d’ambition et de rejet de responsabilité. J’aimerais un jour, apprendre à mieux connaître le monde politique du Yuukan et pourquoi pas, explorer d’autres horizons comme travail pour un daimyô ou retourner à Tsume, après la défaite de Sakaze Tôsen et tenter de diriger ce pays avec l’expérience que j’aurais acquise entre-temps. Enfin…ça va demander beaucoup de temps et d’acquérir énormément d’expérience, mais je suis motivée. » Dit-elle avec le sourire. « En tout cas, tes encouragements me touchent beaucoup et me remplissent de joie, ça me motive encore plus à présent. Et je me souviendrai des conseils que tu m’as donnés. » Finit-elle là-dessus avant de finir son second bol de ramen. « Je pense avoir tout dit, je crois. »



_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Mar 16 Nov 2021 - 23:38




Raijin x Fujin



Mon ventre se remplissait doucement tandis que je me délectais de ces petites boules de riz entourant des saveurs toutes plus délicieuses les unes que les autres. C'était incroyable les choses si simples que l'on pouvait faire en cuisine mais qui étaient en réalité si délicieuses ! Malheureusement, mes dons culinaires étaient au mieux basique, au pire catastrophique. Mon accompagnatrice semblait quant à elle se régaler de ses bols de ramen, dégustant tout en discutant de choses et d'autres.

-Bien sûr, ça ne me dérange pas. De toute façon, je suis comme toi. J’ai un peu de mal avec ces deux points dans l’art du samouraï.

J'étais au moins content de savoir que je n'étais pas le seul à avoir un peu de mal avec ces histoires de méditations en plein combat. Autant en dehors, au calme, j'étais capable de me plonger dans cet univers de calme et d'hyperconscience, autant en combat, l'adrénaline et l'excitation me fermaient impitoyablement les portes de ce monde élitiste. De ce côté là, j'étais bien plus à l'aise avec le renfort que me procurait le raiton du côté de ma vitesse. Nous en vînmes donc à parler ensuite de mon assimilation, et je fus ravi de constater que la samouraï n'était ni effrayée, ni repoussée par cette étrange capacité. D'un autre côté, sa cousine en était une aussi. Mais cela soulagea mon coeur de ne pas faire face, une fois de plus, au rejet que j'avais essuyé dans mon pays natal, à Tetsu no Kuni. On pouvait se demander pour quelles raisons je lui avais donné autant d'informations sur ma capacité spéciale, et il y avait deux raisons à cela. SI jamais elle rencontrait quelqu'un comme moi un jour, il fallait qu'elle sache ce qu'elle pouvait ou non faire, et les moyens qu'elle pouvait utiliser pour vaincre. Mais aussi parce que je savais qu'elle allait progresser, et j'étais curieux de voir ce qu'elle allait me proposer la prochaine fois qu'on s'entraînerait ensemble. Plus elle parviendrait à me mettre en difficulté, et plus je serais susceptible de progresser moi-même en tentant de me sortir de ces situations.

-Je vois, c’est fort intéressant comme information. Cela pourrait mettre utile contre un ennemi usant de ce pouvoir. Merci pour ces informations, Ikari-kun.

-Héhé, pas d'soucis Sakura-nee !

Quant au Kyubu, je ne pus m'empêcher d'être étonné de la réponse de mon interlocutrice. Bien évidemment, comme je m'en doutais, elle désirait protéger Kumo et Kaminari no Kuni, et c'était tout à son honneur. Mais ce n'était pas là son seul objectif, bien au contraire. Elle désirait accessoirement gravir les échelons et s'impliquer dans la politique du Yukan. Et ses ambitions n'étaient pas maigres en la matière. Mais s'il y avait bien une chose que je ne pourrais jamais faire, c'était bien de la politique. Même si je commençais un peu à comprendre certains rouages et certaines choses essentielles à mon grade, la politique me rebutait toujours autant.

-Oh ! C'est quelque chose que j'pourrais pas faire perso. Mais tu penses sincèrement que Tsume laisserait une samouraï et ex-shinobi de Kumo les diriger ? demandai-je d'un air pensif. Ils ont l'air plutôt pour l'émancipation et tout l'tralala...sans compter le fait qu'ils n'ont pas l'air d'être de grands fans du chakra...

J'avais beau ne pas trop m'y connaître, mais je me doutais que Tsume laisserait difficilement ce genre de choses arriver. Et leur forcer la main...eh bien je supposais qu'il ne fallait pas être un génie de la politique pour voir à quel point c'était une mauvaise idée d'imposer un peuple qui se sentait déjà bafoué, déconsidéré...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Okita Sakura
Okita Sakura

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Empty
Ven 26 Nov 2021 - 9:48
Le calme après la tempête


Après que Ikari lui avait communiqué des informations sur les assimilateurs, qui sont importants, au cas où elle rencontrerait des ennemis avec cette capacité, il fallait changer un peu de sujet. Répondre à une autre question et aux encouragements du blondinet sur l’envie de Sakura de rejoindre la Kyuubu. Il ne fallait pas mentir, c’est l’unique unité spéciale de connu qui intéresse la jeune bretteuse sur le moment. Elle n’a pas l'esprit scientifique ni médical pour rejoindre le complexe scientifique de l’Institut, ainsi ça ne lui donnait pas beaucoup de choix pour aller vers la Kyuubu. Cela dit, elle espérait en rejoignant cette unité, gagner de l’expérience et de connaître un peu mieux la situation du village ainsi que du pays, au niveau politique. Espérant tout de même avoir sa chance et pouvoir exploiter les différentes sous-branches de la Kyuubu, le jour où elle pourra l’intégrer. Pour le moment, elle n’est qu’une simple Genin et elle doit faire ses preuves sur le terrain avant qu’on ne s’intéresse à elle. Or, les propos du Chûnin qui fait lui, parti de cette unité, semblent encourager la jeune Okita à continuer sur sa lancée, car elle avait toutes ses chances. En effet, il n’y a rien d’impossible dans ses objectifs, si elle continue sur le chemin qu’elle emprunte chaque jour en suivant le bushidô. Les mots de l’assimilateur de foudre avaient résonné en elle et il allait rester ainsi un bon moment afin de lui donner la confiance et la détermination nécessaire de continuer sur sa lancée.

Sakura donnait ses raisons et motivations à Ikari sur le pourquoi elle souhaitait rejoindre la Kyuubu. Dans un premier temps, c’est la réponse plutôt clichée que tout le monde doit donner, celui de vouloir protéger Kumo et Kaminari en les rejoignant, afin d’avoir un peu plus de responsabilité. Cela dit, son second objectif et celui qui lui tient un peu plus à cœur, c’est le monde de la politique dans le Yuukan. Mais, Sakura viserait des lieux précis qui pour commencer, aimeraient gagner de l’expérience dans Kumo et Kaminari avant de viser, soit Tetsu no Kuni soit Tsume no Kuni. Cependant, les deux pays sont compliqués surtout côté ninja et du coup, cela risque d’être compliqué d’y faire quoi ce soit, sans se montrer douer avec les mots ou les actions. Les interrogations d'Ikari étaient légitimes et de plus, elle devait s’y attendre tôt ou tard et c’était un moyen de s’entraîner afin de faire face à d’autres politiciens ou personnes importantes dans le monde. Finissant l’un de ses bols, elle prit la parole, après avoir avalé ce qu’elle avait dans la bouche. « La politique est un domaine bien compliqué et qui nécessite des décisions bien compliquées. C’est pour cela que je dois gagner en expérience afin d’enrichir mes connaissances et savoir ce quoi je parle, en apprenant auprès de certaines personnes. » Dit-elle avant de reprendre la parole, après une courte pause. « Pour Tsume, la situation est compliquée et leur méfiance envers les ninjas est compréhensible, vu que leur pays a servi à bien des escarmouches et à l’heure actuelle, ils sont les cibles de la coalition à cause de Sakaze Tôsen, qui a bien vendu son opinion sur les Ninja. Or, j’ose espérer que rien n’est perdu et après tout, les Tsumejin ne feront rien contre le Yuukan. Je suis Tsumejin, je suis née là-bas et j’y ai rencontré de bonnes personnes. J’ai des contacts, ça peut toujours être utile. Or, tout dépendra de ce qui se passera après la guerre contre Tôsen, qu’on soit gagnant ou perdant. En espérant que les autres nations ne feront rien d’irréversible à l’encontre de Tsume. » Finit-elle là-dessus.

La Onna-bugeisha reprit la suite de son repas, étant à son dernier bol, elle prend un certain plaisir à le déguster. Le cas de Tsume était vraiment particulier avec cette peur et haine envers les Shinobi, mais surtout depuis que Sakaze Tosen en a fait son repère. Ainsi, le Pays des griffes est devenu un endroit où toute attaque pouvait arriver et qui servira de zone de guerre pour stopper l’Homme au chapeau et ce n’était pas correct. Se servir d’un pays comme celui-ci comme bouclier afin d’empêcher toute attaque contre lui. Les Tsumejin vont encore souffrir à cause d’une guerre qu’ils n’ont pas demandée. La rosâtre soupire et elle allait devoir durement travailler pour parvenir à les convaincre et les aider. « Dis-moi Ikari-nii. Trouves-tu normal que cet homme se sert de Tsume comme bouclier et de future zone de guerre ? Pour ma part, je trouve cela horrible, car ils n’ont rien demandé, à part vivre en paix et du jour au lendemain, Tsume est devenu le pays le plus détesté et surveillé du Yuukan à cause d’un seul homme. J’aimerai bien m’y rendre et aider le peuple Tsumejin pour leur donner l’espoir que les ninjas se préoccupent tout de même de leur santé. Je suis Tsumejin et c’est mon peuple natal…ça me fait mal de les savoir en danger…j’ai des amis là-bas et…la tombe de mon père aussi. » Dit-elle d’un air triste. « Si je pouvais rencontrer ce Sakaze Tôsen, avoir une audience avec lui…je lui demanderais de les laisser en paix…quitte à sacrifier mon chakra et ma vie… »





_________________
Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari] Di3f
Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11953-okita-sakura-raiju#104131 https://www.ascentofshinobi.com/t12140-okita-sakura-samurai-usagi#105792 https://www.ascentofshinobi.com/u1136

Raijin et Fûjin font crier leur lame parmi les nuages [Pv : Ten no Ikari]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une lame parmi les ombre [Pv : Nara Aizen]
» Jusqu'à leur source | Hanae
» Un et un font deux [Kyōhei]
» Petits changements qui font du bien
» < “LES HÔPITAUX SE BATTENT AU PÉRIL DE LEUR VIE.” >

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: